1 er Workshop Association Internationale des Economistes du Sport Centre de Droit et d Economie du Sport - Université de Limoges

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1 er Workshop Association Internationale des Economistes du Sport Centre de Droit et d Economie du Sport - Université de Limoges"

Transcription

1 International Association of Sports Economists. Association Internationale des Economistes du Sport 1 er Workshop Association Internationale des Economistes du Sport Centre de Droit et d Economie du Sport - Université de Limoges Brive 6 et 7 février 2003 La régulation du marché du travail sportif professionnel après l arrêt Bosman

2 Préambule L arrêt Bosman (1/12/9) a constitué pour le sport professionnel européen l élément déclencheur d une dérégulation favorisant la logique économique par rapport à la logique sportive et instaurant une concurrence accrue entre les championnats et les clubs, en particulier sur le marché du travail. Dans de nombreuses disciplines, les moyens financiers et humains se sont depuis concentrés, au détriment de l intérêt même des compétitions et donc de leur audience, sur un nombre de plus en plus réduit de clubs et de championnats leaders, qui pourraient bientôt ne plus trouver d adversaire à leur mesure (cf., à titre d exemple, le tableau ci-dessous sur les quarts de finalistes par pays en Ligue des champions de football avant et après l arrêt Bosman). FOOTBALL-LIGUE DES CHAMPIONS (COUPE D'EUROPE DES CLUBS CHAMPIONS) : LES QUARTS DE FINALISTES PAR PAYS AVANT ET APRES L'ARRET BOSMAN De à De à Espagne Angleterre * Allemagne Italie France Autres ** * : suite au drame du Heysel, les clubs anglais ont été suspendus de toute compétition européenne de 198 à Ils ont mis ensuite quelques saisons à retrouver le plus haut niveau européen. ** : autres pays représentés en quarts de finales de 1990 à 1996 : Portugal, Russie et Pays-Bas (), Belgique (3), Yougoslavie et Suède (2), Croatie, RDA, Tchécoslovaquie, Ecosse, Pologne, Grèce et Turquie (1) ; de 1997 à 2002 : Ukraine et Portugal (2), Turquie, Grèce, Pays-Bas et Norvège (1). Source : Centre de droit et d économie du sport

3 Enjeux et problématique L objet de ce séminaire est de faire le point sur la régulation du marché du travail sportif dans le cadre de la comparaison des deux modèles généraux d organisation du sport : le modèle américain et le modèle européen. Au delà de l analyse de ces deux modèles qui a fait maintenant l objet d une abondante littérature, il apparaît que l intérêt de notre workshop serait de réfléchir à la transposition du modèle américain. En effet, depuis l Arrêt Bosman, le marché du travail européen s est libéralisé mais sans mise en place des instruments de régulation qui existent aux Etats Unis pour essayer de garantir l équilibre compétitif (draft, salary cap par exemple). Il en résulte une augmentation des disparités entre clubs, entre pays., d où une attente à l équilibre compétitif.. A notre connaissance, une telle analyse de la possibilité de transposer les instruments de régulation des ligues fermées à l américaine vers des ligues ouvertes à l européenne, n a jamais été menée à ce jour, d où l intérêt du séminaire. Pour éclairer complètement le débat, il nous semble que plusieurs types d interventions sont nécessaires : - d un point de vue théorique : que vaut à l heure actuelle la proposition d invariance de Rottenberg? - d un point de vue juridique et institutionnel, fait-il réformer les institutions sportives européennes pour permettre la mise en place de vrais instruments de régulation? - d un point de vue historique, quelles leçons peut-on tirer du passé des tentatives déjà effectuées de régulation du marché du travail? Pour répondre à toutes ces questions, nous avons pensé faire appel à des spécialistes reconnus dans leur discipline avec une question majeure à traiter. Le séminaire se composera ainsi de trois parties : dans un premier temps, nous voudrions une vue d ensemble des problèmes dans un deuxième temps, nous analyserons des points particuliers caractéristiques du fonctionnement du marché du travail. dans un troisième temps, nous réfléchirons aux solutions et aux instruments qu il serait nécessaire d implanter Enfin dans une quatrième partie nous confronterons nos analyse avec le regards de journalistes spécialisés dans le domaine de l économie du sport

4 Première Partie : Présentation d ensemble des marchés du sport professionnel en Europe Introduction aux débats : Données de cadrage sur le football en Europe F.BOLOTNY CDES Université de Limoges J.F.BOURG Directeur de la Jeunesse des Sports et de la Culture de la Ville de Brive - Collaborateur du CDES : Les sport collectifs professionnel en Europe : quel modèle économique? M.LAVOIE Université d Ottawa Canada : Faut-il transposer à l Europe les instruments de régulation du sport professionnel américain? P.LANFRANCHI De Montfort University Leicester Grande-Bretagne : «Les migrations des footballeurs professionnels en Europe : quelles leçons pour le présent?» Débat

5 Jeudi 6 février Après-Midi Deuxième Partie : Analyse économique des spécificités du marché du travail sportif Introduction aux débats : Données de cadrage sur les marchés du travail dans le sport professionnel D.PRIMAULT CDES Université de Limoges J.J.GOUGUET CDES Université de Limoges - Secrétaire général de l Association Internationale des Economistes du Sport «Analyse économique des transferts de joueurs de football en France» S.KESENNE Université d Antwerp Belgique Vice Président de l Association Internationale des Economistes du Sport La proposition d invariance de Rottenberg en Europe aujourd hui. W.ANDREFF Université de Paris I - Président de l Association Internationale des Economistes du Sport «Analyse des relations Nord / Sud sur le marché du travail sportif.» Débat

6 Vendredi 7 février Matin Troisième Partie : Quels instruments de régulation? S.SZYMANSKI Imperial College Management School Grande-Bretagne Vice Président de l Association Internationale des Economistes du Sport Réflexion sur les outils de régulation envisageables une proposition originale «the promotion test» A.ROUGER - Ligue de Football Professionnel Collaborateur du CDES : Limitation des effectifs vs limitation des salaires? B.GERRARD - Leeds University Business School Grande-Bretagne : «Quels instruments d évaluation et de répartition du talent sportif?» / «The Measurement and Valuation of Playing Talent» Débat Vendredi 7 février Après Midi Débat entre les experts et quelques journalistes spécialisés en économie du sport sur les solutions de régulation envisageables dans le cadre européen

Conseil d'orientation desretraites

Conseil d'orientation desretraites Les COLLOQUES du Conseil d'orientation desretraites Les systèmes de retraite face à la crise en France et à l'étranger Dossier du participant 3 décembre 2009 Maison de la Chimie - Paris en France et à

Plus en détail

Financement du sport, crise économique et politique sportive

Financement du sport, crise économique et politique sportive Conférence SNEP: «Sport demain, enjeu citoyen», Créteil, 30-31 mars 2012 Financement du sport, crise économique et politique sportive Wladimir ANDREFF * * Professeur émérite à l Université de Paris 1 Panthéon

Plus en détail

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014 Réunion du Conseil au niveau des Ministres Paris, 6-7 mai 2014 DÉCLARATION RELATIVE À L ÉCHANGE AUTOMATIQUE DE RENSEIGNEMENTS EN MATIÈRE FISCALE Adoptée le 6 mai 2014 Déclaration relative à l Échange automatique

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

FÉDÉRATION FRANCAISE DE FOOTBALL AMÉRICAIN PRÉSENTATION FFFA

FÉDÉRATION FRANCAISE DE FOOTBALL AMÉRICAIN PRÉSENTATION FFFA FÉDÉRATION FRANCAISE DE FOOTBALL AMÉRICAIN PRÉSENTATION FFFA Saison 2012/2013 Qui sommes-nous? Créée en 1983 et titulaire de la délégation ministérielle à la gestion de trois disciplines : Football Américain

Plus en détail

Programme Séminaire sur l Enseignement Protestant

Programme Séminaire sur l Enseignement Protestant Programme Séminaire sur l Enseignement Protestant Du 15 au 21 avril 2013 Au Défap, 102 bld Arago, 75014 Paris OBJECTIFS 1. Identifier les défis de nos sociétés et enjeux de l enseignement protestant à

Plus en détail

Sommaire. Présentation de FOR MY PADEL

Sommaire. Présentation de FOR MY PADEL 1 Sommaire Présentation de FOR MY PADEL 1.1 L historique du Padel... p. 3 1.2 Qui sommes nous?..... p. 4 1.3 L organigramme.. p. 7 1.4 La prestation «clé en main»........ p. 8 1.5 Nos partenaires et références...

Plus en détail

Erasmus+ Les actions internationales pour l'enseignement supérieur. Bruxelles, 28 novembre 2014 Réunion d'information Erasmus+ Vito Borrelli (DG EAC)

Erasmus+ Les actions internationales pour l'enseignement supérieur. Bruxelles, 28 novembre 2014 Réunion d'information Erasmus+ Vito Borrelli (DG EAC) Les actions internationales pour l'enseignement supérieur Bruxelles, 28 novembre 2014 Réunion d'information Vito Borrelli (DG EAC) 1 Qu'est-ce qu'? Programme de l'ue pour soutenir l'éducation, la formation

Plus en détail

CURRICULUM VITAE Tiago Ribeiro de Almeida CREF 8290- G

CURRICULUM VITAE Tiago Ribeiro de Almeida CREF 8290- G CURRICULUM VITAE Tiago Ribeiro de Almeida CREF 8290- G Brésilien Marié Né le 12 mai 1974 277, rue Amália de Noronha, appt.03 Jardim América São Paulo- SP CEP 05410-010 Tél./Fax (011) : 30857928 Email:

Plus en détail

MASTER D'INSTITUT D'ÉTUDES POLITIQUES "MANAGEMENT DE PROJETS CULTURELS ET DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES"

MASTER D'INSTITUT D'ÉTUDES POLITIQUES MANAGEMENT DE PROJETS CULTURELS ET DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES MASTER D'INSTITUT D'ÉTUDES POLITIQUES "MANAGEMENT DE PROJETS CULTURELS ET DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES" RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme visé : Diplôme d'institut d'études politiques Majeure : Management

Plus en détail

OBJECTIFS DE L EFBC L Ecole de Football Brasseries du Cameroun poursuit trois objectifs fondamentaux:

OBJECTIFS DE L EFBC L Ecole de Football Brasseries du Cameroun poursuit trois objectifs fondamentaux: PREAMBULE L Ecole de Football Brasseries du Cameroun (en abrégé EFBC), a été créée le 12 mars 1989 et inaugurée le 03 Août 1989 par S. E. Monsieur le Ministre de la Jeunesse et des Sports (Monsieur Joseph

Plus en détail

Le Case management formation professionnelle

Le Case management formation professionnelle Le Case management formation professionnelle Jean-Pascal Lüthi Chef de la Division formation professionnelle initiale et supérieure Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation SEFRI

Plus en détail

Conseil Économique et Social

Conseil Économique et Social NATIONS UNIES E Conseil Économique et Social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.30/AC.2/2001/12 8 août 2001 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE Comité de gestion de la Convention TIR de

Plus en détail

APPRENDRE DES LANGUES ETRANGERES : QUELLES LANGUES ET POUR QUOI FAIRE?

APPRENDRE DES LANGUES ETRANGERES : QUELLES LANGUES ET POUR QUOI FAIRE? APPRENDRE DES LANGUES ETRANGERES : QUELLES LANGUES ET POUR QUOI FAIRE? Conférence du vendredi 29 mars 2002 à Paris. Les intervenants sont : Georges LUDI, Directeur de l Institut des Langues et Littératures

Plus en détail

TABLEAUX DES RENCONTRES

TABLEAUX DES RENCONTRES TABLEAUX DES RENCONTRES CHAMPIONNAT D'EUROPE DES NATIONS U8 ET U9 CASTANET 26/06/2016 PETIT REGLEMENT 1 On joue à 5 joueurs sur le terrain, dont le gardien 2 Toutes les rencontres démarreront en même temps

Plus en détail

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Département reconnaissance des diplômes Centre ENIC-NARIC France Module 1 première partie Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Projet ERASMUS+ «Appui à l utilisation des outils de mobilité

Plus en détail

Solutions. Une expertise au service de vos besoins logiciels.

Solutions. Une expertise au service de vos besoins logiciels. Solutions Une expertise au service de vos besoins logiciels. SIX Financial Information Solutions offre une combinaison parfaite des données, des process et du logiciel pour développer des produits sur

Plus en détail

Se préparer pour le défi des retraites. Sebastian Paris-Horvitz Directeur de la Stratégie d Investissement

Se préparer pour le défi des retraites. Sebastian Paris-Horvitz Directeur de la Stratégie d Investissement Se préparer pour le défi des retraites. Sebastian Paris-Horvitz Directeur de la Stratégie d Investissement Le Défi des retraites S. PARIS-HORVITZ - 26/04/2006 1 Sommaire Le défi démographique Le défi des

Plus en détail

les étudiants d assas au service des professionnels

les étudiants d assas au service des professionnels les étudiants d assas au service des professionnels 2 3 Présentation Générale Les avantages de l Association Pour les professionnels QUI SOMMES-NOUS? Assas Junior Conseil est une association à caractère

Plus en détail

LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LE RACISME ET L'INTOLÉRANCE (ECRI)

LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LE RACISME ET L'INTOLÉRANCE (ECRI) LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LE RACISME ET L'INTOLÉRANCE (ECRI) La Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (ECRI) est une instance de monitoring du Conseil de l Europe dont la tâche

Plus en détail

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T3 2013

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T3 2013 1 Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France 3 ème trimestre 2013 2 Synthèse des données d activité Les éléments suivants ont été constitués sur la base des données transmises par les

Plus en détail

L impératif des gains de productivité

L impératif des gains de productivité COLLOQUE ANNUEL DE L ASDEQ MONTRÉAL Plan de présentation Montréal, 9 décembre 9 L impératif des gains de productivité Partie L importance de rehausser notre productivité La diminution du bassin de main-d

Plus en détail

L EuroBasket revient en France... 4. La compétition. 5

L EuroBasket revient en France... 4. La compétition. 5 1 2 L EuroBasket revient en France... 4 La compétition. 5 Les équipes qualifiées.. 5 Le tirage au sort... 6 Le palmarès des équipes qualifiées... 7 Le système de compétition.. 8 La Finlande, l invitée

Plus en détail

Projet thématique du réseau AEHESIS

Projet thématique du réseau AEHESIS Projet thématique du réseau AEHESIS Aligning a European Higher Education Structure In Sport Science Rapport de la troisième année - Résumé - (Translated by INSEP Paris) 2006 VUE D ENSEMBLE DU PROJET 1

Plus en détail

Convention. entre. la Fédération Française et la Fédération Française

Convention. entre. la Fédération Française et la Fédération Française Convention entre la Fédération Française et la Fédération Française de Football du Sport Adapté (FFF) (FFSA) Saint-Denis, le 17 avril 2002 Convention entre la Fédération Française de Football et la Fédération

Plus en détail

Sciences humaines et sociales

Sciences humaines et sociales Licence Sciences humaines et sociales Anthropologie sociale - Ethnologie Carte d identité de la formation Diplôme Licence Mention Anthropologie sociale - Ethnologie Conditions d accès Niveau bac + 2, Validation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Présentation du nouveau dispositif de formation des jeunes footballeurs

DOSSIER DE PRESSE. Présentation du nouveau dispositif de formation des jeunes footballeurs DOSSIER DE PRESSE Présentation du nouveau dispositif de formation des jeunes footballeurs Contacts : Ville de Besançon Direction des Sports Willy JOLY 03 81 41 23 06 willy.joly@besancon.fr Contact presse

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

La place du Luxembourg dans les modèles de relations professionnelles en Europe. Frédéric Rey, Lise Cnam CNRS

La place du Luxembourg dans les modèles de relations professionnelles en Europe. Frédéric Rey, Lise Cnam CNRS La place du Luxembourg dans les modèles de relations professionnelles en Europe Frédéric Rey, Lise Cnam CNRS Plan 3 axes de réflexions : 1/ La place du Luxembourg dans les modèles de relations professionnelles

Plus en détail

PARIS SPORTIFS REGLEMENTS RELATIFS AUX CONFLITS D INTERETS

PARIS SPORTIFS REGLEMENTS RELATIFS AUX CONFLITS D INTERETS PARIS SPORTIFS REGLEMENTS RELATIFS AUX CONFLITS D INTERETS Mis à jour suite à l entrée en vigueur de la loi du 1 er février 2012 visant à renforcer l éthique du sport et les droits des sportifs FFR-LNR

Plus en détail

Baromètre de la flotte internationale 2011. N 1000617 Rapport local Suisse

Baromètre de la flotte internationale 2011. N 1000617 Rapport local Suisse Baromètre de la flotte internationale 2011 N 1000617 Rapport local Suisse CVO qu est-ce que c est? Une plateforme d experts pour tous les professionnels des flottes : gestionnaires de flottes, spécialistes

Plus en détail

Portrait pays. Juin 2015

Portrait pays. Juin 2015 Portrait pays Juin 2015 Pays participants en 2014 MÉTHODOLOGIE Nouveaux pays en 2015 13 600 salariés européens interrogés en janvier 2015, dans 14 pays : Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Suède,

Plus en détail

Programme «Lecteurs Formateurs»

Programme «Lecteurs Formateurs» [Objectifs : Programme «Lecteurs Formateurs» Promotion de la langue française par l internationalisation des jeunes Jeunes diplômés en philologie romane, en traduction, en philologie classique ou autres

Plus en détail

Devenez Partenaires Football Australien Saison 2014-2015

Devenez Partenaires Football Australien Saison 2014-2015 Devenez Partenaires Football Australien Saison 2014-2015 Qu est ce que le Football Australien? Vous avez dit Bordeaux Bombers? Historique 1857, en Australie, Thomas Wentworth dit «Tom» Wills revient d

Plus en détail

Niveau 1 ACTIVITES PHYSIQUES ET SPORTIVES ADAPTEES

Niveau 1 ACTIVITES PHYSIQUES ET SPORTIVES ADAPTEES Niveau 1 ACTIVITES PHYSIQUES ET SPORTIVES ADAPTEES Objectifs S informer, Être sensibilisé, Se familiariser aux différents types de handicaps et à l environnement de l intervention en Activités Physiques

Plus en détail

PENSER LA MONDIALISATION. Ce cours est destiné à comprendre et interpréter les conséquences que la mondialisation

PENSER LA MONDIALISATION. Ce cours est destiné à comprendre et interpréter les conséquences que la mondialisation 1 PENSER LA MONDIALISATION Par Zaki LAÏDI (CERI-Sciences Po Paris) I Problématique Ce cours est destiné à comprendre et interpréter les conséquences que la mondialisation exerce sur le sens et l action

Plus en détail

SÉJOURS LINGUISTIQUES JUNIORS. juniors premium & classic. www.facebook.com/boalingua.fr

SÉJOURS LINGUISTIQUES JUNIORS. juniors premium & classic. www.facebook.com/boalingua.fr SÉJOURS LINGUISTIQUES JUNIORS juniors premium & classic www.facebook.com/boalingua.fr Une expérience unique Tu as moins de 18 ans et tu souhaites apprendre une langue étrangère? Nous te proposons des séjours

Plus en détail

Les nouveaux concours de recrutement de professeurs

Les nouveaux concours de recrutement de professeurs Les nouveaux concours de recrutement de professeurs Afin de mieux répondre aux besoins du ministère de l Education Nationale, le processus de recrutement des enseignants est réformé, dans le premier degré

Plus en détail

RESULTATS DE L ENQUÊTE EUROPÉENNE SUR LES PROBLÉMATIQUES SANTÉ/PRÉVOYANCE. Paris, le 25 juin 2013

RESULTATS DE L ENQUÊTE EUROPÉENNE SUR LES PROBLÉMATIQUES SANTÉ/PRÉVOYANCE. Paris, le 25 juin 2013 RESULTATS DE L ENQUÊTE EUROPÉENNE SUR LES PROBLÉMATIQUES SANTÉ/PRÉVOYANCE Paris, le 25 juin 2013 Votre intervenant Marie Christine DARCAS Santé Prévoyance Mercer (France) Phone: + 33 (0)1 55 21 36 64 Email:

Plus en détail

Migration du Système de Téléphonie Lexmark vers un système voix sur IP. Projet Téléphonie IP Octobre 2005

Migration du Système de Téléphonie Lexmark vers un système voix sur IP. Projet Téléphonie IP Octobre 2005 Migration du Système de Téléphonie Lexmark vers un système voix sur IP Projet Téléphonie IP Octobre 2005 Dans le Monde... Toronto (Canada) HQ "Can", Marketing & Sales Boulder (US - Colorado) Development

Plus en détail

MOT DU PRÉSIDENT SOUFIANE MOMTAZ

MOT DU PRÉSIDENT SOUFIANE MOMTAZ MOT DU PRÉSIDENT Le Club Forteresse Alqods des Echecs constitue une fierté pour ses membres et supporters. Après sa fondation il y a quelques années, nous avons pu obtenir la reconnaissance et l estimation

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

WS32 Institutions du secteur financier

WS32 Institutions du secteur financier WS32 Institutions du secteur financier Session 1 La vision chinoise Modernisation du système financier chinois : fusion de différentes activités bancaires et financières, accès des ménages au marché des

Plus en détail

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Journée contributive n 1 : Croissance, innovation, disruption Junior ESSEC 28/11/2014

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Journée contributive n 1 : Croissance, innovation, disruption Junior ESSEC 28/11/2014 JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 1ère journée Compte-rendu de l atelier 6 : Nouveaux clusters numériques Journée contributive n 1 : Croissance, innovation,

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE L EPARGNE EUROPEENNE

OBSERVATOIRE DE L EPARGNE EUROPEENNE Conférence de presse du 22 juin 2001 Fiscalité des produits d épargne: une comparaison internationale Il n existe pas de véritable point de vue européen en matière de fiscalité des produits d épargne.

Plus en détail

SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR

SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR Les séminaires et la continuité à assurer Il est essentiel qu au terme de chaque séminaire, le bilan établi et mis en ligne soit examiné dans chaque lycée par l ensemble

Plus en détail

Le secteur: Marché utile. Fabrice HILLAIREAU DGE Direction Générale des Entreprises

Le secteur: Marché utile. Fabrice HILLAIREAU DGE Direction Générale des Entreprises Le secteur: Marché utile Fabrice HILLAIREAU DGE Direction Générale des Entreprises Statistiques du tourisme : le suivi de la demande intérieure (SDT) L offre : suivi du parc et de la fréquentation des

Plus en détail

Séjours linguistiques de courte durée

Séjours linguistiques de courte durée Séjours linguistiques de courte durée On entend par séjour linguistique de courte durée tout séjour à l étranger, d une durée allant généralement de 1 à 4 semaines, mais pouvant aller dans certains cas

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs

Plus en détail

Surface totale de 13 000 m2 SFT GONDRAND FRERES BP381 GARONOR - BAT.2 93616 AULNAY /S BOIS CEDEX. 80 Personnes

Surface totale de 13 000 m2 SFT GONDRAND FRERES BP381 GARONOR - BAT.2 93616 AULNAY /S BOIS CEDEX. 80 Personnes SFT FRERES GARONOR - BAT.2 93616 AULNAY /S BOIS CEDEX Fax: 01.45.91.64.96 Surface totale de 13 000 m2 80 Personnes 40 Lignes régulières de groupage et de messagerie européenne Un réseau qui offre une couverture

Plus en détail

VAIO en toute sérénité

VAIO en toute sérénité VAIO en toute sérénité Les garanties VAIO et leurs Extensions Modèles VAIO grand public Garantie standard 1 an* Extensions de Garantie Modèles VAIO Professionnels Garantie standard 2 ans* internationale

Plus en détail

The right stage to success KING. Notre expertise pour vos projets STAGE. Recruitment & Consulting. Recruitment & Consulting

The right stage to success KING. Notre expertise pour vos projets STAGE. Recruitment & Consulting. Recruitment & Consulting The right stage to success Notre expertise pour vos projets KING STAGE KING STAGE à propos de king stage King Stage est une entreprise de recrutement et de conseil experte dans le placement et la gestion

Plus en détail

PROGRAMME BRAFITEC BRAsil France Ingénieurs TEChnologie. 8ème Forum Brafitec Saint-Étienne - 6-9 Juin 2012

PROGRAMME BRAFITEC BRAsil France Ingénieurs TEChnologie. 8ème Forum Brafitec Saint-Étienne - 6-9 Juin 2012 PROGRAMME BRAFITEC BRAsil France Ingénieurs TEChnologie 8ème Forum Brafitec Saint-Étienne - 6-9 Juin 2012 Parcours Coopération Internationale Partenariats Brésil-France BRAFITEC Coopération Internationale

Plus en détail

RYTHMES SCOLAIRES COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE PARTENARIAL

RYTHMES SCOLAIRES COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE PARTENARIAL RYTHMES SCOLAIRES COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE PARTENARIAL Date : Jeudi 30 Mai 2013, Salle du Conseil de l Hôtel de Ville Participants : annexe 1 Déroulement de la réunion 1. Accueil par Monsieur

Plus en détail

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013 R EGARD SUR... Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 24 et 213 (application des règlements (CEE) n 148/71 puis (CE) n 883/24) Chaque année, les paiements effectués par la France en application

Plus en détail

L emploi sportif, la liberté d établissement et la libre prestation de services dans le domaine sportif au sein de l Union européenne

L emploi sportif, la liberté d établissement et la libre prestation de services dans le domaine sportif au sein de l Union européenne L emploi sportif, la liberté d établissement et la libre prestation de services dans le domaine sportif au sein de l Union européenne Introduction Dans l Europe à 25, on compte environ 130 millions de

Plus en détail

Business Club 20/11/2014

Business Club 20/11/2014 Business Club 20/11/2014 Nous vous remercions, fidèles partenaires privés, pour votre soutien de la première heure. Nous vous remercions, partenaires publics, pour votre soutien inconditionnel au sport

Plus en détail

LE POLE ESPOIR LANGUEDOC ROUSSILLON

LE POLE ESPOIR LANGUEDOC ROUSSILLON LE POLE ESPOIR BASKET-BALL LANGUEDOC ROUSSILLON LE POLE ESPOIR BASKET??? STRUCTURE DE FORMATION QUI ACCUEILLE DES Joueuses et joueurs Catégorie Minime (Benjamins de façon exceptionnelle) Joueuses et joueurs

Plus en détail

Site JIPSPORTS, Premier Portail de l Actualité Sportive au Bénin accessible à l adresse : http://www.jipsportsbj.info Dossier de Presse

Site JIPSPORTS, Premier Portail de l Actualité Sportive au Bénin accessible à l adresse : http://www.jipsportsbj.info Dossier de Presse Site JIPSPORTS, Premier Portail de l Actualité Sportive au Bénin accessible à l adresse : http://www.jipsportsbj.info Dossier de Presse Nos Contacts : Bureau : C/531 Dantokpa Rue Gbossodji face Poissonnerie

Plus en détail

Le Comité Midi-Pyrénées de Rugby présente

Le Comité Midi-Pyrénées de Rugby présente Le Comité Midi-Pyrénées de Rugby présente L actu et les connaissances rugbystiques du champion pyrénéen de demain! Adapté pour les 6 10 ans N 1 : Septembre 2015 Actualité principale : La huitième coupe

Plus en détail

Paris Baseball Softball et Cricket Charlety

Paris Baseball Softball et Cricket Charlety Paris Baseball Softball et Cricket Charlety 9 et 10 juin 2007 En partenariat avec : 41 rue de Fécamp 75012 Paris Tél. : 01 44 68 89 30 Fax. : 01 44 68 96 00 www.ffbsc.org 1 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION 3 2.

Plus en détail

DRIVERBOOK 2015. Paris Cergy Pontoise Racing Kart de Cormeilles. Driverbook SWS SODI WORLD FINALS 2015-1 -

DRIVERBOOK 2015. Paris Cergy Pontoise Racing Kart de Cormeilles. Driverbook SWS SODI WORLD FINALS 2015-1 - DRIVERBOOK 2015 Paris Cergy Pontoise Racing Kart de Cormeilles Driverbook SWS SODI WORLD FINALS 2015-1 - Félicitations! A l issue de la saison SWS 2014, vous avez remporté votre précieux sésame pour participer

Plus en détail

LA FFA ET LA PRATIQUE DU TRAIL LES ASSISES INTERNATIONALES DU TRAIL 3 SEPTEMBRE 2012 COURMAYEUR

LA FFA ET LA PRATIQUE DU TRAIL LES ASSISES INTERNATIONALES DU TRAIL 3 SEPTEMBRE 2012 COURMAYEUR LES ASSISES INTERNATIONALES DU TRAIL 3 SEPTEMBRE 2012 COURMAYEUR «Courir, Marcher, Sauter, Lancer» sont les 4 verbes qui définissent clairement la pratique de l athlétisme dans nos clubs. Les 2 premiers

Plus en détail

Les IUT en France 113 IUT. Plus de 45 ans d existence. Plus d 1 million de diplômés. Un réseau structuré

Les IUT en France 113 IUT. Plus de 45 ans d existence. Plus d 1 million de diplômés. Un réseau structuré Les IUT en France 113 IUT Plus de 45 ans d existence Plus d 1 million de diplômés Un réseau structuré Les IUT en Alsace Plus de 5 000 étudiants IUT Haguenau IUT Schiltigheim IUT Illkirch IUT Colmar IUT

Plus en détail

Combien de temps? Combien de voyageurs? Classement décroissant des. Durée moyenne des séjours achetés par

Combien de temps? Combien de voyageurs? Classement décroissant des. Durée moyenne des séjours achetés par GLOBAL européennes, clientes de Mondial, pour des vols prévus entre le er juillet et le août 00. Ces polices d assurance ont été analysées par Occurrence, une Numero = Jours > Voyageurs >, % 0% (+) 0%

Plus en détail

RAPPORT D'OBSERVATIONS DEFINITIVES SUR LA GESTION DE L ASSOCIATION SPORTIVE SAINT-THOMAS BASKET FORMATION (S.T.B.F.)

RAPPORT D'OBSERVATIONS DEFINITIVES SUR LA GESTION DE L ASSOCIATION SPORTIVE SAINT-THOMAS BASKET FORMATION (S.T.B.F.) RAPPORT D'OBSERVATIONS DEFINITIVES SUR LA GESTION DE L ASSOCIATION SPORTIVE SAINT-THOMAS BASKET FORMATION (S.T.B.F.) I RAPPEL DE LA PROCEDURE L examen des comptes et de la gestion a été engagé le 7 août

Plus en détail

Erasmus pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels

Erasmus pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels COMMISSION EUROPEENNE COMMUNIQUE DE PRESSE pour tous: cinq millions de bénéficiaires potentiels Bruxelles, le 23 novembre 2011 Jusqu à cinq millions de personnes (soit presque deux fois plus qu actuellement)

Plus en détail

Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l Europe

Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l Europe Cote du document: EB 2007/92/R.55 Point de l ordre du jour: 22 c) Date: 23 octobre 2007 Distribution: Publique Original: Anglais F Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l

Plus en détail

Réformes institutionnelles et organisation des marchés de l électricité en Europe

Réformes institutionnelles et organisation des marchés de l électricité en Europe Réformes institutionnelles et organisation des marchés de l électricité en Europe «Quelles perspectives pour l investissement de production» Assaad SAAB - EDF RESEAU Buenos-Aires MONDER 23-26 novembre

Plus en détail

Bernard LAPORTE Secrétaire d Etat chargé des Sports

Bernard LAPORTE Secrétaire d Etat chargé des Sports Conférence de presse du jeudi 5 mars 2009 Fédération Française de Football Bernard LAPORTE Secrétaire d Etat chargé des Sports Monsieur le président, mesdames et messieurs, L Euro de football est le troisième

Plus en détail

Lyon, le 1er juillet 2010. Nos réf. : bb/6124/22062010. Madame, Monsieur,

Lyon, le 1er juillet 2010. Nos réf. : bb/6124/22062010. Madame, Monsieur, Lyon, le 1er juillet 2010 Nos réf. : bb/6124/22062010 Madame, Monsieur, Suite au succès du Programme Leonardo Mobilité organisé en Belgique, Espagne et Danemark entre 2007 et 2009 et auquel ont participé

Plus en détail

Fonction et tâches du directeur sportif

Fonction et tâches du directeur sportif Fonction et tâches du directeur sportif Versus la section amateur du club Le poste relève directement du président du CA. Le Directeur Sportif est en charge de la gestion administrative et financière au

Plus en détail

Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi

Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi Améliorer la gouvernance des Services Publics d'emploi pour de meilleurs résultats sur l'emploi Congrès Mondial de l AMSEP Istanbul, 6 mai 2015 Sylvain Giguère, Directeur de la division LEED, OCDE Pourquoi

Plus en détail

Introduction à la réforme MiFID*

Introduction à la réforme MiFID* Introduction à la réforme MiFID* Pour Pour obtenir obtenir la la présentation complète, écrire écrire à à :: finance@sia-conseil.com Janvier 2007 * Markets in Financial Instruments Directive Sommaire Introduction

Plus en détail

La mesure des compétences au service du développement

La mesure des compétences au service du développement Premier congrès de psychométrie en France Jeudi 1 er et vendredi 2 octobre 2009 Centre international d études pédagogiques, Sèvres (France) www.ciep.fr La mesure des compétences au service du développement

Plus en détail

Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes

Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes Pascal Broulis, chef du DFIRE Présentation à l ASMV, le 3 octobre 2014 Contexte international

Plus en détail

MEMOS en français : Cadre général du programme

MEMOS en français : Cadre général du programme MEMOS en français : Cadre général du programme Octobre 2012 Septembre 2013 N.B. : Bien que seules les dénominations masculines soient utilisées dans ce document, les dénominations féminines sont systématiquement

Plus en détail

www.unss.org LE RENDEZ-VOUS EUROPÉEN DES JEUNES FOOTBALLEURS EURO FOOT JEUNES

www.unss.org LE RENDEZ-VOUS EUROPÉEN DES JEUNES FOOTBALLEURS EURO FOOT JEUNES www.unss.org LE RENDEZ-VOUS EUROPÉEN DES JEUNES FOOTBALLEURS EURO FOOT JEUNES Donner, recevoir, partager : ces vertus fondamentales du sportif sont de toutes les modes, de toutes les époques. Elles sont

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Conférence internationale. Promotion et mise en oeuvre de la Convention sur la manipulation de compétitions sportives

Conférence internationale. Promotion et mise en oeuvre de la Convention sur la manipulation de compétitions sportives Strasbourg, 18 décembre 2014 Accord partiel élargi sur le Sport (APES) Conférence internationale Promotion et mise en oeuvre de la Convention sur la manipulation de compétitions sportives organisée par

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de la jeunesse, des sports et de la vie associative NOR: MJSK0470158A

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de la jeunesse, des sports et de la vie associative NOR: MJSK0470158A BREVET D ETAT D EDUCATEUR SPORTIF 1er degré Préparation à l examen spécifique en candidat libre Centre de Bugeat - Année 2008 L examen en candidats libres du BEES 1 se déroulera à (Lieu à définir en région

Plus en détail

- CONSEIL RÉGIONAL DE LA MARTINIQUE

- CONSEIL RÉGIONAL DE LA MARTINIQUE Jérôme DUPUIS CONSULTANT Conseil en Gestion Des Organisations Publiques - CONSEIL RÉGIONAL DE LA MARTINIQUE Note de synthèse portant conclusion de l audit de gestion de la politique sportive régionale

Plus en détail

Une transformation s impose : changeons d attitude

Une transformation s impose : changeons d attitude Une transformation s impose : changeons d attitude Colloque sur le marché des hôpitaux et du réseau de la santé au Québec 27 mai 2009 Aujourd hui, au Canada Le Canada dépense plus pour les soins de santé

Plus en détail

Communication. Pour devenir un analyste critique et un stratège de la communication COMU. L École de Communication de l UCL CAMPUS UCL MONS

Communication. Pour devenir un analyste critique et un stratège de la communication COMU. L École de Communication de l UCL CAMPUS UCL MONS Communication L École de Communication de l UCL CAMPUS UCL MONS Pour devenir un analyste critique et un stratège de la communication COMU L École de Communication de l UCL Fondée il y a près de 600 ans,

Plus en détail

o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o Guide à lusage des participants et présentation des ateliers 20/21/22 Mars Marcoussis Sommaire 1. Objet du

Plus en détail

MASTER 2. Droit et Économie du Sport Direction juridique, administrative et financière des organisations sportives PROGRAMME 2013/2014

MASTER 2. Droit et Économie du Sport Direction juridique, administrative et financière des organisations sportives PROGRAMME 2013/2014 www.cdes.fr/master2 PROGRAMME 2013/2014 MASTER 2 Droit et Économie du Sport Direction juridique, administrative et financière des organisations sportives en association avec Programme 1DROIT Droit des

Plus en détail

Les relations économiques franco-allemandes

Les relations économiques franco-allemandes Les relations économiques franco-allemandes Chambre Franco-Allemande de Commerce et d Industrie Margarete Riegler-Poyet 1 1970 1980 1990 2000 2001 2003 2005 2006 2007 2008 Mrds d' Commerce bilatéral (en

Plus en détail

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Thème de la journée de consultation : Loyauté dans l environnement numérique Junior ESSEC 09/01/2015

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Thème de la journée de consultation : Loyauté dans l environnement numérique Junior ESSEC 09/01/2015 JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 2ème journée Compte-rendu de l atelier 4 : Loyauté entre acteurs économiques Thème de la journée de consultation : Loyauté

Plus en détail

SODI WORLD FINALS DRIVER BOOK - 2014 Le Mans (France) 09-10 MAI 2014

SODI WORLD FINALS DRIVER BOOK - 2014 Le Mans (France) 09-10 MAI 2014 SODI WORLD FINALS DRIVER BOOK - 2014 Le Mans (France) 09-10 MAI 2014 Driverbook SWS WORLD FINALS 2014-1 - Félicitations! A l issue de la saison SWS 2013, vous avez remporté votre précieux sésame pour participer

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) MASTER Spécialité MANAGEMENT DU SPORT Autorité responsable de la certification (cadre 2) Qualité du(es) signataire(s) de la certification

Plus en détail

«Mémoire. Contact. Sylvie Genest, Présidente ARRM Tél. (514) 267 5598. 15 Janvier 2013. Association Régionale de Rugby de Montréal

«Mémoire. Contact. Sylvie Genest, Présidente ARRM Tél. (514) 267 5598. 15 Janvier 2013. Association Régionale de Rugby de Montréal «Mémoire Montréal physiquement active Contact Sylvie Genest, Présidente ARRM Tél. (514) 267 5598 15 Janvier 2013 Montréal physiquement active 1 Le mémoire présenté ici par l ASSOCIATION RÉGIONALE DE RUGBY

Plus en détail

Consultation Tourisme. Questionnaire pour l industrie

Consultation Tourisme. Questionnaire pour l industrie Consultation Tourisme Questionnaire pour l industrie Identification de l entreprise (choisissez une seule option parmi les questions a f) a) Où se trouve le siège de votre entreprise (pays de résidence)?..

Plus en détail

Budget 2016 Barème des contributions

Budget 2016 Barème des contributions CERN/FC/5926 Original : anglais 10 juin 2015 ORGANISATION EUROPÉENNE POUR LA RECHERCHE NUCLÉAIRE CERN EUROPEAN ORGANIZATION FOR NUCLEAR RESEARCH Suite à donner Procédure de vote Recommandation au Conseil

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

Le programme Erasmus + à Sciences Po. La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages

Le programme Erasmus + à Sciences Po. La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages Le programme Erasmus + à Sciences Po La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages Qu est ce que le programme Erasmus +? Erasmus + est un programme de la Commission Européenne destiné à encourager

Plus en détail

Revue d effectifs : qui gagnera la Ligue des Champions?

Revue d effectifs : qui gagnera la Ligue des Champions? Rapport mensuel de l Observatoire du football du CIES n 4-04/2015 Revue d effectifs : qui gagnera la Ligue des Champions? Drs Raffaele Poli, Loïc Ravenel et Roger Besson 1. Introduction La Ligue des Champions,

Plus en détail

Présentation Exposant

Présentation Exposant 2è me Présentation Exposant éd itio n Pourquoi? Après les succès de MICE PLACE à Lille, Lyon, Paris et Marseille en 2012, MICE PLACE revient pour une seconde édition au Palais du Pharo en 2013. Marseille,

Plus en détail

Nos étudiants vont participer aux nombreuses et différentes activités en lien avec le tourisme rural, ses offres, sa commercialisation, sa publicité

Nos étudiants vont participer aux nombreuses et différentes activités en lien avec le tourisme rural, ses offres, sa commercialisation, sa publicité De nos jours, voyager occupe une place prépondérante dans la vie des jeunes. Ils sont attirés par les nombreuses offres touristiques qui permettent de voyager et de découvrir différentes destinations.

Plus en détail

Championnats du monde seniors 2015 50 55 60 ans. La Baule Pornichet 8 au 21 juin 2015

Championnats du monde seniors 2015 50 55 60 ans. La Baule Pornichet 8 au 21 juin 2015 Championnats du monde seniors 2015 50 55 60 ans La Baule Pornichet 8 au 21 juin 2015 Sommaire I. Présentation championnats du monde seniors par équipes II. Présentation championnats du monde seniors individuels

Plus en détail