CHOMAGE AVEC COMPLEMENT D ENTREPRISE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHOMAGE AVEC COMPLEMENT D ENTREPRISE"

Transcription

1 CHOMAGE AVEC COMPLEMENT D ENTREPRISE Entreprise reconnue en difficulté/restructuration - Aperçu des conditions d âge et d ancienneté- Impact des nouvelles mesures gouvernementales Version au INTRODUCTION Les conditions d accès aux régimes de chômage avec complément d entreprise (anciennement prépension RCC ci-après en abrégé) sont considérablement durcies depuis le 1 er janvier Certains régimes ont même été supprimés. Les entreprises reconnues comme étant en difficulté ou en restructuration par le Ministre de l'emploi peuvent obtenir certaines dérogations aux règles générales applicables en matière de régime de chômage avec complément d'entreprise. Le présent document reprend un aperçu des conditions d âge et d ancienneté pour accéder au RCC ainsi que l impact des nouvelles mesures gouvernementales lorsque l entreprise bénéficie de la reconnaissance d entreprise en restructuration ou en difficulté. Les nouvelles mesures gouvernementales sont reprises dans un arrêté royal du publié au Moniteur Belge le Si une entreprise décide d'entrer dans une phase de restructuration, elle doit se plier à une série de règles nationales et internationales. Le travailleur bénéficie aussi de mesures de protection. L objet de la présente note n est pas d aborder l ensemble des réglementations et procédures applicables en matière de restructuration. Après avoir défini ce qu il faut entendre par entreprise en difficulté ou en restructuration au sens de la réglementation ici applicable et après avoir vu la procédure de reconnaissance, nous aborderons les conditions de RCC dérogatoires que peut appliquer l entreprise reconnue en difficulté ou en restructuration. Page 1

2 NOTIONS Entreprise en difficulté Pour entrer en ligne de compte pour le statut d'entreprise en difficulté, l'entreprise doit remplir la condition suivante: elle doit avoir enregistré dans les comptes annuels des deux exercices précédant la période pour laquelle la reconnaissance est demandée une perte courante avant impôts, et pour le dernier exercice, cette perte doit excédé le montant des amortissements et réductions de valeur sur frais d'établissement, sur immobilisations incorporelles et corporelles. L'entreprise doit présenter les comptes annuels des cinq derniers exercices. Lorsque l'entreprise a été créée depuis moins de cinq ans, seuls les comptes annuels des exercices relatifs à ses années d'existence seront exigés. Si l'entreprise fait partie d une entité juridique, économique ou financière qui établit un compte annuel consolidé, seul le compte annuel de cette entité pour les exercices précités est pris en considération. Entreprise en restructuration Il existe deux types d entreprises en restructuration. Il y a, d une part, l entreprise qui procède à un licenciement collectif et, d autre part, l entreprise qui a recours au chômage temporaire pour raisons économiques: 1. l'entreprise qui procède effectivement à un licenciement collectif dans les six mois qui suivent la date de reconnaissance. Ce licenciement collectif doit être effectué conformément aux procédures prévues par la C.C.T. n 24 du 2 octobre 1975 concernant la procédure d'information et de consultation des représentants des travailleurs en matière de licenciement collectif et par l'a.r. du 24 mai 1976 sur les licenciements collectifs MAIS la définition du licenciement collectif n est pas exactement la même dans le cadre de la procédure de reconnaissance que dans celle de la CCT n 24. Le licenciement doit se rapporter à un certain nombre de travailleurs: - pour les entreprises occupant au moins 100 travailleurs, le licenciement doit concerner au moins 10% du nombre de travailleurs occupés. Pour atteindre ce pourcentage, le nombre de contrats à durée déterminée qui ne sont pas prolongés au cours de la période de 12 mois à dater de la notification du licenciement collectif, est assimilé à des licenciements; - pour les entreprises occupant plus de 20 travailleurs et moins de 100 travailleurs, le licenciement collectif doit concerner au moins 10 travailleurs; Page 2

3 - pour les entreprises occupant 20 travailleurs ou moins, le licenciement doit concerner: o au moins 6 travailleurs, si elle occupe entre 12 et 20 travailleurs; o au moins la moitié des travailleurs si elle occupe moins de 12 travailleurs. En bref : Nombre de travailleurs occupés Nombre requis de licenciements 100 ou + Au moins 10 % des travailleurs 21 à 99 Au moins 10 travailleurs 12 à 20 Au moins 6 travailleurs 1 à 11 Au moins la moitié des travailleurs Pour atteindre ces chiffres, seuls les licenciements des travailleurs qui comptent au moins 2 années de service ininterrompu chez l employeur au moment de l annonce de l intention de procéder à un licenciement collectif sont pris en compte. Le nombre de travailleurs doit être déterminé sur la base de la moyenne du nombre de travailleurs occupés au cours de l'année civile qui précède le licenciement collectif dans l'entreprise. Pour calculer la moyenne, le nombre total des travailleurs déclarés, à la fin de chaque trimestre de l'année considérée, pour cette entreprise à l'o.n.s.s. (et, en ce qui concerne les personnes occupées en vertu d'un contrat d'apprentissage, à la Caisse nationale des vacances annuelles), est divisé par le nombre de trimestres pour lesquels une déclaration a été introduite auprès des organismes précités. L'entreprise doit avoir procédé effectivement à l'exécution du licenciement collectif dans les 6 mois qui suivent la date de la reconnaissance. En cas de licenciement collectif, l employeur est d abord tenu de respecter la procédure d information et de consultation prévue dans la C.C.T. n 24 et l'a.r. du 24 mai l'entreprise qui, en application des dispositions de l'article 51 de la loi relative aux contrats de travail (chômage temporaire pour raisons économiques), a connu pour l'année qui précède la demande de reconnaissance, un nombre de journées de chômage économique au moins égal à 20% du nombre total des journées déclarées pour les ouvriers à l'o.n.s.s. L'entreprise doit demander auprès du bureau de chômage un document attestant le nombre de journées de chômage temporaire. Page 3

4 Cette disposition est limitée aux entreprises occupant au moins 50% des travailleurs sous contrats de travail d'ouvrier. Sont assimilés aux entreprises en restructuration, les organismes auxquels ne s'applique pas la loi du 5 décembre 1968 sur les conventions collectives de travail, pour lesquels il existe un plan d'assainissement approuvé par le Conseil des Ministres ou par un Exécutif. PROCEDURE DE RECONNAISSANCE Afin d'obtenir la reconnaissance comme entreprise en difficulté ou en restructuration, l'employeur doit introduire une demande dûment motivée auprès du ministre de l'emploi. Le ministre de l'emploi peut recueillir préalablement l'avis de la commission consultative instituée à cet effet auprès du Service des relations collectives de travail du S.P.F. Emploi, Travail et Concertation sociale. En cas de demande d abaissement de l âge requis pour mettre les travailleurs en RCC la commission consultative doit être consultée. Le gouvernement maintient cette obligation grâce à la pression syndicale, après avoir envisagé de la supprimer. Cette demande doit être accompagnée des documents et preuves suivants: - des documents établissant que l'entreprise remplit les conditions pour être reconnue; - d'une C.C.T. ou, pour les organismes auxquels la loi du 5 décembre 1968 n'est pas applicable, d'un accord collectif prévoyant l'instauration de la prépension; - d'un plan de restructuration qui a été soumis pour avis au conseil d'entreprise ou, à son défaut (dans cet ordre): à la délégation syndicale, au CPPT ou aux représentants des organisations représentatives des travailleurs. Le plan de restructuration doit également contenir: - un plan d'actions positives pour les travailleuses; - les documents requis établissant que l'entreprise a prévu les garanties, en cas de faillite éventuelle, afin de supporter le coût de l'indemnité complémentaire des prépensionnés, entre l'âge de 50 ans, ou l'âge prévu dans la C.C.T. qui est d'application, et 55 ans. Ces garanties doivent être stipulées au profit du Fonds d'indemnisation des travailleurs en cas de fermeture d'entreprise (F.F.E.). Les entreprises en difficulté et les entreprises qui ont recours au chômage temporaire pour raisons économiques (pas celles procédant à un licenciement collectif) doivent en outre introduire un plan de restructuration qui contient au moins les éléments suivants: Page 4

5 - un relevé des pistes en matière de redistribution du travail, notamment en matière de crédittemps à temps partiel et de travail à temps partiel volontaire, qui ont été examinées à l'occasion de la restructuration comme alternative pour les licenciements et le résultat de cet examen en matière de baisse du volume de travail, exprimé en équivalents à temps plein; - les règles convenues à l'occasion de la restructuration en matière de primes de départ pour les travailleurs qui quittent volontairement l'entreprise, avec mention des personnes concernées et des modalités d'octroi de ces primes de départ; - les mesures d'accompagnement à l'occasion de la restructuration, pour les travailleurs menacés de licenciement, prévoyant pour les travailleurs licenciés de 45 ans ou plus au moins: - la création d'une cellule pour l'emploi ou la collaboration à une cellule commune pour l'emploi (Cellule pour l'emploi et reclassement professionnel); - une offre de reclassement professionnel à charge de l'entreprise (Cellule pour l'emploi et reclassement professionnel); - la liste nominative des candidats prépensionnés contenant leurs données d'identité et leurs numéros de registre national, avec mention séparée des travailleurs protégés pour lesquels la reconnaissance de motifs d'ordre économique ou technique devra faire l'objet d'une décision de la commission paritaire; - l'attestation dans laquelle le ministre régional de l'emploi, compétent pour le siège de l'entreprise, approuve les mesures d'accompagnement prévues dans le plan de restructuration. Si le ministre régional de l'emploi compétent n'a pas répondu dans les 14 jours civils à dater de l'envoi de la lettre recommandée par laquelle l'employeur lui demandait l'approbation du plan lui soumis, l'employeur joint à sa demande de reconnaissance une copie de la lettre recommandée adressée au ministre régional ainsi que la preuve de l'envoi recommandé invoqué. En cas de refus du plan par le ministre régional compétent, l'entreprise doit, lors de l'introduction de sa demande auprès du Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale, en outre, motiver pourquoi, selon lui, les efforts prévus dans le plan de restructuration sont suffisants. CONDITIONS DEROGATOIRES EN CAS DE RCC Les conditions dérogatoires se situent notamment au niveau de l'obligation de remplacement, des conditions d'âge et d'ancienneté. Le délai de préavis peut aussi être réduit mais ceci ne sera pas abordé dans cette publication. L entreprise ne peut pas déroger automatiquement aux conditions d âge en matière de RCC même si l entreprise obtient la reconnaissance comme entreprise en difficulté ou en restructuration. Le ministre de l'emploi décide pour l'entreprise concernée si elle est autorisée à déroger complètement ou partiellement aux conditions d'âge prévues dans le régime général. De plus les possibilités de dérogations sont différentes selon le statut reconnu à l entreprise. Page 5

6 En cas de demande d abaissement de l âge requis pour mettre les travailleurs en RCC la commission consultative instituée à cet effet auprès du Service des relations collectives de travail du S.P.F. Emploi, Travail et Concertation sociale doit être consultée. L autorisation délivrée est valable pour une période de deux ans au maximum. Condition d âge L'entreprise peut solliciter un abaissement de l'âge dans le cadre du RCC, c'est-à-dire demander l'application de ce régime aux travailleurs licenciés à un âge inférieur à l'âge normal applicable dans l'entreprise. Cette dérogation à l'âge doit être prévue dans une convention collective de travail conclue au niveau de l entreprise et rendue obligatoire par arrêté royal ou approuvée par le Ministre de l'emploi. Le délai de préavis ou la période couverte par l'indemnité de préavis du travailleur licencié doit débuter et expirer durant la période de validité de la convention collective de travail fixant le régime de chômage avec complément d'entreprise et pendant la période de reconnaissance de l'entreprise en restructuration ou en difficulté. Notez bien que : - L'âge minimum requis, lorsque l'entreprise procède à un licenciement collectif, doit être atteint au moment de l'annonce de l intention de procéder à un licenciement collectif. - En cas de licenciement collectif, la date de prise de cours de la période de reconnaissance correspond à la date de l annonce de l intention de procéder au licenciement collectif (dans les autres cas le ministre compétent fixe la date en fonction de la demande de l entreprise). - Notez que le travailleur doit atteindre l âge requis pendant l année correspondante à la prise de cours de la reconnaissance. Ainsi, par exemple, si la période de reconnaissance débute à partir du ou après le 1 er janvier 2015, le travailleur qui bénéficie d un abaissement de l âge requis à 55 ans devra avoir 55 ans accomplis avant le Page 6

7 L âge peut être abaissé à : 55 ans minimum pour les entreprises reconnues en restructuration, avec un licenciement collectif de 10% ou avec un nombre de journées de chômage au moins égal à 20 % des journées déclarées à l'onss. Cette possibilité est maintenue jusqu au A partir du 1 er janvier 2016 (prise de cours de la période de reconnaissance), la condition d âge sera augmentée d une année par an jusqu en A partir du 1 er janvier 2016, on ne pourra pas descendre en dessous de 56 ans. A partir de 2020, il ne sera plus possible d abaisser l âge en dessous de 60 ans. 53 ans minimum o pour les entreprises reconnues en difficulté, si la période de reconnaissance a débuté à partir du 1 er janvier o pour les entreprises reconnues en restructuration procédant à un licenciement collectif concernant au moins 20% de la moyenne du personnel occupé dans l'année qui précède le licenciement collectif ou encore dans le cas d'une entreprise qui a connu un nombre de journées de chômage au moins égal à 20 % des journées déclarées à l'onss pour autant que le LC concerne une UTE ou un segment d activité existant depuis au moins 2 ans. Le précédent gouvernement avait prévu une augmentation de la condition d âge de 6 mois chaque année. En 2015, il aurait encore été possible d abaisser l âge jusqu à 53 ans et demi mais le nouveau gouvernement a prévu une augmentation de la condition d âge. A partir du 1 er janvier 2015, l âge ne pourra plus être abaissé en dessous de 55 ans. A partir du 1 er janvier 2016 (prise de cours de la période de reconnaissance), la condition d âge sera augmentée d une année par an jusqu en Ainsi, à partir du 1 er janvier 2016, on ne pourra pas descendre en dessous de 56 ans et à partir de 2020, il ne sera plus possible d abaisser l âge en dessous de 60 ans. Page 7

8 Dans les 2 hypothèses visées ci-dessus, le relèvement de l âge pourra être phasé différemment si les conditions suivantes sont cumulativement remplies : une convention collective de travail doit être conclue au sein du Conseil national du Travail et rendue obligatoire par arrêté royal, pour la période , prévoyant une limite d'âge inférieure, sans que cette dernière ne puisse se situer en deçà de 55 ans ; la convention collective de travail doit être à durée limitée de 2 ans ; la date de prise de cours de la reconnaissance comme entreprise en difficulté/restructuration doit se situer dans la durée de validité de cette convention collective de travail ; la convention collective de travail conclue au niveau de l entreprise dans le cadre de la demande d abaissement de l âge requis pour le RCC contient une disposition mentionnant explicitement que c'est en application de la convention collective de travail du CNT qu elle a été conclue. La convention collective de travail du Conseil national du Travail pourra être adaptée après 2016 selon les mêmes modalités que celles prévues ci-dessus mais l'âge minimum sera progressivement relevé afin d'atteindre l'âge de 60 ans en Conditions d'ancienneté Pour les entreprises ou organismes reconnus comme en difficulté ou en restructuration, les conditions d'ancienneté suivantes doivent être respectées: soit 10 ans de carrière professionnelle en tant que travailleur salarié dans le secteur au cours des 15 années précédant la fin du contrat de travail; soit 20 ans de carrière professionnelle en tant que travailleur salarié à la fin du contrat de travail. Obligation de remplacement L'obligation de remplacement ne s'applique pas aux entreprises reconnues en difficulté ou en restructuration. De plus, le ministre de l'emploi peut, après avoir recueilli l'avis de la commission consultative instituée pour l'octroi de dérogations à des entreprises en difficulté ou en restructuration, accorder une dispense de remplacement pour les prépensions en cours aux entreprises en difficulté ou en Page 8

9 restructuration ou en cas de fermeture de l'entreprise. L'employeur doit toutefois expressément faire la demande de cette dérogation auprès du ministre, au moyen d'une lettre recommandée qui doit parvenir à celui-ci au plus tard à la fin du deuxième mois qui suit celui au cours duquel plus aucun remplacement n'est effectué. Obligations du travailleur en RCC Inscription comme demandeur d emploi Pour bénéficier des allocations de chômage en ce compris dans le cadre d un RCC, il faut être inscrit comme demandeur d emploi auprès du service régional compétent pour le placement et la formation. Dans l accord de gouvernement il était envisagé que tout travailleur licencié (en ce compris en vue d un RCC) devrait s inscrire comme demandeur d emploi, à partir du 1 er janvier 2015, dans le mois qui suit la prise de cours du préavis ou au cours du 1 er mois de la période couverte par une indemnité compensatoire de préavis pour pouvoir bénéficier des allocations de chômage. A défaut, des sanctions étaient prévues. En tant que prépensionné dans le cadre d une restructuration d entreprise, il doit confirmer son inscription comme demandeur d'emploi auprès du service public de l emploi et de la formation professionnelle compétent (ACTIRIS, ADG, FOREM, VDAB) dans les 8 jours après le premier jour de RCC. Il recevra une attestation prouvant son inscription. Cette attestation doit être immédiatement introduite auprès de l organisme de paiement.la dispense d être en possession d une carte de contrôle ne sera plus accordée avant l âge de 60 ans à partir du 1 er janvier 2015 (sauf pour ceux qui l ont obtenue avant le ). Les chômeurs âgés dont ceux qui bénéficient d un RCC devront rester disponible de manière active et passive sur le marché de l emploi jusqu à l âge de 65 ans à partir du 1 er janvier Inscription à la cellule pour l emploi en cas de licenciement collectif Lorsque l employeur procède à un licenciement collectif, il doit instituer une cellule pour l emploi. Le travailleur qui se voit octroyé la prépension sur base de la CCT conclue dans le cadre de la restructuration doit respecter les mêmes obligations que tout travailleur inscrit auprès de la cellule pour l emploi créée par l employeur en restructuration. Plus particulièrement, il doit maintenir son inscription au sein de la cellule pendant 6 mois au moins. La cellule pour l emploi peut lui proposer une formation ou un emploi. Il doit accepter toute proposition de formation ou d emploi. Le refus de formation ou d emploi, sans motif légitime, est susceptible d être sanctionné, en cas de demande ultérieure d allocations de chômage ou de Page 9

10 chômage avec complément d entreprise (RCC en abrégé - anciennement prépension), par une exclusion temporaire ou définitive du droit aux allocations de chômage. Durant la période où le travailleur est inscrit dans la cellule pour l emploi, il doit également être inscrit comme demandeur d emploi auprès du service public de l emploi et de la formation professionnelle compétent (ACTIRIS, ADG, FOREM, VDAB). De plus, à partir du 1 er janvier 2016, ils seront visés par le contrôle de disponibilité ACTIVE à moins qu ils ne travaillent au moins 1 an. Par conséquent, ils doivent être disponibles sur le marché de l'emploi et ils doivent être en mesure de prouver qu ils recherchent activement un emploi. Après la période de 6 mois d inscription dans la cellule pour l emploi couverte par l indemnité de reclassement (suivie éventuellement de la période couverte par un solde éventuel d indemnité de rupture), il peut introduire une demande d allocations de chômage dans le cadre du RCC. A partir du 1 er janvier 2015, les travailleurs licenciés dans le cadre d un licenciement collectif âgés de 58 ans et totalisant 38 années de carrière professionnelle ne pourront plus être dispensés de l obligation de s inscrire et de participer à la cellule pour l emploi que l employeur doit instituer. Seuls les travailleurs licenciés de plus de 60 ans pourront être dispensés. Nous ne manquerons pas de mettre à jour cette publication en cas de modification ou d évolution dans ce dossier. Page 10

La prépension conventionnelle, article du SPF Emploi

La prépension conventionnelle, article du SPF Emploi La prépension conventionnelle, article du SPF Emploi Introduction La prépension est un régime créé en 1974 qui permet, sous certaines conditions, à un travailleur licencié de compléter les allocations

Plus en détail

Les plans sociaux. Formations CNC - Frédéric Baudoux

Les plans sociaux. Formations CNC - Frédéric Baudoux Les plans sociaux Formations CNC - Frédéric Baudoux Les plans sociaux Pas de définition Pas de Loi Pas de monopole des syndicats CCT n 24 article 6 Participation des membres du conseil d entreprise CCT

Plus en détail

OUTPLACEMENT. L avenir a son syndicat

OUTPLACEMENT. L avenir a son syndicat OUTPLACEMENT 1 Qu'entend-on par reclassement professionnel? L'aide au reclassement professionnel recouvre l'ensemble des services et de conseils de guidance qui sont fournis individuellement ou en groupe

Plus en détail

Une publication de la Centrale Nationale des Employés-Groupement National des Cadres, affiliée à la CSC. Avenue Alcide de Gasperi, 21 1400 Nivelles

Une publication de la Centrale Nationale des Employés-Groupement National des Cadres, affiliée à la CSC. Avenue Alcide de Gasperi, 21 1400 Nivelles CPNAE 218 Le reclassement professionnel des 45 ans et plus Une publication de la Centrale Nationale des Employés-Groupement National des Cadres, affiliée à la CSC. Avenue Alcide de Gasperi, 21 1400 Nivelles

Plus en détail

Le régime de chômage avec complément d entreprise

Le régime de chômage avec complément d entreprise Le régime de chômage avec complément d entreprise Avril 2015 Editeur responsable : Secrétariat social UCM, Jean-Benoît Le Boulengé, Chaussée de Marche 637, 5100 Wierde Date de dernière mise à jour : 30/04/2015

Plus en détail

Chômage économique pour les employés à partir du 1er janvier 2012

Chômage économique pour les employés à partir du 1er janvier 2012 Chômage économique pour les employés à partir du 1er janvier 2012 Contexte et entrée en vigueur A la suite de la crise économique mondiale, un certain nombre d'actions de crise temporaires ont été entreprises.

Plus en détail

Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013. traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais

Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013. traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais Commission Paritaire pour les employés du commerce international, du transport et de la logistique Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013 traduction du texte original rédigé et signé

Plus en détail

Pacte de solidarité entre générations Exécution Doc n 3 Arrêté royal du 9 mars 2006 Outplacement et sanctions

Pacte de solidarité entre générations Exécution Doc n 3 Arrêté royal du 9 mars 2006 Outplacement et sanctions Pacte de solidarité entre générations Exécution Doc n 3 Arrêté royal du 9 mars 2006 Outplacement et sanctions 1. L outplacement de quoi s agit-il? «L outplacement», aussi appelé reclassement professionnel,

Plus en détail

Fin de carrière : possibilités en 2013-2014

Fin de carrière : possibilités en 2013-2014 Fin de carrière: possibilités en 2013-2014 Fin de carrière : possibilités en 2013-2014 HOMMES - FEMMES Les références aux personnes et fonctions au masculin visent naturellement aussi bien les hommes

Plus en détail

------------------ NOTE EXPLICATIVE CONCERNANT LE TEXTE COORDONNE ----------------------------------------------------------------------------

------------------ NOTE EXPLICATIVE CONCERNANT LE TEXTE COORDONNE ---------------------------------------------------------------------------- CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 17 DU 19 DÉCEMBRE 1974 INSTITUANT UN RÉGIME D'INDEMNITÉ COMPLÉMENTAIRE POUR CERTAINS TRAVAILLEURS ÂGÉS, EN CAS DE LICENCIEMENT, MODIFIÉE PAR LES CONVENTIONS COLLECTIVES

Plus en détail

DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- MENSUEL GARANTI AUX OUVRIERS EN CAS D'INCAPACITE DE TRAVAIL

DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- MENSUEL GARANTI AUX OUVRIERS EN CAS D'INCAPACITE DE TRAVAIL CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 12 BIS DU 26 FEVRIER 1979 ADAPTANT A LA LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- TIVE DE TRAVAIL N 12 DU 28 JUIN 1973 CONCERNANT

Plus en détail

LICENCIEMENT COLLECTIF, FERMETURE D ENTREPRISE, FAILLITE : QUELS DROITS POUR LES TRAVAILLEURS CONCERNES?

LICENCIEMENT COLLECTIF, FERMETURE D ENTREPRISE, FAILLITE : QUELS DROITS POUR LES TRAVAILLEURS CONCERNES? LICENCIEMENT COLLECTIF, FERMETURE D ENTREPRISE, FAILLITE : QUELS DROITS POUR LES TRAVAILLEURS CONCERNES? Etude Par Herbert MAUS, Form Action André Renard. et ceux confrontés à cette problématique disposent

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSSS/15/069 DÉLIBÉRATION N 09/054 DU 1 ER SEPTEMBRE 2009, MODIFIÉE LE 3 NOVEMBRE 2009, LE 7 SEPTEMBRE 2010, LE 4 SEPTEMBRE

Plus en détail

LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION D'UN SALAIRE MENSUEL GARANTI A CERTAINS EMPLOYES EN CAS

LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION D'UN SALAIRE MENSUEL GARANTI A CERTAINS EMPLOYES EN CAS CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 13 BIS DU 26 FEVRIER 1979 ADAPTANT A LA LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 13 DU 28 JUIN 1973 CONCERNANT L'OCTROI

Plus en détail

La réforme des pensions expliquée

La réforme des pensions expliquée La réforme des pensions expliquée TABLE DES MATIÈRES 1. LA PENSION ANTICIPÉE... 2 1.1. SITUATION AVANT LA RÉFORME... 2 1.2. SITUATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2013... 2 1.3. LES MESURES DE TRANSITION...

Plus en détail

Le régime de chômage avec complément d'entreprise (RCC)

Le régime de chômage avec complément d'entreprise (RCC) Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Le régime de chômage avec complément

Plus en détail

REDUCTION ONSS TRAVAILLEURS LICENCIES DANS LE CADRE DE RESTRUCTURATION

REDUCTION ONSS TRAVAILLEURS LICENCIES DANS LE CADRE DE RESTRUCTURATION REDUCTION ONSS TRAVAILLEURS LICENCIES DANS LE CADRE DE RESTRUCTURATION SERVICES DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES ARLON Espace Didier, Rue de Diekirch, 38-6700 ARLON Tel. 063/67 03 56 - Fax 063/67

Plus en détail

II. Le régime des travailleurs salariés C. Statistiques 7. Chômage (ONEm)

II. Le régime des travailleurs salariés C. Statistiques 7. Chômage (ONEm) 7. Chômage, activation du chômage, prépension, interruption de carrière et crédit-temps 7.0 Note méthodologique Les principales conditions pour bénéficier d'allocations de chômage sont les suivantes :

Plus en détail

7. Chômage, activation du chômage, prépension, interruption de carrière et crédit-temps

7. Chômage, activation du chômage, prépension, interruption de carrière et crédit-temps 7. Chômage, activation du chômage, prépension, interruption de carrière et crédit-temps 7.0 Note méthodologique Les principales conditions pour bénéficier d'allocations de chômage sont les suivantes: ne

Plus en détail

En application de l accord de gouvernement fédéral du 09.10.2014, la législation du crédit-temps sera modifiée à partir du 01.01.2015.

En application de l accord de gouvernement fédéral du 09.10.2014, la législation du crédit-temps sera modifiée à partir du 01.01.2015. Direction réglementation Interruption de carrière / crédit-temps Communication Date 29.12.2014 Modification de la réglementation du crédit-temps En application de l accord de gouvernement fédéral du 09.10.2014,

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/12/273 DÉLIBÉRATION N 09/054 DU 1 ER SEPTEMBRE 2009, MODIFIÉE LE 3 NOVEMBRE 2009, LE 7 SEPTEMBRE 2010 ET LE 4 SEPTEMBRE

Plus en détail

A V I S N 1.938 ----------------------- Séance du lundi 27 avril 2015 ----------------------------------------

A V I S N 1.938 ----------------------- Séance du lundi 27 avril 2015 ---------------------------------------- A V I S N 1.938 ----------------------- Séance du lundi 27 avril 2015 ---------------------------------------- Convention collective de travail n 118 du 27 avril 2015 fixant, pour 2015-2016, le cadre interprofessionnel

Plus en détail

1. Embaucher davantage de jeunes

1. Embaucher davantage de jeunes 11 octobre 2005 Le contrat de solidarité entre générations La présente synthèse est établie sur base de la note du Gouvernement fédéral du 11 octobre 2005. Elle reprend de manière succincte les différentes

Plus en détail

1. La présente circulaire concerne les primes d'ancienneté qui sont octroyées aux travailleurs durant leur carrière auprès d'un employeur.

1. La présente circulaire concerne les primes d'ancienneté qui sont octroyées aux travailleurs durant leur carrière auprès d'un employeur. Administration générale de la FISCALITE Services centraux Direction I/5B Circulaire n Ci.RH.241/608.543 (AGFisc N 27/2011) dd. 23.05.2011 Impôt des personnes physiques Revenu professionnel Prime d'ancienneté

Plus en détail

----------------------- Vu la loi du 5 décembre 1968 sur les conventions collectives de travail et les commissions paritaires ;

----------------------- Vu la loi du 5 décembre 1968 sur les conventions collectives de travail et les commissions paritaires ; CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 103 DU 27 JUIN 2012 INSTAURANT UN SYSTÈME DE CRÉDIT-TEMPS, DE DIMINUTION DE CARRIÈRE ET D EMPLOIS DE FIN DE CARRIÈRE, MODIFIEE PAR LA CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL

Plus en détail

SALAIRES ET INDEMNITES AU 01.10.2012

SALAIRES ET INDEMNITES AU 01.10.2012 FLASH N 46-01/10/2012 SALAIRES ET INDEMNITES AU 01.10.2012 ADAPTATION DES SALAIRES ET INDEMNITES à dater du 1 er octobre 2012 Pour les employés (CP 226), conformément à l accord sectoriel 2011-2012 et

Plus en détail

Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003)

Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003) Loi du 20 décembre 2002 portant protection des conseillers en prévention (MB 20.1.2003) Article 1 er.- La présente loi règle une matière visée à l'article 78 de la Constitution. Chapitre I er.- Champ d'application,

Plus en détail

FEUILLE INFO «DEMANDE D ALLOCATIONS EN TANT QUE CHÔMEUR COMPLET D AU MOINS 50» ANS QUI BENEFICIE DE LA «DISPENSE MINIMALE»

FEUILLE INFO «DEMANDE D ALLOCATIONS EN TANT QUE CHÔMEUR COMPLET D AU MOINS 50» ANS QUI BENEFICIE DE LA «DISPENSE MINIMALE» FEUILLE INFO «DEMANDE D ALLOCATIONS EN TANT QUE CHÔMEUR COMPLET D AU MOINS 50» ANS QUI BENEFICIE DE LA «DISPENSE MINIMALE» (avec une carte de contrôle C3D-mini) Cette feuille info vous offre un aperçu

Plus en détail

Outplacement, obligations légales et outil de management (cct n 51 et cct n 82)

Outplacement, obligations légales et outil de management (cct n 51 et cct n 82) Outplacement, obligations légales et outil de management (cct n 51 et cct n 82) INTRODUCTION Il est préférable d éviter un licenciement que de remédier aux conséquences de celuici. Quelle qu en soit la

Plus en détail

TIEN DES DROITS DES TRAVAILLEURS EN CAS DE CHANGEMENT D'EMPLOYEUR DU FAIT D'UN TRANSFERT CONVENTIONNEL D'ENTREPRISE ET REGLANT LES

TIEN DES DROITS DES TRAVAILLEURS EN CAS DE CHANGEMENT D'EMPLOYEUR DU FAIT D'UN TRANSFERT CONVENTIONNEL D'ENTREPRISE ET REGLANT LES CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 32 BIS DU 7 JUIN 1985 [CONCERNANT LE MAIN- TIEN DES DROITS DES TRAVAILLEURS EN CAS DE CHANGEMENT D'EMPLOYEUR DU FAIT D'UN TRANSFERT CONVENTIONNEL D'ENTREPRISE ET REGLANT

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section sécurité sociale CSSS/12/346 DÉLIBÉRATION N 12/117 DU 4 DÉCEMBRE 2012 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES CODÉES À CARACTÈRE PERSONNEL

Plus en détail

Le travail à temps partiel Les pièges à éviter

Le travail à temps partiel Les pièges à éviter Le travail à temps partiel Les pièges à éviter 1 HOMMES - FEMMES Les références aux personnes et fonctions au masculin visent naturellement aussi bien les hommes que les femmes. FR-NL Deze brochure is

Plus en détail

Le licenciement économique

Le licenciement économique Le licenciement économique Définition. Le licenciement économique est un licenciement d un ou plusieurs salariés en raison des difficultés économiques que connaît une entreprise. Selon les dispositions

Plus en détail

demande d allocations sous le régime de chômage avec complément d entreprise

demande d allocations sous le régime de chômage avec complément d entreprise demande d allocations sous le régime de chômage avec complément d entreprise (Nouvelle réglementation régimes généraux) document d information Version 3.1 01.10.2014 C3 RCC EXTRAITS DE VOS DROITS ET OBLIGATIONS

Plus en détail

Rencontres de février 2013 CCT 103 Le crédit temps

Rencontres de février 2013 CCT 103 Le crédit temps Rencontres de février 2013 CCT 103 Le crédit temps CNC - Frédéric Baudoux Plan 1. Trois types de crédit-temps Le crédit-temps sans motif Le crédit-temps complémentaire avec motif Le crédit-temps de fin

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/12/200 DÉLIBÉRATION N 12/053 DU 3 JUILLET 2012 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL À LA DIRECTION

Plus en détail

Fermeture? Faillite? Le Syndicat libéral est là pour vous aider. Le Syndicat libéral est là pour vous aider. fermeture de votre entreprise

Fermeture? Faillite? Le Syndicat libéral est là pour vous aider. Le Syndicat libéral est là pour vous aider. fermeture de votre entreprise Fermeture? Faillite? Le Syndicat libéral est là pour vous aider Le Syndicat libéral est là pour vous aider Introduction L entreprise qui vous occupe a été déclarée en faillite. Certes, il s agit d un coup

Plus en détail

Réformes socio-économiques

Réformes socio-économiques Réformes socio-économiques Le 27 novembre 2011, suite à la dégradation de la note belge par l agence Standard & Poor s, les six partis ont conclu, dans l urgence, un accord sur le budget et sur la réforme

Plus en détail

Foire Aux Questions. Version 1.0 Septembre 2013

Foire Aux Questions. Version 1.0 Septembre 2013 Foire Aux Questions Version 1.0 Septembre 2013 Les FAQ de la CNE sont régulièrement mises à jour. Vous pouvez vérifier si cette version est la plus récente sur le site : www.cne- gnc.be/cne/vos- droits

Plus en détail

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011 30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) (coordination officieuse au 1 er juillet 2011 ; modifié par l arrêté royal du 20 juillet 2000 introduction de l

Plus en détail

SALAIRES ET CONDITIONS DE TRAVAIL 2013-2014 AMEUBLEMENT ET TRANSFORMATION DU BOIS CP 126

SALAIRES ET CONDITIONS DE TRAVAIL 2013-2014 AMEUBLEMENT ET TRANSFORMATION DU BOIS CP 126 SALAIRES ET CONDITIONS DE TRAVAIL 2013-2014 AMEUBLEMENT ET TRANSFORMATION DU BOIS CP 126 1 2 SOMMAIRE 4 Salaires et primes 5 Frais de transport 5 Conditions de travail 7 Indemnité sécurité d existence

Plus en détail

1992 RELATIVE A L'OUTPLACEMENT --------------------------------------

1992 RELATIVE A L'OUTPLACEMENT -------------------------------------- CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 51 DU 10 FEVRIER 1992 RELATIVE A L'OUTPLACEMENT -------------------------------------- Vu la loi du 5 décembre 1968 sur les conventions collectives de travail et les

Plus en détail

Accord de gouvernement

Accord de gouvernement Titel Subtitel + auteur 1 Accord de gouvernement 2 12-2014 1 Saut d index Modération salariale Réduction des charges sociales Mesures fiscales Crédit-temps temps RCT Pension Pensions complémentaires Modernisation

Plus en détail

Fiche n 1 Procédure de mise en œuvre d un licenciement économique collectif donnant lieu à un plan de sauvegarde de l emploi

Fiche n 1 Procédure de mise en œuvre d un licenciement économique collectif donnant lieu à un plan de sauvegarde de l emploi Fiche n 1 Procédure de mise en œuvre d un licenciement économique collectif donnant lieu à un plan de sauvegarde de l emploi Les dispositions sont applicables aux entreprises de 50 salariés et plus, en

Plus en détail

Au coeur de l actualité. Journée du Professionnel payroll

Au coeur de l actualité. Journée du Professionnel payroll Au coeur de l actualité Journée du Professionnel payroll Alexandra Vancaeneghem 15 octobre 2013 1 P R O G R A M M E Le statut unique Ecart salarial Publications Modernisation de la durée du travail Vacances

Plus en détail

Ouvriers - Employés Nouvelles règles de licenciement à partir du 1 er janvier 2014

Ouvriers - Employés Nouvelles règles de licenciement à partir du 1 er janvier 2014 Ouvriers - Employés Nouvelles règles de licenciement à partir du 1 er janvier 2014 Session d information pour l Institut des Réviseurs d Entreprises Henri-François Lenaerts Avocat - Associé Gaëlle Willems

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU COMPTE ÉPARGNE TEMPS A LA CDC

ACCORD RELATIF AU COMPTE ÉPARGNE TEMPS A LA CDC ACCORD RELATIF AU COMPTE ÉPARGNE TEMPS A LA CDC Entre : - La Caisse des dépôts et consignations (CDC), sise 56 rue de Lille 75007 PARIS représentée par Pierre DUCRET, agissant en qualité de secrétaire

Plus en détail

La mise à disposition de travailleurs aux entreprises

La mise à disposition de travailleurs aux entreprises UCvD 2010/06 La mise à disposition de travailleurs aux entreprises: état des lieux 16/03/2010 1 La mise à disposition de travailleurs aux entreprises Plan 1. Principe de l interdiction de la mise à disposition

Plus en détail

FEUILLE INFO «DEMANDE D ALLOCATIONS EN TANT QUE CHÔMEUR COMPLET DISPENSE DE L INSCRIPTION COMME DEMANDEUR D EMPLOI»

FEUILLE INFO «DEMANDE D ALLOCATIONS EN TANT QUE CHÔMEUR COMPLET DISPENSE DE L INSCRIPTION COMME DEMANDEUR D EMPLOI» FEUILLE INFO «DEMANDE D ALLOCATIONS EN TANT QUE CHÔMEUR COMPLET DISPENSE DE L INSCRIPTION COMME DEMANDEUR D EMPLOI» (avec une carte de contrôle C3C) Cette feuille info vous offre un aperçu de vos droits

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 32 QUINQUIES ----------------------------------------------------------------------------------

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 32 QUINQUIES ---------------------------------------------------------------------------------- CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 32 QUINQUIES ---------------------------------------------------------------------------------- Séance du mercredi 13 mars 2002 -------------------------------------------

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 118 ----------------------------------------------------------------

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 118 ---------------------------------------------------------------- CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 118 ---------------------------------------------------------------- Séance du lundi 27 avril 2015 ------------------------------------- Convention collective de travail

Plus en détail

Texte de l'arrêté "Site e-business"

Texte de l'arrêté Site e-business Texte de l'arrêté "Site e-business" Arrêté relatif à l'octroi d'une prime aux entreprises qui créent un site e-business tel que modifié par l'arrêté du 15 juin 2006 (MB 12.07.2006) Le Gouvernement wallon,

Plus en détail

3 JUILLET 2005. - LOI RELATIVE AUX DROITS DES VOLONTAIRES.

3 JUILLET 2005. - LOI RELATIVE AUX DROITS DES VOLONTAIRES. 3 JUILLET 2005. - LOI RELATIVE AUX DROITS DES VOLONTAIRES. Version Publication au Moniteur Belge Initiale : L. du. 03/07/2005 relative aux droits des volontaires 29/08/2005. 1 ère modification : L. du.

Plus en détail

Newsletter. Actualité sociale du mois d Août. Solutions for Human Resources. Actualité sociale du mois d Août

Newsletter. Actualité sociale du mois d Août. Solutions for Human Resources. Actualité sociale du mois d Août 2011 Newsletter PERSOLIS Résidence de la Lyre, 19 1300 Wavre Tel : +32 (0)10 43 98 83 www.persolis.be «La Newsletter Persolis est diffusée avec la collaboration du Groupe S Secrétariat Social» 1 Vous connaissez

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/14/017 DÉLIBÉRATION N 14/012 DU 14 JANVIER 2014 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL AUX AUDITORATS

Plus en détail

Règle du CIF. Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation (CIF)? Cette formation vous permet. Conditions pour en bénéficier

Règle du CIF. Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation (CIF)? Cette formation vous permet. Conditions pour en bénéficier Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation (CIF)? Règle du CIF C'est un droit d'absence de l'entreprise, financé par le Fongecif, accordé sous certaines conditions, vous permettant de suivre la formation

Plus en détail

SALMON et Associés Avocats à la Cour

SALMON et Associés Avocats à la Cour SALMON et Associés Avocats à la Cour Philippe SALMON Avocat DESS Droit des Affaires DJCE Certificat de Spécialisation en droit du Travail Et droit de la distribution REUNION D INFORMATION CGPME 5 Juin

Plus en détail

Frédéric Clerbaux Conseiller juridique à l'unipso

Frédéric Clerbaux Conseiller juridique à l'unipso Les nouveautés APE en 2013 Frédéric Clerbaux Conseiller juridique à l'unipso Préambule De nouvelles modifications vont entrer prochainement en vigueur. Sans changer fondamentalement le dispositif APE,

Plus en détail

Règles applicables pour le calcul du précompte professionnel dû à la source sur les revenus payés ou attribués à partir du 1 er janvier 2008

Règles applicables pour le calcul du précompte professionnel dû à la source sur les revenus payés ou attribués à partir du 1 er janvier 2008 Règles applicables pour le calcul du précompte professionnel dû à la source sur les revenus payés ou attribués à partir du 1 er janvier 2008 (Arrêté royal d'exécution du Code des impôts sur les revenus

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/07/162 DÉLIBÉRATION N 07/059 DU 6 NOVEMBRE 2007 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL EN MATIÈRE

Plus en détail

demande d allocations en tant que chômeur complet dispensé de

demande d allocations en tant que chômeur complet dispensé de demande d allocations en tant que chômeur complet dispensé de l INSCRIPTION COMME DEMANDEUR D EMPLOI (avec une carte de contrôle C3C) document d information Version 3.1 01.04.2015 C3C Cette feuille info

Plus en détail

Montant de l aide APE pour les employeurs du secteur non-marchand et les pouvoirs locaux

Montant de l aide APE pour les employeurs du secteur non-marchand et les pouvoirs locaux Les Aides à la Promotion de l'emploi (APE) consistent à octroyer sous la forme de points, une aide annuelle visant à subsidier partiellement la rémunération de travailleurs, une réduction importante des

Plus en détail

TITRE V : RÉMUNÉRATION

TITRE V : RÉMUNÉRATION TITRE V : RÉMUNÉRATION 18 Article V.1. - Égalité professionnelle TITRE V : RÉMUNÉRATION Tout employeur est tenu d'assurer, pour un même travail ou pour un travail de valeur égale, l'égalité de rémunération

Plus en détail

A V I S N 1.371 ----------------------

A V I S N 1.371 ---------------------- A V I S N 1.371 ---------------------- Objet : Projet d'arrêté royal relatif au système de crédit-temps, de diminution de carrière et de réduction des prestations de travail à mi-temps Le 24 juillet 2001,

Plus en détail

Le contrat de travail. ... en survol

Le contrat de travail. ... en survol Le contrat de travail... en survol AVERTISSEMENT Cette brochure de vulgarisation expose des réglementations parfois complexes. Dès lors, il se pourrait que certains cas spécifiques n y soient pas traités.

Plus en détail

mémo le crédit-temps après les mesures gouvernementales

mémo le crédit-temps après les mesures gouvernementales mémo le crédit-temps après les mesures gouvernementales Sommaire Cette brochure porte sur les dispositions légales relatives au crédittemps à partir de 2012. Encore des questions? N hésitez pas à prendre

Plus en détail

FORMATION AU MANAGEMENT SOCIAL EN CP 329 2011-2012

FORMATION AU MANAGEMENT SOCIAL EN CP 329 2011-2012 FORMATION AU MANAGEMENT SOCIAL EN CP 329 2011-2012 PROGRAMME Introduction CCT et Présentation des modules Lundi 7 novembre 2011 Module 1 - Règlement de travail Lundis 28 novembre & 5 décembre 2011 Module

Plus en détail

Le régime de chômage avec complément d entreprise (RCC) (prépension) Qu est-ce qui change à partir de 2015?

Le régime de chômage avec complément d entreprise (RCC) (prépension) Qu est-ce qui change à partir de 2015? Office national de l'emploi Pour plus de rens eignements c ontac tez votre bureau du c hômage. Vous trouverez les adres s es dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Le régime de chômage avec complément

Plus en détail

INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES AUX EMPLOYEURS ONSS

INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES AUX EMPLOYEURS ONSS OFFICE NATIONAL DE SÉCURITÉ SOCIALE INSTITUTION PUBLIQUE DE SÉCURITÉ SOCIALE INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES AUX EMPLOYEURS ONSS O N S S Trimestre : 2010-04 La notion de rémunération Table des matières Description....

Plus en détail

SCP 149.01 ELECTRICIENS

SCP 149.01 ELECTRICIENS SCP 149.01 ELECTRICIENS CCT 2013-2014 SOMMAIRE 000 Champ de compétence Sous-commission paritaire... 4 010. Champ d application... 6 020. Maintien de CCT... 8 100 Rémunération... 9 111. Classification professionnelle...

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/13/139 DÉLIBÉRATION N 13/063 DU 4 JUIN 2013 RELATIVE À L'ÉCHANGE DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL ENTRE LES ASSOCIATIONS

Plus en détail

Dossier Statut Unique

Dossier Statut Unique Dossier Statut Unique 1 Table of Contents Généralités... 4 1. Cadre Historique... 6 2. Nouvelles règles de licenciement... 9 2.1. NOUVEAUX DELAIS DE PREAVIS... 9 2.1.1. Préavis donné par l employeur...

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/12/197 DÉLIBÉRATION N 12/050 DU 3 JUILLET 2012 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL AU SERVICE

Plus en détail

Journée des Assistantes Sociales. Steve EHMANN 27 mars 2012

Journée des Assistantes Sociales. Steve EHMANN 27 mars 2012 Journée des Assistantes Sociales Steve EHMANN 27 mars 2012 Plan de la présentation Maladie prolongée (aspect loi du travail / CNS / Sécurité Sociale) Maladie prolongée Références légales? o Code des Assurances

Plus en détail

Article 4.- Sont également exclus du champ d'application du présent décret législatif, les salariés

Article 4.- Sont également exclus du champ d'application du présent décret législatif, les salariés DÉCRET LÉGISLATIF N 94-11 DU 26 MAI 1994 (J.0, n 34/1994) INSTITUANT L'ASSURANCE CHÔMAGE EN FAVEUR DES SALARIES SUSCEPTIBLES DE PERDRE DE FAÇON INVOLONTAIRE ET POUR RAISON ÉCONOMIQUE LEUR EMPLOI. CHAPITRE

Plus en détail

FICHE de SYNTHESE Les salariés à temps partiel

FICHE de SYNTHESE Les salariés à temps partiel L FICHE de SYNTHESE Les salariés à temps partiel Site Internet : www.propaye.net Une paie particulière : celle des salariés à temps partiel Quel employeur ne compte pas de salariés à temps partiel? Presque

Plus en détail

AR Risques aggravés. Modifié par : AR 30.11.2011 MB 07.12.2011 AR 04.12.2012 MB 11.12.2012

AR Risques aggravés. Modifié par : AR 30.11.2011 MB 07.12.2011 AR 04.12.2012 MB 11.12.2012 Arrêté royal du 23 décembre 2008 portant exécution de la loi du 10 avril 1971 sur les accidents du travail en matière de risques aggravés de manière disproportionnée (MB du 30 décembre 2008) Modifié par

Plus en détail

Indemnisation chômage : Les 9 règles en vigueur au 1er août 2015

Indemnisation chômage : Les 9 règles en vigueur au 1er août 2015 Indemnisation chômage : Les 9 règles en vigueur au 1er août 2015 1,6 M de personnes sont concernées par les droits Assédic rechargeables, fin des droits des demandeurs d'emploi, cotisations des actifs,

Plus en détail

memo nouvelle législation relative au chômage économique

memo nouvelle législation relative au chômage économique memo nouvelle législation relative au chômage économique Préface 4 Situation à venir 6 Dans quelles entreprises? 8 Comment instaurer une telle mesure dans l entreprise? 8 Formalités 9 Durée 10 Montant

Plus en détail

La nouvelle convention relative au contrat de sécurisation professionnelle

La nouvelle convention relative au contrat de sécurisation professionnelle les infos DAS - n 035 12 février 2015 La nouvelle convention relative au contrat de sécurisation professionnelle Le 26 janvier 2015, les partenaires sociaux ont conclu une nouvelle convention relative

Plus en détail

STATUT. entendu? www.abvvmetaal.be

STATUT. entendu? www.abvvmetaal.be OUVRIERS EMPLOYÉS STATUT entendu? www.abvvmetaal.be le statut de salarié une étape importante Ouvrier vs. Employé Trouvez les nombreuses injustes différences Les différences entre les statuts d ouvrier

Plus en détail

Le statut unique et les nouveaux délais de préavis

Le statut unique et les nouveaux délais de préavis Le statut unique et les nouveaux délais de préavis Vincent Rouls! Senior Legal Advisor - SECUREX Plan Etat des lieux Préavis donné par l employeur Préavis donné par le travailleur Outplacement Mesures

Plus en détail

Caisse d allocations familiales UCM Caisse wallonne d allocations familiales

Caisse d allocations familiales UCM Caisse wallonne d allocations familiales Caisse d allocations familiales UCM Caisse wallonne d allocations familiales Nos points de contact sur www.allocationsfamiliales.be caf@ucm.be Allocations familiales après l obligation scolaire étudiants

Plus en détail

Vu la loi n 013/2007 du 19 juillet 2007 autorisant le Président de la République à légiférer par ordonnance pendant l'intersession parlementaire ;

Vu la loi n 013/2007 du 19 juillet 2007 autorisant le Président de la République à légiférer par ordonnance pendant l'intersession parlementaire ; RESIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE RÉPUBLIQUE GABONAISE Union-Travail-Justice ORDONNANCE n 0 2 0 /20O7/PR portant réglementation de l'activité de mise à disposition du personnel en République Gabonaise. Le Président

Plus en détail

CREDIT-TEMPS SEMAINE DE 4 JOURS NOUVELLES POSSIBILITES POUR LES 50 ANS OU PLUS

CREDIT-TEMPS SEMAINE DE 4 JOURS NOUVELLES POSSIBILITES POUR LES 50 ANS OU PLUS CREDIT-TEMPS SEMAINE DE 4 JOURS NOUVELLES POSSIBILITES POUR LES 50 ANS OU PLUS travail & mai 2011 famille mieux combiner SOMMAIRE INTRODUCTION.......................................................................................................................................................................................................

Plus en détail

Loi n 2011-893 du 28 Juillet pour le développement de l alternance et la sécurisation des parcours professionnels

Loi n 2011-893 du 28 Juillet pour le développement de l alternance et la sécurisation des parcours professionnels Loi n 2011-893 du 28 Juillet pour le développement de l alternance et la sécurisation des parcours professionnels La loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 comporte différentes mesures visant notamment à développer

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

CREDIT-TEMPS SEMAINE DE 4 JOURS NOUVELLES POSSIBILITES POUR LES 50 ANS OU PLUS

CREDIT-TEMPS SEMAINE DE 4 JOURS NOUVELLES POSSIBILITES POUR LES 50 ANS OU PLUS CREDIT-TEMPS SEMAINE DE 4 JOURS NOUVELLES POSSIBILITES POUR LES 50 ANS OU PLUS travail & janvier 2010 famille mieux combiner SOMMAIRE INTRODUCTION.......................................................................................................................................................................................................

Plus en détail

- 29 - TABLEAU COMPARATIF

- 29 - TABLEAU COMPARATIF - 29 - TABLEAU COMPARATIF Projet de loi portant modernisation du marché du travail Article 1 er I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié : 1 Le premier alinéa est ainsi rédigé : «Le

Plus en détail

ANNEXE III A L'ARRETE ROYAL D'EXECUTION DU CODE DES IMPOTS SUR LES REVENUS 1992

ANNEXE III A L'ARRETE ROYAL D'EXECUTION DU CODE DES IMPOTS SUR LES REVENUS 1992 Annexe à l'arrêté royal du 15 décembre 2013 ANNEXE III A L'ARRETE ROYAL D'EXECUTION DU CODE DES IMPOTS SUR LES REVENUS 1992 Barèmes et règles applicables pour le calcul du précompte professionnel dû à

Plus en détail

office national de sécurité sociale Institution publique de sécurité sociale

office national de sécurité sociale Institution publique de sécurité sociale office national de sécurité sociale Institution publique de sécurité sociale Cotisations sociales déclarées à l ONSS pour 2013 Table des matières Avant-propos... 7 A. Champ d application... 9 B. Unités

Plus en détail

A V I S N 1.613 ----------------------- Séance du jeudi 31 mai 2007 ---------------------------------------

A V I S N 1.613 ----------------------- Séance du jeudi 31 mai 2007 --------------------------------------- A V I S N 1.613 ----------------------- Séance du jeudi 31 mai 2007 --------------------------------------- Projet d'arrêté royal en exécution des articles 5 à 14 de la loi du portant des dispositions

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3612 Convention collective nationale IDCC : 7001. COOPÉRATIVES ET SOCIÉTÉS D INTÉRÊT COLLECTIF AGRICOLE

Plus en détail

Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB. Coordination intérim Ensemble, on est plus fort

Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB. Coordination intérim Ensemble, on est plus fort Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB Coordination intérim Ensemble, on est plus fort contenu au travail p. 5 le contrat de travail p. 6 salaire et avantages p. 7 primes p. 8 durée du travail p. 10 santé

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section Sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section Sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section Sécurité sociale CSSS/11/025 DÉLIBÉRATION N 11/020 DU 1 ER MARS 2011 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL DE LA BANQUE

Plus en détail

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Congé de maternité 2 Pour les salariées 2 Congé prénatal 2 Congé postnatal 2 Formalités administratives

Plus en détail

Circulaire n 4939 du 23/07/2014

Circulaire n 4939 du 23/07/2014 Circulaire n 4939 du 23/07/2014 Mesures d aménagement de fin de carrière Disponibilités pour convenances personnelles précédant la pension de retraite (DPPR). La présente circulaire remplace les circulaires

Plus en détail

Décret régulant le nombre d'étudiants dans certains cursus de premier cycle de l'enseignement supérieur D. 16-06-2006 M.B.

Décret régulant le nombre d'étudiants dans certains cursus de premier cycle de l'enseignement supérieur D. 16-06-2006 M.B. Lois 30746 p.1 Décret régulant le nombre d'étudiants dans certains cursus de premier cycle de l'enseignement supérieur D. 16-06-2006 M.B. 06-07-2006 modifications : D. 25-05-07 (M.B. 01-06-07) D. 09-05-08

Plus en détail

OUTPLACEMENT. Année 2009/2010-1 -

OUTPLACEMENT. Année 2009/2010-1 - OUTPLACEMENT Année 2009/2010-1 - PLAN INTRODUCTION : Partie théorique : L outplacement de A à Z : 1- Définition 2- Types d outplacement 3- Objectifs 5- Obligatoire ou volontaire. 6- Qui a le droit de l

Plus en détail