Lignes de transfert d Energie Electrique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lignes de transfert d Energie Electrique"

Transcription

1 Crcérso e oéso es ges - urée - G Cerc Lges e rsfer Eerge Eecrque 8 Moéso ue ge oopsée e ue ge rpsée Moéso ue ge oopsée c r g r c g Cu e, e, pour f ps rop gr so équo e Mwe Doc r c g Crcérso e oéso es ges - urée - G Cerc Lges e rsfer Eerge Eecrque 9 Equo es éégrpses r g O repe : c g c g e Doc g rc rg e g rc rg Effecuos e cgee e rbe e -k O g k k k rc rg

2 Lges e rsfer Eerge Eecrque E pos rc g k, e : rc g 4 O obe ue équo oe o oogèe e esse e propgo : Le euèe ere e r e g rou rer e éforo Pour es ges érees, cee esse e e orre e esse e uère 80 k/s e e 07 à 08 fos esse e uère pour es câbes Moéso e rége pere > éue e rbes copees es greurs susoïes r,ree jω e,ree jω g c Crcérso e oéso es ges - urée - G Cerc 0 Lges e rsfer Eerge Eecrque e jω re jω jωe jω e e jω ge jω jcωe jω Doc r jω e g jcω Cssfco es ges Lges coures L<50k oc c < % r Cours cpcfs éggebes, cour e couco rès fbes >/ es os e 0 ges oyees 50k<L<50k oc % r < c < 0% r Seus es cours e couco so éggebes > / jcω ges ogues L> 50 k oc c > 0% r Aucu prère e peu êre éggé - g es e orre e Cω >péoèe e propgo Crcérso e oéso es ges - urée - G Cerc

3 Lges e rsfer Eerge Eecrque Géérso u oèe pour ue ge rpsée R M C C C R M M u C C C M R M M u u R Crcérso e oéso es ges - urée - G Cerc Lges e rsfer Eerge Eecrque L se e équo e ge oe u M CN u R e GN u ec R rce es réssces éques e M rces es uuees éques, C N rce es cpcés éques oes e GN rce es coucces éques oes Les cpcés éques oes so obeues ec CN kk C kj soe es cpcés e j ge k ers oues es ures ges y coprs erre e C kj CN kj O éf R jωm Ds e cs ue ge rsposée, ous os : s V [ ] pse s pse s Crcérso e oéso es ges - urée - G Cerc

4 Lges e rsfer Eerge Eecrque Lge rpsée O peu ppquer ors rsforo e E Crke bc ers αβ0 V 0 / s D où : Vα / 0 s 0 α Vβ / 0 0 s β O éf De êe, o éf : zéro s e pos s - C zéro C s C e C pos C s - C G zéro G s G e G pos G s - G Noos c cpcé éque ere ges, c 0 cpcé ge/erre, r réssce éque ere eu ges, r 0 réssce éque ere ue ge e erre, r réssce éque, r réssce u couceur e reour cou e occurece cee u so pour ore ppo, ucce éque e uuee éque ere eu ges Crcérso e oéso es ges - urée - G Cerc 4 Lges e rsfer Eerge Eecrque O oc C c c0 e C c oc C c c e 0 C c s R r r e R r s Ls e L G s r r0 pos oc R re R r r pos zero oc L e L e G pos zero oc G pos r r r0 zero 0 e G zéro r 0 Crcérso e oéso es ges - urée - G Cerc 5 4

5 5 Crcérso e oéso es ges - urée - G Cerc Lges e rsfer Eerge Eecrque 6 Vre : so es coposes reces, erses e oopores Rppe sur es coposes oopore, rece e erse jπ/ e Posos S O : 0 Posos Crcérso e oéso es ges - urée - G Cerc Lges e rsfer Eerge Eecrque 7 Pour u sysèe syérque M M M, C C C, G G G e R R R, es rces e so gosées ous es eres qu e so ps sur goe so us > O se rèe à éue e ros réseu oopsés?

6 Lges e rsfer Eerge Eecrque F u cpîre Crcérso e oéso es ges - urée - G Cerc 8 6

BURE ARX : RIJR SAINT-ROl s, On reçoit les Aboonerrmnts et les Aft:oonees

BURE ARX : RIJR SAINT-ROl s, On reçoit les Aboonerrmnts et les Aft:oonees ER 2 URE RX : RR RO OEE O ç : OUE : U ; 2 ; 2 U 2 R ; V x O R V : O» R O 5 x ` x : x k 5 25 52 x V 2 :HO%RHE OE 5 x O OU 25 V H! V O H x " 5 x ; x R! ç R VU! â 2 E wk 8 V 2 ; 2 : 2 5 5! 5U è U x ÉÊHE É

Plus en détail

UNIVERSITE SAAD DAHLAB DE BLIDA

UNIVERSITE SAAD DAHLAB DE BLIDA Cours e Progro Lére oé pr le Dr. Al DERBALA Cours : éhoe u gr (bg eho) Soluo e bse ule-rélsble e épr Pour pplquer l'lgorhe ul u splee l es éessre e posséer ue bse ule-rélsble ue soluo el que - (l'eseble

Plus en détail

CAPES EXTERNE. Partie I : Première approche de la constante d Euler

CAPES EXTERNE. Partie I : Première approche de la constante d Euler SESSION 2 CAPES EXTERNE MATHÉMATIQUES Prie I : Preière roche de l cose d Euler Soi N L focio es coiue e décroisse sur ],+ [ e doc sur [,+] Doc our ou réel de [,+], o + D rès l iéglié, o O e dédui que +

Plus en détail

Situé dans un secteur de valeur patrimoniale exceptionnelle

Situé dans un secteur de valeur patrimoniale exceptionnelle g G g r é hp r S bâ r ér 4-8 v Lc (rr V-Mr DÉSIGNATION PATRIMONIALE P rb : L r b cr : Dég r féér : Sé cr vr r xc Ac Ac M : cr ( S. é é r v L. é r 0. M V ( é M V : cr ( S c L v 8 4 SYNTHÈSE DE L INTÉRÊT

Plus en détail

Modernisation de la délivrance des cartes d identité

Modernisation de la délivrance des cartes d identité Moo évc c é L éfcu ou-éfcu o cou éo o É. E vv ujou hu u éfo ju : «éfcu ouv gééo» (PPNG). Pou éo ux coy ux jux uxqu y f fc, o è écué, u o ov ê é. E ou, xcc c o o ê fé, ou ug co ou g u vc ubc. S cv c vu

Plus en détail

Matrices ECS 1 MATRICES. Dans tout ce chapitre, K désigne l ensemble des réels ou des complexes. Les éléments de K seront appelés des scalaires.

Matrices ECS 1 MATRICES. Dans tout ce chapitre, K désigne l ensemble des réels ou des complexes. Les éléments de K seront appelés des scalaires. Mres - - ECS MTRCES Ds ou e hre, désge l esele des réels ou des olees es élées de sero elés des slres Défos Mres à lges e oloes Défo : Ue re es u leu de ores Elle es rérsée r so ore de lges oé, so ore

Plus en détail

Washington constate le repli irakien, mais poursuit le déploiement armé dans le Golfe

Washington constate le repli irakien, mais poursuit le déploiement armé dans le Golfe è è - q è q q ç q / è ï q q ï - è è q ê q ê ï ù : ô è è q z q û ( ) q z ( ) q q è z q ô è ( ) è è q q è ( ) - q ( ) û q q z è - z q - èq z - : q q q è q q ï è q - q ï Q q q -- È - Q - q q ê - q q ê --

Plus en détail

CHAINE DE MARKOV CM CHAINE DE MARKOV

CHAINE DE MARKOV CM CHAINE DE MARKOV CHAE DE MARKOV CM { X ; } CHAE DE MARKOV ue sue de varables aléaores aya le même esemble des éas E {E, E,, E m } X représee l éa au emps. O suppose la propréé de Markov : P X E P X / X E, X 0 0 E / X E,...,

Plus en détail

technologique que fonctionnel. d une fenêtre de La première désig

technologique que fonctionnel. d une fenêtre de La première désig L ho fê o cocé vc u ouvu l o ll ouuv u fl u. Aujou hu, l ou obu u ouvll fo ov focoll ou u o ulo ou écué. Af éo ux bo cl, l ch vo élg. L éloo fê o FAKRO b u l cl, f u hbo lu lu cofobl écué. L ho fê o cocé

Plus en détail

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état)

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état) oqe V oqe Cor e ere foco de rfer e repréeo dé d èe fore coqe de l repréeo dé SI Coe oqe! Irodco! e ere le dfféree decrpo d èe! Pge odèle dé " foco de rfer # C d èe oovrle # C d èe lvrle! Pge foco de rfer

Plus en détail

Nous pouvons représenter cette situation par le système d équations suivant:

Nous pouvons représenter cette situation par le système d équations suivant: dré Ross lgèbre liéaire e géomérie vecoriel Mise e siuaio 1 lice e Beoî vo au magasi Ils achèe 2 ypes d aricles: Le premier aricle coûe x dollars e le secod aricle coûe y dollars. lice achèe 2 fois le

Plus en détail

Synthèse 3 : Les matrices

Synthèse 3 : Les matrices Syhèse 3 : Les mrices Sdrie CHRLES : schrles@biomserv.uiv-lyo1.fr 1 Défiiios...2 2 Opérios sur les mrices...3 2.1 ddiio de deux mrices...3 2.2 Muliplicio d ue mrice pr u sclire...3 2.3 Muliplicio de mrices...4

Plus en détail

Modélisation et commande d une génératrice synchrone à aimant permanant pour la production et l injection des énergies offshores dans un réseau

Modélisation et commande d une génératrice synchrone à aimant permanant pour la production et l injection des énergies offshores dans un réseau 89 juille 04, h Moélisio e oe ue géérrie syhroe à i er our l rouio e l ijeio es éergies offsho s u réseu Morlye Sekou AMARA, Mou Bïlo AMARA, Bryi DAYO, Hi GUAOUS, boroe GREAH, Uiversié e Hvre, e Hvre,

Plus en détail

PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS

PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS MIISTERE DE L'ESEIGEMET SUPERIEURE ET DE LA REHERHE SIETIFIQUE UIERSITE DE BEHAR Départemet es Sceces Laboratore e Pysque es spostfs à semcoucteurs (L.P.D.S ttp://www.uv-becar.z/lps/ PHYSIQUE DES SEMIODUTEURS

Plus en détail

d) On peut l ouvrir, la fermer, la claquer Je ²sui$ ²la

d) On peut l ouvrir, la fermer, la claquer Je ²sui$ ²la Éude de la lgue - orhographe Le phoèe [ O ] 1 Reopie sur o ahier les os qui désige u ial (2). Éude de la lgue - orhographe Le phoèe [ O ] 1 Reopie sur o ahier les os qui désige u ial (2). 2 Deviees. Répods

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS

SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS !"# SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS INTRODUCTION :!"# DEFINITION : # % & ' ( ) # # ) * + # #, #, -",.*",.*"/01- SYSTEME D EXPLOITATION MS-DOS : "%&'(!&"(%) +# -",.*" 2(# "%"&""&"(%) -",.*" 2 #-",.*" 3

Plus en détail

a l n e a C s l b a r n e r e l a il r n u t d a n s Un cadre axé sur les résultats en matière de BIODIVERSITÉ pour le et à l

a l n e a C s l b a r n e r e l a il r n u t d a n s Un cadre axé sur les résultats en matière de BIODIVERSITÉ pour le et à l FOLD PANEL INSIDE RIGHT BAK PANEL FRONT PANEL FOLD PANEL INSIDE LEFT c o p à o o é co T h c à Boy fyfr. 1 U c xé é è o é p à T BIODIVERSITÉ po 9/28/06 12:47:48 PM FOLD PANEL INSIDE RIGHT BAK PANEL FRONT

Plus en détail

TERMINOLOGIE DE LA TOUR ÉCHELLE

TERMINOLOGIE DE LA TOUR ÉCHELLE P PR RÉ ÉS SE EN NT TA AT TIIO N T TE ER RM MIIN NO OLLO OG GIIE E LLA AT TO OU RÉ CH HE ELLLLE E D DIIM ME EN NS SIIO NS SD SP PR RIIN NC CIIP PA AU UX X C CO OM MP PO OS SA AN NT TS S (Utilisation limitée

Plus en détail

Intair se taille u n e n i c h e s u r l a liaison M o n t r é a l - T o r o n t o

Intair se taille u n e n i c h e s u r l a liaison M o n t r é a l - T o r o n t o G g g É = " G (, É, FÉ é À g Q,, q é à G,, à à, jq é, éq q x q é jqà j q é è j, é ê, é, éé À, ç ê, é j é g é é, é j à à éé g è, éé, é, q éé j ggé x é q à, é à, à é F k k q é g j q à (, é é, à é (, x x

Plus en détail

I. Espace vectoriel Mn, p ( )

I. Espace vectoriel Mn, p ( ) Mhémque cou Ch : Mce So u co (commuf),, * I. ce vecoel M, () emble de mce à lge e coloe : M ( ) {( ) },,,, M A, ( ), ( ) l ème M ème, ( ), M ( ) l ( ) C coloe de A L lge de A ( ) e mu d'ue ucue de ev :

Plus en détail

Structure de la matière condensée TD N 4 : Diffraction des rayons X

Structure de la matière condensée TD N 4 : Diffraction des rayons X M Psu l è osé 0 Oo 00 Suu l è osé TD 4 : Do s os X Do l psso l plu opl uso s ls s suvs : sslé os - F F so ls vus o ssoés u poos X s usés élsu, spv. - sé usé pou u vu uso oé s é. psso géél s oé p ρ, ρ ésg

Plus en détail

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1 Maser AS ames du er semesre 4/5 Face Aaïs HAMLI Sue urée : 3 H ocumes auorsés : aucu Maérel auorsé : Calcularce auorsée Mémore vde pour les calcularces graphques Cosges : - Les eercces so dépedas les us

Plus en détail

NOTICE SUR L HISTOIRE ET L ÉVOLUTION DE L ASSOCIATION ALPHABETS

NOTICE SUR L HISTOIRE ET L ÉVOLUTION DE L ASSOCIATION ALPHABETS NOTICE SUR L HISTOIRE ET L ÉVOLUTION DE L ASSOCIATION ALPHABETS S : C éé é, ù u. S j 2 C évé ju 3 S u 4 Ex éu u éu 5 S vé éuè 6. é. u é L x é éé 7 M u ju uxu é 8 M v éu ju u é 9 L é ù vu 10 L vé éuv 11

Plus en détail

Distribution α-stable...2

Distribution α-stable...2 Dsrbuo -sb h://fordo.fr.fr/ os rchrchs rsos SOMMAIRE Dsrbuo -sb... DEFIITIO... OTATIO... LES ARIATIOS DE TYPE... 4 FORME GEERALE POUR L EALUATIO DE LA DISTRIBUTIO S... 4 FORME GEERALE POUR L EALUATIO DE

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

PROGRAMME PREVISIONNEL DES ACTIVITES Mercredis novembre Accueil de loisirs Plume-Vert Groupe des OURSONS (petites sections)

PROGRAMME PREVISIONNEL DES ACTIVITES Mercredis novembre Accueil de loisirs Plume-Vert Groupe des OURSONS (petites sections) e 'OzolFee Deco e Sevce Exéeu evce cvé Pécole PROGRE PREVISIONNEL DES CTIVITES ece ovebe 2018 ccuel e lo PlueVe Goue e OURSONS (ee eco) Deceu e l'ccuel e lo Vlée Behele eu jo u eceu Céle eu gle e e e ece

Plus en détail

Comment réserver votre stage?

Comment réserver votre stage? La loi du 23 décembre 1982 prévoit l obligation pour tout futur chef d entreprise du secteur des métiers et de l artisanat de suivre un Stage de Préparation à l Installation avant l immatriculation au

Plus en détail

ANNEXES...16 Notation...16 Rente financière certaine...16. Mémo d Actuariat - Sophie Terrier @ 2004 1/16

ANNEXES...16 Notation...16 Rente financière certaine...16. Mémo d Actuariat - Sophie Terrier @ 2004 1/16 ÉO TUIT FOULS TUILLS SU TT Probbé ouo 3 dfféré4 ee gère be à ere échu 5 ee gère be à ere échu ueur fo d ée 6 ee gère à ere be d ce7 ee gère à ere be d ce ueur fo d ée8 urce décè 9 urce décè à c rbe cro

Plus en détail

Cellule photoconductrice. Cellule photoconductrice

Cellule photoconductrice. Cellule photoconductrice Ceue photocouctrice Pricipe Crétio es photoporteurs Distributio es photoporteurs Vritio e couctce Gi e ceue Reemet qutique Répose u photoétecteur Répose temporee Ceues photocouctrices usuees Les photoétecteurs

Plus en détail

7. Filtrage optimal. 3 grandes méthodes de filtrage optimal : (filtrage sous contrainte d un signal altéré par un bruit)

7. Filtrage optimal. 3 grandes méthodes de filtrage optimal : (filtrage sous contrainte d un signal altéré par un bruit) 3 graes méhoes e flrage opmal : flrage sous corae u sgal aléré par u ru Flrage par mores carrés msao e l éerge e l erreur ere le sgal mesuré e l esmao par u moèle u sgal o rué. oèle aopé pour le sgal o

Plus en détail

Apprendre à protéger son ordinateur

Apprendre à protéger son ordinateur INORMATIQUE Appede à pége s deu Les vus s des lgcels cçus pu defe, eulse e éle des lgcels lvells (d les vus fque e s qu'ue cége). Ces dees peuve se bse su l'expl de flle de sécué, pu fece s fches écesses

Plus en détail

C6F1 : Exercices d'application sur le théorème de Thalès (feuille à compléter) Exercice 1 : Utilise le théorème de Thalès lorsque c'est possible :

C6F1 : Exercices d'application sur le théorème de Thalès (feuille à compléter) Exercice 1 : Utilise le théorème de Thalès lorsque c'est possible : C6F1 : Exercices d'application sur le théorème de Thalès (feuille à compléter) Exercice 1 : Utilise le théorème de Thalès lorsque c'est possible : * (.) et (. )sécantes en. on a donc : = = = = = = = =

Plus en détail

[ Aire ] représente l aire algébrique comprise entre la courbe et l axe des temps sur un intervalle d une période. T : période en secondes (s)

[ Aire ] représente l aire algébrique comprise entre la courbe et l axe des temps sur un intervalle d une période. T : période en secondes (s) AIDE-MEMOIRE REGIME PERIODIQE Grdeur périodique : e grdeur périodique es ue grdeur qui se répèe ideiqueme à elle même e régulièreme ds le emps. Période : durée cose oée, exprimée e secode (s) qui sépre

Plus en détail

Treeline Limite forestière

Treeline Limite forestière 1 f cc éf cu cc f c éf cu fè / : w c f w, uc uc, c w bcu f c c ccu, u u u, w b bcu c c / f w w u c,, fuzz, b, fc w c cc uc, b f w f c u fu, u u u u b c fè fè éf c ù b c é u, u u u u c u u à u u à u è u

Plus en détail

! " #$ %% #&!' "( ) "!'" # (* % %+ %+ + $, $ -$. / $ " 42/) + % % + # %!' ",

!  #$ %% #&!' ( ) !' # (* % %+ %+ + $, $ -$. / $  42/) + % % + # %!' , ! ! " #$ %% #&!' "( ) "!'" # (* % %+ %+ + $, $ -$. /0 1 2 3 1 $ " 42/) + % % + # %!' ",! " #$% &'# % ('#( )%'*+,- %$ $'."/ #$% %$ *%.0" # %)0!+" 1 %$ $'! " 1 %$ %'2 +" 1 %$ * " 1 %$ $ 0.3 1 %$ %$!.0 "

Plus en détail

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur Des syllables avec r ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ra re ri ro ru ré rê rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ru ar ro ir Des syllables

Plus en détail

3 e Pythagore - Thalès

3 e Pythagore - Thalès 3 e Pythagore - Thalès Exercice 1 ABC est un triangle rectangle en A tel que : AB = 16 cm AC = 12 cm Calculer la longueur BC. Exercice 2 ABC est un triangle rectangle en C tel que : AB = 16 cm AC = 12

Plus en détail

D e u x p r o p h è t e s a u r o y a u m e d e J u d a: I s a ï e I e t J é r é m i e

D e u x p r o p h è t e s a u r o y a u m e d e J u d a: I s a ï e I e t J é r é m i e DECOUVRIR LA BIBLE N 9 M a n o n G i r a u d D e u x p r o p h è t e s a u r o y a u m e d e J u d a: I s a ï e I e t J é r é m i e Découverte historique et exégétique des prophètes Isaïe et Jérémie, accompagnée

Plus en détail

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie VARIABLES ALÉATOIRES déo oco de réro vrble léore dscrèe moyee - vrce - écr ye esérce mhémque vrble léore coue oco d ue vrble léore : rsormo combso lére de vrbles léores Déo E : eérece léore S : esce échllol

Plus en détail

BACCALAURÉAT COOPÉRATIF EN GÉNIE DES MINES ET DE LA

BACCALAURÉAT COOPÉRATIF EN GÉNIE DES MINES ET DE LA BACCALAURÉAT COOPÉRATIF EN GÉNIE DES MINES ET DE LA MINÉRALURGIE VERSION 046 SEV: HIVER 2015 F: Ty 10 T é à : 120 Cu C S S COURS OBLIGATOIRES 90 CRÉDITS MAT-1900 Méu 'éu I 3 AH 0 IFT-1903 Iu u 'éu 3 H

Plus en détail

CERF -VOLANT/ CARESSE SUR L OCÉAN/ LA MER. Potpurrie D 7 G 7. t`ar- rê- . - lant au. vent. so- in- in- so- lent. B O j. centes. no- in- vent.

CERF -VOLANT/ CARESSE SUR L OCÉAN/ LA MER. Potpurrie D 7 G 7. t`ar- rê- . - lant au. vent. so- in- in- so- lent. B O j. centes. no- in- vent. 1 5 & & Pano R VLN/ R UR L ÉN/ L MR cht beschwnt # 6 Potpurre 2 erf vo erf vo Vo erf & vo Vo t`ar rê G 8 G 9 # er 4 er rr: Johannes We Ht 10 B s ars s ars 1 5 6 8 9 10 11 & & Un Un 12 1 Voy ae G 14 en

Plus en détail

A ss emblée gén érale

A ss emblée gén érale N a t io n s U n ie s A /56/ 210 A ss emblée gén érale Di s t r. gé né r a l e 23 j ui l l e t 200 1 Fr a n ç a i s Or i g i n a l : a ngl a i s Ci nq ua nt e - s i xi è m e s e s s i on Po i n t 131 c

Plus en détail

DU PLATEAU CENTRAL. est confronté avec divers témoins qui croyaient l avoir vn à Dijon lors dn drame de la Combe-anx-Fées

DU PLATEAU CENTRAL. est confronté avec divers témoins qui croyaient l avoir vn à Dijon lors dn drame de la Combe-anx-Fées U-'J^Ww w O 5 O ÉO B O- 935 3 * 6 3 5 6 O É Ê H U B O- J B O 8 --ô * * * ( *) 3U 5 0 5 7B 80 535 U U -- ô * H-! O OU O 8 0 0 UO * ç * * BUUX 5 *G H ÉU-U -- &z - - zè - * H 6 O î JO U É è ' ' ' O = Gè 'è

Plus en détail

PROUHET-TARRY-ESCOTT. j {0,1,..., k}

PROUHET-TARRY-ESCOTT. j {0,1,..., k} PROUHET-TARRY-ESCOTT LAURENCE BOCLE, REMI BLOCH, JULIEN TERRIER, MATHIEU ZOUBERT ERE S LYCEE MONTAIGNE BORDEAUX LE PROBLÈME DE PROUHET-TARRY-ESCOTT : Soet A = (a,,a s et B = (b,,b t eux famlles eters aturels,

Plus en détail

Calcul des pertes du distributeur

Calcul des pertes du distributeur Clcul des pertes du dstrbuteur Jver 007 Clcul des pertes du dstrbuteur Tros étpes : Clcul des pertes techques pr tpe d ouvrge Modélsto des pertes o techques (PNT) Modélsto d ue courbe de tpe P²+bP+c ou

Plus en détail

INDICATEURS DE L ENVIRONNEMENT ; DE L ENERGIE ; DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT

INDICATEURS DE L ENVIRONNEMENT ; DE L ENERGIE ; DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT DCEURS DE EVREME ; DE EERGE ; DE EU PBE E DE SSSSEME bservatoire ational de la Pauvreté et du Développement Humain Durable -- SD - PD -- PRGE - BKF 00/001 DEF DCEUR PGE 2.R.EV.01 Conservation des espèces

Plus en détail

I. Formes n-linéaires alternées

I. Formes n-linéaires alternées Soi u cors de crcérisique différee de Ch 4 : Déermis I. Formes -liéires lerées Soi * E... E e F+ esces vecoriels f : E F es licio liéire si elle es liéire r ror à chcue de ses vribles E F càd :,, ( es

Plus en détail

Fonctions exponentielles et logarithmiques CORRIGÉ DES NOTES DE COURS

Fonctions exponentielles et logarithmiques CORRIGÉ DES NOTES DE COURS Collège Regi Assup Mhéique SN 5 Chpire 4 Focios epoeielles e rihiques Chpire 4 Focios epoeielles e rihiques CORRIGÉ DES NOTES DE COURS Pge Eeple ) ) ) 4 5 ) c) ) ) d) filres Pge Eercices prélles. ) 4 ou

Plus en détail

Exercices sur les forces, 2 e partie Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif terminal 4 : La dynamique

Exercices sur les forces, 2 e partie Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif terminal 4 : La dynamique Dte : No : Groupe : Résultt : / 76 Exercices sur les orces, e prtie Module 3 : Des phéoèes éciques Objecti teril 4 : L dyique. Quelle est l ccélértio de cet objet tiré obliqueet, si o élie le rotteet?

Plus en détail

Produit scalaire. Chap. 11 : cours complet. 1. Produit scalaire réel.

Produit scalaire. Chap. 11 : cours complet. 1. Produit scalaire réel. Produ scalare Chap : cours comple Produ scalare réel Défo : produ scalare sur u -espace vecorel, espace préhlbere réel Théorème : eemples classques Théorème : égalé de Cauchy-Schwarz Défo : forme bléare

Plus en détail

Lundi 8/02 Mardi 9/02 Mercredi 10/02 Jeudi 11/02 Vendredi 12/02. Atelier pâtisserie. Origamis animaux

Lundi 8/02 Mardi 9/02 Mercredi 10/02 Jeudi 11/02 Vendredi 12/02. Atelier pâtisserie. Origamis animaux Le oge e l ccuel e lo e Leu : ccuel Pécole Rue Lecuye 22800 QUINTIN Ecee : See u 8 u 12 féve : Reé, ue, Que See u 15 u 19 féve : Reé, Clle, Flo Lu 8/02 9/02 ece 10/02 Jeu 11/02 Vee 12/02 Che e ve Jeux

Plus en détail

CHAPITRE 5 SYSTÈMES DU PREMIER ORDRE

CHAPITRE 5 SYSTÈMES DU PREMIER ORDRE DEUG STPI Uié U3 CPITRE 5 SYSTÈMES DU PREMIER ORDRE. Équaio différeielle Foio de rasfer. O appelle sysème du premier ordre, u sysème régi par ue équaio différeielle du ype : dy. + y. x d es appelée osae

Plus en détail

NOTICE/AVIS PUBLIC. Date : January 31 janvier 2018

NOTICE/AVIS PUBLIC. Date : January 31 janvier 2018 D : Juy 31 jv 2018 NOTCE/AVS PUBLC PUBLC NOTCE S HEREBY GVEN h h Cy Couc o h Cy o Moco s cosg mg h Zog By-Lw Z-213. Th pupos o h popos By-w mm, bg By-w Z-213.53 o zo poo o PD 70627344 o Mphus Dv om R2

Plus en détail

Mercredi 22 juillet Année Un attentai. Use femme qui tua

Mercredi 22 juillet Année Un attentai. Use femme qui tua - U N U U N U X U Ë '- U - U y 8) U ) U ) b x x # --% - Ù

Plus en détail

Richard Lagrange Directeur du Centre national des arts plastiques

Richard Lagrange Directeur du Centre national des arts plastiques -è é. é é, é ôé É é é.,, é é é é.,, -ê à é, é é é ç éé. é éé ç œ,, é - É. é 2010. ç é,. é éé é 2012 é é éé éê é. é é é. = // é,. 38. 13/10/11, 24/11/11 î è é ç, é é., é é é à î é à î, é à è. é à,, ç, -à-.,.,

Plus en détail

Calculs en chromatographie

Calculs en chromatographie Calculs e chroatographe éthode de la oralsato tere... 1 Coeffcet de répose assque relatf... 1 Calcul des pourcetages assques... 2 Calcul des pourcetages olares... 3 xeple d aalyse CG d ue substtuto copéttve

Plus en détail

Concours des Grandes Ecoles INTEGRALES-Correction. PARTIE A. SUJET INTEGRAL Année universitaire 2009/2010

Concours des Grandes Ecoles INTEGRALES-Correction. PARTIE A. SUJET INTEGRAL Année universitaire 2009/2010 SUJET NTEGRAL Aée uiversiaire 9/ PARTE A. Cocours des Grades Ecoles NTEGRALES-Correcio..La focio f défiie par f : f ( ) ( )cos( ) es bie coiue sur l iervalle fermé boré [ ; ]. Les focios si( ) so de classe

Plus en détail

Ceramic diaphragm. Thermal conductivity (Pirani), chemically resistant plastics / ceramics 10 -

Ceramic diaphragm. Thermal conductivity (Pirani), chemically resistant plastics / ceramics 10 - 170-10 - Ceramic diaphragm 0 1 - - Thermal conductivity (Pirani), chemically resistant plastics / ceramics 10 10-10 10-2 - 000 - Combined thermal conductivity (Pirani) / cold cathode (Penning) 10-2 10

Plus en détail

Maths. Qles. de la prépa. MPSI Première année PCSI PTSI BCPST. approche différente pour réussir sa Prépa

Maths. Qles. de la prépa. MPSI Première année PCSI PTSI BCPST. approche différente pour réussir sa Prépa Q U CM é o é o é é M MSI è é CSI SI CS Coo é L o o éo M o-l o éo Cooo : IoLo Mq é : No o Mq o : No o www.-o.o HCHEE LIVRE 4 q G 7595 C 5 ISN : 978---84-7 o o o oo o éé o o. L Co oéé o L. 4 L. 5 q «o

Plus en détail

Conseil de Développement Observatoire Economique et Social

Conseil de Développement Observatoire Economique et Social Conseil de Développement Observatoire Economique et Social Le diagnostic : méthode et contenu Diagnostic partagé réalisé annuellement depuis 8 ans par un groupe technique composé d une douzaine de structures

Plus en détail

CHAPITRE 6 SYSTÈMES DU SECOND ORDRE

CHAPITRE 6 SYSTÈMES DU SECOND ORDRE CHAPITRE 6 SYSTÈMES DU SECOND ORDRE. Équaio différeielle Focio de rasfer. O aelle sysème du secod ordre, u sysème régi ar ue équaio différeielle du ye : d y. dy. +. + y K. x ω d ω d. 4 avec: < ω ω ce qui

Plus en détail

NM, NMD. Pompes centrifuges monobloc avec orifices taraudés. Graphique 5 d utilisation n 2900 1/min 5 U.S. g.p.m. 10 20 30 40 50 100 200 300 400 130

NM, NMD. Pompes centrifuges monobloc avec orifices taraudés. Graphique 5 d utilisation n 2900 1/min 5 U.S. g.p.m. 10 20 30 40 50 100 200 300 400 130 , D Exécution Electropopes centrifuges onobloc avec accoupleent direct oteur-pope et arbre unique. : à un étage. D: à deux roues opposées (avec équilibrage de poussée axiale). Orifices: taraudés ISO /.,

Plus en détail

RAP P O R T D ACTI V I T E S. 1 er janvier - 31 mars Ensei gnem ent du françai s :

RAP P O R T D ACTI V I T E S. 1 er janvier - 31 mars Ensei gnem ent du françai s : As so ci ation d échan ge s culturels Hébron- France P. O. Bo x 635 Téléfax : (02) 222 48 11 Courriel : info@hebron- france.org Site : www w.hebron- france.org RAP P O R T D ACTI V I T E S 1 er janvier

Plus en détail

Transformation de Laplace.

Transformation de Laplace. Trasforao de aae. De êe : Théorèe de a vaeur fae : df ( ) f ( ) = ( ) = ( ) I. Défo e roréés. II. Trasforée de aae des foos aoques. Défo : so f ue foo de a varabe réee défe sur R e suosée ue our

Plus en détail

Intérêts simples. Calcul de l intérêt

Intérêts simples. Calcul de l intérêt FORMULES DE M ATHEM ATIQUES FINANIERES Iérês sles lcul de l érê So I l érê ; le cl rêé lcé ; le ux d érê ; l durée e ées ; l durée e os ; j l durée e jrs 00 00 2 00 j 360 lcul de l vleur cquse So I l érê

Plus en détail

ANNEE SCOLAIRE 20 - DATE :..20 LYCEE POLYVALENT. Le Corbusier. Jeu d échec Taille 1 NOM : Objet confectionné «Jeu d échec» PRENOM : CLASSE :

ANNEE SCOLAIRE 20 - DATE :..20 LYCEE POLYVALENT. Le Corbusier. Jeu d échec Taille 1 NOM : Objet confectionné «Jeu d échec» PRENOM : CLASSE : ANNEE SCOLAIRE 20 - DATE :..20 LYCEE POLYVALENT Le Corbusier Jeu d échec Taille 1 NOM : PRENOM : CLASSE : Objet confectionné «Jeu d échec» 6 5 4 3 2 1 6 5 4 3 2 16 4 4 4 2 1 2 ROI ECHELLE : 2 : 3 PION

Plus en détail

Chapitre 1 : Intégrales définies.

Chapitre 1 : Intégrales définies. Alyse - Cpire (/9) Cpire : Iégrles défiies. L éorie de l iégrio es issue de l écessié prique de clculer les ires e les volumes. Ds ou le cpire, ous e cosidéreros que des focios coiues. I. Cosrucio de l

Plus en détail

BANQUE NATIONALE. N otre banque nationale. 7/i. Zi 4. /Æ à. W m M i i 10. W f w f f l. mm. ' ê â f/m jt» i W J / f f t. y / Y ZJ/Â / f/êv/i r» l J.

BANQUE NATIONALE. N otre banque nationale. 7/i. Zi 4. /Æ à. W m M i i 10. W f w f f l. mm. ' ê â f/m jt» i W J / f f t. y / Y ZJ/ / f/êv/i r» l J. _ ê â j j # W jt W j î Æ jj Æ W } " êv Y  z Wâ W w ( w # ë â F ë W Y T w S L 9 W 2 " E ï k x ü D E W W Æ v Wj E  z  z v F À OTQE W  # g L Y F h 6 L 2L NQE NTONLE N oe bnque none W W â W jâ ÿ Æ É w

Plus en détail

Le calcul des variations stochastique

Le calcul des variations stochastique Le calcul de varao ochaque 3. Dfféreao ur le epace de Sobolev gééralé So C ([, ]) l epace de foco réelle coue ur [, ] elle que (). Mu de la ore ufore up ( ) [, ] c epace e u epace de Baach do le dual M

Plus en détail

Contrôle du mardi 27 janvier 2015 (3 heures) 1 ère S1 D P C. Le barème est donné sur 40. On répondra directement sur la copie fournie avec le sujet.

Contrôle du mardi 27 janvier 2015 (3 heures) 1 ère S1 D P C. Le barème est donné sur 40. On répondra directement sur la copie fournie avec le sujet. ère S Cotrôle du mard 7 javer 05 ( heures) D C N Le barème est doé sur 0 O répodra drectemet sur la cope foure avec le sujet U certa ombre de questos écesste ue recherche préalable au broullo O e rédgera

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

La responsabilité sociale de l entreprise : enjeux, stratégies, impacts

La responsabilité sociale de l entreprise : enjeux, stratégies, impacts La responsabilité sociale de l entreprise : enjeux, stratégies, impacts Aurélien Petit To cite this version: Aurélien Petit. La responsabilité sociale de l entreprise : enjeux, stratégies, impacts. Economies

Plus en détail

LA PRESSE, MONTRÉAL. SAMEDI 4 DÉCEMBRE * k-o T E L E C O P I E : INDEX DES RUBRIQUES

LA PRESSE, MONTRÉAL. SAMEDI 4 DÉCEMBRE * k-o T E L E C O P I E : INDEX DES RUBRIQUES É É É - - - X Q - y ô î - - À - É- - - ê y - - - É y É ê É y - É- - - - É () - - ( ) () É ô - ê < ç É y y É Â ÉÉ y ô Q É É y - y É É - - - - - - # - - y - y - - y ê - À - - -ù Ô - - - - -- z - - w - y

Plus en détail

Théorie des Circuits. II Analyse des Réseaux Electriques. Bernard Gosselin Bernard.gosselin@umons.ac.be

Théorie des Circuits. II Analyse des Réseaux Electriques. Bernard Gosselin Bernard.gosselin@umons.ac.be Faculté Polytechique héorie des Circuits II Aalyse des Réseaux lectriques Berard Gosseli Berard.gosseli@uos.ac.e Aalyse des Réseaux lectriques Itroductio Aalyse Méthode des Mailles Méthode des Noeuds Réseaux

Plus en détail

Mairie d'ozoir-la-ferrière - Direction des Services Extérieurs - service Activités Périscolaires

Mairie d'ozoir-la-ferrière - Direction des Services Extérieurs - service Activités Périscolaires e 'OzolFee Deco e Sevce Exéeu evce cvé Pécole PROGRE PREVISIONNEL DES CTIVITES Vcce 'uoe 2017 ccuel e lo FRNCOISE DOLTO Goue e OURSONS e LUTINS (ee e oyee eco) Deceu e l'ccuel e lo CHSSEIGNE Yck eu jo

Plus en détail

La pédagogie de projet : définitions et repères

La pédagogie de projet : définitions et repères La pédagogie de : définitions et repères Définitions «La Pédagogie de est un processus d apprentissage qui met un groupe de personnes en situation : D exprimer ses envies, des questions, des besoins, des

Plus en détail

La langue de chez nous

La langue de chez nous Yves Duteil oprao lto 'est u - e la - gue eor ass. 'est u - e la - gue 5 elle a - ve desmots su - peresqui por-te so his - toire à tra-vers ses a - ets Où l'o set la mu - sique et le par-fum des elle a

Plus en détail

MECANIQUE QUANTIQUE Chapitre 6 : Oscillateur Harmonique Quantique

MECANIQUE QUANTIQUE Chapitre 6 : Oscillateur Harmonique Quantique MECANIQUE QUANTIQUE Cpitre 6 : Oscillteur Hroique Qutique Pr. M. ABD-LEFDIL Uiversité Moed V- Agdl Fculté des Scieces Déprteet de Pysique Aée uiversitire 6-7 Filières SM-SMI Itroductio L'oscillteur roique

Plus en détail

Le libre-service à la médiathèque de Calais. Médiathèque de Calais

Le libre-service à la médiathèque de Calais. Médiathèque de Calais Le libre-service à la médiathèque de Calais 1 Eléments déclencheurs 1. La r énov at i on de l a médi at hèque c ent r al e 2. La r ec her c he d' une nouv el l e r el at i on av ec l e publ i c 3. L' oppor

Plus en détail

paw s Le temps qu il fera On ne sig n a le q u un vio len t in ciden t mais entre Allemands henleinistes et démocrates

paw s Le temps qu il fera On ne sig n a le q u un vio len t in ciden t mais entre Allemands henleinistes et démocrates 83 50 30 ~$ 938 w T À 3 55 9 40 3 47 9 43 H / 3 QT 4 0 É X T T- 5 7 5 7 - T X 68-0 Â " 4 0" 2 0 - - T 0 0 5 Q T T T â T è - ê - - Hz -ê» T - 29 Q -? Z ô-- T \ 7 30 - T ô"-- T - è 7 30 3 - - < - ç - 9 -

Plus en détail

Amplification Linéaire à Transistor Bipolaire

Amplification Linéaire à Transistor Bipolaire UFM Préparaon APT Géne lerque Amplfaon néare à Transsor polare Sruure énérale d un ru d amplfaon : Snal à amplfer (as neau) X X Amplfaeur are (Hau neau) Soure de pussane (Fourne par ) X amplfaon ne onerne

Plus en détail

NOUVELLES GARES SUR LE RÉSEAU FERROVIAIRE GO

NOUVELLES GARES SUR LE RÉSEAU FERROVIAIRE GO NOUVELLES GARES SUR LE RÉSEAU FERROVIAIRE GO f W A B u S N p, qu à u Hu) u c ubu p (p. x. ju c pu pu qu u p épc, f éu V u Ty) p u ccè u éu p. f GO p u c bc f p p ccî écfé u jué, u 15 u u éu u é. Auju u,

Plus en détail

LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DES ÉLECTIONS DU QUÉBEC

LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DES ÉLECTIONS DU QUÉBEC LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DES ÉLECTIONS DU QUÉBEC DGE210VF(14oll Rapport financier d'une instance autorisée de parti État des résultats d'une instance autorisée de of IDENTIFICATION f210 1eleele4t3 deee''yeigegelae!

Plus en détail

L excellence et le respect, deux des trois valeurs essentielles de l Olympisme.

L excellence et le respect, deux des trois valeurs essentielles de l Olympisme. I : FRANKY SNOW Bch Gé E L ù ç v «P» é è vc cvé hq «w» ég c. Gb Oz Gb Oz L g -P : chvq. L xcc c x v O. Og : «F-» x g géé cé. E é cx x bc x. M q v gfic q fl-- v vc F- v : A 19 èc c c chv c g q v q vc c ê

Plus en détail

Fonctions exponentielles et logarithmiques CORRIGÉ DES NOTES DE COURS

Fonctions exponentielles et logarithmiques CORRIGÉ DES NOTES DE COURS Collège Regi Assup Mhéique SN Chpire Focios expoeielles e rihiques Chpire Focios expoeielles e rihiques CORRIGÉ DES NOTES DE COURS Pges - Exercices prélles.. ) 7 ) 9 c) 6 d) e) 7 7. 79 96 79 96 6 000 f)

Plus en détail

c o n c er n a n t en E M E A c o n f o r m é m en t a u x t er m es d u c o n t r a t a v ec l es P a r t en a i r es d e d i s t r i b u t i o n i n

c o n c er n a n t en E M E A c o n f o r m é m en t a u x t er m es d u c o n t r a t a v ec l es P a r t en a i r es d e d i s t r i b u t i o n i n CONTRAT AVEC LES PARTENAIRES DE DISTRIBUTION INDIRECTS v. EM EA. 0 4.2 5.2 0 0 7 Afin d e v o u s e n r e g i s t r e r a u p r è s d e Ci s c o c o m m e p a r t e n a i r e d e d i s t r i b u t i o

Plus en détail

Exercices sur les matrices

Exercices sur les matrices O se plce ds Exercces sur les mrces ( é u eer urel supéreur ou égl à ) So A l mrce défe pr e T l mrce de m défe pr s e so ) Démorer que A T T ) Démorer que T es versble e clculer so verse ) E dédure que

Plus en détail

Monsieur le maire Réjean Charbonneau ainsi que madame la conseillère Nadine Brière étaient absents pour toute la durée de la séance.

Monsieur le maire Réjean Charbonneau ainsi que madame la conseillère Nadine Brière étaient absents pour toute la durée de la séance. ÈGLEENT NUÉO 223 cc cc véhc o c ch o V -Aè Séc c cp, pbq 5 j 205 à 20 h, c cp é 386, Doch, -Aè, éc à q é pé c L G Dc 3 Joh B Dc 4 ob Lcé Dc 5 P bo Dc 6 o péc ppé och Bé. To b c fo qo. éj b q cè N Bè é

Plus en détail

Dans le cadre unidimensionnel l équation différentielle associée au modèle de Maxwell est exprimée sous la forme suivante : = (A-1) () t.

Dans le cadre unidimensionnel l équation différentielle associée au modèle de Maxwell est exprimée sous la forme suivante : = (A-1) () t. ANNXS 7 Ax A Moèl Mxwll géérlsé Ds x o ébl l or rél u oèl Mxwll géérlsé pr rprour ls péoès lug propr lug sso. Cs usol Ds l r usol l équo érll ssoé u oèl Mxwll s xpré sous l or suv : ε v A- η v L soluo

Plus en détail

RETRAITE DE YOGA. Grèce - Kastellorizo

RETRAITE DE YOGA. Grèce - Kastellorizo RETRAITE DE YOGA Grèce - Kastellorizo D U 1 4 A U 2 1 O C TO B R E 2 0 1 9 Description générale RE T RA IT E D E YOG A E N G R È C E DU 1 4 A U 21 OC TOBR E 20 19 A N IMÉ PA R LOÏC M OR IC E, P ROFESSE

Plus en détail

Chapitre 3 : Inte grales Ge ne ralise es

Chapitre 3 : Inte grales Ge ne ralise es Chpire : Ie grles Ge e rlise es Sommire I) Iégrle sur u iervlle o oré... 9 ) Défiiio... 9 A) Iégrle de Riem... ) Iégrles géérlisées de foios posiives... ) Iégrles géérlisées de foios queloques... II) Iégrle

Plus en détail

Centimes Paraissant le Vendredi. 1(1 il) Il TÉLÉPHONE 8 6

Centimes Paraissant le Vendredi. 1(1 il) Il TÉLÉPHONE 8 6 WZ- V ^ J/- O R G 46 C R OQ GRCO R CORC C V ( ) ÉÉHO 6 OH Q F 4 6 4 W * " / ÎV*C-ORRj OO BRX RR R â OR B H " ë D R G - j ô C -ê * ( ) ô () ( ) (XX) ( ) 9 ODO - ( ) j ) j ê 4 / / ù / 6 / / - 9 ô 4 / ô -

Plus en détail

vs Christia 1 n Poisson

vs Christia 1 n Poisson vs Christian 1 Poisson Cet ouvrage contient une sélection d'études d'echecs composées par ordinateur, plus précisément par l'analyse de tables de finales, en l'occurrence ici la table, à l'aide de WinChloe

Plus en détail

L A GES TI ON DE MATCH ELECTRONIQUE (G. D. M. E)

L A GES TI ON DE MATCH ELECTRONIQUE (G. D. M. E) L A GES TI ON DE MATCH ELECTRONIQUE (G. D. M. E) ------------- D a t e : 15 Décembre 2012 ---------- A u t e u r : F é d é r a t i o n F r a n çai s e d e H a n d b a l l / M. S o u n a l e i x ( L i m

Plus en détail

Exercice 1: Déterminer si les intégrales suivantes sont convergentes, et le cas échéant calculer leur valeur :

Exercice 1: Déterminer si les intégrales suivantes sont convergentes, et le cas échéant calculer leur valeur : Eercice : Eercices : Iégrales gééralisées Déermier si les iégrales suivaes so covergees, e le cas échéa calculer leur valeur :.. d (+ ) d 3. 4. e d d 5. 6. 3 d e d Eercice : Déermier si les iégrales suivaes

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

RÉSUMÉ n 08 : LES MATRICES

RÉSUMÉ n 08 : LES MATRICES RÉSUMÉ 08 : LES MTRICES Das ou ce chaire, o ose ou ENSEMBLES DE MTRICES D1 ao aelle marice ou aleau de la forme suivae comlexes quelcoques * * * * * M * * * * * * * * * * où les élémes * so des omres réels

Plus en détail

LA PRESSE, MONTREAL, MERCREDI 25 JUILLET 1979

LA PRESSE, MONTREAL, MERCREDI 25 JUILLET 1979 «Qé é é è é q Qé f f f è $ q k f é q «Qé é é é fè «é é è é? é f f é û éé q ( û éé é ) Qé é éé éq éé q «««q f é q «é é é q f fç éf é «f é ff é fé é é é éé é ê «è f é «ù éé é qé «q q qéé è é f q è éq é é

Plus en détail