Les mortiers de réparation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les mortiers de réparation"

Transcription

1 Les mortiers de réparation

2 Pathologie du béton et la réparation du béton

3 Déroulement de l opération 1 Diagnostic Evaluer la maladie et son étendue Réparations Structurelles / Superficielles 2 Préparation du support Eliminer les parties malades Décapage des armatures Support béton rugueux, humidifié à refus sans ressuage

4 3 Protection des armatures 4 Application du mortier du réparation 5 Protection du béton

5 Caractéristiques Généralités sur le béton: Connaissance du matériau

6 Généralités sur le béton: connaissance du matériau granulats pâte Sable + Gravillons + Ciment + Eau + A r m a t u r e Partie inerte Partie active ou «collante»

7 Evolution du mélange eau+ciment Eau ETAPE 1 Dissolution Grains de ciment ETAPE 2 à 5 Cristallisation et séchage du mélange

8 Les propriétés du béton D une part à l état frais = phase plastique OUVRABILITE MAXIMALE Recherche d une maniabilité maximale D autre part à l état durci = phase durcie DURABILITE MAXIMALE Recherche d une porosité minimale

9 Les propriétés du béton OUVRABILITE MAXIMALE DURABILITE MAXIMALE Recherche d un rapport optimum E / C le plus petit possible

10

11

12 Dégradations 1 action du CO 2 dissout dans l eau 2 action du gel / dégel 3 agressions chimiques

13 1 - Action du CO 2 dissout dans l eau = La carbonatation du béton Béton non carbonaté milieu fortement basique ph = Zone carbonatée n assurant plus la passivité des armatures Front de pénétration de la carbonatation ph =9 La formation de rouille produit une expansion à l origine de l éclatement du béton et de sa fissuration

14 2 - Action du gel / dégel

15 3 Agressions chimiques 3-1 action des sels de déverglaçage Ils détruisent les armatures 3-2 action des sulfates Formation d ettringite et de taumasite = sels expansifs qui fissurent et éclatent le béton 3-3 réactions entre alcalis et agrégats Rend le béton non cohésif

16 Détérioration du béton liée aux sels de déverglaçage

17

18 Détérioration due à la ségrégation

19 1. Diagnostic REPARATION STRUCTURELLE DEMANDE ETUDE SPECIFIQUE REPARATION SUPERFICIELLE C'EST LE CAS LE PLUS GENERAL ET LE PLUS FACILE A TRAITER

20 Une bonne réparation c est : Déterminer les causes et l ampleur des désordres Identifier le meilleur mode de réparation et les produits adaptés Préparer correctement le support

21 Déterminer les causes de la dégradation du béton est indispensable pour : Être en mesure de choisir les procédés et matériaux de réparation adaptés pour éviter que les désordres ne réapparaissent Être sûr que le béton dégradé a été entièrement purgé lors de la préparation du support

22 DETERIORATION DU BETON LIEE AUX SELS DE DEVERGLACAGE

23 ECLATEMENT EN NEZ DE BALCON

24 DETERIORATION DUE A LA SEGREGATION

25 Caractéristiques recherchées pour une bonne réparation Trés bonne adhérence au support Compatibilité mécanique avec le béton existant Retrait contrôlé Imperméabilité et résistance face à l agression chimique du dioxyde de carbone, des chlorures et des sulfates Facilité de mise en oeuvre Conforme à la norme NF P

26 La norme NF P Caractères garanties Adhérence au support (surface verticale ou horizontale, sciée ou rugueuse, sèche ou humide) avec et sans cycle thermique. > 1.5 MPa : classe 1 (rep de surface) > 2 MPa : classe 2 (rep structurale) > 3 MPa : classe 3 (rep structurale) Tenue aux chocs répétés sans cycles gel-dégel : pas de décollement ni de fissuration Caractères optionnels Perméabilité aux liquides Tenue aux chocs répétés après cycles gel-dégel Tenue aux rayonnements ultra-violets

27 Contraintes réglementaires : norme P caractéristiques garanties des produits Perméabilité aux liquides Tenue aux chocs répétés après cycles gel-dégel Tenue aux rayonnements ultra-violets

28 Composition générique Ciment Microsilice Fibres synthétiques Agents expansifs Autres types d adjuvants Agrégats

29 Preparation du support

30 La protection anticorrosion est obtenue par : l imperméabilité à l eau, au dioxyde de carbone, etc Présence d inhibiteurs de corrosion qui protègent la surface du métal de l oxydation

31

32 Mortier de réparation : composition générique Ciment Microsilice Fibres synthétiques Agrégats Adjuvants et résines

33

34

35

36

37

38

39

40

41

42

43 Application de PLANITOP 400

44

45

46 Phase applicative

47 Lissage de PLANITOP 400 à la taloche

48 Vue d ensemble

Principales agressions et attaques du béton

Principales agressions et attaques du béton Principales agressions et attaques du béton Michaël DIERKENS CETE de LYON - DLL 15 novembre 2011 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports

Plus en détail

Tout au long de son existence, le béton est soumis à de multiples sollicitations :

Tout au long de son existence, le béton est soumis à de multiples sollicitations : PATHOLOGIE DU BETON Tout au long de son existence, le béton est soumis à de multiples sollicitations : Physiques : - retrait - actions thermiques - actions mécaniques Chimiques - internes - externes Electrochimiques

Plus en détail

Spécificités des dégradations dans les bétons du patrimoine. Luc COURARD et Astrid LEJEUNE Université de Liège, Belgique

Spécificités des dégradations dans les bétons du patrimoine. Luc COURARD et Astrid LEJEUNE Université de Liège, Belgique Spécificités des dégradations dans les bétons du patrimoine Luc COURARD et Astrid LEJEUNE Université de Liège, Belgique Journée d études, Beez, 9 novembre 2012 Situation actuelle 1 Facteurs contribuant

Plus en détail

Compatibilité de mortiers de réparation avec le patrimoine en ciment naturel de la région Rhône-Alpes

Compatibilité de mortiers de réparation avec le patrimoine en ciment naturel de la région Rhône-Alpes Compatibilité de mortiers de réparation avec le patrimoine en ciment naturel de la région Rhône-Alpes Myriam Bouichou - Elisabeth Marie-Victoire Les ciments naturels dans le patrimoine européen: histoire,

Plus en détail

Une intervention rapide permet le ralentissement ou même l'arrêt total du mécanisme de corrosion.

Une intervention rapide permet le ralentissement ou même l'arrêt total du mécanisme de corrosion. Page 1 / 6 Rapport technique / domaine du génie civil et bâtiment Contenu : Réparation du béton due à la carbonatation Rédaction : Broquet Raphaël Etudiant conducteur de travaux 3 e année Date : 23 novembre

Plus en détail

Chapitre Contenu Page. 14 Restauration du béton 383

Chapitre Contenu Page. 14 Restauration du béton 383 Chapitre Contenu Page 14 383 14 Principes De par ses propriétés particulières, le béton s est installé comme matériau dans tous les domaines de la construction. Partenaire important et fiable, il est

Plus en détail

Présentations GTF. Point de vue d un utilisateur final. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste

Présentations GTF. Point de vue d un utilisateur final. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste Présentations GTF Présenté par : Georges NAHAS Organismes : Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) Paris 26 mai 2009 Introduction Le vieillissement des ouvrages de génie civil et plus

Plus en détail

Réparer les bétons GUIDE DE CHOIX

Réparer les bétons GUIDE DE CHOIX 12a13Brgo08.qxp:maquette_solutions.qxd 26/02/08 14:15 Page 12 Réparer les s épaisseurs types de réparation réparations d éclats réparations de panneaux ou sur grandes longueurs réparations généralisées

Plus en détail

L importance de l eau dans la durabilité des bétons et mortiers

L importance de l eau dans la durabilité des bétons et mortiers L importance de l eau dans la durabilité des bétons et mortiers N.Tenoutasse Les liants hydrauliques se transforment en hydrates dans les bétons et mortiers, ces hydrates sont responsables des performances

Plus en détail

Planitop Rasa & Ripara R4

Planitop Rasa & Ripara R4 Planitop Rasa & Ripara R4 MORTIER CIMENT STRUCTUREL À PRISE RAPIDE DE CLASSE R4 POUR RÉPARER ET LISSER LE BÉTON seul produit pour lisser et réparer les surfaces 1en béton MAPEI SUISSE SA Route Principale

Plus en détail

Variante 1 avec bandes BFL-Mastix posées sur le béton de propreté

Variante 1 avec bandes BFL-Mastix posées sur le béton de propreté Variante 1 avec bandes BFL-Mastix posées sur le béton de propreté X X X X Variante1 avec bandes BFL-Mastix posées sur le béton de propreté Radier 3.1 F JM/Mastix SA 2013 Les opérations A B étanchéité contre

Plus en détail

1/10 PROTECTION ET REPARATION DES OUVRAGES EN BETON.

1/10 PROTECTION ET REPARATION DES OUVRAGES EN BETON. 1/10 PROTECTION ET REPARATION DES OUVRAGES EN BETON. MODE D'EXECUTION DES TRAVAUX DE REPARATION PREPARATION DU SUPPORT La qualité finale et la pérennité des travaux de réparation sont conditionnées par

Plus en détail

2.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid

2.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid Chapitre Les bétons courants.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid.7.1 - Le bétonnage par temps chaud 3 Granulats Les conditions climatiques lors de la mise en œuvre ont une grande influence sur

Plus en détail

au moyen de matériaux composites application port de dunkerque Mardy Long, Chafika Djelal-Dantec, & Stephan Kesteloot

au moyen de matériaux composites application port de dunkerque Mardy Long, Chafika Djelal-Dantec, & Stephan Kesteloot Durabilité des ouvrages fluviaux et maritimes renforcés au moyen de matériaux composites application port de dunkerque Mardy Long, Chafika Djelal-Dantec, & Stephan Kesteloot Partenaires de projets Partenairesdu

Plus en détail

3. Scellement de tampons

3. Scellement de tampons 3. Scellement de tampons et trappes Télécom A. Désordres et pathologies B. Choix du produit de scellement C. Préparation du support 719 LANKOROAD BITUME 714 LANKOROAD SCELLFLASH 713 LANKOROAD HIVER 712

Plus en détail

Chapitre Contenu Page. 15 Restauration du béton 235 239

Chapitre Contenu Page. 15 Restauration du béton 235 239 Chapitre Contenu Page 15 Restauration du béton 235 239 Restauration du béton 15 Principes Par ses propriétés particulières, le matériau béton s'est établi dans tous les domaines de la construction comme

Plus en détail

Technologie du béton GCI 340

Technologie du béton GCI 340 Ammar Yahia, ing., Ph.D. Génie civil. Automne 2011 Les granulats à béton - Généralités variables influençant la qualité du béton - Caractéristiques des granulats - Propriétés des granulats à béton - Essais

Plus en détail

Coulis structuraux. Ancrages (Goujons) - Tiges filetées - Barres d'armature

Coulis structuraux. Ancrages (Goujons) - Tiges filetées - Barres d'armature Coulis structuraux Nivellement/Alignement (Précision) - Appuis - Assises Ancrages (Goujons) - Tiges filetées - Barres d'armature Restauration (Injection/Remplissage) - Sous pression - Gravité Polymère

Plus en détail

Journée Technique OA mode doux

Journée Technique OA mode doux Journée Technique OA mode doux Pathologies du béton armé Christophe BRICARD DLRCA Département Laboratoire Groupe Ouvrages d'art 29 Mars 2012 Centre d'etudes Techniques de l'equipement de l'ouest www.cete-ouest.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Phase d'initiation de la corrosion vis-à-vis de la - pénétration d'agents

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

2.1 - DURABILITE - CLASSE D EXPOSITION

2.1 - DURABILITE - CLASSE D EXPOSITION 2.1 - DURABILITE - CLASSE D EXPOSITION Désignation de la classe Description de l'environnement 1 - Aucun risque de corrosion ni d'attaque Béton non armé et sans pièces métalliques noyées : toutes expositions,

Plus en détail

1195.0703/5 I01 1195.0710 I02 4003.0052 I03 I06

1195.0703/5 I01 1195.0710 I02 4003.0052 I03 I06 Résines d'injection Polyuréthane monocomposant & Epoxy MEDIATAN 703 / 705 Résines souples d injection 1195.0703/5 I01 Polyuréthanes monocomposants souples pour injections, destinés à stopper les arrivées

Plus en détail

Enduit de cuvelage Système plastique d imperméabilisation et d étanchéité

Enduit de cuvelage Système plastique d imperméabilisation et d étanchéité Enduit de cuvelage Système plastique d imperméabilisation et d étanchéité DEFINITION ET PRESENTATION DU PRODUIT MABETANCHE OU ENDUIT DE CUVELAGE est un système d imperméabilisation et d étanchéité, à base

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Sika MonoTop -412 N DESCRIPTION DU PRODUIT MORTIER DE RÉPARATION STRUCTURELLE R4

FICHE TECHNIQUE. Sika MonoTop -412 N DESCRIPTION DU PRODUIT MORTIER DE RÉPARATION STRUCTURELLE R4 FICHE TECHNIQUE MORTIER DE RÉPARATION STRUCTURELLE R4 DESCRIPTION DU PRODUIT Sika MonoTop -412 N est un mortier de réparation structurelle monocomposant à faible retrait et renforcé de fibres, conforme

Plus en détail

Façades en béton apparent

Façades en béton apparent FICHE TECHNIQUE Façades en béton apparent 2 3 4 5 CONNAÎTRE > Le matériau > Mise en œuvre REGARDER > Fissures > Éclatement du béton > Corrosion des armatures ENTRETENIR > Réparation du béton > Nettoyage

Plus en détail

THORO - Système de réparation du béton

THORO - Système de réparation du béton THORO - Système de réparation du béton Bienvenue dans le monde de Thoro En 1912 l ingénieur civil Edward H. Canon ne pensait pas que sa gamme de produits Thoro aurait un rôle prépondérant dans le domaine

Plus en détail

etanchéité des joints dans les ouvrages en béton collage des bandes bfl-mastix avec mastix ms-polymer noir MASTIX MS-Polymer noir

etanchéité des joints dans les ouvrages en béton collage des bandes bfl-mastix avec mastix ms-polymer noir MASTIX MS-Polymer noir etanchéité des joints dans les ouvrages en béton collage des bandes bfl-mastix avec Bande BFL-Mastix type R revêtue de gravillons sur trois faces Cordon de sécurité Plan de collage MASTIX MS-Polymer noir

Plus en détail

Le béton, un matériau d avenir? Introduction à la durabilité des bétons

Le béton, un matériau d avenir? Introduction à la durabilité des bétons Le béton, un matériau d avenir? Introduction à la durabilité des bétons Jonathan Mai Nhu CERIB Centre d Études et de Recherches de l Industrie du Béton DMTB Direction Matériaux et Technologie du Béton

Plus en détail

Catalogue des bandes BFL-Mastix

Catalogue des bandes BFL-Mastix Catalogue des bandes BFL-Mastix pour l étanchéité durable des joints type N type R NOUVEAU Profils spéciaux pour joints soumis à des mouvements et à des pressions élevées type R4 type RB Propriétés des

Plus en détail

Construire des Ouvrages d'art en Béton Matériau béton Fabrication en centrale BPE Mise en oeuvre

Construire des Ouvrages d'art en Béton Matériau béton Fabrication en centrale BPE Mise en oeuvre Construire des Ouvrages d'art en Béton Matériau béton Fabrication en centrale BPE Mise en oeuvre S. ARNAUD (DLL) 19-20 janvier 2011 Matériau béton Matériau de construction le plus utilisé dans le monde

Plus en détail

La démarche de diagnostic

La démarche de diagnostic JOURNEE TECHNIQUE IMGC Gestion Patrimoniale des ouvrages de Génie Civil 25 SEPTEMBRE 2013 La démarche de diagnostic Marc BROUXEL (CONCRETE) et Lotfi HASNI (CEBTP) Définition - Objectifs - ensemble des

Plus en détail

ETANCHEITE SOUPLE BASSIN RESERVOIR

ETANCHEITE SOUPLE BASSIN RESERVOIR ASSURER IMPERMEABILISATION, ETANCHEITE ET CUVELAGE AVEC ETANCHEITE SOUPLE BASSIN RESERVOIR Système flexible prêt à l emploi d imperméabilisation, d étanchéité et de cuvelage pour supports faïencés, microfissurés

Plus en détail

Norme NF EN 206-1 et DTU 21

Norme NF EN 206-1 et DTU 21 Norme NF EN 206-1 et DTU 21 La norme NF EN 206-1, avec son annexe nationale, devient la base normative pour tous les bétons de structure. Introduction La norme européenne NF EN 206-1 remplace la norme

Plus en détail

Durabilité des ouvrages en béton

Durabilité des ouvrages en béton Chapitre1 Durabilité des ouvrages en béton 1.1 Notions de durabilité des béton 1.2 Phénomènes influents sur la durabilité 1.3 Recommandations pour la durabilité des bétons 7 Chapitre 1 Durabilité des ouvrages

Plus en détail

Les dispositions constructives préventives

Les dispositions constructives préventives Les dispositions constructives préventives Prise en considération des contraintes Détail des dispositions constructives associées Jean-Sébastien MAIRE / IRIS CONSEIL Armand JOLY / Provence Impressions

Plus en détail

Les adjuvants pour béton:

Les adjuvants pour béton: Les adjuvants pour béton: 3 ième partie: les adjuvant spécialisés Yves Dénommé, ing., M.Sc.A Directeur technique Les midis de l ABQ 12 novembre 2014 Politique de l ABQ sur la loi sur la concurrence ÉNONCÉ

Plus en détail

Chimie du bâtiment Finition - réparation - calage scellement - étanchéité

Chimie du bâtiment Finition - réparation - calage scellement - étanchéité Chimie du bâtiment Finition - réparation - calage scellement - étanchéité Sommaire Plakaseal 1 p.3 Mapegrout T60 F p.6 Plakarep Rapide p.9 Planitop 450 p.12 Mapefer 1K p.15 Planex p.18 Primer G p.20 Idrosilex

Plus en détail

3.2 Les adjuvants. Historique. La classification. Le rôle des adjuvants. Les adjuvants modifiant l ouvrabilité du béton

3.2 Les adjuvants. Historique. La classification. Le rôle des adjuvants. Les adjuvants modifiant l ouvrabilité du béton 3.2 Les adjuvants Historique Dès les origines de la fabrication du béton de ciment Portland, commencent les recherches sur l incorporation de produits susceptibles d améliorer certaines de ses propriétés.on

Plus en détail

PATHOLOGIE DES BALCONS

PATHOLOGIE DES BALCONS PATHOLOGIE DES BALCONS Un balcon est une «plateforme à hauteur de plancher, formant saillie sur une façade, et fermée par une balustrade ou un garde-corps, qui sont généralement en métal ou en béton. C

Plus en détail

Concevoir, construire et gérer des structures durables en béton

Concevoir, construire et gérer des structures durables en béton Concevoir, construire et gérer des structures durables en béton Approche performantielle et évolutions normatives Principales agressions et attaques des bétons Nathalie CORDIER CETE Méditerranée Labo d

Plus en détail

DURABILITÉ ET RÉPARATIONS DU BÉTON

DURABILITÉ ET RÉPARATIONS DU BÉTON DURABILITÉ ET RÉPARATIONS DU BÉTON GCI - 714 INTRODUCTION 1.1 Conséquences techniques et économiques de l'endommagement des structures de béton L'Amérique du Nord fait face à des sérieux problèmes de durabilité

Plus en détail

matériaux utilisés, de sa réalisation ainsi que des diverses conditions d usage, d exploitation et de

matériaux utilisés, de sa réalisation ainsi que des diverses conditions d usage, d exploitation et de béton Les solutions techniques pour la réparation et le renforcement des ouvrages de génie civil en béton La durabilité d un ouvrage dépend de nombreux paramètres dont la qualité de sa conception, des

Plus en détail

Colles et résines. Les colles en génie civil

Colles et résines. Les colles en génie civil Colles et résines Les colles en génie civil Les colles en génie civil Collage = technique d assemblage Autres techniques: Boulonnage Soudure Vissage Le collage meilleur que les autres? Les colles en

Plus en détail

matériaux, innovation, éco-conception et bâtiment

matériaux, innovation, éco-conception et bâtiment matériaux, innovation, éco-conception et bâtiment Renaud Caplain Maître de conférences CNAM Paris vendredi 30 janvier 2009 1 Les matériaux dans le bâtiment Trois grandes catégories et, très vite, une quatrième.

Plus en détail

POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries»

POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries» 1/10 POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries» S5.4: MATERIAUX COMPOSANTS DU SECTEUR PROFESSIONNEL. C1.1: Décoder, analyser les données de définition. C4.5: Conduire les opérations de pose sur chantier.

Plus en détail

CHRYSO Serenis. Agent réducteur de retrait

CHRYSO Serenis. Agent réducteur de retrait CHRYSO Serenis Agent réducteur de retrait C H RY S O S e re n i s A g e n t r é d u c t e u r d e re t r a i t Le béton est un matériau vivant, siège de réactions chimiques lentes et par ailleurs soumis

Plus en détail

T 93 DOCUMENTATION TECHNIQUE. Particularités des ouvrages en béton en site maritime

T 93 DOCUMENTATION TECHNIQUE. Particularités des ouvrages en béton en site maritime T 93 Les bétons et les ouvrages en site maritime L élargissement de l Union Européenne, l essor économique de nombreux pays, la mondialisation des échanges et l augmentation du tourisme nautique et du

Plus en détail

assainissement GUIDES DE CHOIX ET MISES EN ŒUVRE

assainissement GUIDES DE CHOIX ET MISES EN ŒUVRE assainissement Vous retrouverez dans cette rubrique des solutions de professionnels, simples à mettre en œuvre et sûres dans la durée, pour des chantiers réussis. + repérer vos produits /////////////////

Plus en détail

Manuel d application pour S&P C-Sheet 240

Manuel d application pour S&P C-Sheet 240 Manuel d application pour Exigences de qualité générale: Adhérence minimale du support > 1.0 N/mm 2 Température du support au minimum 3 C au-dessus de la température du point de rosée Humidité maximale

Plus en détail

SCHÉMA COMPARATIF DE RÉSISTANCES

SCHÉMA COMPARATIF DE RÉSISTANCES TROIS ÉTAPES POUR OBTENIR LA MEILLEURE PROTECTION ET FINITION DE SOLS 1º- DÉFINIR LE BESOIN CONCRET DE CHAQUE SURFACE Ce graphique montre très simplement dans quels cas est le mieux indiqué l emploi d

Plus en détail

TECHNIQUES ET SYSTEMES DE RENFORT DES STRUCTURES EN BETON. J. Miranda Vizuete. Résumé

TECHNIQUES ET SYSTEMES DE RENFORT DES STRUCTURES EN BETON. J. Miranda Vizuete. Résumé TECHNIQUES ET SYSTEMES DE RENFORT DES STRUCTURES EN BETON J. Miranda Vizuete Résumé Bien qu appelé «pierre artificielle», le béton est un matériau vivant qui se modifie tout au long de sa vie utile. Il

Plus en détail

Dalle en béton précontraint

Dalle en béton précontraint Dalle en béton précontraint 1 Morphologie 2 Morphologie 3 Portées et élancements Gamme de portée Élancement Nombre et type de travée 1/22 à 1/25 travée isostatique Dalles pleines 14 à 20 m 1/28 2 travées

Plus en détail

LA FISSURATION NON-STRUCTURALE DU BÉTON

LA FISSURATION NON-STRUCTURALE DU BÉTON L FSSURTON NON-STRUCTURLE DU ÉTON 4 TECHNOÉTON U L L E T N T E C H N Q U E 1. NTRODUCTON La fi ssuration non-structurale du béton résulte de la contraction du béton à différents âges et de l infl uence

Plus en détail

BETONS REFRACTAIRES ISOLANTS BETON REFRACTAIRES DENSES. Conseils de mise en œuvre

BETONS REFRACTAIRES ISOLANTS BETON REFRACTAIRES DENSES. Conseils de mise en œuvre BETONS REFRACTAIRES ISOLANTS BETON REFRACTAIRES DENSES Conseils de mise en œuvre Les bétons Manville sont livrés «prêt à l emploi». Ils sont élaborés à partir de matières premières sélectionnées dont les

Plus en détail

La route en béton. Une solution économique et de qualité

La route en béton. Une solution économique et de qualité La route en béton Une solution économique et de qualité Ir Luc Rens Ingénieur conseil FEBELCEM Directeur EUPAVE 1 Introduction Les premières routes en béton belges datent de l entre-deux-guerres : presque

Plus en détail

Construire des Ouvrages d'art en Béton Les contrôles en cours de chantier

Construire des Ouvrages d'art en Béton Les contrôles en cours de chantier Construire des Ouvrages d'art en Béton Les contrôles en cours de chantier Philippe DROY (CETE Lyon DLL) 19-20 janvier 2011 SOMMAIRE Levée du point d arrêt avant bétonnage Réception sur site et contrôle

Plus en détail

2

2 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Ce livre comprend 15 chapitres. Le premier chapitre présente le positionnement des bétons vis-à-vis du développement durable. Le livre est ensuite organisé en deux parties. Dans

Plus en détail

Pathologie des réservoirs en béton. Présenté par Gil ESPIC et Thomas MOREAU

Pathologie des réservoirs en béton. Présenté par Gil ESPIC et Thomas MOREAU Pathologie des réservoirs en béton Présenté par Gil ESPIC et Thomas MOREAU 1 SOMMAIRE 1. Le Génie Civil de l Eau et de l Environnement 2. Les ouvrages du Génie Civil de l Eau et de l Environnement 3. Agressions

Plus en détail

Documentation RÉPARATION

Documentation RÉPARATION MORTIERS SPÉCIAUX Documentation RÉPARATION Pour en savoir plus sur nos produits Consultez gratuitement 24h/24 les fiches de données de sécurité de nos produits sur internet : www.parexlanko.com Assistance

Plus en détail

GUIDE DE PRÉPARATION DE SURFACE

GUIDE DE PRÉPARATION DE SURFACE Aggloméré de bois, panneaux de copeaux agglomérés et panneaux d appui OSB Masonite Plancher de bois dur et parquet-mosaïque Contreplaqué Luan Feuilles de revêtement de sol en vinyle à endos spongieux ou

Plus en détail

Construction. Conditions d applications. Mise en œuvre

Construction. Conditions d applications. Mise en œuvre Notice Produit Edition Octobre 2015 Numéro 823 Version n 2015-357 Sika Level-110 Extérieur Sika Level-110 Extérieur Ragréage de sol, hautes performances, auto-nivelant, intérieur et extérieur Conforme

Plus en détail

Formation «Ciment» DR Mediatheque Lafarge. ALEXANDER PISCH BLANDINE ALBERT Octobre 2009

Formation «Ciment» DR Mediatheque Lafarge. ALEXANDER PISCH BLANDINE ALBERT Octobre 2009 Formation «Ciment» DR Mediatheque Lafarge ALEXANDER PISCH BLANDINE ALBERT Octobre 2009 SOMMAIRE Principes de l hydratation du ciment Les différents types de ciment (normes). Chiffres-clés du ciment. Historique

Plus en détail

Baumit BetoSystem pour la réparation des bétons

Baumit BetoSystem pour la réparation des bétons Baumit BetoSystem pour la réparation des bétons Plus de compétence dans la réparation des façades Baumit BetoSystem Restructuration des éléments d origine Protection contre le gel et les sels de déverglaçage

Plus en détail

21 janvier 2016. Injections de structures en béton. Ing. Tom Verhaegen

21 janvier 2016. Injections de structures en béton. Ing. Tom Verhaegen Injections de structures en béton Ing. Tom Verhaegen Chef de Service RONVEAUX Rénovation CINEY Afdelingshoofd RONVEAUX Renovatie BRUGGE www.ronveaux.com et quand même LE BETON PEUT FISSURER Presque inévitable

Plus en détail

CHAPITRE 5 LES DÉGRADATIONS

CHAPITRE 5 LES DÉGRADATIONS CHAPITRE 5 LES DÉGRADATIONS 43 INTRODUCTION Les cassures localisées Ce désordre se manifeste par une cassure du béton sur tout ou partie de l épaisseur de la dalle, qui nécessite une réparation locale.

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L'EQUIPEMENT ET DES TRANSPORTS

ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L'EQUIPEMENT ET DES TRANSPORTS ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L'EQUIPEMENT ET DES TRANSPORTS DIRECTION DES AFFAIRES TECHNIQUES ET DES RELATIONS AVEC LA PROFESSION BP : Rabat-Chellah Tel : 0665.51.03.42 Fax (0537) 76.57.20 1 Commission

Plus en détail

Projet de Fin d Études

Projet de Fin d Études INSA DE STRASBOURG SPÉCIALITÉ GENIE CIVIL Projet de Fin d Études Réhabilitation d ouvrages en béton armé Du diagnostic au confortement Lorry-Alan MOALIC, élève ingénieur de 5ème année ANNEXE 1 : Fiches

Plus en détail

Réfection du béton, protection du béton

Réfection du béton, protection du béton Greutol SA Systèmes d isolations extérieures Mortiers / Enduits / Peintures Réfection du béton, protection du béton Assainir et conserver avec des produits Greutol. Protection anticorrosion Reprofilage

Plus en détail

BETOCRETE C-16 - BETOCRETE C-17 (BV)

BETOCRETE C-16 - BETOCRETE C-17 (BV) Consulter la fiche technique disponible sur le site www.benfer.it / www.schomburg.de Additifs Imperméabilisants Liquides Cristallins pour structures en béton 292 Additifs Imperméabilisants Cristallins

Plus en détail

Indicateurs d état visuels pour l évaluation des structures en béton armé

Indicateurs d état visuels pour l évaluation des structures en béton armé 1 opération de recherche 11R082 Indicateurs d état visuels pour l évaluation des structures en béton armé Benoit Thauvin CETE de l Ouest, Département Laboratoire de Saint-Brieuc ERA n 37 2 février 2012

Plus en détail

Changements de dimension

Changements de dimension Changements de dimension Le béton peut être soumis à des changements de dimension les causes principales pour ces changements sont: CHARGE MÉCANIQUE FLUAGE VARIATION D HUMIDITÉ SECHAGE VARIATION DE TEMPERATURE

Plus en détail

La norme béton NF EN 206-1

La norme béton NF EN 206-1 Chapitre2 La norme béton NF EN 206-1 2.1 - Contexte de la norme NF EN 206-1 2.2 - Domaines d application 2.3 - Évolutions de la norme 9 Chapitre 2 La norme béton NF EN 206-1 2.1 - Contexte de la norme

Plus en détail

Listing des produits (ordre alphabétique)

Listing des produits (ordre alphabétique) Listing des produits (ordre alphabétique) acide borique acide chromique anhydre écaille acide chromique solution 50% / 37,5 % acide fluoborique acide fluorhydrique 70% à 20% acide fluosilicique acide fluotitanique

Plus en détail

JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011

JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011 JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011 LES REVÊTEMENTS DE SOL DE BÂTIMENT Comparaisons des 2 DTU : DTU 52.1 (sols scellés) et DTU 52.2 (sols collés) pour les PIERRES NATURELLES Philippe DUPUIS NF DTU 52.1 NF

Plus en détail

DÉTAILS DE CONSTRUCTION

DÉTAILS DE CONSTRUCTION PROFESSIONNE DES CHOIX LLE GUIDE D INSTALLATION DES PRODUITS RESISTO POUR DÉTAILS DE CONSTRUCTION 3 ET DIVERS TRAVAUX Des produits de qualité supérieure ayant fait leurs preuves. La gamnme de produits

Plus en détail

CHABISO. Procédés d isolation thermique par l extérieur. CHABISO Calé / Fixé CHABISO Collé CHABAUD S.A.S. Les techno-peintures

CHABISO. Procédés d isolation thermique par l extérieur. CHABISO Calé / Fixé CHABISO Collé CHABAUD S.A.S. Les techno-peintures CHABISO Procédés d isolation thermique par l extérieur CHABISO Calé / Fixé CHABISO Collé Avis techniques européens Garantie décennale CHABAUD S.A.S. Les techno-peintures Principales qualités des procédés

Plus en détail

Pathologies accidentelles des façades en béton

Pathologies accidentelles des façades en béton Les points sensibles pour les professionnels Pathologies accidentelles des façades en béton Cette plaquette a pour but de répertorier les pathologies accidentelles de façade les plus courantes et les solutions

Plus en détail

Sols industriels. Texte de soumission

Sols industriels. Texte de soumission Sols industriels 6.2. 1 Nous vous conseillons volontiers pour l élaboration de soumissions en fonction de l ouvrage. Vous trouverez d autres exécutions sur notre site Web. Préparation du support... Fraisage

Plus en détail

COWITHANE Classification : AFNOR NFT 36005 - Famille I - Classe 6a

COWITHANE Classification : AFNOR NFT 36005 - Famille I - Classe 6a COWITHANE Classification : AFNOR NFT 36005 - Famille I - Classe 6a PRESENTATION Description : Peinture très résistante à base de résines polyuréthanes en phase solvant, bi-composants. D'aspect tendu, satiné

Plus en détail

>I Maçonnerie I Escaliers

>I Maçonnerie I Escaliers ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières g Terminologie n Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

POLLUTEC LYON 3 Décembre 2004 M. LECA gérard GCEE

POLLUTEC LYON 3 Décembre 2004 M. LECA gérard GCEE POLLUTEC LYON 3 Décembre 2004 M. LECA gérard GCEE COMMENT REHABILITER UN CHATEAU D EAU? INTRODUCTION Historique de la construction: Construits entre 1920 et 1980, mais depuis 1950 pour 70% du parc actuel.

Plus en détail

conformes aux règles de l Art

conformes aux règles de l Art conformes aux règles de l Art documents de référence travaux d enduits de mortiers minéraux revêtements plastiques épais sur béton et enduits hydrauliques documents de référence mortiers d enduits minéraux

Plus en détail

TOITURE TRAITEMENT ET RÉNOVATION ARGILE CIMENT FIBROCIMENT MÉTALLIQUE

TOITURE TRAITEMENT ET RÉNOVATION ARGILE CIMENT FIBROCIMENT MÉTALLIQUE TOITURE TRAITEMENT ET, DÉSINFECTION, CONSOLIDATION, RÉSINE, ISOLATION,, ARGILE CIMENT FIBROCIMENT MÉTALLIQUE TRAITEMENT TUILE D ARGILE SYSTÈME MANUEL / AIRLESS Blaus Sate TRAITEMENT TUILE CIMENT SYSTÈME

Plus en détail

Mode d emploi. votre Béton. prêt en 1, 2, 3! www.argex.eu

Mode d emploi. votre Béton. prêt en 1, 2, 3! www.argex.eu Mode d emploi votre Béton prêt en 1, 2, 3! www.argex.eu p.4 p.10 p.16 argemix : votre béton (léger) prêt à l emploi à base d argile expansée Éléments de cheminées en béton d Argex Argex dans les jardins-terrasses

Plus en détail

Disbocret 505 Feinspachtel

Disbocret 505 Feinspachtel Disbocret 505 Feinspachtel Enduit fin lié au ciment, modifié aux résines synthétiques, pour enduisage partiel ou complet de surfaces en béton Possibilité de projection par voie humide. Description de produit

Plus en détail

Chapitre II ; Le ciment Portland 2011

Chapitre II ; Le ciment Portland 2011 CHPITRE II LE CIMENT 2.1 Définitions a. Liant hydraulique : des poudres finement brayées qui avec le contact d eau font prise et durcissent sous des processus physico-chimiques complexes. b. Ciment : Le

Plus en détail

SUPPORT TECHNIQUE DE PRESCRIPTION

SUPPORT TECHNIQUE DE PRESCRIPTION SUPPORT TECHNIQUE DE PRESCRIPTION «ECLIPSE» : Additif limitant le retrait des bétons La fissuration du béton est universellement reconnue comme une des limitations les plus sérieuses pour ce matériau de

Plus en détail

Systèmes de réparation, protection et renforcement pour le béton et la maçonnerie

Systèmes de réparation, protection et renforcement pour le béton et la maçonnerie Systèmes de réparation, protection et renforcement pour le béton et la maçonnerie Guide de produit F-R-PG15CF 800 999-5099 www.strongtie.com Réparer Protéger Renforcer 2 F R PG15CF 2015 Simpson Strong

Plus en détail

Extrait : DTU 26-1 Travaux d enduits de mortiers Avril 2008

Extrait : DTU 26-1 Travaux d enduits de mortiers Avril 2008 3 Liants 3.1 Ciments Les ciments Portland (CEM I) et ciments Portland composés (CEM II) doivent être conformes à la norme NF EN 197-1. NOTE 1 La marque NF-Liants hydrauliques, ou son équivalent dans les

Plus en détail

CIMENT NATUREL UNIQUE ET DURABLE. Eau & assainissement

CIMENT NATUREL UNIQUE ET DURABLE. Eau & assainissement LE PROMPT VICAT CIMENT NATUREL Eau & assainissement Le prompt Vicat POUR L EAU et L ASSAINISSEMENT Imperméabilisez et réparez vos ouvrages! LE PROMPT VICAT est un ciment naturel, de couleur ocre clair,

Plus en détail

Pathologies & Désordres de l enduit

Pathologies & Désordres de l enduit 3- Pathologies & Désordres de l enduit 3.1 Reconnaître un désordre ou une pathologie p.51 3.2 Règles de base afin de limiter les désordres p.52 3.3 Différents désordres ou pathologies p.53 50 3- Pathologies

Plus en détail

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007.

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. Pour mieux comprendre les résultats ici une petit plan où il y a signalées les différentes

Plus en détail

Etude de la norme «bétons» ( norme NF EN )

Etude de la norme «bétons» ( norme NF EN ) Etude de la norme «bétons» ( norme NF EN 206-1 ) 1 Domaine d application de la norme NF EN 206-1 - Cette norme s'applique aux bétons destinés aux structures coulées en place, aux structures préfabriquées,

Plus en détail

CHAPITRE 1 APERÇU SUR LA RÉPARATION DES OUVRAGES DEGRADES EN BETON

CHAPITRE 1 APERÇU SUR LA RÉPARATION DES OUVRAGES DEGRADES EN BETON CHAPITRE 1 APERÇU SUR LA RÉPARATION DES OUVRAGES DEGRADES EN BETON 1.1 Introduction Aujourd hui, la plus part des infrastructures en génie civil sont en béton armé, dont la majorité et surtout les ouvrages

Plus en détail

SYSTÈME TOITURE CONSEILS ET SOLUTIONS DURALEX POUR VOS CHANTIERS DE TOITURE. TECHNIQUE DURALEX. www.duralex-peintures.com

SYSTÈME TOITURE CONSEILS ET SOLUTIONS DURALEX POUR VOS CHANTIERS DE TOITURE. TECHNIQUE DURALEX. www.duralex-peintures.com SYSTÈME TOITURE TECHNIQUE DURALEX CONSEILS ET SOLUTIONS DURALEX POUR VOS CHANTIERS DE TOITURE. www.duralex-peintures.com SYSTÈME LES PEINTURES DE TOITURE SERVENT À : - Décorer : redonne une nouvelle jeunesse

Plus en détail

2 ASPECTS DE SURFACE CONSEILLÉS À L INTÉRIEUR

2 ASPECTS DE SURFACE CONSEILLÉS À L INTÉRIEUR 2 ASPECTS DE SURFACE CONSEILLÉS À L INTÉRIEUR ET À L EXTÉRIEUR DES BÂTIMENTS Les aspects de surface en béton sont très variés. Les solutions proposées à l intérieur et à l extérieur sont des possibilités

Plus en détail

5.4 Le béton prêt à l emploi BPE

5.4 Le béton prêt à l emploi BPE 5.4 Le béton prêt à l emploi BPE L origine et le développement du BPE L appellation «Béton Prêt à l Emploi» (BPE) est réservée au béton préparé en usine dans des installations fixes (centrales) et transporté

Plus en détail

Textoflex. Revêtement de façade de classe D3, I1

Textoflex. Revêtement de façade de classe D3, I1 Textoflex Revêtement de façade de classe D3, I1 TEXTOFLEX La Polyvalence simple et efficace Textoflex est un Revêtement SemiEpais qui répond à la fois aux exigences des revêtements de Décoration de classe

Plus en détail

Guide pratique de la rénovation de façades

Guide pratique de la rénovation de façades Guide pratique de la rénovation de façades Pierre, béton, brique Alexandre CAUSSARIEU Thomas GAUMART Groupe Eyrolles, 2005, ISBN 2-212-11624-1 Diagnostic des pathologies 1.1 DIFFÉRENTES PATHOLOGIES Les

Plus en détail