Fiche descriptive de l activité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche descriptive de l activité"

Transcription

1 Fiche descriptive de l activité Titre : Rendement du panneau solaire Classe : Terminale STI 2D Durée : 40 min Type d activité (expérimentale, documentaire, ) : activité documentaire Contexte d utilisation : x en classe entière en TP x à la maison en accompagnement personnalisé Extrait du programme relatif à l activité : Habitat Notions et contenus Capacités Gestion de l énergie dans l habitat Énergie solaire : conversions photovoltaïque et thermiques. Modèle corpusculaire de la lumière : le photon. Énergie d'un photon. Citer les modes d exploitation de l énergie solaire au service de l habitat. Schématiser les transferts et les conversions d énergie mises en jeu dans un dispositif utilisant l énergie solaire dans l habitat ; donner des ordres de grandeur des échanges. Interpréter les échanges d'énergie entre lumière et matière à l'aide du modèle corpusculaire de la lumière. Mettre en œuvre une cellule photovoltaïque. Effectuer expérimentalement le bilan énergétique d un panneau photovoltaïque. 1

2 Compétences mises en œuvre par l élève : Savoir lire un document et en extraire une information utile. Réfléchir et répondre à une problématique. Communiquer : écrit et oral. Mutualiser des solutions. Support de travail (matériel, documents à projeter, document à distribuer aux élèves, logiciel ) : -Mesures de l activité expérimentale «Caractéristiques électriques du panneau solaire». -Document à distribuer aux élèves. Mots clés : panneau photovoltaïque, éclairement énergétique, flux lumineux, flux énergétique, efficacité lumineuse, puissance, puissance crête, rendement. 2

3 Document à fournir à l élève Activité documentaire : Rendement du panneau solaire Objectif de l activité : Déterminer l'ordre de grandeur du rendement d un panneau solaire. Document : -Le flux lumineux F, exprimé en lumen (en lm), est la quantité d énergie émise par la lampe sous forme de rayonnement visible dans toutes les directions par unité de temps : F = E. S (avec E, éclairement lumineux en lux (en lx) et S, surface du panneau solaire en m 2 ). -Le flux énergétique E (en W) est le rapport du flux lumineux F en lumen (lm) (reçu par le panneau solaire d une surface S) par l efficacité lumineuse K en lumen par watt (lm.w -1 ) de la lampe : E = F / K. -Pour une lampe à incandescence de 40 W du type utilisé : K = 12 lm.w -1. -L éclairement énergétique E énergétique (en W/m 2 ) du panneau solaire correspond au rapport de la puissance lumineuse rayonnée par la lampe, nommée flux énergétique E (en W), par la surface S (en m 2 ) du panneau solaire : E énergétique = E / S. -Le rendement du panneau solaire est donné par la formule : puissance électrique maximale fournie par lepanneau surface du panneau éclairement énergétique reçu par le panneau -Le panneau solaire a une forme rectangulaire de 9 cm de long sur 6 cm de large. Problématique : À l'aide des résultats de l activité expérimentale «Caractéristiques électriques du panneau solaire» et du document donné de l activité documentaire «Rendement du panneau solaire», proposer une démarche théorique pour calculer le rendement du panneau solaire pour un éclairement lumineux créé par une ampoule de 40 W située à 15 cm du panneau solaire. Puis le calculer. Rechercher l ordre de grandeur du rendement des panneaux photovoltaïques utilisés sur les toits des maisons individuelles et conclure. 3

4 Calculs destinés au professeur Activité documentaire : Rendement du panneau solaire Q : À l'aide des résultats de l activité expérimentale «Caractéristiques électriques du panneau solaire» et du document donné de l activité documentaire «Rendement du panneau solaire», proposer une démarche théorique pour calculer le rendement du panneau solaire pour un éclairement lumineux créé par une ampoule de 40 W située à 15 cm du panneau solaire. Puis le calculer. Rechercher l ordre de grandeur du rendement des panneaux photovoltaïques utilisés sur les toits des maisons individuelles et conclure. R : Voici la démarche théorique pour calculer le rendement du panneau solaire : Les résultats de l activité expérimentale «Caractéristiques électriques du panneau solaire» ont donné : E (en lux) P élec_max (en W) , La surface S (en m 2 ) du panneau solaire est : S = 9 cm x 6 cm = 54 cm 2 = m 2 On calcule le flux lumineux F (en lm), en utilisant les caractéristiques du panneau solaire. F = E x S = 2350 x = 12,69 lm On en déduit le flux énergétique E (en W) en utilisant la valeur de K = 12 lm.w -1. E = F / K = 12,69 /12 = 1,058 W On en déduit l éclairement énergétique E énergétique (en W/m 2 ) reçue par mètre carré par le panneau solaire : Remarque : Il n'y a pas de facteur de conversion unique entre le lux (lumen/m²) et le Watt/m². Il y a des facteurs de conversion différents pour chaque longueur d'onde, et ce n'est pas possible de faire une conversion sans connaitre la composition spectrale de la lumière. On admet pour l œil humain et pour la lampe utilisée, cela correspond au facteur égal à K = 12 lm.w -1. 4

5 Par conséquent l éclairement énergétique E énergétique (en W/m 2 ) reçue par le panneau solaire (appelée aussi puissance surfacique) doit être calculée de la manière suivante : E énergétique = E / S = / = 195,833 W/m 2 On calcule l'ordre de grandeur du rendement (en %) du panneau solaire lorsqu'il délivre sa puissance électrique maximale P élec_max. η = (P élec _ max / S) / E énergétique = ( / ) / 195,833 = 7, soit 0,79 % Le rendement de notre panneau solaire du TP est très mauvais. Tableau récapitulatif des calculs effectués : E (en lux) P élec_max S (en m 2 ) F (en lm) E (en W) E énergétique (en %) (en W) (en W/m 2 ) , ,69 1, ,833 0,79 Pour les panneaux solaires commercialisés, le rendement fluctue en général entre 5 % et 52 % suivant leur technologie car il existe plusieurs types de cellules solaires : 5

Fiche descriptive de l activité

Fiche descriptive de l activité Fiche descriptive de l activité Titre : Caractéristiques électriques du panneau solaire Classe : Terminale STI 2D Durée : 1h30 Type d activité (expérimentale, documentaire, ) : activité expérimentale Contexte

Plus en détail

Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat

Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat I. Utilisation de l énergie solaire dans l habitat. Activité 1 : Le potentiel énergétique du Soleil sur Terre. L un des enjeux énergétiques majeurs

Plus en détail

Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF

Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF Mots-clés : conducteurs, semi-conducteurs, photovoltaïques Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF Contexte du sujet : L énergie solaire pourrait produire 20 fois les besoins énergétiques

Plus en détail

Les sources de lumière.

Les sources de lumière. Les sources de lumière. 1. La lumière. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par leur longueur d onde et par l énergie

Plus en détail

RDP : Combien de photons pour une photo?

RDP : Combien de photons pour une photo? 1S Thème : Observer RDP : Combien de photons pour une photo? DESCRIPTIF DU SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Compétences exigibles du B.O. Initier les élèves de première S à la démarche de résolution

Plus en détail

TECHNOLOGIE. Comment choisir un éclairage adapté? COLLEGE SAINTE ANNE 44650 LEGE DEROULEMENT :

TECHNOLOGIE. Comment choisir un éclairage adapté? COLLEGE SAINTE ANNE 44650 LEGE DEROULEMENT : Comment choisir un éclairage adapté? DEROULEMENT : 1-Faire des études préliminaires en complétant les fiches suivantes pour connaître les données, les unités et les appareils de mesure. 2-Faire les mesures

Plus en détail

CLASSE DE SECONDE. Enseignement d Exploration PARTIE 1 PRINCIPE DU PANNEAU SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE

CLASSE DE SECONDE. Enseignement d Exploration PARTIE 1 PRINCIPE DU PANNEAU SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE CLASSE DE SECONDE Enseignement d Exploration Création et Innovation Technologique Dossier de Travail PARTIE 1 PRINCIPE DU PANNEAU SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE En vous basant sur des recherches Internet et les

Plus en détail

Mesures d éclairage.

Mesures d éclairage. Mesures d éclairage. Dans le cadre de nos enseignements, nous sommes amenés à comparer des systèmes qui produisent des effets identiques comme par exemple différents systèmes pour éclairer un espace donné.

Plus en détail

Dossier technologiques

Dossier technologiques 1 STI2D Lycé Vauvenargues Les luminaires, Économies d énergie Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement Mini Projet Dossier technologiques Bâtiment à faible consommation d énergie : Etrium

Plus en détail

1 STI2D. LUMIERE et ECLAIRAGE. Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement. Lycé. Cours. 1- Comprendre la lumière

1 STI2D. LUMIERE et ECLAIRAGE. Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement. Lycé. Cours. 1- Comprendre la lumière 1 STI2D Lycé Vauvenargues LUMIERE et ECLAIRAGE Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement Cours 1- Comprendre la lumière D où vient la lumière? d un rayonnement. Tout corps solide, liquide

Plus en détail

Thème optique. PRINCIPALES GRANDEURS PHOTOMETRIQUES ordres de grandeur

Thème optique. PRINCIPALES GRANDEURS PHOTOMETRIQUES ordres de grandeur Thème optique PRINCIPALES GRANDEURS PHOTOMETRIQUES orres e graneur I) FLUX LUMINEUX : est la puissance rayonnée par une source lumineuse le long es rayons lumineux. est le ébit e lumière ou quantité globale

Plus en détail

PRÉSENTATION TRANSFERTS THERMIQUES

PRÉSENTATION TRANSFERTS THERMIQUES FICHE 1 Titre Type d'activité Objectifs de l activité Références par rapport au programme PRÉSENTATION TRANSFERTS THERMIQUES Exercices / Evaluation Connaître les différents modes de transferts Evaluer

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 4 Les lampes au quotidien Type d'activité Activité documentaire Notions et contenus Différentes sources de lumière : étoiles, lampes variées, laser, DEL,

Plus en détail

Comparatif LBC incandescence

Comparatif LBC incandescence www.meleec.org Nom : Prénom : Classe / groupe : Date : Domaine bâtiment / tertiaire Comparatif LBC incandescence Note dossier : / 20 Page : 1 sur 4 1. Problématique Eclairer les lieux de vie est une nécessité.

Plus en détail

Mesurage Générateur Photovoltaïque 25W. TP solaire. Equipement réel : Générateur 1.6 KW

Mesurage Générateur Photovoltaïque 25W. TP solaire. Equipement réel : Générateur 1.6 KW TP solaire Mise à jour JRS - 28/juin/2004 Cycle de vie : Classe 1 ère -Durée 3h30 Centre d intérêt : COMMANDE DE LA PUISSANCE Mesurage Générateur Photovoltaïque 25W Compétences : E43-Analyser le circuit

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

Formule avec les unités Puissance électrique. Unités

Formule avec les unités Puissance électrique. Unités L ENERGIE ELECTRIQUE ET SON COUT classe :3 ème durée : 3h la situation-problème Les économies de Monsieur Artur Plus ou moins dévoreurs d énergie, plus ou moins économes, les appareils électroménagers

Plus en détail

Paramètres des sources de rayonnement

Paramètres des sources de rayonnement G. Pinson - Effet de serre 1- Flux solaire émis / 1 1- FLUX SOLAIRE EMIS Paramètres des sources de rayonnement Flux énergétique : F [J/s = W] (Ou Flux radiatif) Quantité d'énergie émise par unité de temps

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE FICHE TECHNIQUE.

ENERGIE SOLAIRE FICHE TECHNIQUE. ENERGIE SOLAIRE FICHE TECHNIQUE. I. LE RAYONNEMENT SOLAIRE. La puissance du rayonnement solaire reçu par la Terre est en moyenne de 1KW/m 2. Pour vérifier l ordre de grandeur, on peut réaliser un pyrhéliomètre

Plus en détail

Une entreprise de BTP (Bâtiment et Travaux Publics) déménage dans de nouveaux locaux répondant aux normes RT2012, près de Bordeaux.

Une entreprise de BTP (Bâtiment et Travaux Publics) déménage dans de nouveaux locaux répondant aux normes RT2012, près de Bordeaux. Une entreprise de BTP (Bâtiment et Travaux Publics) déménage dans de nouveaux locaux répondant aux normes RT2012, près de Bordeaux. Les bureaux et le laboratoire de génie civil seront situés dans d anciens

Plus en détail

Premier semestre de première année de BTS

Premier semestre de première année de BTS Mr M.HELAL 1BTS CRSA MODULE M1 Energie 1 Premier semestre de première année de BTS Septembre Octobre Novembre Décembre Janvier Période prévue pour le déroulement de ce TP : Titre du TP Installation d une

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Physique-chimie Exemple d activités de classe Ressources pour le lycée général et technologique Préambule Notion de résistance thermique Extrait du programme d enseignement spécifique de physique-chimie

Plus en détail

NORMES DE TRANSPORT CANADA SUR LES MODULES DE SIGNALISATION A DIODES ELECTROLUMINESCENTES (DEL) DE PASSAGES A NIVEAU RAIL-ROUTE NORMES

NORMES DE TRANSPORT CANADA SUR LES MODULES DE SIGNALISATION A DIODES ELECTROLUMINESCENTES (DEL) DE PASSAGES A NIVEAU RAIL-ROUTE NORMES NORMES DE TRANSPORT CANADA SUR LES MODULES DE SIGNALISATION A DIODES ELECTROLUMINESCENTES (DEL) DE PASSAGES A NIVEAU RAIL-ROUTE NORMES TC E-14 Norme approuvé le 10 octobre 2003 {R-14-2} TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Les élèves sont mis par groupe de 2 ou 3 en fonction des items non acquis (bilan évaluation d optique de 5 ème ).

Les élèves sont mis par groupe de 2 ou 3 en fonction des items non acquis (bilan évaluation d optique de 5 ème ). Remédiation 5 ème Panneaux solaires et habitat ORGANISATION Les élèves sont mis par groupe de 2 ou 3 en fonction des items non acquis (bilan évaluation d optique de 5 ème ). Chaque élève (ou groupe d élève)

Plus en détail

Energie solaire et bac GET.

Energie solaire et bac GET. Energie solaire et bac GET. Nécessité de supprimer certains sous-systèmes usagés et/ou obsolètes Le Futur BAC STI, quelque soit sa forme, intègrera très probablement une partie énergie renouvelable. Rendre

Plus en détail

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384 Les microscopes classiques (optiques) permettent d'accéder à des dimensions très petites : on peut ainsi observer des êtres vivants dont la taille est de l'ordre de quelques dixièmes de micromètres. Mais

Plus en détail

Activité pratique LAMPE SOLAIRE MONA «Simuler pour valider ou invalider des solutions existantes ou nouvelles»

Activité pratique LAMPE SOLAIRE MONA «Simuler pour valider ou invalider des solutions existantes ou nouvelles» Objectifs de l activité Activité pratique LAMPE SOLAIRE MONA «Simuler pour valider ou invalider des solutions existantes ou nouvelles» - Valider le choix du panneau Photovoltaïque de la lampe solaire Mona

Plus en détail

solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie

solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie Le mur, placé sur une façade exposée sud, accumule l énergie solaire sous forme thermique durant le jour

Plus en détail

Procédures de qualification Electricienne de montage CFC Electricien de montage CFC

Procédures de qualification Electricienne de montage CFC Electricien de montage CFC Série 014 Procédures de qualification Electricienne de montage CFC Electricien de montage CFC Connaissances professionnelles écrites Pos..1 Bases technologiques Nom, prénom N de candidat Date Temps : Auxiliaires

Plus en détail

Les installations Photovoltaïques Raccordées au réseau

Les installations Photovoltaïques Raccordées au réseau Mis en œuvre par la: Modes de Financement des projets solaires en Tunisie Les installations Photovoltaïques Raccordées au réseau Ghada Bel Hadj Ali Tunis, le 27 Octobre 2014 10.11.2014 Seite 1 Ce qu il

Plus en détail

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome S'impliquer Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité Compétence(s)

Plus en détail

Notions de base de l éclairagisme

Notions de base de l éclairagisme OSRAM - Technologies de base et produits Emission thermique Décharge basse pression + Lampes à incandescence substance fluorescente Lampes halogènes Lampes fluorescentes en différents diamètres Lampes

Plus en détail

Soit une source ponctuelle O. On appelle intensité énergétique de cette source dans une direction

Soit une source ponctuelle O. On appelle intensité énergétique de cette source dans une direction Photométrie Photométrie L'optique géométrique étudie la marche des faisceaux lumineux à travers des milieux transparents. Or, 2 faisceaux lumineux, l'un provenant d'une bougie et l'autre d'un laser, ne

Plus en détail

vous présente les ampoules

vous présente les ampoules vous présente les ampoules AMPOULES : comment choisir? Une ampoule est caractérisée par plusieurs grandeurs : 1 PUISSANCE en watts (W), indique la consommation d énergie de l ampoule. Plus la puissance

Plus en détail

ocher la réponse exacte ci-dessous

ocher la réponse exacte ci-dessous ocher la réponse exacte ci-dessous Cochez uniquement la réponse exacte : Proposition 1 : Proposition 2 : Proposition 3 : Proposition 4 : Correction du Bac Blanc n o 2 1 ère L-ES 2013 Physique-Chimie Le

Plus en détail

2010-2011. Guide de l éclairage CI 3. Document élaboré par le GTD 91

2010-2011. Guide de l éclairage CI 3. Document élaboré par le GTD 91 2010-2011 Guide de l éclairage Document élaboré par le GTD 91 Page 1 : Sommaire Page 2 : Historique Page : Lampe à incandescence Page 4 : Lampe halogène Page 5 : Lampe fluocompacte Page 6 : Lampe à LEDs

Plus en détail

Dimensionnement d un Système Solaire Photovoltaïque

Dimensionnement d un Système Solaire Photovoltaïque Dimensionnement d un Système Solaire Photovoltaïque photovoltaïque Le dimensionnement d un système photovoltaïque suit une démarche par étapes que l on peut résumer comme suit : -Etape1 : Détermination

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : 1 Formation Bâtiment Durable : ENERGIE PASSIF/BASSE ENERGIE Bruxelles Environnement ECLAIRAGE ARTIFICIEL : INTRODUCTION THÉORIQUE Thomas GOETGHEBUER MATRICIEL Objectif de la présentation Notion de base

Plus en détail

CertifiCAtion Mesure. Confidentiel Usage interne

CertifiCAtion Mesure. Confidentiel Usage interne CertifiCAtion Mesure Le projet Création d une certification mesure Remettre à l étudiant un document officiel CHAUVIN ARNOUX certifiant la bonne utilisation d un instrument de mesure Apporter un plus à

Plus en détail

Énergie solaire et habitat

Énergie solaire et habitat 1 Énergie solaire et habitat LES MODES D EXPLOITATION DE L ÉNERGIE SOLAIRE DANS L HABITAT Énergie solaire photovoltaïque L énergie solaire photovoltaïque provient de la conversion de la lumière du soleil

Plus en détail

Mesures de PAR. Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse

Mesures de PAR. Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse Le rayonnement lumineux joue un rôle critique dans le processus biologique et chimique de la vie sur terre. Il intervient notamment dans sur les

Plus en détail

Rapport d Expertise. LED Horticoles Agrotek. Juillet 2015

Rapport d Expertise. LED Horticoles Agrotek. Juillet 2015 Rapport d Expertise LED Horticoles Agrotek Juillet 2015 Présentation Contexte et problématique: Les LED Horticoles proposent un très bon éclairement rapporté à leur consommation électrique. Elles ont vocation

Plus en détail

Rayonnement du corps noir

Rayonnement du corps noir Rayonnement du corps noir Loi de Stefan - Boltzmann La puissance totale émise par un corps noir, à la température T et pour toutes les longueurs d onde, est : P = σ S T 4 S = surface émettant le rayonnement

Plus en détail

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S FICHE Fiche à destination des enseignants TS 35 Numériser Type d'activité Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S Compétences

Plus en détail

Les générateurs photovoltaïques

Les générateurs photovoltaïques Les générateurs photovoltaïques 1 Par Mr Valentini Philippe - enseignant en Génie Electrique Lycée Jean Prouvé - Nancy Objectifs : Mesurer la production d énergie électrique d un générateur photovoltaïque,

Plus en détail

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire.

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Dans le cadre du Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Les animateurs adapteront leur message en fonction du public

Plus en détail

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE SOLAIRE ENERGIE SOLAIRE

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE SOLAIRE ENERGIE SOLAIRE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE SOLAIRE 1 ère STI2D CI8 : Mesures énergétiques TP3 EE ENERGIE SOLAIRE INSTRUCTIONS PERMANENTES DE SÉCURITÉ 1. Avant toute mise

Plus en détail

Piscine, une baignade? Notions et contenus : Variation de température et transformation physique d un système par transfert thermique.

Piscine, une baignade? Notions et contenus : Variation de température et transformation physique d un système par transfert thermique. Physique-Chimie Programme de première S Piscine, une baignade? Thème : Lois et modèle Cohésion et transformation de la matière Type de ressources : activité documentaire : résolution de problème Notions

Plus en détail

S éclairer avec des lampes à LED

S éclairer avec des lampes à LED S éclairer avec des lampes à LED Thèmes abordés 1. Introduction... 1 2. Notions de base d éclairage... 2 2.1. Intensité lumineuse... 2 2.2. Angle d'émission... 2 2.3. Chaleur ou température de couleur...

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 12/11/10 Page 1/19 Modulo Solaire TP N 1 Approche, découverte et analyse de performances

DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 12/11/10 Page 1/19 Modulo Solaire TP N 1 Approche, découverte et analyse de performances DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 12/11/10 Page 1/19 Modulo Solaire TP N 1 Approche, découverte et analyse de performances DOSSIER PEDAGOGIQUE Modulo Solaire TP1 12/11/10 Page 2/19 PREMIERE PARTIE

Plus en détail

Constructeur bois Document professeur

Constructeur bois Document professeur Constructeur bois Document professeur STI2D Mathématiques SVT Physique Chimie Seconde Première Terminale Quelles approches dans les disciplines scientifiques et technologiques? Compétences scientifiques

Plus en détail

INFORMATIONS TECHNIQUES SUR LES AMPOULES HALOGÈNES - HALOGEN

INFORMATIONS TECHNIQUES SUR LES AMPOULES HALOGÈNES - HALOGEN INFORMATIONS TECHNIQUES SUR LES AMPOULES HALOGÈNES - HALOGEN Numéro d'article: 30175913 HALOGEN ampoule G9 25 W transparent 2 pièces Référence du fournisseur: 21290 Flux lumineux nominal Durée de vie nominale

Plus en détail

CALCUL DES PERTES D'ÉNERGIE THERMIQUE À TRAVERS UN PONT THERMIQUE

CALCUL DES PERTES D'ÉNERGIE THERMIQUE À TRAVERS UN PONT THERMIQUE CALCUL DES PERTES D'ÉNERGIE THERMIQUE À TRAVERS UN PONT THERMIQUE Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : S'impliquer, être autonome. Utiliser et exploiter un logiciel de modélisation.

Plus en détail

CORRECTION ACTIVITÉ 1

CORRECTION ACTIVITÉ 1 CORRECTION ACTIVITÉ 1 Éclairage du couloir d'une habitation. Conversion d énergie Activité : Étude des différentes lampes existantes Problème posé : Comment optimiser la du système d éclairage du couloir

Plus en détail

CertifiCAtion Mesure. Confidentiel Usage interne

CertifiCAtion Mesure. Confidentiel Usage interne CertifiCAtion Mesure Le projet Création d une certification mesure Remettre à l étudiant un document officiel CHAUVIN ARNOUX certifiant la bonne utilisation d un instrument de mesure Apporter un plus à

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement ECLAIRAGE ARTIFICIEL : INTRODUCTION THÉORIQUE Thomas GOETGHEBUER MATRICIEL Objectif de la présentation Notion de base de la photométrie Valeurs

Plus en détail

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche Les diodes électroluminescentes (DEL ou LED en anglais) sont de plus en plus utilisées pour l éclairage : affichages colorés, lampes de poche, éclairage

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

PRODUCTION DE L ENERGIE ELECTRIQUE

PRODUCTION DE L ENERGIE ELECTRIQUE PRODUCTION DE L ENERGIE ELECTRIQUE Fiche Élève i Objectifs Connaître le principe de production de l électricité par une génératrice de vélo. Savoir quelle est la partie commune à toutes les centrales électriques.

Plus en détail

ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D UN SYSTÈME D ÉCLAIRAGE SOLAIRE PUBLIC À ADRAR

ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D UN SYSTÈME D ÉCLAIRAGE SOLAIRE PUBLIC À ADRAR ETUDE ET DIMENSIONNEMENT D UN SYSTÈME D ÉCLAIRAGE SOLAIRE PUBLIC À ADRAR A.Benatiallah, A.Moulay ali, D.benatiallah, S.bentouba, S.Makhloufi Labo LEESI, Faculté des sciences et science d ingéniorat, Univ

Plus en détail

H E L I O S - B O X - 2 0 D R Y - SI & H E L I O S - S P V - 6-8 E T 1 0

H E L I O S - B O X - 2 0 D R Y - SI & H E L I O S - S P V - 6-8 E T 1 0 Générateurs Electriques Solaires Hybrides 100% prêts à l'emploi hautes puissances H E L I O S - B O X - 2 0 D R Y - SI & H E L I O S - S P V - 6-8 E T 1 0 L'H E L I O S - B O X - 2 0 D R Y - SI est un

Plus en détail

U D. I D = I so e - 1 - I I. INTRODUCTION

U D. I D = I so e - 1 - I I. INTRODUCTION H7. Photovoltaïsme : énergie solaire I. INTRODUCTION Le soleil est une source d énergie pratiquement inépuisable. La plus grande partie de l énergie utilisée par l homme jusqu à présent a son origine dans

Plus en détail

Guide de l Énergie Photovoltaïque

Guide de l Énergie Photovoltaïque Guide de l Énergie Photovoltaïque Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Les Cellules Photovoltaïques Une cellule photovoltaïque est composée d un matériau semi-conducteur qui absorbe

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Repère : SESSION 2008 Durée : 3 H Page : 0/7 Coefficient : 2 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Page : 1/7 Coefficient : 2

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation

Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation menée avec ARCHIWIZARD Contexte de l étude Mr et Mme LE LOUSTIC viennent d acquérir une maison se situant à Hennebont (56). Peu de travaux

Plus en détail

Éclairage naturel L5C 2009/2010. Aurore BONNET

Éclairage naturel L5C 2009/2010. Aurore BONNET Éclairage naturel L5C 2009/2010 Aurore BONNET Introduction : Les 2 aspects de l éclairage naturel : Introduction : Les 2 aspects de l éclairage naturel : l ensoleillement et l éclairage diffus L ENSOLEILLEMENT

Plus en détail

RAYONNEMENT THERMIQUE DU CORPS NOIR PARTIE THEORIQUE

RAYONNEMENT THERMIQUE DU CORPS NOIR PARTIE THEORIQUE RAYONNEMENT THERMIQUE DU CORPS NOIR PARTIE THEORIQUE 1 Définitions Considérons un corps porté à une température T. Ce corps émet de l'énergie par sa surface sous forme de rayonnement thermique, c estàdire

Plus en détail

SHP-S/SHP-TS Super SHP-TS 150W PRÉSENTATION DU PRODUIT TABLEAU DE DONNÉES. Données optiques

SHP-S/SHP-TS Super SHP-TS 150W PRÉSENTATION DU PRODUIT TABLEAU DE DONNÉES. Données optiques Range Features Nouvelle configuration brevetée garantissant un démarrage sûr pendant toute la durée de vie de la lampe (Sylvania Wound Ignition Antenna) Configuration exclusive sans cadre pour une efficacité

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL

LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL Economisons notre énergie et sauvons la planète Présentation générale 2013 PRESENTATION I. Principes de fonctionnement d une ampoule basse

Plus en détail

Fascicule de Travaux Pratiques

Fascicule de Travaux Pratiques Ministère de l'enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université de Sousse Institut Supérieur des Sciences Appliquées et de Technologie de Sousse Fascicule de Travaux

Plus en détail

CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP. Section : mathématiques-sciences physiques

CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP. Section : mathématiques-sciences physiques CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP Section : mathématiques-sciences physiques Leçon en sciences portant sur les programmes de lycée professionnel Ministère de l Education nationale > www.education.gouv.fr

Plus en détail

TC-05 MAINTENANCE D UN CHAUFFE-EAU ELECTRIQUE

TC-05 MAINTENANCE D UN CHAUFFE-EAU ELECTRIQUE TRONC COMMUN - Sujet TC-05 Page de garde Épreuve scientifique et technique Sous- Épreuve de SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES SUJET TRONC COMMUN Le dossier-sujet est constitué : De documents destinés à l

Plus en détail

PROGRESSION EN SCIENCES PHYSIQUES CLASSE DE 3 ème B

PROGRESSION EN SCIENCES PHYSIQUES CLASSE DE 3 ème B PROGRESSION EN SCIENCES PHYSIQUES CLASSE DE 3 ème B Mardi 31/08 Mardi 7/9 : 1h Mardi 14/9 : Chapitre 1 : Production de l énergie électrique Quel est le point commun des différentes centrales électriques?

Plus en détail

Ils peuvent être accrochés individuellement ou en ligne et sont disponibles en versions en plafonnier ou suspendue.

Ils peuvent être accrochés individuellement ou en ligne et sont disponibles en versions en plafonnier ou suspendue. E7 E7 - éclairage à LED pour les grands espaces E7 est une série de luminaires individuels et en ligne à LED pour l éclairage de grands espaces. La série exploite la technologie LED+LENS d ETAP et offre

Plus en détail

Session d information pratique électriciens. Eclairage Rénovation des installations d éclairage

Session d information pratique électriciens. Eclairage Rénovation des installations d éclairage Session d information pratique électriciens Eclairage Rénovation des installations d éclairage Arnaud Deneyer 21 mai 2014 Laboratoire Lumière & Bâtiment Centre Scientifique et Technique de la Construction

Plus en détail

COMMENT REDUIRE LA CONSOMMATION D ENERGIE D UN LOGEMENT?

COMMENT REDUIRE LA CONSOMMATION D ENERGIE D UN LOGEMENT? Séquence pédagogique détaillée COMMENT REDUIRE LA CONSOMMATION D ENERGIE D UN LOGEMENT? Discipline : Technologie Niveau : 4 e SITUATION DANS LES PROGRAMMES Approche du programme : «Les énergies mises en

Plus en détail

Étude de l'éclairage d'une salle de classe

Étude de l'éclairage d'une salle de classe Étude de l'éclairage d'une salle de classe Utilisation de l'énergie version 1 janvier 2012 Lætitia Ferré Table des matières Objectifs 5 Introduction 7 I - Les procédés d'éclairage 9 A. Différentes familles

Plus en détail

Exercices et corrections

Exercices et corrections Exercices et corrections Apprenez avec vos élèves à réaliser un Diagnostic de Performance Energétique. A utiliser avec les exemples d'ecoville ou avec un cas réel. Exercices L'énergie primaire est une

Plus en détail

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

EXERCICE I. Altitude en mètre

EXERCICE I. Altitude en mètre EXERCICE I L exercice I est composé de 4 problèmes indépendants. La disparition des ampoules à incandescence s explique par le très mauvais rendement de cette technologie (de l ordre de 5 %). Ces ampoules

Plus en détail

GRANDEURS / UNITES. Lumière & Energie Lumière & Vie Grandeurs / Unités

GRANDEURS / UNITES. Lumière & Energie Lumière & Vie Grandeurs / Unités GRANDEURS / UNITES "La lumière est là et les couleurs nous entourent. Néanmoins, si nous ne portions pas de lumière et de couleurs dans nos propres yeux, nous ne les percevrions pas en dehors". Goethe

Plus en détail

Article Technique. Evaluation de scénarii énergétiques sur le parc scientifique de Sophia-Antipolis

Article Technique. Evaluation de scénarii énergétiques sur le parc scientifique de Sophia-Antipolis Article Technique Evaluation de scénarii énergétiques sur le parc scientifique de Sophia-Antipolis Introduction Dans le cadre du projet SMART MED PARK un outil de simulation a été développé afin de permettre

Plus en détail

Fiche 8 (Analyse): Unités

Fiche 8 (Analyse): Unités Fiche 8 (Analyse): Unités Le rayonnement lumineux visible est un rayonnement électromagnétique de longueur d'onde compris entre 400 et 760 nanomètres, entre l'ultraviolet (

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image?

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image? TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 1 / 7 I- Perception des images. 1)- La perception. - Une image est destinée à être vue par l œil. La prise de vue,

Plus en détail

Projet d éclairage d une salle de classe

Projet d éclairage d une salle de classe www.meleec.org Nom : Prénom : Classe / groupe : Date : Domaine bâtiment / tertiaire Projet d éclairage d une salle de classe Note dossier : / 20 Page : 1 sur 6 1. Problématique L AFE (Association Française

Plus en détail

DS SPÉCIALITÉ. Doc. 1 : Voiture à hydrogène. Doc. 2 : Panneaux photovoltaïques

DS SPÉCIALITÉ. Doc. 1 : Voiture à hydrogène. Doc. 2 : Panneaux photovoltaïques DS SPÉCIALITÉ Monsieur Greenroad, dirigeant d une société de taxis, est soucieux de l'environnement. Afin de diminuer les émissions de gaz à effet de serre et ainsi améliorer le bilan carbone de son entreprise,

Plus en détail

Borne escamotable anti bélier

Borne escamotable anti bélier Mesures destinées à l amélioration de l efficacité énergétique sur une installation photovoltaïque Système étudié : Borne escamotable anti bélier 1 Bac Pro ELEEC «Electrotechnique Energie Equipement Communicants»

Plus en détail

Damien GROLLEAU 10 Novembre 2010

Damien GROLLEAU 10 Novembre 2010 Le solaire photovoltaïque Damien GROLLEAU 10 Novembre 2010 1 Sommaire 1. Puissance solaire 2. Le besoin versus la production 3. Impact sur l environnement 4. Facteur de correction f(inclinaison et orientation)

Plus en détail

Chapitre «Couleur des objets»

Chapitre «Couleur des objets» Lycée Joliot Curie à 7 PHYSIQUE - Chapitre II Classe de 1 ère S Chapitre «Couleur des objets» La sensation de couleur que nous avons en regardant un objet dépend de nombreux paramètres. Elle dépend, entre

Plus en détail

IMAGE SATELLITALE ET BIOSPHÈRE

IMAGE SATELLITALE ET BIOSPHÈRE THÈME : Planète Terre et son environnement Niveau : seconde IMAGE SATELLITALE ET BIOSPHÈRE EXTRAIT DU BO: Planète Terre et environnement global La structure et l'évolution des enveloppes externes de la

Plus en détail

GUIDE DES USAGERS. Plaine de Balzac à Saint-Brieuc. Terre et Baie Habitat. Tout savoir sur votre logement. Guide de l usager. Economies d énergie

GUIDE DES USAGERS. Plaine de Balzac à Saint-Brieuc. Terre et Baie Habitat. Tout savoir sur votre logement. Guide de l usager. Economies d énergie Terre et Baie Habitat Guide de l usager Nov. 2013 GUIDE DES USAGERS Tout savoir sur votre logement Plaine de Balzac à Saint-Brieuc Economies d énergie Des gestes simples pour profiter au mieux de votre

Plus en détail

Les panneaux solaires thermiques

Les panneaux solaires thermiques Les panneaux solaires thermiques Le principe de fonctionnement d un capteur solaire est de récupérer l énergie thermique que procure le soleil. Ce sont des grands panneaux que l on pose généralement sur

Plus en détail

pour faire des économies d'énergie et de budget. N hesitez pas de nous contacter nnnnnnn cissokho@soleluce.it visitez notre site www.soleluce.

pour faire des économies d'énergie et de budget. N hesitez pas de nous contacter nnnnnnn cissokho@soleluce.it visitez notre site www.soleluce. SOLELUCE est une entreprise qui vise à proposer un ensemble d'informations, de conseils et de technologies sur les énergies renoubelables en particulier sur les panneaux solaires photovoltaïques et l éclairage

Plus en détail

Didactique Kit de chimie

Didactique Kit de chimie Kit de chimie Français p 1 Version : 1110 1 Description 1.1 Généralités Le kit effet d un azurant sur le coton permet la mise en œuvre d une réaction photochimique en utilisant un azurant optique. Cette

Plus en détail

Lampe d examen avec la technologie LED CHROMOPHARE F 300

Lampe d examen avec la technologie LED CHROMOPHARE F 300 Lampe d examen avec la technologie LED CHROMOPHARE F 300 La lumière au bon endroit, au bon moment Dans le domaine des éclairages pour petits traitements et examens, la lampe CHROMOPHARE F 300 représente

Plus en détail

TP 17 : Notion de résistance thermique d un matériau

TP 17 : Notion de résistance thermique d un matériau TP 17 : Notion de résistance thermique d un matériau Objectifs : - Mesurer la résistance thermique de certains matériaux. - Comparer ces matériaux pour l appliquer à l isolation des bâtiments. Compétences

Plus en détail

AU SEC ET AU CHAUD, SON MON TOIT

AU SEC ET AU CHAUD, SON MON TOIT AU SEC ET AU CHAUD, SON MON TOIT FICHE PROFESSEUR NIVEAUX ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES 3 e : Trigonométrie, calcul d aire, de volume ; pourcentage ; prélèvement d informations. MODALITES DE GESTION POSSIBLES

Plus en détail