Stratégie du Développement du Gouvernorat de Tozeur

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Stratégie du Développement du Gouvernorat de Tozeur"

Transcription

1 République Tunisienne Ministère du Développement Régional et de la Planification Stratégie du Développement du Gouvernorat de Tozeur Ce document a été élaboré avec la participation de Mr. Masmoudi Faiçal

2 Sommaire Les ressources... 1 Les opportunités Les filières économiques... 16

3

4 Les ressources Les ressources humaines Des ressources humaines importantes et efficaces : se caractérisent par la portée du groupe d'âge actif et des jeunes et de main-d'œuvre instruite et compétente: Une population totale de mille habitants, ce qui représente 14.7% de la population du Sud et 0.9% de la population du pays. 28.9% de la population du gouvernorat (29.8 mille occupées) représentent la population active occupée. Les ressources agricoles Les palmiers La culture du palmier dattier constitue aujourd hui la principale composante du secteur agricole de la région. Elle occupe un rôle de première importance tant du point de vue formation des ressources. La production de dattes est au moyenne de tonnes (26000 T deglat et T dattes variées) dont la moyenne d exportation 8000 T de valeur 17 MD avec une incidence de 30% de l exportation nationale de dattes via 15 entrepôts frigorifique de capacité 7,5 milles tonnes de capacité de conditionnement de 18,5 milles tonnes/an. 1

5 La superficie totale du gouvernorat est estimée à ha dont : ha de chott (El Gharsa, El Jerid), de montagne et des terres incultes ha de terre agricoles utile (S.A.U) Ils ressort de ces données que la superficie des chotts représente environ 42% de la surface totale du gouvernorat et que les ha irrigués constituant exclusivement les oasis ne représentent que 2,6% de la S.A.U et 1, 5% de ha superficie totale du gouvernorat. La S.A.U se subdivise en : ha de terres labourables ha de parcours forêts Les ha des terres labourables sont reparties en fonction de leur occupation en : - Maraîchères 756 ha - Cultures sous serres 31 ha - Plantation fourragères 650 ha - Arboriculture et P. dattiers 8363 ha - Autres 6400 ha Photo : Culture à trois étages dans l oasis Le total des terres incultes occupe une superficie estimée à 42% de la superficie totale du gouvernorat. 2

6 La superficie agricole utile estimée à ha appartient presque exclusivement à l Etat (97% le reste étant l ensemble des terres privées comme le montre les données suivantes : - Terres collectives 9258 ha - Terres domaniales ha - Terres privées 3930 La production : - Nombre total de palmiers dattiers : dont pieds Deglat. - Moyenne de production des dattes : Tonnes dont T Deglat. - Moyenne des exportations : T/ an : 32 % des exportations nationales - Nombre de station de conditionnement des dattes : 15 - capacité de stockage : Tonnes. - capacité de conditionnement : T par an. - Moyenne de production de maraîchage intercalaire : 8000 T sur 830 ha. - Moyenne de production des cultures fourragères : T sur 650 ha. - Autres arbres fruitiers en intercalaire : pieds avec une production moyenne de 1400 tonnes - Production de maraîchères sous serres chauffées : 2500 Tonnes. L Elevage La zootechnie constitue une partie non négligeable de ressources économiques du secteur agricole au gouvernorat de Tozeur surtout grâce à la grande disponibilité de terrains non adaptés à une efficace utilisation agricole. Effectif du Cheptel : - Bovins : 1100 têtes dont 850 femelles. 3

7 - Ovins : têtes dont femelles - Caprins : têtes dont femelles - Camélidés 4500 têtes dont 4000 femelles - Poulet : dont poules pondeuses (capacité de production) Production : - Viande rouge : 1300 tonnes - Lait : 3000 tonnes - Œufs : 3 Millions. Organisation des agriculteurs : - Nombre d exploitants agricoles : 8300 exploitants - Nombre d éleveurs : 2700 dont 800 sans terre. - Nombre de groupements d agriculteurs : 81 dont 62 groupements de Développement agricole. - Nombre de coopératives de services : 04 - Nombre de SMVDA : 04 - Nombre de SCMV : 08 Les ressources géothermales Les eaux chaudes du G.I. fournissent une ressource géothermale appréciable. Elles sont utilisées dans les cultures sous serres, elles favorisent une production précoce et de qualité. La géothermie des sources chaudes était également utilisée depuis la haute antiquité à des fins thérapeutiques et curatives, en particulier à El Hamma du Djérid. 4

8 Les ressources minières (substances utiles) Les phosphates Le gouvernorat de Tozeur présente également des ressources minières essentiellement les phosphates localisés surtout dans le secteur de Tozeur Nefta (à 12 km de Nefta) et dans celui de Midès (délégation de Tamerza), étudiées par la C.P.G. depuis quelques années. Les premières ont des réserves estimés à 37 millions de tonnes et peuvent donner, par extraction à ciel couvert, une production annuelle de 1,5 million de tonnes sur 25 ans. Les sels Les ressources en sels sont contenues dans le chott de Djérid, nous trouvons dans la région des sels très variées, à savoir : le Chlorure de sodium, le potasse, le police, les sylvinites, les sels de magnésium, les sulfates et les bromures, etc. Les réserves en potassium sont estimées à plus de 300 millions de tonnes, il en est de même pour le magnésium. En dépit de l immensité des réserves, l exploitation est cependant dérisoire, se limitant à un petit site récemment ouvert extrayant les sels avec des méthodes artisanale, la production étant destinée aux tanneries. Les carbonates Dans le gouvernorat de Tozeur, les carbonates sont représentés surtout par des calcaires de la région de Mahassen où existe un ensemble calcairo-marnien de 400 m formé de deux barres calcaires séparées par un niveau marneux de 50 m. Des carbonates sont également abondants dans l anticlinal du Tebaga Kébili et prennent la forme de calcaires très durs, constituant des matériaux du choix pour les graviers de construction et de revêtement routier. Les sables Les sables constituent des substances utiles, nous les trouvons dans le gouvernorat de Tozeur, dans la zone de Sdada et dans les fonds d oueds situés en contre bas de la chaîne de Gafsa. 5

9 Energie La région de Tozeur présente des atouts pour les énergies alternatives; énergie solaire et énergie éolienne. Patrimoine culturel La région de Tozeur présente des produits touristiques uniques en Tunisie: paysage saharien et oasien, patrimoine archéologique exceptionnel, cultures et traditions originales Le tourisme constitue une activité économique importante à l échelle locale et régionale. Ces effets sont multiples sur le plan de l emploi, de l urbanisation et de l effet induits. Un riche artisanat basé sur les différentes matières premières disponibles (alfa, sousproduit du palmier, laine, poils de dromadaire, cuirs) complète l ensemble. Le patrimoine immatériel, nomade et sédentaire, est également d une grande richesse et diversité. Un bon potentiel de «développement d hôtels pittoresques» (hôtel à caractère local, tentes, etc.) dans les oasis de montagne ciblées pour les visiteurs recherchant un tourisme de haut gamme et des circuits a thème. Un bon potentiel de «développement d une plus grande diversité de randonnées» dans la nature, de circuit au tour de thème de la faune et de la flore, de circuits géographiques et géologiques combinés a des aspects culturels, historiques et de vie traditionnelles dans les oasis de montagne( Tamaghza, Chbika et Midés) 6

10 7

11 Paysages sahariens et oasiens La région de Tozeur présente des produits touristiques uniques en Tunisie : paysages sahariens et oasiens, patrimoine archéologique exceptionnel, cultures et traditions originales. L activité touristique est très ancienne puisque les premières unités hôtelières remontent au début du vingtième siècle à Tozeur. Le tourisme saharien a bénéficié de multiples encouragements et aides publiques. L activité a connu un réel développement. L aménagement de zones touristiques a permis l implantation de nouvelles unités hôtelières et l accroissement de la capacité d accueil. Le tourisme constitue désormais une activité économique importante à l échelle locale et régionale. Ces effets sont multiples sur le plan de l emploi, de l urbanisation et des effets induits. 8

12 Zone touristique Nefta Zone touristique Tozeur Circuit touristique dans l oasis de Degache 9

13 10

14 11

15 Les opportunités Développer l agriculture oasienne par : - Possibilité de développement de l agriculture biologique. - La préservation des variétés et des espèces autochtones et la valorisation de leurs produits. - Diversification de la production agricole par le renforcement de la culture étagée. - L intégration de l élevage dans le système de production oasien. - Développement de l agriculture en sec. - Développement de l agriculture géothermique en particulier Elhama. Meilleure valorisation des ressources minières et énergétiques par: - L exploitation des réserves des phosphates de Nafta et de Midés (Tamerza). - Exploitation de la grande variété de sels de Chott el-jérid (chlorure de sodium, Potasse, palite, sylvite, sels de magnésium, sulfate et bromure, etc ). Les réserves de potassium sont estimées à 300 millions de tonnes.il en est de même pour le magnésium. - Exploitation des carbonates représentés surtout par les calcaires de la région de Mahasen. - Exploitation des sables de la zone de Sédada. - Miser sur les énergies alternatives: solaire et éolienne de par les caractéristiques climatologique de Tozeur. - Développement de l énergie solaire par la construction de centrales solaires photovoltaïques. Diversification du tissu industriel par: - Création de zones et de bâtiments industriels aménagés. - Développement d une industrie basée sur les produits liés à l exploitation de l énergie solaire. - Développement d une industrie de valorisation des produits et des sous-produits agricoles. 12

16 - Mise en place d une stratégie marketing pour les produits de la région. - Développement de la recherche-développement dans le secteur des phosphates et des autres matières premières et substances utiles dans une perspective de valorisation et de création de PME. - Développement du secteur de textile, habillement-cuir : possibilité de développer les activités de traitement de la laine et des peaux et la sous-traitance nationale et internationale. Promotion des technologies de l information et de la communication - Conception et développement de logiciel, service informatique, service télécommunication, jeux, vidéo, commerce électronique. Développement du télétravail - Possibilité de développer des activités de téléprospection,télésecretaire,conseil,création de sites web, création de blog, traduction, dessin et illustration, comptabilité, rédaction, vente sur internet, accompagnement scolaire et formation. Développement des centres d appel - Possibilité de développer des prises de commande, service de support après vente ou de pré-vente. - Prospection téléphonique, télémarketing. Augmentation de la compétitivité du tourisme saharien et oasien par: - Restauration et valorisation de la médina ancienne (Tozeur et Nafta). - Le développement d un tourisme de séjour basé sur les potentialités culturelles, thermales, sportives, de nature et écotourisme (tourisme oasien, saharien). - Conservation et valorisation du patrimoine archéologique. - Conservation du patrimoine culturel, régional, nomade et oasien. - Offre d un produit touristique spécifique et ciblage des marchés touristiques à l intérieur du pays comme à l étranger - Développement et promotion de divers sport autour de Tozeur. - Développement de l agro-tourisme dans les oasis à travers l aménagement de fermes modèles illustrant l ancienne agriculture traditionnelles. - Développement de l artisanat local. - Création et amélioration des circuits sahariens et culturels à Tamaghza et Nafta. - Développement des stations touristique haut de gamme avec des paysages panoramiques. - Développement de l hébergement typique haut de gamme en harmonie avec le paysage environnant. - Amélioration de l exploitation des vols vers Tozeur à partir de l Europe, de Tunis et de Djerba. 13

17 14

18 15

19 Les filières économiques - Extraction, exploitation et transformation des matériaux tels que l'argile, le sable et le gypse ; - Exploitation des carbonates représentés surtout par les calcaires ; - L'extraction et l'exploitation des matières minières et la conversion des réserves de phosphate estimées à 37 millions de tonnes ; - L'extraction et l'exploitation des sels minéraux : (chlorure de sodium, Potasse, palite, sylvite, sels de magnésium, sulfate et bromure. etc ).Les réserves de potassium sont estimées à 300 millions de tonnes.il en est de même pour le magnésium ; - L'exploitation des eaux souterraines géothermales dans le secteur du tourisme ; - L'exploitation de l'énergie solaire, où la température atteint les limites de 42 degrés Celsius en été ; - L'exploitation de l'énergie éolienne : la vitesse du vent atteint jusqu'à 100 km par heure 16

Stratégie du Développement du Gouvernorat de Béja

Stratégie du Développement du Gouvernorat de Béja et de la Planification Stratégie du Développement du Gouvernorat de Béja Entrer 1 Sommaire I - Ressources II - Opportunités III - Filières Economiques 2 I - Ressources oressources naturelles: Des terres

Plus en détail

ETUDE DE LA CARTE DU TOURISME CULTUREL ET NATUREL. Sami GHARBI Architecte Général Directeur du Patrimoine et de l Environnement

ETUDE DE LA CARTE DU TOURISME CULTUREL ET NATUREL. Sami GHARBI Architecte Général Directeur du Patrimoine et de l Environnement ETUDE DE LA CARTE DU TOURISME CULTUREL ET NATUREL Sami GHARBI Architecte Général Directeur du Patrimoine et de l Environnement SOMMAIRE 1. CONTEXTE DE L ETUDE 2. OBJECTIFS DE L ETUDE 3. CONSISTANCE DE

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE OFFICE DE DEVELOPPEMENT DU SUD GUICHET UNIQUE GUIDES DES AFFAIRES

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE OFFICE DE DEVELOPPEMENT DU SUD GUICHET UNIQUE GUIDES DES AFFAIRES REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE OFFICE DE DEVELOPPEMENT DU SUD GUICHET UNIQUE GUIDES DES AFFAIRES Octobre 2001 Guide des Affaires i GUIDE DES AFFAIRES DU SUD TUNISIEN PREFACE

Plus en détail

L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu

L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu La Bernardière la Boisissiere de Montaigu Boufféré La Guyonnière Montaigu St Goerges de Montaigu St Hilaire de Loulay Treize Septiers

Plus en détail

Saida KACHI. Encadrant.uni : Mr A. IDELHAJ. Présenté par: Fidae EL BOURAISSI

Saida KACHI. Encadrant.uni : Mr A. IDELHAJ. Présenté par: Fidae EL BOURAISSI Mémoire microproject touristique professionnel: La valorisation des produits agricoles territoriaux et la création d un nouveau produit touristique «cas de création d un Restaurant Bio» Encadrant.uni :

Plus en détail

Autodiagnostic d'exploitation préalable aux demandes d'aides aux investissements

Autodiagnostic d'exploitation préalable aux demandes d'aides aux investissements PREFET DE LA REGION LIMOUSIN Autodiagnostic d'exploitation préalable aux demandes d'aides aux investissements A remplir par tous les demandeurs sauf les JA et les CUMA/ASA DEMANDEUR Numéro OSIRIS :...

Plus en détail

Agriculture paysanne durable: innovations et meilleures pratiques aux fins de transposition et de reproduction à plus grande échelle

Agriculture paysanne durable: innovations et meilleures pratiques aux fins de transposition et de reproduction à plus grande échelle Méthodes innovantes d amélioration sylvo-pastorale: Le cas du projet de lutte participative contre la désertification et de réduction de la pauvreté dans les écosystèmes arides et semi-arides des hauts

Plus en détail

Conférence Tunisie : Une nouvelle dynamique industrielle

Conférence Tunisie : Une nouvelle dynamique industrielle CHAMBRE TUNISO-FRANCAISE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE Conférence Tunisie : Une nouvelle dynamique industrielle CCI de Paris 8 Octobre2009 SOMMAIRE Secteurs porteurs & grands projets Approche du marché tunisien

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale GRANDS AXES DE LA POLITIQUE ENERGÉTIQUE DU MAROC Le renforcement de la sécurité d approvisionnement en energies à travers la diversification des sources et ressources,

Plus en détail

Moyens de production. Engrais

Moyens de production. Engrais Engrais Moyens de production Lors de la campagne 2012-2013, les tonnages d engrais livrés diminuent de près de 17% en et représentent à peine plus de 1% des livraisons françaises. Cette évolution est principalement

Plus en détail

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 CADRE REGLEMENTAIRE : FEADER, PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT RURAL 2014 2020, REGION LIMOUSIN Cette annexe

Plus en détail

Conversion à l agriculture biologique

Conversion à l agriculture biologique Version Tunisie 1 ère édition 2006 AGRICULTURE BIOLOGIQUE Conversion à l agriculture biologique Défis pour le futur REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l agriculture et des ressources hydrauliques Direction

Plus en détail

CENTRE D INNOVATION ET DE TECHNOLOGIE

CENTRE D INNOVATION ET DE TECHNOLOGIE CENTRE D INNOVATION ET DE TECHNOLOGIE IMPLANTEZ VOS BUREAUX AU SEIN DE LA PREMIÈRE PLATEFORME SINO-EUROPÉENNE EUROSITY, UNE PLATEFORME INTÉGRÉE SINO-EUROPÉENNE UNIQUE EuroSity est une plate-forme de coopération

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

Caisse Nationale de Mutualité Agricole

Caisse Nationale de Mutualité Agricole Séminaire national sur la vulgarisation, l appui-conseil et les bonnes pratiques agricoles Le rôle des Assurances Agricole dans le développement de la politique du renouveau Agricole et Rural Présentation

Plus en détail

Fiche de renseignements accompagnant la demande de permis de construire en zone agricole dans le Haut-Rhin

Fiche de renseignements accompagnant la demande de permis de construire en zone agricole dans le Haut-Rhin Nom - Prénom (ou Nom de la société) : Adresse permanente : Téléphone : Email : Date de naissance: Statut juridique : s exploitation individuelle s GAEC s EARL s Autre (à préciser) Nom et Prénom du Chef

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE. Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali

Fiches de synthèse AGRICULTURE. Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 3- Secteur agricole Présentation générale Le couvert forestier du Gabon couvre 22 millions de ha (FAO

Plus en détail

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8 Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable S e p t e m b r e 2 0 0 8 Le PADD : un Projet Politique Le PADD : un Projet Politique L e S C O T, u n o u t i l a

Plus en détail

La diversification agricole en Camargue

La diversification agricole en Camargue La diversification agricole en Camargue Agritourisme, circuits-courts et démarche qualité Capucine SER, chargée de mission tourisme durable au Parc naturel régional de Camargue Contexte, définition et

Plus en détail

PAC. ce qui change. vraiment

PAC. ce qui change. vraiment PAC 2014 2020 ce qui change vraiment Dotée d un budget préservé de l ordre de 9,1 milliards par an, la nouvelle pac entrera pleinement en application en 2015 et sera le cadre commun de l agriculture européenne

Plus en détail

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités Organisateurs : Partenaires : Des outils d accompagnement Des outils de financement Zoom

Plus en détail

Marrakech Tensift Al Haouz

Marrakech Tensift Al Haouz C.R.I Marrakech Tensift Al Haouz Marrakech Tensift Al Haouz Une région, une stratégie, des projets Le Maroc Un chantier de réformes Ouverture de l économie nationale et libéralisation de certaines branches

Plus en détail

Note de présentation du projet de loi n 33-13 relative aux mines

Note de présentation du projet de loi n 33-13 relative aux mines Note de présentation du projet de loi n 33-13 relative aux mines La législation minière actuellement en vigueur au Maroc est consacrée par le dahir du 9 rejeb 1370 (16 avril 1951) portant règlement minier.

Plus en détail

Orientations stratégiques en matière de développement minier

Orientations stratégiques en matière de développement minier Ministère de l Energie et des Mines Orientations stratégiques en matière de développement minier Journées Nationales de l Industrie Minérale Marrakech, 23-25 novembre 2005 1 Plan de l exposé Place de l

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Introduction : Chapitre XII. La question de l accès à l eau

Introduction : Chapitre XII. La question de l accès à l eau Introduction : Chapitre XII. La question de l accès à l eau 1. DVP : Que boit Jean-Claude Van Damme? 1. DVP : Que boit Jean-Claude Van Damme? Chapitre XII. La question de l accès à l eau Introduction :

Plus en détail

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Introduction Introduction Sources d EnR Issues du soleil : biomasse solaire thermique et photovoltaïque éolien hydraulique Issues de la chaleur

Plus en détail

Redéploiement et conservation des Antilopes Sahélo-Sahariennes en Tunisie Atelier technique, Douz, 18 et 19 avril 2004

Redéploiement et conservation des Antilopes Sahélo-Sahariennes en Tunisie Atelier technique, Douz, 18 et 19 avril 2004 Redéploiement et conservation des Antilopes Sahélo-Sahariennes en Tunisie Atelier technique, Douz, 18 et 19 avril 2004 Atelier technique tenu à l invitation de la Direction Générale des Forêts de Tunisie,

Plus en détail

R y o aume aume du du Maroc Mar Mai 2009

R y o aume aume du du Maroc Mar Mai 2009 Royaume du Maroc PLAN MAROC VERT Mai 2009 ENJEUX Enjeux économiques Contribue pour 19 % du PIB national 15% production 4% Agro industrie Rôle capital dans la stabilité macro économique Enjeux sociaux Emploie

Plus en détail

Tunisie un pays, une dynamique, un avenir

Tunisie un pays, une dynamique, un avenir Tunisie un pays, une dynamique, un avenir Table des matières La Tunisie. un environnement favorable à l investissement...4 a. Introduction...4 b. Des atouts majeurs favorables à l investissement privé...4

Plus en détail

Les 5 à 7 du SYRPA. Photographie et évolution de la population agricole professionnelle française

Les 5 à 7 du SYRPA. Photographie et évolution de la population agricole professionnelle française Les 5 à 7 du SYRPA Photographie et évolution de la population Quels enseignements en tirer pour vos actions de communication? Christophe SEMONT 1. Hyltel en quelques mots 2. Les concepts du recensement

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon. Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013

PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon. Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013 PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013 Le Président de la République a annoncé le 2 octobre à Cournon le cadre

Plus en détail

Offre et demande potentielle ECOWAS STDF 13/ OIE/ FAO/ CIRAD

Offre et demande potentielle ECOWAS STDF 13/ OIE/ FAO/ CIRAD Offre et demande potentielle ECOWAS STDF 13/ OIE/ FAO/ CIRAD Plan 1. Offre et demande potentielle dans la zone ECOWAS 2. Offre potentielle au Mali 3. Marché au nord du Mali (Gao Algérie) 4. Estimation

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Directeur de la Division de la statistique de la FAO

AVANT-PROPOS. Directeur de la Division de la statistique de la FAO AVANT-PROPOS L Annuaire statistique de la FAO fournit une sélection d indicateurs par pays sur l alimentation et l agriculture. Les données proviennent de FAOSTAT, la base de données statistique de l Organisation

Plus en détail

Contribution de l Association ESPACE RURAL Oasis Tarmguiste Maroc

Contribution de l Association ESPACE RURAL Oasis Tarmguiste Maroc Atelier de Tunis 14-15 septembre 2010 Contribution de l Association ESPACE RURAL Oasis Tarmguiste Maroc L Adaptation de l agriculture oasienne face aux impacts du changement climatique, à travers la restauration

Plus en détail

Application des Directives PAP/CAR pour le contrôle de l érosion et de la désertification dans le Bassin Versant de l Oued Ermel (Tunisie)

Application des Directives PAP/CAR pour le contrôle de l érosion et de la désertification dans le Bassin Versant de l Oued Ermel (Tunisie) Application des Directives PAP/CAR pour le contrôle de l érosion et de la désertification dans le Bassin Versant de l Oued Ermel (Tunisie) Travail réalisé par : Attia Rafla, Agrébaoui Sadok, Hamrouni Hédi

Plus en détail

Calcul de la pression en azote organique sur l exploitation

Calcul de la pression en azote organique sur l exploitation Calcul de la pression en azote organique sur l exploitation La pression en azote issue des effluents d élevage est plafonnée à 170 / ha de SAU. Tous les fertilisants azotés d origine animale sont considérés,

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en Tunisie

Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en Tunisie Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en Tunisie Création accélérée d emplois et de l appui à l entrepreneuriat Restitution des résultats de la mission de cartographie des besoins sociaux

Plus en détail

S installer en Massif central, faire vivre un territoire

S installer en Massif central, faire vivre un territoire 16 mars 2012 S installer en Massif central, Le Vee Gilles Machat Marie Marchetti Célia Commanditaire : Amélie Chavarot faire vivre un territoire Diversité des exploitations agricoles au sein du Massif

Plus en détail

Ministère de l Industrie

Ministère de l Industrie Ministère de l Industrie ZONES INDUSTRIELLES BILAN ET PERSPECTIVES Présentée par M. ABIDI Benaissa PDG AFI Site Web: http ://www.afi.nat.tn Juin 2013 1 Sommaire : I- Présentation de L AFI II- Réalisations

Plus en détail

Arrêté du. fixant la nomenclature des mentions du diplôme national de licence professionnelle NOR :

Arrêté du. fixant la nomenclature des mentions du diplôme national de licence professionnelle NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche Arrêté du fixant la nomenclature des mentions du diplôme national de licence professionnelle NOR : La ministre de l enseignement

Plus en détail

Politique Agricole Commune. Programme 2015-2020

Politique Agricole Commune. Programme 2015-2020 Politique Agricole Commune Programme 2015-2020 DPB Paiement redistributif Jeunes Agriculteurs Verdissement Aides couplées Aides couplées Sommaire : Principe... 3 Aides animales : - Aides Ovines... 5 -

Plus en détail

Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012

Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD septembre 2013 Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012

Plus en détail

UN ESSOR CONTRASTÉ DES FORMES SOCIÉTAIRES

UN ESSOR CONTRASTÉ DES FORMES SOCIÉTAIRES UN ESSOR CONTRASTÉ DES FORMES SOCIÉTAIRES Des formes sociétaires globalement en progression En 2010, le statut individuel d exploitant agricole demeure la forme juridique choisie par 70 % des exploitations.

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME

REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME REGLEMENT DEPARTEMENTAL D AIDES AU TOURISME ET AU THERMALISME I - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Dispositions générales Article 2 : Conditions générales d éligibilité Article 3 : Zones littorales

Plus en détail

Sont abrogées toutes dispositions antérieures contraires à la présente loi et notamment :

Sont abrogées toutes dispositions antérieures contraires à la présente loi et notamment : Loi n 93-120 du 27 décembre 1993, portant promulgation du Code d Incitations aux Investissements; Au nom du peuple; La chambre des Députés ayant adopté ; Le Président de la République promulgue la loi

Plus en détail

ORIENTATIONS. un secteur d avenir en NORMANDIE HORIZON 2020

ORIENTATIONS. un secteur d avenir en NORMANDIE HORIZON 2020 ORIENTATIONS pour l'agriculture un secteur d avenir en NORMANDIE HORIZON 2020 Juillet 2011 Agriculture et Agroalimentaire, un patrimoine essentiel à l'économie normande Pour de nombreuses productions,

Plus en détail

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411 Annexe au dossier de demande d aide pour les investissements productifs Nombre de points attendus pour le projet présenté pour les différents critères : Critère Définition INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

Plus en détail

LISTE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS A CARACTERE NON ADMINISTRATIF CONSIDERES COMME ENTREPRISES PUBLIQUES. (Décret n 2006-2579 du 2 octobre 2006)

LISTE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS A CARACTERE NON ADMINISTRATIF CONSIDERES COMME ENTREPRISES PUBLIQUES. (Décret n 2006-2579 du 2 octobre 2006) LISTE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS A CARACTERE NON ADMINISTRATIF CONSIDERES COMME ENTREPRISES PUBLIQUES (Décret n 2006-2579 du 2 octobre 2006) Présidence de la République - Société des Services Nationaux

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Assises du Tourisme Vendredi 21 novembre 2014 Pied-de-Borne

DOSSIER DE PRESSE. Assises du Tourisme Vendredi 21 novembre 2014 Pied-de-Borne DOSSIER DE PRESSE Assises du Tourisme Vendredi 21 novembre 2014 Pied-de-Borne Conseil général de la Lozère Elodie LEHNEBACH, Rue de la Rovère 48000 Mende 04 66 49 66 07 Comité dép.. du Tourisme Brigitte

Plus en détail

TYPES D ANIMATION. 1. LE JOUEUR DE FLUTE Pour moins de 20 personnes Durée : soirée Lieu : désert

TYPES D ANIMATION. 1. LE JOUEUR DE FLUTE Pour moins de 20 personnes Durée : soirée Lieu : désert TUNISIE TRANSPORT Avion TYPES D ANIMATION 1. LE JOUEUR DE FLUTE Pour moins de 20 personnes Durée : soirée Lieu : désert 2. FOLKLORE LOCAL A partir de 20 personnes Durée : soirée Lieu : désert, Pan Sea,

Plus en détail

Détail des cultures de l'exploitation en 2007

Détail des cultures de l'exploitation en 2007 République et Canton de Genève Département des finances Administration fiscale cantonale Formulaire annexe à la déclaration 2007 servant à déterminer le revenu et la fortune professionnels de l'agriculture

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE?

SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE? Fiches ressources Dossier n 2 Activités 1 à 4 SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE? 4. DES ATOUTS POUR L'ENVIRONNEMENT APPLICATIONS

Plus en détail

Universita Degli Studi di Milano. Facoltà di Agraria. Dipartimento di Economia e Politica Agraria Agro-alimentare e Ambientale

Universita Degli Studi di Milano. Facoltà di Agraria. Dipartimento di Economia e Politica Agraria Agro-alimentare e Ambientale Universita Degli Studi di Milano Facoltà di Agraria Dipartimento di Economia e Politica Agraria Agro-alimentare e Ambientale Seminari del CICSAA Centro Interuniversitario per la Cooperazione allo Sviluppo

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le Département Cantal : Votre nouveau bureau

DOSSIER DE PRESSE. Le Département Cantal : Votre nouveau bureau DOSSIER DE PRESSE Le Département Cantal : Votre nouveau bureau Sommaire Contexte de notre action : CyberCantal Télécentres p. 4 Qu'est ce qu'un télécentre? p. 7 Les objectifs pour le Département du Cantal

Plus en détail

& Que choisir. favoriser le bien-être

& Que choisir. favoriser le bien-être Label Rouge & Agriculture Biologique Que choisir pour favoriser le bien-être des animaux? Un guide des tiné au consommateur Protection mondiale des animaux de ferme Ce petit guide a pour objectif d aider

Plus en détail

CONCEPTION PARTICIPATIVE D UN PROJET COLLECTIF D IRRIGATION LOCALISÉE DANS LE PÉRIMÈTRE DE PMH FOUM EL ANCER (BÉNI MELLAL)

CONCEPTION PARTICIPATIVE D UN PROJET COLLECTIF D IRRIGATION LOCALISÉE DANS LE PÉRIMÈTRE DE PMH FOUM EL ANCER (BÉNI MELLAL) CONCEPTION PARTICIPATIVE D UN PROJET COLLECTIF D IRRIGATION LOCALISÉE DANS LE PÉRIMÈTRE DE PMH FOUM EL ANCER (BÉNI MELLAL) M. KUPER, A. HAMMANI ET B. JAOUADI FIGURE 51 Atelier de restitution du projet

Plus en détail

SwitchMed Programme de formation d Entrepreneurs Verts en Tunisie. Photo : UNIDO. Appel à candidatures

SwitchMed Programme de formation d Entrepreneurs Verts en Tunisie. Photo : UNIDO. Appel à candidatures SwitchMed Programme de formation d Entrepreneurs Verts en Tunisie Photo : UNIDO Appel à candidatures Tu es un éco-entrepreneur? Tu as une idée de création d entreprise verte en tête? d Entrepreneurs Verts

Plus en détail

PLAN DEVELOPPEMENT EXPLOITATION - DESCRIPTION DE L EXPLOITATION REPRISE - 1 Caractéristiques globales LES FACTEURS DE PRODUCTION Productions SAU FONCIER Mécanisé (en %) Irrigué (O/N) Autres Observations

Plus en détail

MISSION DE PROSPECTION COMMERCIALE SECTEURS SANTE ET COSMETIQUES (TECHNOLOGIES MEDICALES, NUTRITION, TIC SANTE, COSMETIQUES) TUNISIE (TUNIS)

MISSION DE PROSPECTION COMMERCIALE SECTEURS SANTE ET COSMETIQUES (TECHNOLOGIES MEDICALES, NUTRITION, TIC SANTE, COSMETIQUES) TUNISIE (TUNIS) SECTEURS SANTE ET COSMETIQUES (TECHNOLOGIES MEDICALES, NUTRITION, TIC SANTE, COSMETIQUES) Du 7 au 8 octobre 2013 Le secteur de la santé a toujours occupé une place privilégiée dans la politique économique

Plus en détail

Energies Renouvelables: un moteur principal du développement durable en Algérie

Energies Renouvelables: un moteur principal du développement durable en Algérie Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Direction Générale de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique Centre de Développement des Energies Renouvelables

Plus en détail

Salon du Tourisme et des Loisirs

Salon du Tourisme et des Loisirs Salon du Tourisme et des Loisirs 16,17 et 18 avril 2010 Palais Régional Omnisports Georges Théolade Introduction Seule Région européenne sur le continent Sud américain, située sur le plateau des Guyanes

Plus en détail

Termes de référence pour la conception, la mise en place, l animation et l entretien du portail web e- MAJHOUL, du blog de l APECTAF et des sites de

Termes de référence pour la conception, la mise en place, l animation et l entretien du portail web e- MAJHOUL, du blog de l APECTAF et des sites de Termes de référence pour la conception, la mise en place, l animation et l entretien du portail web e- MAJHOUL, du blog de l APECTAF et des sites de marketing social Octobre 2013 I. Contexte et objectif

Plus en détail

Accompagner, susciter et faciliter les échanges économiques et commerciaux entre la France et Bénin * Association pour la création de la CCI-FB

Accompagner, susciter et faciliter les échanges économiques et commerciaux entre la France et Bénin * Association pour la création de la CCI-FB Lancement de la CCI France-Bénin Programme -mots d accueil -présentation de la CCIFB -présentation du Bénin -opportunités d affaires au bénin -relations économiques France-Bénin -Cocktail Accompagner,

Plus en détail

Success Story pour le marché Américain

Success Story pour le marché Américain pour le marché Américain Votre passerelle sur le marchée américain. Al Hamman, Président, Hamman Marketing Associates Avec plus de 30 ans d expériences nationales et internationales derrière nous en marketing

Plus en détail

STATISTIQUE DU COMMERCE E X T E R I E U R STATISTIQUES DU COMM- MERCE EXTERIEUR

STATISTIQUE DU COMMERCE E X T E R I E U R STATISTIQUES DU COMM- MERCE EXTERIEUR STATISTIQUE DU COMM- DU COMMERCE MERCE EXTERIEUR E X T E R I E U R Statistique du Commerce Extérieur S E R I E Statistiques du commerce extérieur I - Introduction Les statistiques des échanges commerciaux

Plus en détail

L agriculture luxembourgeoise en chiffres 2013

L agriculture luxembourgeoise en chiffres 2013 L agriculture luxembourgeoise en chiffres 2013 (données disponibles au 1 ier avril 2013) MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE LA VITICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL SERVICE D ECONOMIE RURALE L agriculture

Plus en détail

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Géothermie et propriétés thermiques de la Terre 1 Lac de la station thermale du Blue Lagoon en Islande (eau chauffée par l énergie géothermique) 2 - I - Gradient géothermique et flux géothermique 1) Des

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LES RISQUES AGRICOLES POTENTIEL AGRICOLE ASSURABLE ET PERSPECTIVES D EVOLUTION

SEMINAIRE SUR LES RISQUES AGRICOLES POTENTIEL AGRICOLE ASSURABLE ET PERSPECTIVES D EVOLUTION REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMNET RURAL SEMINAIRE SUR LES RISQUES AGRICOLES POTENTIEL AGRICOLE ASSURABLE ET PERSPECTIVES D EVOLUTION Communication

Plus en détail

GUIDE DE L INVESTISSEUR DANS LE SECTEUR TOURISTIQUE

GUIDE DE L INVESTISSEUR DANS LE SECTEUR TOURISTIQUE REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DU TOURISME Office National du Tourisme Tunisien GUIDE DE L INVESTISSEUR DANS LE SECTEUR TOURISTIQUE Office National du Tourisme Tunisien - 51, Avenue de la Liberté - 1002

Plus en détail

Septembre 2013. Le schéma des carrières de la Guadeloupe enjeux et perspectives

Septembre 2013. Le schéma des carrières de la Guadeloupe enjeux et perspectives Septembre 2013 Le schéma des carrières de la Guadeloupe enjeux et perspectives Si le recours aux matériaux recyclés ou aux déchets inertes progresse, les secteurs d activité du bâtiment ou des travaux

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION 2014

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION 2014 N FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION 2014 PLAN DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DIAGNOSTIC SEUL DISPOSITIF N 121 C1 DU PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT RURAL HEXAGONAL DE LA RÉGION NORD PAS DE CALAIS Cette demande

Plus en détail

LA GÉOTHERMIE EN ALSACE

LA GÉOTHERMIE EN ALSACE www.es-geothermie.fr www.es-groupe.fr LA GÉOTHERMIE EN ALSACE GÉOTHERMIE PROFONDE, L HISTOIRE 2 LA GÉOTHERMIE EN ALSACE Il y a les nuages, il y a la pluie. Et il y a cette petite goutte d eau qui tombe

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Incentive Séminaires. Organisation d événement. Te l. 0 5 5 6 6 0 0 1 0 1 - Fa x 0 5 5 6 6 0 9 3 9 2

Incentive Séminaires. Organisation d événement. Te l. 0 5 5 6 6 0 0 1 0 1 - Fa x 0 5 5 6 6 0 9 3 9 2 Incentive Séminaires Organisation d événement A g e n c e D LG a n d C o 4, a v e n u e c a v a l e y - 3 3 7 4 0 A R E S Te l. 0 5 5 6 6 0 0 1 0 1 - Fa x 0 5 5 6 6 0 9 3 9 2 C o n t a c t s : M. D a v

Plus en détail

Le Touquet-Paris-Plage Événements d entreprise

Le Touquet-Paris-Plage Événements d entreprise Le Touquet-Paris-Plage Événements d entreprise Station balnéaire prestigieuse de la Côte d Opale, Le Touquet-Paris-Plage vous accueille entre mer et forêt, entre calme et élégance. Découvrez un nouveau

Plus en détail

Fiscalité environnementale

Fiscalité environnementale Secrétariat général Fiscalité environnementale Février 2009 La réforme de la fiscalité environnementale, adoptée dans la loi de finances pour 2009 et la loi de finances rectificative pour 2008, concrétise

Plus en détail

Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne.

Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne. Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne. Formation à la promotion des énergies renouvelables à CEFIDEC Vatra Dornei Dănuţ

Plus en détail

Les ateliers prospectifs s organisent autour de 2 cycles de réunions.

Les ateliers prospectifs s organisent autour de 2 cycles de réunions. En 2014, la formation professionnelle initiale accueille près de 82 000 apprenants sur l ensemble du territoire régional. Ce sont autant de parcours que la Région vise à soutenir en inscrivant les trajectoires

Plus en détail

DAX Tourisme d affaires. Congrès Conventions Séminaires Réunions Voyages Incentives

DAX Tourisme d affaires. Congrès Conventions Séminaires Réunions Voyages Incentives DAX Tourisme d affaires Congrès Conventions Séminaires Réunions Voyages Incentives Ambiance Sud-Ouest Dax est au cœur du 1 er bassin de vie du département des Landes avec 60 378 habitants pour l agglomération

Plus en détail

Index alphabétique. Liste des mots clés du FORMACODE (nomenclature du Centre INFFO) utilisés pour décrire les domaines de formation.

Index alphabétique. Liste des mots clés du FORMACODE (nomenclature du Centre INFFO) utilisés pour décrire les domaines de formation. Index alphabétique Commission permanente du 09/09/2005 Index alphabétique Liste des mots clés du FORMACODE (nomenclature du Centre INFFO) utilisés pour décrire les domaines de formation. Accompagnement

Plus en détail

Les usages et les potentialités d'application des SIG sont diverses et variés. Citons quelques exemples (liste non-exhaustive):

Les usages et les potentialités d'application des SIG sont diverses et variés. Citons quelques exemples (liste non-exhaustive): Un SIG, outil de production cartographique et de gestion de données Les Systèmes d'information Géographique sont des systèmes d'information qui vont vous permettre d'acquérir, de traiter, d'organiser et

Plus en détail

LA CHARTE REGIONALE D ACCES AUX AIDES AGRICOLES

LA CHARTE REGIONALE D ACCES AUX AIDES AGRICOLES LA CHARTE REGIONALE D ACCES AUX AIDES AGRICOLES Version A Aide sollicitée auprès du Conseil Régional de Picardie au titre de (cocher l aide sollicitée) : o L investissement en agriculture biologique o

Plus en détail

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux?

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Avec la participation i de l Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Philippe EVEILLARD UNIFA Union des Industries de la Fertilisation Le développement durable et l agriculture :

Plus en détail

ATELIER 1: Tourisme et territoires

ATELIER 1: Tourisme et territoires COMMERCE ET TERRITOIRES ATELIER 1: Tourisme et territoires Quels leviers d action pour développer, maintenir et ensuite maîtriser le développement touristique d un territoire? 16 octobre 2014 Animation

Plus en détail

Assiette mini. 600 SMIC 1 plafond

Assiette mini. 600 SMIC 1 plafond Social : La protection sociale 1- L affiliation au régime non salarié agricole J exerce une activité agricole < 5 ha J assure la direction de l entreprise (ou 1/8 SMI) J en tire des revenus professionnels

Plus en détail

Formation agricole : production d effectifs et prise en charge des besoins réels

Formation agricole : production d effectifs et prise en charge des besoins réels 11 èmes Journées d études «Ingénierie des Dispositifs de Formation à l International» Communication présentée par : Monsieur Hassen BERRANEN Sous Directeur de la Formation MADR/DFRV, Algérie. Formation

Plus en détail

Présenté par ELMENSI Saleh Point focal du projet FFEM

Présenté par ELMENSI Saleh Point focal du projet FFEM Présenté par ELMENSI Saleh Point focal du projet FFEM IV ème semaine forestière, Barcelone du 17 au 20/03/2015 Carte d occupation des sols INFORMATIONS GENERALES Superficie totale de la zone : 191517

Plus en détail

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014

Chaleur solaire et stockage thermique haute température. Une solution durable, bas coût, écologique et performante. 27 mars 2014 Chaleur solaire et stockage thermique haute température Une solution durable, bas coût, écologique et performante 27 mars 2014 Présentation de la société Société d Ingénierie/R&D avec le statut de Jeune

Plus en détail

La Géothermie D.Madet

La Géothermie D.Madet La Géothermie D.Madet La chaleur de la terre augmente avec la profondeur. Les mesures récentes de l accroissement de la température avec la profondeur, appelée gradient géothermique, ont montré que cette

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

GUIDE DES PROCEDURES DU DISPOSITIF DE CREATION DE NOUVELLES EXPLOITATIONS AGRICOLES ET D ELEVAGE

GUIDE DES PROCEDURES DU DISPOSITIF DE CREATION DE NOUVELLES EXPLOITATIONS AGRICOLES ET D ELEVAGE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL GUIDE DES PROCEDURES DU DISPOSITIF DE CREATION DE NOUVELLES EXPLOITATIONS AGRICOLES ET D ELEVAGE - Circulaire

Plus en détail

Les Services en Midi-Pyrénées

Les Services en Midi-Pyrénées Emploi et établissements des Services Départements : Nombre d'établissements RCS et effectif salarié au 2ème trimestre 2014 : Nombre d'établissements Effectif salarié (par rapport à 2013) (par rapport

Plus en détail

AGRICULTURE Les métiers de l agriculture. AGROALIMENTAIRE ANIMAUX (travailler avec les animaux) Les métiers auprès des animaux -parcours ONISEP

AGRICULTURE Les métiers de l agriculture. AGROALIMENTAIRE ANIMAUX (travailler avec les animaux) Les métiers auprès des animaux -parcours ONISEP AGRICULTURE Les métiers de l agriculture AGROALIMENTAIRE ANIMAUX (travailler avec les animaux) Les métiers auprès des animaux -parcours ONISEP ARCHITECTURE-URBANISME-PAYSAGE Architecture, Urbanisme et

Plus en détail

RALLYE EUROPE SAHARA RESERVE AUX EQUIPAGES EN ALFA ROMEO SPECIAL POUR LES 100 ANS DE L ALFA LE TOZEUR

RALLYE EUROPE SAHARA RESERVE AUX EQUIPAGES EN ALFA ROMEO SPECIAL POUR LES 100 ANS DE L ALFA LE TOZEUR RALLYE EUROPE SAHARA RESERVE AUX EQUIPAGES EN ALFA ROMEO SPECIAL POUR LES 100 ANS DE L ALFA LE TOZEUR DES PRESTATIONS DE HAUT DE GAMME SOUS LE SIGNE DE L AMITIE FRANCO - TUNISIENNE Un voyage de rêve de

Plus en détail

SUD MAROC. Circuit en 4x4 2 groupes : du 9 au 16 octobre 2014 du 12 au 19 octobre 2014

SUD MAROC. Circuit en 4x4 2 groupes : du 9 au 16 octobre 2014 du 12 au 19 octobre 2014 SUD MAROC Circuit en 4x4 2 groupes : du 9 au 16 octobre 2014 du 12 au 19 octobre 2014 Culture, art de vivre et rencontres, ce circuit dans le sud vient compléter le Maroc villes impériales. Venez découvrir

Plus en détail

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Les solutions techniques Principes et critères de choix Par Sébastien LIBOZ - Hydrogéologue Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Plus en détail

Retour du bison d Europe dans le Jura : ébauche de projet

Retour du bison d Europe dans le Jura : ébauche de projet Retour du bison d Europe dans le Jura : ébauche de projet 1 La vision Le bison d Europe a été éradiqué de Suisse déjà au Moyen-âge. Il s en est même fallu de peu pour que le plus grand mammifère sauvage

Plus en détail

LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES

LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES 2015 AGENCE DE FONTAINEBLEAU L OFFI CE NATIONAL DES FORÊTS PREMIER GESTIONNAIRE D ESPACES NATURELS EN FRANCE Établissement public à caractère industriel et commercial

Plus en détail