BUDGET FÉDÉRAL 2014 LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2014 SUR LA VOIE DE L ÉQUILIBRE FIDUCIES ET SUCCESSIONS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BUDGET FÉDÉRAL 2014 LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2014 SUR LA VOIE DE L ÉQUILIBRE FIDUCIES ET SUCCESSIONS"

Transcription

1 BUDGET FÉDÉRAL 2014 LE POINT DE VUE DE NOS PROFESSIONNELS DU SERVICE DE LA PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2014 SUR LA VOIE DE L ÉQUILIBRE Sur la voie de l équilibre budgétaire en 2015, les consommateurs canadiens viennent en premier. C est ce qu a déclaré le ministre des Finances, Jim Flaherty, lors du dépôt de son Plan d action économique de 2014, le 11 février 2014, qui assure une stabilité continue avec le maintien des programmes existants et l absence de nouvelles dépenses importantes. Les Canadiens espéraient profiter de mesures précédemment annoncées de fractionnement du revenu si le gouvernement parvenait à équilibrer le budget. Malheureusement, cet objectif n a pas été atteint. Au lieu de cela, les nouvelles mesures fiscales vont limiter le fractionnement du revenu dans certaines situations. Même si aucune nouvelle taxe n a été annoncée pour les particuliers ou les entreprises, les fiducies, les successions, les dons de bienfaisance et les entreprises étrangères se verront imposer des changements importants de structure. Plusieurs propositions budgétaires visent à réduire les formalités administratives pour les entreprises, à investir dans l infrastructure publique, à favoriser la création d emplois et à introduire d autres mesures pour protéger et améliorer la sécurité des Canadiens. Alors que beaucoup de ces propositions visent à répondre aux demandes des Canadiens de la classe moyenne, la plupart ne fournissent pas de stratégies concrètes pour faire face à l incertitude économique actuelle. Voici quelques-unes des mesures clés proposées dans le budget de 2014 et leurs conséquences pour vous FIDUCIES ET SUCCESSIONS Le budget prévoit des changements importants aux fiducies, avec les conséquences suivantes pour les Canadiens : Imposition à des taux progressifs des fiducies et des successions À la suite de la consultation publique annoncée dans le budget de l année dernière, le gouvernement a confirmé que des modifications seront apportées au régime d imposition à taux progressif actuellement en vigueur pour certaines fiducies et successions. Cette mesure vise à répondre aux Richardson GMP : Digne de confiance. Canadienne. Indépendante. Richardson GMP est la plus importante société de gestion de patrimoine indépendante au Canada avec plus de 26 milliards de dollars d actifs gérés pour ses clients. Présente d un océan à l autre, notre société bénéficie du savoir-faire de certains des plus grands conseillers en placement au pays. Tous les conseillers de Richardson GMP sont des professionnels passionnés qui ont à cœur d offrir des solutions de gestion de patrimoine sans parti pris et sans pareil. Nous sommes fiers d être une société canadienne. Nous sommes résolument indépendants. Et nous sommes déterminés à mériter et à récompenser votre confiance, à titre de gardiens de votre patrimoine. Planification fiscale et successorale En tant qu investisseur individuel ou propriétaire d entreprise, vous avez des objectifs et des priorités bien particuliers qui doivent être pris en considération. Chez Richardson GMP, votre conseiller en placement collabore avec notre équipe interne de spécialistes de la planification fiscale et successorale pour vous offrir des solutions de gestion de patrimoine sur mesure conçues pour répondre à vos besoins en matière de fiscalité, de succession, d assurance, de philanthropie et de planification de la relève. Notre approche. Notre savoir-faire. Notre expérience. Notre différence.

2 BUDGET FÉDÉRAL 2014 : LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2014 SUR LA VOIE DE L ÉQUILIBRE 2 préoccupations entourant l utilisation de fiducies à des fins principalement fiscales plutôt que pour les avantages intrinsèques que procure une telle structure. Auparavant, les successions, les fiducies testamentaires (créées au décès) et les fiducies non testamentaires bénéficiant de droits acquis (créées avant le 18 juin 1971) utilisaient des taux d imposition progressifs pour le calcul de l impôt fédéral sur le revenu. Pour les autres types de fiducies, tous les revenus sont imposés au taux d imposition marginal le plus élevé. Ce régime permettait aux bénéficiaires de profiter de plusieurs fourchettes de taux d imposition progressifs et de bénéficier d économies d impôt potentielles. À partir de 2016, les fiducies testamentaires et les fiducies non testamentaires bénéficiant de droits acquis ne seront plus imposées à des taux d imposition préférentiels et ne profiteront plus d un traitement spécial en vertu d un certain nombre d autres règles fiscales connexes. L imposition uniforme au taux maximum s appliquera à toutes les fiducies, sauf pour deux exceptions : 1. Dans les 36 mois suivant la date du décès, les taux progressifs s appliqueront à une succession qui est une fiducie testamentaire. Si la succession demeure ouverte plus de 36 mois après le décès, au terme de cette période elle deviendra assujettie à l imposition uniforme au taux maximum. 2. Si la fiducie testamentaire est créée au profit d une personne qui est admissible au crédit d impôt pour personnes handicapées, la fiducie continuera de bénéficier de taux d imposition progressifs. Plus de détails sur cette exception seront publiés dans les prochains mois. De plus, à compter du 31 décembre 2015, l année d imposition des fiducies testamentaires et des successions, qui était auparavant déterminée en fonction de la date du décès, devra correspondre à l année civile. Les fiducies resteront un outil de planification viable pour les successions et la préservation du patrimoine des familles au Canada. La structure offre en effet des avantages supplémentaires comme une meilleure protection des actifs et le contrôle et le soutien des bénéficiaires défavorisés. Les fiduciaires de successions, fiducies testamentaires et fiducies non testamentaires existantes bénéficiant de droits acquis doivent connaître les conséquences de ces changements et devraient consulter un fiscaliste afin de s assurer qu ils peuvent optimiser l utilisation des structures en place. Fiducies d immigration La Loi de l impôt sur le revenu renferme des règles visant à empêcher les contribuables de recourir à des fiducies non-résidentes pour éviter l impôt canadien. Si une personne qui réside au Canada fait un apport de biens à une fiducie non-résidente, des règles de présomption de résidence peuvent s appliquer afin que la fiducie non-résidente soit considérée comme résidente du Canada. Une exemption des règles de présomption de résidence s applique si le résident canadien est un nouveau résident qui est au pays Les fiducies dûment structurées peuvent encore offrir de nombreux avantages : Protection du capital contre les créanciers Distribution progressive aux bénéficiaires dépensiers Croissance du capital pour les bénéficiaires mineurs Soutien aux bénéficiaires handicapés sans compromettre les prestations provinciales d aide sociale Répartition du revenu entre les bénéficiaires imposés à des taux moins élevés Le revenu des fiducies d immigration existantes, en date du budget, continuera d être exonéré de l impôt canadien jusqu à la fin de 2014, à condition qu aucune cotisation ne soit versée dans la fiducie entre le 11 février et le 31 décembre À compter de 2015, les avantages fiscaux des fiducies d immigration existantes seront éliminés. Les nouvelles fiducies d immigration ne bénéficieront pas de l exemption de 60 mois.

3 BUDGET FÉDÉRAL 2014 : LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2014 SUR LA VOIE DE L ÉQUILIBRE 3 depuis moins de 60 mois. En pareil cas, la fiducie (appelée fiducie d immigration) n est pas assujettie à l impôt canadien. Le budget 2014 propose d éliminer l exemption de la taxe de 60 mois pour toutes les nouvelles fiducies d immigration et permet jusqu à un an de revenu exonéré d impôt pour les fiducies d immigration existantes à condition qu aucune cotisation ne soit versée dans la fiducie. Fiducies au profit des athlètes amateurs Dans l esprit des Jeux olympiques de Sotchi, le budget de 2014 permettra aux athlètes amateurs de retirer d autres avantages de leurs revenus de promotion, prix sous forme d argent et revenus obtenus en raison d apparitions publiques. Auparavant, le revenu versé à une fiducie au profit d un athlète amateur n était pas considéré comme un revenu gagné et ne permettait pas d accumuler des droits de cotisation au REER. À partir de 2014, ce revenu sera considéré comme un revenu gagné aux fins du calcul des cotisations au REER, et l athlète pourra choisir d inclure ses revenus de 2011, 2012 et 2013 dans le calcul. Dons par des successions Le budget de 2014 propose d assouplir le traitement fiscal des dons de bienfaisance effectués dans le contexte d un décès. Actuellement, lorsqu un particulier meurt et effectue un don par testament, il est réputé avoir fait ce don immédiatement avant son décès, et le crédit doit être demandé sur la déclaration de revenus finale de la personne décédée, ou encore reporté à l année précédant le décès. Selon les nouvelles règles, le liquidateur de la succession pourra demander le crédit d impôt pour dons de bienfaisance dans la déclaration de revenus du défunt ou dans celle de la succession. Pour être admissible, le don doit être effectué dans les 36 mois suivant le décès du particulier. Les limites actuelles qui s appliquent au calcul du total des dons admissibles pour l année continueront de s appliquer. Cette mesure pourrait permettre des économies d impôt significatives pour la succession et un transfert plus important du patrimoine aux bénéficiaires. À partir de 2016, le liquidateur de la succession de la personne décédée pourra répartir le don admissible entre : l année d imposition de la succession au cours de laquelle le don est effectué, une année d imposition antérieure de la succession OU les deux dernières années d imposition du particulier. Des règles similaires s appliquent lorsqu un organisme de bienfaisance est désigné à titre de bénéficiaire d un régime enregistré d épargne-retraite (REER), d un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR), d un compte d épargne libre d impôt (CELI) ou d une police d assurance-vie. Même si des droits de cotisation REER seront créés pour les athlètes amateurs grâce à cette mesure, il peut être avantageux de cotiser à un REER mais de reporter les déductions à une année ultérieure, lorsque le revenu imposable sera plus élevé Revoyez les dispositions de votre testament afin de vous assurer que vos objectifs philanthropiques peuvent être optimisés à votre décès. Le libellé de votre testament est de la plus haute importance pour laisser aux fiduciaires de votre succession suffisamment de latitude pour faire les choix appropriés afin de réduire l impôt. Il est possible de réaliser des économies sur les frais d homologation (le cas échéant) en nommant un organisme de bienfaisance enregistré à titre de bénéficiaire d un régime enregistré d épargne-retraite (REER), d un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR ), d un compte d épargne libre d impôt (CELI) ou d une police d assurance-vie.

4 BUDGET FÉDÉRAL 2014 : LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2014 SUR LA VOIE DE L ÉQUILIBRE 4 MESURES FISCALES POUR LES PARTICULIERS Voici les détails de quelques-unes des mesures fiscales clés pour les particuliers, qui ont changé dans le budget de Impôt sur le revenu fractionné avec des enfants mineurs L impôt sur le revenu fractionné avec des enfants mineurs a été élargi dans le budget de 2014 et s applique maintenant au revenu d une société de personnes et d une fiducie qui provient d une entreprise ou de la location de biens exploités avec des tiers. Les nouvelles règles s appliqueront en 2014 et aux années suivantes. Auparavant, ces règles ne s appliquaient qu aux personnes ayant un lien de dépendance. Les règles de l impôt sur le revenu fractionné avec des enfants mineurs exigent que le taux d imposition marginal le plus élevé s applique au «revenu fractionné» payé ou payable à un enfant mineur. Avant 2014, ce revenu était généralement composé des dividendes imposables (et les avantages aux actionnaires) reçus directement ou indirectement par l entremise d une société de personnes ou d une fiducie, relativement à des actions non cotées de sociétés canadiennes et étrangères (sauf des actions d une société de placement à capital variable); des gains en capital issus de la disposition de ce type d actions en faveur d une personne ayant un lien de dépendance avec le mineur; du revenu reçu d une société de personnes ou d une fiducie qui provient de la fourniture de biens ou de services à une entreprise exploitée par une personne liée au mineur ou dans laquelle la personne liée participe, ou à l appui d une telle entreprise. Les règles fiscales sont complexes, en particulier lorsqu elles touchent des sociétés, des fiducies et des sociétés de personnes. Nos professionnels de la Planification fiscale et successorale sont disponibles pour travailler avec vous et vos conseillers fiscaux afin de vous offrir des conseils complets en matière de planification du patrimoine. L impôt sur le revenu fractionné s applique maintenant également dans les cas où un revenu provenant d une entreprise ou de la location de biens exploités avec des tiers est attribué à un mineur par une société de personnes ou une fiducie. Plafonds applicables aux transferts de pensions Le budget accorde un peu de répit aux particuliers qui prennent une retraite anticipée. Actuellement, les personnes qui quittent un régime de retraite à prestations déterminées peuvent recevoir du régime un paiement (valeur de rachat) correspondant à la valeur forfaitaire de leurs prestations de retraite. Les règles de l impôt sur le revenu limitent le montant de ces paiements qui peut être transféré en franchise d impôt dans un régime enregistré d épargne-retraite, un fonds enregistré de revenu de retraite ou un autre régime d épargne-retraite. Actuellement, la valeur de rachat peut être encore réduite en raison du sous-financement des régimes de retraite. Or, le budget permet maintenant de calculer la valeur de rachat des régimes de retraite sous-capitalisés comme si la retraite était entièrement financée. Cette mesure touche les paiements de prestations rachetées versés après Si vous êtes membre d un régime à prestations déterminées et que vous envisagez une retraite anticipée, parlez-en d abord à votre conseiller en placement. Nous pouvons examiner pour vous toutes les options disponibles.

5 BUDGET FÉDÉRAL 2014 : LE PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DE 2014 SUR LA VOIE DE L ÉQUILIBRE 5 D autres initiatives annoncées dans le budget devraient avoir un effet limité sur la plupart des Canadiens, dont celles-ci : règles fiscales simplifiées pour l exonération cumulative des gains en capital applicable et la disposition de roulement entre générations pour les contribuables qui exploitent une entreprise agricole et une entreprise de pêche; autre prolongation du crédit d impôt pour l exploration minière pour les investisseurs qui investissent dans des actions accréditives; amélioration de l accès aux réseaux à large bande dans les collectivités rurales et du Nord; bonification du crédit d impôt pour frais d adoption. ENTREPRISES ET CONSIDÉRATIONS INTERNATIONALES Le budget de 2014 a mis l accent sur une réduction des formalités administratives pour les propriétaires de petites entreprises, le gel des primes d assurance-emploi et le soutien des banques de petite taille et des coopératives de crédit. Des consultations ont été annoncées pour répondre aux demandes visant à simplifier les règles fiscales relatives à la dépréciation au titre des immobilisations admissibles et à créer une nouvelle catégorie de biens amortissables qui s appliquerait à certains biens incorporels comme l achalandage. Sur le plan international, les règles anti-évitement se rapportant aux dispositions relatives à la capitalisation restreinte seront modifiées pour être étendues aux prêts adossés entre des contribuables canadiens et des non-résidents. En outre, des consultations seront lancées sur la planification fiscale internationale et le chalandage fiscal. Le point sur la FATCA Le budget de 2014 a fait le point sur la Foreign Account Tax Compliance Act (FATCA). Un accord Canada-États-Unis signé le 5 février 2014 précise les conditions en vertu desquelles l information financière sera échangée à des fins fiscales. Plus précisément, les institutions canadiennes fourniront des informations à l Agence du revenu du Canada (ARC) plutôt qu à l IRS directement. En outre, il a été confirmé que les REER, FERR, CELI, régimes enregistrés d épargne-études (REEE) et régimes enregistrés d épargne-invalidité (REEI) seront dispensés des exigences de déclaration. CONCLUSION Le budget 2014 poursuit les mêmes objectifs annoncés par le gouvernement ces dernières années et on se dirige vers un équilibre budgétaire en Même si aucun changement significatif n a été apporté à la politique fiscale, plusieurs changements structurels auront une incidence négative sur les Canadiens fortunés, dont la réduction des avantages fiscaux pour les fiducies testamentaires et les fiducies non testamentaires bénéficiant de droits acquis et l élargissement de l impôt sur le revenu fractionné avec des enfants mineurs. Parmi les changements positifs, signalons la plus grande souplesse accordée aux fiduciaires d une succession en ce qui a trait aux dons de bienfaisance effectués au décès et un certain répit accordé aux retraités membres d un régime de retraite sous-capitalisé qui prennent une retraite anticipée. Le contenu de cette publication est fourni à titre indicatif seulement et ne constitue pas des conseils en placement, financiers, juridiques ou fiscaux. Cette information ne tient pas compte de votre situation particulière et elle ne saurait tenir lieu de recommandation. Elle a une portée générale seulement et vous êtes invité à consulter vos conseillers personnels en matière fiscale ou juridique au sujet de votre situation particulière. L information contenue dans cette publication est fondée sur des sources jugées dignes de foi, mais ni Richardson GMP ni ses filiales ne peuvent garantir qu elle est complète ou exacte et, en conséquence, vous ne devez pas l utiliser comme référence. Fév Richardson est une marque de commerce de James Richardson & Fils, Limitée. GMP est une marque de commerce déposée de GMP Valeurs Mobilières S.E.C. Ces deux marques sont utilisées sous licence par Richardson GMP Limitée. Richardson GMP Limitée est membre du Fonds canadien de protection des épargnants

présent article, les particuliers devraient consulter un conseiller fiscal ou juridique qualifié ou tout autre professionnel compétent.

présent article, les particuliers devraient consulter un conseiller fiscal ou juridique qualifié ou tout autre professionnel compétent. Services de gestion de patrimoine RBC Budget Fédéral 2014 BUDGET FÉDÉRAL DE 2014 11 FÉVRIER 2014 Résumé des principales mesures fiscales pouvant avoir une incidence sur vous Le 11 février 2014, le ministre

Plus en détail

LE POINT DE VUE DE NOS PROFESSIONNELS DU SERVICE DE LA PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE

LE POINT DE VUE DE NOS PROFESSIONNELS DU SERVICE DE LA PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE BUDGET FÉDÉRAL 2015 LE POINT DE VUE DE NOS PROFESSIONNELS DU SERVICE DE LA PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE Un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour 2015 Le gouvernement conservateur

Plus en détail

BUDGET FÉDÉRAL DE 2014

BUDGET FÉDÉRAL DE 2014 BUDGET FÉDÉRAL DE 2014 BUDGET FÉDÉRAL DE 2014 Jamie Golombek CA, CPA, CFP, CLU, TEP Directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale Services consultatifs de gestion de patrimoine CIBC Jamie.Golombek@cibc.com

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...1. 2. LE REVENU D EMPLOI...4 2.1 Les inclusions...5 2.2 Les déductions...8

TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...1. 2. LE REVENU D EMPLOI...4 2.1 Les inclusions...5 2.2 Les déductions...8 TABLE DES MATIÈRES Paragraphe 1. INTRODUCTION...1 2. LE REVENU D EMPLOI...4 2.1 Les inclusions...5 2.2 Les déductions...8 3. REVENU OU PERTE PROVENANT D UNE ENTREPRISE OU D UN BIEN ET AUTRES REVENUS ET

Plus en détail

Budget Fédéral 2015. Mesures fiscales proposées. dans le budget fédéral 2015. Services de gestion de patrimoine RBC

Budget Fédéral 2015. Mesures fiscales proposées. dans le budget fédéral 2015. Services de gestion de patrimoine RBC Services de gestion de patrimoine RBC Budget Fédéral 2015 Mesures fiscales proposées dans le budget fédéral 2015 Résumé des principales mesures fiscales pouvant avoir une incidence sur vous Le ministre

Plus en détail

ALERTE budget fédéral

ALERTE budget fédéral Février 2014 ALERTE budget fédéral présence locale portée mondiale Portant de nouvelles chaussures et une cravate choisie par ses abonnés de Twitter, le ministre des Finances Jim Flaherty a présenté son

Plus en détail

Il ne nous reste maintenant qu à attendre pour voir si le gouvernement aura l occasion de mettre en application les mesures annoncées

Il ne nous reste maintenant qu à attendre pour voir si le gouvernement aura l occasion de mettre en application les mesures annoncées Maintenir le cap Bulletin fiscal Budget fédéral, 22 mars 2011 Le ministre des Finances du Canada, M. James M. Flaherty, a prononcé aujourd hui son sixième discours sur le budget, intitulé «Des impôts bas

Plus en détail

Résumé du budget fédéral de 2014

Résumé du budget fédéral de 2014 Résumé du budget fédéral de 2014 Le 11 février 2014 Table des matières RÉSUMÉ DU BUDGET FÉDÉRAL DE 2014 Introduction Mesures visant l impôt sur le revenu des particuliers Mesures visant l impôt sur le

Plus en détail

Transmission d un chalet Le garder dans la famille

Transmission d un chalet Le garder dans la famille Transmission d un chalet Le garder dans la famille BIBLIOTHÈQUE D ARTICLES ÉDUCATIFS - PLANIFICATION SUCCESSORALE Introduction L article qui suit a été préparé pour vous permettre de clarifier certaines

Plus en détail

SECTION 1 PRÉPARATION À L EFC

SECTION 1 PRÉPARATION À L EFC PRÉFACE... vii LISTE DES ABRÉVIATIONS... ix SECTION 1 PRÉPARATION À L EFC...1 1.1 LA GRILLE DE COMPÉTENCES SECTION FISCALITÉ : VUE D ENSEMBLE...1 1.2 EXEMPLE DE CONNAISSANCES ATTENDUES À CHAQUE NIVEAU

Plus en détail

T R AT É G I E S P L A C E M E N T S E T F I S C A L I T É

T R AT É G I E S P L A C E M E N T S E T F I S C A L I T É Service Fiscalité et SFR Retraite STRATÉGIES PLACEMENTS ET FISCALITÉ 17 PROFITER AU MAXIMUM DE VOTRE CELI LOUISE GUTHRIE B. Math, FLMI, ACS, CAM, CFP, EPC, FDS Vice-présidente adjointe Service Fiscalité

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Guide d utilisation du calculateur des sommes récupérables Table des matières Introduction... 3 Revenu pleinement imposable et revenu de placement

Plus en détail

Organismes de bienfaisance et assurance vie

Organismes de bienfaisance et assurance vie Organismes de bienfaisance et assurance vie Introduction Le présent bulletin porte sur les règles de base qui régissent les dons de bienfaisance à l aide d une police d assurance vie, et plus particulièrement

Plus en détail

Le compte d épargne libre d impôt proposé dans le budget

Le compte d épargne libre d impôt proposé dans le budget Le compte d épargne libre d impôt proposé dans le budget Parmi les promesses électorales faites en 2006 par les Conservateurs figurait l élimination de l impôt sur les gains en capital à condition que

Plus en détail

Comment tirer le maximum de votre CELI

Comment tirer le maximum de votre CELI Comment tirer le maximum de votre CELI STRATÉgie placements et fiscalité n o 17 Le Compte d épargne libre d impôt (CELI) est un excellent instrument d épargne, mais il faut savoir dans quelles circonstances

Plus en détail

Faits saillants du budget fédéral de 2014

Faits saillants du budget fédéral de 2014 Le 11 février 2014 N o 2014-08 Faits saillants du budget fédéral de 2014 Le budget fédéral que le ministre des Finances, Jim Flaherty, a déposé aujourd hui prévoit un déficit de 16,6 milliards de dollars

Plus en détail

Planification successorale pour les familles ayant une personne à charge handicapée

Planification successorale pour les familles ayant une personne à charge handicapée Planification successorale pour les familles ayant une personne à charge handicapée Pour bien des gens, la planification financière consiste notamment à rassembler les ressources financières nécessaires

Plus en détail

Planification financière pour les personnes de même sexe

Planification financière pour les personnes de même sexe Planification financière pour les personnes de même sexe Le 20 juillet 2005, l adoption de la Loi sur le mariage civil, qui appuyait l accès au mariage des conjoints de même sexe au Canada entier, a marqué

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi et au Règlement de l impôt sur le revenu

Notes explicatives relatives à la Loi et au Règlement de l impôt sur le revenu Notes explicatives relatives à la Loi et au Règlement de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député Août 2012 Préface Les présentes notes explicatives

Plus en détail

BUDGET FÉDÉRAL 2014 Commentaires. (Un peu) plus de colmatage de brèches et de remplissage de trous pendant que les médailles s accumulent

BUDGET FÉDÉRAL 2014 Commentaires. (Un peu) plus de colmatage de brèches et de remplissage de trous pendant que les médailles s accumulent BUDGET FÉDÉRAL 2014 Commentaires Le 11 février 2014 (Un peu) plus de colmatage de brèches et de remplissage de trous pendant que les médailles s accumulent Rédigé par le groupe de droit fiscal de Stikeman

Plus en détail

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir.

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir. L informateur financier DU GROUPE-CONSEIL EN PROTECTION DU PATRIMOINE MD À LA FINANCIÈRE SUN LIFE Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie mai 2002 Les choses changent. Vous devez savoir.

Plus en détail

Table des matières. Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE

Table des matières. Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE 1.1 Résidence et assises juridiques de l impôt (Q)...................... 1 1.2 Textes fiscaux

Plus en détail

Transfert d un contrat d assurance entre une société et un actionnaire ou un employé

Transfert d un contrat d assurance entre une société et un actionnaire ou un employé Transfert d un contrat d assurance entre une société et un actionnaire ou un employé Introduction Il existe plusieurs situations où il peut être intéressant pour une société de transférer un contrat d

Plus en détail

Accumulation et transfert de patrimoine au moyen d un contrat d assurance vie

Accumulation et transfert de patrimoine au moyen d un contrat d assurance vie Accumulation et transfert de patrimoine au moyen d un contrat d assurance vie Le point de vue du particulier L assurance vie est bien connue pour sa capacité de procurer des liquidités qui permettent de

Plus en détail

Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5))

Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5)) Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5)) Introduction Bien des propriétaires d entreprises se demandent,

Plus en détail

Pour les Canadiens atteints d un handicap

Pour les Canadiens atteints d un handicap BMO Fonds d investissement Régime enregistré d épargne-invalidité (REEI) Pour les Canadiens atteints d un handicap Le REEI met à la disposition des personnes handicapées un instrument d épargne et de placement

Plus en détail

GUIDE DU RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ

GUIDE DU RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ VIE IMPOSITION VOLATILITE REVENU EROSION GUIDE DU RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ ÉPARGNER POUR UN AVENIR SÉCURITAIRE Les personnes handicapées et leurs proches font face à des défis financiers

Plus en détail

DOSSIER PERSONNEL DE PLANIFICATION SUCCESSORALE

DOSSIER PERSONNEL DE PLANIFICATION SUCCESSORALE Université d Ottawa University of Ottawa DOSSIER PERSONNEL DE PLANIFICATION SUCCESSORALE UN HÉRITAGE POUR L AVENIR Donner à une université, c est laisser un héritage aux générations futures. C est permettre

Plus en détail

Conseils fiscaux de fin d année pour 2014 Auteur : Jamie Golombek

Conseils fiscaux de fin d année pour 2014 Auteur : Jamie Golombek Octobre 2014 Conseils fiscaux de fin d année pour 2014 Auteur : Jamie Golombek Comme l année tire à sa fin, nous vous présentons une mise à jour de nos conseils fiscaux de fin d année dont vous souhaiterez

Plus en détail

Votre guide des des polices d assurance-vie avec participation. de la Great-West

Votre guide des des polices d assurance-vie avec participation. de la Great-West Votre guide des des polices d assurance-vie avec participation de la Great-West Ce guide vous donne un aperçu de haut niveau des principales caractéristiques de l assurance-vie avec participation de la

Plus en détail

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Le gouvernement du Canada a annoncé la création du compte d épargne libre d impôt (CELI) à l occasion de son budget de 2008, puis a procédé à son

Plus en détail

Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada

Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada Principes généraux de l imposition des contrats d assurance-vie au Canada Janvier 2015 L assurance-vie joue un rôle de plus en plus important dans la planification financière en raison du patrimoine croissant

Plus en détail

Stratégies philanthropiques : donnez efficacement grâce à votre société de portefeuille

Stratégies philanthropiques : donnez efficacement grâce à votre société de portefeuille Stratégies philanthropiques : donnez efficacement grâce à votre société de portefeuille Les Canadiens sont des gens généreux. Chaque année, ils sont des milliers à soutenir les causes qui leur tiennent

Plus en détail

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt

Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Stratégies relatives au compte d épargne libre d impôt Le gouvernement du Canada a annoncé la création du compte d épargne libre d impôt (CELI) à l occasion de son budget de 2008, puis a procédé à son

Plus en détail

Réduction de l impôt à payer au décès

Réduction de l impôt à payer au décès SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE TRANSFERT DU PATRIMOINE STRATÉGIE N o 9 Réduction de l impôt à payer au décès Personne ne se réjouit à l idée de mourir et personne ne veut payer

Plus en détail

Actualité juridique. Budget fédéral canadien de 2014 Mesures fiscales. 11 février 2014 Fiscalité. A. Mesures fiscales à l intention des entreprises

Actualité juridique. Budget fédéral canadien de 2014 Mesures fiscales. 11 février 2014 Fiscalité. A. Mesures fiscales à l intention des entreprises Actualité juridique Budget fédéral canadien de 2014 Mesures fiscales 11 février 2014 Fiscalité Le budget de 2014 prévoit un déficit de 16,6 G$ pour l exercice courant et de 2,9 G$ pour 2015 et un excédent

Plus en détail

Solutions d'assurance pour les particuliers

Solutions d'assurance pour les particuliers Solutions d'assurance pour les particuliers Solide. Fiable. Sûre. Avant-gardiste. Vous nous avez dit que l un de vos plus grands défis était d aider vos clients à trouver des solutions s adaptant à leurs

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2012

Bulletin fiscal. Novembre 2012 Bulletin fiscal Novembre 2012 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Bulletin fiscal Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Les versements à un REER effectués au plus tard le 1 er mars 2011 sont déductibles en 2010.

Plus en détail

Une augmentation du taux d imposition sur les dividendes non admissibles 2,3 milliards de dollars.

Une augmentation du taux d imposition sur les dividendes non admissibles 2,3 milliards de dollars. BUDGET FÉDÉRAL 2015 Par Jerry S. Rubin, B.E.S., B.Comm.(Hons), CMA, TEP, CFP Points saillants fiscaux du budget fédéral 2015 Le ministre des Finances, Joe Oliver, a déposé le budget fédéral 2015, le 21

Plus en détail

Cours 4 Régimes d épargne (I2001IP- 3-915-85)

Cours 4 Régimes d épargne (I2001IP- 3-915-85) Régimes fiscaux Impôt sur le revenu Cours 4 Régimes d épargne (I2001IP- 3-915-85) Michel Maher Copyright Université Ottawa, 2007 Touts droits réservés pour tous pays. Toute traduction ou reproduction sous

Plus en détail

Propriété du contrat d assurance vie Éléments de planification à prendre en considération

Propriété du contrat d assurance vie Éléments de planification à prendre en considération Propriété du contrat d assurance vie Éléments de planification à prendre en considération Il faut tenir compte de divers éléments au moment de choisir le titulaire d un contrat d assurance vie. Le présent

Plus en détail

Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par un particulier

Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par un particulier Cession en garantie d un contrat d assurance vie détenu par un particulier Introduction L assurance vie cédée en garantie d un prêt est une stratégie de planification financière qui utilise la valeur de

Plus en détail

Table des schémas et tableaux...xxv. Liste des sigles et acronymes... xxvii. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois... 1

Table des schémas et tableaux...xxv. Liste des sigles et acronymes... xxvii. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois... 1 Table des matières xv Table des matières Table des schémas et tableaux...xxv Liste des sigles et acronymes... xxvii Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois... 1 1. Le cadre fiscal canadien et

Plus en détail

Jamie Golombek Budget fédéral de 2013

Jamie Golombek Budget fédéral de 2013 Le 22 mars 2013 Jamie Golombek Directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale Gestion privée de patrimoine CIBC Jamie.Golombek@cibc.com Le budget fédéral du 21 mars 2013 a introduit plusieurs

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013 BULLETIN FISCAL 2013-131 Novembre 2013 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés

Plus en détail

Tableau Comparatif CELI ET REER

Tableau Comparatif CELI ET REER Tableau Comparatif CELI ET REER Y a-t-il un âge minimal pour ouvrir un compte ou un régime? Il faut avoir 18 ans. (La législation sur l âge de la majorité peut s appliquer à certains placements.) Il n

Plus en détail

ASSURER L EFFICACITÉ DES RÉGIMES ENREGISTRÉS D ÉPARGNE-INVALIDITÉ

ASSURER L EFFICACITÉ DES RÉGIMES ENREGISTRÉS D ÉPARGNE-INVALIDITÉ ASSURER L EFFICACITÉ DES RÉGIMES ENREGISTRÉS D ÉPARGNE-INVALIDITÉ 1. Introduction L une des grandes préoccupations des parents et des grands-parents d un enfant gravement handicapé est de savoir comment

Plus en détail

Résumé du budget fédéral de 2008

Résumé du budget fédéral de 2008 Résumé du budget fédéral de 2008 Le 26 février 2008 INTRODUCTION...1 1 Mesures visant l impôt sur le revenu des particuliers...1 1.1 Compte d épargne libre d impôt (CELI)...1 1.1.1 Admissibilité...1 1.1.2

Plus en détail

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Auteur : Jamie Golombek Juin 2015 Il semble que de plus en plus de Canadiens font l achat de propriétés de vacances aux États-Unis.

Plus en détail

Votre indemnité de départ et vous : Faites fructifier votre argent. Planification fiscale et successorale Mackenzie

Votre indemnité de départ et vous : Faites fructifier votre argent. Planification fiscale et successorale Mackenzie Votre indemnité de départ et vous : Faites fructifier votre argent Planification fiscale et successorale Mackenzie 1 2 Faites-vous face à un changement dans votre emploi? Indemnité de départ, retraite

Plus en détail

MESURES FISCALES VISANT LES PARTICULIERS PLAFOND DE COTISATION À UN CELI

MESURES FISCALES VISANT LES PARTICULIERS PLAFOND DE COTISATION À UN CELI March 22, 2013 Budget fédéral de 2015 Jamie Golombek, CPA, CA, CFP, CLU, TEP est directeur gestionnaire, Planification fiscale et successorale pour les Services consultatifs de gestion de patrimoine CIBC,

Plus en détail

Citoyens américains vivant au Canada: 10 questions d ordre fiscal à se poser

Citoyens américains vivant au Canada: 10 questions d ordre fiscal à se poser Citoyens américains vivant au Canada: 10 questions d ordre fiscal à se poser Selon des informations récemment relayées par les médias canadiens, environ un million de ressortissants américains vivraient

Plus en détail

RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ

RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ EXPERTISE ACCOMPAGNEMENT SOLIDITÉ RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-INVALIDITÉ EXPERTISE ACCOMPAGNEMENT SOLIDITÉ QUELS SONT LES AVANTAGES DU REEI? En cotisant à un REEI ouvert pour vous-même ou pour un proche

Plus en détail

RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE...

RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... INTRODUCTION MODULE I HISTORIQUE 2 RÔLE ET IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... 2 3 HISTORIQUE QUÉBÉCOIS... 3 4 LA LOI 188 ET LA PLANIFICATION FINANCIÈRE... 4 4.1 Objectifs de la loi... 4 4.2 Le

Plus en détail

Transfert du patrimoine de l entreprise avec retrait en espèces :

Transfert du patrimoine de l entreprise avec retrait en espèces : Solutions d assurance-vie Produits Actifs Occasions Garanties Croissance Capital Protection Revenu Avantage Solutions Options Stabilité PLANIFIER AUJOURD HUI. ASSURER L AVENIR. Transfert du patrimoine

Plus en détail

FERR RRQ CRÉDITS D IMPÔT

FERR RRQ CRÉDITS D IMPÔT FERR Fonds enregistré de revenu de retraite RRQ Régime de rentes du Québec SV Programme fédéral de la Sécurité de la vieillesse CRÉDITS D IMPÔT FERR. Page 03 RRQ....Page 06 SV...Page 13 Crédits d impôts..

Plus en détail

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES Le 12 septembre 2005 TABLE DES MATIÈRES LA SOCIÉTÉ...1 RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES...2 1.1 Prix...4 1.2 Avantages pour les participants

Plus en détail

VOS RÊVES. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOS RÊVES. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOS RÊVES. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Avant de mettre votre téléphone en mode silencieux pour votre rencontre, vous le déposez sur le bureau pour faire défiler

Plus en détail

Aidez vos clients à planifier leur avenir

Aidez vos clients à planifier leur avenir Aidez vos clients à planifier leur avenir L assurance en réponse aux besoins de planification personnelle de votre client Ce document est destiné aux conseillers uniquement. Il n a pas été rédigé à l intention

Plus en détail

COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT. Efficacité, liberté et sécurité : le CELI, un choix gagnant RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS

COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT. Efficacité, liberté et sécurité : le CELI, un choix gagnant RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT Efficacité, liberté et sécurité : le CELI, un choix gagnant RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS Le compte d épargne libre d impôt Tout résident canadien âgé de 18 ans ou plus qui possède

Plus en détail

Rachat périodique d actions Libérez la valeur de votre entreprise MC

Rachat périodique d actions Libérez la valeur de votre entreprise MC Mars 2005 Rachat périodique d actions Libérez la valeur de votre entreprise MC La majeure partie des avoirs financiers des propriétaires de petite entreprise est souvent immobilisée dans les actions d

Plus en détail

Budget du Québec de juin 2014 Faits saillants

Budget du Québec de juin 2014 Faits saillants des Services fiscaux Numéro 2014-26F Budget du Québec de juin 2014 Faits saillants Le 4 juin 2014 En bref Le ministre des Finances, M. Carlos Leitao, a présenté aujourd'hui, le 4 juin 2014, le budget 2014-2015

Plus en détail

COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI) Guide de l investisseur

COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI) Guide de l investisseur COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT (CELI) Guide de l investisseur Introduction Depuis son lancement, en 1957, le régime enregistré d épargne-retraite (REER) s est affirmé comme l un des meilleurs abris fiscaux

Plus en détail

Rentes garanties. Chacun des avantages ci-dessus est discuté plus en détail dans les pages qui suivent.

Rentes garanties. Chacun des avantages ci-dessus est discuté plus en détail dans les pages qui suivent. Rentes garanties La structure financière «adossée» ou fondée sur une «rente garantie» est un concept très familier pour la plupart des planificateurs financiers. Elle décrit la situation selon laquelle

Plus en détail

Introduction FISCALITÉ

Introduction FISCALITÉ Introduction 51 Impôt sur le revenu 53 Exercer une activité au Canada par l intermédiaire d une filiale 54 Exercer une activité au Canada par l intermédiaire d une succursale 56 Mesures de contrôle des

Plus en détail

Contrats d assurance vie avec droits acquis

Contrats d assurance vie avec droits acquis Contrats d assurance vie avec droits acquis Introduction Le budget fédéral de novembre 1981 proposait des modifications fondamentales à l égard du traitement fiscal avantageux accordé aux contrats d assurance

Plus en détail

Don. d assurance vie. Une stratégie de constitution d un legs. Verser des dons de bienfaisance à partir de l assurance vie

Don. d assurance vie. Une stratégie de constitution d un legs. Verser des dons de bienfaisance à partir de l assurance vie Don d assurance vie Une stratégie de constitution d un legs Verser des dons de bienfaisance à partir de l assurance vie Plusieurs personnes disposent d une partie de revenu qu elles investissent et souhaitent

Plus en détail

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu et des règlements connexes

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu et des règlements connexes Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi de l impôt sur le revenu et des règlements connexes Publiées par L honorable James M. Flaherty, c.p., député ministre des Finances

Plus en détail

ET ATTENDU QUE le FRVR comprend une demande, une déclaration de fiducie et des addenda, le cas échéant.

ET ATTENDU QUE le FRVR comprend une demande, une déclaration de fiducie et des addenda, le cas échéant. DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHIQUES S.E.C. FONDS DE REVENU DE RETRAITE, FRR 1503 ENTENTE EN VERTU DE LA Loi de 1985 sur les normes de prestation de pension concernant les transferts de FONDS DE PENSION

Plus en détail

Journal d inventaire de la succession

Journal d inventaire de la succession Journal d inventaire de la succession Introduction L une des principales responsabilités du liquidateur d une succession consiste à dresser la liste des biens et des dettes de la personne décédée. C est

Plus en détail

Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance

Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance Quelques notions de fiscalité applicables à certains produits d assurance Mars 2013 L éléphant, symbole de nos 100 ans de force et de solidité. 1 Sujets traités > Règles applicables à certains transferts

Plus en détail

RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX

RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX PRB 06-40F RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX FÉDÉRAUX INTRODUITS ENTRE 1998 ET 2005 Alexandre Laurin Alexandre Martin Division de l économie Le 28 août 2006 PARLIAMENTARY INFORMATION

Plus en détail

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI)

Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) PLANIFICATION FISCALE Foire aux questions sur le compte d épargne libre d impôt (CELI) Le compte d épargne libre d impôt (CELI) est un instrument d épargne lancé en 2009 permettant aux résidents canadiens

Plus en détail

Exonération cumulative des gains en capital Crédit d impôt pour dividendes Crédit d impôt relatif à une société à capital de risque de travailleurs

Exonération cumulative des gains en capital Crédit d impôt pour dividendes Crédit d impôt relatif à une société à capital de risque de travailleurs Faits saillants Mesures visant les particuliers Exonération cumulative des gains en capital Crédit d impôt pour dividendes Crédit d impôt relatif à une société à capital de risque de travailleurs Fiducies

Plus en détail

Régime enregistré d épargne-invalidité, Bon canadien pour l épargne-invalidité et Subvention canadienne pour l épargneinvalidité

Régime enregistré d épargne-invalidité, Bon canadien pour l épargne-invalidité et Subvention canadienne pour l épargneinvalidité Régime enregistré d épargne-invalidité, Bon canadien pour l épargne-invalidité et Subvention canadienne pour l épargneinvalidité Présentation à la rencontre des Jeux Olympiques spéciaux Ottawa Le 2 octobre

Plus en détail

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier : une vision à modifier Prenons un pas de recul sur le but des mécanismes de retraite; Le besoin des gens: Besoins financiers pour arrêter de travailler à un certain âge; Ce besoin sera différent si :

Plus en détail

InfoBudget 2011. Aperçu du budget. CGA-Canada. Table des matières. Juin 2011. Points saillants des mesures fiscales... 2. Aperçu du budget...

InfoBudget 2011. Aperçu du budget. CGA-Canada. Table des matières. Juin 2011. Points saillants des mesures fiscales... 2. Aperçu du budget... CGA-Canada C est avec plaisir que CGA-Canada vous fait parvenir ses commentaires sur le budget fédéral 2011. Table des matières Aperçu du budget...1 Aperçu du budget Le budget du 6 juin est pratiquement

Plus en détail

Rapport sur les PME Repenser les REER pour les propriétaires d entreprises : Pourquoi le versement d un salaire n est peut-être pas la meilleure idée

Rapport sur les PME Repenser les REER pour les propriétaires d entreprises : Pourquoi le versement d un salaire n est peut-être pas la meilleure idée le 19 octobre 2010 Jamie Golombek 1 CA, CPA, CFP, CLU, TEP Directeur général de la planification fiscale et successorale Gestion privée de patrimoine CIBC Jamie.Golombek@cibc.com Résumé On recommande habituellement

Plus en détail

Le compte de dividende en capital

Le compte de dividende en capital Le compte de dividende en capital Le mécanisme du compte de dividende en capital (CDC) représente un outil de planification fiscale extrêmement important pour les sociétés privées et leurs actionnaires

Plus en détail

CONSTITUTION D UNE ENTREPRISE

CONSTITUTION D UNE ENTREPRISE novembre 2014 TABLE DES MATIÈRES Avantages de la constitution en société Avantages d une SEPE Résumé CONSTITUTION D UNE ENTREPRISE Si vous exploitez une entreprise, sa simple constitution en société vous

Plus en détail

Solutions d assurance-vie. progresse, les affaires aussi. Protection de la vie. Stratégie Emprunt garanti de l entreprise

Solutions d assurance-vie. progresse, les affaires aussi. Protection de la vie. Stratégie Emprunt garanti de l entreprise Solutions d assurance-vie progresse, les affaires aussi Protection de la vie Stratégie Emprunt garanti de l entreprise Augmentez le flux de trésorerie de votre entreprise grâce à une police d assurance-vie

Plus en détail

RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LE CELI TABLE DES MATIÈRES. Ouvrir un CELI

RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LE CELI TABLE DES MATIÈRES. Ouvrir un CELI mai 2015 TABLE DES MATIÈRES Ouvrir un CELI Cotiser à un CELI Investir dans un CELI et le gérer Règles régissant le décès, la séparation et l émigration Considérations en matière d emprunts Résumé RÉPONSES

Plus en détail

FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES

FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES Le 12 novembre 2014 Mise à jour des projections économiques et budgétaires Fédéral LP TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures visant l impôt

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-119

BULLETIN FISCAL 2011-119 BULLETIN FISCAL 2011-119 Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois,

Plus en détail

Directives pour remplir le formulaire «Classification fiscale internationale d une entité» (auto-certification)

Directives pour remplir le formulaire «Classification fiscale internationale d une entité» (auto-certification) Directives pour remplir le formulaire «Classification fiscale internationale d une entité» (auto-certification) Introduction Rappel des faits : Le 1 er juillet 2014, date d entrée en vigueur du nouvel

Plus en détail

Une protection de sécurité financière taillée sur mesure en fonction de votre style de vie

Une protection de sécurité financière taillée sur mesure en fonction de votre style de vie A s s u r a n c e V i e u n i v e r s e l l e d e l a g r e a t - w e s t Une protection de sécurité financière taillée sur mesure en fonction de votre style de vie A u t o m n e 2 0 0 6 A s s u r a n

Plus en détail

Introduction Son mécanisme

Introduction Son mécanisme La rente-assurance Introduction L une des préoccupations de nombreuses personnes âgées est de maximiser leurs sources de revenu de retraite régulier sans devoir réduire le montant qu ils destinent à leurs

Plus en détail

Des investisseurs peuvent parfois vouloir planifier la réalisation des pertes en

Des investisseurs peuvent parfois vouloir planifier la réalisation des pertes en NUMÉRO 2013-10 WWW.BDO.CA LE FACTEUR FISCAL RÈGLES FISCALES À CONSIDÉRER LORSQUE VOUS DÉCLAREZ UNE PERTE EN CAPITAL Des investisseurs peuvent parfois vouloir planifier la réalisation des pertes en capital

Plus en détail

Bulletin fiscal. Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE

Bulletin fiscal. Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Bulletin fiscal Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois, peu de

Plus en détail

8. Exercice du Fonds. L année fiscale du Fonds se termine le 31 décembre de chaque année et n excédera pas 12 mois.

8. Exercice du Fonds. L année fiscale du Fonds se termine le 31 décembre de chaque année et n excédera pas 12 mois. Régime Nº d identification de la caisse ou de la credit union Folio AVENANT NOUVEAU FRV ONTARIO AVENANT À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE DES CAISSES ET CREDIT UNIONS (FRR 1459)

Plus en détail

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité.

Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables. Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Le montant pour invalidité. Chapitre 1 Le cadre fiscal canadien et québécois 19 Exemples de crédits d'impôt fédéral non remboursables Le montant personnel de base. Le montant en raison de l âge. Les montants pour conjoint et pour

Plus en détail

Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien (LEEROS) FORMULE 11

Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien (LEEROS) FORMULE 11 Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien (LEEROS) FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE Je suis le demandeur / requérant / défendeur de cette demande pour l obtention ou

Plus en détail

BUDGET DE 2015 Une question d équilibre

BUDGET DE 2015 Une question d équilibre BUDGET DE 2015 Une question d équilibre TIM CESTNICK, directeur général, Planification financière avancée KEVIN TRAN, directeur général, Services-conseils en fiscalité Table des matières 2 4 5 6 des particuliers

Plus en détail

PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE

PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Décembre 2013 présence locale portée mondiale PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Comme l année tire à sa fin, les contribuables devraient envisager les stratégies de planification disponibles afin d

Plus en détail

La ligne de partage : les stratégies de fractionnement du revenu peuvent réduire les impôts de votre famille

La ligne de partage : les stratégies de fractionnement du revenu peuvent réduire les impôts de votre famille JAMIE GOLOMBEK La ligne de partage : les stratégies de fractionnement du revenu peuvent réduire les impôts de votre famille Jamie Golombek, CPA, CA, CFP, CLU, TEP Directeur gestionnaire, Planification

Plus en détail

Efficience de l actif de l entreprise

Efficience de l actif de l entreprise Solutions d assurance-vie Efficience de l actif de l entreprise Gérer. Profiter. Préserver. Une solution intelligente pour les professionnels : l assurance-vie permanente, un actif unique pouvant offrir

Plus en détail

LES PARTICULIERS ET LA FISCALITÉ ANNÉES D IMPOSITION 2012 ET 2013

LES PARTICULIERS ET LA FISCALITÉ ANNÉES D IMPOSITION 2012 ET 2013 LES PARTICULIERS ET LA FISCALITÉ ANNÉES D IMPOSITION 2012 ET 2013 27 mars 2013 Nous vous présentons ci-après les grandes lignes des nouveautés et autres sujets d intérêt en fiscalité pour les années 2012

Plus en détail

FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE

FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE (Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien, L.N.-B. 2002, c.i-12.05, art.5(2)e), 9(1)b)(ii), 23(2)f) et 27(1)b)(ii)) Je suis le demandeur

Plus en détail