la lettre LeCrédit agricole veut, d ici à 2012, FRANCE INITIATIVE Rhône-Alpes : l exemple à suivre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "la lettre LeCrédit agricole veut, d ici à 2012, FRANCE INITIATIVE Rhône-Alpes : l exemple à suivre"

Transcription

1 la lettre FRANCE INITIATIVE Novembre Crédit agricole Un partenariat cartes sur table LA FÉDÉRATION NATIONALE DU CRÉDIT AGRICOLE A RÉUNI, DÉBUT OCTOBRE, LES REPRÉ- SENTANTS DE CAISSES RÉGIONALES ET DES COORDINATIONS RÉGIONALES DE FRANCE INI- TIATIVE POUR DRESSER UN BILAN DU PARTENARIAT. Côte à côte au siège de la FNCA, le 5 octobre, représentants des caisses régionales et des coordinations régionales. LeCrédit agricole veut, d ici à 2012, réaliser 20 % du marché de la création et de la reprise d entreprises. Et le groupe bancaire coopératif ne cache pas que son partenariat avec France Initiative est un des leviers de pénétration de ce marché. Pour Claude Luquet, représentant de la Fédération nationale du Crédit agricole (FNCA) au conseil d administration de France Initiative, «l enjeu stratégique est évident. Si le marché généré par les plateformes n est qu un petit marché, ce n est qu une apparence car il s agit d un marché additionnel». Les chiffres sont éloquents. Fin 2006, 172 (sur 236) plateformes France Initiative avaient noué un partenariat avec le Crédit agricole, qu il s agisse d abondement de fonds de prêts d honneur, de participation au budget d accompagnement des créateurs, de participation au conseil d administration ou de participation à un comité d agrément. Le Crédit agricole est ainsi présent dans 134 comités d agrément et dans 108 conseils d administration. «Les absents ont toujours tort!» D un point de vue financier, le Crédit agricole représente, fin 2006, 13,7 % du total de l abondement par les banques des fonds de prêts (près de 2,5 millions d euros sur un total des banques qui s établit à 15,5 millions d euros) et 23,6 % de la participation des banques aux budget d accompagnement des créateurs ( euros sur un total de euros). «Les banques, a rappelé Claude Luquet, ne contribuent qu à hauteur de 1 % de ces budgets de fonctionnement!» Or, c est la qualité de cet accompagnement qui explique la performance des plateformes quant à la pérennité des entreprises aidées. «Aujourd hui, seuls 28 % des créateurs bénéficient de l appui d un parrain. Nous devons aider les plateformes à mettre davantage en œuvre ce parrainage», poursuit-il. Un engagement en ligne avec l objectif de 50 % des créateurs parrainés en 2013, rappelé par Anne Chatauret, déléguée générale de France Rhône-Alpes : l exemple à suivre L accord entre la caisse régionale Sud Rhône-Alpes et la coordination régionale (Craira), signé en octobre 2006, satisfait manifestement les deux parties (voir Lettre n 114). Aux accords épars qui existaient jusque-là, s est substituée une convention cadre triennale qui permet aux 14 plateformes du territoire de la caisse de bénéficier d un abondement de leur fonds de prêts et d un financement dans la limite de 30 % de l accompagnement des créateurs. «Toutes les plateformes ont signé et les résultats sont très encourageants, même si nous connaissons des petits ratés sur le traitement des PCE», a expliqué Dominique Desbiolles (CRSRA). Jean-Jacques Martin et Bernadette Sozet ont pu redire tout l intérêt d une telle convention qui prend en compte les besoins des plateformes et renforce leur crédibilité. Car le partenariat a aussi un volet communication. Outre l invitation des plateformes aux assemblées générales des caisses locales (qui réunissent chaque année plus de personnes) et l appui apporté à la réalisation du site régional, cet effort s est traduit par l installation sur le site Intranet de la Caisse régionale d un DVD «Mon esprit d entreprise» présentant le rôle et la valeur ajoutée des plateformes France Initiative. Initiative, lors de sa présentation du Projet stratégique du mouvement. Enfin, 27 % des prêts bancaires associés aux prêts d honneur sont accordés par le Crédit agricole. «Les absents ont toujours tort!» a lancé Claude Luquet aux représentants des caisses régionales : «Les plateformes qui sont partenaires du Crédit agricole réalisent 30 % de ces financements. Celles qui ne le sont pas ne dépassent pas 16 %!» Une présence vitale «Les caisses régionales sont autonomes et elles ont toute liberté d adhérer ou pas aux plateformes et de mettre en application la convention que nous avons signée au plan national en 2003», a rappelé Claude Luquet. Et,... suite p. 2 p. 2 Partenariat ANPE p. 3 Intermédiation financière p. 4 Intercommunalités p. 6 E n t r e p r i s e s p. 8 S a l o n d e s m i c r o - e n t r e p r i s e s 1

2 la lettre F R A N C E I N I T I A T I V E n 123 suite de la p. 1 Un partenariat cartes sur table dans un parallélisme des formes, il a expliqué aux caisses régionales que «les plateformes France Initiative avaient plusieurs banques à leur tour de table, qu elles ne prescrivaient pas de banques aux créateurs aidés et qu elles ne sauraient avoir de relation exclusive avec vous». Tout au long de l après-midi, les dirigeants du Crédit agricole n en ont pas moins vanté devant les caisses régionales l intérêt du partenariat. «Nous avons de grands espaces devant nous», a résumé Guillaume Rousseau, directeur général adjoint de la FNCA. «Au début de notre partenariat, la situation nous paraissait prometteuse. Sa réussite, aujourd hui, m impressionne», a lancé Joseph d Auzay, directeur général, en conclusion de la séance. Pour le président de France Initiative, «la présence à nos côtés du Crédit agricole est vitale». Les premières suites de cette journée de travail auront lieu d abord sur le terrain. Entre les Caisses régionales et les plateformes mais surtout les coordinations régionales, invitées les unes et les autres à s inspirer de l exemple de la région Rhône-Alpes (voir p. 1). «Son caractère pluriannuel et la possibilité qu il offre de financer l accompagnement sont très importants», a rappelé Bernard Brunhes. D autres retombées sont prévues au niveau national. D abord, sous la forme d un comité de suivi du partenariat associant la FNCA, France Initiative, les coordinations régionales et les plateformes. Ensuite, pour des réflexions que les deux partenaires mèneront ensemble sur les axes du Projet stratégique : création d entreprises dans les quartiers sensibles, microcrédit social, développement des TPE. J.-M. M. Anne Chatauret DÉVELOPPEMENT DURABLE UN PÔLE D INNOVATION ORIENTÉ BUSINESS Scientipôle Initiative a eu l idée, en 2006, de mettre en réseau les jeunes entreprises qu elle a financées et qui ont pour point commun de proposer des produits et des services dans le développement durable. Ce réseau, baptisé Durapôle, a la forme d un SPL (système productif local) agréé par la DIACT. «Il était intéressant de regrouper ces entreprises pour mobiliser des moyens communs et pour qu elles fassent du business ensemble», explique Pierre Audibert, directeur de Scientipôle Initiative. Les entreprises ont ainsi mené des opérations de prospection communes sur plusieurs salons professionnels. Deux d entre elles, Aria Technologie et Léosphère, ont remporté ensemble un contrat de euros en Chine en couplant deux technologies, la modélisation et le lidar (mesure de l air). D autres ont obtenu des cofinancements de collectivités locales lors de réponses à des appels d offres. «L objectif est d aboutir à une sorte de bureau d études mutualiste», indique Alexandre Sauvage, PDG de Leosphère. Une trentaine d entreprises devraient travailler ensemble au sein de Durapôle qui ambitionne de devenir un pôle de compétitivité, fortement orienté business. Pierre Audidert Questions a Stephan Blondel Un partenariat avec l ANPE LE DIRECTEUR D INITIATIVE GRAND BRIANÇONNAIS-EMBRUNAIS EXPLIQUE LE SENS DU PARTENARIAT NOUÉ DEPUIS 2006 AVEC L ANPE. Comment en êtes-vous venus à assurer des prestations de service pour l ANPE? Après avoir appris que l ANPE sollicitait des prestataires extérieurs pour accompagner les chômeurs dans leur création ou reprise d entreprises, nous avons répondu à l appel d offres couvrant la période Nous nous sommes fait agréer comme organisme de formation et nous avons proposé une offre de prestations qui nous a permis d être habilités pour ces actions d accompagnement. Nous recevons donc, à la demande de l ANPE, des demandeurs d emploi pour des sessions de six (un mois) ou douze entretiens (un trimestre), selon l état d avancement du projet. Le choix du type d accompagnement est souvent fait en concertation avec les conseillers ANPE. Quel bilan en tirez-vous? En 2006, nous avons reçu 81 demandeurs d emploi envoyés par l ANPE. Quarante ont créé leur entreprise, dont huit avec un prêt d honneur. Il est intéressant de préciser que cet appel d offres ne fait pas l objet d obligation de résultats en termes de concrétisation de projet. Quant aux demandeurs qui n ont pas pu réaliser leur objectif, le travail d accompagnement leur a fait prendre conscience des enjeux et des risques de la création d entreprise. Néanmoins, ce temps consacré à l écoute les a encouragés à une réorientation professionnelle salariale ou à une formation pour retrouver un emploi. Sur les six premiers mois de 2007, nous avons reçu 97 demandeurs d emplois. Cette prestation, facturée à l ANPE, a généré pour la plateforme près de euros de recettes pour l année 2006, ce qui nous a permis la création de deux nouveaux postes. L essentiel de cet accompagnement est assuré par les permanents, même si nous associons des bénévoles aux ateliers. Le bénéfice ne s arrête pas là. Au plan qualitatif, le retour des personnes accompagnées est le meilleur des encouragements. Les phrases revenant le plus dans leur évaluation sont «Vous nous avez redonné confiance» ou encore «Vous nous avez écoutés»! Cette prestation ne nous éloigne pas de notre cœur de métier. Nous recevions déjà ce public. Le partenariat avec l ANPE et le fait d intervenir très en amont facilitent la concrétisation de projets pour certains demandeurs d emplois et évitent des déconvenues pour d autres. Nous allons à nouveau répondre à l appel d offres en Stéphan Blondel

3 N o v e m b r e Pays d Aubagne La Ciotat Initiatives L intermédiation financière : une solution pour la reprise LA PLATEFORME PACI JOUE UN RÔLE ORIGINAL D ENSEMBLIER AUX CÔTÉS DE TOTAL SUR UNE OPÉRATION DE REPRISE D UNE PME. Quel rôle jouer face à un projet de reprise dont l importance dépasse les capacités d intervention d une plateforme? Confronté à un dossier d envergure (une reprise de parts sociales portant sur 1,2 million d euros), Pays d Aubagne La Ciotat Initiatives (PACI) a innové. C est le repreneur de la société SMDE-Luxbox, qui crée et distribue des luminaires pour l habitat, implantée au cœur du parc d activité de Gémenos, qui est entré en contact avec PACI. Cette société, qui emploie 12 personnes, réalise plus de 4,5 M de chiffre d affaires et travaille auprès de grands clients tels que Castorama, Conforama ou Carrefour. Plutôt que de monter un dossier de prêt d honneur de (le plafond fixé par le conseil d administration) qui aurait été de toute façon insuffisant, Céline Fourcade, qui dirige la plateforme, propose un montage différent. PACI va jouer pleinement son rôle dans l identification des besoins, l analyse du dossier et le montage financier, et chercher d autres sources de financement qui respectent les fondamentaux de la plateforme, notamment un prêt d honneur sans intérêt. L expertise de la plateforme La solution, elle va la trouver auprès de Total, plus exactement de sa direction du développement régional qui intervient depuis plus de dix ans pour des projets industriels ou de services à l industrie, créateurs d emplois et implan- tés dans les départements où le groupe possède des sites. Total Développement Régional, s appuyant sur le travail de PACI, va en l occurrence accorder au repreneur de prêt d honneur à taux zéro. À quoi va s ajouter un prêt régional à la transmission d entreprise (PRTE) du Conseil régional, lui aussi sans intérêt ( ) : ces prêts, plafonnés à , sont instruits depuis peu par les plateformes de PACA. Enfin, PACA Entreprendre et deux banques ont donné leur accord. «Outre l expertise que nous apportons sur le dossier, nous avons mené un vrai travail de mise en relation entre Luc de Bisschop, le repreneur, et Total», explique Céline Fourcade. PACI a déjà réalisé deux dossiers avec Total et trois autres sont en cours d instruction. Sur ceux-là, les besoins de financement étant moins importants, PACI sera cofinanceur. «Un tel montage permet de répondre le mieux possible aux besoins d une opération de reprise importante. Pour le repreneur, c est un atout d avoir un interlocuteur local unique et de pouvoir communiquer sur un partenariat avec Total. Et pour PACI, une telle opération, cohérente avec notre prêt d honneur, apporte un surcroît de notoriété à l égard des créateurs et de crédibilité à l égard de nos réseaux de partenaires et de prescripteurs», analyse Céline Fourcade. J.-M. M. Céline Fourcade Une conférence de presse a été organisée le 1 er octobre dans les locaux de Luxbox, avec les acteurs de ce montage original, dont Céline Fourcade (PACI). Les deux partenaires veulent orienter les projets vers des choix de développement durable. PARCS NATURELS RÉGIONAUX UN ENGAGEMENT EN FAVEUR DU DÉVELOPPEMENT DURABLE France Initiative et la Fédération des parcs naturels régionaux ont formalisé début octobre un partenariat déjà ancien dans une convention. Les deux partenaires s engagent notamment à encourager la promotion de secteurs d activités ou de process de fabrication favorisant la protection de l environnement auprès des créateurs ou de repreneurs d entreprises et à promouvoir des formes juridiques d entreprises favorisant l ancrage territorial et la solidarité. Jean-Louis Joseph, président de la Fédération, et Anne Chatauret, déléguée générale de France Initiative, ont signé cette convention le 4 octobre à l occasion du congrès national des 40 ans des parcs naturels régionaux, qui s est déroulé début octobre, dans le parc Loire-Anjou- Tourraine. Le matin même, Bernard Brunhes était intervenu lors d un Forum sur les mutations des territoires. La moitié des 238 plateformes France Initiative sont implantées sur le territoire d un des 45 PNR. Plusieurs de ces parcs ont été à l origine des plateformes ou ont noué de longue date des liens étroits avec elles. Sabine Hamot 3

4 la lettre F R A N C E I N I T I A T I V E n 123 INITIATIVE CLÉ L outil financier d un p de revitalisation des c ADCF Les communautés, territoire pertinent de la création d entreprises BERNARD BRUNHES ÉTAIT L INVITÉ DE LA 18 e CONVENTION NATIONALE DE L INTERCOMMUNALITÉ, ORGANISÉE LES 3 ET 4 OCTOBRE PAR L ASSEMBLÉE DES COMMUNAUTÉS DE FRANCE. «Le niveau intercommunal est celui qui se rapproche le plus des bassins d emplois» : Bernard Brunhes à la tribune. Le programme de Lille, «101 commerces pour nos quartiers», associe étroitement Initiative Clé. Lille poursuit la reconquête de ses quartiers périphériques. Quatre quartiers classés en zone urbaine sensible, en zone de redynamisation urbaine ou en zone franche urbaine (Wazemmes, Lille Sud, Fives et Moulins), constituent le pan d un plan local d action pour le développement du commerce et de l artisanat dont l objectif est de développer le nombre de commerces. «Notre volonté est d accompagner la rénovation urbaine par une action facilitant le retour d activités économiques», explique Christian Crindal, directeur de l action économique, du commerce et du tourisme de la ville. «La présence accrue de commerces et de services de proximité dans ces quartiers sensibles est un facteur de qualité de vie évident.» La reprise des commerces ou des entreprises artisanales est l un des enjeux de l opération. Sur entreprises artisanales implantées dans ces quartiers, 55 % des chefs d entreprises ont en effet plus de 55 ans. «Un travail de sensibilisation est mené avec l appui de la CCI et Les associations nationales d élus intègrent de plus en plus France Initiative dans leurs réflexions sur leur rôle dans la conduite des politiques économiques. Témoin, la participation de Bernard Brunhes à une table ronde de la convention nationale de l Assemblée des communautés de France (ADCF) sur les «pactes territoriaux de croissance et de cohésion». En réalité, les débats ont tourné pour l essentiel autour de la question de l empilement des responsabilités en matière économique. Pour Bernard Brunhes, la multiplication des interlocuteurs est, pour les entreprises, «épouvantable». S appuyant sur l exemple de la Suède, où les communes ont des territoires qui correspondent à des bassins d emploi et exercent la totalité des compétences, il a regretté la situation française où les acteurs de terrain n ont pas d interlocuteur unique. «La région joue un rôle très important d impulsion et pilotage, le département est souvent moteur en matière de création d entreprises et les communes sont des acteurs très actifs. Mais le niveau intercommunal est celui qui se rapproche le plus des bassins d emploi et, à ce titre, il est particulièrement pertinent», a-t-il analysé avant de rappeler le poids des collectivités dans le financement des plateformes France Initiative. Face au besoin de souplesse et d adaptabilité de ces territoires «fonctionnels», défendu par Marc Censi, président de l ADCF, Bernard Brunhes a appelé de ses vœux l existence d un «chef d orchestre dont le rôle soit clair pour tous. [ ] Les élus doivent s appuyer sur le foisonnement des initiatives portées par les entreprises ou les associations. Mais celles-là doivent pouvoir s accrocher sur le bon niveau de collectivités pour le développement économique», c est-à-dire en premier lieu les communautés de communes, les communautés d agglomération ou les communautés urbaines. Le Figaro du 12 octobre

5 N o v e m b r e lan ommerces OISE EST INITIATIVE La création d entreprise, acte collectif de la chambre de métiers», poursuit Christian Crindal. «Nous réalisons des diagnostics commerciaux pour ceux qui veulent s implanter et nous poursuivons notre recherche de locaux disponibles.» Initiative Clé, plateforme France Initiative installée au centre de Lille, est l outil financier du programme. «Nous facilitons l accès au financement de ces repreneurs ou créateurs, grâce au prêt d honneur et à son fort effet de levier», explique Grégory Retz. Pour le directeur d Initiative Clé, cette participation est le fruit d un partenariat ancien avec la Communauté urbaine. «Nous sommes un outil reconnu comme efficace et il est important de participer à des projets à forte valeur ajoutée pour le territoire tel que celui-là.» Cette participation ne s accompagne pas d un financement spécifique, mais elle est stratégique. Elle permet à Initiative Clé de rester présente dans les quartiers au moment où les dispositifs mis en place dans les quartiers par la Caisse des Dépôts se réorganisent et se traduisent par la fin d un financement pour la plateforme. «Nous nous positionnons également de manière très lisible sur la reprise.» Léna Racine, l une des lauréats, et le président de la communauté de communes du Clermontois, Alex Seghers. Créateurs et élus intercommunaux à l honneur. «Que du bonheur!» Ce cri du cœur de Léna Racine, chef d entreprise de 20 ans vaut tous les discours en faveur de la création d entreprises. Pour la deuxième édition de ces Trophées, le 27 septembre, Oise Est Initiative avait choisi le cadre du château de Pierrefonds. «Depuis notre première édition, nous avons tenu nos engagements», a rappelé Laurent Nuns, son président, en évoquant les 500 prêts d honneur accordés et les 1000 emplois créés depuis Outre l institut de beauté de Léna, étaient à l honneur une entreprise de services à la personne, une entreprise de sérigraphie, une de nettoyage industriel, un charcutier, un magazine gratuit, un menuisier, une quincaillerie, un serrurier-ferronnier, un mouleur en cire fondue et un traiteur. Pour bien faire ressortir le fort ancrage d Oise Est Initiative dans le paysage intercommunal, ce sont les élus qui avaient choisi les lauréats et les présidents des communautés de communes qui ont remis les trophées. Bernard Brunhes a ouvert et conclu la soirée au côté de Philippe Marini, sénateur et président de l agglomération de Compiègne. Pour le président de France Initiative, la soirée a montré que la création est certes un acte individuel, mais qu elle est tout autant un acte collectif, impliquant les partenaires. «Tous les créateurs primés, a-t-il lancé, avaient un projet et un métier qu ils voulaient exercer autrement.» Avant d insister sur l importance de la création d entreprise pour les élus locaux et sur l objectif partagé avec le mouvement : inscrire la création d entreprises dans un projet de développement local. Olivier Bourdon TRIBUNE Comment passer des «souris» aux «gazelles»? Le Figaro du 12 octobre a publié une tribune de Bernard Brunhes, président de France Initiative sur le développement des PME. Nous la reproduisons ici avec l autorisation du Figaro. Quelques jours auparavant, Bernard Brunhes intervenait à une table ronde du Salon des micro-entreprises sur le thème des «souris» et des «gazelles» où il a développé les mêmes analyses (p. 8). Jean-Michel Mestres 5

6 la lettre F R A N C E I N I T I A T I V E n 123 Partenariats La soirée au Palais de la Bourse fut le point d orgue d un long travail du CPEM auprès des grandes entreprises. En dessous : Stéphane Rizzo à la tribune. Associer les entreprises à l action des plateformes DEUX EXEMPLES D ACTIONS MENÉES PAR DES PLATEFORMES POUR ASSOCIER DES GRANDES ENTREPRISES OU DES PME À LEUR DÉVELOPPEMENT. Comment intéresser des entreprises, grandes ou petites, à l action d une plateforme? Quel langage leur tenir? Quelle place leur donner? Réponses à Marseille et au Mans. Le CPEM veut séduire les grandes entreprises L espace d un soir, le 20 septembre, le grand hall du Palais de la Bourse de Marseille s est transformé en lieu de gala autour de la création d entreprises. À l invitation du CPEM, 160 personnes s y sont réunies, dont 50 créateurs aidés par la plateforme et une trentaine d industriels. Objectif : leur présenter le CPEM et les inviter à rejoindre la plateforme, notam- ment en participant au fonds de prêts. À la tribune, des discours brefs (Franck Recoing, partenariat avec Ce nouveau vice-président de la CCI, la CCI et l Union Christian Poncet, président patronale est du CPEM, et Renaud Muselier, premier adjoint au maire), car il nous très important mais surtout des animations crédibilise qui ont donné du rythme à la aux yeux des soirée : films de présentation, industriels. journal de la création d entreprise réalisé en direct par initiatives.tv avec des interviews de créatrices, des reportages et une animation théâtrale, etc. Le résultat, annoncé à la fin de la soirée, le prouve : avec euros de nouveaux abondements sur trois ans (fonds de prêt et fonctionnement) apportés par neuf entreprises privées dont trois nou- velles, l opération est un succès. Cela devrait représenter 20 entreprises de plus aidées par an et 30 emplois créés. «Ce nouveau partenariat avec la CCI et l Union patronale est très important car il nous crédibilise aux yeux des industriels», explique Stéphane Rizzo, directeur de la plateforme. «En réalité, cet événement boucle huit mois de travail durant lesquels nous avons multiplié les opérations : petits déjeuners entreprises avec des partenaires et des prospects, participation à des événements marseillais comme l Open 13 et le Beach Volley, etc.» Cette soirée est le point d orgue de ce travail. «Elle concrétise l arrivée de trois grandes entreprises Onet, la mutuelle Mis Santé et les Banques populaires et elle nous a permis de nouer de très bons contacts avec des industriels qui nous découvraient.» Une opération de communication qui permet à la plateforme, créée en 1994 pour apporter une solution aux problèmes de l emploi, de se positionner davantage dans l univers économique. «Sans renoncer à l accueil des demandeurs d emploi, nous voulons nous ouvrir à d autres publics», poursuit-il. Pour préparer cette soirée, l équipe du CPEM a travaillé sur des arguments destinés à convaincre les entreprises. Certains sont habituels, comme la création d emplois pérennes ou la solidarité économique entre grandes entreprises et petites. Mais le CPEM n hésite pas à valoriser ses partenaires actuels (relations presse, publicités) : «L image est un très bon levier pour convaincre certaines entreprises!», avance le directeur de la plateforme. Le dernier argument appartient à un registre purement financier : «Rejoindre le CPEM, c est participer à notre second tour de table. C est un langage qui parle aux dirigeants d entreprises.» Reste à transformer l essai. «Nous organiserons en 2008 un événement par trimestre en nous associant à des manifestations sportives ou culturelles marseillaises qui développeront un esprit de club d investisseurs autour du CPEM», prévoit Stéphane Rizzo. Carrefour Entreprise Sarthe se dote d un Carrefour des entrepreneurs Comment mieux associer des entrepreneurs à la réflexion stratégique d une plateforme, tout en les invitant à participer, et de manière très significative, au financement du travail d accompagnement? Carrefour Entreprise Sarthe vient d innover en mettant sur pied un «Carrefour des entrepreneurs». Ce club, réservé à des patrons de PME de son territoire, s apparente beaucoup plus à un think tank, un cercle de réflexion en bon français, qu à un club de créateurs tel qu il se pratique dans les plateformes. Il consiste à réunir des entrepreneurs très impliqués dans la plateforme (trois admi- 6

7 N o v e m b r e Le Carrefour des entrepreneurs réuni autour de Daniel Girandier, président de Carrefour Entreprise Sarthe et Michel Fourcade (à droite, au 1 er rang). nistrateurs de la plateforme, dont son président, en font partie), d autres qui ont bénéficié de son appui depuis plus de cinq ans, des chefs d entreprise qui n étaient pas adhérents jusque-là et trois créateurs récents, en cours de remboursement de leur prêt d honneur. Chacun doit acquitter une cotisation élevée (entre et euros), marquant son engagement dans le financement de l association. L opération a généré dès la première année euros de recettes. «Quinze chefs d entreprise sont aujourd hui dans le club. Nous n irons pas audelà de vingt. Au-delà de l implication financière, nous avons ressenti le besoin de les associer à nos réflexions stratégiques et de nous aider à répondre à des questions que nous nous posons. Ce sont des bons représentants de la vie économique du département. Sans leur regard, nous risquons de tourner en rond», explique Michel Fourcade, directeur de Carrefour Entreprise Sarthe. Trois réunions ont eu lieu depuis le début de l année, une quatrième sera organisée d ici à la fin de l année. La plateforme compte sur eux pour jouer un rôle de ferment. «Nous avons été interpellés par un des membres, président d une association d insertion, sur le fait que la plateforme ne menait aucune action spécifique sur les quartiers», raconte Michel Fourcade. Depuis, la réflexion s est engagée et des contacts sont en cours. La plateforme France Initiative organise également avec l aide de son club des tables rondes thématiques. Douze créateurs suivis sont à chaque fois invités. «Ces entrepreneurs expérimentés interviennent sur des problématiques telles que Le tableau de bord, outil de pilotage stratégique ou Comment maîtriser sa croissance sans perdre la maîtrise de son entreprise. Ils le font avec humilité et n hésitent à parler de leurs propres difficultés.» Un apport irremplaçable d expériences qui ancre le travail de la plateforme dans la réalité des entrepreneurs. J.-M. M. Stéphane Rizzo et Michel Fourcade Sur le stand de Nord-Pas-de- Calais Initiative, Gilbert Legrand, son président, répond à une visiteuse. Nord-Pas-de-Calais Initiative Un nouveau salon à Lille Les plateformes France Initiative du Nord-Pas-de-Calais, ont participé au premier salon européen de la création, organisé à Lille. Avec visiteurs pour une première, le salon Créer est une réussite. La foule des grands jours s est donné rendezvous au Grand Palais de Lille, les 10, 11 et 12 septembre. Le Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, la CCI Lille Métropole et Lille Grand Palais sont à l origine de ce «rendez-vous européen de la création, du développement et de la reprise d entreprise». Martine Aubry, maire de Lille et vice-présidente de la communauté urbaine chargée de l économie, a salué la renaissance de l esprit d entreprise dans une région qui fut le berceau de nombre de grandes entreprises. «Il y a cinq ans, entreprises se créaient dans la région. En 2007, plus de entreprises verront le jour, ce qui fait de notre région la première pour la création d entreprises», a-t-elle rappelé. Le programme régional de création et transmission d entreprises et, plus récemment, le schéma régional de développement économique jouent un rôle moteur dans ce renouveau. Les plateformes France Initiative de la région participent au mouvement. Le président de la coordination régionale, Gilbert Legrand (président de Canche Authie Initiative) et l animateur régional, Robert Blondeel (animateur de Flandre Intérieure Initiative), ne cachaient pas leur satisfaction d avoir permis à aux plateformes de la région d être présentes sur un stand commun aux couleurs de Nord- Pas-de-Calais Initiative, améliorant ainsi la visibilité du mouvement. Les représentants des plateformes ont participé à de nombreux ateliers et Bernard Brunhes et était invité à la conférence de clôture. Robert Blondeel 7

8 N o v e m b r e n la lettre SALON DES MICRO-ENTREPRISES Le prêt d honneur, invité d honneur LE SALON DES MICRO-ENTREPRISES, QUI S EST TENU DU 9 AU 11 OCTOBRE À PARIS, A FOURNI DE NOMBREUSES OCCASIONS D EXPLIQUER LE PRÊT D HONNEUR ET LA VALEUR AJOUTÉE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE. Un large public de porteurs de projets a bénéficié des conférences et des conseils sur le stand. Telex France Initiative a ouvert en septembre son nouveau site Internet à l adresse cohérente avec la nouvelle dénomination du mouvement. Les candidats à la création et reprise d entreprises y trouvent toutes les informations sur les services (prêt d honneur sans intérêt, accompagnement, parrainage) qu offrent les 238 plateformes France Initiative. Un outil leur permet de trouver les coordonnées de la plateforme qui pourra les accueillir. Le site apporte toutes les informations utiles sur le mouvement, son organisation, et ses partenaires et il explique les priorités stratégiques de France Initiative. Noémie Marshall Comment conforter ses fonds propres lorsqu on est créateur ou repreneur d entreprise?» François Gaumet (Périgord Initiative) a ouvert le premier, le 9 octobre, la série des interventions du mouvement au Salon des entrepreneursqui ont permis de toucher un large public autour du prêt d honneur et de son effet de levier. Changement de décor en fin de journée, avec la Convention nationale des créateurs d entreprises, organisée par la Société générale : en pleine Coupe du monde, la banque très engagée dans le ballon ovale, avait joué à fond la carte rugby et invité l international Emile Ntamack. «Comment transformer l essai?» : avec les réseaux d accompagnement, bien sûr, parmi lesquels France Initiative, représenté par Anne Chatauret, déléguée générale, figurait en bonne place. Le lendemain, le Forum sur l entrepreneuriat féminin, organisé avec la Caisse d épargne, a attiré beaucoup de créatrices en puissance, à qui Marc Olagnon a présenté le travail mené par France Initiative pour lever les obstacles à la création par les femmes et l aide qu elles peuvent obtenir des plateformes. Gyl Coppey était l invité d une deuxième conférence organisée avec la Société générale sur les «Règles d or d un dossier de financement». Là encore, une bonne occasion de revenir dans le détail sur le prêt d honneur qu accordent les plateformes France Initiative. Le dernier jour, Michel Fourcade (Carrefour Entreprise Sarthe) a fait le lien entre prêt d honneur et microcrédit dans une conférence consacrée à ce thème et développé par le menu, exemples à l appui, le fonctionnement d un comité d agrément et les vertus du prêt d honneur. Au total, ces cinq conférences ont accueilli plus d un millier de personnes. Sans compter le public de la conférence à laquelle participait Bernard Brunhes sur le thème de la croissance des TPE (lire p. 6) et les visiteurs des stands accueillis par les équipes de Périgord Initiative, Carrefour Entreprise Sarthe, Paris Initiative Entreprises et France Initiative, et des plateformes mobilisées aux côtés de la tête de réseau. Séminaire sur la coopération internationale Yves Dauge, sénateur-maire de Chinon, accueille le 8 janvier au Sénat un séminaire de France Initiative sur «La coopération internationale pour le soutien au développement économique local par la création d entreprises : les enjeux d une ouverture du modèle plateforme France Initiative à l international». Ce séminaire, destiné aux plateformes France Initiative et aux collectivités locales intéressées, s inscrit dans le cadre de l objectif d ouverture internationale fixé par le Projet stratégique de France Initiative et dans le droit fil de la création d une plateforme au Maroc en 2007 et de nombreux projets portés par des plateformes. Sabine Hamot Avec le concours du Fonds Social Européen DIRECTRICE DE LA PUBLICATION Anne Chatauret RÉDACTEUR EN CHEF Jean-Michel Mestres A COLLABORÉ À CE NUMÉRO Violette Queuniet MAQUETTE RÉALISATION Edire (Barbara Starita Sylvie Truffaut) PHOTOS Fédération des parcs naturels régionaux de France, Xavier Fouquet (p. 6) DR IMPRESSION Imprimerie Mouquet Le Bourget FRANCE INITIATIVE 55, rue des Francs- Bourgeois Paris cedex 04 TÉL FAX SITE INTERNET ABONNEMENT ANNUEL 30 3 le n ISSN

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer entreprendre prêt d honneur accompagner créer reprendre financer développer expertiser parrainer rapport d activité 2013 1 Sommaire P 5 Chiffres clés 2013 p 6 De l accueil au comité P 7 Le financement

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

La création reprise d entreprise artisanale. Comment financer une création reprise d entreprise artisanale?

La création reprise d entreprise artisanale. Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? La création reprise d entreprise artisanale Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? 2 Editorial L artisanat, première

Plus en détail

Création et développement des petites et très petites entreprises

Création et développement des petites et très petites entreprises Création et développement des petites et très petites entreprises L EXPERIENCE DE FRANCE INITIATIVE Séminaire Tunis 11-14/12/06 1 1 - Généralités Nous parlons de la «très petite et de la petite entreprise»

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE?

LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE? LES PLATEFORMES D INITIATIVE LOCALE ET LA CREATION D ENTREPRISE INNOVANTE EN FRANCE QUELLE PERTINENCE POUR LA TUNISIE? Anne CHATAURET Volet Interfaçage QU EST-CE QU UNE PLATEFORME INITIATIVE? 2 Les «Plateformes

Plus en détail

La Coordination régionale

La Coordination régionale La Coordination régionale La coordination régionale Normandie a pour mission de mutualiser certains outils afin de permettre aux plateformes d uniformiser ou d améliorer leurs pratiques. Aujourd hui, la

Plus en détail

Compte rendu. Jeudi 21 mai 2015 Séance de 11 heures 15. Mission d information commune sur la banque publique d investissement, Bpifrance

Compte rendu. Jeudi 21 mai 2015 Séance de 11 heures 15. Mission d information commune sur la banque publique d investissement, Bpifrance Compte rendu Mission d information commune sur la banque publique d investissement, Bpifrance Jeudi 21 mai 2015 Séance de 11 heures 15 Compte rendu n 25 Audition, ouverte à la presse, de M. Patrice BÉGAY,

Plus en détail

créer financer financer développer d activité développer expertiser expertiser rapport 2014 accompagner reprendre parrainer prêt d honneur accompagner

créer financer financer développer d activité développer expertiser expertiser rapport 2014 accompagner reprendre parrainer prêt d honneur accompagner créer reprendre accompagner financer développer expertiser parrainer rapport 2014 prêt d honneur accompagner créer reprendre d activité financer développer expertiser parrainer Sommaire Le mot du président

Plus en détail

Conférence de Presse jeudi 19 mars 2015 Salon Mondial du Tourisme

Conférence de Presse jeudi 19 mars 2015 Salon Mondial du Tourisme Conférence de Presse jeudi 19 mars 2015 Salon Mondial du Tourisme Sommaire Edito Présentation du Welcome City Lab Le Welcome City Lab: les chiffres Paris&CO La nouvelle promotion de startups L état rentre

Plus en détail

[ Adie Contact : un lien avec le créateur sur la durée. [ L informatique se met à la portée des créateurs. [ Une action au coût limité

[ Adie Contact : un lien avec le créateur sur la durée. [ L informatique se met à la portée des créateurs. [ Une action au coût limité Le pôle accompagnement : L offre d accompagnement de l Adie est accessible aux créateurs pendant toute la durée de remboursement de leur prêt et à pour but de les aider à pérenniser et à développer leur

Plus en détail

I- Les dispositifs sans critères géographiques

I- Les dispositifs sans critères géographiques LE MEMENTO DES AIDES A LA CRÉATION ET A LA REPRISE D ENTREPRISE Plusieurs dispositifs ont été mis en place par les Pouvoirs Publics et les Collectivités Territoriales pour faciliter la création et la reprise

Plus en détail

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012 Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres 18 septembre 2012 Sommaire Communiqué de synthèse P. 1 Le projet de regroupement des fonctions support : un projet stratégique P.

Plus en détail

Le réseau national. Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France. Initiative Vendée Bocage est l une des 228*

Le réseau national. Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France. Initiative Vendée Bocage est l une des 228* RAPPORT D ACTIVITE Année 2014 Le réseau national Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France Initiative Vendée Bocage est l une des 228* plateformes qui constituent Initiative France,

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail

Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise»

Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise» Vendredi 8 novembre 2013 CONTACTS PRESSE : CG74 LESLIE GROS 04 50 33 49 89 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30 CMA SYLVAIN POULLET

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

CREAGIR 33 12.05.2015 AIDE A LA CREATION

CREAGIR 33 12.05.2015 AIDE A LA CREATION CREAGIR 33 12.05.2015 AIDE A LA CREATION CCIB 12.05.2015 Les services sur le territoire CREATION REPRISE TRANSMISSION D ENTREPRISE MAZERES 12/05/15 Sébastien CHENOT CREATION REPRISE accompagnement des

Plus en détail

Les Rencontres de la création et de la reprise d entreprise

Les Rencontres de la création et de la reprise d entreprise DOSSIER DE PRESSE La 6 e édition des Rencontres de la création et de la reprise d entreprise se tiendra le jeudi 12 février 2009 au Zénith de Limoges, de 8h30 à 18h. L accès est gratuit et ouvert à tous,

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE

APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE Prêt PRCTA Prêt à 0% du Programme Régional à la Création et à la Transmission en Agriculture Date de remise des manifestations

Plus en détail

Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises

Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises Évaluation des dispositifs publics d aide à la création d entreprises Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises MM. Jean-Charles TAUGOURDEAU et Fabrice VERDIER, rapporteurs

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

Accompagnement et financements solidaires : quels organismes?

Accompagnement et financements solidaires : quels organismes? Accompagnement et financements solidaires : quels organismes? Animé par : ADIE Association des CIGALES de Bretagne BCS BGE Ille & Vilaine Bretagne Active Les CAE d Ille & Vilaine PRESOL Huit acteurs de

Plus en détail

Les aides régionales au financement des entreprises : six dispositifs pour soutenir leur création et leur développement

Les aides régionales au financement des entreprises : six dispositifs pour soutenir leur création et leur développement ILE-DE-FRANCE à la page à la page N 342 - Juillet 20 Emploi Les ais régionales au financement s entreprises : six dispositifs pour soutenir leur création et leur développement La Région a mis en œuvre

Plus en détail

CRÉATION D ENTREPRISE REPRISE D ENTREPRISE CESSION D ENTREPRISE RÉUSSIR AVEC NOUS, VOTRE PROJET D ENTREPRISE ENTREPRENDRE EN ROANNAIS

CRÉATION D ENTREPRISE REPRISE D ENTREPRISE CESSION D ENTREPRISE RÉUSSIR AVEC NOUS, VOTRE PROJET D ENTREPRISE ENTREPRENDRE EN ROANNAIS CRÉATION REPRISE CESSION RÉUSSIR AVEC NOUS, VOTRE PROJET ENTREPRENDRE EN ROANNAIS Futurs chefs d entreprise ou cédants, Le Réseau Entreprendre en Roannais se mobilise pour vous accompagner tout au long

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Ce dont vous avez besoin : Les structures à votre disposition : Bretagne Capital Solidaire Cigales

Ce dont vous avez besoin : Les structures à votre disposition : Bretagne Capital Solidaire Cigales Comment financer votre projet? Vos apports personnels sont insuffisants? Prenez contact avec les structures suivantes en fonction de vos besoins Quelles sont les principales aides à la création ou reprise

Plus en détail

Création d activité : chacun a-t-il sa chance? Tours 8 juillet 2009

Création d activité : chacun a-t-il sa chance? Tours 8 juillet 2009 Création d activité : chacun a-t-il sa chance? 1 Objectifs Améliorer la lisibilité des structures d aide à la création d activité : rôles et spécificités Comprendre comment les publics plus fragiles, mais

Plus en détail

Place à. l innovation. sociale

Place à. l innovation. sociale Place à l innovation sociale Bilan d activité Alter Incub 2012 » Les 4 ans d Alter Incub Le 26 janvier 2012, Alter Incub a fêté ses 4 ans d existence aux côtés des porteurs de projets et des partenaires

Plus en détail

Rapport d activité 2013. Dynamiser les quartiers par la création d entreprise

Rapport d activité 2013. Dynamiser les quartiers par la création d entreprise Rapport d activité 2013 Dynamiser les quartiers par la création d entreprise Sommaire Les chiffres clés p 3 Nos missions p 4 La sensibilisation p 5 La sensibilisation p 6 Planet ADAM en chiffres p 7 Antenne

Plus en détail

Je tiens à remercier ici tout d abord la Chambre de Commerce et d Industrie de Lyon de m avoir permis de réaliser un stage passionnant au sein des

Je tiens à remercier ici tout d abord la Chambre de Commerce et d Industrie de Lyon de m avoir permis de réaliser un stage passionnant au sein des Je tiens à remercier ici tout d abord la Chambre de Commerce et d Industrie de Lyon de m avoir permis de réaliser un stage passionnant au sein des équipes travaillant à la création et à la reprise d entreprises

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE Version du 23 avril 2008 1 Sommaire 1. RAPPEL DU CONTEXTE_ 3 2. PILOTAGE ET PERIMETRE DU PLAN

Plus en détail

Crédit Impôt Recherche et Aides OSEO

Crédit Impôt Recherche et Aides OSEO Crédit Impôt Recherche et Aides OSEO Ce document de synthèse rassemble les informations présentées lors de la réunion «Crédit Impôt Recherche et Aides OSEO : mode d emploi» du 1 er février 2011 à la CCI

Plus en détail

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS DOSSIER DE PRESSE Vendredi 24 juillet 2015 Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS Le Grand Narbonne a fait du développement économique et de l emploi la priorité N 1 de ses

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse : Haute Bretagne Evénements Olivier WATINE : 02 99 78 50 35 contact@haute-bretagne-evenements.

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse : Haute Bretagne Evénements Olivier WATINE : 02 99 78 50 35 contact@haute-bretagne-evenements. DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE COMUNIQUÉ... page 1 LE MEET PRO un nouveau salon pour le tourisme d Affaires en Bretagne... page 2 UNE ORGANISATION Haute Bretagne Evénement... page 3 UN PROGRAMME dédié aux

Plus en détail

MAISON DES ASSOCIATIONS

MAISON DES ASSOCIATIONS MAISON DES ASSOCIATIONS ESPACE CLÉMENT-MAROT PLACE BESSIÈRES 2 Situé au cœur de la ville à l espace Clément- Marot, la Maison des associations a pour vocation de promouvoir et de faciliter la vie associative.

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 PLAN DE FINANCEMENT DU PROJET FONDS PROPRES = APPORT PERSONNEL CREDIT AIDES FINANCIERES - SUBVENTIONS Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois

Plus en détail

FINAN CEZ VOTRE PRO JET

FINAN CEZ VOTRE PRO JET Pour guider les porteurs de projet et répondre à tous leurs besoins, Lyon Ville de l Entrepreneuriat a identifié les étapes incontournables de la création, reprise et cession d entreprise et a créé des

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

AGENCE POUR LA CREATION D ENTREPRISES. APCE Octobre 2008 1

AGENCE POUR LA CREATION D ENTREPRISES. APCE Octobre 2008 1 AGENCE POUR LA CREATION D ENTREPRISES APCE Octobre 2008 1 Son histoire L APCE est une agence gouvernementale Créée en 1996, sa mission s inscrit dans le prolongement de celle de l ANCE lancée en 1979 à

Plus en détail

LES FORUMS Sur le risque professionnel

LES FORUMS Sur le risque professionnel LES FORUMS Sur le risque professionnel Organisés par la Mutuelle nationale des fonctionnaires des collectivités territoriales (MNFCT) «DIALOGUE SOCIAL ET SANTE AU TRAVAIL» Vendredi 30 octobre 2015 PARIS

Plus en détail

Atelier N 3 : Les outils financiers

Atelier N 3 : Les outils financiers Atelier N 3 : Les outils financiers 8 septembre 2014 Melle «Bourse Régionale Désir d Entreprendre» Subvention de 1 000 à 10 000 conditionnée à un financement complémentaire : prêt bancaire, familial, etc

Plus en détail

Responsable mécénat/ partenariats entreprises

Responsable mécénat/ partenariats entreprises N 4 - RESPONSABLE MÉCÉNAT/ PARTENARIATS ENTREPRISES RESPONSABLE MÉCÉNAT (DÉNOMINATION DAVANTAGE UTILISÉE DANS LA CULTURE), RESPONSABLE PARTENARIATS ENTREPRISES Le responsable Mécénat/partenariats entreprises

Plus en détail

Dossier de Partenariat

Dossier de Partenariat L Entrepreneuriat des jeunes en milieu rural Partenaire officiel Sponsor officiel Dossier de Partenariat CONTEXTE Au niveau mondial, l Organisation Internationale du Travail publia le 12 août 2010, jour

Plus en détail

À destination des acteurs & des professionnels du Tourisme d Affaires

À destination des acteurs & des professionnels du Tourisme d Affaires ME MEN TO À destination des acteurs & des professionnels du Tourisme d Affaires ÉDITO Luc Doublet, Président Christine Batteux, Vice-Présidente du Conseil Régional, Chargée du Tourisme Avec 5,8 milliards

Plus en détail

ACCORD DE PLACE SUR LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES

ACCORD DE PLACE SUR LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES ACCORD DE PLACE SUR LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES Entre : - L Etat, représenté par Madame Christine LAGARDE, Ministre de l économie, de l industrie et de l emploi, - La Médiation du crédit aux

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 1 ER AVRIL 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise

11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise 11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise en Loir-et-Cher Vendredi 5 octobre 2012 de 9h à 18h Maison des Entreprises 16 rue de la Vallée Maillard à Blois Une opération organisée conjointement par

Plus en détail

Prestation proposée : Au cours d une séance individuelle de 2h00 :

Prestation proposée : Au cours d une séance individuelle de 2h00 : AVEC LE LOGICIEL «TRANSFERENCE» IDENTIFIER VOS COMPETENCES TRANSFERABLES Pour mieux vous connaître, découvrir les métiers, évoluer ou envisager une reconversion professionnelle Prestation proposée : Au

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

Présente. 3 Edition. France Journée Portes ouvertes Limoges Chambéry Savoie Technolac Paris L Essentiel du financement Nice Sophia Antipolis

Présente. 3 Edition. France Journée Portes ouvertes Limoges Chambéry Savoie Technolac Paris L Essentiel du financement Nice Sophia Antipolis Présente 3 Edition France Journée Portes ouvertes Limoges Chambéry Savoie Technolac Paris L Essentiel du financement Nice Sophia Antipolis DOSSIER DE PRESSE Contact presse Semaine des Business Angels 2008

Plus en détail

Sommaire. d activité 2O13. P 1 - Chiffres clés 2013. P 3 - Plateforme Initiative Agglomération Sophia Antipolis. P 5 - Profil des entreprises

Sommaire. d activité 2O13. P 1 - Chiffres clés 2013. P 3 - Plateforme Initiative Agglomération Sophia Antipolis. P 5 - Profil des entreprises Sommaire d activité 2O13 P 1 - Chiffres clés 2013 P 3 - Plateforme Initiative Agglomération Sophia Antipolis P 5 - Profil des entreprises P 6 - Profil des entrepreneurs P 7 - Financement P 8 - Accompagnement

Plus en détail

La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME

La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME DOSSIER DE PRESSE Communiqué de presse.................................. p.2 et 3 Bilan des P2RI en Pays

Plus en détail

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Union européenne Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Une nouvelle politique de cohésion en réponse aux défis

Plus en détail

Les aides régionales pour les ENTREPRISES

Les aides régionales pour les ENTREPRISES Les aides régionales pour les ENTREPRISES Regroupement Développement Financement Immobilier Embauche Conseil Difficulté Export Reprise Cession Création Accompagner l entreprise dans les différentes phases

Plus en détail

3 ème édition. Dossier de présentation

3 ème édition. Dossier de présentation 3 ème édition Dossier de présentation Les trophées Cet événement national et annuel a pour objectif d accompagner les dirigeants de PME-PMI dont les innovations sont en adéquation avec les attentes sociétales

Plus en détail

Région Haute-Normandie. Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises

Région Haute-Normandie. Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises Région Haute-Normandie Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises 4 A savoir 5 Parcours simplifié 6 Diagnostic création 7 Coup de Pouce 8

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation Dossier de présentation Lundi 23 mars Salle du Conseil GRAND LYON Contacts Sophie DUBOUX - Solid Arté Géraldine DALLAIRE ADECC 04 72 07 70 24 Entrepreneur.culturel@gmail.com www.journee-entrepreneur-culturel.fr

Plus en détail

Editorial. Afin de mener à bien cette politique, nous avons décidé d innover, en vous proposant un forum dédié à la gestion des âges.

Editorial. Afin de mener à bien cette politique, nous avons décidé d innover, en vous proposant un forum dédié à la gestion des âges. Forum PASS AGE Editorial Depuis le 1 er janvier 2010, le département RH s engage à mettre en place des actions en faveur de l emploi des seniors. Dès aujourd hui et dans les années à venir, un grand nombre

Plus en détail

amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire

amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire 1 amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire 1 - Amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire Les entreprises

Plus en détail

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé Adie et vous. Nos Missions: Des missions qui traduisent les valeurs de l ADIE fondées sur la confiance dans les capacités de chacun et le droit fondamental d entreprendre Financer les créateurs d entreprise

Plus en détail

L'insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA en outre-mer

L'insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA en outre-mer Inspection générale des affaires sociales RM2014-090R Inspection générale de l administration N 14-122/14-077/01 L'insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA en outre-mer SYNTHESE Établie par Michel

Plus en détail

Newsletter n 17 - Septembre 2007

Newsletter n 17 - Septembre 2007 Newsletter n 17 - Septembre 2007 Agenda CJ2E : Les dates à retenir pour le 4ème trimestre 2007 Les dîners : - 20/09/07 : DINER DE RENTREE Echanges entre Membres - 22/11/07 : Buffet Festif autour du Beaujolais

Plus en détail

Diagnostic départemental de la création d entreprise par les femmes Octobre 2014 Mars 2015

Diagnostic départemental de la création d entreprise par les femmes Octobre 2014 Mars 2015 Diagnostic départemental de la création d entreprise par les femmes Octobre 2014 Mars 2015 Mission Droits des femmes et égalité DDCSPP28 1 L'entrepreneuriat par les femmes La Mission départementale aux

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

Réalisation : Maison de l Emploi de Villeneuve d Ascq - Mons-en-Barœul Mise à jour : septembre 2015 (Edition initiale : septembre 2012 - Mise à jour

Réalisation : Maison de l Emploi de Villeneuve d Ascq - Mons-en-Barœul Mise à jour : septembre 2015 (Edition initiale : septembre 2012 - Mise à jour Réalisation : Maison de l Emploi de Villeneuve d Ascq - Mons-en-Barœul Mise à jour : septembre 2015 (Edition initiale : septembre 2012 - Mise à jour précédente : septembre 2014) 2 Le guide pratique Où

Plus en détail

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER LA PROTECTION sociale de vos salariés SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle EOVI MUTUELLE, UN EXPERT DE CONFIANCE Des chiffres et des Hommes

Plus en détail

salon 15 e édition l entreprise LE RENDEZ-VOUS DES ENTREPRENEURS 14-15 octobre 2014 ESPACE ENCAN - LA ROCHELLE NUMÉRIQUE www.salon-entreprise17.

salon 15 e édition l entreprise LE RENDEZ-VOUS DES ENTREPRENEURS 14-15 octobre 2014 ESPACE ENCAN - LA ROCHELLE NUMÉRIQUE www.salon-entreprise17. DOSSIER > PRESSE salon 15 e édition de l entreprise LE RENDEZ-VOUS DES ENTREPRENEURS 15 14-15 octobre 2014 ESPACE ENCAN - LA ROCHELLE VENTE DIRECTE NUMÉRIQUE www.salon-entreprise17.fr Conception & organisation

Plus en détail

Les priorités de l investissement public local pour le nouveau mandat

Les priorités de l investissement public local pour le nouveau mandat RENDEZ-VOUS de l AdCF et de la BPCE PROGRAMME Vendredi 31 JANVIER 2014 9 h 30-17 h AUDITORIUM MARCEAU 12, avenue Marceau 75008 Paris JOURNÉE FINANCES Les priorités de l investissement public local pour

Plus en détail

APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES

APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES Les Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) ont pour objet d offrir aux personnes adultes handicapées un

Plus en détail

OPEN SOFT SYSTEM DEPARTEMENT EVENEMENTIEL CONTACT : Eddie MARAJO Tel: 0596 61 16 32/ 0696 25 34 79 - Fax: 0596 61 18 99 E-mail: open-soft@wanadoo.

OPEN SOFT SYSTEM DEPARTEMENT EVENEMENTIEL CONTACT : Eddie MARAJO Tel: 0596 61 16 32/ 0696 25 34 79 - Fax: 0596 61 18 99 E-mail: open-soft@wanadoo. 0 SOMMAIRE I. INTRODUCTION 2 II. PRESENTATION GENERALE 3 III. LA COMMUNICATION 4 IV. PLAN D IMPLANTATION DES STANDS 5 V. LES TARIFS DE LOCATION DES STANDS 6 VI. INSCRIPTIONS 7 VII. LES PARTENARIATS 9 VIII.

Plus en détail

Études des solutions de financement online. Dossier de presse

Études des solutions de financement online. Dossier de presse Études des solutions de financement online Dossier de presse La première plateforme en ligne de recherche de financements publics et bancaires à destination des dirigeants d entreprise Près de 6 000 aides

Plus en détail

Séminaire sur les services économiques et financiers pour les P.M.E.

Séminaire sur les services économiques et financiers pour les P.M.E. Séminaire sur les services économiques et financiers pour les P.M.E. Organisé par l Institut Multilatéral d Afrique et la Banque Africaine du Développement en partenariat avec le Fond Monétaire International

Plus en détail

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE La grande conférence sociale a permis d établir une feuille de route ambitieuse, qui engage ensemble l Etat, les

Plus en détail

édito Roger Caligaris, Président d Initiative Provence-Alpes-Côte d Azur !!!!!!!!!!!!!

édito Roger Caligaris, Président d Initiative Provence-Alpes-Côte d Azur !!!!!!!!!!!!! édito Roger Caligaris, Président d Initiative Provence-Alpes-Côte d Azur C est avec fierté qu Initiative Provence-Alpes-Côte d Azur présente le rapport d activité régional 2014 des 22 plateformes Initiative

Plus en détail

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet»

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet» 1 Thématique 2 «Je finance mon projet» 3 2 Thématique 2 «Je finance mon projet» Le réseau Créo Vaucluse c est qui c est quoi? 30 structures spécialistes de l accompagnement des entrepreneurs (création,

Plus en détail

XX IÈME EDITION. Bernard Ramanantsoa Directeur Général d HEC Paris

XX IÈME EDITION. Bernard Ramanantsoa Directeur Général d HEC Paris 3 En 2005, trois étudiants de l école lançaient sur le campus le premier Class Gift des Elèves, illustrant par leur action solidaire l entraide qui fait la force du réseau HEC. Jamais démenti depuis, cet

Plus en détail

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!»

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Edition 2010 «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Après trois premières éditions qui ont rassemblé plus de 25 000 rhônalpins, la Région Rhône-Alpes lance, en partenariat

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. CCI Nice Côte d Azur LE COMMERCE : UN METIER PASSION, VERITABLE ATOUT POUR LES ALPES MARITIMES CONTACTS PRESSE

DOSSIER DE PRESSE. CCI Nice Côte d Azur LE COMMERCE : UN METIER PASSION, VERITABLE ATOUT POUR LES ALPES MARITIMES CONTACTS PRESSE CCI Nice Côte d Azur DOSSIER DE PRESSE LE COMMERCE : UN METIER PASSION, VERITABLE ATOUT POUR LES ALPES MARITIMES CONTACTS PRESSE Audrey SCOFFIÉ - 04 93 13 74 08 audrey.scoffie@cote-azur.cci.fr Catherine

Plus en détail

Cartes sur table. Pour une justice. sociale. et fiscale. Quatre propositions concrètes

Cartes sur table. Pour une justice. sociale. et fiscale. Quatre propositions concrètes Cartes sur table Pour une justice sociale et fiscale Quatre propositions concrètes AVERTISSEMENT La mission de la Fondation Jean-Jaurès est de faire vivre le débat public et de concourir ainsi à la rénovation

Plus en détail

Transition Numérique Organisation du programme et proposition de valeur aux partenaires privés. DGCIS le 23/3/2012

Transition Numérique Organisation du programme et proposition de valeur aux partenaires privés. DGCIS le 23/3/2012 Transition Numérique Organisation du programme et proposition de valeur aux partenaires privés DGCIS le 23/3/2012 Compte-rendu des échanges de la réunion des partenaires du 5 mars 2012 à la DGCIS. Liste

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire)

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) Sommaire Journée Créer, reprendre une entreprise en Normandie Une journée consacrée à la création, à la reprise

Plus en détail

bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre

bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre l auto entrepreneur bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre Hervé NOVELLI Secrétaire d Etat chargé du Commerce, de l Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services et de

Plus en détail

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP «TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP I. Présentation de l action La Région Rhône-Alpes a lancé en 2007, en partenariat avec l Union régionale des Scop (Urscop),

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail