Aperçu Général. p. 2/15

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Aperçu Général. p. 2/15"

Transcription

1 L Afrique tourne t-elle vers l Est? Le nouveau engagement de la Chine en Afrique et ces implications dans le cadre des perspectives du developpement de l Afrique Gerald Schmitt, Agence Allemande de Coopération Technique (GTZ), Departement d Afrique Conference Régionale Consultative du Comité des Bailleurs de Fonds pour le Développement des activités économique Novembre 2007 Africa Department

2 Aperçu Général 1. Les défis 2. Presence de la Chine en Afrique: Faits et Chiffres 3. Quelles sont les consequences de cette presence pour l Afrique? Les effets en court et en long terme 4. L Afrique perdra-t-elle en long terme? Recommendations aux gouvernements Africains, aux bailleurs de fonds et au secteur privé p. 2/15

3 Les défis Les pays africains doivent mettre en place des stratégies enfin de pouvoir compétir avec les Tigres Asiatiques sur les marchés locaux et internationaux. L Afrique a aujourd hui atteint la maturité donc ses dirigeants doivent être en mesure de négotier des accords sur la base du principe du gagnant-gagnant. cette phrase est extrait du discours du President John Agyekum Kufuor lors de la premiere table ronde des actvites economique organisee par Economist Intelligence Unit (EIU) en Octobre p. 3/15

4 La Chine en Afrique? L assistance Chinoise en Afrique (1) Part de l'assistance etrangere chinoise en Afrique en milliard de $ US Année p. 4/15

5 Chine en Afrique? Les principaux Bailleurs (2) Aide Publique au Developpement en faveur de l Afrique du Sud du Sahara De la part des principaux bailleurs de fonds, 2006 (Milliard de $ US) p. 5/15

6 La Chine en Afrique? Investissement Etranger Direct Chinois (IED)(3) Investissement direct chinois en Afrique du Sud du Sahara ( ) En Million de Dollar p. 6/15

7 p. 7/15 La Chine en Afrique? Relations Commerciales (4) Composition des exportations africaines vers la Chine en 2004

8 La Chine en Afrique? Relations commerciales(5) Composition des importations africaines de la Chine en 2004 p. 8/15

9 La Chine en Afrique? Recapitulatif (4) Augmentation rapide de l APD Chinoise de même que l IED et le commerce en Afrique depuis les années 90! Pas de mesures rigoureuses accompagnant l ODI Chinois, mais le principle d une Chine et une aide très conditionnée (70%) Promouvoir un partenariat gagnant- gagnant et le respect de la souveraineté des gouvernements africains surtout en matière des questions liées à la gouvernance Investissement en installations nouvelles pour les produits africains et l accès aux marchés sous l impulsion du secteur privé Structure des échanges spécifiques pour le commerce entre les pays développés et ceux en voie de développement (Marchandises- produits manufacturés) p. 9/15

10 Quels avantages pour l Afrique? (1) Afrique est en position du gagnant! Compétition accrue entre les bailleurs de fonds > des choix judicieux pour les gouvernements africains Investissements en Installations Nouvelles chinois: agrandir l espace fiscal,contribuer à ce que l Afrique fasse partie du marché mondial et créer des emplois Accèder aux biens de consommation à vil prix et surtout apprécier par les pauvres Education Sud-Sud sur une base commune, pas de discours pédogogique lié aux conditionnalités p. 10/15

11 Quels avantages pour l Afrique? (2) Mais quel sont les effets en long terme? Pays riches en ressources naturelles: tiré avantages des investissements chinois et augmenté les prix sur le marché international; les profits des industries extractives doivent être bien gérés et investis en vue de la diversification économique (piège de ressources) Pays pauvres en ressources naturelles privés de capacités productives: des produits manufacturiers à coût abordable aux pauvres; profiter de la demande de plus en plus croissante des produits agricoles; jusqu à présent de faibles mesures d incitation pertmettant au secteur privé de monter encore sur la chaîne de valeur (limité à l approvisionnement des marchandises?) Pays pauvres en ressources naturelles mais dotés d industries: compétition accrue avec les importations de la Chine; bénéfice potentiel des accords de commerce favorisant la production en Afrique p. 11/15

12 Quels avantages pour l Afrique? (3) Normes et Immigration chinoise? Standards et normes: on dit souvent que les compagnies chinoises ne respectent pas les normes internationales et nationales; des bilans négatifs dans le domaine de l exportation du bois, des droits des travailleurs et des normes environnementales > Impact en long terme dans la perspective de la croissance africaine? Immigration Chinoise en Afrique: environ 1 million de Chinois vivent actuellement en Afrique; compétion avec les commerçants et les entrepreneurs même dans le secteur informel > effets positifs ou négatifs dans les perspectives du développement de l Afrique? p. 12/15

13 L Afrique perd-elle en long terme? (1) Recommendations aux gouvernements africains: la Chine a une politique africaine mais n a pas une politique chinoise? > la nécessité de mettre en place des stratégies judicieuses en long terme pour un engagement avec la Chine s avère indispensable! Soutien actif et des mesures d incitations dans le sens de la diversification économique et de plus d amples transformations des produits manufacturiers Recommendations aux bailleurs de fonds: Appuyer le développement des capacités pour l élaboration et la mise en oeuvre des stratégies en long terme pour le développement économique et pour l analyse et la négotiation des accords commerciaux Améliorer la qualité des APD et de veiller à la cohérence des accords économiques et du développement Appuyer le développement du secteur privé en grande échelle p. 13/15

14 L Afrique perd-elle en long terme? (2) Recommendations en faveur du secteur privé: Profitons des opportunités à venir Participer activement à la formulation des politiques pour le développement du secteur privé et la croissance durable Accepter les défis chinois, améliorer la qualité du commerce local et renforcer la compétitivité autour des produits manufacturés en Afrique sur le marché mondial! p. 14/15

15 Merci beaucoup de votre attention! p. 15/15

«Construction de maisons bois : défis et opportunités»

«Construction de maisons bois : défis et opportunités» «Construction de maisons bois : défis et opportunités» Simon Rietbergen Banque mondiale NB Cette présentation ne représente pas nécessairement la position officielle de la Banque mondiale Constat secteur

Plus en détail

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS?

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS? STRUCTURE DU CADRE DE POLITIQUE D INVESTISSEMENT DE LA CEDEAO Dr Jonathan A Aremu Consultant Marché commun d investissement de la CEDEAO Département du Secteur Privé Tel: 234-1-8033061476 E-mail: marketlinkconsults@yahoo.com

Plus en détail

«QUELLES PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT DES RELATIONS DE COOPERATION ENTRE LE MAROC ET LE MEXIQUE?»

«QUELLES PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT DES RELATIONS DE COOPERATION ENTRE LE MAROC ET LE MEXIQUE?» CONFERENCE-DEBAT «QUELLES PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT DES RELATIONS DE COOPERATION ENTRE LE MAROC ET LE MEXIQUE?» MOT D INTRODUCTION DE M. MOHAMMED TAWFIK MOULINE DIRECTEUR GENERAL DE L INSTITUT ROYAL

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

L ALÉNA APRÈS HUIT ANS

L ALÉNA APRÈS HUIT ANS L ALÉNA APRÈS HUIT ANS DES ASSISES POUR LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE L ALÉNA APRÈS HUIT ANS Des Assises Pour La Croissance Économique L ENGAGEMENT ENVERS L ALÉNA En dépit du ralentissement qu a connu l économie

Plus en détail

Mettre les richesses minérales au service du développement durable le point de vue de l UE

Mettre les richesses minérales au service du développement durable le point de vue de l UE 21-22 mars 2012 Kinshasa Mettre les richesses minérales au service du développement durable le point de vue de l UE Gestion des ressources naturelles en Afrique subsaharienne Conférence de Kinshasa Défis

Plus en détail

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Exportations de marchandises par région et par produit, 2013 (milliards de $EU) Augmentation

Plus en détail

AGOA Programme des Organisations pour la société civile du

AGOA Programme des Organisations pour la société civile du AGOA Programme des Organisations pour la société civile du 14 e Forum sur la coopération économique et commerciale entre les États-Unis et l Afrique AGOA 15 ans : Les organisations de la société civile

Plus en détail

Crise, austérité, compétitivité : Et le travail dans tout ça?

Crise, austérité, compétitivité : Et le travail dans tout ça? Crise, austérité, compétitivité : Et le travail dans tout ça? Jacques Perrat Emmanuelle Puissant Meeting CGT, 9 septembre 2013, Lyon 1 Quel est le problème : La rémunération du travail ou le coût du capital?

Plus en détail

FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE. Présenté par. W. L. Manungo

FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE. Présenté par. W. L. Manungo FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE Présenté par W. L. Manungo Secrétaire pour les finances, Zimbabwe Plan de la présentation Introduction Structure

Plus en détail

TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE

TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE TRAINFORTRADE TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE TRAINFORTRADE CNUCED Division de l infrastructure des services pour le développement et l efficacité commerciale (SITE) Palais des Nations CH-1211 Genève 10

Plus en détail

Le transfert de technologie

Le transfert de technologie Le transfert de technologie Walter DALLE VEDOVE Walter DALLE VEDOVE 1 Notre but est de vous familiariser avec le transfert de technologie et la négociation de contrats de transfert technologique Croissance

Plus en détail

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

II. Commerce des marchandises

II. Commerce des marchandises II. Commerce des marchandises En 2012, le commerce mondial des marchandises a augmenté de 2 pour cent en volume dans le contexte d une faible demande mondiale et d une baisse des prix. Cela est beaucoup

Plus en détail

Perspectives et stratégies sur le transport aérien

Perspectives et stratégies sur le transport aérien Perspectives et stratégies sur le transport aérien Présenté par Ravoniharoson Voahangy, Directeur des affaires juridiques et économiques de l Aviation civile de Madagascar Commission de l Océan Indien

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant. Plan d élaboration du PLAN D AFFAIRES Avant de réaliser votre projet, élaborez votre plan d affaires selon le modèle suivant : RESUME :. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

Plus en détail

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA Global Consulting est une société de consultation internationale, constituée à Tunis. Cette

Plus en détail

Politique de développement du secteur privé au Mali

Politique de développement du secteur privé au Mali Politique de développement du secteur privé au Mali Les reformes entreprises par l Etat malien au niveau macro-économique ont été accompagnées d un d appui au renforcement du secteur privé. Le Mali a consacré

Plus en détail

Montréal, cœur qui bat au rythme des chaînes d approvisionnement globales

Montréal, cœur qui bat au rythme des chaînes d approvisionnement globales Montréal, cœur qui bat au rythme des chaînes d approvisionnement globales Sylvie Vachon, présidente-directrice générale de l APM Forum stratégique de la CCMM, 25 avril 2014 Au menu Les chaînes d approvisionnement

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

Centre Régional de Formation en Suivi et Evaluation des Résultats, 2010

Centre Régional de Formation en Suivi et Evaluation des Résultats, 2010 Centre Régional de Formation en Suivi et Evaluation des Résultats, 2010 Dr. El Hadji Guèye / Arianne Wessal Journées béninoises de l évaluation 2-4 Juillet 2012 Cotonou, Bénin Plan 1. Introduction de CLEAR

Plus en détail

Séminaire de validation de l EDIC actualisée

Séminaire de validation de l EDIC actualisée Séminaire de validation de l EDIC actualisée Investissement, coût des facteurs et des consommations intermédiaires Bamako, 3 et 4 avril 2015 Séminaire de validation de l EDIC actualisée Soutenir l investissement

Plus en détail

PME EN CHINE: LES CLES POUR INVESTIR ET SE DEVELOPPER JOURNEES CHINE JUIN 2011

PME EN CHINE: LES CLES POUR INVESTIR ET SE DEVELOPPER JOURNEES CHINE JUIN 2011 PME EN CHINE: LES CLES POUR INVESTIR ET SE DEVELOPPER JOURNEES CHINE JUIN 2011 0 1 SOMMAIRE Les opportunités du 12 ème plan quinquennal pour les entreprises françaises La situation des PME françaises en

Plus en détail

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO INADES-Formation Togo B.P. 12 472 Lomé TEL. (228) 225-92-16 FAX : (228) 225-92-17 inadesformation@if-togo.net EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO Présentée par N Key Kwami AMONA Directeur

Plus en détail

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 Associer le financement et les poliaques pour medre en œuvre un programme de développement post- 2015 porteur de changement 22 juin 2015, Ministère des Affaires

Plus en détail

/ SEPTEMBRE 2015. Charte de mobilisation des entreprises agroalimentaires à l international

/ SEPTEMBRE 2015. Charte de mobilisation des entreprises agroalimentaires à l international / SEPTEMBRE 2015 Charte de mobilisation des entreprises agroalimentaires à l international ENSEMBLE A L INTERNATIONAL Les industries agroalimentaires exportent 43,4 Milliards d euros soit 27% du chiffre

Plus en détail

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Appel à projets 2010 Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Un programme conjoint entre la Fondation de France et le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI) Date limite

Plus en détail

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique 2 ORIENTATIONS DE L'OCDE POUR LES POLITIQUES CONCERNANT LE CONTENU NUMÉRIQUE Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique Le contenu numérique est devenu un élément de plus

Plus en détail

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES :

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : EXPERIENCE DU RCPB Du 27 au 30 mars 2012 0 KAMPALA/OUGANDA PLAN 1- Contexte 2- Entreprises agricoles au Burkina 3- Besoins de financement des

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

Affacturage : concept, évolution et défis. Peter Brinsley Directeur, POINT FORWARD LTD

Affacturage : concept, évolution et défis. Peter Brinsley Directeur, POINT FORWARD LTD Affacturage : concept, évolution et défis Peter Brinsley Directeur, POINT FORWARD LTD Evolution - Les débuts de l affacturage Initialement utilisé pour le commerce international. Les affactureurs agissent

Plus en détail

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 PEROU Ministère de l Economie et des Finances Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 Conclusions des co-présidents Alonso Arturo SEGURA VASI, Ministre de l Economie et des

Plus en détail

Colloque public: «Le Canada / le Québec face aux investissements directs étrangers (IDE): enjeux, défis et stratégies»

Colloque public: «Le Canada / le Québec face aux investissements directs étrangers (IDE): enjeux, défis et stratégies» Simon LEFEBVRE - Simon NADEAU Kawrantin ROUDAUT - Thibault WANSCH Colloque public: «Le Canada / le Québec face aux investissements directs étrangers (IDE): enjeux, défis et stratégies» 2 décembre 2013

Plus en détail

Comment mettre l innovation au cœur de votre entreprise?

Comment mettre l innovation au cœur de votre entreprise? 1 Comment mettre l innovation au cœur de votre entreprise? Réfaat Chaabouni Salon de la création d entreprises Tunis 17-18 Octobre 2008 2 L innovation est synonyme de changement C est au sens large du

Plus en détail

WP Board 1062/10. 17 juin 2010 Original : anglais. Projet/Fonds commun. Contexte

WP Board 1062/10. 17 juin 2010 Original : anglais. Projet/Fonds commun. Contexte WP Board 1062/10 17 juin 2010 Original : anglais Projet/Fonds commun F Comité exécutif / Conseil international du Café 21 24 septembre 2010 Londres, Angleterre Amélioration de la transformation et de l

Plus en détail

ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES

ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES ANCRÉ PAR NOS RESSOURCES VOUS VOULEZ DIVERSIFIER VOS ACTIVITÉS? VOUS DÉSIREZ UN APPROVISIONNEMENT GARANTI POUR VOTRE ENTREPRISE? DÉVELOPPER DE PLUS GRANDS MARCHÉS ET DISCUSTER DIRECTEMENT AVEC LES CONSOMMATEURS?

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail

440 hectares 2 milliards d euros

440 hectares 2 milliards d euros EUROSITY EUROSITY, UNE PLATEFORME SINO-EUROPéENNE UNIQUE EN EUROPE Une plateforme innovante de coopération industrielle, commerciale et académique, d une ampleur sans précédent, entre la France et la Chine,

Plus en détail

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010 Principales conclusions Le secteur des TIC se relève de la crise économique et les marchés mondiaux des TIC se déplacent vers les

Plus en détail

Réseau Forêts et Commerce d Afrique Centrale (CAFTN) pour la Foresterie Responsable

Réseau Forêts et Commerce d Afrique Centrale (CAFTN) pour la Foresterie Responsable Réseau Forêts et Commerce d Afrique Centrale (CAFTN) pour la Foresterie Responsable En quoi consiste le CAFTN? Cadre de partenariat avec les entreprises forestières dans le but de promouvoir la foresterie

Plus en détail

De la croissance destructrice de l environnement à l économie verte. Samir ALLAL Tunis-Mai 2012

De la croissance destructrice de l environnement à l économie verte. Samir ALLAL Tunis-Mai 2012 De la croissance destructrice de l environnement à l économie verte Samir ALLAL Tunis-Mai 2012 Plan de l'exposé 1. La question de l économie verte ne peut être traitée indépendamment des relations Nord/Sud,

Plus en détail

CHAPITRE 11 Allemagne : concertation et cogestion, les moteurs d une forme de réussite

CHAPITRE 11 Allemagne : concertation et cogestion, les moteurs d une forme de réussite CHAPITRE 11 : concertation et cogestion, les moteurs d une forme de réussite Page 433 TABLEAU 11-1 Quelques paramètres économiques (rétrospective) 1981 1991 1995 1998 Population (en millions d habitants)

Plus en détail

Le démarrage et le développement d une PME: un processus qui se complexifie

Le démarrage et le développement d une PME: un processus qui se complexifie Centre d entrepreneuriat et d essaimage Université du Québec à Chicoutimi Le démarrage et le développement d une PME: un processus qui se complexifie Par Louis Dussault, professeur, directeur général CEE-UQAC

Plus en détail

Aperçu de l utilisation de l information environnementale par la Banque africaine de développement

Aperçu de l utilisation de l information environnementale par la Banque africaine de développement Atelier sur les statistiques de l'environnement en appui à la mise en œuvre du Cadre pour le Développement des Statistiques de l'environnement Lomé, 19-23 novembre 2015 Aperçu de l utilisation de l information

Plus en détail

Chemins de fer en Afrique subsaharienne (ASS)

Chemins de fer en Afrique subsaharienne (ASS) Chemins de fer en Afrique subsaharienne (ASS) Lignes ferroviaires en ASS Volume moyen du transport ferroviaire en ASS de 2001 à 2005 en milliards de tonnes au kilomètre (tkm) 3.0 2.5 2.0 1.5 Rep. d Afrique

Plus en détail

EU Timber Trade Action Plan (TTAP)

EU Timber Trade Action Plan (TTAP) EU Timber Trade Action Plan (TTAP) RENCONTRES ASIE / AFRIQUE Expériences des aides et soutiens apportés par les différents bailleurs GTZ MAE AFD UE dans la sous région d Afrique Centrale, l exemple du

Plus en détail

L approfondissement de l intégration régionale en Afrique de l Ouest et son impact pour la Côte d Ivoire

L approfondissement de l intégration régionale en Afrique de l Ouest et son impact pour la Côte d Ivoire L approfondissement de l intégration régionale en Afrique de l Ouest et son impact pour la Côte d Ivoire Ministère de l Economie et des Finances et Fondation pour les Etudes et Recherches sur le Développement

Plus en détail

La Micro Assurance, la stratégie de réduction de la pauvreté et la stratégie de croissance accélérée

La Micro Assurance, la stratégie de réduction de la pauvreté et la stratégie de croissance accélérée DEFIS ET OPPORTUNITES DE LA MICROASSURANCE AU SENEGAL La Micro Assurance, la stratégie de réduction de la pauvreté et la stratégie de croissance accélérée Présenté par Mme Aida Djigo Wane AMSA Assurances

Plus en détail

Proposition de guide d entretien

Proposition de guide d entretien Schéma de Développement Économique 2014 AXE 1 : Soutenir l économie productive, le tissu endogène Action 1 : Mettre en place d un programme prioritaire de visites d entreprises ANNEXE N 2 : Proposition

Plus en détail

Extrait de : Aide pour le commerce 2009 : Panorama Entretenir l'élan. Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264069107-fr

Extrait de : Aide pour le commerce 2009 : Panorama Entretenir l'élan. Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264069107-fr Extrait de : Aide pour le commerce 2009 : Panorama Entretenir l'élan Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264069107-fr Introduction Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE/OMC

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

Éléments pour la mise en place d un secteur de services compétitif Gogué Aimé Tchabouré gogueaime@gmail.com

Éléments pour la mise en place d un secteur de services compétitif Gogué Aimé Tchabouré gogueaime@gmail.com Éléments pour la mise en place d un secteur de services compétitif Gogué Aimé Tchabouré gogueaime@gmail.com 1 Atelier d Appui pour le Développement et les négociations sur le secteur des services ILEAP/

Plus en détail

22 juin 2011. L AFD en Outre-mer en 2010

22 juin 2011. L AFD en Outre-mer en 2010 22 juin 2011 L AFD en Outre-mer en 2010 Qui sommes-nous? Un EPIC, sous tutelle des ministères : des Affaires Etrangères et Européennes de l Economie, des Finances et de l Industrie de l Intérieur, de l

Plus en détail

Fabrication additive : Structuration d unefilière 07/10/14

Fabrication additive : Structuration d unefilière 07/10/14 Fabrication additive : Structuration d unefilière 07/10/14 P.Villard Chargé de mission Usine du Futur Introduction Fabrication Additive un marché en pleine croissance Ces technologies sont partie intégrante

Plus en détail

La croissance chinoise

La croissance chinoise Lacroissancechinoise Aprèspresque30ansd économiemaoïste,lachines estengagéedepuis1978,sousl impulsionde Deng Xiaoping, sur la voie de la modernisation économique. Les «Quatre Modernisations» industrie,agriculture,rechercheetdéfense

Plus en détail

VERS UNE STRATÉGIE DE LA COMMERCE INTERNATIONAL. Washington DC, 25 avril 2010

VERS UNE STRATÉGIE DE LA COMMERCE INTERNATIONAL. Washington DC, 25 avril 2010 VERS UNE STRATÉGIE DE LA BANQUE MONDIALE SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL Washington DC, 25 avril 2010 Sommaire 1 Contexte La Banque Mondiale et le Commerce International Leçons Retenues Approche Proposée

Plus en détail

PROGRAMME D APPUI A MAÎTRISE D OUVRAGE DES ADMINISTRATIONS DU SECTEUR RURAL MINADER-MINEPIA (AMO) PHASE II 2013-2016 FINANCEMENT C2D

PROGRAMME D APPUI A MAÎTRISE D OUVRAGE DES ADMINISTRATIONS DU SECTEUR RURAL MINADER-MINEPIA (AMO) PHASE II 2013-2016 FINANCEMENT C2D MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL MINISTERE DE L ELEVAGE, DES PÊCHES ET DES INDUSTRIES ANIMANES PROGRAMME D APPUI A MAÎTRISE D OUVRAGE DES ADMINISTRATIONS DU SECTEUR RURAL MINADER-MINEPIA

Plus en détail

Daniel Champlon Président CEDIGAZ Club de Nice XIIe Forum Annuel 28-30 novembre 2013

Daniel Champlon Président CEDIGAZ Club de Nice XIIe Forum Annuel 28-30 novembre 2013 Le rôle du gaz naturel dans l approvisionnement énergétique mondial à moyen et long terme Daniel Champlon Président CEDIGAZ Club de Nice XIIe Forum Annuel 28-30 novembre 2013 Le rôle du gaz naturel dans

Plus en détail

Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment

Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment Développement durable et villes chinoises: l efficacité énergétique dans le bâtiment Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment 5 e Symposium de Recherche Urbaine

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

La place de l Agroalimentaire dans le PPAMNQ. K E N Z A R I S g h a ï e r ( C T P C G P P A M N Q )

La place de l Agroalimentaire dans le PPAMNQ. K E N Z A R I S g h a ï e r ( C T P C G P P A M N Q ) La place de l Agroalimentaire dans le PPAMNQ K E N Z A R I S g h a ï e r ( C T P C G P P A M N Q ) Programme d Appui et de Soutien aux Accords de Partenariat Economique (PASAPE) 1- RAPPELS La suppression

Plus en détail

Le secteur laitier en Irlande vers une expansion durable et profitable C. LASCURETTES. Executive Secretary National Dairy and Liquid Milk Committees

Le secteur laitier en Irlande vers une expansion durable et profitable C. LASCURETTES. Executive Secretary National Dairy and Liquid Milk Committees Le secteur laitier en Irlande vers une expansion durable et profitable C. LASCURETTES Executive Secretary National Dairy and Liquid Milk Committees Irish Farmers Association catherinelascurettes@ifa ifa.ieie

Plus en détail

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE Par Madame F. Bintou DJIBO, COORDONNATRICE DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES AU SENEGAL Plan

Plus en détail

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire HISTORIQUE Le Centre pour le Développement des Exportations Africaines CEDEXA S.A. CEDEXA

Plus en détail

PROGRAMME DE COMPETITVITE ET D INVESTIGATION EN AFRIQUE ATELIER DE OUAGADOUGOU SUR LA FORMATION AGRICOLE

PROGRAMME DE COMPETITVITE ET D INVESTIGATION EN AFRIQUE ATELIER DE OUAGADOUGOU SUR LA FORMATION AGRICOLE PROGRAMME DE COMPETITVITE ET D INVESTIGATION EN AFRIQUE ATELIER DE OUAGADOUGOU SUR LA FORMATION AGRICOLE COMMUNICATION DE L INSTITUT UNIVERSITAIRE DE GESTION (I.U.G.) DE BAMAKO I) Offre de formation de

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

L optimisation des liens avec le secteur minier exige une approche politique délibérée

L optimisation des liens avec le secteur minier exige une approche politique délibérée L optimisation des liens avec le secteur minier exige une approche politique délibérée Pour que le secteur minier améliore sa contribution au développement généralisé, il doit être mieux intégré dans l

Plus en détail

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE PERSPECTIVES DE CONTEXTE Le tourisme est un vaste secteur à croissance rapide qui a de profondes répercussions sur l économie nationale. Toutefois, le Canada ne tire pas le meilleur parti des perspectives

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

4ème Colloque sur la Finance et la Technologie Appliquée Portefeuille et Projets Financés par le Groupe Banque Mondiale en Haïti

4ème Colloque sur la Finance et la Technologie Appliquée Portefeuille et Projets Financés par le Groupe Banque Mondiale en Haïti 4ème Colloque sur la Finance et la Technologie Appliquée Portefeuille et Projets Financés par le Groupe Banque Mondiale en Haïti Port-au-Prince le 8 Avril, 2014 Rappel du Cadre Stratégique de l Assistance

Plus en détail

Table Filière Karité du Burkina Faso - (TFK)

Table Filière Karité du Burkina Faso - (TFK) Table Filière Karité du Burkina Faso - (TFK) Une concertation interprofessionnelle nationale de la filière Karité Présentée Par Antoinette OUEDRAOGO 1ere Vice Présidente Crée en 2000, la vocation de la

Plus en détail

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013 Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013 Novembre 2008 Introduction : CONTEXTE ET CONJONCTURE national et international l augmentation des cours des matières premières

Plus en détail

Informatique en nuage

Informatique en nuage Services d infrastructure, solutions et services-conseils Solutions Informatique en nuage Jusqu à maintenant, la gestion de l infrastructure des TI consistait à négocier les limites : puissance de traitement,

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DES PLANTATIONS FORESTIÈRES EN AFRIQUE ~ CONDITIONS CADRES NÉCESSAIRES

DÉVELOPPEMENT DES PLANTATIONS FORESTIÈRES EN AFRIQUE ~ CONDITIONS CADRES NÉCESSAIRES DÉVELOPPEMENT DES PLANTATIONS FORESTIÈRES EN AFRIQUE ~ CONDITIONS CADRES NÉCESSAIRES Espace Fréjorgues Ouest, 60 rue Henri Fabre 34130 Mauguio Gd Montpellier - France Tél : +33 (0)4 67 20 08 09 - Fax :

Plus en détail

PRÊTS AUX COOPÉRATIVES. Maina Ndirangu Responsable agrinégoce CO-OPERATIVE BANK OF KENYA AgriFin-Conférence-Ouganda

PRÊTS AUX COOPÉRATIVES. Maina Ndirangu Responsable agrinégoce CO-OPERATIVE BANK OF KENYA AgriFin-Conférence-Ouganda PRÊTS AUX COOPÉRATIVES AGRICOLES Maina Ndirangu Responsable agrinégoce CO-OPERATIVE BANK OF KENYA AgriFin-Conférence-Ouganda Qui est la Co-opBank? Démarrée par des coopératives de commercialisation agricoles

Plus en détail

CREER DES LIENS ENTRE OPC ET ONN POUR LA REUSSITE DES EXPORTATIONS

CREER DES LIENS ENTRE OPC ET ONN POUR LA REUSSITE DES EXPORTATIONS CREER DES LIENS ENTRE OPC ET ONN POUR LA REUSSITE DES EXPORTATIONS 1 SÉANCE 4: CHAMP D APPLICATION DES EXIGENCES QUALITÉ Présentateur: Emile K. AIFA Date: 4 Mai 2015 Lieu: Ouagadougou I RÔLE, STRUCTURE

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020

Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 COMMISSION EUROPEENNE MÉMO Bruxelles, le 8 novembre 2012 Plan d action pour l industrie automobile de l UE en 2020 L objet du plan d action présenté aujourd hui par la Commission européenne (voir IP/12/1187)

Plus en détail

La fiscalité dans le secteur des télécoms et la croissance du mobile en RDC

La fiscalité dans le secteur des télécoms et la croissance du mobile en RDC La fiscalité dans le secteur des télécoms et la croissance du mobile en RDC Genève du 1-2 Sept 2011 Romain CIZA /ARPTC romain.ciza@arptc.cd 1 Caneva I. Brève présentation de la RDC II. Cadre réglementaire

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

LE SECTEUR DES MINES: L UN DES MOTEURS DE LA STRATÉGIE ACTUELLE DE DÉVELOPPEMENT DU MALI

LE SECTEUR DES MINES: L UN DES MOTEURS DE LA STRATÉGIE ACTUELLE DE DÉVELOPPEMENT DU MALI LE SECTEUR DES MINES: L UN DES MOTEURS DE LA STRATÉGIE ACTUELLE DE DÉVELOPPEMENT DU MALI PRÉSENTÉ PAR: M.Abdoulaye PONA, Président de la Chambre des Mines du Mali PLAN INTRODUCTION 1-APPORT DU SECTEUR

Plus en détail

Commission de l Union Africaine, Addis-Ababa. 12 juillet 2012

Commission de l Union Africaine, Addis-Ababa. 12 juillet 2012 SIGNATURE D UN ACCORD DE SUBVENTION ENTRE LA CEDEAO ET LE NEPAD, RELATIF A UN INCUBATEUR COMMERCIAL POUR LES FEMMES AFRICAINES CHEFS D ENTREPRISE (BIAWE). Commission de l Union Africaine, Addis-Ababa 12

Plus en détail

La Région de Manchester

La Région de Manchester Zoom Région La Région de Manchester Sylvie Morton, Business Development Manager, Manchester s Investment and Development Agency (MIDAS) Le succès croissant qu a connu la région Manchester au cours de ces

Plus en détail

Wilson Carlos MAIA FILHO

Wilson Carlos MAIA FILHO LES FAIBLESSES STRUCTURELLES DE L ENSEIGNEMENT TECHNOLOGIQUE AU BRESIL Wilson Carlos MAIA FILHO www.apebfr.org Avant Propos Cette étude ne consiste pas en un travail de recherche Intérêt personnel à la

Plus en détail

Quelle relation entre transferts et développement?

Quelle relation entre transferts et développement? MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Quelle relation entre transferts et développement? Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières 15 décembre 2006 Plan 1. Introduction.

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial Entretien accordé par Monsieur Le Ministre du Commerce à l APS ( 31/01/2014) Points abordés : Protection du produit national, Crédit à la consommation, L accord commercial préférentiel "Algérie-Tunisie,

Plus en détail

ASSOCIATION France MAURICE (Association loi 1901) Développement économique en milieu insulaire PAR DIDIER MERLE

ASSOCIATION France MAURICE (Association loi 1901) Développement économique en milieu insulaire PAR DIDIER MERLE ASSOCIATION France MAURICE (Association loi 1901) Développement économique en milieu insulaire PAR DIDIER MERLE La croissance économique mauricienne prendra réellement son essor au cours des années soixante-dix

Plus en détail

Policy Briefing May 2012

Policy Briefing May 2012 Policy Briefing May 2012 Le forum sur la coopération sino-africaine (FCSA): Commerce, Investissements et Aide au développement Avec l ère de la mondialisation et l évolution de la coopération Sud-Sud,

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

Comprendre l expérience néozélandaise : leçons à tirer pour la production laitière de demain.

Comprendre l expérience néozélandaise : leçons à tirer pour la production laitière de demain. Comprendre l expérience néozélandaise : leçons à tirer pour la production laitière de demain. Professeur Hugh Campbell Université d Otago, Nouvelle-Zélande La politique agricole avant la Deuxième guerre

Plus en détail

FITS 2008 Bamako,Mali. Table Ronde Politiques et stratégies nationales d appui au tourisme responsable et solidaire

FITS 2008 Bamako,Mali. Table Ronde Politiques et stratégies nationales d appui au tourisme responsable et solidaire FITS 2008 Bamako,Mali Table Ronde Politiques et stratégies nationales d appui au tourisme responsable et solidaire Problématiques Pourquoi avoir une politique et une stratégie nationale d appui au tourisme

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

LA MICROFINANCE : UN OUTIL DE DEVELOPPEMENT DURABLE?

LA MICROFINANCE : UN OUTIL DE DEVELOPPEMENT DURABLE? LA MICROFINANCE : UN OUTIL DE DEVELOPPEMENT DURABLE? Vendredi 8 Juin 2007, Table Ronde Francophone des Signataires de l UNEP FI. Paris 1 1 Pascale Geslain Sommaire I. Microfinance, un outil de développement

Plus en détail

REGULATION DU CABLE SOUS-MARIN AGENDA. Présentation d un câble sous-marin. Régulation en matière de câble sous-marin. Conclusion

REGULATION DU CABLE SOUS-MARIN AGENDA. Présentation d un câble sous-marin. Régulation en matière de câble sous-marin. Conclusion AGENDA REGULATION DU CABLE SOUS-MARIN Présentation d un câble sous-marin Régulation en matière de câble sous-marin Conclusion Présentation d un câble sous-marin Définition d un câble sous-marin Panorama

Plus en détail

LES CONSORTIUMS DE PME COMME OUTIL DE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE

LES CONSORTIUMS DE PME COMME OUTIL DE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE Ministère de l Industrie, de l Énergie et des Petites et Moyennes Entreprises LES CONSORTIUMS DE PME COMME OUTIL DE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE Mélika KARRIT Bureau de Mise à Niveau de l Industrie

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE 11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE CHINOISE Chine Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 1 367,8 PIB (en G$ US courants) 10 380,4 PIB par habitant (en $ US courants) 7 589,0

Plus en détail