ENDOCRINOLOGIE DIETETIQUE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENDOCRINOLOGIE DIETETIQUE"

Transcription

1 ENDOCRINOLOGIE DIETETIQUE I - L'OBESITE Régime hypocalorique 1) DEFINITION Régime dont le taux énergétique est inférieur au niveau normal pour un individu donné. On tient compte de la taille, du poids et du sexe, ainsi que de l'activité physique. On fait un interrogatoire alimentaire. On diminue d'un tiers la ration calorique par rapport à la consommation habituelle du patient. Le but est d'obtenir un abaissement du poids par un amaigrissement progressif, aux dépens du tissu adipeux, et non pas de la masse musculaire. Rarement d'obésités simples (pures). Généralement associé : Au diabète À l'hyperlipémie À l'hypertension artérielle 2) MESURE DE L'OBESITE > 30% du poids obtenu par la formule de Lorentz. Indice de Catley. 3) ÉTABLISSEMENT DU REGIME Il doit être : Hyperprotidique : 20% de la ration alimentaire normale Normoglucidique : 50% Hypolipidique : 30% Quel que soit l'apport calorique choisi, ces proportions doivent être respectées. De 800 à 1400 calories/jour. 4) CONSEILS GENERAUX L'amaigrissement ne doit pas être trop rapide. Il doit être progressif. L'association d'activité physique est fortement conseillée : Favorise la métabolisation des graisses Aide psychologique Le patient doit faire trois repas par jour : ne surtout pas passer de repas. On a tendance à manger plus au repas suivant Le corps s'habitue à stocker des graisses pour compenser Le patient obèse et diabétique, s'il saute un repas, se met en état d'hypoglycémie permanente. 5) CHOIX DES ALIMENTS On évite de parler d'interdiction. On conseille ou déconseille tel ou tel aliment. 1

2 6) LES PRODUITS ALLEGES a) Les produits dits "lights" Produits sans sucre, sucrés avec des édulcorants de synthèse : Aspartam. Avantage en particulier vis à vis des patients jeunes. On ne les conseille pas chez les autres patients. Le goût sucré de ces produits ne permet pas de déshabituer le patient. Peut entraîner par phénomène réflexe, les papilles ne reconnaissant pas le faux sucre du vrai, une sécrétion d'insuline : hypoglycémies réactionnelles. b) Produits allégés en sucre Contiennent du sucre, mais en quantité moins importante. c) Produits allégés en graisse Beurre, crème fraîche, vinaigrette ne contenant qu'un pourcentage indiqué de la quantité habituelle de graisse. L'inconvénient est que si on ne contrôle pas la quantité de ces produits, le patient va avoir tendance à les augmenter pour compenser : résultat nul. 7) LA MANIERE DE CUIRE Le problème est celui de la cuisson du plat principal. Utilisation de matériel spécial : poêle antiadhésive... II - LE DIABETE A - DIABETE GRAS Le plus fréquent. Rarement chez les jeunes : se développe après 40 ans. Diabète non-insulinodépendant. Dérèglement de la glycémie. Normale : 8 g/l de sang ; 5,5 mmol/l En général, on révèle ce genre de diabète par une hyperglycémie provoquée. Glycémie à jeun Glycémie postprandiale Hyperglycémie provoquée Le diabète non-insulinodépendant survient par excès de poids. Chez le patient obèse, les récepteurs de l'insuline sont "encrassés" et donc moins sensibles. Le régime est le même que pour un patient obèse classique. Si le régime ne suffit pas, on l'associe à des antidiabétiques oraux (hypoglycémiants. Deux types : a) Sulfamides DAONIL. Ils aident le pancréas à produire de l'insuline. b) Biguanides GLUCOPHAGE. Ils ralentissent l'absorption intestinale des sucres. On évite l'insuline qui a tendance à favoriser la formation du tissu adipeux. 2

3 B - LE DIABETE MAIGRE : INSULINODEPENDANT 1) DEFINITION Représente 15% des diabétiques. Intervient plutôt chez les jeunes. L'organisme ne produit pas suffisamment d'insuline pour ramener la glycémie à un taux normal après les repas. On a recours à des injections d'insuline. Celle-ci agit de manière indépendante du taux de glucose apporté par l'alimentation. 2) REGIME On va insister sur les glucides indispensables et les répartir dans une ration journalière en fonction du type d'insuline employé. Interrogatoire alimentaire pour se rapprocher le plus possible des habitudes alimentaires du patient. Il s'agit d'adapter le taux calorique pour que le patient reste en équilibre de poids. Il faut adapter le régime à chaque patient. Le régime est normo-calorique, et peut même être hypercalorique : amaigrissement chez un patient qui décompense un diabète. Si on constate de gros déséquilibres alimentaires, on va en profiter pour rééquilibrer le régime du patient. Protides : 18% de l'apport énergétique normal Lipides : 32% Glucides : 50% Les apports vont de 1600 à 2400 Cal/jour. 3) CHOIX DES ALIMENTS On privilégie les aliments qui n'apportent pas de glucides. Toutes les viandes et poissons sont autorisés ; mais faire attention aux graisses. ALIMENT a) Les glucides indispensables. QUANTITÉ DE GLUCIDES Pour 100 g ÉQUIVALENCES PRATIQUES Biscottes 75 g 4 biscottes apportent 30 g de glucides Pain 50 g 60 g de pain : 30 g de glucides 1/4 de baguette Féculents cuits 20 g 150 g de féculents cuits : 30 g de glucides Fruits (moyenne) 10 g 1 fruit moyen : 15 g de glucides Légumes verts (moyenne) 7 g 200 g de légumes verts cuits : 15 g de glucides Lait 5 g 200 ml de lait (1 bol) : 10 g de glucides Laitages (moyenne) 5 g 1 yaourt (120 g) : 5 g de glucides b) Les glucides non indispensables Ne doivent pas être consommés seuls, à n'importe quel moment de la journée. Pendant le repas, en petite quantité, ils seront mieux métabolisés. Strictement interdit : Sucre Miel Sodas 3

4 4) LES EQUIVALENCES Elles sont valables pour tous les régimes. a) Équivalences glucidiques Fruits 150 g d'orange épluchée = 15 g de glucides. Féculents 200 g de pommes de terre vapeur (3 à 4 moyennes) = 40 g de glucides 50 g de pain (1/5 baguettes) = 25 g de glucides Laitages 10 g de lait en poudre (1 cuiller à soupe) = 5 g de glucides b) Équivalences générales 150 g de féculents = 100 g de frittes 1 hamburger 1 Big Mac 1/2 pizza 60 g de pain 30 g de pain = 1 tarte aux légumes 60 g de pain = 1 pizza assiette 60 g de pain + 1 fruit 1 tarte de pâtissier 2 crêpes salées + 1 crêpe au chocolat 1 fruit + 1 laitage = 1 glace (1 boule) On utilise les équivalences pour varier l'alimentation. L'important est de maintenir l'équilibre nutritionnel et l équilibre glucidique sur la journée. 5) LES DIFFERENTS TYPES D'INSULINE On adapte les rations alimentaires au type d'insuline utilisé. a) Répartition 30% - 30% - 40% + collation matin et soir MIXTARD NPH + IO (Profils ) INSUMAN INTERMÉDIAIRE b) Répartition 1/3-1/3-1/3 + 3 collations INSUMAN (100% NPH) NPH UMULINE 2 INSULATARD MONOTARD ULTRATARD c) Répartition 1/3-1/3-1/3 + collation matin et midi 1 INSULATARD NOVOLENTE d) Répartition 1/3-1/3-1/3 sans collation ULTRATARD + 3 IO (stylo) Les collations ne sont pas systématiques. Elles servent à éviter les grandes variations de glycémie. Toujours mixtes : jamais de glucides tout seuls. 4

5 6) LES CAUSES DE DESEQUILIBRE a) En cas de malaise hypoglycémique Au moins 3 morceaux de sucre n 4 2 paquets de 3 cubes de sucre 1 petit verre de Coca, de soda ou de jus de fruit 1 cuiller à soupe de sirop 1 petit berlingot de lait concentré sucré 1 barre de pâte de fruits 3 bonbons (mais il faut le temps de les avaler) Éviter : Le chocolat Fruits ou jus de fruit frais Ils ne font pas remonter la glycémie suffisamment rapidement. Une fois re-sucré, donner au patient une collation si on est à distance du repas. b) Facteurs de déséquilibre Excès d'activité par rapport à la prise alimentaire précédente. Sauter un repas En milieu hospitalier, en cas d'intervention à jeun, on fait l'insuline par voie veineuse et non par voie orale. Il y a de l'acétone dans les urines quand le patient a dû utiliser ses propres réserves adipeuses et glucidiques. En cas de présence d'acétone dans les urines : Pas de sucre : patient obèse en cure d'amaigrissement Acétone et sucre : suite à une hypoglycémie Acétone + glycosurie importante : dose d'insuline pas assez importante 7) DIABETE ET SITUATIONS PARTICULIERES a) La grossesse Elle prédispose au déséquilibre du diabète. Déclenchement d'un diabète gestationnel : D'abord un régime Éventuellement insuline Patientes déjà diabétiques : On donne systématiquement de l'insuline Même régime qu'avant la grossesse jusqu'au 4 ème mois À partir du 5 ème mois, on augmente la ration protidique de 50 à 100 g/j Jamais de régime inférieur à 1600 Cal, même si la mère a tendance à prendre du poids. On introduit des collations dans la ration. Il faut absolument éviter l'hypoglycémie et l'acétonurie : dangereux pour le fœtus. b) En voyage Ne pas oublier son traitement et de quoi remédier à un malaise. Se renseigner de la possibilité du traitement là où on va. c) Le sport Le sport est bon pour le diabétique. Prendre systématiquement une collation 1 h avant. Prévoir des barres de céréales pendant l'activité si elle est prolongée ou intensive. Boire beaucoup. Augmenter la ration du repas qui suit. Celui-ci ne doit pas être trop éloigné de la fin de l'activité. Diminuer l'insuline avant l'activité. 5

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne L alimentation : partie intégrante de la prise en charge de l enfant et de l adolescent diabétique base du traitement avec l insulinothérapie et l activité

Plus en détail

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF

Boughanmi Hajer. JAOUA Noureddine. Membre du bureau exécutif de l OTEF Organisation Tunisienne pour L Éducation et de la Famille Elaboré par Diabète infantile Boughanmi Hajer Encadré par : Licence appliquée en Biotechnologie JAOUA Noureddine Membre du bureau exécutif de l

Plus en détail

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Le marathon, la randonnée le Trail, le Trek, le Raid le Nordic Walking, le triathlon sont quelques exemples de

Plus en détail

1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre?

1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre? LA DIETETIQUE DU DIABETE EN 24 QUESTIONS 1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre? 2) Les légumes sont-ils pauvres

Plus en détail

PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE

PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE SERVICE D'ENDOCRINOLOGIE-NUTRITION DIABETOLOGIE ET MEDECINE INTERNE Unité d'education du Diabète Unité de soins : 03.82.55.89.35 Secrétariat : 03.82.55.89.22 FAX : 03.82.55.89.18 PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE

Plus en détail

Alimentation et diabète de type 2. PointSanté - Spa mai 2012

Alimentation et diabète de type 2. PointSanté - Spa mai 2012 Alimentation et diabète de type 2 PointSanté - Spa mai 2012 Véronique Maindiaux Institut Paul Lambin veronique.maindiaux@ipl.be Objectifs majeurs 1. Contrôler l hyperglycémie chronique 2. Réduire le tour

Plus en détail

Alimentation d une personne diabétique en 2015. Dominique Daubert, diététicienne Dr Ana Estrade CHU Toulouse Journée du CLAN, 13-10-2015

Alimentation d une personne diabétique en 2015. Dominique Daubert, diététicienne Dr Ana Estrade CHU Toulouse Journée du CLAN, 13-10-2015 Alimentation d une personne diabétique en 2015 Dominique Daubert, diététicienne Dr Ana Estrade CHU Toulouse Journée du CLAN, 13-10-2015 Cas clinique Mr C, 56 ans, présente un diabète de type 2. Il pèse

Plus en détail

ALIMENTATION ET DIABETE

ALIMENTATION ET DIABETE Mise à jour 11/2009 4A, rue du Bignon - 35000 RENNES ALIMENTATION ET DIABETE Avec l activité physique, l alimentation constitue l un des axes majeurs de votre traitement. Respecter un minimum de principes

Plus en détail

ALIMENTATION DU DIABETIQUE. LINUT 15/05/2008 Marie Andrée LAREYNIE Diététicienne

ALIMENTATION DU DIABETIQUE. LINUT 15/05/2008 Marie Andrée LAREYNIE Diététicienne ALIMENTATION DU DIABETIQUE LINUT 15/05/2008 Marie Andrée LAREYNIE Diététicienne n L alimentation du diabétique est à peu de choses près celle recommandée à une personne de même âge, du même sexe, ayant

Plus en détail

Les signes principaux

Les signes principaux Le soignant face à l hypoglycémie Symposium Lifescan/Hospilux Mai 2011 L.Devisy/A.Schmidt Définition L'hypoglycémie est la diminution de la quantité de glucose (sucre de façon générale) contenue dans le

Plus en détail

PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE

PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE Ce document a été élaboré par le groupe de travail "EHPAD" de l'omedit de Haute- Normandie. Il s'agit d'une proposition de protocole d'insulinothérapie

Plus en détail

OBJECTIFS : Assurer la formation de réserves énergétiques optimales (= glycogène)

OBJECTIFS : Assurer la formation de réserves énergétiques optimales (= glycogène) OBJECTIFS : Assurer la formation de réserves énergétiques optimales (= glycogène) Garantir le parfait état de la masse musculaire Eviter tout problème digestif Prévenir les déficits en minéraux et vitamines

Plus en détail

Gestion de l'alimentation sur un WE de compétition. Virginie Dubois, Diététicienne Nutritionniste Colloque mars 2015

Gestion de l'alimentation sur un WE de compétition. Virginie Dubois, Diététicienne Nutritionniste Colloque mars 2015 Gestion de l'alimentation sur un WE de compétition Virginie Dubois, Diététicienne Nutritionniste Colloque mars 2015 3j avant ou juste la veille (si compétitions tous les WE) : * Ration hyperglucidique

Plus en détail

Sommaire Les Repas «La base d une alimentation personnalisée» Le Petit Déjeuner : La crème Budwig. «La base d une alimentation personnalisée»

Sommaire Les Repas «La base d une alimentation personnalisée» Le Petit Déjeuner : La crème Budwig. «La base d une alimentation personnalisée» Sommaire Les Repas FB.1 FB.1 Sommaire FB.2 Le petit déjeuner FB.4 Le gouter FB.5 Le dîner (souper) FB.6 Assiette Kousmine du sportif Entrainement du matin FB.7 Assiette Kousmine du sportif Entrainement

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif L alimentation du sportif Dr F. GANE TROPLENT 04/2013 Faculté de Médecine HyacintheBASTARAUD Activités physiques : Recommandations d activité physique pour la population Pratique d une activité physique

Plus en détail

L équilibre alimentaire

L équilibre alimentaire L équilibre alimentaire EAU Seule boisson indispensable PRODUITS SUCRES Limiter le sucre : desserts sucrés, boissons sucrées (Sodas, sirop ) Des aliments pour une journée (1 part = 1 fois par jour) MATIERES

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

Activité physique et alimentation pour le patient diabétique de type 2

Activité physique et alimentation pour le patient diabétique de type 2 Activité physique et alimentation pour le patient diabétique de type 2 Séverine VINCENT http://www.fmc-tourcoing.org http://www.formunof.org http://www.rdo-lille.org L ACTIVITE PHYSIQUE L ACTIVITE PHYSIQUE

Plus en détail

Le diabète est une pathologie se présentant sous deux formes distinctes :

Le diabète est une pathologie se présentant sous deux formes distinctes : DEFINITI ION LE REGIME DIABETIQUE POUR LES INSUFFISANTS RENAUX CHRONIQUES Le diabète est une pathologie se présentant sous deux formes distinctes : DNID ou diabète non insulino dépendant Lié à une insulinorésistane,

Plus en détail

Alimentation : Savoir bien manger

Alimentation : Savoir bien manger Fiche pédagogique Thème : Alimentation Niveau : Collège, lycée Durée : 50 en classe ou 1 h 30 à Epidaure Alimentation : Savoir bien manger Personnes ressources : Enseignant, Infirmier scolaire, CESC l

Plus en détail

Activités physiques et dépense énergétique

Activités physiques et dépense énergétique Observe Le fonctionnement du corps humain et l éducation à la santé : alimentation et hygiène alimentaire Activités physiques et dépense énergétique 1. Voici la quantité d énergie que ton corps dépense

Plus en détail

EQUILIBRE ALIMENTAIRE

EQUILIBRE ALIMENTAIRE EQUILIBRE ALIMENTAIRE Sommaire Pourquoi mange t'on? Qu'est ce qui influence notre alimentation? Pourquoi manger équilibré? Comment manger équilibré? Les différents groupes d'aliments. La composition des

Plus en détail

L alimentation : Comment bien se nourrir?

L alimentation : Comment bien se nourrir? Sciences Andrée Otte L alimentation : Comment bien se nourrir? Chaque jour, on a besoin de manger et de boire : l alimentation est indispensable à la vie. Une bonne alimentation est l une des clés essentielles

Plus en détail

Nutrition du sport. 11 bd de la Jamagne 88400 GERARDMER 06-86-20-82-29 fanny.orillard@gmail.com. ORILLARD Fanny Diététicienne Nutritionniste

Nutrition du sport. 11 bd de la Jamagne 88400 GERARDMER 06-86-20-82-29 fanny.orillard@gmail.com. ORILLARD Fanny Diététicienne Nutritionniste Nutrition du sport ORILLARD Fanny Diététicienne Nutritionniste 11 bd de la Jamagne 88400 GERARDMER 06-86-20-82-29 fanny.orillard@gmail.com Qu'est ce que l'équilibre alimentaire? - aucun aliment interdit

Plus en détail

DISCIPLINE : SCIENCES

DISCIPLINE : SCIENCES DISCIPLINE : SCIENCES SEQUENCE : L alimentation SEANCE 4 : (60 mns) Période : 1 Niveau : Cycle 3 OBJECTIF : Classification des aliments et leur devenir. COMPéTENCE : Rôle des aliments dans l o rganisme.

Plus en détail

Hygiène alimentaire des adolescents L'adolescence est souvent une période difficile tant pour les parents que pour les ados.

Hygiène alimentaire des adolescents L'adolescence est souvent une période difficile tant pour les parents que pour les ados. Hygiène alimentaire des adolescents L'adolescence est souvent une période difficile tant pour les parents que pour les ados. Les limites d'âge sont variables, car on observe, surtout chez les filles, des

Plus en détail

Ma Fiche Santé - Nutrition

Ma Fiche Santé - Nutrition LE DIABETE VA CHANGER VOTRE FAÇON DE VIVRE ET DE MANGER ET RECIPROQUEMENT Votre traitement ainsi que la qualité de votre alimentation et de votre hygiène de vie vont vous aider à normaliser un taux de

Plus en détail

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire.

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire. En variant son alimentation il est possible de se faire plaisir en choisissant ce que l on aime tout en mangeant sainement pour se maintenir en bonne santé. Et cela ne rime pas forcément avec régime et

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques DIABETE ET SPORT Plan I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques I- Physiopathologie Principes généraux de l exercice physique Pour améliorer

Plus en détail

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 1 Pour aborder la prise en charge d un patient, il est essentiel de connaître et d acquérir certaines connaissances relatives à son alimentation.

Plus en détail

LES 15 principaux regimes existants

LES 15 principaux regimes existants NEWS MENSUELLE 1 LES 15 principaux regimes existants Le surpoids et l obésité, qui touchent respectivement 32 % et 15 % des personnes de plus de 18 ans en France en 2010, constituent un véritable problème

Plus en détail

Comment s alimenter avant / après une séance de sport?

Comment s alimenter avant / après une séance de sport? Rencontre Sport & Santé 26 mai 2015 Comment s alimenter avant / après une séance de sport? Stéphanie JEAN-ANGELE Diététicienne Point sur l équilibre alimentaire La pyramide alimentaire PRODUITS SUCRES

Plus en détail

Le diabète au quotidien

Le diabète au quotidien Le diabète au quotidien La fièvre et les maladies intercurrentes L alimentation Les activités s sportives Les fêtes et les sorties Le tabac, l alcool, l la contraception Maurice nov 2010 1 La fièvre et

Plus en détail

Qui est considéré comme sportif? L alimentation du sportif amateur comment s y prendre? Une alimentation EQUILIBREE, au quotidien 20.11.

Qui est considéré comme sportif? L alimentation du sportif amateur comment s y prendre? Une alimentation EQUILIBREE, au quotidien 20.11. Nutrition et Sport L alimentation du sportif amateur comment s y prendre? Qui est considéré comme sportif? Valérie Ducommun Diététicienne dipl. ES Diplôme universitaire Nutrition du Sportif A.F. Creff

Plus en détail

Menus Basses Calories à 1800kcal JOUR 1 JOUR 2 JOUR 3

Menus Basses Calories à 1800kcal JOUR 1 JOUR 2 JOUR 3 Menus Basses Calories à 1800kcal 1 verre de jus de pamplemousse 1 yaourt à 0% de matière grasse 2 tranches de pain aux noix (40g) 100 g de poulet 1 branche de céleri emincé 1 petite tomate 50 g de mais

Plus en détail

Glucides Protéines - Lipides

Glucides Protéines - Lipides Glucides Protéines Lipides Le GPL dont notre corps a besoin Les Glucides ou s, moitié de nos calories. Ils sont notre carburant. doivent apporter un peu plus de la Mais où se cachentils? Dans tous les

Plus en détail

Pour un match ayant lieu dans la matinée, vous pouvez prendre un petit déjeuner classique :

Pour un match ayant lieu dans la matinée, vous pouvez prendre un petit déjeuner classique : La préparation d un match passe aussi par l alimentation. Pour être performant lors d un match, il est essentiel de bien s alimenter avant! AVANT VOTRE MATCH Pour aborder votre match dans les meilleures

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 42 SOMMAIRE L alimentation des sportifs Les chiffres clés Les besoins nutritionnels Comment adapter son alimentation? Les produits Herbalife A retenir Les

Plus en détail

Comment bien s hydrater pendant l été?

Comment bien s hydrater pendant l été? Comment bien s hydrater pendant l été? C est bien connu, il faut boire davantage en été pour ne pas se déshydrater, notamment en cas de forte chaleur. Il faut en effet être vigilant dès que la température

Plus en détail

Pour protéger sa santé, il est recommandé de consommer 3 produits laitiers par jour.

Pour protéger sa santé, il est recommandé de consommer 3 produits laitiers par jour. Pour protéger sa santé, il est recommandé de consommer 3 produits laitiers par jour. Et il y a tant de choix que ce n est pas compliqué! 3 produits laitiers par jour! (jusqu à 4 pour les enfants, les ados

Plus en détail

Bien manger pour ta santé

Bien manger pour ta santé Bien manger pour ta santé La pyramide alimentaire est une façon imagée de présenter les aliments indispensables en grande quantité ainsi que ceux dont tu en as le moins besoin. Sa forme te permet de comprendre

Plus en détail

36 % à 80% des patients atteints de

36 % à 80% des patients atteints de Nutrition et Cancer au quotidien Réseau onco Vannes 18 octobre 2012 Objectif : Éviter la dénutrition 36 % à 80% des patients atteints de cancer sont dénutris. 5 à 25 % de décès dus à la dénutrition et

Plus en détail

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004.

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter des maladies. Si la

Plus en détail

SPORT ET DIETETIQUE. PROTEINES : 1g = 4kcal 15% de l apport énergétique quotidien

SPORT ET DIETETIQUE. PROTEINES : 1g = 4kcal 15% de l apport énergétique quotidien Docteur PAULE MORARD IBM ECULLY SPORT ET DIETETIQUE BESOINS GLUCIDES : 1g= 4kcal 55% de l apport energétique quotidien Glucides à indice glycémique élevé ( IG) : Pain, purée, riz blanc, corn flakes Glucides

Plus en détail

La diététique du rugby

La diététique du rugby La diététique du rugby UFR APS Jeudi 23 avril 2015 1 L alimentation au cœur de la performance 2 «De deux athlètes d égale valeur et d entraînement identique, l athlète ayant la meilleure performance est

Plus en détail

Présentation faite par l ADES. «animation, diététique, hygiène alimentaire»

Présentation faite par l ADES. «animation, diététique, hygiène alimentaire» Présentation faite par l ADES «animation, diététique, hygiène alimentaire» Les bases de l équilibre alimentaire Pourquoi mange-t-on? Aliments = source d énergie Nutriments énergétiques Protéines 1g = 4

Plus en détail

NUTRITION COMBAT. être au poids bien. De façon générale la discussion concernant le poids et la catégorie de poids doit être mise en

NUTRITION COMBAT. être au poids bien. De façon générale la discussion concernant le poids et la catégorie de poids doit être mise en NUTRITION COMBAT Jean-Jacques Menuet médecin du sport Nutritionniste du sport Amiens Cet article est un peu long et complexe, j ai fait en sorte que chacun y trouve les conseils qui le concernent. être

Plus en détail

LA SANTE PASSE PAR VOTRE ASSIETTE

LA SANTE PASSE PAR VOTRE ASSIETTE LA SANTE PASSE PAR VOTRE ASSIETTE SOMMAIRE 1. Qu est ce qu un(e) diététicien(ne)? 2. Présentation des familles d aliments 3. Les différents nutriments 4. Les diverses associations alimentaires a/ L équilibre

Plus en détail

LE DIABETE ET L ALIMENTATION. PERAULT Emily PERIE Mathilde PERRIER Anne PERULERO Céline PICATTO Cyril

LE DIABETE ET L ALIMENTATION. PERAULT Emily PERIE Mathilde PERRIER Anne PERULERO Céline PICATTO Cyril LE DIABETE ET L ALIMENTATION PERAULT Emily PERIE Mathilde PERRIER Anne PERULERO Céline PICATTO Cyril PLAN Rappels / définiaons Le diabète au quoadien 1 L'index glycémique 2 Les aliments déconseillés 3

Plus en détail

ÉQUILIBRÉE POUR UNE GLYCÉMIE LE TRAITEMENT DU DIABÈTE DE TYPE 2 COMPORTE DIFFÉRENTES ÉTAPES : ÉTAPE 4 ÉTAPE 3 ÉTAPE 2 ÉTAPE 1 UN MODE DE VIE ÉQUILIBRÉ

ÉQUILIBRÉE POUR UNE GLYCÉMIE LE TRAITEMENT DU DIABÈTE DE TYPE 2 COMPORTE DIFFÉRENTES ÉTAPES : ÉTAPE 4 ÉTAPE 3 ÉTAPE 2 ÉTAPE 1 UN MODE DE VIE ÉQUILIBRÉ POUR UNE GLYCÉMIE ÉQUILIBRÉE LE TRAITEMENT DU DIABÈTE DE TYPE 2 COMPORTE DIFFÉRENTES ÉTAPES : ÉTAPE 4 ÉTAPE 1 UN MODE DE VIE ÉQUILIBRÉ ÉTAPE 2 Un mode de vie équilibré + UN ANTIDIABÉTIQUE ORAL ÉTAPE 3

Plus en détail

Le petit déjeuner expliqué aux ados

Le petit déjeuner expliqué aux ados Le petit déjeuner expliqué aux ados Testez vos connaissances De quelle quantité de calcium votre corps a-t-il besoin chaque jour? Autant que dans 1 verre de lait Autant que dans 8 verres de lait Autant

Plus en détail

Alimentation et activité physique

Alimentation et activité physique Alimentation et activité physique ME 1 Evelyne MATHERON- dieteticienne evelyne.matheron@chu-rennes.fr Service de médecine du sport CHU Pontchaillou - RENNES EM 2 Entraînement Vos priorités : - hydratation

Plus en détail

Oui à la diète! Non au diabète!

Oui à la diète! Non au diabète! Oui à la diète! Non au diabète! Introduction Le diabète sucré est une maladie définie par la tendance à avoir trop de sucre dans le sang. La mesure de ce taux de sucre s'appelle la glycémie. Le diabète

Plus en détail

Les groupes d aliments

Les groupes d aliments PARTIE SOURCES NUTRITIONNELLES CHAPITRE 1 Les groupes d aliments Objectif Identifier les groupes d aliments et leurs constituants caractéristiques E En PFMP au multi-accueil «Les Petits Loups», Lisa est

Plus en détail

REGULATION DE LA GLYCÉMIE

REGULATION DE LA GLYCÉMIE 3 REGULATION DE LA GLYCÉMIE Objectifs : en s'appuyant sur des résultats expérimentaux, construire un schéma mettant en place : le stimulus, la glande endocrine, l'hormone sécrétée, les organes effecteurs,

Plus en détail

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse NUTRITION et pratique sportive Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse L alimentation glucides lipides protides Vitamines, minéraux et eau Glucides Élément de base : glucose Glycogène

Plus en détail

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée DURISGuillaume@Fotolia.com 1 P A R T I E 1 Biologie appliquée Glycémie TD 1 OBJECTIFS 1 Définitions Définir la glycémie et la glycosurie. Indiquer les variations de la glycémie au cours de la journée

Plus en détail

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)?

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? La veille au soir Les buts de l alimentation sont de maintenir les réserves en glycogène (réserve de sucre pour l effort) tant au niveau du

Plus en détail

Diabète de type 2 Généralités

Diabète de type 2 Généralités Diabète de type 2 Généralités D2 s accroit de façon épidémique dans tout le monde Deux facteurs en cause: diminution de l activité physique augmentation de l obésité 2 500 000 de D2 traités par médicaments

Plus en détail

L OBESITE Sommet de l iceberg!

L OBESITE Sommet de l iceberg! L OBESITE Sommet de l iceberg! Docteur Patrick Van Alphen Médecine et Psychologie de l Obésité Clinique du Poids Idéal CHU Saint-Pierre Depuis quelques dizaines d années : Augmentation de la graisse dans

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 49 SOMMAIRE Les seniors Les chiffres clés Les habitudes alimentaires des seniors Les recommandations Les alternatives Herbalife Les compléments alimentaires

Plus en détail

CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON. 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve)

CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON. 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve) CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve) 1.1 Adopter une alimentation équilibrée : Veiller aux quantités,

Plus en détail

De la naissance à 6 mois

De la naissance à 6 mois De la naissance à 6 mois L alimentation se compose du lait (maternel ou infantile). Seule l eau peut s y ajouter Privilégier l allaitement maternel Le lait maternel - est l alimentation idéale du nouveau-né

Plus en détail

Date d élaboration : Date de reconduction :

Date d élaboration : Date de reconduction : PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISÉ DIABÈTE INSULINO-DÉPENDANT Date d élaboration : Date de reconduction : Nom : Prénom : Né(e): Poids : Classe : Fréquente : garderie cantine activités périscolaires transports

Plus en détail

Guide de prise en charge nutritionnelle de l escarre Version 1 Septembre 2006 Centre Hospitalier de Somain

Guide de prise en charge nutritionnelle de l escarre Version 1 Septembre 2006 Centre Hospitalier de Somain DIRECTION DES SOINS Cindy BALY, Diététicienne Date : A l intention de : L escarre augmente fortement les besoins de l organisme, non seulement quantitativement (apports énergétiques) mais aussi qualitativement

Plus en détail

PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS

PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS Votre appétit vous fait défaut Fractionnez votre alimentation en petits repas : prévoyez 2 à 3 collations dans la journée. Exemples de collations : entremets, biscuits, toasts,

Plus en détail

Suffisamment dans la journée (sédentaire minimum 3 litres, pour un sportif en activité minimum 4.5), et contrôler la coloration des urines.

Suffisamment dans la journée (sédentaire minimum 3 litres, pour un sportif en activité minimum 4.5), et contrôler la coloration des urines. L A L I M E N T A T I O N, É Q U IL I B R E D E V IE E T D E S A N T É MANGER A des heures régulières sans sauter de repas. BOIRE Suffisamment dans la journée (sédentaire minimum 3 litres, pour un sportif

Plus en détail

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique.

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique. POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE, BESOINS ET RYTHMES ALIMENTAIRES I- BESOINS NUTRITIONNELS L'alimentation de l'adolescent doit : - Respecter la répartition et l équilibre entre les principaux nutriments

Plus en détail

REPONSES. Ce questionnaire s'adresse à des personnes diabétiques traitées par insuline.

REPONSES. Ce questionnaire s'adresse à des personnes diabétiques traitées par insuline. REPONSES Ce questionnaire s'adresse à des personnes diabétiques traitées par insuline. Veuillez entourer les bonnes réponses. (Il peut y avoir plusieurs bonnes réponses pour certaines questions.) Endocrinologie,

Plus en détail

Soignez votre assiette

Soignez votre assiette Soignez votre assiette PATIENTS DIABÉTIQUES Une brochure qui explique simplement comment composer ses repas tout en intégrant la notion de glucides. DIABÈTE & NUTRITION Soignez votre assiette Plaquette

Plus en détail

L alimentation de la personne âgée

L alimentation de la personne âgée La recette du mois L alimentation de la personne âgée Niveau de difficulté : Ingrédients indispensables : 3 cuillerées d imagination 2 bonnes doses de convivialité 1 brin de vigilance Ustensiles : User

Plus en détail

L'alimentation du nageur

L'alimentation du nageur L'alimentation du nageur Staps Microsoft [Sélectionnez la date] FRANCOIS Alexis C.N. Neufchâteau 2011/2012 Absence de petit déjeuner (matin). Manque d'énergie et de motivation ; Baisse de la concentration

Plus en détail

Morgane DANIEL- Diététicienne Nutritionniste

Morgane DANIEL- Diététicienne Nutritionniste Morgane DANIEL- Diététicienne Nutritionniste Définition : régime alimentaire amaigrissant est une pratique alimentaire destiné à perdre du poids. Le plus souvent, les régimes se basent sur une diminution

Plus en détail

www.afd.asso.fr Les glucides dans mon alimentation Les clés pour bien les consommer au quotidien

www.afd.asso.fr Les glucides dans mon alimentation Les clés pour bien les consommer au quotidien www.afd.asso.fr Les glucides dans mon alimentation Les clés pour bien les consommer au quotidien Consommer des aliments glucidiques au quotidien, comment faire? 1 Quel est le rôle des glucides dans notre

Plus en détail

Les règles de l'équilibre alimentaire : la journée alimentaire d'un enfant d'âge scolaire

Les règles de l'équilibre alimentaire : la journée alimentaire d'un enfant d'âge scolaire CHAPITRE 22 Les règles de l'équilibre alimentaire : la journée alimentaire d'un enfant d'âge scolaire CE QU'IL FAUT SAVOIR Élaborer des repas équilibrés consiste à dresser la liste des menus qui composeront

Plus en détail

très peu de calories riches en vitamines et minéraux source de fibres Inventaire des qualités nutritionnelles des produits normands

très peu de calories riches en vitamines et minéraux source de fibres Inventaire des qualités nutritionnelles des produits normands X. FRUITS ET LEGUMES En Normandie La Normandie propose tout au long de l'année une vaste gamme de légumes frais d'excellente qualité. En effet, la région représente 3% de la production légumière française

Plus en détail

La diététique du jeune joueur de tennis :

La diététique du jeune joueur de tennis : La diététique du jeune joueur de tennis : Bien manger, bien boire! L optimisation des performances des jeunes joueurs de tennis (12/18 ans) peut- elle être liée à une alimentation appropriée? Qu est ce

Plus en détail

Guide pratique. Pour. Une. Alimentation. Équilibrée

Guide pratique. Pour. Une. Alimentation. Équilibrée Guide pratique Pour Une Alimentation Équilibrée La diététique en quelques mots page 3 ~ 2 ~ Les groupes d aliments, quels sont-ils? page 4 Vous êtes en poste de matin page 5 Vous êtes en poste d après-midi

Plus en détail

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER... POURQUOI? POUR QUI? À Après huit à douze heures de sommeil, les réserves d'énergie de l'organisme sont épuisées : le petit déjeuner

Plus en détail

Un taux de potassium sanguin inférieur à 5.5mmol/l. Une alimentation entre 2g et 3g de potassium par jour (2000 à 3000mg).

Un taux de potassium sanguin inférieur à 5.5mmol/l. Une alimentation entre 2g et 3g de potassium par jour (2000 à 3000mg). LE REGIME HYPOTASSIQUE CHEZ LES INSUFFISANTS RENAUX CHRONIQUES DEFINITI ION Le est une substance minérale qui aide au bon fonctionnement cellulaire. Normalement les reins en bonne santé maintiennent la

Plus en détail

La Nutrition du boxeur pour la préparation d un combat

La Nutrition du boxeur pour la préparation d un combat La Nutrition du boxeur pour la préparation d un combat Dans ce superbe sport malheureusement mal connu, la nutrition revêt un aspect absolument essentiel; et les variations de poids retentissent sur la

Plus en détail

NUTRITION NATATION SECTION LUC NATATION

NUTRITION NATATION SECTION LUC NATATION NUTRITION NATATION SECTION LUC NATATION SOMMAIRE LA RATION DE RECUPERATION LA RATION DE PRE-COMPETITION LA RATION D ATTENTE HYDRATATION ET DESHYDRATATION DE RECUPERATION LA RATION Elle se décompose en

Plus en détail

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne 22/11/2012 1 Contexte de l intervention Pertes des repères alimentaires Nouveaux produits alimentaires, diversification

Plus en détail

Les grandes familles d aliments - Recommandations nutritionnelles

Les grandes familles d aliments - Recommandations nutritionnelles Les grandes familles d aliments - Recommandations nutritionnelles 1 1- Les grandes familles d aliments 7 familles (avec boissons). Aliments d une même famille : interchangeables Ä Bol de lait = morceau

Plus en détail

Mon énergie en équilibre Bien dans son assiette bien dans ses baskets!

Mon énergie en équilibre Bien dans son assiette bien dans ses baskets! Mon énergie en équilibre Bien dans son assiette bien dans ses baskets! L équilibre en action! Ne pas se sentir à plat mais déborder d'énergie, c'est possible! En mangeant sainement, en bougeant suffisamment...

Plus en détail

L information nutritionnelle sur l étiquette...

L information nutritionnelle sur l étiquette... Regardez l étiquette L information nutritionnelle sur l étiquette... Aide aide à faire des choix éclairés éclairset Aide à suivre à suivre le Guide le Guide alimentaire alimentaire canadien canadien pour

Plus en détail

http://www.lafeeregime.com

http://www.lafeeregime.com Le régime hyper-protéiné Principe Ce régime alimentaire privilégie la consommation de protéines, tt en limitant l apport en sucres et en matières grasses. L amaigrissement est rapide, le corps puisant

Plus en détail

Pour garder la forme, sautez. le goûter matinal

Pour garder la forme, sautez. le goûter matinal Pour garder la forme, sautez le goûter matinal Pourquoi est-il préférable d éviter le goûter du matin? Qu appelle-t-on le goûter du matin? Le goûter du matin, ou collation matinale, correspond à toute

Plus en détail

Comment décoder les étiquettes?

Comment décoder les étiquettes? Comment décoder les étiquettes? Barbou, le 30/04/2010 Attention aux pièges! Les sucres «cachés» Les «mauvaises» graisses (TRANS) Le sel Les additifs Comment éviter ces pièges? Intéressons-nous aux étiquettes...

Plus en détail

I. Qu est-ce que c est? plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète Le diabète est une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang,

I. Qu est-ce que c est? plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète Le diabète est une augmentation du taux de glucose (sucre) dans le sang, Le diabète I. Qu est-ce que c est? On a tous déjà entendu parler du diabète, sans savoir exactement de quoi il s agit. Pourtant, en France, on estime que plus de 3,7 millions de personnes ont du diabète,

Plus en détail

Focus sur le sel et le potassium. C. Bonneville diététicienne

Focus sur le sel et le potassium. C. Bonneville diététicienne Focus sur le sel et le potassium C. Bonneville diététicienne Les enjeux Sodium et potassium sont largement représentés dans notre alimentation. Quel est la bonne proportion de ces deux minéraux dans l

Plus en détail

Pourquoi est-il préférable de supprimer la collation à l école?

Pourquoi est-il préférable de supprimer la collation à l école? CARQUEIRANNE VILLE ACTIVE DU PNNS Pourquoi est-il préférable de supprimer la collation à l école? Ce diaporama s inspire très largement des documents réalisés par le programme nutrition, prévention et

Plus en détail

Quelques idées de menus entre 18 mois et 3 ans

Quelques idées de menus entre 18 mois et 3 ans Quelques idées de menus entre 18 mois et 3 ans Déjeuner : Avocat-tomate, poisson en papillote, pommes de terre vapeur, yaourt nature sucré, fruits au sirop léger. Concombre-sauce yaourt*, omelette aux

Plus en détail

Plats préparés. Plats préparés

Plats préparés. Plats préparés Plats préparés Plats préparés Les plats préparés ou prêts à consommer trouvent de plus en plus leur place dans notre alimentation quotidienne. Nous n avons pas toujours la possibilité de préparer chaque

Plus en détail

L alimentation du jeune sportif

L alimentation du jeune sportif L alimentation du jeune sportif L entraînement commence à table Damien PAUQUET Diététicien nutritionniste du sport info@nutripauquet.be Plan de l exposé : Les règles du jeu Pour tous ceux qui font du sport,

Plus en détail

LA NUTRITION. En plus de ces 3 éléments, il y a les fibres, les vitamines et les minéraux qui ont également une grande importance.

LA NUTRITION. En plus de ces 3 éléments, il y a les fibres, les vitamines et les minéraux qui ont également une grande importance. LA NUTRITION La nutrition est pour 50% de vos résultats sprotifs. Si vous mangez mal ou pas assez, vous serez très vite limité. Vous ferez des carences, vous atrophierez vos muscles, vous aurez trop, ou

Plus en détail

Fanny OLLIER Diététicienne

Fanny OLLIER Diététicienne Fanny OLLIER Diététi icienne INTERVENTIONS DIETETIQUES 1. INTERVENTIONS THEORIQUES Auprès des résidents : Thèmes : Equilibre alimentaire Groupes d aliments Conseils pratiques lors d un repas Pathologies

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION. (Oqali)

OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION. (Oqali) OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION (Oqali) ETUDE SUR LES INNOVATIONS- PRODUITS DANS L OFFRE ALIMENTAIRE : EXEMPLE DES FIBRES ETUDE SUR LES INNOVATIONS-PRODUITS DANS L OFFRE ALIMENTAIRE : EXEMPLE

Plus en détail

Pr A. Avignon Maladies Métaboliques CHU Montpellier. Obésités

Pr A. Avignon Maladies Métaboliques CHU Montpellier. Obésités Pr A. Avignon Maladies Métaboliques CHU Montpellier Obésités Qu est-ce que Manger? Nécessité Plaisir Gastronomie Interdits Santé Diététique SURCHARGE ALIMENTAIRE ALIMENTAIRE M. cardiovasculaires T malignes

Plus en détail