Le Marché Automobile au Brésil: Stratégies Comparées de Renault et PSA face à la concurrence

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Marché Automobile au Brésil: Stratégies Comparées de Renault et PSA face à la concurrence"

Transcription

1 Le Marché Automobile au Brésil: Stratégies Comparées de Renault et PSA face à la concurrence Stratégies des Grandes Entreprises en Amérique Latine: Exposé du Samedi 28 janvier 2006 Olivier Caillaud - Carlos Loeb

2 Évolution du Marché Automobile

3 Evolution du Marché automobile Localisation des principaux producteurs automobiles Évolution du marché automobile Évolution du marché automobile en Amérique du Sud Parts de marché des principaux constructeurs automobiles au Brésil Investissements des constructeurs en Argentine et au Brésil

4 Localisation des principaux producteurs automobiles Plus de 9 véhicules automobiles sur 10 sont produits dans les trois pôles de la Triade (Amérique du Nord, Europe et Asie).

5 Évolution du marché automobile Premiers acteurs présents au Brésil Constructeurs français ais Placement du Brésil dans le marché

6 Évolution du marché automobile en Amérique du Sud Stratégie et développement d du marché dans le Mercosur Pourquoi le Brésil? Saturation du marché argentin Rentrée e en vigueur du traité Politiques adoptées Crise économique

7 Parts de marché des principaux constructeurs automobiles au Brésil Source: Anfavea

8 Investissements des constructeurs en Argentine et au Brésil en Argentine Brésil Total Inv. Filiale Argentine / total inv. filiales Inv. Filiale Brésil / Total inv. Filiales Inv. Total firme/ total des inv. Fiat ,66% 84,34% 16,99% Ford ,22% 77,78% 18,70% VW ,65% 92,35% 15,21% GM ,14% 81,86% 16,50% Renault ,03% 68,97% 6,02% PSA ,48% 77,52% 5,36% Autres ,23% 87,77% 21,23% Totaux ,64% 83,36% 100,00%

9 Comportement du marché automobile au Brésil Faible pouvoir d achat des brésiliens Problème de financement (pas de crédit) Lourde fiscalité Malgré cela, la production et la vente ont augmenté en 2005

10 Coût de production au Brésil IPI (Impôt sur les Produits Industrialisés) ICMS (Impôt sur la Circulation des Marchandises et Services) PIS (Programme d Intégration sociale) Cofins (Contribution pour les Fonds d Investissement Social)

11 Coût t de production au Brésil Le coût élevé et inefficacité du réseau portuaire Réseau routier et ferroviaire précaire Prêts auprès de banques locales sont limités et chers Bureaucratie lourde et coûteuse

12

13

14 Chiffres-clés de l industrie automobile brésilienne 1.Pour les constructeurs: Chiffre d affaire s est élevé à 16 Mds USD en 2002 (plus de 10% du PIB) personnes ont été employées 2. Pour les équipementiers: Chiffre d affaire s est élevé à 12,4 Mds USD en personnes ont été employées

15 L industrie automobile de 1997 à 2004 (en nombre de véhicules) v

16 Renault Choix de l implantation directe

17 Renault Contexte latino-américain au milieu des années 90 Implantation géographique Positionnement face à la concurrence

18 Contexte latino-américain 17/12/1994: signature de l accord d Ouro Proto finalisant le MERCOSUR Début 1995: hausse des barrières douanières Taux de douane = 70% pour les voitures produites hors MERCOSUR

19 Contexte latino-américain Marché argentin en situation de surproduction Plus possible d écouler les stocks vers le Brésil Remise en cause de la filiale argentine

20 Implantation géographique Usines de production = Curitiba et San José dos Pinhais depuis 1995 Curitiba = proche des grands centres de consommation Porto Alegre, Sao Paulo, Rio de Janeiro, Buenos Aires Négociation avec l Etat brésilien: obtention de 2 Milliards de Real de paquet fiscal

21 Implantation géographique Engagements de Renault Engagements de l Etat du Parana Installer une usine et avoir 60%du capital emplois, après 2 ans d exploitation Paiement d une amende R$50 millions pour une fermeture de l usine avant un terme de 20 ans Participation de 40%du capital total de Renault do Brasil (jusqu à R$300 millions) Crédit (valeur non définie)lié au chiffre d affaires Crédit (valeur non définie) lié à l investissement. Total des emprunts (plafond : US$I,5 milliards) Exemption du paiement du différentiel des droits de l ICMS dans l acquisition de biens de capital et machines-outils dans d autres Etats Différé direct de 100%de l ICMS, pour 48 mois, sans taux d intérêt ni indexation. Accord qui s applique également pour les fournisseurs Engagements du Municipe Exemption de l IPTU pour 10 ans Exemption de l ISS pour 10 ans Exemption d impôts pour 10 ans Exemptions pour les participants au projet Engagements de l Etat et du Municipe Donation du terrain de 2.5 millions m 2 Réalisation des travaux d urbanisme et Infrastructure Réduction de 25%du tarif de l énergie électrique Construction d une voie ferroviaire Aire exclusive au port de Paranaguá

22 Positionnement: Mix Marketing de l implantation Product Alternative moyenne haut de gamme par rapport aux concurrents comme Volkswagen et Fiat Leader par rapport aux futurs «newcomers» comme Peugeot Principale faiblesse: Pas de modèle du type «carros populares» 62% du marché en 1998

23 Positionnement: Mix Marketing de l implantation Promotion Début en F1: Ayrton Senna Site de production «Ayrton Senna» de San José dos Pinhais

24 Positionnement: Mix Marketing de l implantation Price Politique de communication de différenciation Consommateur: volonté de reconnaissance sociale Concurrents: différenciation par les différents modèles d une même gamme Renault: modèles avec un surplus d options par rapport à la concurrence mais avec un prix plus élevé

25 Positionnement: Mix Marketing de l implantation Distribution Tableau des concessionnaires brésiliens en 2000 Concentré sur le Sud Est Structure de vente par internet

26 PSA Une implantation plus globale

27 PSA Les Dates importantes de l Implantation Objectifs fixés Stratégie et Positionnement Premiers Résultats

28 Les Dates importantes de l Implantation Présent commercialement depuis le début des années 90 Sept. 1997: création de Peugeot Citroën do Brasil 1998: Implantation d une usine sur le site de Porto Real: capacité de production de véhicules par an

29 Objectifs fixés Intensifier la production dans l usine de Porto Real = prendre 8% de PDM à ses concurrents en 2003 Développer leurs 2 réseaux de concessionnaires Atteindre ventes à l année

30 Stratégie plus globale que Renault Voitures populaires = 60% du marché brésilien Lancement de la V en avril ventes Adaptations spécifiques pour les marchés du Mercosur Couches sociales plus aisées Lancement de la Xsara Picasso

31 Premiers Résultats PDM Constructeurs sur l année 2000

32 Premiers Résultats Tableau des Ventes PSA dans le Mercosur

Etude Stratégique du Groupe P.S.A

Etude Stratégique du Groupe P.S.A Présentation du groupe P.S.A Etude Stratégique du Groupe P.S.A 26/02/2003 1 Présentation du groupe P.S.A Plan I Présentation du Groupe PSA II Stratégie et positionnement Rapide Historique Chiffres Clés/Marché

Plus en détail

RÉUNION ACTIONNAIRES Toulouse, 2 décembre 2010

RÉUNION ACTIONNAIRES Toulouse, 2 décembre 2010 RÉUNION ACTIONNAIRES Toulouse, 2 décembre 2010 Présentation du Groupe Jean-Hugues Duban Responsable Relations Investisseurs Chiffres clés PSA Peugeot Citroën Deux marques puissantes, différenciées et complémentaires

Plus en détail

La logistique au Brésil

La logistique au Brésil La logistique au Brésil Antoinette Manousso 25 juin 2014 Puissance économique, industrielle et territoriale 7 ème puissance économique mondiale, 3 ème constructeur aéronautique, dans les 5 premiers constructeurs

Plus en détail

Renault do Brasil. Opportunités et risques juridiques en matière d investissements au Brésil. Joaquim FERRAZ-MARTINS Filho

Renault do Brasil. Opportunités et risques juridiques en matière d investissements au Brésil. Joaquim FERRAZ-MARTINS Filho Renault do Brasil Opportunités et risques juridiques en matière d investissements au Brésil Automobile : Contrats de concession et distribution commerciale Joaquim FERRAZ-MARTINS Filho Direction Juridique

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan 1. Le diagnostic stratégique: un pré-requis à la prise de décision Définition du diagnostic stratégique = Analyse conjointe de l entreprise (ses forces / ses faiblesses)

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

Décision n 10-DCC-80 du 26 juillet 2010 relative à l acquisition par le groupe PSA des éléments du fonds de commerce de la société Bernier Automobiles

Décision n 10-DCC-80 du 26 juillet 2010 relative à l acquisition par le groupe PSA des éléments du fonds de commerce de la société Bernier Automobiles RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-80 du 26 juillet 2010 relative à l acquisition par le groupe PSA des éléments du fonds de commerce de la société Bernier Automobiles L Autorité de la concurrence,

Plus en détail

Conférence du 14 juin 2011

Conférence du 14 juin 2011 Barretto Ferreira, Kujawski e Brancher Sociedade de Advogados Conférence du 14 juin 2011 Le droit des sociétés et le droit fiscal au Brésil Me Olivier Costa, Avocat au Barreau de Lyon, Cabinet Bismuth

Plus en détail

INTRODUCTION. Plan du cours (1/2) Marketing stratégique. Plan du cours (2/2) Le rôle du marketing stratégique. Le vocabulaire stratégique

INTRODUCTION. Plan du cours (1/2) Marketing stratégique. Plan du cours (2/2) Le rôle du marketing stratégique. Le vocabulaire stratégique Plan du cours (1/2) Marketing stratégique Séverine Saleilles Introduction Le diagnostic stratégique Diagnostic externe (PESTEL, forces concurrentielles, cycle de vie, benchmark) Diagnostic interne (chaîne

Plus en détail

ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE. Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial Comparaison de plusieurs politiques commerciales

ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE. Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial Comparaison de plusieurs politiques commerciales ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE La notion de prix de vente Les objectifs financiers Les objectifs commerciaux Les remises et rabais Exercice et corrigé Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial

Plus en détail

Déroulement. Dossier 6 Le marché, l offre et la demande. Dossier 7 Les secteurs institutionnels. Dossier 8 Le droit et ses sources

Déroulement. Dossier 6 Le marché, l offre et la demande. Dossier 7 Les secteurs institutionnels. Dossier 8 Le droit et ses sources Gep éditions, 2011 ISBN : 978-2-84425-796-3 Le référentiel L'environnement économique, juridique et institutionnel Caractériser le marché de l entreprise et définir l offre et la demande. Identifier les

Plus en détail

COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR AUTOMOBILE FRANÇAIS

COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR AUTOMOBILE FRANÇAIS AVRIL 2015 CONVICTIONS & PERSPECTIVES COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR AUTOMOBILE FRANÇAIS PLACEMENT ATHENA AUTO MAI 2015 Pourquoi bienprévoir.fr est «positif» sur l industrie

Plus en détail

Tendances du marché mondial du vin. Amérique du Sud : Le Nouvel Eldorado?

Tendances du marché mondial du vin. Amérique du Sud : Le Nouvel Eldorado? Tendances du marché mondial du vin Amérique du Sud : Tendances du marché mondial du vin.horizon 2050 QUE PRE-DISENT LES ANALYSTES? «Le centre de la demande mondiale de vin» se déplace peu à peu et s élargit

Plus en détail

Groupe SOEXIMEX. Secteur d activité. SOEXIMEX Un acteur majeur du commerce international. Histoire Chiffres clés Activités

Groupe SOEXIMEX. Secteur d activité. SOEXIMEX Un acteur majeur du commerce international. Histoire Chiffres clés Activités SOEXIMEX Un acteur majeur du commerce international La SOEXIMEX a été fondée en 1963. Son siège social se situe à Saint-Denis, au nord de Paris. Aujourd hui considérée comme un acteur majeur du commerce

Plus en détail

SOMMAIRE 1 PANORAMA DU SECTEUR BRESILIEN DE L EMBALLAGE...

SOMMAIRE 1 PANORAMA DU SECTEUR BRESILIEN DE L EMBALLAGE... SOMMAIRE 1 PANORAMA DU SECTEUR BRESILIEN DE L EMBALLAGE... 9 1.1 PRESENTATION DE L INDUSTRIE BRESILIENNE DE L EMBALLAGE...9 1.1.1 Évolution de la production brésilienne d emballages...9 1.1.2 Production

Plus en détail

Les régimes d importation spéciaux au Brésil

Les régimes d importation spéciaux au Brésil Dan Kraft Daniel Ramos Montréal, 30 Mars, 2010 Les régimes d importation spéciaux au Brésil Brésil - Commerce Exterieur (source: Secex) 2009 - Janvier - Août = exportations US$ 97,9G (US$ 130,8 milliards

Plus en détail

Pierre-Jean SIVIGNON

Pierre-Jean SIVIGNON 7 MARS 2013 Georges PLASSAT Pierre-Jean SIVIGNON Remarques préliminaires 2012 Le Groupe s est recentré sur les pays où il a une position forte et un profil multi-format : Grèce : réorganisation de son

Plus en détail

Planification stratégique chez RCGT

Planification stratégique chez RCGT Planification stratégique chez RCGT 1 2 3 4 «Où sommes-nous?» «Où voulons-nous être?» «Comment s y rendre?» du plan stratégique Environnement Marchés et clients Concurrence Avantage concurrentiel Performance

Plus en détail

FAIRE AFFAIRE AU BRÉSIL: QUELQUES ASPECTS JURIDIQUES. SÉMINAIRE SUR LES OCCASIONS D AFFAIRES AU BRÉSIL 27 février 2015

FAIRE AFFAIRE AU BRÉSIL: QUELQUES ASPECTS JURIDIQUES. SÉMINAIRE SUR LES OCCASIONS D AFFAIRES AU BRÉSIL 27 février 2015 FAIRE AFFAIRE AU BRÉSIL: QUELQUES ASPECTS JURIDIQUES SÉMINAIRE SUR LES OCCASIONS D AFFAIRES AU BRÉSIL 27 février 2015 STRATÉGIE D IMPLANTATION AU BRÉSIL Importation Agent commercial ou distributeur local

Plus en détail

Financial Services. Quelles opportunités en matière d offres d assurance et d assistance

Financial Services. Quelles opportunités en matière d offres d assurance et d assistance Financial Services Quelles opportunités en matière d offres d assurance et d assistance Conférence Argus de l Assurance Assurance Affinitaires 2 octobre 2013 Jean-Baptiste COSTER Agenda 1. 2. 3. Les Assurances

Plus en détail

Stratégie Internationale des Entreprises : C A S L E X U S. P r é s e n t é p a r : M E D E L A M I N E E T IS M A IL B O U Z E K R A O U I

Stratégie Internationale des Entreprises : C A S L E X U S. P r é s e n t é p a r : M E D E L A M I N E E T IS M A IL B O U Z E K R A O U I CAS LEXUS Stratégie Internationale des Entreprises : C A S L E X U S P r é s e n t é p a r : M E D E L A M I N E E T IS M A IL B O U Z E K R A O U I PLAN : I. Présentation de la Maison Mère : Toyota I.

Plus en détail

PREVISION & PROGRAMMATION

PREVISION & PROGRAMMATION PREVISION & PROGRAMMATION David Langlois Direction PC&L Mécanismes Faurecia Automotive Seating System performance through component expertise 21 sept 2010 AGENDA Processus interne de traitement des données

Plus en détail

Introduction Exporter est un enjeu majeur pour l entreprise 3. 2. Des raisons stratégiques poussant à l internationalisation...4

Introduction Exporter est un enjeu majeur pour l entreprise 3. 2. Des raisons stratégiques poussant à l internationalisation...4 Table des matières Introduction Exporter est un enjeu majeur pour l entreprise 3 1. Des raisons environnementales poussant à l internationalisation des activités...3 2. Des raisons stratégiques poussant

Plus en détail

Compétitivité internationale des industries françaises des filières animales

Compétitivité internationale des industries françaises des filières animales Compétitivité internationale des industries françaises des filières animales Carl Gaigné Directeur de Recherche INRA RMT Economie des filières animales Compétitivité des filières animales françaises 10/12/13

Plus en détail

SUBVENTIONS. Notifications conformément à l'article XVI:1 BRESIL

SUBVENTIONS. Notifications conformément à l'article XVI:1 BRESIL ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE RESTRICTED L/6111/Add.6 26 juin 1987 Distribution limitée Original: anglais SUBVENTIONS Notifications conformément à l'article XVI:1 BRESIL La Mission

Plus en détail

Démystifier le Système Fiscal Brésilien. Chambre de Commerce de Montréal 27 février 2015

Démystifier le Système Fiscal Brésilien. Chambre de Commerce de Montréal 27 février 2015 Démystifier le Système Fiscal Brésilien Chambre de Commerce de Montréal 27 février 2015 Ordre du jour Contexte fiscal et survol des divers impôts brésiliens Faire affaire au Brésil sans présence locale

Plus en détail

COMMERCE AUTOMOBILE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

COMMERCE AUTOMOBILE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE AUTOMOBILE... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE AUTOMOBILE...

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 7 juillet 2009 RESULTATS COMMERCIAUX PREMIER SEMESTRE 2009. Faits marquants

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 7 juillet 2009 RESULTATS COMMERCIAUX PREMIER SEMESTRE 2009. Faits marquants COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 7 juillet 2009 RESULTATS COMMERCIAUX PREMIER SEMESTRE 2009 Faits marquants semestrielle VP + VUL (S1 2008 S2 2009) o Europe 30 pays : + 0,2 point de part de marché (6,3 %

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING 1. La notion de marché 2. La définition du Marketing et du Marketing - Mix 3. Les fonctions de l entreprise 4. La stratégie push ( fonction de production ) 5. La stratégie

Plus en détail

FICHE DE SYNTHESE : CHAPITRE 101 LA MONDIALISATION DES ECHANGES

FICHE DE SYNTHESE : CHAPITRE 101 LA MONDIALISATION DES ECHANGES FICHE DE SYNTHESE : CHAPITRE 101 LA MONDIALISATION DES ECHANGES 1 LES NOTIONS Echange marchand = échange de biens et de services qui s effectue sur un marché et qui donne lieu au paiement d un prix fixé

Plus en détail

Les mutations du marché automobile mondial

Les mutations du marché automobile mondial Le marché automobile chinois Utilisez les documents et vos connaissances pour caractériser le marché automobile chinois et pour présenter les stratégies des firmes automobiles mondiales (non chinoises)

Plus en détail

GROUPE VOLVO - VEHICULES INDUSTRIELS

GROUPE VOLVO - VEHICULES INDUSTRIELS Communiqué de presse GROUPE VOLVO - VEHICULES INDUSTRIELS Rapport du 3ème trimestre 2015 Amélioration de la rentabilité Ø Reprise en Europe, tassement de la demande en Amérique du Nord et faiblesse persistante

Plus en détail

Investissement au Maroc

Investissement au Maroc Investissement au Maroc Pourquoi le Maroc La compétitivité des coûts A seulement 14 km de l Europe, le Maroc se positionne comme une plateforme compétitive à l export: o Des charges salariales réduites

Plus en détail

Automobile : L Europe en panne dans un monde qui roule

Automobile : L Europe en panne dans un monde qui roule Automobile : L Europe en panne dans un monde qui roule Ludovic Subran Chef Economiste et Directeur de la Recherche Yann Lacroix Responsable des Etudes Sectorielles Paris, le 21 septembre 2012 Plan 1 2

Plus en détail

Fondamentaux de la Finance L3 Econométrie

Fondamentaux de la Finance L3 Econométrie Fondamentaux de la Finance Travaux dirigés par Rim AYADI 2013-2014 Université Lumière Lyon2 2013/2014-1- Feuille de TD n 1 Exercice1 Sur la base de la balance après inventaire fournie en Annexe 1 pour

Plus en détail

Quelques aspects juridiques et fiscaux. liés au secteur du e-learning au Brésil. Octobre 2013 Roberta LARA FERNANDES

Quelques aspects juridiques et fiscaux. liés au secteur du e-learning au Brésil. Octobre 2013 Roberta LARA FERNANDES Quelques aspects juridiques et fiscaux liés au secteur du e-learning au Brésil Octobre 2013 Roberta LARA FERNANDES Problème Vide entre le cadre réglementaire et juridique et les nouvelles technologies

Plus en détail

FINANCEMENT D ENTREPRISES DES SOLUTIONS! Secteurs industriels de Rivière-du-Loup

FINANCEMENT D ENTREPRISES DES SOLUTIONS! Secteurs industriels de Rivière-du-Loup FINANCEMENT D ENTREPRISES DES SOLUTIONS! Secteurs industriels de Rivière-du-Loup PARC INDUSTRIEL UN CHOIX STRATÉGIQUE Pour la proximité des marchés Nouveau-Brunswick; État du Maine; Rive nord du fleuve

Plus en détail

RENAULT. REUNION ACTIONNAIRES NANTES 07 Novembre Alain Meyer, Relations Investisseurs. Direction des Relations Financières.

RENAULT. REUNION ACTIONNAIRES NANTES 07 Novembre Alain Meyer, Relations Investisseurs. Direction des Relations Financières. RENAULT REUNION ACTIONNAIRES NANTES 07 Novembre Alain Meyer, Relations Investisseurs Direction des Relations Financières 07 novembre SOMMAIRE 01 CLUB DES ACTIONNAIRES 02 SUPPORTS DE COMMUNICATION 03 REUNION

Plus en détail

Décision n 09-DCC-05 du 6 mai 2009 relative au rachat par la Société Commerciale Citroën des actifs de la société Alteam Lisieux

Décision n 09-DCC-05 du 6 mai 2009 relative au rachat par la Société Commerciale Citroën des actifs de la société Alteam Lisieux RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 09-DCC-05 du 6 mai 2009 relative au rachat par la Société Commerciale Citroën des actifs de la société Alteam Lisieux L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification

Plus en détail

Les soldes intermédiaires de gestion

Les soldes intermédiaires de gestion Les soldes intermédiaires de gestion Fiche 6 Objectifs Identifier les soldes intermédiaires de gestion. Pré-requis Fiches 1, 2 et 3. Mots-clés Soldes intermédiaires de gestion, tableau des soldes intermédiaires

Plus en détail

Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives

Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives Juin 2013 Agenda Facteurs de développement du secteur bancaire syrien Le secteur bancaire syrien: performance solide, mais La Syrie

Plus en détail

CNP Assurances signe avec Banco Santander un partenariat stratégique de long terme en assurance en Europe. 10 juillet 2014

CNP Assurances signe avec Banco Santander un partenariat stratégique de long terme en assurance en Europe. 10 juillet 2014 CNP Assurances signe avec Banco Santander un partenariat stratégique de long terme en assurance en Europe 0 juillet 04 Avertissement «Le présent document peut contenir des données de nature prospective.

Plus en détail

PARTIE 1 Les principes. fondamentaux de la modélisation comptable

PARTIE 1 Les principes. fondamentaux de la modélisation comptable PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable THÈME 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise Sujet 1 Bilan de départ simplifié Question 1 Question 2 Le 1 er octobre

Plus en détail

Analyse du secteur automobile marocain

Analyse du secteur automobile marocain Analyse du secteur automobile marocain Présentation du secteur L industrie automobile marocaine représente près de 5% du PIB industriel, assure 14% des Exportations industrielles et entraîne une grande

Plus en détail

30 ans de présence de Carrefour au Brésil: le cas des filières qualité. Groupe Carrefour

30 ans de présence de Carrefour au Brésil: le cas des filières qualité. Groupe Carrefour ! Université d Automne 2003! Enseignants de Sciences Economiques et Sociales - Entreprises 30 ans de présence de Carrefour au Brésil: le cas des filières qualité Groupe Carrefour 1 30 ans de présence au

Plus en détail

Assurer notre développement malgréles vents contraires. 12 septembre 2011

Assurer notre développement malgréles vents contraires. 12 septembre 2011 Assurer notre développement malgréles vents contraires 12 septembre 2011 Une période contrastée I. Des développements majeurs II. dans un contexte européen difficile III. Nos plans d action pour assurer

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

Document mis à disposition par : www.marketing-etudiant.fr. Attention :

Document mis à disposition par : www.marketing-etudiant.fr. Attention : Document mis à disposition par : www.marketing-etudiant.fr Attention : Ce document est un travail d étudiant, il n a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr. En conséquence croisez vos sources

Plus en détail

Principes de rémunération des plans d intéressement long terme

Principes de rémunération des plans d intéressement long terme Principes de rémunération des plans d intéressement long terme Le présent document a pour objet de préciser les principes de rémunération mis en œuvre dans les plans d intéressement à long terme («LTI»)

Plus en détail

RESUME CODE DES INVESTISSEMENTS ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI

RESUME CODE DES INVESTISSEMENTS ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI RESUME CODE DES INVESTISSEMENTS ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI Révision : 26/02/13 Impression : 23/04/13 RESUME CODE DES INVESTISSEMENTS ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI RESUME CODE DES INVESTISSEMENTS

Plus en détail

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial Entretien accordé par Monsieur Le Ministre du Commerce à l APS ( 31/01/2014) Points abordés : Protection du produit national, Crédit à la consommation, L accord commercial préférentiel "Algérie-Tunisie,

Plus en détail

RÉGIME FISCAL APPLICABLE AUX ACTIVITÉS DE RECHERCHE ET D EXPLOITATION DES HYDROCARBURES

RÉGIME FISCAL APPLICABLE AUX ACTIVITÉS DE RECHERCHE ET D EXPLOITATION DES HYDROCARBURES RÉGIME FISCAL APPLICABLE AUX ACTIVITÉS DE RECHERCHE ET D EXPLOITATION DES HYDROCARBURES Journée de communication portant sur le cadre légal et contractuel régissant les hydrocarbures en Algérie Alger,

Plus en détail

Les facteurs de performance. Management: CH III Les stratégies business. Le cycle de vie de l'activité. Les quatre phases du cycle de vie

Les facteurs de performance. Management: CH III Les stratégies business. Le cycle de vie de l'activité. Les quatre phases du cycle de vie Management: CH III Les stratégies business Les facteurs de performance La maîtrise du cycle de vie L accumulation d expérience La position de leader La mobilisation des compétences FACTEURS DE PERFORMANCE

Plus en détail

AVANCE REGIONALE A LA CREATION D ENTREPRISE

AVANCE REGIONALE A LA CREATION D ENTREPRISE AVANCE REGIONALE A LA CREATION D ENTREPRISE NOM DE LA SOCIETE Date de réception du dossier : Date de présentation au Comité : Décision du Comité : IDENTIFICATION DE L ENTREPRISE ET DE SES DIRIGEANTS Nom

Plus en détail

Le Brésil n est plus un eldorado, enfin! nov 2014 Benoit Trivulce, Directeur Ubifrance Brésil et Amérique du Sud

Le Brésil n est plus un eldorado, enfin! nov 2014 Benoit Trivulce, Directeur Ubifrance Brésil et Amérique du Sud Le Brésil n est plus un eldorado, enfin! nov 2014 Benoit Trivulce, Directeur Ubifrance Brésil et Amérique du Sud Ce dont je ne vais pas vous parler 2 2009 2013 3 Google map ment : le Bresil est une ile

Plus en détail

Le Recyclage du POLYETHYLENE BASSE DENSITE en France

Le Recyclage du POLYETHYLENE BASSE DENSITE en France Le Recyclage du POLYETHYLENE BASSE DENSITE en France SOPAVE Société Anonyme créée en 1986 Filiale du groupe belge UMICORE Deux métiers complémentaires : RECYCLAGEdes films en polyéthylène ET TRANSFORMATION

Plus en détail

Projet d'implantation d'activité économique sur le territoire de la Dordogne

Projet d'implantation d'activité économique sur le territoire de la Dordogne PERIGORD DEVELOPPEMENT Projet d'implantation d'activité économique sur le territoire de la Dordogne DOSSIER DE PRESENTATION DU PROJET Page 1 Le dossier pourra, le cas échéant, être complété par les éléments

Plus en détail

SOMMAIRE 1 PANORAMA DE L INDUSTRIE AUTOMOBILE BRESILIENNE...

SOMMAIRE 1 PANORAMA DE L INDUSTRIE AUTOMOBILE BRESILIENNE... Page 7 SOMMAIRE 1 PANORAMA DE L INDUSTRIE AUTOMOBILE BRESILIENNE... 9 1.1 FICHE SIGNALETIQUE DE L INDUSTRIE AUTOMOBILE BRESILIENNE...9 1.2 PRODUCTION : BRÉSIL 7 ÈME PRODUCTEUR MONDIAL DE VÉHICULES...10

Plus en détail

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz

Fournisseur d'électricité et de gaz. Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Fournisseur d'électricité et de gaz Le marché de l énergie : mode d emploi Le marché de l énergie Un marché concurrentiel avec les garanties du Service Public L énergie

Plus en détail

2 : 1 CHAPITRE 2 CHAPITRE 3 PARTIE

2 : 1 CHAPITRE 2 CHAPITRE 3 PARTIE A. de la formation L'étudiant en cycle BTS Commerce International suit un ensemble d'enseignements lui permettant d'avoir des connaissances dans : La participation à la prospection des marchés étrangers;

Plus en détail

FONDS D ÉCONOMIE SOCIALE DU CLD DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST

FONDS D ÉCONOMIE SOCIALE DU CLD DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST FONDS D ÉCONOMIE SOCIALE DU CLD DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST GUIDE DE RÉDACTION DU PLAN D AFFAIRES Nom de l organisme : Montant total du projet : Montant demandé au FES : Nombre d emplois créés ou maintenus

Plus en détail

OPMR. Etude sur la formation des prix des pièces détachées automobiles à La Réunion. Présentation synthétique des travaux et résultats

OPMR. Etude sur la formation des prix des pièces détachées automobiles à La Réunion. Présentation synthétique des travaux et résultats OPMR Etude sur la formation des prix des pièces détachées automobiles à La Réunion Présentation synthétique des travaux et résultats Observatoire des Prix, des Marges et des Revenus de La Réunion Février

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME -Vague 8 - Le 20 janvier 2011 0 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise,

Plus en détail

Crise et après crise dans le secteur des transports

Crise et après crise dans le secteur des transports Crise et après crise dans le secteur des transports «Panorama : Le transport routier de marchandises» ORT PACA Marseille, Jeudi 29 avril 2010 Alexis Giret, Comité National Routier 1 Sommaire I - Crise

Plus en détail

FICHE DE SELECTION CONTRAT STRATEGIQUE FILIERE AUTOMOBILE Internationalisation/Export 2013 2014

FICHE DE SELECTION CONTRAT STRATEGIQUE FILIERE AUTOMOBILE Internationalisation/Export 2013 2014 FICHE DE SELECTION CONTRAT STRATEGIQUE FILIERE AUTOMOBILE Internationalisation/Export 2013 2014 Nom Prénom (de la personne responsable du dossier) : Coordonnées (tél courriel) Société : Adresse : Code

Plus en détail

Monster Garage Engineering

Monster Garage Engineering Monster Garage Engineering fgffg ENGINEERING 1 Marc Berger-Grimaud 3A2A1 Sens Achats simplifiés Toutes pièces en stock tous les types de voitures Pièces de qualité Nouveau concept en France Créer un supermarché

Plus en détail

MULTIPLES INCITATIONS ACCORDEES AUX INVESTISSEURS EN RDC

MULTIPLES INCITATIONS ACCORDEES AUX INVESTISSEURS EN RDC République Démocratique du Congo Ministère du Plan et Révolution de la Modernité Agence Nationale pour la Promotion des Investissements MULTIPLES INCITATIONS ACCORDEES AUX INVESTISSEURS EN RDC Kinshasa,

Plus en détail

REUNION CLIFF / FFCI. Rouen 6 mai 2010

REUNION CLIFF / FFCI. Rouen 6 mai 2010 REUNION CLIFF / FFCI Rouen 6 mai 2010 Le Groupe BIC Un modèle économique durable bénéficiant de positions fortes dans le monde entier Une politique d utilisation de la trésorerie claire et une rémunération

Plus en détail

Acheter-Louer.fr Augmentation de capital Mai 2010

Acheter-Louer.fr Augmentation de capital Mai 2010 Acheter-Louer.fr Augmentation de capital Mai 2010 1 Souscrire à l augmentation de capital est une opportunité car Acheter-Louer.fr est : Leader de la presse gratuite immobilière en Ile de France L interlocuteur

Plus en détail

Construction durable et bilan carbone L outil PDE Plan de Déplacements d Entreprise Ludovic Bu

Construction durable et bilan carbone L outil PDE Plan de Déplacements d Entreprise Ludovic Bu Construction durable et bilan carbone L outil PDE Plan de Déplacements d Entreprise Ludovic Bu Consultant Associé de Mobility+ Enseignant à Sciences Po Lille Pour éviter ça Pour éviter un effet contreproductif

Plus en détail

DEMANDE D INTERVENTION DE LA SNCI EN FAVEUR D UN PROJET DE CREATION / REPRISE D UNE ENTREPRISE

DEMANDE D INTERVENTION DE LA SNCI EN FAVEUR D UN PROJET DE CREATION / REPRISE D UNE ENTREPRISE DEMANDE D INTERVENTION DE LA SNCI EN FAVEUR D UN PROJET DE CREATION / REPRISE D UNE ENTREPRISE 1 INFORMATIONS RELATIVES A L ENTREPRISE REQUERANTE IDENTIFICATION DE L ENTREPRISE Raison sociale Adresse Activité

Plus en détail

Le programme de distribution

Le programme de distribution Le programme de distribution Ce document décrit en bref les concepts de la distribution de solutions de Management de Flotte (AVL) produits par GPS4NET. Les informations présentées ont un caractère purement

Plus en détail

Étude de cas «Un produit mondialisé : l automobile»

Étude de cas «Un produit mondialisé : l automobile» CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN IMPRESSION DU 6 janvier 2016 Étude de cas «Un produit mondialisé : l automobile» Table des matières 1 Un produit mondialisé 2 1.1 La diffusion de l automobile dans

Plus en détail

LES DISPOSITIFS MEDICAUX DE L HOPITAL AU DOMICILE. Résultats 2012/2013. Novembre 2013

LES DISPOSITIFS MEDICAUX DE L HOPITAL AU DOMICILE. Résultats 2012/2013. Novembre 2013 LES DISPOSITIFS MEDICAUX DE L HOPITAL AU DOMICILE Résultats 2012/2013 Novembre 2013 1 Résultats annuels 2012/2013 Profil Les faits marquants 2012/13 Des résultats en fort redressement Une nouvelle dynamique

Plus en détail

Implantation en Russie et business sur le territoire russe

Implantation en Russie et business sur le territoire russe Implantation en Russie et business sur le territoire russe avantages, aléas, conseils utiles Pourquoi Russie? 142 millions d habitants. La forte croissance de la consommation; 60,4 milliards dollars des

Plus en détail

PARTS DE MARCHÉ DES MARQUES DISTRIBUÉES (immatriculations de

PARTS DE MARCHÉ DES MARQUES DISTRIBUÉES (immatriculations de bonnes performances commerciales au second semestre grâce à l introduction en cours d année de nouveaux modèles et à la pénétration de nouveaux segments ventes quasi stables, la croissance du second semestre

Plus en détail

TD n 1 : la Balance des Paiements

TD n 1 : la Balance des Paiements TD n 1 : la Balance des Paiements 1 - Principes d enregistrement L objet de la Balance des Paiements est de comptabiliser les différentes transactions entre résidents et non-résidents au cours d une année.

Plus en détail

Autoconsommation d énergie photovoltaïque

Autoconsommation d énergie photovoltaïque Autoconsommation d énergie photovoltaïque Principe et intérêt de l autoconsommation de l électricité photovoltaïque Atelier technique PV-NET Mardi 3 décembre 2013 Marc Niell Ingénieur chargé d affaires

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 18 - Mai 2013 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 401 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

LE MARCHÉ BRÉSILIEN Stratégies d adaptation. ZANDRA BALBINOT, Ph.D. balbinot.zandra@uqam.ca

LE MARCHÉ BRÉSILIEN Stratégies d adaptation. ZANDRA BALBINOT, Ph.D. balbinot.zandra@uqam.ca LE MARCHÉ BRÉSILIEN Stratégies d adaptation ZANDRA BALBINOT, Ph.D. balbinot.zandra@uqam.ca Adaptation au Brésil: un défi régional Marché brésilien X Marché canadien Distance psychique (étude 2011-2012)

Plus en détail

Modèles économiques. e-business & e-commerce

Modèles économiques. e-business & e-commerce Modèles économiques Modèles économiques liés aux technologies Gilles Enguehard, genguehard@atenys.com La Nouvelle économie et ses modèles économiques 1. Les particularités de la nouvelle économie 1.1 Le

Plus en détail

Panorama Economique de l Etat de Rio de Janeiro

Panorama Economique de l Etat de Rio de Janeiro Panorama Economique de l Etat de Rio de Janeiro Une économie en croissance de nombreuses opportunités d affaires : Eric FAJOLE Conseiller Economique et Commercial Chef de la Mission Economique de Rio de

Plus en détail

Rencontres. Diversification en assurance de personnes: panorama du marché et résultats obtenus

Rencontres. Diversification en assurance de personnes: panorama du marché et résultats obtenus Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Diversification en assurance de personnes: panorama du marché et résultats obtenus Caroline ALBANET-SAROCCHI Associée Directeur

Plus en détail

LOCATION DE VOITURES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

LOCATION DE VOITURES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 LOCATION DE VOITURES SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA LOCATION DE VOITURES... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA LOCATION DE VOITURES... 4 L'ACTIVITÉ DE LA LOCATION DE VOITURES... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA LOCATION

Plus en détail

Etat des lieux du crédit à la consommation en France

Etat des lieux du crédit à la consommation en France Etat des lieux du crédit à la consommation en France Un marché en cours de mutation? Référence du document : Athling_Crédit à la consommation en France_121018_App.ppt 21 octobre 2012 Page 1 Qui a dit?

Plus en détail

Les zones franches Une stratégie de développement spatiale réfléchie. Marwane Mansouri

Les zones franches Une stratégie de développement spatiale réfléchie. Marwane Mansouri Les zones franches Une stratégie de développement spatiale réfléchie Marwane Mansouri. Les zones franches Des espaces déterminés du territoire douanier où les activités industrielles et de service qui

Plus en détail

L AUDIT CREDIT. Financez vos projets immobiliers grâce à votre courtier

L AUDIT CREDIT. Financez vos projets immobiliers grâce à votre courtier L AUDIT CREDIT Financez vos projets immobiliers grâce à votre courtier Finshop est un organisme indépendant qui sélectionne des courtiers pour leurs compétences et leur sérieux et les réunit dans un réseau

Plus en détail

Chiffre d affaires du premier trimestre 2009 : -5,8% en données comparables

Chiffre d affaires du premier trimestre 2009 : -5,8% en données comparables Communiqué de presse Information trimestrielle Paris, le 16 avril 2009 Chiffre d affaires du premier trimestre 2009 : -5,8% en données comparables Dans un contexte de crise économique sans précédent, Bonne

Plus en détail

«Je suis à la tête d un Etat en faillite» (F. Fillon). Février 2010 Groupe Socialiste, Radical et Citoyen

«Je suis à la tête d un Etat en faillite» (F. Fillon). Février 2010 Groupe Socialiste, Radical et Citoyen «Je suis à la tête d un Etat en faillite» (F. Fillon). 2 La dette de l UMP! La dette de la France a baissé sous Jospin Elle a augmenté sous Chirac Elle a explosé avec Sarkozy La défiscalisation des hauts

Plus en détail

LES MESURES D INCITATIONS A L INVESTISSEMENT PRIVE EN REPUBLIQUE DU CAMEROUN

LES MESURES D INCITATIONS A L INVESTISSEMENT PRIVE EN REPUBLIQUE DU CAMEROUN LES MESURES D INCITATIONS A L INVESTISSEMENT PRIVE EN REPUBLIQUE DU CAMEROUN EXTRAIT DE LA LOI N 2013/004 DU 11 AVRIL 2013 TITRE II CHAPITRE I DES INCITATIONS FISCALES ET DOUANIERES ARTICLE 5. Les incitations

Plus en détail

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Chiffres clés 2012 Croissance des ventes du Groupe : +0,9% à 76,8

Plus en détail

Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 10 avril 2015

Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 10 avril 2015 Communiqué de presse Boulogne-Billancourt, le 10 avril 2015 Bonne résistance des résultats opérationnels en 2014 dans une période de mise en œuvre du plan de transformation d Arjowiggins et de consolidation

Plus en détail

Régime des Entreprises Totalement Exportatrices (Articles 10 à 20)

Régime des Entreprises Totalement Exportatrices (Articles 10 à 20) Régime des Entreprises Totalement Exportatrices (Articles 10 à 20) I. Définition des entreprises totalement exportatrices (art 10) : L article 10 du code d incitation aux investissements a défini les entreprises

Plus en détail

SECTEUR AUTOMOBILE SUR UNE NOUVELLE VOIE

SECTEUR AUTOMOBILE SUR UNE NOUVELLE VOIE PRODUCTIVITÉ RESPONSABLE ENVIRONNEMENT AUTOMOBILES SECTEUR AUTOMOBILE SUR UNE NOUVELLE VOIE PAR MARK CARDWELL PHOTOS ATLAS COPCO/ISTOCKPHOTO/GEELY Àl heure où les économies mondiales se relèvent de la

Plus en détail

Promotions économiques régionales

Promotions économiques régionales Le fil rouge pour la commercialisation d un produit Lausanne Région Association de la Région Cossonay - Aubonne - Morges Association de la Région du Gros-de-Vaud INTRODUCTION Cette brochure est éditée

Plus en détail

LES AVANTAGES COMMUNS

LES AVANTAGES COMMUNS 1 LES AVANTAGES COMMUNS Accordés Sur simple déclaration, aux projets d investissements dans tous les secteurs d activités, à l exception du secteur des mines, de l énergie, le commerce intérieur et le

Plus en détail

Décision n 10-DCC-174 du 25 novembre 2010 relative à la prise de contrôle d actifs de la société Renault Retail Group par la société NDK

Décision n 10-DCC-174 du 25 novembre 2010 relative à la prise de contrôle d actifs de la société Renault Retail Group par la société NDK RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-174 du 25 novembre 2010 relative à la prise de contrôle d actifs de la société Renault Retail Group par la société NDK L Autorité de la concurrence, Vu le dossier

Plus en détail

- 03 - GESTION DES INVESTISSEMENTS PLAN DE FINANCEMENT. emplois ; ressources ; équilibrage du plan de financement.

- 03 - GESTION DES INVESTISSEMENTS PLAN DE FINANCEMENT. emplois ; ressources ; équilibrage du plan de financement. - 03 - GESTION DES INVESTISSEMENTS PLAN DE FINANCEMENT Objectif(s) : o Planification des investissements : Pré-requis : o Modalités : emplois ; ressources ; équilibrage du plan de financement. Connaissance

Plus en détail