Aide d hiver pour indigents en Europe de l Est Qui est Lupu Vasile? «Croire, savoir, servir»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Aide d hiver pour indigents en Europe de l Est Qui est Lupu Vasile? «Croire, savoir, servir»"

Transcription

1 498 Nov 2013 Bulletin mensuel de la Mission chrétienne pour les pays de l Est Aide d hiver pour indigents en Europe de l Est Qui est Lupu Vasile? «Croire, savoir, servir»

2 2 visionest novembre 2013 editorial Révolution de la pensée Nous aidons directement, nous protégeons et nous construisons. Toutes ces activités de la Mission chrétienne pour les pays de l Est ont finalement le même but: permettre au plus grand nombre de personnes possible de vivre dignement. Nous créons pour ces personnes de nouvelles possibilités et perspectives. Dans le meilleur des cas, elles trouvent un champ d activité et un travail qui leur permet d en vivre de manière autonome. Elles vivent la force et la persévérance dans la confiance en Dieu. Aide d urgence Pour de nombreuses personnes vivant dans les pays de l ex-union soviétique, le chemin qui leur permettra de quitter la pauvreté matérielle est encore très long. Ainsi rencontre-t-on en Moldavie, mais également en Roumanie, une pauvreté extrême et un profond désespoir. C est pour ces raisons que nous continuons dans ces pays à soutenir des personnes à travers une aide alimentaire, qui atténue le plus grand dénuement. Aide à la construction En parallèle, nous nous engageons dans l aide au développement, afin de créer de nouvelles perspectives et en particulier des places de travail. L expérience mondiale montre qu une aide au développement purement financière n aboutit souvent qu à des résultats modestes. Pour ces raisons, nous investissons dans des hommes et leur formation. Nous voulons ainsi donner à des personnes la capacité et le courage de sortir de leur pensée d infériorité, de prendre des initiatives et de conquérir de nouveaux territoires. En Moldavie et en Roumanie, nous collaborons avec des écoles supérieures chrétiennes et offrons des cours pour étudiants, entrepreneurs et cadres. Constater avec joie une attitude révolutionnaire Dépasser une manière de penser et de ressentir représente pour la plupart des personnes une certaine difficulté. La pauvreté et des conditions sociales pénibles font qu il est encore plus difficile d envisager des changements. C est pour ces raisons que nous cherchons dans nos projets des personnes qui deviennent pour d autres des exemples et des sources d encouragement. Sont demandées des personnes endurantes et résistantes, qui ont soif d apprendre et du courage. Des personnes qui ne demandent plus ce qu elles peuvent faire pour leur propre profit, mais qui se demandent: «Que puis-je faire pour créer de la plus-value pour d autres?» Cette attitude révolutionnaire nous est enseignée par l Evangile de la Bible. Lorsque, à travers nos projets, nous inspirons des personnes et soutenons ce changement d esprit, nous éprouvons une joie particulière. Avec ces personnes, nous vivons les expériences les plus surprenantes. Dans le magazine que vous tenez entre vos mains, vous lirez des articles qui parlent de défis, mais aussi d événements touchants, que des personnes bénéficiant de nos projets ont provoqués. Nous vous remercions de tout cœur de votre solidarité et de votre soutien. visionest Journal mensuel édité par la MISSION CHRETIENNE POUR LES PAYS DE L EST (MCE Suisse) N 498: Novembre 2013 Abonnement CHF 15. annuel: Rédaction: Georges Dubi Adresse: MCE, Bodengasse 14, case postale Worb BE Téléphone: Fax: Internet: Compte postal: Compte bancaire: Mission chrétienne pour les pays de l Est, Worb, Lausanne Spar + Leihkasse Münsingen Contrôle comptabilité: UNICO, Berthoud Tous les cantons admettent la défal cation des dons. Renseignements au se crétariat. Si les dons dépassent ce qui est nécessaire à un projet, le surplus sera affecté à des buts similaires. Source d images: MCE Sans mention, les personnes photogra phiées n ont aucun rapport avec les exemples cités. Graphisme: Melanie Keller Impression: Stämpfli Publikationen AG, Berne Papier: Le rapport annuel est imprimé sur papier certifié FSC et blanchi sans chlore. Direction de l entreprise: Georges Dubi, Muri, directeur de la mission Günther Baumann, Macolin Conseil de fondation: Mario Brühlmann, Orpund, président Thomas Hurni, pasteur, Leutwil, vice-président Christian Bock, Seedorf Thomas Haller, Langenthal Jürg Maurer, pasteur, Hirschthal Stephan Schär, Bischofszell Rudolf Staub, pasteur, Jouxtens-Mézery Günther Baumann, membre de la direction Facebook Twitter

3 personnel 3 Anca Popovici Suciu DES PERSONNES partagent notre chemin Je m appelle Anca Popovici Suciu. J ai 32 ans et suis mariée à Adrian, un merveilleux mari et père. Nous avons deux gentilles fillettes, Hannah et Amedea, et habitons dans la ville d Oradea au nord-ouest de la Roumanie. J ai grandi dans une famille modeste et très croyante. Ma mère était pédagogue dans un jardin d enfants et mon père menait une entreprise de textile. Pendant ses loisirs, il travaillait comme missionnaire pour diverses communautés chrétiennes à la campagne. Déjà dans mon enfance, j ai vu comment Dieu est merveilleux et clairvoyant. Je m engageais dans une église et me suis fait baptiser à l âge de 18 ans. J ai sans cesse ressenti l amour de Dieu. Je travaille depuis 13 ans à la fondation Comunia qui avait été créée par la Mission chrétienne pour les pays de l Est et s appelait Pro Familia auparavant. En principe, tout a commencé lorsque j avais 12 ans. Un groupe d éclaireurs jouait près de notre bloc et je les observais. Leurs activités me fascinaient et je voulais y participer. Un des moniteurs m a encouragée et j ai ainsi commencé comme volontaire. Le groupe d éclaireurs était mené par Comunia, où j ai trouvé plus tard un emploi à temps partiel dans l administration. Au printemps 2005, j ai repris la direction de Comunia. Nous tenons des exposés pour les jeunes dans des écoles professionnelles, organisons des colonies pour des jeunes gens roumains et roms, offrons des cours de formation pour adultes, soutenons des missionnaires et nous occupons d habitants indigents. Ma formation socio-médicale avec base biblique que j ai suivie à l université Emmanuel m a beaucoup aidée pour mon travail. Plus tard, j ai effectué des cours de psychologie et pédagogie, ainsi qu un master en organisation et management. Le travail de Comunia me satisfait beaucoup et je remercie Dieu de pouvoir y utiliser mes talents et mon expérience et ainsi de le servir. J ai sans cesse ressenti son amour et sa grâce. De nombreux jeunes ont trouvé le chemin de la foi à travers le travail de Comunia, d autres ont obtenu aide et conseils dans leurs crises et ont été fortifiés pour la vie. Ces expériences encourageantes et la certitude de l amour et de la grâce divine me motivent à commencer de nouveaux projets et à avancer avec confiance.

4 4 visionest ENTRAIDE surmontons ensemble les urgences et catastrophes Ruth Thomann responsable du projet pour indigents en Europe de l Est L aide alimentaire est nécessaire. Une grande partie de la population vit au-dessous du minimum vital en Moldavie, Ukraine, Biélorussie et Russie. Cela signifie: la retraitée vivant seule ne peut pas payer les frais de chauffage en hiver pour son une-pièce. La mère seule à assumer l éducation de ses enfants n a pas d argent pour le matériel scolaire. Le salaire du père de famille ne suffit pas pour une subsistance modeste, malgré l approvisionnement par leur propre potager. La rente d un invalide ne couvre même pas les frais pour les médicaments dont il a besoin. Une aide alimentaire régulière donne aux habitants indigents un sentiment de sécurité et un peu d espace. L argent qu ils utiliseraient pour acheter à manger pour demain est maintenant à disposition pour des acquisitions essentielles comme des médicaments ou des chaussures chaudes. Un paquet alimentaire offre joie, courage et espoir. Grâce à ce soutien, de nombreux destinataires viennent à bout de circonstances difficiles et reprennent leur vie en main. La Mission chrétienne pour les pays de l Est distribue chaque année 300 tonnes d aliments de base et 400 tonnes de pommes de terre en automne.

5 5 Maria et Valentin âgés de 71 et 68 ans s occupent de leurs trois petits-enfants âgés de 14 à 18 ans. Leur mère, la fille de Maria et Valentin, suit constamment des traitements psychiatriques. Elle est tombée malade après que son mari l eut quittée, seule avec quatre Merci de tout cœur pour votre attention, votre compassion et votre amour! Je ne sais pas si vous pouvez vous imaginer quel soulagement c est de savoir que les enfants auront un repas chaud chaque jour. C est merveilleux! Ma gratitude envers les personnes qui rendent cela possible est infinie!» «C est merveilleux de savoir que les enfants auront un repas chaud chaque jour.» enfants, il y a une dizaine d années. Peu après, sa fille aînée est décédée dans un accident de la circulation. La rente des deux retraités et les allocations familiales pour les enfants correspondent à 180 francs. Bien que la famille vive dans sa propre maisonnette et cultive des légumes, le revenu ne suffit pas pour couvrir les besoins les plus urgents. Maria écrit: «Je vous remercie profondément pour votre aide! En été, nous avons fait quelques économies pour pouvoir acheter des pommes de terre et des aliments pour les enfants en automne. Mais maintenant que l automne est là, tout a renchéri. Nos modestes économies ne suffisent pas pour passer l hiver. J étais désespérée: Comment subvenir aux besoins des enfants? Une personne de la mission nous a alors téléphoné pour nous dire que nous obtiendrons des pommes de terre et d autres aliments pour l hiver. Daniel, notre cadet, sautait de joie dans sa chambre et pouvait à peine en croire ses yeux. Maria et sa famille sont reconnaissantes pour l aide de la mission. Aide pour l hiver pour indigents en Europe de l Est Frais pour aliments pour familles CHF 120. pour retraités seuls CHF 45. Frais de chauffage 1 tonne de charbon pour familles ou personnes seules CHF 240. Merci de tout cœur!

6 6 visionest Radion et Uliana Radion et Uliana s occupent d enfants et jeunes gens délaissés au sud de la Moldavie. Les paquets alimentaires leur ouvrent les portes de maisons où règnent la pauvreté, l abandon et la violence. Radion et Uliana ont commencé il y a 15 ans à organiser des colonies d été pour enfants et jeunes de familles indigentes. Après les colonies, ils visitent les enfants chez eux et leur engagement dure ainsi pendant toute l année. Aujourd hui, ils offrent chaque semaine plusieurs heures pour les enfants et les jeunes et mènent une école du dimanche. En plus, ils font dans les écoles publiques du travail d information sur des sujets tels que l alcool, les drogues, la violence conjugale et les relations. Ces visites à domicile servent aussi à faire participer les éducateurs. De nombreux enfants vivent chez des personnes étrangères ou des proches comme par exemple des grandsmères, souvent dépassées par cette tâche. Les parents cherchent du travail à l étranger ou ne sont, à la suite de chômage et d alcoolisme, pas capables d offrir un foyer digne de ce nom à leurs enfants. Où cela s avère nécessaire, Radion et Uliana offrent une aide immédiate au moyen de paquets alimentaires. Les enfants bénéficient ainsi régulièrement de repas sains. Radion et Uliana sont certains: «Le travail auprès des enfants et jeunes gens porte des fruits. Si Dieu transforme la jeunesse, la société se transforme également. La Moldavie a exactement besoin de cela.»

7 7 I«L aide de la mission me permet d étudier»i Je m appelle Chenia et j aurai bientôt 18 ans. Je viens de commencer mes études de travail social. J ai choisi cette profession parce que j aimerais offrir un avenir heureux et assuré à de nombreux enfants moldaves. J ai moimême vécu ce que cela signifie de n avoir pas de famille, personne à qui l on peut faire confiance, aucune orientation pour le présent et le futur. Tout a commencé dans la colonie d été Il y a huit ans, j avais dix ans à l époque, j ai participé à une colonie de vacances. Cela a changé mon enfance. J y ai vu pour la première fois qu il existe des personnes s engageant pour les autres. Au cours des dix jours de la colonie, j ai vu comment des personnes s occupaient de moi, m aimaient et croyaient en mes capacités. Je n avais encore jamais vécu une telle chose! Mais je n ai pas raconté aux moniteurs de la colonie que mon enfance s était terminée avant d avoir commencé. Pas «Si Dieu transforme la jeunesse, la société se transforme également.» non plus que je paniquais à l idée de devoir retourner dans ma vie quotidienne. Rejetée et mal-aimée Je n ai jamais entendu parler de mon père. Des personnes étrangères m ont dit que ma mère m avait quittée juste après ma naissance. Elle ne me voulait pas. Je n étais nulle part à la maison et n avait pas de proches. J ai vécu un certain temps chez des parents lointains de mon père qui étaient alcooliques, ensuite chez diverses personnes complètement étrangères qui m exploitaient, après pour une courte période dans un foyer d enfants et ensuite de nouveau ailleurs. Je n ai jamais eu de véritables contacts. Jusqu à cette colonie d été, je croyais que je serais seule toute ma vie et devrais me débrouiller moi-même pour tout. La transformation J ai compris deux choses dans la colonie: Dieu me comprend et s occupe de moi, et il existe des personnes dignes de confiance. Ces conclusions ne changeaient cependant rien à mes conditions de vie. Je n aurai pas de véritable foyer pendant encore quatre autres années. Maintenant, je vis depuis quatre ans chez ma grand-mère et m y sens à l aise. J ai fait des progrès à l école et j ai pris la décision d entreprendre quelque chose dans ma vie pour offrir une vie meilleure à des enfants. Depuis que je vis continuellement chez ma grand-mère, je vais régulièrement aux rencontres de jeunes de Radion et Uliana, et j ai appris à mieux connaître Dieu. Issue de la misère Ma grand-mère a accepté mon vœu de faire des études. Ce n était pas simple pour elle, car elle est très pauvre. Nous avons seulement sa petite rente suffisant à peine pour survivre. Elle avait fait quelques économies pour le début de mes études. Mais nous n avions bientôt plus rien et ma formation était menacée. Nous devions acheter à manger et il ne restait plus rien pour les frais d études. Alors, Uliana et Radion nous ont visitées un soir. Ils ont apporté un gros paquet plein d aliments. Il contenait tout ce dont nous avions besoin pour les prochaines semaines. Grand-mère a pleuré de joie, et j ai su tout de suite: Dieu veut que je poursuive mes études! Je remercie profondément les personnes rendant cette aide possible! Vous vivez si loin de nous dans un autre monde, et vous êtes quand même si proches par votre bonté et vos actes! Chenia veut contribuer à ce que des enfants aient un avenir meilleur.

8 8 visionest ENTRAIDE surmontons ensemble les urgences et catastrophes Sans moyens, malade et quand même heureux, un habitant de chez les Pascas. IQui est Lupu Vasile?I Roumanie Georges Dubi responsable de la mission On l a trouvé dans une forêt près de Brasov, délaissé et malade. Il n avait pas de papiers et ne savait même pas son nom. Aujourd hui, Lupu Vasile vit avec 130 autres personnes chez Viorel et Florica Pasca. Ils offrent un foyer à des personnes comme lui. Il y a de nombreuses années, Viorel et Florica Pasca ont réfléchi sur leur vie. Ils menaient une vie modeste et possédaient tout ce dont ils avaient besoin. Il y avait trois chambres inhabitées dans leur maisonnette rustique à Dombrova. Ils ont demandé à Dieu ce qu ils pourraient faire de cette place. Un message télévisé porte des fruits Un peu plus tard, c était l hiver, un reportage que deux sans-abri étaient morts de froid à Oradea passa à la télévision. Cette nouvelle tourmenta Viorel et Florica. Ils sont allés à Oradea et ont fait savoir aux autorités qu ils étaient prêts à accueillir deux à trois personnes chez eux. Cela n a pas duré longtemps et l assistance sociale leur a amené deux personnes malades qui se seraient retrouvées dans la rue après un séjour à l hôpital. C était il y 7 ans. Aujourd hui, Viorel et Florica s occupent de 130 personnes indigentes! Leur modeste maisonnette a été transformée et

9 9 agrandie, des chambres ont été construites dans l ancienne étable. Ils ont pu louer deux autres locaux dans le voisinage et y loger des personnes. Mais ils n ont pas assez de place, quatre personnes vivent dans une chambre, beaucoup sont clouées au lit et souffrent d incontinence. Avoir un toit «Je sais que les circonstances dans nos habitations sont mauvaises et qu il ne sent pas bon. Mais nos patients sont reconnaissants de ne pas devoir vivre dans la rue, d avoir à manger et d être aimés», dit Viorel Pasca. L Etat ne Viorel et Florica Pasca s engagent en faveur des plus pauvres. Ils ont besoin d une centaine de francs par personne par mois pour nourrir et héberger leurs habitants. Ils reçoivent de nombreux dons en nature et parfois aussi en espèces de Roumanie et en sont très reconnaissants. Mais cela ne suffit pas pour nourrir et encadrer les 130 habitants. La Mission chrétienne pour les pays de l Est soutient donc les Pascas par des aliments. Cette aide est déterminante pour pouvoir offrir une alimentation copieuse et saine aux «pensionnaires». Qui est Lupu Vasile? Personne ne pourra probablement dire une fois qui est vraiment Lupu Vasile. Lorsqu il a été amené chez les Pascas, les autorités n ont pas pu l enregistrer. Il n avait pas de papiers et ne savait même pas son nom. Le juge responsable a demandé où on l avait trouvé. «Aha, dans la forêt! Il y a là beaucoup de loups, nous l appelons donc loup (Lup). Ajoutons encore Vasile et le cas est liquidé.» paie rien, mais amène régulièrement de nouveaux habitants. Les autorités n accepteraient pas de refus des Pascas. Elles placent simplement les personnes chez eux. Quelques-unes ont une modeste rente, d autres pas de revenu. Ce sont des personnes isolées, handicapées et malades mentalement. Sans les Pascas, elles vivoteraient dans la rue, les canalisations ou la forêt. Elles n ont aucune chance d obtenir de l aide sociale ou d être soutenues par l Etat. Pour l Etat, ne nombreuses personnes n existent tout simplement pas. Lupu Vasile n est pas un cas unique. Des personnes ne connaissant pas leur identité sont régulièrement amenées chez les Pascas. Cela signifie qu elles ne peuvent pas être enregistrées correctement. Une fois, les autorités n ont délivré les papiers d un habitant qu à son enterrement. Le problème a été que, deux mois plus tard, un homme d Oradea est venu chez les Pascas et a demandé pourquoi on l avait déclaré mort. Il avait voulu s annoncer pour sa rente de vieillesse et a alors appris par les autorités qu il était déjà mort! Cela a duré deux mois jusqu à ce qu on l ait cru. Les Pascas ont besoin de dons pour mener leur foyer. Ils font leur pain eux-mêmes et la vache dans le potager donne un peu de lait. Ils sont reconnaissants de ne pas devoir vivre dans la rue ou les canalisations.

10 10 visionest CROISSANCE soutenons la formation et l économie de proximité I«Croire, Isavoir, servir»i Gallus Tannheimer responsable du projet Kara Sea SEVERNAYA ZEMLYA FRANZ JOSEF LAND moldavie 3 NOVAYA ZEMLYA L université théologico-pédagogique de Chisinau, Moldavie, complète son programme par des cours de gestion d entreprise. Elle veut ainsi aider à combattre la pauvreté. 7 L université théologico-pédagogique (CTE) permet par diverses formations à ses étudiants d obtenir un diplôme comme dirigeants de communautés et collaborateurs d églises chrétiennes. «Croire, savoir, servir» est sa devise. La Mission chrétienne pour les pays de l Est soutient ce travail depuis des décennies, ce qui porte des fruits dans toute l Asie centrale. 9 Yakutsk RUSSIA Krasnoyarsk Pour l année universitaire , le CTE a introduit une formation en gestion d entreprise («Bachelor in Business Administration») 8 Lake Baikal se basant sur les valeurs chrétiennes. Elle transmet Irkutsk des connaissances solides pour mener une entreprise. KAZAKHSTAN UZBEKISTAN KYRGYZSTAN TURKMENISTAN TAJIKISTAN CHINA Pays d Asie centrale KUWAIT I R A N AFGHANISTAN INDIA L institut veut marquer cette date-clé de son histoire en se donnant un nouveau nom: MONGOLIA Universitas Divitia Gratiae (UDG). Le terme «université» montre que les formations se sont diversifiées. Le nom «Divitia Gratiae» ou «Richesse divine» se rapporte Beijing au verset biblique d Ephésiens 1,7: «En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce.» C H I N A Shanghai N

11 11 Aidez-vous aussi? Avec 450 francs par année, vous offrez une formation à un étudiant. Le doyen Dr Igor Prisac (2 e dep. la gauche) avec des étudiants de première année en «Bachelor Business Administration» Chance pour témoignage chrétien L enseignement a lieu en roumain et en russe. Pour cette raison, de nombreux étudiants d Asie centrale parlant le russe viennent à cette université. L UDG devient ainsi une porte vers l Asie centrale et offre des perspectives captivantes pour le Royaume de Dieu. Grâce à l élargissement du programme d étude par le «Bachelor in Business Administration», les étudiants acquièrent, en plus de la formation théologique, les connaissances nécessaires pour mener avec succès une entreprise dans leurs patries. La formation en gestion d entreprise leur offre les outils nécessaires pour réaliser ce but. Fonder des églises chrétiennes est difficile dans toute l Asie centrale, c est même officiellement interdit dans de nombreux pays. Le travail de pasteur est donc lié à de l opposition et des dangers. Les responsables d églises et de communautés doivent s attendre à des descentes de police et des autorités. Souvent, des objets tels que des ordinateurs, des frigidaires ou des machines à coudre sont confisqués et disparaissent à jamais. Des plaintes juridiques pour des activités illégales ne sont pas rares. entrepreneurs et aider très concrètement à créer des emplois. Cette contribution à la lutte contre la pauvreté est ardemment souhaitée dans les pays très pauvres. Le travail de pasteur et fondateur de communautés a lieu parallèlement. Ce modèle offre de grandes chances pour la fondation de communautés dans les pays de l Est et particulièrement en Asie centrale. Les entrepreneurs chrétiens peuvent devenir des exemples éveillant l espoir dans leur entourage. Date-clé pour la Mission chrétienne pour les pays de l Est Cette nouvelle formation est également une date-clé pour nous en tant que Mission chrétienne pour les pays de l Est (MCE). Le projet a été lancé sur l initiative de la MCE. Nous participons dans un cadre déterminant au financement et à la réalisation dans la pratique. Avec la formation en gestion d entreprise, les pasteurs peuvent servir leur pays comme

12 visionest personnel Anniversaire de la 250 e collecte de vêtements en faveur de la Mission chrétienne pour les pays de l Est LES TROIS PILIERS DE LA MCE A l occasion de cet anniversaire, 9 femmes de notre groupe ont pris le chemin de Worb pour découvrir le centre de collecte de vêtements de la Mission chrétienne pour les pays de l Est. ENTRAIDE surmontons ensemble les urgences et les catastrophes Barbara Inäbnit nous a reçues très cordialement. L étendue de l œuvre nous a beaucoup impressionnées. Les vêtements en provenance des points de collecte de toute la Suisse arrivent ici. D immenses dépôts de vêtements attendent d être transportés en Europe de l Est (Moldavie, Biélorussie et Ukraine). Toutes les trois semaines, un semiremorque quitte Worb en direction de l Est. CROISSANCE soutenons la formation et l économie de proximité Barbara Inäbnit a déjà été en Biélorussie et a préparé une présentation de dias. Ceux-ci montrent de manière impressionnante à quel point les habitants de ces pays ont besoin de vêtements de deuxième main. A côté, nous avons eu un aperçu des multiples activités de la mission et avons constaté l importance et la nécessité absolue de cet engagement en faveur de personnes en indigence. PROTECTION mettons fin à la traite des femmes et des enfants Pendant le café accompagné d excellentes pâtisseries, nous avons reçu des réponses très compétentes à nos nombreuses questions. Merci de tout cœur pour votre hospitalité. Marianne Gysin

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

DEC accéléré en Soins infirmiers

DEC accéléré en Soins infirmiers P O R T R A I T S D É T U D I A N T E S I M M I G R A N T E S P A R C O U R S I N S P I R A N T S Nous vous présentons des personnes immigrantes dont le parcours de vie, professionnel et scolaire est à

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Charte des laïcs de l Assomption de Québec

Charte des laïcs de l Assomption de Québec Charte des laïcs de l Assomption de Québec, version au 12 juin 2009, page 1/5 Charte des laïcs de l Assomption de Québec Chapitre 1 er : Notre Esprit 1. Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE 52 INSIDE Un autre regard sur Michel R. WALTHER Directeur général de la Clinique de La Source Directeur général de la Clinique de La Source, Michel R. Walther est né en 1949 au Maroc de parents suisses.

Plus en détail

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT.

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. I Des permanences d accueil et des visites à domicile Toutes les équipes de Corrèze assurent des permanences

Plus en détail

Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement

Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement Dans cet atelier, nous verrons plusieurs façons d intervenir en tant que pair aidant. Anne-Marie Benoit présentera son travail

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Berne, mai 2007. Questions fréquentes au sujet de l aide sociale

Berne, mai 2007. Questions fréquentes au sujet de l aide sociale 1 Berne, mai 2007 Questions fréquentes au sujet de l aide sociale 2 Pourquoi la CSIAS en tant qu association privée peut-elle établir des normes en matière d aide sociale? La CSIAS est l association professionnelle

Plus en détail

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE Bienvenue chez P&V En vous confiant à P&V, vous choisissez un assureur qui recherche avant tout l intérêt de ses assurés. Depuis son origine, en 1907, P&V s appuie sur des valeurs

Plus en détail

L école doit être redéfinie comme un lieu de vie et d apprentissage

L école doit être redéfinie comme un lieu de vie et d apprentissage Document de base de l'initiative des villes pour la formation quant à la politique de formation L école doit être redéfinie comme un lieu de vie et d apprentissage Impressum Éditeur Initiative des villes

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire Démarche sur l aide financière aux participantes Marie-Lourdes Pas beaucoup d argent pour tout ce qu il faut

Plus en détail

JEF. Programme pour les Jeunes en Formation

JEF. Programme pour les Jeunes en Formation 1 JEF Programme pour les Jeunes en Formation 2, un programme du BCAS, fondation privée reconnue d utilité publique, qui agit : Pour les enfants et les jeunes : SOS-Enfants Genève Le Biceps Pour les adultes

Plus en détail

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au Réfugiés pris en charge par le gouvernement Canada Réinstallation des réfugiés au Bulletin d information Vous souhaitez vous réinstaller au Canada et votre demande a fait l objet d un examen initial par

Plus en détail

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR RAPPORT DE FIN DE SEJOUR Australie / Sydney 2010 IUT2 Grenoble Département Technique de Commercialisation A/ Vie pratique -Logement- Les logements sont très chers en Australie et plus particulièrement

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

B.A.-BA de la garde d enfants

B.A.-BA de la garde d enfants B.A.-BA de la garde d enfants pour la Suisse romande Vue d ensemble des variantes de garde les plus fréquentes pour les petits enfants - Crèche - Accueil familial de jour - Nounou - Babysitter, Au Pair

Plus en détail

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles RWANDA NEWS AGENCY GRANDS LACS HEBDO La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles Tuesday, 05 March 2013 17:49 by Gakwaya André La Fondatrice de l Edition Bakame au Rwanda

Plus en détail

Garantir le minimum vital

Garantir le minimum vital 1 er pilier, AVS/AI Garantir le minimum vital Par le biais de l AVS/AI, la prévoyance étatique couvre les besoins vitaux de toute la population. 1. Situation initiale La prévoyance vieillesse, survivants

Plus en détail

Le Salaire-Jeunesse. A partir de 12 ans: le salaire-jeunesse, la meilleure alternative à l argent de poche K I N R - C A S D E

Le Salaire-Jeunesse. A partir de 12 ans: le salaire-jeunesse, la meilleure alternative à l argent de poche K I N R - C A S D E D E Le Salaire-Jeunesse pour les enfants K I N R - C A S H A partir de 12 ans: le salaire-jeunesse, la meilleure alternative à l argent de poche Apprendre à gérer l argent doit être intégré dans l apprentissage

Plus en détail

VIVRE OU SURVIVRE, TELLE EST LA QUESTION

VIVRE OU SURVIVRE, TELLE EST LA QUESTION VIVRE OU SURVIVRE, TELLE EST LA QUESTION Quelque part, dans un quartier de Minarive, lorine est assise dans l un des fauteuils en simili cuir bleu du salon de cet appartement qu elle habite depuis plus

Plus en détail

Se libérer de la drogue

Se libérer de la drogue Chacun doit savoir qu il peut se libérer de la drogue à tout moment. Se libérer de la drogue Je ne maîtrise plus la situation Longtemps encore après la première prise de drogue, le toxicomane croit pouvoir

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Quelques exemples de croyants célibataires

Quelques exemples de croyants célibataires Périodique de matière biblique pour les jeunes - Août 2013 - Numéro 16 Quelques exemples de croyants célibataires La situation du chrétien En 1 Corinthiens 7, Paul aborde le sujet du chrétien célibataire.

Plus en détail

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS Droits de l enfant LES JOURS MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS ENFANT / JEUNE N d ordre Consultation des 6/18 ans 2014 MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS B onjour, Sais-tu que tu as des

Plus en détail

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille.

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Parent avant tout Parent malgré tout Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Edition: Addiction Suisse, Lausanne 2012 Que vous soyez directement concerné-e ou que

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation :

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : A. Vie pratique : J ai effectué mon Master 1 de droit public en Erasmus à Copenhague d août 2009 à fin mai 2010. Logement : Accès au logement : J ai pu

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

LA LETTRE D UN COACH

LA LETTRE D UN COACH LA LETTRE D UN COACH COACH DIDIER GAGNANT KALIPE N 18 du Dimanche 04 Mai 2014 «Il fallait commencer un peu plutôt ; c'est-à-dire maintenant et résolument.» Un Coach vous enseigne la Méthode qui permet

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

SEMESTRE D ETUDE A MONASH UNIVERSITY SUNWAY MALAYSIA

SEMESTRE D ETUDE A MONASH UNIVERSITY SUNWAY MALAYSIA Adrian LAMBLIN SEMESTRE D ETUDE A MONASH UNIVERSITY SUNWAY MALAYSIA Bonjour à tous, Je m appelle Adrian et je reviens de Malaisie où j ai effectué un semestre d étude à Monash University Malaysia qui fut

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière. pour l année 2015 JANVIER FEVRIER MARS AVRIL

Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière. pour l année 2015 JANVIER FEVRIER MARS AVRIL Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière pour l année 2015 Universelle La promotion de la paix JANVIER Pour que ceux qui appartiennent aux différentes traditions religieuses

Plus en détail

bénévole à la paroisse où elle sert la messe, fait des lectures, distribue la communion.

bénévole à la paroisse où elle sert la messe, fait des lectures, distribue la communion. Rencontre Notre secteur AREQ vient de fêter son 25 e anniversaire d existence. En 1986, sous la présidence de Rita Fortin, quarante membres se sont réunis. Deux ans plus tard, Anne-Marie Roy Coulombe était

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Du 1 er juillet 2014 au 30 juin 2015

Du 1 er juillet 2014 au 30 juin 2015 Place Vignioboul Mon Pass Loisirs Du 1 er juillet 2014 au 30 juin 2015 Prénom : / Nom : Ma date de naissance : / / Téléphone (domicile) : / Mon portable : / Mon mail : / Cocher 1 possibilité : (OBLIGATOIRE)

Plus en détail

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC)

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) GUIDE À L INTENTION DES ORGANISATIONS Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) Pour des paniers de légumes locaux et sains, directement livrés

Plus en détail

Information du jour La prévoyance sociale en Suisse

Information du jour La prévoyance sociale en Suisse Information du jour La prévoyance sociale en Suisse Prestations Assurés/Ayants droit Base de calcul pour le montant des prestations pour guérison, soins, réadaptation AVS/AI Sont obligatoirement assurées

Plus en détail

Les relations intergé né rationnelles

Les relations intergé né rationnelles 5 Les relations intergé né rationnelles Rencontre avec Claudine Attias-Donfut 1, directrice de recherche, Ehess Les changements dans les relations intergénérationnelles La mutation importante observée

Plus en détail

CENTRES SCOLAIRES ET FOYERS D ACCUEIL AU CAMBODGE ET AUX PHILIPPINES

CENTRES SCOLAIRES ET FOYERS D ACCUEIL AU CAMBODGE ET AUX PHILIPPINES 2013 CENTRES SCOLAIRES ET FOYERS D ACCUEIL AU CAMBODGE ET AUX PHILIPPINES Bâtir les hommes et les femmes de demain L enfant que nous aidons aujourd hui sauvera son pays demain OÙ EN SOMMES-NOUS? Nos 7

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

Comment faire calculer votre QF? Tarifs. Quotient Familial 2011-2012. www.colombes.fr

Comment faire calculer votre QF? Tarifs. Quotient Familial 2011-2012. www.colombes.fr Comment faire calculer votre QF? Tarifs Quotient Familial 2011-2012 www.colombes.fr Edito Madame, monsieur, Vous avez entre les mains la plauette des tarifs municipaux pour l année scolaire 2011-20112.

Plus en détail

Dossier de pré inscription À retourner à l adresse indiquée en dernière page

Dossier de pré inscription À retourner à l adresse indiquée en dernière page Syndicat Intercommunal pour le Développement Social des CAntons de Villeneuve les Avignon et de Roquemaure Dossier de pré inscription À retourner à l adresse indiquée en dernière page TOUT DOSSIER INCOMPLET

Plus en détail

Égalité des chances pour toutes et tous

Égalité des chances pour toutes et tous Égalité des chances pour toutes et tous L égalité des chances pour toutes les personnes vivant en Suisse et un des piliers centraux d une société juste et solidaire. L égalité des chances signifie d abord

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

Prêts pour l avenir. A chaque étape de la vie. Comment assurer une prévoyance optimale. En famille, en couple et en célibataire.

Prêts pour l avenir. A chaque étape de la vie. Comment assurer une prévoyance optimale. En famille, en couple et en célibataire. Prêts pour l avenir. A chaque étape de la vie. Comment assurer une prévoyance optimale. En famille, en couple et en célibataire. Votre famille a de l avenir. Tout comme notre société, les modes de vie

Plus en détail

GRAND. faire partie de quelque chose de. l essentiel RESTE à FAIRE. faire autr ment QUESTION L EMOTION. de valeurs. Travailler chez IKEA

GRAND. faire partie de quelque chose de. l essentiel RESTE à FAIRE. faire autr ment QUESTION L EMOTION. de valeurs. Travailler chez IKEA l essentiel RESTE à FAIRE Inter IKEA Systems B.V.2013. Imprimé sur papier FSC. Composition: 40% de fibres de papier recyclé et 60% de cellulose. Travailler chez IKEA faire autr ment faire partie de quelque

Plus en détail

Les rapports du chrétien avec les autres

Les rapports du chrétien avec les autres Leçon 13 Les rapports du chrétien avec les autres C était le moment des témoignages, lors de notre rencontre du lundi matin, à la chapelle de l Ecole biblique. Une jeune fille nommée Olga se leva pour

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

Dispositions en cas de décès Informations importantes à l intention des proches et des personnes de référence

Dispositions en cas de décès Informations importantes à l intention des proches et des personnes de référence Dispositions en cas de décès Informations importantes à l intention des proches et des personnes de référence Avant-propos Vous en conviendrez, rares sont les personnes qui se penchent volontiers sur l

Plus en détail

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Chers fidèles du Christ, Chers séminaristes, La fête de Sainte Thérèse de l Enfant Jésus, patronne de votre séminaire, permet chaque

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY «Penser et agir famille» LES OBJECTIFS 1. Accueillir les familles avec respect et ouverture d esprit dans toutes leurs formes et leurs différences. 2. Stimuler

Plus en détail

l info S engager avec sa banque, ça compte!

l info S engager avec sa banque, ça compte! La lettre d information des clients qui ont choisi d agir l info S engager avec sa banque, ça compte! Grâce à l engagement des clients du Crédit Coopératif, plus de 4,3 millions d euros de dons ont été

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

Avis de changement. Allocations familiales

Avis de changement. Allocations familiales Allocations familiales Avis de changement Tout changement dans votre situation familiale peut avoir des répercussions sur vos droits aux allocations familiales. En cas de changement, veuillez en aviser

Plus en détail

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres,

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Prières de confession et assurance du pardon Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Pour toutes les fois où nous étions trop fatigués pour nous préoccuper de nos

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

Les critères de qualité pour le placement de jeunes Au Pair : Une initiative allemande comme exemple pour l Europe

Les critères de qualité pour le placement de jeunes Au Pair : Une initiative allemande comme exemple pour l Europe Les critères de qualité pour le placement de jeunes Au Pair : Une initiative allemande comme exemple pour l Europe Barbara Wurster Chef du service Politique européenne de la jeunesse Ministère fédéral

Plus en détail

Assurances véhicules à moteur. Assurance occupants pourquoi est-elle nécessaire? Assurance accidents

Assurances véhicules à moteur. Assurance occupants pourquoi est-elle nécessaire? Assurance accidents Assurances véhicules à moteur 68 69 Assurance occupants pourquoi est-elle nécessaire? J entends des avis très contradictoires sur la nécessité de l assurance occupants d un véhicule à moteur. En Suisse,

Plus en détail

Hiver 2010-2011, 50 à 70 convives chaque soir

Hiver 2010-2011, 50 à 70 convives chaque soir SOUPE DE NUIT 20 ans déjà... Hiver 2010-2011, 50 à 70 convives chaque soir Hiver 2010-2011, + de 14.000 repas servis 100-120 bénévoles 7 équipes 7 jours sur 7 1er Décembre 2011 au 31 Mars 2012 C est quoi?

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Explo RA Sup. Ecole polytechnique de Montréal CANADA

Rapport de fin de séjour Explo RA Sup. Ecole polytechnique de Montréal CANADA ASTIER Marine Université Jean Monnet Saint -Etienne Rapport de fin de séjour Explo RA Sup Ecole polytechnique de Montréal CANADA 2010-2011 L opportunité m a été offerte de pouvoir effectuer mon stage de

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Vous êtes victime de violences dans votre couple et vous vous adressez à la Police Nationale pour faire valoir vos droits.

NOTICE EXPLICATIVE. Vous êtes victime de violences dans votre couple et vous vous adressez à la Police Nationale pour faire valoir vos droits. NOTICE EXPLICATIVE Vous êtes victime de violences dans votre couple et vous vous adressez à la Police Nationale pour faire valoir vos droits. écrit. Vous allez être reçu(e) pour relater des faits qui seront

Plus en détail

0:51 Au Moyen-Âge, les femmes prennent activement part aux métiers de l artisanat et du commerce. Elles ont obtenu une certaine indépendance.

0:51 Au Moyen-Âge, les femmes prennent activement part aux métiers de l artisanat et du commerce. Elles ont obtenu une certaine indépendance. 00:22 La ville au Moyen-Âge est un espace de liberté. Celui qui possède le droit du citoyen, a la possibilité d accéder à la prospérité par le travail et l intelligence. Cela vaut aussi pour les femmes,

Plus en détail

IV. Les nécessités d une grande réforme : propositions pour une assurance générale de revenu. Ruth Gurny, Denknetz Traduction : Sabine Dormond

IV. Les nécessités d une grande réforme : propositions pour une assurance générale de revenu. Ruth Gurny, Denknetz Traduction : Sabine Dormond IV. Les nécessités d une grande réforme : propositions pour une assurance générale de revenu Ruth Gurny, Denknetz Traduction : Sabine Dormond Pour une protection solidaire et équitable : l assurance générale

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE. Février 2012 ETALAGISTE. NOM prénom classe

RAPPORT DE STAGE. Février 2012 ETALAGISTE. NOM prénom classe RAPPORT DE STAGE Février 2012 ETALAGISTE NOM prénom classe 2 SOMMAIRE I Présenter l entreprise page 2 A Identification B Environnement II Le travail page 3 à 4 A Nature du métier B Condition de travail

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DU SITE DES ANCIENS ATELIERS DU CN Mémoire déposé par le Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles dans le cadre des consultations publique

Plus en détail

Recommandez Sunrise. Un partenaire de confiance.

Recommandez Sunrise. Un partenaire de confiance. Recommandez Sunrise Un partenaire de confiance. Soins de longue durée et soins pour personnes semi-autonomes Soins pour personnes souffrant de l Alzheimer ou éprouvant des troubles de la mémoire Soins

Plus en détail

Inscription et conditions pour les jeunes pour un stage en Allemagne

Inscription et conditions pour les jeunes pour un stage en Allemagne Inscription et conditions pour les jeunes pour un stage en Allemagne L'organisation suisse Agriviva prend les inscriptions au nom de l'evangelisches Bauernwerk et les lui transmet. En m inscrivant j'accepte

Plus en détail

A chacun son médecin de famille

A chacun son médecin de famille A chacun son médecin de famille Des médecins de famille pour la Suisse aujourd hui et demain www.fondation-medecins-famille.ch Médecins de famille et pédiatres en Suisse Toute personne, âgée ou jeune,

Plus en détail

daycare 2012 Un jour pour notre avenir Sous le patronage de www.daycare.lu

daycare 2012 Un jour pour notre avenir Sous le patronage de www.daycare.lu daycare 2012 PwC / CARE Sous le patronage de Un jour pour notre avenir Madame Mady Delvaux-Stehres, Ministre de l Éducation nationale et de la Formation professionnelle Monsieur Nicolas Schmit, Ministre

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz Musique On entend toujours l anglais mais le français, ça peut passer des semaines ou même des mois avant qu on entende le français à la radio ou à la télé, donc j ai

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Aperçu de la prévoyance professionnelle.

Aperçu de la prévoyance professionnelle. Aperçu de la prévoyance professionnelle. Tour d horizon de la loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP). Sous le signe de la modernisation. 20 ans après

Plus en détail

Informations aux parents pour choisir un lieu d accueil ou une garde à domicile de qualité pour leurs jeunes enfants

Informations aux parents pour choisir un lieu d accueil ou une garde à domicile de qualité pour leurs jeunes enfants Section ambulatoire Säule Praxis Informations aux parents pour choisir un lieu d accueil ou une garde à domicile de qualité pour leurs jeunes enfants Il est souvent difficile pour les parents de savoir

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

1996-2011 AIMER ACCUEILLIR AIDER. futures mamans Riviera-Veveyse. www.sosmaman.ch

1996-2011 AIMER ACCUEILLIR AIDER. futures mamans Riviera-Veveyse. www.sosmaman.ch 1996-2011 futures mamans Riviera-Veveyse AIMER ACCUEILLIR AIDER www.sosmaman.ch 2 / 7 Présentation SOS futures mamans est une association d entraide bénévole, sans but lucratif, apolitique et sans distinction

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ STOP aux idées fausses sur la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ As-tu déjà entendu dire : «On est chômeur parce qu on ne veut pas travailler»? C est une

Plus en détail

Le futur doit s ancrer dans l histoire

Le futur doit s ancrer dans l histoire Conférence de presse du 3 septembre 2013 Le texte prononcé fait foi. Le futur doit s ancrer dans l histoire Patrick Odier, Président du Conseil d administration, Association suisse des banquiers Mesdames,

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

Discours 1 er mai 2014 Fleurier et Yverdon

Discours 1 er mai 2014 Fleurier et Yverdon Alain Carrupt, Président syndicom, syndicat des médias et de la communication Fleurier 11.30 et Yverdon 18.30 Discours 1 er mai 2014 Fleurier et Yverdon (Seul le texte parlé fait foi!) Les travailleuses

Plus en détail

L HUMAIN, UNE RESSOURCE RARE

L HUMAIN, UNE RESSOURCE RARE L HUMAIN, UNE RESSOURCE RARE A y regarder de plus près, qu est-ce qui préside à la réussite et à la pérennité d une entreprise? C est l humain! Que ce soit dans le secteur des services qui draine près

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

Au service de toute la famille

Au service de toute la famille Au service de toute la famille Notre offre pour les familles Caisses maladie Bien: 5.2 Enquête de satisfaction 03/2014 Jusqu à 78 % de rabais pour les enfants Caisse maladie Gestion efficace < 4.2 % des

Plus en détail

Votre avenir assuré quoi qu il arrive Offre de produits pour indépendants et chefs d entreprise

Votre avenir assuré quoi qu il arrive Offre de produits pour indépendants et chefs d entreprise Votre avenir assuré quoi qu il arrive Offre de produits pour indépendants et chefs d entreprise Votre avenir assuré quoi qu il arrive 3 Un revenu quoi qu il arrive? Avez-vous déjà songé à ce qui se passerait

Plus en détail

Conseil de l Europe. Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015

Conseil de l Europe. Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015 Conseil de l Europe Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015 Un plan sur la façon d améliorer les choses pour les personnes handicapées en Europe Version facile à lire Information et Participation

Plus en détail

Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation

Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation 1 Septembre 2014 Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation Grand-Charmont est une commune de 5200 habitants qui compte 57 % de logements sociaux. Les revenus

Plus en détail

Nos clients une réussite!

Nos clients une réussite! BULLETIN SARCA Commission scolaire des Premières-Seigneuries Volume 4, n o 3 Juin 2014 CONTENU Au babillard... 1 Nos clients une réussite!... 1 Retourner en classe Moi?.. 2 Démystifier la formation professionnelle...

Plus en détail

L éducation au Bénin : «Nous étions aveugles, maintenant, nous commençons à y voir clair!»

L éducation au Bénin : «Nous étions aveugles, maintenant, nous commençons à y voir clair!» L éducation au Bénin : «Nous étions aveugles, maintenant, nous commençons à y voir clair!» Richard Gerster* Le nombre des élèves augmente rapidement au niveau primaire. Au Bénin, un pays d Afrique de l

Plus en détail

Zurich-Opfikon, janvier 2011. Chères collaboratrices, chers collaborateurs,

Zurich-Opfikon, janvier 2011. Chères collaboratrices, chers collaborateurs, 2 Zurich-Opfikon, janvier 2011 Chères collaboratrices, chers collaborateurs, Avec votre retraite, c est une nouvelle tranche de vie qui commence. Vous avez maintenant l occasion de réaliser certains de

Plus en détail

Nous sommes responsables de ce que l avenir nous apporte.

Nous sommes responsables de ce que l avenir nous apporte. Siemens Suisse SA Freilagerstrasse 40 8047 Zurich Suisse A1T334-A234-1-77 Sous réserve de modification Siemens Suisse SA, 2012 Nous sommes responsables de ce que l avenir nous apporte. Siemens Generation21

Plus en détail