La Espagne: Proyecto VINCULATEC «Castilla La Mancha por las NTIC S». ES-ES353

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Espagne: Proyecto VINCULATEC «Castilla La Mancha por las NTIC S». ES-ES353"

Transcription

1

2 ÉDITE: La Espagne: Proyecto VINCULATEC «Castilla La Mancha por las NTIC S». ES-ES353 La Belgique: Project FIRT «Formation Impliquant le Remplacement Temporaire». BEfr-23 La France: Project ITEC : «Ingénierie Territoriale de l Emploi et des Compétences». FR-RAL Conception et Multimédia: 2

3 PROLOGUE La cooperation transnationel constitu un element essential de lìniciative Comunitaire EQUAL. Leur finalité c'est de fomenter la cooperation parmis les etats membres, a travers de l'èchange dìnformation et des experiences, et le travail ensemble des entités et institutions que faient partie des agrupations de pour le developpement des Proyects EQUAL et, en gèneral, des parties quìnterviennent dans le developement des programmes de travail el des colectifs destinataires des mêmes. Dans ce context la, l' Asotiation «Agrupación de Desarrollo Castilla la Mancha por las Nuevas Tecnologías, enchargée de la gestion du proyect Vinculatec, a sousigné un accord de Cooperation Transnationnel, nomée avec deux partennaires europeenes : FIRT (Belgium) et ITEC (France). Dans le cadre de le personnel technicien de Vinculatec et l'ènsembre d'ìnstitutions et organizations membres de l'a.d. ont apporté toute leur experiènce, connaisance et ilusion pour developper, appliquer et valider en colaboration avec les partennaires Belges et Françaises, des methodes et des outils orientées à la promotion de la cooperation des PYME, specialement des microentreprises, pour leur adaptation et celle de leurs equipes humaines, aux changes arrivées a consequence de lìntroduction des nouvelles technologies dans les systhemes d'organization empresarielle et de travail. La guide transnationnal d'experiénces et bonnes pratiques que j'ai l'honeur de présenter permit connaître les bonnes pratiques developées a travers du dans l'entor de l'adaptabilité des entreprises et leurs equipes humaines aux nouvelles technologies. Dans ce sens, la region de Castilla la Mancha continuerá a traviller pour l'evolution et experimentation de nouvelles mecthodologies et façons de faire, avec le desir d'ameliorer la competitivité de nôtre tissu empresariel, car ce la c'est une condiction très necessaire pour ameliorer les condictions de travail dans les ètablisements productifs et asurer une etabilité dans l'emploi et un ameliorement proffesionnel des personnes actives. L'ameliorement de la cualification profesionnel et l'adaptation des travailleurs aux changes du systhème productif est sans aucune doute une inversion de futur dans laquelle nous sommes bien compromis a travers du proyect Equal Vinculatec. Luis Diaz-Cacho Campillo President Association Agrupacion de Desarrollo Castilla la Mancha por las Nuevas Tecnologías Proyect Equal VINCULATEC- 3

4 INDICE INTRODUCTION GRUPE DE DÉVELOPPEMENT FIRT Fiche Méthodologique Fiche d expériences / bonnes pratiques Déploiement et animation d'un réseau de conseillers PME Créer une relation de confiance avec la PME Entreprise en réseau Tutorat pag. 5 pag. 8 pag. 9 pag. 14 pag. 19 pag. 22 pag. 26 GRUPE DE DÉVELOPPEMENT ITEC Fiche Méthodologique Fiche d expériences / bonnes pratiques Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans les PME. Plan d'actions collectives et individuelles de formation. Prospective territoriale de l'emploi pag. 34 pag. 35 pag. 40 pag. 44 GRUPE DE DÉVELOPPEMENT Fiche Méthodologique Fiche d expériences / bonnes pratiques Groupement d entreprises Contact avec entreprises pag. 47 pag. 48 pag. 54 pag. 57 EXPÉRIENCES ET BONNES PRATIQUES TRANSNATIONALES Groupe de Travail NTIC Groupe de Développement territorial des Competences pag. 61 pag. 62 pag. 71 4

5 INTRODUCTION I) Les objectifs et finalités du guide L'objectif du guide d'expériences consiste à tirer des enseignements des démarches et dispositifs mis en oeuvre dans chacun des pays, et apprécier les apports respectifs en terme méthodologique et ou d'actions (à destination des bénéficiaires potentiels ciblés dans chacun des projets) par chacun des partenaires. Il s'agit de repérer les facteurs clés de succès des dispositifs mis en place en vue d'une démultiplication adaptée à chacun des partenaires dans son champ de compétences et dans son contexte national. Ce guide d'expériences a donc pour vocation de préparer et de faciliter le meanstreaming qui sera opéré par les autorités nationales et européennes au regard des résultats et des actions réalisées et évaluées au plan qualitatif et quantitatif par chacun des PDD et des ACT. Nous distinguerons le terme expérience du terme bonnes pratiques par le fait que la première consiste en la formalisation et la retranscription d'une activité réalisée, alors que la bonne pratique est une disposition et ou action formalisée, évaluée positivement au regard des effets recherchés et des résultats attendus et capitaliséé en vue d'une démultiplication par la structure qui en a assuré la mise en oeuvre.. Les partenaires transnationaux ont défini quelques critères pour identifier une bonne pratique : : - Résultats attendus atteints - Formalisation et standardisation des l'activité réalisée - Reconduction possible, dans le temps, de la bonne pratique - caractère innovant de la bonne pratique Les partenaires ont retenu la définition de l'innovation telle que proposée dans le guide du candidat : «l'innovation regroupe toute approche, toute méthode, ou tout outiloutils développés et expérimentés soit pour la première fois, soit sur un nouveau territoire, avec un nouveau groupe cible ou dans un nouveau secteur économique, en vue de résoudre un problème identifié» 5

6 II) Rappel des objectifs poursuivis par l'act Les partenaires espagnols de Vinculatec (Région de Castilla la Mancha), belges du FOREM (Région Wallonne) et français de la CGPME Rhône Alpes et d'agefos PME Rhône Alpes ( Région Rhône Alpes) ont signé un Accord de Coopération Transnationale, dont les objectifs se déclinent comme suit : 1. intégrer la compétence comme une préoccupation régulière de la gestion de l'entreprise ; 2. développer les méthodes permettant de passer du «besoin tel qu'il s'exprime» à la gestion voire la demande de compétences ; 3. sensibiliser les entreprises à l'intérêt d'une nouvelle approche de la formation continue en partant de leur intérêt tel qu'il s'exprime : exporter davantage, être en règle par rapport aux normes de sécurité, qualité, développer son image interne/externe. 4. développer la participation et l association entre les PME et leurs employés au moment de la réalisation du diagnostic des besoins et de la programmation des contenus de formation des NTICs. 5. appréhender les NTIC comme un facteur facilitateur de la démarche de formation selon l'entreprise considérée ; 6. développer l'accompagnement de l'entreprise pendant sa démarche et soutenir la capitalisation ; 7. développer des indicateurs de résultats adaptés afin d'envisager l'extension des expériences au main-streaming ; 8. construire/expérimenter/valider des réseaux d'acteurs territoriaux pérennes dans le traitement anticipé des besoins en compétences des PME PMI d'un territoire ou d'un bassin d'emploi pour post-equal. 9. encourager la création de réseaux de coopération parmi les microentreprises et les PME au moyen de plate-formes télématiques au bénéfice de l'appropriation des NTIC par les entreprises, impulsée par les membres des PDD. 10.et de manière générale, confronter les pratiques sur l'ensemble des objectifs indiqués ci-dessus. 6

7 Afin de concrétiser ces objectifs et compte tenu de la nature des projets des trois partenaires, deux groupes techniques de travail ont été installés : 1)«Développement territorial de l'emploi et des compétences» piloté par la CGPME Rhône Alpes et AGEFOS PME Rhône Alpes.. 2)«NTIC : compétences et organisation / coopération interentreprises piloté par Vinculatec Castilla la Mancha. 7

8 8

9 FICHE MÉTHODOLOGIQUE Nom du Projet: EQUAL FIRT Champ Territorial d'application: Région Wallonne Description: Hypothèses et analyse du contexte d'intervention à l'origine du PDD A l'origine, le projet FIRT part de l'idée suivante: La demande de compétences dont l'entreprise a besoin pour se développer appelle une approche globale. Trop souvent les opérateurs de formation sont sollicités au coup par coup, sans perspective et sans analyse préalable du besoin, ce qui ne peut donner que des résultats décevants, qui amènent l'entreprise à voir la formation comme une charge et non une opportunité pour se renforcer. L'entreprise doit être aidée à exprimer son besoin. Il faut dans cette perspective éviter une offre de formation cloisonnée, l'une vers les chômeurs et l'autre vers les entreprises et leurs travailleurs. Une bonne pratique scandinave a été mise en évidence lors du Conseil européen de 1997 à Luxembourg: «job rotation» qui permet de faciliter la formation des travailleurs par leur remplacement par des jeunes en stage, ou en contrat de remplacement pour une première insertion. Ce dispositif est appuyé dans ces pays par: une forte mobilité des travailleurs, un consensus social en appui de cette mobilité ( il ne s'agit pas de flexibilité contrainte mais d'une mobilité confortée par des appuis qui la sécurisent) Ceci se manifeste aussi par: un niveau élevé de formation continue (il est normal qu'un travailleur prenne un ou plusieurs congés pour se former), un dispositif d'appui à l'entrée sur le marché du travail très fort (environ un placeur pour dix chercheurs d'emploi), un support financier de l'état par l'impôt pour ces pratiques. FIRT avait pour objet premier de tester la faisabilité de ce modèle dans un contexte wallon, en s'appuyant sur une relation traditionnellement forte entre le Forem Formation et les branches professionnelles (notamment pour ce projet le transport et le nettoyage) et un partenariat avec l' IFAPME (organisme visant notamment la formation de chefs d'entreprises). 9

10 Le deuxième objectif était de soutenir les actions pilotes nécessaires pour amener les acteurs du PDD et les entreprises vers cette approche globale de la gestion des compétences ( il était évident qu'un dispositif développé dans un contexte donné n'allait pas être immédiatement transposable). Concrètement, le développement d'un job rotation wallon a rencontré, dès le début du projet, les obstacles suivants: un contexte économique défavorable à la formation des travailleurs (formation = coût à éliminer), une insécurité croissante sur le marché du travail ne favorisant pas l'approche globale et l'approche ensemble des publics chômeurs et travailleurs (le stagiaire ne menacerait-il pas l'emploi de l'aîné?), une insécurité générale quant au rôle des services publics de l'emploi et de la formation (quelle ligne de partage entre payant et gratuit?) qui perturbe le «jeu des prestataires». Ces éléments ont eu pour conséquences: un nombre d'expérimentations plus faible que prévu, un recadrage du projet sur le «comment favoriser l'approche globale?» Quelles sont les approches de l'entreprise les plus pertinentes pour initier une démarche profitable? Comment l'opérateur de formation doit-il s'adapter et faire évoluer son offre de prestations en conséquences? Quelles sont les démarches positives identifiées qui pourront rentrer dans l'activité normale après fin du projet? 10

11 Éléments clés: Innovation: nouvelle professionnalité pour les formateurs Forem nouvelles approches de l'entreprise nombre élevé d'acteurs devenus soucieux d'adapter la négociation d'actions de formation vers l'entreprise nouvelles opportunités de stages pour les chercheurs d'emploi appréhension du rôle nouveau de l'intérim approches partenariales et évaluation Transfert: Développement d'un guide avec les partenaires français et espagnols. Imbrication des résultats du projet dans deux nouveaux projets Equal. Séminaire sur la problématique des ages en décembre Formation des intervenants Forem aux produits développés. Poursuite des échanges méthodologiques aux plans national et transnational après projet. Égalité d'opportunités entre Hommes et Femmes: Nous ne faisons pas de distinction entre le public féminin et masculin. Une approche plus fine du besoin de formation est indirectement positive pour tous les publics souvent exclus de la formation dont les femmes. Acteurs impliqués dans le développement: Le FOREM, Organisme public de Formation Professionnelle et d' Emploi. Technofutur 3 centre de compétences spécialisé NTIC. IFAPME. Technocité centre NTIC. Liège Logistique centre de compétence logistique et transport Forem. Centre de Compétence management et commerce. CHOQ centre du Hainaut favorisant la dynamique territoriale qualité. Cequal. Secteur Nettoyage 11

12 Déroulement: Ont été réalisés à ce jour: Dans le nettoyage, travailleurs formés combiné avec proposition de stages dans les mêmes entreprises. Approche des types de formation se prêtant bien aux stages de remplacement. Appui du forem avec financement sectoriel à la mise en place des actions, avec une attention accrue au suivi et évaluation en cours de stage. Dans le transport analyse des conditions d'utilisation des simulateurs de conduite pour favoriser l'extension des plages horaires et l'accueil des travailleurs. Réflexion quant à la co-exécution de formation de travailleurs et ou demandeurs d'emploi impliquant le Forem formation et des soustraitants (ne mobiliser une sous-traitance que dans des actions où l'on peut assurer un suivi notamment par des formateurs Forem formés à cela). Réalisation de formations de responsables RH à la demande de formation (comment acheter (prix) et vérifier). Préparation d'un événement commun entre Cequal (organisme de formation à la qualité pour entreprises) et le centre de compétences management- commerce afin de sensibiliser les PME à une approche des compétences par une entrée transversale qualité et/ou management. Formation de gestionnaire des démarches formation. Appui au screening des compétences. Appui à la démarche de prospection des centres TIC Technifutur3 et Technocité afin de proposer à un nombre limité d'entreprises à la fois de la formation de travailleurs et l'incorporation d'un stagiaire en fin de formation pour amorcer la démarche de projet NTIC. Développement d'un cour portant sur le tutorat à destination des formateurs du Forem afin de constituer une boite à outils pour aider la PME à vérifier conforter les transferts de savoir entre travailleurs en étant attentif à recueillir les apports des travailleurs âgés détenteur de l'expérience de l'entreprise. Il faut noter que les derniers points ont fait l'objet d'une attention croissante au cours du projet et se sont révélé porteurs de dynamiques qu'on compte exploiter au delà du projet Equal. 12

13 Résultats: Actuellement, ce qui précède donne une vue à 6 mois du terme du projet. D'ores et déjà on peut noter: Des stagiaires entrant dans un processus aménagé dans un cadre plus global (meilleure visibilité). La capacité émergente des partenaires à conforter des logiques de projet en entreprises. Un flux d'échanges entre les partenaires pour réaliser des actions just in time. Une meilleure compréhension des difficultés que rencontre l'entreprise dans le contexte actuel. De nouveaux produits de formation mobilisables pour la formation continue aux divers stades. Une contribution et un échange des acteurs du PDD dans les volets NTIC et développement territorial de l' ACT 13

14 FICHE D EXPÉRIENCES / BONNES PRATIQUES Nom du Projet: EQUAL FIRT Boonne Pratique Champ géographique: Wallonie Expérience Appellation: DÉPLOIEMENT ET ANIMATION D'UN RÉSEAU DE CONSEILLERS PME Description: FIRT a été l'occasion de tester et déployer un certain nombre de principes, méthodes et référentiels émergents dans l'accompagnement de PME en matière d'adoption des TIC. Ce corpus de règles peut se résumer comme suit: 1. Importance et rôle des TIC: Le message général porté par FIRT est de présenter les TIC davantage en termes d'opportunités que de risque (discours négatif), afin de renouveler le discours tenu depuis plusieurs années. Les TIC ne sont pas une fin en soi, mais doivent contribuer à une meilleure compétitivité des PME. Les TIC sont l'occasion de réorganiser le «fonctionnement organisationnel» de la PME. L'organisation, la stratégie, les compétences sont quelques rares domaines dans lesquels la PME peut obtenir des gains de performance certains, sans immobilisations financières importantes ni prise de risque inconsidérée. Les TIC doivent s'intégrer dans la stratégie des PME et non l'inverse. 2. Démarche de progrès La phase II de FIRT se présente comme un projet particulièrement complexe: Volets : organisationnel compétences internes compétences externes. Relations entre : TIC compétitivité organisation gestion par les compéten-ces formation. ll a fallu à plusieurs reprises repositionner le projet sur la forme et le fond, jusqu'à atteindre un concept simple, clairement communicable. Celui-ci consiste à entrer une démarche d'innovation (technologique et organisationnelle) ou de progrès. 14

15 3. Missions des conseillers Le champ d'intervention des conseillers (en phase I de FIRT) est au confluent : 1 du métier de la PME, 2 de sa stratégie, 3 des TIC. Leur but est de favoriser une appropriation progressive des TIC, suite à l'expression d'une vision claire des enjeux et une bonne estimation des risques et contraintes. Leurs missions peuvent prendre 4 formes : information, formation, conseil, accompagnement. En matière de conseil et accompagnement, les méthodologies employées découlent directement des techniques de «coaching». 4. Description de fonctions Les missions, compétences et tâches des conseillers ont fait l'objet d'un document détaillé d'une cinquantaine de points qui délimite strictement les objectifs, mais confère une autonomie dans les moyens. Ce jobdescription s'inspire de référentiels émergents attachés au métier de chef de projet TIC. Ce référentiel a servi au recrutement des conseillers affectés tant à la phase I qu'à la phase II du projet. Le recrutement est un des processus clés de la réussite de FIRT. 5. Outils et méthodes (Phase I): D'autres projets avaient permis de recenser plus d'une cinquantaine d'outils de diagnostic (off ou on-line, assisté ou non, organisationnels ou d'opportunités, etc.). Une dizaine d'entre eux ont été testés et retenus. Leur plus-value demeure cependant limitée et l'accent est dès lors placé sur la méthode. Une bibliothèque d'une quinzaine de ressources à remettre aux PME a également été retenue (dossiers, livres blancs, mémentos) 6. Formation des conseillers: Sur le modèle du réseau RDT-Basse Normandie, un plan de formation à la carte a été conçu. Ce plan intègre des formations : 1 techniques, 2 liées aux usages des TIC, 3 en matière de sensibilisation, 4 de marketing et communication, 5 concernant l'innovation technologique. 15

16 7. Mutualisation: Une réunion mensuelle réunit les conseillers pour échanger sur l'avancement du projet, les pratiques, évolutions, besoins. Les demandes d'accompagnement complexes sont traitées conjointement par plusieurs conseillers. Un extranet collaboratif a été déployé pour partager dossiers et ressources, et centraliser le reporting de FIRT. 8. Reporting: Le système de suivi des PME participantes a été adapté pour refléter au plus juste : 1 la prise en charge de besoins de natures diverses, 2 la progressivité de la démarche d'adoption des TIC. Ce reporting intègre ainsi, en phase I de FIRT, 5 critères qualifiants et sera encore affiné en phase II. Éléments clés: Innovation: FIRT s'inscrit dans des réflexions récentes communes à différents milieux belges (Technofutur3), français (Digitip, Algoe, Yolin), luxembourgeois (CRPHT) pour renouveler les modes d'accompagnement au sens strict des PME. Des réseaux français ou francophones Autrans, Iris, ) se forment pour évaluer et mutualiser ces pratiques. Ouvrir cet échange à d'autres régions européennes se révélerait fructueux. Transfert: Tous les éléments évoqués dans ce projet d'accompagnement ont été communiqués ou sont en ligne directement ou indirectement depuis le site de Technofutur3. Égalité d'opportunités entre Hommes et Femmes: 4 conseillers ont été recrutés pour la phase II de FIRT : 3 sont des juniors, 1 est senior et est une femme. Pour le poste de senior, sur les 5 derniers candidats présélectionnés, 3 étaient des femmes, qui réalisaient le meilleur scoring dans les critères de sélection. Une explication tient au fait que l'exigence de pluridisciplinarité de la fonction imposait des parcours professionnels atypiques dans des fonctions à responsabilités. Or d'autres études en Wallonie (MéTIC) corroborent que les femmes suivent des parcours davantage irréguliers. 16

17 Déroulement de la phase I : 1.1 Définition du projet (janvier, février) Relevé des bonnes pratiques et évaluation du contexte de mission régional (cadre légal du jobrotation, incitants financiers pour les entreprises, culture de la formation continue en PME,..) et international (expériences étrangères). Esquisse de définition d'un projet opérationnel. Définition des référentiels de missions et compétences des conseillers à recruter. Engagement de deux conseillers IT, l'un à TechnocITé, l'autre à Technofutur3. Formation initiale de ces conseillers : sensibilisation aux TIC, accompagnement de PME, méthodes de diagnostic Design et déploiement d'un extranet collaboratif. 1.2 Evaluation des méthodes et outils d'accompagnement (mars-avril) Recherche, sélection et évaluation de méthodes et outils de diagnostic stratégique et organisationnel (e.a. Cassis, Algoe). Constitution d'un cadre documentaire. Définition du projet opérationnel. Négociation de partenariats (Centre de compétences en management, Cequal, CCI, ). Primo-contacts avec les PME 1.3 Prospection & accompagnement (mai-juillet) Création de supports de communication (slideshow, folder, ) Envoi de mailings ciblés (associations, gîtes, ) Organisation de séances d'information Prospection téléphonique de clients de Technofutur3 et TechnocITé. Visites d'entreprise. Missions d'assistance et de diagnostic (en prototype). Validation du programme de déploiement en pilotage. Mobilisation des partenaires (e.a. IFAPME) 17

18 Résultats: Seuls ceux de la Phase I sont disponibles. En 3 à 4 mois de présence réelle sur le terrain: 83 PME et associations ont été contactées (rendez-vous individualisés). 69 ont exprimé un besoin de sensibilisation, formation (qui a donné lieu à des actions spécifiques). 28 ont été assistées, aidées ou accompagnées (site Web, connexion, sécurité, ) 3 ont bénéficié d'un diagnostic TIC. 10 ont marqué un intérêt à la démarche, mais «différé dans le temps» 4 ont exprimé leur désintérêt. Issues de la phase I, 8 PME et associations ont accepté de participer à la phase II de FIRT (accompagnement complet). 7 autres structures ont recrutées par ailleurs suite à des actions spécifiques de communication. Ressources nécessaires: Phase 1 de FIRT (janvier-août 2004) 2 conseillers plein-temps Phase 2 de FIRT (septembre 2004-mars 2005) 5 conseillers à temps partiel (équivalent de 180 jours/conseiller) Les budgets de fonctionnement (publicité, outils, réunions, ) sont particulièrement réduits et équivalent à 25% de la masse salariale. 18

19 FICHE D EXPÉRIENCES / BONNES PRATIQUES Nom du Projet: EQUAL FIRT Boonne Pratique Champ géographique: Wallonie Expérience Appellation: CRÉER UNE RELATION DE CONFIANCE AVEC LA PME Description: Face au dirigeant de TPE-PME, polyvalent dans ses compétences, souvent seul à décider, gérant lui-même tous les aspects de la PME, disposant de ressources financières limitées, garantissant souvent sur ses biens propres son activité professionnelle, ne disposant de guère de capacité de négociation/influence sur son environnement (donneurs d'ordre, concurrence, banques, services fiscaux), à priori prudent face à toute innovation (gestion du risque), il importe de créer un climat et une relation de confiance, préalable à toute décision de sa part. Une relation de confiance ne se décrète pas, mais se construit. Les outils, référents, méthodes exploités dans FIRT sont les suivants: S'appuyer sur des partenaires de terrain bien connus des PME pour relayer et appuyer la démarche : Chambre de commerce du Hainaut, Fédération professionnelle Agoria, Centre d'innovation technologique CERDT, centre de promotion de la qualité Cequal, structure de service aux petits indépendants UCM,.. Ce sont les réseaux de confiance. Recrutement des PME et associations par des stratégies marketing fines: recommandation d'autres conseillers publics, à l'issue de conférences, séminaires ou autres événements organisés dans le cadre de nos missions ordinaires, contact téléphonique sur notre base de données de participants anciens à d'autres activités, Démontrer préalablement notre compétence (une première action, une première formation, un premier projet légers doivent rassurer le dirigeant de PME). Exploitation systématique de «business cases» locaux dans la démarche de sensibilisation (principes de l'exemplarité et de la proximité). Information claire, simple, précise sur le projet, ses méthodes, ses outils, ses contraintes. 19

20 Garantie d'une démarche «participative» en formation comme en conseil, partant d'une expression de besoin individualisée qui conditionne la suite de l'action et/ou du projet. Possibilité de s'arrêter à chaque étape du projet FIRT. Charte déontologique qui garantit notre indépendance et notre neutralité. Evaluation systématique de la satisfaction de la PME (formulaire). Éléments clés: Innovation: Le concept de confiance a déjà été appréhendé indirectement dans d'autres projets, européens ou non, d'accompagnement TIC, mais rarement formalisé. En France, un prescripteur public le préconise systématiquement: Jean- Michel Yolin ( Toutefois, il n'existe que de brèves descriptions en «diffusion technologique» et aucune tentative réelle de modélisation. Cette bonne pratique, au coeur de la phase I de FIRT, sera approfondie en phase II. Le concept pourrait/devrait être poursuivi dans d'autres projets européens. Transfert: La méthode est aisément transférable : workshops, groupes de mutualisation,... Seuls les moyens/outils déployés pourraient varier en fonction d'éventuelles différences culturelles. Égalité d'opportunités entre Hommes et Femmes: La «création de confiance» est une ressource méthodologique, applicable aussi bien aux hommes qu'aux femmes. Hormis les entrepreneurs solos, près de 20% des interlocuteurs FIRT dans les PME et 40% dans les associations sont des femmes, qui sont autant de dirigeants, cadres ou décideurs. Les femmes sont clairement représentées et semblent, dans les réunions, sensibles à cette démarche de «contrat de confiance». Tant quantitativement que qualitativement, aucune conclusion ne pourra cependant être tirée avant la fin de la phase II. 20

21 Résultats (phase I de FIRT 2 conseillers 3 mois de terrain): Prospection de PME et associations: 80 % des participants à des séminaires, events ciblés marquaient leur intérêt à FIRT, lorsque le programme leur était présenté en fin de formation, 50 % des «anciens» participants à de tels événements contactés par mail et téléphone acceptaient un rendez-vous. Deuxième étape du projet: sensibiliser, informer, assister sur les TIC. 83 PME et associations ont été contactées (rendez-vous individualisés). 69 ont exprimé un besoin de sensibilisation, formation (qui a donné lieu à des actions spécifiques). 28 ont été assistées, aidées ou accompagnées (site Web, connexion, sécurité, ). 3 ont bénéficié d'un diagnostic TIC. 10 ont marqué un intérêt à la démarche, mais «différé dans le temps». 4 ont exprimé leur désintérêt. Troisième étape: adhésion au projet FIRT complet (3 volets). 8 PME et associations ont marqué leur adhésion. Cela représente un taux de transformation de 10 % par rapport au ciblage initial. Ressources nécessaires: Plus que de ressources financières ou infrastructurelles, il s'agit de ressources méthodologiques qui postulent: une réflexion initiale affinée, une évaluation systématique de toute action, démarche, une mutualisation (échange) régulière entre conseillers, un ajustement continu du dispositif, une souplesse d'action : si les objectifs demeure stables et si les méthodes doivent être correctement décrites, les outils doivent être adaptés en permanence. Cette démarche postule qu'environ 20% du temps du conseillers soit consacré à cette démarche d'auto-évaluation / auto-adaptation. 21

22 FICHE D EXPÉRIENCES / BONNES PRATIQUES Nom du Projet: EQUAL FIRT Appellation: ENTREPRISE EN RÉSEAU Boonne Pratique Expérience Champ géographique: Wallonie Description: L'«entreprise en réseau» est un showcase multimédia destiné à sensibiliser des décideurs de PME, les enjeux et usages des TIC. Il comporte 2 parties : Showcase La première partie, d'1 ½ heure, consiste à pratiquer un jeu de rôle multimédia. Le public initialement ciblé était les comités de direction de PME. La trame du show est l'histoire d'un architecte français qui doit équiper un hôpital allemand en mobilier. Pour y arriver, il utilisera Internet depuis la recherche d'information jusqu'à l'installation du mobilier. L'information est véhiculée par 3 moyens: Un film vidéo de 6 séquences (durée totale: 20 minutes) qui porte l'histoire fictive de l'architecte. Des slides qui synthétisent et modélisent l'histoire filmée. Deux consultants qui pratiquent un jeu de rôle, animent le showcase, expliquent, précisent. Entreprise virtuelle La deuxième partie requiert entre 1 heure et 1 heure 30. Les participants sont invités, après une pause, à participer à la gestion d'une «entreprise virtuelle», société fictive entièrement reconstituée sur un réseau local. Une dizaine de scénarios permettent d'appréhender concrètement des applications TIC et de les manipuler. Le but est de démythifier une éventuelle complexité technique. 22

23 Éléments clés: Innovation: L'«entreprise en réseau» s'inscrivait dans un mouvement général de la fin des années 90, de concevoir et déployer des plateformes de démonstration mêlant technologies audiovisuelles et numériques. L'objectif était de sensibiliser massivement le plus grand nombre, même les plus réfractaires. Les enjeux actuels des TIC sont davantage subtils et se prêtent moins à de tels déploiements. Transfert: L'infrastructure n'est aujourd'hui plus opérationnelle et les démonstrations sont devenues obsolètes. Égalité d'opportunités entre Hommes et Femmes: Aucune action spécifique n'a été menée. 23

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Ressources en ligne pour la mise en œuvre du Contrat de génération

Ressources en ligne pour la mise en œuvre du Contrat de génération Ressources en ligne pour la mise en œuvre du Contrat de génération www.contrat-generation.gouv.fr 1. Emploi des seniors et gestion des âges Outil-Ages RH Pour soutenir la compétitivité de l entreprise

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil Politique d emploi des personnes handicapées : le diagnosticconseil Ce document s adresse particulièrement aux établissements, entreprises et groupes de plus de 250 salariés qui souhaitent s engager dans

Plus en détail

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail.

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail. Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : Identifier les apports des réformes législatives, règlementaires ainsi que les évolutions jurisprudentielles les plus significatives, impactant

Plus en détail

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre 5-7 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE 94160 SAINT MANDE Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre - Actions individuelles : diagnostic RH et accompagnement des

Plus en détail

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet Campus TKPF Centre de compétences Synthèse du projet 1 UN ESPACE D INFORMATION, D ORIENTATION, D ACCOMPAGNEMENT & DE VALORISATION DE SON PARCOURS PROFESSIONNEL UNE INGENIERIE INTEGREE DU SYSTEME FORMATION

Plus en détail

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE Le monde de la formation est en plein bouleversement,

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention Les transformations sociales, la territorialisation et la complexité croissante des dispositifs liés aux

Plus en détail

Appel à propositions d'actions pour le Plan Local Pour L'Insertion et l'emploi de La Rochelle. Année 2014 ANNEXE 1

Appel à propositions d'actions pour le Plan Local Pour L'Insertion et l'emploi de La Rochelle. Année 2014 ANNEXE 1 Appel à propositions d'actions pour le Plan Local Pour L'Insertion et l'emploi de La Rochelle Année 2014 ANNEXE 1 THEME 1 Cahier des charges de la relation entreprise. MISSION DE PROSPECTION ET PLACEMENT

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Mener des entretiens professionnels

Mener des entretiens professionnels Formations Mener des entretiens professionnels Durée :... 2,5 jours - 18 heures Personnel concerné :... tout responsable hiérarchique ayant à mener des entretiens d évaluation Méthode pédagogique :...

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées.

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées. PHOES Version : 2.0 - ACT id : 3813 - Round: 2 Raisons et Objectifs Programme de travail et méthodologie Dispositions financières Dispositions organisationnelles et mécanismes décisionnels Procédures de

Plus en détail

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective dans le secteur de la comptabilité - paie Métier ciblé : gestionnaire de paie Action collective

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Gestionnaire de petite ou moyenne structure. Programme de Formation

Gestionnaire de petite ou moyenne structure. Programme de Formation Gestionnaire de petite ou moyenne structure Programme de Formation 1. Le public A travers ce dispositif de formation, la CCI de l Oise souhaite accompagner : Les jeunes créateurs souhaitant développer

Plus en détail

Les Jeudis de la Reprise. Programme de Formation

Les Jeudis de la Reprise. Programme de Formation Les Jeudis de la Reprise Programme de Formation 1. Les objectifs : L'objectif fondamental de ce dispositif est d'aider un repreneur potentiel à reprendre une. Ce dispositif s'engage à accroître la capacité

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d insertion, aide au développement de

Plus en détail

Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur d'assistant de Manager est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire exerce

Plus en détail

COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION

COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION SOMMAIRE 1 DEFINITION, CONTENU ET MODALITES DE FINANCEMENT... 2 1.1 DEFINITION... 2 1.2 CONTENU... 2 1.3 MODALITES DE FINANCEMENT... 3 2 LA MISE EN PLACE D UN PLAN

Plus en détail

ACROJUMP Synthèse des recommandations issues du projet

ACROJUMP Synthèse des recommandations issues du projet ACROJUMP Synthèse des recommandations issues du projet Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication (communication) n'engage que son auteur et la Commission n'est

Plus en détail

Conseiller en insertion professionnelle

Conseiller en insertion professionnelle Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 05/01/2016. Fiche formation Conseiller en insertion professionnelle - N : 0076831 - Mise à jour : 07/12/2015 Conseiller en insertion

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap»

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap» : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FORMATION «Accompagnement du recrutement

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf.

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf. AGEFOS PME Ile-de-France Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf 17 décembre 2009 Contact : Christelle Soury AGEFOS PME IDF Délégation Sud

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur L Outplacement Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode d emploi pratique et opérationnel sur l Outplacement

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Lean Management

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Lean Management Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Lean Management Action collective au profit des entreprises adhérentes de plus de 10 salariés du département du Rhône Date de lancement de l

Plus en détail

Rapport de planification stratégique

Rapport de planification stratégique Comité sectoriel de la main-d œuvre du commerce de l alimentation Rapport de planification stratégique Décembre 2009 Comité sectoriel de main-d'oeuvre de l'industrie du caoutchouc du Québec 2035, avenue

Plus en détail

Licence Gestion des ressources humaines

Licence Gestion des ressources humaines Licence Gestion des ressources humaines Objectif de la formation : La licence en Gestion des Ressources Humaines a pour objectif de former des collaborateurs en gestion des ressources humaines assurant

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation

APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION. Présentation APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Présentation Date limite de remise des candidatures : Le 04/02/2014 CCI Franche-Comté. Appel à candidatures référencement

Plus en détail

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 Les propositions et les programmes des différentes manifestations vous seront adressés par mail ou par courrier au plus tard un mois avant le début de la formation.

Plus en détail

«Parcours IEJ Picardie Maritime» Accompagnement renforcé de 4 mois des jeunes NEET

«Parcours IEJ Picardie Maritime» Accompagnement renforcé de 4 mois des jeunes NEET «Parcours IEJ Picardie Maritime» Accompagnement renforcé de 4 mois des jeunes NEET CAHIER DES CHARGES Prestation NTIC Traduction de l engagement de l UE à s engager en faveur de l emploi des jeunes, l

Plus en détail

MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (EN APPRENTISSAGE)

MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (EN APPRENTISSAGE) MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (EN APPRENTISSAGE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences humaines et sociales

Plus en détail

Les fondamentaux des Ressources Humaines

Les fondamentaux des Ressources Humaines Les fondamentaux des Ressources Humaines Référence GRH-01 JOUR 1 Les grands principes de la fonction RH Acquérir une vision globale de la gestion des ressources humaines dans l'entreprise. Maîtriser les

Plus en détail

RECRUTEMENT. Orchidée vous apporte son expérience et ses outils pour vous aider à recruter vos futurs collaborateurs.

RECRUTEMENT. Orchidée vous apporte son expérience et ses outils pour vous aider à recruter vos futurs collaborateurs. RECRUTEMENT Orchidée vous apporte son expérience et ses outils pour vous aider à recruter vos futurs collaborateurs. Nous sommes au service des clients et des candidats afin de mettre en adéquation les

Plus en détail

CYCLE MANAGEMENT DE L INET

CYCLE MANAGEMENT DE L INET CYCLE MANAGEMENT DE L INET Conseiller formation : Anne GERARD Contact inscription : Delphine Marcangeli 03 83 19 22 05 Delphine.marcangeli@cnfpt.fr 1 CYCLE MANAGEMENT DE L INET OBJECTIFS DU CYCLE Ce cycle

Plus en détail

PUBLIC CONCERNE Toute personne chargée de recruter dans le cadre du placement, du recrutement et de l intérim

PUBLIC CONCERNE Toute personne chargée de recruter dans le cadre du placement, du recrutement et de l intérim v020513 Code : FONDREC DU RECRUTEMENT A LA DELEGATION, LES FONDAMENTAUX D'UNE STRATEGIE CANDIDAT PERFORMANTE OBJECTIFS A l issue de la formation les stagiaires seront capables de : Maîtriser le process

Plus en détail

Formation en" Aménagement de vitrines" à destination des commerçants CAHIER DES CHARGES PRESENTATION D AGEFOS PME

Formation en Aménagement de vitrines à destination des commerçants CAHIER DES CHARGES PRESENTATION D AGEFOS PME Formation en" Aménagement de vitrines" à destination des commerçants CAHIER DES CHARGES PRESENTATION D AGEFOS PME Le Fonds d Assurance Formation, Agefos-Pme, est un Organisme Paritaire Collecteur Agréé

Plus en détail

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO)

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) Tél. : (226) 50.36.81.46/72 80 74 34 - Fax : (226) 50.36.85.73 Email : cames@bf.refer.org

Plus en détail

DU RESPONSABLE DU CONSEIL EN MOBILITÉ ET CARRIERES

DU RESPONSABLE DU CONSEIL EN MOBILITÉ ET CARRIERES V.18 avril 2008 RÉFÉRENTIEL INTERMINISTÉRIEL DU RESPONSABLE DU CONSEIL EN MOBILITÉ ET CARRIERES (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME, 2006) Le protocole d accord du 21 novembre 2006 relatif à la formation professionnelle

Plus en détail

Termes de références de la Formation PAQ-CG N 01/2012

Termes de références de la Formation PAQ-CG N 01/2012 MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Programme d'appui à la Qualité - Capacité de Gestion (PAQ-CG) Intitulé du Projet: '' Programme d'harmonisation de l'administration,

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion des ressources humaines en PME

Licence professionnelle Gestion des ressources humaines en PME Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion des ressources humaines en PME Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Le Certificat de Compétences en Entreprise (CCE)

Le Certificat de Compétences en Entreprise (CCE) Le Certificat de Compétences en Entreprise (CCE) PRINCIPE Le Certificat de Compétences en Entreprise (CCE) a pour objet : De mesurer et certifier les compétences constatées en milieu de travail, indépendamment

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Informations sur le groupe de métiers Chef de produit (33114 ) Les métiers du groupe Chef de produit............................................... 4 Informations

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH 1 Levier essentiel dans le pilotage des grands changements que conduit l Institution, la fonction RH doit, du fait de ce positionnement

Plus en détail

NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT. Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi.

NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT. Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi. NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi. I Contexte général de l action Ceux-ci sont confrontés à une grande difficulté

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre. Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre»

Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre. Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre» Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre» 1 Constats - diagnostic Etude du CSEF sur la mobilité des demandeurs d emploi (2011) et données

Plus en détail

Club FACE Sénior FACE Lille métropole

Club FACE Sénior FACE Lille métropole Club FACE Sénior FACE Lille métropole 17 mai 2013 Objectifs : Présenter FACE Lille métropole Présenter le Club FACE Sénior, ses objectifs, ses valeurs ajoutées, les engagements demandés et les résultats

Plus en détail

Management - Ressources humaines Exemples de formations

Management - Ressources humaines Exemples de formations Management - Ressources humaines Exemples de formations Management - Ressources humaines - Animation d'équipes - Les entretiens professionnels d'évaluation - L'intégration de nouveaux salariés - Anticiper

Plus en détail

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement?

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? L organisation Livre blanc Objectif du document : Ce document a pour objectif de présenter les principaux éléments de choix d un cabinet de reclassement

Plus en détail

Le sur mesure et la proximité à votre service

Le sur mesure et la proximité à votre service CONSEIL L accompagnement de l entreprise : Orchidée vous apporte son analyse et ses conseils pour vous accompagner dans la gestion de votre personnel. Parce que vous manquez de temps, de détachement ou

Plus en détail

2 Réussir son recrutement RECRUTEMENT. 5 Mobiliser ses salariés MANAGEMENT. 8 Former ses salariés EVOLUTION DES COMPETENCES

2 Réussir son recrutement RECRUTEMENT. 5 Mobiliser ses salariés MANAGEMENT. 8 Former ses salariés EVOLUTION DES COMPETENCES 1 Décider d embaucher? 2,5 jours 1,5 jour PACK 2 Réussir son recrutement RECRUTEMENT 6 jours 3 Attirer, motiver, fidéliser ses salariés 2 jours 4 Choisir son mode de management 2 jours 1 jour PACK 5 Mobiliser

Plus en détail

CATALOGUE DE PRESTATIONS 2014

CATALOGUE DE PRESTATIONS 2014 CATALOGUE DE PRESTATIONS 2014 La Formation Professionnelle Management Relationnel Les Fondamentaux du Management Animation d équipe, Manager Coach Développer son assertivité Communiquer efficacement avec

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Manuel Qualité de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Finalité et gestion du manuel qualité Déclaration de politique qualité Organisation et responsabilités

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS becret OGER INTERNATIONAL [Sélectionnez la date] Service Ressources Humaines OGER INTERNATIONAL Avril 2012 PREAMBULE Constatant que le taux d emploi des 55-64

Plus en détail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Drroiitt ett oblliigattiions de ll enttrreprriise au rregarrd du code du ttrravaiill Action Objectifs Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Appréhender les dernières évolutions

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Des consultants experts en ressources humaines au service des salariés et des entreprises

Des consultants experts en ressources humaines au service des salariés et des entreprises Des consultants experts en ressources humaines au service des salariés et des entreprises Conseil Ingénierie Orientation Appui projet RH SOMMAIRE Présentation du CIBC 74 p. 3 Le Bilan de compétences p.

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

BTS COMMUNICATION. Diplôme d Etat niveau III (BAC+2)

BTS COMMUNICATION. Diplôme d Etat niveau III (BAC+2) BTS COMMUNICATION Diplôme d Etat niveau III (BAC+2) Fonction Le titulaire du BTS Communication conçoit et met en œuvre des opérations de communication, qui peuvent revêtir une forme publicitaire, événementielle,

Plus en détail

«Méthodes d évaluation du Système de Management Qualité et de la sécurité informatique»

«Méthodes d évaluation du Système de Management Qualité et de la sécurité informatique» MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Programme d'appui à la Qualité - Capacité de Gestion (PAQ-CG) Intitulé du Projet: '' Programme d'harmonisation de l'administration,

Plus en détail

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES.

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. I. Stages de M1. A. Calendrier et description. Le stage se décompose en deux parties,

Plus en détail

Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE

Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE 2015 1-Présentation de La Miel Dans le cadre du soutien aux créateurs et dirigeants d entreprises implantés sur le

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93

Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93 Cahier des charges pour l animation de formations pour EVOLIA93 Contexte Evolia93, plateforme des services à la personne en Seine-Saint-Denis a pour mission la structuration et la professionnalisation

Plus en détail

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Consultant-Formateur Elu local Une question bien embarrassante! Parce qu elle renvoie à la capacité d une organisation

Plus en détail

CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP

CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP 2014 / 2015 ACCOMPAGNEMENT DE LA GESTION DU HANDICAP EN ENTREPRISE Syn@pse Consultants 30 Avenue de la Paix 67000 STRASBOURG 03 88 35 10 14 Satisfaire l Obligation d

Plus en détail

CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION

CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION 2012 CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION A propos d Emerging 2 Des passerelles entre l enseignement et l entrée dans l entreprise Emerging, société de conseil RH et d ingénierie en formation est spécialisée

Plus en détail

JOURNÉE PORTES OUVERTES

JOURNÉE PORTES OUVERTES JOURNÉE PORTES OUVERTES Approfondir l utilisation d outils RH vers une gestion dynamique et prospective des RH 7 octobre 2014 Mission Conseils et Organisation RH Face aux contraintes d activités, l évolution

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE CHARGE DE PROJETS DE SOLIDARITE INTERNATIONALE ET DEVELOPPEMENT DURABLE

LICENCE PROFESSIONNELLE CHARGE DE PROJETS DE SOLIDARITE INTERNATIONALE ET DEVELOPPEMENT DURABLE LICENCE PROFESSIONNELLE CHARGE DE PROJETS DE SOLIDARITE INTERNATIONALE ET DEVELOPPEMENT DURABLE Contacts Présentation En collaboration avec le Département de Géographie et la Chaire de l'unesco sur la

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

FICHE DE PROFIL DE POSTE

FICHE DE PROFIL DE POSTE FICHE DE PROFIL DE POSTE POSTE : Agent de développement sportif et/ou socio-sportif de secteur ou de bassin d activité CONVENTION COLLECTIVE : CCNS GROUPE : 1 METIER : Agent de développement Comité STRUCTURE

Plus en détail

Version du 1 er décembre 2008 REFERENTIEL INTERMINISTERIEL

Version du 1 er décembre 2008 REFERENTIEL INTERMINISTERIEL Version du 1 er décembre 2008 REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DE LA FONCTION «RESSOURCES HUMAINES» DU CADRE DE PROXIMITE (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Le présent référentiel récapitule les éléments de la

Plus en détail

Profil professionnel Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité informatique industrielle

Profil professionnel Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité informatique industrielle Section : Bachelier en informatique & systèmes Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de

Plus en détail

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics :

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Cahier des charges pour un programme de formation à l attention des agents des institutions publiques soumises à l Ordonnance du 23 juillet

Plus en détail

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible.

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible. Mars 2010 Synthèse de l étude de faisabilité sur la mise en place d une offre structurée de formation continue en matière de design, répondant aux besoins des entreprises I- L état des lieux fait le constat

Plus en détail

Une participation volontaire des organismes de formation

Une participation volontaire des organismes de formation LES PRINCIPES CLES DE LA DEMARCHE QUALITATIVE D ACCUEIL EN FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE Une participation volontaire des organismes de formation Sur la base du volontariat et dans le cadre d un engagement

Plus en détail

Mieux guider les entreprises dans la gestion de leurs ressources en intervenant en amont des restructurations et des phases de mutations

Mieux guider les entreprises dans la gestion de leurs ressources en intervenant en amont des restructurations et des phases de mutations nos métiers Optimisation des Politiques RH Améliorer la performance de l entreprise par l optimisation des Ressources Humaines Accompagnement des réorganisations Mieux guider les entreprises dans la gestion

Plus en détail