22 e Assemblée annuelle du MEDELEC Politique de l'efficacité Energétique en Tunisie Tunis 15 Avril 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "22 e Assemblée annuelle du MEDELEC Politique de l'efficacité Energétique en Tunisie Tunis 15 Avril 2014"

Transcription

1 22 e Assemblée annuelle du MEDELEC Politique de l'efficacité Energétique en Tunisie Tunis 15 Avril 2014 Fethi HANCHI Directeur de l Utilisation Rationnelle de l Energie Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie ANME

2 Plan de l Exposé Pourquoi consommer mieux? Le concept adopté Les instruments utilisés Impacts de la Politique Intégrée

3 Pourquoi consommer mieux? La situation énergétique de la Tunisie a été marquée par un changement de statut de pays excédentaire en importateur net d énergie, conséquence de la stagnation, voire du déclin des ressources pétrolière et gazière du pays et de la croissance soutenue de la demande énergétique nationale. Les ressources énergétiques qui ont contribué et largement nourri la croissance de l économie du pays surtout au cours des années 80 se transforment désormais en un lourd fardeau pour cette économie Evolution de la balance énergétique Excédent Déficit ,67 Mtep ,5 Mtep? ktep

4 Pourquoi consommer mieux? Un coût d approvisionnement de plus en plus important Part des dépenses énergétiques dans le PIB Evolution du Prix du baril (brent) et impact de la parité $/DT 14% % % % 12.1% % 11.5% % 10.1% % 20 8% 8.7% Prix en $ Prix en DT

5 Pourquoi consommer mieux? Des subventions qui grèvent lourdement le budget de l État mais aussi faussent les choix technologiques et affectent négativement les efforts de maîtrise de l énergie Subvention (Millions de DT) Evolution de la subvention de l'etat à l'énergie et sa part dans le PIB MDT 3.0% % % 1.1% 1.0% 0.9% 0.9% % 0.5% % 3.0% 2.5% 2.0% 1.5% 1.0% 0.5% 0.0% Part dans le PIB (%) Subvention à l'énergie Part de la subvention dans le PIB

6 Pourquoi consommer mieux? Un besoin en investissement dans la capacité de production d électricité de plus en plus important. Les appels de puissance dans les heures de pointe ont augmenté à un rythme soutenu dépassant le rythme de croissance de la consommation Evolution de la puissance de pointe appelée (MW) Une Centrale de 300 MW chaque 2 ans

7 Le concept adopté La maîtrise de l énergie est considérée comme une des priorités nationales dans la mesure où elle constitue un élément principal du développement durable et qui a une relation étroite avec l évolution économique et sociale et avec la protection de l environnement Utilisation Rationnelle de l Energie -Economie d énergie- L ensemble des actions qui permettent la réduction des quantités d'énergie consommées pour la production d une unité d'un produit ou d'un service, et ce, tout en préservant la qualité Utilisation Rationnelle de l Energie -Substitution de l Energie- Le remplacement d une forme d'énergie habituellement utilisée dans un secteur déterminé par une autre forme d'énergie, lorsque des considérations techniques, économiques ou environnementales rendent cette substitution avantageuse ou nécessaire Promotion des Energies Renouvelables L ensemble des actions qui visent l exploitation de toutes formes d énergies électrique, mécanique ou thermique obtenues par la transformation de l énergie solaire, du vent, de la biomasse, de la géothermie ou de toute autre source naturelle renouvelable Maîtrise de l Energie

8 Les instruments utilisés Une politique intégrée qui repose sur 3 instruments essentiels: Institutionnel EE Financier Réglementaire

9 L instrument institutionnel: Les instruments utilisés 1. Création de l Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie (ANME) depuis 1985 et Consolidation de ses activités après la promulgation la loi sur la maîtrise de l énergie (2004) 2. Création de Task Force spécifiques : Task Force Industries Grosses Consommatrices d Energie (IGCE) pour promouvoir l investissement dans l efficacité énergétique Task Force Cogénération pour accompagner la filière jusqu à la maturation du marché (industrie et tertiaire) Task Force Gaz Naturel pour promouvoir la substitution des produits pétroliers par le gaz naturel dans les secteurs industriel et tertiaire Task Force Secteur Public pour suivre les mesures d économie d énergie dans le secteur public 3. Mise en place des structures d appui : Les experts auditeurs agréés par secteur Les entreprises de Services Energétiques (ESCOs)

10 L instrument réglementaire: Les instruments utilisés 1. Obligation de l audit énergétique chaque 5 ans pour: Les établissements appartenant au secteur industriel dont la consommation annuelle totale d énergie est supérieure ou égale à 800 tep Les établissements appartenant aux secteurs du transport et du tertiaire dont la consommation totale d énergie est supérieure ou égale à 500 tep 2. Obligation de la consultation préalable de l ANME pour les nouveaux projets consommateurs d énergie avant le début de leur réalisation, et ce, en vue de s assurer de leur efficacité énergétique. Le seuil d assujettissement de ces projets à cette mesure est de : 800 tep de consommation annuelle prévisionnelle pour les établissements industriels 200 tep de consommation annuelle prévisionnelle pour le bâtiment

11 L instrument réglementaire: Les instruments utilisés 3. Instauration de la réglementation thermique des bâtiments neufs : Tous les bâtiments à usage de bureaux (2008) et les bâtiments à usage résidentiel collectif (2009) sont assujettis à des spécifications thermiques minimales. L application de cette réglementation est liée à l octroi de l autorisation de bâtir. Les textes relatifs aux bâtiments à usage de santé et les bâtiments à usage touristiques sont en cours de promulgation Niveau de Performance Énergétique de l'enveloppe du Bâtiment 1 (Classe 1) 60% Spécification optimale Classification Energétique de l'enveloppe 2 (Classe 2) 3 (Classe 3) 4 (Classe 4) 5 (Réglementation Minimale) 6 (Assez Mauvais) 7 (Mauvais) 65% 75% Réglementation minimale - Public 85% 100% Réglementation minimale - Privé 115% 135% 8 (Très Mauvais) Niveau de besoins Spécifique d'energie (Chauffage + Climatisation) - [kwh / m² - an]

12 L instrument réglementaire: Les instruments utilisés 4. Obligation de l étiquetage énergétique des équipements électroménagers: Appareils ciblés : Réfrigérateurs (2004), Climatiseurs individuels (2009), Lampes et appareils d éclairage (promulgation en cours), Eau chaude, Lave et sèche linge, Lave-vaisselle, Fours, Fers à repasser, Appareils audiovisuels (en cours d étude) 5. Elimination du marché des réfrigérateurs et climatiseurs de classe 4 et plus Réfrigérateur : Elimination des classes 8 et 7 (2006), 6 et 5 (2007), 4 (2009) Climatiseur : Elimination des classes 8, 7 et 6 (2010), 5 (2011), 4 (2012)

13 L instrument réglementaire: Les instruments utilisés 6. Mise en place d un programme d élimination progressive des lampes à incandescence: 100W et plus : Janvier W : Janvier W : Juin W : Janvier W : Janvier 2016 Toutes puissances : Juin 2016

14 L instrument financier: Les instruments utilisés 1. Mise en œuvre, depuis 1995, d un ensemble d avantages fiscaux pour les équipements et produits utilisés dans la maîtrise de l énergie : Application des droits de douane minimum et suspension de la TVA sur les équipements et produits qui n ont pas d équivalent fabriqués localement Suspension de la TVA sur les équipements et produits fabriqués localement 2. Mise en place des lignes de crédit spécifiques : Ligne de crédit Banque Mondiale pour les entreprises industrielles et la cogénération : 42 MEuro (Prêt à long terme garanti par l Etat) Ligne de crédit AFD pour les entreprises: 40 MEuro ( épuisée totalement)

15 Les instruments utilisés L instrument financier: 3. Mise en place, depuis 2005, du Fonds National de Maîtrise de l Energie (FNME). Ce fonds est alimenté par une taxe sur : L immatriculation des véhicules Les climatiseurs individuels Les lampes à incandescence les primes accordées par ce fonds dans le domaine de l EE sont: Actions Taux Plafond Audit énergétique et consultation préalable 70% DT Investissement Matériel 20% à DT selon la consommation de l entreprise Investissement Immatériel 70% DT Cogénération 20% DT Projet de démonstration 50% DT Conversion au Gaz Naturel 20% DT

16 L instrument financier: Les instruments utilisés 3. Bilan du FNME 25 Utilisations du FNME ( ) Millions de dinars Structure des utilisations du FNME (102 millions de dinars) 20 EE 13% Substitution au GN 48% 5 ER 39% EE ER Substitution au GN

17 Les instruments utilisés L instrument financier: 3. Bilan du FNME 102 MDT dépensés par le FNME sur l EE et les ER 457 MDT de subvention évitée 745 MDT de réduction de la facture énergétique 1 dinar dépensé par le FNME 4,5 dinars de subvention évitée 7,3 dinars de réduction de la facture énergétique

18 Impacts de la Politique Intégrée Evolution des économies d'énergie provenant des contrats programme (ktep) Pas de politique claire Absence d une incitation intéressante Loi de ME Initiation du FNME Création de l unité de l efficacité énergétique dans le secteur de l industrie UEEI Mise en œuvre de la loi sur la ME et exploitation des ressources du FNME Industrie Tertiaire Transport

19 Impacts de la Politique Intégrée Economie d'énergie sur la période (ktep) ktep 11% Consommation primaire selon l'ie de 2004 Consommation primaire

20 Impacts de la Politique Intégrée Evolution de l'intensité Energétique tep/1000 DT de PIB

21 Impacts de la Politique Intégrée 260 Evolution du PIB et de la consommation d'énergie Indice base 100 = Découplage Consommation d'énergie primaire PIB

22 Merci pour votre attention

La Stratégie Nationale de Maîtrise de l Energie dans le secteur du Bâtiment

La Stratégie Nationale de Maîtrise de l Energie dans le secteur du Bâtiment La Stratégie Nationale de Maîtrise de l Energie dans le secteur du Bâtiment 24 mai 2012, Hôtel EL MOURADI Gammarth Fethi HANCHI Directeur de L Utilisation Rationnelle de l Energie PLAN DE LA PRESENTATION

Plus en détail

Tunisie : une politique nationale d efficacité énergétique

Tunisie : une politique nationale d efficacité énergétique Tunisie : une politique nationale d efficacité énergétique NEJIB OSMAN/JUILLET 2012 Nejib Osman est directeur Études et Planifications à l Agence Nationale pour la Maîtrise d Energie (ANME) en Tunisie.

Plus en détail

Energy Management System & ISO 500001

Energy Management System & ISO 500001 Energy Management System & ISO 500001 Tunis 29 janvier 2013 Expérience Tunisienne dans l Efficacité Energétique dans l Industrie: Politique, Instruments & Réalisations Kawther LIHIDHEB UEEI ANME Plan de

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

P an n d e d l a p r p ésent n ation

P an n d e d l a p r p ésent n ation Journée d information EnergyManagement System & ISO 50001 Tunis 7 Décembre 2012 Expérience Tunisienne dans l Efficacité Energétique dans l Industrie: Politique, Instruments & Réalisations KawtherLIHIDHEB

Plus en détail

POLITIQUE D EFFICACITE ENERGETIQUE CAS DE LA TUNISIE

POLITIQUE D EFFICACITE ENERGETIQUE CAS DE LA TUNISIE POLITIQUE D EFFICACITE ENERGETIQUE CAS DE LA TUNISIE Geneva, 18-21 th April 2011 1 Sommaire I- Situation énergétique de la Tunisie II- Stratégie Nationale de la Maîtrise de l Energie 2-1 Présentation 2-2

Plus en détail

Projet d Efficacité Énergétique dans le secteur Industriel -1-

Projet d Efficacité Énergétique dans le secteur Industriel -1- e pour la Maîtrise de l'énergie Efficacité Energétique dans le secteur Bâtiment Hôtel El Mouradi Africa - 31 mai 2010 Programme d Efficacité Energétique dans le secteur Industriel Cas de la Tunisie Kawther

Plus en détail

Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions

Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions Mohamed Amine NAHALI Ministry of Industry, Energy and Mining - TUNISIA Istanbul, 15-16 juin 2015 Consommation M tep Croissance

Plus en détail

Expérience d Audit Energétique en Tunisie

Expérience d Audit Energétique en Tunisie Training Workshop on: Technical & Economic Aspects for developing energy efficiency (EE) investment projects» Tunis, 24 septembre 2012 Sami Marrouki MISE EN CONTEXTE La Tunisie dispose d une expérience

Plus en détail

Expérience Tunisienne dans l Efficacitl l Industrie: Politique, Instruments & RéalisationsR

Expérience Tunisienne dans l Efficacitl l Industrie: Politique, Instruments & RéalisationsR FORUM ECO-CITIES CITIES Marseille, 11-12 octobre 2011 Expérience Tunisienne dans l Efficacitl EfficacitéEnergétique dans l Industrie: Politique, Instruments & RéalisationsR Kawther LIHIDHEB UEEI ANME Plan

Plus en détail

Expérience Tunisienne en matière de maîtrise de l énergie Stratégie énergétique à faible contenu en carbone

Expérience Tunisienne en matière de maîtrise de l énergie Stratégie énergétique à faible contenu en carbone Rafik MISSAOUI, Consultant énergie - environnement Expérience Tunisienne en matière de maîtrise de l énergie Stratégie énergétique à faible contenu en carbone Energaïa, Montpellier, 11 décembre 2008 Plan

Plus en détail

Politique de maitrise de l énergie

Politique de maitrise de l énergie République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Energie Politique de maitrise de l énergie Présentée par Mlle A. SAYAD Mai 2015 Introduction Les économies d énergie occupent une place importante

Plus en détail

Mécanismes de soutien appliqués pour les projets PV raccordés au réseau

Mécanismes de soutien appliqués pour les projets PV raccordés au réseau Mis en œuvre par la: En coopération avec: Mécanismes de soutien appliqués pour les projets PV raccordés au réseau Mohamed Maghrebi, Expert en Energie, Projet DMS, GIZ Formation: La Rentabilité des installations

Plus en détail

LE SYSTÈME ELECTRIQUE TUNISIEN

LE SYSTÈME ELECTRIQUE TUNISIEN MEDELEC/ 22 ème réunion annuelle 15 Avril 2014 LE SYSTÈME ELECTRIQUE TUNISIEN Rachid Ben Daly PDG de la STEG Plan de l intervention 1- Historique de la Politique Energétique 1- Bref aperçu historique 2-

Plus en détail

Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux

Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux Développement des Energies Renouvelables en Tunisie : Contexte & enjeux Tunis, le 13/06/2015 Abdessalem EL KHAZEN Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie ʺANMEʺ Le Contexte Energétique Tunisien

Plus en détail

l EfficacitéEnergétique Dans l industrie Mohamed EL Haouari Directeur du Pôle des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique ADEREE

l EfficacitéEnergétique Dans l industrie Mohamed EL Haouari Directeur du Pôle des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique ADEREE l EfficacitéEnergétique Dans l industrie Mohamed EL Haouari Directeur du Pôle des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique ADEREE Contexte et conjoncture nationale L ADEREE met en œuvre la

Plus en détail

FORMATION ECOLOGIE INDUSTRIELLE

FORMATION ECOLOGIE INDUSTRIELLE FORMATION ECOLOGIE INDUSTRIELLE Tunis, 25-26 février 2014 Jour 2 Partie 3 Intervenants et animateurs Ahmed Herzi - CITET Guillaume Massard - UNIDO Alban Bitz - UNIDO 1 MÉCANISMES DE FINANCEMENT 2 Mécanismes

Plus en détail

Tunis, 17 mai 2011. Imed THABET

Tunis, 17 mai 2011. Imed THABET PROGRAMME D APPUI A LA LIGNE DE CREDIT «AFD» POUR LA MAITRISE DE L ENERGIE Tunis, 17 mai 2011 Imed THABET Contenu de la présentation Contexte général Présentation du programme ALME Objectifs Composantes

Plus en détail

Contexte énergétique Tunisien

Contexte énergétique Tunisien WORKSHOP L ENERGIE SOLAIRE EN ALGERIE, AU MAROC ET EN TUNISIE" Munich, le 6 juin 2011 L Energie Solaire en Tunisie i : lencadrement l Encadrement Juridique et Economique Abdessalem EL KHAZEN Project Manager,

Plus en détail

Agence Nationale pour la Maîtrise de l Énergie. Projet d Efficacité Énergétique dans le secteur Industriel

Agence Nationale pour la Maîtrise de l Énergie. Projet d Efficacité Énergétique dans le secteur Industriel Agence Nationale pour la Maîtrise de l Énergie Programme d Efficacité Energétique en Tunisie Mounir BAHRI ANME Projet d Efficacité Énergétique dans le secteur Industriel 1 Agence Nationale pour la Maîtrise

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE : PILIER DE LA STRATEGIE NATIONALE

EFFICACITE ENERGETIQUE : PILIER DE LA STRATEGIE NATIONALE EFFICACITE ENERGETIQUE : PILIER DE LA STRATEGIE NATIONALE Présenté par M.Mohammed LISSER Direction de l Electricité et des Energies Renouvelables Division des Energies Renouvelables et de la Maitrise de

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT DE L ENERGIE SOLAIRE POUR LA PRODUCTION DE L ELECTRICITE A LA STEG

LE DEVELOPPEMENT DE L ENERGIE SOLAIRE POUR LA PRODUCTION DE L ELECTRICITE A LA STEG 5 ème rencontre Tuniso-Allemande sur les énergies renouvelables Tunis le 03 Juin 2009 LE DEVELOPPEMENT DE L ENERGIE SOLAIRE POUR LA PRODUCTION DE L ELECTRICITE A LA STEG Rim BOUKHCHINA/DEP APPROCHE DE

Plus en détail

Mécanismes de financement de énergie en Algérie

Mécanismes de financement de énergie en Algérie Consultation sur l Consultation sur l Efficacit Efficacité Energétique au moyen orient et en Afrique du Nord tique au moyen orient et en Afrique du Nord «Efficacité énergétique : une réponse aux défis

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Marrouch BARHOUMI Chef de la Délégation Régionale de Sfax Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie, Tunisie marrouch.barhoumi@anme.nat.

Marrouch BARHOUMI Chef de la Délégation Régionale de Sfax Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie, Tunisie marrouch.barhoumi@anme.nat. Marrouch BARHOUMI Chef de la Délégation Régionale de Sfax Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie, Tunisie marrouch.barhoumi@anme.nat.tn marrouchbar@yahoo.fr Sfax, le 25 Février 2015 PLAN DE L EXPOSE

Plus en détail

Opportunité d investissement dans le secteur des ER et de l EE au Maroc

Opportunité d investissement dans le secteur des ER et de l EE au Maroc Opportunité d investissement dans le secteur des ER et de l EE au Maroc Mohamed EL Haouari Directeur du Pôle des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique ADEREE Contexte et conjoncture nationale

Plus en détail

Maîtrise de l Energie dans le secteur des Bâtiments en Tunisie Proposition de NAMA

Maîtrise de l Energie dans le secteur des Bâtiments en Tunisie Proposition de NAMA Maîtrise de l Energie dans le secteur des Bâtiments en Tunisie Proposition de NAMA Rym SAHLI Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie rymsahli@anme.nat.tn 17 Décembre 2013 Plan de la présentation

Plus en détail

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE Projet PROSOL ELEC février 2010 1 PRESENTATION DU PROJET PROSOL ELEC Introduction Le marché de l énergie solaire photovoltaïque

Plus en détail

Abdelkarim GHEZAL Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie

Abdelkarim GHEZAL Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie Abdelkarim GHEZAL Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie Principe du photovoltaïque Effet photovoltaïque: Conversion rayonnement solaire en énergie électrique Conversion directe de l énergie du

Plus en détail

Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique

Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et de l Efficacité Energétique LES ENERGIES RENOUVELABLES ET L EFFICACITE ENERGETIQUE AU CŒUR DE LA STRATEGIE ENERGETIQUE NATIONALE Hajjaji

Plus en détail

Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment

Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment Développement durable et villes chinoises: l efficacité énergétique dans le bâtiment Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment 5 e Symposium de Recherche Urbaine

Plus en détail

Promotion des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique

Promotion des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique Promotion des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique ENERGIE & BÂTIMENT Ali BEN HMID Expert Senior Tunis, le 24 Mai 2012 Seite 1 La GIZ en Tunisie Deutsche Gesellschaft für Internationale

Plus en détail

Sommaire. Les enjeux. Les engagements. Le constat énergétique. Efficacité du parc de bâtiments tertiaires. Le cadre réglementaire 12-04-2013

Sommaire. Les enjeux. Les engagements. Le constat énergétique. Efficacité du parc de bâtiments tertiaires. Le cadre réglementaire 12-04-2013 Sommaire Les enjeux Les engagements Le constat énergétique Efficacité du parc de bâtiments tertiaires Le cadre réglementaire test pied de page 2 bâtiment tertiaire- les enjeux Triple enjeux de la transition

Plus en détail

Tables des figures et des tableaux

Tables des figures et des tableaux Tables des figures et des tableaux 1. Table des figures Figure 1 : Priorités de la démarche négawatt... 7 Figure 2 : Démarche de modélisation du scénario négawatt 2011... 11 Figure 3 : Diagramme de Sankey

Plus en détail

Directives européennes en lien avec l efficacité énergétique

Directives européennes en lien avec l efficacité énergétique Directives européennes en lien avec l efficacité énergétique Le 12 juillet 2011 Ministère Ministère de l'écologie, de du du Développement durable, des des Transports et et du du Logement www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

L Afrique: un Gisement d Economie d Energie et d Exploitation des EnR

L Afrique: un Gisement d Economie d Energie et d Exploitation des EnR L Afrique: un Gisement d Economie d Energie et d Exploitation des EnR la demande mondiale en énergie primaire 4 DEMANDE MONDIALE EN ÉNERGIE PRIMAIRE PAR TYPE D ÉNERGIE (Source : AIE, 2012) 5 40% de la

Plus en détail

Conférence Nationale Villes et Energies Durables BILAN ET PROGRAMME NATIONAL D ÉFFICACITE ENERGETIQUE À L HORIZON 2030

Conférence Nationale Villes et Energies Durables BILAN ET PROGRAMME NATIONAL D ÉFFICACITE ENERGETIQUE À L HORIZON 2030 MINISTERE DE L ENERGIE Agence Nationale pour la Promotion et la Rationalisation de l Utilisation de l Energie Conférence Nationale Villes et Energies Durables BILAN ET PROGRAMME NATIONAL D ÉFFICACITE ENERGETIQUE

Plus en détail

Les certificats d économie d énergie

Les certificats d économie d énergie 7 ième ASSISES DE L ENERGIE Groupe 3 : Du discours à l action Atelier 10 : Quel sont les modes de financement à disposition? Exposé introductif Les certificats d économie d énergie Robert ANGIOLETTI ADEME/DERRME/DMS2E

Plus en détail

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 23.7.2014 COM(2014) 520 final ANNEXES 1 to 3 ANNEXES à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL L'efficacité énergétique: quelle contribution

Plus en détail

Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages

Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages Prix et incitations : les impacts sur les consommations d énergie des ménages François MOISAN Directeur exécutif de la stratégie et de la recherche Directeur scientifique ADEME Agence de l environnement

Plus en détail

Energie Durable pour Tous (SE4ALL) Agenda d Actions Sénégal

Energie Durable pour Tous (SE4ALL) Agenda d Actions Sénégal Energie Durable pour Tous (SE4ALL) Agenda d Actions Sénégal Statut: Draft Ibrahima NIANE, Directeur de l Electricité WWW.ECREEE.ORG Présentation Générale et Situation Energétique du Sénégal Présentation

Plus en détail

La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie

La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie Réunion du Group d'experts Intergouvernemental du Droit et de la Politique de la concurrence Genève, 17-19 juillet 2007 La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie Par Tunisie The views expressed

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

L efficacite e nerge tique

L efficacite e nerge tique L efficacite e nerge tique 1. Principes généraux Une mesure «d efficacité énergétique» désigne toute action mise en œuvre par un agent économique afin de limiter la consommation d énergie liée à un usage

Plus en détail

La transition énergétique en France et en Allemagne

La transition énergétique en France et en Allemagne La transition énergétique en France et en Allemagne Regards croisés sur les politiques nationales de transition énergétique Institute for Sustainable Development and International Relations 41 rue du Four

Plus en détail

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46 CAHORS 21 janvier 2010 DDT 46 Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments Introduction Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement

Plus en détail

UNITE POUR LA PROMOTION DES INVESTISSEMENTS TUNISIE LE SECTEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES EN TUNISIE

UNITE POUR LA PROMOTION DES INVESTISSEMENTS TUNISIE LE SECTEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES EN TUNISIE UNITE POUR LA PROMOTION DES INVESTISSEMENTS TUNISIE LE SECTEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES EN TUNISIE Avril 2002 1 2 Sommaire 1. INTRODUCTION...4 2. LE CADRE INSTITUTIONNEL DES ENRS EN TUNISIE...6 2.1 L

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Industrie. Horizon 2030

REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Industrie. Horizon 2030 REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Industrie Débat National Stratégie Energétique Horizon 2030 1 Plan 1- Historique de la Politique Energétique 2- Contexte Energétique Actuel 3- Impacts Economiques 4-Enjeux

Plus en détail

CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE. Journées techniques ADEME 4 Mai 2006

CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE. Journées techniques ADEME 4 Mai 2006 CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE Journées techniques ADEME 4 Mai 2006 CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE Etat des lieux Enjeux et objectifs Avantages techniques Avantages financiers CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE

Plus en détail

LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE DANS L IMMOBILIER. Présentation du 11 mars 2014 aux étudiants en BTS Professions Immobilières

LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE DANS L IMMOBILIER. Présentation du 11 mars 2014 aux étudiants en BTS Professions Immobilières LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE DANS L IMMOBILIER Présentation du 11 mars 2014 aux étudiants en BTS Professions Immobilières SOMMAIRE Le bâtiment et l énergie, un double enjeu L évolution et la valorisation

Plus en détail

Mardi de la DDT du 6 septembre 2011. La réglementation thermique 2012. change la construction!

Mardi de la DDT du 6 septembre 2011. La réglementation thermique 2012. change la construction! Mardi de la DDT du 6 septembre 2011 La réglementation thermique 2012 change la construction! Les objectifs de la réglementation thermique 2012 Objectif 1 : Réduire les consommations d énergie des bâtiments

Plus en détail

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE Projet PROSOL ELEC février 2010 1 PRESENTATION DU PROJET PROSOL ELEC Introduction Le marché de l énergie solaire photovoltaïque

Plus en détail

Perspectives d utilisation des carburants propres en Tunisie

Perspectives d utilisation des carburants propres en Tunisie Perspectives d utilisation des carburants propres en Tunisie Marzouki Abderrazak Direction Générale de l environnement et de la Qualité Vie Ministère de l Agriculture et de l Environnement Tunisie Atelier

Plus en détail

E. La situation institutionnelle de la maîtrise de l énergie au Maroc

E. La situation institutionnelle de la maîtrise de l énergie au Maroc VERSION PROVISOIRE Juin 2007 Maîtrise de l Energie : Institutions et Développement Blandine Antoine et Elodie Renaud E. La situation institutionnelle de la maîtrise de l énergie au Maroc Le secteur de

Plus en détail

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel 1 Contexte énergétique Les engagements nationaux et européens 2050 : Facteur 4 réduction par 4 des émissions des GES (Gaz à Effet de Serre)

Plus en détail

DOSSIER D INVESTISSEMENT D UN PROJET

DOSSIER D INVESTISSEMENT D UN PROJET DOSSIER D INVESTISSEMENT D UN PROJET D ECONOMIE D ENERGIE PLAN DU DOSSIER D INVESTISSEMENT 1 PROJET - Définition de l investissement - Evaluation des postes de coûts - Evaluation des postes de recettes/économies

Plus en détail

Financez vos investissements en énergies renouvelables! Me Jean-François Jaminet (The Legal Side) Imperia Automobiles 10 mai 2011

Financez vos investissements en énergies renouvelables! Me Jean-François Jaminet (The Legal Side) Imperia Automobiles 10 mai 2011 Financez vos investissements en énergies renouvelables! Me Jean-François Jaminet (The Legal Side) Imperia Automobiles 10 mai 2011 Contexte Augmentation des besoins énergétiques Incertitudes sur l approvisionnement

Plus en détail

Mise en place d une réglementation thermique dans le bâtiment Impacts socio-économiques de la réglementation thermique

Mise en place d une réglementation thermique dans le bâtiment Impacts socio-économiques de la réglementation thermique Coopération Technique Allemande Mise en place d une réglementation thermique dans le bâtiment Impacts socio-économiques de la réglementation thermique Concertation nationale 12 avril 2011 Rafik Missaoui,

Plus en détail

STRATEGIE NATIONALE DE MAÎTRISE DE L ENERGIE. Objectifs, moyens et enjeux

STRATEGIE NATIONALE DE MAÎTRISE DE L ENERGIE. Objectifs, moyens et enjeux République Tunisienne Ministère de l Industrie, de l Energie et des Mines Agence Nationale pour la Maîtrise de l Energie STRATEGIE NATIONALE DE MAÎTRISE DE L ENERGIE Objectifs, moyens et enjeux Juin 2014

Plus en détail

Dix ans de consommation d énergie dans le secteur tertiaire

Dix ans de consommation d énergie dans le secteur tertiaire COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 369 Novembre 2012 Dix ans de consommation d énergie dans le secteur tertiaire OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE La consommation d énergie du secteur tertiaire

Plus en détail

Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire

Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire Stéphane COUSIN CIBE 5 mars 2015 Salon ENR / Be Positive Lyon Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire I. Atouts

Plus en détail

CONSOMMATION ENERGETIQUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS «BILAN ET PERSPECTIVES»

CONSOMMATION ENERGETIQUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS «BILAN ET PERSPECTIVES» MINISTERE DE L ENERGIE AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION ET LA RATIONALISATION DE L UTILISATION DE L ENERGIE Séminaire sur l'efficacité énergétique dans le transport «Promotion des Carburants Propres»

Plus en détail

Ministère de l Industrie, de l Energie et des Mines. Bilan des premiers 100 jours - Conférence de Presse

Ministère de l Industrie, de l Energie et des Mines. Bilan des premiers 100 jours - Conférence de Presse Bilan des premiers 100 jours - Conférence de Presse Siège du Ministère le 22 Mai 2014 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Principaux objectifs et priorités du ministère pour l année 2014... 3 3. Bilan des

Plus en détail

SITUATION ENERGETIQE AU MAROC

SITUATION ENERGETIQE AU MAROC SITUATION ENERGETIQE AU MAROC ECOMAT- ECOMEC 2010 Matériaux & Énergies Du 11 au 15 mai 2010 à BOUZNIKA Mohammed HMAMOUCHI PLAN Contexte Mondial Politiques Énergétiques Le contexte marocain Axes de réflexion

Plus en détail

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie 28/03/2014 1 FEDER 2014-2020 28/03/2014 2 FEDER 2014-2020 Axe 5 «Soutenir

Plus en détail

La stratégie française de. et du parc immobilier public

La stratégie française de. et du parc immobilier public La stratégie française de rénovation Titre de l habitat et du parc immobilier public Georges Debiesse Conseil général de l environnement et du développement durable Historique 2005 : loi POPE, objectif

Plus en détail

Présentation par. Nicole Fontaine ministre déléguée à l Industrie

Présentation par. Nicole Fontaine ministre déléguée à l Industrie Présentation par Nicole Fontaine ministre déléguée à l Industrie 7 N O V E M B R E 2 0 0 3 73 QUATRIEME PARTIE : Fiches explicatives des mesures proposées 74 Maîtrise de l énergie I. La situation en France

Plus en détail

Energies renouvelables et économies d'énergie crédit d'impôt : un sacré coup de pouce

Energies renouvelables et économies d'énergie crédit d'impôt : un sacré coup de pouce Energies renouvelables et économies d'énergie crédit d'impôt : un sacré coup de pouce Paris, le 5 janvier 2005 Annoncées dans le Plan Climat en juillet 2004, les mesures fiscales en faveur des énergies

Plus en détail

Congrès national des énergies renouvelables & de l'efficacité énergétique organisé par l'aee Mettre en place la transition énergétique

Congrès national des énergies renouvelables & de l'efficacité énergétique organisé par l'aee Mettre en place la transition énergétique Congrès national des énergies renouvelables & de l'efficacité énergétique organisé par l'aee Mettre en place la transition énergétique Olivier Epelly, directeur,, GE Soleure, le 14 novembre 2013 12.11.13

Plus en détail

De «l'opmde» à «Vir volt-ma-maison»

De «l'opmde» à «Vir volt-ma-maison» De «l'opmde» à «Vir volt-ma-maison» La péninsule électrique bretonne Les partenaires : Vir volt : une opération pilote de MDE sur le Pays de Saint-Brieuc Objectifs : Economiser 78 GWh / an d électricité

Plus en détail

Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable

Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable Thomas Muller, Gaz de France Réseau Distribution Le 12 septembre 2007 Bâtiment et développement

Plus en détail

AfricaSolar 2015 Le marché solaire en Afrique, atouts et faiblesses. du 25 au 27 Juin 2015 Ouagadougou Burkina Faso

AfricaSolar 2015 Le marché solaire en Afrique, atouts et faiblesses. du 25 au 27 Juin 2015 Ouagadougou Burkina Faso AfricaSolar 2015 Le marché solaire en Afrique, atouts et faiblesses du 25 au 27 Juin 2015 Ouagadougou Burkina Faso 1 l Efficacité Energétique & le Solaire pour un Développement Durable de l Afrique Tahar

Plus en détail

SYNTHESE 08 Novembre 2012

SYNTHESE 08 Novembre 2012 SYNTHESE 08 Novembre 2012 Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050 Synthèse - 08/11/2012 2 Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050 Synthèse

Plus en détail

Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments

Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Comité consultatif sur la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Révision de la réglementation en efficacité énergétique des bâtiments Colloque BOMA Québec présenté par Mario Canuel, TP

Plus en détail

La maîtrise de l énergie en Tunisie. Présenté par : Rafik MISSAOUI, Alcor

La maîtrise de l énergie en Tunisie. Présenté par : Rafik MISSAOUI, Alcor La maîtrise de l énergie en Tunisie Présenté par : Rafik MISSAOUI, Alcor Plan de la présentation Le cadre institutionnel Les dispositions réglementaires Le cadre incitatif Les instruments de l offre de

Plus en détail

La filière bois-énergie en Rhône-Alpes

La filière bois-énergie en Rhône-Alpes DR CIBE Rencontre Animateurs La filière bois-énergie en Rhône-Alpes R.Vezin DR 15 novembre 2012 Dominique Jacques Rhônalpénergie-Environnement Accompagnement et mise en œuvre de programmes ou d actions

Plus en détail

Support : «maison» L isolation des bâtiments RT 2012. 1- Introduction et problématique. 2- Les chiffres clés

Support : «maison» L isolation des bâtiments RT 2012. 1- Introduction et problématique. 2- Les chiffres clés L isolation des bâtiments RT 2012 Support : «maison» Manipulations TD Evaluation Durée : 2h Compétences à acquérir A- Analyser B- Modéliser C- Expérimenter D- Communiquer A1 A2 A3 B1 B2 B3 B4 C1 C2 D1

Plus en détail

Certificats d économies d énergie cedric.sous@ademe.fr. 1. Présentation des actions complexes 2. Stratégie des obligés 3.

Certificats d économies d énergie cedric.sous@ademe.fr. 1. Présentation des actions complexes 2. Stratégie des obligés 3. Certificats d économies d énergie cedric.sous@ademe.fr 1. Présentation des actions complexes 2. Stratégie des obligés 3. Mise en garde Les actions complexes : - sommes d actions standards, - autres opérations.

Plus en détail

Révolutionnons l accès à la géothermie

Révolutionnons l accès à la géothermie Révolutionnons l accès à la Marmott Énergies Bénéfices de ce nouveau modèle d affaires sur la réduction des GES et des litres de mazout consommés sur l ile de Montréal Les énergies fossiles dans le chauffage

Plus en détail

Besoin d approfondissement des méthodologies d évaluation Le cas de la voiture électrique

Besoin d approfondissement des méthodologies d évaluation Le cas de la voiture électrique Besoin d approfondissement des méthodologies d évaluation Le cas de la voiture électrique Fabien Leurent, Elisabeth Windisch Laboratoire Ville Mobilité Transport (LVMT) Ecole des Ponts, ParisTech Journée

Plus en détail

Conférence de presse

Conférence de presse Conférence de presse PRIMe Cool : Nouvelles aides financières pour les appareils électroménagers réfrigérants à basse consommation d énergie (A++) Bonus CAR-e : Extension du régime d aides financières

Plus en détail

Les Français et l énergie

Les Français et l énergie Les Français et l énergie Ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie novembre 2005 Note méthodologique Etude réalisée pour :Le Ministère de l Economie, des Finances et de l Industrie par l

Plus en détail

Les cogénérations en Ile-de-France

Les cogénérations en Ile-de-France Les cogénérations en Ile-de-France Hélène SANCHEZ Direction Régionale et Interdépartementale de l Environnement et de l Énergie (DRIEE) Service Energie Climat Véhicules Colloque ATEE/AFG/APC/AICVF/ARENE

Plus en détail

ETAT DES LIEUX ET ENJEUX DE L EFFICACITE ENERGETIQUE AU CAMEROUN

ETAT DES LIEUX ET ENJEUX DE L EFFICACITE ENERGETIQUE AU CAMEROUN REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix-Travail-Patrie REPUBLIC OF CAMEROON Peace-Work-Fatherland ATELIER REGIONAL SUR LE CLIMAT ET L ENERGIE EN AFRIQUE CENTRALE Yaoundé du 22 au 24 juillet 2014 ETAT DES LIEUX ET

Plus en détail

Les certificats d économie d énergie. Hervé LEFEBVRE Département des Marchés et Services d Efficacité Energétique ADEME 8 juin 2005 POURQUOI?

Les certificats d économie d énergie. Hervé LEFEBVRE Département des Marchés et Services d Efficacité Energétique ADEME 8 juin 2005 POURQUOI? Les certificats d économie d énergie Hervé LEFEBVRE Département des Marchés et Services d Efficacité Energétique ADEME 8 juin 2005 1 POURQUOI? Contexte général de renforcement de la politique de maîtrise

Plus en détail

Fonds chaleur renouvelable de l ADEME. Florence MORIN ADEME Franche-Comté

Fonds chaleur renouvelable de l ADEME. Florence MORIN ADEME Franche-Comté Fonds chaleur renouvelable de l ADEME Florence MORIN ADEME Franche-Comté LE FONDS CHALEUR DÉFINITION 2 Le Fonds Chaleur est un engagement majeur du Grenelle de l environnement et l une des 50 mesures pour

Plus en détail

«Efficacité Energétique» Agir maintenant, pourquoi!

«Efficacité Energétique» Agir maintenant, pourquoi! «Efficacité Energétique» Agir maintenant, pourquoi! Vos enjeux Valoriser le patrimoine Rechercher un équilibre budgétaire Respecter le Grenelle Les obligations des copropriétés dans le cadre du Grenelle

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

entreprises de la zone industriel Jemmel-Zeramdine, soient BAMI, PROSAMI, BLC, Céramique du centre, Briqueterie Jemmel et la Céramique.

entreprises de la zone industriel Jemmel-Zeramdine, soient BAMI, PROSAMI, BLC, Céramique du centre, Briqueterie Jemmel et la Céramique. Projet de substitution de produits pétroliers par le gaz naturel dans la zone industrielle de Jemmel-Zeramdine [Nom de l'institution/opérateur soumettant le projet]: STEG mandatée par six (6) entreprises

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Présenté par: Catherine-Anne Renaud, ing., CEM Associée écologique LEED Vice-présidente R+O Énergie Plan de la présentation 1. Mise en contexte

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LE CONTEXTE Un marché de l énergie fortement questionné Un marché de l énergie durablement haussier qui entraîne une perception nouvelle de l énergie l énergie est

Plus en détail

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau Eau et énergie Énergie et CO2 PLAN Changement climatique Un scénario alternatif est possible L Union Pour la Méditerranée Le Plan Solaire pour la Méditerranée IMEDER Beyrouth, Forum de l Energie, 30 septembre-1

Plus en détail

ENERGIE. Ministère de l Energie. par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité

ENERGIE. Ministère de l Energie. par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité République du Sénégal Un peuple Un but Une foi - - - - - - - - - - - Ministère de l Energie ENERGIE par Mr. Ibrahima NIANE Directeur de l Electricité Dakar, le 10 mars 2014 CONTEXTE Important retard d

Plus en détail

Autoconsommation d énergie photovoltaïque

Autoconsommation d énergie photovoltaïque Autoconsommation d énergie photovoltaïque Principe et intérêt de l autoconsommation de l électricité photovoltaïque Atelier technique PV-NET Mardi 3 décembre 2013 Marc Niell Ingénieur chargé d affaires

Plus en détail

Plan Solaire Méditerranéen : Le financement de projets novateurs

Plan Solaire Méditerranéen : Le financement de projets novateurs Conférence sur le plan solaire méditerranéen Paris, 22 novembre 2008 Plan Solaire Méditerranéen : Le financement de projets novateurs Etienne VIARD Directeur Département Méditerranée et Moyen Orient AFD,

Plus en détail

EnR : les grands objectifs

EnR : les grands objectifs Les Energies Renouvelables Enjeux Pour le secteur du bâtiment à l horizon 2010 Virginie Schwarz Directrice Energie Air Bruit ADEME EnR : les grands objectifs Le Livre Blanc sur les énergies (septembre

Plus en détail

MISSION D EVALUATION FINALE DU PROJET RENFORCEMENT DES CAPACITES DES TASK-FORCES (IGCE & COGENERATION)

MISSION D EVALUATION FINALE DU PROJET RENFORCEMENT DES CAPACITES DES TASK-FORCES (IGCE & COGENERATION) MINISTERE DE L INDUSTRIE ET DE LA TECHNOLOGIE MISSION D EVALUATION FINALE DU PROJET RENFORCEMENT DES CAPACITES DES TASK-FORCES (IGCE & COGENERATION) POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE DE MAITRISE DE

Plus en détail

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL DE QUINT-FONSEGRIVES. PREMIERE ACTION : Rénovation énergétique de l'école élémentaire

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL DE QUINT-FONSEGRIVES. PREMIERE ACTION : Rénovation énergétique de l'école élémentaire PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL DE QUINT-FONSEGRIVES PREMIERE ACTION : Rénovation énergétique de l'école élémentaire Rappel du contexte Adoption d un Plan Climat Energie Territorial en Conseil municipal

Plus en détail

Energie, changement climatique et bâtiment en Méditerranée

Energie, changement climatique et bâtiment en Méditerranée Energie, changement climatique et bâtiment en Méditerranée Cas de la Tunisie Rafik Missaoui Plan Bleu Centre d'activités Régionales PNUE/PAM Sophia Antipolis Juin 2010 Rapport réalisé sous la direction

Plus en détail