Les actions...9. quelques chiffres Les actions Rapport financier Rapport financier...29

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les actions...9. quelques chiffres...19. Les actions... 21. Rapport financier...17. Rapport financier...29"

Transcription

1

2

3 Introduction...4 Rapport financier de la MDEF de Sénart...6 La presse en a parlé...7 La Maison de l Emploi La Mission Locale Les actions...9 quelques chiffres Les actions L Observatoire Animation des acteurs de l'emploi GTEC Appui au développement économique endogène (RH) Plateforme RH Plateforme de services à la personne Animation RIS Prix de la créativité Clauses d'insertion BTP Économie Sociale et Solidaire/ Création d'activité Forum des métiers à Sénart Dispositif Balle au Bond Centre associé Cité des Métiers Sénart Rapport financier Parrainage des jeunes vers l emploi PPAE POP Dispositif CIVIS MROF Ateliers de recherche d emploi/ Club emploi Groupement de créateurs à Sénart Dispositif de prévention santé Dispositif régional d'aide au permis de conduire Permanence au centre pénitentiaire de Réau Centre associé Cité des Métiers Sénart Le Revenu de Solidarité Active Altern'up Le développeur de l'apprentissage territorial Rapport financier...29 Il n y a pas de temps à perdre. Il n y a pas de temps à perdre quand il y a plus de 3 millions chômeurs. Il n y a pas de temps à perdre quand il y a, hélas, une jeunesse qui peut douter de l avenir qui lui est réservé. Il n y a pas de temps à perdre quand il y a un effort à engager sur la compétitivité des entreprises. Il n y a pas de temps à perdre pour lutter contre les inégalités. Sur Sénart, nous sommes des acteurs déterminés dans cette bataille, celle qui permettra de faire avancer notre pays et de donner espoir à nos concitoyens. Cette bataille n est pas la même selon les territoires et les réponses doivent pouvoir être adaptées, c est tout l enjeu de la territorialisation de la politique de l emploi. Notre Maison De l Emploi et de la Formation est au cœur de sa mise en œuvre : l accompagnement des jeunes par la mission locale, les emplois d avenir et les contrats de génération, la création d emplois avec l économie sociale et solidaire, l accompagnement au quotidien des entreprises, l aide au TPE et PME avec la gestion territoriale des emplois et des compétences et ce, en partenariat avec la maison de l emploi et de la formation de Melun val de Seine, pour mieux travailler sur notre bassin de vie. Notre effort se porte aussi sur les transitions et les changements de situation pour que les formes de sécurité et de protection sociale ne s interrompent jamais. Sur Sénart, nous avons l ambition de contribuer à créer ce nouveau modèle social qui émerge sous nos yeux, celui d une sécurité personnelle et dynamique, capable d encaisser les transitions et les changements des trajectoires professionnelles. C est pourquoi nous développons l outil Evométiers 3D afin que chacun puisse mieux appréhender les opportunités qui se présentent, c est pourquoi nous faisons de l éducation et de la formation notre priorité, notamment pour les jeunes sortis du système scolaire sans diplôme, c est pourquoi nous parions sur l innovation sociale! En appui sur le remarquable développement économique de notre territoire et sur notre excellente culture du partenariat, tous les acteurs de notre territoire sont entièrement mobilisés pour l emploi, convaincus tout simplement que l humain est au coeur de tout! Michel Bisson Président MDEF Sénart

4 Indignons-nous! L action des missions locales a d abord été impactée par la complexité des nombreux dispositifs à mettre en place et l empilement de ceux-ci (Emplois d avenir, Civis, Accord National Interprofessionnel, Contrats Aidés, etc..) et sur les priorités qui nous ont été fixées. L injonction paradoxale a pris cette année tout son sens. Accueillir plus, réduire les délais de RDV et accompagner les jeunes vers l emploi et tout cela sans moyens supplémentaires significatifs. En quelques années, le volet emploi a pris une dimension quasi invasive.. Nous avons été dans l obligation d arbitrer nos priorités budgétaires et cela a mis à mal l efficacité de notre accompagnement en direction des publics les plus fragiles, ceux-là même qui représentent plus de 70% de notre accueil. Pourtant, le rapport du Comité Economique, Social et Environnemental et celui du Conseil d Analyse Economique mentionnent que «les structures et les moyens dédiés à l accompagnement des jeunes en difficulté sont encore trop parcimonieux pour remettre sur les rails les plus défavorisés» et qu il est «urgent de donner au service public de l emploi les moyens de prendre en charge de manière ciblée et intensive les jeunes laissés pour compte. Ils recommandent que le taux d encadrement ne doit guère être inférieur à un conseiller pour trente jeunes en difficulté, comme c est le cas dans les meilleures expériences d accompagnement renforcé en France ou à l étranger, et non un conseiller pour 100 jeunes comme on le constate aujourd hui en France». Sur Sénart, le portefeuille moyen par conseiller est de 402 jeunes! Pour pallier à ces carences, les parlementaires et les partenaires sociaux, conscients que notre réseau est mis à mal,ont voté récemment une enveloppe supplémentaire de 10 millions d euros. Mais l Etat ayant décidé que cet argent serait affecté aux têtes de réseaux, il impactera que très faiblement notre budget. Le bilan 2013 que nous proposons est pourtant satisfaisant. Alors que nous enregistrons une baisse globale de notre accueil (-2,13%), tous les indicateurs sont au vert. Les situations à l emploi, malgré une hausse continue du chômage, se sont stabilisées pour notre public. Avec 1207 entrées en mesure, c est le plus gros volume d accès à l emploi que la mission locale ait enregistré depuis sa création. Les contrats aidés, notamment les emplois d avenir, ont contribué au maintien de ce chiffre : 112 contrats ont été signés pour un objectif de 106. Les CDI sont également à l honneur avec une progression de + 24,7% et viennent contrebalancer les mauvais chiffres de l intérim (-18,98%). Aussi, la part des jeunes demandeurs d emploi de catégorie A de moins de 25 ans sur Sénart est passée de 18,54% en 2012 à 17,33% au 31 décembre Peut-être pouvons-nous affirmer que nous avons quelque peu contribué à ce recul? Du côté des actions, notons que 56% des jeunes bénéficiaires du CIVIS sortis du dispositif le sont pour une situation à l emploi, ce qui n était jamais arrivé jusqu à présent. La permanence d accueil Point Relais de Proximité située à St Pierre du Perray a quasiment triplé son accueil en l espace de 2 ans ½, passant de 28 individus en 2011 à 82 en jeunes détenus ont été suivis dans le cadre de la permanence Mission Locale au Centre Pénitentiaire Sud Francilien. L Etat et la Région Ile-de-France qui ont signé un COM (Contrat d Objectifs et de Moyens) en faveur de l apprentissage ont souhaité que la Mission Locale de Sénart soit porteuse, pour le compte du sud Seine-et-Marne, du développeur de l apprentissage pour une durée de 3 ans. Sa mission est avant tout l organisation et l animation d un réseau d acteurs autour de la problématique apprentissage. 50 partenaires se sont associés à la démarche avec des projets en devenir pour 2014 dont la mise en œuvre des parcours sécurisés vers l'apprentissage pour les publics relevant du dispositif régional Avenir Jeunes. Enfin, avec 2013, l étude PrésaJe (Projet de Recherche sur la Santé des Jeunes) est entrée en phase d analyse. L étude nous apprend que les jeunes des missions locales ont 5,3 % d hospitalisations supplémentaires par rapport à la moyenne des jeunes d Ile de France du même âge. La conclusion fait apparaître que le coût de notre dispositif sanitaire avec un médecin et un psychologue permet concrètement d améliorer l accès aux soins et l insertion des jeunes tout en faisant faire des économies à la collectivité. Ce bilan très positif nous permet d interpeller très directement nos financeurs, en soulignant les difficultés à venir face à la nécessité d obtenir des moyens supplémentaires à la hauteur des enjeux de notre public en matière d insertion sociale et professionnelle. Lors de notre dernière AG nous avions formulé quelques incertitudes liées à l acte 3 de la décentralisation et sur la redistribution des compétences territoriales qui finalement restent d actualité. Sauf sur l emploi, où l Etat «centralisateur» identifie clairement Pôle Emploi comme l acteur principal de la conduite des politiques publiques de l emploi, aux côtés des Missions Locales, tout en requalifiant le cahier des charges des MDE. Les débats entre les différentes collectivités ne sont pas clos notamment autour de l information et de la gestion du FSE. Pour la MDE, 2013 a été l année du développement des outils de gestion territoriale des emplois et des compétences, avec le lancement de la PRH et la concrétisation de la cartographie conformément aux engagements pris.

5 La GTEC est la mission centrale de la MDEF de Sénart sur son territoire. Cette dynamique portée dans le cadre du PACTE recouvre le TIRN en partenariat avec la MDE Melun Val-de-Seine. Cette démarche s organise et se structure autour de sept offres de services pour les entreprises TPE/PME, les salariés ou les demandeurs d emploi et les jeunes : - la gouvernance territoriale est l'acte 1 qui rassemble tous les partenaires sociaux, les acteurs de l'emploi et de la formation, les acteurs économiques et leurs représentants. Nous avons tout de même à déplorer la disparition du bel outil paritaire qu était DSVS, même si les acteurs constituants cette association sont toujours impliqués dans notre projet; - la Plateforme RH Sénart - Melun-Val-de-Seine a sensibilisé 729 entreprises cette année. 102 dirigeants ont pu bénéficier d un accompagnement RH; - G-AccES (service aux salariés) a répondu à 177 appels pour 51 personnes reçues en entretien par la conseillère du G-AccES ou un conseiller Fongecif, afin d obtenir des informations sur les dispositifs de formation et de mobilité professionnelle; - la Semaine du salarié a été organisée à deux reprises sur le territoire sur le temps du midi. Cette manifestation s est étendue à l ensemble de la Seine-et-Marne en Octobre 2013 devenant «La Semaine départementale du salarié» avec l implication de 2 autres MDE de Seine-et-Marne (Meaux et Montereau). - EvoMétiers 3D, traduction du travail projeté sur la cartographie des métiers et des compétences, qui permet de lire l évolution et la mutation des métiers et des compétences professionnelles par secteur d activité. - la Charte Emploi, signée par 41 entreprises qui s impliquent à nos côtés dans les dynamiques emploi et formation portée par la MDEF de Sénart, aux bénéfices des jeunes et des salariés. - la Plateforme des services à la personne (SAP) 77 réunit 23 adhérents sur 37 structures rencontrées. Nous devons ajouter à notre activité MDE quelques autres actions significatives comme l animation des PRP qui ont reçu 1532 personnes en 2013, dont 664 ont trouvé une sortie positive emploi ou formation. Les prix de la créativité en partenariat avec Seine-et-Marne Développement qui ont permis de récompenser 5 jeunes entreprises. Le développement des clauses d insertion en partenariat avec la MDE MVS dans le cadre du PACTE, avec des conventions de collaboration signées avec Savigny-le-Temple, le SAN de Sénart, Vert-Saint-Denis et Lieusaint pour heures réalisées pour 59 personnes bénéficiaires. La Fabrique à Initiatives a porté 40 projets en 2013 dont la mise en place d un Restaurant Inter-Entreprises (RIE) sur la zone du Carré Sénart en collaboration étroite avec le service en charge du développement économique du SAN de Sénart. Le PACE a accueilli 577 personnes qui ont bénéficié d une sensibilisation à l entrepreneuriat, 152 sont entrées en phase d accompagnement avec les opérateurs de droit commun de la création d entreprises et 19 ont créé leur activité au cours de l année Le forum des métiers, qui a accueilli plus de 900 personnes sur la journée. La balle au bond a accueilli 122 personnes avec 109 solutions de mode de gardes trouvés. Enfin le Centre Associé Cité des Métiers de Sénart a reçu plus de 500 personnes au total. Ce chiffre comprend l accueil individuel, les ateliers ou les évènements y compris les forums. Pour conclure 2013, l équipe de la MDEF de Sénart a su se mobiliser pour que tous les engagements pris lors de notre dernière AG soient tenus. Nous l avons vu, l enjeu 2014 pour la Mission Locale sera une nouvelle fois de faire face au volume de son activité. La qualité de l accueil et de l accompagnement des jeunes n est pas une option négociable et pourtant, faire face à l injonction emploi, se fait au détriment de la nécessité de rendre nos jeunes autonomes dans la construction de leur vie professionnelle et personnelle. Le ratio du nombre de jeunes suivis par conseiller est devenu insupportable et est de nature à nuire à la qualité de notre travail. Nous avons besoin de moyens supplémentaires et de réorganiser une nouvelle fois notre offre de services auprès des jeunes à commencer par proposer aux primo-inscrits un rdv dans des délais raisonnables. A l heure ou l Etat recentre les missions de la MDE en se dégageant financièrement pour partie significative de la CPO (-44%), plus que jamais, en 2014, il va falloir que nous soyons créatifs et solidaires dans la recherche de moyens financiers. Toutes les actions développées sur notre CPO 2013 ont du sens sur Nous allons devoir mobiliser tous nos financeurs pour ne pas pénaliser les bénéficiaires et pour maintenir les effectifs et donc, les compétences mises en œuvre. Le conseil d administration du 6 mars dernier s est prononcé en ce sens. Enfin, les outils et le savoir-faire de la MDEF de Sénart et de tous ses membres s exportent une nouvelle fois, avec EvoMétiers 3D, qui va devenir un outil départemental puis probablement régional, autour d une reconnaissance européenne avec le label obtenu de Living Lab. La question n est pas d innover pour innover mais bien de construire des offres de services qui répondent aux besoins de nos publics. Là est toute la pertinence des actions qui les rendent modélisables sur d autres territoires (le groupement de créateurs, la Balle au bond, la Plateforme SAP, PrésaJe) ou notre capacité à coproduire avec nos partenaires qui font de Sénart un territoire singulier où il est opportun de porter l innovation sociale. Plus que jamais, le territoire est l acteur principal de l emploi et de la formation au service du développement économique. Plus que jamais, c est sur le territoire que nous devons construire les solutions pour tous les sénartais quel que soit leur statut. Ensemble, nous y sommes prêts!

6 Produits réalisés 32% 5% 20% 18% ETAT SAN de Sénart et SAN 91 Conseil Régional IDF Conseil Général 77 16% 9% FSE ACTIONS SPECIFIQUES 0% AUTRES PRODUITS Charges réalisées 14% 6% 11% SOUS-TRAITANCE FRAIS DE PERSONNEL 69% FRAIS DE FONCTIONNEMENT DOTATIONS ET PROVISIONS Un résultat équilibré de 0,34% de l'activité.

7 novembre Janvier2013 novembre2013 Mai201 Mai Mai octobre septembre2013 JuilletAoût2013 Actualité> Maison Rouge briqueàinitiatives» versésà«lafa 00 Publiéle ,07h 21octobre2013 desénart emploietdelaformation portéeparlamaisondel entionde «LaFabriqueàinitiatives» 0 l andernier.uneconv néralen2013contre500 eprises eilgé entr cons onsd du réati 000 recevra15 iaaboutià8c ifqu posit edis vecc endredia s(projetsdesociété, partenariataétésignéev edevrasuivre20dossier briqu lafa rtie, trepa depuis2010.encon ment. urlecomptedudéparte étudesdefaisabilité )po LeParisien

8

9 L OBSERVATOIRE L observatoire est un lieu d élaboration d un diagnostic territorial. Il constitue la base nécessaire à la détermination d une stratégie partagée et d un plan d actions en matière d emploi. L Observatoire s est réuni 5 fois et a donc maintenu son rythme bimensuel de rencontre. Les lettres n 12, 13 et 14 de la MDEF de Sénart ont été publiées. 3 nouvelles études ont été réalisées : les Services à la personne, la pyramide des âges à Sénart et les Séniors. animation DES ACTEuRS DE l'emploi Les agents territoriaux animent des services emploi communaux et délivrent trois niveaux de services : l accueil, l aide à la recherche d emploi et l accompagnement individualisé. Il s agit d un sujet d implication stratégique sur le territoire. La MDEF intervient auprès de l ensemble de ces services afin d harmoniser les pratiques et de les rendre lisible. Activités des points relais de proximité : Les PRP ont reçu 1532 personnes en 2013 (1250 en 2011 et 1436 en 2012) % en primo accueil, 61% de femmes, 29.2 % de moins de 25 ans, 53.5 % de 26/45 ans, 54 % inscrits Pôle emploi; - sur 1532 personnes accueillies, 664 sont sorties dont 26.2 % en CDI, 44 % en CDD et 21.3% en formation et autres 8.5 % Partenariat avec le Fongécif : - Nombre de salariés reçus par les PRP en info conseil pour le Fongécif : 31

10 GTEC (Gestion Territorale des Emplois et des Compétences) La Gestion Territoriale des Emplois et Compétences permet de répondre aux enjeux des mutations économiques, de sécuriser les parcours professionnels et de favoriser la cohésion sociale. Il s agit avant tout de mobiliser les principaux partenaires sur la question, d animer un nouveau réseau, de former, informer et de partager la même définition et objectifs de la GTEC. Après plus de deux ans d animation de la démarche et de groupes de travail, la déclinaison opérationnelle s est organisée autour de 2 actions principales : - une cartographie territoriale des emplois et des compétences ; - la gouvernance. Le comité de pilotage s est réuni 2 fois et a toujours fortement mobilisé les acteurs concernés. Ce sont au total 23 structures qui répondent présentes à la gouvernance territoriale. La cartographie a enfin pu être déployée et présentée. Elle est disponible à l adresse Internet suivante : et se EvoMétiers 3D présente dans une version alpha, largement évolutive. Elle a été notamment présentée à la DGEFP, au congrès de maires, aux MDE, aux collectivités locales ainsi qu au conseil de développement de Melun val-de-seine. appui au développement économique endogène (RH) L'appui au développement économique endogène se traduit notamment par l'animation de la Charte Emploi et Territoire et le suivi des entreprises signataires. Au 30 novembre 2013, 41 entreprises sont signataires de la Charte Emploi. Ces 41 entreprises ont généré 190 entretiens individuels, soit environ 5 contacts en moyenne par entreprise : - 61 % bénéficient d un accompagnement de la Plateforme RH Sénart Melun Val de Seine; - 52 % des entreprises sont de nouveaux signataires de la charte. Les non renouvellements sont dus à une impossibilité : par manque de temps, changement de directeur dans l entreprise, disparition de l entreprise, déménagement de l entreprise sur un autre site. Au niveau des thématiques d engagement des entreprises, nous notons un engagement toujours aussi fort sur l emploi par rapport à 2012, ainsi que sur le diagnostic du territoire et la mise en lien avec le tissu TPE-PME, notamment avec l association ESF et la participation au club RH organisé par la MDEF Sénart. Pour plus de cohérence, en accord avec les partenaires et membres signataires, il a été décidé de réactualiser la Charte Emploi et Territoire, car certaines offres de services ont disparu comme le service de la conciergerie mais également l offre de services de DSVS,. Nous avons inclus une nouvelle thématique «le développement de ses RH dans son entreprise» qui semble être un axe important pour les dirigeants. Avec un engagement pour la MDEF Sénart sur : - informer et assurer une veille sur l actualité RH; - faire bénéficier des informations concernant le droit du travail et la formation; - aider à la résolution de problématique RH dans l entreprise; - accompagner et professionnaliser les entreprises dans le cadre de leurs recrutements; - assurer des ateliers thématiques (ex : alternance et intégration, ) qui reste à définir en fonction des besoins des entreprises.

11 PLATEFORME RH Pour cette première année de lancement de la Plateforme RH Sénart - Melun Val-de-Seine, nous avons communiqué auprès de 729 entreprises par le biais de différents supports : - Inauguration de la PRH Sénart Melun Val-de-Seine; - Présentations lors de petits déjeuners et déjeuners entreprise ainsi que lors de diner débat; - Articles presse; - Participation à différentes manifestions (Forum, salon ); - Prospection téléphonique et physique. 102 dirigeants ont pu bénéficier d une information et/ou sensibilisation à une thématique RH telle que : «Pacte National pour la croissance, la compétitivité et l'emploi», Team Bulding, Egalité professionnelle entre les hommes et les femmes 65 % des entreprises rencontrées sont des SARL et 83 % sont des entreprises qui comptent moins de 10 salariés. 62 entreprises ont bénéficié d un accompagnement RH pour 143 contacts. Les besoins des entreprises rencontrées sont généralement : - accompagnement sur du recrutement : 42 %; - accompagnement sur du cadre légale : 27 %; - accompagnement sur du management et évaluation des risques : 12.8 %. Pour ce faire la plateforme RH Sénart - Melun Val-de-Seine a développé des outils à destination des dirigeants : - Un numéro unique pour les deux espaces; - Un site internet (agenda RH, actualité RH, article RH et fiches méthodologiques); - Des Clubs RH : 10 ateliers réalisés en Différentes thématiques abordées : les aides financières en matière de recrutement, le calendrier RH et les différentes formes de rupture, la construction du plan de formation et obligations légales, les entretiens professionnels, la recherche/ intégration des stagiaires... - Des réunions spécifiques alternance : deux réunions organisées en lien avec la DAT du territoire. En 2013, G-AccES (services aux salariés) a répondu à 177 appels dont : salariés; - 1 entreprise; - 30 demandeurs d emploi (réorientés vers les services compétents). Parmi ces personnes, 51 ont été reçues en entretien par la conseillère du G-AccES ou un conseiller Fongecif afin d obtenir des informations sur les dispositifs de formation et de mobilité professionnelle. La moitié des personnes ayant sollicité le G-AccES en 2013 avait une demande en lien avec le droit et le financement de formation. La «Semaine du salarié» a été organisée à deux reprises sur le territoire (Avril et Octobre 2013). L objectif est de présenter les dispositifs proposés par la MDEF à destination des salariés du territoire (en allant à leur rencontre sur le temps du midi). Cette manifestation s est étendue à l ensemble de la Seine-et-Marne en Octobre 2013 devenant «La Semaine départementale du salarié» avec l implication de 2 autres MDE de Seine-et-Marne (Meaux et Montereau).

12 PLATEFORME de SERVICES à la PERSOnne (SAP) Sur l'année, 37 structures de services à la personne ont été rencontrées (soit 74 % de l ensemble des structures du territoire) et 7 organismes de formation. Nos actions menées en 2013 : - un outil d information internet : connexions au 24 décembre 2013; - l'organisation du 3ème salon des services à la personne le 9 avril au H Center : 300 visiteurs, 33 structures exposantes dont 17 structures SAP, 50 offres d emploi à pourvoir, 137 cv recueillis, 34 RDV pris; - un flyer a été créé pour promouvoir le CESU. Il a été remis aux entreprises lors d'une participation à un petit déjeuner organisé par le SAN 91. Une campagne mailing a été réalisée auprès des entreprises sénartaises. Enfin, la Plateforme RH a diffusé le flyer auprès de son réseau. - l'organisation d informations collectives «métiers et formations SAP» qui ont lieu une fois par mois. 8 réunions dont 1 à destination des prescripteurs ont été réalisées; - 8 ateliers GPEC sur les thématiques suivantes : l accueil et l intégration de nouveaux salariés, la communication interne dans les structures, la construction des temps de travail, le suivi des parcours professionnels, la construction du plan de formation, la prévention des risques professionnels (en 2 ateliers), le document unique d évaluation des risques professionnels. A l occasion de ces ateliers, des outils RH ont été proposés ou co construits. Ils constituent une base de ressources à proposer à l ensemble des structures du territoire; - la mise en place d'actions collectives et mutualisées correspondant aux besoins des acteurs du réseau : 2 ateliers thématiques sur le développement commercial et la gestion financière, 3 réunions thématiques organisées sur la mobilité, l'emploi direct et la formation dans les SAP. animation RIS Pour l'année 2013, 7 rencontres du réseau insertion Sénart ont été réalisées (entre 17 et 26 participants) avec comme thématiques : - Bilan 2012 des actions des membres du RIS et échanges sur les besoins du public, échanges d infos et actualités; - Présentations : nouvelle organisation du suivi des demandeurs d emploi par Pôle emploi, l emploi d avenir, présentation de la plateforme RH Sénart - Melun Val-de-Seine, nouvelle organisation de Travail Entraide, EvoMétiers 3D, l activité des services emploi communaux de Sénart; - RIS thématiques : «L égalité professionnelle et les discriminations faites aux femmes au travail», «L offre de formation du territoire», Atelier «Sensibilisation / information» sur la mobilité en tant que frein à l insertion, l Agence de services spécialisés de Pôle emploi et présentation de son offre de services.

13 PRIx DE LA CRéATIVITé Initiés en 2006, les prix de la créativité en 2013 marquaient leur 8ème édition. 52 dossiers (dont 8 dossiers hors concours) ont été reçus. Ils ont permis de récompenser 5 jeunes entreprises dont : - l association «Espace Nature Au Creux du Chêne»; - l'entreprise VISUDRONE; - l'entreprise VALWIN; - l'entreprise Ohm-i; - l'entreprise Paysage Mania. les Lauréats des prix territoriaux Territoire de Sénart : Houzaier Hanachi/ Voyages & Cars : lauréat dans la catégorie porteur de projet. Son projet porte sur la création d'une entreprise de transport routiers de voyageurs, se positionnant dans le secteur du tourisme de la mobilité et du loisir. Elle proposera des prestations de transport pour les clubs sportifs, associations, groupes scolaires, collectivités territoriales, agences de voyages, comités d'entreprises, particuliers et autres...l'entreprise offrira l'occasion de visiter les nombreux sites touristiques de la région mais aussi d'europe. L'objectif sera aussi de promouvoir la mobilité des particuliers en transport en commun dans leur milieu de vie. Sébastien Marx/ Futurcard : lauréat dans la catégorie chef d entreprise. Cette structure propose des sélections d'outils et de services informatiques à destination des architectes, des géomètres et des bureaux d'études. Cette équipe de professionnels propose les dernières générations d'ordinateurs, d'imprimantes et de traceurs jet d'encre et laser, de périphériques, de consommables. Elle développe des solutions de mobilité, de sauvegarde et restauration des serveurs et travaille sur les imprimantes 3D. De plus la Maison de l Emploi et de la Formation de Sénart et les partenaires de l action ont réalisé un livret de promotion des lauréats qui sera diffusé sur l ensemble du département afin de favoriser la visibilité des lauréats, mais aussi dans le but de faire la promotion de la prochaine édition. clauses d'insertion BTP L'objectif est de créer une articulation entre les 2 MDE (Sénart et Melun Val-de-Seine) pour mettre en place la clause sur Sénart à partir de la pratique de Melun Val-de-Seine dans un objectif de cohérence et de mutualisation à l échelle du territoire. Cette année, les premiers comités techniques ont eu lieu. Ils ont réuni les structures de l emploi et de l insertion et les Maîtres d ouvrage dans le but d anticiper les besoins et de travailler l offre de services. Quelques données chiffrées : - 1 Convention de collaboration a été signée avec Savigny-le-Temple; - 3 réunions de calibrage des marchés avec : le SAN de Sénart, Vert-Saint-Denis, Lieusaint; - 16 marchés clauses sur Sénart; heures réalisées pour 59 personnes.

14 ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE/ CRÉATION D ACTIVITÉ La Fabrique à Initiatives L'objectif de cette action est d'accompagner la mise en œuvre de projets d Economie Sociale et Solidaire (ESS) issus des collectivités et de porteurs de projets en Seine-et-Marne. L ESS regroupe des acteurs ayant un mode d organisation similaire : - une gestion démocratique (1 Homme : 1 voix); - une lucrativité limitée (les excédents de la structure sont réinjectés en direction du fonctionnement de la structure); - un objet d utilité sociale. La Fabrique à Initiatives propose : - de développer des projets de territoire à partir des besoins des collectivités territoriales/ acteurs du territoire via la réalisation d études et l accompagnement des porteurs de projets identifiés (acteurs du Sud de la Seine-et-Marne); - d accompagner les porteurs de projets ESS à la réalisation de leur étude de faisabilité jusqu'à la réalisation du projet (porteurs de projets Seine-et-Marne); - de sensibiliser à l ESS auprès des territoires par le biais d animations (acteurs Sud Seine-et- Marne); - d animer des Pôles Territoriaux de Coopération Economique (regroupement des différents acteurs entreprises, porteurs de projets, centres universitaires et institutionnels autour d axes de mutualisation). La Fabrique à Initiatives a pour objectif de créer des synergies, d initier des axes de collaboration lors de réunions entre ses acteurs. Pour exemples : - un exemple d'animation de projet : la Fabrique à Initiatives Sud Seine-et-Marne a été sollicitée par la Mairie de Lieusaint qui s interrogeait sur le niveau d appréhension de l Economie Sociale et Solidaire de ses élus, de ses agents et de ses habitants. Une réunion de sensibilisation et d'animation a donc été organisée. - un exemple d'ingénierie de projet : mise en place d un Restaurant Inter-Entreprises (RIE) sur la zone du Carré de Sénart. Le besoin d'une offre de restauration collective a été exprimé. Dans cette optique, le service en charge du développement économique du SAN de Sénart a souhaité étudier l opportunité et la faisabilité de la mise en place d un RIE. En 2013, un porteur de projet a été identifié et le modèle économique a été défini et validé. 40 projets ont été identifiés par la Fabrique à Initiatives en Sensibilisation à l entrepreneuriat et développement des initiatives économiques L'objectif pour cette année a été de mailler le territoire sénartais par des permanences de chargé(s) de mission à l entrepreneuriat, ou de conseillers techniques de réseaux opérateurs NACRE. 577 personnes ont bénéficié d une sensibilisation à l entrepreneuriat dans le cadre d informations collectives, salons, ateliers découverte Création. De cette sensibilisation: personnes ont souhaitées être reçues individuellement pour les informer sur les dispositifs de droit commun de la création d entreprises; - 64 personnes ont participé à des ateliers - thématiques afin de faciliter l orientation vers les opérateurs du dispositif NACRE; personnes ont été orientées vers les opérateurs de droit commun de la création d entreprises; - 19 personnes ont créé leur activité au cours de l année 2013.

15 FORum DES MéTIERS à SénART Le forum des métiers et de l emploi de Sénart s est déroulé le Samedi 25 Mai 2013 à Maisonément sur la commune de Cesson, réunissant près d une soixantaine de structures exposantes. La manifestation a accueilli plus de 900 personnes sur la journée. Comme l an passé, ce sont les demandeurs d emploi qui représentent le plus de visiteurs avec un nombre de 75,2%. Plus des trois quarts des visiteurs sont venus dans le but de trouver un emploi (83%) soit 14 points de plus que l année précédente. A noter que 8% sont venus dans le cadre d une recherche de formation (soit 10 points de moins que l édition 2012). Dans leur grande majorité, les exposants ont participé à l événement afin de recruter (69% contre 61% l'an passé). 12% d entre eux sont venus dans l objectif d accueillir, d'orienter et d'informer les visiteurs. 100% des exposants se disent satisfaits ou très satisfaits de l ambiance générale (+30 points). 94% des structures présentes sont satisfaites de la lisibilité des informations contre 80% l an passé. 85,5% des exposants soulignent la qualité des contacts qu ils ont pu réaliser le jour du forum contre 82,5% en En notant une hausse de 2,7 points sur les exposants très satisfaits. 96,4% d entre eux souhaitent participer au prochain forum. DISPOSITIF BALLE au Bond La balle au bond vise à faciliter l égalité des chances d accès à l emploi des femmes en menant 4 actions : - l organisation de la médiation et de la rencontre entre les besoins des familles en insertion en recherche de solutions d accueil de leur enfant, et l'offre d'accueil que constitue le réseau d'assistantes maternelles (avec la CAF et le Conseil général) et les intervenants au domicile : 122 personnes accueillies (80 en primo, 42 suivis). Sur les 122 situations, 109 solutions de mode de garde ont été trouvées soit 89,35 %. - la professionnalisation dans les métiers de la petite enfance par : 51 personnes reçues dans le cadre d'entretiens avec l'animatrice de la Balle au bond; le nombre de personnes mises au travail via la proposition de contrat de garde d enfants dans le cadre de la balle au bond est de 26 assistantes maternelles et 24 intervenants à domicile. - la sensibilisation à la parentalité en entreprise à travers la promotion de la parentalité en entreprise pour intervenir en amont et en aval de l intégration à l emploi : la création d une plaquette en lien avec le réseau d entreprises ESF; l'organisation d un petit déjeuner à l IUT de Sénart le 21 juin 2013 sur le thème "Egalité professionnelle, êtes-vous au top?". 45 participants dont 17 entreprises et 3 réseaux d entreprises. - la mise en place d'un protocole partenarial "emploi et mode d'accueil de la petite enfance" avec tous les partenaires de Sénart par : Le service de la Balle à Bond a poursuivi en 2013, le travail de réseau déjà engagé auprès des partenaires de l'emploi, du social et de la petite enfance. Pour donner un nouvel élan à cet axe, il a été décidé d'intégrer cette action à la Conférence territoriale. En 2014, il est prévu l'organisation de 3 réunions de réseau en partenariat avec le service de Protection Maternelle et Infantile de la MDS de Sénart.

16 CENTRE ASSOCIé CITé DES MéTIERS sénart Au cours de l année 2013, le Centre Associé Cité des Métiers de Sénart a reçu plus de 500 personnes au total. 39 personnes ont été reçues en entretiens individuels dont la grande majorité pour la passation du logiciel Inforizon (80%). De plus, les forums semblent être des lieux privilégiés pour recevoir un premier niveau d information en termes d orientation (199 personnes soit environ 40% du public reçu dans ce cadre). 232 personnes ont participé à des ateliers ou manifestations organisés par le centre associé. Nous pouvons noter que l accueil collectif a très légèrement augmenté par rapport à l année 2012 (232 personnes contre 226 en 2012). En revanche, en ce qui concerne l accueil individuel, le nombre d entretien a diminué (39 cette année contre 77 en 2012).

les Lauréats des prix territoriaux Territoire de Sénart :

les Lauréats des prix territoriaux Territoire de Sénart : Prix de la créativité Initiés en 2006, les prix de la créativité en 2012 marquaient leur 7ème édition. 65 dossiers (dont 7 dossiers hors concours) ont été reçus. Ils ont permis de récompenser 5 jeunes

Plus en détail

Les actions...9. quelques chiffres...21. Les actions... 23. Rapport financier...28. Rapport financier...17

Les actions...9. quelques chiffres...21. Les actions... 23. Rapport financier...28. Rapport financier...17 Introduction...4 Rapport financier de la MDEF de Sénart...6 La presse en a parlé...7 La Maison de l Emploi La Mission Locale Les actions...9 quelques chiffres...21 - L Observatoire - Plateforme formation

Plus en détail

Les lauréats des prix départementaux :

Les lauréats des prix départementaux : Prix de la créativité Initiés en 2006, les prix de la créativité en 2011 marquaient leur 6ème édition. 55 dossiers (dont 9 dossiers hors concours) ont été reçus. Voici les lauréats : Les lauréats des prix

Plus en détail

Club FACE Sénior FACE Lille métropole

Club FACE Sénior FACE Lille métropole Club FACE Sénior FACE Lille métropole 17 mai 2013 Objectifs : Présenter FACE Lille métropole Présenter le Club FACE Sénior, ses objectifs, ses valeurs ajoutées, les engagements demandés et les résultats

Plus en détail

Groupe de travail. Vers une plateforme inter entreprise de sécurisation des mobilités Réunion 2

Groupe de travail. Vers une plateforme inter entreprise de sécurisation des mobilités Réunion 2 Groupe de travail Vers une plateforme inter entreprise de sécurisation des mobilités Réunion 2 Version du 5 décembre 2011 Présents Jérémy Houstraëte, Cabinet Alixio Didier Dugast, MDEF de Sénart Yannick

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

Maison de l emploi de Sénart. «Club des développeurs économiques Seine et marnais» 15 mai 2008

Maison de l emploi de Sénart. «Club des développeurs économiques Seine et marnais» 15 mai 2008 Maison de l emploi de Sénart «Club des développeurs économiques Seine et marnais» 15 mai 2008 Historique En octobre 2004, Création de l association Sénart Développement, «pour traiter ensemble des questions

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Présentation Date limite de remise des candidatures : Le 04/02/2014 CCI Franche-Comté. Appel à candidatures référencement

Plus en détail

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD 2015 1 ORDRE DU JOUR Rapport d activité 2014 Les comptes 2014 Orientations & Budget prévisionnel 2015 Questions diverses 2 LE TERRITOIRE DE COMPETENCES 3 RAPPORT D'ACTIVITE

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739 Séance publique du 21 juin 2005 Délibération n 2005-2739 commission principale : développement économique objet : Démarche Lyon ville de l'entrepreneuriat - Soutien à l'association Action'elles pour son

Plus en détail

Plan d actions «Gérer la crise C est. anticiper la reprise»

Plan d actions «Gérer la crise C est. anticiper la reprise» Plan d actions «Gérer la crise C est anticiper la reprise» 1 Préambule La décélération de l activité économique observée en 2008 s est approfondie en 2009, les principaux indicateurs sont au rouge. Chômage

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf.

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf. AGEFOS PME Ile-de-France Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf 17 décembre 2009 Contact : Christelle Soury AGEFOS PME IDF Délégation Sud

Plus en détail

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Appel d offres Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Le GIM, chambre syndicale territoriale de l UIMM en région parisienne,

Plus en détail

Pôle emploi met à disposition des demandeurs d emploi et des entreprises des quartiers politique de la ville l offre de service «généraliste».

Pôle emploi met à disposition des demandeurs d emploi et des entreprises des quartiers politique de la ville l offre de service «généraliste». CONTRIBUTION DE POLE EMPLOI Contrat de ville 2015-2020 Métropole Rouen Normandie Contribution écrite de Pôle emploi Pôle emploi met à disposition des demandeurs d emploi et des entreprises des quartiers

Plus en détail

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN LE DÉPARTEMENT La stratégie d intervention du Fonds Social Européen pour 2014-2020 vise à corriger les déséquilibres structurels

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

dans le cadre de l ordonnance 2005-649

dans le cadre de l ordonnance 2005-649 APPEL A PROPOSITION 2015 dans le cadre de l ordonnance 2005-649 relative aux marchés passés par certaines personnes publiques ou privées non soumises au code des marchés publics FORMATION QUALIFIANTE Assistant(e)

Plus en détail

CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES

CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES Point d étape à mi-parcours du PRDF Note spécifique CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES Institué par la loi du 23 juillet 1987, le Contrat d objectifs de branche professionnelle est

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE

LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE Chantal LAMEYNARDIE Consultante chef de projets RH - Groupe MONPLAISIR Quelles compétences pour

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Depuis la loi de 1971, après l accord des partenaires sociaux de 1970, les entreprises ont une obligation de dépense annuelle en formation.

Depuis la loi de 1971, après l accord des partenaires sociaux de 1970, les entreprises ont une obligation de dépense annuelle en formation. LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE Etat des lieux, avant changements Un domaine important dans l activité du pays Plus de 8 millions de personnes sont parties en formation en 2010, qu elles soient :

Plus en détail

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES 1) Introduction Dans le cadre de son PDI (Plan de Développement International), le Cluster EDIT a mis en place une action nommée

Plus en détail

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. Agir pour favoriser l'inclusion et la cohésion sociale sur le territoire des Côtes d'armor

APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. Agir pour favoriser l'inclusion et la cohésion sociale sur le territoire des Côtes d'armor APPEL A PROJETS DEPARTEMENTAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Agir pour favoriser l'inclusion et la cohésion sociale sur le territoire des Côtes d'armor Janvier 2013 Contexte et objectifs généraux Le Programme

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

Plan d'actions ZTEF Est lyonnais 2015 Axe 1 Améliorer l'adéquation offre/demande d'emploi

Plan d'actions ZTEF Est lyonnais 2015 Axe 1 Améliorer l'adéquation offre/demande d'emploi Plan d'actions ZTEF Est lyonnais 2015 Axe 1 Améliorer l'adéquation offre/demande d'emploi réflexion / Groupe de travail identifié Favoriser le rapprochement offre et demande d'emploi Impulser/soutenir

Plus en détail

Entretien Professionnel. Appel à propositions pour la mise en œuvre de l entretien professionnel

Entretien Professionnel. Appel à propositions pour la mise en œuvre de l entretien professionnel Entretien Professionnel Appel à propositions pour la mise en œuvre de l entretien professionnel Date: Mars 2015 Rédacteur: AGEFOS PME Ile-de-France AGEFOS PME IDF / Appel à propositions Formations Entretien

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

Appui-Conseil contrat de génération. Appel d offres. Appel d offres. «Appui-conseil contrat de génération»

Appui-Conseil contrat de génération. Appel d offres. Appel d offres. «Appui-conseil contrat de génération» Appui-Conseil contrat de génération Appel d offres Appel d offres «Appui-conseil contrat de génération» 1 PRESENTATION OPCAIM / ADEFIM 74 La branche de la Métallurgie regroupe des entreprises de toutes

Plus en détail

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Note de cadrage Dans le cadre de la construction de la programmation européenne 2014-2020, l année

Plus en détail

Atelier FSE. FSE - Fonds Social Européen. IEJ - Initiative pour l Emploi des Jeunes. Atelier FSE

Atelier FSE. FSE - Fonds Social Européen. IEJ - Initiative pour l Emploi des Jeunes. Atelier FSE Atelier FSE FSE - Fonds Social Européen Atelier FSE IEJ - Initiative pour l Emploi des Jeunes Fonds Social Européen Initiative pour l Emploi des Jeunes 1 RAPPEL : Architecture du FSE sur la période 2007/13

Plus en détail

Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires

Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires Fiche presse Jeudi 14 avril 2016 Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires La feuille de route partagée entre l État et la Région pour le développement économique, l emploi

Plus en détail

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale PREFET DU CANTAL Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale Réunion territoriale - Arrondissement d Aurillac autour du VIVRE ENSEMBLE à la Préfecture d Aurillac Vendredi 17 octobre

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA)

STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA) Sciences humaines et sociales Master à finalité professionnelle MENTION : SCIENCES DE L EDUCATION SPÉCIALITÉ STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA) Objectifs : Former des spécialistes en

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

La formation des demandeurs d emploi en Limousin

La formation des demandeurs d emploi en Limousin La formation des demandeurs d emploi en Limousin EXPERIENCE La Région Limousin avait depuis 2005 engagé un partenariat avec les ASSEDIC pour coordonner l offre de formation aux demandeurs d emploi et leur

Plus en détail

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES Convention de partenariat Annexe 2 (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES I - Description du projet Depuis quelques années, les mutations des entreprises font ressentir

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes. Avec le concours du FUP

Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes. Avec le concours du FUP Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes Avec le concours du FUP 1 Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes Introduction : les

Plus en détail

Conseiller en insertion professionnelle

Conseiller en insertion professionnelle Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 05/01/2016. Fiche formation Conseiller en insertion professionnelle - N : 0076831 - Mise à jour : 07/12/2015 Conseiller en insertion

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Génie logiciel, système d'information de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

DIRECCTE Ile-de-France

DIRECCTE Ile-de-France MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL DIRECCTE Ile-de-France APPEL A PROJETS Développement de l emploi en Ile-de-france 2015 Date limite de dépôt des

Plus en détail

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis.

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 11/12/2014. ALSACE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Le Programme

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

UNE RÉFLÉXION AU SERVICE DE L ACTION. Présentation/Services/Références

UNE RÉFLÉXION AU SERVICE DE L ACTION. Présentation/Services/Références UNE RÉFLÉXION AU SERVICE DE L ACTION Présentation/Services/Références Octobre 2015 CONTACTS Christelle Robiteau 06 21 65 09 97 Stéphanie Silvestre 06 14 33 73 39 cesod@live.fr www.cesod.fr CESOD - Cabinet

Plus en détail

PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI

PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI APPEL A PROJETS 1 er mai 2015 31 décembre 2015 SOMMAIRE 1. Cadre de référence des P.L.I.E.... 3 2. Les objectifs d intervention du PLIE de Rennes Métropole... 4

Plus en détail

Fiche d appui pour la mobilisation en faveur du déploiement des emplois d'avenir

Fiche d appui pour la mobilisation en faveur du déploiement des emplois d'avenir Fiche d appui pour la mobilisation en faveur du déploiement des emplois d'avenir Votre forte mobilisation en faveur des emplois d avenir, durant ces derniers mois, a porté ses fruits, le cap des 50 000

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

Cahier des charges «Mission Placement à l'emploi / relation Entreprises»

Cahier des charges «Mission Placement à l'emploi / relation Entreprises» Cahier des charges «Mission Placement à l'emploi / relation Entreprises» Cf. Note de cadrage PLIE pour l année 2015 1 ORIENTATION GENERALE L'intégration à l'emploi est un des axes prioritaires énoncés

Plus en détail

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-1 : CREATION REPRISE PAR LA CREATION D ACTIVITES D ENTREPRISES. Version adoptée au CPR du 12/12/14 1

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-1 : CREATION REPRISE PAR LA CREATION D ACTIVITES D ENTREPRISES. Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI PAR LA CREATION D ACTIVITES FICHE THEMATIQUE 6-1 : CREATION REPRISE D ENTREPRISES Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 8.3 : promotion d emplois pérennes

Plus en détail

Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014. Se saisir des outils formation

Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014. Se saisir des outils formation Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014 Se saisir des outils formation Sylvie Bocquet Chef de service Animation Territoriale» Direction de la Formation Permanente

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

LANCEMENT DU GUIDE Entrepreneur responsable, pourquoi pas moi?

LANCEMENT DU GUIDE Entrepreneur responsable, pourquoi pas moi? LANCEMENT DU GUIDE Entrepreneur responsable, pourquoi pas moi? Vendredi 23 septembre 2011 à Bordeaux Dossier de presse de la Fédération Nationale des CREPI Contact presse : Guillaume BENOIT 06 19 47 37

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Union européenne Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Une nouvelle politique de cohésion en réponse aux défis

Plus en détail

Petit déjeuner GRANDS COMPTES. Février/Mars 2015

Petit déjeuner GRANDS COMPTES. Février/Mars 2015 Petit déjeuner GRANDS COMPTES Février/Mars 2015 Créée : MAJ : 13/02/2015 Créé le 13/02/2015 LS /PACAC Sommaire 1- Le Contexte/ La Réforme, 2- Les fonds mutualisés 2015, 3- En mode Projet : propositions,

Plus en détail

Evaluation des Accords Seniors : Enquête auprès des employeurs Aquitains

Evaluation des Accords Seniors : Enquête auprès des employeurs Aquitains aria direccte a q u i t a i n e Collection «Études» N 21 Mars 2013 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI service études, statistiques, évaluation

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

Engagement national pour l insertion professionnelle des jeunes des quartiers

Engagement national pour l insertion professionnelle des jeunes des quartiers Engagement national pour l insertion professionnelle des jeunes des quartiers Entre Le Ministre de l économie, des finances et de l emploi Et Le Groupe Carrefour 1) Finalités de l accord Alors que les

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

DGT/DGCS-SDFE. Objectifs de progression Actions Indicateurs chiffrés

DGT/DGCS-SDFE. Objectifs de progression Actions Indicateurs chiffrés Embauche (ces exemples visent à accompagner les partenaires sociaux dans leur négociation, ils ne sont pas exhaustifs des bonnes pratiques en entreprise) Objectifs de progression Actions Indicateurs chiffrés

Plus en détail

Compte-rendu réunion de réseau des référents alternance le 29 juin 2015 à la ML de Mitry Mory

Compte-rendu réunion de réseau des référents alternance le 29 juin 2015 à la ML de Mitry Mory Compte-rendu réunion de réseau des référents alternance le 29 juin 2015 à la ML de Mitry Mory Comme chaque année une réunion de réseau a été organisée entre référents alternance des Missions Locales du

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) SCIENCES HUMAINES

Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) SCIENCES HUMAINES SCIENCES HUMAINES Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) Objectifs former des spécialistes en ingénierie de formation dans les trois niveaux de cette ingénierie

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Service Public Régional de l Orientation :

Service Public Régional de l Orientation : Service Public Régional de l Orientation : Signature de la convention de coordination tripartite entre l État, l'académie de Montpellier, et la Région Languedoc-Roussillon -Jeudi 2 juillet 2015- Espace

Plus en détail

La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 : contribution aux ateliers 1 et 2

La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 : contribution aux ateliers 1 et 2 Paris, le 2 juillet 2014. La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 : contribution aux ateliers 1 et 2 Cette contribution vise à mettre en valeur l entreprenariat comme moyen de lutte contre

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale PREFET DU CANTAL Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale Réunion territoriale - Arrondissement de Saint- Flour autour du VIVRE ENSEMBLE au lycée agricole Louis MALLET Mardi 21 octobre

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

Quartier Jeunes. 16h-18h. Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND

Quartier Jeunes. 16h-18h. Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND Quartier Jeunes 16h-18h Projet : «Lycée de la nouvelle chance Auvergne» Porteur : GIP Auvergne ACADEMIE DE CLERMONT-FERRAND Le GIP Auvergne Le porteur Le porteur Le GIP FCIP Auvergne a pour vocation de

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

EMPLOI ET DIFFICULTES DANS LE SECTEUR DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

EMPLOI ET DIFFICULTES DANS LE SECTEUR DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EMPLOI ET DIFFICULTES DANS LE SECTEUR DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Face aux solutions recherchées par le gouvernement au regard des milliards de dettes sociales et fiscales accumulées dans les DOM

Plus en détail

Capital Humain et Performance RH

Capital Humain et Performance RH Capital Humain et Performance RH Le bien-être performant, potentiel d avenir pour l entreprise Qualité de Vie et Santé au Travail Qualité de Vie et Santé au Travail, une opportunité pour se préparer aux

Plus en détail

BILAN ET PERSPECTIVES 2012-2013

BILAN ET PERSPECTIVES 2012-2013 LA COMMISSION EXTRA-MUNICIPALE DE LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS ET SON ANTENNE AMACOD BILAN ET PERSPECTIVES 2012-2013 Conférence de presse vendredi 15 mars 2013 Salle d'attente des mariages Hôtel de

Plus en détail

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 La franche-comté, une région grande par ses talents Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 PRÉFET DE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE,

Plus en détail