Formation analyse des risques Module 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formation analyse des risques Module 1"

Transcription

1 Formation analyse des risques Module 1 Youcef HEMIMOU : GTZ 2010 Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

2 Le risque Le risque : mesure de l éventualité de survenance d un événement qui aurait un impact sur les objectifs. La gestion des risques vise à trouver un équilibre optimal entre la saisie des opportunités (sources de gain) et la limitation des menaces (sources de pertes). Elle doit être intégrée à la gestion de toute entreprise et constitue un élément incontournable de la gouvernance, le risque désigne toute déviation par rapport aux attentes des parties prenantes. En gérant les risques, les entreprises augmentent leurs chances d atteindre leurs objectifs.

3 Objectifs de la formation (4 modules) Être capable d avoir un avis sur la pertinence des différentes méthodes d analyses des risques et sur les résultats que l on peut en attendre ; Être capable de conduire et animer un groupe de travail pour analyser les risques d une activité ; Être capable d analyser et évaluer les risques spécifiques aux postes de travail ; Savoir évaluer les performances des barrières techniques, organisationnelles et humaines ; Connaître les principes des études de danger ; Savoir rédiger un POI ; connaître les principes de l analyse des accidents ; Savoir intégrer la gestion des risques dans l ISO

4 Programme du module 1 6 Programme du module 1 M1 M2 M3 M4 Jour 1 Jour 2 Jour 3 Jour 4 Contenu du Module 1 : l Analyse Des Risques - ADR Evaluation de l état initial des connaissances des participants sur l analyse des risques professionnels (QCM). Méthodologies d évaluation des risques Applications aux risques liés au poste de travail et à l activité industrielle Consultation des bases de données Mise en application de l analyse et de l évaluation des risques en groupes de travail Etude de cas Restitution des groupes de travail à l ensemble des stagiaires et synthèse de l étude de cas Analyse et évaluation : animation du groupe de travail Capitalisation et le retour d expérience REX QCM d évaluation des acquis du module 1 de la formation ADR Evaluation de la formation par les stagiaires.

5 Programme du module 2 Programme du module 2 M1 M2 M3 M4 7 Contenu du Module 2 : l étude de danger Jour 1 Jour 2 Jour 3 Fondamentaux et enjeux de l analyse et de la maîtrise des risques. Evaluation de l état initial des connaissances des participants (QCM). Concepts et terminologie liés à la maîtrise des risques dans le cadre des études de dangers L analyse des risques dans le cadre des études de dangers Les phénomènes dangereux : incendie, explosion, dispersion atmosphérique Consultation des bases de données Présentation de la méthode APR ; avantages/inconvénients Conduite de l analyse de risques : rôles de l animateur et du secrétaire, compétences des membres du Groupe de Travail. Mise en pratique de la méthode APR sur un dépôt de liquides inflammables

6 Programme du module 3 Programme du module 3 M1 M2 M3 M4 8 Contenu du Module 3 : le POI et l analyse de l accident Jour 1 Présentation des objectifs du module 3 Questions / réponses sur le module 2 (1h maxi) Evaluation de l état initial des connaissances des participants (QCM). Présentation du guide de réalisation d un POI Jour 2 Jour 3 Mise en pratique du guide sur la base d une présentation d un POI Exercice d analyse critique d un POI Analyser les accidents au travail et industriel Présentation des bases de données

7 Programme du module 4 Programme du module 4 M1 M2 M3 M4 9 Contenu du Module 4 :la gestion des risques industriels dans l ISO Jour 1 Présentation des objectifs du module 4 Questions / réponses sur le module 3 (1h maxi) Evaluation de l état initial des connaissances des participants (QCM). Présentation des systèmes de management : SGS, OHSAS 18001, ISO 14001, SD 21000, ISO Jour 2 Jour 3 Déroulement des principes du management : de la politique au programme d actions Déroulement des principes du management : de la l organisation à la présentation des performances Exemple d un SGS d un site industriel

8 Les domaines d intervention de l INERIS Risques Chroniques Évaluation et prévention des risques sanitaires et environnementaux liés aux substances chimiques et aux polluants Risques Accidentels Évaluation et prévention des risques accidentels liés à l activité industrielle et au transport de marchandises dangereuses Risques du Sol et du Sous-sol Évaluation et prévention des risques accidentels liés au comportement du sol et du soussol, aux émissions gazeuses et à l hydrogéologie Certification Réduction et maîtrise des risques par l assurance de la mise en conformité aux règles de sécurité des équipements, matériels et produits mis en œuvre au cours des processus de production industrielle ou du transport de matières dangereuses Valorisation et Formation Transfert des connaissances scientifiques et des savoir-faire de l INERIS en matière d évaluation et de prévention des risques et protection de l environnement

9 Attentes des participants Présentation des participants Métier et activité au sein du groupe Expérience dans le domaine de l analyse des risques Attentes et objectifs des participants

10 Formation analyse des risques Contexte externe et interne de l environnement dans lequel l organisme cherche à atteindre ses objectifs Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

11 Maîtrise, Management, ou Gestion du risque Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

12 Maîtrise, Management ou Gestion des risques Quelle différence entre? Maîtrise des risques, Management des risques Gestion des risques, Le Manageur pilote la gestion d'un système ou d'un processus afin de garantir que la maîtrise de l'ensemble des activités de ce processus permette une création de valeur. Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

13 les acteurs parties prenantes de l affaire Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

14 Contexte : l environnement Environnement général Environnement marché Environnement immédiat Entreprise Parties prenantes internes Parties prenantes contractuelles Sphère d activité Parties prenantes «autres» Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

15 Les parties prenantes Environnement général Assurances Actionnaires Clients Environnement marché Sphère d activité Entreprise Dirigeants Personnel Voisinage Sous-traitants Média Pouvoirs publics Financeurs UIC Environnement immédiat Parties prenantes contractuelles Parties prenantes diffuses Fournisseurs EIGA Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

16 Enjeux de l analyse et de l évaluation des risques Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

17 Analyser pour améliorer la sécurité Décès AAA 979 ASA 2007 Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

18 Risque / Accident Sécurité pro-active Avant l accident Sécurité réactive Après l accident OPERATIONS ANALYSE DES RISQUES ANALYSE DES ACCIDENTS Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

19 Conséquences d un accident ATTEINTES A L ENVIRONNEMENT PERTES D IMAGE DE MARQUE DOMMAGES AUX PERSONNES DOMMAGES ATTEINTES AUX PRODUITS BLESSURES MALADIES DOMMAGES AUX EQUIPEMENTS Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

20 Accident industriel majeur AZF TOULOUSE AZF : 21 septembre 2001! «Plus jamais ça» 30 morts / 2500 blessés 8000 Blessés légers Bilan Économique : Facture totale de 2.29 milliards d euros 392 entreprises lourdement touchées (7200 chômeurs) Bilan Écologique : Pollution des cours d eau notamment la Garonne par le nuage d ammoniaque. Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

21 Accident de procédé : explosion Décharge électrostatique Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

22 Accident : personne Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

23 Accident aux personnes : brûlure avec des acides Brûlure chimique avec des acides Perte de motricité et de sensibilité invalidante Brûlure chimique avec des acides Perte des fonctions protectrices de la peau Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

24 Atteinte à la santé des personnes Légionelle dans le nord de la France 86 cas survenus du 18/11/ /01/ morts Évaluation des impacts et modélisation numérique Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

25 Atteinte à la santé des personnes Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

26 Enjeu financier En souffrances physiques UN ACCIDENT COUTE CHER En euros En réputation une société performante a le souci d'améliorer la sécurité Ce LAHAYE- document 28/10/2003 est la propriété - PAGE de l INERIS. 67 Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

27 Enjeu financier Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

28 Enjeu financier : Iceberg du coût des accidents 1 3 à 50 Coût des blessures et des maladies Coût des dommages matériels non assurés Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

29 Dommages aux biens et coûts 1906 : Courrières 1912 : Titanic 1974 : Flixborough 2005 : BP Texas City 2005 : Buncefield 2001 : AZF 1976 : Seveso 1988 : Piper Alpha 1979 : Three Mile Island 1986 : Challenger 1984 : Bhopal 1986 : Tchernobyl Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

30 Conséquences pour l entreprise Pertes de CA jours d'incapacité, heures perdues, Accident Pertes commerciales pénalités de retard Dédites Ventes perdues, Frais directs : augmentation cotisations, amendes, frais de procès et indirects : intérimaires, assurances,.. Peines amende, surveillance judiciaire fermeture d'établissement confiscation... Coûts matériels réparation remplacement surcoût logistique Image de marque perte de clientèle, perte de commande, atout concurrence Catastrophe dommages importants atteinte à l'environnement, Risques d accident majeur Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

31 Dommages aux biens et coûts Date Accident BP Texas City 2005 Explosion d une unité d isomérisation Dommages 15 morts 180 blessés Coût 1,5 Milliard $ Buncefield AZF Toulouse Explosion du dépôt d hydrocarbures Explosion stockage de nitrate d ammonium déclassé Piper Alpha 1988 Explosion de la plateforme pétrolière Challenger 1986 Explosion de la navette spatiale Bhopal 1984 Fuite d isocyanate de métyl Flixborough 1974 Explosion d un nuage de cyclo-hexane 30 morts 2500 blessés 150 Millions 2,3 Milliards 167 morts 3 Milliards $ 7 astronautes 4 Milliards $ 3000 morts 2 Milliards $ 28 morts 2500 maisons endommagées 150 Millions $ Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

32 Systèmes et processus de management des risques Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

33 Articulation des référentiels de management SGS Accidents Majeurs Gravité SM HSE ISO OHSAS Accidents (du travail), pollutions Fréquence SM Qualité ISO 9001 Pannes, défaillances... Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

34 Système de Gestion de la Sécurité/ SEVESO 7.2 Audit du SGS Revue de direction 7.1. Surveillance et mesurage 6. Traitement des non-conformités Actions correctives - Enregistrements 5. Prévention des situations d'urgence Am élioration continue SGS 3. / 4. Maîtrise opérationnelle Politique de Prévention des Accidents Majeurs 1. Planification Évaluation des risques Exigences légales & autres Objectifs & cibles Programme 2. Mise en œuvre 1-Structure et responsabilités 2-Formation 3-Communication 4-Documentation 5-Maîtrise de la documentation Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

35 Généralités Le processus de management du risque doit faire partie intégrante du management de l organisme, être intégré à sa culture et à ses pratiques, et être adapté à ses processus métier. Le processus de management du risque comprend 5 activités : communication et consultation, établissement du contexte, appréciation du risque, traitement du risque, surveillance et revue des activités, ainsi que la documentation du processus de management du risque. Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

36 Connaissance des risques QCM Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

37 Vocabulaire Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

38 Exercice Définir avec vos propres mots ce qu est un accident, un incident, une déviation ou une anomalie, un danger et un risque. Exemple: Définition d un danger : Définition d un risque : Accident de trajet : Définition d une déviation : Exemple: Exemple: Exemple: Phénomène Exemple: dangereux : Accident du travail : Exemple: Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

39 Définition du danger Le danger est la propriété ou capacité intrinsèque d une substance, d un équipement, d une activité, de causer un dommage pour la santé humaine, les biens et/ou l'environnement. Exemples : Énergie potentielle Hauteur Pression Électricité Radiation Énergie cinétique Déplacement Vitesse Rotation Vibration Inflammabilité Température Toxicité Bruit Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

40 Définition du risque C'est la probabilité qu'un phénomène dangereux se produise et se transforme en un dommage d une certaine gravité pour la santé des personnes, les biens et/ou l'environnement. Risque= probabilité X gravité Exemples de risques : Chute de personnes Allergie Infection Intoxication Brûlure Morsure Piqûre Inflammation Incendie Explosion Électrisation Électrocution Perte de confinement Coupure Écrasement Entraînement Perforation Projection Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

41 Exemple de danger et de risque Notion de danger et de risque DANGER RISQUE Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

42 Exemple Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

43 Exemple de danger et de risque DANGER RISQUE «probabilité de chute du rocher et de conséquences données sur les cibles» CIBLES Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

44 Exemple de danger et de risque Danger Risque Probabilité d occurrence d un événement initiateur Intensité «probabilité d atteinte des cibles avec des conséquences données» ENJEUX ou intérêts à protéger Vulnérabilité Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

45 Définition du phénomène dangereux Un phénomène dangereux est une libération d énergie ou de substance qui produit des effets physiques, chimiques, biologiques, etc.. d une certaine intensité et qui affecte l homme, les biens et/ou de l'environnement. Exemples : Incendie, explosion, Boil-over, BLEVE, fuite d une substance chimique, rejet dans l atmosphère, dans l eau, dans le sol d un polluant, fuite d eau etc Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

46 Définition d un scénario Scénario : enchaînement d événements conduisant d un événement initiateur à un accident, dont la séquence et les liens logiques découlent de l analyse de risques. En général, plusieurs scénarios peuvent mener à un même phénomène dangereux pouvant conduire à un accident : on dénombre autant de scénarios qu il existe de combinaisons possibles d événements y aboutissant. ex : une fuite survenue sur une canalisation par corrosion conduit à un épandage d essence qui s enflamme au contact d une pompe (surface chaude) et donne lieu à un feu de nappe dans la pomperie qui se propage et dont les effets endommagent un bâtiment public voisin.

47 Définition du dommage Il s agit des conséquences physiques, chimiques, biologiques ou encore psychiques ou morales, qu un phénomène dangereux peut produire sur l homme, les biens ou sur l environnement. Un dommage peut également s apprécier en termes financiers. Exemples de dommages Handicaps divers, décès, brûlures, destruction d un bien ou d un milieu naturel, maladies professionnelles, disparition ou épuisement d une ressource, etc.. Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

48 Vocabulaire : accident et incident Un accident est un événement non intentionnel, qui occasionne : une lésion corporelle : maladie ou blessure un dommage matériel : équipement, stock, produits une perte de production : arrêt d unité un impact sur l environnement : déversement, émission. Un incident est un événement non intentionnel, qui aurait pu, dans des conditions légèrement différentes, occasionner un accident. Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

49 Accident du travail Est défini comme un accident qui entraîne une lésion corporelle, mortelle ou non, imputable à une cause soudaine extérieure et survenue au moment où la victime est sous la dépendance de son employeur habituel ou occasionnel. (Sonatrach DC/HSE) Contact avec de l énergie ou substance au-delà du seuil de résistance Conséquences Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

50 Presqu accident Un événement non souhaité qui, en des circonstances sensiblement différentes, aurait pu blesser des personnes, endommager une propriété et ou l environnement ou qui aurait pu causer une perte d activité. (Sonatrach DC/HSE) Conséquences Contact Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

51 Définition : anomalie Anomalie Un danger potentiel qui n a pas encore causé d incident Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

52 Caractérisation de l inflammabilité : point d'éclair Température à laquelle un liquide émet suffisamment de vapeurs pour former avec l'air un mélange inflammable qui peut être allumé par une flamme ou une étincelle d'énergie suffisante.

53 Caractérisation du danger Le point d éclair (flash point) Température à partir de laquelle un liquide émet suffisamment de vapeurs (LIE) pour que l atmosphère à sa surface soit inflammable au contact d une flamme pilote. Données pour quelques produits : 21 C 0 C 75 C Mazout 35 C White Spirit 12 C Éthanol 7 C Toluène - 20 C Acétone - 40 C Essence

54 Caractérisation du danger : le point d éclair Produits Point éclair Point d'auto combustion Acétone Alcool Etyl Benzène Butane gaz 405 Essence Gasoil Kérosène 37,8 229 Hydrogène gaz 585 Hydrogène sulfuré (H2S) gaz 260 Propane gaz 466

55 Caractérisation des dangers et du risque chimique Température de Point Éclair 0 C 21 C 55 C Extrêmement inflammable Facilement inflammable Inflammable Non classable Éther éthylique Acétone White spirit Pas de pictogramme F+ - Extrêmement inflammable F - Facilement inflammable

56 Clarifier le vocabulaire Accident t Incident Accidents Incident / Presqu accident Presqu accident Anomalie / Déviation Anomalies / déviation

57 Déroulement de l analyse des risques Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

58 Déroulement de l analyse des risques 1. Identification des activités, des zones, des postes ou unités de travail 2. Analyse de l activité / description fonctionnelle 6. Identification des phénomènes dangereux 7. Identification des dommages et conséquences 3. Identification des dangers 4. Identification des expositions 5. Identification des scénarios de dérives, défaillances et déclencheurs 8. Evaluation des risques / grille de criticité 9. Définir les mesures de précaution et établir le plan d actions 10. Suivi / contrôle et REX

59 1. Identification des activités, des zones, des postes ou unités de travail

60 2. Analyse de l activité / description fonctionnelle Les éléments de l activité HOMME Aptitudes Expérience Formation Motivation Matière 1 MATERIEL ORGANISATION Structure - Liaisons - Communication Adaptation État Conformité

61 2. Analyse de l activité / le diagramme «cause à effet» Management Méthodes Main d œuvre Situation à risque Milieu Matières Matériels * Diagramme d ISHIKAWA (Kaoru ISHIKAWA a notamment publié un ouvrage traduit en français Principes généraux des cercles (le qualité - PARIS - AFNOR-AFCLQ ) Méthode d analyse des 5/6 M ref 577 Ce F document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

62 2. Analyse de l activité / le diagramme «cause à effet» Management Méthodes Main d œuvre Achat Responsabilité Dossier protocole Protocole de sécurité Contrôle Interférence NH3 Bisulfite / acide Procédure d accueil Accompagnement Procédure dépotage Fiche de poste Procédure d urgence Marquage ADR Véhicules Réservoirs Formation logistique Formation chauffeurs Conseiller EPI Compatibilité FDS Situation à risque Orage / Gel Plan de circulation Plan d accès Canalisations Arrêt d urgence Calage Coupe-batterie Fiche toxicologique Marquage ADR Nature Milieu Matériel Matières * Diagramme d ISHIKAWA ref 577 Ce F document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord

63 2. Causes à effets / 5M : Main d œuvre / Homme Homme : personne 1. Capacité et aptitude inadéquate : physique / physiologique mentale / physiologique 2. Manque de connaissance 3. Non habilité 4. Stress : physique / physiologique mentale / physiologique 5. Formation inadéquate 6. Motivation inadéquate 7. Santé 8. Sous influence d alcool ou stupéfiant 9. Manque d informations. Pas averti Homme : respect des BP 10. Surveillance inadéquate 11. Travail sans autorisation ou habilitation 12. Opérer à vitesse inappropriée 13. Enlever les dispositifs de sécurité 14. Intervention sur équipement en mouvement 15. Intervention sur équipement en pression 16. Non respect du mode opératoire/procédures 17. Non port des EPI 18. Non respect des consignes de sécurité

64 3. Identification des dangers : théorie des énergies L accident résulte du contact du corps avec une énergie au delà de son seuil de résistance

65 3.1 Energie mécanique : potentielle Hauteur

66 3.1 Energie mécanique : potentielle Pression / Ressort

67 3.1 Energie mécanique : potentielle Compresseur intégré manomètre Soupape de sécurité Copnduite de distribution SWP 10bar Vanne d isolement Réservoir d air lbf/in 2 bar 10 Vanne de purge P1 P2 Pression

68 3.1 Energie mécanique : cinétique Vitesse Inertie

69 3.2 Energie chimique BRÛLURE CHIMIQUE AVEC DES ACIDES RISQUE DE DESHYDRATATION

70 3.2 Energie chimique

71 3.3 Energie chimique : risque biologique DANGER D'ASPHYXIE

72 3.4 Energie thermique production de chaleur

73 3.5 Energie électrique

74 3.5 Energie électrique

75 3.5 Energie électrostatique

76 3.4 Energie hydraulique

77 3.6. Rayonnements ionisants et non ionisants fréquence (Hz) Hz rayonnements ionisants rayonnements non ionisants énergie des photons (ev)

78 3.6 Nature et origine des rayonnements Classification des rayonnements Rayonnements non ionisants électromagnétiques E < 12,4 ev électromagnétiques E > 12,4 ev ondes radio, UV, visible, infra-rouge, micro-onde photons, X et γ ionisants non chargées neutrons particules légères électrons (β) chargées lourdes α, protons

79 3.6 Energie rayonnement : laser Risques laser : Risques électriques et électromagnétiques Risques chimiques Risques de brûlures des yeux, de la peau Risques rayonnement : Ultraviolet (germicide) Infrarouge (énergie thermique) Risques de brûlures des yeux, Champ de la peau électromagnétique

80 3.6 Energie rayonnement L onde électromagnétique est caractérisée par sa longueur d onde Longueur d'onde

81 3.7 Energie radioactive liée aux rayonnements ionisants Rayonnements alpha (α) Rayonnements bêta (β) Rayonnements électromagnétiques gamma (γ)

82 3. Identification des dangers / procédés Identification des dangers

83 4. Identification des expositions

84 4. Identification des expositions au danger

85 5. Identification des scénarios de dérives, défaillances et déclencheurs Concorde Challenger Herald of Free Entreprise Grue de Toul Théorie de la dérive

86 5. Concorde 16h45, mardi 25 juillet 2000 Un morceau de ferraille

87 5. Challenger Par une fuite située sur le joint de l un des boosters poudre, s échappe un mince filet de gaz. Ce gaz s enflamme et fini par percer le réservoir principal. Mais un décollage à tout prix, pour respecter le calendrier imposé par le passage de la comète de Halley. L enquête révéla toute une série de dysfonctionnements au sein de la Nasa

88 5. Challenger Navette spatiale américaine Cap Kennedy 28 janvier 1986

89 5. Challenger Les 7 astronautes sont tués Un joint torique fuyard

90 5. Herald of free enterprise Naufrage le 6 mars 1987, dans le port de Zeebrügge 193 tués La porte est restée ouverte

91 5. Grue de Toul Chute de la grue école privée, six lycéens tués et 12 personnes blessées Chute d une grue le vent

92 5. Théorie de la dérive RISQUE 0% LA BONNE PRATIQUE A ECHELLE DE RISQUE B C DOMMAGES 100% Tolérance aux deviations = ACCIDENT

93 5. Pyramide de BIRD USA accidents dans 21 activités (3x10 9 heures travaillées) BIRD (1969) accident grave ou avec invalidité 10 accidents mineurs SITUATIONS ET ACTES DANGEREUX 30 incidents avec dégâts matériels 600 incidents sans blessures ou dégâts visibles Anomalies DYSFONCTIONNEMENTS

94 5. Théorie de la pluri-causalité Causes immédiates Causes manifestes Energie Causes fondamentales & Manque de maîtrise Dommages

95 5. Théorie des 5 dominos et de la pluri-causalité HEINRICH LA THEORIE DES 5 DOMINOS MANAGEMENT CAUSES FON- DAMENTALES CAUSES IMMEDIATES ACCIDENT INCIDENT DOMMAGES 1/ Programme inadéquat 2/ Norme inadéquate 3/ Non respect des normes FACTEURS : - HUMAINS - TRAVAIL CONDITIONS OU ACTIONS DANGEREUSES CONTACT AVEC ENERGIE OU SUBSTANCES PERSONNES PROPRIETE PROCEDES PRODUITS PLANETE

96 6. Identification des phénomènes dangereux Phénomène dangereux : libération d énergie ou de substance produisant des effets, susceptibles d infliger un dommage à des cibles (ou éléments vulnérables) vivantes ou matérielles. Un phénomène est une libération de tout ou partie d un potentiel de danger. ex : incendie d un réservoir de 100 tonnes de fioul provoquant une zone de rayonnement thermique de 3 kw/m 2 à 70 mètres pendant 2 heures, feu torche, UVCE,

97 6. Phénomènes dangereux : les grandes familles INCENDIE EXPLOSION PHENOMENES DANGEREUX DISPERSION ATMOSPHERIQUE Jets, évaporations de flaques, fumées d incendies,

98 6. Phénomènes dangereux : retour d expérience Sur l ensemble des accidents français entre 1992 et 2005 : % ,3 Types de phénomènes

99 6. Incendie : le triangle du feu Combustible Gaz Hydrocarbures Cétones Alcools etc... Comburant Oxygène Eau oxygénée Acide nitrique etc... Source d énergie Chaleur Flamme Cigarette Frottements Rayonnement etc...

100 6. Incendie Toxicité Visibilité... Caractériser les sources d incendie et d explosion et leurs effets Effets thermiques Pollution des sols

101 6. Hexagone de l'explosion de poussières Source d'inflammation Poussières en suspension Domaine d'explosibilité EXPLOSION Combustibles Poussières Comburant : Air (oxygène) Confinement

102 6. Phénomènes dangereux Phénomènes dangereux mécaniques choc, coupure, Coincement Entraînement Ecrasement Projection Lésions auditives / bruit >85 dba Phénomènes dangereux chimiques Intoxication Irritation Inhalation de substances toxiques Contact avec des produits corrosifs Exposition > VLE ou VME Exposition à des agents biologiques Incendie Explosion Phénomènes dangereux électriques Contact avec conducteur électrique Electrisation si I < 20 ma Electrocution Phénomènes dangereux thermiques Contact avec des produits T > 65 C Phénomènes dangereux rayonnement Rayonnement ionisant ou non

103 7. Identification des dommages et conséquences Combinaison de l intensité des effets et de la vulnérabilité des cibles, tenant compte de la cinétique (atteinte puis exposition des cibles) La gravité est celle des conséquences Accident BOUM Enjeux vulnérables Conséquences (humaines) gravité G

104 7. Incendie : effets (seuils réglementaires pour les EDD) Seuils réglementaires (Annexe 2 de l arrêté du 29 septembre 2005) Sur l homme 3 kw/m² ou 600 [(kw/m²) 4 /³].s : seuil des effets irréversibles 5 kw/m² ou 1000 [(kw/m²) 4 /³].s : seuil des premiers effets létaux 8 kw/m² ou 1800 [(kw/m²) 4 /³].s : seuil des effets létaux significatifs sur les structures 5 kw/m² : seuil des destructions de vitres significatives 8 kw/m² : seuil des effets dominos et de dégâts graves sur les structures 16 kw/m² : seuil des dégâts très graves sur les structures (hors béton) 20 kw/m² : seuil de tenue du béton pendant plusieurs heures 200 kw/m² : seuil de ruine du béton en quelques dizaines de minutes

105 8. Évaluation des risques : grille de criticité Poids d un risque : probabilité x gravité Elevée Gravité Faible Modérée Risque élevé Risque modéré Risque faible Faible Modéré Elevé Probabilité d occurrence

106 8. Évaluation / grille de criticité PROBABILITE D OCCURENCE 3 2 Courante Risque moyen 2 1 P r o t e c t i o n 3 3 Risque important Risque important 2 3 Ponctuelle Risque faible Risque moyen Risque important P r é v e n t i o n Occasionnelle Risque faible Risque faible Risque moyen Impacts mineurs Blessures légères Blessures graves GRAVITE DES CONSEQUENCES

107 8. Évaluation des risques PROBABILITE D OCCURRENCE D D1 D2 D3 D4 Risque non acceptable C C1 C2 C3 C4 B B1 B2 B3 B4 A A1 A2 A3 A GRAVITE Risque à réduire Risque acceptable PROBABILITE D'OCCURRENCE A RARE : F 1/an 1 B OCCASIONNEL : 1/semestre F< 1/mois 2 C FREQUENT : 1/mois F< 1/jour 3 D TRÈS FREQUENT : A chaque utilisation ou F 1/jour 4 GRAVITE Incident sans conséquence ou atteinte à l'intégrité physique (gêne) Incident sans altération immédiate à l'intégrité physique (dégradation des conditions de travail) Atteinte à l'intégrité physique de façon temporaire ou différée (lésion réversible) Atteinte à l'intégrité physique de façon définitive (lésion irréversible - A.T ou M.P avec I.P.P. ou mortel)

108 8. Évaluation des risques / grille de criticité Probabilité Le Risque protection Maîtrise nécessaire des risques zone «à surveiller» protection domaine inacceptable prévention domaine acceptable pas de Maîtrise de l urbanisation pas de réduction du risque nécessaire prévention Gravité

109 8. Analyse des risques : méthode des scénarios Méthode Identification des dangers DANGER EXPOSITION Situation dangereuse : Mesures de prévention Méthode d'identification des événements redoutés Événement dangereux RISQUE Phénomène dangereux Dommages Méthode des scénarios

110 Entrants Évaluation globale des risques QSE Matières Matériels Méthodes Main d œuvre Milieu Produits Services P R E V E N T I O N RISQUE 0% ECHELLE DE RISQUE A Processus - Energies Substances dangereuses Dangers LA BONNE PRATIQUE B C DOMMAGES Activités Situation dangereuse Personnes - Biens Environnement Évènement déclencheur END Faible Probable Fréquent Pollution Déchets CAUSES CAUSES ACCIDENT MANAGEMENT FON- IMMEDIATES INCIDENT DAMENTALES DOMMAGES 100% Tolérance aux déviations = ERN Événement redouté Phénomènes dangereux / Pollution /Épuisement des ressources Dommages probabilité événement redouté Risque = X gravité du dommage Retour d expérience

111 9. Définir les mesures de précaution et établir le plan d actions Dangers Menaces Cible Barrière Prévention Protection Intervention

112 9. Les barrières de défense en profondeur Dangers Cible Barrières

113 9. L atteinte des cibles : la gravité Dangers Accident Cible Presqu accident Barrière

114 9. Approche Nœud Papillon Combinaison d un arbre des défaillances et d un arbre d évènements Permet de décrire complètement un scénario d accident Permet de positionner les barrières de sécurité et favorise leur valorisation

115 Mise en place de barrières Diminution de la probabilité d occurrence par l augmentation réaliste du nombre de barrières indépendantes de qualité Nombre de barrière Accident TYPE DE BARRIERES: Utilisation de la grille de criticité: 2ème IPS 3ème IPS 4ème IPS PREVENTION PROTECTION INTERVENTION ENGAGEMENT DIRECTION Effets de la substance 1ère barrière IPS Gestion des IPS Domaine de l analyse de risques Domaine de la gestion des IPS

116 9. La mise en place des barrières Sources 1 les substances utilisées les caractéristiques de construction les équipements utilisés Les conditions de travail et les procédés les interventions Énergies / Substances Risques Événement redouté 2 Sources de dégagement foudre installations électriques surfaces chaudes ondes électro magnétiques câbles dénudés flammes nues électricité statique étincelles mécaniques 3 Atmosphères explosives dangereuses 4 Sources d inflammation actives ET 6 Explosion OU Prévention Barrières de défense 5 Présence en zone affectée par les effets de l explosion Protection Effets 7 Rupture enceinte Projection fragments Onde de pression Effets thermiques ET 8 Blessures graves

117 9. La mise en place des barrières Évènement Indésirable Ein 1 ET EI Ein 2 Ein 3 OU EI OU Ein 4 Évènement Initiateur Ein 5 ET EI EC 6 Évènement Courant OU EI Ein 7 OU EI EC 8 Prévention SCENARIO Événement Redouté Phénomènes Dangereux Central EM Ph D EM EI ERS Barrières de défense Ph D ERC EM Ph D EM ERS Ev. Majeur EM Ph D EM Protection Arbre de défaillances Arbre d événements OU

118 9. Définitions désignation signification définition exemples EIn Événement indésirable Défaillance sortant du cadre du fonctionnement sûr Défaut de dépression peut être initiateur d une pollution EC Événement courant Événement récurrent et accepté Actions de tests, maintenance EI Événement initiateur Cause directe d une perte de confinement ou d intégrité physique Corrosions, fatigue mécanique, agressions chimiques, montée en pression ERC Événement redouté central Perte de confinement ou d intégrité physique sur un équipement contenant une substance dangereuse Rupture, explosion, décomposition de produits

119 9. Définitions désignation signification définition exemples ERS Événement redouté secondaire Conséquence directe de l événement redouté central, caractérise le terme source Nuage de pollution PhD Phénomène dangereux Événement pouvant occasionner des dommages majeurs Incendie, explosion, dispersion de nuage toxique ED Effet Dommage Atteinte de l intégrité physique de personnes, dommages aux biens, à l environnement Effets létaux, ou irréversibles sur les populations

120 9.Arbre des défaillances et événements Flash-back

121 9. Descriptif du procédé Agitation T Contrôle température Chargement correct des réactifs P Contrôle pression Refroidissement

122 9. Contrôle en fonctionnement normal Température Température du procédé Introduction du réactif On arrête la coulée La réaction est terminée T p temps

123 9. Emballement thermique Température Réactions de décomposition MTSR Tp Tad Perte de contrôle TMRad Procédé normal Procédé non-maîtrisé Temps

124 9. Emballement thermique

125 9. Explosion d un réacteur

126 Flash-back 4, 5, Erreur opératoire Pas de HCl dans le SURFAROX Milieu réactionnel basique Échauffement du milieu réactionnel Huile dans le milieu réactionnel Décompositio n thermique Dégagement H2 Source d ignition liée à la décomposition thermique 8 ERC EXPLOSION de H2 dans le réacteur A A EXPLOSION de H2 dans le 8,10 réacteur ERS Pas de gestion des situations d urgence (POI) (9) INCENDIE ERS Présence de matières inflammables et combustibles à proximité du réacteur Présence de matières inflammables et combustibles à proximité immédiate du local INCENDIE GENERALISE Présence d un cours d eau EM POLLUTION DE LA BRENNE 8 Écoulement des eaux d incendie Absence de gestion de l environnement non respect des AP (4) Absence de barrières techniques et organisationnelle s 8

127 9. Exemple de représentation (S (Source : Evaluation des études de dangers dans le secteur de la chimie fine) Effets toxiques Pollution sols

128 9. Plan d'actions Coûts Coût global Niveau de maîtrise du risque

129 9. Réalisation R EG IO N N O RD E ST Docum ent F IC H E D E P O S T E U tilis a tio n d e p e rc e u s e à c o lo n n e Support de d o n n é e s F P 2 6 V e rs io n : 1 IN T E R D IC T IO N S O B L IG A T IO N S Carter de p ro tec tio n en place P R O T E C T IO N S IN D IV D U E L LE S Fiche de poste perceuse Fixer les p iè c e s e t p o rte -p iè c e s G a rd e r l é c ra n p ro te c te u r p r o p re B rid e r la p iè ce C O N S IG N E S AS S O C IE E S AU P O S T E D E T R A V AIL Avant toute utilisation : lire attentivem ent et intégralem ent la notice d instructions indiquant les conditions d utilisation et les m esures d hygiène et de sécurité à prendre. S 'assurer de bien com prendre les instructions et d 'avoir reçu une form ation appropriée avant de faire fonctionner une perceuse à colonne. Le fait de ne pas respecter les prescriptions de sécurité peut présenter un danger grave. D A N G E R R IS Q U E S E N C O U R U S Risque de projection de copeaux, lim ailles, lubrifiant, et de chute de pièce m étallique R isq u e d e c o u p u re s i la p iè c e e s t m a l fixé e e t entraînée en rotation R isq u e d e p e rfo ra tio n d e la m a in Risque d entraînem ent Risque d électrocution Risque d électrisation R isq u e lié à la c h u te d e p iè c e m é ta lliq u e s u r les pieds Risque de brûlure par contact avec les copeaux m étalliques ou le foret R isq u e d e c h u te su ite à d e s o b je ts s u r le s o l Risque d irritation, derm atose, allergie suite au contact ou inhalation des fluides de coupe Avant l utilisation : MESURES DE PREVENTION ET DE PROTECTION LORS DE L U T IL IS ATIO N D E L E P E R C E U S E - Utilisation par du personnel qualifié. - Positionner les pièces à hauteur de travail. - Respecter le port des protections individuelles indiquées. - Attention aux cheveux longs. - Il est interdit de porter des vêtem ents flottants. - Régler la vitesse de coupe à utiliser. - Repérer les organes principaux, les arrêts d urgence et les déplacem ents possibles des outils et des pièces. Pendant l utilisation : - M ettre en place l écran de protection. - Assurer un bon éclairage. - Il e st in te rd it d e m a in ten ir le s p iè c es d e p e tite s d im e n s io n s a ve c le s m a in s. - N e ja m a is e n le ve r d e c o p e a u x à la m a in. - Choisir une vitesse de perçage adaptée. - Ne jam ais retirer les protections sans avoir au préalable arrêté la p e rc e u s e. - A p p u ye r su r le b o u to n d a rrê t d u rg e n ce e n ca s d e p ro b lè m e o u in c id e n t - N u l n e d o it p é n é tre r d a n s la zo n e d e d an g e r a ss o cié e. Après l utilisation : - M ettre la perceuse hors tension. - Nettoyer la perceuse pour éviter l accum ulation de copeaux ou lim ailles. - M a in te n ir le p o ste de tra va il e n b o n é ta t d e p ro p re té. SITUATIONS OU ACTIONS QUI PEUVENT CONDUIRE A DES DYSFONCTIONNEM ENTS - M a u va is e fixa tio n d e la p iè c e e t e n tra în e m e n t e n ro ta tio n - M a u va is ré g la g e de la vite sse d e p e rç a g e C O N D U IT E A T E N IR E N C AS D U R G E N C E Utiliser la trousse de prem iers secours M ettre en œ uvre les procédures d urgence Inform er votre hiérarchie GRTgaz En cas de soins bénins, vous inscrire sur le registre

130 9. Référentiel de bonnes pratiques : fiches de poste

131 9. Exemple de tableau d analyse des risques

132 9. Exemple de tableau d analyse des risques

Exemple de document unique

Exemple de document unique Exemple de document unique Tableau 1 Identification, par unité de travail, des risques professionnels (des dangers liés à un équipement, une substance, une méthode de travail susceptible de causer un dommage

Plus en détail

Module 4 Le management des risques

Module 4 Le management des risques DVM-09-102809-06529A Module 4 Le management des risques GTZ INERIS Du 7 au 9 juin 2010 - ORAN Ce document est la propriété de l INERIS. Il ne peut pas être reproduit ou exploité sans son accord Systèmes

Plus en détail

Dossier de Demande d Autorisation Préfectorale Au titre des Installations Classées CANCON (47)

Dossier de Demande d Autorisation Préfectorale Au titre des Installations Classées CANCON (47) Dossier de Demande d Autorisation Préfectorale Au titre des Installations Classées CANCON (47) VI. RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS Novembre 2009 Mise à jour juillet 2011 Réf. : RP/ER/MM/2009/092

Plus en détail

De l étude de dangers et d impact au management des risques. Séminaire projet 2010

De l étude de dangers et d impact au management des risques. Séminaire projet 2010 LES RISQUES INDUSTRIELS De l étude de dangers et d impact au management des risques Séminaire projet 2010 2 LES RISQUES EN EUROPE 3 Contexte, Enjeux et Terminologie 4 Introduction Évolution des accidents

Plus en détail

SCDC- Bissy. Résumé non technique de l étude de dangers

SCDC- Bissy. Résumé non technique de l étude de dangers Eras Metal Calais / Note d information du Préfet / Présentation des modifications SCDC- Bissy Résumé non technique de l étude de dangers Réf. Entime 3302-006-007 / Rév. A /16.07.2013 DOC. ICPE / 2211-006-008

Plus en détail

QUALITE, ENVIRONNEMENT, SECURITE Vers un système de management global

QUALITE, ENVIRONNEMENT, SECURITE Vers un système de management global QUALITE, ENVIRONNEMENT, SECURITE Vers un système de management global SISQUAL, le 20 novembre 2003 Christophe GASQUET Responsable d Audit Directeur Formation PRESENTATION/QSE/SISQUAL-2003 28/10/2003 page

Plus en détail

Phénomènes dangereux et modélisation des effets

Phénomènes dangereux et modélisation des effets Phénomènes dangereux et modélisation des effets B. TRUCHOT Responsable de l unité Dispersion Incendie Expérimentations et Modélisations Phénomènes dangereux Description et modélisation des phénomènes BLEVE

Plus en détail

PPRT Les principes généraux Les effets d un phénomène dangereux et leur incidence sur les structures

PPRT Les principes généraux Les effets d un phénomène dangereux et leur incidence sur les structures PPRT Les principes généraux Les effets d un phénomène dangereux et leur incidence sur les structures Journée PPRT - CNFPT Marseille - 19 juin 2014 INERIS Benjamin Le Roux Effets d un phénomène dangereux

Plus en détail

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention :

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention : Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail Entreprise utilisatrice (client) Raison sociale : Représentée par : Coordonnées : Téléphone : Entreprise

Plus en détail

Étude de dangers et Maîtrise de l urbanisation autour des entrepôts 1510-A

Étude de dangers et Maîtrise de l urbanisation autour des entrepôts 1510-A 1 Étude de dangers et Maîtrise de l urbanisation autour entrepôts 1510-A P. CASTEL Service Prévention Risques Risques Industriels Accidentels 2 Programme Généralités réglementaires sur la maîtrise de l

Plus en détail

Prévenir le risque d explosion

Prévenir le risque d explosion bouteilles d acétylène, d oxygène & de gaz inflammables : Prévenir le risque d explosion Transport en véhicule léger Stockage hors véhicule Association Française 14, rue de la République 92800 Puteaux

Plus en détail

WACO : L EXPLOSIVE PIQÛRE DE RAPPEL

WACO : L EXPLOSIVE PIQÛRE DE RAPPEL WACO : L EXPLOSIVE PIQÛRE DE RAPPEL L explosion d une usine d engrais près de Waco au Texas ce 17 avril 2013 rappelle à quel point le stockage de produits explosifs est dangereux. En cas d accident, les

Plus en détail

ALCOOL DROGUE PERTE DE VIGILANCE DIMINUTION DES RÉFLEXES. Ne pas conduire de véhicule sous l emprise d alcool ou de drogue

ALCOOL DROGUE PERTE DE VIGILANCE DIMINUTION DES RÉFLEXES. Ne pas conduire de véhicule sous l emprise d alcool ou de drogue MÉMENTO PRÉVENTION ALCOOL DROGUE PERTE DE VIGILANCE DIMINUTION DES RÉFLEXES Ne pas conduire de véhicule sous l emprise d alcool ou de drogue Lors d un contrôle, si le taux d alcool par litre de sang est

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS ASA/LF/BOURGOIS/GUILLAC/EDD/2013.372 Déchetterie de GUILLAC (56) Résumé page 1 PRESENTATION DU SITE La déchetterie de Guillac est localisée sur le territoire

Plus en détail

Évaluation des Risques et Élaboration du Document Unique

Évaluation des Risques et Élaboration du Document Unique Évaluation des Risques et Élaboration du Document Unique Septembre 2010 Sommaire Réalisé par : Les Médecins du Travail Et Les IPRP du SMTI Comprendre ce qu est la démarche de prévention ainsi que l évaluation

Plus en détail

Processus d analyse de risques

Processus d analyse de risques Processus d analyse de risques Tel que le rapporte la Loi sur la Santé et la Sécurité du Travail, tout travailleur doit «participer à l'identification et à l'élimination des risques d'accidents du travail

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS. Russy-Bémont (60)

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS. Russy-Bémont (60) DE L'ETUDE DES DANGERS BONDUELLE CONSERVE Russy-Bémont (60) 1 Environnement et voisinage... 2 2 Potentiels de dangers... 3 3 Evaluation des risques... 4 4 Evaluation des effets des scénarios retenus...

Plus en détail

BS OHSAS18001 : 2007

BS OHSAS18001 : 2007 Vianney BOCK Responsable projet et formateur www.defis21.fr Mobile : +33 (0)6 61 15 82 01 Support de formation DEFIS 21 OHSAS18001 - E FORMATION Exigences et principes système de management SST BS OHSAS18001

Plus en détail

FORMATION CONTINUE 2015

FORMATION CONTINUE 2015 FORMATION CONTINUE 2015 Prévention du risque chimique ORME CONSEIL Spécialiste du risque chimique 10 rue Fournet, 69006 LYON contact@orme-conseil.com www.orme-conseil.com PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE

Plus en détail

INCENDIE ET AUTRES DANGERS AU BLOC OPERATOIRE

INCENDIE ET AUTRES DANGERS AU BLOC OPERATOIRE INCENDIE ET AUTRES DANGERS AU BLOC OPERATOIRE Christian JACOB IADE 08/10/2013 GENERALITES SUR LE FEU LUTTE CONTRE LE FEU EXPLOSIVITE - POINT ECLAIR REGLEMENTATION ARTICLE U 3 RISQUES AU BLOC OPERATOIRE

Plus en détail

Généralités sur la sécurité des procédés

Généralités sur la sécurité des procédés Généralités sur la sécurité des procédés L homme et sa sécurité doivent constituer la première préoccupation de toute aventure technologique. N oubliez jamais cela quand vous vous plongez dans vos croquis

Plus en détail

ES & ST Education pour la Santé et la SécuritS

ES & ST Education pour la Santé et la SécuritS ES & ST Education pour la Santé et la SécuritS curité au Travail LP Etienne LENOIR J. MUZARD Bac Professionnel Restauration 1 sommaire 1. ES & ST titre 2. Sommaire 3. Pourquoi la prévention des risques?

Plus en détail

CLIC du 8 juin 2010 Axens / CLIC 8 juin 2010 1

CLIC du 8 juin 2010 Axens / CLIC 8 juin 2010 1 CLIC du 8 juin 2010 1 Axens Salindres : chiffres-clés Près de 10 ans de présence à Salindres 334 salariés au 31 mai 2010 Plus de 200 recrutements depuis 2001 dont 60 emplois créés En 2010 : 21 recrutements,

Plus en détail

CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement

CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement Salariés ou futurs salariés des entreprises qui auront pour missions d animer et/ou participer à la mise en œuvre de la politique prévention, sécurité,

Plus en détail

Vue aérienne de l environnement du dépôt

Vue aérienne de l environnement du dépôt Risques liés au voisinage Les ERP suivants se trouvent dans un rayon de 500m principalement à l Ouest : - le cinéma en plein air, ouvert en période estivale à 320m (environ 100 personnes) ; - l hôtel des

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001 SARL Capital de 24 000 Siret 350 521 316 00025 NAF 741G créée en 1989 1bis rue Marcel PAUL - 91742 MASSY Cedex Adresse postale : 6 rue SORET 91600 Savigny sur Orge Tél : 33 (0)1 69 44 20 33 Fax : 33 (0)826

Plus en détail

The Life Saving Rules

The Life Saving Rules The Life Saving Rules Air Liquide Benelux Industries Règles Vitales de Sécurité Quelles sont-elles? Je ne travaille pas sous l influence de la drogue et/ou de l alcool Je ne fume pas en dehors des zones

Plus en détail

Management environnemental : ISO 14001

Management environnemental : ISO 14001 GEME Management environnemental : ISO 14001 Arnaud Hélias arnaud.helias@supagro.inra.fr PUB... Plan Introduction Généralités & grandes lignes de la normes Démarche Quelques chiffres les coûts, les entreprises

Plus en détail

par Bernard Estivals

par Bernard Estivals Fiches de médecine nucléaire n 9-1- Médecine nucléaire par Bernard Estivals Fiche n 9 : L évaluation des risques professionnels en médecine nucléaire Le document unique. L évaluation des risques professionnels

Plus en détail

EQUIPEMENTS SOUS PRESSION

EQUIPEMENTS SOUS PRESSION EQUIPEMENTS SOUS PRESSION GENERATEUR DE VAPEUR TYPE HA 54X - BRULEUR GAZ PRODUCTION HORAIRE : 3000 kg / vapeur PRESSION MAXIMALE (admissible) EN SERVICE : 14 bars EXTINCTEUR A EAU AVEC ADDITIF : FS9 EV

Plus en détail

Les ATmosphères EXplosives. Prévention des Risques et Protection des Salariés. R. REVALOR INERIS Méditerranée

Les ATmosphères EXplosives. Prévention des Risques et Protection des Salariés. R. REVALOR INERIS Méditerranée Les ATmosphères EXplosives («ATEX») Prévention des Risques et Protection des Salariés R. REVALOR INERIS Méditerranée 1 ATEX : Les produits concernés ATMOSPHERE EXPLOSIVE Mélange avec l air, dans les conditions

Plus en détail

Journée nationale de sensibilisation à la prévention des risques

Journée nationale de sensibilisation à la prévention des risques Journée nationale de sensibilisation à la prévention des risques Présentation: Expérience de la CJO en matière de gestion des risques 17 mars 2015 Présentée par Autor : Noureddine / Author Data / Date

Plus en détail

Résumé non technique de l étude de. GINGER Environnement & Infrastructures Page 5

Résumé non technique de l étude de. GINGER Environnement & Infrastructures Page 5 Résumé non technique de l étude de GINGER Environnement & Infrastructures Page 5 A. Principes généraux de réduction des risques 1. Rôle central de l étude de L étude de : expose les que peuvent présenter

Plus en détail

SCA DISTILLERIE D ARGELIERS SITE D ARGELIERS (11) RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS *****************

SCA DISTILLERIE D ARGELIERS SITE D ARGELIERS (11) RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS ***************** N 08490309AI1 SITE D ARGELIERS (11) DE L ETUDE DE DANGERS ***************** FEVRIER 2009 / 15/03/09 / Patrick SIMON, AIRMES Rév. Date Objet Rédigé par Vérifié par Approuvé par REVISIONS DU DOCUMENT DE.

Plus en détail

EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP. Dr. Aziz TIBERGUENT Décembre 2007

EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP. Dr. Aziz TIBERGUENT Décembre 2007 EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP DEUXIEME PARTIE Dr. Aziz TIBERGUENT Décembre 2007 EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP METHODES ET PRATIQUES Comment évaluer les risques professionnels?

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST)

POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST) POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST) Etapes Actions Pilote de l action Description et type de documents 1 Définition d une politique Santé Sécurité au Travail Top Management + externe

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE MELANGE DE GAZ : O2 (50%) + N2O (50%)

FICHE DE DONNEES DE SECURITE MELANGE DE GAZ : O2 (50%) + N2O (50%) Page : 1/6 2.2 : Gaz non inflammable et non toxique. 5.1 : Substances comburantes Danger 1. Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise Identificateur de produit Nom commercial

Plus en détail

le Risque Incendie École du FEU

le Risque Incendie École du FEU le Risque Incendie École du FEU L ennemi n 1, c est... Le FEU Énergie d'activation Source de chaleur, Flamme nue, Etincelle électrique, Frottement, échauffement... La Combustion Définition : C est une

Plus en détail

Fiche de données de sécurité conf. 91/155/CEE

Fiche de données de sécurité conf. 91/155/CEE Date : 14.1.2005 Page : 1/5 Dénomination commerciale : 1. Désignation de substance/de préparation et d entreprise Indications concernant le produit : Dénomination commerciale : Référence : 42,0510,0002

Plus en détail

LE RISQUE ELECTRIQUE. Effet du courant sur le corps humain: électrisation, électrocution, brûlure

LE RISQUE ELECTRIQUE. Effet du courant sur le corps humain: électrisation, électrocution, brûlure LE RISQUE ELECTRIQUE Effet du courant sur le corps humain: électrisation, électrocution, brûlure Effet du courant sur le corps humain: électrisation, électrocution, brûlure L électrisation,l électrocution

Plus en détail

-INSPECTEUR HSE 1- OBJECTIFS 2- PERSONNES CONCERNEES-NIVEAUX REQUIS

-INSPECTEUR HSE 1- OBJECTIFS 2- PERSONNES CONCERNEES-NIVEAUX REQUIS FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 2 1- OBJECTIFS -INSPECTEUR HSE L inspecteur HSE est avant tout un technicien HSE mais il est formé aux multiples tâches d inspections : Vérifier la conformité dans l exécution

Plus en détail

GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS SANTE AU TRAVAIL ET MEDECINE DU TRAVAIL 41 Chemin de la Durance 13300 SALON DE PROVENCE 0 SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 I. GENERALITES... 3 A. Définitions...

Plus en détail

Document unique d évaluation et de prévention des risques

Document unique d évaluation et de prévention des risques Établissement : ESAT OVE THÔNES Unité de travail : ATELIER SOUS TRAITANCE INDUSTRIELLE ET CONDITIONNEMENT CIRCULATION des piétons des véhicules différence de niveaux état des surfaces de sol R50 G2 -Tenir

Plus en détail

Fiche de prévention - Réglementation

Fiche de prévention - Réglementation etin Santé Sécurité au ail dans les Collectivités N 1 - Avril Fiche de prévention - Réglementation N 2 LES PRODUITS CHIMIQUES : la fiche de donnée de sécurité & l étiquetage Mise à jour : Janvier 2011

Plus en détail

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX Les produits présents dans l entreprise peuvent être une source de dangers pour les salariés et l environnement que ce soient des produits entrants, des produits fabriqués

Plus en détail

Qualité-Sécurité-Environnement

Qualité-Sécurité-Environnement AUDITEUR INTERNE QUALITE INTRODUCTION ET RAPPELS L AUDIT - Qualité, assurance qualité, management qualité - Norme ISO 9001 v2008 - Norme ISO 19011 relatives à l audit des systèmes qualité - Définition,

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ Date d édition : 15/09/2011 FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ ASPHALTE COULÉ 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIÉTÉ / ENTREPRISE Désignation : Asphalte coulé Utilisation commerciale : Produits pour revêtements

Plus en détail

Séminaire : Résistance des structures aux actions accidentelles PPRT ET BÂTIMENTS INDUSTRIELS : VULNÉRABILITÉ FACE AUX EFFETS THERMIQUES

Séminaire : Résistance des structures aux actions accidentelles PPRT ET BÂTIMENTS INDUSTRIELS : VULNÉRABILITÉ FACE AUX EFFETS THERMIQUES Séminaire : Résistance des structures aux actions accidentelles PPRT ET BÂTIMENTS INDUSTRIELS : VULNÉRABILITÉ FACE AUX EFFETS THERMIQUES INERIS, 3 Juin 2014, Paris 1 CONTEXTE Objectif des études de vulnérabilité

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Produit NET TONDEUSE Page 1/5 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Nom du produit Référence Utilisation commerciale Fournisseur NET TONDEUSE BNETT Aérosol lubrifiant MINERVA-OIL SAS Rue du 11

Plus en détail

Les étiquettes de danger et leur signification (transport)

Les étiquettes de danger et leur signification (transport) Les étiquettes de danger et leur signification (transport) 1 Explosif 2.2 Gaz non inflammable et non toxique 3 + 2.1 Liquide ou gaz inflammable 4.1 Solide inflammable 4.2 Spontanément inflammable 4.3 Dégage

Plus en détail

DE LA NOUVELLE APPROCHE D ANALYSE DES RISQUES DANS LES INSTALLATIONS CLASSEES

DE LA NOUVELLE APPROCHE D ANALYSE DES RISQUES DANS LES INSTALLATIONS CLASSEES MISE EN ŒUVRE DE LA NOUVELLE APPROCHE D ANALYSE DES RISQUES DANS LES INSTALLATIONS CLASSEES Principes généraux pour l élaboration des études de dangers Références : auteur : Jean Claude Couronneau Société

Plus en détail

Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.)

Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.) ANNEE 20.../20... Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.) Nom de l école :... Circonscription :... N RNE :... Tél :...Mail :... D.U.E.R. à envoyer à : - l'ien - M.

Plus en détail

SOCIETE ANONYME DE LA RAFFINERIE DES ANTILLES CLIC SARA / ANTILLES GAZ

SOCIETE ANONYME DE LA RAFFINERIE DES ANTILLES CLIC SARA / ANTILLES GAZ SOCIETE ANONYME DE LA RAFFINERIE DES ANTILLES CLIC SARA / ANTILLES GAZ Février 2009 Situation Géographique S.A.R.A. 2 Situation Géographique S.A.R.A. 3 Historique et Activité du site La Raffinerie des

Plus en détail

Le feu et ses conséquences

Le feu et ses conséquences Formation SSIAP 1 Le feu et ses conséquences Le triangle du feu Les trois éléments indispensables à l incendie Le Combustible Le Comburant (Solide, liquide, gazeux) l air: L énergie d activation (Thermique,

Plus en détail

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise Table des matières Préface Avant-propos PREMIERE PARTIE Le diagnostic des risques environnementaux Introduction _ Les risques industriels,

Plus en détail

CLIC DÉPOT SARA DDC 15 Janvier 2010. date 2009. 1

CLIC DÉPOT SARA DDC 15 Janvier 2010. date 2009. 1 CLIC DÉPOT SARA DDC 15 Janvier 2010 date 2009. 1 CLIC DÉPOT SARA DDC 15 Janvier 2010 Présentation Générale du dépôt Présentation des Installations et Activités du dépôt Actions réalisées et Coûts associés

Plus en détail

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes FACULTE DES SCIENCES DE BASE SERVICE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL EPFL SB-SST Bât CH Station nº 6 CH-1015 Lausanne Site web : http://sb-sst.epfl.ch/ Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des

Plus en détail

D I C R I M. Les principales conséquences d un accident lors du transport de matières dangereuses peuvent être :

D I C R I M. Les principales conséquences d un accident lors du transport de matières dangereuses peuvent être : LE RISQUE TMD (Transport de matières dangereuses) Une marchandise dangereuse est une matière ou un objet qui, par ses caractéristiques physicochimiques (toxicité, réactivité ) peut présenter des risques

Plus en détail

Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement. Un atout pour l entreprise

Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement. Un atout pour l entreprise CCI Moselle, le16 avril 2013 Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement Un atout pour l entreprise Intervention de Olivier Rousseaux, Auditeur QSE, Expert en organisation et management

Plus en détail

Comment remplir. Votre. Document Unique? SERVICE HYGIENE ET SECURITE EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS AIDE A LA REDACTION DU DOCUMENT UNIQUE

Comment remplir. Votre. Document Unique? SERVICE HYGIENE ET SECURITE EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS AIDE A LA REDACTION DU DOCUMENT UNIQUE Comment remplir Votre Document Unique? Page 1 sur 17 Ce support a été réalisé par le (SHS). L objectif est d harmoniser les réponses de chaque unité, en vue de faciliter l exploitation de l ensemble des

Plus en détail

Le Président du Centre de Gestion. Mesdames et Messieurs Les Maires et Présidents Des collectivités affiliées

Le Président du Centre de Gestion. Mesdames et Messieurs Les Maires et Présidents Des collectivités affiliées Centre Départemental de Gestion du Cher ZA Le Porche 18340 PLAIMPIED-GIVAUDINS Tél. : 02.48.50.82.50 Fax : 02.48.50.37.59 www.cdg18.fr Adresse postale B.P. 2001 18026 BOURGES Cedex Le Président du Centre

Plus en détail

PLAQUETTE D INFORMATION de LA POPULATION SUR LE RISQUE INDUSTRIEL

PLAQUETTE D INFORMATION de LA POPULATION SUR LE RISQUE INDUSTRIEL PLAQUETTE D INFORMATION de LA POPULATION SUR LE RISQUE INDUSTRIEL SYNTHRON Rue du Moulin d Herbault BP 13 37110 AUZOUER-EN-TOURAINE Tél : 02.47.56.90.46 Fax : 02.47.29.60.37 Courriel : postmaster@protex-international.com

Plus en détail

comfor/tg 2009 Brûlures chimiques Etiquetage et reconnaissance des dangers

comfor/tg 2009 Brûlures chimiques Etiquetage et reconnaissance des dangers comfor/tg 2009 Brûlures chimiques Etiquetage et reconnaissance des dangers 1 Buts Etre capable de reconnaître les dangers indiqués sur une étiquette de produits dangereux. Connaître les pictogrammes du

Plus en détail

ACCOMPAGNER UNE ENTREPRISE DANS SA DEMARCHE D ÉVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE 07/06/2012

ACCOMPAGNER UNE ENTREPRISE DANS SA DEMARCHE D ÉVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE 07/06/2012 ACCOMPAGNER UNE ENTREPRISE DANS SA DEMARCHE D ÉVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE 07/06/2012 page 2 Organisation de la démarche : Schéma de l'évaluation du risque chimique Reconnaître Les agents chimiques Identifier

Plus en détail

Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU

Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU 1 Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU SOMMAIRE 2 Manipulation extincteur page 3 Equipier de première intervention / évacuation page 4 Equipier d intervention technique page 5 Equipier

Plus en détail

- MANAGER HSE- FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 4

- MANAGER HSE- FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 4 FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 4 - MANAGER HSE- 1-OBJECTIFS A l issue de la formation, les Managers deviennent un moteur dans le déploiement de la politique HSE de l entreprise. Contribuer à définir la

Plus en détail

La prévention dans les collectivités territoriales

La prévention dans les collectivités territoriales Note HYGIENE & SECURITE 002 2007 La prévention dans les collectivités territoriales L autorité territoriale a dans l obligation d organiser la prévention en matière d Hygiène et de Sécurité, afin que dans

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE HYDROGENE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE HYDROGENE Page : 1/6 Danger 2.1 : gaz inflammable. 1. Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise Identificateur de produit Nom commercial : Hydrogène N FDS : EIGA067A Description chimique

Plus en détail

SERVICES TECHNIQUES CENTRE HOSPITALIER. d AURILLAC. 1er congrès de l AFGRIS

SERVICES TECHNIQUES CENTRE HOSPITALIER. d AURILLAC. 1er congrès de l AFGRIS SERVICES TECHNIQUES CENTRE HOSPITALIER henri MONDOR d AURILLAC 1er congrès de l AFGRIS METHODE D ANALYSE ET DE PREVENTION DES RISQUES ET CERTIFICATION ISO 9002 Un couple pertinent pour les services techniques

Plus en détail

La cartographie des Risques. Méthodes de Gestion des Risques Cartographie et APR. Cartographie et APR. Michael BESSE - déc 2012 1.

La cartographie des Risques. Méthodes de Gestion des Risques Cartographie et APR. Cartographie et APR. Michael BESSE - déc 2012 1. Méthodes de Gestion des Risques Cartographie et APR Michael BESSE Responsable Gestion des Risques Mercredi 12 décembre 2012 Sommaire La cartographie des risques La méthode APR 2 La cartographie des Risques

Plus en détail

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 - SUPERVISEUR HSE - 1- OBJECTIFS Donner une formation HSE d un niveau de supervision et notamment : Aider à la définition de la politique et des objectifs HSE. Comprendre

Plus en détail

Page : 1 FICHE DE DONNEES DE SECURITE Edition révisée n : 2. Rue de la belle croix 62240 Desvres

Page : 1 FICHE DE DONNEES DE SECURITE Edition révisée n : 2. Rue de la belle croix 62240 Desvres Page : 1 SECTION 1 Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise 1.1. Identificateur de produit Nom commercial : 1.2. Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du

Plus en détail

Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP)

Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP) Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP) BouAlem MESBAH - AIRFOBEP? 3 Questions avant de commencer Du document unique au SMS Du SMS à l OHSAS

Plus en détail

Note synthétique du SGS F2011 (31 mars 2011) Explosifs Sèvres Atlantique. Dépôt de Thénezay (79)

Note synthétique du SGS F2011 (31 mars 2011) Explosifs Sèvres Atlantique. Dépôt de Thénezay (79) 1 Note synthétique du SGS F2011 (31 mars 2011) Explosifs Sèvres Atlantique Dépôt de Thénezay (79) Présentation de l entreprise 2 RUBRIQUE Etablissements concernés Activités du site Installations classées

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE Edition révisée n : 1 SECURITE Date : 26 / 5 / 2011. MœM«

FICHE DE DONNEES DE Edition révisée n : 1 SECURITE Date : 26 / 5 / 2011. MœM« Page : 1 êo ón óñj O : Comburant 2.2 : Gaz non inflammable 5.1 : Substances et non toxique. comburantes. Danger MœM«Synonymes Protadur E948 SECTION 1. Identification de la substance/du mélange et de la

Plus en détail

Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail.

Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail. Nom : Prénom : Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail. Objectif : Analyser une situation de travail à partir des dangers

Plus en détail

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 ISO 14001: 2015 Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 4115, Rue Sherbrooke Est, Suite 310, Westmount QC H3Z 1K9 T 514.481.3401 / F 514.481.4679

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Ammoniac G003

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Ammoniac G003 FICHE DE DONNEES DE SECURITE Ammoniac G003 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE / PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ / ENTREPRISE Nom commercial : Ammoniac N FDS : G003 Formule chimique : NH3 2. COMPOSITION / INFORMATIONS

Plus en détail

analyse des risques évaluation des risques FIN définition des limites de la situation de travail identification des dangers estimation des risques

analyse des risques évaluation des risques FIN définition des limites de la situation de travail identification des dangers estimation des risques La démarche d analyse des risques Les principes généraux de prévention les phases de la démarche analyse des risques définition des limites de la situation de travail identification des dangers estimation

Plus en détail

Médian de 2014 TS01 TD N 5

Médian de 2014 TS01 TD N 5 Médian de 2014 TS01 TD N 5 ARBRE DES CAUSES Question N 1 «Dans l usine Chimie SA, il y a eu une explosion dans un local de stockage de produits chimiques. Le salarié à l origine de cette explosion, a été

Plus en détail

Cadre légal Inflammables Vers 2009 15

Cadre légal Inflammables Vers 2009 15 Inflammables Introduction On qualifie d s les liquides qui peuvent, à des températures proches de la température ambiante, s enflammer en présence d une source d ignition (étincelle, flamme nue, surface

Plus en détail

La démarche ISO 14001 au CEA-Marcoule. Journée fournisseurs du 30 mars 2006 DEN/VALRHO/CSNSQ- 1

La démarche ISO 14001 au CEA-Marcoule. Journée fournisseurs du 30 mars 2006 DEN/VALRHO/CSNSQ- 1 La démarche ISO 14001 au CEA-Marcoule Journée fournisseurs du 30 mars 2006 DEN/VALRHO/CSNSQ- 1 1 La norme ISO 14001 Norme internationale publiée en 1996, révisée en 2004, prescrivant les exigences relatives

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention

Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention Le Risque Chimique et Produits Chimiques Omniprésents dans le milieu professionnel : près de 40% des salariés sont exposés à au moins 1 produit chimique (SUMER

Plus en détail

I. Evaluation des risques. Question 8 du label SGS

I. Evaluation des risques. Question 8 du label SGS I. Evaluation des risques Question 8 du label SGS I. Evaluation des risques Une évaluation des risques est une enquête systématique de tous les risques liés aux postes de travail, aux équipements de travail

Plus en détail

Page : 1 FICHE DE DONNEES DE SECURITE Edition révisée n : 0. Laboratoire PMO Rue de la belle croix 62240 Desvres

Page : 1 FICHE DE DONNEES DE SECURITE Edition révisée n : 0. Laboratoire PMO Rue de la belle croix 62240 Desvres Page : 1 SECTION 1 Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise 1.1. Identificateur de produit Nom commercial : 1.2. Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du

Plus en détail

BILAN D ACTIVITES 2009

BILAN D ACTIVITES 2009 BILAN D ACTIVITES 2009 SOMMAIRE 1) Glossaire 2) Généralités Activités Faits marquants de l année 2009 3) Risques liés aux installations 4) La prévention des risques Systèmes de management Gestion des Entreprises

Plus en détail

QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT

QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT Normes iso 9001-V 2008 Réaliser des audits qualité internes Sauveteurs Secouristes du Travail SST Recyclage SST CHSCT de 300 salariés Renouvellement CHSCT en intra

Plus en détail

Fiche de Sécurité. Oxygène. Version : 3.01 1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE

Fiche de Sécurité. Oxygène. Version : 3.01 1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE Page :1/5 1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE N FDS WAG-..-097A-02 Nom du produit Formule chimique O2 Identification de la société Westfalen France Sarl Z.I. Carrefour de l Europe

Plus en détail

Présentation GAZECHIM - site de Béziers Commission de Suivi de Site (5 février 2015)

Présentation GAZECHIM - site de Béziers Commission de Suivi de Site (5 février 2015) Présentation GAZECHIM - site de Béziers Commission de Suivi de Site (5 février 2015) Création du site en 1964 Site soumis à Autorisation et classé SEVESO Seuil Haut Effectif = 13 personnes ; Superficie

Plus en détail

Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe

Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe Sommaire de la présentation A. Rappel de la réglementation 1) Le document unique (DU) 2) Le programme annuel de prévention (PAP) B. Méthodologie de suivi

Plus en détail

L approche des risques. Analyse, évaluation, suppressionréduction

L approche des risques. Analyse, évaluation, suppressionréduction L approche des risques Analyse, évaluation, suppressionréduction les phases de la démarche Étape 1 - analyse des risques définition des limites de la situation de travail identification des dangers Etape

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité 4 pages dont cet en tête FICHE DE DONNEES DE SECURITE DE L'ANTI-MOISISSURES 1 L D ate d impression : 11:52 revue le 26/09/03 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Identification

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE NOGENT-SUR-OISE. Fait à Bihorel, le 03 Octobre 2012 KALIÈS KAR 11.25.

RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE NOGENT-SUR-OISE. Fait à Bihorel, le 03 Octobre 2012 KALIÈS KAR 11.25. RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE NOGENT-SUR-OISE Fait à Bihorel, le 03 Octobre 2012 KALIÈS KAR 11.25. V2 La société VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE (VPNN) est autorisée

Plus en détail

GESTION DYNAMIQUE ET PARTICIPATIVE DE LA SÉCURITÉ

GESTION DYNAMIQUE ET PARTICIPATIVE DE LA SÉCURITÉ Ingénieurs en Sécurité Industrielle Risk Management (Management des Risques SHE) GESTION DYNAMIQUE ET PARTICIPATIVE DE LA SÉCURITÉ FACTEURS D'ACCIDENT J 4-6 I - MÉCANISME ET FACTEURS D ACCIDENTS... 1 II

Plus en détail

Acides et bases. Acides et bases Page 1 sur 6

Acides et bases. Acides et bases Page 1 sur 6 Acides et bases Acides et bases Page 1 sur 6 Introduction Sont réputés acides et bases au sens des règles de sécurité en vigueur en Suisse, les solides ou liquides qui ont une réaction acide ou alcaline

Plus en détail

Issue de Secours CATALOGUE CATALOGUE 2011

Issue de Secours CATALOGUE CATALOGUE 2011 CATALOGUE CATALOGUE 2011 1 SOMMAIRE Professionnelle de la prévention, de l éducation et de la sécurité incendie, toute demande de formation spécifique est envisageable dès lors qu elle entre dans le cadre

Plus en détail

L étiquetage des produits dangereux

L étiquetage des produits dangereux 1/5 Qu est qu un produit dangereux? > C est un produit susceptible de provoquer des intoxications, lésions, brûlures, incendies, explosions et même parfois la mort. Votre santé est en danger si un produit

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail