La route en béton. Une solution économique et de qualité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La route en béton. Une solution économique et de qualité"

Transcription

1 La route en béton Une solution économique et de qualité Ir Luc Rens Ingénieur conseil FEBELCEM Directeur EUPAVE 1 Introduction Les premières routes en béton belges datent de l entre-deux-guerres : presque 100 ans d expérience 1930 Groupement Professionnel des fabricants de ciment Portland artificiel de Belgique 2 1

2 Drève de Lorraine à Uccle Ancienne voirie forestière construite en Drève de Lorraine à Uccle Rénovation en 2003 après 78 ans de service (recouvrement en épaisseur conventionelle) 4 2

3 Drève de Lorraine à Uccle Réhabilitation en jours calendrier 3 km, 8 m de largeur 5 Réseau belge BÉTON Autoroutes = km 40 % Routes régionales = km 13 % Routes provinciales = km 20 % Réseau local = km 15 % (dont km sont revêtus) Routes agricoles = km 60 % Pistes cyclables = km 80 % 6 3

4 Conception et dimensionnement Conception d un revêtement routier en béton Conception d un revêtement en dalles de béton et directives à donner concernant les joints DALLES DE BETON - Goujonné - Non goujonné - Armé - Non armé - Type d armature (treillis, fibres d acier, fibre synthétiques) Conception d un revêtement avec armatures afin de maîtriser et contrôler la fissuration BETON ARME CONTINU - Taux d armature - Matériau des barres d armature : acier, fibre de verre 7 Revêtement en dalles de béton : principes Une ou plusieurs bandes de béton séparées par un joint longitudinal Plusieurs dalles de béton entrecoupées par des joints transversaux perpendiculaires à l axe de la chaussée 8 4

5 Revêtement en dalles de béton : principes Dimensions des dalles Longueur des dalles : L 5 m si joints goujonnés et épaisseur 0,20 m L 4 m si joints non goujonnés et épaisseur < 0,20 m 1 L/l 1,5 L 25 x épaisseur Superficie des dalles limitée à m² Largeur : l 4,50 m 9 Joints 10 5

6 Goujons Dans les joints transversaux (perpendiculaires au sens de la circulation) Renforcement du joint transversal Eviter le pompage au droit du joint et la mise en marche d escalier Transfert des charges Goujon Gorge de scellement Amorce de fissuration E/3 max. 4 E/2 25 E cotes en mm Barres d ancrage Barres d ancrage Dans les joints longitudinaux Fonction Empêcher l ouverture du joint (séparation des voies adjacentes) Assurer la liaison de 2 bandes contiguës Acier crénelé Transfert des charges Durabilité : protégée contre la corrosion Certains pays : protégé dans la partie centrale par un coating 12 6

7 Plan de sciage ok non ok non 13 Dalles armées? Armatures : en principe, non utilisées! Dans le partie supérieure (dans le 1/3 supérieur) Contrôle de la fissuration du béton (retrait dalle de forme irrégulière avec concentration de contrainte, retrait empêché par un élément fixe) Armature discontinue au droit d un joint transversal Dans la partie inférieure (dans le 1/3 inférieur) Armatures structurelles (fondation ou fond de coffre insuffisant, charges très importantes) Armature peut être continue au droit d un joint transversal 14 7

8 Béton Armé Continu - BAC Revêtements en béton caractérisés par l absence de joints transversaux. Il y a éventuellement des joints transversaux de construction ou des joints longitudinaux (largeur maximum des bandes = 4,50 m) Avantage : minimiser au maximum les problèmes que peuvent susciter les joints transversaux Ils sont pourvus d une armature longitudinale dont la section est calculée pour maîtriser la fissuration et la répartir de façon homogène avec une entredistance de 0,80 à 3 m Le but à atteindre est d obtenir un grand nombre de fissures suffisamment fines pour limiter la pénétration d eau et garantir un bon transfert des charges au droit des fissures Ouverture des fissures limitée à 0,3 mm Un revêtement en béton armé continu est un revêtement avec de nombreuses fissures 8

9 Béton Armé Continu - BAC A15 E42 Autoroute de Wallonie A8 E429 Bruxelles-Tournai A3 E40 Bruxelles-Liège Armatures Barre d ancrage Armature transversale Armature longitudinale 18 9

10 Epaisseur du revêtement (mm) Pose des armatures Diamètre nominal des armatures longitudinales (mm) Diamètre nominal des armatures transversales (mm) Ecartement (e) des axes des armatures longitudinales (mm) Distance entre le nu supérieur des barres 60 à à à 100 Longitudinales et la surface du revêtement (mm) Hauteur du support (mm) Dimensionnement 20 10

11 Dimensionnement structures types 21 Composition d un béton routier Mise en œuvre rendement élevé consistant mais «gras» Sollicitations élevées Trafic (usure!) climat (gel, sels de déverglaçage) Compacité élevée 22 11

12 Constituants des bétons routiers Gravillons : Pierres naturelles concassées : porphyre, grès, gravier concassé Diamètre maximum = 32 mm Fractions granulométriques séparées imposées pour éviter la ségrégation (2/6, 6/14, 14/20, 20/32) Forme (coefficient d aplatissement) et teneur en pierres rondes limitée Résistance à la fragmentation Los Angeles 25 ou 30 pour les routes rurales, les pistes cyclables et les couches inférieures Résistance à l usure Micro-Deval 20 ou 25 pour les routes rurales, les pistes cyclables et les couches inférieures PSV 50 (haute résistance au polissage) 23 Constituants des bétons routiers Sables : Sables naturels Sables ronds Teneur maximale en fines 3 % Conseillé : sable de rivière gros à granulométrie étalée TENEUR EN SABLE RELATIVEMENT FAIBLE! 24 12

13 Constituants des bétons routiers Ciment : Portland (CEM I 42,5) ou de haut fourneau (CEM III/A 42,5) (pour des bétons de réparation rapide : 52,5 autorisé) LA (teneur limitée en alcalins) Réaction alcali-silice 25 Exigences de composition des bétons 26 Couche supérieure (mono ou bicouche) Couche inférieure (bicouche) Couche supérieure (mono ou bicouche) Couche inférieure (bicouche) D max du granulat (mm) Quantité de ciment (kg/m 3 ) Réseau I selon CCT RW 99 > 20 6 < D max Rapport eau / ciment E / C 0,45 0,45 0,45 Teneur en air (%-v) 3 v 6 5 v ,45 3 v 6 Réseau II selon CCT RW 99 > 20 6 < D max ,50 0,50 0,50 3 v 6 5 v ,50 3 v 6 Réseau III selon CCT RW 99 Couche supérieure > ,50 (mono ou 6 < D max ,50 3 v 6 bicouche) ,50 5 v 8 Couche inférieure CH Olten Forum 20 (bicouche) Straβe 26/02/ ,55 3 v 6 13

14 Composition d un béton routier «publications télécharger» «autres publications» 27 Mise en œuvre Machine à coffrages glissants Manuellement : poutre vibrantes + aiguilles vibrantes Importance du compactage 28 14

15 La protection du béton contre la dessiccation immédiatement après sa mise en oeuvre est une étape primordiale de l exécution d un revêtement en béton 29 Entretien et réparation de chaussées en béton Entretien limité : remplacement des scellement des joints Réparations : Remplacement de dalles ou de parties de dalles Remplacement de parties d un revêtement en BAC (assurer la continuité des armatures) Travail intensif à exécuter avec soin 30 15

16 Entretien et réparation de chaussées en béton Utilisation d un béton à durcissement rapide 31 Aspects économiques - Etude 2002 Coûts d'investissement et d'entretien pour une structure en béton armé continu et une structure bitumineuse - Cas de l'autoroute de Wallonie A15 - E42 entre Namur et Charleroi Coûts en Années Source : Direction générale des Routes et Autoroutes de la Région wallonne, CH Revêtement Olten Forum en béton Straβe armé continu 26/02/2013 Revêtement bitumineux 16

17 Aspects économiques Stabilité des prix 33 Conclusions Avantages des revêtements en béton Longue durée de vie Nécessitent peu d entretien Grande rigidité - bonne répartition des charges - tenue à la fatigue Résistance à l usure et à l orniérage Absence d érodabilité des bords Insensibilité aux agents chimiques Clarté, rugosité, sécurité hivernale Intégration à l environnement 34 17

18 Conclusions Les chaussées en béton sont caractérisées par leur longue durée de vie 35 Conclusions 36 18

19 Merci pour votre attention 37 19

Exigences pour les glissières préfabriquées en béton ou coulées en place

Exigences pour les glissières préfabriquées en béton ou coulées en place Exigences pour les glissières préfabriquées en béton ou coulées en place Ir Claude Ployaert Ingénieur Conseil FEBELCEM La norme harmonisée EN 1317-5 traite des critères de durabilité. Celle-ci sera d application

Plus en détail

ACRGTQ 66 ème Congrès Annuel 21 janvier 2010. Chaussées de béton au Québec: resurfaçage non liaisonné. Par Pierre-Louis Maillard, ing.

ACRGTQ 66 ème Congrès Annuel 21 janvier 2010. Chaussées de béton au Québec: resurfaçage non liaisonné. Par Pierre-Louis Maillard, ing. ACRGTQ 66 ème Congrès Annuel 21 janvier 2010 Chaussées de béton au Québec: resurfaçage non liaisonné Par Pierre-Louis Maillard, ing. Chaussées de béton Expertise accrue depuis plus de 15 ans des intervenants:

Plus en détail

Le recouvrement des chaussées en béton de ciment par l utilisation d enrobés bitumineux : Concepts et solutions

Le recouvrement des chaussées en béton de ciment par l utilisation d enrobés bitumineux : Concepts et solutions Le recouvrement des chaussées en béton de ciment par l utilisation d enrobés bitumineux : Concepts et solutions Yvan Paquin, ing. Marc Proteau, ing. Construction DJL inc. Au nom de Bitume Québec 30 mars

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

LA DALLE EN BÉTON ARMÉ CONTINU À TRANSPORTS QUÉBEC

LA DALLE EN BÉTON ARMÉ CONTINU À TRANSPORTS QUÉBEC LA DALLE EN BÉTON ARMÉ CONTINU À TRANSPORTS QUÉBEC Denis Thébeau, ing. Transports Québec Direction du laboratoire des chaussées 930, chemin Sainte-Foy, 5 ième étage Québec (Québec) G1S 4X9 Courriel : dthebeau@mtq.gouv.qc.ca

Plus en détail

LES REVÊTEMENTS EN BÉTON COLORÉ LAVÉ

LES REVÊTEMENTS EN BÉTON COLORÉ LAVÉ LES REVÊTEMENTS EN BÉTON COLORÉ LAVÉ INFRASTRUCTURE décembre 2010 BBSfB (94) Ef2 (G5) Conception et exécution Composition du béton exemples 1 INFRASTRUCTUre LES REVÊTEMENTS EN BÉTON COLORÉ LAVÉ (coverfoto

Plus en détail

couche porteuse gravillon 3 6 mm sable 0 8 mm couche de compensation tout-venant 0 20 mm 0 40 mm 0 40 mm 0 60 mm 0 80 mm

couche porteuse gravillon 3 6 mm sable 0 8 mm couche de compensation tout-venant 0 20 mm 0 40 mm 0 40 mm 0 60 mm 0 80 mm VI Chemins et places 1. Notions et généralités Les données pour la construction des infrastructures des chemins et places dépendent, en grande partie, du type de trafic auquel les chemins et places seront

Plus en détail

Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes

Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes 23-25 janvier de 2013 Couches principaux d une toiture-terrasse traditionnelle

Plus en détail

Résistance au polissage PSV. Exigences de la norme, resp. des deux notices techniques de l OFROU. Giuseppe Manitta

Résistance au polissage PSV. Exigences de la norme, resp. des deux notices techniques de l OFROU. Giuseppe Manitta Résistance au polissage PSV Exigences de la norme, resp. des deux notices techniques de l OFROU Giuseppe Manitta Contenu A quoi sert le PSV? Détermination du coefficient de polissage Exigence de la norme

Plus en détail

Joseph ABDO. Couches de roulement en béton. Techniques et préconisations d emploi. CIMbéton

Joseph ABDO. Couches de roulement en béton. Techniques et préconisations d emploi. CIMbéton Couches de roulement en béton Techniques et préconisations d emploi Joseph ABDO CIMbéton Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du territoire WWW.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DES POIDS LOURDS ET VÉHICULES UTILITAIRES LÉGERS DANS LA CONCEPTION, L'ENTRETIEN ET L'EXPLOITATION DES INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES

PRISE EN COMPTE DES POIDS LOURDS ET VÉHICULES UTILITAIRES LÉGERS DANS LA CONCEPTION, L'ENTRETIEN ET L'EXPLOITATION DES INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES Emmanuel DELAVAL CETE Nord-Picardie Département CGI / AS PRISE EN COMPTE DES POIDS LOURDS ET VÉHICULES UTILITAIRES LÉGERS DANS LA CONCEPTION, L'ENTRETIEN ET L'EXPLOITATION DES INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES

Plus en détail

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle!

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! Dalles alvéolées en béton précontraint Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! 1. Généralités Les planchers en béton, appelés hourdis, sont aujourd hui devenus des

Plus en détail

des carrefours giratoires

des carrefours giratoires Chapitre6 Entretien des carrefours giratoires 6.1 Entretien des giratoires en béton 6.1.1 Entretien de surface 6.1.2 Interventions ponctuelles sur réseaux 6.2 Entretien des giratoires en béton bitumineux

Plus en détail

prolongée e et les nouveaux enrobés

prolongée e et les nouveaux enrobés Chaussée à durée e de vie prolongée e et les nouveaux enrobés Laboratoire des chaussées Transports Québec Pierre Langlois, ing. M. Ing. 1 L'expérience acquise Certaines chaussées ont des durées de vies

Plus en détail

Les dispositions constructives préventives

Les dispositions constructives préventives Les dispositions constructives préventives Prise en considération des contraintes Détail des dispositions constructives associées Jean-Sébastien MAIRE / IRIS CONSEIL Armand JOLY / Provence Impressions

Plus en détail

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution 57 P.2.0.8 Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont

Plus en détail

LE BETON ARME CONTINU : DE NOUVELLES AVANCEES POUR UN CONCEPT PLUS DURABLE. Luc Rens (FEBELCEM)- Anne Beeldens (CRR) Pieter De Winne (AWV) 11/09/2013

LE BETON ARME CONTINU : DE NOUVELLES AVANCEES POUR UN CONCEPT PLUS DURABLE. Luc Rens (FEBELCEM)- Anne Beeldens (CRR) Pieter De Winne (AWV) 11/09/2013 LE BETON ARME CONTINU : DE NOUVELLES AVANCEES POUR UN CONCEPT PLUS DURABLE Luc Rens (FEBELCEM)- Anne Beeldens (CRR) Pieter De Winne (AWV) 11/09/2013 Une longue tradition de BAC en Belgique 1950 : premier

Plus en détail

Sols industriels. Texte de soumission

Sols industriels. Texte de soumission Sols industriels 6.2. 1 Nous vous conseillons volontiers pour l élaboration de soumissions en fonction de l ouvrage. Vous trouverez d autres exécutions sur notre site Web. Préparation du support... Fraisage

Plus en détail

Fondations. Willy Naessens 7

Fondations. Willy Naessens 7 Willy Naessens 7 1. Fondations superficielles Introduction Ces fondations sont posées à faible profondeur sur un terrain de bonne portance. Une distinction peut être faite entre fondations préfabriquées

Plus en détail

C719 E.I. CU + CE Jardins de la Chasse Page - 1 - Annexe 504 Etude des revêtements de chaussée

C719 E.I. CU + CE Jardins de la Chasse Page - 1 - Annexe 504 Etude des revêtements de chaussée C719 E.I. CU + CE Jardins de la Chasse Page - 1 - Annexe D-504 : Etude des revêtements de chaussée Sources : IBGE : rapport vulgarisé «cartographie du bruit routier, l expérience Bruxelloise» réalisé par

Plus en détail

BETOCRETE C-16 - BETOCRETE C-17 (BV)

BETOCRETE C-16 - BETOCRETE C-17 (BV) Consulter la fiche technique disponible sur le site www.benfer.it / www.schomburg.de Additifs Imperméabilisants Liquides Cristallins pour structures en béton 292 Additifs Imperméabilisants Cristallins

Plus en détail

ÉLARGISSEMENT ET RÉPARATION DES PONTS EN ARC NORD ET SUD SITUÉS SUR L AUTOROUTE 20 AU-DESSUS DE LA RIVIÈRE CHAUDIÈRE À SAINT-ROMUALD

ÉLARGISSEMENT ET RÉPARATION DES PONTS EN ARC NORD ET SUD SITUÉS SUR L AUTOROUTE 20 AU-DESSUS DE LA RIVIÈRE CHAUDIÈRE À SAINT-ROMUALD ÉLARGISSEMENT ET RÉPARATION DES PONTS EN ARC NORD ET SUD SITUÉS SUR L AUTOROUTE 20 AU-DESSUS DE LA RIVIÈRE CHAUDIÈRE À SAINT-ROMUALD Jacques Blouin, ing. M. Sc. Directeur Ouvrage d art GENIVAR Société

Plus en détail

Cahier des Charges Béton Imprimé : 10 cm à couler sur une fondation en béton

Cahier des Charges Béton Imprimé : 10 cm à couler sur une fondation en béton 1. Béton Cahier des Charges Béton Imprimé : 10 cm à couler sur une fondation en béton 1.1 Définition Le béton imprimé est principalement caractérisé par un traitement de surface spécifique qui est une

Plus en détail

1 Les Systèmes EPDM Firestone

1 Les Systèmes EPDM Firestone 1 Les Systèmes EPDM Firestone 1. Pour obtenir une étanchéité durable et sans problème, l utilisation d une membrane de qualité supérieure ne suffit pas. L expérience a montré que la membrane d étanchéité

Plus en détail

Contenu de la présentation

Contenu de la présentation Les systèmes d étanchéités d ouvrages d art à base d enrobés spéciaux Marc Proteau, ing. Formation Bitume Québec 26 novembre 2009 Contenu de la présentation. ECF en étanchéités;. Système d étanchéité multicouche

Plus en détail

LES FONDATIONS ROUTIÈRES LIÉES AU CIMENT Qualités et applications

LES FONDATIONS ROUTIÈRES LIÉES AU CIMENT Qualités et applications LES FONDATIONS ROUTIÈRES LIÉES AU CIMENT Qualités et applications Les revêtements de sols routes, trottoirs, espaces publics, parkings, sols industriels, nécessitent généralement une fondation, particulièrement,

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

NORME BETON AUTOPLAÇANT LA NORME BETON AUTOPLAÇANT

NORME BETON AUTOPLAÇANT LA NORME BETON AUTOPLAÇANT LA NORME BETON AUTOPLAÇANT 1 Le BETON AUTOPLAÇANT fait l objet de règles complémentaires dans la norme NF EN 206-9 Cette norme précise les règles qui s appliquent au BAP en complément des règles communes

Plus en détail

KAB-WATERSTOP-COMBINE

KAB-WATERSTOP-COMBINE KAB-WATERSTOP-COMBINE Le profilé KAB est un waterstop-combiné avec bande hydrogonflante incorporée dans sa partie inférieure pour l étanchéité des joints de reprise. Le waterstop-combiné KAB est un PVC

Plus en détail

PCB 20 Plancher collaborant. Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678

PCB 20 Plancher collaborant. Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678 Plancher collaborant Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678 V1/2011 caractéristiques du profil DÉTAIL GÉOMÉTRIQUE DU 22 728 104 épaisseur (mm) 0,5 0,7 poids (dan/m 2 ) 5,3 7,4 APPLICATION CONSEILLÉE

Plus en détail

Descriptif pour cahier de charge - dalles de sol

Descriptif pour cahier de charge - dalles de sol Descriptif pour cahier de charge - dalles de sol 92.31.5A DALLES DE SOL EN BETON CONSTRUCTIF REF. MARQUE EURODAL PREMIUM OU PREMIUM+ Ces dalles de sol sont idéales pour des applications qui requièrent

Plus en détail

Solutions de plancher

Solutions de plancher Solutions de plancher partenaire En SOLutiOnS DE plancher DE L AVAnt-prOJEt A LA realisation Echo est un fabricant d éléments de plancher en béton précontraint destinés à la construction résidentielle

Plus en détail

Les mortiers de réparation

Les mortiers de réparation Les mortiers de réparation Pathologie du béton et la réparation du béton Déroulement de l opération 1 Diagnostic Evaluer la maladie et son étendue Réparations Structurelles / Superficielles 2 Préparation

Plus en détail

VOIRIES ET REVÊTEMENTS EXTÉRIEURS EN DALLES DE BÉTON

VOIRIES ET REVÊTEMENTS EXTÉRIEURS EN DALLES DE BÉTON VOIRIES ET REVÊTEMENTS EXTÉRIEURS EN DALLES DE BÉTON INFRASTRUCTURE NOVEMBRE 2015 BB/SfB (94) Ef2 DALLES DE BÉTON JOINTS, GOUJONS ET BARRES D ANCRAGES ARMATURES ET BÉTONS ARMÉS DE FIBRES PLAN DES JOINTS

Plus en détail

dalles de plancher P3 Dalles de plancher

dalles de plancher P3 Dalles de plancher 59 P3 Dalles de plancher Grâce à sa structure cellulaire spécifique, Hebel constitue un isolant thermique de premier ordre. La structure cellulaire typique des dalles de plancher Hebel contenant de petites

Plus en détail

Job Report machine à coffrage glissant. Support rigide pour la ligne de l ICE Berlin-Magdebourg: «Gross Behnitz»

Job Report machine à coffrage glissant. Support rigide pour la ligne de l ICE Berlin-Magdebourg: «Gross Behnitz» Job Report machine à coffrage glissant Support rigide pour la ligne de l ICE Berlin-Magdebourg: «Gross Behnitz» Wirtgen machine à coffrage glissant: Support rigide pour la ligne de l ICE Berlin-Magdebourg:

Plus en détail

des giratoires en béton

des giratoires en béton Chapitre Réalisation des giratoires en béton.1 Les giratoires en béton à dalles courtes.1.1 Les joints et leur calepinage.2 Les giratoires à dalles courtes goujonnées.3 Les giratoires en béton armé continu.

Plus en détail

JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011

JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011 JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011 LES REVÊTEMENTS DE SOL DE BÂTIMENT Comparaisons des 2 DTU : DTU 52.1 (sols scellés) et DTU 52.2 (sols collés) pour les PIERRES NATURELLES Philippe DUPUIS NF DTU 52.1 NF

Plus en détail

Enrobés au bitume multigrade G. GAUTHIER - TOTAL

Enrobés au bitume multigrade G. GAUTHIER - TOTAL Enrobés au bitume multigrade G. GAUTHIER - TOTAL Contexte : challenges pour l industrie routière Augmentation constante du trafic Fermeture pour maintenance plus difficile et coûteuse Nécessité de dimensionner

Plus en détail

Ytong maçonnerie. Prix indicatifs du marché 2014

Ytong maçonnerie. Prix indicatifs du marché 2014 Ytong maçonnerie Prix indicatifs du marché 2014 2 Ceci sont des prix indicatifs du marché pour des objets de moyenne importance et sont à calculer par l entrepreneur pour chaque objet. Notre service de

Plus en détail

Principales agressions et attaques du béton

Principales agressions et attaques du béton Principales agressions et attaques du béton Michaël DIERKENS CETE de LYON - DLL 15 novembre 2011 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports

Plus en détail

Le traitement anti-fissure

Le traitement anti-fissure N O T I C E T E C H N I Q U E COMPLEXE ANTI-FISSURE S A F L E X X A Le traitement anti-fissure SAFLEX AF est un produit utilisé pour la prévention ou la réparation des fissures, il nécessite une couche

Plus en détail

Prédalles Alpha-Béton

Prédalles Alpha-Béton 1. Description Elément de plancher préfabriqué constitué d une dalle de béton mince préfabriquée en atelier de 5 à 7 cm d épaisseur comprenant l armature inférieure nécessaire et complétée par une couche

Plus en détail

Fondation filante ou continue. Béton de. fondation 350 Kg/m³. Béton de. propreté 250 Kg/m³. Fondation filante ou continue

Fondation filante ou continue. Béton de. fondation 350 Kg/m³. Béton de. propreté 250 Kg/m³. Fondation filante ou continue FONDATIONS Les fondations sont destinées à assurer la stabilité d un ouvrage sur le terrain. Elles doivent pouvoir transmettre toutes les sollicitations ( charges, surcharges, renversement, ) sur un sol

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du exemple génie-civil. Contenu : Assainissements routiers

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du exemple génie-civil. Contenu : Assainissements routiers Page 1 / 8 Rapport technique / domaine du exemple génie-civil Contenu : Assainissements routiers Rédaction : Pierre Barras / Étudiant ETC 3 ème année / 3971 Chermignon Date : Janvier 2013 Introduction

Plus en détail

DEVIS DESCRIPTIFS ET ESTIMATIFS

DEVIS DESCRIPTIFS ET ESTIMATIFS DEPARTEMENT DE LA CORREZE MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Maître d ouvrage : COMMUNAUTE DE COMMUNES DE BUGEAT SORNAC MILLEVACHES AU COEUR 19170 SAINT MERD LES OUSSINES Tél. 05 55 46 06 31 Fax 05 55 46 06 33 Bugeat.sornac@millevachesaucoeur.com

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

Murs Fiches d Application

Murs Fiches d Application Fiches d Application et Revêtement de Panneau Perforé Panneau Sandwich Consulter le Dossier Technique Viroc disponible dans www.viroc.pt, dans la langue FR, sur la page Téléchargements. Autres Fichiers

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Page 1 / 6 Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Contenu : Réfection d un pont Rédaction : Michel Wenger et De Luca Giuseppe / étudiants ETC 3 ème année Chantier : Pont sur la Trême, rue de

Plus en détail

Le chantier compte 4 étapes :

Le chantier compte 4 étapes : 02 Bien mettre en place le 03 béton désactivé La technique du béton désactivé consiste à mettre en valeur les granulats en éliminant la couche superficielle du mortier en surface. Un chantier de béton

Plus en détail

Les toitures plates. Pour constituer le plancher en tôles profilées il faut tenir compte de divers aspects:

Les toitures plates. Pour constituer le plancher en tôles profilées il faut tenir compte de divers aspects: Les toitures plates 1. Introduction aux toitures plates Les toitures plates peuvent être constituer d'une charpente traditionnelle en acier jouant le rôle de support, composée de poutres et de pannes surmontées

Plus en détail

Compatibilité de mortiers de réparation avec le patrimoine en ciment naturel de la région Rhône-Alpes

Compatibilité de mortiers de réparation avec le patrimoine en ciment naturel de la région Rhône-Alpes Compatibilité de mortiers de réparation avec le patrimoine en ciment naturel de la région Rhône-Alpes Myriam Bouichou - Elisabeth Marie-Victoire Les ciments naturels dans le patrimoine européen: histoire,

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Vincent Jadinon, ing. Conseiller Principal Division "Avis Techniques" Isolation thermique des toitures plates Les Isnes

Plus en détail

PRODUITS ROUTE. DENSO France 45 rue Jean Jaurès 92300 Levallois-Perret Tél. : 01.41.40.00.88 Fax : 01.47.31.76.67 Internet: www.denso-france.

PRODUITS ROUTE. DENSO France 45 rue Jean Jaurès 92300 Levallois-Perret Tél. : 01.41.40.00.88 Fax : 01.47.31.76.67 Internet: www.denso-france. PRODUITS ROUTE DENSO France 45 rue Jean Jaurès 92300 Levallois-Perret Tél. : 01.41.40.00.88 Fax : 01.47.31.76.67 Internet: Contact : Stéphan FIX : 06.81.779.807 E-Mail : stephan.fix@denso-france.fr TOK

Plus en détail

Réparation des fissures avant un recouvrement bitumineux

Réparation des fissures avant un recouvrement bitumineux Journée du bitume 2004 Réparation des fissures avant un recouvrement bitumineux Par: Guy Bergeron, ing. M.Sc. Mario Royer, t.t.p. Service des chaussées Plan de la présentation Problématique Techniques

Plus en détail

Reproduction même partielle soumise à autorisation ZADEPRE. Projet PFT TP du Limousin. 14 avril au 28 mai 2014. Projet de Fin d Etude

Reproduction même partielle soumise à autorisation ZADEPRE. Projet PFT TP du Limousin. 14 avril au 28 mai 2014. Projet de Fin d Etude BELLANCA FOULTIER TORRES 14 avril au 28 mai 2014 Projet de Fin d Etude Sommaire I /Inventaire des défauts prévisibles d une chaussée 2 - Famille des fissures 2 a) Fissure longitudinale de fatigue 2 b)

Plus en détail

Le traitement des fissures

Le traitement des fissures Le traitement des fissures Edwin Constans Socotras Jean-Pierre Marchand Route et conseil Le traitement des fissures : une volonté de pérenniser les réalisations en béton Qui repose sur Un diagnostic: connaître

Plus en détail

Asfix Mastics bitume-élastomère à chaud

Asfix Mastics bitume-élastomère à chaud Asfix Mastics bitume-élastomère à chaud Traitement des chaussées et garnissage de joints DEVGC N 10 - Édition avril 2007 - Révision 02 Cahier des Charges de Pose Sommaire 1. Introduction 3 2. Présentation

Plus en détail

>I Maçonnerie I Escaliers

>I Maçonnerie I Escaliers ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières g Terminologie n Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

Plafond Fiches dapplication

Plafond Fiches dapplication Fiches dapplication Faux s Panneau Perforé Consulter le Dossier Technique Viroc disponible dans www.viroc.pt, dans la langue FR, sur la page Téléchargements. Autres Fichiers de Solutions Recommandées Viroc,

Plus en détail

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007.

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. Pour mieux comprendre les résultats ici une petit plan où il y a signalées les différentes

Plus en détail

La mise en œuvre des bétons

La mise en œuvre des bétons Chapitre4 La mise en œuvre des bétons 4.1 Le serrage du béton (compactage) 4.1.1 - Les bétons autoplaçants (BAP) 4.1.2 - Les autres bétons 4.2 Les traitements de surface 4.3 La cure 4.4 Les joints 4.4.1

Plus en détail

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti .0 RISQUES GEOLOGIQUES DU SITE NOTES. LIQUÉFACTION : On ne doit pas trouver de sols granulaires liquéfiables, lâches, saturés, ou qui pourraient compromettre la performance sismique du bâtiment, dans des

Plus en détail

Je coule. une dalle de béton AVEC LES CONSEILS

Je coule. une dalle de béton AVEC LES CONSEILS MA.0 MATÉRIAUX Je coule une dalle de béton AVEC LES CONSEILS Il faut savoir qu une dalle a une épaisseur minimum de 8 à 10 cm et est armée d un treillis soudé. LES OUTILS ET ACCESSOIRES niveau mètre planches

Plus en détail

Chambres autoportantes Canplast PRO 600-800 et 1000 Présentation des chambres

Chambres autoportantes Canplast PRO 600-800 et 1000 Présentation des chambres Chambres autoportantes Canplast PRO 600-800 et 1000 Présentation des chambres En complément de ses chambres de visite utilisées comme coffrage perdu étanche à bétonner, Canplast SA présente ses chambres

Plus en détail

Transp or t s. Québec. Montréal

Transp or t s. Québec. Montréal Transp or t s Québec Direction du Laboratoire des chaussées Utilisation du bardeau dans les enrobés : cas de l Autoroute 20 (BPF) et de la Route 116 (BPC) Michel Paradis, ing. M.Sc. Laboratoire des chaussées

Plus en détail

Documentation technique

Documentation technique MARS 2001 Les chaussées en béton : contribution au choix des techniques Les chaussées en béton continuent de susciter bien des interrogations, voire des préjugés défavorables, le plus souvent en complète

Plus en détail

ROLE DES COUCHES DE ROULEMENT

ROLE DES COUCHES DE ROULEMENT ROLE DES COUCHES DE ROULEMENT Définition Fonctions Exigences Les Enrobés Bitumineux : Formulation, Fabrication, Mise en Place - Montréal 2006 1 DEFINITION Partie supérieure de la chaussée assurant le passage

Plus en détail

Le bitume routier adapté aux applications non conventionnelles

Le bitume routier adapté aux applications non conventionnelles Le bitume routier adapté aux applications non conventionnelles Yvan Paquin, ing. Directeur technique Formation technique Bitume Québec 2012 ÉTS 5 décembre 2012 Introduction Propriétés du bitume Matériau

Plus en détail

Profilitec Tapis d isolation, de drainage et de dilatation. Liste de prix 2011

Profilitec Tapis d isolation, de drainage et de dilatation. Liste de prix 2011 Profilitec Tapis d isolation, de drainage et de dilatation Liste de prix 2011 Natte d étanchéité, de desolidarisation et de drainage Nattes d étanchéité et desolidarisation en polyéthylène pour la pose

Plus en détail

MISE EN OEUVRE. UTHERM ROOF B UTHERM ROOF B est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux.

MISE EN OEUVRE. UTHERM ROOF B UTHERM ROOF B est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux. SE EN OEUVRE uther roof UTHER ROOF UTHER ROOF est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux. UTHER ROOF PR UTHER ROOF PR est une plaque isolante PR revêtue sur les

Plus en détail

Le ciment et ses applications

Le ciment et ses applications applications 1 ) Introduction : Dans toute construction, il est indispensable de réunir entre eux les différents éléments (blocs de béton, briques, éléments en béton préfabriqué, etc.) au moyen d un mortier

Plus en détail

Le béton léger prêt à l emploi, la solution idéale pour les applications intérieures et extérieures

Le béton léger prêt à l emploi, la solution idéale pour les applications intérieures et extérieures TZ-fert_franz.QXD 20.09.2006 13:52 Uhr Seite 1 Le béton léger prêt à l emploi, la solution idéale pour les applications intérieures et extérieures Préparation: Ajouter la quantité d eau requise (voir indications

Plus en détail

Documentation. Produits pour jeux, sports et espaces. silisport ag Tösstalstrasse 14 CH-8488 Turbenthal ZH 2015.01. Assortiment:

Documentation. Produits pour jeux, sports et espaces. silisport ag Tösstalstrasse 14 CH-8488 Turbenthal ZH 2015.01. Assortiment: 03 Eléments de sièges et de gradins / Inst. pour les spectateurs 2015.01 Assortiment: Finitions, bordures, Eléments de drainage / Eléments d insertion Eléments de sièges et de gradins / Inst. pour les

Plus en détail

CORPS MORTS. Plus le corps mort est massif et lourd, mieux c est.

CORPS MORTS. Plus le corps mort est massif et lourd, mieux c est. CORPS MORTS PRINCIPES DE FABRICATION DES CORPS MORTS Il est essentiel que le DCP soit retenu par un corps mort massif et bien conçu. Les ancres du commerce sont en général trop coûteuses. Il est possible

Plus en détail

Dalle en béton précontraint

Dalle en béton précontraint Dalle en béton précontraint 1 Morphologie 2 Morphologie 3 Portées et élancements Gamme de portée Élancement Nombre et type de travée 1/22 à 1/25 travée isostatique Dalles pleines 14 à 20 m 1/28 2 travées

Plus en détail

Ministère des Travaux Publics Transports et Communications (MTPTC) Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES

Ministère des Travaux Publics Transports et Communications (MTPTC) Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES (MTPTC) Validation Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES où peut-on construire une maison? 2 NON NON NON ne pas construire sous une falaise ne pas construire

Plus en détail

Cahier des Charges structure gros-œuvre 19/02/2013 p 1

Cahier des Charges structure gros-œuvre 19/02/2013 p 1 Cahier des Charges structure gros-œuvre 19/02/2013 p 1 PLACEMENT DE JAUGES DE NIVEAU Code de mesurage Ff À gauche et à droite du bâtiment, deux jauges de niveau sont placées jusqu à environ 3,0 m sous

Plus en détail

Les différents types de renforcement du Béton Projeté. S. Mathieu, C. Larive

Les différents types de renforcement du Béton Projeté. S. Mathieu, C. Larive Les différents types de renforcement du Béton Projeté S. Mathieu, C. Larive Pourquoi le renforcer? Car c est du béton! Avec les effets des retraits: - plastique (avant prise donc quasi immédiat) - hydraulique

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

Aires industrielles. Bain-de-Bretagne (35) Chelles (77) Lumbres (62) Marseille (13)

Aires industrielles. Bain-de-Bretagne (35) Chelles (77) Lumbres (62) Marseille (13) Aires industrielles Bain-de-Bretagne (35) Chelles (77) Lumbres (62) Marseille (13) 19 20 Plateforme logistique de Bain-de-Bretagne (35) Identification Lieu : ZI de Bain-de-Bretagne (35) Maître d ouvrage

Plus en détail

RECOUVREMENTS MINCES EN BETON ARME DE FIBRES D'ACIER POUR LA REHABILITATION DE REVETEMENTS ROUTIERS

RECOUVREMENTS MINCES EN BETON ARME DE FIBRES D'ACIER POUR LA REHABILITATION DE REVETEMENTS ROUTIERS RECOUVREMENTS MINCES EN BETON ARME DE FIBRES D'ACIER POUR LA REHABILITATION DE REVETEMENTS ROUTIERS DOSSIER CIMENT 4 décembre 1994 revêtement de route béton armé de fibres d'acier réhabilitation Ef2 (W7)

Plus en détail

Introduction 2 ) LES AVANTAGES NUMÉRO

Introduction 2 ) LES AVANTAGES NUMÉRO PUBLIÉ PAR BITUME QUÉBEC NUMÉRO 08 Le recouvrement des chaussées en béton par l utilisation d enrobés bitumineux Introduction Après quelques années, les chaussées rigides, ou chaussées en béton, sont généralement

Plus en détail

THORO - Système de réparation du béton

THORO - Système de réparation du béton THORO - Système de réparation du béton Bienvenue dans le monde de Thoro En 1912 l ingénieur civil Edward H. Canon ne pensait pas que sa gamme de produits Thoro aurait un rôle prépondérant dans le domaine

Plus en détail

Plafonds PRÉGYMÉTALTM. Plafonds PRÉGYMÉTAL sur fourrures S47. Plafonds PRÉGYMÉTAL sur montants. Plafonds PRÉGYMÉTAL 2 Plus (avec ossature primaire)

Plafonds PRÉGYMÉTALTM. Plafonds PRÉGYMÉTAL sur fourrures S47. Plafonds PRÉGYMÉTAL sur montants. Plafonds PRÉGYMÉTAL 2 Plus (avec ossature primaire) s 18 Pose des plaques joints alignés 19 Entraxe des ossatures 20 Pose des plaques joints décalés 21 Pose des plaques parallèle à l ossature 21 Trappes de visite 22 Comment prévenir les désordres et les

Plus en détail

Chapitre n 3: Les escaliers

Chapitre n 3: Les escaliers Capitre n 3: Les escaliers I. généralités : Collet Mur d'éciffre Palier intermédiaire Palier Cage d escaliers Ligne de foulée à Emmarcement 0.5 m du collet Contre-marce palier Palier L g Mur d'éciffre

Plus en détail

LE FORFAIT :...,... L'UNITE :...,...

LE FORFAIT :...,... L'UNITE :...,... 01 Travaux préparatoires : Installation, signalisation de chantier, implantation Ce prix rémunère : au forfait, l'installation, le repli du chantier, la libération des emprises, la signalisation du chantier

Plus en détail

Schöck Isokorb type W

Schöck Isokorb type W Schöck Isokorb type Schöck Isokorb type Conçu pour pans de mur en porte-à-faux. Il transmet les moments négatifs et les efforts tranchants positifs. De plus, des efforts horizontaux variables sont transmis

Plus en détail

LA MARQUE DES PRODUITS TECHNIQUES RÉSERVÉE AUX PROFESSIONNELS

LA MARQUE DES PRODUITS TECHNIQUES RÉSERVÉE AUX PROFESSIONNELS LA MARQUE DES PRODUITS TECHNIQUES RÉSERVÉE AUX PROFESSIONNELS La gamme de produits complémentaires rassemble plus de 85 produits rigoureusement sélectionnés par le Comptoir Seigneurie Gauthier pour leur

Plus en détail

Survol de la présentation

Survol de la présentation Les enrobés du MTQ : relation entre leurs caractéristiques, leur mise en œuvre et leur performance sur la route Michel Paradis, ing. M.Sc. Transports Québec Service des matériaux d infrastructures Colloque

Plus en détail

CHAUSSÉES AÉRONAUTIQUES EN BÉTON HYDRAULIQUE

CHAUSSÉES AÉRONAUTIQUES EN BÉTON HYDRAULIQUE CHAUSSÉES AÉRONAUTIQUES EN BÉTON HYDRAULIQUE GUIDE TECHNIQUE LCPC SERVICE TECHNIQUE DES BASES AÉRIENNES Laboratoire Central des Ponts et Chaussées CHAUSSÉES AÉRONAUTIQUES EN BÉTON HYDRAULIQUE Guide technique

Plus en détail

LES BÉTONS LAVÉS POUR AMÉNAGEMENTS PIÉTONNIERS

LES BÉTONS LAVÉS POUR AMÉNAGEMENTS PIÉTONNIERS LES BÉTONS LAVÉS POUR AMÉNAGEMENTS PIÉTONNIERS Ir CLAUDE PLOYAERT Concrete Technology Engineer INTER-BETON PAUL PONDANT Administrateur Délégué TSBV Summary La technique du béton lavé a principalement été

Plus en détail

DALLES DE COUVERTURE POUR LES LATRINES : CAS DES DALLES A BASE DE CIMENT ET COMPOSANTS => BETON ARME (CONCEPTION)

DALLES DE COUVERTURE POUR LES LATRINES : CAS DES DALLES A BASE DE CIMENT ET COMPOSANTS => BETON ARME (CONCEPTION) DALLES DE COUVERTURE POUR LES LATRINES : CAS DES DALLES A BASE DE CIMENT ET COMPOSANTS => BETON ARME (CONCEPTION) Dans la plupart des cas, ce sont les dalles de béton ou à base de ciment qui offrent la

Plus en détail

= RÉALISATION DE QUALITÉ DURABLE

= RÉALISATION DE QUALITÉ DURABLE PAVÉS EN BETON CONCEPTION APPROPRIÉE + MISE EN OEUVRE PROFESSIONNELLE = RÉALISATION DE QUALITÉ DURABLE 10 règles de base pour une mise en œuvre correcte de revêtements de pavés en béton 1 2 3 4 5 6 7 8

Plus en détail

fermacell Conseil de pro

fermacell Conseil de pro Conseil de pro Revêtements coupe-feu de 0 à 0 minutes en plaques fibres-gypse pour piliers et poutres en acier Version avril 0 Si les éléments de construction en acier tels que les piliers ou les poutres

Plus en détail

Cette fiche s'applique à la fourniture et à la mise en œuvre des éléments de granit pour la réalisation des revêtements de sols scellés pour bâtiment.

Cette fiche s'applique à la fourniture et à la mise en œuvre des éléments de granit pour la réalisation des revêtements de sols scellés pour bâtiment. REVETEMENTS DE SOL SCELLES POUR BATIMENT Cette fiche s'applique à la fourniture et à la mise en œuvre des éléments de granit pour la réalisation des revêtements de sols scellés pour bâtiment. 1. FOURNITURE

Plus en détail

ANNEXE 1 REGLEMENT 894-14 CAHIER DES NORMES DE CONSTRUCTION ROUTIÈRE CHEMINS MUNICIPAUX

ANNEXE 1 REGLEMENT 894-14 CAHIER DES NORMES DE CONSTRUCTION ROUTIÈRE CHEMINS MUNICIPAUX ANNEXE 1 REGLEMENT 894-14 MUNICIPALITÉ DE CHELSEA 100, chemin Old Chelsea, Chelsea (Québec) J9B 1C1 Tél.: (819) 827-1124 Télécopieur : (819) 827-2672 Courriel : info@chelsea.ca CAHIER DES NORMES DE CONSTRUCTION

Plus en détail

SYSTEME DE PENTE ISOLANTE POUR TOITS PLATS DONNE AU TOIT PLAT, LA PENTE ET L ISOLATION AUXQUELLES IL A DROIT

SYSTEME DE PENTE ISOLANTE POUR TOITS PLATS DONNE AU TOIT PLAT, LA PENTE ET L ISOLATION AUXQUELLES IL A DROIT SYSTEME DE PENTE ISOLANTE POUR TOITS PLATS DONNE AU TOIT PLAT, LA PENTE ET L ISOLATION AUXUELLES IL A DROIT D un côté, il y a les toits plats avec problèmes... De l autre côté, il y a les toits plats avec

Plus en détail

SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM

SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM Nouvelle solution en grès cérame grande épaisseur pour l aménagement extérieur. Dalles en grès cérame fin coloré pleine masse de 2 cm d épaisseur, obtenues par atomisation

Plus en détail

Technologie du béton GCI 340

Technologie du béton GCI 340 Ammar Yahia, ing., Ph.D. Génie civil. Automne 2011 Les granulats à béton - Généralités variables influençant la qualité du béton - Caractéristiques des granulats - Propriétés des granulats à béton - Essais

Plus en détail