SOINS GÉNÉRAUX AU NOUVEAU-NÉ

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOINS GÉNÉRAUX AU NOUVEAU-NÉ"

Transcription

1 ORDONNANCE COLLECTIVE SFA CHUL SOINS GÉNÉRAUX AU NOUVEAU-NÉ 1. LES UTILISATEURS Les infirmières et les infirmières auxiliaires habilitées à travailler auprès des nouveau-nés. 2. CLIENTÈLE VISÉE Nouveau-nés 35 semaines d âge gestationnel dont la condition est stable ; Nouveau-nés 2300 g (HSFA et CHUL) ; Nouveau-nés en chambre familiale ; Nouveau-nés non admis en pouponnière de soins intermédiaires. Groupe de révision : voir à la fin du document Conception: Rév.: Adoptée au CMDP le : Ordonnance collective: Soins généraux au nouveau-né. Page 1 de 8

2 3. DESCRIPTION DE LA DÉMARCHE Dans les soins au nouveau-né, autant que possible : Éviter de séparer le nouveau-né de ses parents ; Encourager la pratique «peau à peau» ; Protéger le sommeil du nouveau-né ; Profiter des moments d éveil pour lui donner des soins et le faire boire. 4. ORDONNANCES MÉDICALES 4.1 Mesure des paramètres biologiques Mesures anthropométriques Signes vitaux Poids Taille Circonférence thoracique Circonférence crânienne F. C. F. R. T 0 ax. Dans les 2 heures suivant la naissance, idéalement après la 1 ière tétée Id par la suite en respectant l horaire de la famille Mesurer à la salle d accouchement ou au 1 ier réveil spontané du nouveau-né ; Reprendre la circonférence crânienne 24 h plus tard si moulage important Dans les 2 heures suivant la naissance, idéalement après la 1 ière tétée Id par la suite en respectant l horaire de la famille Dans les 2 heures suivant la naissance, idéalement après la 1 ière tétée Avant le 1 ier bain ; Id par la suite en respectant l horaire de la famille Ordonnance collective: Soins généraux au nouveau-né. Page 2 de 8

3 4.2 Valeurs de température T 0 ax. > 37,3 0 C T 0 ax. < 36,4 0 C T 0 rect. > 37,5 0 C T 0 rect. 38,0 0 C T 0 rect. < 36,5 0 C Contrôler par voie rectale Découvrir légèrement et contrôler dans 30 minutes Référer à l'ordonnance collective «Nouveau-né à risque d infection ou présentant des signes d infection» Peau à peau avec couverture chaude et bonnet ; Si peau à peau impossible ou non disponible : double maillot ou incubateur ; Contrôler après 30 minutes, si T 0 rect. < 36,5 0 C persiste : référer à l'ordonnance collective «Nouveau-né à risque d infection ou présentant des signes d infection» Ordonnance collective: Soins généraux au nouveau-né. Page 3 de 8

4 4.3 Alimentation Choix du lait Fréquence des boires Lait maternel Aliment de choix pour tous les nouveau-nés 1 ier boire : Dans les 2 premières heures de vie, selon les signes de faim Boires suivants : 6 tétées efficaces et plus par 24 h, selon le rythme de faim du bébé ou l ordonnance. Préparation commerciale Formule commerciale disponible. 1 ier boire : Dans les 2 premières heures de vie, selon les signes de faim ou selon l'ordonnance. Boires suivants : 6 boires et plus par 24 h, selon le rythme de faim du bébé ou l'ordonnance Nouveau-né prématuré ou avec RCIU : réchauffer le lait à la température du corps (poignet) Suppléments Aucun supplément dans les 1 ères 24 heures à moins d'avis médical (hypoglycémie ou facteurs de risques) ; Donner un supplément de façon exceptionnelle uniquement, en accord avec la mère, que ce soit de jour, de soir ou de nuit ; Privilégier le lait de la mère ; Quantité maximale : référer au «Guide de supplémentation» 4.4 Alimentation du nouveau-né connu pour être à haut risque d allergie L allaitement exclusif durant les premiers 4 mois de vie est fortement recommandé. Si la mère ne peut allaiter, une formule hypoallergénique comme l Alimentum ou le Nutramigène est suggérée. 4.5 Alimentation du nouveau-né à risque d hypoglycémie ou d ictère ou présentant des signes d hypoglycémie ou d ictère Référer aux ordonnances collectives : «L'hypoglycémie chez le nouveau-né» et «Gestion de l ictère chez le nouveau-né». Ordonnance collective: Soins généraux au nouveau-né. Page 4 de 8

5 4.6 Bain du nouveau-né 1 ier bain au nouveau-né à terme et en santé : selon les routines de soins de l unité; température 36,4 0 C - 37,3 0 C axillaire ou 36,5 0 C 37,5 0 C rectale ; Mère porteuse du VIH : bain immédiatement après la naissance, idéalement à la salle d accouchement ou de césarienne ; Mère porteuse du virus de l hépatite B ou C : procéder le plus tôt possible après la naissance, idéalement à la salle d accouchement ou de césarienne 4.7 Soins du cordon ombilical Laver le cordon à l'eau tiède et sécher complètement. 4.8 Vitamine K Administrer 1 mg IM dans les 2 premières heures de vie, idéalement après la 1 ière tétée 4.9 Érythromycine, onguent ophtalmique Application 1 fois dans chaque œil, dans les 2 premières heures de vie, idéalement après la 1 ière tétée Apparition d ictère Référer à l'ordonnance collective «Gestion de l ictère chez le nouveau-né» 4.11 Présence de secrétions nasopharyngées ou oropharyngées L aspiration des secrétions est une mesure d exception à utiliser lorsque la fonction respiratoire risque d être compromise. Une aspiration du contenu gastrique n est pas indiquée. Respecter autant que possible la séquence suivante : 1. Aider le nouveau-né à se débarrasser spontanément des secrétions ; 2. Utiliser une poire ; 3. Utiliser un tube Ordonnance collective: Soins généraux au nouveau-né. Page 5 de 8

6 4.12 Dépistage néonatal par le prélèvement sanguin des maladies métaboliques héréditaires sur papier buvard (PCU) Après 24 à 36 heures d alimentation Au plus tard à 48 heures de vie Obligatoirement avant le départ du nouveau-né même si transfert dans un autre hôpital ou si la condition minimale de 24 heures d alimentation n est pas respectée Si le nouveau-né reçoit une transfusion sanguine; faire un prélèvement avant et un autre après 48 heures d alimentation post-transfusion 4.13 Hémoglobine et hématocrite Si l hémoglobine du sang du cordon est < 130 ou > 200 ou si le prélèvement n a pas été fait à la naissance Nouveau-né malade, présentant une mauvaise coloration, une cyanose, une tachypnée, des difficultés respiratoires ou une condition inquiétante Transfert à la pouponnière de soins intermédiaires ; Au CME, les nouveau-nés n ayant pas atteint 2 heures de vie sont transférés à l unité néonatale ; Aviser le médecin traitant du nouveau-né Consultations en pédiatrie Le médecin traitant qui a demandé la consultation demeure responsable du nouveau-né et doit être avisé en premier de tout changement dans la condition du nouveau-né et des résultats d examens. Ordonnance collective: Soins généraux au nouveau-né. Page 6 de 8

7 5. ÉLÉMENTS DE SURVEILLANCE Allaitement : Coloration : Cordon ombilical : Poids : Détecter les signes d apport insuffisant (profil du poids des 24 heures, urines, selles) ; Ictère, pâleur, cyanose généralisée ou péribuccale Rougeur, écoulement et présence de pus Perte de poids > 10 % chez un nouveau-né peu énergique qui présente des difficultés d alimentation ; Respiration : Tachypnée (> 60/min), dyspnée, tirage ; Rythme cardiaque : Bradycardie < 100 bpm chez le prématuré 36 semaines et bradycardie < 80 bpm chez le nouveau-né > 36 semaines. Tachycardie > 160 bpm ; Saturation : < 93% à l air ambiant ; Température : Maintien de la température axillaire du nouveau- né : 36,4 C et 37,3 C. 6. PROCÉDURE EN SITUATION D URGENCE Aviser le médecin traitant ou son remplaçant. SIGNATURE DU CHEF DU DÉPARTEMENT Pédiatrie Date SIGNATURE DU CHEF DU DÉPARTEMENT Médecine Familiale Date Ordonnance collective: Soins généraux au nouveau-né. Page 7 de 8

8 Concepteurs et collaborateurs : voir version 2004 Groupe de révision janvier 2007 (par ordre alphabétique) : Blanchet, Jacques : pédiatre, CHUQ Dallaire, Suzanne : infirmière chef, IPE-CME Jean, Geneviève : infirmière, IPE-HSFA Labbé, Chantal : infirmière, IPE-HSFA Mercier, Linda : infirmière clinicienne, IPE-CME Poliquin, France : infirmière clinicienne spécialisée, CHUQ Ordonnance collective: Soins généraux au nouveau-né. Page 8 de 8

Première partie : Accueillir une femme enceinte

Première partie : Accueillir une femme enceinte ab ledesma tières T a bl e d e s m at i è r e s Première partie : Accueillir une femme enceinte Chapitre 1 : Comment se présente un service de maternité?...3 1. Qu est-ce qu un service de maternité?...

Plus en détail

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT version 1 page 1/5 Référence : RSN/REF/REA.O/002/A Date de 1 ère mise en service : 10/06/2008 N version Date de la modification Suivi des modifications Objet de la modification Faite par : Rédaction Mise

Plus en détail

Service de néonatologie, conjointement avec le département de médecine familiale, section périnatalité.

Service de néonatologie, conjointement avec le département de médecine familiale, section périnatalité. 1. CHUQ HÔPITAL SAINT-FRANÇOIS D ASSISE Service de néonatologie, conjointement avec le département de médecine familiale, section périnatalité. 2. TITRE : Nouveau-nés de mères toxicomanes 3. CLIENTÈLE

Plus en détail

Soins du post-partum

Soins du post-partum Diplôme Inter Universitaire de Soins Obstétricaux et Néonatals d Urgence SONU Soins du post-partum Prise en charge des complications lors de la grossesse et de l accouchement Objectifs de la séance Définir

Plus en détail

Sorties de maternité après accouchement conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leur nouveau né

Sorties de maternité après accouchement conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leur nouveau né Sorties de maternité après accouchement conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leur nouveau né RECOMMANDATIONS HAS MAI 2013 (EN COURS DE VALIDATION) C BOITHIAS RÉANIMATION PÉDIATRIQUE

Plus en détail

Controle de la temperature du nouveau-né. Dr. Chiara Mezzalira Dr. Benedetta Allais

Controle de la temperature du nouveau-né. Dr. Chiara Mezzalira Dr. Benedetta Allais Controle de la temperature du nouveau-né Dr. Chiara Mezzalira Dr. Benedetta Allais Controle de la temperature du nouveau-né 1) Perte de la chaleur et temperature corporelle normale 2) Protection thermique

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ACTIVITÉ(S) RÉSERVÉE(S) Évaluer la condition physique et mentale d une personne symptomatique Administrer et ajuster des médicaments lorsqu ils font l objet d une ordonnance Contribuer au suivi de la grossesse,

Plus en détail

De la théorie à la pratique

De la théorie à la pratique COURS 2 : LE PROTOCOLE DE L HÔPITAL ET LE PLAN DE NAISSANCE 83 De la théorie à la pratique Vs trverez ttes les activités de ce livre ainsi que quelques exemples de plans de naissance sur le site mereetmonde.com

Plus en détail

1. DÉFINITION Procédure qui définit les étapes à suivre, et qui s applique dans tous les cas de réanimation cardiorespiratoire chez un nouveau-né.

1. DÉFINITION Procédure qui définit les étapes à suivre, et qui s applique dans tous les cas de réanimation cardiorespiratoire chez un nouveau-né. Catégorie de document: Directives et procédures Préfixe : No : DP-10-10 OBJET Code rose Réanimation néonatale ADOPTÉ PAR DATE(S) ADOPTION(S) REMPLACE DATE D'ENTRÉE EN VIGUEUR STATUT À venir 29 juillet

Plus en détail

Sorties de maternité après accouchement : conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leurs nouveau-nés

Sorties de maternité après accouchement : conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leurs nouveau-nés Sorties de maternité après accouchement : conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leurs nouveau-nés Pr Jean-Michel Hascoët et Karine Petitprez Auto-saisine HAS - ANAES (2004) RPC

Plus en détail

Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance??

Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance?? Centre de la Petite Enfance Baliballon Mon enfant est malade!! Peut-il fréquenter le Centre de la Petite Enfance?? La réponse dans les pages qui suivent En collaboration avec le CLSC-CHSLD «Comme la santé

Plus en détail

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans)

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans) La drépanocytose Sikkelcelziekte (Frans) Qu est-ce que la drépanocytose? La drépanocytose est une maladie causée par un changement héréditaire du pigment rouge dans les globules rouges : l hémoglobine.

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Interventions lors d une réaction transfusionnelle. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance visant à initier des mesures diagnostiques ou thérapeutiques

Plus en détail

Besoins nutritionnels au cours de la grossesse après by pass gastrique

Besoins nutritionnels au cours de la grossesse après by pass gastrique CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE D'ANGERS Besoins nutritionnels au cours de la grossesse après by pass gastrique Conséquences des modifications anatomiques Docteur Agnès Sallé Département d Endocrinologie-Diabétologie-Nutrition

Plus en détail

Infirmières oeuvrant au module naissance et/ou au module mère-enfant de l hôpital de la Cité-de-la-santé de Laval.

Infirmières oeuvrant au module naissance et/ou au module mère-enfant de l hôpital de la Cité-de-la-santé de Laval. OBJET : PROTOCOLE INFIRMIER Guider l infirmière qui assure le suivi d une parturiente en antepartum ou durant le travail et monitoring électronique fœtal continu (MÉF). INTERVENANT(S) CONCERNÉ(S) : Infirmières

Plus en détail

Toutes les clientes venant d accoucher par voie vaginale ou par césarienne.

Toutes les clientes venant d accoucher par voie vaginale ou par césarienne. OBJET : Guider l infirmière qui assure le suivi en période post-partum. INTERVENANT(S) CONCERNÉ(S) : Infirmières du module naissance, au module mère-enfant-famille et à la salle de réveil à l hôpital de

Plus en détail

L enfant avant tout. Diarrhée et vomissements

L enfant avant tout. Diarrhée et vomissements 27 L enfant avant tout Diarrhée et vomissements Les vomissements et la diarrhée sont deux des principales raisons pour lesquelles les parents amènent leurs enfants à l urgence d un hôpital. À L Hôpital

Plus en détail

RENCONTRES PRÉNATALES

RENCONTRES PRÉNATALES RENCONTRES PRÉNATALES Mise à jour février 2013 L allaitement maternel Plan des rencontres 1. Allaitement maternel 2. Se préparer à l accouchement 3. Accouchement et nouveau-né Sommaire de la rencontre

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nature du diabète gestationnel Le diabète gestationnel apparait durant la grossesse et disparaît généralement après l accouchement. Dans la plupart des cas, il est trouvé par une

Plus en détail

Livret d accueil Unité Kangourou Bâtiment B - 3 ème étage

Livret d accueil Unité Kangourou Bâtiment B - 3 ème étage Centre Hospitalier Pontoise Livret d accueil Unité Kangourou Bâtiment B - 3 ème étage Chef de service : Dr Philippe BOIZE Cadre de santé puéricultrice : Mme Ana GRIMBERT Standard Centre Hospitalier : 01.30.75.40.40

Plus en détail

Votre bébé a besoin de soins spéciaux

Votre bébé a besoin de soins spéciaux Votre bébé a besoin de soins spéciaux Ce guide se veut un document de référence afin de favoriser une meilleure compréhension de tous les aspects entourant la venue d un enfant prématuré ou malade. Il

Plus en détail

Titre : Initier des mesures thérapeutiques pour corriger l hypoglycémie Page 2 sur 7

Titre : Initier des mesures thérapeutiques pour corriger l hypoglycémie Page 2 sur 7 ORDONNANCE COLLECTIVE TITRE : OC- 0015 Initier des mesures thérapeutiques pour corriger l hypoglycémie Remplace : Référence à un protocole : Oui Non de révision : mai 2012 à une technique : Oui Non d entrée

Plus en détail

QUESTIONNAIRE MÈRE AYANT UN BÉBÉ MOINS DE 6 MOIS

QUESTIONNAIRE MÈRE AYANT UN BÉBÉ MOINS DE 6 MOIS QUESTIONNAIRE MÈRE AYANT UN BÉBÉ MOINS DE 6 MOIS Numéro questionnaire : Région : District : Commune /quartier : Nom de l enquêteur : Date de l enquête : Signature : I. INTRODUCTION: Je vais vous poser

Plus en détail

Rencontre prénatale 4 Allaitement

Rencontre prénatale 4 Allaitement Rencontre prénatale 4 Allaitement. Plan de la rencontre Services, ressources et références Mythes et réalités: pourquoi allaiter? Les avantages de l allaitement Les préparations commerciales pour nourrissons

Plus en détail

DIABETE GESTATIONNEL. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Dr. GUENDOUZE MERIEM

DIABETE GESTATIONNEL. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Dr. GUENDOUZE MERIEM DIABETE GESTATIONNEL Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Dr. GUENDOUZE MERIEM Définition OMS Trouble de la tolérance glucidique de gravité variable Survenant ou diagnostiqué pour la

Plus en détail

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant.

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant. Fiche 12 Hémorragies Arrêter un saignement abondant. Premiers soins A. Saignement par une plaie Attention : une hémorragie peut être masquée par les vêtements. Compression manuelle 1. Allonger le patient.

Plus en détail

Rôle de l obstétricien

Rôle de l obstétricien l IHAB : tout ce que vous avez voulu savoir sans jamais oser le demander! Rôle de l obstétricien Réunion Commune du Cercle des Gynécologues-Obstétriciens, et du Groupe d Etudes en Néonatologie Nord-Pas

Plus en détail

Matériel nécessaire :

Matériel nécessaire : Allaitement maternel et prématurité: don, recueil, conservation et transport du lait maternel Date de la diffusion : mars 2013 Version : 1 Rédaction : Anne-Sophie Monnier Validation: groupe de travail

Plus en détail

Détresse respiratoire : administration d oxygène

Détresse respiratoire : administration d oxygène ORDONNANCE COLLECTIVE ORD-CMDP-31 ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Détresse respiratoire : administration d oxygène Président(e) du Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens Conseil des médecins, dentistes

Plus en détail

Les thèmes abordés sont :

Les thèmes abordés sont : Ceci est un protocole réalisé afin de vous guider dans les démarches à suivre en cas de soins à apporter à un enfant. Si un enfant se blesse ou tombe malade dans l établissement, les parents doivent obligatoirement

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

RENCONTRES PRÉNATALES

RENCONTRES PRÉNATALES RENCONTRES PRÉNATALES Mise à jour février 2013 Accouchement et nouveau-né Plan des rencontres 1. Allaitement maternel 2. Se préparer à l accouchement 3. Accouchement et nouveau-né L accouchement (1 ère

Plus en détail

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée.

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Si vous vous piquez avec une aiguille contaminée : Faites saigner légèrement la plaie et lavez-la avec de l eau et du savon, sans brosser.

Plus en détail

1. CONTEXTE ET PORTÉE :

1. CONTEXTE ET PORTÉE : Section : Direction clientèle services à la communauté N o : 1 Titre : Politique d allaitement maternel Préparé par : Monique Thérien, chef de service Santé publique Page : Page 1 de 9 Professionnels ou

Plus en détail

HERPÈS INFORMATIONS GÉNÉRALES

HERPÈS INFORMATIONS GÉNÉRALES HERPÈS INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition L herpès est une infection systémique qui se manifeste surtout par des lésions muco-cutanées causées par le virus herpès simplex des types 1 et 2. Ne sera abordé

Plus en détail

CARTES CONSEILS, SUR LA SANTE PERI NATALE ET NEONATALE. 2 eme EDITION HBASICS POUR LES RELAIS, MATRONES. ~ et de 1a Prevention Medicale

CARTES CONSEILS, SUR LA SANTE PERI NATALE ET NEONATALE. 2 eme EDITION HBASICS POUR LES RELAIS, MATRONES. ~ et de 1a Prevention Medicale 1111111 1 1111 CARTES CONSEILS, SUR LA SANTE, PERI NATALE, ET NEONATALE 2 eme EDITION POUR LES RELAIS, MATRONES Republique du senegal Ministere de la Sante ~ et de 1a Prevention Medicale '~ ~,~.!JQ I SENEGAL

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique adoptée par le conseil d administration du CPE les Globules le 4 juin 2013 Révisé et adopté par le CA le 22 mai 2014. Le centre de la petite

Plus en détail

Allaitez votre bébé et recevez une prime de la ML! Allaitement. www.ml.be

Allaitez votre bébé et recevez une prime de la ML! Allaitement. www.ml.be Allaitez votre bébé et recevez une prime de la ML! Allaitement www.ml.be Bénéficiez d une prime de 125 euros minimum! 2 L allaitement crée un lien intense entre une mère et son bébé. Il s agit d un sentiment

Plus en détail

Le diabète gestationel. Dépistage et prise en charge

Le diabète gestationel. Dépistage et prise en charge Le diabète gestationel Dépistage et prise en charge Définition! trouble de la tolérance glucidique de gravité variable, survenant ou diagnostiqué pour la première fois au cours de la grossesse, quelque

Plus en détail

Le label IHAB. Initiative Hôpital Ami des Bébés

Le label IHAB. Initiative Hôpital Ami des Bébés Le label IHAB Initiative Hôpital Ami des Bébés Semaine Mondiale de l Allaitement Maternel Palais des Arts de Vannes le 18 octobre 2012 Docteur Caroline FRANÇOIS DIULHAM Maternité du CH de Ploërmel PLAN!

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE INITIER UN TRAITEMENT ANTIBIOTIQUE SUITE À UN RÉSULTAT DE DÉPISTAGE POSITIF À CHLAMYDIA TRACHOMATIS (C. TRACHOMATIS) OU À NEISSERIA GONORRHOEAE (N. GONORRHOEAE) Page 1 de 5 O.C. 1.20

Plus en détail

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Bienvenue au Centre de santé et des services sociaux du Granit. Vous serez admise à l hôpital pour une césarienne. Votre séjour sera d environ trois à quatre

Plus en détail

Carnet. de santé. Nom :... Prénom :...

Carnet. de santé. Nom :... Prénom :... Carnet de santé Nom :................................................................... Prénom :.............................................................. Conseils aux parents Alimentation Pendant

Plus en détail

Information Maternité Réseau OMBREL 10 septembre 2013

Information Maternité Réseau OMBREL 10 septembre 2013 Information Maternité Réseau OMBREL 10 septembre 2013 Bienvenue à votre réunion d information sur la maternité La prise en charge du suivi de grossesse La prise encharge de l accouchement La prise en charge

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE INITIER ET EFFECTUER UN PRÉLÈVEMENT NASOPHARYNGÉ POUR LA RECHERCHE D INFLUENZA Date d entrée en vigueur Date de révision 9 mai 2006 25 mars 2014 Professionnels habilités à exécuter

Plus en détail

POUR UN BÉBÉ ET UNE MÈRE EN BONNE SANTÉ!

POUR UN BÉBÉ ET UNE MÈRE EN BONNE SANTÉ! EMPLOI-QUÉBEC POUR UN BÉBÉ ET UNE MÈRE EN BONNE SANTÉ! TROIS PRESTATIONS SPÉCIALES : Grossesse Allaitement Préparations lactées Ces prestations spéciales sont destinées aux personnes adm Bien s alimenter

Plus en détail

drépanocytose Informations et conseils

drépanocytose Informations et conseils drépanocytose Informations et conseils Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec la carte de soins. Il contient des informations sur la maladie, ses complications et leur prévention.

Plus en détail

Guide de la notation 2014

Guide de la notation 2014 Guide de la notation 2014 Saint Martin d Hères, le 31 décembre 2014 Note d information n 14.43 Nos réf. : SF/SA Contact : carrieres@cdg38.fr Nous vous transmettons la procédure concernant la notation au

Plus en détail

Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées

Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Grossesse a priori «normale» Quelle prise en charge? Sécurité médicale RPC EBM Opinion des usagers

Plus en détail

TITRE : ORDONNANCE COLLECTIVE - PRÉLÈVEMENTS SANGUINS

TITRE : ORDONNANCE COLLECTIVE - PRÉLÈVEMENTS SANGUINS TITRE : ORDONNANCE COLLECTIVE - PRÉLÈVEMENTS SANGUINS LORS D UNE RÉACTION TRANSFUSIONNELLE ORDONNANCE COLLECTIVE PRÉLÈVEMENTS SANGUINS LORS D UNE RÉACTION TRANSFUSIONNELLE RÉFÉRENCE À UN PROTOCOLE : X

Plus en détail

ÉTAPES PRÉEXÉCUTOIRES. Désinfecter le sthétoscope avec un tampon d alcool

ÉTAPES PRÉEXÉCUTOIRES. Désinfecter le sthétoscope avec un tampon d alcool SIGNES VITAUX INTRODUCTION Les signes vitaux sont la température, le pouls, la respiration et la pression artérielle. Ils sont des indicateurs de la santé du client. La mesure des signes vitaux constitue

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion. 1. Critères d exclusion généraux

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion. 1. Critères d exclusion généraux Politique relative aux enfants malades et à l exclusion 1. Critères d exclusion généraux En tout temps, lorsqu un enfant est en mauvais état général et qu il ne peut suivre les activités du groupe, s il

Plus en détail

1. Critères d exclusion généraux. 2. Réintégration de l enfant dans le groupe

1. Critères d exclusion généraux. 2. Réintégration de l enfant dans le groupe Ce guide a été conçu afin de mieux cerner les interventions à réaliser lorsqu un enfant est malade. Il nous permet d avoir un cadre à suivre précis qui soit le même pour tous les enfants, tout en favorisant

Plus en détail

Fréquence : Le diabète gestationnel est présent chez 3-5% des grossesses alors que le diabète préexistant ne représente 0.5-1%.

Fréquence : Le diabète gestationnel est présent chez 3-5% des grossesses alors que le diabète préexistant ne représente 0.5-1%. N.S DIABETE ET GROSSESSE Introduction : Ce chapitre se consacre à étudier: La grossesse chez une diabétique connue, insulinodépendante (DID) ou non (DNID); Le diabète gestationnel qui apparaît au cours

Plus en détail

L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices. Édition 2013

L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices. Édition 2013 1 L assurance maternité des femmes chefs d entreprises et des conjointes collaboratrices Édition 2013 L assurance maternité Sommaire Les prestations maternité 3 Cas particuliers 8 Le congé paternité 11

Plus en détail

Unité soins protégés. Conseils pour la sortie de votre enfant. CHRU Montpellier 34295 Montpellier cedex 5

Unité soins protégés. Conseils pour la sortie de votre enfant. CHRU Montpellier 34295 Montpellier cedex 5 Unité soins protégés Conseils pour la sortie de votre enfant CHRU Montpellier 34295 Montpellier cedex 5 Introduction Le premier retour à la maison est un moment attendu mais aussi angoissant, que se soit

Plus en détail

L AMYGDALECTOMIE. Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant. Pour vous, pour la vie

L AMYGDALECTOMIE. Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant. Pour vous, pour la vie 23 L AMYGDALECTOMIE Chirurgie d un jour Programme-clientèle santé de la femme et de l enfant Pour vous, pour la vie L amygdalectomie Cette brochure vous aidera à comprendre ce qu est l amygdalectomie L

Plus en détail

votre grossesse? Patientes diabétiques Pourquoi et comment programmer Lilly Diabète

votre grossesse? Patientes diabétiques Pourquoi et comment programmer Lilly Diabète Lilly Diabète Pour vous, jour après jour. Patientes diabétiques Pourquoi et comment programmer votre grossesse? Avec la collaboration du Docteur Françoise Lorenzini Diabétologue - Services de diabétologie

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Centre de la petite enfance Du Boisé Vimont

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Centre de la petite enfance Du Boisé Vimont Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Centre de la petite enfance Du Boisé Vimont Ce document a été conçu à partir de la politique des CPE suivants : CPE La Ritournelle, CPE La P tite

Plus en détail

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR II-0 INDEX SECTION II Pages Section relative au préleveur Heures d ouvertures des laboratoires pour clients externes Requête régionale II-2 II-2 II-3 Informations requises

Plus en détail

Guide pratique : questions-réponses

Guide pratique : questions-réponses Lyon, le 22/09/04 L Inspecteur d Académie, Directeur des Services Départementaux de l Education Nationale à InspectionAcadémique Politique de santé en faveur des élèves Service médical - Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Centre Hospitalier Universitaire et Psychiatrique de Mons-Borinage. Site Ambroise Paré. Salle de naissance. - aile B, étage 4 - 065/41 44 80

Centre Hospitalier Universitaire et Psychiatrique de Mons-Borinage. Site Ambroise Paré. Salle de naissance. - aile B, étage 4 - 065/41 44 80 Centre Hospitalier Universitaire et Psychiatrique de Mons-Borinage Site Ambroise Paré Salle de naissance - aile B, étage 4-065/41 44 80 Sage-femme chef Annick NOULS 065/41 4489 Infirmière Chargée de l

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Traitement d urgence lors d une réaction anaphylactique secondaire à l administration d une substance par voie parentérale. NUMÉRO : 1.14 DATE : Novembre 2005 RÉVISÉE

Plus en détail

Prévention de la mort subite du nourrisson

Prévention de la mort subite du nourrisson Prévention de la mort subite du nourrisson Tous concernés! De quoi s agit-il? C'est le décès incompréhensible à première vue et imprévisible, le plus souvent pendant le sommeil, d un tout-petit qui semblait

Plus en détail

Notes des tests de connaissances et de l évaluation des habiletés

Notes des tests de connaissances et de l évaluation des habiletés Notes des tests de connaissances et de l évaluation des habiletés 12 Initiative de Prévention de l HPP 2008 Cahier du Participant Notes des tests de connaissances Question Points possibles 1 1 2 1 3 1

Plus en détail

des familles impliquées dans le projet pilote

des familles impliquées dans le projet pilote Perceptions des professionnels de la santé et des familles impliquées dans le projet pilote CHUQ Sans frontières Marie-Pierre Gagnon 1,2, Marie Desmartis 1, Hugo Pollender 1, Patrick Daigneault 3,4, Céline

Plus en détail

Différents aspects du développement biologique de la naissance naissance à l âge adulte. Fiche 1 Quelques examens du nouveau-né

Différents aspects du développement biologique de la naissance naissance à l âge adulte. Fiche 1 Quelques examens du nouveau-né Séquence 1 Différents aspects du développement biologique de la naissance naissance à l âge adulte Fiche 1 Quelques examens du nouveau-né Objectif Indiquer différents tests réalisés à la naissance. En

Plus en détail

Dépistage prénatal des maladies de l hémoglobine

Dépistage prénatal des maladies de l hémoglobine Dépistage prénatal des maladies de l hémoglobine Chers parents, Félicitations pour la naissance prochaine de votre nouveau bébé. Durant votre suivi de grossesse, vous aurez à effectuer plusieurs examens

Plus en détail

Quelle est votre attitude? Quel objectif glycémique souhaitez vous? Quelle surveillance proposez vous?

Quelle est votre attitude? Quel objectif glycémique souhaitez vous? Quelle surveillance proposez vous? Mme SE...V. Agée de 42 ans. Antécédents familiaux : père - mère obèse, tante parternelle diabétique. Rh - 1 ère grossesse 33 ans (1990) Accouchement par voie basse, compliqué, ventouse, dystocie d épaule,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. INTRODUCTION... 15 CHAPITRE 1 Le sommeil... 17 Incidence, état de la situation... 17 Un peu de théorie... 19

TABLE DES MATIÈRES. INTRODUCTION... 15 CHAPITRE 1 Le sommeil... 17 Incidence, état de la situation... 17 Un peu de théorie... 19 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 15 CHAPITRE 1 Le sommeil... 17 Incidence, état de la situation... 17 Un peu de théorie... 19 Développement des cycles de sommeil... 19 Phases de sommeil... 20 Prévention...

Plus en détail

PLAN NAISSANCE. Nom de la maman : Nom du papa :

PLAN NAISSANCE. Nom de la maman : Nom du papa : DE PLAN NAISSANCE Nom de la maman : Nom du papa : Accompagnante : Médecin traitant : Sylvie Thibault Lisanne Papin Note sur la santé de la maman : Colite ulcéreuse stable. Prend 1000mg de salofalk en suppositoire

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À l EXCLUSION

POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À l EXCLUSION POLITIQUE RELATIVE AUX ENFANTS MALADES ET À l EXCLUSION 2008 TITRE CPE Les Petits Bonheurs Code : CA 115.8.2 Politique relative aux enfants malades et à l exclusion NATURE ET APPROBATION Date d approbation

Plus en détail

À compter de 2010 les codes du chapitre XVI ne doivent plus être employés au-delà de 2 ans. Créé le 1 er Mars 2011

À compter de 2010 les codes du chapitre XVI ne doivent plus être employés au-delà de 2 ans. Créé le 1 er Mars 2011 FASCICULE VI AFFECTIONS DU NOUVEAU-NÉ Emploi des codes du chapitre XVI Le chapitre XVI est celui de Certaines affections dont l origine se situe dans la période périnatale. La définition de la période

Plus en détail

brochure fièvre 4 volets 22/03/06 17:37 Page 1 Drépanocytose et fièvre CONDUITE À TENIR EN CAS DE FIÈVRE À DOMICILE

brochure fièvre 4 volets 22/03/06 17:37 Page 1 Drépanocytose et fièvre CONDUITE À TENIR EN CAS DE FIÈVRE À DOMICILE brochure fièvre 4 volets 22/03/06 17:37 Page 1 Drépanocytose et fièvre CONDUITE À TENIR EN CAS DE FIÈVRE À DOMICILE brochure fièvre 4 volets 22/03/06 17:38 Page 2 La fièvre chez l enfant drépanocytaire

Plus en détail

Date d entrée en vigueur : 24 août 2007. L ensemble des secteurs d activité du CSSS Jeanne-Mance

Date d entrée en vigueur : 24 août 2007. L ensemble des secteurs d activité du CSSS Jeanne-Mance Titre Initier l administration de salbumatol (Ventolin MC) par aérosolthérapie O.C.M-5 Référence à un protocole : Oui Non Date d entrée en vigueur : 24 août 2007 Date de révision : 2 mai 2013 Secteurs

Plus en détail

Infirmières et infirmières auxiliaires du CSSSL oeuvrant à la pouponnière des soins intermédiaires et au module mère-enfant.

Infirmières et infirmières auxiliaires du CSSSL oeuvrant à la pouponnière des soins intermédiaires et au module mère-enfant. OBJET : Guider l infirmière qui assure le suivi des nouveau-nés (nn) en lui fournissant les balises de l évaluation physique en regard des signes et symptômes à détecter et les interventions infirmières

Plus en détail

Critères maternels et pédiatriques définissant une population à bas risque pour une sortie de la maternité

Critères maternels et pédiatriques définissant une population à bas risque pour une sortie de la maternité Annexe à la recommandation : Sortie de maternité après accouchement : conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leurs nouveau-nés Critères maternels et pédiatriques définissant une

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

Questionnaire cours pédiatrique

Questionnaire cours pédiatrique Plusieurs réponses sont possibles. Questionnaire cours pédiatrique 1. Quelle est la principale conséquence d une cage thoracique : - composée de plus de cartilage que d os : - dont le volume est peu important

Plus en détail

LE TEMPS DE LA CONCEPTION. Il arrive d avoir besoin de support, lorsque l on est prêt à fonder une famille

LE TEMPS DE LA CONCEPTION. Il arrive d avoir besoin de support, lorsque l on est prêt à fonder une famille LE TEMPS DE LA CONCEPTION Il arrive d avoir besoin de support, lorsque l on est prêt à fonder une famille Le parcours pour devenir parents peut parfois être éprouvant psychologiquement pour vous et votre

Plus en détail

COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON?

COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON? COMMENT NOURRIR MON BÉBÉ AU BIBERON? V ous ne voulez pas (ou ne pouvez pas) allaiter votre bébé au sein, ou vous souhaitez cesser de l allaiter plus tôt que ce qui est recommandé. Il faut alors lui donner

Plus en détail

Gynécologie - Obstétrique. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 61

Gynécologie - Obstétrique. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2012 61 Gynécologie - Obstétrique 2012 61 Formation de réanimation en salle de naissance sur simulateur Référents Professeur Charlotte CASPER et Docteur Corinne ASSOULINE Acquérir et actualiser les connaissances

Plus en détail

Le bilan pré opératoire en gynécologie obstétrique

Le bilan pré opératoire en gynécologie obstétrique Le bilan pré opératoire en gynécologie obstétrique JC Mangin Anesthésiste réanimateur Centre Olympe de Gouges CHU Bretonneau Tours mardi_11_juin_2013 Recommandations formalisées d experts SFAR 2012 Le

Plus en détail

OFFRE EN STAGE SIP POUR LES ETUDIANT(E)S D ANNEE PROPEDEUTIQUE SANTE ET LES ETUDIANTS BACHELOR FILIERE SOINSINFIRMIERS

OFFRE EN STAGE SIP POUR LES ETUDIANT(E)S D ANNEE PROPEDEUTIQUE SANTE ET LES ETUDIANTS BACHELOR FILIERE SOINSINFIRMIERS OFFRE EN STAGE SIP POUR LES ETUDIANT(E)S D ANNEE PROPEDEUTIQUE SANTE ET LES ETUDIANTS BACHELOR FILIERE SOINSINFIRMIERS Filière : APS et Bachelor en soins infirmier Nom de l institution : CHUV Nom de l

Plus en détail

Le contact peau à peau : l expérience du CHUQ

Le contact peau à peau : l expérience du CHUQ AQSMN, 3 juin 2011 Le contact peau à peau : l expérience du CHUQ France Poliquin ICS en périnatalité Diane Tousignant Conseillère en soins, IBCLC 1. Le CHUQ 2. Le contact PAP : pourquoi? 3. Portrait :

Plus en détail

Sommaire. Introduction

Sommaire. Introduction Sommaire Introduction Savoir-faire infirmier transversal Fiche 1 Recommandations Fiche 2 Normes de soins infirmiers Fiche 3 Transmissions infirmières Fiche 4 Certification des établissements de santé Fiche

Plus en détail

LES PARAMETRES VITAUX = FREQUENCE RESPIRATOIRE TEMPERATURE

LES PARAMETRES VITAUX = FREQUENCE RESPIRATOIRE TEMPERATURE 14.10.08 Mme Payan Soins infirmiers II LES PARAMETRES VITAUX = FREQUENCE RESPIRATOIRE TEMPERATURE I)La fréquence respiratoire A)Définition de la respiration B)Rappels anatomo physiologiques C)Mesure de

Plus en détail

Examen de sortie et suivi de l'enfant jusqu'à 30 jours

Examen de sortie et suivi de l'enfant jusqu'à 30 jours Examen de sortie et suivi de l'enfant jusqu'à 30 jours Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 2011-1012 1/12 Table des matières I La sortie de la maternité...4 I.1 L examen

Plus en détail

Complications de l immobilité et du décubitus : prévention et prise en charge.

Complications de l immobilité et du décubitus : prévention et prise en charge. Complications de l immobilité et du décubitus : prévention et prise en charge. 1- Risque de thrombose veineuse 2- Risque d encombrement bronchique 3- Risque de constipation 4- Risque d escarre 5- Risque

Plus en détail

La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel

La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel E. SOBNGWI 1. Il faut distinguer La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel Epidémiologie 5% de toutes

Plus en détail

APRES LA MATERNITE, LES PREMIERS MOIS AVEC VOTRE BEBE ALLAITE.

APRES LA MATERNITE, LES PREMIERS MOIS AVEC VOTRE BEBE ALLAITE. APRES LA MATERNITE, LES PREMIERS MOIS AVEC VOTRE BEBE ALLAITE. Conférence de Laure Marchand Lucas. Mardi 4 Mars 2008 A l occasion de l arrivée d un enfant dans la famille, les parents préparent la chambre

Plus en détail

Le contexte. Définition : la greffe. Les besoins en greffons en constante augmentation

Le contexte. Définition : la greffe. Les besoins en greffons en constante augmentation Présentation Le contexte Quels donneurs, quels organes? Le don Pour quels malades? Les étapes d une greffe d organes Faites connaître votre choix! 01/04/2014 Union Nationale des associations de donneurs

Plus en détail

LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1)

LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1) LES FEMMES ENCEINTES ET LA GRIPPE A(H1N1) Ce que vous devez savoir Pour vous, pour la vie Qu est-ce que la grippe A(H1N1)? La grippe est une infection virale très contagieuse des voies respiratoires. Il

Plus en détail

La gestion des épidémies de bronchiolites par le service de pédiatrie du CHU de Nantes.

La gestion des épidémies de bronchiolites par le service de pédiatrie du CHU de Nantes. La gestion des épidémies de bronchiolites par le service de pédiatrie du CHU de Nantes. M VERSTRAETE, B VRIGNAUX, K LEVIEUX, E LAUNAY, I HAZART,N VABRES, C GRAS-LE GUEN Urgences pédiatriques et pédiatrie

Plus en détail

VPH Virus du Papilloma Humain Condylomes génitaux

VPH Virus du Papilloma Humain Condylomes génitaux 1 VPH Virus du Papilloma Humain Condylomes génitaux DESCRIPTION Le Virus du Papilloma Humain (VPH) existe sous plus de 150 souches différentes. Seul une quarantaine est responsable des condylomes génitaux

Plus en détail

Pourquoi l anémie? Les nourrissons de 9 à 24 mois sont plus à risque de développer une anémie par manque de fer, car :

Pourquoi l anémie? Les nourrissons de 9 à 24 mois sont plus à risque de développer une anémie par manque de fer, car : L ANÉMIE FERRIPRIVE L anémie se définit comme une diminution du taux d hémoglobine ou du volume des globules rouges. L hémoglobine est une protéine du sang qui sert à transporter l oxygène des poumons

Plus en détail

8. lavez tous les éléments du biberon

8. lavez tous les éléments du biberon L E B I B E R O N 1. lavez-vous les mains 2. ajoutez l eau 3. dosez le lait 4. remuez le biberon 5. chauffez le biberon 6. testez la température du lait 7. donnez le biberon au calme 8. lavez tous les

Plus en détail

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS Page 1 sur 6 Contexte La dispensation du Médicament est définie dans le Code la Santé Publique (art. R 4235-48 CSP) comme l acte pharmaceutique associant à la délivrance du médicament : analyse pharmaceutique

Plus en détail

bien dormir 19 c Métropole de Lyon - janvier 2015 - Conception graphique : MÉDIACITÉ / Illustrations : Stéphanie Herbach www.grandlyon.

bien dormir 19 c Métropole de Lyon - janvier 2015 - Conception graphique : MÉDIACITÉ / Illustrations : Stéphanie Herbach www.grandlyon. bien dormir 19 c le biberon 1. Lavez-vous les mains 2. Ajoutez l eau 3. Dosez le lait 4. Remuez le biberon 7. Donnez le biberon au calme 5. Chauffez le biberon 6. Testez la température du lait 8. Lavez

Plus en détail

Maladie de Steinert (ou dystrophie myotonique de type 1)

Maladie de Steinert (ou dystrophie myotonique de type 1) Ministère de la Santé et des Solidarités Direction Générale de la Santé Informations et conseils Maladie de Steinert (ou dystrophie myotonique de type 1) Lisez attentivement ce document et conservez-le

Plus en détail