3. Scellement de tampons

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "3. Scellement de tampons"

Transcription

1 3. Scellement de tampons et trappes Télécom A. Désordres et pathologies B. Choix du produit de scellement C. Préparation du support 719 LANKOROAD BITUME 714 LANKOROAD SCELLFLASH 713 LANKOROAD HIVER 712 LANKOROAD RAPIDEX 333 GUIDE DE CHOIX NOIR DE VOIRIE D. Mise en œuvre et remise en service Colorant pour scellement Mortier de scellement Micro-béton de scellement toutes températures Micro-béton de scellement basses températures Enrobé à froid 9935_XL_GuideVoirie_2009.indb 31 11/06/09 17:46:05

2 Scellement de tampons et trappes Télécom A. Désordres et pathologies 1. Les contraintes mécaniques Tout comme sur les voies pavées circulées, les zones comportant des scellements de tampons sont soumises à rude épreuve du fait des sollicitations mécaniques liées aux contraintes de circulation. Celles-ci, sur les regards de chaussée, sont d autant plus importantes que les dispositifs de couronnement ou de fermeture sont constitués d une assise fixe (le cadre) et d un élément mobile couvrant l ouvrage (le tampon). Les contraintes mécaniques sont accentuées du fait de l hétérogénéité des supports : support souple pour la chaussée et supports relativement rigides pour l ensemble tuyau béton / regard de visite / tête de cheminée / tampon et trappe de visite. Bien choisir son produit de scellement en fonction des conditions de travaux. Très rapidement, les scellements sont soumis à des contraintes mécaniques, dès la remise en service de la voirie. Deux éléments fondamentaux à prendre en considération : - la classe du trafic, - la température au moment des travaux. C est pourquoi le choix du matériau de scellement est primordial pour la résistance finale et la pérennité de l ouvrage. Au passage de véhicules sur un scellement de tampon, des forces mécaniques simultanées vont être exercées. Ces forces sont conditionnées par : le poids des véhicules, la vitesse des véhicules, l accélération ou le freinage des véhicules. Trois types d efforts sont exercés sur le scellement de tampon : les forces de compression au point d impact des roues; les forces d arrachement sur la partie opposée au point d impact : Ces forces sont provoquées par les efforts à composante perpendiculaire à l axe de la voirie : giration des roues, force centrifuge, tensions horizontales entraînées dans les revêtements par les charges et les déformations verticales. les forces de déplacement latéral du tampon : Ces efforts sont provoqués par le trafic. En effet, les véhicules induisent des efforts horizontaux. Ceux-ci sont essentiellement dus aux efforts parallèles à l axe de la voirie : accélérations, freinages ainsi qu aux efforts dus aux variations de pente dans les profils en long. Les conséquences de ces efforts mécaniques cumulés vont être diverses, mais en tout cas nécessiteront à plus ou moins court terme la rénovation complète de l ouvrage : Fatigue des matériaux (fonte, béton et/ou enrobé) due aux charges appliquées; Phénomène de déflexion (déformation du sol sous l effet d une charge); Phénomène de déformation (suite au passage répété des charges); Phénomène de rupture (fissuration et destructuration de l ouvrage). Le phénomène de fissuration conduira également à terme à : - la pénétration d une plus grande quantité d eau de ruissellement, - une moindre répartition des charges verticales et donc à des tassements et à des ornières autour des zones de scellement de tampons, - une moindre rigidité du scellement. Enfin, la rupture du scellement de tampon conduira à : - la déformation du tampon ou de la trappe (voilage du cadre), - une nuisance sonore importante pour les riverains, - un décollement par morceaux du produit de scellement avec risques accidentogènes sur la voirie, - l arrachement du tampon.

3 Guide Voirie & Réseaux Les cycles météorologiques et les effets du gel Les cycles météorologiques soumettent les scellements de tampons et de trappes à rude épreuve; la pluie, les cycles gel/ dégel provoquent des contraintes importantes sur les zones de scellement de tampons. L eau infiltrée sous l action du gel va exercer une contrainte, qui répétée au cours des hivers, finira par endommager le matériau de scellement. Les fortes chaleurs de l été affectent à leur tour ces zones en provoquant la dilatation des matériaux. L ensemble répété des cycles météorologiques est un facteur supplémentaire aggravant qui, ajouté aux contraintes mécaniques et chimiques, accélère le vieillissement des ouvrages. Les agressions chimiques sont pour la plupart d entre elles liées à l utilisation des sels de déverglaçage par les services techniques ou voirie des villes. L emploi des sels de déverglaçage a pour effet d accroître la sévérité des cycles de gel/dégel par : La répétition des chocs thermiques : causes physiques dues à la fusion de la glace. Les contraintes internes engendrées par la solution saline : causes chimiques provoquées par la diffusion des sels dans le béton. La fatigue du matériau. 4. Les agressions chimiques Etant positionnés juste au-dessus des cheminées et donc des réseaux éventuellement d assainissement les scellements de tampons peuvent être soumis à des ambiances chimiquement agressives. Dans le cas de réseaux d assainissement, des concentrations de gaz H 2 S peuvent se développer dans les têtes de cheminées, et donc remonter au niveau des scellements de tampons. Les effets du gel et des cycles météorologiques sur les scellements de tampons. 3. L effet des fondants routiers Un fondant routier est un produit (naturel ou chimique) utilisé en service hivernal pour abaisser le point de congélation de l eau, ce qui permet de faire fondre la glace. L hydrogène sulfuré (H 2 S) se manifeste par des phénomènes de corrosion sur les tampons et cadres, mais peuvent également provoquer l altération du béton utilisé pour le scellement. Cette altération peut mener à une destruction progressive de l ouvrage. Des agressions chimiques peuvent aussi se produire en phase liquide au contact de l eau sulfatée par exemple (pluies acides, pollution industrielle atmosphérique) et provoquer des dommages structuraux considérables. Le chlorure de sodium (sel de déverglaçage) constitue l essentiel des fondants utilisés en France (>99,5 %). La consommation varie de à plus de 1 million de tonnes par hiver.

4 Scellement de tampons et trappes Télécom Les pathologies courantes Phénomène d éclatement du scellement Déformation du cadre de la trappe Fissuration du scellement Action des sels de déverglaçage Autres types de pathologies Pose sans cadre Marques apparentes des chevrons de maintien du cadre Insuffisance d épaisseur pour réaliser le lit de pose 9935_XL_GuideVoirie_2009.indb 34 11/06/09 17:46:41

5 Guide Voirie & Réseaux 35 B. Choix du produit de scellement L intensité du trafic routier croissant et les températures de mise en œuvre sont des points qui justifient l utilisation de produits techniques formulés répondant à ces contraintes et proposant des délais de remise en service en fonction des conditions atmosphériques. Mortier 712 LANKOROAD RAPIDEX Fibré et à retrait compensé, ce mortier apporte une solution alternative aux micro-bétons dans le cas de scellements de faible épaisseur. Possibilité de finition de couleur noire par adjonction de 333 NOIR DE VOIRIE dans la dernière gâchée appliquée en frais sur frais. Classement SETRA +5 C +20 C +30 C T4 - T5 trafic faible T3+ - T3- trafic moyen 5h 2 h 2h 8h 2h30 2h 712 LANKOROAD RAPIDEX Mortier utilisable par toutes températures Dosage en eau : de 3,3 L Volume en place : 13 L Temps de gâchage : 3 minutes environ jusqu à obtention d un mortier homogène (avec un malaxeur à vitesse lente : t/min) Durée pratique d utilisation : 15 minutes à 20 C Température d utilisation : +5 C à +30 C T0 - T1 - T2 trafic fort Déconseillé 12h 2h Valeurs de laboratoire données à titre indicatif.

6 Scellement de tampons et trappes Télécom B. Choix du produit de scellement Micro-bétons 713 LANKOROAD HIVER Fibré et à retrait compensé, il apporte une solution pérenne pour la réalisation des scellements par temps froids et humides, grâce à sa montée en résistance à court terme même à basse température. Possibilité de finition de couleur noire par adjonction de 333 NOIR DE VOIRIE dans la dernière gâchée appliquée en frais sur frais. Classement SETRA +5 C +20 C +30 C T4 - T5 trafic faible T3+ - T3- trafic moyen 2h 1h30 Interdit 2h 1h30 Interdit 713 LANKOROAD HIVER (micro-béton spécial basses températures) Une recherche de résistances mécaniques élevées par basses températures Dosage en eau : de 1,8 L à 2 L Volume en place : 12 L Temps de gâchage : 3 minutes environ jusqu à obtention d un micro-béton homogène (avec un malaxeur à vitesse lente : t/min) Durée pratique d utilisation : 10 minutes à 5 C Température d utilisation : +5 C à +20 C T0 - T1 - T2 trafic fort 5h 4h Interdit Valeurs de laboratoire données à titre indicatif. 714 LANKOROAD SCELLFLASH A retrait compensé, il permet une remise en service ultra-rapide à 20 C, sa couleur foncée lui permet, dans la majorité des cas, de se fondre à l enrobé. Possibilité de finition de couleur noire par adjonction de 333 NOIR DE VOIRIE dans la dernière gâchée appliquée en frais sur frais. Classement SETRA +5 C +20 C +30 C T4 - T5 trafic faible T3+ - T3- trafic moyen T0 - T1 - T2 trafic fort Valeurs de laboratoire données à titre indicatif. 5h 1h 1h 5h 2h 2h Déconseillé 4h 4h 714 LANKOROAD SCELLFLASH Une remise en service ultra-rapide Le dosage en eau permet de régler la rhéologie du produit, ce qui peut être par exemple utile dans le cas de rues en pente ou de déclivités plus ou moins importantes Consistance plastique : 2 litres d eau par sac de 25 kg Consistance fluide : 2,5 litres d eau par sac de 25 kg Volume en place : 12 L Temps de gâchage : 1 à 3 minutes en fonction de la température ambiante Durée pratique d utilisation : 20 minutes à +20 C Température d utilisation : +10 C à +35 C

7 Guide Voirie & Réseaux 37 C. Préparation du support 1. Sécurisation 3. Dépoussièrage du support La sécurité est un enjeu primordial pour tous les travaux de voirie, en particulier sur les zones circulées. La mise en place d une organisation de chantier et d une signalisation adaptée est un gage de sécurité pour tous : riverains, passants, compagnons-applicateurs et automobilistes. Le port d EPI (Equipement de Protection Individuelle) par les ouvriers est également primordial pour les travaux publics. Dépoussiérer le support par brossage, lavage ou soufflage. 4. Humidification du support 2. Décaissement de l ouvrage Humidifier abondamment le support et évacuer l eau résiduelle. Décaisser en arêtes verticales franches jusqu à la tête de cheminée (support sain) en s assurant d une réservation suffisante pour un lit de pose sous le cadre d une épaisseur minimum de 30 mm. Eliminer les anciens lits de pose. Eliminer toutes les parties de faible cohésion ou souillées.

8 Scellement de tampons et trappes Télécom Différentes techniques de coffrage Coffrage à l aide d une chambre à air Coffrage métallique Coffrage composite tenue par une chambre à air Coffrage bois pour chambre Télécom Principe de pose La pérennité d un scellement de tampon va évidemment dépendre de la qualité du mortier utilisé, mais sera également fortement conditionnée par la mise en œuvre du produit, notamment au niveau de la liaison entre la tête de cheminée et le cadre du tampon (minimum 3 cm d épaisseur de mortier). Le parfait scellement du cadre assurera un ouvrage pérenne. Il est ainsi primordial de bien couler le mortier sous le cadre et de remplir la ceinture jusqu au niveau de la chaussée. Micro-béton de scellement Cadre mini. 3 cm Cheminée

9 Guide Voirie & Réseaux 39 D. Mise en œuvre et remise en service 1. Gâchage du mortier 3. Finition gâcher le mortier ou le micro-béton avec de l eau propre. Le mélange peut se faire manuellement (à la pelle), mécaniquement à l aide d un malaxeur électrique, pneumatique ou d une bétonnière. 2. Scellement Fermer la surface du micro béton par talochage, sans compactage. Possibilité de finition de couleur noire par adjonction de 333 NOIR DE VOIRIE dans la dernière gâchée appliquée en frais sur frais. Possibilité de laisser une réservation d environ 3 cm d épaisseur, qui peut être comblée à l aide de 719 LANKOROAD BITUME. Enrobé bitumineux à froid utilisable en travaux neufs ou en rénovation. Adhérence sur surfaces sèches et légèrement humides (sans ressuage). 4. Remise en service Mettre en place le cadre par suspension et couler le micro-béton. Les délais de remise en service doivent être courts afin de ne pas gêner la circulation et les riverains. Toutefois, afin de prolonger au maximum la durée de vie des scellements de tampons, il est impératif de respecter les délais de remise en service préconisés en fonction des classes de trafics. Vérifier l alignement du cadre avec le niveau de la chaussée. Epaisseur minimum du lit de pose sous le cadre : 3 cm. Bien compacter ou vibrer à l aiguille. Retirer le coffrage (chambre à air) une fois le début de prise commencé.

Les mortiers de réparation

Les mortiers de réparation Les mortiers de réparation Pathologie du béton et la réparation du béton Déroulement de l opération 1 Diagnostic Evaluer la maladie et son étendue Réparations Structurelles / Superficielles 2 Préparation

Plus en détail

prolongée e et les nouveaux enrobés

prolongée e et les nouveaux enrobés Chaussée à durée e de vie prolongée e et les nouveaux enrobés Laboratoire des chaussées Transports Québec Pierre Langlois, ing. M. Ing. 1 L'expérience acquise Certaines chaussées ont des durées de vies

Plus en détail

ACRGTQ 66 ème Congrès Annuel 21 janvier 2010. Chaussées de béton au Québec: resurfaçage non liaisonné. Par Pierre-Louis Maillard, ing.

ACRGTQ 66 ème Congrès Annuel 21 janvier 2010. Chaussées de béton au Québec: resurfaçage non liaisonné. Par Pierre-Louis Maillard, ing. ACRGTQ 66 ème Congrès Annuel 21 janvier 2010 Chaussées de béton au Québec: resurfaçage non liaisonné Par Pierre-Louis Maillard, ing. Chaussées de béton Expertise accrue depuis plus de 15 ans des intervenants:

Plus en détail

Les dispositions constructives préventives

Les dispositions constructives préventives Les dispositions constructives préventives Prise en considération des contraintes Détail des dispositions constructives associées Jean-Sébastien MAIRE / IRIS CONSEIL Armand JOLY / Provence Impressions

Plus en détail

2.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid

2.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid Chapitre Les bétons courants.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid.7.1 - Le bétonnage par temps chaud 3 Granulats Les conditions climatiques lors de la mise en œuvre ont une grande influence sur

Plus en détail

Réparer les bétons GUIDE DE CHOIX

Réparer les bétons GUIDE DE CHOIX 12a13Brgo08.qxp:maquette_solutions.qxd 26/02/08 14:15 Page 12 Réparer les s épaisseurs types de réparation réparations d éclats réparations de panneaux ou sur grandes longueurs réparations généralisées

Plus en détail

ACO Tiefbau. Tampons de voirie et grilles de voirie

ACO Tiefbau. Tampons de voirie et grilles de voirie ACO Tiefbau Tampons de voirie et grilles de voirie Regard de visite à incorporer dans les chaussées en enrobés Tampon de voirie MULTITOP BITUPLAN, classe D 400 Grilles fonte à cadre MULTITOP 300 et 500

Plus en détail

Le chantier compte 4 étapes :

Le chantier compte 4 étapes : 02 Bien mettre en place le 03 béton désactivé La technique du béton désactivé consiste à mettre en valeur les granulats en éliminant la couche superficielle du mortier en surface. Un chantier de béton

Plus en détail

Reproduction même partielle soumise à autorisation ZADEPRE. Projet PFT TP du Limousin. 14 avril au 28 mai 2014. Projet de Fin d Etude

Reproduction même partielle soumise à autorisation ZADEPRE. Projet PFT TP du Limousin. 14 avril au 28 mai 2014. Projet de Fin d Etude BELLANCA FOULTIER TORRES 14 avril au 28 mai 2014 Projet de Fin d Etude Sommaire I /Inventaire des défauts prévisibles d une chaussée 2 - Famille des fissures 2 a) Fissure longitudinale de fatigue 2 b)

Plus en détail

BETONS REFRACTAIRES ISOLANTS BETON REFRACTAIRES DENSES. Conseils de mise en œuvre

BETONS REFRACTAIRES ISOLANTS BETON REFRACTAIRES DENSES. Conseils de mise en œuvre BETONS REFRACTAIRES ISOLANTS BETON REFRACTAIRES DENSES Conseils de mise en œuvre Les bétons Manville sont livrés «prêt à l emploi». Ils sont élaborés à partir de matières premières sélectionnées dont les

Plus en détail

SEMINAIRE DONNEES DE TRAFIC MARDI 21 NOVEMBRE 2007

SEMINAIRE DONNEES DE TRAFIC MARDI 21 NOVEMBRE 2007 SEMINAIRE DONNEES DE TRAFIC MARDI 21 NOVEMBRE 2007 Michel Peyron Cete méditerranée Trafic Le passage d un essieu de 13 tonnes a autant d effet d endommagement sur la chaussée, que celui d un million de

Plus en détail

REMPLACEMENT OU MISE À NIVEAU DE TRAPILLON. Avant. 150 min. plus tard prêt pour trafic intense. www.fondatel.com. Français

REMPLACEMENT OU MISE À NIVEAU DE TRAPILLON. Avant. 150 min. plus tard prêt pour trafic intense. www.fondatel.com. Français REMPLACEMENT OU MISE À NIVEAU DE TRAPILLON Avant 150 min. plus tard prêt pour trafic intense Français www.fondatel.com MACSCELL Enrobé Hydrocarboné de laitier de haut fourneau autoblocant Conservation:

Plus en détail

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS L HUMIDITÉ DANS LE BÂTI B EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Pour comprendre comment agit l humiditl humidité,, il faut d abord d connaître Comment s effectuent la pénétration et la propagation

Plus en détail

weber.cel bordure (procomix)

weber.cel bordure (procomix) Κ. ΚΑΛΦΙΔΗΣ ΕΠΕΞΕΡΓΑΣΜΕΝΑ ΔΟΜΙΚΑ ΥΛΙΚΑ ΤΕΧΝΙΚΑ ΚΟΝΙΑΜΑΤΑ ΚΑΘΗΓ. Δ. ΕΥΡΙΓΕΝΗ 15 (ΚΕΡΑΜ. ΑΛΛΑΤΙΝΗ) ΤΚ 542 49 ΘΕΣ/ΝΙΚΗ ΤΗΛ / FAX: 2310-330 003 e-mail: info@weberkalfidis.gr www.weberkalfidis.gr Το έντυπο

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du exemple génie-civil. Contenu : Assainissements routiers

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du exemple génie-civil. Contenu : Assainissements routiers Page 1 / 8 Rapport technique / domaine du exemple génie-civil Contenu : Assainissements routiers Rédaction : Pierre Barras / Étudiant ETC 3 ème année / 3971 Chermignon Date : Janvier 2013 Introduction

Plus en détail

1195.0703/5 I01 1195.0710 I02 4003.0052 I03 I06

1195.0703/5 I01 1195.0710 I02 4003.0052 I03 I06 Résines d'injection Polyuréthane monocomposant & Epoxy MEDIATAN 703 / 705 Résines souples d injection 1195.0703/5 I01 Polyuréthanes monocomposants souples pour injections, destinés à stopper les arrivées

Plus en détail

Buse métallique. Buse métallique LES PONTS. Illustration des défauts

Buse métallique. Buse métallique LES PONTS. Illustration des défauts Buse métallique 1 Morphologie 2 Morphologie 3 Morphologie H longitudinaux I circonférentiels 4 Morphologie Différentes formes de buses 5 Morphologie Buse arche ou passage 6 Morphologie Arche 7 Morphologie

Plus en détail

7.2 Mise en œuvre du béton sur chantier

7.2 Mise en œuvre du béton sur chantier 7.2 Mise en œuvre du béton sur chantier Les différentes phases de la mise en œuvre De la sortie de la bétonnière ou du malaxeur à l ouvrage fini, le béton passe par différentes phases : transport, coulage

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES CCT 11

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES CCT 11 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES CCT 11 DESACTIVANT POUR BETON 3269 / 8901 UTILISATION DE ARTO POUR LA REALISATION DE BETON TYPE GRAVILLONS LAVES LABORATOIRE PROTECTION HABITAT LACROPTE B.P. 32 24380 VERGT

Plus en détail

LA SOLUTION IDÉALE POUR LES PONTS THERMIQUES!

LA SOLUTION IDÉALE POUR LES PONTS THERMIQUES! nano et R nano LA SOLUTION IDÉALE POUR LES PONTS THERMIQUES! connecting insulations 1.0 QU EST-CE QUE MARMOX THERMOBLOCK? Marmox THERMOBLOCK est un bloc de construction isolant breveté constitué d un élément

Plus en détail

Systèmes. coupe-feu. Sika Firestop. Joints de construction et de dilatation Traversées électriques

Systèmes. coupe-feu. Sika Firestop. Joints de construction et de dilatation Traversées électriques Systèmes coupe-feu Sika Firestop Joints de construction et de dilatation Traversées électriques La lutte contre le feu La première mesure de prévention et de lutte contre l incendie est d éviter la propagation

Plus en détail

BETOCRETE C-16 - BETOCRETE C-17 (BV)

BETOCRETE C-16 - BETOCRETE C-17 (BV) Consulter la fiche technique disponible sur le site www.benfer.it / www.schomburg.de Additifs Imperméabilisants Liquides Cristallins pour structures en béton 292 Additifs Imperméabilisants Cristallins

Plus en détail

Les enduits. Unité de Formation Professionnelle

Les enduits. Unité de Formation Professionnelle Les enduits Unité de Formation Professionnelle Les différents enduits Les finitions en isolations extérieure Migration de vapeur d eau Gestions des désordres Une protection contre les intempéries 1 Certains

Plus en détail

L artisan de sa maison maçonnerie

L artisan de sa maison maçonnerie L artisan de sa maison maçonnerie Michel & christophe Branchu Groupe Eyrolles, 2011 ISBN 978-2-212-13316-5 Sommaire 1 Béton 4 a. Gâcher du béton 4 b. Gâcher du mortier 9 Tableau de dosage du béton 8 Tableau

Plus en détail

7.3 Le bétonnage. par temps chaud. par temps froid

7.3 Le bétonnage. par temps chaud. par temps froid 7.3 Le bétonnage par temps chaud par temps froid Le bétonnage par temps chaud Les conditions climatiques ont une grande influence sur la qualité finale du béton. Il convient de se préoccuper de cette sensibilité

Plus en détail

Humabloc Plus. Technologie gel avancée

Humabloc Plus. Technologie gel avancée Humabloc Plus Technologie gel avancée Humabloc Plus Humidité ascensionnelle En général, l humidité ascensionnelle affecte surtout des murs à forte absorbtion, sous l effet du processus de capillarité en

Plus en détail

Principales agressions et attaques du béton

Principales agressions et attaques du béton Principales agressions et attaques du béton Michaël DIERKENS CETE de LYON - DLL 15 novembre 2011 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports

Plus en détail

Poids lourds et détérioration des chaussées municipales. Gabriel J. Assaf et Said Mokhbi Ecole de technologie supérieure

Poids lourds et détérioration des chaussées municipales. Gabriel J. Assaf et Said Mokhbi Ecole de technologie supérieure Poids lourds et détérioration des chaussées municipales Gabriel J. Assaf et Said Mokhbi Ecole de technologie supérieure Calamité = Malheur public (Larousse). La détérioration des voies publiques municipales

Plus en détail

Les concepts et atouts des revêtements et structures réservoirs

Les concepts et atouts des revêtements et structures réservoirs Chapitre3 Les concepts et atouts des revêtements et structures réservoirs 1 - Les concepts 2 - Les atouts des chaussées à structures réservoirs en béton 37 Chapitre 3 Les concepts et atouts des revêtements

Plus en détail

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur L. Lassoie, CSTC Master title - 2/12/2013 - Page 1 Evolution du concept de toiture plate Jusqu'à la fin des années 80 : nombreuses pathologies

Plus en détail

Joseph ABDO. Couches de roulement en béton. Techniques et préconisations d emploi. CIMbéton

Joseph ABDO. Couches de roulement en béton. Techniques et préconisations d emploi. CIMbéton Couches de roulement en béton Techniques et préconisations d emploi Joseph ABDO CIMbéton Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du territoire WWW.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

SYSTÈMES D ÉTANCHÉITÉ DE TOITURES AVEC MEMBRANES LIQUIDES SikaRoof MTC

SYSTÈMES D ÉTANCHÉITÉ DE TOITURES AVEC MEMBRANES LIQUIDES SikaRoof MTC SYSTÈMES D ÉTANCHÉITÉ DE TOITURES AVEC MEMBRANES LIQUIDES SikaRoof MTC LES SYSTÈMES SikaRoof MTC, Des solutions durables offrant liberté architecturale et facilité d application Polymérisation Catalysée

Plus en détail

CONSEIL. La dalle de béton page 2. La préparation page 3&5. Le béton page 6. Le dressage pages 7 REALISER UNE DALLE DE BETON 90.23.

CONSEIL. La dalle de béton page 2. La préparation page 3&5. Le béton page 6. Le dressage pages 7 REALISER UNE DALLE DE BETON 90.23. 90.23 REALISER UNE DALLE DE BETON CONSEIL Castorama La dalle de béton page 2 La préparation page 3&5 Le béton page 6 Le dressage pages 7 page 1/7 LA DALLE DE BETON La dalle de béton (sur terre-plein) est,

Plus en détail

La protection des parois enterrées

La protection des parois enterrées La protection des parois enterrées Les produits pour traiter les remontées capillaires ou l action des eaux de ruissellement ou d infiltration : parce que les parois enterrées se doivent d être protégées

Plus en détail

OUVRAGES EN PLAQUES DE PLATRE ORIGINES ET TRAITEMENT DES FISSURES

OUVRAGES EN PLAQUES DE PLATRE ORIGINES ET TRAITEMENT DES FISSURES FICHE CONSEIL N 8 OUVRAGES EN PLAQUES DE PLATRE ORIGINES ET TRAITEMENT DES FISSURES (Plaques, carreaux, enduits) Cette fiche a pour objet d informer les intervenants sur des méthodes simples visant à déterminer

Plus en détail

CARNIVAL. Chape ciment autolissant avec d'excellentes propriétés acoustiques. konstruktive leidenschaft

CARNIVAL. Chape ciment autolissant avec d'excellentes propriétés acoustiques. konstruktive leidenschaft Chape ciment autolissant avec d'excellentes propriétés acoustiques konstruktive leidenschaft 01.2016 Vimark 2 5 DESCRIPTION COMPOSITION MÉLANGE ET POSE EN ŒUVRE CARNIVAL est une chape ciment minérale autolissant

Plus en détail

La route en béton. Une solution économique et de qualité

La route en béton. Une solution économique et de qualité La route en béton Une solution économique et de qualité Ir Luc Rens Ingénieur conseil FEBELCEM Directeur EUPAVE 1 Introduction Les premières routes en béton belges datent de l entre-deux-guerres : presque

Plus en détail

VOS CONSTRUCTIONS MÉRITENT

VOS CONSTRUCTIONS MÉRITENT poutrelles béton sur vide sanitaire VOS CONSTRUCTIONS MÉRITENT LE MEILLEUR Support. 23, rue de la Vanne 92126 Montrouge Cedex Tél 01 49 65 09 09 Fax 01 49 65 08 61 Mail fib@fib.org Site www.fib.org Industrie

Plus en détail

Apporte confort et repos avec une isolation thermique et acoustique

Apporte confort et repos avec une isolation thermique et acoustique Apporte confort et repos avec une isolation thermique et acoustique Données techniques Isobet l conductivité thermique : 0,085 W/mK (λ Ui ) l résistance à la compression : > 0,3 N/mm 2 l masse volumique

Plus en détail

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007.

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. Pour mieux comprendre les résultats ici une petit plan où il y a signalées les différentes

Plus en détail

Survol de la présentation

Survol de la présentation Les enrobés du MTQ : relation entre leurs caractéristiques, leur mise en œuvre et leur performance sur la route Michel Paradis, ing. M.Sc. Transports Québec Service des matériaux d infrastructures Colloque

Plus en détail

Présentations GTF. Point de vue d un utilisateur final. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste

Présentations GTF. Point de vue d un utilisateur final. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste Présentations GTF Présenté par : Georges NAHAS Organismes : Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) Paris 26 mai 2009 Introduction Le vieillissement des ouvrages de génie civil et plus

Plus en détail

La mise en œuvre des bétons

La mise en œuvre des bétons Chapitre4 La mise en œuvre des bétons 4.1 Le serrage du béton (compactage) 4.1.1 - Les bétons autoplaçants (BAP) 4.1.2 - Les autres bétons 4.2 Les traitements de surface 4.3 La cure 4.4 Les joints 4.4.1

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DES POIDS LOURDS ET VÉHICULES UTILITAIRES LÉGERS DANS LA CONCEPTION, L'ENTRETIEN ET L'EXPLOITATION DES INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES

PRISE EN COMPTE DES POIDS LOURDS ET VÉHICULES UTILITAIRES LÉGERS DANS LA CONCEPTION, L'ENTRETIEN ET L'EXPLOITATION DES INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES Emmanuel DELAVAL CETE Nord-Picardie Département CGI / AS PRISE EN COMPTE DES POIDS LOURDS ET VÉHICULES UTILITAIRES LÉGERS DANS LA CONCEPTION, L'ENTRETIEN ET L'EXPLOITATION DES INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES

Plus en détail

Isolation thermique des toitures plates existantes

Isolation thermique des toitures plates existantes Isolation thermique des toitures plates existantes Notre société se préoccupe de plus en plus des économies d énergie, de la protection de l environnement et du confort, ce qui requiert une isolation thermique

Plus en détail

Chapitre Contenu Page. 14 Restauration du béton 383

Chapitre Contenu Page. 14 Restauration du béton 383 Chapitre Contenu Page 14 383 14 Principes De par ses propriétés particulières, le béton s est installé comme matériau dans tous les domaines de la construction. Partenaire important et fiable, il est

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 72 FOURNITURE DE SEMELLES ELASTIQUES POUR LA FIXATION DE VOIE "TYPE BOTZELAER" EDITION: 04/2001 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1. DOMAINE

Plus en détail

Dalle en béton précontraint

Dalle en béton précontraint Dalle en béton précontraint 1 Morphologie 2 Morphologie 3 Portées et élancements Gamme de portée Élancement Nombre et type de travée 1/22 à 1/25 travée isostatique Dalles pleines 14 à 20 m 1/28 2 travées

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION DES MURS EN RENOVATION Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

2 ASPECTS DE SURFACE CONSEILLÉS À L INTÉRIEUR

2 ASPECTS DE SURFACE CONSEILLÉS À L INTÉRIEUR 2 ASPECTS DE SURFACE CONSEILLÉS À L INTÉRIEUR ET À L EXTÉRIEUR DES BÂTIMENTS Les aspects de surface en béton sont très variés. Les solutions proposées à l intérieur et à l extérieur sont des possibilités

Plus en détail

Harmony Béton ZA du Hameau des Frênes 13109 Simiane Collongue

Harmony Béton ZA du Hameau des Frênes 13109 Simiane Collongue Tél : 04 42 20 10 09 GSM : 06 14 64 02 15 Mail : contact@betoncire.fr Virginie à votre service Harmony Béton ZA du Hameau des Frênes 13109 Simiane Collongue LE BETON CIRE PAR COULIS RAPPORTE Pourquoi du

Plus en détail

Yves Baret Traiter l humidité

Yves Baret Traiter l humidité Yves Baret Traiter l humidité 2 e édition, 2011 Groupe Eyrolles, 2007-2011 ISBN 13 : 978-2-212-13223-6 III Sources de l humidité / Sources externes constantes ou naturelles Sources externes constantes

Plus en détail

- Objectifs méthodologiques et/ou technologiques

- Objectifs méthodologiques et/ou technologiques Activité 42 : Découvrir des facteurs d érosion de la roche 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Géologie externe ; évolution des paysages Notions. contenus Compétences Exemples d activités

Plus en détail

édito LES accessoires /// angle

édito LES accessoires /// angle édito LES accessoires /// angle Le TeCHNIBLOC a été élaboré spécifiquement pour répondre à l environnement, à la santé, à la sécurité et à un manque de main-d œuvre. Il est la solution clés en mains à

Plus en détail

PRODUITS ROUTE. DENSO France 45 rue Jean Jaurès 92300 Levallois-Perret Tél. : 01.41.40.00.88 Fax : 01.47.31.76.67 Internet: www.denso-france.

PRODUITS ROUTE. DENSO France 45 rue Jean Jaurès 92300 Levallois-Perret Tél. : 01.41.40.00.88 Fax : 01.47.31.76.67 Internet: www.denso-france. PRODUITS ROUTE DENSO France 45 rue Jean Jaurès 92300 Levallois-Perret Tél. : 01.41.40.00.88 Fax : 01.47.31.76.67 Internet: Contact : Stéphan FIX : 06.81.779.807 E-Mail : stephan.fix@denso-france.fr TOK

Plus en détail

Profilitec Tapis d isolation, de drainage et de dilatation. Liste de prix 2011

Profilitec Tapis d isolation, de drainage et de dilatation. Liste de prix 2011 Profilitec Tapis d isolation, de drainage et de dilatation Liste de prix 2011 Natte d étanchéité, de desolidarisation et de drainage Nattes d étanchéité et desolidarisation en polyéthylène pour la pose

Plus en détail

Bepac eau chaude sanitaire à capteur sol. Bepac. Ecs 300LT CAPTEUR SoL

Bepac eau chaude sanitaire à capteur sol. Bepac. Ecs 300LT CAPTEUR SoL Ecs 300LT CAPTEUR SoL 1 Pose du Capteur Manuel d installation et utilisation Le capteur se pose à 80 cm de profondeur, il doit être installé dans le sol et sera recouvert de terre.(tolérance du terrassement

Plus en détail

SABLES STABILISES POMPABLES

SABLES STABILISES POMPABLES SABLES STABILISES POMPABLES M a t é r i a u a u t o c o m p a c t a n t ré e x c a v a b l e p o u r l e re m b l a i d e s t r a n c h é e s e t f o s s é s AUTOCOMPACTANT POMPABLE AUTOPLAÇANT REEXCAVABLE

Plus en détail

Façades en béton apparent

Façades en béton apparent FICHE TECHNIQUE Façades en béton apparent 2 3 4 5 CONNAÎTRE > Le matériau > Mise en œuvre REGARDER > Fissures > Éclatement du béton > Corrosion des armatures ENTRETENIR > Réparation du béton > Nettoyage

Plus en détail

Asfix Mastics bitume-élastomère à chaud

Asfix Mastics bitume-élastomère à chaud Asfix Mastics bitume-élastomère à chaud Traitement des chaussées et garnissage de joints DEVGC N 10 - Édition avril 2007 - Révision 02 Cahier des Charges de Pose Sommaire 1. Introduction 3 2. Présentation

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Sika MonoTop -412 N DESCRIPTION DU PRODUIT MORTIER DE RÉPARATION STRUCTURELLE R4

FICHE TECHNIQUE. Sika MonoTop -412 N DESCRIPTION DU PRODUIT MORTIER DE RÉPARATION STRUCTURELLE R4 FICHE TECHNIQUE MORTIER DE RÉPARATION STRUCTURELLE R4 DESCRIPTION DU PRODUIT Sika MonoTop -412 N est un mortier de réparation structurelle monocomposant à faible retrait et renforcé de fibres, conforme

Plus en détail

= RÉALISATION DE QUALITÉ DURABLE

= RÉALISATION DE QUALITÉ DURABLE PAVÉS EN BETON CONCEPTION APPROPRIÉE + MISE EN OEUVRE PROFESSIONNELLE = RÉALISATION DE QUALITÉ DURABLE 10 règles de base pour une mise en œuvre correcte de revêtements de pavés en béton 1 2 3 4 5 6 7 8

Plus en détail

LA MIGRATION DES SELS DANS UN SUPPORT

LA MIGRATION DES SELS DANS UN SUPPORT M. GHARBI SOCOL SA GR GROUPE LA MIGRATION DES SELS DANS UN SUPPORT MINERAL OU EFFLORESCENCES 1/Définition L humidité présente dans les éléments de construction, qu elle provienne d une condensation, d

Plus en détail

Les solutions techniques et le rapport coût / durabilité

Les solutions techniques et le rapport coût / durabilité Les solutions techniques et le rapport coût / durabilité Limoges, le 10/04/2013 SPRIR LIMOUSIN - Marc CHIAVASSA - Denis BERTAUD - Paulo LOPES MONTEIRO Cycle(s) de vie d une chaussée. Marc CHIAVASSA CYCLE(S)

Plus en détail

Géomembranes Préparation du support

Géomembranes Préparation du support Géomembranes Préparation du support Édition septembre 2005 Éléments de conception 2/3 Sommaire 1. Pente des talus 3 2. Compactage 3 3. Structure support 3 4. Drainage 4 5. Lestage 7 2 Guide de pose géomembranes

Plus en détail

des carrefours giratoires

des carrefours giratoires Chapitre6 Entretien des carrefours giratoires 6.1 Entretien des giratoires en béton 6.1.1 Entretien de surface 6.1.2 Interventions ponctuelles sur réseaux 6.2 Entretien des giratoires en béton bitumineux

Plus en détail

GAMME SANDWICH. Isolant : Polystyrène PG Th 32 thermo-acoustique.

GAMME SANDWICH. Isolant : Polystyrène PG Th 32 thermo-acoustique. GAMME SANDWICH Descriptif Général Parement supérieur : Panneau de particules de bois 10 mm hydrofuge (P5), pouvant recevoir sur demande 2 contrelattes en bois de section 25 x 27, permettant de reconstituer

Plus en détail

2.1 - DURABILITE - CLASSE D EXPOSITION

2.1 - DURABILITE - CLASSE D EXPOSITION 2.1 - DURABILITE - CLASSE D EXPOSITION Désignation de la classe Description de l'environnement 1 - Aucun risque de corrosion ni d'attaque Béton non armé et sans pièces métalliques noyées : toutes expositions,

Plus en détail

RAYSTON. www.btp-solution.com. 44 b, rue du Moulin Joli 97419 La Possession Tél. 0262 71 72 14 Fax 0262 22 76 70

RAYSTON. www.btp-solution.com. 44 b, rue du Moulin Joli 97419 La Possession Tél. 0262 71 72 14 Fax 0262 22 76 70 www.btp-solution.com RAYSTON 44 b, rue du Moulin Joli 97419 La Possession Tél. 0262 71 72 14 Fax 0262 22 76 70 mob. 0692 85 92 59 contact@btp-solution.com IMPERMÉABILISANTS FICHE TECHNIQUE IMPERMAX L IMPERMAX

Plus en détail

CHRYSO Serenis. Agent réducteur de retrait

CHRYSO Serenis. Agent réducteur de retrait CHRYSO Serenis Agent réducteur de retrait C H RY S O S e re n i s A g e n t r é d u c t e u r d e re t r a i t Le béton est un matériau vivant, siège de réactions chimiques lentes et par ailleurs soumis

Plus en détail

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 PRINCIPAL MODE DE DEGRADATION DANS LE MONDE devant les

Plus en détail

Béton ciré sols & murs

Béton ciré sols & murs Béton ciré sols & murs FICHE PRATIQUE BÉTON CIRÉ SOLS & MURS 1 Les nouveautés apportées par Cirex System Face à la demande croissante et à l engouement des médias pour le béton ciré, Cirex System a décidé

Plus en détail

Le spécialiste des sols sportifs, de loisirs et de sécurité

Le spécialiste des sols sportifs, de loisirs et de sécurité Le spécialiste des sols sportifs, de loisirs et de sécurité Choisir SÉCURISOL TX, c est améliorer les performances et la durée de vie de vos sols de sécurité! Sur une infrastructure naturelle compactée,

Plus en détail

Compatibilité de mortiers de réparation avec le patrimoine en ciment naturel de la région Rhône-Alpes

Compatibilité de mortiers de réparation avec le patrimoine en ciment naturel de la région Rhône-Alpes Compatibilité de mortiers de réparation avec le patrimoine en ciment naturel de la région Rhône-Alpes Myriam Bouichou - Elisabeth Marie-Victoire Les ciments naturels dans le patrimoine européen: histoire,

Plus en détail

Tampon en matériau composite. kio-polieco.com

Tampon en matériau composite. kio-polieco.com Tampon en matériau composite kio-polieco.com Le Group a récemment breveté un procédé de production innovant pour l utilisation d un matériau composite spécifique. Tampon KIO EN 124 Le matériau composite

Plus en détail

Travaux de Normalisation des Pneumatiques pour la France BRIDGESTONE CONTINENTAL GOODYEAR DUNLOP MICHELIN PIRELLI AVARIES D USAGE

Travaux de Normalisation des Pneumatiques pour la France BRIDGESTONE CONTINENTAL GOODYEAR DUNLOP MICHELIN PIRELLI AVARIES D USAGE HERNIE SUR FLANC AVARIES D USAGE Constat : Présence d une hernie sur le flanc avec rupture par cisaillement des fils textiles de la nappe carcasse (visible de l intérieur). Indices complémentaires éventuels

Plus en détail

L isolation FOAMGLAS L efficacité prouvée par le temps! www.foamglas.be www.foamglas.lu

L isolation FOAMGLAS L efficacité prouvée par le temps! www.foamglas.be www.foamglas.lu L isolation FOAMGLAS L efficacité prouvée par le temps! www.foamglas.be www.foamglas.lu Isolation en sol FOAMGLAS FLOOR BOARD FOAMGLAS FLOOR BOARD est utilisé pour les sols (sur sable stabilisé, sous chape

Plus en détail

SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM

SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM Nouvelle solution en grès cérame grande épaisseur pour l aménagement extérieur. Dalles en grès cérame fin coloré pleine masse de 2 cm d épaisseur, obtenues par atomisation

Plus en détail

Chapitre Contenu Page. 15 Restauration du béton 235 239

Chapitre Contenu Page. 15 Restauration du béton 235 239 Chapitre Contenu Page 15 Restauration du béton 235 239 Restauration du béton 15 Principes Par ses propriétés particulières, le matériau béton s'est établi dans tous les domaines de la construction comme

Plus en détail

VIADECOR. OMG la passion du marbre et des couleurs... Le Viadécor est un sable stabilisé naturel pour colorer vos allées.

VIADECOR. OMG la passion du marbre et des couleurs... Le Viadécor est un sable stabilisé naturel pour colorer vos allées. VIADECOR OMG la passion du marbre et des couleurs... Le Viadécor est un sable stabilisé naturel pour colorer vos allées. O M G 31440 SAINT-BEAT-FRANCE Une gamme de 5 couleurs au choix vous est proposée...

Plus en détail

CIMENT NATUREL UNIQUE ET DURABLE. Eau & assainissement

CIMENT NATUREL UNIQUE ET DURABLE. Eau & assainissement LE PROMPT VICAT CIMENT NATUREL Eau & assainissement Le prompt Vicat POUR L EAU et L ASSAINISSEMENT Imperméabilisez et réparez vos ouvrages! LE PROMPT VICAT est un ciment naturel, de couleur ocre clair,

Plus en détail

Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes

Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes 23-25 janvier de 2013 Couches principaux d une toiture-terrasse traditionnelle

Plus en détail

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose Le bac à graisses Schéma de principe Lorsqu on a une longueur de canalisation importante entre la sortie des eaux de cuisine et la fosse septique toutes eaux, il est fortement conseillé d intercaler un

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REALISATION DE TRAVAUX DE BRANCHEMENT AU RESEAU D ASSAINISSEMENT ET PETITS TRAVAUX DE REPARATION MAITRE D OUVRAGE : DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

Plus en détail

Fondation filante ou continue. Béton de. fondation 350 Kg/m³. Béton de. propreté 250 Kg/m³. Fondation filante ou continue

Fondation filante ou continue. Béton de. fondation 350 Kg/m³. Béton de. propreté 250 Kg/m³. Fondation filante ou continue FONDATIONS Les fondations sont destinées à assurer la stabilité d un ouvrage sur le terrain. Elles doivent pouvoir transmettre toutes les sollicitations ( charges, surcharges, renversement, ) sur un sol

Plus en détail

Augmentation des couts Budgets restreints Meilleur gestions des fonds disponibles Prolonger la vie de la chaussée Meilleur état de la chaussée

Augmentation des couts Budgets restreints Meilleur gestions des fonds disponibles Prolonger la vie de la chaussée Meilleur état de la chaussée Augmentation des couts Budgets restreints Meilleur gestions des fonds disponibles Prolonger la vie de la chaussée Meilleur état de la chaussée Satisfaction des usagers Sécurité de usagers Entretien Préventif

Plus en détail

générales des chaussées

générales des chaussées Chapitre2 Caractéristiques générales des chaussées 15 1. Le trafic 2. La voirie à faible trafic 3. Les caractéristiques géométriques 4. Constitution des chaussées : les différentes couches 5. Les différentes

Plus en détail

Changements de dimension

Changements de dimension Changements de dimension Le béton peut être soumis à des changements de dimension les causes principales pour ces changements sont: CHARGE MÉCANIQUE FLUAGE VARIATION D HUMIDITÉ SECHAGE VARIATION DE TEMPERATURE

Plus en détail

L ingénierie au service de la nature MC

L ingénierie au service de la nature MC L ingénierie au service de la nature MC Concerto, la fenêtre qui est testée pour l étanchéité à l air aussi bien à -30 C qu à température ambiante 20 C. Pourquoi est-il important d évaluer le degré d étanchéité

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DELTA -THENE Mise en œuvre comme pare-vapeur dans le cadre de piscines.

GUIDE TECHNIQUE DELTA -THENE Mise en œuvre comme pare-vapeur dans le cadre de piscines. GUIDE TECHNIQUE DELTA -THENE Mise en œuvre comme pare-vapeur dans le cadre de piscines. Introduction L étanchéité à l air d une paroi à ossature bois ou d une toiture isolée en pente est une notion primordiale

Plus en détail

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. La cloison de doublage, aussi appelée contre-cloison ou doublage, FERMACELL est destinée à être

Plus en détail

Transfert de vapeur d eau

Transfert de vapeur d eau S8-Transfert Hygrothermique 1. Problématique Humidité dans les logements L air contenu dans les logements contient toujours de la vapeur d eau. A l intérieur ceci est dû en partie par l activité humaine

Plus en détail

couche porteuse gravillon 3 6 mm sable 0 8 mm couche de compensation tout-venant 0 20 mm 0 40 mm 0 40 mm 0 60 mm 0 80 mm

couche porteuse gravillon 3 6 mm sable 0 8 mm couche de compensation tout-venant 0 20 mm 0 40 mm 0 40 mm 0 60 mm 0 80 mm VI Chemins et places 1. Notions et généralités Les données pour la construction des infrastructures des chemins et places dépendent, en grande partie, du type de trafic auquel les chemins et places seront

Plus en détail

CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013

CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013 CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013 AKTA - Chanvre Chènevotte calibrée pour le béton de chanvre et enduits isolants Domaine d emploi AKTA Chanvre est issu d un chanvre non-roui.

Plus en détail

Fiche technique Mai, 2011 Dernière version : Oct 2010. Produits transparents : SJ 3460 : non adhésif SJ 3560 : Muni d un adhésif acrylique VHB

Fiche technique Mai, 2011 Dernière version : Oct 2010. Produits transparents : SJ 3460 : non adhésif SJ 3560 : Muni d un adhésif acrylique VHB Dual Lock 250 Système de fixation ouvrable et refermable Fiche technique Mai, 2011 Dernière version : Oct 2010 Description du produit Produits transparents : SJ 3460 : non adhésif SJ 3560 : Muni d un adhésif

Plus en détail

Les barrières-vapeur

Les barrières-vapeur Les barrières-vapeur 01_Montage d une barrière-vapeur et d une couche d étanchéité à l air Sisalex 518 dans une piscine intérieure Outre la thématique de l étanchéité à l air, la protection des bâtiments

Plus en détail

Les rénovations de canalisation et de conduites d évacuation domestiques sont généralement résolus en remplaçant toute l installation.

Les rénovations de canalisation et de conduites d évacuation domestiques sont généralement résolus en remplaçant toute l installation. Les rénovations de canalisation et de conduites d évacuation domestiques sont généralement résolus en remplaçant toute l installation. Cela signifie qu il faut entreprendre des travaux de burinage et de

Plus en détail

Information pour l application des produits Rubis Noir et Rubis Rouge Drainants

Information pour l application des produits Rubis Noir et Rubis Rouge Drainants Information pour l application des produits Rubis Noir et Rubis Rouge Drainants Merci de l attention que vous portez à nos produits. Voici sur les pages suivantes les informations essentielles qui vous

Plus en détail

Chapitre Contenu Page. 10 Réparation des zones creuses des carrelages et chapes 9

Chapitre Contenu Page. 10 Réparation des zones creuses des carrelages et chapes 9 Chapitre Contenu Page 10 Réparation des zones creuses des carrelages et chapes 9 Réparation des zones creuses des carrelages et chapes 10 Dans la pratique, une dégradation due à la formation de zones

Plus en détail