PLAN DE PREVENTION OPERATION IDENTIFICATION DES PARTIES EN PRESENCE INSPECTION COMMUNE PREALABLE CO-ACTIVITE. Entreprise extérieure intervenante

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN DE PREVENTION OPERATION IDENTIFICATION DES PARTIES EN PRESENCE INSPECTION COMMUNE PREALABLE CO-ACTIVITE. Entreprise extérieure intervenante"

Transcription

1 Pôle Santé / Sécurité PLAN DE PREVENTION Modèle - Version 3 Créé le 31/10/02 Dernière mise à jour : 12/08/09 Nb de pages : 6 Ce document doit être établi pour chaque entreprise extérieure intervenante, y compris en cas de sous-traitance. Il doit être complété en fonction de l évolution des travaux et des risques, ainsi que de la présence de tout nouvel intervenant Décret n du 20/02/1992 intégré au code du travail dans les articles R à R , arrêté du 19/03/1993 fixant la liste des travaux dangereux et circulaire DRT n du 18/03/1993 OPERATION Nature / objet des travaux : Lieux d intervention : Dates prévues de début et de fin des travaux : au IDENTIFICATION DES PARTIES EN PRESENCE Collectivité ou établissement public Désignation : Représentant légal : en sa qualité de Adresse : Téléphone : Fax : Effectif présent sur le site : Horaires : Médecin de prévention : ACMO : Entreprise extérieure intervenante Raison sociale : Représentant légal : en sa qualité de Adresse : Téléphone : Fax : Effectif présent sur le site : Horaires : Travaux sous-traités : à Médecin du travail : INSPECTION COMMUNE PREALABLE Date de la visite (au moins 15 jours avant les travaux) : durée : Personnes présentes : De la collectivité De l entreprise CO-ACTIVITE L opération présente des risques d interférences Lieu Personnel Matériel Réseau Autre :

2 QUESTIONS A SE POSER L opération représente-t-elle plus de 400 heures de travail sur une année? Oui Non L opération fait-elle partie de la liste des travaux dangereux? Travaux exposant à des rayonnements ionisants Travaux exposant à des substances et préparations explosives, comburantes, extrêmement ou facilement inflammables, très toxiques, toxiques, novices, cancérogènes, mutagènes, reprotoxiques Travaux exposant à des agents biologiques pathogènes Travaux sur une installation classée faisant l objet d un Plan d Opération Interne (POI) Maintenance sur les équipements de travail, autres que les appareils et accessoires de levage, qui doivent faire l objet des vérifications générales périodiques, ainsi que les équipements suivants : - Véhicules à benne basculante ou cabine basculante - Machines à cylindre - Machines présentant des zones dangereuses entre l équipement de travail et son alimentation en énergie, machines avec un système de dissipation de l énergie Transformation sur les ascenseurs, monte-, escaliers mécaniques, trottoirs roulants et installations de parcage automatique de voitures Maintenance sur installations à très haute ou très basse température Recours à des ponts roulants ou des grues ou transstockeurs Recours aux treuils et appareils assimilés mus à la main, installés temporairement au-dessus d une zone de travail ou de circulation Travaux exposant au contact avec des pièces nues sous tension supérieure à la Très Basse Tension (TBT) Utilisation d équipements de travail présentant des risques persistants malgré leurs obligations de sécurité intrinsèques Travaux du bâtiment et travaux publics exposant les travailleurs à des risques de chute de hauteur de plus de 3 mètres Niveau d exposition sonore quotidienne supérieure à 90 db(a) ou niveau de pression acoustique de crête supérieure à 140 db Travaux exposant à des risques de noyade Travaux exposant à un risque d ensevelissement Montage, démontage d éléments préfabriqués lourds Travaux de démolition Travaux dans ou sur des cuves et accumulateurs de matière ou en atmosphère confinée Travaux en milieux hyperbare Utilisation d un appareil à laser d une classe supérieure à la classe 3A Soudage oxy-acétylénique exigeant le recours à un permis de feu Nota : Ce document ne s applique pas aux chantiers du bâtiment et du génie civil qui sont couverts par un Plan de Prévention Sécurité et Protection de la Santé (PPSPS) établi par un coordonnateur SPS, ni aux chantiers clos et indépendants pour lesquels l employeur est seul responsable de la sécurité et de la santé des travailleurs ORGANISATION DU TRAVAIL Détail des phases d activité : 1) 2) 3) 4) 5) Organisation du commandement en cas de sous-traitance : NOM, Prénom : de l entreprise coordonné par NOM, Prénom : de l entreprise coordonné par NOM, Prénom : de l entreprise coordonné par Documents transmis par la collectivité : Dossier Technique Amiante Dossier d Inter. Ultérieure sur l Ouvrage (DIUO) Livret d accueil Règlement intérieur Plan du site Plan de circulation Permis de feu Protocole de ment / dément Procédure d évacuation des déchets Arrêté de voirie Autres : INSTRUCTIONS AUX TRAVAILLEURS Instructions spécifique de l entreprise : Nota : Le chef d'entreprise s assure que son personnel ait pris connaissance des consignes de sécurité du site. La collectivité s assure que ses agents sur site aient été informés des dates, de la nature des travaux et des dérangements éventuels Page 2 sur 6

3 ANALYSE DES RISQUES Nota : Le donneur d'ordre de la collectivité assure la coordination des mesures de prévention qu'il prend et de celles que prend le chef d'entreprise extérieure sous sa propre responsabilité. Le donneur d ordre de la collectivité a le pouvoir de suspendre ou d arrêter une opération si les mesures de prévention ne sont pas respectées Risque lié à l amiante? Oui Non - Masque à poussières FFP3 - Aspirateur à filtre absolu - Humidification - Bâchage des surfaces - Sacs à déchets spécifiques Risque biologique? Oui Non - Masque à particules FFP2 - Gants à usage unique - Produit désinfectant à disposition Risque lié au bruit? Oui Non - Faible niveau sonore de la machine - Parois antibruit - Port de casque antibruit - Port de serre-tête antibruit - Port de bouchons antibruit - Suivi médical adapté Risque chimique? Oui Non - Local de stockage spécifique : Signalisation Aérations naturelles haute et basse Ventilation mécanique Bacs de rétention Pas de contenant alimentaire Etiquetage correct - Fiches de Données de Sécurité (FDS) à dispo - Port de gants de protection chimique - Port de lunettes ou écran anti-projection - Port de vêtement de protection (blouse ) - Port de masques à cartouche (A2P3 pour phyto) - Formation sur le risque chimique - Pas de mélange - Prélèvements d atmosphère - Suivi médical adapté - Point d eau à proximité - Douche de sécurité - Rince-œil - Aspiration des émissions à la source (soudure) Risque de chute de hauteur? Oui Non - Matériel télescopique pour travail depuis le sol - Garde-corps sur mezzanines, passerelles - Garde-corps avec lisse, sous-lisse et plinthe - Plate-forme Elévatrice Mobile de Pers. (PEMP) : Autorisation de conduite Agent en surveillance au sol Vérification périodique tous les 6 mois Port du harnais si point d ancrage - Echafaudage : Conformité HD 1000 ou HD 1004 Notice en possession des monteurs Vérification tous les 3 mois - Plate-forme Indiv. Roulante Légère (PIRL) : Conformité NF P ou NF P Harnais : Système antichute Formation à l utilisation Travail sur 2 cordes le cas échéant Arrimage des outils Vérification annuelle des harnais, cordes Vérif. annuelle des lignes de vie et ancrages - Marchepied : Conformité NF EN Echelle ou escabeau : Justification de leur utilisation Mention «Conf. aux exigences de sécur.» Conformité NF EN 131 Bon état des barreaux Bon état des patins - Sur toiture : plan de circulation Risque de chute de plain-pied? Oui Non - Rangement des lieux encombrés - Dégagement des passages - Entretien des locaux - Signalisation des sols glissants - Signalisation des sols inégaux (dénivellations) - Signalisation des sols défectueux (trou) - Signalisation des obstacles (plafond bas) - Eclairage suffisant - Balisage des zones d intervention - Information sur les risques d interférence - Port de chaussures antidérapantes Observations : Page 3 sur 6

4 ANALYSE DES RISQUES (suite) Risque d effondrement? Oui Non - Signalisation des fosses - Etaiement et blindage des tranchées - Limitation des hauteurs de stockage - Filet si surplomb de voie de communication - Port du casque et des chaussures de sécurité - 2 nde personne en surface si travaux souterrains - Etaiement si travaux souterrains Risque électrique? Oui Non - Décl. d Intention de Commenc. de Trav. (DICT) - Vérification annuelle des installations électriques - Levée des observations - Habilitation électrique : - Compatibilité puissance demandée / disponible - Matériel de classe II ou III - Prises électriques non surchargées - Disjoncteurs différentiels - Plan des installations électriques - Consignation avt inter. par - Respect distances : 3 m volts < 5 m - Détecteur de lignes électriques le cas échéant - Suivi médical adapté Risque lié aux équipements? Oui Non - Marquage CE - Déclaration CE de conformité - Dispositifs de protection (caches, carters) - Poignées de sécurité sur machines poussées - Siège de sécur. sur machines à conducteur porté - Arrêts d urgence - Aspir. des émissions à la source (métal, bois) - Bon état des raccordements électriques - Interdiction d intervenir sur machine en marche - Disjonctage avant toute inter. sur machine - Pas de vêtement flottant - Cheveux longs attachés - Port de lunettes ou écrans de protection - Port de masque à souder - Port de masque à poussières - Port de gants de protection mécanique - Port de tablier (soudure, débroussaillage) Risque incendie / explosion? Oui Non - Décl. d Intention de Commenc. de Trav. (DICT) - Isolation des produits inflammables - Dégagement de l aire de travail - Ventilation des locaux de des batteries - Point chaud interdit lors d une de batterie - Vérif. flexibles et manomètres postes à souder - Permis de feu si point chaud - Extincteurs - Robinets d Incendie Armés (RIA) - Alarme incendie - Formation à l utilisation des extincteurs Risque lié au levage? Oui Non - Signalisation des zones de levage - Marquage CE - Charge Maximale d Utilisation (CMU) indiquée - Elingues stockées suspendues - Vérification annuelle des palans, treuils, élingues - Vérification semestrielle des grues auxiliaires Risque lié aux manutentions? Oui Non - Charges légères - Procédés évitant ou diminuant les manutentions - Moy. de préhension sur les s (poignées) - Chariot type diable - Chariot de service - Chariot de ménage - Tire / trans-palettes - Equipements sur roulettes - Consigne limitant le poids des s - Formation gestes et postures - Ceinture lombaire (sur avis du médecin) Risque lié au milieu confiné? Oui Non - Détection préalable - Ventilation - Protection respiratoire - Autosauveteur - Harnais - Trépied - Surveillant Risque routier? Oui Non - Engins adaptés : Autorisation de conduite : Vérif. annuelle des engins de terrassement Bon état des sols Guidage par un agent au sol - Signalisation du chantier (panneaux, cônes) - Gyrophares sur véhicules - Bandes rouges & blanches rétro-réfléchissantes - Panneau AK5 et tri-flash sur véhicules - Arrêté de voirie - Permis de conduire - Formation au balisage de chantier - Vêtement haute visibilité classe 2 ou 3 Risque lié à la température? Oui Non - Diminution du travail aux intempéries - Pauses régulières - Boissons chaudes / froides à disposition - Chauffage des locaux en saison froide - Climatisation des locaux en saison chaude - Ventilateurs en saison chaude Page 4 sur 6

5 EQUIPEMENTS MIS A DISPOSITION PAR LA COLLECTIVITE Locaux Entretien par : Matériel Entretien par : - Installations sanitaires - Vestiaire collectif - Local de restauration / de repos - Lieu de stationnement - Lieu de stockage de produits - Autres : ORGANISATION DES SECOURS Secouristes présents sur site : NOM, Prénom lieu : téléphone : NOM, Prénom lieu : téléphone : NOM, Prénom lieu : téléphone : Matériel de premiers secours : Trousses de secours emplacement : Défibrillateurs emplacement : Autre : Moyens d alerte en cas d urgence : Téléphone portable Téléphone fixe emplacement : Radio Dispositif d Alerte du Travailleur Isolé (DATI) en cas de perte de verticalité Autre dispositif : Numéros de téléphone en cas d urgence : Numéro d urgence européen Sapeurs pompiers SAMU (Marseille) Autre : REUNIONS PERIODIQUES DE COORDINATION 1 ère visite Lieu : Date : Durée : Personnes présentes : 2 ème visite Lieu : Date : Durée : Personnes présentes : 3 ème visite Lieu : Date : Durée : Personnes présentes : Observations : Page 5 sur 6

6 SURVEILLANCE MEDICALE RENFORCEE (SMR) Liste des postes susceptibles d être concernés : Poste : NOM, Prénom des travailleurs : Poste : NOM, Prénom des travailleurs : Travaux soumis à SMR : Application des peintures et vernis par pulvérisation Travaux effectués dans l air comprimé Emploi d outils pneumatiques à main, transmettant des vibrations Travaux dans les égouts Travaux dans les abattoirs, travaux d équarrissage Manipulation, ment, dément, transport soit de peaux brutes, poils, crins, soies de porcs, laine, os ou autres dépouilles animales, soit de sacs, enveloppes ou récipients contenant ou ayant contenu de telles dépouilles, à l exclusion des os dégélatinés ou dégraissés et des déchets de tannerie chaulés Collecte et traitement des ordures Travaux exposant à de hautes températures, à des poussières ou émanations toxiques et concernant le traitement des minerais, la production des métaux et les verreries Travaux dans les chambres frigorifiques Travaux exposant aux émanations d oxyde de carbone dans les usines à gaz, la conduite des gazogènes, la fabrication synthétique de l essence ou du méthanol Travaux exposant aux poussières de silice, d amiante et d ardoise (à l exclusion des mines, minières et carrières) Polymérisation du chlorure de vinyle Travaux exposant au cadmium et composés Travaux exposant aux poussières de fer Travaux exposant aux substances hormonales Travaux exposant aux poussières de métaux durs (tantale, titane, tungstène et vanadium) Travaux exposant aux poussières d antimoine Travaux exposant aux poussières de bois Travaux en équipes alternantes de nuit Opérateur sur standard téléphonique, sur machines mécanographiques, sur perforatrices, sur terminal à écran ou visionneuse en montage électronique Préparation, conditionnement, conservation et distribution de denrées alimentaires Travaux exposant à un niveau de bruit > 85 db Le représentant de la collectivité sur site : NOM, Prénom : en sa qualité Date : Préparation, emploi, manipulation ou exposition au : Fluor et ses composés Chlore Brome Iode Phosphore et composés, notamment les esters phosphoriques, pyrophosphoriques, thiophosphoriques Arsenic et ses composés Sulfure de carbone Oxychlorure de carbone Acide chromique, chromates, bichromates alcalins, à l exception de leurs solutions aqueuses diluées Bioxyde de manganèse Plomb et ses composés Mercure et ses composés Glucine et ses sels Benzène et homologues Phénols et naphtols Dérivés halogénés, nitrés et aminés des hydrocarbures Brais, goudrons et huiles minérales Rayons X et substances radioactives Catégories de travailleurs : Travailleurs handicapés Femmes enceintes VALIDATION DU PLAN DE PREVENTION Catégories spécifiques de salariés : Salariés qui viennent de changer de type d'activité ou d'entrer en France, pendant une période de dix-huit mois à compter de leur nouvelle affectation Mères dans les six mois qui suivent leur accouchement et pendant la durée de leur allaitement Travailleurs âgés de moins de dix-huit ans Catégories spécifiques de fonctionnaires : Agents réintégrés après un congé de longue maladie ou de longue durée Agents occupant des postes dans des services comportant des risques spéciaux Agents souffrant de pathologies particulières Le représentant de l entreprise sur site : NOM, Prénom : en sa qualité Date : Le représentant légal de la collectivité : [Maire / Président, Adjoint / Vice-président ou DGS / DGST] NOM, Prénom : en sa qualité Date : Le représentant légal de l entreprise : [Chef d entreprise ou délégataire] NOM, Prénom : en sa qualité Date : Avis des représentants du personnel au CHSCT / CHS / CTP (s ils le souhaitent) : Page 6 sur 6

Dans quels cas réaliser un plan de prévention?

Dans quels cas réaliser un plan de prévention? Dans quels cas réaliser un plan de prévention? «L opération» peut être de différentes natures : chantiers, travaux de bâtiment, entretien de locaux, prestations intellectuelles Planification d une opération

Plus en détail

P 5 : La visite médicale de reprise

P 5 : La visite médicale de reprise Conseiller les acteurs de l entreprise en matière d hygiène, de sécurité et de prévention des risques professionnels. Une équipe pluridisciplinaire à votre service : Médecins du travail, ergonomes, assistantes

Plus en détail

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION Service Santé Sécurité au Travail Maison des Communes Cité Administrative Rue Renoir BP 609 64006 PAU Cedex

Plus en détail

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION

5. INSPECTION COMMUNE PREALABLE ET PLAN DE PREVENTION 1. OBJET Le décret n 92-158 du 20 février 1992 s'applique dès lors qu'une entreprise extérieure intervient dans un établissement d'une collectivité ou dans ses dépendances ou chantiers. 2. REGLEMENTATION

Plus en détail

Fiche Hygiène et Sécurité

Fiche Hygiène et Sécurité Fiche Hygiène et Sécurité N 15 01/13 I nterventions d entreprises extérieures Définition - Généralités On appelle entreprise extérieure toute entreprise amenée à faire travailler son personnel pour la

Plus en détail

Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) : Le plan de prévention

Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) : Le plan de prévention Fonction Publique Territoriale Centre de Gestion de Maine et Loire Service Hygiène & Sécurité Fiche n 82 Création : Mai 2013 Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) :

Plus en détail

Plan de prévention. Quoi?

Plan de prévention. Quoi? 2 Plan de prévention Quoi? Ce document a pour objectif d évaluer les risques inhérents à la coactivité entre les agents d'une collectivité et les salariés d'une Entreprise Extérieure (). Cette coactivité

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail

Entreprise extérieure Entreprise qui effectue des travaux ou des prestations de service dans l enceinte d une entreprise utilisatrice

Entreprise extérieure Entreprise qui effectue des travaux ou des prestations de service dans l enceinte d une entreprise utilisatrice PLAN DE PRÉVENTION 2 Définitions Entreprise utilisatrice Entreprise qui utilise les services d entreprises extérieures Entreprise extérieure Entreprise qui effectue des travaux ou des prestations de service

Plus en détail

Page 1. Le Plan de Prévention

Page 1. Le Plan de Prévention Page 1 Le Plan de Prévention 01 LA REGLEMENTATION Rappel : Le document Unique d Evaluation des Risques Dans toute entreprise, le chef d entreprise a pour obligation d assurer la sécurité et la santé de

Plus en détail

SOMMAIRE I. LE PLAN DE PREVENTION... 3

SOMMAIRE I. LE PLAN DE PREVENTION... 3 Service Hygiène et Sécurité «Les Myrtes A Avenue Roger Salengro BP 90130 83957 LA GARDE CEDEX 04 94 08 63 42 Fax 04 94 21 45 88 Email cdg83@wanadoo.fr 1 SOMMAIRE I. LE PLAN DE PREVENTION... 3 1. Généralités...

Plus en détail

comment remplir le plan de prévention?

comment remplir le plan de prévention? n comment remplir le plan de prévention? Plan de Prévention (décret du 20 février 1992 - R 4532-1 à R 4535-10) (à communiquer à toutes les entreprises concernées par cette tâche) Entreprise utilisatrice

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION. Conseiller les collectivités d'ille-et-vilaine dans le domaine de l'hygiène et de la sécurité ACTIVITÉ PRÉVENTION

PLAN DE PRÉVENTION. Conseiller les collectivités d'ille-et-vilaine dans le domaine de l'hygiène et de la sécurité ACTIVITÉ PRÉVENTION CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE PLAN DE PRÉVENTION Conseiller les collectivités d'ille-et-vilaine dans le domaine de l'hygiène et de la sécurité ACTIVITÉ PRÉVENTION Responsable :

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION Décret 92-158 du 20/02/92

PLAN DE PREVENTION Décret 92-158 du 20/02/92 Date : Référence du PdP : N de contrat / commande : PLAN DE PREVENTION Décret 92-158 du 20/02/92 1- LIEU DE L'INTERVENTION - localisation Bâtiment :... Installation n.. local :... - Interférences avec

Plus en détail

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN CIRCULAIRE N 49/2002 Cl. C 44 Colmar, le 30 octobre 2002 Màj juillet 2008 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN Fonction Publique Territoriale 22, rue Wilson - 68000 COLMAR TÉL. 03.89.20.36.00 / FAX. 03.89.20.36.29

Plus en détail

Prévention Sécurité. adecco.fr. RCS Lyon 998 823 504 - Ref. 118 Sécu - 07/07 - Photos Gettyimages, Banque Adecco. * mieux travailler, mieux vivre

Prévention Sécurité. adecco.fr. RCS Lyon 998 823 504 - Ref. 118 Sécu - 07/07 - Photos Gettyimages, Banque Adecco. * mieux travailler, mieux vivre * Prévention Sécurité * adecco.fr RCS Lyon 998 823 504 - Ref. 118 Sécu - 07/07 - Photos Gettyimages, Banque Adecco. * mieux travailler, mieux vivre Sécurité : tous concernés, chacun responsable. 1. Le

Plus en détail

CLASSIFICATION DES SALARIÉS

CLASSIFICATION DES SALARIÉS CLASSIFICATION DES SALARIÉS Surveillance médicale simple I Salariés intérimaires R Surveillance médicale renforcée Dans le cadre de la Surveillance Médicale renforcée, les salariés exposés aux risques

Plus en détail

Individuels - équipement de protection auditive adaptée et en bon état

Individuels - équipement de protection auditive adaptée et en bon état AMBIANCES : BRUIT Source de bruit du type : - matériels, machines, outils - signaux sonores - conversation - Exposition à des amplitudes sonores trop importantes - intégration à la conception des locaux

Plus en détail

CLASSIFICATION DES SALARIES

CLASSIFICATION DES SALARIES CLASSIFICATION DES SALARIES 9 rue Bénévent BP96 42003 Saint-Etienne Cedex 01 Retrouvez toutes les informations utiles sur notre site : www.slst.fr CLASSIFICATION DES SALARIES Surveillance médicale simple

Plus en détail

Atelier Entreprises Extérieures et Intérimaires

Atelier Entreprises Extérieures et Intérimaires 1 Atelier Entreprises Extérieures et Intérimaires Claude Robin, Jean Yves Le Teste CARSAT Sandra Dulieu, Maxime Fournier - DIRECCTE Atelier Entreprises Extérieures et Intérimaires 2 Présentation d'un AT

Plus en détail

instruction du 2 janvier 2006

instruction du 2 janvier 2006 13 année service téléphone document 2006 drhrs 01 55 44 23 90 RH 2 permanent instruction du 2 janvier 2006 Médecine de prévention professionnelle à La Poste Référence : Code du travail - décret n 82-453

Plus en détail

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL REGLEMENTATION PREVENTION PROTECTION Les sources de dangers : L électricité Le travail en hauteur Le travail en espace confiné

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises PLAN DE PREVENTION Décret N 92-158 du 20 février 1992 : Travaux effectués dans un établissement par une entreprise extérieure Arrêté du 19 mars 1993 : Liste des dangereux - Code du travail articles R.237-1

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 26 FÉVRIER 2003 SUR LA SÉCURITÉ ET LA SANTÉ AU TRAVAIL

ACCORD NATIONAL DU 26 FÉVRIER 2003 SUR LA SÉCURITÉ ET LA SANTÉ AU TRAVAIL ACCORD NATIONAL DU 26 FÉVRIER 2003 SUR LA SÉCURITÉ ET LA SANTÉ AU TRAVAIL PRÉAMBULE Les parties signataires, conscientes que l amélioration de la sécurité et des conditions de travail ainsi que la protection

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION 1. CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN DE PREVENTION 2. LES DIFFERENTES ETAPES DE LA COORDINATION

PLAN DE PREVENTION 1. CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN DE PREVENTION 2. LES DIFFERENTES ETAPES DE LA COORDINATION PLAN DE PREVENTION 1. CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN DE PREVENTION Pour toute opération de travaux ou prestation de service réalisée par une ou plusieurs entreprises extérieures sur les sites de l ANSES

Plus en détail

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES

Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION ... ... FICHES SIGNALÉTIQUES Décret n 92-158 du 20 février 1992 Travaux effectués dans la collectivité par une entreprise extérieure OPÉRATION Lieu de l intervention :... Service, local, secteur ou atelier :... Nature de l opération

Plus en détail

Annexe 1: bases de conception des signaux de sécurité et des signaux auxiliaires

Annexe 1: bases de conception des signaux de sécurité et des signaux auxiliaires Annexes à la règle CIPA n 22 Annexe 1: bases de conception des signaux de sécurité et des signaux auxiliaires 1.1 Signaux de sécurité Forme géométrique Signification Couleur de sécurité Couleur de contraste

Plus en détail

ALCOOL DROGUE PERTE DE VIGILANCE DIMINUTION DES RÉFLEXES. Ne pas conduire de véhicule sous l emprise d alcool ou de drogue

ALCOOL DROGUE PERTE DE VIGILANCE DIMINUTION DES RÉFLEXES. Ne pas conduire de véhicule sous l emprise d alcool ou de drogue MÉMENTO PRÉVENTION ALCOOL DROGUE PERTE DE VIGILANCE DIMINUTION DES RÉFLEXES Ne pas conduire de véhicule sous l emprise d alcool ou de drogue Lors d un contrôle, si le taux d alcool par litre de sang est

Plus en détail

FICHE D ENTREPRISE. Etablie en application de l article R. 4624-37 du code du travail Conforme à l arrêté du 29 mai 1989

FICHE D ENTREPRISE. Etablie en application de l article R. 4624-37 du code du travail Conforme à l arrêté du 29 mai 1989 I RENSEIGNEMENTS D ORDRE GÉNÉRAL 1. Date d établissement de la fiche FICHE D ENTREPRISE Etablie en application de l article R. 462437 du code du travail Conforme à l arrêté du 29 mai 1989 Médecin du travail

Plus en détail

EN AMONT DE LA DÉLÉGATION ACCUEIL ET FORMATION GÉNÉRALE À LA SÉCURITÉ FORMATION AU POSTE DE TRAVAIL

EN AMONT DE LA DÉLÉGATION ACCUEIL ET FORMATION GÉNÉRALE À LA SÉCURITÉ FORMATION AU POSTE DE TRAVAIL EN AMONT DE LA DÉLÉGATION Elaborer un livret d'accueil Etablir la liste des postes à risques particuliers (annexe 1) Prendre en compte la liste des travaux interdits aux intérimaires (annexe 2) Désigner

Plus en détail

LE TRAVAIL EN HAUTEUR

LE TRAVAIL EN HAUTEUR F I C H E P R E V E N T I O N N 0 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LE TRAVAIL EN HAUTEUR STATISTIQUES Avec près d une centaine d agent victime de chutes de hauteur durant les 5 dernières années dans les

Plus en détail

ENTRETIEN DES LOCAUX Date de dernière mise à jour : 20/11/06

ENTRETIEN DES LOCAUX Date de dernière mise à jour : 20/11/06 Page 1 sur 8 ENTRETIEN DES LOCAUX ASPECT REGLEMENTAIRE En matière d entretien et de nettoyage des locaux, la règlementation impose à l autorité territoriale certaines opérations : Tenir en état constant

Plus en détail

- KIT PRATIQUE H & S - PREPARATION DES INTERVENTIONS DES ENTREPRISES EXTERIEURES SUR SITE CLIENT

- KIT PRATIQUE H & S - PREPARATION DES INTERVENTIONS DES ENTREPRISES EXTERIEURES SUR SITE CLIENT - KIT PRATIQUE H & S - PREPARATION DES INTERVENTIONS DES ENTREPRISES EXTERIEURES SUR SITE CLIENT L intervention d une entreprise extérieure (EE) sur site client, à savoir au sein d une entreprise utilisatrice

Plus en détail

ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant

ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant OUI! ACCUEIL ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant Nom de l entreprise : Nom du responsable de l accueil : Nom de l accueilli : Nom de la personne à contacter en

Plus en détail

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise)

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise) (fiche d entreprise) Tampon Médical Tampon de la collectivité Signature Signature Art. 14-1 du Décret n 85-603 du 10 juin 1985 modifié Dans chaque service d une collectivité territoriale et dans chaque

Plus en détail

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN Circulaire n 14/2008 Cl. C 44 Colmar, le 3 avril 2008 Màj juin 2012 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION N.. INFORMATIONS GENERALES

PLAN DE PREVENTION N.. INFORMATIONS GENERALES PLAN DE PREVENTION N.. Travaux effectués dans un établissement de l ONEE-BE Entreprise Utilisatrice par une Entreprise Extérieure INFORMATIONS GENERALES Entité Utilisatrice (EU) Entreprise Extérieure1

Plus en détail

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 344 SOMMAIRE I. ORGANISATION GENERALE... 346 A- Effectif et rythme de travail... 346 B- C.H.S.C.T.... 346 C- Formation

Plus en détail

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise)

Fiche des risques professionnels (fiche d entreprise) (fiche d entreprise) Tampon Médical Tampon de la collectivité Signature Signature Art. 14-1 du Décret n 85-603 du 10 juin 1985 modifié Dans chaque service d une collectivité territoriale et dans chaque

Plus en détail

Évaluation des risques et programme d actions de prévention dans le BTP Article L 230.2 du code du travail FEUILLET 1 Entreprise ou établissement Raison sociale : Coordonnées : Activité(s) : Correspondant

Plus en détail

Document inscription stage

Document inscription stage Document inscription stage Section : Stage : insertion intégration activités * Mme/ M. * Nom :. Prénom:. Dénomination de l entreprise : D é n o m i n a t i o n :.. Adresse :. C.P. : Localité :.. Tél. :..

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :...

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :... PLAN DE PRÉVENTION Objectif : Le plan de prévention permet de limiter les risques liés à la coactivité des personnes présentes sur le lieu d une intervention. Il est réalisé à l issue d une visite préalable

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

Formation et information des agents à la santé et à la sécurité

Formation et information des agents à la santé et à la sécurité Centre de Gestion du Haut Rhin Fonction Publique Territoriale 22 rue Wilson 68027 COLMAR Cedex Tél. : 03 89 20 36 00 Fax : 03 89 20 36 29 cdg68@calixo.net www.cdg68.fr Circulaire n 05/2009 Cl. C 44 Colmar,

Plus en détail

Nouveau Code du travail

Nouveau Code du travail Nouveau Code du travail Sommaire de la partie «Santé et sécurité au travail» Entré en vigueur au 1 er mai 2008 Partie législative nouvelle - Partie règlementaire nouvelle (Livres et titres) QUATRIÈME PARTIE

Plus en détail

Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d emplois correspondant au poste, la durée de travail, etc

Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d emplois correspondant au poste, la durée de travail, etc MODELE DE FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE : AGENT POLYVALENT DES SERVICES TECHNIQUES OBJECTIF PRINCIPAL DU POSTE : Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d

Plus en détail

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE 1 Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 1 SOMMAIRE I.ORGANISATION GÉNÉRALE...4 A-Effectif et rythme de travail...4 B-C.H.S.C.T...4 C-Formation et information

Plus en détail

Notice hygiène et sécurité Engagement de l entreprise

Notice hygiène et sécurité Engagement de l entreprise BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000 Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01 Préambule Notice hygiène et sécurité Engagement de l entreprise La note ci jointe décrit les engagements

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION N 1 En application des articles R4511-1 à R4514-10 du Code du Travail

PLAN DE PREVENTION N 1 En application des articles R4511-1 à R4514-10 du Code du Travail 1- ENTREPRISE UTILISATRICE (EU) 1-1 Identification de l entreprise utilisatrice Entreprise : Adresse postale : : 02 72 27 85 40 GCS Cité Sanitaire Geroges Charpak 11 Boulevard Georges Charpak Fax : 02

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION MAINTENANCE CLIMATISATION VENTILATION

PLAN DE PREVENTION MAINTENANCE CLIMATISATION VENTILATION Association des Directeurs et Responsables de Services Généraux Facilities Managers Association PLAN DE PREVENTION MAINTENANCE CLIMATISATION VENTILATION Avertissement : ce document est un exemple établi

Plus en détail

Programme de prévention Service de sécurité incendie

Programme de prévention Service de sécurité incendie Général ACCÈS AUX BÂTIMENTS diverses, chutes et glissades Prévenir le supérieur immédiat lorsque l accès au bâtiment n est pas sécuritaire. Installer un système d éclairage aux entrées et dans le stationnement

Plus en détail

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ 16 A GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ Plan de prévention - Protocole de sécurité pour le chargement ou le déchargement de véhicule Permis de feu - Dossier des plans de prévention, protocoles de sécurité pour

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE DU PERSONNEL SOMMAIRE 1. CONSTRUCTION... 3 1.1 MESURES D HYGIENE... 3 1.1.1 Eclairage Art. R.4213-2 et suivants / Art. R.4223-1 et suivants... 3 1.1.2 Aération - assainissement

Plus en détail

LE PROTOCOLE DE SECURITE

LE PROTOCOLE DE SECURITE Fiche outil n 7 LE PROTOCOLE DE SECURITE Dans le cadre des opérations de chargement et de déchargement La présente fiche outil est constituée des éléments suivants : - Une fiche explicative concernant

Plus en détail

Dispositions à mettre en œuvre pour assurer la sécurité et la protection de la santé lors des opérations sur les ouvrages de distribution de gaz

Dispositions à mettre en œuvre pour assurer la sécurité et la protection de la santé lors des opérations sur les ouvrages de distribution de gaz A10 Sécurité et protection de la santé sur les chantiers REAL0310 1/13 GrDF Guide de la Distribution du Gaz Tome Réalisation Dispositions à mettre en œuvre pour assurer la sécurité et la protection de

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1.

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1. Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1 Juin 2015 NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE P. 2 sur 8 SOMMAIRE 1 Hygiène...

Plus en détail

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Nom : Prénom : Classe :

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Nom : Prénom : Classe : BTS Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Nom : Prénom : Classe : 1 Vérifications et contrôles réglementaires : Les vérifications techniques peuvent être dictées par : 1. 2. 3. 4. 5. 6.. 7. C

Plus en détail

AIDE À L IDENTIFICATION DES RISQUES PROFESSIONNELS ET À LEUR DÉCLARATION SUR L ÉTAT NOMINATIF DU PERSONNEL

AIDE À L IDENTIFICATION DES RISQUES PROFESSIONNELS ET À LEUR DÉCLARATION SUR L ÉTAT NOMINATIF DU PERSONNEL NOTICE A CONSERVER Version Janvier 2010 / sous réserve d évolution réglementaire AIDE À L IDENTIFICATION DES RISQUES PROFESSIONNELS ET À LEUR DÉCLARATION SUR L ÉTAT NOMINATIF DU PERSONNEL cf. article R

Plus en détail

Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail»

Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail» Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail» Titre II du décret n 85-603 du 10 juin 1985 modifié par le décret 2012-170 du 3 février 2012 (articles 6 à 9) Article

Plus en détail

PROTOCOLE DE SECURITE En application des articles R237-1 et suivants du Code du Travail

PROTOCOLE DE SECURITE En application des articles R237-1 et suivants du Code du Travail 1- ENTREPRISE D ACCUEIL (E.A.) Entreprise : Adresse postale : GCS Cité Sanitaire Georges Charpak 11 Boulevard Georges Charpak BP 414 44606 SAINT-NAZAIRE CEDEX : 02 72 27 86 40 Fax : 02 72 27 86 41 Référent

Plus en détail

AUDITS DE TERRAIN THEMES OUI NON NR La réponse à la question doit toujours être 1 dans la case oui, non ou non répondue ( ne sais pas )

AUDITS DE TERRAIN THEMES OUI NON NR La réponse à la question doit toujours être 1 dans la case oui, non ou non répondue ( ne sais pas ) VILLE D'AJACCIO SERVICE MEDECINE PROFESSIONNELLE ET PREVENTIVE UNITÉ DE TRAVAIL DATE AUDITS DE TERRAIN THEMES OUI NON NR La réponse à la question doit toujours être 1 dans la case oui, non ou non répondue

Plus en détail

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention :

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention : Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail Entreprise utilisatrice (client) Raison sociale : Représentée par : Coordonnées : Téléphone : Entreprise

Plus en détail

Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles

Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles http://www.sud-travail-affaires-sociales.org Travail affaires sociales Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles Voir la fiche secteur tertiaire

Plus en détail

LE RISQUE CHIMIQUE. Au travail... ... comme à la maison

LE RISQUE CHIMIQUE. Au travail... ... comme à la maison LE RISQUE CHIMIQUE Un agent chimique dangereux est une substance ou un mélange dont la composition est susceptible de porter atteinte à la sécurité et à la santé des salariés exposés ou des utilisateurs.

Plus en détail

Document unique relatif à l évaluation des risques

Document unique relatif à l évaluation des risques Nom de l entreprise ou de l établissement : Adresse : dernière mise à jour : Document unique relatif à l évaluation des risques Désignation des unités de travail Unités de travail Mise à jour du document

Plus en détail

FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Prévention et Sécurité au Travail Fiche Santé et Travail n 111 Date : 01/09/2014 "Un homme averti en vaut deux" Ce proverbe souligne que l on est plus

Plus en détail

TRAVAUX EN HAUTEUR. Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard. Réunion Travaux en Hauteur 28 et 29 juin 2005

TRAVAUX EN HAUTEUR. Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard. Réunion Travaux en Hauteur 28 et 29 juin 2005 TRAVAUX EN HAUTEUR Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard SOMMAIRE Les accidents de service La nouvelle réglementation Les principes généraux de prévention Quelques situations de

Plus en détail

PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES ET NORMATIVES

PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES ET NORMATIVES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES ET NORMATIVES Fiche pratique Version 1 Créée le 01/08/07 Dernière mise à jour : 24/04/08 Nb de pages : 7 Livre 1 2 3 4 5 6 7 Nouveau code du travail à partir du 1

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION CONSIGNATION/DECONSIGNATION

PLAN DE PREVENTION CONSIGNATION/DECONSIGNATION LAURENT BELLON ROLAND BAUDU RAPHAËL AUBERTIN PLAN DE PREVENTION CONSIGNATION/DECONSIGNATION UE 5 Master PRNT ANNEE 2004-2005 Rapport réalisé par Laurent BELLON, Roland BAUDU, Raphaël AUBERTIN sous la direction

Plus en détail

Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement

Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement Pour les stagiaires de l enseignement secondaire, du supérieur et de l enseignement pour adultes Modèle A (secteur lourd)

Plus en détail

Principales vérifications périodiques

Principales vérifications périodiques Note HYGIENE & SECURITE Principales vérifications périodiques 004 005 2011 Etablissements soumis au Code du Travail (ateliers, locaux de travail) Aération - Installations de ventilation Local à pollution

Plus en détail

PLAN. Introduction Quand Avec quoi Protection Les chantiers Rôle du CHS Rôle de l ACMO

PLAN. Introduction Quand Avec quoi Protection Les chantiers Rôle du CHS Rôle de l ACMO PLAN Introduction Quand Avec quoi Protection Les chantiers Rôle du CHS Rôle de l ACMO INTRODUCTION La protection contre les chutes de hauteur est trop souvent réduite à une question d'équipements de protection

Plus en détail

Votre interlocuteur Santé Sécurité au Travail

Votre interlocuteur Santé Sécurité au Travail Ce livret d'information est destiné aux personnes travaillant ou nouvellement embauchées dans une cuverie ou une cave. Il vous informe risque par risque sur les principaux conseils de prévention à suivre

Plus en détail

Mémento des formations en C.N.P.E.

Mémento des formations en C.N.P.E. 1/23 Mémento des formations en C.N.P.E. Pour toutes ces formations, vous pouvez contacter l Assistante de Direction du GIM Est ou les ingénieurs sécurité du GIM Est afin de définir les modalités de mise

Plus en détail

Stockage de produits chimiques

Stockage de produits chimiques Conseils prévention Santé au travail Crée le 28/04/2011 par VK Mise à jour 28/04/2011 par VK Stockage de produits chimiques 1 Risques liés au stockage de produits chimiques...2 2 Règles générales...2 3

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE P.P.S.P.S. Indice Date Nature de la modification Rédacteur 00 Emission initiale

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE P.P.S.P.S. Indice Date Nature de la modification Rédacteur 00 Emission initiale Du bon sens et un peu de temps Entreprise Nom Logo PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE P.P.S.P.S. Chantier Nom de l opération Adresse du chantier: Période d'exécution: Lot : Maître

Plus en détail

LEGISLATION ET REGLEMENTATION EN SANTE AU TRAVAIL

LEGISLATION ET REGLEMENTATION EN SANTE AU TRAVAIL LEGISLATION ET REGLEMENTATION EN SANTE AU TRAVAIL DOCUMENT PEDAGOGIQUE Rédigé par la Collégiale des enseignants hospitalouniversitaires de Médecine du Travail d'ile-de-france et par l Inspection Médicale

Plus en détail

L'INSPECTION EN USINE: PREVENIR LES RISQUES CHR 103. Philippe Malouines, 10 Avril 2008

L'INSPECTION EN USINE: PREVENIR LES RISQUES CHR 103. Philippe Malouines, 10 Avril 2008 L'INSPECTION EN USINE: PREVENIR LES RISQUES CHR 103 Philippe Malouines, 10 Avril 2008 Le Décret du 20 février 1992 Champ d application Le décret du 20 février 1992 est applicable lorsque du personnel d

Plus en détail

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte avec polybenne-grue

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte avec polybenne-grue LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ Agents réalisant la collecte avec polybenne-grue Sommaire 1- Enjeux et objectifs de ce livret... 3 2- Rappel sur les obligations des agents en hygiène et sécurité... 3 3-

Plus en détail

MÉMO SANTÉ RISQUES CHIMIQUES PEINTURE VITRERIE REVÊTEMENTS

MÉMO SANTÉ RISQUES CHIMIQUES PEINTURE VITRERIE REVÊTEMENTS MÉMO SANTÉ PEINTURE VITRERIE REVÊTEMENTS RISQUES CHIMIQUES Poussières, produits chimiques,... Le travail sur chantier vous expose à des risques qu il ne faut pas négliger. Pour protéger votre santé, adoptez

Plus en détail

Le PPSPS. Identification. Définitions utiles

Le PPSPS. Identification. Définitions utiles Définitions utiles Le PPSPS Un PPSPS est un Plan Particulier de Sécurité et de Protection de. Le PPSPS est établi par les entreprises qui travaillent sur un chantier et remis au coordonnateur de sécurité

Plus en détail

1. REGLEMENTATION : 2. INTRODUCTION :

1. REGLEMENTATION : 2. INTRODUCTION : 1. REGLEMENTATION : Décret n 65-48 du 8 janvier 1965 modifié portant règlement d'administration publique pour l'exécution des dispositions de la partie IV du Code du travail en ce qui concerne les mesures

Plus en détail

N 267.3.a.: Peinture (produits de préparation du procédé de peinture, produits de peinture, produits de brillance et autres produits de protection)

N 267.3.a.: Peinture (produits de préparation du procédé de peinture, produits de peinture, produits de brillance et autres produits de protection) LOI DU 10 JUIN 1999 RELATIVE AUX ETABLISSEMENTS CLASSES FORMULAIRE DE DEMANDE D AUTORISATION CLASSE 2 (produits de préparation du procédé de peinture, produits de peinture, produits de brillance et autres

Plus en détail

- Hygiène et sécurité - Le travail en hauteur

- Hygiène et sécurité - Le travail en hauteur - Hygiène et sécurité - Le travail en hauteur La présente fiche rappelle les différentes mesures concernant la prévention des risques liés au travail en hauteur. 1. De nouvelles dispositions réglementaires

Plus en détail

PROTOCOLE DE CHARGEMENT ET DE DECHARGEMENT

PROTOCOLE DE CHARGEMENT ET DE DECHARGEMENT PROTOCOLE DE CHARGEMENT ET DE DECHARGEMENT -Arrêté du 26 avril 1996 1. OBJECTIF PROTOCOLE DE SÉCURITÉ Adaptation des règles de sécurité prévues par le décret de 1992 (92-158 du 20.02.92) pour les opérations

Plus en détail

1. Risques liés aux situations de co-activité

1. Risques liés aux situations de co-activité A LA CHARGE DE L EMPLOYEUR EN Annexe 1 MATIERE D EVALUATION DES RISQUES 1. Risques liés aux situations de co-activité Il s agit d articuler le document unique avec les instruments prévus par : - le décret

Plus en détail

Les formations à la sécurité du travail. Les autres écrits de la prévention. Les accidents et les maladies professionnelles.

Les formations à la sécurité du travail. Les autres écrits de la prévention. Les accidents et les maladies professionnelles. Avant propos Fondement Un groupe de travail, composé de préventeurs de collectivités territoriales représentant 3 communes (Limoges, Talence, La Teste de Buch) et 7 centres de gestion (Corrèze, Haute Garonne,

Plus en détail

Consignes de sécurité

Consignes de sécurité Consignes de sécurité Toute personne travaillant chez et pour E.ON Benelux doit tout mettre en œuvre pour éviter tous les accidents (et donc les blessures et les dommages); doit tout mettre en œuvre pour

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Circulaire d'informations n 2009/17 du 15 septembre 2009 LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984 modifiée relative à la formation des agents de

Plus en détail

Objet : Lancement des programmes de formation en Santé et Sécurité 3S Morocco

Objet : Lancement des programmes de formation en Santé et Sécurité 3S Morocco Casablanca, le 04/03/2013 SIEGE SOCIAL 5 Rue de la pie - Oasis - Casablanca Tél. : (212) 0 22 99 22 22 (LG) Fax : (212) 0 22 98 24 07 E-mail : troissmorocco@3smorocco.com Site web: www.3smorocco.com Capital

Plus en détail

Statistiques des accidents du travail et des maladies professionnelles RASSCT 2013

Statistiques des accidents du travail et des maladies professionnelles RASSCT 2013 Centre de Gestion du Haut-Rhin Fonction Publique Territoriale 22 rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex Tél. : 03 89 20 36 00 - Fax : 03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr Circulaire n 10/2015 Cl.

Plus en détail

Formation ACMO / CHS 26 mai 2011. Intervention d entreprises extérieures. Plan de Prévention Protocole de Sécurité. Brochure ED 941 INRS

Formation ACMO / CHS 26 mai 2011. Intervention d entreprises extérieures. Plan de Prévention Protocole de Sécurité. Brochure ED 941 INRS Formation ACMO / CHS 26 mai 2011 Intervention d entreprises extérieures Brochure ED 941 INRS Plan de Prévention Protocole de Sécurité PLAN Introduction Réglementation Démarche globale Cas particulier du

Plus en détail

Passeport sécurité. Bâtiment et Travaux publics. La sécurité, parce qu une vie n a pas de prix!

Passeport sécurité. Bâtiment et Travaux publics. La sécurité, parce qu une vie n a pas de prix! Passeport sécurité Bâtiment et Travaux publics La sécurité, parce qu une vie n a pas de prix! Nom :... Prénom :... J atteste avoir reçu par la société Sad s Group le passeport sécurité, le Signature du

Plus en détail

Accueil et santé au travail dans l intérim

Accueil et santé au travail dans l intérim Accueil et santé au travail dans l intérim recommandations aux entreprises Ce texte a été adopté par la Commission des Accidents du Travail et des Maladies Professionnelles, le 21 Mars 2007. Il est le

Plus en détail

DIRECTION QUALITE & HSE CONSIGNE GENERALE DE SECURITE

DIRECTION QUALITE & HSE CONSIGNE GENERALE DE SECURITE DIRECTION QUALITE & HSE Sommaire 1. DISPOSITION GENERALES... 1 2. REGLES A OBSERVER :... 1 4. CONDUITE A TENIR SUR LES CHANTIERS OU LES INSTALLATIONS PETROLIERES.... 2 5. CONDUITE A TENIR POUR EVITER LA

Plus en détail

Règlement général d hygiène et de sécurité en vigueur au sein de la Société des Carrières de Hautes Provence.

Règlement général d hygiène et de sécurité en vigueur au sein de la Société des Carrières de Hautes Provence. Règlement général d hygiène et de sécurité en vigueur au sein de la Société des Carrières de Hautes Provence. 1 REGLES GENERALES 1.1 Disposition générale Le personnel est tenu de se conformer strictement

Plus en détail

Utiliser en sécurité les produits dangereux

Utiliser en sécurité les produits dangereux Utiliser en sécurité les produits dangereux Savoir lire l étiquette Les nouveaux pictogrammes de danger 7 3 2 Explosif Inflammable Comburant 4 Gaz sous pression Corrosif Toxique/mortel 5 6 Nocif/altération

Plus en détail