Inhibiteurs de l enzyme de conversion de l angiotensine (IECA)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Inhibiteurs de l enzyme de conversion de l angiotensine (IECA)"

Transcription

1 Médicaments Inhibiteurs de l enzyme de conversion de l angiotensine (IECA) Dénominations communes Bénazépril, captopril, cilazapril, énalapril, fosinopril, lisinopril, perindopril, quinapril, ramipril, trandolapril Mode d action Les IECA bloquent la conversion de l angiotensine I en angiotensine II (un vasoconstricteur puissant) en inhibant l enzyme de conversion de l angiotensine (ECA). En réduisant la production d angiotensine II, la sécrétion d aldostérone diminue, ce qui réduit la rétention hydrosodée. De plus, les IECA favorisent la vasodilatation en bloquant la décomposition de la bradykinine et en accroissant la production de prostaglandine E2 et de prostacycline, ce qui réduit la résistance vasculaire que le cœur doit surmonter pendant qu il éjecte le sang (post-charge). Les IECA réduisent également l hypertrophie ventriculaire gauche qui se produit sous effet de l angiotensine 10. Usages* On devrait prescrire des IECA, sauf contre-indication, à tous les patients atteints d IC avec dysfonction systolique, s accompagnant de symptômes (FÉ < 40%) ou aux patients qui ne manifestent pas de symptômes, dont la FÉ est < 35% 1,6. On peut également envisager l administration de ces agents à des patients exposés au risque élevé de développer une IC (stade A de l ACC/AHA), comme ceux atteints de coronaropathie, d hypertension ou de diabète 1. Les IECA sont également recommandés à la plupart des patients dont la fonction systolique est préservée, bien que les bienfaits de ces agents sur le plan de la mortalité n aient pas été prouvés chez cette population. Avantages cliniques Les IECA n exercent pas d effets indésirables sur les lipides ou le glucose 3. Chez des patients atteints d IC avec dysfonction systolique, qui ne manifestent pas de symptômes, les IECA ralentissent l évolution de la maladie vers une IC patente. Chez les patients dont l IC avec dysfonction systolique s accompagne de symptômes, ces agents diminuent les symptômes et les taux de mortalité. Les IECA prolongent également la survie après un infarctus du myocarde (IM) chez les patients atteints d IC avec dysfonction systolique 10. Les IECA réduisent l hypertrophie ventriculaire gauche, qui peut être un facteur déclenchant d une IC à fonction systolique préservée 10.

2 INHIBITEURS DE L ENZYME DE CONVERSION DE L ANGIOTENSINE (IECA) Mises en garde* Maladie rénovasculaire, insuffisance rénale grave (particulièrement chez les patients porteurs d un seul rein ou présentant une sténose bilatérale des artères rénales), hypovolémie, antécédents d œdème de Quincke pendant un traitement par un IECA, grossesse, hypotension (pression systolique < 80 mm Hg). Effets indésirables* Toux sèche (jusqu à 10 à 20 % des cas), hyperkaliémie, hypotension (particulièrement lors de la prise de la première dose ou en cas de déplétion hydrosodée), altération du goût, rash (particulièrement dans le cas de la prise de doses élevées de captopril; ce trouble peut être passager), céphalées, étourdissements (particulièrement lors de la prise de la première dose ou de la prise concomitante de diurétiques), insuffisance rénale. Rares : neutropénie, agranulocytose, protéinurie, glomérulonéphrite, œdème de Quincke 30 Considérations concernant la posologie 6 Les lignes directrices actuelles sur le traitement de l insuffisance cardiaque recommandent l administration des agents et des doses qui ont été évalués dans des essais cliniques. Il faut adapter la posologie de façon à administrer la dose cible la plus basse ou la dose la plus élevée tolérée. Agents recommandés Dose initiale Dose cible Captopril 6,25 12,5 mg, 3 f.p.j mg, 3 f.p.j. Énalapril 1,25 2,5 mg, 2 f.p.j. 10 mg, 2 f.p.j. Ramipril 1,25 2,5 mg, 2 f.p.j. 5 mg, 2 f.p.j. (la dose de 10 mg, 1 f.p.j. est également efficace) Lisinopril 2,5 5,0 mg, 1 f.p.j mg, 1 f.p.j. Paramètres à surveiller Effets indésirables : sensation de tête légère, étourdissements, toux Tests : mesure de la pression artérielle, exploration de la fonction rénale, (créatinine, azote uréique sanguin ), concentrations sériques de potassium Observance du traitement ACC/AHA, American College of Cardiology/American Heart Association; FÉ, fraction d éjection; IC, insuffisance cardiaque * Consulter les monographies des produits pour connaître la liste complète des indications, contre-indications, mises en garde, précautions, effets indésirables et interactions médicamenteuses. Contre-indication. Un grand nombre de patients développent une tolérance à la toux. Si l hypotension symptomatique persiste, envisager la possibilité de ne pas administrer la dose d IECA en même temps que celle d autres médicaments qui peuvent abaisser la pression artérielle. Lors du traitement initial par un IECA, on peut observer une élévation des concentrations sériques de créatinine pouvant atteindre les 30 %. On peut poursuivre le traitement si l élévation des concentrations sériques de créatinine se stabilise à moins de 30 %, mais une surveillance étroite est recommandée dans ce cas 6.

3 BLOQUEURS DES RÉCEPTEURS DE L ANGIOTENSINE II (BRA) Bloqueurs des récepteurs de l angiotensine II (BRA) Dénominations communes Candésartan, éprosartan, irbesartan, losartan, telmisartan, valsartan Mode d action Les BRA bloquent la liaison de l angiotensine II aux récepteurs de l angiotensine de type 1a et 1b (AT1a et AT1b, respectivement). Le blocage des récepteurs AT1a et AT1b entraîne la vasodilatation et diminue les sécrétions d aldostérone, la réabsorption du sodium par les tubes rénaux et l activation du système nerveux sympathique. Usages* On devrait administrer les BRA aux patients qui ne peuvent tolérer les IECA, particulièrement ceux qui présentent une toux induite par ces agents 6,7. On peut aussi prescrire les BRA en association avec un IECA, lorsque les bêta-bloquants sont contre-indiqués ou qu il ne sont pas tolérés (même si le traitement est commencé sous étroite surveillance et l adaptation de la posologie est bien suivie) 6. On devrait envisager l ajout d un BRA au traitement des insuffisants cardiaques qui continuent de manifester des symptômes ou qu il faut hospitaliser malgré la prise d un IECA ou d un bêta-bloquant 6. On devrait également considérer l administration de BRA chez des patients exposés à un risque élevé d IC (stade A de l ACC/AHA), comme ceux atteints de coronaropathie, d hypertension ou de diabète 1. Avantages cliniques Les BRA entraînent moins souvent la toux que les IECA du fait qu ils n élèvent pas les concentrations de bradykinine ou de substance P 3. Ils peuvent s avérer utiles pour réduire le nombre d hospitalisations dans le cas des insuffisants cardiaques dont la fonction systolique est préservée 29. Mises en garde* Maladie rénovasculaire, grossesse, œdème de Quincke lors de la prise d un IECA (il n a pas été établi que l administration d un BRA ne comporte aucun danger chez les patients ayant manifesté un œdème de Quincke lors de la prise d un IECA). Effets indésirables* Hyperkaliémie (même fréquence que dans le cas des IECA), toux (plus faible fréquence que dans le cas des IECA), hypotension (particulièrement, lors de la prise de la première dose ou en cas de déplétion hydrosodée), hyperuricémie, insuffisance rénale. Rares : œdème de Quincke, neutropénie, thrombocytopénie, leucopénie 30.

4 BLOQUEURS DES RÉCEPTEURS DE L ANGIOTENSINE II (BRA) Considérations concernant la posologie 6 Les lignes directrices actuelles sur le traitement de l insuffisance cardiaque recommandent l administration des agents et des doses qui ont été évalués dans des essais cliniques. Il faut adapter la posologie de façon à administrer la dose cible la plus basse ou la dose la plus élevée tolérée. Agents recommandés Dose initiale Dose cible Candésartan 4 mg, 1 f.p.j. 32 mg, 1 f.p.j. Valsartan 40 mg, 2 f.p.j. 160 mg, 2 f.p.j. Paramètres à surveiller Effets indésirables : sensation de tête légère, étourdissements Tests : mesure de la pression artérielle, exploration de la fonction rénale (créatinine, azote uréique sanguin), concentrations sériques de potassium Observance du traitement ACC/AHA, American College of Cardiology/American Heart Association; IECA, inhibiteur de l enzyme de conversion de l angiotensine; IC, insuffisance cardiaque * Consulter les monographies des produits pour connaître la liste complète des indications, contre-indications, mises en garde, précautions, effets indésirables et interactions médicamenteuses. Contre-indication. Si l hypotension symptomatique persiste, envisager la possibilité de ne pas administrer la dose de BRA en même temps que celle d autres médicaments qui peuvent abaisser la pression artérielle.

5 BÊTA-BLOQUANTS Bêta-bloquants Dénominations communes Bisoprolol (cardiosélectif), carvédilol (propriétés alpha-bloquantes), métoprolol (cardiosélectif) Mode d action En général, les bêta-bloquants diminuent le débit cardiaque, le flux sympathique vers le cerveau, ainsi que la libération de rénine et de noradrénaline 1. Il existe deux types de récepteurs bêta : bêta 1 et bêta 2. Le blocage des récepteurs bêta 1 diminue la fréquence cardiaque, la contractilité et la libération de rénine. Le blocage des récepteurs bêta 2 entraîne la bronchoconstriction et la vasoconstriction périphérique et altère la glycogénolyse. Les bêta-bloquants cardiosélectifs ont une affinité accrue pour les récepteurs bêta 1, principalement pour ceux situés dans le cœur et dans les reins. Les doses plus élevées diminuent la cardiosélectivité. Les bêta-bloquants non sélectifs bloquent les récepteurs bêta 1 situés dans le cœur et les reins, ainsi que les récepteurs bêta 2 situés dans les poumons, le foie, le pancréas et le muscle lisse artériolaire. Les bêta-bloquants ayant des propriétés alpha-bloquantes bloquent les récepteurs bêta et alpha 1. Les effets alpha-bloquants provoquent la vasodilatation, atténuant en partie l activité cardiodépressive du bêta-bloquant. Usages* On devrait prescrire des bêta-bloquants à tous les patients atteints d insuffisance cardiaque avec dysfonction systolique, dont la FÉ < 40%, car ces agents réduisent la morbidité et la mortalité 6. Avant que le patient puisse commencer un traitement par un bêta-bloquant, son état doit être stabilisé sans que sa dose de diurétique ou d IECA ait été modifiée pendant au moins deux semaines. Il faut augmenter les doses très lentement et sous une étroite surveillance (particulièrement en présence d une IC de classe III ou IV de la NYHA). On peut également utiliser des bêta-bloquants chez des insuffisants cardiaques dont la fonction systolique est préservée, particulièrement ceux qui présentent en même temps une ischémie du myocarde 6,7. Remarque : Bien que le rôle du bisoprolol, du carvédilol et du métoprolol dans le traitement de l IC ait fait l objet d études approfondies, plusieurs rapports ont signalé une détérioration de l IC dans le cas de certains bêta-bloquants plus anciens, comme le propranolol et l oxprénolol. On n a pas encore réussi à établir si les bienfaits des bêta-bloquants dans le traitement de l IC sont un effet de classe ni à déterminer lesquelles des propriétés particulières de ces agents (vasodilatation, cardiosélectivité, activité sympathomimétique intrinsèque [ASI]) sont bénéfiques. C est la raison pour laquelle seuls le bisoprolol, le carvédilol ou le métoprolol doivent être utilisés dans le traitement de l IC.

6 BÊTA-BLOQUANTS Avantages cliniques Administrés en association avec des IECA, les bêta-bloquants réduisent la morbidité et la mortalité associées à l IC. À de faibles doses, les bêta-bloquants pourraient maintenir ou améliorer le remplissage ventriculaire chez les patients qui présentent une dysfonction diastolique (c.-à-d. les insuffisants cardiaques dont la fonction systolique est préservée) 6,7. Mises en garde* Maladie bronchospastique (les bêta-bloquants sont contre-indiqués en présence d asthme ou chez les patients souffrant d une MPOC accompagnée d une affection respiratoire réactionnelle; la plupart des patients atteints de MPOC peuvent tolérer les bêta-bloquants, mais ils doivent commencer le traitement avec une faible dose et faire l objet d une étroite surveillance), bloc cardiaque de deuxième ou de troisième degré, dépression, diabète (des types 1 et 2; l agent peut masquer ou prolonger les symptômes d hypoglycémie provoquée par l insuline ), IC avec dysfonction systolique à bas débit cardiaque, IC patente (patients hospitalisés, avec symptômes aigus de classe IV de la NYHA, au repos), maladie vasculaire périphérique ou maladie de Raynaud, bradycardie, hypotension (pression systolique < 80 mm Hg) 1,10. Effets indésirables* Ralentissement de la fréquence cardiaque, fatigue, insomnie, diminution de la tolérance à l effort, hypertension rebond et tachycardie (en cas d abandon brusque du traitement), dysfonction érectile (plus courante avec des bêta-bloquants non cardiosélectifs, comme le propranolol; moins courante avec les bêta-bloquants sélectifs), altération de la circulation périphérique, modifications du profil lipidique (qui pourraient ne pas avoir de signification clinique), hypotension après la prise de la première dose (carvédilol).

7 BÊTA-BLOQUANTS Considérations concernant la posologie 6 Les lignes directrices actuelles sur le traitement de l insuffisance cardiaque recommandent l administration des agents et des doses ayant fait l objet d évaluations dans des essais cliniques. Il faut adapter la posologie de façon à administrer la dose cible la plus basse ou la dose la plus élevée tolérée. Agents recommandés Dose initiale Dose cible Bisoprolol 1,25 mg, 1 f.p.j. 10 mg, 1 f.p.j. Carvédilol 3,125 mg, 2 f.p.j. 25 mg, 2 f.p.j. Métoprolol CR/XL 12,5 25 mg, 1 f.p.j. 200 mg, 1 f.p.j. Paramètres à surveiller Effets indésirables : perte d énergie, diminution de la tolérance à l effort, sensation de tête légère, étourdissements, dysfonction sexuelle, signes et symptômes de détérioration de l IC Tests : mesures de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle Observance du traitement IECA, inhibiteur de l enzyme de conversion de l angiotensine; MPOC, maladie pulmonaire obstructive chronique; FÉ, fraction d éjection; IC, insuffisance cardiaque; NYHA, New York Heart Association * Consulter les monographies des produits pour connaître la liste complète des indications, contre-indications, mises en garde, précautions, effets indésirables et interactions médicamenteuses. Contre-indication. La plupart des patients diabétiques peuvent tolérer les bêta-bloquants; souvent, les bienfaits du traitement sur le plan de la survie dépassent le risque d effets indésirables. Produit non commercialisé au Canada au moment de la rédaction de ce texte. En pratique, on utilise souvent le métoprolol à libération immédiate au lieu du métoprolol CR/XL (dose initiale = 6,25 12,5 mg, 2 f.p.j.; dose cible = 100 mg, 2 f.p.j.), bien qu il n existe pas d essais qui appuient l utilisation du métoprolol à libération immédiate. Il faudrait informer les patients qu au début du traitement par un bêta-bloquant, ils pourraient manifester des symptômes d IC, comme la dyspnée, l œdème des chevilles et la fatigue. Si les symptômes sont graves, il se peut qu on doive diminuer la dose pendant quelques semaines, pour l augmenter par la suite. Les patients devraient commencer à mieux se sentir après deux ou trois mois (une fois que l adaptation posologique a été menée à terme).

8 INHIBITEURS DES CANAUX CALCIQUES Inhibiteurs des canaux calciques Dénominations communes Dihydropyridiniques (DHP) : amlodipine, félodipine, nifédipine Non-dihydropyridiniques (non-dhp) : diltiazem, vérapamil Mode d action En général, les inhibiteurs des canaux calciques relâchent le muscle cardiaque et le muscle lisse, en bloquant les canaux du calcium. Le vérapamil et le diltiazem ralentissent la fréquence cardiaque et la conduction par le nœud auriculo-ventriculaire (le diltiazem < le vérapamil) et dépriment la contractilité cardiaque (c.-à-d. qu ils ont un effet inotrope négatif). Les inhibiteurs des canaux calciques dihydropyridiniques ne bloquent pas la conduction nodale. Ils entraînent une vasodilatation périphérique et peuvent provoquer une tachycardie réflexe. Usages* On ne recommande pas l usage d inhibiteurs des canaux calciques dans le traitement de l IC s accompagnant de dysfonction systolique. On devrait préférer l amlodipine ou la félodipine chez les patients atteints d IC avec dysfonction systolique qui ont besoin de prendre un inhibiteur des canaux calciques pour une autre raison (comme l hypertension ou l angine), puisqu il a été démontré que ces agents n aggravent pas l IC. On peut utiliser le vérapamil et le diltiazem dans le traitement de l IC à fonction systolique préservée 6,7. Avantages cliniques En présence d une dysfonction diastolique (c.-à-d. insuffisants cardiaques dont la fonction systolique est préservée), le vérapamil et le diltiazem peuvent aider à réduire l hypertrophie du myocarde et apporter un soulagement chez les personnes atteintes de cardiomyopathie hypertrophique 10. Certains patients devraient commencer le traitement en milieu hospitalier, en raison du risque de détérioration importante. Mises en garde* Bloc cardiaque de deuxième ou de troisième degré (non-dhp), IC avec dysfonction systolique (sauf l amlodipine et la félodipine), angine/infarctus du myocarde (la nifédipine à libération immédiate peut provoquer une hypotension aiguë).

9 INHIBITEURS DES CANAUX CALCIQUES Effets indésirables* Dihydropyridiniques : étourdissements, bouffées vasomotrices, céphalées, œdème périphérique, sautes d humeur, dysfonction érectile, hypertrophie de la gencive, problèmes gastro-intestinaux, mortalité accrue (agents à action brève), fréquence, intensité et durée accrues des crises d angine (agents à action brève). Diltiazem, vérapamil : ralentissement de la fréquence cardiaque, bloc AV, IC avec dysfonction systolique, anorexie, hyperplasie de la gencive (vérapamil), œdème périphérique, bouffées vasomotrices, céphalées, dysfonction érectile, nausées ou céphalées (diltiazem), constipation (vérapamil) 10. Paramètres à surveiller Effets indésirables : hypotension, œdème périphérique (DHP), bouffées vasomotrices (DHP), céphalées (DHP), signes et symptômes d aggravation de l IC Tests : mesures de la fréquence cardiaque (particulièrement dans le cas du diltiazem et du vérapamil) et de la pression artérielle Observance du traitement AV, auriculo-ventriculaire; IC, insuffisance cardiaque. * Consulter les monographies des produits pour connaître la liste complète des indications, contre-indications, mises en garde, précautions, effets indésirables et interactions médicamenteuses. Contre-indication.

10 DIGOXINE Digoxine Mode d action La digoxine augmente la contractilité cardiaque (effet inotrope légèrement positif), ralentit la fréquence cardiaque (en accroissant le tonus vagal), améliore le remplissage ventriculaire pendant la diastole et réduit l activation neurohumorale. Usages* On peut utiliser la digoxine chez les patients atteints d IC avec dysfonction systolique, qui continuent de manifester des symptômes modérés à graves, malgré la prise des médicaments standard utilisés en traitement de l IC (c.-à-d. IECA, bêta-bloquants, BRA et diurétiques). La digoxine peut aussi être administrée aux insuffisants cardiaques souffrant de fibrillation ou de flutter auriculaires, lorsque les bêta-bloquants ne peuvent pas maîtriser la fréquence ventriculaire ou qu ils sont contre-indiqués 1,6. Avantages cliniques On a montré que la digoxine réduit le nombre d hospitalisations (mais non les taux de mortalité) chez les patients atteints d IC accompagnée de dysfonction systolique 27. Mises en garde* Fibrillation ventriculaire, hypokaliémie, diminution de la fonction rénale, bloc cardiaque de deuxième ou de troisième degré. Effets indésirables* Intoxication à la digoxine (nausées, vomissements, anorexie, arythmies cardiaques, palpitations, fatigue, confusion, dépression, troubles visuels [vision floue, photophobie, troubles de perception des couleurs]), ralentissement de la fréquence cardiaque, bloc AV. Rares : gynécomastie.

11 DIGOXINE Considérations concernant la posologie En présence d insuffisance cardiaque, la posologie de la digoxine est de 0,125 à 0,25 mg par jour. Chez les personnes âgées, les doses initiales doivent être faibles; il faut aussi réduire les doses chez les insuffisants rénaux. Les doses qui maintiennent les concentrations sériques de digoxine au creux (de 8 à 12 heures après la prise) à < 1,28 nmol/l (< 1 ng/ml) permettent d obtenir des bienfaits optimaux avec un risque plus faible d effets secondaires 6. Paramètres à surveiller Effets indésirables : signes d intoxication à la digoxine Tests : mesures de la fréquence cardiaque, des concentrations de digoxine et des concentrations sériques de potassium Interactions médicamenteuses Observance du traitement IECA, inhibiteur de l enzyme de conversion de l angiotensine; BRA, bloqueur des récepteurs de l angiotensine; AV, auriculo-ventriculaire; IC, insuffisance cardiaque * Consulter les monographies des produits pour connaître la liste complète des indications, contre-indications, mises en garde, précautions, effets indésirables et interactions médicamenteuses. La digoxine a un index thérapeutique étroit. On suit les concentrations de digoxine pour dépister l intoxication, bien que le lien entre les concentrations de digoxine et sa toxicité ne soit pas toujours fiable. Afin de prévenir l intoxication, il faudrait habituellement maintenir les concentrations de potassium entre 4 et 5 mmol/l.

12 DIURÉTIQUES (DE L ANSE ET THIAZIDIQUES) Diurétiques (de l anse et thiazidiques) Dénominations communes Diurétiques de l anse : bumétanide, acide éthacrynique, furosémide Diurétiques thiazidiques : chlorthalidone, hydrochlorothiazide, indapamide, métolazone (pseudothiazidique) Mode d action Les diurétiques éliminent les liquides et la congestion périphérique et pulmonaire, réduisant ainsi les symptômes d IC. Les diurétiques de l anse réduisent la réabsorption de sodium au niveau de la branche ascendante de l anse de Henlé et dans les tubes distaux, entraînant une excrétion accrue d eau, de sodium, de chlorure, de magnésium, de potassium et de calcium. Ce sont les diurétiques les plus puissants. Les diurétiques thiazidiques réduisent la réabsorption de sodium dans les tubes distaux, entraînant une excrétion accrue de sodium, d eau et de potassium. La puissance de la métolazone se situe entre celle de l hydrochlorothiazide et du furosémide. Usages* On prescrit des diurétiques pour traiter les symptômes d IC dus à la rétention d eau et de sodium; on n a jamais étudié les effets des diurétiques sur la mortalité. Tous les patients qui font de la rétention d eau devraient recevoir un diurétique. Une fois que l équilibre hydrique s est «normalisé» (euvolémie), on peut diminuer la dose de diurétique; le traitement par les diurétiques devrait être poursuivi pour prévenir la récurrence de la rétention d eau 1. On recommande un diurétique de l anse chez la plupart des insuffisants cardiaques qui manifestent des symptômes de congestion 1,6. On peut ajouter des diurétiques thiazidiques (le plus souvent la métolazone) au traitement des patients chez lesquels la rétention d eau persiste malgré la prise de doses élevées d un diurétique de l anse 7. Il faut administrer les diurétiques avec prudence en cas d IC à fonction systolique préservée 6,7. Remarque : les épargneurs potassiques (p.ex., l amiloride, le triamtérène) ont des effets diurétiques faibles et on ne les prescrit pas pour soulager les symptômes de l IC. Avantages cliniques Les diurétiques exercent des effets bénéfiques sur les symptômes plus rapidement que les autres médicaments administrés en traitement de l IC (en l espace de quelques heures ou de quelques jours plutôt qu en l espace de quelques semaines ou de quelques mois) 1. Les diurétiques de l anse sont les diurétiques les plus puissants et ils s avèrent efficaces chez les patients dont la fonction rénale est altérée (TFG < 30 ml/min), ou chez ceux atteints d ascite ou d hypercalcémie. Lorsqu on administre en même temps un diurétique thiazidique (habituellement, la métolazone) et un diurétique de l anse, leur effet est synergique.

13 DIURÉTIQUES (DE L ANSE ET THIAZIDIQUES) Mises en garde* Hypovolémie, hypokaliémie grave, dyslipidémie, diabète, goutte. Effets indésirables* Généraux : hypovolémie, élévation des taux sériques de lipides, hyperglycémie dépendant de la dose, risque d hyponatrémie, azotémie prérénale, goutte. Diurétiques de l anse : hypokaliémie (moindre risque si on administre une faible dose), hypomagnesémie, hypocalcémie, photosensibilité accrue chez quelques patients, anomalies lipidiques (moins que dans le cas des diurétiques thiazidiques), effets toxiques sur l appareil auditif en cas d administration de doses élevées. Diurétiques thiazidiques : mêmes effets que ceux des diurétiques de l anse, à l exception de l hypocalcémie (les diurétiques thiazidiques réduisent l excrétion rénale de calcium et ils ont été associés à une hypercalcémie). Considérations concernant la posologie Une fois que les symptômes de congestion se sont résorbés, il faut prescrire la dose de diurétique la plus faible possible qui permet de stabiliser les signes et les symptômes 6. En général, on doit prendre les diurétiques, le matin; dans le cas d une posologie biquotidienne, il ne faut pas prendre la deuxième dose tard dans la journée (après 16h00) pour réduire les perturbations du sommeil dues à la nycturie 7. Paramètres à surveiller Effets indésirables : sensation de tête légère, étourdissements, déséquilibre hydrique Tests : mesures du débit urinaire, de la pression artérielle et des concentrations sériques d électrolytes, exploration de la fonction rénale (créatinine, azote uréique sanguin) Observance du traitement TFG, taux de filtration glomérulaire; IC, insuffisance cardiaque. * Consulter les monographies des produits pour connaître la liste complète des indications, contre-indications, mises en garde, précautions, effets indésirables et interactions médicamenteuses. Contre-indication. Les doses élevées de diurétiques (à l exception de l indapamide) peuvent déséquilibrer fortement la lipidémie et la glycémie; cet effet est moins fréquent dans le cas des diurétiques de l anse que des diurétiques thiazidiques. La signification clinique de ces effets est controversée.

14 SPIRONOLACTONE Spironolactone Mode d action La spironolactone est un antagoniste de l aldostérone et, à ce titre, elle diminue la rétention hydrosodée. Bien qu il s agisse d un épargneur potassique léger, on l administre en traitement de l IC en raison de ses effets sur l aldostérone. Ces effets semblent atténuer certains mécanismes compensatoires nuisibles de l IC 6. Usages* On recommande la spironolactone chez certains patients, soigneusement choisis, atteints d IC avec dysfonction systolique grave (FÉ < 30%; classes IIIb-IV de la NYHA), qui manifestent des symptômes malgré la prise des autres médicaments recommandés aux doses optimales (c.-à-d. IECA, bêta-bloquants, BRA, diurétiques) 6. L usage concomitant d un IECA, d un BRA et de spironolactone est déconseillé, à moins que le patient soit gardé sous étroite surveillance (p.ex., dans une clinique d IC) à cause d une hyperkaliémie pouvant mettre en jeu le pronostic vital 1. Avantages cliniques On a montré que la spironolactone à faible dose (de 12,5 à 25 mg par jour) exerçait des effets bénéfiques sur la mortalité chez les patients atteints d IC grave 28. Mises en garde* Hypovolémie, hyperkaliémie, insuffisance rénale Effets indésirables* Hyperkaliémie, gynécomastie chez l homme Considérations concernant la posologie On administre la spironolactone à de doses très faibles, à titre d antagoniste de l aldostérone, en traitement de l insuffisance cardiaque grave. La dose initiale recommandée est de 12,5 mg, une fois par jour, qu on augmente jusqu à l atteinte de la dose cible de 50 mg, une fois par jour 6. Paramètres à surveiller Effets indésirables : sensation de tête légère, étourdissements, déséquilibre hydrique, augmentation du volume des seins et sensibilité au toucher (chez l homme) Tests : mesure des concentrations sériques de potassium, exploration de la fonction rénale (créatinine, azote uréique sanguin) Observance du traitement IECA, inhibiteur de l enzyme de conversion de l angiotensine; BRA, bloqueur des récepteurs de l angiotensine; FÉ, fraction d éjection; IC, insuffisance cardiaque; NYHA, New York Heart Association. * Consulter les monographies des produits pour connaître la liste complète des indications, contre-indications, mises en garde, précautions, effets indésirables et interactions médicamenteuses. Contre-indication.

15 VASODILATATEURS Vasodilatateurs Dénominations communes Hydralazine, dinitrate d isosorbide (dérivé nitré à action prolongée) Mode d action L hydralazine dilate les artères, abaisse la pression artérielle et, par conséquent, la pression contre laquelle le cœur doit travailler (post-charge). Le dinitrate d isosorbide dilate principalement les veines, ce qui diminue le retour veineux (précharge), réduit la congestion ventriculaire gauche et abaisse la pression artérielle. Usages* L hydralazine, en association avec le dinitrate d isosorbide, peut servir de traitement d appoint (s ajouter au traitement standard), chez les patients d origine africaine souffrant d IC s accompagnant de dysfonction systolique 6. Par ailleurs, l association hydralazine/dinitrate d isosorbide peut être utilisée chez les patients qui ne tolèrent pas les autres médicaments recommandés (p. ex., IECA, BRA ou bêta-bloquants) 6. Avantages cliniques Les essais cliniques ont montré que l association d hydralazine et de dinitrate d isosorbide améliorait l état des patients atteints d IC avec dysfonction systolique et leur survie plus que le placebo (V-HeFT I) 24. Cependant, les IECA se sont avérés bien plus efficaces que l association hydralazine/ dinitrate d isosorbide sur le plan de la réduction de la mortalité (V-HeFT II) 32. Mises en garde* Hydralazine: lupus érythémateux disséminé (LED), tachycardie grave, insuffisance cardiaque à débit élevé. Effets indésirables* Hydralazine : hypotension posturale, tachycardie, palpitations, bouffées vasomotrices, nausées passagères, céphalées, LED, dysfonction érectile; monothérapie rarement recommandée, en raison du risque de tachycardie réflexe. Dérivés nitrés : bouffées vasomotrices, céphalées, hypotension posturale, tolérance/tachyphylaxie.

16 VASODILATATEURS Considérations concernant la posologie Les lignes directrices actuelles sur le traitement de l insuffisance cardiaque recommandent l administration des agents et des doses ayant fait l objet d évaluations dans des essais cliniques. Il faut adapter la posologie de façon à administrer la dose cible la plus basse ou la dose la plus élevée tolérée. Agents recommandés Dose initiale Dose cible Hydralazine 37,5 mg, 3 f.p.j. 75 mg, 3 f.p.j. Dinitrate d isosorbide 20 mg, 3 f.p.j. 40 mg, 3 f.p.j. Paramètres à surveiller Effets indésirables : sensation de tête légère, étourdissements, hypotension orthostatique, tolérance Tests : mesure de la pression artérielle Observance du traitement IECA, inhibiteur de l enzyme de conversion de l angiotensine; BRA, bloqueur des récepteurs de l angiotensine; IC, insuffisance cardiaque; V-HeFT, Vasodilator Heart Failure Trial. * Consulter les monographies des produits pour connaître la liste complète des indications, contre-indications, mises en garde, précautions, effets indésirables et interactions médicamenteuses. Contre-indication. L association hydralazine/dinitrate d isosorbide est, en général, mal tolérée; au cours des essais cliniques, le taux d abandons dus aux effets secondaires a été élevé. Habituellement, la tolérance aux céphalées s installe après plusieurs semaines de traitement. Entre-temps, pour soulager les maux de tête, on peut prendre un analgésique léger, comme l acétaminophène. Si le patient continue d avoir mal à la tête, il faut envisager d arrêter l administration du vasodilatateur 3. Lorsqu on administre l hydralazine en association avec un dérivé nitré, il n est pas nécessaire d arrêter la prise de ce dernier pendant un laps de temps donné 24.

TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE

TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE PRISE EN CHARGE SYSTÉMATISÉE DES PERSONNES ATTEINTES D HYPERTENSION ARTÉRIELLE SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE 48 TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE La prochaine section

Plus en détail

Item 176 : Prescription et surveillance des diurétiques

Item 176 : Prescription et surveillance des diurétiques Item 176 : Prescription et surveillance des diurétiques Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières ENC :...2 SPECIFIQUE :...2

Plus en détail

MEDICAMENTS UTILISES CONTRE LE SYNDROME DE BARTH

MEDICAMENTS UTILISES CONTRE LE SYNDROME DE BARTH MEDICAMENTS UTILISES CONTRE LE SYNDROME DE BARTH Il n existe actuellement aucun traitement définitif spécifique au Syndrome de Barth. Chaque manifestation clinique doit être traitée individuellement, tout

Plus en détail

SYSTEME RENINE-ANGIOTENSINE (SRA) ET ANTAGONISTES DU SRA

SYSTEME RENINE-ANGIOTENSINE (SRA) ET ANTAGONISTES DU SRA SYSTEME RENINE-ANGIOTENSINE (SRA) ET ANTAGONISTES DU SRA 1. SYSTEME RENINE-ANGIOTENSINE (SRA) : RAPPEL PHYSIOLOGIQUE. Le système rénine-angiotensine (Figure 1), au même titre que le système sympathique,

Plus en détail

Les diurétiques Dr. Djeghri

Les diurétiques Dr. Djeghri Les diurétiques Dr. Djeghri Physiopathologie de l HTA essentielle : La pression artérielle moyenne est égale au produit du débit cardiaque par les résistances artérielles systémiques. Le débit cardiaque

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE. École de sages-femmes L2 Dr Etienne SAVIN CHU Lariboisière 01 43 89 14 66

INSUFFISANCE CARDIAQUE. École de sages-femmes L2 Dr Etienne SAVIN CHU Lariboisière 01 43 89 14 66 INSUFFISANCE CARDIAQUE École de sages-femmes L2 Dr Etienne SAVIN CHU Lariboisière 01 43 89 14 66 I. DÉFINITION L'insuffisance cardiaque (IC) est l incapacité du coeur à assurer, dans les conditions normales,

Plus en détail

Dossier d information sur les bêtabloquants

Dossier d information sur les bêtabloquants Dossier d information sur les bêtabloquants Septembre 2014 I. Rappel sur les récepteurs bêta-adrénergiques Il y a actuellement 3 sortes de récepteurs bêta-adrénergiques connus: - Les récepteurs 1 qui sont

Plus en détail

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013 10 défis pour le médecin de famille Divulgation de conflits d intérêt potentiel Modérateur / conférencier / comité aviseur

Plus en détail

Introduction. l insuffisance cardiaque est une des causes les plus communes de mortalité et d incapacité. Taux de mortalité approche 50% à 5 ans

Introduction. l insuffisance cardiaque est une des causes les plus communes de mortalité et d incapacité. Taux de mortalité approche 50% à 5 ans Introduction l insuffisance cardiaque est une des causes les plus communes de mortalité et d incapacité. Taux de mortalité approche 50% à 5 ans Problème majeur de santé publique 2 I/ Définition de l insuffisance

Plus en détail

Traitement de l insuffisance cardiaque

Traitement de l insuffisance cardiaque Faculté de médecine Paris Descartes Traitement de l insuffisance l cardiaque Michel DESNOS Pôle cardiovasculaire Hôpital E.G. Pompidou DCEM 4 - mardi 26 octobre 2010 17 h 18 h 1 Traitements de l insuffisance

Plus en détail

DIURETIQUES : PRINCIPES et REGLES D UTILISATION

DIURETIQUES : PRINCIPES et REGLES D UTILISATION DIURETIQUES : PRINCIPES et REGLES D UTILISATION - 1 - Les diurétiques représentent une des classes de médicaments les plus prescrites. Leurs indications principales concernent l hypertension artérielle

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. 22 juillet 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. 22 juillet 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COVERAM 5 mg / 5 mg, comprimé B/30, (CIP : 385 802-5) B/90, (CIP : 385 806-0) B/100, (CIP : 572 845-6) COVERAM 5 mg / 10 mg, comprimé B/30, (CIP : 385 814-3) B/90, (CIP :

Plus en détail

antihypertenseurs Dr Djellouli.S Maitre assistant en pharmacologie

antihypertenseurs Dr Djellouli.S Maitre assistant en pharmacologie Université Saad Dahleb de Blida Département de pharmacie Cours de pharmacologie de 4ème année 2012-2013 antihypertenseurs Dr Djellouli.S Maitre assistant en pharmacologie 1 Définition / Généralités HTA

Plus en détail

26/06/06C:\Documents and Settings\2208\Mes documents\cours de pharmacie\ifsibetabloquants.doc BETA BLOQUANTS

26/06/06C:\Documents and Settings\2208\Mes documents\cours de pharmacie\ifsibetabloquants.doc BETA BLOQUANTS BETA BLOQUANTS La classe des Béta-bloquants regroupe des médicaments très utilisés en cardiologie ainsi que dans des pathologies diverses. Pour l infirmier l essentiel des connaissances doit porter sur

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE PRISE EN CHARGE SYSTÉMATISÉE DES PERSONNES ATTEINTES D HYPERTENSION ARTÉRIELLE SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE 23 ÉVALUATION DE

Plus en détail

La Codéine? Parlons-en INFORMER

La Codéine? Parlons-en INFORMER La Codéine? Parlons-en INFORMER Qu est-ce que la codéine? La Codéine, ou méthylmorphine, est l'un des alcaloïdes contenus dans le pavot (papaverum somniferum). La codéine est un antalgique puissant (de

Plus en détail

Les Inotropes. Daniela Laux Service de Cardiologie pédiatrique M3C-Necker

Les Inotropes. Daniela Laux Service de Cardiologie pédiatrique M3C-Necker Les Inotropes Daniela Laux Service de Cardiologie pédiatrique M3C-Necker Inotropes un des piliers du traitement de l insuffisance cardiaque Quand mettre un patient avec CMD sous inotropes? Bonne perfusion

Plus en détail

17/09/2013. Thérapeutiques cardiovasculaires

17/09/2013. Thérapeutiques cardiovasculaires Thérapeutiques cardiovasculaires Joël BELMIN Gériatre Hôpital Charles Foix et Université Paris 6 Ivry sur Seine Diurétiques Vasodilatateurs Digitaliques Antiarythmiques (Antithrombotiques) (hypolipémiants

Plus en détail

MENTIONS LEGALES COMMUNES COMPLETES AXELER 20 mg/5 mg, 40 mg/5 mg, 40 mg/10 mg

MENTIONS LEGALES COMMUNES COMPLETES AXELER 20 mg/5 mg, 40 mg/5 mg, 40 mg/10 mg MENTIONS LEGALES COMMUNES COMPLETES AXELER 20 mg/5 mg, 40 mg/5 mg, 40 mg/10 mg DENOMINATION DU MEDICAMENT AXELER 20 mg/5 mg, comprimé pelliculé AXELER 40 mg/5 mg, comprimé pelliculé AXELER 40 mg/10 mg,

Plus en détail

Le traitement de l'insuffisance cardiaque chez le chien

Le traitement de l'insuffisance cardiaque chez le chien Folia veterinaria Le traitement de l'insuffisance cardiaque chez le chien Les principaux traitements à instaurer chez le chien insuffisant cardiaque sont passés en revue en insistant sur les critères de

Plus en détail

HYPERTENSION ARTERIELLE ET GROSSESSE MC AUMONT. 1) L HTA représente la première cause de morbidité et de mortalité périnatales.

HYPERTENSION ARTERIELLE ET GROSSESSE MC AUMONT. 1) L HTA représente la première cause de morbidité et de mortalité périnatales. HYPERTENSION ARTERIELLE ET GROSSESSE MC AUMONT POINTS IMPORTANTS. 1) L HTA représente la première cause de morbidité et de mortalité périnatales. 2) Physiologiquement, la pression artérielle baisse au

Plus en détail

TRAITEMENT DE L INSUFFISANCE CARDIAQUE

TRAITEMENT DE L INSUFFISANCE CARDIAQUE Faculté de médecine de Constantine Département de Pharmacie Cours de Pharmacie clinique 2017-2018 TRAITEMENT DE L INSUFFISANCE CARDIAQUE Dr Brik-Boughellout. N 1 Introduction l insuffisance cardiaque est

Plus en détail

Pharmacologie cardiovasculaire: 5. β-bloquants

Pharmacologie cardiovasculaire: 5. β-bloquants Pharmacologie cardiovasculaire: 5. β-bloquants Paul M. Tulkens, Dr Med. Lic. Sc. Biomed., Agr. Ens. Sup. Faculté de pharmacie et sciences biomédicales Faculté de médecine et de médecine dentaire Université

Plus en détail

Thérapeutiques cardiovasculaires

Thérapeutiques cardiovasculaires Maniements des médicaments cardiovasculaires en gériatrie Joël BELMIN Capacité de Gérontologie 2010 Diurétiques Thérapeutiques cardiovasculaires Vasodilatateurs Béta-bloquants Digitaliques Antiarythmiques

Plus en détail

Les médicaments chez la femme enceinte

Les médicaments chez la femme enceinte Les médicaments chez la femme enceinte Médicaments Abciximab Acénocoumarol Acide acétylsalicylique (à faibles doses) Classification (Vaughan- Williams pour les AA) Anticorps monoclonal à effets antithrombotique

Plus en détail

TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE

TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE PRISE EN CHARGE SYSTÉMATISÉE DES PERSONNES ATTEINTES D HYPERTENSION ARTÉRIELLE SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE 46 TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE La prochaine section

Plus en détail

NSUFFISANCE CARDIAQUE

NSUFFISANCE CARDIAQUE I NSUFFISANCE CARDIAQUE L insuffisance cardiaque est un syndrome clinique qui se caractérise par un débit cardiaque diminué et(ou) une surcharge volumique associée à une dysfonction cardiaque. L insuffisance

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L'INSUFFISANCE CARDIAQUE. Alain Juillard. C.M. de Bligny

PRISE EN CHARGE DE L'INSUFFISANCE CARDIAQUE. Alain Juillard. C.M. de Bligny PRISE EN CHARGE DE L'INSUFFISANCE CARDIAQUE Alain Juillard. C.M. de Bligny ong-term survival in pts hospitalized with CHF: lation to preserved and reduced LV systolic function ustafsson F et al, for the

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 7 janvier 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 7 janvier 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 7 janvier 2009 ZANEXTRA 20 mg/10 mg, comprimés pelliculés B/30, code CIP : 385 967.4 B/90, code CIP : 387 392.9 Laboratoires BOUCHARA RECORDATI Enalapril/Lercanidipine

Plus en détail

Inhibiteurs de l enzyme de conversion (IEC), Antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II (ARA-II), Diurétiques

Inhibiteurs de l enzyme de conversion (IEC), Antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II (ARA-II), Diurétiques Inhibiteurs de l enzyme de conversion (IEC), Antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II (ARA-II), Diurétiques Pr T. SIMON Service de Pharmacologie UPMC-Site Saint Antoine tabassome.simon@sat.aphp.fr

Plus en détail

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique Sommaire 1. Sémiologie... 1 Auscultation cardiaque... 1 Foyers d auscultation cardiaque... 1 Bruits du cœur... 1 Souffles fonctionnels... 2 Souffles organiques... 2 Souffle cardiaque chez l enfant... 3

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT Forzaten 20mg/5mg, comprimés pelliculés Forzaten 40mg/5mg, comprimés pelliculés Forzaten 40mg/10mg, comprimés pelliculés 2. COMPOSITION

Plus en détail

Hypertension artérielle (item 130)

Hypertension artérielle (item 130) Cardiologie 17 Référence Hypertension artérielle (item 130) Recommandations de la Société Européenne d Hypertension Artérielle et de la Société Européenne de Cardiologie (2007). Contexte La morbi-mortalité

Plus en détail

Recommandations canadiennes pour le traitement de l hypertension artérielle. Du nouveau et des rappels importants

Recommandations canadiennes pour le traitement de l hypertension artérielle. Du nouveau et des rappels importants 2011 Recommandations canadiennes pour le traitement de l hypertension artérielle Du nouveau et des rappels importants Du nouveau et des rappels importants Est-ce que vous et vos patients avez accès aux

Plus en détail

DÉFINITION, DIAGNOSTIC ET MÉTHODES DE MESURE

DÉFINITION, DIAGNOSTIC ET MÉTHODES DE MESURE PRISE EN CHARGE SYSTÉMATISÉE DES PERSONNES ATTEINTES D HYPERTENSION ARTÉRIELLE SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE 15 DÉFINITION, ET MÉTHODES DE MESURE DÉFINITION - Quand parle-t-on d hypertension

Plus en détail

LES MÉDICAMENTS CHEZ LES PATIENTS HYPERTENDUS

LES MÉDICAMENTS CHEZ LES PATIENTS HYPERTENDUS 1 LES MÉDICAMENTS CHEZ LES PATIENTS HYPERTENDUS Objectif 1 : Définir l hypertension a) Revue de la physiopathologie Pression artérielle Pression artérielle= Débit cardiaque x Résistance périphérique Fréquence

Plus en détail

DIURETIQUES. Cette classe de médicament est relativement simple à condition de bien savoir classer les quelques médicaments utilisés à ce jour.

DIURETIQUES. Cette classe de médicament est relativement simple à condition de bien savoir classer les quelques médicaments utilisés à ce jour. DIURETIQUES Les diurétiques sont des médicaments qui agissent en augmentant la diurèse, c'està-dire l élimination d eau par voie urinaire. Ils constituent le traitement majeur des oedèmes, notamment ceux

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

Thérapeutique en cardiologie

Thérapeutique en cardiologie I. Bétabloquants Antagonistes des catécholamines Thérapeutique en cardiologie Effets : - diminution de la fréquence cardiaque - contractilité cardiaque - conductibilité - vasoconstriction des vaisseaux

Plus en détail

1. Recommandations de l AFSSAPS

1. Recommandations de l AFSSAPS E08-1 E08 Hypolipémiants Depuis une dizaine d années de nombreux résultats se sont accumulés pour prouver l intérêt de l abaissement du LDL-cholestérol en prévention primaire et secondaire des évènements

Plus en détail

Avis 2 avril 2014. Laboratoire SERVIER. Périndopril arginine / indapamide. C09BA04 (inhibiteur de l enzyme de conversion et diurétique)

Avis 2 avril 2014. Laboratoire SERVIER. Périndopril arginine / indapamide. C09BA04 (inhibiteur de l enzyme de conversion et diurétique) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 2 avril 2014 PRETERAX 2,5 mg / 0,625 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 (CIP : 34009 378 232 2 7) Boîte de 90 (CIP : 34009 378 234 5 6) BIPRETERAX 5 mg / 1,25 mg, comprimé

Plus en détail

Ralentir le cœur La fréquence cardiaque comme cible thérapeutique. Daniela Dobre, MD, PhD CIC Inserm Nancy

Ralentir le cœur La fréquence cardiaque comme cible thérapeutique. Daniela Dobre, MD, PhD CIC Inserm Nancy Ralentir le cœur La fréquence cardiaque comme cible thérapeutique Daniela Dobre, MD, PhD CIC Inserm Nancy Fréquence cardiaque (FC) Facteur pronostique (marqueur de risque) Pathophysiologie Cible thérapeutique

Plus en détail

Traitement Médical de l HyperTension Artérielle

Traitement Médical de l HyperTension Artérielle Traitement Médical de l HyperTension Artérielle Vincent LAFAY Sce Cardiologie / Hôpital Nord Sce Médecine du Sport / Hôpital Salvator MARSEILLE Le paradoxe du TRT de l HTA Pourquoi traiter? Maladie asymptomatique

Plus en détail

SERINGUE AUTO-POUSSEUSE DE DOPAMINE

SERINGUE AUTO-POUSSEUSE DE DOPAMINE SERINGUE AUTO-POUSSEUSE DE DOPAMINE Muret Elise Ranson Charlotte Lambinet Denis Jung Emmanuelle Gangloff Sébastien DEFINITIONS LA SERINGUE AUTO-POUSSEUSE est un appareil électrique permettant d administrer

Plus en détail

Item 284 : Troubles de la conduction intracardiaque (Evaluations)

Item 284 : Troubles de la conduction intracardiaque (Evaluations) Item 284 : Troubles de la conduction intracardiaque (Evaluations) Date de création du document 2011-2012 CAS CLINIQUE Scénario : Monsieur Julien C. 74 ans est admis pour «difficultés respiratoires». Les

Plus en détail

Recommandations 2007 du PECH :

Recommandations 2007 du PECH : Recommandations 2007 du PECH : Mise à jour annuelle Programme éducatif canadien sur l hypertension (PECH) marque la huitième année consé- de mise à jour des 2007cutive recommandations pour la prise en

Plus en détail

MISES EN GARDE ET PRECAUTIONS PARTICULIERES D'EMPLOI

MISES EN GARDE ET PRECAUTIONS PARTICULIERES D'EMPLOI 1 MISES EN ARDE ET PRECAUTIONS PARTICULIERES D'EMPLOI Mises en garde Ce médicament est TERATOENE. Une contraception efficace est obligatoire chez les femmes en âge de procréer. Ce médicament est soumis

Plus en détail

Formation à distance assistée par ordinateur dans l insuffisance cardiaque. (dispositif de renforcement éducatif FADO-IC)

Formation à distance assistée par ordinateur dans l insuffisance cardiaque. (dispositif de renforcement éducatif FADO-IC) Formation à distance assistée par ordinateur dans l insuffisance cardiaque (dispositif de renforcement éducatif FADO-IC) dans le cadre du projet CNAMTS PRADO DOCUMENT DE FORMATION : Insuffisance cardiaque

Plus en détail

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE TRAITEMENT DE L INSUFFISANCE CARDIAQUE

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE TRAITEMENT DE L INSUFFISANCE CARDIAQUE ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE TRAITEMENT DE L INSUFFISANCE CARDIAQUE Recommandations Européennes (ESC SFC) Diurétiques IEC : consensus ; SAVE B- : Cibis II ; Copernicus ARA II : Elite II Val Heft Eplerenone

Plus en détail

VASOCEDINE PSEUDOEPHEDRINE 60 mg, comprimés pelliculés pseudoéphédrine chlorhydrate

VASOCEDINE PSEUDOEPHEDRINE 60 mg, comprimés pelliculés pseudoéphédrine chlorhydrate VASOCEDINE PSEUDOEPHEDRINE 60 mg, comprimés pelliculés pseudoéphédrine chlorhydrate Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. - Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin

Plus en détail

Pathologies et médicaments cardiovasculaires

Pathologies et médicaments cardiovasculaires Pathologies et médicaments cardiovasculaires 2 12 2015 F. Carré Hôpital Pontchaillou - Université Rennes 1-INSERM U 1099 Activité physique et espérance de vie chez le cardiaque Cohorte de Framingham 5209

Plus en détail

LE GLAUCOME PRIMITIF DU SUJET AGE. Laurent CHIRPAZ Capacité Gériatrie Dijon février 2005

LE GLAUCOME PRIMITIF DU SUJET AGE. Laurent CHIRPAZ Capacité Gériatrie Dijon février 2005 LE GLAUCOME PRIMITIF DU SUJET AGE Laurent CHIRPAZ Capacité Gériatrie Dijon février 2005 LE GLAUCOME PRIMITIF A ANGLE OUVERT RAPPEL : conceptions actuelles du GPAO Neuropathie optique évolutive associant

Plus en détail

L insuffisance cardiaque chronique

L insuffisance cardiaque chronique Primary 2003;3:835 839 L insuffisance cardiaque chronique J. Sztajzel, H. Stalder Introduction Définition L insuffisance cardiaque (IC) est un syndrome clinique qui résulte de l incapacité de la pompe

Plus en détail

Médicaments de l insuffisance coronaire. Médicaments anti-angineux Médicaments anti-ischémiques

Médicaments de l insuffisance coronaire. Médicaments anti-angineux Médicaments anti-ischémiques Médicaments de l insuffisance coronaire Médicaments anti-angineux Médicaments anti-ischémiques Mécanismes physiopath apports O 2 sténose athéromateuse=angor d effort Spasme = angor de repos Normalement,

Plus en détail

Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes

Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes Annexe A Algorithme pour le traitement à l oseltamivir et au zanamivir de la grippe peu sévère ou sans complications chez les adultes Adultes atteints de grippe légère ou sans complications Aucun facteur

Plus en détail

Annexe III. Modifications apportees aux rubriques concernees de l information produit

Annexe III. Modifications apportees aux rubriques concernees de l information produit Annexe III Modifications apportees aux rubriques concernees de l information produit Remarque : Ces modifications des rubriques concernées du Résumé des caractéristiques du produit et de la notice sont

Plus en détail

Equilibre sodique et régulation du volume du liquide extracellulaire

Equilibre sodique et régulation du volume du liquide extracellulaire UE MPSfO - Équilibre hydrique, électrolytique et acido-basique du milieu intérieur Chapitre 2 : Equilibre sodique et régulation du volume du liquide extracellulaire Professeur Diane GODIN-RIBUOT Année

Plus en détail

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Points essentiels phase aiguë d IDM : deux priorités (1) éviter la mort subite

Plus en détail

MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT. 3) Interrogatoire minutieux du patient et des témoins.

MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT. 3) Interrogatoire minutieux du patient et des témoins. MALAISE, PERTE DE CONNAISSANCE DE L ADULTE MC AUMONT POINTS IMPORTANTS : 1) Définition d une syncope et d une lipothymie. 2) Différencier une syncope ou une lipothymie d un vertige, d une hypoglycémie,

Plus en détail

COZAAR MONOGRAPHIE DE PRODUIT. comprimés de losartan potassique. 25 mg, 50 mg et 100 mg. Antagoniste des récepteurs de l angiotensine II

COZAAR MONOGRAPHIE DE PRODUIT. comprimés de losartan potassique. 25 mg, 50 mg et 100 mg. Antagoniste des récepteurs de l angiotensine II MONOGRAPHIE DE PRODUIT COZAAR comprimés de losartan potassique 25 mg, 50 mg et 100 mg Antagoniste des récepteurs de l angiotensine II Merck Canada Inc. 16750, route Transcanadienne Kirkland, Québec H9H

Plus en détail

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours Grossesse et HTA J Potin Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours HTA et grossesse Pathologie fréquente : 2 à 5 % des grossesses (2 à 3 % des multipares, 4 à 8 % des primipares)

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Dossier Médical de Base

Dossier Médical de Base Dossier Médical de Base (Tous Ages Tous Niveaux) Joueur : Nom :....Prénom :. Date de naissance : (Jour-Mois-Année). Club :... Poste : Caractéristiques : - Gardien de but - Défenseur - Milieu - Attaquant

Plus en détail

1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT

1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT Valsartan Mylan 40mg Comprimés Pelliculés Valsartan Mylan 80mg Comprimés Pelliculés Valsartan Mylan 160mg Comprimés Pelliculés Valsartan Mylan 320mg Comprimés Pelliculés 2.

Plus en détail

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE TRANSPARENCE 9 mai 2001 METALYSE 10 000 unités, poudre et solvant pour solution injectable Flacon

Plus en détail

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone -

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone - L'épreuve d'effort Date de création du document : 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Modalités de réalisation... 1 2 Indications...2 3 Contre-indications...3 4 Interprétation... 4 PRÉ-REQUIS

Plus en détail

Fibrillation Auriculaire: Stratégies de Contrôle du Rythme

Fibrillation Auriculaire: Stratégies de Contrôle du Rythme Fibrillation Auriculaire: Stratégies de Contrôle du Rythme Olshansky, Brian Sbaity, Salam Résumé La stratétgie de traitement à long terme la plus sûre pour les patients âgés souffrant de fibrillation auriculaire

Plus en détail

Hypertension artérielle chez l insuffisant rénal

Hypertension artérielle chez l insuffisant rénal Hypertension artérielle chez l insuffisant rénal Dr F. Debelle Service de Néphrologie - Dialyse Clinique Louis Caty Baudour Baudour 15 mars 2012 HTA et maladie rénale chronique Présent dans 80 à 85% des

Plus en détail

Notice : information du patient. Nicardipine

Notice : information du patient. Nicardipine Notice-Etiquetage Approuvé par les Autorités de Santé de : France Date d approbation Notice Etiquetage 10.01.2014 Date d approbation RCP 10.01.2014 Procédure d autorisation : Nationale Notice : information

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

Le compagnon en insuffisance cardiaque de la SCC : faire le lien entre les lignes directrices et votre pratique

Le compagnon en insuffisance cardiaque de la SCC : faire le lien entre les lignes directrices et votre pratique Le compagnon en insuffisance cardiaque de la SCC : faire le lien entre les lignes directrices et votre pratique Vous cherchez des réponses pratiques pour connaître les meilleures approches en soins de

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 3 avril 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 3 avril 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 3 avril 2002 ALDACTONE 25mg, comprimé pelliculé sécable Boîte de 30 Laboratoires PHARMACIA spironolactone Liste II 65% - Coll. Date

Plus en détail

Algorithme d utilisation des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

Algorithme d utilisation des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) Algorithme d utilisation des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) Édition Conseil du médicament www.cdm.gouv.qc.ca Coordination Anne Fortin, pharmacienne Élaboration Conseil du médicament Fédération

Plus en détail

MONOGRAPHIE. Pr TARKA. Comprimés à libération prolongée de trandolapril/chlorhydrate de vérapamil 2 mg/240 mg et 4 mg/240 mg.

MONOGRAPHIE. Pr TARKA. Comprimés à libération prolongée de trandolapril/chlorhydrate de vérapamil 2 mg/240 mg et 4 mg/240 mg. MONOGRAPHIE Pr TARKA Comprimés à libération prolongée de trandolapril/chlorhydrate de vérapamil 2 mg/240 mg et 4 mg/240 mg Antihypertenseur Date de préparation : Le 7 janvier 2015 Date de la dernière révision

Plus en détail

Comment les composantes de SerEN contribuent aux effets thérapeutiques?

Comment les composantes de SerEN contribuent aux effets thérapeutiques? SerEN Qu est ce que SerEN? SerEN est un produit qui a été spécialement créé pour offrir un moyen sûr et efficace afin de profiter d un bien-être intellectuel pour les personnes qui vivent des situations

Plus en détail

Posologie La posologie doit être adaptée au profil du patient (voir rubrique 4.4) et à sa réponse tensionnelle.

Posologie La posologie doit être adaptée au profil du patient (voir rubrique 4.4) et à sa réponse tensionnelle. 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT COVERSYL 2,5 mg, comprimé pelliculé COVERSYL 5 mg, comprimé pelliculé sécable COVERSYL 10 mg, comprimé pelliculé 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE COVERSYL 2,5 mg,

Plus en détail

Insuffisance Cardiaque

Insuffisance Cardiaque Insuffisance Cardiaque Le Dr William Vosik Janvier, 2012 Questions pour les cliniciens un poseur Est-CE l'insuffisance Cardiaque? Quelle is the sous-jacente la cause? Quels sont les Processus pathologiques

Plus en détail

Médicaments de la Migraine Pr G.GERAUD

Médicaments de la Migraine Pr G.GERAUD 21 ème Forum de Rangueil Jeudi 15 octobre 2009 Médicaments de la Migraine Pr G.GERAUD L étude des comportements thérapeutiques des patients migraineux montre une surconsommation d antalgiques non-spécifiques,

Plus en détail

Potentiel d action cardiaque

Potentiel d action cardiaque Potentiel d action cardiaque.2.4.6 sec Potentiel rapide - oreillette - faisceau de His -ventricule Potentiel lent - noeud sinusal - noeud a-v I Na I Ca-L I Ca-L I to I K1 I K I K1 I K If I Ca-T Arythmies:

Plus en détail

Diagnostic et traitement de l insuffisance cardiaque. R Habbal

Diagnostic et traitement de l insuffisance cardiaque. R Habbal Diagnostic et traitement de l insuffisance cardiaque R Habbal Les mécanismes adaptatifs (1) Qc = VES X FC Rétention hydro sodée Dilatation VG Vasoconstriction charge tachycardie Conséquences hémodynamiques

Plus en détail

Dr S Joron, Pharmacien hospitalier, CH Calais 4 ème séminaire Franco-Ivoirien sur l HTA 2 èmes Journées de L hypertension artérielle à Bouaké, du 24

Dr S Joron, Pharmacien hospitalier, CH Calais 4 ème séminaire Franco-Ivoirien sur l HTA 2 èmes Journées de L hypertension artérielle à Bouaké, du 24 Dr S Joron, Pharmacien hospitalier, CH Calais 4 ème séminaire Franco-Ivoirien sur l HTA 2 èmes Journées de L hypertension artérielle à Bouaké, du 24 au 26 Novembre 2016 L hypertension artérielle est un

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

DEMANDEZ À VOTRE MÉDECIN COMMENT UNE NOUVELLE TECHNOLOGIE POUR LE TRAITEMENT DU GLAUCOME POURRAIS CHANGER VOTRE VIE. Commercialisé au Canada par

DEMANDEZ À VOTRE MÉDECIN COMMENT UNE NOUVELLE TECHNOLOGIE POUR LE TRAITEMENT DU GLAUCOME POURRAIS CHANGER VOTRE VIE. Commercialisé au Canada par DEMANDEZ À VOTRE MÉDECIN COMMENT UNE NOUVELLE TECHNOLOGIE POUR LE TRAITEMENT DU GLAUCOME POURRAIS CHANGER VOTRE VIE Commercialisé au Canada par LA TECHNOLOGIE La technologie a toujours joué un rôle important

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT

MONOGRAPHIE DE PRODUIT MONOGRAPHIE DE PRODUIT Pr ÉNALAPRILAT POUR INJECTION, USP Solution pour injection, 1,25 mg/ml Inhibiteur de l enzyme de conversion de l angiotensine SteriMax Inc. 1-2735 Matheson Blvd E Mississauga (Ontario)

Plus en détail

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Séquence maladie: insuffisance cardiaque Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Janvier 2012 Finalité de l atelier: Présentation de la séance Cette séance a pour buts de vous permettre

Plus en détail

Quelle prise en charge et quelle éducation du patient au quotidien?

Quelle prise en charge et quelle éducation du patient au quotidien? Quelle prise en charge et quelle éducation du patient au quotidien? 1 Qu est-ce que l insuffisance cardiaque? p. 7 2 En quoi l insuffisance cardiaque est-elle un problème grave? p. 8 1 Une prévalence croissante

Plus en détail

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR VASOTEC comprimés d énalapril Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie de la monographie publiée à la suite de l approbation de la

Plus en détail

Diagnostic et traitement de l insuffisance cardiaque. R Habbal

Diagnostic et traitement de l insuffisance cardiaque. R Habbal Diagnostic et traitement de l insuffisance cardiaque R Habbal Conséquences hémodynamiques Tableaux Multiples Conséquences hémodynamiques Signes fonctionnels Dyspnée, Douleurs thoraciques, palpitations,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 02 novembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 02 novembre 2005 COMMIION DE LA TRANPARENCE Avis 02 novembre 2005 ATACAND 4 mg, comprimé sécable B/28 ; B/98 ATACAND 8 mg, comprimé sécable B/28 ; B/98 ATACAND 16 mg, comprimé sécable B/28 ; B/98 ATACAND 32 mg, comprimé

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Traitement d urgence lors d une réaction anaphylactique secondaire à l administration d une substance par voie parentérale. NUMÉRO : 1.14 DATE : Novembre 2005 RÉVISÉE

Plus en détail

La Transition de l hôpital à la maison Prise en charge à Montréal (Le Rôle des Programmes Ambulatoires d IC)

La Transition de l hôpital à la maison Prise en charge à Montréal (Le Rôle des Programmes Ambulatoires d IC) La Transition de l hôpital à la maison Prise en charge à Montréal (Le Rôle des Programmes Ambulatoires d IC) Anique Ducharme MD, MSc, Directrice de la Clinique d Insuffisance Cardiaque Institute de Cardiologie

Plus en détail

NOTES : Une publication de La Fondation canadienne du rein

NOTES : Une publication de La Fondation canadienne du rein 76 77 78 79 80 NOM GÉNÉRIQUE MARQUES COURANTES TYPE/FONCTION DU MÉDICAMENT ACÉBUTOLOL Sectral MD Bêta-bloquant/antihypertenseur ACÉTAMINOPHÈNE Tylenol MD Analgésique/traitement contre la fièvre ou la douleur

Plus en détail

Sotalol Sandoz 80 mg comprimés Sotaloli hydrochloridum

Sotalol Sandoz 80 mg comprimés Sotaloli hydrochloridum Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant de prendre / utiliser ce médicament. Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire Si vous avez d autres questions, si vous

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DE L ESH-ESC 2003 POUR LA PRISE EN CHARGE DE L HYPERTENSION ARTÉRIELLE EN MÉDECINE GÉNÉRALE*

RECOMMANDATIONS DE L ESH-ESC 2003 POUR LA PRISE EN CHARGE DE L HYPERTENSION ARTÉRIELLE EN MÉDECINE GÉNÉRALE* RECOMMANDATIONS DE L ESH-ESC 2003 POUR LA PRISE EN CHARGE DE L HYPERTENSION ARTÉRIELLE EN MÉDECINE GÉNÉRALE* A. PERSU (1), J.M. KRZESINSKI (2), P. VAN DE BORNE (3)** RÉSUMÉ : Les modalités du traitement

Plus en détail

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin Pour mieux connaître l état de votre cœur, votre médecin vous a demandé de passer une scintigraphie myocardique au Persantin. Cette fiche explique

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE CHRONIQUE

INSUFFISANCE CARDIAQUE CHRONIQUE Département de médecine communautaire de premier recours et des urgence Service de médecine de premier recours INSUFFISANCE CARDIAQUE CHRONIQUE SOMMAIRE 1. INTRODUCTION 2. APPROCHE CLINIQUE 3. STRATEGIE

Plus en détail

HYPERTENSION ARTÉRIELLE. École de sages-femmes - 2 ère année Dr Etienne SAVIN CHU Lariboisière 01 43 89 14 66

HYPERTENSION ARTÉRIELLE. École de sages-femmes - 2 ère année Dr Etienne SAVIN CHU Lariboisière 01 43 89 14 66 HYPERTENSION ARTÉRIELLE École de sages-femmes - 2 ère année Dr Etienne SAVIN CHU Lariboisière 01 43 89 14 66 I. PRESSION ARTERIELLE (PA) : RAPPELS 1. Définition La pression artérielle est la pression de

Plus en détail

Partie D : Régulation de la pression artérielle systémique.

Partie D : Régulation de la pression artérielle systémique. Partie D : Régulation de la pression artérielle systémique. La principale variable cardiovasculaire régulée est la pression artérielle moyenne (PAM), dans la circulation systémique. Cette pression est

Plus en détail