Toupargel Groupe en collaborateurs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Toupargel Groupe en 2007 3 628 collaborateurs"

Transcription

1 Rapport Annuel 2007

2 Anaïs Payen Cliente

3 Toupargel Groupe en collaborateurs 363 M de chiffre des ventes 2 enseignes Toupargel Leader de la livraison à domicile de produits Surgelés aux particuliers collaborateurs 346 M de chiffre des ventes clients 7.3 millions de commandes livrées par an 36 % de part de marché Près de produits Surgelés Place du Marché Le mot du président p 06 Le système de vente p 08 Toupargel p 10 La marque Toupargel p 11 Place du Marché p 12 Historique p 14 L environnement de marché et stratégie p 17 Le marché alimentaire p 18 L Activité Surgelés p 22 L Activité Frais et Epicerie p 34 Le gouvernement d entreprise p 39 Le fonctionnement p 40 Le contrôle p 46 L organisation p 50 Le développement durable p 55 Une gouvernance responsable p 56 Nos 3628 collaborateurs p 58 Des fournisseurs partenaires p 65 La maîtrise des risques p 66 L impact environnemental p 69 Le cahier de l actionnaire et de l investisseur p 73 Les informations boursières p 74 Les principaux chiffres et ratios p 81 Les comptes consolidés p 85 Le rapport de gestion du Groupe p 85 Les facteurs de risques p 92 Les comptes consolidés p 96 Les comptes sociaux p 143 Le rapport de gestion de Toupargel Groupe SA p 144 Les comptes sociaux p page Panorama financier 6 page Toupargel Groupe page 15 Rapport d activité page 77 Rapport financier Le spécialiste de la livraison de produits Frais et d Epicerie 252 collaborateurs 17 M de chiffre des ventes clients essentiellement situés dans le quart Nord-Est de la France produits Frais et d Epicerie livrés à domicile Les informations juridiques p 165 Le responsable p 173 du document de référence Le tableau de concordance p 174 page 165 Autres informations Le présent document de référence a été déposé auprès de l'autorité des Marchés Financiers le 14 avril 2008, conformément au Chapitre 1 er du Titre 1 er du Livre II du Règlement Général de l AMF. Il pourra être utilisé à l'appui d'une opération financière s il est complété par une note d'opération visée par l'autorité des Marchés Financiers. Ce document a été établi par l émetteur et engage la responsabilité de ses signataires. Conformément à l article 28 du Règlement européen n 809/2004 du 29 avril 2004, le lecteur est renvoyé aux précédents documents de référence concernant certaines informations : - les comptes consolidés, le rapport des commissaires aux comptes sur les comptes consolidés, les comptes annuels et le rapport général relatifs à l exercice clos le 31 décembre 2006 et figurant dans le document de référence enregistré par l Autorité des Marchés Financiers le 6 avril 2007 sous le n D , - les comptes consolidés, le rapport des commissaires aux comptes sur les comptes consolidés, les comptes annuels et le rapport général relatifs à l exercice clos le 31 décembre 2005 et figurant dans le document de référence enregistré par l Autorité des Marchés Financiers le 28 avril 2006 sous le n D Date de fin de rédaction du présent rapport : 11 avril Rapport annuel édité en exemplaires.

4 Panorama financier 2007 Répartition du chiffre des ventes par activité L activité Surgelés, avec un chiffre des ventes de M, a représenté 95 % du chiffre des ventes du Groupe en L activité Frais et Epicerie, avec 16.7 M, a représenté 5 % du chiffre des ventes. Activité "Surgelés Le chiffre des ventes (en M ) Le chiffre des ventes du Groupe est en baisse en 2007 de 4.2 % à M. L activité Surgelés recule de 4.9 % à M correspondant à une augmentation du panier moyen de 1.2 % et à une baisse du nombre de commandes de 6 % du fait d une prospection de nouveaux clients inférieure à 2006 et d une moindre fidélisation des clients créés antérieurement à L activité Frais et Epicerie réalise un chiffre des ventes de 16.7 M, en hausse de 12.4 % par rapport à l exercice précédent. Cette progression résulte d une amélioration du panier moyen et d une prospection soutenue de nouveaux clients. 95 % % % % % Activité "Frais et Epicerie Les performances 2007 La baisse du chiffre des ventes a impacté les résultats du Groupe en Le résultat opérationnel passe de 37.8 M à 28.5 M. La marge opérationnelle (résultat opérationnel/chiffre des ventes) représente 7.8 % du chiffre d affaires contre 10 % en Le résultat net s établit à 17.7 M (2006 : 24 M ), la marge brute d autofinancement ressort à 28.5 M. Normes IFRS - en M Surgelés Frais et Epicerie Holding Groupe Groupe Chiffres d affaires Marge commerciale Résultat opérationnel 27.6 (3.0) Marge opérationnelle 8 % 7.8 % 10 % Résultat net part du Groupe 18.5 (2.1) Marge nette 5.3 % 4.9 % 6.3 % Marge brute d autofinancement 28.4 (2.4)

5 PANORAMA FINANCIER 2007 La structure financière (en M ) Les capitaux propres passent de 78.0 M en 2006 à 76.6 M en 2007, après d une part, la distribution d un dividende de 15.2 M le 31 mai 2007 au titre de 2006 et d autre part, l acquisition d actions propres valorisées au 31 décembre 2007 pour 4.2 M. L endettement net est passé de 16.0 M au 31 décembre 2006 à 29.0 M au 31 décembre Il est impacté par des éléments non récurrents fin décembre Le ratio endettement net/ capitaux propres ressort à 37.8 % fin 2007 contre 20.5 % fin La marge brute d autofinancement (en M ) La marge brute d autofinancement est passée de 34.8 M en 2006 à 28.5 M en Capitaux propres Endettement net Les résultats et dividendes par action (en ) Résultat par action Dividende par action Les investissements (en M ) Après d importants investissements en 2004 et 2005 (près de 50 M ), liés à la construction de deux plates-formes logistiques et au renouvellement de la flotte des véhicules de l ancienne filiale Agrigel (fusionnée avec Toupargel), le niveau d investissements s établit à un niveau normatif en 2006 et 2007 (11.3 M ). Ceux-ci correspondent essentiellement à diverses constructions et aménagements pour 2.3 M, le renouvellement de la flotte de véhicules pour 6.1 M, des matériels informatiques pour 1.2 M et des matériels et outillages pour 1.2 M (p) proposé à l Assemblée Générale mixte du 30 avril 2008 sur une base de actions de 0.10 chacune (p) Le dividende proposé au titre de l année 2007 est de 1.5 par action (mise en paiement le 30 juin 2008), équivalent à celui de l année En 2007, le taux de distribution (dividende/résultat net) ressort à 86 % contre 63 % en Les effectifs moyens

6 Roland Tchénio Président Directeur Général

7 LE GROUPE TOUPARGEL Le mot du président Après trois années de forte progression des résultats, le Groupe Toupargel a connu en 2007 une année plus difficile. En effet, le chiffre d affaires est passé de 379,2 M à 363,1 M, le résultat opérationnel de 37,8 M à 28,5 M (soit une marge opérationnelle de 7.8 %) et le résultat net de 24 M à 17.7 M (soit une marge nette de 4.9 %) : une année difficile pour l activité Surgelés Depuis 2003, date du rapprochement entre Toupargel et Agrigel, l entreprise a été complètement transformée. Cela a permis de dégager des synergies et d améliorer les résultats entre 2003 et Ces modifications ont aussi entraîné des perturbations qui ont eu une conséquence négative sur nos ventes (turn-over de commerciaux, effets sur la fidélisation de la clientèle). Ceci a été amplifié en 2007 par le contexte économique baisse du pouvoir d achat, hausse du prix des matières premières : progression de l activité Frais et Epicerie L activité Frais et Epicerie, avec l enseigne Place du Marché, qui représente près de 5 % de l activité du Groupe, connaît quand à elle une progression organique de chiffre d affaires de plus de 12 % : retour aux fondamentaux pour l activité Surgelés Nos efforts vont se concentrer sur les clients pour mieux les servir et les fidéliser. Pour cela, nous devons mieux les connaître (activité, habitat, habitudes), favoriser et adapter les contacts notamment des nouveaux clients, élargir nos plages horaires de prises de commandes et de livraison, leur proposer les produits qu ils attendent et agrandir nos champs de prospection. Nos efforts vont se concentrer sur les clients pour mieux les servir et les fidéliser. Adapter notre service de livraison Sur l aspect du service, la livraison sera réorganisée afin de concentrer nos tournées de livraison et ainsi livrer plus de clients en effectuant moins de kilomètres dans la même plage horaire. Nous allons développer le service de livraison en fin de journée où cela est nécessaire. Renforcement des équipes Enfin, et pour permettre de réussir nos projets, nous renforçons nos équipes avec l arrivée d un Directeur Général Opérationnel en charge des équipes de vente, de livraison et de développement Surgelés et d une Directrice Marketing en charge du Marketing Ventes et Produits, et des Achats. L offre Internet Le Groupe, afin d élargir son offre, va mettre en place un site Internet marchand et dans un premier temps le développera d ici fin 2008 pour son activité Place du Marché. Les perspectives Notre objectif est de retrouver à moyen terme une marge opérationnelle de 10 %. Pour 2008, et malgré un marché des matières premières tendu, notre ambition est de renouer avec la croissance. Le Groupe vise un chiffre d affaires de 370 M à 380 M et un résultat opérationnel de 30 M à 34 M. Une gamme renforcée Nous allons nous concentrer sur les 30 % de produits réalisant 70 % de notre chiffre d affaires, mais aussi élargir notre gamme à marque propre et nous enrichir de nouvelles offres : terroir, halal, santé. Dividendes 2007 Confiant en l avenir du Groupe et en sa stratégie, le Conseil d Administration a décidé de proposer à l Assemblée Générale des Actionnaires du 30 avril 2008 un dividende de 1.5 par action, équivalent à celui de 2007 et représentant un rendement de 7.5 % par rapport au cours de bourse de fin mars

8 Le système de vente 2 1 Le client sélectionne ses produits sur catalogue Au moment de la livraison de sa commande ou par voie postale, le client reçoit son catalogue, 14 fois par an pour les produits Surgelés, 13 fois par an pour les produits Frais et d Epicerie. Il peut dès lors le parcourir tranquillement, et sélectionner ses produits pour sa prochaine commande. Prise de commande par téléphone Les télévendeurs contactent l ensemble des clients afin d enregistrer leurs commandes. Ils les conseillent, les aident, leur proposent des nouveautés, des promotions Pour les produits Surgelés, la fréquence d appel est de 14 fois par an. Pour les produits Frais et d Epicerie, elle est hebdomadaire. Un logiciel d aide à la vente assiste les télévendeurs dans leur démarche commerciale. De la prise de commande à la livraison 5 6 Conditionnement Les produits sont rangés dans des cartons individuels par les conditionneurs. Chaque produit est contrôlé grâce à un code barre, comme à la caisse d un supermarché. Des contrôles successifs sont réalisés afin de garantir l exactitude de la commande. Acheminement vers les agences Les cartons, identifiés par les codes barres, sont palettisés en fonction des tournées de livraison, puis transférés par gros porteurs vers les agences de livraison correspondantes. 8

9 LE GROUPE TOUPARGEL 3 4 Transfert des commandes vers les plates-formes logistiques Les commandes sont transmises informatiquement vers l une des 4 plates-formes dédiées à l activité Surgelés, ou vers celle de Chalon-sur-Saône pour l activité Frais et Epicerie. Prélèvement en zone de stockage Les produits commandés sont préparés en chambre froide, puis acheminés en zone de conditionnement. par téléphone à domicile 8 Le client réceptionne sa commande à domicile Le règlement de la commande s effectue à la livraison. Le livreur remet le catalogue suivant. 7 Près de 1,4 million de clients livrés sans rupture de la chaîne du froid Les commandes sont livrées par les Attachés Service Clients, 72 h après l appel téléphonique, sans rupture de la chaîne du froid. 9

10 Toupargel Leader de la livraison à domicile de produits surgelés Toupargel a fait le choix stratégique de s appuyer sur des ressources internes et contrôle ainsi l ensemble des processus de l activité, de la prospection à la livraison. L appel téléphonique personnalisé : un outil d aide à la fidélisation 950 télévendeurs, basés sur 34 agences de télévente, contactent par téléphone 14 fois par an clients pour enregistrer leurs commandes. Afin de stimuler les ventes et de favoriser la fidélisation, les télévendeurs proposent systématiquement des offres commerciales attractives, ciblées et adaptées aux attentes des clients. Une prospection efficace pour créer de nouveaux clients La prospection de nouveaux clients s effectue soit par téléphone (téléprospection), soit directement sur le terrain. Toupargel compte à son effectif 170 téléprospecteurs répartis sur 6 agences de téléprospection et 280 prospecteurs terrain. L association de ces deux systèmes a permis à Toupargel de créer nouveaux clients en Une offre large et qualitative de produits surgelés Plus de 900 références, de l apéritif au dessert, en passant par les produits bruts, les plats cuisinés, sont mises en avant dans les catalogues, envoyés ou remis au moment de la livraison, à l ensemble des clients. Parmi cette large gamme, se trouvent des produits de marque nationale, régionale ou encore à marque propre Toupargel. Quatre valeurs ont guidé la constitution de cette offre : la qualité, la praticité, l originalité et la compétitivité. Une implantation nationale Son réseau commercial et ses infrastructures logistiques et de livraison permettent à Toupargel de couvrir l ensemble du territoire français et d avoir une implantation homogène. Saint-Omer Amiens Tergnier Brest La préparation des commandes sur 4 plates-formes dédiées En 2007, les 4 plates-formes dédiées à l activité Surgelés, et situées à Argentan (61), à Montauban (82), à Poitiers (86) et à Civrieux d Azergues (69) ont préparé plus de 7 millions de commandes. Grâce à des outils informatiques performants, la maîtrise de la traçabilité des commandes est totale. Ainsi, l identification de chacune des commandes des clients, mais aussi de chacun des produits, est possible à tout moment. Colpo Une livraison à domicile, rapide et gratuite, sans rupture de la chaîne du froid Une fois les commandes préparées, elles sont acheminées par des camions gros porteurs vers une centaine d agences de livraison qui sont implantées sur tout le territoire français. Ainsi, grâce à un réseau d agences de livraison dense, 72 heures après l appel téléphonique, le client reçoit sa commande, à domicile, sans rupture de la chaîne du froid. Nantes Vire Fougères Angoulême Bordeaux Pau Argentan Alençon Poitiers Limoges Amboise Souillac Montauban Lezignan Montluçon Clermont-Ferrand Rodez Janville Vichy Montrond Dijon Valence Lyon Nancy Besançon Annecy La Tour du Pin Grenoble Manosque Marseille Strasbourg Plate-forme de préparation des commandes Agence de télévente 10

11 Toupargel, la marque Des produits, un service pour répondre au mieux aux besoins de chaque client Les produits signés Toupargel : un gage de qualité Une gamme de produits à marque propre a été lancée en 2005 et développée autour de quatre valeurs : originalité, qualité, compétitivité, praticité. L objectif est de valoriser le savoir-faire de l enseigne Toupargel et de renforcer la notoriété de la marque en la plaçant jusque dans le congélateur des clients. La signature Toupargel garantit au consommateur la qualité des produits proposés. Le déploiement de la marque propre se fait depuis 2005 sur des familles de produits jugées stratégiques, et porte sur des gammes complètes. Près de 100 nouveaux produits Toupargel ont été lancés en La signature Toupargel est montée en gamme avec le lancement de la gamme Premium Les fins Gourmets. La gamme signée Toupargel a représenté 16 % du chiffre d affaires du Groupe et comptait 240 références fin En 2008, 100 nouveaux produits signés Toupargel seront proposés. La gamme sera renforcée sur les entrées, les plats cuisinés et les desserts. Fin 2008, elle représentera près de 35 % de l offre des produits surgelés. 11

12 Place du Marché Le spécialiste de la livraison à domicile de produits Frais et d Epicerie Un positionnement unique et stratégique Place du Marché, c est une nouvelle façon de distribuer des produits frais et d épicerie. En dupliquant les facteurs clés de succès du système de vente de l activité Surgelés, Place du Marché est le premier acteur à proposer la livraison à domicile de produits frais, d épicerie, d hygiène et de droguerie avec prise de commande par téléphone. Ainsi, Place du Marché se positionne différemment de ses principaux concurrents, filiales de la grande distribution qui opèrent essentiellement par le biais d Internet et qui répondent aux besoins d une clientèle plus urbaine. Une implantation régionale Comme l activité Surgelés, Place du Marché se concentre sur les communes de moins de habitants où les commerces de proximité sont absents. Ainsi, l entreprise répond à un véritable besoin. Un centre d appels regroupant 40 télévendeurs, 16 agences de livraison, une plate-forme logistique de m 2, située à Chalonsur-Saône, capable de préparer jusqu à commandes par jour, permettent à Place du Marché de couvrir le quart Nord-Est de la France. Aujourd hui, Place du Marché livre clients. Une prospection active et performante En s appuyant sur le savoir-faire du Surgelés en matière de prospection, Place du Marché a su séduire nouveaux clients en Grâce à ses actions de téléprospection et de prospection terrain menées de front et de façon intensive, l activité Frais et Epicerie a renforcé sa présence dans ses zones de chalandise. Verdun Courtisols Gaye Void Plus de produits qualitatifs Une gamme de plus de références, composée de produits frais, d épicerie, de droguerie, d hygiène, est présentée dans un catalogue et Metz éditée 13 fois par an. Le télévendeur Ludres Sélestat propose de manière Rambervillers hebdomadaire les offres produits aux Raddon clients de Place du Marché. Comme pour Besançon Dijon l activité Surgelés, les critères de sélection des produits sont la qualité et l originalité. Fayl Billot Chalon-sur-Saône Clermont-Ferrand Lyon Sorbiers Agence de livraison Agence de télévente Plate-forme de préparation des commandes 12

13 Cécile Ferrera Télévendeuse

14 Historique En 2007, Toupargel a célébré ses 60 ans! Création de Toupargel Surgelés A partir de 1969, Toupargel Surgelés développe la vente de produits surgelés aux particuliers par camion-magasin Création de Toupargel SA par Roland Tchénio, à la suite de la reprise de Toupargel Surgelés Un virage stratégique est engagé, le modèle de Toupargel est créé : la vente de produits surgelés aux particuliers avec prise de commande par téléphone, préparation sur des plates-formes dédiées et livraison 48 h à 72 h après. La société se développe par croissance externe. Toupargel réalise une quarantaine d acquisitions de sociétés de distribution de produits surgelés et confirme son expertise en intégration de sociétés et de fonds de commerce En décembre, Toupargel SA est introduit au Second Marché. Son chiffre des ventes : 85 millions d euros Mise en place de l activité Frais et Epicerie avec la construction d un centre d appels et d une plate-forme de préparation de commandes à Chalon-sur-Saône Changement de dimension : Toupargel SA acquiert la société Frigédoc (marque Agrigel), le leader de la distribution à domicile de produits surgelés (240 M ). Cette acquisition permet au Groupe, avec un chiffre d affaires total de 362 M, de prendre la position de leader avec 36 % du marché de la livraison à domicile et de couvrir l ensemble du territoire français Années de convergence entre Toupargel et Agrigel. Les synergies entre les sociétés permettent d optimiser le fonctionnement du Groupe : achats, qualité, marketing, logistique, informatique et de faire progresser fortement les résultats. Deux nouvelles plates-formes de préparation de commandes (Argentan et Montauban) sont mises en service. Lancement de la marque Toupargel, avec la gamme des produits glacés Une seule enseigne, une équipe, une organisation, un métier pour l activité Surgelés. Fin de la réorganisation logistique mi-2006 permettant une baisse des coûts. Harmonisation des conditions de rémunérations et accords Groupe. Extension de la marque propre avec les légumes et plats préparés Mise en place d un nouveau logiciel de télévente et de livraison plus performant. Toupargel passe à la télévision avec deux spots diffusés sur toutes les grandes chaînes nationales et le câble, une première dans le domaine de la distribution de produits surgelés! 2008 Toupargel met en place trois grands chantiers : - pour séduire de nouveaux clients, le Groupe teste un mode de prospection plus doux s appuyant sur la complémentarité de la prospection par téléphone et du terrain ; - pour mieux fidéliser les nouveaux clients, Toupargel met en place une équipe dédiée au plan national, à Villeurbanne ; - pour mieux servir les clients, une nouvelle organisation des livraisons est en test. 14

15 Le rapport d activité

16

17 Environnement de marché et stratégie Le marché alimentaire p.18 Une population française attirée par les villes de moins de habitants p.18 Une part du budget alimentaire restreinte p.19 Les seniors à la recherche d une alimentation de qualité p.20 Concilier nouveaux modes de vie et bonne santé p.20 L Activité Surgelés p.22 Le marché du surgelé et des glaces p.22 Toupargel en 2007 p.26 L Activité Frais et Epicerie P.34 La distribution de produits alimentaires à domicile p.34 Place du Marché en 2007 p.37

18 Le marché alimentaire Sur le marché alimentaire français, dominent 4 tendances majeures de consommation : les Français privilégient les petites communes, leur budget alimentaire se restreint, les seniors sont de plus en plus nombreux, et les consommateurs font plus attention à leur régime alimentaire. Une population française attirée par les villes de moins de habitants Le bilan démographique 2007 estime la population de la France métropolitaine et des départements d'outre-mer à 63.8 millions de personnes au 1 er janvier Les naissances dépassent à nouveau en 2007 et l âge moyen des femmes à la maternité progresse. Des ménages de plus en plus petits Avec en moyenne 2.31 personnes par foyer ce chiffre ne cesse de baisser (il était de 2.4 en 1999). On compte 27.2 millions de foyers en France. (Source : INSEE) Les Français plébiscitent les petites communes (moins de habitants) Ces communes connaissent une croissance soutenue car elles attirent les retraités et les jeunes couples avec enfants qui cherchent de bonnes conditions de vie. Mais attention, ces villes qui gagnent en population sont des communes rurales proches des pôles urbains alors que les communes isolées continuent de se dépeupler. (Source : LSA - 26 janvier 2006) La nouvelle pyramide des âges et ses conséquences En 2050, nous devrions être 70 millions d'habitants en France avec une espérance de vie allant jusqu à 115 ans. Cependant, grâce à la remontée inattendue du taux de fécondité, une stabilisation du nombre de moins de 60 ans dans la population est prévue. Et ce contrairement aux prévisions de l'insee en 2001 : les chercheurs imaginaient jusque là une baisse de la population malgré l'augmentation des personnes âgées. Les projections pour les années à venir sont donc différentes : il y aura finalement un équilibre entre les jeunes et les plus de 60 ans. (Source : RMC -16 janvier 2008) De ce scénario découlent un certain nombre de problématiques : - système national de solidarité à redéfinir ; - politique de maintien à domicile des personnes âgées ; - nouveaux besoins en matière de services aux particuliers ; - nécessité d un redéploiement des commerces de proximité (aujourd hui près d une commune sur deux se retrouve sans aucun commerce de proximité). (Source : Les Echos - 09 juin 2006) 18

19 L ENVIRONNEMENT DE MARCHE ET STRATEGIE > 27.2 millions de foyers en France. > 11 millions de ces foyers habitent dans des communes de moins de habitants. > 4 millions d entre eux ont utilisé au moins une fois le service de livraison à domicile. > 1 commune sur 2 ne bénéficie pas de commerce de proximité. > En 30 ans, le nombre de petites épiceries a été divisé par 6, le nombre de boucheries par 3. > Les achats alimentaires des Français représentent milliards d euros, le 3 e poste de dépenses des foyers français. Thinstock LLC 2007 Jupiterimages > Avec 5.6 milliards d euros de chiffre d affaires, le marché des surgelés et glaces capte 98 % des foyers et représente 4.3 % des achats des ménages. > Avec 1 milliard d euros de chiffre d affaires, la livraison à domicile de produits surgelés et glaces est le 2 e réseau de distribution de produits surgelés et glaces. (Sources TNS Secodip, INSEE, Syndigel) Une part du budget alimentaire restreinte pour financer de nouveaux besoins En quarante ans, la dépense de consommation par habitant a été multipliée par 2.7 en monnaie constante. L environnement du consommateur a changé : l extension de la grande distribution, l évolution des modes de vie, l apparition de nouveaux produits ont modifié les comportements de consommation. La perte de vitesse des dépenses traditionnelles a été pour partie compensée par le dynamisme des produits à haute technologie. Ceux-ci ont pris le relais des appareils électroménagers, désormais largement diffusés. Néanmoins, la plus grande partie du budget des ménages continue à être utilisée pour les dépenses alimentaires et le logement. Celui-ci a détrôné l alimentation comme premier poste de la consommation depuis une vingtaine d années. En 2005, les ménages français ont consacré milliards d euros aux dépenses alimentaires (hors boissons et boissons alcoolisées). Le poids de ce poste de dépense dans le budget des ménages est en constante diminution : 13.9 % en 2005 contre 15.1 % en 1995, pour laisser place à des dépenses de logement, chauffage et de loisirs, culture de plus en plus importantes. (Source : LSA - 14 septembre 2006) L évolution du pouvoir d achat préoccupe de plus en plus les Français. Et depuis 1970, on observe que la place de l alimentation dans le budget des ménages continue de baisser. De plus, la sensibilité au prix sur la moyenne des marchés de l'alimentaire ne cesse de croître : 24.5 % des ménages déclarent choisir des produits bon marché contre 23.8 % l'année précédente. Les foyers continuent à se désintéresser des grandes surfaces alimentaires et la fréquence de leurs visites se réduit, ce qui développe la concurrence entre les enseignes. (Sources : Revue de marché Toupargel - 13 mars 2007) 19

20 Les seniors à la recherche d une alimentation de qualité Par leur poids démographique conséquent dans la population et leur revenu disponible élevé, les séniors représentent un marché intéressant. L alimentation est fortement liée à l âge. Les séniors dépensent en moyenne 25 % de plus que les moins de 50 ans pour l alimentation. (Source : CREDOC ) Dans leur grande majorité, les séniors sont prêts à payer le prix si cela se justifie. 70 % des séniors se déclarent attachés aux GMS traditionnelles car ils trouvent des produits bénéfiques pour leur santé (Label Rouge, Bio ) et une plus grande diversité qu en magasins discount. (Source : Linéaires - juin 2006) Concilier nouveaux modes de vie et bonne santé S ils dépensent moins d argent pour se nourrir, les Français ont également une alimentation moins riche, passent beaucoup moins de temps à table et à préparer les repas et mangent de plus en plus souvent hors de chez eux. La façon de manger s est également modifiée. Les Français mangent moins de viandes et abats, de sucres et dérivés et de produits laitiers. La consommation d aliments snacking (pizzas, sandwich ), de produits céréaliers, de légumes et de poissons et produits de la mer s est maintenue. Les Français mangent davantage de fruits frais et transformés et de glaces. Les consommateurs cherchent avant tout des produits équilibrés pour la santé avec une consommation de produits sains en augmentation et une baisse des produits mauvais pour la santé et nuisibles à l environnement, ils recherchent également des produits pratiques tels que des tartes salées, des plats cuisinés, des yaourts à boire et des produits plaisir authentiques. (Source : AFSSA - 12 décembre 2007) L équilibre nutritionnel : un marché de plus en plus contrôlé De plus en plus sensibles aux questions d équilibre nutritionnel, les Français commencent doucement à modifier leurs habitudes alimentaires. S ils ont massivement pris conscience des problèmes du surpoids et de son impact sur la santé, ils peinent pourtant à modifier leur comportement alimentaire. Seulement 26 % des français déclarent manger 5 fruits et légumes par jour à cause du manque de choix et du coût de ces produits. Entre 1997 et aujourd hui, le Français a pris 2.1 kg et le nombre d obèses a augmenté de 40 % pour atteindre 5.9 millions d individus. Ainsi, la problématique nutritionnelle gagne du terrain. En 2006, un nouveau produit sur trois lancé en France revendiquait une promesse santé. Pour clarifier l offre auprès des consommateurs, une nouvelle législation européenne, applicable depuis juillet 2007, concernant les allégations relatives à la santé ou aux valeurs nutritionnelles, fixe les conditions d apposition des promesses santé. Elle en établit une liste, valeurs précises et quantifiables à la clef. L industriel doit faire la preuve scientifique des vertus prétendument apportées au bien-être nutritionnel de l individu. De plus, le produit doit aussi répondre à un profil nutritionnel qui entre dans la notion d alimentation équilibrée. Il ne doit pas être trop gras, trop salé ou trop sucré pour pouvoir alléguer d un bénéfice pour la santé, ou simplement pour vanter son allégation nutritionnelle. (Sources : Linéaires - avril 2007, LSA - mai 2007) Les produits bios plébiscités Les produits bios font l objet d un engouement sans précédent. 75% des acheteurs de produits bio s approvisionnent, au moins en partie en GMS. 43 % des Français en consomment au moins une fois par semaine, un taux de pénétration qui a progressé de 16 points depuis D une année sur l autre, le bio gagne de nouveaux secteurs : hier les fruits et légumes (16 % du marché alimentaire bio), la viande et les produits laitiers ; aujourd hui l épicerie sucrée et salée, le textile et les cosmétiques, demain les surgelés qui représentent aujourd hui Bananastock 2007Jupiterimages seulement 1 % du marché alimentaire bio. (Sources : Points de Vente-septembre 2007, Linéaires - avril 2007, LSA - mai 2007) Le commerce équitable : un secteur en pleine croissance Le nombre d entreprises ayant un ou plusieurs produits labellisés Max Havelaar a été multiplié par huit en cinq ans. Les GMS représentent plus de 80 % du chiffre d affaires du secteur, les circuits spécialisés (magasins du commerce équitable et bio) 10 à 15 %, et la restauration hors domicile et la distribution automatique 5 à 10 %. Les études prospectives tablent sur un chiffre d affaires France de 500 millions d euros en 2011 et de 1.4 milliard en Le taux de notoriété du commerce équitable en France a atteint 80 % en mars 2007 selon un sondage réalisé par Ipsos. Cependant, la consommation de produits labellisés Max Havelaar avec 2 par an et par habitant reste modeste en France quand elle atteint près de 5 aux Pays-Bas et en Angleterre et plus de 19 en Suisse. (Source : LSA - 19 avril 2007, LSA - 12 avril 2007, Linéaires - avril 2007) 20

RESULTATS ANNUELS. 23 février 2012

RESULTATS ANNUELS. 23 février 2012 RESULTATS ANNUELS 23 février 2012 1 Sommaire Présentation du Groupe Toupargel Le marché L organisation du Groupe 2011 : une année riche en changements Les résultats consolidés 2011 2012 : une organisation

Plus en détail

Toupargel, une entreprise du 21 ème siècle. Oddo Midcap Forum 6 & 7 janvier 2011

Toupargel, une entreprise du 21 ème siècle. Oddo Midcap Forum 6 & 7 janvier 2011 Toupargel, une entreprise du 21 ème siècle Oddo Midcap Forum 6 & 7 janvier 2011 Sommaire Le Groupe Toupargel L activité «Surgelés» L activité «Frais et Epicerie» Les comptes consolidés au 30 septembre

Plus en détail

de produits alimentaires

de produits alimentaires Le spécialiste de la livraison à domicile de produits alimentaires 365.9 M de chiffre d affaires en 2008 1.4 million de clients 7.7 millions de commandes livrées en 2008 3 634 collaborateurs 2 enseignes

Plus en détail

Assemblée Générale Mixte

Assemblée Générale Mixte Assemblée Générale Mixte 26 avril 2012 Ordre du jour Nomination du bureau Validation du quorum Bilan sur l activité Rapport de gestion sur les comptes consolidés Rapport de gestion sur les comptes sociaux

Plus en détail

Sommaire. Les marchés cibles Présentation du Groupe Toupargel L activité commerciale 2014. Le projet d entreprise Conclusion

Sommaire. Les marchés cibles Présentation du Groupe Toupargel L activité commerciale 2014. Le projet d entreprise Conclusion 6 mars 2015 Sommaire Les marchés cibles Présentation du Groupe Toupargel L activité commerciale 2014 Les résultats consolidés 2014 Le projet d entreprise Conclusion 2 Les marchés cibles 3 Le marché alimentaire

Plus en détail

Résultats Semestriels 2015 9 septembre 2015

Résultats Semestriels 2015 9 septembre 2015 Résultats Semestriels 2015 9 septembre 2015 Sommaire Présentation du Groupe Toupargel L activité commerciale au 1 er semestre 2015 Les résultats semestriels consolidés 2015 Point sur le projet d entreprise

Plus en détail

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Dossier de presse 1 Communiqué de presse Le groupe Casino mise sur la franchise pour accélérer le développement de ses enseignes de proximité Mars

Plus en détail

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels :

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels : Le PNNS : «Manger Bouger», les facteurs de risque nutritionnel à tous les âges de la vie. Les repères de consommation du PNNS JL BORNET L alimentation joue un rôle très important sur la santé. A chaque

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA CONSOMMATION... 5 1.1 L EVOLUTION DE LA CONSOMMATION... 5 1.2 LES TENDANCES DE CONSOMMATION... 8 2 LA PRODUCTION...

SOMMAIRE 1 LA CONSOMMATION... 5 1.1 L EVOLUTION DE LA CONSOMMATION... 5 1.2 LES TENDANCES DE CONSOMMATION... 8 2 LA PRODUCTION... SOMMAIRE 1 LA CONSOMMATION... 5 1.1 L EVOLUTION DE LA CONSOMMATION... 5 1.2 LES TENDANCES DE CONSOMMATION... 8 2 LA PRODUCTION... 13 2.1 L EVOLUTION DE LA PRODUCTION... 13 2.2 LES PRODUCTEURS BIOLOGIQUES...

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL LA VENTE À DISTANCE ET LA LIVRAISON À DOMICILE DE PRODUITS ALIMENTAIRES

RAPPORT ANNUEL LA VENTE À DISTANCE ET LA LIVRAISON À DOMICILE DE PRODUITS ALIMENTAIRES RAPPORT ANNUEL 2010 LA VENTE À DISTANCE ET LA LIVRAISON À DOMICILE DE PRODUITS ALIMENTAIRES PANORAMA FINANCIER Leader de la livraison à domicile de produits surgelés > 3 351 collaborateurs > 331,5 M de

Plus en détail

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité!

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! La franchise DIA, deux opportunités Pour parfaire votre parcours d intégration dans le réseau, vous rejoindrez un centre de formation

Plus en détail

Consommation alimentaire des Français

Consommation alimentaire des Français Intervention de l Afssa au colloque «La situation nutritionnelle en France en 2007» Paris, 12 décembre 2007 Consommation alimentaire des Français les premiers résultats d une enquête d intérêt général

Plus en détail

DOSSIER : LE MARCHE Les produits surgelés

DOSSIER : LE MARCHE Les produits surgelés DOSSIER : LE MARCHE Les produits surgelés Sommaire -Définition, qu est ce qu un produit surgelé? -principe du surgelé -Politique produits et stratégie croissante -Les chiffres, parts de marché en tableau

Plus en détail

Findus optimise sa logistique d entreposage, de repacking et de transport grâce à Sofrilog

Findus optimise sa logistique d entreposage, de repacking et de transport grâce à Sofrilog Retour utilisateur Findus optimise sa logistique d entreposage, de repacking et de transport grâce à Sofrilog Rungis, le 17 octobre 2012 Sofrilog, n 2 de la logistique du froid, accompagne Findus, marque

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE 2010 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE

DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE 2010 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE AI 2010 0 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE DANS LA LIGNÉE DE SA POLITIQUE DE DISCOUNT RESPONSABLE QUI VISE À RENDRE ACCESSIBLES À TOUS LES CONSOMMATEURS

Plus en détail

Sommaire. I. Introduction... 9 1. L Allemagne en bref... 11. 2 Le marché allemand des produits surgelés... 17. 2.1 Généralités...

Sommaire. I. Introduction... 9 1. L Allemagne en bref... 11. 2 Le marché allemand des produits surgelés... 17. 2.1 Généralités... Sommaire I. Introduction... 9 1. L Allemagne en bref... 11 2 Le marché allemand des produits surgelés... 17 2.1 Généralités... 17 2.2 La production... 17 2.3 La consommation... 18 2.4 La distribution...

Plus en détail

B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales. Proposition de Corrigé "JAMPI" Dossier 1 L entreprise et son marché

B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales. Proposition de Corrigé JAMPI Dossier 1 L entreprise et son marché B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales Proposition de Corrigé "JAMPI" Dossier 1 L entreprise et son marché Première partie : Analyse du marché à partir des annexes 1

Plus en détail

Filières laitières. beurre / crème / fromages / Les cahiers de FranceAgriMer 2009 / Données statistiques / ÉLEVAGE. /33

Filières laitières. beurre / crème / fromages / Les cahiers de FranceAgriMer 2009 / Données statistiques / ÉLEVAGE. /33 beurre / crème / fromages / cheptel / collecte / consommation vaches / brebis / chèvres / échanges produits laitiers / France/Europe/Monde Les cahiers de FranceAgriMer 29 / Données statistiques / ÉLEVAGE.

Plus en détail

Les critères du référentiel restaurant durable

Les critères du référentiel restaurant durable Les critères du référentiel restaurant durable 1. Les critères du référentiel restaurant durable - restaurant Le référentiel comprend deux types de critères : des critères essentiels auxquels le restaurant

Plus en détail

«Contribution des agricultrices au développement rural et à une agriculture durable»

«Contribution des agricultrices au développement rural et à une agriculture durable» «Contribution des agricultrices au développement rural et à une agriculture durable» Workshop Luxembourg, le 01 décembre 2006 A. TURLOT et B. DUQUESNE FAO Introduction Selon la FAO, les femmes rurales

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : UNE BELLE PERFORMANCE Chiffre d affaires supérieur à un milliard d euros, en hausse de 5,6% hors effets de change Marge opérationnelle courante1 : 25,6% du chiffre d'affaires Marge nette2 : 15,4% du

Plus en détail

> ÉDITION mars 2013 DONNÉES 2012. Achats de fruits et légumes frais par les ménages français

> ÉDITION mars 2013 DONNÉES 2012. Achats de fruits et légumes frais par les ménages français > ÉDITION mars 2013 DONNÉES Achats de fruits et légumes frais par les ménages français Rappel méthodologique Depuis le 1 er janvier 2008 le panel Kantar Worldpanel mesure les achats de 12 000 ménages représentatifs

Plus en détail

Fanny OLLIER Diététicienne

Fanny OLLIER Diététicienne Fanny OLLIER Diététi icienne INTERVENTIONS DIETETIQUES 1. INTERVENTIONS THEORIQUES Auprès des résidents : Thèmes : Equilibre alimentaire Groupes d aliments Conseils pratiques lors d un repas Pathologies

Plus en détail

Métro Cash and Carry France

Métro Cash and Carry France Métro Cash and Carry France Présentation de l unité commerciale Les quatre enseignes du groupe Métro Grossiste alimentaire CA 2010: 33 milliards d euros CA Metro Groupe: 68 milliards d euros Commerce électronique

Plus en détail

Numéro 25 - avril 2015. Les entreprises agroalimentaires en 2012

Numéro 25 - avril 2015. Les entreprises agroalimentaires en 2012 Agreste Les Dossiers - n 25 - avril 215 Numéro 25 - avril 215 Télécharger les données de l ensemble du dossier au format tableur Agreste Les Dossiers - n 25 - avril 215 Les entreprises agroalimentaires

Plus en détail

Canaux de distribution des produits alimentaires

Canaux de distribution des produits alimentaires Canaux de distribution des produits alimentaires Canaux de distribution des produits alimentaires Avril 2007 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Critères de choix d un magasin alimentaire 4. Evolution

Plus en détail

Atelier Achat Responsable. 9 décembre 2014. Initiative Bio Bretagne

Atelier Achat Responsable. 9 décembre 2014. Initiative Bio Bretagne Atelier Achat Responsable 9 décembre 2014 Initiative Bio Bretagne Qu est ce qu Initiative Bio Bretagne? Initiative Bio Bretagne est une plate-forme, un réseau d'entreprises et d'acteurs bretons souhaitant

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Ed : Laurence REIX Responsable communication externe Laurence_reix@carrefour.com

DOSSIER DE PRESSE. Contact Ed : Laurence REIX Responsable communication externe Laurence_reix@carrefour.com Julie Toury Infobébés 28 rue François 1 er 75008 Paris40 DOSSIER DE PRESSE Contact Ed : Laurence REIX Responsable communication externe Laurence_reix@carrefour.com Siège social : SAS Ed Société par Actions

Plus en détail

COMMUNE DE DON MARCHE PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE ART. 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS RESTAURATION SCOLAIRE

COMMUNE DE DON MARCHE PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE ART. 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS RESTAURATION SCOLAIRE COMMUNE DE DON MARCHE PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE ART. 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS RESTAURATION SCOLAIRE FOURNITURE DE REPAS EN LIAISON FROIDE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Date

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

Tendances de consommation Les aliments pour bébés au sein de l UE à 27

Tendances de consommation Les aliments pour bébés au sein de l UE à 27 Bureau des marchés internationaux RAPPORT SUR LES INDICATEURS DE MARCHÉ JANVIER 2010 Tendances de consommation Les aliments pour bébés au sein de l UE à 27 Tendances de consommation Les aliments pour bébés

Plus en détail

BILAN DES DEFIS CONSOMMATION, GESTION DES DECHETS MOBILITE Octobre 2012 à juin 2013

BILAN DES DEFIS CONSOMMATION, GESTION DES DECHETS MOBILITE Octobre 2012 à juin 2013 BILAN DES DEFIS CONSOMMATION, GESTION DES DECHETS MOBILITE Octobre 2012 à juin 2013 Le 23 octobre 2012, 25 familles étaient présentes à la réunion d information et de lancement des défis. 19 défis leur

Plus en détail

La Fabrique à menus : La santé dans votre assiette en quelques clics

La Fabrique à menus : La santé dans votre assiette en quelques clics La Fabrique à menus : La santé dans votre assiette en quelques clics Dossier de presse Avril 2013 Contacts presse Inpes : Vanessa Lemoine tél : 01 49 33 22 42 email : vanessa.lemoine@inpes.sante.fr TBWA\Corporate

Plus en détail

Etude des relations entre les catégories de ménages et les produits consommés

Etude des relations entre les catégories de ménages et les produits consommés Observatoire de la Consommation Alimentaire Etude des relations entre les catégories de ménages et les produits consommés 2006 Ir H. FOURMANOIR fourmanoir.h@fsagx.ac.be Avenue de la Faculté d agronomie

Plus en détail

Agrotourisme et circuits courts, moteurs de développement local. J-C. Dufour, Ph.D

Agrotourisme et circuits courts, moteurs de développement local. J-C. Dufour, Ph.D Agrotourisme et circuits courts, moteurs de développement local J-C. Dufour, Ph.D 2010 Le tourisme culinaire, une réalité 100 000 canadiens vont en Thaïlande par année pour cela; Destinations populaires:

Plus en détail

Quelques aspects. de la Restauration sociale. en Île-de-France

Quelques aspects. de la Restauration sociale. en Île-de-France Préfet de la région d Île-de-France DRIAAF Quelques aspects de la Restauration sociale en Île-de-France 1 Contexte régional en matière d accessibilité alimentaire et de nutrition 2 Éléments du contexte

Plus en détail

DES EXEMPLES DE PROJETS PRESENTES EN PDUC

DES EXEMPLES DE PROJETS PRESENTES EN PDUC Type d UC Outils du diagnostic Problématique Projet Magasin spécialisé dans la vente de produits pour l équitation Observation Analyse du compte de résultat Enquête clientèle Etude de concurrence Perte

Plus en détail

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE LES RENDEZ VOUS DE L AGENCE D URBA AU PAVILLON CYCLE VILLE ET COMMERCE LES ENJEUX DE L ÉQUIPEMENT COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE PATRICE DUNY, DIRECTEUR AUCAME CAEN NORMANDIE RAPPEL : LE COMMERCE EST CONSUBSTANTIEL

Plus en détail

belges depuis 1932 Membre de Membre de Photographies et illustrations non contractuelles

belges depuis 1932 Membre de Membre de Photographies et illustrations non contractuelles Les véritables gaufres belges depuis 1932 Membre de Membre de Milcamps, 80 ans de gaufres 1932 Joseph Milcamps fonde la gaufrerie Milcamps à Bruxelles. Elle produit des gaufres de Liège et des gaufres

Plus en détail

I - BILAN DE L ACCUEIL

I - BILAN DE L ACCUEIL - 1 - - 2 - Depuis les années 90, Les Restos du cœur de Gisors, situés rue de L Arsenal dans un local mis à disposition par la Municipalité, distribuent des denrées alimentaires en équivalents repas et

Plus en détail

Croissance des ventes en France Taux de marge brute stabilisé

Croissance des ventes en France Taux de marge brute stabilisé Ivry, le 30 juillet 2015 Croissance des ventes en France Taux de marge brute stabilisé Croissance des ventes en France au 1 er semestre 2015: +0,4% à magasins comparables malgré des marchés moins favorables

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

Restauration collective Consommer mieux, consommer local

Restauration collective Consommer mieux, consommer local CONSEIL GÉNÉRAL Direction de la communication Agen, mardi 19 mars 2013 FICHE DE PRESSE Restauration collective Consommer mieux, consommer local A l heure où les Français sont de plus en plus attachés à

Plus en détail

Présentation des résultats 1999 30 mars 2000

Présentation des résultats 1999 30 mars 2000 Présentation des résultats 1999 30 mars 2000 L activité Le métier Les perspectives L activité Un marché animé par plusieurs facteurs positifs Un besoin accru de suivi des marchés les consommateurs-citoyens

Plus en détail

GROUPE BEL PERFORMANCES ET PERSPECTIVES 2015. Sablé-sur-Sarthe 24 juin 2015

GROUPE BEL PERFORMANCES ET PERSPECTIVES 2015. Sablé-sur-Sarthe 24 juin 2015 GROUPE BEL PERFORMANCES ET PERSPECTIVES 2015 Sablé-sur-Sarthe 24 juin 2015 LE GROUPE BEL 150 ANS DE SUCCESS STORY Antoine Fiévet, Président-Directeur Général 150 ANS D AUDACE FAMILIALE ET D EXPERTISE 1865

Plus en détail

Réunion annuelle d information. du 24 juin 2015

Réunion annuelle d information. du 24 juin 2015 Réunion annuelle d information du 24 juin 2015 Réunion annuelle d information du 24 juin 2015 Ordre du jour : - Présentation générale de l entreprise - Activité 2014 - Résultats financiers 2014 - Perspectives

Plus en détail

EMPIRE COMPANY LIMITED

EMPIRE COMPANY LIMITED 12 EMPIRE COMPANY LIMITED UNE PLATEFORME DE CROISSANCE PLUS SOLIDE Meilleure bouffe pour tous Le monde de l alimentation a grandement évolué depuis que J.W. Sobey a lancé son commerce de viande réfrigérée

Plus en détail

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER... POURQUOI? POUR QUI? À Après huit à douze heures de sommeil, les réserves d'énergie de l'organisme sont épuisées : le petit déjeuner

Plus en détail

Dossier de presse LE GROUPE STALAVEN À LA CONQUÊTE DE PLUSIEURS LEADERSHIPS

Dossier de presse LE GROUPE STALAVEN À LA CONQUÊTE DE PLUSIEURS LEADERSHIPS Dossier de presse LE GROUPE STALAVEN À LA CONQUÊTE DE PLUSIEURS LEADERSHIPS Sommaire PRÉSENTATION DE STALAVEN p. 1. Sa production, ses marchés. Chiffre d affaires 2009. Les effectifs. Des investissements

Plus en détail

Approvisionnements et Logistique Auchan France

Approvisionnements et Logistique Auchan France Approvisionnements et Logistique Auchan France Les magasins Auchan, l organisation de la centrale d achats La chaîne globale de distribution et les flux de marchandises Les approvisionnements et la logistique

Plus en détail

Philippe SIRAULT. Etude de cas Danone. Camille Guilgaut Maryne Lahaye Julie Toussaint Youssef Slaoui

Philippe SIRAULT. Etude de cas Danone. Camille Guilgaut Maryne Lahaye Julie Toussaint Youssef Slaoui Philippe SIRAULT Etude de cas Danone Camille Guilgaut Maryne Lahaye Julie Toussaint Youssef Slaoui Sommaire Introduction Diagnostic Externe Diagnostic Interne Stratégie de Danone Conclusion Présentation

Plus en détail

Filière porcine. Les cahiers de FranceAgriMer 2009 / Données statistiques / ÉLEVAGE. /59

Filière porcine. Les cahiers de FranceAgriMer 2009 / Données statistiques / ÉLEVAGE. /59 Filière porcine cheptel / abattages / consommation / échanges. / /Europe/Monde Les cahiers de AgriMer 29 / Données statistiques / ÉLEVAGE. /59 > Filière porcine Cheptel porcin en en 29 La production porcine

Plus en détail

Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009

Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009 Paris, le 27 août 2009 Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009 Croissance organique hors essence et effet calendaire de +1,3% Quasi-stabilité de la marge d EBITDA en organique Résistance des

Plus en détail

Présentation du Groupe IKEA

Présentation du Groupe IKEA Présentation du Groupe IKEA IKEA dans le monde en quelques chiffres En 62 ans, le Groupe IKEA est devenu le leader mondial sur le marché du meuble. En tant que spécialiste de l ameublement et de la décoration

Plus en détail

Observatoire de la Consommation Alimentaire. Rapport 2011 Filière Lait et Produit Laitier

Observatoire de la Consommation Alimentaire. Rapport 2011 Filière Lait et Produit Laitier Ministère de la Région Wallonne Observatoire de la Consommation Alimentaire Rapport 2011 Filière Lait et Produit Laitier Unité d'economie et Développement rural Unité de Statistique, Informatique et Mathématique

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

LE TOP 50 DES VILLES OÙ INVESTIR

LE TOP 50 DES VILLES OÙ INVESTIR LE TOP 50 DES VILLES OÙ INVESTIR 18 novembre 2015 Méthodologie Préambule L objectif de cette étude est d analyser les 50 premières communes les plus peuplées de France métropolitaine et de les classer

Plus en détail

Poids des rayons les uns par rapport aux autres. Numéro 1 / 14 novembre 2012

Poids des rayons les uns par rapport aux autres. Numéro 1 / 14 novembre 2012 Numéro 1 / 14 novembre 2012 Rayons alimentaires de la grande distribution : première approche des coûts et des marges Contributeurs : Julie Blanchot, Philippe Boyer Les travaux de l observatoire de la

Plus en détail

ETUDE SUR LE COMPORTEMENT D ACHAT DES MENAGES sur le territoire du SCOT de l Agglomération MESSINE

ETUDE SUR LE COMPORTEMENT D ACHAT DES MENAGES sur le territoire du SCOT de l Agglomération MESSINE ETUDE SUR LE COMPORTEMENT D ACHAT DES MENAGES sur le territoire du SCOT de l Agglomération MESSINE États généraux du Commerce 21 février 2011 avec le soutien financier ETUDE SUR LE COMPORTEMENT D ACHAT

Plus en détail

Marché de restauration collective. Vandoeuvre les Nancy

Marché de restauration collective. Vandoeuvre les Nancy Marché de restauration collective Vandoeuvre les Nancy Mise en place du nouveau marché Public concerné par le marché Cantines Scolaires Foyer des Personnes Agées Portage à domicile Choix politique des

Plus en détail

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois *

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * Dans 50 ans, le secteur agricole restera stratégique même dans nos pays développés et il faudra toujours autant de

Plus en détail

Notre nouveau programme d Entreprise

Notre nouveau programme d Entreprise > Notre nouveau programme d Entreprise Londres, 13 janvier 2005 Présentation à la communauté financière 1 Notre nouveau programme d entreprise Présentation à la communauté financière 2 > notre Vision Présentation

Plus en détail

Découvrez de nouvelles solutions de repas savoureux, à toute heure et sans contrainte

Découvrez de nouvelles solutions de repas savoureux, à toute heure et sans contrainte Découvrez de nouvelles solutions de repas savoureux, à toute heure et sans contrainte Malissieusement Bon... Page 1 CONCEPT PRÉSENTATION MALISSE DISTRIBUTEUR AUTOMATIQUE Vous êtes une entreprise ou un

Plus en détail

Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution?

Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution? Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution? «Les français et le E-commerce» 3 nov. 2009, Intercontinental Paris, 16h00 Sommaire 1 ère partie : le Multi canal Les entreprises

Plus en détail

FLEURISTE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

FLEURISTE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 FLEURISTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU FLEURISTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU FLEURISTE... 5 L'ACTIVITÉ DU FLEURISTE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU FLEURISTE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12 1 LE MARCHÉ

Plus en détail

LES GRANDES TENDANCES DE LA CONSOMMATION DES MÉNAGES : - SNACKING - CONSOMMATION DE PAIN - PETIT-DÉJEUNER

LES GRANDES TENDANCES DE LA CONSOMMATION DES MÉNAGES : - SNACKING - CONSOMMATION DE PAIN - PETIT-DÉJEUNER LES GRANDES TENDANCES DE LA CONSOMMATION DES MÉNAGES : - SNACKING - CONSOMMATION DE PAIN - PETIT-DÉJEUNER QUELLES OPPORTUNITÉS POUR LES BOULANGERIES-PÂTISSERIES? UNIVERS oulangerie 3 ÉTUDES À LA LOUPE

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE

COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE MEUBLES DE CUISINE... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

LES LOCAUX DE PRODUCTION ET LEURS ANNEXES

LES LOCAUX DE PRODUCTION ET LEURS ANNEXES LES LOCAUX DE PRODUCTION ET LEURS ANNEXES 1 introduction 2 la notion de complexe cuisine 3 le principe de la marche en avant 4 les différentes zones de travail Etude de cas de synthèse 1. introduction

Plus en détail

ACADEMIE DE BORDEAUX [BAC PRO 3 ANS]

ACADEMIE DE BORDEAUX [BAC PRO 3 ANS] 2008 ACADEMIE DE BORDEAUX [BAC PRO 3 ANS] Proposition de progression : technologie cuisine A articuler avec la technologie restaurant, la technologie appliquée et les travaux pratiques pour donner du sens

Plus en détail

La Bio en France : repères

La Bio en France : repères La Bio en France : repères Plus d un million d hectares engagés en bio fin 25 467 producteurs engagés en bio en et plus de 26 211 au 30 juin 2014 12 577 transformateurs, distributeurs et importateurs Evolution

Plus en détail

LA FRANCHISE YVES ROCHER

LA FRANCHISE YVES ROCHER Créateur de la Cosmétique Végétale LA FRANCHISE YVES ROCHER Marque déposée par Yves Rocher ENTREPRENEZ BEAUCOUP, PASSIONNÉMENT 1ère entreprise préférée des Français dans le secteur de la beauté*, 2ème

Plus en détail

CHAOUI Naïma STRATÉGIE DE COMMUNICATION CAFÉS LOBODIS

CHAOUI Naïma STRATÉGIE DE COMMUNICATION CAFÉS LOBODIS CHAOUI Naïma P1 TRATÉGIE DE COMMUNICATION CAFÉ LOBODI M. Vieille Année Universitaire 008-009 ommaire 1) Bilan.. ) Problème à résoudre.. ) Choix d un positionnement.. ) Objectifs de communication. 5 5)

Plus en détail

Mix Distribution : où vendre ses produits?

Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous droits de reproduction réservés 1 mondirecteurmarketing N attendez pas d être grand pour croître! Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous

Plus en détail

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente Chapitre 3 Lancement et développement de la jeune entreprise Une fois, l étude de marché réalisée, le créateur doit maintenant l explorer, c'est-à-dire en tirer les éléments qui serviront à la rédaction

Plus en détail

AGENCE DE VOYAGE SOMMAIRE

AGENCE DE VOYAGE SOMMAIRE AGENCE DE VOYAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'AGENCE DE VOYAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'AGENCE DE VOYAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'AGENCE DE VOYAGE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE L'AGENCE DE VOYAGE... 11 EN SAVOIR

Plus en détail

ACHATS DE VINS TRANQUILLES PAR LES MÉNAGES FRANÇAIS POUR LEUR CONSOMMATION À DOMICILE BILAN 2011

ACHATS DE VINS TRANQUILLES PAR LES MÉNAGES FRANÇAIS POUR LEUR CONSOMMATION À DOMICILE BILAN 2011 > Les synthèses de FranceAgriMer octobre 2012 numéro VINS / 8 ACHATS DE VINS TRANQUILLES PAR LES MÉNAGES FRANÇAIS POUR LEUR CONSOMMATION À DOMICILE BILAN 2011 12 rue Henri Rol-Tanguy / TSA 20002 / 93555

Plus en détail

Charte PNNS Groupe CASINO Résultats

Charte PNNS Groupe CASINO Résultats Charte PNNS Groupe CASINO Résultats Calendrier En 2008, Casino a signé Les une engagements charte d engagements de la charte de progrès PNNS ont nutritionnel été appréhendés du PNNS. Elle comprenait 10

Plus en détail

Les Rencontres de la Boulangerie

Les Rencontres de la Boulangerie Les Rencontres de la Boulangerie Les Moulins Evelia et leur partenaire Gabopla, fournisseur de matières premières en boulangerie, organisent les premières Rencontres de la Boulangerie les 21, 22, 23 et

Plus en détail

RESPONSABLE DE MAGASIN

RESPONSABLE DE MAGASIN RESPONSABLE DE MAGASIN Lidl recrute Vous avez de l énergie à revendre? + d infos sur www.lidl.fr Réinventons les métiers de la distribution! www.lidl.fr RÉINVENTONS LES MÉTIERS DE LA DISTRIBUTION! LIDL

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FOURNITURE ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE DESTINES AU SERVICE DE LA RESTAURATION SCOLAIRE DE LA COMMUNE DE SEMBLANÇAY N MARCHE : CANT.2009 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Personne

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE

MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE DEPARTEMENT D INDRE ET LOIRE Mairie De Saint-Roch MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES DE RESTAURATION SCOLAIRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES CCTP Article 1 Objet du marché La prestation, objet du marché,

Plus en détail

ELABORATION DES MENUS PLAN NATIONAL NUTRITION SANTE. Olivet construit son avenir!

ELABORATION DES MENUS PLAN NATIONAL NUTRITION SANTE. Olivet construit son avenir! ELABORATION DES MENUS PLAN NATIONAL NUTRITION SANTE SOMMAIRE Introduction Plan national nutrition santé, réglementation et programme Objectif et outils du GEMRCN Les portions, les grammages Composition

Plus en détail

REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR. Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014

REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR. Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014 REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014 REXEL EN BREF Rexel, leader mondial de la distribution professionnelle de produits et services pour le monde de l énergie La mission

Plus en détail

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Résumé L intérêt et la motivation à tous les niveaux politiques en faveur du développement durable,

Plus en détail

www.krill.fr UN RÉSEAU LA VIANDE FRAîCHE LA GLACE PROCHE DE VOUS chargé d histoire la force du Réseau Krill la gamme la plus large du marché

www.krill.fr UN RÉSEAU LA VIANDE FRAîCHE LA GLACE PROCHE DE VOUS chargé d histoire la force du Réseau Krill la gamme la plus large du marché UN RÉSEAU chargé d histoire LA VIANDE FRAîCHE la force du Réseau Krill LA GLACE la gamme la plus large du marché PROCHE DE VOUS une volonté de proximité parfaitement affirmée www.krill.fr Un réseau chargé

Plus en détail

Baccalauréat professionnel RESTAURATION en 3 ans Commission technique de l académie de Nice hôtellerie restauration

Baccalauréat professionnel RESTAURATION en 3 ans Commission technique de l académie de Nice hôtellerie restauration Baccalauréat professionnel RESTAURATION en 3 ans Commission technique de l académie de Nice hôtellerie restauration Proposition du groupe de travail «production culinaire» Etat au 18 juin 2008 GRILLES

Plus en détail

ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS

ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Session 2013 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 4 Le sujet comporte 6 pages numérotées

Plus en détail

La consommation des fruits et légumes : déterminants et obstacles

La consommation des fruits et légumes : déterminants et obstacles La consommation des fruits et légumes : déterminants et obstacles Pierre COMBRIS INRA, ALISS (Alimentation et Sciences Sociales) Sommaire 1. Evolution et niveau de la consommation des fruits et légumes

Plus en détail

PRÉSENTATION ESC CHAMBÉRY - CESNI. Construire son magasin

PRÉSENTATION ESC CHAMBÉRY - CESNI. Construire son magasin PRÉSENTATION ESC CHAMBÉRY - CESNI Construire son magasin Construire son magasin > Sommaire Les fonctions du merchandising Organiser Gérer Séduire Communiquer Schéma global Segmenter l offre disponible

Plus en détail

SOMMAIRE 2 INTRODUCTION. Contexte & objectifs Méthodologie MODULE GÉOMARKETING. Géographie couverte Les thèmes abordés Analyse & restitution

SOMMAIRE 2 INTRODUCTION. Contexte & objectifs Méthodologie MODULE GÉOMARKETING. Géographie couverte Les thèmes abordés Analyse & restitution ÉTUDE PROXIMITÉ SOMMAIRE 2 INTRODUCTION 3 Contexte & objectifs Méthodologie MODULE GÉOMARKETING 6 Géographie couverte Les thèmes abordés Analyse & restitution MODULE SHOPPERS 10 Échantillon Les thèmes

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. SAS Ed Direction Marketing & Communication 120, rue du Général Malleret Joinville 94405 VITRY SUR SEINE CEDEX

DOSSIER DE PRESSE. SAS Ed Direction Marketing & Communication 120, rue du Général Malleret Joinville 94405 VITRY SUR SEINE CEDEX DOSSIER DE PRESSE SAS Ed Direction Marketing & Communication 120, rue du Général Malleret Joinville 94405 VITRY SUR SEINE CEDEX Contact : Service de Presse Groupe Carrefour T : 01 57 32 89 99 - groupe@presse-carrefour.com

Plus en détail

> ÉDITION mars 2015 DONNÉES 2014. Achats de fruits et légumes frais par les ménages français

> ÉDITION mars 2015 DONNÉES 2014. Achats de fruits et légumes frais par les ménages français > ÉDITION mars 2015 DONNÉES Achats de fruits et légumes frais par les ménages français Rappel Méthodologique Le panel Kantar Worldpanel mesure les achats de 12 000 ménages représentatifs de la population

Plus en détail

Plateformes dans la restauration collective : organiser l offre de produits régionaux

Plateformes dans la restauration collective : organiser l offre de produits régionaux Plateformes dans la restauration collective : organiser l offre de produits régionaux Contenu Le «régional» dans les cantines 1 et les restaurants universitaires Plateformes marketing : 2 la certification

Plus en détail

Les citadins, leur vie en ville et le commerce de proximité

Les citadins, leur vie en ville et le commerce de proximité Contacts Département Opinion Corporate Jérôme SAINTE-MARIE, Co-directeur du Pôle / jerome.sainte-marie@csa.eu CLIQUEZ POUR MODIFIER LE STYLE DU TITRE Claire PIAU, Directrice d études / claire.piau@csa.eu

Plus en détail

Les circuits de proximité pour l approvisionnement de la restauration scolaire en Vendômois. PNA Vendômois SOMMAIRE

Les circuits de proximité pour l approvisionnement de la restauration scolaire en Vendômois. PNA Vendômois SOMMAIRE Les circuits de proximité pour l approvisionnement de la restauration scolaire en Vendômois Mai 2013 PNA Vendômois PNA VENDOMOIS Travail réalisé dans le cadre du projet PNA «Pour une restauration SAINE

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

Enquête sur le comportement alimentaire des étudiants des universités Paris 2, Paris 4 et Paris 6

Enquête sur le comportement alimentaire des étudiants des universités Paris 2, Paris 4 et Paris 6 Enquête sur le comportement alimentaire des étudiants des universités Paris 2, Paris 4 et Paris 6 Stéphanie LABOJKA 16/05/2012 I OBJECTIFS Cette enquête a pour but d évaluer le comportement alimentaire

Plus en détail

ALIMENTATION ET DIABETE

ALIMENTATION ET DIABETE Mise à jour 11/2009 4A, rue du Bignon - 35000 RENNES ALIMENTATION ET DIABETE Avec l activité physique, l alimentation constitue l un des axes majeurs de votre traitement. Respecter un minimum de principes

Plus en détail