RIFA-Plongée Capacité N 6

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RIFA-Plongée Capacité N 6"

Transcription

1 RIFA-Plongée Capacité N 6 Mise en œuvre des techniques adaptées à l état de la victime Réactions et Intervention Face à l Accident de Plongée

2 Mise en œuvre des techniques adaptées à l état de la victime Objectifs: Respecter les recommandations de la Commission Médicale et de Prévention Nationale en matière d accident de plongée. Capacité à utiliser le matériel. Adapter les gestes à l état de la victime. Surveillance de la victime et de l évolution de son état.

3 Connaître et appliquer les recommandations de la Commission Médicale et de Prévention Nationale en matière d accident de plongée. Oxygène: Administration continue d oxygène pur, 15 litres/minute dans le but d obtenir une concentration d oxygène dans l air proche de 100%. Nécessite un ballon réservoir: soit sur le masque à haute concentration, soit sur le Ballon Autoremplisseur à Valve Unidirectionnelle (BAVU). Réhydratation: Réhydratation orale adaptée. En l absence de noyade, si la victime est consciente et en l absence de vomissement. La réhydratation orale est conduite selon la sensation de soif du patient avec de l eau plate (sur la base d un litre en une heure). Pas de boisson sucrée. Aspirine: Proposer de l aspirine en poudre diluée dans un verre d eau plate: 500 mg maxi en une prise par 24H. Victime consciente et consentante, en l absence d allergie connue et en l absence de vomissements. Connaître les conditionnements d aspirine et l existence possible de contre-indications. Evacuation: Alerter les services spécialisés pour une prise en charge de la victime vers un centre hyperbare. En maintenant l administration continue d oxygène jusqu à l arrivée dans le centre spécialisé.

4 Connaître et utiliser le matériel Oxygénothérapie Recommandations sur le matériel à mettre en place La Bouteille d Oxygène (Obligatoire) L Insufflateur Manuel (Obligatoire) Le Masque à haute Concentration (Fortement Conseillé) L Aspirateur de Mucosité (Fortement Conseillé) La Canule Oro-Pharyngée (Facultatif) Le DéfibrillateurAutomatique Externe (Facultatif, mais Conseillé)

5 Connaître et utiliser le matériel Oxygénothérapie Mise en œuvre de l ensemble d administration d oxygène LA BOUTEILLE D OXYGENE Capot Détendeur débitmètre Poignée Corps de la bouteille

6 Connaître et utiliser le matériel Oxygénothérapie Mise en œuvre de l ensemble d administration d oxygène LA BOUTEILLE D OXYGENE Autres modèles Consignes de sécurité: Pas de flamme. Pas de source d élévation de température Pas de corps gras ou de matériaux inflammables. Pas de chocs. Utilisation: Toujours utiliser le masque ou le ballon avec réservoir pour obtenir une concentration proche de 100%. Autonomie: Environ 1 heure à 15l/mn pour une bouteille de 5 litres à 200 bars.

7 Valve en «T» unidirectionnelle RIFA-Plongée Capacité N 6 Connaître et utiliser le matériel Oxygénothérapie Mise en œuvre de l ensemble d administration d oxygène Le Ballon Auto-remplisseur à Valve Unidirectionnelle (B.A.V.U.) Ballon Auto-remplisseur (vol. 1,5 l.) Masque Valve anti-retour Tubulure de raccordement Réservoir d O2 (99% d O2 à 15 l./mn)

8 BAVU Enfant RIFA-Plongée Capacité N 6 Connaître et utiliser le matériel Oxygénothérapie Mise en œuvre de l ensemble d administration d oxygène Le Ballon Auto-remplisseur à Valve Unidirectionnelle (B.A.V.U.) Ventilation par INSUFFLATION, si la ventilation est absente ou insuffisante < 6 mouvements / mn BAVU Nourrisson (Méthode orale (bouche à bouche) uniquement si secouriste seul sans matériel) PRINCIPE D ADMINISTRATION Autres modèles

9 Connaître et utiliser le matériel Oxygénothérapie Mise en œuvre de l ensemble d administration d oxygène Masques à Haute concentration Autres moyens d administration Ventilation par INHALATION, si la ventilation est suffisante > 6 mouvements / mn + P.L.S. si inconscience. L insufflateur manuel équipé de son ballon réserve d O2 est également utilisable. Lunettes

10 Connaître et utiliser le matériel Oxygénothérapie Mise en œuvre de l ensemble d administration d oxygène L Aspirateur de mucosités Indication: Vomissement. Vomissures visibles dans la bouche lors du bilan. Ventilation bruyante d une victime inconsciente. Insufflation bruyante. Mise en œuvre: Victime inconsciente qui respire mise en PLS avant l aspiration. Aspiration de 10 secondes (adulte) 5 secondes (enfant). Réanimation Cardio-pulmonaire (RCP): Toutes les 2 mn durant les compressions (si nécessaire) Débris importants retirés avec deux doigts en crochets. Attention de ne pas blesser la victime.

11 Connaître et utiliser le matériel Oxygénothérapie Mise en œuvre de l ensemble d administration d oxygène La Canule Oro-Pharyngée Indication: Maintien de la liberté des voies aériennes supérieures en présence d'un arrêt ventilatoire ou cardio-ventilatoire. La canule oro-pharyngée de type Guedel permet de maintenir la bouche de la victime légèrement ouverte, de plaquer la base de la langue contre le plancher de la bouche et de dégager le pharynx et l'entrée du larynx.

12 La Réanimation Cardio-Pulmonaire (R.C.P.) Conduite à tenir Pour deux secouristes avec matériel sur victime adulte Indication: Dés lors que l absence de ventilation est constatée, en présence de gasps agoniques, ou en cas de doute, il convient de démarrer la Réanimation Cardio-Pulmonaire (R.C.P.) Mise en œuvre: BAVU (débit à 15l/mn) Possibilité de remplacer le secouriste aux compressions tous les 5 cycles (2 minutes) au moment de la recherche de pouls. Réalisation: Noyade: 5 insufflations -> 5 cycles de 30/2 -> Contrôle du pouls: Pouls absent -> RCP (5 cycles), Pouls présent-> Contrôle ventilation (>6 mvts / mn, ample, régulière), Respiration insuffisante -> 10 à 12 insufflations (1mn) puis contrôle, Pouls + respiration correctes -> PLS + surveillance.

13 Enfant: Avant la puberté RIFA-Plongée Capacité N 6 La Réanimation Cardio-Pulmonaire (R.C.P.) Conduite à tenir R.C.P. chez l Enfant (Jeune Plongeur) Mise en œuvre: BAVU (débit à 9l/mn) Possibilité de remplacer le secouriste aux compressions tous les 5 cycles (2 minutes) au moment de la recherche de pouls. Réalisation à deux secouristes: Noyade: 5 insufflations -> 5 cycles de 30/2 -> Contrôle du pouls: Pouls absent -> RCP (5 cycles), Pouls présent-> Contrôle ventilation (>6 mvts / mn, ample, régulière), Respiration insuffisante -> 8 à 10 insufflations (1mn) puis contrôle, Pouls + respiration correctes -> PLS + surveillance. Réalisation secouriste seul: Noyade: 5 insufflations -> 5 cycles de 15/2 -> Contrôle du pouls: Puis Idem qu à 2 secouristes

14 Enfant: Avant la puberté RIFA-Plongée Capacité N 6 La Défibrillation Cardiaque D.E.A. Défibrillateur Entièrement Automatisé Mise en œuvre: BAVU (débit à 9l/mn) Possibilité de remplacer le secouriste aux compressions tous les 5 cycles (2 minutes) au moment de la recherche de pouls. Réalisation à deux secouristes: Noyade: 5 insufflations -> 5 cycles de 30/2 -> Contrôle du pouls: Pouls absent -> RCP (5 cycles), Pouls présent-> Contrôle ventilation (>6 mvts / mn, ample, régulière), Respiration insuffisante -> 8 à 10 insufflations (1mn) puis contrôle, Pouls + respiration correctes -> PLS + surveillance. Réalisation secouriste seul: Noyade: 5 insufflations -> 5 cycles de 15/2 -> Contrôle du pouls: Puis Idem qu à 2 secouristes

15 La Défibrillation Cardiaque D.A.E. Défibrillation Automatisée Externe La défibrillation Automatisée Externe se réalise avec: Un Défibrillateur Semi Automatique (D.S.A.) -> (Equipes de Secours) Un Défibrillateur Entièrement Automatisé (D.E.A.) -> (Tout public) Indications: Victime Inconsciente en Arrêt Cardio-Respiratoire (ACR) Mise en œuvre: Pose du D.A.E. (D.E.A. ou D.S.A.) dès que possible chez l adulte, chez qui l arrêt cardiaque est l accident initial. Après 5 cycles de RCP, chez l enfant, le noyé, ou chez l adulte victime d un arrêt cardiaque consécutif à un arrêt ventilatoire.

16 VIE RIFA-Plongée Capacité N 6 Mise en œuvre des techniques adaptées à l état de la victime Efficacité de la Chaîne de Survie 10% /mn 10% /mn TEMPS

17 VIE RIFA-Plongée Capacité N 6 Mise en œuvre des techniques adaptées à l état de la victime Efficacité de la Chaîne de Survie ALERTE DÉFIBRILLATION PRÉCOCE R.C.P. PRÉCOCE PRÉCOCE SECOURS MEDICALISÉS TEMPS

18 Mise en œuvre des techniques adaptées à l état de la victime Efficacité de la Chaîne de Survie Arrêt circulatoire 4 min 8 min 12 min ALERTE PRÉCOCE 0% 4% ALERTE PRÉCOCE DÉFIBRILLATION TARDIVE ALERTE PRÉCOCE ALERTE PRÉCOCE RCP PRÉCOCE RCP PRÉCOCE DÉFIBRILLATION PRÉCOCE DÉFIBRILLATION TARDIVE 12% 40%

19 Module suivant: RIFA-Plongée Capacité N 6-(2) Les Détresses Evidentes Support de Formation RIFA-P rgkkn BNIS-DDSC N Mars 2015

EXIGIBILITÉ Ajout dans le tableau d une ligne concernant le plongeur niveau 5 : RIFAP obligatoire

EXIGIBILITÉ Ajout dans le tableau d une ligne concernant le plongeur niveau 5 : RIFAP obligatoire ERRATUM Synthèse des modifications intégrées dans la 2 ème édition du Carnet RIFAP FFESSM Attention : sont présentées dans cet erratum uniquement les parties de textes ayant fait l objet d une modification

Plus en détail

OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS

OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS Préambule: rôle du secouriste niveau 2 Les détresses respiratoires 1-1- Rôle de la ventilation 1-2- Anatomie 1-3- Principales causes des détresses respiratoires

Plus en détail

REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE. Symposium Respiratoire d Aquitaine 2015 Mme Brethes IADE - Formateur Protection Civile

REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE. Symposium Respiratoire d Aquitaine 2015 Mme Brethes IADE - Formateur Protection Civile REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE Symposium Respiratoire d Aquitaine 2015 Mme Brethes IADE - Formateur Protection Civile 1 ARRÊT CARDIO-RESPIRATOIRE L arrêt cardiaque peut être d origine cardiaque ou secondaire

Plus en détail

PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1

PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 PSE1 Premiers Secours en Equipe Niveau 1 Objectif : La formation a pour objet l'acquisition des connaissances nécessaires à la bonne exécution des gestes de secours seul ou au côté d'un équipier secouriste,

Plus en détail

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1 PARTIE 8 L ARRÊT CARDIAQUE 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable de prendre en charge, seul ou au côté d un équipier secouriste, avec ou sans matériel minimum de premiers secours, une

Plus en détail

D. A. E. Défibrillateur Automatisé Externe. Med-Cdt Yann Coulon 1

D. A. E. Défibrillateur Automatisé Externe. Med-Cdt Yann Coulon 1 D. A. E Défibrillateur Automatisé Externe Med-Cdt Yann Coulon 1 DSA : Défibrillateur Semi Automatique DEA : Défibrillateur Entièrement Automatique Med-Cdt Yann Coulon 2 Décret 98-239 du 27 Mars 1998 :

Plus en détail

Le R.I.F.A.P. Merci à tous les sites évoquant le secourisme et la plongée dont j ai utilisé les contenus plus. .mais j espère pour une bonne cause!

Le R.I.F.A.P. Merci à tous les sites évoquant le secourisme et la plongée dont j ai utilisé les contenus plus. .mais j espère pour une bonne cause! Le R.I.F.A.P. Merci à tous les sites évoquant le secourisme et la plongée dont j ai utilisé les contenus plus intéressants les uns que les autres..mais j espère pour une bonne cause! --- Un remerciement

Plus en détail

RIFAP SECOURS AVEC MATERIEL L OXYGENOTHERAPIE A.TRISTANI MF

RIFAP SECOURS AVEC MATERIEL L OXYGENOTHERAPIE A.TRISTANI MF RIFAP SECOURS AVEC MATERIEL L OXYGENOTHERAPIE A.TRISTANI MF1 16568 MISE EN ŒUVRE DES TECHNIQUES Recommandations de la Commission Médicale de Prévention Nationale! Ranimation cardio-pulmonaire RCP! Inhalation

Plus en détail

Formation à l utilisation du défibrillateur semi-automatique (DSA)

Formation à l utilisation du défibrillateur semi-automatique (DSA) Formation à l utilisation du défibrillateur semi-automatique (DSA) Que devons nous savoir? Utiliser en toute sécurité un défibrillateur semi-automatique au cours de la réanimation cardio-pulmonaire Durée

Plus en détail

FORMATION À LA DÉFIBRILLATION DSA - DEA

FORMATION À LA DÉFIBRILLATION DSA - DEA FORMATION À LA DÉFIBRILLATION DSA - DEA Durée : 4h Personnels concernés : Tout le personnel volontaire. Formation au secourisme PROGRAMME DE LA FORMATION 1 re partie : Qu est ce que la fibrillation? Objectifs

Plus en détail

TITRE La défibrillation automatisé. l Utilisation d un Défibrillateur Semi Automatique

TITRE La défibrillation automatisé. l Utilisation d un Défibrillateur Semi Automatique TITRE La défibrillation automatisé l Utilisation d un Défibrillateur Semi Automatique TITRE La défibrillation automatisé Plan d intervention Objectif La réglementation La chaîne de secours Objectif général

Plus en détail

ANIMER L APPRENTISSAGE DES TECHNIQUES D OXYGENOTHERAPIE RANIMATION

ANIMER L APPRENTISSAGE DES TECHNIQUES D OXYGENOTHERAPIE RANIMATION ANIMER L APPRENTISSAGE DES TECHNIQUES D OXYGENOTHERAPIE RANIMATION Créée en 1948, la FFESSM est membre fondateur de la confédération mondiale des activités subaquatiques Déroulement de la journée Matin

Plus en détail

Formation à l'utilisation du défibrillateur semi-automatique

Formation à l'utilisation du défibrillateur semi-automatique Formation à l'utilisation du défibrillateur semi-automatique Grilles d'évaluation Conformes au Guide national de référence GRILLE D'ÉVALUATION FORMATIVE DSA FE1 - RCP de base en équipe (sans DSA) Situation

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L ARRET CARDIO-CIRCULATOIRE (ACR) INTRA HOSPITALIER

PRISE EN CHARGE DE L ARRET CARDIO-CIRCULATOIRE (ACR) INTRA HOSPITALIER PRISE EN CHARGE DE L ARRET CARDIO-CIRCULATOIRE (ACR) INTRA HOSPITALIER 1 : Introduction Le pronostic de l Arrêt Cardio-Respiratoire (ACR) est conditionné par la vitesse à laquelle l alerte est donnée,

Plus en détail

L ARRET CARDIAQUE. Dr MAITRE Département de médecine d urgence CESU 45

L ARRET CARDIAQUE. Dr MAITRE Département de médecine d urgence CESU 45 L ARRET CARDIAQUE Dr MAITRE Département de médecine d urgence CESU 45 INTRODUCTION On ne peut pas faire face à une situation que l on n a pas correctement évaluée L approche du malade en situation d urgence

Plus en détail

LES MANIPULATEURS FACE A LA DETRESSE VITALE DU PATIENT EN RADIOLOGIE. Catherine BOUGAUD Manipulatrice Formatrice DSA CH Louis Pasteur de DOLE

LES MANIPULATEURS FACE A LA DETRESSE VITALE DU PATIENT EN RADIOLOGIE. Catherine BOUGAUD Manipulatrice Formatrice DSA CH Louis Pasteur de DOLE LES MANIPULATEURS FACE A LA DETRESSE VITALE DU PATIENT EN RADIOLOGIE Catherine BOUGAUD Manipulatrice Formatrice DSA CH Louis Pasteur de DOLE FACE A L URGENCE VITALE «FAIRE VITE» «FAIRE BIEN» Les bons gestes

Plus en détail

Noyade. Rémy HELLER MF2

Noyade. Rémy HELLER MF2 Noyade Rémy HELLER MF2 12 février 2014 Plan Définition Mécanismes Classification CAT Prévention Définition La noyade est une asphyxie aiguë consécutive à l irruption de liquide dans l arbre respiratoire

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

Introduction. La Séquence

Introduction. La Séquence Recommandations du Conseil Belge de Réanimation (BRC) pour la Réanimation Cardio-Pulmonaire et la Défibrillation Externe Automatisée par les premiers intervenants formés aux techniques de l Aide Médicale

Plus en détail

La chaîne de survie résume les étapes qui conditionnent la survie à l arrêt cardio-respiratoire

La chaîne de survie résume les étapes qui conditionnent la survie à l arrêt cardio-respiratoire Grâce au don du Rotary Club de Pont sur Yonne (http://www.rotary-pont-sur-yonne.com/), la commune dispose d un défibrillateur entièrement automatisé (DEA), en libre accès au magasin petit casino VIVAL,

Plus en détail

RE-ACTUALISATION DES CONNAISSANCES SUR LA BONNE GESTION DES ACCIDENTS DE PLONGEE EN APNEE

RE-ACTUALISATION DES CONNAISSANCES SUR LA BONNE GESTION DES ACCIDENTS DE PLONGEE EN APNEE RE-ACTUALISATION DES CONNAISSANCES SUR LA BONNE GESTION DES ACCIDENTS DE PLONGEE EN APNEE Docteur Pierre Dusein Plongeur, Médecin du Sport, Médecin Fédéral FFESSM Conflans-Ste-Honorine, RIFA Apnée; décembre

Plus en détail

Appel au secours. Gestes de secours Chapitre 5. Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire

Appel au secours. Gestes de secours Chapitre 5. Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire Gestes de secours Chapitre 5 Appel au secours Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire Ce qu il ne faut pas faire Utiliser les signes conventionnels Choisir un endroit dégagé pour être repéré.

Plus en détail

CHAPITRE 9 L ARRET CARDIAQUE (LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE ET LA NOYADE)

CHAPITRE 9 L ARRET CARDIAQUE (LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE ET LA NOYADE) CHAPITRE 9 L ARRET CARDIAQUE Supprimé : O- RESPIRATOIRE (LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE ET LA NOYADE) Objectifs Décrire et expliquer les différents maillons de la chaîne de survie. Utiliser un défibrillateur

Plus en détail

ARRET CARDIO RESPIRATOIRE. C.PERRIN SAMU06 CHU NICE Janvier 2007

ARRET CARDIO RESPIRATOIRE. C.PERRIN SAMU06 CHU NICE Janvier 2007 ARRET CARDIO RESPIRATOIRE C.PERRIN SAMU06 CHU NICE Janvier 2007 Introduction 50 à 60 000 morts subites en France par an 3 % de survie sans séquelle Survie dépend de la rapidité d une RACS, elle même dépendante

Plus en détail

Réanimation de l arrêt cardiorespiratoire chez l enfant

Réanimation de l arrêt cardiorespiratoire chez l enfant Réanimation de l arrêt cardiorespiratoire chez l enfant Définition : Inconscient Sans mouvements respiratoires = ACR RCP I. RÉANIMATION CARDIO-RESPIRATOIRE ÉLÉMENTAIRE Débuter réanimation cardio-pulmonaire

Plus en détail

L ARRÊT CARDIAQUE. ACR et RCP. «Rappels et nouvelles recommandations»

L ARRÊT CARDIAQUE. ACR et RCP. «Rappels et nouvelles recommandations» L ARRÊT CARDIAQUE ACR et RCP «Rappels et nouvelles recommandations» Dr L.Nivet - Formation Continue Secouristes 2006 Synthèse des nouvelles recommandations : Dr T.Sécheresse - SAMU 73 Arrêt Cardio-Circulatoire

Plus en détail

La Défibrillation Automatisée Externe HOPITAL SOULTZ-ENSISHEIM

La Défibrillation Automatisée Externe HOPITAL SOULTZ-ENSISHEIM La Défibrillation Automatisée Externe HOPITAL SOULTZ-ENSISHEIM 2009 1. La Défibrillation Automatisée Externe 1. 1. Définition : Défibrillation automatisée consiste à faire traverser le cœur en arrêt circulatoire

Plus en détail

Notion de l urgence vitale défaillance d une fonction vitale qui entraine rapidement la mort Objectif du chariot d urgence Disponibilité immédiate

Notion de l urgence vitale défaillance d une fonction vitale qui entraine rapidement la mort Objectif du chariot d urgence Disponibilité immédiate Notion de l urgence vitale défaillance d une fonction vitale qui entraine rapidement la mort Objectif du chariot d urgence Disponibilité immédiate des médicaments et matériels nécessaires au traitement

Plus en détail

Le premier et le seul Défibrillateur Entièrement Automatique équipé d une réelle assistance au massage cardiaque Intègre la technologie Un Défibrillateur Automatisé Externe (DAE) 100% utile. En cas

Plus en détail

Prise en Charge de l Arrêt Cardiaque

Prise en Charge de l Arrêt Cardiaque Prise en Charge de l Arrêt Cardiaque U.F.R Médecine 51, rue Cognacq-Jay 51100 Reims Tel. 03 26 78 70 30, aleon@chu-reims.fr clepouse@chu-reims.fr, pgallet@chu-reims.fr www.lssc-med-reims.fr Chapitre 1

Plus en détail

cardio-pulmonaire (RCP) est réalisée dans les plus brefs délais. La RCP permettra : De suppléer la respiration défaillante par une ventilation

cardio-pulmonaire (RCP) est réalisée dans les plus brefs délais. La RCP permettra : De suppléer la respiration défaillante par une ventilation L ARRÊT CARDIAQUE 2. LES SIGNES D UN ARRÊT CARDIAQUE La survenue d un arrêt cardiaque (AC) se traduit par : Une perte de connaissance de la victime, parfois accompagnée au tout début de convulsions ; L

Plus en détail

Toute personne motivée par l évolution de l entreprise

Toute personne motivée par l évolution de l entreprise Toute personne motivée par l évolution de l entreprise La formation s adresse à un groupe de 4 à 10 personnes (Si le groupe compte plus de 10 personnes, la durée de la formation est majorée d une heure

Plus en détail

Algorithme de la RCP de base pour le public non formé

Algorithme de la RCP de base pour le public non formé Algorithme de la RCP de base pour le public non formé La victime ne bouge pas et ne répond pas Appeler le 15* Faire chercher un DAE La victime ne respire pas ou «gaspe» 100 compressions thoraciques 1 Continuer

Plus en détail

Chaîne de survie, arrêt cardio-respiratoire

Chaîne de survie, arrêt cardio-respiratoire 03/10/2013 COHEN Sarah L2 Médecine d'urgence Pr. Pierre Michelet 8 pages Chaîne de survie, arrêt cardio-respiratoire Plan A. Une alerte rapide et orientée I. En milieu intra hospitalier II. En milieu extra

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL

PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL La formation s adresse à un groupe de 4 à 10 personnes et sa durée est de 12 heures auxquelles il faut ajouter, si nécessaire, le temps pour

Plus en détail

Association Française des Premiers Secours des Pyrénées Orientales ( AFPS 66 )

Association Française des Premiers Secours des Pyrénées Orientales ( AFPS 66 ) Association Française des Premiers Secours des Pyrénées Orientales ( AFPS 66 ) n W662005964 / siren 790 223 317 / arrêté préfectoral n 2013109-0001 INITIATIONS Initiation au Défibrillateur : l arrêt cardiaque

Plus en détail

Urgences Vitales le dispositif intra hospitalier au

Urgences Vitales le dispositif intra hospitalier au Urgences Vitales le dispositif intra hospitalier au En 2008 27 rue du Docteur Lettry, BP 2233 56 322 LORIENT cedex Par L Péron I. Ce dispositif repose sur plusieurs axes : Une procédure d appel simple

Plus en détail

FORMATION INITIALE SST CONTENU DE LA FORMATION

FORMATION INITIALE SST CONTENU DE LA FORMATION FORMATION INITIALE SST CONTENU DE LA FORMATION Conforme au programme élaboré par l INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) Selon la Circulaire CNAMTS/DRP n -Cir-32/2010 du 3 décembre 2010

Plus en détail

LA DÉFIBRILLATION AUTOMATISÉE EXTERNE 1. OBJECTIFS

LA DÉFIBRILLATION AUTOMATISÉE EXTERNE 1. OBJECTIFS LA DÉFIBRILLATION AUTOMATISÉE EXTERNE 1. OBJECTIFS 2. LES DIFFÉRENTS MAILLONS DE LA CHAÎNE DE SURVIE La chaîne de survie identifie les différentes actions à réaliser et qui ont une importance capitale

Plus en détail

3. Aviser le Service de Médecine hyperbare de l Hôtel-Dieu de Lévis : Tél. : 418-835-7121, poste 3812. Cell. : 418-835-7214

3. Aviser le Service de Médecine hyperbare de l Hôtel-Dieu de Lévis : Tél. : 418-835-7121, poste 3812. Cell. : 418-835-7214 1/8 A. ORDRE DES ÉTAPES À SUIVRE 1. Évaluation de l état du sujet Évaluation primaire - Contrôler l environnement, enlever les sources de danger persistantes - Contrôler la température - État de conscience

Plus en détail

Thérèse Vergeot et Gaëtan Carin Infirmiers aux Urgences & Soins intensifs de l hôpital cardiologique du CHRU de Lille

Thérèse Vergeot et Gaëtan Carin Infirmiers aux Urgences & Soins intensifs de l hôpital cardiologique du CHRU de Lille Thérèse Vergeot et Gaëtan Carin Infirmiers aux Urgences & Soins intensifs de l hôpital cardiologique du CHRU de Lille SOMMAIRE I. L arrêt cardiaque extra-hospitalier. II. L arrêt cardiaque intra-hospitalier.

Plus en détail

Nouveau programme (selon circ. 53/2007 de la CNAMTS du 3 décembre 2007) Public Concerné. Toute personne motivée par l évolution de son entreprise.

Nouveau programme (selon circ. 53/2007 de la CNAMTS du 3 décembre 2007) Public Concerné. Toute personne motivée par l évolution de son entreprise. Formation Initiale: Sauveteurs Secouristes du Travail Nouveau programme (selon circ. 53/2007 de la CNAMTS du 3 décembre 2007) Public Concerné Toute personne motivée par l évolution de son entreprise. La

Plus en détail

LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE

LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence CESU 73 cesu 73 1 Sommaire historique et législation la chaîne de survie le défibrillateur semi automatique

Plus en détail

Conformément au programme de l I.N.R.S. et à l art. R 231-71 du Code du Travail

Conformément au programme de l I.N.R.S. et à l art. R 231-71 du Code du Travail PREV 1: Prévention des risques liés à l activité physique Conformément au programme de l I.N.R.S. et à l art. R 231-71 du Code du Travail Durée: 2 jours aucun Public concerné : Personnel occupant un poste

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L ARRÊT CARDIO RESPIRATOIRE AVANT L ARRIVEE DU MEDECIN REANIMATEUR. ARCO 2009-2011 Blois, Chartres, Dreux, Orléans, Saint Malo 1

PRISE EN CHARGE DE L ARRÊT CARDIO RESPIRATOIRE AVANT L ARRIVEE DU MEDECIN REANIMATEUR. ARCO 2009-2011 Blois, Chartres, Dreux, Orléans, Saint Malo 1 PRISE EN CHARGE DE L ARRÊT CARDIO RESPIRATOIRE AVANT L ARRIVEE DU MEDECIN REANIMATEUR ARCO 2009-2011 1 INTRODUCTION Première rencontre en octobre 2009 dans le cadre de l A.R.C.O. Après intervention du

Plus en détail

Catalogue de formation

Catalogue de formation Catalogue de formation Secourisme-Sécurité Sauveteur Secouriste du travail Les personnels volontaires ou désignés pour porter secours en cas d'accident, ils doivent être capable d'agir face à une situation

Plus en détail

Le chariot d urgence. AFGSU ** Arrêté du 3 mars 2006 relatif à l attestation de formation aux gestes et soins d urgence 2011

Le chariot d urgence. AFGSU ** Arrêté du 3 mars 2006 relatif à l attestation de formation aux gestes et soins d urgence 2011 Le chariot d urgence AFGSU ** Arrêté du 3 mars 2006 relatif à l attestation de formation aux gestes et soins d urgence 2011 1 Certification HAS V2 juin 2004 Référence 33 : La continuité des soins est assurée.

Plus en détail

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL OBJECTIFS PEDAGOGIQUES PROFIL PARTICIPANTS Tout public. 1. Permettre à un membre du personnel ou à plusieurs d acquérir les compétences nécessaires afin de pouvoir

Plus en détail

Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence de niveau 2

Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence de niveau 2 Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence de niveau 2 Les Rendez-Vous Formation du SCDV- CESU 85 JOUR 1 Programme de la première demi-journée 8h30 Accueil Présentation de la formation, des

Plus en détail

Gestes et soins d urgence

Gestes et soins d urgence Gestes et soins d urgence Équipe pédagogique du Centre d Enseignement des Soins d Urgence de l Allier Version n 1.4 INDEX - 1 Protection - 2 Alerte - 3 Obstruction - 4 Hémorragie - 5 Inconscience - 6 Arrêt

Plus en détail

Réactions et Intervention Face aux Accidents d Apnée (RIFA A) & de Pêche Sous-Marine (RIFA PSM)

Réactions et Intervention Face aux Accidents d Apnée (RIFA A) & de Pêche Sous-Marine (RIFA PSM) Réactions et Intervention Face aux Accidents d Apnée (RIFA A) & de Pêche Sous-Marine (RIFA PSM) Version Mars 2015 - CODEP 49 - Olivier BUFFET MEF1 Apnée et PSM Introduction L apnée et ou la pêche sous

Plus en détail

URGENCES CARDIAQUES Objectif global :

URGENCES CARDIAQUES Objectif global : URGENCES CARDIAQUES Objectif global : => Etre capable de prendre en charge une personne victime d'un accident cardio-respiratoire dans une situation quotidienne et en milieu hospitalier. Sommaire -Les

Plus en détail

RIFAP. Réaction et Intervention Face à un Accident de Plongée

RIFAP. Réaction et Intervention Face à un Accident de Plongée RIFAP Réaction et Intervention Face à un Accident de Plongée 1 RIFAP : objectifs Acquérir les gestes destinés à préserver l intégrité physique d une victime d accident de plongée, avant la prise en charge

Plus en détail

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1 TECHNIQUE 9.1 MISE EN ŒUVRE D UN DAE 1. Justification La survie des personnes en arrêt cardio-respiratoire par fonctionnement anarchique du cœur est amélioré si une défibrillation est réalisée précocement.

Plus en détail

LIVRET RAPPEL PSC1. Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe.

LIVRET RAPPEL PSC1. Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe. LIVRET RAPPEL PSC1 Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe. L ALERTE ET PROTECTION DES POPULATIONS Signal National d'alerte Réaction Immédiate

Plus en détail

Fondation des maladies du cœur du Canada. Soins immédiats en réanimation (SIR) pour les dispensateurs de soins de santé. Examen écrit intérimaire

Fondation des maladies du cœur du Canada. Soins immédiats en réanimation (SIR) pour les dispensateurs de soins de santé. Examen écrit intérimaire SUC Fondation des maladies du cœur du Canada. Soins immédiats en réanimation (SIR) pour les dispensateurs de soins de santé Examen écrit intérimaire Version A Novembre 2010 Cours de SIR à l intention des

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS 2010

CATALOGUE DES FORMATIONS 2010 FORSEC est une entreprise de formation spécialisée dans les risques professionnels. CATALOGUE DES FORMATIONS 2010 «Informer, Notre mission : «Informer, Former et Responsabiliser». Former votre personnel

Plus en détail

DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES. DUBOIS Jean-François septembre 2007

DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES. DUBOIS Jean-François septembre 2007 DOSSIER FORMATION PREMIERS SECOURS COLLEGES P.S.C. 1 A.P.S 1 PSC 1 Cette formation financée par le Conseil Général de Saône et Loire, est destinée aux élèves de 4 ème. Une convention signée entre les 5

Plus en détail

RIFAP. Cours obligatoire à l attention des initiateurs et niveaux 3 et 4 facultatif pour les niveaux 2

RIFAP. Cours obligatoire à l attention des initiateurs et niveaux 3 et 4 facultatif pour les niveaux 2 RIFAP Réactions et Interventions face à un Accident de Plongée Cours obligatoire à l attention des initiateurs et niveaux 3 et 4 facultatif pour les niveaux 2 R.I.F.A.P. Ce fascicule comprend dans sa première

Plus en détail

Ce défibrillateur est installé dans le bâtiment de l ancienne mairie.

Ce défibrillateur est installé dans le bâtiment de l ancienne mairie. Ce défibrillateur est installé dans le bâtiment de l ancienne mairie. d un haut-parleur qui donne des messages sonores et guide le sauveteur dans son action D un accumulateur (batterie) d énergie qui permet

Plus en détail

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant.

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant. Fiche 12 Hémorragies Arrêter un saignement abondant. Premiers soins A. Saignement par une plaie Attention : une hémorragie peut être masquée par les vêtements. Compression manuelle 1. Allonger le patient.

Plus en détail

Guide pédagogique de formation au Réaction et Intervention Face à un Accident en Apnée.

Guide pédagogique de formation au Réaction et Intervention Face à un Accident en Apnée. Guide pédagogique de formation au Réaction et Intervention Face à un Accident en Apnée. Avertissement : Le seul texte de référence, officiel, est accessible sur le site de la FFESSM, rubrique secourisme

Plus en détail

Sensibilisation à l Utilisation d Extincteurs

Sensibilisation à l Utilisation d Extincteurs Sensibilisation à l Utilisation d Extincteurs INCSEN Réagir efficacement face à un début d incendie en respectant les consignes de sécurité Savoir mettre en oeuvre un extincteur Tout personnel d entreprise

Plus en détail

INSTRUCTION OPERATIONNELLE

INSTRUCTION OPERATIONNELLE INSTRUCTION OPERATIONNELLE Création : POLE METIER 006 SAP UTILISATION DU DAE Annexes : 3 Références Référentiel National PSE 1 Guidelines ILCORD/ERC de 2010 Mots clés Défibrillateur, DAE, DSA, arrêt cardio-respiratoire

Plus en détail

Communiqué. La FFPSC a du Coeur. Face à la mort subite, le défibrillateur peut sauver des vies

Communiqué. La FFPSC a du Coeur. Face à la mort subite, le défibrillateur peut sauver des vies Communiqué La FFPSC a du Coeur Face à la mort subite, le défibrillateur peut sauver des vies A Chartres, le 6 décembre 2013, la FFPSC, via son comité directeur, a rappelé toute l attention qu elle porte

Plus en détail

L arrêt cardio-respiratoire A.C.R

L arrêt cardio-respiratoire A.C.R JPG/Réa-CHB/2002 1 L arrêt cardio-respiratoire A.C.R JPG/Réa-CHB/2002 2 La prise en charge I.D.E de l arrêt cardio-respiratoire (A.C.R) 1- Introduction. 2- Mécanisme de l A.C.R. 3- Diagnostic. 4- Etiologies.

Plus en détail

NOM DE LA STRUCTURE OU CHARTE GRAPHIQUE PLAN DE SECOURS

NOM DE LA STRUCTURE OU CHARTE GRAPHIQUE PLAN DE SECOURS Direction Départementale de la Cohésion Sociale du Var NOM DE LA STRUCTURE OU CHARTE GRAPHIQUE PLAN DE SECOURS SAVOIR REAGIR face à toute alerte d une personne qui signale ou présente un trouble physique

Plus en détail

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE

COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE N de version: 01 Date d'application : 17/11/2012 Réf.: CMUB-042 Pagination : 1 de 7 Rédacteurs Date 17/11/2012 COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Procédure N 042 Dr Valérie Hamelin (Chenove) Approbation

Plus en détail

FORMATION CONTINUE EN SECOURISME DES ESR DU 31

FORMATION CONTINUE EN SECOURISME DES ESR DU 31 FORMATION CONTINUE EN SECOURISME DES ESR DU 31 POUR L ANNEE 2009 INSTRUCTEURS BRI BOULAROUAH SEBASTIEN 1ere Classe LEBRUN CHRISTOPHE RESPONSABLE FORMATION LTN RENARD OLIVIER OBJECTIF GENERAL DU SECOURISME

Plus en détail

ACR Les enjeux. Sur 10 personnes présentant un ACR de cause cardiaque. 8 survies si choc électrique dans la minute

ACR Les enjeux. Sur 10 personnes présentant un ACR de cause cardiaque. 8 survies si choc électrique dans la minute ACR Les enjeux Sur 10 personnes présentant un ACR de cause cardiaque 8 survies si choc électrique dans la minute ACR Fibrillation ventriculaire ACR Cause connue, non cardiaque Hémorragie cérébro - méningée

Plus en détail

Sauveteur Secouriste du Travail (SST)

Sauveteur Secouriste du Travail (SST) Sauveteur Secouriste du Travail (SST) OBJECTIFS Intervenir efficacement face à une situation d accident Intervenir dans le respect des procédures fixées par l entreprise en matière de prévention. CONTENU

Plus en détail

Réanimation cardio-pulmonaire (RCP)

Réanimation cardio-pulmonaire (RCP) Réanimation cardio-pulmonaire (RCP) Chacun peut être confronté à une personne en arrêt cardio-respiratoire (ACR). Cela peut survenir lors de la pratique d un sport mais également sur la voie publique ou

Plus en détail

Accidents Barotraumatismes, accident de décompression d et noyade

Accidents Barotraumatismes, accident de décompression d et noyade Accidents Barotraumatismes, accident de décompression d (ADD) et noyade Club du CSA de Ruelle Cours niveau 2 et 3 PSM - CSA Ruelle 2009 1 / 29 Introduction Sujets : les accidents liés à la pression. La

Plus en détail

PETIT DEJEUNER DE LA PREVENTION. De l'organisation des secours à la prévention des risques professionnels

PETIT DEJEUNER DE LA PREVENTION. De l'organisation des secours à la prévention des risques professionnels PETIT DEJEUNER DE LA PREVENTION De l'organisation des secours à la prévention des risques professionnels De l organisation des secours à la prévention des risques professionnels La chaîne de survie : un

Plus en détail

SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Cette action est conforme aux préconisations de l I.N.R.S.

SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Cette action est conforme aux préconisations de l I.N.R.S. SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Cette action est conforme aux préconisations de l I.N.R.S. OBJECTIFS : Former les salariés des associations adhérentes afin qu'ils soient capables de porter secours à un

Plus en détail

FORMATION DES SAUVETEURS SECOURISTES DU TRAVAIL. Aide-mémoire. Sauvetage secourisme du travail

FORMATION DES SAUVETEURS SECOURISTES DU TRAVAIL. Aide-mémoire. Sauvetage secourisme du travail FORMATION DES SAUVETEURS SECOURISTES DU TRAVAIL Aide-mémoire Sauvetage secourisme du travail MOINS DE TROIS MIN 2 DU TRAVAIL SAUVETEUR SECOURISTE UTES POUR AGIR 3 Protéger C est reconnaître, sans s exposer

Plus en détail

Le défibrillateur. Dr Hamdi BOUBAKER

Le défibrillateur. Dr Hamdi BOUBAKER Le défibrillateur Dr Hamdi BOUBAKER Défibrillation ou Choc électrique externe le défibrillation: geste consistant à faire passer volontairement et brièvement un courant électrique dans le cœur en cas des

Plus en détail

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET NE RESPIRE PAS Mettre en œuvre une réanimation cardio-pulmonaire (R.C.P.) et réaliser une défibrillation pour une victime qui ne respire pas. OBSERVER / PROTEGER / SAIGNEMENT?

Plus en détail

Se protéger et protéger la victime «PROTEGER-ALERTER-SECOURIR» Prévenir

Se protéger et protéger la victime «PROTEGER-ALERTER-SECOURIR» Prévenir Mercredi 17 avril 2013 remise à niveau PSC1 Céline Stern instructrice secourisme Céline Sourimant CPC EPS Interieur.gouv.fr => référentiel PSC1 Se protéger et protéger la victime «PROTEGER-ALERTER-SECOURIR»

Plus en détail

L ARRÊT CARDIAQUE. Le sauveteur doit permettre la réalisation d une série d actions pour augmenter les chances de survie de la victime :

L ARRÊT CARDIAQUE. Le sauveteur doit permettre la réalisation d une série d actions pour augmenter les chances de survie de la victime : Définition - Signes L ARRÊT CARDIAQUE Une personne est en arrêt cardiaque lorsque son cœur ne fonctionne plus ou fonctionne d une façon anarchique, ne permettant plus d assurer l oxygénation du cerveau.

Plus en détail

Extraits du Code du Sport Partie Réglementaire Arrêtés Modifié par arrêté du 18 juin 2010

Extraits du Code du Sport Partie Réglementaire Arrêtés Modifié par arrêté du 18 juin 2010 Extraits du Code du Sport Partie Réglementaire Arrêtés Modifié par arrêté du 18 juin 2010 Livre III Pratique sportive Titre II Obligations liées aux activités sportives Section 3 Etablissements qui organisent

Plus en détail

DECOUVERTE DE LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE DAE

DECOUVERTE DE LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE DAE Formation - Secourisme - Solidarité DECOUVERTE DE LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE DAE Objectif Depuis, le Décret n 2007 705 du 4 mai 2007 autorisant l'utilisation des défibrillateurs automatisés

Plus en détail

L arrêt cardio-respiratoire

L arrêt cardio-respiratoire L arrêt cardiorespiratoire 1 Les signes d un arrêt cardiaque Perte de connaissance de la victime. L arrêt de la respiration L absence de pouls carotidien perceptible Parfois associée à: 2 Action du secouriste

Plus en détail

Défibrillation et Grand Public. Méd-Cl JAN Didier Médecin chef Méd-Cne PIVERT Pascaline

Défibrillation et Grand Public. Méd-Cl JAN Didier Médecin chef Méd-Cne PIVERT Pascaline Défibrillation et Grand Public Méd-Cl JAN Didier Médecin chef Méd-Cne PIVERT Pascaline Quelques chiffres (1) 50 à 60 000 décès en France par mort subite dont la moitié font suite à l apparition d une tachycardie

Plus en détail

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical - Annie PAPON Cadre responsable 1 AFGSU Niveau 1 page 4 AFGSU Niveau 2 page 5 AFGSU face aux risques NRBC page 6 Recyclage AFGSU Niveau

Plus en détail

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1 PARTIE 4 LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable : En présence d une personne qui présente un saignement abondant, de réaliser une compression directe de

Plus en détail

Atelier gestes d urgences

Atelier gestes d urgences Atelier gestes d urgences L arrêt cardio-respiratoire Pré-test 1- Question à choix multiples: A- L arrêt cardio-respiratoire est plus souvent d origine respiratoire chez l enfant. B- L arrêt cardio-respiratoire

Plus en détail

Réaction et Intervention Face à un Accident d Apnée de.. Plongée 26 Avril 2015

Réaction et Intervention Face à un Accident d Apnée de.. Plongée 26 Avril 2015 Réaction et Intervention Face à un Accident d Apnée de.. Plongée 26 Avril 2015 RIFAA - RIFAP But et conditions d accès Pourquoi? Et maintient Spécificité CAPACITES Capacités 1 à 7 Divers AGENDA - ATELIERS

Plus en détail

QCM / Q. OUVERTES PREMIERS SECOURS NIVEAU 1 ET 2

QCM / Q. OUVERTES PREMIERS SECOURS NIVEAU 1 ET 2 QCM / Q. OUVERTES PREMIERS SECOURS NIVEAU 1 ET 2 Les atteintes liées aux circonstances 1. En cas de morsure de serpent, quelle est la conduite à tenir avant de demander un avis médical? a) Aspirer le venin

Plus en détail

REACTIONS ET INTERVENTION FACE A UN ACCIDENT DE PLONGEE

REACTIONS ET INTERVENTION FACE A UN ACCIDENT DE PLONGEE REACTIONS ET INTERVENTION FACE A UN ACCIDENT DE PLONGEE Entériné par le Comité Directeur National le 13/10/02 avec mise en application immédiate La délivrance de la compétence «réactions et intervention

Plus en détail

Prévention des accidents en plongée 2

Prévention des accidents en plongée 2 Accidents 2 Préparation Niveau II Prévention des accidents en plongée 2 Accidents biophysiques Autres accidents Vincent BONNEMAISON Club Subaquatique de Charenton 1/14 Version 1 : Vincent Bonnemaison 22.01.2003

Plus en détail

Formation SST (Initiale):

Formation SST (Initiale): Formation SST (Initiale): Sauveteurs Secouristes du Travail Selon la Circulaire CNAMTS/DRP n -Cir-32/2010 du 3 décembre 2010 abrogeant la circulaire n -Cir. 53/2007. Public Concerné Toute personne motivée

Plus en détail

F.C.I. FORMATIONS CONSEILS INCENDIE. Formations. S.S.T. (Sauveteur Secouriste du Travail) E.P.I. (Equipier de Première Intervention)

F.C.I. FORMATIONS CONSEILS INCENDIE. Formations. S.S.T. (Sauveteur Secouriste du Travail) E.P.I. (Equipier de Première Intervention) F.C.I. FORMATIONS CONSEILS INCENDIE Formations S.S.T. (Sauveteur Secouriste du Travail) E.P.I. (Equipier de Première Intervention) S.S.I.A.P. 1 (Service de Sécurité Incendie et d Assistance à Personnes)

Plus en détail

Or 4 victimes sur 5 qui survivent à un arrêt cardiaque ont bénéficié de ces gestes simples pratiqués par le premier témoin.

Or 4 victimes sur 5 qui survivent à un arrêt cardiaque ont bénéficié de ces gestes simples pratiqués par le premier témoin. La mort subite est la conséquence d un arrêt cardiaque et respiratoire. Elle survient soudainement chez un individu qui se livre à ses occupations habituelles : au travail, en faisant ses courses, mais

Plus en détail

Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne

Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne Secourisme IRFSS AUVERGNE Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale Auvergne 20 rue du Vert Galant BP 30401 03004 MOULINS CEDEX TEL:

Plus en détail

la noyade qui survient en plongée, ne présente aucune spécificité si ce n'est qu'elle complique le plus souvent un autre accident de plongée.

la noyade qui survient en plongée, ne présente aucune spécificité si ce n'est qu'elle complique le plus souvent un autre accident de plongée. LA NOYADE la noyade qui survient en plongée, ne présente aucune spécificité si ce n'est qu'elle complique le plus souvent un autre accident de plongée. Les causes des noyades : noyade dite "primaire" :

Plus en détail

Sauveteur Secouriste du Travail

Sauveteur Secouriste du Travail PROGRAMME DE FORMATION SÉCURITÉ & SANTÉ AU TRAVAIL Sauveteur Secouriste du Travail Formation Sauveteur Secouriste du Travail RECYCLAGE FORMATIONS COMPLÉMENTAIRES Formation SST Initiale Formation Incendie

Plus en détail

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL «Au-delà de l obligation réglementaire, un enjeu de prévention» EVOLUTION DES PROGRAMMES DE SST Des textes récents des ministères chargés de la santé et de l intérieur

Plus en détail

CONTENU DE LA FORMATION PSE 1 (PREMIER SECOURS EN ÉQUIPE)

CONTENU DE LA FORMATION PSE 1 (PREMIER SECOURS EN ÉQUIPE) Sécurité Incendie.IDF 80, avenue du Général de Gaulle 91170 VIRY-CHÂTILLON 01.69.45.73.06/01.77.05.21.34 N de déclaration d activité : 11 9106776 91 Mail: securiteincendie.idf@gmail.com Site web : www.securiteincendie-idf.com

Plus en détail