LES NOMBRES RELATIFS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES NOMBRES RELATIFS"

Transcription

1 LES NOMBRES RELATIFS OPÉRATIONS SUR LES NOMBRES RELATIFS : ADDITION ET SOUSTRACTION Tous droits réservés au réseau AGRIMÉDIA Dossier n 2 Juin 2005 Conçu et réalisé par : Marie-Christine LIEFOOGHE Bruno VANBAELINGHEM Annie VANDERSTRAELE

2 C.D.R. AGRIMEDIA LES NOMBRES RELATIFS Addition et soustraction Apprentissage Objectif : - Savoir effectuer des additions et des soustractions sur les nombres relatifs. Contenu : - Addition de nombres relatifs : - nombres de même signe, - nombres de signes contraires, - exercices de synthèse, - problèmes. - Soustraction de nombres relatifs : - notion de nombres opposés, - soustraction de nombres relatifs, - problèmes. - Addition de plusieurs nombres relatifs. LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 1

3 ADDITION DE NOMBRES RELATIFS Chapitre 1 I - ADDITION DE NOMBRES RELATIFS DE MÊME SIGNE Approche Durant quatre jours, le mouvement des recettes et des dépenses d'une coopérative scolaire s'établit ainsi : Jours Recettes en Dépenses en n 1 n 2 n 1 n 2 Bilan en Lundi Recette : 508 Mardi Dépense : 413 Jeudi Recette : 145 Vendredi Dépense : 32 Examinons les recettes et les dépenses du lundi puis du mardi en convenant : * qu'une recette s'exprimera par un nombre relatif positif, * qu'une dépense s'exprimera par un nombre relatif négatif 1) La situation du lundi Nous avons : que nous traduisons une recette de 380 suivie d'une recette de 128 = une recette de 508 ( ) + ( ) = ( ) Nous obtenons un nombre relatif positif de valeur absolue : = 508 LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 2

4 2) La situation du mardi Nous avons : que nous traduisons une dépense de 131 suivie d'une dépense de 282 = une dépense de 413 ( ) + ( ) = ( ) Nous obtenons un nombre relatif négatif de valeur absolue : = 413 Dans les deux cas précédents, le résultat de l'addition est un nombre relatif dont : - la valeur absolue est la somme des valeurs absolues, - le signe est le signe commun. A RETENIR : Pour additionner des nombres relatifs de même signe : - on additionne leurs valeurs absolues, - le signe obtenu est le signe commun à ces nombres. Remarque : Les nombres relatifs ont été écrits entre parenthèses ( ) ; ( ) ; ( ) ; ( )... afin de ne pas confondre le signe du nombre avec le signe de l'opération effectuée sur ces nombres. signe du nombre ( ) + ( ) = ( ) ( ) + ( ) = ( ) signe de l'opération LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 3

5 3) Exemples de calculs 1 er exemple ( + 5 ) + ( + 12 ) = On additionne les valeurs absolues : = 17 Le signe obtenu est le signe commun aux deux nombres soit le signe + ( + 5 ) + ( + 12 ) = ( + 17 ) 2 ème exemple ( - 18 ) + ( - 39 ) = On additionne les valeurs absolues : = 57 Le signe obtenu est le signe commun aux deux nombres soit le signe - ( - 18 ) + ( - 39 ) = ( - 57 ) LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 4

6 Maintenant à vous! Additionnez les nombres relatifs suivants : ( + 25 ) + ( + 38 ) = ( - 5 ) + ( ) = ( - 12 ) + ( - 4 ) = ( ) + ( ) = ( + 14,2 ) + ( + 140,85 ) = ( - 15,95 ) + ( - 12,14 ) = Voir réponses page suivante LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 5

7 RÉPONSES ( + 25 ) + ( + 38 ) = + 63 ( - 5 ) + ( ) = ( - 12 ) + ( - 4 ) = - 16 ( ) + ( ) = ( + 14,2 ) + ( + 140,85 ) = + 155,05 ( - 15,95 ) + ( - 12,14 ) = - 28,09 Très bien! Passons à la suite!! LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 6

8 II - ADDITION DE NOMBRES RELATIFS DE SIGNES CONTRAIRES Reprenons le tableau d'approche du premier paragraphe et examinons tour à tour la situation du jeudi et celle du vendredi. 1) La situation du jeudi Nous avons : que nous traduisons une recette de 280 suivie d'une dépense de 135 = une recette de 145 ( ) + ( ) = ( ) Nous obtenons un nombre relatif positif de valeur absolue : = 145 2) La situation du vendredi Nous avons : que nous traduisons une recette de 35 suivie d'une dépense de 67 = une dépense de 32 ( + 35 ) + ( - 67 ) = ( - 32 ) Nous obtenons un nombre relatif négatif de valeur absolue : = 32 Dans les deux cas, le résultat de l'addition est un nombre relatif dont : - la valeur absolue est la différence des valeurs absolues, - le signe est celui du nombre qui a la plus grande valeur absolue. A RETENIR : Pour additionner deux nombres relatifs de signes différents : - on soustrait leurs valeurs absolues - le signe est celui du nombre qui a la plus grande valeur absolue. LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 7

9 3) Exemples de calculs 1 er exemple ( + 8 ) + ( - 3 ) = On soustrait les valeurs absolues : 8-3 = 5 On compare les valeurs absolues : 8 > 3 ( huit est supérieur à trois ) ou ( huit est plus grand que trois ) Le signe obtenu est donc celui du nombre 8 soit le signe + ( + 8 ) + ( - 3 ) = ( + 5 ) 2ème exemple ( + 22 ) + ( - 56 ) = On soustrait les valeurs absolues : = 34 On compare les valeurs absolues : 56 > 22 Le signe obtenu est celui du nombre 56 soit le signe - ( + 22 ) + ( - 56 ) = ( - 34 ) LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 8

10 Maintenant à vous! Additionnez les nombres relatifs suivants : ( ) + ( ) = ( - 10 ) + ( + 9 ) = ( - 53 ) + ( + 62 ) = ( + 15 ) + ( - 5 ) = ( + 21 ) + ( - 15 ) = ( - 12,5 ) + ( + 7,8 ) = ( + 5,3 ) + ( - 5,3 ) = Voir réponses page suivante LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 9

11 RÉPONSES ( ) + ( ) = + 18 ( - 10 ) + ( + 9 ) = - 1 ( - 53 ) + ( + 62 ) = + 9 ( + 15 ) + ( - 5 ) = + 10 ( + 21 ) + ( - 15 ) = + 6 ( - 12,5 ) + ( + 7,8 ) = - 4,7 ( + 5,3 ) + ( - 5,3 ) = 0 Très bien! Passons à la suite!! LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 10

12 III - EXERCICE DE SYNTHÈSE Effectuez les additions suivantes : ( + 7 ) + ( - 4 ) = ( + 11 ) + ( + 13 ) = ( - 15 ) + ( - 12 ) = ( - 3,7 ) + ( + 1,7 ) = ( ) + ( ) = ( + 4,4 ) + ( + 1,6 ) = ( - 120,3 ) + ( - 205,8 ) = ( - 17,5 ) + ( + 53 ) = ( - 47 ) + ( + 25 ) = ( + 7,5 ) + ( - 12,6 ) = Voir réponses page suivante LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 11

13 RÉPONSES 1 er calcul ( + 7 ) + ( - 4 ) =? Les signes sont différents ; il faut donc soustraire les valeurs absolues 7-4 = 3 puis comparer les valeurs absolues 7 > 4 Le signe obtenu est celui du nombre 7 c'est-à-dire + Résultat : ( + 7 ) + ( - 4 ) = ème calcul ( + 11 ) + ( + 13 ) =? Les signes sont les mêmes ; il faut donc additionner les valeurs absolues = 24 Le signe obtenu est le signe commun aux deux nombres c'est-à-dire + Résultat : ( + 11 ) + ( + 13 ) = + 24 De même pour les autres exercices : ( - 15 ) + ( - 12 ) = - 27 ( - 3,7 ) + ( + 1,7 ) = - 2 ( ) + ( ) = ( + 4,4 ) + ( + 1,6 ) = + 6 ( - 120,3 ) + ( - 205,8 ) = - 326,1 ( - 17,5 ) + ( + 53 ) = + 35,5 ( - 47 ) + ( + 25 ) = - 22 ( + 7,5 ) + ( - 12,6 ) = - 5,1 LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 12

14 IV - PROBLÈMES Problème 1 Convention : une hausse ( une augmentation ) sera affectée du signe + une baisse ( une diminution ) sera affectée du signe - En tenant compte de cette convention traduisez les énoncés suivants à l'aide d'une opération sur les nombres relatifs et interprétez les résultats. Exemple : Sur la vente d'un téléviseur, on constate : a) une hausse de prix de 13,5, suivie d'une baisse de 8. Cette phrase peut se traduire par : ( + 13,5 ) + ( - 8 ) = ( + 5,5 ) hausse baisse hausse Le prix du téléviseur a donc subi en tout une hausse de 5,5. Faites de même pour : b) une baisse de 17,5 suivie d'une hausse de 2,8 c) deux baisses successives de 8,3 et 12,5 d) une baisse de 3,2 suivie d'une hausse de 9 Voir réponses page 16 LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 13

15 Problème 2 La température relevée un matin d'hiver est de - 5 C. Le lendemain, la température a augmenté de 1,5 C. Quelle est alors cette température? Problème 3 ( d'après exercice CUEEP ) Ma cave fait 20 de plus que mon congélateur qui affiche -18 C. Elle a aussi 15 de moins que mon appartement. Quelle est la température de mon appartement? Voir réponses pages 16 et 17 LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 14

16 Problème 4 Calculer le bilan des opérations bancaires suivantes. Convention : le crédit est affecté du signe + le débit est affecté du signe - a) crédit 140,25 ; débit 115,35 b) crédit 815,12 ; débit 100,18 c) débit 200,15 ; débit 318,25 d) débit 112,02 ; crédit 42,50 Voir réponses page 17 LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 15

17 RÉPONSES Problème 1 b) une baisse de 17,5 suivie d'une hausse de 2,8 ( - 17,5 ) + ( + 2,8 ) = ( - 14,7 ) baisse hausse baisse Le prix du téléviseur a subi une baisse de 14,7 c) deux baisses successives de 8,3 et 12,5 ( - 8,3 ) + ( - 12,5 ) = ( - 20,8 ) baisse baisse baisse Le prix du téléviseur a subi une baisse de 20,8 d) une baisse de 3,2 suivie d'une hausse de 9 ( - 3,2 ) + ( + 9 ) = ( + 5,8 ) baisse hausse hausse Le prix du téléviseur a subi une hausse de 5,8 Problème 2 La température relevée un matin d'hiver est de - 5 C. Le lendemain, la température a augmenté de 1,5 C. Quelle est alors cette température? ( - 5 ) + ( + 1,5 ) = ( - 3,5 ) La température relevée est - 3,5 C LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 16

18 Problème 3 (d'après exercice CUEEP) Ma cave fait 20 de plus que mon congélateur qui affiche -18 C. Elle a aussi 15 de moins que mon appartement. Quelle est la température de mon appartement? Appartement 15 graduations Cave 20 graduations Ma cave fait 20 de plus que mon congélateur c'est-à-dire : ( - 18 ) + ( + 20 ) = ( + 2 ) La température de ma cave est de 2 C. Mon appartement fait 15 de plus que ma cave soit : ( + 2 ) + ( + 15 ) = ( + 17 ) Mon appartement est à 17 C. -18 Congélateur Problème 4 Calculer le bilan des opérations bancaires suivantes : a) crédit 140,25 débit 115,35 ( + 140,25 ) + ( - 115,35 ) = ( + 24,90 ) soit un crédit de 24,90 b) crédit 815,12 débit 100,18 ( + 815,12 ) + ( - 100,18 ) = ( + 714,94 ) soit un crédit de 714,94 c) débit 200,15 débit 318,25 ( - 200,15 ) + ( - 318,25 ) = ( - 518,40 ) soit un débit de 518,40 d) débit 112,02 crédit 42,50 ( - 112,02 ) + ( + 42,50 ) = ( - 69,52 ) soit un débit de 69,52 Très bien! Passons à la suite LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 17

19 SOUSTRACTION DE NOMBRES RELATIFS Chapitre 2 Avant d'aborder les soustractions, définissons des nombres relatifs opposés. I - NOMBRES RELATIFS OPPOSÉS Des nombres relatifs opposés sont des nombres relatifs qui ont : et - même valeur absolue - des signes contraires : l un positif, l autre négatif. Exemples : Les nombres ( + 3 ) et ( - 3 ) sont des nombres relatifs opposés. Les valeurs absolues de ces 2 nombres sont égales mais leurs signes sont contraires. De même : ( + 7,6 ) et ( - 7,6 ) sont des nombres opposés ; ( - 435,003 ) et ( + 435,003 ) sont des nombres opposés ; ( ) et ( ) sont aussi des nombres opposés. Remarque : Calculons ( + 4 ) + ( - 4 ) Les signes sont contraires, on soustrait donc les valeurs absolues : 4-4 = 0 donc ( + 4 ) + ( - 4 ) = 0 La somme de deux nombres relatifs opposés est égale à zéro. LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 18

20 Exercice 1 Complétez les tableaux suivants comme dans l exemple : exemple Nombre ,82 Nombre opposé ,6 + 5,1 Nombre ,35 Nombre opposé + 5, ,1 Exercice 2 Complétez les égalités suivantes : ( - 14 ) + ( ) = 0 ( + 25,59 ) + ( ) = 0 ( ) + ( - 0,81 ) = 0 ( ) + ( ) = 0 ( ) + ( ) = 0 ( ) + ( ,01 ) = 0 Voir réponses page suivante LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 19

21 RÉPONSES Exercice 1 Complétez les tableaux suivants comme dans l exemple : Nombre ,6-15,82-5,1 Nombre opposé ,6 + 15,82 + 5,1 «0» n a pas de signe, il est donc son propre opposé!!! Nombre , ,1-7,35 Nombre opposé , ,1 + 7,35 Exercice 2 Complétez les égalités suivantes : ( - 14 ) + ( + 14 ) = 0 ( + 25,59 ) + ( - 25,59 ) = 0 ( + 0,81 ) + ( - 0,81 ) = 0 ( ) + ( ) = 0 ( ) + ( ) = 0 ( ,01 ) + ( ,01 ) = 0 Très bien! Passons à la suite!! LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 20

22 II - SOUSTRACTION DE NOMBRES RELATIFS Exemple : 1 ) A 9 heures du matin, on a relevé une température de 3 C. A midi, le thermomètre indique 7 C. Quel est l'écart de températures observé entre ces 2 relevés? A RETENIR : L écart de températures est de 4 C ce qui correspond à : 7-3 = 4 température température écart de finale - initiale = températures Pour calculer un écart de températures, on effectue l opération suivante : température finale - température initiale 2 ) Ce matin là, à 6 heures, on avait relevé une température de - 3 C. Quel est l'écart de températures observé entre 6 heures et midi? Plaçons sur un axe gradué ces deux températures. à 6 heures à midi - 3 C 0 C + 7 C l écart de températures est de 10 C ce qui correspond à 10 graduations : - 3 C 0 C + 7 C nombre de graduations Pour résoudre ce problème par le calcul, utilisons la formule définie précédemment : température température écart de finale - initiale = températures ( + 7 ) - ( - 3 ) = ( + 10 ) Soustraire le nombre ( - 3 ) au nombre ( + 7 ), revient à ajouter l opposé de ( - 3 ) à ( + 7 ). Ainsi : ( + 7 ) - ( - 3 ) = ( + 7 ) + ( + 3 ) = ( + 10 ) LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 21

23 Appliquons cette méthode aux soustractions suivantes : ( + 5 ) - ( + 4 ) =? à ( + 5 ) on ajoute l'opposé de ( + 4 ) soit ( - 4 ) ( + 5 ) - ( + 4 ) = ( + 5 ) + ( - 4 ) = ( + 1 ) ( + 5 ) - ( + 4 ) = ( + 1 ) ( - 7 ) - ( + 2 ) =? à ( - 7 ) on ajoute l'opposé de ( + 2 ) soit ( - 2 ) ( - 7 ) - ( + 2 ) = ( - 7 ) + ( - 2 ) = ( - 9 ) ( - 7 ) - ( + 2 ) = ( - 9 ) ( - 8 ) - ( - 6 ) =? à ( - 8 ) on ajoute l'opposé de ( - 6 ) soit ( + 6 ) ( - 8 ) - ( - 6 ) = ( - 8 ) + ( + 6 ) = ( - 2 ) ( - 8 ) - ( - 6 ) = ( - 2 ) A RETENIR : Pour soustraire un nombre relatif d un autre, on ajoute son opposé. LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 22

24 Récapitulatif if ADDITION DE DEUX NOMBRES RELATIFS 2 possibilités Nombres de mêmes signes Nombres de signes différents Cas n 1 ( + 7 ) + ( + 3 ) =? Cas n 2 ( + 5 ) + ( - 2 ) =? Cas n 3 ( - 4 ) + ( - 8 ) =? Cas n 4 ( - 3 ) + ( + 1 ) =? On additionne les valeurs absolues On garde le signe commun On soustrait les valeurs absolues On garde le signe du nombre qui a la plus grande valeur absolue Cas n = 10 Cas n = 3 ( + 7 ) + ( + 3 ) = ( + 10 ) ( + 5 ) + ( - 2 ) = ( + 3 ) Cas n = 12 Cas n = 2 ( - 4 ) + ( - 8 ) = ( - 12 ) ( - 3 ) + ( + 1 ) = ( - 2 ) SOUSTRACTION DE DEUX NOMBRES RELATIFS ( 12 ) - ( - 9 ) devient ( 12 ) + ( + 9 ) ( 5,8 ) - ( + 3,74 ) devient ( 5,8 ) + ( - 3,74 ) Exemples : ( + 7 ) - ( - 3 ) = ( + 7 ) + ( + 3 ) ( cas n 1 ) ( + 5 ) - ( + 2 ) = ( + 5 ) + ( - 2 ) ( cas n 2 ) LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 23

25 Maintenant à vous! Exercice 1 : Exemple : ( + 13 ) - ( + 31 ) = ( + 13 ) + ( - 31 ) = ( - 18 ) Calculez de la même façon : ( - 9 ) - ( - 6 ) = ( + 7 ) - ( - 8 ) = ( - 12 ) - ( + 5 ) = ( + 1,3 ) - ( - 4 ) = ( - 25 ) - ( - 30 ) = ( + 15,18 ) - ( + 18,91 ) = ( - 140,05 ) - ( - 119,92 ) = ( ) - ( ) = ( - 410,48 ) - ( + 402,28 ) = ( + 14 ) - ( - 12,14 ) = Voir réponses page 26 LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 24

26 Exercice 2 : ( d'après exercice CUEEP ) Parmi les écritures suivantes encadrez celles qui sont exactes : a) ( ) - ( ) = ( + 51 ) b) ( ) - ( ) = ( + 59 ) c) ( - 30 ) - ( - 69 ) = ( + 39 ) d) ( - 69 ) - ( - 30 ) = ( + 39 ) e) ( - 63 ) - ( - 14 ) = ( + 77 ) f) ( + 14 ) - ( - 63 ) = ( + 77 ) g) ( - 44 ) - ( ) = ( + 57 ) h) ( - 10 ) - ( + 54 ) = ( + 64 ) Voir réponses page 26 LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 25

27 RÉPONSES Exercice 1 ( - 9 ) - ( - 6 ) = ( - 9 ) + ( + 6 ) = ( - 3 ) ( + 7 ) - ( - 8 ) = ( + 7 ) + ( + 8 ) = ( + 15 ) ( - 12 ) - ( + 5 ) = ( - 12 ) + ( - 5 ) = ( - 17 ) ( + 1,3 ) - ( - 4 ) = ( + 1,3 ) + ( + 4 ) = ( + 5,3 ) ( - 25 ) - ( - 30 ) = ( - 25 ) + ( + 30 ) = ( + 5 ) ( + 15,18 ) - ( + 18,91 ) = ( + 15,18 ) + ( - 18,91 ) = ( - 3,73 ) ( - 140,05 ) - ( - 119,92 ) = ( - 140,05 ) + ( + 119,92 ) = ( - 20,13 ) ( ) - ( ) = ( ) + ( ) = ( ) ( - 410,48 ) - ( + 402,28 ) = ( - 410,48 ) + ( - 402,28 ) = ( - 812,76 ) ( + 14 ) - ( - 12,14 ) = ( + 14 ) + ( + 12,14 ) = ( + 26,14 ) Exercice 2 : ( d'après exercice CUEEP ) Parmi les écritures suivantes encadrez celles qui sont exactes a) ( ) - ( ) = ( + 51 ) Exacte b) ( ) - ( ) = ( + 59 ) Fausse c) ( - 30 ) - ( - 69 ) = ( + 39 ) Exacte d) ( - 69 ) - ( - 30 ) = ( + 39 ) Fausse e) ( - 63 ) - ( - 14 ) = ( + 77 ) Fausse f) ( + 14 ) - ( - 63 ) = ( + 77 ) Exacte g) ( - 44 ) - ( ) = ( + 57 ) Exacte h) ( - 10 ) - ( + 54 ) = ( + 64 ) Fausse Très bien! Passons à la suite!! LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 26

28 III - PROBLÈMES Problème 1 Sur la lune, les régions exposées au soleil atteignent une température de 117,3 C ; les régions non exposées : - 50 C ; quant à la face non éclairée, sa température atteint - 162,7 C. Calculer les écarts de températures suivants : a) entre la température la plus haute et la température la plus basse b) entre la température des régions non exposées au soleil et celle de la face non éclairée de la lune c) entre la température des régions exposées au soleil et celle des régions non exposées Voir réponses pages 29 et 30 LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 27

29 Problème 2 : Un peu d'histoire! Calculer la durée des trois périodes romaines suivantes : Rome Etrusque : de 753 avant J-C à 509 avant J-C Rome Républicaine : de 509 avant J-C à 30 avant J-C Rome Impériale : de 30 avant J-C à 358 après J-C ( Remarque : durée d une période = année finale - année initiale ) Problème 3 : A propos de dates de naissance! VERCINGÉTORIX avait douze ans en : - 60 EUCLIDE avait trente ans en : CÉSAR avait un an en : - 99 CHARLEMAGNE avait cinquante-huit ans en : 800 PYTHAGORE avait vingt ans en : MOZART avait quatorze ans en : Calculez leur date de naissance. Voir réponses pages 30 et 31 LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 28

30 RÉPONSES Problème 1 Sur la lune, les régions exposées au soleil atteignent une température de 117,3 C ; les régions non exposées : - 50 C ; quant à la face non éclairée, sa température atteint - 162,7 C. Calculer les écarts de températures suivants : a) entre la température la plus haute et la température la plus basse la plus basse la plus élevée - 162,7 C 0 C + 117,3 C écart ( + 117,3 ) - ( - 162,7 ) = ( + 117,3 ) + ( + 162,7 ) = L'écart entre les deux températures extrêmes est 280 C. b) entre la température des régions non exposées au soleil et celle de la face non éclairée de la lune - 162,7 C - 50 C 0 C écart ( - 50 ) - ( - 162,7 ) = ( - 50 ) + ( + 162,7 ) = + 112,7 L'écart de températures entre la température des régions non exposées au soleil et celle de la face non éclairée est 112,7 C. LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 29

31 c) entre la température des régions exposées au soleil et celle des régions non exposées - 50 C 0 C + 117,3 C écart ( + 117,3 ) - ( - 50 ) = ( + 117,3 ) + ( + 50 ) = + 167,3 L'écart de températures entre la température des régions exposées au soleil et celle des régions non exposées est 167,3 C. Problème 2 : Un peu d'histoire! Calculer la durée des trois périodes romaines suivantes : Rome Etrusque Rome Républicaine Rome Impériale Durée de la Rome Etrusque : ( ) - ( ) = ( ) + ( ) = ( ) La Rome Etrusque a duré 244 ans Durée de la Rome Républicaine : ( - 30 ) - ( ) = ( - 30 ) + ( ) = ( ) La Rome Républicaine a duré 479 ans Durée de la Rome Impériale : ( ) - ( - 30 ) = ( ) + ( + 30 ) = ( ) La Rome Impériale a duré 388 ans LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 30

32 Problème 3 : A propos de dates de naissance! VERCINGÉTORIX avait douze ans en - 60 EUCLIDE avait trente ans en CÉSAR avait un an en - 99 CHARLEMAGNE avait cinquante-huit ans en 800 PYTHAGORE avait vingt ans en MOZART avait quatorze ans en Calculez leur date de naissance. Vercingétorix : ( - 60 ) - ( + 12 ) = ( - 60 ) + ( - 12 ) = ( - 72 ) Vercingétorix est né en 72 avant J-C ( Jésus-Christ ) Euclide : ( ) - ( + 30 ) = ( ) + ( - 30 ) = ( ) Euclide est né en 323 avant J-C César : ( - 99 ) - ( + 1 ) = ( - 99 ) + ( - 1 ) = ( ) César est né en 100 avant J-C Charlemagne : ( ) - ( + 58 ) = ( ) + ( - 58 ) = ( ) Charlemagne est né en 742 après J-C Pythagore : ( ) - ( + 20 ) = ( ) + ( - 20 ) = ( ) Pythagore est né en 580 avant J-C Mozart : ( ) - ( + 14 ) = ( ) + ( - 14 ) = ( ) Mozart est né en après J-C LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 31

33 ADDITIONNER PLUSIEURS NOMBRES RELATIFS Chapitre 3 Commençons par un exercice résolu : Calculer : A = ( + 7,2 ) + ( - 9 ) + ( + 8 ) + ( - 14,5 ) + ( + 6,3 ) + ( - 8 ) 1) D'abord, on repère si l'addition comporte des nombres opposés : En effet, ( + 8 ) et ( - 8 ) sont deux nombres opposés. Or on sait que ( + 8 ) + ( - 8 ) = 0 donc A devient : A = ( + 7,2 ) + ( - 9 ) + ( - 14,5 ) + ( + 6,3 ) 2) On additionne les nombres positifs entre eux : ( + 7,2 ) + ( + 6,3 ) = ( + 13,5 ) 3) puis les nombres négatifs entre eux : ( - 9 ) + ( - 14,5 ) = ( - 23,5 ) d'où A = ( + 13,5 ) + ( - 23,5 ) 4) Cela revient enfin à additionner 2 nombres relatifs : A = ( + 13,5 ) + ( - 23,5 ) A = - 10 A = ( + 7,2 ) + ( - 9 ) + ( + 8 ) + ( - 14,5 ) + ( + 6,3 ) + ( - 8 ) = - 10 LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 32

34 Maintenant à vous! Calculez les sommes suivantes : A = ( - 2,5 ) + ( + 6 ) + ( - 7 ) + ( + 2,5 ) + ( + 11 ) + ( - 18 ) B = ( + 8,3 ) + ( - 12 ) + ( - 21 ) + ( + 9,2 ) + ( + 12 ) + ( - 6 ) C = ( + 6,7 ) + ( + 5 ) + ( - 9,3 ) + ( + 3,8 ) + ( - 10,7 ) + ( + 5 ) D = ( + 12 ) + ( - 15 ) + ( + 7 ) + ( - 27 ) + ( + 4 ) E = ( + 14,8 ) + ( + 6 ) + ( - 9,3 ) + ( + 3,7 ) + ( - 0,7 ) + ( + 6 ) F = ( - 3,5 ) + ( + 5 ) + ( - 8 ) + ( + 3,5 ) + ( + 14 ) + ( - 18 ) G = ( + 7,4 ) + ( - 14 ) + ( - 19 ) + ( + 10,3 ) + ( + 13 ) + ( - 6 ) Voir réponses page 34 LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 33

35 RÉPONSES A = ( - 2,5 ) + ( + 6 ) + ( - 7 ) + ( + 2,5 ) + ( + 11 ) + ( - 18 ) ( - 2,5 ) + ( + 2,5 ) = 0 A = ( + 6 ) + ( - 7 ) + ( + 11 ) + ( - 18 ) nombres positifs : ( + 6 ) + ( + 11 ) = ( + 17 ) nombres négatifs : ( - 7 ) + ( - 18 ) = ( - 25 ) A = ( + 17 ) + ( - 25 ) A = ( - 8 ) B = ( + 8,3 ) + ( - 12 ) + ( - 21 ) + ( + 9,2 ) + ( + 12 ) + ( - 6 ) nombres positifs : ( + 8,3 ) + ( + 9,2 ) + ( + 12 ) = ( + 29,5 ) nombres négatifs : ( - 12 ) + ( - 21 ) + ( - 6 ) = ( - 39 ) B = ( + 29,5 ) + ( - 39 ) B = ( - 9,5 ) C = ( + 6,7 ) + ( + 5 ) + ( - 9,3 ) + ( + 3,8 ) + ( - 10,7 ) + ( + 5 ) C = ( + 20,5 ) + ( - 20 ) C = ( + 0,5 ) D = ( + 12 ) + ( - 15 ) + ( + 7 ) + ( - 27 ) + ( + 4 ) D = ( + 23 ) + ( - 42 ) D = ( - 19 ) E = ( + 14,8 ) + ( + 6 ) + ( - 9,3 ) + ( + 3,7 ) + ( - 0,7 ) + ( + 6 ) E = ( + 30,5 ) + ( - 10 ) E = ( + 20,5 ) F = ( - 3,5 ) + ( + 5 ) + ( - 8 ) + ( + 3,5 ) + ( + 14 ) + ( - 18 ) ( - 3,5 ) + ( + 3,5 ) = 0 F = ( + 5 ) + ( - 8 ) + ( + 14 ) + ( - 18 ) F = ( + 19 ) + ( - 26 ) F = ( - 7 ) G = ( + 7,4 ) + ( - 14 ) + ( - 19 ) + ( + 10,3 ) + ( + 13 ) + ( - 6 ) G = ( + 30,7 ) + ( - 39 ) G = ( - 8,3 ) Fin LES NOMBRES RELATIFS - Addition et soustraction - Dossier n 2 34

LES NOMBRES RELATIFS

LES NOMBRES RELATIFS LES NOMBRES RELATIFS PRÉSENTATION Dossier n 1 Juin 2005 Tous droits réservés au réseau AGRIMÉDIA Conçu et réalisé par : Marie-Christine LIEFOOGHE Bruno VANBAELINGHEM Annie VANDERSTRAELE C.D.R. AGRIMEDIA

Plus en détail

Mme Ruscitto. Les nombres entiers

Mme Ruscitto. Les nombres entiers Mme Ruscitto Les nombres entiers 0 Les nombres entiers 1. Introduction Emmanuel a placé un thermomètre dans sa cour. Il relève les températures le matin et l après-midi, une fois par saison. Au printemps,

Plus en détail

UNITÉS ET MESURES UNITÉS DE MESURE DES SURFACES. Dossier n 3 Juin 2005

UNITÉS ET MESURES UNITÉS DE MESURE DES SURFACES. Dossier n 3 Juin 2005 UNITÉS ET MESURES UNITÉS DE MESURE DES SURFACES Dossier n 3 Juin 2005 Tous droits réservés au réseau AGRIMÉDIA Conçu et réalisé par : Marie-Christine LIEFOOGHE Bruno VANBAELINGHEM Annie VANDERSTRAELE C.

Plus en détail

LES PUISSANCES PUISSANCES D UN NOMBRE. 5 3 x 5 4 =? 1,17.10-4. Tous droits réservés au réseau AGRIMÉDIA. Dossier n 1 Juin 2005

LES PUISSANCES PUISSANCES D UN NOMBRE. 5 3 x 5 4 =? 1,17.10-4. Tous droits réservés au réseau AGRIMÉDIA. Dossier n 1 Juin 2005 LES PUISSANCES PUISSANCES D UN NOMBRE 5 3 x 5 4 =? 1,17.10-4 =? Dossier n 1 Juin 2005 Tous droits réservés au réseau AGRIMÉDIA Conçu et réalisé par : Marie-Christine LIEFOOGHE Bruno VANBAELINGHEM Annie

Plus en détail

LES POURCENTAGES RETROUVER UN POURCENTAGE. Marie-Christine LIEFOOGHE Bruno VANBAELINGHEM Annie VANDERSTRAELE. Dossier n 2 Juin 2005

LES POURCENTAGES RETROUVER UN POURCENTAGE. Marie-Christine LIEFOOGHE Bruno VANBAELINGHEM Annie VANDERSTRAELE. Dossier n 2 Juin 2005 LES POURCENTAGES RETROUVER UN POURCENTAGE Dossier n 2 Juin 2005 Conçu et réalisé par : Tous droits réservés au réseau AGRIMÉDIA Marie-Christine LIEFOOGHE Bruno VANBAELINGHEM Annie VANDERSTRAELE C.D.R.

Plus en détail

PROPORTIONNALITÉ LES ÉCHELLES. Dossier n 2 Juin 2005. Conçu et réalisé par : Marie-Christine LIEFOOGHE Bruno VANBAELINGHEM Annie VANDERSTRAELE

PROPORTIONNALITÉ LES ÉCHELLES. Dossier n 2 Juin 2005. Conçu et réalisé par : Marie-Christine LIEFOOGHE Bruno VANBAELINGHEM Annie VANDERSTRAELE PROPORTIONNALITÉ LES ÉCHELLES 0 000 000 Dossier n 2 Juin 2005 Tous droits réservés au réseau AGRIMÉDIA Conçu et réalisé par : Marie-Christine LIEFOOGHE Bruno VANBAELINGHEM Annie VANDERSTRAELE C.D.R. AGRIMEDIA

Plus en détail

ÉQUATIONS MISE EN ÉQUATION ET RÉSOLUTION D UN PROBLÈME. 3 x + 5 = 11. x + 4 = 0-5 + 3 x = 4 Mais qui sont ces inconnues?

ÉQUATIONS MISE EN ÉQUATION ET RÉSOLUTION D UN PROBLÈME. 3 x + 5 = 11. x + 4 = 0-5 + 3 x = 4 Mais qui sont ces inconnues? ÉQUATIONS MISE EN ÉQUATION ET RÉSOLUTION D UN PROBLÈME Utilisation des équations du er degré à une inconnue x + 5 = - z = x + = 0-5 + x = Mais qui sont ces inconnues? Dossier n Juin 005 Tous droits réservés

Plus en détail

UNITÉS ET MESURES PÉRIMÈTRES. Dossier n 2 Juin 2005. Conçu et réalisé par : Marie-Christine LIEFOOGHE Bruno VANBAELINGHEM Annie VANDERSTRAELE

UNITÉS ET MESURES PÉRIMÈTRES. Dossier n 2 Juin 2005. Conçu et réalisé par : Marie-Christine LIEFOOGHE Bruno VANBAELINGHEM Annie VANDERSTRAELE UNITÉS ET MESURES PÉRIMÈTRES Dossier n 2 Juin 2005 Tous droits réservés au réseau AGRIMÉDIA Conçu et réalisé par : Marie-Christine LIEFOOGHE Bruno VANBAELINGHEM Annie VANDERSTRAELE C. D. R. UNITÉS ET MESURES

Plus en détail

UNITÉS ET MESURES UNITÉS DE MESURE DES LONGUEURS. Dossier n 1 Juin 2005

UNITÉS ET MESURES UNITÉS DE MESURE DES LONGUEURS. Dossier n 1 Juin 2005 UNITÉS ET MESURES UNITÉS DE MESURE DES LONGUEURS Dossier n 1 Juin 2005 Tous droits réservés au réseau AGRIMÉDIA Conçu et réalisé par : Marie-Christine LIEFOOGHE Bruno VANBAELINGHEM Annie VANDERSTRAELE

Plus en détail

ÉQUATIONS. Quel système!!!! PROBLÈMES À DEUX INCONNUES : - MISE EN ÉQUATIONS - RÉSOLUTION. Dossier n 3 Juin 2005

ÉQUATIONS. Quel système!!!! PROBLÈMES À DEUX INCONNUES : - MISE EN ÉQUATIONS - RÉSOLUTION. Dossier n 3 Juin 2005 ÉQUATIONS PROBLÈMES À DEUX INCONNUES : - MISE EN ÉQUATIONS - RÉSOLUTION 3 x + 5 y = 12 6 x + 4 y = 0 Quel système!!!! Dossier n 3 Juin 2005 Tous droits réservés au réseau AGRIMÉDIA Conçu et réalisé par

Plus en détail

UNITÉS ET MESURES AIRES OU SURFACES. Dossier n 4 Juin 2005. Conçu et réalisé par : Marie-Christine LIEFOOGHE Bruno VANBAELINGHEM Annie VANDERSTRAELE

UNITÉS ET MESURES AIRES OU SURFACES. Dossier n 4 Juin 2005. Conçu et réalisé par : Marie-Christine LIEFOOGHE Bruno VANBAELINGHEM Annie VANDERSTRAELE UNITÉS ET MESURES AIRES OU SURFACES Dossier n 4 Juin 005 Tous droits réservés au réseau AGRIMÉDIA Conçu et réalisé par : Marie-Christine LIEFOOGHE Bruno VANBAELINGHEM Annie VANDERSTRAELE C. D. R. UNITÉS

Plus en détail

L addition et la multiplication en binaire

L addition et la multiplication en binaire Objectifs : Leçon A1-1 : L addition et la multiplication en binaire OS 1 - Exécuter en binaire une opération arithmétique de base. OS 2 - Représenter un nombre entier relatif. OS 3 - Mettre en œuvre un

Plus en détail

LES NOMBRES RELATIFS

LES NOMBRES RELATIFS LES NOMBRES RELATIFS TÉORIE 5 / LES NOMBRES RELATIFS TÉORIE 1. LES NOMBRES RELATIFS A) Les nombres relatifs La température la plus basse enregistrée à enève pendant l'hiver 1984-1985 a été de 18 degrés

Plus en détail

Équations et inéquations du 1 er degré

Équations et inéquations du 1 er degré Équations et inéquations du 1 er degré I. Équation 1/ Vocabulaire (rappels) Un équation se présente sous la forme d'une égalité constituée de nombres, de lettres et de symboles mathématiques. Par exemple

Plus en détail

Sommaire des mises à jour au document : Indicateurs de rendement des mathématiques M à 9 de l Alberta

Sommaire des mises à jour au document : Indicateurs de rendement des mathématiques M à 9 de l Alberta Sommaire des mises à jour au document : Indicateurs de rendement des mathématiques M à 9 de l Alberta Ce document présente les mises à jour qui ont été faites au document d appui Indicateurs de rendement

Plus en détail

UNITÉS ET MESURES UNITÉS DE MESURE DES CAPACITÉS. Dossier n 5 Juin 2005

UNITÉS ET MESURES UNITÉS DE MESURE DES CAPACITÉS. Dossier n 5 Juin 2005 UNITÉS ET MESURES UNITÉS DE MESURE DES CAPACITÉS Dossier n 5 Juin 2005 Tous droits réservés au réseau AGRIMÉDIA Conçu et réalisé par : Marie-Christine LIEFOOGHE Bruno VANBAELINGHEM Annie VANDERSTRAELE

Plus en détail

UNITÉS ET MESURES CORRESPONDANCE ENTRE LES UNITÉS DE VOLUMES ET LES UNITÉS DE CAPACITÉS MUSCAT. Dossier n 8 Juin 2005

UNITÉS ET MESURES CORRESPONDANCE ENTRE LES UNITÉS DE VOLUMES ET LES UNITÉS DE CAPACITÉS MUSCAT. Dossier n 8 Juin 2005 UNITÉS ET MESURES CORRESPONDANCE ENTRE LES UNITÉS DE VOLUMES ET LES UNITÉS DE CAPACITÉS MUSCAT Dossier n 8 Juin 2005 Tous droits réservés au réseau AGRIMÉDIA Conçu et réalisé par : Marie-Christine LIEFOOGHE

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

4N1. Nombres relatifs EST-CE QUE TU TE SOUVIENS?

4N1. Nombres relatifs EST-CE QUE TU TE SOUVIENS? 4N1 Nombres relatifs EST-CE QUE TU TE SOUVIENS? Remarque : pour pouvoir vraiment retenir comment on calcule avec les nombres relatifs, il est déconseillé d'utiliser une calculatrice ici. 1) Classe les

Plus en détail

UNITÉS ET MESURES UNITÉS DE MESURE DES MASSES. Dossier n 9 Juin 2005

UNITÉS ET MESURES UNITÉS DE MESURE DES MASSES. Dossier n 9 Juin 2005 UNITÉS ET MESURES UNITÉS DE MESURE DES MASSES Dossier n 9 Juin 2005 Tous droits réservés au réseau AGRIMÉDIA Conçu et réalisé par : Marie-Christine LIEFOOGHE Bruno VANBAELINGHEM Annie VANDERSTRAELE C.

Plus en détail

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION 1. Base d un système de numération 1.1 Système décimal. C est le système de base 10 que nous utilisons tous les jours. Il comprend dix symboles différents :... Exemple du nombre 2356 de ce système : nous

Plus en détail

Petit lexique de calcul à l usage des élèves de sixième et de cinquième par M. PARCABE, professeur au collège Alain FOURNIER de BORDEAUX, mars 2007

Petit lexique de calcul à l usage des élèves de sixième et de cinquième par M. PARCABE, professeur au collège Alain FOURNIER de BORDEAUX, mars 2007 Petit lexique de calcul à l usage des élèves de sixième et de cinquième par M. PARCABE, professeur au collège Alain FOURNIER de BORDEAUX, mars 2007 page 1 / 10 abscisse addition additionner ajouter appliquer

Plus en détail

Le chiffre est le signe, le nombre est la valeur.

Le chiffre est le signe, le nombre est la valeur. Extrait de cours de maths de 6e Chapitre 1 : Les nombres et les opérations I) Chiffre et nombre 1.1 La numération décimale En mathématique, un chiffre est un signe utilisé pour l'écriture des nombres.

Plus en détail

3 Chasse aux bulles. A = 2x(x 3) = B = (5x 2) 4x = C = (x 1)(4 x) = D = (x 2)(3x 1) = 4 Distributivité A = 11 4. A = 22x² 55 2 x

3 Chasse aux bulles. A = 2x(x 3) = B = (5x 2) 4x = C = (x 1)(4 x) = D = (x 2)(3x 1) = 4 Distributivité A = 11 4. A = 22x² 55 2 x Développer et réduire 3 Chasse aux bulles 1 Vrai ou faux? x 2 3x 2x 2 4 7x Justifie tes réponses. x 2 est toujours égal à 2x. Faux, par exemple, si x = 3, alors x² = 9, mais 2x = 6 (5x) 2 est toujours

Plus en détail

Exemple : Dans 35, le chiffre 3 vaut 3 dizaines ou 30 unités. 35, c est 3 dizaines et 5 unités. 35 = 30 + 5 35 = 10 + 10 + 10 + 5

Exemple : Dans 35, le chiffre 3 vaut 3 dizaines ou 30 unités. 35, c est 3 dizaines et 5 unités. 35 = 30 + 5 35 = 10 + 10 + 10 + 5 Numération La valeur des chiffres N1a Les nombres jusqu à 99 s écrivent avec 1 ou 2 chiffres. Dans un nombre de 2 chiffres, chaque chiffre a une valeur différente : celui de droite est le chiffre des unités

Plus en détail

Priorités de calcul :

Priorités de calcul : EXERCICES DE REVISION POUR LE PASSAGE EN QUATRIEME : Priorités de calcul : Exercice 1 : Calcule en détaillant : A = 4 + 5 6 + 7 B = 6 3 + 5 C = 35 5 3 D = 6 7 + 8 E = 38 6 3 + 7 Exercice : Calcule en détaillant

Plus en détail

STATISTIQUES DESCRIPTIVES

STATISTIQUES DESCRIPTIVES STATISTIQUES DESCRIPTIVES ORGANISATION DES DONNÉES Etude de population 53 784 56 28 4 13 674 8375 9974 60 Consommation annuelle du lait Dossier n 1 Juin 2005 Tous droits réservés au réseau AGRIMÉDIA Conçu

Plus en détail

Activité 1. Activité 2. M. Wissem Fligène Activités numériques II 1 A- Cours I. Opérations de base Calculs dans R : 1- Opérations dans R.

Activité 1. Activité 2. M. Wissem Fligène Activités numériques II 1 A- Cours I. Opérations de base Calculs dans R : 1- Opérations dans R. I. Opérations de base Calculs dans R : 1- Opérations dans R Activité 1 Compléter : 3 1 1) + =... 2 4 3 On dit que est la. de 2 et 1 4 (3 2 et 1 sont les de cette ) 4 3 2 3 2) =... ; On dit que est la de

Plus en détail

Numération. On sait que dans 342 381, le chiffre 4 ne vaut pas 4 mais 40 000... Ainsi :

Numération. On sait que dans 342 381, le chiffre 4 ne vaut pas 4 mais 40 000... Ainsi : Numération Numération. 1 Les systèmes de numération 1.1 Le système décimal. 1.1.1 Les chiffres. Le système décimal est le système d écriture des nombres que nous utilisons habituellement dans la vie courante.

Plus en détail

Problème : débordement de la représentation ou dépassement

Problème : débordement de la représentation ou dépassement Arithmétique entière des ordinateurs (représentation) Écriture décimale : écriture positionnelle. Ex : 128 = 1 10 2 + 2 10 1 + 8 10 0 Circuit en logique binaire Écriture binaire (base 2) Ex : (101) 2 =

Plus en détail

Les opérations binaires

Les opérations binaires Les opérations binaires Compétences associées A2 : Analyser et interpréter une information numérique Objectifs Etre capable: - De coder les nombres entiers en code complément à 2. - De résoudre les opérations

Plus en détail

2 bits... 2^2 = 4 combinaisons 8 bits... 2^8 = 256 combinaisons

2 bits... 2^2 = 4 combinaisons 8 bits... 2^8 = 256 combinaisons Chapitre II DÉFINITION DES SYSTÈMES LOGIQUES 2.1 LES NOMBRES DANS LES SYSTÈMES LOGIQUES Les humains comptent en DÉCIMAL 2.1.1 DÉCIMAL: o Base 10 o 10 chiffres: 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 o M C D U o

Plus en détail

1 Grad Info Soir Langage C - Juin 2006

1 Grad Info Soir Langage C - Juin 2006 1 Grad Info Soir Langage C - Juin 2006 1. Explications L'examen comprend 3 parties - un programme à réaliser à domicile - une partie écrite qui comprend un certain nombre de petits paragraphes de code

Plus en détail

NOMBRES ET CALCULS GS-CP-CE1-CE2

NOMBRES ET CALCULS GS-CP-CE1-CE2 LES TRACES ECRITES NOMBRES ET CALCULS GS-CP-CE1-CE2 DSDEN 58 Groupe départemental science Traces écrites «nombres et calculs» de la GS au CE2. 2013 1 / 54 L apprentissage des mathématiques, des sciences

Plus en détail

Congruences et théorème chinois des restes

Congruences et théorème chinois des restes Congruences et théorème chinois des restes Michel Van Caneghem Février 2003 Turing : des codes secrets aux machines universelles #2 c 2003 MVC Les congruences Développé au début du 19ème siècle par Carl

Plus en détail

Chapitre 1 : Taux d'évolution

Chapitre 1 : Taux d'évolution Chapitre : Taux d'évolution I ] Rappels de lycée pourcentages : I.. Pourcentage : Calculer t % d'une quantité A c'est faire : t 00 A Exercice : Dans une assemblée de 550 députés, 8 % sont des avocats.

Plus en détail

L apport d une créance en présence d un passif net 1

L apport d une créance en présence d un passif net 1 L apport d une créance en présence d un passif net 1 Claude Janssens Expert-comptable, analyste financier et économiste d entreprises Comme dans le numéro 4/2007, nous allons vous présenter un exemple

Plus en détail

Opérations Arithmétiques

Opérations Arithmétiques 1 Addition en Binaire 1.1 Principe Opérations Arithmétiques L addition de deux nombres binaires est réalisée de la même façon que l addition décimale. L addition est l opération qui consiste à effectuer

Plus en détail

1997 Les Éditions Alpha-Soleil 5220 Saint-lgnatius Montréal Qc H4V2C2 Tous droits réservés

1997 Les Éditions Alpha-Soleil 5220 Saint-lgnatius Montréal Qc H4V2C2 Tous droits réservés Données de catalogage avant publication (Canada) Longpré, Diane, 1944- Alpha-maths Sommaire: 1. Numération - 2. Additions et soustractions - 3. Multiplications et divisions. Pour adultes en voie d'alphabétisation.

Plus en détail

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE 1) Nombres signés Nous n avons, jusqu à présent tenu compte, que des nombre positifs. Pourtant, la plupart des dispositifs numériques traitent également les nombres négatifs,

Plus en détail

Les fonction affines

Les fonction affines Les fonction affines EXERCICE 1 : Voir le cours EXERCICE 2 : Optimisation 1) Traduire, pour une semaine de location, chaque formule par une écriture de la forme (où x désigne le nombre de kilomètres parcourus

Plus en détail

Chapitre III: LE COMPTE STRUCTURES DES COMPTES PARTIE DOUBLE BALANCE DE VERIFICATION

Chapitre III: LE COMPTE STRUCTURES DES COMPTES PARTIE DOUBLE BALANCE DE VERIFICATION Chapitre III: LE COMPTE STRUCTURES DES COMPTES PARTIE DOUBLE BALANCE DE VERIFICATION 1. Notion du Compte: Nous avons vu que le Bilan donne une vue d'ensemble de la situation de l'entreprise à une date

Plus en détail

Qu est-ce que le relevé de compte?

Qu est-ce que le relevé de compte? Qu est-ce que le relevé de compte? Le relevé de compte constitue la trace légale de toutes les opérations effectuées sur un compte bancaire. Ce document permet au titulaire d'un compte de connaître en

Plus en détail

Systèmes de Numération & Codage

Systèmes de Numération & Codage Systèmes de Numération & Codage Objectif : L électronicien est amené à manipuler des valeurs exprimées dans différentes bases (notamment avec les systèmes informatiques). Il est essentiel de posséder quelques

Plus en détail

CH VI) Fractions. - Le cercle ci dessous est partagé en 4, hachurer 1 des 4 parties. - Le cercle suivant est partagé en 8, hachurer 2 des 8 parties.

CH VI) Fractions. - Le cercle ci dessous est partagé en 4, hachurer 1 des 4 parties. - Le cercle suivant est partagé en 8, hachurer 2 des 8 parties. CH VI) Fractions I) Représentation dune fraction : Le cercle ci dessous est partagé en, hachurer 1 des parties. On écrit 1 du cercle est hachuré. Le cercle suivant est partagé en, hachurer des parties.

Plus en détail

Les mots repères : questions et calculs. Les mots repères : questions et calculs PRO9 PRO9

Les mots repères : questions et calculs. Les mots repères : questions et calculs PRO9 PRO9 Les mots repères : questions et calculs PRO9 Les mots repères : questions et calculs PRO9 Une fois la (ou les) question(s) repérée(s), il convient de repérer les mots-clés, les mots repères qui vont nous

Plus en détail

TROISI` EME PARTIE L ALG` EBRE

TROISI` EME PARTIE L ALG` EBRE TROISIÈME PARTIE L ALGÈBRE Chapitre 8 L algèbre babylonienne Sommaire 8.1 Présentation..................... 135 8.2 Résolution d équations du second degré..... 135 8.3 Bibliographie.....................

Plus en détail

Saisie d OD. 1 Qu est-ce qu un OD de régularisation? 2 Lecture d un dossier. a) Par numéro de facture

Saisie d OD. 1 Qu est-ce qu un OD de régularisation? 2 Lecture d un dossier. a) Par numéro de facture Saisie d OD ADAGIO 1 Qu est-ce qu un OD de régularisation? Une OD («Opération Diverse» en comptabilité) est un lot d écritures comptables. Le terme «régularisation» indique que l OD est destinée à corriger

Plus en détail

NUMERATION ET CODAGE DE L INFORMATION

NUMERATION ET CODAGE DE L INFORMATION NUMERATION ET CODAGE DE L INFORMATION La nécessité de quantifier, notamment les échanges commerciaux, s'est faite dés la structuration de la vie sociale. Les tentatives de représentation symbolique de

Plus en détail

EXERCICES SUR LES POURCENTAGES

EXERCICES SUR LES POURCENTAGES EXERCICES SUR LES POURCENTAGES Exercice 1 1. Jean a acheté une voiture neuve valant 15 000 euros. La première année, les modèles perdent 30% de leur valeur. Combien Jean pourra-t-il espérer revendre son

Plus en détail

avec des nombres entiers

avec des nombres entiers Calculer avec des nombres entiers Effectuez les calculs suivants.. + 9 + 9. Calculez. 9 9 Calculez le quotient et le rest. : : : : 0 :. : : 9 : : 9 0 : 0. 9 9 0 9. Calculez. 9 0 9. : : 0 : 9 : :. : : 0

Plus en détail

CODAGE DES NOMBRES. I-Codage des entiers naturels. I) Codage des entiers naturels

CODAGE DES NOMBRES. I-Codage des entiers naturels. I) Codage des entiers naturels I) Codage des entiers naturels I) Codage des entiers naturels Ouvrir la calculatrice Windows dans le menu Programmes/accessoires/ Ouvrir la calculatrice Windows dans le menu Programmes/accessoires/ cliquer

Plus en détail

CHAPITRE 6 Les vecteurs

CHAPITRE 6 Les vecteurs A/ Vecteurs Cours de Mathématiques Classe de Seconde Chapitre 6 Les Vecteurs CHAPITRE 6 Les vecteurs 1) Définition et exemples a) Définition Soient deux points A et B. On appelle vecteur AB "la flèche"

Plus en détail

Numération II. Laval. January 24, 2013. Bellepierre

Numération II. Laval. January 24, 2013. Bellepierre Bellepierre January 24, 2013 Opération en base 4 Les nombres sont tous écrit en base 4... La table d addition + 1 2 3 1 2 3 10 2 3 10 11 3 10 11 12 Exemple 1 1 1 1 2 3 + 2 2 2 1 0 1 1 Opération en base

Plus en détail

Pourcentage d évolution

Pourcentage d évolution Pourcentage d évolution I) Proportion et pourcentage. 1) Proportion Soit E un ensemble fini et A une partie de l ensemble E. est le nombre d éléments de E et le nombre d éléments de A. La proportion ou

Plus en détail

Que faire en algorithmique en classe de seconde? ElHassan FADILI Lycée Salvador Allende

Que faire en algorithmique en classe de seconde? ElHassan FADILI Lycée Salvador Allende Que faire en algorithmique en classe de seconde? BEGIN Que dit le programme? Algorithmique (objectifs pour le lycée) La démarche algorithmique est, depuis les origines, une composante essentielle de l

Plus en détail

Leçon N 1 : Taux d évolution et indices

Leçon N 1 : Taux d évolution et indices Leçon N : Taux d évolution et indices En premier un peu de calcul : Si nous cherchons t [0 ;+ [ tel que x 2 = 0,25, nous trouvons une solution unique x = 0, 25 = 0,5. Nous allons utiliser cette année une

Plus en détail

Fiche méthode n 1 Révision des outils de mesure des proportions et des variations

Fiche méthode n 1 Révision des outils de mesure des proportions et des variations Fiche méthode n 1 Révision des outils de mesure des proportions et des variations 1 Objectif de ce TD: - Mobiliser vos connaissances de l an dernier afin de réutiliser et de maîtriser ces outils statistiques

Plus en détail

4 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D. ANGELIS LOGIQUE COMBINATOIRE

4 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D. ANGELIS LOGIQUE COMBINATOIRE 4 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D. ANGELIS Leçon 2 - OPÉRATIONS ARITHMÉTIQUES DANS LE SYSTÈME BINAIRE Avec les connaissances que nous venons d'acquérir, nous sommes en mesure maintenant d'écrire la suite

Plus en détail

Cet ouvrage vous montre et vous explique tous les calculs rencontrés dans les différents concours paramédicaux et sociaux.

Cet ouvrage vous montre et vous explique tous les calculs rencontrés dans les différents concours paramédicaux et sociaux. - Cet ouvrage vous montre et vous explique tous les calculs rencontrés dans les différents concours paramédicaux et sociaux. Vous allez pouvoir apprendre ou réviser toutes les notions de calcul abordées

Plus en détail

Procédure. Exemple OPÉRATIONS DANS UN SYSTÈME POSITIONNEL

Procédure. Exemple OPÉRATIONS DANS UN SYSTÈME POSITIONNEL Opérations dans un système positionnel OPÉRATIONS DANS UN SYSTÈME POSITIONNEL INTRODUCTION Dans tout système de numération positionnel, les symboles sont utilisés de façon cyclique et la longueur du correspond

Plus en détail

La théorie des mouvements dans les formules Jean-François Nicaud Version initiale de Février 2013 jeanfrancois.nicaud@laposte.net

La théorie des mouvements dans les formules Jean-François Nicaud Version initiale de Février 2013 jeanfrancois.nicaud@laposte.net La théorie des mouvements dans les formules Jean-François Nicaud Version initiale de Février 2013 jeanfrancois.nicaud@laposte.net Article rédigé avec epsilonwriter puis copié dans Word La théorie des mouvements

Plus en détail

NOMBRES RELATIFS 1. 287 : naissance d Archimède : 287 ans avant la naissance de J.C. 3 : température de 3 en dessous de 0

NOMBRES RELATIFS 1. 287 : naissance d Archimède : 287 ans avant la naissance de J.C. 3 : température de 3 en dessous de 0 I. Qu est-ce qu un nombre relatif? 1) Rappel NOMBRES RELATIFS 1 Dans de nombreuses situations, on utilise des nombres «positifs» ou «négatifs».ce sont les nombres relatifs. Ils sont utiles dans les cas

Plus en détail

L ARGENT et L ÉCOLE GESTION DE LA COOPERATIVE SCOLAIRE.

L ARGENT et L ÉCOLE GESTION DE LA COOPERATIVE SCOLAIRE. L ARGENT et L ÉCOLE GESTION DE LA COOPERATIVE SCOLAIRE. OCCE 83 Rue des Écoles - 83210 SOLLIES TOUCAS TEL : 0494130407 - FAX : 0494130531 Émail : ad83@occe.coop L OCCE 83 fédère f les coopératives scolaires

Plus en détail

Le forfait mensuel : solution prise en début d année, et pour l année entière.

Le forfait mensuel : solution prise en début d année, et pour l année entière. Ma situation Tarif correspondant Solution proposée Mode de paiement Concrètement 1. RESTAURANT SCOLAIRE mon enfant déjeune toute l année scolaire de manière générale les lundis, mardis, jeudis et vendredis

Plus en détail

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le Chapitre I - arithmé La base décimale Quand on représente un nombre entier, positif, on utilise généralement la base 10. Cela signifie que, de la droite vers la gauche, chaque nombre indiqué compte 10

Plus en détail

Nombres relatifs Page 237

Nombres relatifs Page 237 Classe de sixième C HAPITRE 11 N OMBRES RELATIFS 11.1.EXEMPLES D'UTILISATION 238 11.2. COMPARAISON SUR UN AXE 240 11.3. REPERAGE DANS LE PLAN 243 11.4. ADDITION DES RELATIFS 245 11.5. LA SOUSTRACTION 247

Plus en détail

1 + 9 9 + 1 4 + 6 6 + 4 5 + 5 2 + 8 8 + 2 3 + 7 7 + 3. Calc Les compléments à 10. Il y a plusieurs manières de décomposer le nombre 10.

1 + 9 9 + 1 4 + 6 6 + 4 5 + 5 2 + 8 8 + 2 3 + 7 7 + 3. Calc Les compléments à 10. Il y a plusieurs manières de décomposer le nombre 10. Calc Les compléments à 10 Il y a plusieurs manières de décomposer le nombre 10. Il faut connaitre ces décompositions par cœur! 1 + 9 9 + 1 5 + 5 4 + 6 6 + 4 2 + 8 8 + 2 10 3 + 7 7 + 3 Calc La table d addition

Plus en détail

Lire et écrire les nombres jusqu'à 1 000 (2)

Lire et écrire les nombres jusqu'à 1 000 (2) Unité 1 et 5 Lire et écrire les nombres jusqu'à 1 000 () Connaître, savoir écrire et nommer les nombres entiers jusqu au million. 1 En utilisant une, deux ou trois étiquettes ci-contre, écris tous les

Plus en détail

CERTIFICAT de FORMATION GENERALE. SESSION du 3 FEVRIER 2010. Epreuve écrite de Mathématiques (Durée 1 heure) LA CALCULATRICE n est pas autorisée

CERTIFICAT de FORMATION GENERALE. SESSION du 3 FEVRIER 2010. Epreuve écrite de Mathématiques (Durée 1 heure) LA CALCULATRICE n est pas autorisée INSPECTION ACADEMIQUE DU TARN «Quatre cent trente cinq» CERTIFICAT de FORMATION GENERALE SESSION du 3 FEVRIER 010 Epreuve écrite de Mathématiques (Durée 1 heure) LA CALCULATRICE n est pas autorisée C O

Plus en détail

Seconde Généralités sur les fonctions Exercices. Notion de fonction.

Seconde Généralités sur les fonctions Exercices. Notion de fonction. Seconde Généralités sur les fonctions Exercices Notion de fonction. Exercice. Une fonction définie par une formule. On considère la fonction f définie sur R par = x + x. a) Calculer les images de, 0 et

Plus en détail

Présentation du binaire

Présentation du binaire Présentation du binaire Vers la fin des années 30, Claude Shannon démontra qu'à l'aide de "contacteurs" (interrupteurs) fermés pour "vrai" et ouverts pour "faux" on pouvait effectuer des opérations logiques

Plus en détail

Cercle trigonométrique et mesures d angles

Cercle trigonométrique et mesures d angles Cercle trigonométrique et mesures d angles I) Le cercle trigonométrique Définition : Le cercle trigonométrique de centre O est un cercle qui a pour rayon 1 et qui est muni d un sens direct : le sens inverse

Plus en détail

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION. Classe de terminale technologique hôtellerie IMMOBILISATIONS. 1/3 l amortissement linéaire FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION Classe de terminale technologique hôtellerie L AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS 1/3 l amortissement linéaire OBJECTIF DU DOSSIER : «ETRE CAPABLE D ETABLIR LE PLAN

Plus en détail

Résoudre des problèmes simples

Résoudre des problèmes simples Résoudre des problèmes simples Objectif: Acquérir une méthodologie générale de résolution de problèmes. Résoudre des problèmes additifs et soustractifs en une étape. Résoudre des problèmes simples Objectif:

Plus en détail

Leçon 2 Des entiers pour compter. Choisir à chaque fois la (ou les) bonne(s) réponse(s). b 100 milliers d 10 centaines de milliers CALCUL MENTAL

Leçon 2 Des entiers pour compter. Choisir à chaque fois la (ou les) bonne(s) réponse(s). b 100 milliers d 10 centaines de milliers CALCUL MENTAL 20unité 1 Leçon 2 Des entiers pour compter QCM pour commencer Choisir à chaque fois la (ou les) bonne(s) réponse(s). 1 4 235 c est aussi : a (4 1 000) + (23 10) + 5 b (42 100) + (35 10) c (42 10) + 35

Plus en détail

Chapitre 3 : Mesure et Incertitude.

Chapitre 3 : Mesure et Incertitude. Chapitre 3 : Mesure et ncertitude. Le scientifique qui étudie un phénomène naturel se doit de faire des mesures. Cependant, lors du traitement de ses résultats ce pose à lui la question de la précision

Plus en détail

MON JOURNAL HEBDOMADAIRE

MON JOURNAL HEBDOMADAIRE LUNDI DATE : vous avez présentés vous avez exercées MARDI DATE : vous avez présentés vous avez exercées MERCREDI DATE : vous avez présentés vous avez exercées JEUDI DATE : vous avez présentés vous avez

Plus en détail

RÉSOLUTION DE SYSTÈMES À DEUX INCONNUES

RÉSOLUTION DE SYSTÈMES À DEUX INCONNUES RÉSOLUTION DE SYSTÈMES À DEUX INCONNUES Sommaire 1 Méthodes de résolution... 3 1.1. Méthode de Substitution... 3 1.2. Méthode des combinaisons linéaires... 6 La rubrique d'aide qui suit s'attardera aux

Plus en détail

Représentation des nombres entiers et réels. en binaire en mémoire

Représentation des nombres entiers et réels. en binaire en mémoire L3 Mag1 Phys. fond., cours C 15-16 Rep. des nbs. en binaire 25-09-05 23 :06 :02 page 1 1 Nombres entiers 1.1 Représentation binaire Représentation des nombres entiers et réels Tout entier positif n peut

Plus en détail

Utilisation d EXCEL pour résoudre des problèmes de programmation linéaire

Utilisation d EXCEL pour résoudre des problèmes de programmation linéaire Utilisation d EXCEL pour résoudre des problèmes de programmation linéaire Introduction Le solveur d'excel est un outil puissance d'optimisation et d'allocation de ressources. Il peut vous aider à déterminer

Plus en détail

PRÉPARATION DU BACCALAURÉAT MATHÉMATIQUES. SÉRIE ES Obligatoire et Spécialité

PRÉPARATION DU BACCALAURÉAT MATHÉMATIQUES. SÉRIE ES Obligatoire et Spécialité PRÉPARATIN DU BACCALAURÉAT MATHÉMATIQUES SÉRIE ES bligatoire et Spécialité Décembre 0 Durée de l épreuve : heures Coefficient : ou L usage d une calculatrice électronique de poche à alimentation autonome,

Plus en détail

De la composition de taux à l'espace vectoriel des taux

De la composition de taux à l'espace vectoriel des taux De la composition de taux à l'espace vectoriel des taux Marcel Délèze, Collège du Sud, 630 Bulle Dans la majorité des livres scolaires, les chapitres consacrés à l'utilisation des taux font intensément

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PREPARATOIRE AU TELETRAVAIL. Introduction. Renseignement concernant l agent

QUESTIONNAIRE PREPARATOIRE AU TELETRAVAIL. Introduction. Renseignement concernant l agent QUESTIONNAIRE PREPARATOIRE AU TELETRAVAIL Introduction Ce questionnaire a pour objectif de permettre à l agent et à son hiérarchique direct de préparer en concertation la mise en œuvre du télétravail à

Plus en détail

FORMATION INTERMÉDIAIRE MAT 2031 CAHIER 1 ET CORRIGÉ

FORMATION INTERMÉDIAIRE MAT 2031 CAHIER 1 ET CORRIGÉ FORMATION INTERMÉDIAIRE MAT 203 ET CORRIGÉ MAT 203 TABLE DES MATIÈRES I.0 ÉQUATIONS. Résoudre des équations... Exercice... 4 2.0... 5 2. Définir une inégalité... 5 Exercice 2... 7 2.2 Représenter graphiquement

Plus en détail

Cours de mathématiques (Terminale S)

Cours de mathématiques (Terminale S) Cours de mathématiques (Terminale S) II. Chapitre 00 : La trigonométrie. Les angles orientés A. Les radians DÉFINITION Le radian est une unité de mesure angulaire, notée rad définie par : REMARQUE A partir

Plus en détail

Taux d'évolution, cours de Terminale STG

Taux d'évolution, cours de Terminale STG Taux d'évolution, cours de Terminale STG F.Gaudon 7 novembre 2007 Table des matières Évolutions 2 2 Évolutions successives 3 2. Taux global............................ 3 2.2 Taux moyen............................

Plus en détail

"aveceuro"- "aveceuro"-"aveceuro"- "aveceuro"- "aveceuro"- "aveceuro"- "aveceu

aveceuro- aveceuro-aveceuro- aveceuro- aveceuro- aveceuro- aveceu eceu version 2.10 f du 05/02/2005 Essayez donc "aveceuro" pour gérer vos comptes. "aveceuro" vous permettra de faire vos comptes de manière continue, sans effort et avec la disponibilité automatique des

Plus en détail

La hauteur du Soleil et la durée d une journée

La hauteur du Soleil et la durée d une journée La hauteur du Soleil et la durée d une journée On dit que le Soleil se lève à l Est pour se coucher à l Ouest ou encore que le Soleil est au zénith à midi. Cela n est pas vrai ou plus exactement pas toujours

Plus en détail

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Introduction La mémoire des ordinateurs est constituée d une multitude de petits circuits électroniques qui ne peuvent être que dans deux états : sous

Plus en détail

Le Mini E-book de XForex pour débutants TRADER PRO. Guide de trading de devises

Le Mini E-book de XForex pour débutants TRADER PRO. Guide de trading de devises Le Mini E-book de XForex pour débutants TRADER PRO Guide de trading de devises XForex vous a préparé un condensé du E- book, son manuel électronique sur le trading de devises. Le Mini E-book a été conçu

Plus en détail

Guide de la formation à la gestion et la comptabilité IDECO

Guide de la formation à la gestion et la comptabilité IDECO La connaissance n est pas un objet comme les autres La connaissance est une information à laquelle vous donnez du sens. Ce processus de construction des connaissances est de ce fait très personnel, lié

Plus en détail

Numération. Le tableau récapitulatif ci-dessous donne l équivalence de quelques nombres pour les bases 10, 2 et 16.

Numération. Le tableau récapitulatif ci-dessous donne l équivalence de quelques nombres pour les bases 10, 2 et 16. 1. Systèmes de numération 11. Système décimal : Base 10 C est le système utilisé dans la vie courante, il est basé sur le nombre 10. Pour représenter les nombres décimaux, on utilise les chiffres de 0

Plus en détail

Statistiques. Objectifs du chapitre. Énigme du chapitre.

Statistiques. Objectifs du chapitre. Énigme du chapitre. Statistiques C H A P I T R E 2 Énigme du chapitre. Objectifs du chapitre. Proposer, si possible, une série de 9 valeurs telle que sa moyenne est égale à son premier quartile et son étendue soit égale à

Plus en détail

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT I. MOUVEMENTS COMPTABLES Nous avons vu que le Bilan représente la photographie de la situation de l entreprise à une date donnée : chaque opération nouvelle

Plus en détail

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS RÈGLE 8 DU STPGV GESTION DU RISQUE

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS RÈGLE 8 DU STPGV GESTION DU RISQUE ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS RÈGLE 8 DU STPGV STPGV Règle 8, décembre 1998: révisée le 30 juillet 2001, le 19 novembre 2001, le 25 septembre 2003, le 6 décembre 2004, le 29 mars 2007, le 16 août

Plus en détail

Correction Exam Final Macro du 14/05/2013

Correction Exam Final Macro du 14/05/2013 Correction Exam Final Macro du 14/05/2013 Sumudu Kankanamge : sumudu.kankanamge@univ-tlse1.fr Remarque Un mot sur la correction : comme il s agit d un devoir de Macroéconomie, je pense que c est important

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER DE L ASSOCIATION DEPARTEMENTALE OCCE 93 EXERCICE 2008/2009

RAPPORT FINANCIER DE L ASSOCIATION DEPARTEMENTALE OCCE 93 EXERCICE 2008/2009 Ce présent rapport soumis à l approbation de notre Assemblée départementale rend compte financièrement de l activité de notre association. S agissant des comptes de résultats de l année 2008/ 2009, nous

Plus en détail

- 01 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE ECONOMIQUE

- 01 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE ECONOMIQUE - 01 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE ECONOMIQUE Objectif(s) : o Choix des investissements et rentabilité économique : Capacité d'autofinancement prévisionnelle ; Flux nets de trésorerie ; Evaluations.

Plus en détail

Ressources pour le lycée technologique

Ressources pour le lycée technologique éduscol Enseignement de mathématiques Classe de première STMG Ressources pour le lycée technologique Dérivation : Approximation affine et applications aux évolutions successives Contexte pédagogique Objectifs

Plus en détail