IMMOBILIER RESIDENTIEL HAUT DE GAMME EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IMMOBILIER RESIDENTIEL HAUT DE GAMME EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL"

Transcription

1 IMMOBILIER RESIDENTIEL HAUT DE GAMME EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL CONFÉRENCE DE PRESSE 9 JANVIER 2014

2 SOMMAIRE I. HIGH NET WORTH INDIVIDUALS : EN 2013, LA PROGRESSION CONTINUE II. MARCHÉ INTERNATIONAL (Paris, Genève, Londres, New York, Miami, St Barth) III. FOCUS MARCHÉ France IV. FOCUS MARCHÉ SUISSE 2

3 LES HNWI (HIGH NET WORTH INDIVIDUALS) 3

4 LES HNWI : EN 2013 LA PROGRESSION CONTINUE DEFINITION Les «High Net Worth Individuals» détiennent au moins 1 million US$ disponible pour l investissement et au moins 3 millions US$ pour les biens immobiliers et de consommation. En 2013, leur nombre est de 12,5 millions d individus dans le monde (dont milliardaires) pour une valeur moyenne de leurs actifs disponibles entre 3 millions US$ et 5 million US$. Les «Ultra High Net Worth Individuals» détiennent plus de 30 million US$ disponible pour l investissement (excluant tous les biens immobiliers et de consommation) Evolution du nombre total de HWNI dans le Monde en forte hausse depuis 2013 En millions Variation % Nombre de HNWI 8,6 12,569 3,9 46% Sources: The Wealth Report 2013 Cap Gemini/Knight Frank/Barnes 4

5 LES HNWI : EN 2013 LA PROGRESSION CONTINUE Portefeuille patrimonial des HNWI dont la fortune est supérieure à 5 millions US$ soit individus TYPE D INVESTISSEMENT PROPORTION Immobilier 23% Actions 21% Obligations 21% Cash (monnaie locale) 15% Autres (art, voitures ) 12% Or 3% Marchandises 3% Devises 2% 13% 11% Focus immobilier (2) 10% Grandes villes 46% En bord de mer Campagne/ maison secondaire Vignoble 20% Station balnéaire Sources: The Wealth Report 2013 Cap Gemini/Knight Frank/Barnes 5

6 LES HNWI : EN 2013 LA PROGRESSION CONTINUE VILLES LES PLUS RECHERCHEES Evolution 2013 pour les villes les plus recherchées et les critères d importance de choix des HNWI TOP 10 DES VILLES LES PLUS RECHERCHEES FIN 2012 FIN 2013 Rang Villes 1 Londres Londres 2 New York New York 3 Hong Kong Hong Kong 4 Paris Miami 5 Singapour Singapour 6 Miami Paris 7 Genève Genève 8 Shanghai Berlin 9 Beijing Shanghai 10 Berlin Beijing Sécurité (63%) Ouverture économique (60%) Stabilité sociale (51%) Immobilier de prestige (27%) Présence autres HNWI (25%) Excellence système éducatif (21%) Sources: The Wealth Report 2013 Cap Gemini/Knight Frank/Barnes 6

7 LES HNWI : EN 2013 LA PROGRESSION CONTINUE L'IMMOBILIER HAUT DE GAMME (BIENS DE QUALITÉ ET D'EXCEPTION) CONSERVE EN 2013 SON STATUT DE VALEUR REFUGE PAR EXCELLENCE Dans le top 10 des villes les plus recherchées : Londres, New York, Miami, Paris, Genève et Hong Kong avec 5 monnaies fortes (Euro, Dollar, Livre Sterling, Franc Suisse, Yuan) Sélection de lieux de villégiatures internationaux (Deauville, Biarritz, Cannes, St-Tropez, Porto-Vecchio, Monaco, Aix-en-Provence, Megève, Courchevel, Marbella, Miami, St Barth ) Identification des meilleurs quartiers et plus beaux endroits dans ces villes Identification des emplacements uniques et exclusifs 7

8 LES HNWI : EN 2013 LA PROGRESSION CONTINUE BARNES : TEMOIN PRIVILEGIE DE CETTE PROGRESSION DES HNWI En empruntant massivement à un taux proche de zéro depuis 2008, les Etats et les banques ont créé une masse monétaire considérable. Dans une économie de marché, ces capitaux alimentent en masse et en dernier ressort la fortune déjà considérable des UHNWI et dans une moindre mesure celle des HNWI. A Londres, Paris, New York, Miami ou Genève, BARNES compte plusieurs centaines de clients ayant des postes clés dans les 500 premières sociétés mondiales (Apple, Microsoft, Coca Cola, Samsung, LVMH, Groupe Richemont, JP MORGAN ), qui restent les premières bénéficiaires de cette création monétaire. 8

9 LES HNWI : EN 2013 LA PROGRESSION CONTINUE ARBITRAGE DES HNWI EN 2013 ENTRE LES PRINCIPALES VILLES INTERNATIONALES REDEMARRAGE SUR LES CHAPEAUX DE ROUE DE MIAMI NEW YORK PREND SON ENVOL LONDRES CONTINUE SA PROGRESSION A DEUX CHIFFRES PARIS FAIT DU SUR PLACE GENEVE ET BRUXELLES MARQUENT LE PAS Prix au m² dans les principales villes Etude comparative (Estimation BARNES) EVOLUTION 2009/2013 PARIS % GENEVE % LONDRES (centre) % NEW YORK (Manhattan) % MIAMI % Prix en euros le m² En 2009, Paris était 20% moins cher que Londres et 10% plus cher que New York. En 2013, New York est 70% plus cher que Paris et Londres est 2,2 fois plus cher que Paris. 9

10 ETUDE COMPARATIVE DE LA TAXATION DES PLUS-VALUES IMMOBILIERES COMPARAISON ENTRE LES SYSTEMES FISCAUX DES PRINCIPAUX PAYS PAYS MODE DE CALCUL DE LA TAXE TAUX D'IMPOSITION LE PLUS ELEVE Belgique, Suisse et Luxembourg Exonération totale 0% Etats-Unis Impôt sur le revenu 39,6% (+ impôt Etat : 0 à 12%) - 15% si détention plus de 6 mois - Report d'imposition de la plus-value si réinvestissement dans un achat immobilier Grande-Bretagne Forfaitaire après abattement 18% France Impôt sur le revenu + CSG, CRDS 62,20% Allemagne Forfaitaire après abattement 25% 10

11 MARCHÉ INTERNATIONAL I. PARIS II. GENEVE III. LONDRES IV. NEW YORK V. MIAMI VI. ST BARTH 11

12 PARIS LE MARCHÉ UN MARCHE A DEUX VITESSES I. Un marché toujours actif pour les biens inférieurs à 2M Des taux toujours très bas (+ ou 3%) Augmentation du stock (+30% décembre 2013 vs décembre biens en 2012 et 936 biens en 2013), soit valeur du stock à Paris sur ce segment de 1 milliard Un maintien des prix sur ce segment entre fin 2013 et fin 2012 Un nombre de biens de qualité en hausse Marché très dynamique pour ce type de biens Augmentation de 28% du nombre de transactions BARNES décembre 2013 vs 2012 sur ce segment (372 transactions en 2012 vs 476 en 2013) BARNES progresse de 30% en nombre de transactions entre 1 et 2M mais de 15% en valeur. 12

13 II. Un marché au ralenti pour les biens au-delà de 2M (Hôtels particuliers, maisons et appartement familiaux) PARIS LE MARCHÉ Augmentation du stock (+80% décembre 2013 vs décembre biens en 2012 et 325 biens en 2013), soit 1,2 milliards de stock à Paris sur ce segment. Dans un marché qui a subi des chutes successives du nombre de transactions > 2M (-40% en 2012 et -15% en 2013), BARNES stabilise ses ventes sur ce créneau grâce à une baisse des prix comprise entre 10 et 20% selon les biens. La France reste un investissement sécurisé pour les Russes, les Moyen- Orientaux. Réapparition de la clientèle américaine à fort pouvoir d achat. Les Chinois s intéressent toujours à des investissements plus professionnels que personnels. La clientèle sud-américaine, notamment brésilienne, reste encore présente. Les Français fortunés qui ont décidé de rester en France s orientent davantage que par le passé vers des investissements immobiliers à l étranger (Miami, New York, Londres ) 13

14 PARIS ET REGION PARISIENNE TRANSACTIONS PARIS/HAUTS-DE-SEINE/YVELINES PRIX TRANSACTIONS BARNES 2012 TRANSACTIONS BARNES 2013 PRIX<1M % ,66% 1M <PRIX<2M % ,81% 2M <PRIX<3M 48 11% 41 7,62% 3M <PRIX 25 6% 21 3,90% TOTAL % % PRIX<1M 1M <PRIX<2M 2M <PRIX<3M 3M <PRIX PRIX<1M 1M <PRIX<2M 2M <PRIX<3M 3M <PRIX PARIS HAUTS-DE-SEINE YVELINES (Neuilly/Paris 08/Paris 17/Paris 16/Rive Gauche et Centre) 14

15 PARIS ET REGION PARISIENNE TRANSACTIONS PARIS ET RÉGION PARISIENNE BARNES DANS LE MARCHÉ DES BIENS DE 1 À 2 MILLIONS LE MARCHÉ : -10% / BARNES +30% SECTEURS 2012 EVOLUTION 2013 de 1 à 2 M Marché PDM Barnes Marché PDM Barnes Rive Gauche et Centre* 391 9,71% (38 ventes) -15% ,5% (48 ventes) Neuilly ,6% (38 ventes) -4% ,2% (68 ventes) Paris ,8% (42 ventes) -13% ,5% (36 ventes) Paris 8/ ,7% (24 ventes) -12% ,8% (36 ventes) Paris 9/ ,6% (2 ventes) +27% 98 2% (2 ventes) Hauts de Seine Nord 94 19,1% (18 ventes) -13% 82 36,6% (30 ventes) Hauts de Seine Ouest/Sud ,2% (23 ventes) -6% 154 9% (14 ventes) Yvelines ,9% (21 ventes) -9% ,3% (34 ventes) TOTAL ,48% (206 ventes) -9,5% % (268 ventes) * PARIS I e, II e, III e, IV e, V e, VI e, VII e 15

16 PARIS ET REGION PARISIENNE TRANSACTIONS PARIS ET RÉGION PARISIENNE LE MARCHÉ DES BIENS DE 2 À 5 MILLIONS : -15% (2013 VS 2012) - BARNES : 1 VENTE SUR 5 SECTEURS 2012 EVOLUTION 2013 de 2 à 5 M Marché PDM Barnes Marché PDM Barnes Rive Gauche et Centre 98 11,2% (11 ventes) - 21% 77 10,3% (8 ventes) Neuilly 27 44% (12 ventes) - 26% 20 75% (15 ventes) Paris ,6% (21 ventes) -3% 74 21,6% (16 ventes) Paris 8/ ,7% (9 ventes) - 28% 39 10,2% (4 ventes) Hauts de Seine Ouest 10 33,3% (4 vente) 50% 15 20% (3 ventes) Yvelines 3 100% (3 ventes) 100% 6 33,3% (2 ventes) TOTAL % (57 ventes) -15% % (48 ventes) * PARIS I e, II e, III e, IV e, V e, VI e, VII e 16

17 BIENS D EXCEPTION LE MARCHE DES BIENS SUPERIEURS A 5M : -43% (2013 VS 2012) - PARIS/REGION PARISIENNE TRANSACTIONS PARIS ET RÉGION PARISIENNE BARNES : 3 VENTES SUR EVOLUTION 2013 Supérieurs à 5 M Marché PDM Barnes Marché PDM Barnes 49 24,48% (12 ventes) - 43% 28 32,5% (8 ventes) Augmentation du stock (+72% décembre 2013 vs décembre biens en 2012 vs 128 biens en 2013), soit 1,8 milliards de stock à Paris sur ce segment. Des prix élevés (compris entre et le m²) mais qui restent dans la fourchette basse des références internationales pour les biens d exception (Londres, New York ). Baisse importante (-43%) du nombre de transactions sur ce segment 17

18 BIENS D EXCEPTION TRANSACTIONS PARIS ET RÉGION PARISIENNE 8 VENTES EN 2013 AU DELA DE 5M 3 ventes au profit d une clientèle moyen orientale (Qatar, Koweit, Liban ) 1 vente au profit de la clientèle russe 2 ventes à une clientèle française (un fondateur d une start up internet et un propriétaire de centres commerciaux en région parisienne qui a quitté sa propriété située dans le 95 pour acquérir un 400 m² avenue Henri Martin) 1 vente à un Brésilien Emergence depuis 24 mois de nouveaux clients : Algériens, Turcs, Libyens. On retrouve les Libanais aussi bien du côté acquéreur que vendeur Aucune vente de BARNES à un client européen 18

19 PARIS ET REGION PARISIENNE TRANSACTIONS PARIS ET RÉGION PARISIENNE FOCUS MAISONS NEUILLY SUR SEINE : 15 VENTES BARNES EN 2013 BARNES détient 78% de parts de marché sur ce segment à Neuilly 4 maisons entre 2 et 3M (familles de Neuilly ou de Paris qui s agrandissent) 11 maisons vendues à des familles françaises entre 3 et 5M dont : o Une belle maison contemporaine de 350 m² m² de jardin dans une voie privée : 4,6M - vendue en 6 semaines à un chef d entreprise sénior (estimation juin 2012 : 5M -10%) o Maison familiale de 300 m² + terrasse en excellent état : 3,4M - vendue en 9 mois (estimation juin 2012 : 3,8M -10%) o Maison familiale de 320 m² + petit jardin dans voie privée Rénovation à prévoir : 3M - vendue en 14 mois à une famille de retour d expatriation (estimation juin 2012 : 3,8M -25%) 19

20 PARIS ET REGION PARISIENNE NOUVEAUX COMPORTEMENTS 2013 Pour la clientèle haut de gamme jusqu à 5M Clientèle principalement française De nombreuses familles parisiennes mettent en vente leurs hôtels particuliers et beaux appartements 40 biens immobiliers parisiens ont été acquis en 2013 par des familles fortunées vivant en Province ou en région parisienne (hors 92 et 78) (principales motivations : meilleur placement et sécurité) Pour la clientèle des biens d exception (principalement étrangère) Le somptueux hôtel particulier à 100M et dont la décoration intérieure est obsolète, est boudé au profit d investissements plus pragmatiques : Achat d appartements plus modestes en taille Immeubles vides à vocation commerciale pouvant être transformés en hôtels Immeubles de rapport Grande connaissance du marché de cette nouvelle génération Ces clients achètent par l intermédiaire d un personal assistant. C est lui qui les orientent vers une éventuelle acquisition. 20

21 PARIS ET REGION PARISIENNE PERSPECTIVES Paris devient une des capitales les plus attrayantes en terme de prix L évolution des données politiques et fiscales détermineront le retour ou non des fortunes françaises et des investisseurs étrangers sur ce marché Tant que les taux sont bas, les prix devraient se maintenir pour les biens inférieurs à 2M Le marché des hôtels particuliers, maisons et appartements familiaux devraient rester tendu en 2014 avec des prix légèrement en baisse (maximum 5% - l essentiel de la baisse ayant déjà été accepté par les propriétaires) 21

22 BIENS D EXCEPTION EXEMPLE DE BIEN VENDU QUARTIER OCDE Hôtel particulier de 900 m² + sous-sol de 680 m² + jardin de 400 m² - Etat brut Vendu à une personnalité koweitienne qui recherchait depuis 6 mois 22

23 PARIS RIVE DROITE EXEMPLE DE BIEN VENDU PARIS XVI VICTOR HUGO Appartement de 270 m² 6 ème étage 5 chambres Travaux Vendu après 5 mois de commercialisation Profil acquéreur : Homme d affaires japonais Investissement et pour y habiter. 23

24 PARIS RIVE DROITE EXEMPLE DE BIEN VENDU PARIS XVI HENRI MARTIN Appartement de 172 m² 6 ème étage Terrasse 27 m² plain-pied Travaux Vendu après 3/4 mois de commercialisation (prix de présentation : ) Profil acquéreur : Français à la recherche depuis 2 ans d un appartement avec terrasse dans le XVI e 24

25 NEUILLY SUR SEINE EXEMPLE DE BIEN VENDU NEUILLY ROULE Hôtel particulier de 370 m² + jardin Terrasse 9 pièces 3 niveaux + sous-sol Vendu dans la journée (prix de présentation : ) Historique : Hôtel particulier à la location mais, suite à une excellente visite de clients cherchant soit à la location, soit à la vente, les propriétaires ont finalement décidé, sur les conseils de BARNES, de vendre. 25

26 HAUTS DE SEINE NORD EXEMPLE DE BIEN VENDU LA GARENNE-COLOMBES Maison de 354 m² + terrain de 720 m² Belle rénovation Vendue Historique : 3 ans de commercialisation, 3 mandats et 3 prix différents. 26

27 YVELINES EXEMPLE DE BIEN VENDU VERSAILLES Maison anglo-normande de 350 m² Terrain de 900 m² de travaux Vendu après 10 jours de commercialisation au prix de l avis de valeur BARNES (Le propriétaire en souhaitait ) Profil acquéreur : Chef d entreprise français 27

28 PARIS RIVE GAUCHE LE MARCHÉ TENDANCE Augmentation des ventes de 30% sur les biens situés entre et 1,5M Volume de ventes important pour les biens situés entre 1,5M et 3M - Stagnation vs 2012 Baisse de 50% du nombre de transactions pour des biens proposés à plus de 3M TYPOLOGIE DES BIENS Portefeuille de biens en hausse de 25% vs 2012 Les quartiers recherchés : les belles adresses des 6 ème et 7 ème arrondissements, les îles, le Marais avec les beaux immeubles du vieux Paris. Les derniers étages, la hauteur sous plafond, de belles parties communes pour recevoir et un extérieur (terrasse ou jardin) restent les critères prioritaires. LES PRIX : PARIS VII : - Biens de qualité entre et le m² - Biens d exception (terrasse, dernier étage, vue) de à le m² PARIS VI : - Biens de qualité entre et le m² - Biens d exception (Quai de Seine, Luxembourg ) de à le m² 28

29 PARIS RIVE GAUCHE LE MARCHÉ TYPOLOGIE DES CLIENTS En 2013, 20% de transactions avec des étrangers : principalement Amérique du Sud et Amérique du Nord Le 6 ème arrondissement : o Pied-à-terre : recherché par des expatriés, des provinciaux et une clientèle étrangère (Américains, Suisses, Italiens, Chinois ) o Appartements familiaux (proximité de lycées de renom) : familles françaises Le 7 ème arrondissement : o Grands appartements familiaux : clients français Le centre de Paris : o Appartements entre m² : artistes, publicitaires, clients européens De nombreuses offres de 20 à 25% en-dessous du prix demandé par les propriétaires FINANCEMENT Les demandes de prêt avec condition suspensive ont été plus importantes en 2013 qu en Ainsi, plus de dossiers n aboutissent pas à cause du refus de prêt des banques. 29

30 PARIS RIVE GAUCHE EXEMPLE DE BIEN VENDU PARIS VI ODEON Appartement de 154 m² Immeuble XVIII e 1 er étage Rénovation de qualité Vendu Profil acquéreur : Français vivant en province et souhaitant investir pour ses enfants 30

31 LOCATION LE MARCHÉ Marché actif sur les petites et moyennes surfaces (entre 30 et 120 m²) Au-delà, baisse de la demande sur les appartements familiaux au dessus de Les prix ont tendance à se resserrer : Rive droite : 25 à 30 le m² Rive gauche : 35 le m² 25% des locations réalisées correspondant à des biens familiaux loués au-delà de /mois appartiennent à des propriétaires partis à l étranger En 2013, au départ de leur locataire, 50% de nos propriétaires ont décidé de ne pas relouer leur appartement mais de le mettre en vente Beaucoup moins de demande sur la location meublée alors que l offre a augmenté de l ordre de 20% (beaucoup moins d expatriés) Demande stable pour les biens d exception qui restent au même prix Baisse importante du nombre de propriétaires investisseurs. Propriétaires inquiets par la future Loi ALUR et par la baisse de la rentabilité locative (3%) 31

32 LOCATION QUARTIERS RECHERCHES ET TYPOLOGIE CLIENTS QUARTIERS RECHERCHES Il semblerait que la clientèle du Moyen-Orient et d Amérique du Sud quittent l avenue Montaigne (dégradation du parc immobilier) au profit de la Rive Gauche Rive Gauche pour toutes surfaces et biens d exception et hausse de la demande sur l Est parisien (entre 60 et 80 m²) TYPOLOGIE CLIENTS Américains du Nord et du Sud, quelques Européens (Italiens, Anglais ) et joueurs de football (notamment sur l Ouest parisien) Beaucoup de Parisiens préfèrent louer dans cette période d incertitude Prise de conscience progressive que le statut de locataire est plus enviable en France que celui de propriétaire 32

33 LOCATION EXEMPLE DE BIEN LOUÉ VIDE PARIS VIII - MONCEAU Appartement de 215 m² - 4 chambres (possibilité 5) Loué soit 27,6 le m² 33

34 LOCATION EXEMPLE DE BIEN LOUÉ MEUBLÉ PARIS XV SAINT-LAMBERT Maison de 350 m² 10 pièces 3 niveaux Jardin et piscine Très belles prestations Louée

35 GENEVE TENDANCES ACTUELLES ET PREVISIONS Marché des transactions courantes et marché des transactions haut de gamme: Offre plus abondante et demande moindre Légère baisse du nombre de transactions Ajustements des prix en cours en faveur des acquéreurs Transactions plus lentes, clients plus hésitants 35

36 GENEVE QUELLE EST NOTRE CLIENTELE? Nos acheteurs sont : Jusqu à CHF ( ) : principalement des résidents suisses A partir de CHF ( ) : principalement une clientèle internationale (85%) - Expatriés, cadres dirigeants (multinationales, traders, banquiers, etc ) avec des salaires largement supérieurs à la moyenne. - Personnes bénéficiant de forfaits fiscaux (Français pour la plupart) constituent 1/3 de cette clientèle - Hauts fonctionnaires (Ambassades, Missions, Organisations Internationales) - Fondations - Grands dirigeants de multinationales 36

37 GENEVE QUELQUES TRANSACTIONS RÉCENTES Canton de Genève COLOGNY Prix de vente CHF: ( ) Surface de la parcelle: m 2 Nombre de chambres: 4 VESENAZ Prix de vente CHF: ( ) Surface de la parcelle: m 2 Nombre de chambres: 6 BELLEVUE Prix de vente CHF: ( ) Surface de la parcelle: m² Nombre de chambres: 9 37

38 GENEVE Canton de Genève BIENS ACTUELLEMENT EN VENTE GENEVE CENTRE Prix de vente CHF: ( ) Surface de la parcelle: m 2 Nombre de chambres: 4 TROINEX-CAROUGE Prix de vente CHF: ( ) Surface de la parcelle: m 2 Nombre de chambres: 4 CONCHES-FLORISSANT Prix de vente CHF: ( ) Surface de la parcelle: m² Nombre de chambres: 4 38

39 LONDRES MARCHÉ TENDANCES Marché ultra dynamique La mise en place de la Stamp Duty Land Tax Avant avril 2013, tous les biens vendus à 1M et au-dessus étaient taxés à 5% Depuis avril 2013, une nouvelle tranche de 7% a été ajoutée sur les biens à partir de 2,000, Les agences immobilières qui n ouvraient leurs mandats aux confrères que sur des biens au-delà de 4,000,000 ont décidé de partager leurs biens sur ceux qui démarrent à 2M Un bien reste sur le marché entre 70 et 90 jours Purchase price/lease premium or transfer value STAMP DUTY RATE Up to 125,000 ( ) 0 Over 125,000 to 250,000 (Au dessus de jusqu'à % Over 250,000 to 500,000 (au-dessus de jusqu'à ) 3% Over 500,000 to 1 million (au-dessus jusqu'à ) 4% Over 1 million (au-dessus de ) 5% Over 2 million (au-dessus de ) 7% 39

40 TYPOLOGIE CLIENTS Majoritairement Français (80%) ayant des budgets entre 2,5 et 10M Quelques Européens (Suisses, Italiens, Belges) LONDRES MARCHÉ TYPOLOGIE DES BIENS Les quartiers recherchés restent Knightsbridge, South Kensington, Chelsea, Mayfair pour leur cadre de vie, Hyde Park, le Lycée français Prix : de 15,000 à 20,000 le m² soit de à le m² Les prix ont augmenté de 11% en 2013 vs 2012 MARCHE LOCATIF Marché également dynamique avec une moyenne de prix autour de 40 le m² soit 48 le m² 40

41 LONDRES EXEMPLE DE BIEN A LA LOCATION ET A LA VENTE Au cœur de SOUTH KENSINGTON Maison de 350 m² sur 5 étages 6 chambres Louée par semaine soit * Maison également à la vente au prix de 7,950,000 soit * Profil des locataires : Couple de Parisiens avec 4 enfants qui souhaitaient une belle expatriation et offrir une expérience enrichissante à leurs enfants. Implantation volontaire et non fiscale. Egalement acquéreurs avec un budget entre 6M et 8M (entre 7M et 9,5M ) 41

42 NEW YORK MARCHÉ POINT MARCHE En 2013, baisse du nombre de biens à la vente et augmentation de la demande = augmentation des prix L augmentation de la demande s explique : o Taux d emprunt encore bas mais possibilité d augmentation à court terme o Reprise de l économie aux USA Confiance retrouvée o La période d attentisme étant passée, la décision d acquérir reprend le dessus o Accroissement de la demande internationale car l investissement à NY reste une valeur refuge pour les plus fortunés OFFRE A Manhattan, l offre a baissé de 30% vs 2012 Le prix moyen au m² a augmenté de 13% vs 2012 pour les condos Le nombre de ventes a augmenté de 30% TYPOLOGIE DES BIENS Il y a environ 15 à 20% de clients étrangers Les Français sont nombreux mais préfèrent louer avant d acheter La plupart des clients achètent pour un investissement locatif 42

43 NEW YORK MARCHÉ TYPOLOGIE DES BIENS Quartiers recherchés : Upper East Side, Chelsea et de plus en plus le Financial District qui achève sa transformation Type de biens recherchés : 60% de 1 à 2 chambres Exemple de bien représentatif : A l angle de la 5 e avenue et de la 36 e, à deux pas de l Empire State Building, beau 2 pièces situé au 33 ème étage d un immeuble moderne. Idéal pour investissement locatif : $1,700,000 ( ) EVOLUTION DES PRIX Un bien de qualité se situe entre et le m² Un bien d exception se situe entre et le m² 43

44 NEW YORK EXEMPLE DE BIEN VENDU LE W DOWNTOWN FINANCIAL DISTRICT Face au nouveau site du World Trade Center 2 chambres 52 ème étage Vue imprenable Vendu $2,100,000 ( ) à un Parisien qui souhaite faire un placement locatif (le bien se loue $8,000 par mois ) 44

45 MIAMI 2013 ANNEE EUPHORIQUE Troisième année record consécutive en nombre de transactions +14,5% octobre 2013 vs octobre Inventaire quasiment absorbé (plus que 5 mois de stock) Augmentation des prix de 15 à 45% en 2013 selon le type de biens : o Prix moyen des appartements +24% o Prix moyen des maisons +20% Fort potentiel de plus-value pour atteindre les prix d avant la crise (prix moyen 32% en-dessous de ceux de 2007). 45

46 MIAMI MARCHE DOPE PAR LES CLIENTS INTERNATIONAUX Ville phare aux US pour les investissements internationaux : ¼ des transactions effectuées par des étrangers aux US ont lieu en Floride dont 1 sur 3 à Miami/Fort Lauderdale Europe et France de plus en plus présentes : 5% des acheteurs internationaux à Miami sont Français (Top 6) 2013: arrivée de la clientèle asiatique et en particulier chinoise (segment 500k$ et +) 46

47 MIAMI DYNAMISME ET VARIETE DE L OFFRE La clientèle Barnes 2013 : reflète le dynamisme et la variété de l offre de la ville, et des motivations Famille d expatriés porte des Amériques pour les grands Groupes Maisons 1M$ ( ) dans les quartiers résidentiels Entrepreneur attractivité du climat entreprenarial Locaux commerciaux Investisseurs (rendements /plus-value) stabilité et potentiel Appartements 500 k$ ( ) + Programmes Neufs 1M$+ ( ) french snow birds climat et ambiance internationale Maisons sur l eau 2M$ ( ) + Appartements vue mer/baie à partir 500 k$ ( ) 47

48 MIAMI BIENS VENDUS BRICKELL (centre ville) Appartement de 102 m² vendu $425,000 ( ) soit le m² Miami Beach 321 OCEAN Appartement neuf, sur plan, de 308 m² vendu $4,000,000 ( ) soit le m² Miami Beach Maison sur l eau 6 chambres - vendue $3,425,000 ( ) 48

49 MIAMI TENDANCE, PREVISIONS ET CONSEILS POUR 2014 Emergence de nouveaux quartiers, à fort potentiel pour le neuf : Design District, Brickell City Center, Edgewater Décollage de l ultra-luxe, grands architectes et immeubles d exception, (Zaha Hadid, Richard Meier, Herzog & De Meuron ) Combinaison produits urbains et plage : plus de 180 programmes neufs et appartements dans Miami et sa région sous 3 ans, dans un environnement économique et financier sain. Equation 2014 : o durée sur le marché réduite (en 2013 : moins de 45 jours) o marge de négociation restreinte (2013 : -3,3% maisons et -4,1% appartements) o cash is king (2013 : 61% des ventes comptant, 71% appartements, 90% dans le neuf) o Plus de coup de fusil, mais un marché solide et encore abordable = Acheter vite et acheter sûr 49

50 MIAMI EXEMPLES DE PRIX DANS L ANCIEN BRICKELL (centre ville) Appartement de 93 m² soit le m² Coral Gables/Coconut Grove Maison de 325 m² soit le m² Miami Beach Maison sur l eau de 231 m² soit le m² 50

51 MIAMI EXEMPLES DE PRIX DANS LE NEUF Brickell «THE BOND» - appartement se vend le m² - catégorie standard Edgewater «BISCAYNE BEACH» - appartement vue baie se vend le m² - catégorie standard Sunny Isles «JADE SIGNATURE» - appartement vue océan de vend le m² - catégorie haut de gamme Surfside «SURFCLUB» - appartement vue océan se vend le m² - catégorie luxe 51

52 ST BARTH MARCHÉ TYPOLOGIE DES CLIENTS Clientèle internationale majoritairement américaine (New York) avec apparition de la clientèle d Amérique du Sud, et notamment le Brésil L île attire de grandes fortunes qui achètent à St Barth leur 5 ème voire 6 ème propriété dans le monde (12 propriétés à plus de 10M appartiennent notamment à des Russes) Marché de la location saisonnière très dynamique TYPOLOGIE DES BIENS A LA VENTE Marché très confidentiel : Prix très élevés et en constante progression TYPOLOGIE DES BIENS A LA LOCATION Villas de $5,000/semaine en basse saison jusqu à $150,000/semaine (pour la période de Noël et du jour de l an) (3 650 à la semaine) IMMOBILIER A ST BARTH Un client «achète» St Barth pour son style de vie, sa sécurité, sa tranquillité et surtout, sa confidentialité. 52

53 ST BARTH EXEMPLE DE BIEN LOUÉ EN LOCATION SAISONNIERE GRAND CUL-DE-SAC Belle villa spacieuse dominant le lagon et l océan 3 chambres dont une master Décoration contemporaine Louée $ (du 21 décembre au 4 janvier 2014) soit Profil des locataires : Couple d Américains avec 2 grands enfants 53

54 ST BARTH EXEMPLE DE BIEN A LA VENTE POINTE MILOU Villa bénéficiant d une des plus belles vues de l île Séjour, cuisine américaine et 2 chambres Décoration raffinée A vendre :

55 FOCUS MARCHÉ FRANCE I. PROPRIETES ET CHATEAUX & BELLES VILLES DE FRANCE II. DEAUVILLE III. BIARRITZ IV. PERIGORD V. PROVENCE ET LITTORAL VI. CANNES VII. CORSE VIII.MEGEVE IX. COURCHEVEL 55

56 PROPRIETES ET CHÂTEAUX & BELLES VILLES DE FRANCE LE MARCHÉ TENDANCE La fiscalité à géométrie variable et même rétroactive, a considérablement ralenti les velléités d achat de résidences secondaires en France Seuls les endroits de villégiature les plus prisés, dans lesquels se situent notamment BARNES, intéressent de potentiels clients français et étrangers La seule motivation qui peut avoir une action psychologique positive sur les acquéreurs : la ou les passions vignobles, chasse et haras domaine équestre Les secteurs qui produisent également des revenus et qui restent actifs : les produits de défiscalisation comme l acquisition de forêts et de terres agricoles. Parallèlement les biens plus traditionnels (châteaux de campagne avec parc ou maisons de campagne) trouvent rarement acquéreurs. Ces biens plus traditionnels sont vendus 50% en-dessous du prix vs EXEMPLE DE BAISSE Haras en Normandie avec 100 hectares de terrain et un beau manoir. Prix de présentation en 2010 autour de Vendu en 2013 autour de à un industriel belge dont le rêve était d être éleveur. 56

57 PROPRIETES ET CHÂTEAUX & BELLES VILLES DE FRANCE EXEMPLE DE BIEN VENDU CHÂTEAU XVIII e NORMANDIE Château de 650 m² - Terrain de 11ha 20 pièces Mise en vente en 2010 Vendu en

58 DEAUVILLE TENDANCE Baisse de prix significative pouvant aller jusqu à -50% (notamment sur les maisons) vs 2008/2009 Nombreuses offres jusqu à -40% du prix sur des biens proposés à 1M Très peu d acquéreurs au-delà de 2M LE MARCHÉ TYPOLOGIE CLIENTS Clientèle à 90% parisienne Marché de résidences secondaires Quelques Anglais et quelques Russes (2 appartements vendus dans le neuf - Domaine de la Jonchée 2/3 pièces pour résidence secondaire ) TYPOLOGIE DES BIENS Maisons à la vente dans un rayon de 30 kilomètres de Deauville (entre et ) et les appartements en plein centre de Deauville (6 000 le m²) Maisons dans Deauville intra-muros proposées à 1,5M (en moyenne le m²) alors que les acquéreurs ont des budgets ne dépassant pas 1M EXEMPLE DE BAISSE Chaumière de 200 m² + jardin de 900 m². Nombreux travaux - Mise en vente en 2011 à Avril 2012, offre à refusée Octobre 2013, baisse du prix à et Décembre 2013, offre à acceptée. 58

59 DEAUVILLE EXEMPLE DE BIEN VENDU PROCHE PONT L EVEQUE Maison normande XVIII e 330 m² m² de jardin planté 10 pièces 4 terrasses Vendue (prix du mandat) à un Anglais (Résidence secondaire) sans négociation 59

60 BIARRITZ LE MARCHÉ TENDANCE 2 tendances et 2 marchés contradictoires : Le marché entre et stagne, voire une légère baisse de 5% - Il reste dynamique Marché de l exception (au-delà de 5M ) Les prix se maintiennent Clients intéressés par l exceptionnel et par le produit de défiscalisation, l hôtel de luxe Exemples : 2 transactions BARNES 1/ Belle maison entre golf et mer Art déco m² de parc Nombreux travaux Vendue + de à un homme d affaires étranger 2/ Hôtel 10 chambres Entre Bidart et Guétary 1 er rang vue mer Achat plaisir et sécurisation du capital Achat pour l emplacement et l art de vivre magique m² de terrain Vendu entre 8 et à un hôtelier français qui veut enrichir son panel avec une idée de plaisir et de loisir. Marché entre 1,5M et 5M = peu d achat avec des prix qui stagnent L offre est en légère hausse car récupération des biens vendus par les Espagnols qui ont besoin de cash et par des Français qui souhaitent s expatrier. 60

61 TYPOLOGIE CLIENTS 80% de Français incluant 65% de Parisiens 20% d étrangers (Suisses, Hollandais, Belges, Russes et Américains) BIARRITZ LE MARCHÉ LES VILLES RECHERCHEES ET A LA MODE Chiberta, Saint-Jean-de-Luz, Sainte-Barbe et Guétary BIENS REPRESENTATIFS DU MARCHE Appartements dans le centre-ville, vue mer < 1,5M Maison de ville avec jardin de 750 m² - Piscine 4 chambres avec ou sans travaux au prix d environ 1,2M De plus en plus d exigences vues mer ou proximité mer De moins en moins de vues campagne et de recherches dans les terres. 61

62 BIARRITZ EXEMPLE DE BIEN VENDU ANGLET Maison 200 m² - 4 chambres Piscine Travaux Charme Vendue entre et mois de commercialisation Profil de l acquéreur : Jeune couple français ayant quitté Paris pour la Côte Basque 62

63 BIARRITZ EXEMPLE DE BIEN VENDU PROXIMITE SAINT-JEAN-DE-LUZ Ferme XVII e 1ha de parc Vue montagnes Piscine Vendue entre et (prix de départ > 2,5M ) Bien qui est resté 4 ans sur le marché Profil de l acquéreur : Français vivant à l étranger 63

64 PERIGORD LE MARCHÉ TENDANCE De 2009 à 2012, baisse des prix de l ordre de 10% par an sur les rares transactions concernant des maisons au-delà de 500K. En 2013, les vendeurs continuent d ajuster à la baisse leur prix de présentation. Nombre de transactions en nette baisse : inadéquation entre une offre importante et une demande très faible TYPOLOGIE CLIENTS Clientèle plus jeune, qui négocie les prix. Clientèle d acquéreurs étrangers absente : en revanche, 30% des propriétaires sont américains, anglais ou néerlandais. EXEMPLE DE BIENS VENDUS Belle maison en pierre de 250 m² entourée de m² de jardin avec piscine. Parfait état. Presque intégralement meublée. Vendue au prix de Les propriétaires sont des retraités d origine américaine. 64

65 PERIGORD EXEMPLE DE BIEN VENDU PERIGORD Maison XVI e 15 ha de landes et de forêts de chênes 300 m² et dépendances Piscine Vendue Délai de vente : 3 mois 65

66 PROVENCE ET LITTORAL LE MARCHÉ TENDANCE Le marché de BARNES en Provence concerne essentiellement la résidence secondaire, délaissée par la clientèle BARNES pour raison fiscale, au profit notamment de location saisonnière. Le marché qui résiste le mieux concerne les biens entre et Les offres se situent souvent autour de 30% en dessous des prix affichés. Les étrangers sont moins présents. TYPOLOGIE CLIENTS La clientèle 2013 a été principalement parisienne (50%), quelques étrangers (Russes, Anglais, Suisses) (20%), les provinciaux et les locaux (30%). L offre de biens est 30% > à 2012, avec des prix encore surévalués. Les acquéreurs sont très indécis, car recherchent la perle rare au juste prix, denrée rare. TYPOLOGIE DES BIENS Le portefeuille de biens est réparti équitablement entre le Pays d Aix et le littoral varois, avec une gamme de prix qui s échelonne de à 12M. La plus grosse vente 2013 s affiche à 2,6M (un client russe). Les visites sur les biens > 2,5M sont rares. Même constat sur le littoral varois, avec des ventes d appartements ou de villas vue mer entre 1M et 1,7M. 66

67 PROVENCE ET LITTORAL EXEMPLE DE BIEN VENDU AIX-EN-PROVENCE Bastide de 400 m² 1,4 ha Piscine Beaux volumes - Vendue à un Russe. 67

68 PROVENCE ET LITTORAL EXEMPLE DE BIEN VENDU MARSEILLE 8 e Maison alliant le charme de l ancien et le contemporain Proximité mer - Grandes terrasses Piscine - Vendue à un provincial recherchant le soleil. 68

69 CANNES LE MARCHÉ TENDANCE Marché très calme au 1 er semestre 2013 et s accélérant depuis octobre 2013 Causes : o Morosité ambiante due aux réformes fiscales o L abattement de 25% jusqu au 31 août 2014 et la plus-value ramenée à 22 ans ne changent pas la donne puisque la CSG continuera de courir sur 30 ans o La rotation national est de 7 ans. Sur Cannes, elle est de 3 ans = le marché des biens haut de gamme < 5M trouve difficilement preneur Cannes et sa région est un marché d envie et non de besoin = le marché de l exceptionnel progresse (offres en cours de Russes et Moyen-Orientaux) o Offre à 280M sur un bien pied dans l eau o Offre à 70M sur une villa à Saint-Jean-Cap-Ferrat o Offre à 50M sur une villa à Mougins o Offre à 70M sur un immeuble à Monaco TYPOLOGIE DES BIENS Baisse de l ordre de 30% sur les biens haut de gamme La clientèle française recherche des appartements dans le centre-ville ou des villas bord de mer pour des prix inférieurs à 3M 69

70 CANNES EXEMPLE DE BAISSE LE MARCHÉ Appartement de 90 m² idéalement situé sur la Croisette : - 3 ans de commercialisation - Estimation à Mandat au prix de pendant 3 ans - Vendu à un Français en 2013 au prix de

71 CANNES EXEMPLE DE BIEN VENDU CANNES CALIFORNIE Villa de 346 m² - Terrain de m² avec piscine Vue imprenable sur la mer Mandat à en Vendue en 2013 Profil de l acquéreur : Français d origine polonaise 71

72 CORSE LE MARCHÉ CONSTAT ET TENDANCE Augmentation de la population de 15% ces 10 dernières années + la seule région française en croissance en 2012 (attraits pour l environnement, l ensoleillement, la variété de la nature..) Le nombre de résidences secondaires a augmenté de 35% par rapport au nombre de résidences principales Offre de qualité sur les emplacements les plus recherchés : o L extrême Sud (de Porto Vecchio à Bonifacio) o La côte Ouest (autour d Ajaccio) o La Balagne au Nord (de Saint-Florent à Calvi) L offre augmente régulièrement mais lentement et la demande reste stable mais exigeante. TYPOLOGIE CLIENTS 70% de Français dont 80% de la région parisienne ; 20% de Suisses, Anglais, Belges, Allemands, Italiens, Néerlandais et 10% des Pays de l Est et Russie, Hong Kong, USA et Singapour 30% de professions libérales 40% de chefs d entreprise et 30% de cadres supérieurs et fonction publique Motivations à l achat : Qualité de vie, environnement, proximité grandes villes européennes Motivations à la vente : Succession, indivision, pression fiscale 72

73 CORSE LE MARCHÉ TYPOLOGIE DES BIENS Portefeuille en augmentation (appartements, villas et terrains) Quartiers recherchés : Domaines privés et bord de mer Type de bien recherché : Villa moderne vue mer, plage à pied, pied dans l eau Exemple de bien recherché : Au Nord de Porto-Vecchio, villa d architecte de 240 m² - Terrain de m² avec piscine Larges terrasses Bien idéal pour un investissement locatif (location saisonnière) 2M EVOLUTION DES PRIX Les prix sont stables : o En ville : entre et le m² o Dans un domaine privé, vue mer ou littoral hors domaine : entre et le m² o Villa pied dans l eau, domaine privé, vue mer : entre et le m² LE MARCHE DE LA LOCATION SAISONNIERE Ce marché est lié avec le marché de la transaction ; les locataires peuvent acquérir, les investisseurs louent pour financer en partie leur projet et les vendeurs en difficulté peuvent décider de louer. Large offre locative (villas bord de mer, vue mer, pied dans l eau) Offre largement supérieure à la demande en basse et moyenne saison (hors mois de juillet et août) = augmentation des prix sur la haute saison et nombreux logements vacants sur les basse et moyenne saisons 73

74 CORSE EXEMPLE DE BIEN VENDU PORTO VECCHIO Terrain de 1ha Vue imprenable sur la mer Plage à pied Terrain vendu à 2 couples d amis (profession libérale achat en SCI) Profil des vendeurs : 3 indivisaires retraités Corse 74

75 CORSE EXEMPLE DE BIEN LOUE DOMAINE PRIVE DE CALA ROSSA Villa pied dans l eau Vue mer panoramique Piscine 5 chambres Louée entre (juin/septembre) et (du 26 juillet au 23 août) par semaine 75

76 TENDANCE MEGEVE LE MARCHÉ Marché actif sur les biens situés entre 1M et 2M (beaux appartements, petits chalets) Baisse des prix de présentation de l ordre de 10 à 20% sur les chalets Baisse du nombre de transactions durant l hiver 2013 (<10 chalets) / 2012 (20 chalets) /2011 (30 chalets) Les prix de vente sur les biens d exception se situent autour de le m² (en 2010, ces mêmes biens étaient proposés autour de le m²) Marché très actif sur la location saisonnière TYPOLOGIE CLIENTS De plus en plus de clients ultra-fortunés o Marché de report de Courchevel Les clients fortunés se reportent sur Megève car les prix sont plus raisonnables pour des biens de qualités équivalents Sur des biens proposés à plus de 10M : clientèle russe Manager de Hedge Funds basé à Londres ou Genève Sur des biens entre 1 et 2M : clientèle française, lyonnaise et genevoise. TYPOLOGIE DES BIENS Demande importante sur des biens au-dessus de 5M Demande beaucoup plus rare pour des biens situés entre 2 et 5M 76

77 MEGEVE EXEMPLE DE BIEN VENDU MEGEVE DEMI-QUARTIER Chalet neuf de 320 m² - 4 chambres en suite, possibilité 5 Terrain de m² - Situation idéale sur les pistes de la Princesse - Vendu en 2013 Profil de l acquéreur : Gérant fond d investissement Pays nordique Ce chalet est mis en location saisonnière entre et la semaine et fait l objet d un contrat de property management annuel 77

78 COURCHEVEL LE MARCHÉ TENDANCE La saison à Courchevel est passée de 100 jours à 40 jours : effet immédiat sur la montée des prix et sur un souci pour les acquéreurs de rentabilité immédiate car il n y a pas de développement de la station à l année Le marché de la location saisonnière dope le marché de la vente : un chalet d exception se loue entre et la semaine entre le 20 décembre et le 31 janvier TYPOLOGIE CLIENTS De nombreux milliardaires d origine russe, brésilienne, mexicaine, indienne et chinoise qui sont attirés par des chalets des années 50 réhabilités 2010/2013. Ces chalets sont loin de l authenticité savoyarde. Report de certains clients sur Megève pour son immobilier de meilleure qualité et sa vie de station à l année TYPOLOGIE DES BIENS Achat de terrain pour démolir et reconstruire On voit apparaître une clientèle française et européenne sur Courchevel 1550 et 1650 car les prix sont plus raisonnables (entre 8 et le m²) et les chalets plus authentiques (entre 3 et 6M ). 78

79 COURCHEVEL EXEMPLE DE BIEN LOUE COURCHEVEL 1850 Au pied des pistes Chalet démoli puis reconstruit Piscine intérieure 1 ère mise en location : pour 15 jours Profil de l acquéreur : Famille russe 79

80 FOCUS MARCHÉ SUISSE I. ATTRAITS DE LA SUISSE LES FORCES II. ATTRAITS DE LA SUISSE LES FAIBLESSES III. RAPPEL : UN MARCHE FERME IV. LE FORFAIT FISCAL V. QUELQUES TRANSACTIONS RECENTES VI. QUELQUES CHIFFRES VII. BIENS ACTUELLEMENT EN VENTE 80

81 SUISSE ATTRAIT DE LA SUISSE LES FORCES o Stabilité politique et économique o Sécurité o Fiscalité maitrisée o Villes cosmopolites o Formation de qualité o Franc suisse o Qualité de la vie o Position géographique au cœur de l Europe o Hors de la zone Euro o Qualité des prestations 81

82 SUISSE ATTRAIT DE LA SUISSE LES FAIBLESSES o Marché fermé o Pression sur le forfait fiscal o Malaise des banques o Lex Weber qui réduit les possibilités de développement de résidences secondaires o Prix élevés avec franc suisse fort o Concurrence avec Londres & Bruxelles 82

83 SUISSE RAPPEL : UN MARCHÉ FERMÉ L acquisition immobilière résidentielle en Suisse par des personnes étrangères est soumise à des restrictions. En simplifiant, seuls les étrangers bénéficiant d un permis de séjour ou d établissement peuvent acquérir un bien avec certaines restrictions si non UE/AELE (Association Européenne de Libre Echange) en ce qui concerne la taille du bien. Pour les résidences secondaires en zones touristiques, les personnes domiciliées à l étranger peuvent dans certains cas acquérir, mais des quotas annuels sont en place ainsi que des restrictions sur la taille du bien. 83

84 SUISSE SUISSE : LE FORFAIT FISCAL Le forfait fiscal (ou impôt d après la dépense) voit son origine en 1862 dans le Canton de Vaud où il avait été créé pour soutenir l industrie hôtelière et l activité touristique. Sous sa forme actuelle, ce régime fiscal spécial est réservé aux étrangers qui n ont pas de revenus en Suisse. Pour simplifier, l assiette de l imposition est calculée sur la base d un multiple du loyer ou de la valeur locative du logement. Aujourd hui ce multiple est 5 et devrait bientôt passer à 7. En 2012 : personnes étaient concernées (1/3 de Français) pour environ 700 millions CHF d impôt collecté contribuables en 2003 et en Progression de 20% entre 2006 et 2008 mais seulement 3,5% entre 2008 et Un quart des 100 personnes les plus fortunées d Europe habitent en Suisse. 84

85 SUISSE QUELQUES TRANSACTIONS RÉCENTES Canton de Vaud LA TOUR DE PEILZ Prix de vente CHF: ( ) Surface habitable : 380 m 2 Nombre de chambres: 8 MIES Prix de vente CHF: ( ) Surface de la parcelle: m 2 Nombre de chambres: 3 CRANS-PRES-CELIGNY Prix de vente CHF: ( ) Surface de la parcelle: m² Nombre de chambres: 5 85

86 SUISSE QUELQUES CHIFFRES Notre service de transactions immobilières représente : Volume des ventes CHF 750 millions ( ) Honoraires perçus CHF 16 millions ( ) Nombre de mandats «luxe» (BARNES) Nombre de collaborateurs des ventes 170 mandats 45 personnes 86

87 SUISSE Canton de Vaud BIENS ACTUELLEMENT EN VENTE PRANGINS Prix de vente CHF: ( ) Surface de la parcelle: m 2 Nombre de chambres: 9 EPALINGES Prix de vente CHF: ( ) Surface de la parcelle: m 2 Nombre de chambres: 5 MONTREUX Prix de vente CHF: ( ) Surface habitable : 128 m² Nombre de chambres: 2 87

1/ LE MARCHE INTERNATIONAL RESIDENTIEL HAUT DE GAMME

1/ LE MARCHE INTERNATIONAL RESIDENTIEL HAUT DE GAMME 2 1/ LE MARCHE INTERNATIONAL RESIDENTIEL HAUT DE GAMME PARIS ET REGION PARISIENNE PROVINCES LES MARCHES TRANSVERSES o BIENS D EXCEPTION o PROPRIETES ET CHATEAUX LE MARCHE INTERNATIONAL 2/ BARNES EN CHIFFRES

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Immobilier de haut de gamme : explosion du nombre de ventes et des prix dans le monde. En total décalage en 2013, Paris rebondit finalement en ce début 2014 Cette étude porte sur les

Plus en détail

PARIS 8E - TRIANGLE D OR / MONTAIGNE

PARIS 8E - TRIANGLE D OR / MONTAIGNE Décembre 2015 BARNES, première société internationale spécialisée dans l immobilier résidentiel haut de gamme, vous propose une sélection de biens à Paris et à l étranger. PARIS PARIS 8E - TRIANGLE D OR

Plus en détail

Conférence de presse 3 avril 2014 Hôtel - Bristol

Conférence de presse 3 avril 2014 Hôtel - Bristol Conférence de presse 3 avril 2014 Hôtel - Bristol Lux-residence.com Une marque éditée par CMM, groupe Spir Communication Un portail d annonces immobilières haut de gamme (entre 30 et 35 000 biens en ligne)

Plus en détail

GALIVEL : Galivel & Associés 01.41.05.02.02 galivel@galivel.com www.galivel.com Carol GALIVEL Julien MICHON

GALIVEL : Galivel & Associés 01.41.05.02.02 galivel@galivel.com www.galivel.com Carol GALIVEL Julien MICHON GALIVEL : Galivel & Associés 01.41.05.02.02 galivel@galivel.com www.galivel.com Carol GALIVEL Julien MICHON 2 1/ L IMMOBILIER HAUT DE GAMME INTERNATIONAL LONDRES SUISSE NEW YORK MIAMI ST BARTH 2/ LA CLIENTELE

Plus en détail

En collaboration avec. Conférence de presse Hôtel Marignan 11 décembre 2014

En collaboration avec. Conférence de presse Hôtel Marignan 11 décembre 2014 En collaboration avec Conférence de presse Hôtel Marignan 11 décembre 2014 Lux-Residence.com Une marque éditée par Concept Multimédia, groupe Spir Communication Un portail d annonces immobilières leader

Plus en détail

France ViewPoint. Le marché résidentiel Haut de Gamme à Paris David TRAN, Chargé d études RÉSUMÉ

France ViewPoint. Le marché résidentiel Haut de Gamme à Paris David TRAN, Chargé d études RÉSUMÉ CBRE www.cbre.fr/fr_fr/etude Le marché résidentiel Haut de Gamme à Paris David TRAN, Chargé d études RÉSUMÉ Depuis 2012, les signes de ralentissement se sont progressivement multipliés sur le marché résidentiel

Plus en détail

Le marché de l immobilier haut de gamme à Paris et à l international. Jeudi 18 avril 2013

Le marché de l immobilier haut de gamme à Paris et à l international. Jeudi 18 avril 2013 Le marché de l immobilier haut de gamme à Paris et à l international Jeudi 18 avril 2013 Dominique Calmels Tél : 06 85 41 62 10 E-mail : calmels.dominique@neuf.fr Année 2012 et premier trimestre 2013 Stock

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Panorama de la gestion de patrimoine» 4 ème partie : L investissement immobilier Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Plusieurs niveaux

Plus en détail

RÉSIDENCE «U Shegaru»

RÉSIDENCE «U Shegaru» PORTO VECCHIO RÉSIDENCE «U Shegaru» COMMERCIALISATION EXCLUSIVE 1 SOMMAIRE Porto Vecchio - Corse du sud Résidence - Emplacement Prestations Pourquoi investir p.3 p.6 p.11 p.15 2 PORTO VECCHIO - CORSE DU

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion Réf.

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Fiscalité de l immobilier Plusieurs niveaux de fiscalité (investissement

Plus en détail

ACQSION 2% d honoraires 10, rue de SUEZ 13007 Marseille 04 86 12 51 12 RCS Marseille 503903270

ACQSION 2% d honoraires 10, rue de SUEZ 13007 Marseille 04 86 12 51 12 RCS Marseille 503903270 ACQSION 2% d honoraires 10, rue de SUEZ 13007 Marseille 04 86 12 51 12 RCS Marseille 503903270 Etude du bien appartenant à Sis à Aix en Provence Estimation par comparaison 2 Estimation par rentabilité

Plus en détail

Ile. à L ile maurice. Tout savoir sur l Ile avant d acheter. investir. maurice. Optimisation fiscale

Ile. à L ile maurice. Tout savoir sur l Ile avant d acheter. investir. maurice. Optimisation fiscale investir Ile maurice Optimisation fiscale OPPORTUNITÉ UNIQUE POUR LES CONTRIBUABLES FRANÇAIS s IMMO S I M P L I S S I M M O GUIDE INVESTISSEMENT IMMOBILIER à L ile maurice PLUS DE 450 VILLAS ET APPARTEMENTS

Plus en détail

IMMObILIER // dossier. dossier surchauffe immobilière. arc lémanique: état de SuRChAuFFE IMMObILIèRE

IMMObILIER // dossier. dossier surchauffe immobilière. arc lémanique: état de SuRChAuFFE IMMObILIèRE IMMObILIER // dossier dossier arc lémanique: état de SuRChAuFFE IMMObILIèRE 66 // 67 market.ch - mai 2012 Aurélia Brégnac L attractivité de l Arc lémanique n est plus à démontrer. De Genève à Montreux,

Plus en détail

newsmarché Chiffres clés La clientèle des BRIC en Provence-Alpes-Côte d Azur Les BRIC : quelques indicateurs... Combien sont-ils?

newsmarché Chiffres clés La clientèle des BRIC en Provence-Alpes-Côte d Azur Les BRIC : quelques indicateurs... Combien sont-ils? BRIC bric newsmarché Clientèles touristiques de la région Provence-Alpes-Côte d Azur Les BRIC : quelques indicateurs... La France et les BRIC Un marché Affaire en expansion. Des dépenses shopping qui sont

Plus en détail

INVESTIR INTELLIGEMMENT AUX USA

INVESTIR INTELLIGEMMENT AUX USA INVESTIR INTELLIGEMMENT AUX USA AVEC CREATING WEALTH WITHOUT BORDERS SOMMAIRE 3 POURQUOI INVESTIR AUX USA AVEC IPS? 4 5 EN QUOI CONSISTENT LES INVESTISSEMENTS QUE NOUS PROPOSONS? 6 7 NOTRE OBJECTIF POURQUOI

Plus en détail

Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012

Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012 Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012 1- Profil des acquéreurs, tous dossiers Immoprêt confondus A quel âge achète-t-on, quel est le budget et l apport moyen, seul ou en couple? 2- Profil

Plus en détail

10 ANS DE TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES DANS LE PAYS D AIX : ÉVOLUTION DES PRIX ET DU PROFIL DES ACQUÉREURS 2003-2013

10 ANS DE TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES DANS LE PAYS D AIX : ÉVOLUTION DES PRIX ET DU PROFIL DES ACQUÉREURS 2003-2013 OBSERVATOIRE DE L HABITAT 10 ANS DE TRANSACTIONS : ÉVOLUTION DES PRIX ET DU PROFIL DES ACQUÉREURS 2003-2013 Dans le cadre de l Observatoire de l Habitat du Pays d Aix, l AUPA a effectué une analyse des

Plus en détail

La réputation de la France en matière de fiscalité n est en rien fondée, particulièrement dans le domaine de l immobilier.

La réputation de la France en matière de fiscalité n est en rien fondée, particulièrement dans le domaine de l immobilier. Etudes fiscales La mode du «french bashing» qui se développe à travers toute l Europe n épargne pas le domaine de la fiscalité. La France souffre en effet de l image assez négative que véhiculent les médias

Plus en détail

PROMOTION IMMOBILIÈRE

PROMOTION IMMOBILIÈRE PROMOTION IMMOBILIÈRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA PROMOTION

Plus en détail

Résidences pieds dans l eau, placements à revenu garanti, produits d investissement retraite... découvrez tous nos produits, services et avantages

Résidences pieds dans l eau, placements à revenu garanti, produits d investissement retraite... découvrez tous nos produits, services et avantages Spécial INVESTISSEMENTS A LʼILE MAURICE CONFÉRENCES «investir à l île Maurice» Paris, mardi 16 avril à 18h30 Lyon, jeudi 18 avril à 18h00 Bordeaux, mardi 23 avril à 18h00 Résidences pieds dans l eau, placements

Plus en détail

CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES Comparatif des conventions fiscales internationales.

CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES Comparatif des conventions fiscales internationales. CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES Comparatif des conventions fiscales internationales. FRANCE DETERMINATION DU LIEU DE RESIDENCE Allemagne, Autriche, Belgique, Brésil, Canada, Espagne, Etats-Unis, Inde,

Plus en détail

LE CHOIX DE NOMBREUX INVESTISSEURS ET DE

LE CHOIX DE NOMBREUX INVESTISSEURS ET DE LE CHOIX DE NOMBREUX INVESTISSEURS ET DE S E R F I P at rimoine POUR UN PLACEMENT IMMOBILIER PLUS SIMPLE ET PLUS SÛR La Société Civile de Placements Immobilier Dans la perspective de votre future retraite,

Plus en détail

La qualité de vie avant tout Un bon investissement repose sur certains critères qui sont incontournables :

La qualité de vie avant tout Un bon investissement repose sur certains critères qui sont incontournables : Robert Lerich - Fotolia S offrir une résidence se La résidence secondaire est une vraie institution en France. Du jeune couple au retraité, les Français sont de plus en plus nombreux à se laisser tenter

Plus en détail

ETUDE ERA IMMOBILIER DANS 12 PAYS EUROPEENS

ETUDE ERA IMMOBILIER DANS 12 PAYS EUROPEENS Retour accueil Articles de fond Immobilier : état des lieux du marché en Europe David Peyrat le 16 Novembre 2004 ETUDE ERA IMMOBILIER DANS 12 PAYS EUROPEENS ERA, premier réseau d'agences immobilières en

Plus en détail

Un atout majeur : l appartenance à un groupe financier solide CHIFFRE D AFFAIRES 2010. 25,3 milliards d euros 8000

Un atout majeur : l appartenance à un groupe financier solide CHIFFRE D AFFAIRES 2010. 25,3 milliards d euros 8000 Une expertise internationale de l assurance vie Cardif Lux International, anciennement Investlife, a été fondée en 1994 par Cardif et BNP Paribas Luxembourg. C est un des leaders de l assurance vie internationale

Plus en détail

ANNEX 12. Marketing brochure (See attached document) & Visit: http://www.choisymaurice.com/

ANNEX 12. Marketing brochure (See attached document) & Visit: http://www.choisymaurice.com/ ANNEX 12 Marketing brochure (See attached document) & Visit: http://www.choisymaurice.com/ N Pointe aux Cannoniers Péreybère Club Med B45 B13 SUPER U Plage de Mon Choisy 100m Plage de Mon Choisy Grand

Plus en détail

RÉSIDENCE L EDEN. Avenue de Verdun 06230 Villefranche-sur-Mer. Décembre 2012 ADRESSE DÉBUT DES TRAVAUX LIVRAISON PRÉVUE

RÉSIDENCE L EDEN. Avenue de Verdun 06230 Villefranche-sur-Mer. Décembre 2012 ADRESSE DÉBUT DES TRAVAUX LIVRAISON PRÉVUE ADRESSE Avenue de Verdun 06230 Villefranche-sur-Mer DÉBUT DES TRAVAUX Décembre 2012 LIVRAISON PRÉVUE 2 ème trimestre 2015 Villefranche-sur-Mer : joyau de la Côte d Azur RICHE DE NATURE ET DE BEAUTÉ Le

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 14 JANVIER 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 14 JANVIER 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 14 JANVIER 2014 BILAN 2013 ET PERSPECTIVES 2014 Avec la participation de A Jean-François INTRODUCTION BUET, Président FNAIM BASE DE DONNEES FNAIM 2 millions de logements 1

Plus en détail

Les principales spécificités des «résidences de tourisme»

Les principales spécificités des «résidences de tourisme» Les principales spécificités des «résidences de tourisme» «La résidence de tourisme est un établissement commercial d hébergement classé, faisant l objet d une exploitation permanente ou saisonnière. Elle

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

CONSTITUER UNE SCI POUR MIEUX GÉRER SON PATRIMOINE IMMOBILIER

CONSTITUER UNE SCI POUR MIEUX GÉRER SON PATRIMOINE IMMOBILIER 1 CONSTITUER UNE SCI POUR MIEUX GÉRER SON PATRIMOINE IMMOBILIER 1. La SCI en bref L essentiel sur la société civile immobilière (SCI) Une SCI est une société civile qui gère un patrimoine Immobilier. La

Plus en détail

offre non fiscale 123viager L immobilier autrement... SICAV contractuelle

offre non fiscale 123viager L immobilier autrement... SICAV contractuelle offre non fiscale viager L immobilier autrement... SICAV contractuelle de viager mutualisé viager SICAV contractuelle de viager mutualisé Un investissement SOCIALEMENT RESPONSABLE Permettre aux retraités

Plus en détail

InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et

InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et 1 InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et reconnus, InvestirLoiPinel.fr vous met en relation avec

Plus en détail

INVESTISSEMENT IMMOBILIER EN 2015

INVESTISSEMENT IMMOBILIER EN 2015 Réussir son INVESTISSEMENT IMMOBILIER EN 2015 Mise à jour 2015 LOI PINEL SOMMAIRE CHOISIR PICHET INVESTISSEMENT Mieux nous connaitre Réaliser un placement avec Pichet Investissement Les + Pichet Investissement

Plus en détail

Le marché de la location meublée à Paris. BJ6523 APLM Etude de marché sur la location meublé- Phase E1 et E2- V2

Le marché de la location meublée à Paris. BJ6523 APLM Etude de marché sur la location meublé- Phase E1 et E2- V2 Le marché de la location meublée à Paris Janvier 2011 BJ6523 APLM Etude de marché sur la location meublé- Phase E1 et E2- V2 Questionnaire 1 PROFIL DES LOGEMENTS BJ6523 APLM Etude de marché sur la location

Plus en détail

PATRIMOINE. Meilleurs Agents

PATRIMOINE. Meilleurs Agents PATRIMOINE Les ventes de chalets et appartements à la montagne ont chuté. Les prix ont commencé à baisser.les acheteurs ont repris la main, mais doivent rester sélectifs. Comment investir àlamontagne Anne-Sophie

Plus en détail

Présentation du Statut LMP :

Présentation du Statut LMP : Présentation du Statut LMP : Pour tout investisseur, même non-imposable, le statut du Loueur Meublé Professionnel (LMP) est le dispositif qui encadre la location de logements meublés. Un investissement

Plus en détail

Le marché résidentiel Haut de Gamme à Paris David TRAN, Chargé d études

Le marché résidentiel Haut de Gamme à Paris David TRAN, Chargé d études CB Richard Ellis France ViewPoint www.cbre.fr/fr_fr/etude Octobre 2011 Le marché résidentiel Haut de Gamme à Paris David TRAN, Chargé d étu RÉSUMÉ Après avoir été touché par la crise économique et financière

Plus en détail

INVESTIR EN LOI SCELLIER Marc a su profiter des avantages de la loi Scellier, et vous? Retrouvez-le en vidéo sur la page de VINCI Immobilier!

INVESTIR EN LOI SCELLIER Marc a su profiter des avantages de la loi Scellier, et vous? Retrouvez-le en vidéo sur la page de VINCI Immobilier! TABLEAU COMPARATIF DES DIFFÉRENTS DISPOSITIFS DE LA LOI SCELLIER Le tableau ci-dessous présente toutes les différences et les avantages des régimes de défiscalisation immobilière : loi Scellier BBC ou

Plus en détail

Mimizan-Plage. Résidence de Tourisme. Littoral des Landes (40)

Mimizan-Plage. Résidence de Tourisme. Littoral des Landes (40) Mimizan-Plage Résidence de Tourisme Littoral des Landes (40) Mimizan, une station balnéaire idéale Surnommée «la Perle de la Côte d Argent», Mimizan est l une des plus importantes stations balnéaires de

Plus en détail

Côte Ouest Immobilier PLAN MEDIA

Côte Ouest Immobilier PLAN MEDIA Côte Ouest Immobilier PLAN MEDIA Christie s International Real Estate Propriété de Christie s, la plus ancienne maison de vente d objets d art Premier réseau mondial d'agents immobiliers spécialisés dans

Plus en détail

Coral Residence. Coral Résidence. V i e u x G r a n d P o r t - M a u r i t i u s

Coral Residence. Coral Résidence. V i e u x G r a n d P o r t - M a u r i t i u s Coral Residence Coral Résidence V i e u x G r a n d P o r t - M a u r i t i u s C o r a l R e s i d e n c e L e c a r a c t è r e a b s o l u d e q u a l i t é La Villa rêvée doit exalter vos plus profonds

Plus en détail

Fiscalité/ Investissement immobilier aux Etats-Unis

Fiscalité/ Investissement immobilier aux Etats-Unis Fiscalité/ Investissement immobilier aux Etats-Unis Investir aux Etats-Unis procure une rentabilité globale nette deux fois plus intéressante qu'en France! 1 SOMMAIRE I. LE MARCHÉ IMMOBILIER AMÉRICAIN

Plus en détail

www.adequation.fr Etude du marché immobilier du Grand Avignon L Atelier Marchés Immo s 2014 «Un marché en panne?»

www.adequation.fr Etude du marché immobilier du Grand Avignon L Atelier Marchés Immo s 2014 «Un marché en panne?» Etude du marché immobilier du Grand Avignon Intervention : Yohan BREUIL, directeur d agence, Adequation L Atelier Marchés Immo s 2014 «Un marché en panne?» www.adequation.fr Le 07 octobre 2014 Objectifs

Plus en détail

LA DEFISCALISATION IMMOBILIERE

LA DEFISCALISATION IMMOBILIERE ESSEC Business School Mastère Techniques Financières - 2011 COURS : GESTION DE PATRIMOINE LA DEFISCALISATION IMMOBILIERE Samuel DRUGEON Charles MOATI Karim SOYAH Introduction La crise a incité la plupart

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

INVESTMENT MANAGEMENT PIERRE AVENIR. Société Civile de Placement Immobilier. Communication à caractère promotionnel

INVESTMENT MANAGEMENT PIERRE AVENIR. Société Civile de Placement Immobilier. Communication à caractère promotionnel INVESTMENT MANAGEMENT PIERRE AVENIR Société Civile de Placement Immobilier Communication à caractère promotionnel Avertissement Lorsque vous investissez dans une SCPI de type «Scellier», vous devez tenir

Plus en détail

1) L impôt sur le revenu des personnes physiques

1) L impôt sur le revenu des personnes physiques DIRECTION DE LA LEGISLATION FISCALE Sous-Direction E - Bureau E 2 139, RUE DE BERCY - TELEDOC 568 75572 PARIS CEDEX 12 DLF/E/DO/2006000762 Fiscalités étrangères FE n 11/06 Anne Galmace 01 53 18 92 24 Fax

Plus en détail

Ile. à L ile maurice. Tout savoir sur l Ile avant d acheter. investir. maurice. Optimisation fiscale

Ile. à L ile maurice. Tout savoir sur l Ile avant d acheter. investir. maurice. Optimisation fiscale investir Ile maurice Optimisation fiscale OPPORTUNITÉ UNIQUE POUR LES CONTRIBUABLES FRANÇAIS s IMMO S I M P L I S S I M M O GUIDE INVESTISSEMENT IMMOBILIER à L ile maurice PLUS DE 450 VILLAS ET APPARTEMENTS

Plus en détail

Sondage «Ma vie, mon logement pour demain»

Sondage «Ma vie, mon logement pour demain» Descriptif de la recherche Sondage «Ma vie, mon logement pour demain» réalisé pour l Etat de Vaud - Lausanne Département des institutions et de la sécurité - Services des communes et du logement septembre

Plus en détail

Investissement immobilier: la fin des SCPI?

Investissement immobilier: la fin des SCPI? Investissement immobilier: la fin des SCPI? La SCPI figure comme le premier véhicule structuré d investissement en immobilier. A l origine de ces investissements, des sociétés civiles se sont développées

Plus en détail

Journée Valaisanne du Tourisme

Journée Valaisanne du Tourisme Journée Valaisanne du Tourisme Défis, Tendances et Innovations en matière d hébergement touristique Martigny - 5 Octobre 2015 Pierre Olivier TOUMIEUX - CEO Groupe LAGRANGE SOMMAIRE 2 1. Le Groupe LAGRANGE

Plus en détail

L immobilier décoté, le nouveau bon plan pour votre épargne.

L immobilier décoté, le nouveau bon plan pour votre épargne. L immobilier décoté, le nouveau bon plan pour votre épargne. INTRODUCTION Qu est-ce que l immobilier décoté? Décoté signifie : en dessous de la valeur du marché. L immobilier décoté est l achat d un bien

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

Réunion CEGECOBA ASSAPROL du 20 novembre 2014

Réunion CEGECOBA ASSAPROL du 20 novembre 2014 L actualité du Loueur Meublé Non Professionnel Réunion CEGECOBA ASSAPROL du 20 novembre 2014 1 intervenante: Karine SALVAT CONSEILLER en INVESTISSEMENT FINANCIER Objectif de cette présentation Découvrir

Plus en détail

CAEN - Résidence Le Ducal 35-37, rue Fred Scamaroni. 104 appartements de types T1 à T3 Surfaces comprises entre 26m² et 76m²

CAEN - Résidence Le Ducal 35-37, rue Fred Scamaroni. 104 appartements de types T1 à T3 Surfaces comprises entre 26m² et 76m² CAEN - Résidence Le Ducal 35-37, rue Fred Scamaroni 104 appartements de types T1 à T3 Surfaces comprises entre 26m² et 76m² Situation Région : Basse-Normandie (Caen préfecture) Département : Calvados Accès

Plus en détail

MEDIA KIT BARNES LUXURY HOMES

MEDIA KIT BARNES LUXURY HOMES Ce magazine immobilier haut de gamme est la vitrine des appartements, hôtels particuliers et propriétés prestigieuses françaises et internationales du groupe BARNES. Son contenu éditorial bilingue est

Plus en détail

(La Société ARISTOPHIL collectionne et détient la plus grande collection Française de lettres et manuscrits de renommée mondiale)

(La Société ARISTOPHIL collectionne et détient la plus grande collection Française de lettres et manuscrits de renommée mondiale) Société ART COURTAGE 30 rue de la République 69292 LYON cedex 02 Bj M..MM de la Société ARISTOPHIL (La Société ARISTOPHIL collectionne et détient la plus grande collection Française de lettres et manuscrits

Plus en détail

Conférence de presse 16 janvier 2013

Conférence de presse 16 janvier 2013 Conférence de presse 16 janvier 2013 Sommaire 1- Les attentes des Français en matière de logement par rapport à leur commune 2- Immoprêt : bilan 2013 et projets 2014 3- Marché : constats 2013 4 - Perspectives

Plus en détail

AFCA MAE Comment préparer sa retraite? Quelle épargne possible dans nos vies de mobilité? 13 mars 2014

AFCA MAE Comment préparer sa retraite? Quelle épargne possible dans nos vies de mobilité? 13 mars 2014 AFCA MAE Comment préparer sa retraite? Quelle épargne possible dans nos vies de mobilité? 13 mars 2014 Sommaire Page 4 Qu est-ce que la retraite par capitalisation? Page 9 Page 12 Page 15 Page 17 Page

Plus en détail

PRÉLÈVEMENTS SUR LE TRAVAIL : l exception française?

PRÉLÈVEMENTS SUR LE TRAVAIL : l exception française? PRÉLÈVEMENTS SUR LE TRAVAIL : l exception française? Comparaison dans 8 pays européens Pour un couple avec 2 enfants Pour un célibataire 12 septembre 2014 METHODOLOGIE Objectif Evaluer la pression des

Plus en détail

Q&A Novembre 2012. A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif?

Q&A Novembre 2012. A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif? Q&A Novembre 2012 A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif? D. La location meublée est elle légale? A. Le marché de la location

Plus en détail

ref: immovente2013-249

ref: immovente2013-249 ref: immovente2013-249 01 Description générale L'île Maurice est une île paradisiaque au climat tropical idéal (de 19 en hiver jusqu'à 33 en été), entourée d'un lagon et de récifs coralliens et aux paysages

Plus en détail

Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages

Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages Mai 2005 Rapport de OEE-Etudes pour la F.F.S.A. TABLE DES MATIÈRES I. COMPORTEMENTS D'EPARGNE ET D'INVESTISSEMENT DES MENAGES EUROPÉENS

Plus en détail

LE GUIDE LOI PINEL 2015 OU COMMENT SE CONSTITUER UN PATRIMOINE IMMOBILIER À MOINDRE EFFORT

LE GUIDE LOI PINEL 2015 OU COMMENT SE CONSTITUER UN PATRIMOINE IMMOBILIER À MOINDRE EFFORT LE GUIDE LOI PINEL 2015 OU COMMENT SE CONSTITUER UN PATRIMOINE IMMOBILIER À MOINDRE EFFORT L investissement Pinel, un Investissement immobilier Le site est édité par un groupement de conseillers en gestion

Plus en détail

EXAMENS DE CERTIFICATION 2003. Unité de valeur 3. Investissement immobilier. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant

EXAMENS DE CERTIFICATION 2003. Unité de valeur 3. Investissement immobilier. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER

IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER JEAN-LUC BUCHALET CHRISTOPHE PRAT IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER Acheter ou louer? Investir? Les clés pour éviter de se faire piéger, 2014 ISBN : 978-2-212-55888-3 Introduction Ce que disent

Plus en détail

RIO HILLS COUNTRY & LAKE RESORT

RIO HILLS COUNTRY & LAKE RESORT AGENT EXCLUSIF - FRANCE & MONACO RIO HILLS COUNTRY & LAKE RESORT E n plus d accueillir la coupe du monde de football en 2014 et les jeux olympiques en 2016, Rio de Janeiro possède l une des plus belles

Plus en détail

UNE FISCALITE MAROCAINE ATTRACTIVE

UNE FISCALITE MAROCAINE ATTRACTIVE UNE FISCALITE MAROCAINE ATTRACTIVE Le Maroc a mis en place un plan d action ambitieux dans le but de se convertir en une destination touristique attractive. Dans ce cadre, il s est doté d une législation

Plus en détail

4.2.3. Optimisation de la rémunération du dirigeant de société soumise à l IS

4.2.3. Optimisation de la rémunération du dirigeant de société soumise à l IS 4 4.2.3. Optimisation de la rémunération du dirigeant de société soumise à l IS Le dirigeant d une entreprise soumise à l IS dispose d une grande liberté pour construire sa rémunération, puisqu elle peut

Plus en détail

Point marché hôtellerie

Point marché hôtellerie Point marché hôtellerie Débat animé par Gérard EZAVIN, Président - GE CONSULT SAS, Président - Collège Hôtellerie du CDIF Mercredi 4 décembre 2013 Intervenants : Olivier CARVIN, Président GROUPE MARANATHA

Plus en détail

Cas pratique de synthèse BOND

Cas pratique de synthèse BOND Cas pratique de synthèse BOND I. L impôt sur le revenu M. BOND Jean est chef d entreprise. Il détient 60% d une SA assujettie à l impôt sur les sociétés dont le siège est à MONTPELLIER. Marié, M. BOND

Plus en détail

Etude Habitat - Cadre de vie Foncier

Etude Habitat - Cadre de vie Foncier Bassin de vie De Nailloux Etude Habitat - Cadre de vie Foncier Diagnostic et enjeux septembre 2011 Sommaire Evolutions démographiques et économiques Dynamiques démographiques et économiques Mobilités domicile-travail

Plus en détail

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr Avertissement - Facteurs de risques Lorsque vous investissez dans une SCPI de type «Scellier

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2014 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2013

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2014 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2013 Les principales dispositions de la loi de finances pour publiée au Journal officiel le 30 décembre 2013 IMPÔT SUR LE REVENU Barème CGI. art.197 Décote CGI. art. 197 Barème non revalorisé en 2012 et 2013

Plus en détail

GOLDEN RETRAITE PORTUGAL GOLDEN RE TRAITE VOUS ACCOMPAGNE POUR UNE RETRAITE DORÉE AU

GOLDEN RETRAITE PORTUGAL GOLDEN RE TRAITE VOUS ACCOMPAGNE POUR UNE RETRAITE DORÉE AU RETRAITE PORTUGAL VOUS ACCOMPAGNE POUR UNE RETRAITE DORÉE AU 4 bonnes raisons de choisir le Portugal : Marché immobilier attractif Avantages fiscaux : 0% d impôts Qualité de vie Pouvoir d achat Un Marché

Plus en détail

Les difficultés de logement de la «sandwich class» chinoise

Les difficultés de logement de la «sandwich class» chinoise Les difficultés de logement de la «sandwich class» chinoise Jie Chen et Bernard Vorms En Chine, les jeunes de la classe moyenne sont qualifiés de «classe sandwich» : pas assez de patrimoine pour acheter

Plus en détail

www.nice-properties.fr

www.nice-properties.fr Réf. SB-1107 350 000 Cannes (Californie) - 2 pièces - 53 m² - CANNES / CALIFORNIE : A 15 mn à pied de la Croisette, dans une villa "à l'italienne" d inspiration florentine de la fin du XIXème siècle, superbe

Plus en détail

Maître Jérôme LACROUTS Avocat au Barreau de Nice Cours de fiscalité immobilière http://avocat.nice.free.fr courriel : jerome.lacrouts@free.

Maître Jérôme LACROUTS Avocat au Barreau de Nice Cours de fiscalité immobilière http://avocat.nice.free.fr courriel : jerome.lacrouts@free. FISCALITE IMMOBILIERE Introduction : Généralités sur la fiscalité immobilière Titre 1 : Présentation historique de la fiscalité immobilière Chapitre 1 : 1 ère période : 1963-1975 Section 1 : Utilisation

Plus en détail

SPÉCIAL PARAMÉ ET AUSSI... INVESTIR SEREINEMENT AVEC LA LOI PINEL Tous les avantages de la Loi Pinel

SPÉCIAL PARAMÉ ET AUSSI... INVESTIR SEREINEMENT AVEC LA LOI PINEL Tous les avantages de la Loi Pinel N 3 I AUTOMNE/HIVER 2015 LE MAGAZINE IMMOBILIER DE LA CÔTE D ÉMERAUDE SPÉCIAL PARAMÉ Toutes les opportunités d achat d un appartement neuf dans l un des plus beaux quartier de Saint-Malo INVESTIR SEREINEMENT

Plus en détail

Le placement. immobilier Comment faire un bon placement immobilier en achetant un logement neuf?

Le placement. immobilier Comment faire un bon placement immobilier en achetant un logement neuf? Le placement immobilier Comment faire un bon placement immobilier en achetant un logement neuf? S OMMAIRE Introduction #1 I Principe général du placement immobilier neuf > La pierre, une valeur refuge

Plus en détail

Société Générale Private Banking (Monaco) Votre partenaire de Gestion Privée

Société Générale Private Banking (Monaco) Votre partenaire de Gestion Privée Société Générale Private Banking (Monaco) Votre partenaire de Gestion Privée La Principauté de Monaco Un état cosmopolite, une destination exceptionnelle La Principauté est une monarchie héréditaire constitutionnelle

Plus en détail

Les SCPI Fiscales URBAN PREMIUM DEFICIT FONCIER: URBAN PIERRE MALRAUX: URBAN VALEUR SCELLIER RENOVE INTERMEDIAIRE: URBAN PATRIMOINE 2

Les SCPI Fiscales URBAN PREMIUM DEFICIT FONCIER: URBAN PIERRE MALRAUX: URBAN VALEUR SCELLIER RENOVE INTERMEDIAIRE: URBAN PATRIMOINE 2 ( Les SCPI Fiscales ) URBAN PREMIUM DEFICIT FONCIER: URBAN PIERRE MALRAUX: URBAN VALEUR SCELLIER RENOVE INTERMEDIAIRE: URBAN PATRIMOINE 2 INTRODUCTION Par leurs multiples avantages, les SCPI, tant fiscales

Plus en détail

GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013

GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013 GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE 2013 GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013 La loi Duflot La LOI DUFLOT est accessible aux investisseurs depuis le 1er janvier 2013. Ce dispositif de défiscalisation consiste

Plus en détail

Immobilier et Assurance Vie

Immobilier et Assurance Vie Immobilier et Assurance Vie Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Le fonctionnement des SCPI au sein de l'assurance Vie...p3 Pourquoi la SCPI Primopierre?...p4 L'enveloppe Assurance

Plus en détail

Réussir son Investissement. Mise à jour 2015

Réussir son Investissement. Mise à jour 2015 Réussir son Investissement immobilier Mise à jour 2015 LOI PINEL SOMMAIRE CHOISIR PICHET IMMOBILIER Mieux nous connaitre p. 3 Réaliser un placement immobilier Les + Pichet Immobilier comprendre les dispositifs

Plus en détail

L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014

L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014 L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014 SOMMAIRE Comportement de l immobilier belge Qui sommes-nous? Structure et méthodologie L investissement immobilier en

Plus en détail

Les SCPI. François Longin 1 www.longin.fr

Les SCPI. François Longin 1 www.longin.fr Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire i «L investissement t immobilier» Les SCPI François Longin 1 www.longin.fr Généralités sur les SCPI SCPI Borloo Plan Processus d investissement (sélection

Plus en détail

La cession «en bloc» des titres à une SPFPL : Pas si simple!

La cession «en bloc» des titres à une SPFPL : Pas si simple! La cession «en bloc» des titres à une SPFPL : Pas si simple! Août 2013 La SFPFL (Société de participations financières de profession libérale) est un outil juridique supplémentaire mis à la disposition

Plus en détail

Les principales dispositions du projet de loi de finances pour 2014 adopté en première lecture à l Assemblée nationale du 19 novembre 2013

Les principales dispositions du projet de loi de finances pour 2014 adopté en première lecture à l Assemblée nationale du 19 novembre 2013 Les principales dispositions du projet de loi de finances pour adopté en première lecture à l Assemblée nationale du 19 novembre 2013 IMPÔT SUR LE REVENU Barème CGI. art.197 Décote CGI. art. 197 Barème

Plus en détail

PARA HÔTELLERIE & LMP/LMNP

PARA HÔTELLERIE & LMP/LMNP BIENVENUE AU DOMAINE DU GRAND TOURTRE UN SÉJOUR DE VACANCES INOUBLIABLE 18 place de l Hôtel de Ville 16 210 CHALAIS Tel: +33(0)5 45 98 31 56 Fax: +33(0)5 45 98 31 55 Email: france@shelbournedevelopment.com

Plus en détail

Synthèse fréquentation nationale Bilan début de saison et perspectives estivales 2015

Synthèse fréquentation nationale Bilan début de saison et perspectives estivales 2015 Synthèse fréquentation nationale Bilan début de saison et perspectives estivales 2015 30 juin 2015 Principaux enseignements - Bilan du début de saison : une bonne dynamique générale, particulièrement marquée

Plus en détail

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE GIRONDE BILAN TOURISTIQUE 2012 COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME DE LA GIRONDE MAISON DU TOURISME DE LA GIRONDE 21, cours de l Intendance 33000 BORDEAUX Tél. : 05 56 52 61 40 Fax : 05 56 81 09 99 E-Mail

Plus en détail

HAUTE-SAVOIE - MEGEVE - 74

HAUTE-SAVOIE - MEGEVE - 74 HAUTE-SAVOIE - MEGEVE - 74 Loueur en Meublé Non Professionnel Dispositif Censi BouvARD Résidence LUNE A Ensemble, nous valorisons votre patrimoine Construction Valorisation Satisfaction de nos clients

Plus en détail

L expert de l immobilier au service des entreprises, promoteurs, propriétaires fonciers et investisseurs

L expert de l immobilier au service des entreprises, promoteurs, propriétaires fonciers et investisseurs L expert de l immobilier au service des entreprises, promoteurs, propriétaires fonciers et investisseurs Des quartiers d affaires parisiens à l Océan Indien TER COGNITA 41 rue d Aguesseau 92100 Boulogne

Plus en détail

Etats-Unis / USA Opportunité d investissement avec des rendements de 15 %

Etats-Unis / USA Opportunité d investissement avec des rendements de 15 % Etats-Unis / USA Opportunité d investissement avec des rendements de 15 %, fourni à titre informatif uniquement Un investissement au rendement de 10 % net! Aujourd'hui, l'assurance-vie, les livrets et

Plus en détail

Sommaire! Que s est-il passé en 2012?! Que s est-il passé sur le marché locatif en 2012?! 05. 1.!Evolution des loyers par typologie! !depuis 12 mois!

Sommaire! Que s est-il passé en 2012?! Que s est-il passé sur le marché locatif en 2012?! 05. 1.!Evolution des loyers par typologie! !depuis 12 mois! Janvier 2013 Sommaire! Que s est-il passé en 2012?! Que s est-il passé sur le marché locatif en 2012?! 05 1.!Evolution des loyers par typologie!!depuis 12 mois! 07 2.!Evolution des loyers sur 10 ans!

Plus en détail