Formations inter-intra. Immobilier Logement social.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2015-2016. Formations inter-intra. Immobilier Logement social. www.comundi.fr"

Transcription

1 Formations inter-intra Immobilier Logement social

2 édito Comundi en chiffres Plus de 30 ans d expérience Près de 1000 programmes inter-entreprises professionnels formés par an 24 domaines d intervention Les coûts immobiliers représentent en moyenne le 2 e ou 3 e poste de charge d une entreprise, soit 5 à 7 % du chiffre d affaires. D où l importance de se professionnaliser et mettre à jour ses connaissances pour gérer efficacement son parc immobilier. Les formations Comundi intègrent les dernières tendances et les évolutions réglementaires qui ont un impact sur les métiers de l immobilier d entreprise et du logement social : efficacité énergétique, accessibilité, loi ALUR, normes de sécurité 100 % opérationnelles, elles sont animées par des professionnels proches du terrain (directeur immobilier, avocat, consultant ) recrutés pour leur expertise spécifique et leurs qualités pédagogiques. Cette année, découvrez 33 formations rassemblées autour de 8 thèmes : Pilotage stratégique de l immobilier Contrats et risques juridiques Gestion des espaces de travail Bâtiments durables maintenance des bâtiments sécurité des bâtiments Logement social marchés publics Je vous invite à consulter régulièrement notre site internet et à vous inscrire à notre newsletter mensuelle. N hésitez pas à me contacter pour un conseil personnalisé. À très bientôt, Pascale Greiner Responsable des formations Immobilier - Logement social Inscriptions et programmes détaillés sur

3 sommaire Pilotage stratégique de l immobilier Indicateurs, tableaux de bord et SI immobiliers.. 4 Réussir votre audit des charges locatives Culture technique et vocabulaire du bâtiment... 6 Contrats et risques juridiques Baux commerciaux : éviter les pièges Responsabilité du maître d ouvrage privé Structure et fonctionnement de la copropriété Construire vos contrats de maintenance avec obligation de résultat Assurance construction & responsabilité des constructeurs et autres intervenants Gestion des espaces de travail Espace de travail et bien-être des salaries Open space : maîtriser les règles d aménagement et accompagner le changement Ergonomie pour non-ergonome Bâtiments durables Performances énergétique et thermique des bâtiments Piloter la réhabilitation de vos bâtiments RT La maintenance au service de l efficacité énergétique Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées Connaître et prévenir les pathologies du bâtiment Maintenance des bâtiments Les fondamentaux de la maintenance et des travaux d entretien Optimiser la maintenance de vos bâtiments Chauffage et climatisation Contrôler et piloter vos prestataires de maintenance Sécurité des bâtiments Cycle - Animateur sécurité des batiments Audit sécurité des bâtiments Plan de prévention Assurer la mise en sécurité incendie de vos bâtiments Vérification et contrôles périodiques obligatoires Formations Techniques de l Ingénieur Logement social Connaître le logement social Loi ALUR et logement social Logement social et stratégie senior Maîtriser les charges de votre parc social Manager la qualité de service de votre parc social SLS et OPS : gérer les enquêtes sociales obligatoires La semaine des services généraux Grand Forum des marchés publics Marchés publics Pratique de la loi MOP : missions et contrats de maîtrise d œuvre Conseils personnalisés au

4 Pilotage stratégique de l immobilier Indicateurs, tableaux de bord et SI immobiliers Mode opératoire et fondamentaux Sélectionner des indicateurs pertinents pour évaluer l état de votre patrimoine Réaliser et faire vivre des tableaux de bord facilement exploitables Choisir et mettre en œuvre un SI immobilier programme - 2 jours (14 heures) : HT (1 734 TTC) (déj. inclus) - LD05 Concevoir un tableau de bord immobilier Identifier les enjeux et objectifs du pilotage de votre Immobilier --Comment concilier logique financière, objectifs stratégiques de l entreprise et exploitation immobilière? --Établir un tableau de bord adapté à l environnement de votre entreprise --Déterminer les objectifs des tableaux de bord --Quels sont les éléments de typologie des indicateurs? Recenser l information pertinente pour construire vos tableaux de bords immobiliers --Comment identifier les sources d information? --Répertorier et analyser l information grâce à l utilisation d outils informatiques --Déterminer la pertinence d une information par rapport à vos objectifs --Comment choisir vos informations en fonction de leur coût, de leur utilité et leur délai d obtention? Développer les indicateurs spécifiques à votre immobilier --Les différents métiers de l immobilier --Comment sélectionner vos indicateurs pour construire vos tableaux de bord? --Savoir les remettre en cause --Cas pratique : élaborer des indicateurs pertinents Concevoir et mettre en place un tableau de bord simple et efficace --Définir la démarche à suivre --Identifier les différents niveaux de tableaux de bord possibles Cas pratique : formaliser des objectifs stratégiques et opérationnels pour vos tableaux de bord Développer des tableaux de bord spécifiques à l immobilier --Les tableaux de bord de suivi des prestations externalisées --Les tableaux de bord de projets Cas pratique : construire vos tableaux de bord de gestion patrimoniale, de gestion locative et d exploitation technique Développer un benchmarking de vos tableaux de bord pour optimiser vos performances --Qu est-ce que le benchmarking : objectifs et caractéristiques --Quels résultats attendre de cette démarche? Choisir et mettre en œuvre un SI immobilier Connaître les enjeux d un système d information immobilier --Comment optimiser votre gestion immobilière? --Qu est ce qu un SI? --Comment l adapter à l activité immobilière? Comment rédiger son cahier des charges? --Quels sont mes problématiques? --Savoir lister mes besoins. Comment les pondérer? --Quid des indicateurs verts? --Focus sur un cas de fusion de société Cas pratique Comment choisir un SI? --Étude préalable : comment la réaliser? --Quels sont les différents éditeurs en fonction des secteurs d activité? --Que faut-il penser des nouveaux éditeurs? --Quid de l implémentation? Maîtriser l approche financière - Comment réaliser une projection de coûts (fixes, récurrents )? --Savoir négocier au mieux son contrat : quels sont les points à débattre? Cas pratique sur les appels d offres Les participants analyseront les réponses à différents appels d offre. Ils devront argumenter leur choix final. Assurer le suivi du projet --Comment relire son contrat de prestation? --Quels sont les clauses sensibles? --Comment accompagner les utilisateurs et répondre au mieux à leurs besoins? Directeur immobilier, responsable du patrimoine, responsable gestion locative, directeur administratif et financier, contrôleur de gestion, responsable services généraux, administrateur de biens, directeur technique, promoteur immobilier. Paris : oct mars oct Martine SELLE, directeur immobilier, Aéroports de Paris. Gilles Dupuis, gérant, AMO Conseil. Pré-requis de la formation Les stagiaires doivent avoir une bonne connaissance générale de la fonction immobilière et être impliqués dans la mise en place d outils. 4 Inscriptions et programmes détaillés sur

5 Réussir votre audit des charges locatives Réduire les coûts de maintenance des bâtiments S approprier la méthodologie d un audit de charges locatives Réduire les charges des années à venir Savoir négocier avec son propriétaire ou son locataire programme - 2 jours (14 heures) : HT (2 154 TTC) (déj. inclus) - DO48 Préparer l audit et la visite du site Qu est-ce qu un audit des charges locatives? --Dans quel cadre juridique s inscrit un audit? --Quels sont vos objectifs? --Quelle est la charge de travail impliquée? --Comment convaincre collaborateurs et direction? Rassembler les documents nécessaires à l audit --Liste des documents nécessaires. Qui fournit quoi? --Que devez-vous chercher dans les documents? La visite du site à auditer --Comment s organise une visite de site? --Quels sont les objectifs de cette visite? --Quelles compétences requises? Cas pratique sur la visite de site à partir d un compte-rendu de visite modifié, retrouvez les éléments clés manquants Audit des charges locatives : que recherchez-vous? Établir le tableau comparatif des dépenses annuelles --Harmoniser les décomptes des tableaux récapitulatifs des charges --Détailler les postes fourre-tout --Séparer les charges conventionnelles des charges communes Étude de cas : repérer les dépenses anormales Les participants établiront un tableau comparatif à partir de 3 récapitulatifs et repéreront les anomalies Comment traiter les informations et les écarts éventuels, trouvés dans les documents? --Factures enregistrées deux fois --Prestations facturées non réalisées --Factures en contradiction avec les termes du bail --Imputations erronées de factures --Factures portant sur des prestations inutiles --Payez-vous des prestations en double? --Vos contrats de maintenance sont-ils bien dimensionnés? La visite chez le gestionnaire (Facility Manager) --Préparer la visite en amont --Quels documents pouvez-vous demander? Jeu de rôles : la négociation --Un groupe représente l auditeur et un autre groupe représente le facility-manager. À partir d enjeux financiers repérés, chaque groupe devra négocier à son avantage --La formatrice aidera à trouver les bons arguments. Rédiger le rapport d audit : et après? Comment établir votre rapport d audit? --Mettre en forme et rédiger le rapport : attention à l expression --Quelles pièces justificatives devez-vous joindre? Que doit comporter la conclusion du rapport d audit? --Détailler les charges qui pourront faire l objet d un remboursement --Proposer les dépenses à supprimer dans le prochain exercice --Établir un calendrier des appels d offre à organiser --Quel est le budget acceptable pour l année à venir? Cas pratique : établir un budget À partir d un tableau de 3 années successives, avec des écarts de trop facturés : fabriquer un budget acceptable. Actions à prévoir suite à l audit des charges locatives --Propriétaires : modifier de certaines prestations, dépenses à attribuer au locataire --Locataires : charges à vous faire rembourser par vos propriétaires, dépenses à supprimer Pilotage stratégique de l immobilier Directeur immobilier/du patrimoine, gestionnaire du patrimoine, responsable de la gestion locative, responsable des baux, auditeur interne, directeur et contrôleur financier, directeur financier en charge de l immobilier. Martine MARIEZ, PDG, Chrysopée, cabinet de conseil opérationnel en immobilier d entreprise. Paris : nov mars nov TÉMOIGNAGES - Un contenu clair et adapté, une formatrice dynamique utilisant des exemples précis, Françoise A., responsable immobilier, Sciences Po. - Des méthodes à appliquer immédiatement après la formation pour faire des économies sur vos charges locatives. Conseils personnalisés au

6 Pilotage stratégique de l immobilier Culture technique et vocabulaire du bâtiment Appréhender les missions des différents intervenants Être capable de rechercher l information Faire le lien entre les technologies et les pathologies les plus courantes programme - 2 jours (14 heures) : HT (1 734 TTC) (déj. inclus) - DO40 Cadre général de la construction Comment s organise un projet de construction --Identifier les acteurs de l opération : qui intervient à quel moment? --Appréhender les différentes phases d un projet Les pièces écrites et les plans constitutifs du projet Notions sur les marchés de travaux Cas pratique : s initier à la lecture de plans Vocabulaire, matériaux de construction et procédés de réalisation associés Structure et gros œuvre --Les terrassements --Les types de fondations et techniques de mise en œuvre --L assainissement --Rôle des différents types de murs et matériaux utilisés --Les poteaux et poutres --Les planchers --Les escaliers et autres liaisons --Les façades et les enduits Les corps d états architecturaux --Le clos et le couvert --Les finitions : cloisons légères, doublages thermiques et phoniques Étude de cas : présentation de fiches de croquis, de photos d ouvrages et de détails Les corps d états techniques et les équipements du bâtiment --L isolation thermique --Les menuiseries --La plomberie --L électricité --Le chauffage : impact des technologies écologiques --Les cloisons --Le revêtement de sol et les peintures --Les équipements divers et les ascenseurs Étude de cas : présentation d un dossier marché visant à améliorer le confort des occupants et l économie d énergie Toute personne souhaitant s initier à la construction et à la rénovation des bâtiments. Paris : sept déc juin sept déc Sidonio DUARTE, Directeur de Projets, SDO Consultants, spécialisé en accompagnement technique et facility management. les de la formation - Travail individuel de prise de recul. - Étude de cas de gestion de portefeuille clients. 6 Inscriptions et programmes détaillés sur

7 Baux commerciaux : éviter les pièges Analyser les clauses du bailleur Évaluer les conséquences financières de vos baux Identifier les points de négociation avec vos propriétaires programme - 2 jours (14 heures) : HT (1 734 TTC) (déj. inclus) - DO10 Appréhender la durée du bail pour anticiper les révisions du loyer --Les conditions particulières du droit au renouvellement --Déterminer les éléments constitutifs d un bail commercial Prévoir la durée du bail pour anticiper les révisions du loyer La durée du bail : quelle marge de manœuvre? --Négocier la possibilité de se retracter tous les trois ans --Repérer les possibilités de dérogation --Mesurer la différence entre durée contractuelle et durée effective Déterminer le prix du loyer à l origine/en cours de bail --Prendre en compte les éléments constitutifs du bail pour fixer le loyer d origine --Révision du loyer : négocier la formule la mieux adaptée à votre cas Cas pratique : comment gérer la fin d un bail dérogatoire Cas pratique : comment contester une révision de loyer Bien identifier les clauses négociables pour éviter les contentieux Contrôler les charges locatives et les travaux --Prendre en compte la différence entre ce qui est relatif au gros œuvre et ce qui relève du menu entretien pour négocier les charges récupérables avec son bailleur --Anticiper la réalisation de travaux et leurs conséquences juridiques et financières Rédiger les clauses de cession et de sous-location --Identifier les conditions de cession et de sous-location --La sous-location : quel est son statut juridique Modifier la destination des locaux --Mesurer l importance de la clause d activité et les risques encourus par l exercice d une activité non contractuelle --Envisager les possibilités de la déspécialisation Cas pratique : comment déterminer qui paie les travaux? À partir du cas hypothétique de présence d amiante dans des locaux loués, les stagiaires analyseront différentes versions du bail afin de savoir à qui incombe les travaux de désamiantage La fin du bail commercial : renouvellement ou éviction Préparer la fin du bail --En cours de bail, que faire si l une des parties souhaite y mettre fin? --Les différents congés en fin de bail Renégocier le loyer lors du renouvellement du bail --Comment évaluer le loyer payé? --Le plafonnement et ses limites Locataires : quelles conséquences si vous subissez un refus de renouvellement de bail? --Quels sont les droits des locataires? --Vérifier le calcul de l indemnité d éviction --Prendre en compte le droit de repentir et le droit d option Intégrer les conséquences de la procédure collective du locataire depuis le 1 er janvier La procédure de sauvegarde --Le redressement judiciaire --La liquidation judiciaire Gérer les baux d une chaîne de magasins --Résoudre la question des charges : en centre-ville, en centre commercial --Négocier l évolution du loyer : anticiper l évolution de l indice INSEE, la clause d échelle mobile --L échéance contractuelle du bail : adapter votre stratégie de locataire aux caractéristiques du bail Contrats et risques juridiques Directeur immobilier/du patrimoine, administrateur de biens, directeur juridique/juriste, directeur financier, directeur administratif et financier, responsable des services généraux, toute autre personne ayant en charge les baux commerciaux de son entreprise. Paris : 7-8 oct avril juin oct Iris GANDAIS, responsable juridique immobilier, Vivarte Services. Sylvaine BOUSSUARD-LE CREN, avocat au barreau de Paris. TÉMOIGNAGES Points techniques, jurisprudence à jour, stratégie du bailleur et du preneur, Christelle L., juriste patrimoine, TDF. Conseils personnalisés au

8 Contrats et risques juridiques Responsabilité du maître d ouvrage privé L essentiel de la réglementation pour éviter toute mise en cause évaluer la portée juridique de vos décisions pour chaque étape du programme Sécuriser vos relations avec les différents intervenants Cerner vos obligations à l égard du sous-traitant programme - 2 jours (14 heures) : HT (2 154 TTC) (déj. inclus) - IB55 Avant le démarrage du chantier : prévenir les risques juridiques des l élaboration du projet Définir le programme de construction et choisir le cadre juridique de votre opération de construction --Comment prévenir les risques de poursuite des associés par les créanciers --Mesurer les incidences d une dissolution anticipée de la structure cadre du programme Choisir les intervenants et conclure les marchés --Maîtriser les risques de responsabilité lors de la conclusion des contrats et des marchés --Quelles sont vos obligations en matière d assurance Le référé préventif, pourquoi, comment et avec qui? --Quel est votre intérêt à mettre en place un constat préventif par un expert judiciaire --Les acteurs à intégrer dans la procédure L exécution du chantier : maîtriser vos responsabilites vis-a-vis des différents intervenants Évaluer les obligations et risques vis-à-vis de l entreprise principale (marché TCE) ou des entreprises (CES) --Comment mettre en place la garantie de paiement --Maîtriser les risques en cas de modifications à la demande du maître d ouvrage --Évaluer les risques en cas de défaut ou retard de paiement des situations : l abandon de chantier --Que faire face aux réclamations d entreprise(s) --L application de la Norme AFNOR NF P Cas pratique : intégrer les risques de l immixtion Intégrer vos obligations à l égard du sous-traitant --Quelles sont les formalités d acceptation du sous-traitant et d agrément de ses conditions de paiement la sous-traitance irrégulière --Les actions du sous-traitant à l encontre du Maître d ouvrage en cas de défaillance de l entreprise principale Cas pratique : comment réagir en cas de défaut de cautionnement du sous-traitant Les participants devront imaginer les actions à mettre en place dans le cas de difficultés financières de l entreprise principale. Quels risques vis-à-vis de l architecte et du maître d œuvre --La responsabilité du maître d ouvrage et droits de l architecte sur son œuvre. --La responsabilité du maître d ouvrage dans l exécution / résiliation du contrat. --Intégrer les aspects de droit pénal dans l analyse des risques juridiques La vente du bien : intégrer les risques vis-a-vis des acquéreurs et des tiers Les différents types de responsabilités pesant sur le maître d ouvrage à l égard des acquéreurs en VEFA --évaluer la responsabilité du maître d ouvrage envers l acquéreur en cas de modification du programme et en cas de retard de livraison --La responsabilité du maître d ouvrage au titre des défauts de conformité Identifier les recours du maître d ouvrage --Les recours contre les locateurs d ouvrage --Les recours contre les assureurs --Évolution jurisprudentielle et recours du maître d ouvrage en matière de troubles anormaux du voisinage Assurance construction : sécuriser vos contrats et intégrer l actualité --Quel type d assurance pour quel type de garantie et réforme de l assurance construction --La réforme de l assurance construction Responsable de programme immobilier, juriste, responsable du développement, directeur immobilier/du patrimoine, directeur technique, gérant, architecte, avocat et conseil. Paris : 3-4 nov avril oct Benoît EYMARD, Avocat, Cabinet Eymard Sablier Associés. Il intervient dans les domaines du droit immobilier, du droit de la construction, du droit de l urbanisme et du droit des assurances, aussi bien en matière de conseil que de contentieux. TÉMOIGNAGES Proximité du formateur et qualité des échanges, Jérôme C., chef de projets, CPCU. 8 Inscriptions et programmes détaillés sur

9 Structure et fonctionnement de la copropriété Maîtriser l environnement de la copropriété Acquérir les règles de gestion S affirmer et développer ses qualités relationnelles programme - 1 j. (7 h) HT (1 309,62 TTC) 2 j. (14 h) HT (1 847,82 TTC) (déj. inclus) - VA33 Organisation, droits, aspects financiers et obligations des parties Maîtriser les fondamentaux de la copropriété --Vocabulaire de base --Focus sur la loi de 65 et la loi SRU --Quels sont les principes directeurs de la loi du 10 juillet 1965, du décret de 1967 et de la loi SRU? --Quels sont les acteurs et les différentes formes de syndicat? --Distinguer Syndic, conseil syndical et Assemblée --Connaître les spécificités de fonctionnement --Quel est le rôle du syndic vis-à-vis des éventuels personnels d immeuble? --Quelles sont les conséquences de la défaillance du syndic? Préparation et déroulement d une assemblée générale --Organisation et tenue de l AG --Exercice des mandats et situations particulières --Rédaction du PV, quelles sont les mentions obligatoires? --Comment gérer les contestations d AG? Cas pratique : l application des majorités à partir d un cas, les participants devront identifier les irrégularités concernant l application des majorités Recouvrement et gestion du contentieux --Le recouvrement jusqu au jugement inclus --L assignation et le tribunal compétent --Décisions : quelles sont les voies de recours? --Procédures de saisie immobilière Gérer la mutation des lots --Quelles obligations face au vendeur? Face à l acheteur? --Quelle est la nature et mise en œuvre de l article 20? --La créance : objet de l opposition? Cas pratique : application de l article 20 Suite à la vente d un lot par un copropriétaire restant débiteur vis à vis de la copropriété, les participants étudieront les conséquences de l opposition de l article 20. Les travaux en copropriétés --Quelles sont les différentes qualifications des travaux? --Quels sont les régimes juridiques? --Quid des charges financières des travaux? Quelle répartition? Entretien et réparation --Quels sont les rôles du syndic? --Quelle est l importance du carnet d entretien? --Définition des travaux d entretien Maîtriser les aspects financiers --Répartition et recouvrement des charges --Savoir lire les comptes --Quelles sont les obligations comptables du syndic? --Comment établir un budget prévisionnel? Cas pratique : établir un budget Sur la base d un cas fictif les participants devront établir un budget, puis lire et valider les comptes. JOURNÉE COMPLÉMENTAIRE Développer ses qualités relationnelles Maîtriser l animation des AG --Comment prendre la parole en public? --Se positionner et canaliser son auditoire --Comment respecter l ordre du jour et maîtriser ses réponses? Comment établir des relations positives et gérer la mauvaise fois? --Comment s adapter à son interlocuteur? --Comment diagnostiquer et appréhender la mauvaise foi? --Savoir faire face aux agressions personnelles Cas pratique : gérer un conflit Les participants seront mis dans une situation d AG conflictuelle en raison de travaux sur les parties communes Comment sortir du conflit et augmenter la satisfaction des copropriétaires? --Gérer les personnes difficiles --Comment prévenir et gérer les conflits? --Savoir recevoir une critique et exprimer un désaccord --Comment se sortir des situations de blocage et susciter l adhésion? Contrats et risques juridiques Gestionnaire/assistant de copropriété, directeur juridique, responsable du patrimoine, responsable de la gestion locative, copropriétaire. Toute personne ayant en charge la gestion de patrimoine en copropriété ou souhaitant maîtriser l environnement de la copropriété. Philippe Mammar, avocat à la cour, spécialiste du droit immobilier et de la copropriété. Mathieu Gilbert, consultant en copropriété. Catherine Berliet, coach et formatrice spécialisée en communication relationnelle. Paris : nov juin nov les de la formation - Complémentarité des formateurs : avocat, consultant et coach - Cas pratiques et mises en situation - Échanges de bonnes pratiques Conseils personnalisés au

10 Contrats et risques juridiques Construire vos contrats de maintenance avec obligation de résultat : Contrats de facility management, multi services / multi techniques Rédiger votre cahier des charges à obligation de résultat Suivre, contrôler et évaluer vos prestataires Maîtriser le cadre juridique de vos contrats de maintenance programme - 2 jours (14 h) HT (2 094 TTC) (déj. inclus) - EV06 Les règles d élaboration d un cahier des charges Identifier et analyser précisément vos besoins de maintenance --Comment évaluer vos besoins --Traduire vos besoins en terme de délais d intervention, de fréquence et de contenu de la prestation Comment intégrer l obligation de résultat dans un cahier des charges de maintenance --Les clauses essentielles du cahier des charges --Comment repérer et remédier aux clauses abusives des contrats établis par les fournisseurs Cas pratique : comment intégrer un système de pénalités performant à votre cahier des charges Les participants s entraîneront à déterminer des objectifs précis à assigner à leurs prestataires puis à élaborer un système de pénalités applicable et transposable à tous leurs contrats de maintenance Déterminer le bon rapport qualité/coût et sélectionner le meilleur prestataire de maintenance --La grille de sélection en fonction de vos besoins de maintenance --Les critères de comparaison et de sélection des candidats Contrôler et évaluer vos prestataires Mettre en place un tableau de bord de suivi de vos contrats de maintenance --Définir les caractéristiques d un bon indicateur --Quels indicateurs choisir au sein de votre tableau de bord Comment évaluer vos prestations de maintenance --Comment évaluer la prestation de maintenance : valeur de la clause, pondération, grille d évaluation --Comment sanctionner les manquements du prestataire de maintenance : quel système de pénalités mettre en place Le cadre juridique des contrats de maintenance Maîtriser le cadre juridique des contrats de maintenance pour connaître vos obligations et celles de votre fournisseur --Comment qualifier vos contrats --Identifier les clauses obligatoires --Sous-traitance et co-traitance Quelles précautions prendre pour vous prémunir de toute mise en cause de vos responsabilités --Quelles sont les responsabilités des différents intervenants --Connaître les sanctions suivant la nature de la responsabilité engagée --Comment prévenir vos litiges contractuels Construire votre contrat : quelles sont les clauses spécifiques à inclure dans le contrat --Les clauses financières --Les clauses de résiliation Cas pratique : rédiger les clauses essentielles d un cahier des charges de maintenance avec obligation de résultat Maintenance des ascenseurs et des monte-charges : étudier les documents spécifiques à leur maintenance Assurer le suivi de la relation contractuelle --Évaluer le risque d une acceptation tacite --Gérer les conflits : l exception d inexécution --Connaître les conditions de cession du contrat Responsable maintenance, directeur technique, responsable des achats, directeur immobilier, responsable de site, responsable marchés, responsable juridique, responsable entretien, responsable nettoyage. Paris : 5-6 oct avril oct Sylvain MARTIN, Avocat, Cour d Appel de Paris. Mike SISSUNG, Président, MRICS. les de la formation De nombreux outils pratiques transposables dans votre établissement afin de faciliter votre gestion. 10 Inscriptions et programmes détaillés sur

11 Assurance construction & responsabilité des constructeurs et autres intervenants Apprécier les responsabilités des différents intervenants à l opération de construction Maîtriser les garanties des contrats d assurance construction Gérer les sinistres et piloter les expertises amiables ou judiciaires programme - 2 jours (14 heures) : HT (2 034 TTC) (déj. inclus) - VT27 Nouveautés réglementaires et actualité jurisprudentielle - nouveau champ de l assurance construction Maîtriser le cadre juridique de l assurance construction : articulation des différentes réglementations --Rappel du cadre réglementaire (Loi du 4 janvier 1978) - Incidences des dernières évolutions législatives et réglementaires Le champ actuel de l assurance construction --Le marché actuel de l assurance construction : état des lieux des offres du marché --Quels sont les ouvrages soumis à l obligation d assurance --La distinction travaux de bâtiment / génie civil est-t-elle toujours d actualité? Panorama des responsabilités des constructeurs et autres intervenants non constructeurs, avant et après réception --Constructeurs et autres intervenants : état des lieux des différentes responsabilités --Articulation des garanties légales avec les responsabilités de droit commun --Focus sur les risques en plein développement Souscrire les polices d assurance construction --Quels sont les critères qui déterminent l acceptation du risque par l assureur et le montant des primes? - Savoir déclarer le risque et connaître les risques en cas de litige --Comment surmonter les limites et exclusions de garantie? --Le CCRD : quelles avancées? Quelles particularités? Actualité de la jurisprudence : quelles sont les dernières évolutions? Optimiser la gestion des sinistres construction Déterminer rapidement les garanties mobilisables --Analyse des clauses et garanties des différents contrats en assurance construction --Connaître les subtilités des différentes garanties d assurances Connaître la méthodologie de gestion des sinistres construction pour gagner en efficacité --Connaître les bons réflexes et anticiper les difficultés --Méthodologie de gestion des sinistres Dommagesouvrage et RC Décennale --Techniques de pilotage d un dossier sinistre construction --Comprendre la Convention de règlement en Assurance construction (la CRAC) Focus sur la gestion des sinistres Dommages-ouvrage Cas pratique : méthodologie d instruction des dossiers sinistres construction Présentation d une méthodologie de gestion fiable et efficace des dossiers sinistres construction Dommagesouvrage, Responsabilité civile décennale ou Responsabilité civile entreprise. Illustrations par des cas réels. Maîtriser le suivi des opérations d expertise et les contentieux Pratique de l expertise amiable et judiciaire Pratique du contentieux en assurance construction --Comment gérer efficacement un contentieux construction? --Évaluer les risques financiers et juridiques --Comment mettre fin au contentieux? Optimiser le partenariat avec l assureur --Comment anticiper ou surmonter les conflits d intérêts avec l assureur? --Dans quels cas et comment convaincre l assureur d intervenir? Cas pratique : piloter les interventions de l expert et de l avocat lors d une expertise en assurance construction À partir de cas réels, vous mettez en place une stratégie de défense et apprenez à piloter les interventions de l expert et de l avocat. Vous décelez les subtilités et les incidences des différentes expertises et cernez les impacts et les limites de l expertise amiable ou judiciaire. Contrats et risques juridiques Toute personne en charge des contrats et sinistres construction, Juriste, Assistant(e) Juridique, Responsable Assurance, Directeur Juridique, Directeur Immobilier, Responsable Services Généraux, Responsable Travaux, Assistante de Direction, Responsable Contentieux. Henri ALBEZA, Expert en Assurance Responsabilité Civile Entreprise et Construction. Il est en charge de l indemnisation des sinistres complexes et/ou à enjeux financier important, après une longue expérience de juriste expert en assurance RC entreprise. Paris : nov mars nov les de la formation - Actualité jurisprudentielle - Ateliers pratiques Conseils personnalisés au

12 Gestion des espaces de travail Espace de travail et bien-être des salariés Accompagner les changements, optimiser l aménagement Maîtriser les fondamentaux : ergonomie, acoustique, luminosité... Services Généraux : devenir l interface incontournable Outils de suivi et techniques de communication et d écoute programme - 2 jours (14 heures) HT (2 094 TTC) (déj. inclus) - CS01 Aménagement d espace : accompagner le changement Le Responsable des services généraux, acteur de l environnement de travail aux côtés des RH, du CHSCT et du médecin du travail --Le CHSCT : responsabilités, étendue des missions --Quelles sont les obligations du responsable des services généraux? --Présider ou participer au CHSCT? --Travailler son pouvoir d influence au sein du CHSCT --Comment encourager le dialogue social --Travailler main dans la main avec les RH --Rôle du médecin du travail Comment mesurer l impact d un aménagement? --Développer des tableaux de bord simples et efficaces --Comment intégrer la composante budget --Modéliser l occupation de votre immeuble grâce à une Charte d aménagement Communiquer, rester à l écoute des salariés et satisfaire au mieux les demandes --La place de la communication dans la gestion en mode projet --Comment accompagner le salarié au quotidien --Mettre en place des enquêtes de satisfaction --Intérêt de la réalisation d un guide des bonnes pratiques / création d une charte d entreprise --Les services à la personne Mise en situation : lever les freins aux changements --Passage d un bureau individuel à l open-space Comprendre l ergonomie Qu entend-on par ergonomie? --Présentation de la discipline --Repères sur ce qu est ou n est pas de l ergonomie --Quelle méthodologie adopter? Comment concilier optimisation des surfaces et bien-être des salariés --Les normes à appliquer --Quels sont les principes fondamentaux d aménagement --Quelques fausses idées sur les matériels ergonomiques --Comment accompagner le personnel dans l aménagement de son bureau Programmation : l essentiel pour définir les besoins --Comment définir efficacement les besoins pour les petits et grands projets d aménagement --Démarche ergonomique : du particulier au général --Space planning, ratios avantages et inconvénients Aménagement des espaces de travail : quels leviers pour améliorer le bien-être des salariés --Règles essentielles --Savoir repérer les principaux besoins --Analyser les situations de travail --Comment répondre aux besoins organisationnels? --Quelles incidences psychosociologiques sur les équipes La conduite de projet : quel rôle pour le Responsable des Services Généraux --Pourquoi mettre en place une démarche participative --Comment organiser et/ou animer des groupes de réflexion --Réflexion sur la notion de résistances aux changements et appropriation du projet par les utilisateurs --Définir une stratégie de réalisation du projet : planning, intervenants, dates-clé étude de cas : présentation de 3 à 5 exemples d aménagement Les types d exemples possibles : sièges sociaux, services, plateau téléphonique... étude de cas : traitement de questions pratiques des participants Responsable et collaborateur des Services Généraux, directeur d établissement, directeur immobilier, responsable de sites, directeur administratif, responsable maintenance, secrétaire général, directeur technique, responsable RH. Paris : 5-6 oct déc avril juin oct déc Christian-Jacques FAURE, consultant en immobilier et environnement de travail. Jean-Charles Dodeman, ergonome, dirigeant, Action-Ergo. les de la formation La formation est animée par deux intervenants aux profils complémentaires. 12 Inscriptions et programmes détaillés sur

13 Open space : maîtriser les règles d aménagement et accompagner le changement Décrypter les bonnes pratiques d aménagement ou de réaménagement d open space Connaître le contexte réglementaire lié aux espaces de travail Savoir conseiller la direction et accompagner les collaborateurs programme - 2 jours (14 heures) : HT (2 094 TTC) (déj. inclus) - FJ13 Introduction : l open space de 1875 à aujourd hui --D où vient l open space? --Quelles sont ses grandes évolutions : l école de Chicago, le mouvement Bauhaus, Frank Lloyd Wright --Qu est-ce que le space planning? Comment a-t-il été introduit? Intégrer les spécificités et conséquences du travail en open space Quels sont les différents types d open space --Connaître le vocabulaire : bureau collectif, partagé, paysagé, ouvert... --Quelles sont les caractéristiques de chaque type d aménagement --Quels activités/métiers se prêtent mieux à tel ou tel type d open space Études de cas : le pire et le meilleur de l open space À partir de photos, le formateur vous présente des exemples d open space. Vous analysez les qualités et les défauts de chaque aménagement et les éléments à améliorer. Connaître les normes et la réglementation en matière d espaces de travail ouverts Respecter la réglementation en vigueur --Que dit le Code du travail en matière de ventilation et de renouvellement de l air --Qu en est-il de l obligation de sécurité concernant le dispositif d évacuation des locaux Prendre en compte les recommandations et normes en matière de santé au travail dans les open space --Surface minimum par occupant, lumière naturelle et artificielle, acoustique, cloison... --Comprendre les différences d enjeux lorsqu il s agit de réglementation ou de normes Réfléchir en amont des projets d aménagement : anticiper Respecter les principes d ergonomie --Maximiser le confort des occupants : bruit, lumière... --Comment choisir les matériaux et le mobilier Imaginer différents types d espaces --Prévoir des espaces de travail individuels et collectifs : box, salles de réunions... --Les solutions pour proposer aux occupants des espaces de convivialité et d échanges Accompagner le changement : une étape décisive --La résistance face au changement --Comment consulter les occupants et impliquer les collaborateurs --Expliquer et communiquer autour du projet Mise en situation : simuler une négociation avec la direction au sujet de l aménagement d un open space Apporter votre expertise lors d un projet de mise en place d open space Intervenir aux moments opportuns dans le déroulement du projet de passage en open space --Quelles sont les grandes étapes à respecter --À quels moments pouvez-vous et devez-vous intervenir pour apporter votre point de vue et votre expertise Comprendre et suivre le travail des prestataires --Quels sont les différents métiers nécessaires pour réaliser un projet d aménagement --Quel type de mission peut-on demander Adopter l angle d approche du projet permanent : comment apporter des corrections --L espace de travail ouvert est un système vivant : comment suivre et réguler son évolution --Apporter régulièrement des ajustements Gestion des espaces de travail Toute personne confrontée à un projet d aménagement ou de réaménagement des espaces de travail : acteurs des ressources humaines, de la prévention, de directions, des services généraux, des services immobiliers Aldo ZOLI, architecte et consultant. Passionné par l approche de l accompagnement au changement dans le cadre d aménagements de l espace de travail, il intervient sur des projets d entreprise pour former et coordonner des équipes pluridisciplinaires dans la mise en place de nouvelles formes d organisation des espaces de travail. Paris : nov avril juin nov les de la formation - Vous bénéficiez des règles indispensables de space planning. - Vous repartez avec les différentes normes de santé/sécurité des espaces de travail. Conseils personnalisés au

14 Gestion des espaces de travail Ergonomie pour non-ergonome Acquérir les bases - Contribuer à l amélioration des conditions de travail Mieux comprendre les principes de l ergonomie et savoir les utiliser dans votre pratique quotidienne Appréhender les méthodes pour analyser et améliorer l ergonomie des postes de travail programme - 3 jours (21 heures) : HT (2 574 TTC) (déj. inclus) - MT41 Introduction : définir l ergonomie et maîtriser les fondamentaux L ergonomie : de quoi parle-t-on? À quoi ça sert? --Historique : quelles sont les théories fondatrices de la discipline --Définir l ergonomie : ergonomie cognitive, ergonomie physique, ergonomie organisationnelle --Prendre conscience de l importance de l ergonomie dans la prévention, la santé et la sécurité au travail --Assimiler les notions essentielles en ergonomie : la tâche, l activité, la charge physique et mentale, l opérateur, les coûts du travail, les effets sur l homme et sur les organisations du travail Comment prendre en compte les spécificités et variables des opérateurs --Comprendre que chaque opérateur est un être singulier dans un contexte particulier --Satisfaire les besoins physiologiques des opérateurs --Déterminer le rôle du collectif de travail --Adapter le travail à l homme et non l homme au travail Cas pratique : savoir constituer un groupe projet et utiliser des outils pour évaluer la pénibilité au travail (acteurs, modèles et outils, démarche ) Identifier les axes sur lesquels vous pouvez intervenir avec l approche ergonomique La métrologie : repérer et agir sur les différentes ambiances physiques de travail --Qu appelle-t-on ambiances sonore, lumineuse, thermique? --Les outils de mesure : comment évaluer la qualité des ambiances physiques --Quelles sont les normes et recommandations en matière de métrologie Cas pratique : évaluer son poste de travail Focus : utiliser l ergonomie pour réduire les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) et les risques psychosociaux (RPS) --Définition, facteurs de risque, liens entre TMS et RPS, utilité de l approche ergonomique Cas pratique : identifier les risques liés au travail sur écran, les pathologies qui peuvent en découler et élaborer un plan d actions L intervention ergonomique : méthodologie et boite a outils Aménager des espaces de travail «ergonomiques» --Qu est-ce qu un poste de travail «ergonomique» : hiérarchiser les priorités --Mobiliers et accessoires de travail : comment les choisir --Quels sont les compromis acceptables par rapport aux contraintes organisationnelles --Rechercher les marges de manœuvre permettant l amélioration des conditions de travail Analyser l activité : comment procéder? --Sur quels indicateurs s appuyer --Constituer un groupe de travail : qui impliquer --Maîtriser les différentes étapes de l analyse de l activité de travail --Élaborer un plan d action --Évaluer les résultats de l intervention ergonomique Cas pratiques : --Réaliser une analyse de l activité et optimiser l ergonomie d un espace de travail --Réflexion et travail en sous- groupes à partir d un film de l université de Liège Bien être ou stress au travail : il faut choisir : indicateurs de santé évoqués, contraintes, plan d action --Restitution d interventions ergonomiques réalisées dans divers secteurs d activité Toute personne souhaitant acquérir les bases de l ergonomie. Notamment : acteur de la santé/sécurité au travail, des ressources humaines, de directions Catherine VINÇONNEAU, Ergonome habilitée IPRP. Issue du CNAM de Paris en ergonomie, elle est également thérapeute comportementaliste et cognitiviste. Elle intervient pour plusieurs cabinets spécialisés dans le domaine de la santé au travail sur des formations, des audits, des analyses de pratiques professionnelles. Paris : oct déc mars juin oct déc Fort-de-France : nov mai nov Rennes : oct mai nov Strasbourg : nov juin déc Toulouse : nov juin déc Lyon : déc juin nov Inscriptions et programmes détaillés sur

15 Performance énergétique et thermique des bâtiments Évaluer vos obligations réglementaires Optimiser les coûts de mise en conformité de vos bâtiments Apprécier les nouveaux outils et techniques de conception du projet programme - 2 jours (14 heures) HT (2 154 TTC) (déj. inclus) - VT28 Les exigences réglementaires et les nouvelles obligations Bâtiments existants : quelles obligations? --Mesurer l impact de la loi sur l énergie du 13 juillet 2005 et du décret du 19 mars Mesures portant sur les travaux de réhabilitation importants --Réhabilitation énergétiques --Quels critères pour atteindre le niveau BBC? Bâtiments neufs : maîtriser vos nouvelles obligations de performance énergétique des bâtiments --Constructions neuves : respecter de la RT Nouvelle règle d utilisation des systèmes de climatisation --Labellisation et certification Maîtriser le cadre réglementaire et la mise en place des Diagnostics de Performance Énergétique (DPE) --Le contexte réglementaire du DPE --Contenu du diagnostic --Sélectionner un prestataire --Affichage du diagnostic dans les bâtiments publics Faire réaliser votre audit énergétique --Réaliser le bilan thermique d un bâtiment --Calculer votre consommation d énergie --Quels sont les nouveaux modes de calcul? --Quels outils et logiciels utiliser? Identifier des solutions techniques pour réduire la consommation d energie évaluer les techniques existantes de construction et améliorations possibles --Cerner les nouvelles approches de conception --Comment améliorer l efficacité énergétique d un bâtiment Systèmes énergétiques : optimisation des installations existantes et nouvelles technologies --Comparaison des technologies existantes --Calcul des rendements et performances des installations CVC --Nouvelles technologies et systèmes innovants Intégrer les énergies renouvelables : photovoltaïque, biomasse, --Identifier le potentiel énergétique et environnemental des différents types d énergie adaptables au bâtiment --Comparaison technico-économique des différentes solutions et étude de la rentabilité d un projet d intégration Mener à bien votre projet de réhabilitation énergetique et thermique Sélectionner vos prestataires --Sur quels critères effectuer votre choix? --Rédiger votre cahier des charges --Assurer le suivi de vos prestataires Cas pratique : élaborer un cahier des charges Du diagnostic au suivi de votre consommation d énergie : mettre en place une politique énergétique efficace --Comment suivre votre consommation d énergie? --Optimiser vos coûts à tous les stades de la mise en conformité Financer vos actions de réhabilitation thermique des bâtiments --Comment bénéficier des subventions disponibles --Les certificats d économies d énergie --Crédits préférentiels, crédit-bail, fonds d investissement et de garantie --Montage financier : comparaison des solutions offertes Impliquer les utilisateurs dans votre démarche de limitation des déperditions thermiques --Quels outils mettre en place? --Comment communiquer? --Quels leviers de sensibilisation? Bâtiments durables Responsable maintenance, responsable technique, responsable des moyens généraux, responsable énergie, responsable travaux, responsable immobilier, responsable environnement, maître d ouvrage, maître d œuvre Paris : 3-4 déc juin déc Yann COILLET, ingénieur énergéticien, EDEN Ingénierie. Nathalie GIREAUD, ingénieur, Ain Énergie Environnement. les de la formation Connaissance du contexte réglementaire, étude des différentes solutions techniques en fonction des modes de ventilation, constitution du DPE, Stéphanie H., architecte DPLG, CPAM de Paris. Conseils personnalisés au

16 Bâtiments durables Piloter la réhabilitation de vos bâtiments Réglementations, diagnostics, cahier des charges Grenelle, accessibilité, sécurité : mesurer l étendue de vos chantiers Choisir vos diagnostics et lire les rapports Retranscrire l essentiel dans le cahier des charges programme - 2 jours (14 heures) HT (2 154 TTC) (déj. inclus) - HV01 Identifier les obligations réglementaires Identifier les différentes étapes d une réhabilitation --Expression du besoin --Diagnostic --Programme --Avant-projet Délimiter le rôle de chaque acteur Maître d ouvrage, AMO, économiste, maître d œuvre Connaître la réglementation applicable et les normes existantes sur le bâti ancien --Règles techniques : accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées, sécurité incendie, amiante, énergie, ascenseurs, électricité --Règles d urbanisme : PLU, ICPE, travaux soumis à permis de construire, déclaration préalable Focus : anticiper les obligations du Grenelle de l environnement --Quelles normes environnementales existantes? RT Les exigences du Grenelle --Quelles échéances? Comment réaliser une veille réglementaire efficace --Connaître les sources d informations existantes et les sélectionner --Savoir interpréter les données Déterminer les obligations qui vous concernent --L impact de la typologie et de la destination des bâtiments sur les obligations --Les obligations différenciées du propriétaire et du locataire : art. 605 et 606 du code civil Mener un diagnostic Autodiagnostic : déterminez l étendue de votre projet de réhabilitation évaluer la qualité du bâti : le rôle du diagnostic Que permettent les différents diagnostics? Efficacité et fiabilité --Diagnostics environnementaux --Diagnostics liés au confort, à l usage et à la santé --Diagnostics techniques et architectural : fondations, structures, enveloppes Focus sur l audit énergétique : étendue, méthode et outils --Analyse de la facture énergétique --Diagnostic des installations --Identification de fuites thermiques --Bilan carbone Lire les attestations et les rapports de diagnostics --Schéma général du rapport de diagnostic --Points de vigilance Cas pratique : lecture d un rapport de diagnostic Élaborer un programme de réhabilitation Utiliser les conclusions du rapport pour élaborer votre programme de réhabilitation --Savoir arbitrer entre réhabilitation lourde, petits travaux et maintenance : faire les bons choix selon vos objectifs et vos budgets --Comment choisir vos prestataires Retranscrire précisément vos besoins dans le cahier des charges --Déterminer le budget prévisionnel --Définir les obligations des différents intervenants --Organiser la structure du projet --Prendre en compte les contraintes réglementaires --Rédiger le cahier des charges Étude de cas : analyse d un cahier des charges pour un projet de réhabilitation sur critères environnementaux Mesurer le retour sur investissement de vos travaux de réhabilitation : valorisation du patrimoine, loyers Directeur immobilier, directeur du patrimoine, maître d œuvre, maître d ouvrage, gestionnaire de parc immobilier, responsable travaux, conducteur opérations et travaux, responsable des services généraux, responsable technique, directeur technique. Paris : oct avril oct Gilbert RHEIN, consultant, EGIS Conseil Bâtiments. le de la formation - Intégrer les préconisations du Grenelle dans la mise en conformité de vos bâtiments - Acquérir une méthodologie d élaboration de programme de travaux 16 Inscriptions et programmes détaillés sur

17 RT 2012 De l application de la réglementation aux bâtiments à énergie positive Comprendre les enjeux de la nouvelle règlementation thermique Maîtriser la nouvelle méthode de calcul Appréhender l évolution vers des bâtiments à énergie positive programme - 2 jours (14 heures) HT (2 154 TTC) (déj. inclus) - VA19 Comprendre les enjeux de la réglementation Contexte réglementaire --Rappel des textes d application --Panorama des règlementations thermiques en vigueur actuellement dans le bâtiment : RT neuf, RT existant, labels HPE --Futurs label et critères techniques des bâtiments BEPAS et BEPOS --Maîtriser les nouvelles définitions essentielles : classes d exposition au bruit, SHON RT RT 2012 : quels changements? - Quelles sont les nouvelles exigences de résultat et de moyens? --Quesque la notion de bioclimatisme? --Habitat et tertiaire : quelles sont les distinctions et convergences? --Méthode ThBCE 2012 : Quelles évolutions dans la méthode de calcul? --Maîtriser les indicateurs de performances énergétiques : BBiomax, Cepmax, Aepenr --Exemple de calcul et variabilités des paramètres --Quelles sont les exigences de moyen? --Quels sont les impacts pour le maître d ouvrage, l architecte, les bureaux d études --Quid du confort d été? --Quels sont les contrôles existants? étude de cas : méthode de calcul Sur la base d un cas fictif, les participants s entraineront aux calculs permettant de valider le respect de la RT Mettre en application la réglementation Les incidences de la nouvelle règlementation thermique au niveau de la conception du bâti et des équipements --L enveloppe.. Isolation thermique.. Les baies.. Ponts thermiques --Les systèmes.. Chauffage.. Refroidissement.. ECS.. Éclairage.. Recours aux EnR --Comment assurer le confort d été : inertie, protections solaires, ventilation? --Quelles solutions pour palier à l étanchéité à l air? Identification et traitement des points sensibles --Quels impacts sur les ponts thermiques? --Quid de la conception bioclimatique? Comment atteindre le BEPOS? --Les efforts sur l enveloppe --La participation des systèmes étude de cas concret sur un immeuble tertiaire et un immeuble de logement collectif Par cette mise en situation les participants mettront en évidence l influence de différentes solutions de conception sur les paramètres de la RT 2012, l influence des EnR sur le gain énergétique et le parallèle avec le BBC. Volet économique de votre mise en conformité --Évaluer la pertinence économique d un projet : quel surcoût et quel gain? --Quelles conséquences sur les logiciels de calculs? --Créer une synergie entre maître d œuvre, maître d ouvrage et ingénierie spécialisée --Comportement vertueux des occupants : quelles solutions? --Quelles sont les aides et subventions? Bâtiments durables Directeur immobilier, directeur du patrimoine, maître d ouvrage, AMO, maître d œuvre, responsable maintenance, responsable technique, responsable travaux, responsable structure, responsable DD, responsable énergie, responsable thermique, ingénieur thermique, gestionnaire d immeuble, syndic de co propriété, responsable des services généraux, technicien, architecte. Nathalie Gireaud, ingénieur, Ain Énergie Environnement. Avec plus de 15 ans d expérience, elle est spécialisée en environnement, développement Durable et éco-construction. Paris : déc juin déc le de la formation Alternance théorie et cas pratiques, maîtrise du sujet du formateur, Antoine C., responsable patrimoine, CPAM 63. Conseils personnalisés au

18 Bâtiments durables La maintenance au service de l efficacité énergétique IIdentifier les postes consommateurs Définir une stratégie d économies Mesurer les impacts des actions engagées programme - 2 jours (14 heures) HT (2 146,82 TTC) (déj. inclus) - TS15 Recenser les installations consommatrices d énergies --Les installations de production (chaleur, ECS, froid) --Les réseaux et la distribution (pompes, sous stations ) --Les installations d émission (régulation, circulateurs, corps de chauffe ) Étude de cas : exemple de diagnostic du réseau énergétique dans des immeubles de bureaux tertiaires La maintenance des installations techniques --Obligations réglementaires : légionelle, installations électriques, équipements sous pression --Les différents niveaux de la maintenance --Les termes techniques --Les défaillances --Les différents types de maintenance Piloter une politique d exploitation / maintenance énergétique performante --Définir les objectifs --Les externalisations possibles --Le schéma directeur technique et énergétique --Définir les référentiels techniques --La surveillance La gestion et le suivi des consommations énergétiques --Les consommations à suivre --Bien lire et comprendre une facture --Les relevés de consommation : manuels ou automatiques --(GTC/GTB) --Le tableau de bord de suivi des consommations : analyses et exploitation des données, indicateurs pertinents --Les logiciels de suivi des consommations Cas pratique : établir un plan pluriannuel de maintenance des installations énergétiques d un bâtiment donné Passation de contrat d exploitation et de maintenance --Savoir définir ses besoins --Inclure ou non la fourniture d énergie --Rédiger les contrats --Comment intéresser financièrement le prestataire --Suivre les prestations et faire un bilan Adapter la demande en énergie au juste besoin et sensibiliser les occupants --Comment augmenter le confort des utilisateurs avec les moyens existants --Identifier le rôle et la responsabilité des différents acteurs --Les actions de sensibilisation/communication : encourager les comportements favorables / Identifier les comportements à bannir Évaluer l intérêt des Contrats de Performance Énergétique (CPE) --Définition et exemple --Les différents types de contrat --Savoir définir ses objectifs --Définir le bon périmètre (technique et service) --Choisir un prestataire --Vérifier et suivre les engagements Étude de cas : analyse d un dossier CPE Cas d application de synthèse : à partir des caractéristiques d un bâtiment, élaboration d un plan d actions pour réduire sa consommation Responsable maintenance, responsable exploitation, responsable des services généraux, facility manager, responsable énergies, responsable technique, responsable de patrimoine, responsable immobilier. Paris : déc juin déc Joël Marrast, associé gérant, Sollis. Philippe Laricq, ingénieur, Sollis. Sollis est un Cabinet de Conseil Opérationnel Expert dans le domaine de l Énergie. Il apporte une vision globale du système énergétique et recherche en permanence l optimum du système énergétique. TÉMOIGNAGES - Bonnes connaissances techniques et terrain du formateur - Débats interactif entre participants et formateur - Retours d expérience de qualité 18 Inscriptions et programmes détaillés sur

19 Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées Réglementation, solutions techniques et financières Faire le point sur la réglementation en vigueur Réaliser le diagnostic de vos bâtiments existants Élaborer votre programme de mise en conformité programme - 2 jours (14 h) HT (2 154 TTC) (déj. inclus) - VT32 Maîtriser la réglementation accessibilité pour tous Comprendre la réglementation pour identifier les aménagements pertinents --Comprendre la logique des textes et des contraintes techniques --Identifier les contradictions et être capable de décider dans l esprit de la réglementation Analyse de la loi, des décrets, des arrêtés, des circulaires et de la jurisprudence --La loi du 30 juin La loi du 11 février 2005 dite LOI HANDICAP --Les décrets d application et les sanctions prévues : échéances et obligations.. ERP / IOP.. Bâtiments d habitation.. Voirie et espaces publics.. Lieux de travail Étude de cas : analyse détaillée d un arrêté Comment rendre les bâtiments accessibles à tous? --Déceler les travaux d entretien et travaux modificatifs à effectuer --Identifier les obstacles à l accessibilité par type de handicap Étude de cas : analyse de cas de mise en accessibilité Du diagnostic à la conformité des bâtiments --Quelles sont les échéances? --Quelle forme et pour qui? --Accessibilité et sécurité incendie --Le suivi du diagnostic : estimation et programmation des travaux? --Exemple de diagnostics d ERP publics et privés --Dérogations et déclaration de travaux Vers une stratégie continue d amélioration de l accessibilité --Quels handicaps prendre en compte? --Comment améliorer l accessibilité à tous les moments d investissement? --Comment intégrer l accessibilité à la culture d entreprise? Études de cas Sur la base de situations concrètes, les participants analyseront les travaux d adaptation réalisés Bâtiments durables Organiser votre diagnostic accessibilité et vos travaux de mise en conformité Comment organiser et réaliser votre diagnostic? --Qu est-ce qu un diagnostic Accessibilité? Quel est son objectif? --La méthode interne avec une chek-list sur la réglementation et/ou avec l aide d un tiers --L appel à un diagnostiqueur externe (consultation et choix de l opérateur, description de sa mission) --Préparer votre cahier des charges pour le diagnostic : les points clefs et les pièges à éviter --Des minima réglementaires à la qualité d usage Directeur technique, directeur immobilier, architecte, responsable de patrimoine, responsable des moyens généraux, maître d ouvrage, maître d œuvre. Gilbert RHEIN, consultant, EGIS Conseil Bâtiments. Architecte DPLG diplômé, il effectue depuis 10 ans de nombreuses missions d assistant en maîtrise d ouvrage et de réalisation d audits immobiliers. Luc GIVRY, architecte et consultant expert en accessibilité à l ARVHA, a réalisé de nombreux projets de logements neufs et de réhabilitations. Directeur de l ARVHA, il y impulse une réflexion globale sur l accessibilité et dirige les travaux sur le handicap. Paris : 9-10 déc juin déc TÉMOIGNAGES - Application pratique de la loi - Intervenants d une grande qualité - Exposés très clairs Conseils personnalisés au

20 Bâtiments durables Connaître et prévenir les pathologies du bâtiment Détecter un risque simple et mettre en œuvre les travaux adéquats Identifier la responsabilité des occupants Maîtriser les bonnes pratiques pour éviter les désordres programme - 2 jours (14 h) HT (1 734 TTC) (déj. inclus) - VA32 Dans chaque thème seront traitées les pathologies, les remèdes, la prévention et la responsabilité des parties Les pathologies liées aux fondations et infrastructures Fondations et infrastructures --Qualité d un sol et tassement : quelles méthodes de reconnaissance? --Fondations profondes et superficielles --Dallage sur terre plein --Mur de soutènement --Soubassement : comment résister aux infiltrations? --VRD, assainissement autonome --Étude des désordres et solutions Étude de cas : analyse de désordres concernant les fondations et infrastructures Les pathologies liees aux structures et gros œuvre Structures et gros œuvre --Maçonnerie en élévation --Ferraillage des poutres et chaînages --Maîtriser les caractéristiques des matériaux Étude de cas : quels désordres et comment y remédier? --Cloisons et doublages isolants --Connaître les équipements, identifier les pathologies et préconiser des remèdes Étude de cas : quels désordres et comment y remédier? Les pathologies liées à l aménagement du bâtiment et au développement durable Aménagement du bâtiment --La condensation intérieure : désordre et règles de construction --Ventilation, chauffage et planchers chauffants --Plomberie : canalisation gravitaire, sous pression et installations sanitaires --Connaître les matériaux et détecter les principaux facteurs de désordre Nouvelles pathologies liées au développement durable Les nouvelles techniques DD Cas pratique : réaliser un diagnostic Suite à un sinistre, les participants devront réaliser un diagnostic et préconiser des remèdes. Cas pratique : résoudre un problème d humidité Les participants devront résoudre un problème d humidité dans un bâtiment ancien. Les pathologies liées aux autres éléments fonctionnels de la construction Autres éléments fonctionnels de la construction : enveloppes, revêtement extérieurs, aménagements intérieurs, clos et couvert --Charpentes bois et métalliques --Couvertures métalliques, fibres ciment --Toitures terrasses, étanchéité de petites surfaces --Revêtement de sol : carrelages, sols souples et parquets --Chapes Responsable maintenance, responsable technique, responsable des moyens généraux, responsable travaux, technicien, architecte, maîtres d œuvre, ingénieur. Paris : déc mars juin déc Yves ROQUELLE, ingénieur civil E.I.G., expert I.E.P. Bâtiment et Génie Civil, agréé en Pathologies des bétons et des structures, membre de l Ordre des Experts Internationaux (O.E.I.). TÉMOIGNAGES Les cas pratiques et la pédagogie du formateur, Sébastien A., gestionnaire de contrat d assurance, OPHIS. 20 Inscriptions et programmes détaillés sur

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE ET IMMOBILIER D HABITATION

IMMOBILIER D ENTREPRISE ET IMMOBILIER D HABITATION MANUEL 2010 IMMOBILIER D ENTREPRISE ET IMMOBILIER D HABITATION ACTUALITE VEILLE JURIDIQUE CONFERENCES FORMATIONS EN INTER FORMATIONS EN INTRA Former, c est rendre vos opérateurs plus efficaces en leur

Plus en détail

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE École nationale supérieure d architecture Montpellier PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

Plus en détail

Chargé d affaires PA 4700 PERSONNEL CONCERNÉ

Chargé d affaires PA 4700 PERSONNEL CONCERNÉ Chargé d affaires PERSONNEL CONCERNÉ Conducteur de travaux, Chargé d'affaires ayant moins de 5 années d'expérience dans la fonction et toute personne amenée à devenir Chargé d affaires. Mise à niveau du

Plus en détail

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter Formation Gestion des Ressources Humaines M2S formation Découvrir les techniques de base pour recruter Décrire les fonctions et les emplois Définir un dispositif de formation Formation de tuteur La Gestion

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1 Présentation 3 PARTIE 1 Les professionnels de l immobilier Chapitre 1 Les métiers de l immobilier 21 1 Les principaux métiers de l immobilier 21 Le promoteur immobilier 21 L agent immobilier 21 Le négociateur

Plus en détail

IMMOBILIER. le parcours de vente. du vendeur. www.notaires.paris-idf.fr

IMMOBILIER. le parcours de vente. du vendeur. www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER le parcours de vente les obligations du vendeur d un bien immobilier De manière générale, le vendeur d un bien immobilier a une obligation d information. À cet effet, la loi lui impose de remettre

Plus en détail

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER. Cursus complet théorique et pratique

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER. Cursus complet théorique et pratique DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER Cursus complet théorique et pratique Durée : 6 semaines, soit 30 jours de formation : 210 heures Nature de la formation : théorique et pratique Horaires : de 09h00-12h00 / 13h00-17h00

Plus en détail

guide immobilier Tout savoir pour se loger ou investir

guide immobilier Tout savoir pour se loger ou investir guide immobilier Tout savoir pour se loger ou investir Vous achetez pour vous loger Vous recherchez votre futur domicile? Appartement, maison, neuf ou ancien... Quel que soit le type de bien ou de surface,

Plus en détail

DES MÉTIERS POUR CONSTRUIRE SON AVENIR

DES MÉTIERS POUR CONSTRUIRE SON AVENIR DES MÉTIERS POUR CONSTRUIRE SON AVENIR OBSERVATOIRE PROSPECTIF DES MÉTIERS ET DES QUALIFICATIONS DE LA BRANCHE PROFESSIONNELLE DE LA PROMOTION CONSTRUCTION OBSERVATOIRE PROSPECTIF DES MÉTIERS ET DES QUALIFICATIONS

Plus en détail

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité Mandat n ENTRE LES SOUSSIGNES : 1 ) La Société D'UNE PART, Ci-après dénommée «le Mandant» ET : 2 ) La Société CEGEREM, société par actions simplifiée au capital de 100

Plus en détail

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Activités 1. 1. Pilotage, management Direction Informer et aider les élus à la décision Définir (ou participer à la définition de) la stratégie de la direction

Plus en détail

Rencontre des Responsables de copropriétés de Neuilly sur Seine, le 14 octobre 2014. Focus sur quelques obligations applicables aux copropriétés

Rencontre des Responsables de copropriétés de Neuilly sur Seine, le 14 octobre 2014. Focus sur quelques obligations applicables aux copropriétés Rencontre des Responsables de copropriétés de Neuilly sur Seine, le 14 octobre 2014 Focus sur quelques obligations applicables aux copropriétés Sommaire Domaine Sécurité et sanitaire Mise en sécurité des

Plus en détail

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES?

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DOSSIER N 5 MARS 2013 DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFERENCES? POURQUOI RÉALISER UN DPE? Qui réalise un DPE? Le Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

Banques de données de Jurisprudence de Copropriété-eJuris.be

Banques de données de Jurisprudence de Copropriété-eJuris.be Plan des banques de données Chaque ligne n est pas réductible à une décision mais à un mot clé Chaque mots clé présente des décisions très diverses et parfois contradictoires Cinquante nouvelles décisions

Plus en détail

GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE

GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE Avril 2013 Sommaire SYNDIC DE COPROPRIÉTÉ 6 FONCTIONNEMENT ET VIE DE LA COPROPRIÉTÉ Quel est son rôle? Comment est rémunéré votre syndic? Les différents acteurs Assemblée Générale

Plus en détail

Droit des baux commerciaux

Droit des baux commerciaux SAS ECS Le droit des baux commerciaux - NA 49 - Chapitre 2 Paragraphe 2 Obligation relative à la chose louée L immeuble A USAGE DE LA CHOSE Le preneur doit user de la chose en bon père de famille. L abus

Plus en détail

Mise en œuvre des opérations de restauration immobilière

Mise en œuvre des opérations de restauration immobilière Mise en œuvre des opérations de restauration immobilière Schéma de procédure La déclaration d utilité publique L enquête organisée par préfet selon les dispositions du code de l expropriation Dossier 1)

Plus en détail

Le Contrat de construction de maison individuelle (CCMI)

Le Contrat de construction de maison individuelle (CCMI) Le Contrat de construction de maison individuelle (CCMI) Cadre réglementaire Le CCMI entre dans le cadre des dispositions des articles L. 231-1 à L. 231-13 et R. 231-1 à R. 231-14 (art. L. 232-1 ; L. 232-2

Plus en détail

AU SERVICE de la valorisation de vos actifs

AU SERVICE de la valorisation de vos actifs AU SERVICE de la valorisation de vos actifs - Crédit photo de couverture : Monsieur Joly VINCI Immobilier PROPERTY MANAGEMENT Agence de Paris 8, rue Heyrault BP 70239 92108 Boulogne-Billancourt Cedex Tél

Plus en détail

POISSY et ANDRESY. Syndic de Copropriétés. Vente Location - Gestion ESTION MMOBILIERE ODERNE. Notre savoir-faire. Votre confiance

POISSY et ANDRESY. Syndic de Copropriétés. Vente Location - Gestion ESTION MMOBILIERE ODERNE. Notre savoir-faire. Votre confiance POISSY et ANDRESY G I M ESTION MMOBILIERE ODERNE 17 rue de la Gare 78300 POISSY Tél. : 01 30 65 96 00 unia@gim-immo.fr Notre savoir-faire + Votre confiance = 39 rue du Maréchal Foch 78570 ANDRESY Tél.

Plus en détail

Fiche conseil LE BAIL COMMERCIAL. Explications et conseils. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil LE BAIL COMMERCIAL. Explications et conseils. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : LE BAIL COMMERCIAL Explications et conseils Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales,

Plus en détail

Ergonomie et Prévention des risques professionnels

Ergonomie et Prévention des risques professionnels Ergonomie et Prévention des risques professionnels Catalogue des formations AVISErgonomique Laurent AVISSE Laurent AVISSE Ergonome Consultant 29, Rue de Montbazon 37 300 JOUE-LES-TOURS Tél : 06 09 44 30

Plus en détail

Rappel chronologique. Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014.

Rappel chronologique. Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014. Information Atelier PLH Grand Avignon 7 octobre 2014 Rappel chronologique Projet de loi présenté au Conseil des ministres du 26 juin 2013. Loi votée les 20 et 21 février 2014. Décision du Conseil constitutionnel

Plus en détail

VOUS DEVEZ SIGNER UN BAIL COMMERCIAL : LES POINTS ESSENTIELS A EXAMINER AVANT LA SIGNATURE

VOUS DEVEZ SIGNER UN BAIL COMMERCIAL : LES POINTS ESSENTIELS A EXAMINER AVANT LA SIGNATURE VOUS DEVEZ SIGNER UN BAIL COMMERCIAL : LES POINTS ESSENTIELS A EXAMINER AVANT LA SIGNATURE NOUVEAU BAIL SANS RACHAT DE FONDS DE COMMERCE ET/OU DE DROIT AU BAIL 1. Textes légaux : Décret du 30 septembre

Plus en détail

GARANTIES LOCATIVES. Le Cabinet ATI GESTION gère aujourd hui environ 800 lots en gérance et 1000 en copropriété.

GARANTIES LOCATIVES. Le Cabinet ATI GESTION gère aujourd hui environ 800 lots en gérance et 1000 en copropriété. GARANTIES LOCATIVES LES SERVICES D ATI GESTION LA GESTION LOCATIVE (quittancement, reddition mensuelle des comptes, suivi des travaux ) LE SYNDIC DE COPROPRIETE LA MISE EN LOCATION (sélection des locataires,

Plus en détail

APPEL A PROJET POUR L ACQUISITION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DANS LA ZONE EST DU DEPARTEMENT DU VAL D OISE

APPEL A PROJET POUR L ACQUISITION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DANS LA ZONE EST DU DEPARTEMENT DU VAL D OISE APPEL A PROJET POUR L ACQUISITION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DANS LA ZONE EST DU DEPARTEMENT DU VAL D OISE A destination de promoteurs, constructeur s, agents immobiliers et architectes Par tout organisme

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

LA GARANTIE DECENNALE : UNE OPPORTUNITÉ POUR LE MAITRE D OUVRAGE?

LA GARANTIE DECENNALE : UNE OPPORTUNITÉ POUR LE MAITRE D OUVRAGE? LA GARANTIE DECENNALE : UNE OPPORTUNITÉ POUR LE MAITRE D OUVRAGE? CONFERENCE ARTS ET METIERS 21/09/2015 LE MAITRE D OUVRAGE Le maître d ouvrage, c'est-à-dire toute personne physique ou morale qui, agissant

Plus en détail

CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678. du 20-7-1972, art.

CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678. du 20-7-1972, art. CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678 du 20-7-1972, art. 64, 66 et 67) Numéro du registre : Numéro de l immeuble : OBJET du MANDAT : Des

Plus en détail

U52 GESTION. Situations professionnelles Compétences Savoirs associés. 52 C1 - Identifier les grandes caractéristiques de la copropriété

U52 GESTION. Situations professionnelles Compétences Savoirs associés. 52 C1 - Identifier les grandes caractéristiques de la copropriété U52 GESTION La gestion comprend : - la gestion de copropriété - la gestion locative GESTION DE COPROPRIÉTÉ Cette partie décrit l ensemble des activités confiées à un syndic de copropriété professionnel

Plus en détail

Énergies FORMATIONS 2014-2015. Formations métiers certifiantes. ISO 50001 et audit de systèmes de management

Énergies FORMATIONS 2014-2015. Formations métiers certifiantes. ISO 50001 et audit de systèmes de management FORMATIONS 2014-2015 Énergies Formations métiers certifiantes ISO 50001 et audit de systèmes de management Audit énergétique NF EN 16247 : bâtiment et industrie - Méthodologie d audit énergétique NF EN

Plus en détail

LOI ALUR SYNTHÈSE ENTRÉES EN VIGUEUR SNPI INFORMATIONS ISSN : 1270-0894

LOI ALUR SYNTHÈSE ENTRÉES EN VIGUEUR SNPI INFORMATIONS ISSN : 1270-0894 LOI ALUR SYNTHÈSE ENTRÉES EN VIGUEUR ISSN : 1270-0894 SNPI INFORMATIONS Mai 2014 LOI ALUR ET LOI HOGUET Principales dispositions de la loi ALUR modifiant la loi du 2 janvier 1970 Applicables immédiatement

Plus en détail

L assurance dommages-ouvrage

L assurance dommages-ouvrage Vous construisez un bâtiment neuf ou réalisez certains travaux sur un bâtiment existant? Afin de faciliter les indemnisations des maîtres d ouvrage lors de la survenance de sinistres, le législateur (loi

Plus en détail

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés?

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? La loi du 24 Mars 2014 dite «loi ALUR», publiée au J.O. du 26/03/2014 a apporté quelques modifications notables dans le domaine du droit de la copropriété.

Plus en détail

Recommandation n 18 relative sur le contrat d assurance dommage ouvrage relatif à un immeuble en copropriété.

Recommandation n 18 relative sur le contrat d assurance dommage ouvrage relatif à un immeuble en copropriété. Recommandation n 18 relative sur le contrat d assurance dommage ouvrage relatif à un immeuble en copropriété. La commission, Considérant : que l article L. 242-1 du Code des assurances dispose que : «Toute

Plus en détail

Les dispositions de la loi ALUR

Les dispositions de la loi ALUR Les dispositions de la loi ALUR Actualité juridique publié le 23/04/2014, vu 1176 fois, Auteur : JurisConseils Le Conseil constitutionnel avait été saisi sur plusieurs dispositions de la loi Alur. On attendait

Plus en détail

Table des matières TITRE I : LES BAUX DU CODE CIVIL (100) (Les références entre parenthèses renvoient aux numéros des paragraphes)

Table des matières TITRE I : LES BAUX DU CODE CIVIL (100) (Les références entre parenthèses renvoient aux numéros des paragraphes) Table des matières (Les références entre parenthèses renvoient aux numéros des paragraphes) SOMMAIRE... 1390 INTRODUCTION... 1392 TITRE I : LES BAUX DU CODE CIVIL (100) SECTION 1 : LES CHARGES LOCATIVES

Plus en détail

NORDEN est un cabinet d avocats spécialisé dans les principaux domaines du droit des affaires.

NORDEN est un cabinet d avocats spécialisé dans les principaux domaines du droit des affaires. ACCUEIL PRESENTATION NORDEN est un cabinet d avocats spécialisé dans les principaux domaines du droit des affaires. Le cabinet NORDEN assiste les entreprises, fonds d investissements et banques françaises

Plus en détail

La Qualité au service de la construction...

La Qualité au service de la construction... La Qualité au service de la construction... Maîtriser ses projets... POLYEXPERT ENVIRONNEMENT est un spécialiste reconnu du conseil et du contrôle dans le domaine de la construction. Notre objectif est

Plus en détail

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols Chargé(e) d Accueil La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Livre blanc. Copropriétés & diagnostics immobiliers, quoi de nouveau? www.diagamter.com

Livre blanc. Copropriétés & diagnostics immobiliers, quoi de nouveau? www.diagamter.com Livre blanc Copropriétés & diagnostics immobiliers, quoi de nouveau? www.diagamter.com 2-12 Syndics de copropriété, marchands de bien, investisseurs, propriétaires... vous gérez, vous vendez ou vous louez

Plus en détail

Position de l ADI sur le projet de loi Pinel relatif à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises

Position de l ADI sur le projet de loi Pinel relatif à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises Position de l ADI sur le projet de loi Pinel relatif à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises A l occasion de l examen du projet de loi Pinel sur l artisanat, le commerce et les très

Plus en détail

Pour mieux protéger votre métier nous avons décidé de réinventer le nôtre.

Pour mieux protéger votre métier nous avons décidé de réinventer le nôtre. Construction Pour mieux protéger votre métier nous avons décidé de réinventer le nôtre. BTPlus Concept Métiers de la maîtrise d œuvre les solutions Entreprises Faits réels Octobre 2006 : étude d implantation

Plus en détail

Chapitre 2 : Le contrôle technique dans la construction

Chapitre 2 : Le contrôle technique dans la construction Bruno QUIEVY GC5 Chapitre 2 : Le contrôle technique dans la construction - 10 - I. Le contrôle technique Les missions de contrôle technique existent dans différents domaines comme la marine, l aéronautique,

Plus en détail

Audit 360 CONFORT, ENERGIE, SÉCURITÉ, VALORISATION. Une solution pour y voir plus clair dans votre copropriété

Audit 360 CONFORT, ENERGIE, SÉCURITÉ, VALORISATION. Une solution pour y voir plus clair dans votre copropriété Audit 360 CONFORT, ENERGIE, SÉCURITÉ, VALORISATION Une solution pour y voir plus clair dans votre copropriété Socotec en quelques mots 3 valeurs d engagement + 5 métiers structurants + 7 aes stratégiques

Plus en détail

le PARCOURS de vente www.notaires.paris-idf.fr

le PARCOURS de vente www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER le PARCOURS de vente L acte de vente www.notaires.paris-idf.fr Le parcours de vente LʼACTE DE VENTE Toute vente immobilière doit être constatée par acte notarié. Après la signature de l avant-contrat

Plus en détail

Département de l Hérault

Département de l Hérault Du diagnostic à l opérationnel, quelles priorités? Le cas des collèges de l Hérault Jean-Pierre Quentin, directeur d exploitation du pôle éducation Patrimoine Conseil général de l Hérault mai 2009 AUDIT

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Licence professionnelle Commerce «Transactions et gestion immobilières» Autorité responsable de la certification

Plus en détail

Louez en toute Sérénité

Louez en toute Sérénité MK IMMOBILIER.ADMINISTRATEUR DE BIENS Louez en toute Sérénité 57, rue du Rendez-vous 75012 Paris Tél: 01 44 74 74 74 Site: www.mk-immobilier.com Fax: 01 73 76 93 56 mkimmo57@gmail.com cotegestion@gmail.com

Plus en détail

Propriétaires, Locataires, Administrateurs de Biens et Assurance en Copropriété

Propriétaires, Locataires, Administrateurs de Biens et Assurance en Copropriété Propriétaires, Locataires, Administrateurs de Biens et Assurance en Copropriété 1. Caractéristiques et champ d application d une Assurance Immeuble : Existe -t-il une obligation d assurance? Aucun texte

Plus en détail

Attestations, mesures, DPE, études réglementaires : de nouvelles prestations obligatoires s imposent aux maitres d ouvrage

Attestations, mesures, DPE, études réglementaires : de nouvelles prestations obligatoires s imposent aux maitres d ouvrage Attestations, mesures, DPE, études réglementaires : de nouvelles prestations obligatoires s imposent aux maitres d ouvrage Jean-Michel Desoutter 18 juin 2014 Les prestations connexes au contrôle technique

Plus en détail

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1. STATUT JURIDIQUE ET RESPONSABILITÉ DU SYNDIC 3 SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 SECTION 2. Responsabilité

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC N. 96-98, rue du Théâtre (Angle avenue Emile Zola) - 75015 PARIS - Tél. : 01 45 79 89 49 - Fax : 01 45 79 98 29

CONTRAT DE SYNDIC N. 96-98, rue du Théâtre (Angle avenue Emile Zola) - 75015 PARIS - Tél. : 01 45 79 89 49 - Fax : 01 45 79 98 29 GESTION DE PATRIMOINE SYNDIC DE COPROPRIETE TRANSACTION FONDS DE COMMERCE EXPERTISE LOCATION 1 CONTRAT DE SYNDIC N ENTRE LES SOUSSIGNES : Le SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES de l immeuble : RESIDENCE VASCO

Plus en détail

Loi ALUR : 15 évolutions majeures pour l agent immobilier

Loi ALUR : 15 évolutions majeures pour l agent immobilier Loi ALUR : 15 évolutions majeures pour l agent immobilier Document rédigé par les experts BusinessFil Immo Contact : 01 47 87 49 49 Loi ALUR : 15 évolutions majeures pour l agent immobilier L édito Après

Plus en détail

Gestion. Négocier son bail commercial

Gestion. Négocier son bail commercial Gestion Négocier son bail commercial Adie Conseil Gestion INTRODUCTION Le bail commercial fait l objet d un statut réglementé dont les textes sont codifiés aux articles L.145-1 et suivants et R.145-1 et

Plus en détail

Gepa et organismes de formation r é g i o n a u x: Conseils régionaux de l ordre des architectes et structures connexes

Gepa et organismes de formation r é g i o n a u x: Conseils régionaux de l ordre des architectes et structures connexes Gepa et organismes de formation r é g i o n a u x: Conseils régionaux de l ordre des architectes et structures connexes Le Gepa (Groupe pour l éducation permanente des architectes) est l organisme de formation

Plus en détail

Arrêté du XXXX. relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR :

Arrêté du XXXX. relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement Arrêté du XXXX relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR : La ministre

Plus en détail

REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE :

REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE : REFERENTIEL POUR L ATTRIBUTION DE LA MENTION RGE : RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT Date de mise en application : 20/02/2014 QUALIFELEC RE/0010 indice A 1 SOMMAIRE 1. DOMAINE D APPLICATION... 4 1.1 Objet...

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

Qualit IMMO une entreprise 100% aveyronnaise.p2. Le gage de qualité NF Logement...p5. Qualit IMMO novatrice en normes environnementales p6

Qualit IMMO une entreprise 100% aveyronnaise.p2. Le gage de qualité NF Logement...p5. Qualit IMMO novatrice en normes environnementales p6 SOMMAIRE Qualit IMMO une entreprise 100% aveyronnaise.p2 Le gage de qualité NF Logement...p5 Qualit IMMO novatrice en normes environnementales p6 La recherche de la satisfaction globale.p9 Nos actualités..p11

Plus en détail

ENTRE LES SOUSSIGNÉS :

ENTRE LES SOUSSIGNÉS : ENTRE LES SOUSSIGNÉS : D une part 1 Le Syndicat de la copropriété de l immeuble sis Représenté par désigné par le vote de la résolution de l Assemblée du 2 et d autre part La Société André DEGUELDRE, Philippe

Plus en détail

Loi Alur. Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com

Loi Alur. Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com Loi Alur Pascale Burdy-Clément 56 rue Servient 69003 lyon Tél : 04.37.48.44.95 cabinet@burdy-clement.com Loi ALUR - Principales dispositions en copropriété 13/15 Objectif : Les principales dispositions

Plus en détail

L ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES DU CONSEIL GENERAL EN FAVEUR DE LA RENOVATION DES BATIMENTS

L ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES DU CONSEIL GENERAL EN FAVEUR DE LA RENOVATION DES BATIMENTS L ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES DU CONSEIL GENERAL EN FAVEUR DE LA RENOVATION DES BATIMENTS Rénovation du centre médico-social de SAINT-LO. Crédits CG50 Avril 2012 1. Qu est ce que l éco-conditionnalité

Plus en détail

Les assurances de construction

Les assurances de construction Les fiches pratiques Oralia Fiche N 014 Edition Avril 2008 Les assurances de construction La garantie décennale / La dommages ouvrage Avant d aborder le contenu de ces deux garanties, il y a lieu de les

Plus en détail

Sommaire détaillé. Sommaire. Réaliser les études préalables. Définir le programme. Choisir et rémunérer le maître d œuvre

Sommaire détaillé. Sommaire. Réaliser les études préalables. Définir le programme. Choisir et rémunérer le maître d œuvre Réf. Internet Pages Partie 1 Optimiser la programmation de l opération de travaux Réaliser les études préalables Accomplir les études de prospection et de diagnostic...3092 9 Choisir la localisation du

Plus en détail

le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier

le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier Étanchéitéàl air le 06 Octobre 2010 Opportunité Nouveau métier Les rencontres du Groupe PROTEC - CONFERENCE Qui sommes nous? Bureau de mesure et contrôle de la perméabilité à l air Formations en Infiltrométrie

Plus en détail

Dommages ouvrage, CNR, TRC. Renseignements généraux

Dommages ouvrage, CNR, TRC. Renseignements généraux Dommages ouvrage, CNR, TRC Référence de votre cabinet Code ORIAS N : Cachet de votre cabinet : Renseignements généraux Raison sociale Le proposant Nom prénom Adresse Code postal Ville Tél Fax Mail Code

Plus en détail

DEMANDE D'ASSURANCE. Dommages Ouvrage CNR Tous Risques Chantier RC Maître d'ouvrage

DEMANDE D'ASSURANCE. Dommages Ouvrage CNR Tous Risques Chantier RC Maître d'ouvrage DEMANDE D'ASSURANCE Dommages Ouvrage CNR Tous Risques Chantier RC Maître d'ouvrage L'attention du demandeur est attirée sur l'intérêt qu'il a à remplir le présent document de façon complète et précise

Plus en détail

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS. Quatrième édition

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS. Quatrième édition Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS LA COPROPRIÉTÉ Quatrième édition Groupe Eyrolles, 1998, 2000, 2002, 2006 De Particulier à Particulier, 1998, 2000, 2002, 2006 ISBN

Plus en détail

www.sfs-groupe.com Dommages-Ouvrage particulier maison individuelle Que couvre le contrat? Qui doit souscrire? Pourquoi souscrire? Quand souscrire?

www.sfs-groupe.com Dommages-Ouvrage particulier maison individuelle Que couvre le contrat? Qui doit souscrire? Pourquoi souscrire? Quand souscrire? Fiche produit Que couvre le contrat? Qui doit souscrire? Pourquoi souscrire? Quand souscrire? Que couvre la garantie obligatoire? Que couvre la garantie de bon fonctionnement des éléments d équipement?

Plus en détail

PROPOSANT (sera le Preneur d Assurance si le contrat est souscrit)

PROPOSANT (sera le Preneur d Assurance si le contrat est souscrit) FORMULAIRE DE DÉCLARATION DE RISQUE RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNEL DE L IMMOBILIER COURTIER Nom du Cabinet Nom et prénom du représentant Email Téléphone Adresse N Type de voie Nom de la voie Code

Plus en détail

Association des Responsables de Copropriété

Association des Responsables de Copropriété Association des Responsables de Copropriété L ARC, Association des Responsables de Copropriété, est une association à but non lucratif (loi de 1901) créée en 1987. Elle est implantée, en 2015, sur plus

Plus en détail

Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété

Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété Juin 2014 N 18 Edito Numéro spécial loi ALUR La loi n 2014-366 pour l accès au logement et un urbanisme rénové, dite Loi ALUR,

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES PRIVES DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES FONDATION IMAGINE 24, Boulevard de Montparnasse 75015 PARIS MARCHE DE CONDUITE, D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE SUR LE BATIMENT DE LA FONDATION IMAGINE

Plus en détail

Comment mobiliser les copropriétaires et financer de gros travaux

Comment mobiliser les copropriétaires et financer de gros travaux Comment mobiliser les copropriétaires et financer de gros travaux Saint-Mandé Cycle de formations mai-juin : Comment réaliser des économies d'énergie dans votre copropriété? VILLE DE SAINT-MANDE: LES ACTIONS

Plus en détail

LE METIER DE SYNDIC. I) - Le cadre légal :

LE METIER DE SYNDIC. I) - Le cadre légal : 1 LE METIER DE SYNDIC Avec près de 8 millions de logements en Copropriété, la plupart des Français sont en relation avec un Syndic qui administre les parties communes de leur habitat collectif. Ils payent

Plus en détail

RÉNOVATION EN COPROPRIÉTÉ : COMMENT MOBILISER LES COPROPRIÉTAIRES?

RÉNOVATION EN COPROPRIÉTÉ : COMMENT MOBILISER LES COPROPRIÉTAIRES? L e s e s s e n t i e l s d e l a c o p r o p r i é t é RÉNOVATION EN COPROPRIÉTÉ : COMMENT MOBILISER LES COPROPRIÉTAIRES? Informer, consulter, se concerter et décider tous ensemble Table des matières

Plus en détail

Réduire sa facture énergétique, panorama complet. Obligations réglementaires, aides, etc.

Réduire sa facture énergétique, panorama complet. Obligations réglementaires, aides, etc. Réduire sa facture énergétique, panorama complet Obligations réglementaires, aides, etc. VILLE DE SAINT-MANDE: LES ACTIONS EN DIRECTION DES COPROPRIETES CONSTAT: 80% du parc immobilier de Saint-Mandé est

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE. Référence : GA/NT/P.180613593

OFFRE DE SERVICE. Référence : GA/NT/P.180613593 Etudes & Contrôles thermiques 38, avenue du Midi - 91760 ITTEVILLE Tél. : 01 69 90 86 10 - Fax : 01 69 90 91 59 Adresse postale: BP 70017-91610- BALLANCOURT E-mail : bet.ecic@wanadoo.fr - Site : www.bet-ecic.fr

Plus en détail

L ESSENTIEL DU BAIL COMMERCIAL

L ESSENTIEL DU BAIL COMMERCIAL GUIDE PRATIQUE L ESSENTIEL DU BAIL COMMERCIAL FAIRE AVANCER TOUTES LES ENVIES D ENTREPRENDRE GUIDE PRATIQUE L ESSENTIEL DU BAIL COMMERCIAL SOMMAIRE 1. Introduction p. 4 2. Focus : les différents types

Plus en détail

La loi ALUR : une opportunité commerciale

La loi ALUR : une opportunité commerciale La loi ALUR : une opportunité commerciale Equipe Offres Septembre 2014 1 Sommaire 1 La loi ALUR et la copropriété 05 2 La loi ALUR et les rapports locatifs 12 3 La loi ALUR et les agents immobiliers 19

Plus en détail

POLITIQUE IMMOBILIERE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE PLAN PATRIMOINE ENERGIE ACCESSIBILITE PPEA

POLITIQUE IMMOBILIERE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE PLAN PATRIMOINE ENERGIE ACCESSIBILITE PPEA 1 POLITIQUE IMMOBILIERE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE PLAN PATRIMOINE ENERGIE ACCESSIBILITE PPEA SOMMAIRE 1. OBJECTIFS ET ENJEUX 2. METHODOLOGIE 3. AUDIT ENERGETIQUE ET GROS ENTRETIEN 4. STRATEGIE ENERGETIQUE

Plus en détail

Rapport de vérification

Rapport de vérification Phase conception Provisoire phase chantier Définitif phase chantier Certification NF HQE TM Bâtiments Tertiaires Label HPE Construction neuve Rénovation OPERATION Opération Bâtiment RESTRUCTURATION D'UN

Plus en détail

ADMINISTRATION DE BIEN-ÊTRE!

ADMINISTRATION DE BIEN-ÊTRE! ADMINISTRATION DE BIEN-ÊTRE! Depuis près de 20 ans, l ensemble des métiers de Pure Gestion assure la gestion et le bon suivi de vos biens immobiliers. L implication, la maîtrise des enjeux liés aux investissements

Plus en détail

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL Ceelium 2014 CONFIDENTIEL Formation ARC 6 mai 2014 Copropriétés Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie Intervenant : Jérémy LAUER-STUMM, responsable marketing,

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

t services TPE ccompagnement une solution complète et externalisée pour sécuriser la gestion quotidienne de votre entreprise

t services TPE ccompagnement une solution complète et externalisée pour sécuriser la gestion quotidienne de votre entreprise [ ASSISTANCE ET PROTECTION ] entreprises ccompagnement t services TPE une solution complète et externalisée pour sécuriser la gestion quotidienne de votre entreprise [ ASSISTANCE ET PROTECTION ] Un accompagnement

Plus en détail

FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE

FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE Les règles de gestion posées par la loi du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis sont à compléter

Plus en détail

LE référentiel des métiers

LE référentiel des métiers LE référentiel des métiers 2 Le référentiel des métiers de Pôle emploi FILIÈRE RELATION DE SERVICES Métiers MISSIONS ACTIVITÉS COMPÉTENCES Le référentiel des métiers de Pôle emploi 3 4 Le référentiel des

Plus en détail

Les fondements juridiques sous-tendant les

Les fondements juridiques sous-tendant les L expert Dégât des eaux et la responsabilité des entreprises L auteur Christophe Gadouleau Dans la pratique quotidienne de son activité, l expert Dégât des eaux intervenant en dommage est parfois en situation

Plus en détail

ASSURE 1- NATURE DE L ENTREPRISE : EURL SARL SA ETS ENTREPRISE MR AUTRE NOM DE L ENTREPRISE : NOM ET PRENOM DU GERANT :

ASSURE 1- NATURE DE L ENTREPRISE : EURL SARL SA ETS ENTREPRISE MR AUTRE NOM DE L ENTREPRISE : NOM ET PRENOM DU GERANT : Proposition d Assurance Responsabilité Civile et décennale des Entreprises de Construction A retourner par Fax au 04 37 24 52 79 ou par mail à narjisse.boughanemi@entrepreneursdelacite.org Tél : 04 37

Plus en détail

Le mandat en vue de la location d un bien et la location

Le mandat en vue de la location d un bien et la location FICHE DE SYNTHÈSE Module 4 Le mandat en vue de la location d un bien et la location - MODULE SEMAINE 4 - SOMMAIRE : I) Le Mandat en vue de la location...2 1) Rappel de la règlementation sur le démarchage

Plus en détail

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux Des difficultés à investir le champ des conditions de travail L évolution du monde du travail montre la prégnance des conditions et de l organisation du travail dans le de nouveaux risques. Ces questions

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

Un outil de portage au service des copropriétés

Un outil de portage au service des copropriétés Un outil de portage au service des copropriétés Coprocoop : une coopérative d Hlm Un objectif : Créer un outil dédié au portage de lots en copropriétés dégradées. La réponse : Une SCIC Hlm réunissant l

Plus en détail