Rémi Renouleau. à quoi reconnaît-on la génération

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rémi Renouleau. à quoi reconnaît-on la génération"

Transcription

1 Rémi Renouleau à quoi reconnaît-on la génération

2 A propos de l auteur Je m appelle Rémi Renouleau. Je suis le créateur de la société 3H Coaching et l auteur de l ebook que vous êtes en train de lire! Je suis coach professionnel certifié à l accompagnement des personnes, des équipes et des organisations (école de coaching Maïeutis). Après ma formation universitaire en management et systèmes d information, mon premier métier a été consultant en informatique. J ai ensuite évolué en tant que chef de projet en informatique. A ce moment-là de ma carrière professionnelle, je ne me sentais pas aligné avec mon désir profond. Le changement a commencé à partir du moment où j ai pris conscience qu en me levant le matin, je ne savais plus pourquoi j allais travailler. Je me suis alors tourné vers un domaine qui me passionne : l humain. Et je me suis formé pour devenir coach professionnel. Faire grandir l autre, par le coaching, donne un sens profond à ma vie. Etant moi-même de la génération des digital natives (né en 1980), j accompagne les personnes de la génération Y à trouver du sens à leurs actions, aussi bien dans le domaine personnel que professionnel (manager et chef de projet). J accompagne également les équipes à équilibrer leurs talents, en révélant les compétences de chaque génération, afin de tendre vers l excellence opérationnelle. Et puis j allais oublier de vous dire! Je danse la salsa et le rock depuis plusieurs années. Je joue également d un instrument à percussion africain, le djembé. Page 1

3 Notice légale & Droits d auteur Ce livre numérique gratuit vous est offert et vous avez le droit de l offrir à qui vous le souhaitez. Vous avez la permission de l offrir sur votre site Internet, votre blog, l intégrer dans des packages, des bonus, etc. MAIS vous n avez pas le droit de l utiliser à des fins commerciales. «A quoi reconnaît-on la Génération Y» est un ebook gratuit qui doit le rester. Les informations contenues dans cet ouvrage proviennent de l expérience personnelle de son auteur et d Internet. Les références sont citées à la fin du document. L auteur ne saurait être tenu responsable de l utilisation que vous faîtes des informations de ce livre numérique. Ce livre est sous licence Creative Common 3.0 : paternité, pas d utilisation commerciale, pas de modification. Cela signifie que vous êtes libre de le distribuer à qui vous voulez, à condition de ne pas le modifier, ni de le vendre. Si vous l utilisez, vous devez également citer l auteur, Rémi Renouleau, et inclure un lien vers le blog : Page 2

4 SOMMAIRE A propos de l auteur... 1 Notice légale & Droits d auteur... 2 En introduction... 4 Pourquoi parler de génération Y?... 4 Quels enjeux liés à la génération Y pour l entreprise? A quoi reconnaît-on la Génération Y?... 7 Un peu de sémantique... 7 Caractéristiques de la génération Y... 8 Attentes au travail Et les autres générations? La génération Y vue par leurs prédécesseurs : les baby-boomers et la génération X une personne de la génération silencieuse des professeurs de l enseignement supérieur (BTS) Test : Pensez-vous comme la génération Y? Questions Alors, le verdict? Comment mieux intégrer la génération Y en entreprise? Clés opérationnelles pour le recrutement Clés opérationnelles pour l organisation Clés opérationnelles pour le manager et son équipe La génération Y et leur évolution de carrière En conclusion Références Page 3

5 En introduction Les personnes dites de la «génération Y» sont nées entre 1980 et Plusieurs hypothèses sont émises quant à l origine de ce nom : La génération Y vient après la génération X (personnes nées entre 1961 et 1979) Le Y viendrait du «Y» tracé par le fil de leur baladeur sur leur buste La lettre Y se prononce «why» en anglais («pourquoi») et c est la question favorite de la génération Y Quoiqu il en soit, ces personnes ont grandi avec l ère de l information, Internet, l ordinateur et le jeu vidéo, d où le terme souvent utilisé par les américains pour les désigner, les «digital natives» («natifs numériques»). Cet ebook est un guide simple et facile à lire regroupant les clés de compréhension de la génération Y. Vous y trouverez également un test exclusif qui vous indiquera si vous pensez ou agissez comme un jeune de la génération Y. Et ce test est pour toutes les générations! Nous terminerons enfin par des préconisations opérationnelles, à destination des entreprises et des managers, pour mieux intégrer cette génération au travail. Pourquoi parler de génération Y? La génération Y a été popularisée par le monde de l entreprise depuis plusieurs années car elle y fait progressivement son entrée. Ce buzz s appuie notamment sur le déphasage entre les attentes des jeunes entrants et le mode de fonctionnement traditionnel de l entreprise : des nouvelles habitudes de communication, une approche différente du travail et de l autorité, etc. Page 4

6 Certains pourront s offusquer de la catégorisation d une partie de la population avec ce terme de génération Y. A ceux-ci je réponds qu il n est aucunement question d enfermement dans une case pour ces personnes, ni d une stigmatisation. Ce n est que l observation et l identification de comportements et d attitudes similaires d un groupe de personnes, dont le seul point commun est l âge. Une grille de lecture en somme. Et comme le dit si bien Alfred Korzybski, scientifique fondateur de la sémantique générale : une carte n est pas le territoire. Autrement dit, une personne ne se résume pas à quelques clichés de comportements ou d attitudes mais est bien plus que cela. L être humain est un tout extrêmement complexe. Sans carte du territoire, il serait bien difficile de décrire le monde dans lequel nous vivons. Imaginez que vous rencontriez un Indien d Amazonie qui n a jamais mis les pieds hors de sa tribu. Vous lui parlez des différents peuples de la planète. Il souhaite par exemple que vous lui donniez des explications sur qui sont les Français. Comment allez-vous lui répondre? Allez-vous lui lire l ouvrage référence en 650 pages intitulé «Les Français : histoire, culture et faits marquants»? Ou plutôt lui citer une liste succincte de caractéristiques répandues parmi la culture générale comme : mangeur de pain, de vin, de fromage et de grenouilles, la fierté, le fait de râler et de faire grève souvent, la vie décontractée à la française, le french kiss, etc. Nous savons vous et moi que le peuple français ne se résume pas à ces clichés. Néanmoins cela permet de créer une idée ce qu est un Français pour cet Indien d Amazonie. Vous me suivez? Page 5

7 Quels enjeux liés à la génération Y pour l entreprise? L entreprise fait face aux enjeux suivants : Intégration efficace des jeunes diplômés. D'ici 2015, la génération Y devrait représenter 15 % de la population européenne et 40 % des actifs en France (source : Wikipedia). Les jeunes d aujourd hui seront les décideurs de demain. Adapter les façons de manager. Adaptation des processus de recrutement pour les ressources humaines Evolution des façons de manager avec une prise en compte des nouveaux besoins et attentes de cette génération Il n est pas question ici de remettre en cause tout le système organisationnel ou structurel d une entreprise. Mais le sujet est de prendre en compte et d adapter le fonctionnement de l entreprise, afin de profiter du plein potentiel de la nouvelle génération d embauchés. C est un rapport gagnant-gagnant qui doit s établir entre les deux parties. Page 6

8 1. A quoi reconnaît-on la Génération Y? Un peu de sémantique Bien que le terme «Génération Y» soit le plus courant, voici une liste de synonymes que l on peut rencontrer et qui pourront être employés tout au long de cet ouvrage : Génération numérique ou digitale, deux adjectifs provenant de l anglais digital Génération V pour virtuelle, en référence à Second Life ou aux jeux massivement multi-joueurs tels que World of Warcraft Thumb Generation, génération du pouce, en référence à leur dextérité pour écrire des SMS avec leur pouce. Cela s applique également à la prochaine génération, nommée Z, présentée plus loin dans cet ebook. Digital natives, natifs numériques Net generation, en référence à Internet ; net se traduisant par réseau E-generation, e pour electronic car ils sont connectés Millennials, les millénaires car ils sont nés juste avant le nouveau millénaire FaceBookers, en référence à l utilisation quotidienne du réseau social FaceBook Now generation, génération du maintenant car ils sont souvent impatients et ont l habitude de l immédiateté Whyers, nom dérivé de l anglais why Page 7

9 Caractéristiques de la génération Y Cela ne vous aura pas échappé, les jeunes de la génération Y sont aussi à l aise avec les nouvelles technologies qu un dauphin dans l océan. Quand on parle des digital natives, on peut également évoquer l individualisme, l impatience, la créativité, le travail en réseau ou encore la recherche perpétuelle du sens. Afin d y voir clair dans les nombreuses caractéristiques dont sont affublés ces jeunes, j ai utilisé les niveaux logiques de Dilts, employés dans la PNL (Programmation Neuro Linguistique). Ce modèle permet de distinguer des informations qui sont de nature différente et de les classer selon 6 niveaux logiques distincts. Cela évite la confusion et amène de la cohérence. Page 8

10 Environnement (où et quand?) La génération Y n a pas connu la menace de la guerre froide. Il est normal de pouvoir se déplacer un peu partout dans le monde. Elle n a également pas expérimenté un monde sans sida. La protection des rapports sexuels est donc nécessaire et entrée dans les mœurs. Les jeunes Y sont tournés vers l Europe et l international grâce notamment au programme d échange européen Erasmus, largement répandu dans le cursus universitaire. Ils sont profondément interculturels et sensibles à toute discrimination en raison de l origine. La langue anglaise est plus utilisée que chez leurs aînés du fait d Internet. Ils sont nés avec l intérêt du grand public pour l écologie et sont donc sensibles à tout ce qui touche l environnement. L ambiance de travail ressort souvent comme critère de choix essentiel d une entreprise. Plutôt qu un simple emploi rémunéré, la génération Y recherche une expérience de vie qui doit lui apporter du plaisir. Comportement (quoi?) L information traditionnellement détenue par la hiérarchie pour les précédentes générations, n est plus d actualité pour la Génération Y, avec l essor d Internet et du Web communautaire. L influence et, dans une certaine mesure, le pouvoir proviennent du partage de l information (Wikipedia, les blogs, etc.), et non plus de sa rétention. Il est naturel de partager et de s échanger l information. De même, l e-generation veut un accès facile, immédiat et illimité à l information. Il n y a plus besoin de stocker l information car tout peut se retrouver sur Internet. D où quelques soucis de gestion de la connaissance dans l entreprise, car il n y a plus de réflexes de sauvegarder ou garder l information. Page 9

11 La génération Y questionne l autorité. L'autorité n'est pas toujours synonyme de compétence. Pour les précédentes générations, il était admis qu avec les années, il était normal d évoluer vers des postes à responsabilité et de gagner en autorité. Ce n est plus un dogme pour la génération Y. La compétence n attend plus forcément le nombre des années. Les Y préfèrent une autorité de compétence et d expertise à une autorité d ancienneté. Cela provient certainement d Internet où tout le monde traite d égal à égal puisqu il n y a pas de hiérarchie. A la maison, ils ont été élevés comme l enfant-roi. Beaucoup de parents, souvent des baby-boomers, ne leur refusaient rien et n étaient pas toujours présents, car travaillant tous les deux. Les jeunes ont ainsi appris à négocier depuis leur enfance, ce qui est une autre explication à la perception par les autres générations de la remise en question de la hiérarchie. Par ailleurs, la génération Y est née avec la société de consommation. Elle aime ainsi consommer et profiter des plaisirs de la vie. Au travail, les jeunes Y veulent des tâches choisies, plutôt qu assignées. Ils veulent également choisir avec qui ils travaillent. Les relations et la préférence pour des personnes de l équipe primeront souvent sur le contenu même de la mission. La génération Y a grandi avec les technologies de l information. Tous ses membres ne sont pas des cracks de l informatique. Mais ayant été bercés depuis l enfance par de nombreux gadgets électroniques, ils sont globalement à l aise avec tous ces objets. Les smartphones, les appareils photo numériques, Internet, les bornes tactiles de paiement automatique au supermarché, les tablettes tactiles,, tous ces outils qui font partie de notre quotidien à présent. La génération Y les utilise avec bien plus de facilité que les précédentes générations. Page 10

12 J ai personnellement toujours de la difficulté à expliquer à ma grandmère ce qu est Internet et à quoi ça sert. Si vous avez des tuyaux, je suis preneur! De même, on parle d une génération connectée. Internet est préféré à la télévision ou à tout autre média dans de nombreux domaines : s informer, se cultiver, rechercher des informations, rencontrer des gens, etc. Cela est encore plus vrai pour les plus jeunes membres de la génération Y, les ans, que pour les ans. Cette génération a également grandi avec les jeux vidéo et le virtuel. Combien de fois ai-je entendu ma propre mère me dire «Fais tes devoirs au lieu de passer des heures devant tes jeux vidéo!». Cela vous rappelle-t-il quelque chose? Capacités / Compétences (comment?) Ils préfèrent souvent travailler en équipe et pensent naturellement réseau. «A plusieurs on est plus fort». Ils n aiment par ailleurs pas recevoir des ordres. Pour eux, un bon manager est un manager présent, qui dialogue, qui diffuse l'information, qui les soutient, qui leur enseigne, qui leur donne du feedback, le tout sur un mode de «mentorat». Le manager doit savoir également mettre en place une bonne ambiance de travail participatif, être créatif et décontracté. L'important n'est pas de travailler «pour» mais de travailler «avec». Dans l entreprise, les jeunes Y sont perçus comme exigeants, impatients et ambitieux. Ils veulent brûler les étapes et oublient que certaines compétences, notamment de leadership, s acquièrent avec l expérience. Page 11

13 Une grande adaptabilité est l une de leurs qualités. Ils ont grandi dans un monde d information où le changement fait partie intégrante du quotidien. D où une meilleure adaptabilité que les générations précédentes aux technologies, et aux changements d entreprise ou de cadre familial. Croyances / Valeurs (pourquoi?) De nombreuses études menées sur les jeunes en entreprise ont montré que la valeur travail a profondément évolué. La génération Y a vu, pour beaucoup, ses parents se sacrifier à la tâche sans pour autant en retirer les bénéfices (une retraite garantie par exemple). Elle ne veut plus reproduire ce schéma. Le travail doit être enrichissant, passionnant et source d épanouissement personnel. La carrière professionnelle n est plus une fin en soi, mais un moyen d atteindre ses objectifs personnels de vie. Les jeunes Y entendent bien trouver un équilibre et accordent une place de choix à leurs loisirs et leurs amis. Ils n'iront pas se sacrifier pour leur entreprise. La santé mentale, physique, et plus largement l atteinte du bien-être, semblent être la priorité. L équilibre vie privée / vie professionnelle est une recherche constante. La notion d engagement n est plus la même. Pour eux, être engagés envers une entreprise peut être synonyme de fidélité aveugle et de privation de liberté. Les Y refusent les formes d attachement professionnel car ils veulent pouvoir maîtriser leurs choix. Ainsi l engagement pour leur entreprise devient un anti-modèle pour les jeunes diplômés. Il peut en revanche avoir une forte alliance avec un engagement à l égard du collectif : l équipe, les collègues ou les proches collaborateurs. La relation prime sur la structure. Page 12

14 La loyauté envers l entreprise n est ainsi plus à l ordre du jour. Dès que l ennui les guette et si l herbe est plus verte ailleurs, les jeunes n hésitent pas à «zapper» et à changer d entreprise, ou de métier d ailleurs. Les baby-boomers avaient l habitude de rester parfois dans la même entreprise toute leur vie. Ce n est plus le cas pour la génération Y. Avoir 5 ans d expérience chez 2-3 employeurs différents est monnaie courante. La diversité professionnelle est valorisante aux yeux des jeunes car elle leur permet de travailler dans des contextes variés, de rencontrer de nombreuses personnes et d éviter la monotonie. Les entreprises doivent faire le deuil des employés fidèles. Et pour espérer retenir le plus longtemps ces jeunes, il leur faudra changer leurs leviers de motivation : fini le seul facteur «salaire», il faudra mettre en avant l ambiance de travail, les projets transversaux, la créativité, le style de management participatif, le sens des actions, etc. De façon plus générale, dans la vision du monde des digital natives, les valeurs de bien-être, de plaisir, de partage, de solidarité, de respect d autrui surpassent d autres valeurs comme la religion et la politique. Les jeunes Y s expriment dans un besoin d indépendance plutôt que dans la loyauté. Ils attendent un partage d idées plutôt que de la directivité. Ils veulent du changement et de l innovation plutôt que de la sécurité et un statut. Ils sont pour une communication naturelle et instantanée plutôt que planifiée et dirigée. Ils respectent les compétences et l expertise plutôt que le pouvoir auto-proclamé de l autorité. Ils sont en quête de reconnaissance existentielle plutôt que statutaire. La valeur famille est quant à elle toujours présente et importante aux yeux des jeunes Y. Fonder une famille reste encore un précieux souhait pour beaucoup d entre eux. La libération sexuelle est acquise pour les Y et ils en parlent librement, d autant plus dans notre société actuelle hyper sexualisée. Bien que l âge moyen du premier rapport sexuel, 17 ans, n ait pas varié depuis 10 ans, fréquenter des sites pornographiques peut faire partie de leurs Page 13

15 habitudes, changer souvent de partenaires sexuels ou amoureux également. Néanmoins les jeunes Y souffrent de ce que j appelle le syndrome de «l injonction à la jouissance». L acte sexuel doit être accompagné d une jouissance pour être réussi ou complet, sinon il est vécu comme un échec. Cela vaut aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Par ailleurs, certains jeunes hommes Y sont tétanisés à l idée de ne pas arriver à donner du plaisir à leur partenaire. Identité (qui?) Soif de développement personnel pour «devenir quelqu un». La recherche du bien-être est au cœur des aspirations de la génération Y. Et cela passe par une recherche d identité. Qui suis-je et où vais-je? Les jeunes Y ne s identifient pas à leurs élus politiques et ce pour une raison très simple : la différence d âge. A l Assemblée Nationale, la moyenne d âge est de 59 ans. L abstention aux élections est souvent plus élevée parmi les jeunes. L élection présidentielle de 2007 est une exception puisque le taux de participation était de 84% parmi cette catégorie. Cela pourrait s expliquer par l âge des prétendants en 2007, soit 52 ans pour Nicolas Sarkozy et 53 ans pour Ségolène Royal, insufflant ainsi un «vent de jeunesse» parmi les candidats à l élection de Président de la République. Les jeunes veulent que les politiques s intéressent à eux. Et pas seulement en façade pour faire croire aux électeurs plus âgés qu ils s intéressent aux jeunes, dans le seul but de récupérer leur voix. Non, ils veulent pouvoir être entendus et échanger sur les médias qu ils utilisent : Internet et les réseaux sociaux. Il faut avouer que les politiques s y mettent de plus en plus. De plus, le traditionnel clivage droite-gauche n a plus beaucoup de sens pour les jeunes Y. Ils votent plutôt pour des idées et une vision. Page 14

16 Ils sont avides de reconnaissance et ont besoin de feedback, tant positif que négatif, mais sur un mode de partage, d'échange et de dialogue. Ils ne supportent pas les «engueulades du patron» qu'ils considèrent comme injustes, tyranniques et d'un autre temps. Les managers doivent ainsi adapter leur style de management pour favoriser la relation avec les jeunes Y, et ce, également de façon informelle. Vision / Mission / Système / Spiritualité / Appartenance (qui d autres? Pour quoi?) La recherche du sens est omniprésente dans leurs actions : «Pourquoi tu me demandes cela?». Si la réponse n apporte pas du sens à l action demandée, le jeune rechignera à l accomplir. «A quoi bon faire cette action si cela ne sert à rien ou n a pas de sens? Qu est-ce que je vais y apprendre ou y gagner?» Ils questionnent l utilité et la cohérence entre le discours et les actes. En entreprise, cela est déroutant pour beaucoup de managers et d organisation qui ne peuvent ou ne savent pas répondre à ces interrogations. Il n est pas naturel pour un digital native d obéir s il ne comprend pas le sens. D où une possible perte de motivation et une remise en question des règles. Néanmoins, ils peuvent être passionnés et très engagés dès qu il y a du sens pour eux. Bien qu'assez individualistes, ils ont un besoin d'appartenance qui prend la forme de «tribus» basées sur les passions ou les expériences partagées. Ainsi on se sent moins seul, et c est une façon de chercher à se relier à l autre. Ce n est pas pour rien que cette génération raffole des réseaux sociaux sur Internet. Ils peuvent ainsi se lancer avec beaucoup d'énergie dans des projets avec des membres de leur tribu qu'ils connaissent à peine, l'essentiel étant de partager la même passion. Page 15

17 Attentes au travail Les éléments suivants sont tirés d une étude publiée en 2010 par le Harvard Business Review. Elle met en exergue ce que les jeunes de la Génération Y attendent de leurs supérieurs, de leur entreprise et ce qu ils souhaitent y apprendre. Vis-à-vis du management Les attentes des Y sont centrées essentiellement sur leur besoin de soutien et de partage de la part des managers, que ce soit sous forme de coaching ou mentoring, de conseil en matière de formation et de développement professionnel. Contrairement aux idées reçues, les jeunes Y ne renient pas l autorité. Ils attendent au contraire un environnement managérial structuré avec soutien et reconnaissance de leur hiérarchie. Ils souhaitent qu on leur donne des objectifs clairs et ambitieux, tout en leur laissant leur autonomie et en travaillant en équipe. Au niveau de l entreprise Les Y souhaitent des valeurs fortes et claires, un équilibre harmonieux entre vie professionnelle et vie privée, ainsi que des possibilités attirantes d évolution de carrière. Par ailleurs, ils souhaitent un décloisonnement de leur vie personnelle et professionnelle leur offrant la possibilité de réaliser des éléments de leur vie privée au travail. La génération Y se démarque par ses préoccupations pour l environnement, le développement durable, l équité et la justice. Page 16

18 Certains se font un point d honneur de vivre en conformité avec ces valeurs ce qui n est pas toujours concordant avec le monde économique de l entreprise. Pour eux, l entreprise doit donc incarner les valeurs qu elle évoque, et doit être en mesure d offrir des environnements de travail et des missions en cohérence avec ces valeurs. Une bonne ambiance de travail est une attente prioritaire pour les Y, car propice à l épanouissement et au plaisir au travail. Ce critère arrive devant la carrière et la rémunération. En termes de connaissances et de compétences Les Y s attendent à pouvoir se développer aussi bien professionnellement que personnellement. Ils cherchent à acquérir des connaissances techniques et des compétences de leadership, tout en favorisant la créativité et l innovation. La diversité occupe une place de choix dans leur évolution de carrière. Ainsi la possibilité de voyager à l international et de rencontrer d autres cultures via son entreprise est recherchée par les nouveaux arrivants Y sur le marché du travail. Concernant l accès aux nouvelles technologies Les jeunes attendent que leur environnement de travail s adapte au monde dans lequel ils vivent. Ils veulent un accès facile et immédiat à l information via des réseaux reliés entre eux : Internet, intranet, messageries instantanées, réseaux sociaux internes, blogs, etc. Page 17

19 Pour conclure, il semble que le travail devienne une réelle expérience de vie dans l esprit de la génération Y, plutôt qu un endroit où l on gagne sa vie pour la consommer ailleurs. Le travail perd ainsi sa fonction statutaire (j ai un statut dans la société car je travaille), s appliquant pour les précédentes générations, au profit d une fonction existentielle (j existe car je travaille), pour la génération Y. Page 18

20 Et les autres générations? D autres générations ont précédé les jeunes Y et une nouvelle génération lui succède : DEVOIR (travail, conjugal, famille) AVOIR (job, statut, famille) VIVRE (équilibre vie privée / vie pro) Note à propos des dates frontières entre 2 générations : Certains sites Internet mettent par exemple la fin de la génération Y à Dans cet ebook, j ai fait le choix d arrêter la génération Y à 1995, la majorité des sources étant d accord sur cette date. Il ne faut cependant pas prendre cette date pour une frontière figée. Il convient de la prendre comme indicative. La Génération Silencieuse (née entre 1925 et 1944) La dénomination de cette génération provient d une couverture du Time (magazine américain) de Elle a grandi entre la période de la grande dépression post-1929 et la deuxième guerre mondiale. Elle est réputée travailler dur et ne pas être revendicatrice, d où son nom. D autres traits caractérisent cette génération comme le fatalisme et le conventionnel. Page 19

21 Les Baby-boomers (nés entre 1945 et 1960) Ces personnes, nées après la 2 nde guerre mondiale, ont profité d une croissance économique sans précédent et du plein emploi grâce à la reconstruction. Cette génération est souvent le symbole de la libéralisation sexuelle, popularisé par des mouvements tels que les hippies aux Etats-Unis et leur «Peace And Love» (un des slogans est : «Faîtes l amour, pas la guerre»), et la crise de mai 68 en France. Cette génération a initié de nombreuses contestations face au modèle socioéconomique de l époque et a modifié le système de valeurs ambiantes, qui prônait l oubli de soi et la contribution au bien commun, vers un système centré sur l estime de soi et la carrière. La société de consommation est également devenue un modèle de société où la réussite sociale est mise en valeur. Les baby-boomers se caractérisent ainsi par la recherche de réussite professionnelle, un attrait pour l expression collective et une vision positive de l avenir. Contrairement aux jeunes de la génération Y, ils manifestent un grand respect pour les institutions et l autorité, et se montrent loyaux envers leur entreprise. Ce sont des idéalistes. La Génération X (née entre 1961 et 1979) Cette génération est également appelée «Baby Bust Generation», Génération de l effondrement natal, en référence à un taux de natalité bien plus faible que les baby-boomers. Une autre dénomination est la génération «sandwich», car prise entre les baby-boomers et la génération Y. Elle se situe dans la période de transition sociale entre le déclin de l impérialisme colonial, la seconde crise pétrolière de 1978 et la chute du mur de Berlin qui met fin à la guerre froide. Page 20

22 Le terme de X, de connotation péjorative, a été utilisé pour décrire une génération qui ne sait pas trouver ses repères. Elle souhaite sortir du modèle prédominant du statut, de l argent et de l ascension sociale qui caractérisent l existence moderne. De nature pessimiste avec un climat tendu de guerre froide, cette génération a bénéficié des nombreuses avancées technologiques, notamment dans l électroménager, les télécommunications (téléphone et TV) et dans la chimie (disponibilité de la pilule contraceptive pour les femmes) Elle a connu la fin d une période d abondance (les 30 Glorieuses en France) et les débuts du chômage avec toutes ses conséquences difficiles pour la société, notamment la précarité. Le sida fait son apparition et la catastrophe de Tchernobyl met un terme à l idée d un progrès bienfaiteur. Cette période est d ailleurs très prolifique en termes de culture et donne naissance à la musique punk, grunge ou encore rock alternatif. Ses membres savent qu ils ne pourront pas vivre mieux que leurs parents. Ils font les frais des premiers divorces, ce qui pourrait s expliquer par la priorité donnée par leurs parents à leur carrière. Le futur est difficile à entrevoir, d où cette génération que certains nomment la génération sacrifiée. Par ailleurs, les X contestent l idée que l autorité de l adulte est par nature légitime, ce qui les différencie de leurs aïeux. Celui qui a le savoir et la compétence doit pouvoir l expliquer, le montrer et le justifier. La Génération Z (née entre 1996 et ) Nous finissons ce tour d horizon des générations avec le «dernier rejeton de la famille» : la génération Z qui arrive après la génération Y. La génération Z est également appelée nouvelle génération silencieuse car elle serait comparable à la génération silencieuse née entre 1925 à Elle est Page 21

23 également nommée Génération C (pour Communication, Collaboration, Connexion et Créativité). Cette nouvelle génération comprend globalement les enfants nés après la fin du XXe siècle. Cette génération aura toujours connu les nouvelles technologies de l information et de la communication. Les élèves de l école primaire, pour la plupart, disposent déjà d une adresse mail. Là est la grande différence avec la précédente génération qui, pour la majorité, a connu la vie sans les nouvelles technologies. Les Z sont nés avec le World Wide Web et sont hyper-connectés. Leur présence virtuelle sur le Web 2.0 fait partie de leur vie (web 2.0 : le contenu n est plus seulement descendant mais est créé par l internaute. Exemples : FaceBook, Youtube, Twitter, etc.) Ils baignent quotidiennement dans les réseaux sociaux, les blogs, les infos en ligne et les sites de partage de vidéos. Ils accordent souvent plus de confiance à ces médias dits récents qu'aux traditionnels, qu'ils jugent facilement manipulables. Pour ceux qui ont un téléphone portable, ils ne peuvent plus s en séparer puisque cela les «relie» au monde. Il n y a qu à voir avec quelle frénésie les adolescents tapent sur leur clavier de Smartphone. Ce qui leur vaut le surnom de la génération du pouce (Thumb Generation), tout comme leur aînés, les Y. Par ailleurs, leur intérêt et leur confiance pour les institutions sont faibles, voire inexistants. Les premiers membres de cette génération sont au lycée. Ainsi on ne sait pas encore comment les Z se comporteront en entreprise. Page 22

24 2. La génération Y vue par... Le concept même de génération provient de différences constatées entre des groupes dont le point de référence est l âge. Il est intéressant de demander aux autres générations ce qu elles pensent de la génération Y. Cela peut compléter les caractéristiques énoncées au paragraphe précédent et également apporter des éléments plus concrets. Vous pourrez remarquer que l on sera parfois dans la caricature. On ne peut pas l éviter. Ce qui est dit ne représente pas forcément 100% de la vérité, mais permet de mettre en lumière une tendance. leurs prédécesseurs : les baby-boomers et la génération X Une étude, menée en 2009 au Luxembourg par Gaëlle Hameury-Lemoine, s est intéressée à la perception de la génération Y au travail par des personnes issues de la génération baby-boomers et X. Autrement dit, leurs managers et leurs dirigeants. L étude a porté sur 5 thématiques : L individualisme 100% des interrogés pensent que les Y sont plus centrés sur eux-mêmes et une majorité les voient individualistes. Une majorité s accorde également pour dire qu ils sont moins portés sur les valeurs collectives et sur un idéal que les générations précédentes. Page 23

25 L implication 75% des sondés pensent que les digital natives attachent plus d importance à l extraprofessionnel. Une majorité pense qu ils ont de l ambition professionnelle bien qu ils soient moins impliqués dans leur travail. Il y a en revanche autant de sondés trouvant les jeunes Y zappeurs dans leur travail que le contraire. L impatience 2/3 des personnes questionnées jugent que les whyers veulent tout et tout de suite. Ils sont la moitié à penser que les Y ont tendance à chercher la facilité. Tandis que presque la moitié trouve qu ils ont plus de conduites à risque que la génération précédente. La hiérarchie Presque la moitié des interviewés pensent que la génération Y manque de respect pour l autorité hiérarchique (pour 25% de non-réponses). Ce résultat est à mettre en perspective avec la moitié des sondés qui jugent que les Y respectent les règles (10% ne le pensent pas). Le réseau La majorité des interrogés trouvent que les jeunes Y sont plus ouverts envers les personnes d origines différentes. En revanche une courte majorité pense qu ils ne sont pas plus autonomes et qu ils n apprennent pas plus vite que les autres générations. Page 24

26 une personne de la génération silencieuse Pour ce témoignage, j ai interrogé directement ma grand-mère, encore vaillante et vive d esprit à 92 ans (née en 1920!). J aime particulièrement écouter les expériences de vie des anciens. Comme ils ont vécu avant nous, on a beaucoup de choses à apprendre d eux. Bien que l interview était centrée sur les jeunes de la génération Y, les réponses de ma grand-mère englobaient parfois les jeunes de la génération d après, donc les Z, notamment quand le terme enfant est employé. On ne lui en tiendra pas rigueur! Le «je» employé dans le texte est celui de ma grand-mère. Ce qu elle pense des jeunes de la génération Y Plus assez de respect vis-vis des anciens. Ils n écoutent pas beaucoup ce qu on leur dit. Ce qui me choque le plus, c est le manque de politesse. Ils ne savent plus dire merci, ni pardon ou au revoir. Il y a un manque de distinction, bien qu avant c était peut-être trop exagéré. Les parents sont absents, ils travaillent. Ils ne s occupent plus des enfants. Leur rapport à l autorité A l école, on ne respecte plus le maître. Avant, le professeur était maître dans sa classe. Maintenant les enfants n obéissent plus, et il est obligé de se taire parce qu il a peur des représailles. On leur donne tout ce qu ils veulent. C est pour cela qu il y a tant de délinquance, c est parce qu il n y a plus d autorité. Page 25

27 Les enfants ne savent plus faire la différence entre le bien et le mal. Ils ne comprennent pas quand ils font quelque chose de mal. On ne leur a pas appris. La religion était à la base de beaucoup de choses bien, comme la morale. Maintenant on ne va plus au catéchisme. Il n y a plus de morale car il n y a plus d exemple de la part des adultes. Et puis il y a aussi beaucoup de divorces. Certains ne savent plus qui est leur père ou leur mère. Cela entraine beaucoup de choses. Leurs plus grandes forces Ils savent encore rendre service. Ils ne sont pas si méchants que ça! (rires) Leurs plus grandes faiblesses Ils veulent avoir tout, et tout de suite. Il leur faut une automobile tout de suite, mais il y a des parents qui ne peuvent pas. Et les jeunes ne comprennent pas. Mais quand on a été bien élevé, ce n est pas pareil, on apprend à ne pas tout réclamer comme un dû. La tenue. Ils ne comprennent pas que cela coûte cher pour vivre, car les parents sont trop laxistes. Tout ce que les jeunes demandent, on leur donne. Car ils se mettent en colère si on leur refuse quelque chose. On doit toujours savoir dire non aux enfants. Plus grand contraste avec ta génération On se contentait de beaucoup moins de choses, car on ne les avait pas. Lorsque maman me disait il ne fallait pas faire ça, et bien on n insistait pas. Maintenant avec les tout petits, c est je le veux, je le veux!. Avant Page 26

28 on mettait 1 franc, 2 francs dans la tirelire et après on achetait ce que l on avait envie. Maintenant c est tout de suite. A Noël quand j étais adolescente (donc dans les années 30!), on avait une orange, un gâteau et on mettait cela au soir de Noël, au pied de l arbre. Le lendemain matin, on était content. On disait «le petit Jésus est passé». On ne parlait pas encore du Père Noël, c est venu avec la génération d après. Trois générations séparent la génération silencieuse des jeunes Y! Il est intéressant et même surprenant de constater l évolution des mentalités. En mieux ou en pire, c est à chacun de se faire son opinion. Page 27

29 des professeurs de l enseignement supérieur (BTS) Julien Pouget du site «lagenerationy.com» a recueilli, en février 2012, le point de vue d enseignants à propos des jeunes Y. Les témoignages les plus marquants sont retranscrits ci-dessous. De nouveaux comportements à gérer Difficultés à faire respecter les dates de rendus. Vous leur donnez du travail à faire, ils ne le font pas. Ils ont moins le respect du prof, nous interpellent et peuvent nous mettre en cause. On sent des élèves consommateurs qui attendent un service, et sont moins disposés à consacrer du temps hors cours. Le temps de concentration a changé. On ne peut plus imaginer une activité ininterrompue de 50 minutes. Génération qui veut bien faire mais à condition qu elle sache pourquoi on lui demande de faire, dans quelles conditions et avec quelle finalité. L enseignement de type frontal n est plus d actualité, il y a des temps d échange. On essaie de développer une approche plus expérimentale. Le côté cours magistral est fini. Des élèves parfois moins impliqués Ils sont plus feignants, c est la génération où on leur apporte tout. L orthographe est une catastrophe. Page 28

30 L équilibre vie privée / vie professionnelle Ils mettent clairement l accent sur la vie privée. D ailleurs quand on aborde le sujet des congés et des RTT, ils sont très intéressés. On a la génération 35h. Beaucoup d élèves voient leurs parents travailler peu. On entend des réflexions du type pourquoi je travaillerais plus que mes parents? Page 29

31 3. Test : Pensez-vous comme la génération Y? Je vous ai concocté un test exclusif qui dévoilera si vous pensez et agissez comme un membre de la génération Y. Le test est ouvert de 7 à 77 ans! Pas besoin d être un digital native pour le passer. Le fonctionnement est simple : Répondez aux 20 questions variées, en choisissant la réponse qui vous parle le plus. Ne réfléchissez pas trop, faites confiance à votre intuition. Lisez les instructions après les questions pour vous situer vis-à-vis de la génération Y. Questions 1. Voyager pour moi, c est : On part quand?? OK, mais pas trop loin alors! Cela est normal, on vit dans un monde globalisé 2. Faire un enfant hors mariage : J essaie d éviter car je n ai pas envie d avoir la famille sur le dos! Mais je ne sais pas ce que la vie me réserve Ce n est pas dans l ordre! D abord on se marie, et après on fait un enfant. Pourquoi y-a-t-il une corrélation entre les enfants et le mariage? Page 30

32 3. Sachant qu un mariage sur deux finit en divorce dans les grandes villes : Le mariage, ce n est pas obligatoire Le mariage, c est sacré, je me marierai Je me marie et ensuite j investis dans ma carrière 4. Quand mon chef me donne un ordre : Je lui obéis sans discuter car c est quand même lui le chef Je lui demande d expliquer les raisons de cet ordre Je me pose très souvent la question de sa légitimité 5. Pour m informer, j utilise en priorité : La télévision Internet Les journaux papiers 6. Les journaux traditionnels (papier et TV) sont pour moi : Très facilement manipulables, je n ai que peu de confiance Une source fiable d information Une source pour m informer mais je complète par d autres médias 7. Les réseaux sociaux : Les réseaux quoi?!? Cela me permet de rester en contact avec plein de personnes. J adore ça! Ça a l air sympa, tout le monde en parle, je m y mettrai peut-être un jour 8. Mon téléphone portable : C est une extension de mon corps, je ne m en sépare presque jamais Je l utilise seulement quand je pars en déplacement ou en cas d urgence J en ai un, je m en sers assez souvent car c est pratique Page 31

33 9. Chez moi, le nombre d objets connectés à Internet est : Un : mon ordinateur Zéro. J ai un téléphone et une télévision, pas besoin de plus! Au moins trois parmi : ordinateur, téléphone 3G, console de jeu, tablette électronique (ipad ), TV, webradio, pèse-personne, réfrigérateur, etc. 10. Le Kindle d Amazon : C est quoi encore ça?! Cela pourrait être intéressant pour soulager mes bibliothèques de livres Je ne peux plus m en passer depuis que je l ai, c est génial! 11. Quand j ai besoin des coordonnées d un commerçant : Je tape directement ma recherche sur Google J ouvre mon bottin des pages jaunes. On trouve tout dedans! J appelle un voisin ou une voisine. Le téléphone c est encore le meilleur moyen d avoir une information. 12. Le travail en équipe : Il faut bien travailler en équipe, les études ont montré que c est plus efficace C est naturel de travailler en équipe pour moi Je préfère travailler de mon côté 13. Ma carrière professionnelle : C est important, mais seulement si je peux m épanouir dans mon travail C est important et je suis prêt à me sacrifier si je réussis professionnellement C est une priorité, j ai besoin d avoir un travail valorisant pour être reconnu socialement Page 32

34 14. C est la 3ème fois que je change de job dans ma carrière : Quelle énergie dépensée à chaque fois! Cette fois-ci, c est le bon job. J espère que celui-là sera plus stimulant et passionnant que le dernier job On m a dit qu il fallait être adaptable pour se faire une place sur le marché 15. La créativité en entreprise : C est à inclure dans les process, cela peut toujours servir C est indispensable si on veut être performant Ce n est pas la priorité. On est là pour produire avant tout! 16. Les valeurs de l entreprise : Je me repose dessus pour savoir comment je dois me comporter Intéressantes, mais est-ce que tout le monde les suit réellement? C est bien beau de s exalter devant les valeurs, pour ensuite ne pas les incarner! 17. Les heures supplémentaires : A voir et à négocier. Mais ma vie perso n a pas à en pâtir. OK pour en faire si l entreprise en a besoin Si cela peut m aider dans ma carrière, alors je dis oui! 18. Le plaisir dans mon travail : S il y en a, tant mieux, mais je ne suis pas payé pour me faire plaisir Le travail est avant tout une affaire de dévouement et de tâches à faire C est indispensable. S il n y en a pas, je change de boulot. Page 33

35 19. La culture sur Internet : Elle doit être accessible au plus grand monde mais sous conditions Elle doit être partagée sans restriction ou très peu Je ne vais pas sur Internet pour me cultiver 20. La politique pour moi : Cela permet de faire bouger les choses Nos élus sont porteurs de projets et de visions d avenir Nos élus sont trop vieux et sont déconnectés des préoccupations des jeunes Page 34

36 Alors, le verdict? Comptez à présent les symboles de vos réponses et reportez-vous au paragraphe ci-dessous où vous avez le plus de symboles. Attention : ne prenez pas forcément à la lettre les descriptions que vous allez lire! Cela n est pas la réalité, mais reflète une tendance. Vous avez une majorité de : Vous pensez et agissez comme un baby-boomer (né entre 1945 et 1960). Vous manifestez un respect et une confiance à l égard de la hiérarchie et de l autorité. Vous ne vous sentez pas forcément à l aise avec tous les gadgets et autres joujoux électroniques dont raffolent les jeunes. Le travail représente une valeur forte pour vous. Et votre carrière professionnelle a occupé la plus grande partie de votre vie. Le plus beau cadeau que vous pouvez faire aux générations plus jeunes que vous est de partager votre expérience de vie. Vous avez une majorité de : Votre esprit et vos actions sont calqués sur la génération X (née entre 1961 et 1979). De nature plutôt pessimiste, vous avez vécu les premiers signes de dégradation de la société : chômage, précarité, catastrophe nucléaire. Vous avez manqué de repères et vous contestez l idée que toute autorité est par nature légitime. Vous pouvez néanmoins servir de modèles pour les plus jeunes générations, car pour beaucoup, vous êtes parents. Alors si ce n est pas encore fait, prenez votre place dans la société et dans la vie! Page 35

37 Vous avez une majorité de : Vous pensez et agissez comme un membre de la génération Y (née entre 1980 et 1995). Vous êtes connectés et la question du bienfondé de s inscrire sur Facebook ne se pose plus. Vous y êtes déjà! L important dans la vie, ce n est pas de trouver un travail à tout prix. Mais c est l équilibre qui prime entre votre vie privée, avec ses loisirs et ses amis, et votre vie professionnelle qui doit avoir un sens. Vous êtes interrogatifs sur le pourquoi du monde qui vous entoure. Et en particulier quand votre chef vous demande d exécuter un ordre : mais pourquoi il me demande cela? D ailleurs, vous pensez que peu d entreprises ont compris qu elles ne peuvent plus retenir les jeunes seulement par le salaire. Mais qu il faut y ajouter : du sens, une bonne ambiance de travail, des projets créatifs, des gens avec qui pouvez choisir de travailler, etc. Vous ne pourriez plus vivre sans Internet, c est tellement plus pratique. Offrez votre fougue et votre enthousiasme de vie aux précédentes générations! Page 36

38 4. Comment mieux intégrer la génération Y en entreprise? On pourrait résumer la problématique de la génération Y en entreprise comme suit : comment réconcilier les managers d hier et les salariés d aujourd hui pour les organisations de demain? Le véritable objectif est de recréer du lien entre les Y et leur entreprise, et de redonner du sens au travail comme fonction existentielle. Vous trouverez dans cette partie les préconisations opérationnelles pour mieux intégrer cette génération Y dans les entreprises. Clés opérationnelles pour le recrutement Lors du recrutement d un jeune de la génération Y, ne pas s arrêter aux préjugés "ils ne sont pas motivés, zappeurs et infidèles..." En effet, les conditions seraient alors réunies pour que ces jeunes ne révèlent pas leur potentiel, car leur environnement ne croit pas en eux. Accepter leur mode de fonctionnement et en faire des opportunités pour l entreprise. Changer les leviers d attraction pour attirer les meilleurs Y. Ne mettez plus la rémunération, ni les avantages en nature au premier plan. Certes c est important. Mais préférez valoriser l ambiance de travail, le sens de l action de l entreprise, les personnes avec qui le jeune Y travaillera, le mode de fonctionnement du management, la diversité des missions. Tous ces éléments pèseront plus dans sa prise de décision. Page 37

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS La transversalité des compétences managériales Un parcours sur 3 niveaux pour tous les managers du Groupe selon leur expérience dans la fonction. Cette segmentation a pour objectif de doter les managers

Plus en détail

TWITTER IS THE BUZZ BUILDER FRENCH TRANSLATION

TWITTER IS THE BUZZ BUILDER FRENCH TRANSLATION TWITTER IS THE BUZZ BUILDER FRENCH TRANSLATION Annemarie Cross: Et maintenant ce signal très spécial et ce pour 10 épisodes. Une série très spéciale pour vous, coachs et consultants qui nous écoutez durant

Plus en détail

Questions fréquentes au cours d un entretien d embauche

Questions fréquentes au cours d un entretien d embauche Questions fréquentes au cours d un entretien d embauche Voici donc un ensemble de questions piège posées par les recruteurs ainsi que nos conseils pour y répondre au mieux. Quelles sont vos principales

Plus en détail

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS Frédéric Crépin MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS, 2004. ISBN : 2-7081-3140-0 5 Chapitre 1 idées reçues sur les managers et le management au quotidien Idée reçue n 1 : managers et salariés doivent avoir les

Plus en détail

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS Synthèse des débats rédigée par : 26 janvier 2012 Dans le cadre de son Tour de France du Dialogue, la CFE-CGC a organisé à Poitiers, le 26 janvier 2012,

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

etre agent immobilier

etre agent immobilier etre agent immobilier sommaire 11 Une profession critiquée mais enviée 13 Les professionnels de l immobilier en France 13 Histoire et géographie de l immobilier français 22 Les agents immobiliers aujourd

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR Activités éducatives pour les 8 à 9 ans ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR HABILETÉS FINANCIÈRES ÉPARGNER UTILISER UN COMPTE DANS UNE INSTITUTION FINANCIÈRE FAIRE UN BUDGET SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre

Plus en détail

Mobiliser son équipe! reconnaissance!

Mobiliser son équipe! reconnaissance! Mobiliser son équipe! Un outil indispensable, la reconnaissance! Agenda La mobilisation Pourquoi s intéresser à la reconnaissance? Les composantes de la reconnaissance Les intervenants Les phrases qui

Plus en détail

Bachelor Jeune Entrepreneur EM Strasbourg Learning expedition Le 16 avril 2014

Bachelor Jeune Entrepreneur EM Strasbourg Learning expedition Le 16 avril 2014 Bachelor Jeune Entrepreneur EM Strasbourg Learning expedition Le 16 avril 2014 Déroulé de la journée : Présentation des participants Expression par chacun de son intention d apprentissage Circulation libre

Plus en détail

«Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde

«Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde «Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde Nous sommes tous en quête de bonheur et de plénitude et souvent profondément insatisfaits de notre

Plus en détail

COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER?

COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? Benoit DUDRAGNE http://bdc-etourisme.com Benoit.dudragne@gmail.com www.facebook.com/bdc.conseil.etourisme

Plus en détail

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011 L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans Juin 2011 Sommaire 1. La moitié des 8-17 ans connectés à un réseau social p. 4 2. L attitude des parents face à l utilisation des réseaux sociaux par leurs

Plus en détail

2011 MasterIndex. sur les femmes et la technologie

2011 MasterIndex. sur les femmes et la technologie 2011 MasterIndex MC sur les femmes et la technologie État de la situation MasterCard: Au premier plan de l évolution de la technologie mobile Du paiement sans contact aux paiements mobiles, MasterCard

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation :

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : A. Vie pratique : J ai effectué mon Master 1 de droit public en Erasmus à Copenhague d août 2009 à fin mai 2010. Logement : Accès au logement : J ai pu

Plus en détail

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP»

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP» «LEADERSHIP» Est-il possible de DÉVELOPPER LES COMPÉTENCES DE LEADERSHIP? PROGRAMME DU COURS 1. Introduction 2. Les fondamentaux du Leadership 3. Valeurs, attitudes et comportements 4. Les 10 devoirs du

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN

LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL: DES PRATIQUES À VISAGE HUMAIN JEAN-PIERRE BRUN PROFESSEUR CHAIRE EN GESTION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL UNIVERSITÉ LAVAL http://cgsst.fsa.ulaval.ca Dans quatre

Plus en détail

7 conseils pour une description de poste irrésistible! Des descriptions de postes excellentes = Des candidats excellents

7 conseils pour une description de poste irrésistible! Des descriptions de postes excellentes = Des candidats excellents 7 conseils pour une description de poste irrésistible! Des descriptions de postes excellentes = Des candidats excellents Sommaire Conseil n 1 : Soyez créatif dans la description du poste, PAS dans son

Plus en détail

«Ce n est pas correct!»

«Ce n est pas correct!» Pour de plus amples renseignements Pour vous renseigner sur ce que fait le gouvernement du Canada pour les aînés ou pour trouver des services et des programmes de soutien offerts dans votre province ou

Plus en détail

Développez votre business et renforcez votre leadership. Business Leadership Consultant kaelconsulting.com

Développez votre business et renforcez votre leadership. Business Leadership Consultant kaelconsulting.com Développez votre business et renforcez votre leadership Business Leadership Consultant kaelconsulting.com Créer le futur en manageant le présent 2 Si vous rencontrez une de ces situations Votre chiffre

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

Perception des jeunes sur l emploi dans l économie sociale et solidaire

Perception des jeunes sur l emploi dans l économie sociale et solidaire SYNTHÈSE D ÉTUDE Perception des jeunes sur l emploi dans l économie sociale et solidaire Étude Avise-CESOD - avril 2014 PARTENAIRES FONDATEURS DE JEUN ESS AVEC LE SOUTIEN DE : Contact Avise : Claire Gadebois,

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

Module 1: Introduction au Blogging - Transcription vidéo

Module 1: Introduction au Blogging - Transcription vidéo Module 1: Introduction au Blogging - Transcription vidéo VIDEO, autres modules, ressources et questions à poser sur http://vivredesonblog.com/formation par Ling-en Hsia Dans cette toute première partie,

Plus en détail

Recherche d emploi et gestion de carrière : Les clés du succès.

Recherche d emploi et gestion de carrière : Les clés du succès. Recherche d emploi et gestion de carrière : Les clés du succès. Qu il s agisse de trouver ou de garder un emploi ou encore d optimiser votre évolution professionnelle, il apparaît que le succès est lié

Plus en détail

RAPPORT DU CONGRES D OSLO SUR LA PREVENTION DES ABUS SEXUELS ET DE LA MALTRAITANCE EN EUROPE (*)

RAPPORT DU CONGRES D OSLO SUR LA PREVENTION DES ABUS SEXUELS ET DE LA MALTRAITANCE EN EUROPE (*) RAPPORT DU CONGRES D OSLO SUR LA PREVENTION DES ABUS SEXUELS ET DE LA MALTRAITANCE EN EUROPE (*) A travers ce que nous avons pu écouter et échanger au congrès d Oslo, en mai 1995, ainsi que ce que nous

Plus en détail

Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour

Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour Valeurs, identité et aspirations des jeunes avant l élection présidentielle Mars 2012 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : Glamour

Plus en détail

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/ Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français http://www.myexpat.fr/ Sommaire My Expat... Résumé de l étude... Qui sont les Français de l étranger?... Où les Français partent-ils

Plus en détail

Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques?

Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques? Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques? Quel est le cadre législatif? Quelles réticences? Est-ce un frein à la mobilité?

Plus en détail

Le Community Management

Le Community Management AvAnt-propos Que font les français quotidiennement? C est la question cruciale que toute entreprise (et leurs agences de communication) devrait se poser. Pourtant, la réponse est connue : 3 heures/jour

Plus en détail

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque»

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» avec Communiqué de presse Paris, le 22 octobre 2014 Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» «A l heure où la marque devient

Plus en détail

REGARDS CROISES SUR L IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES

REGARDS CROISES SUR L IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES REGARDS CROISES SUR L IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES SOMMAIRE I - VIVIENNE16 ET L IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES... 3 II - METHODOLOGIE... 4 III - LA NOTION D IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES EST PRIORITAIREMENT

Plus en détail

Stratégie Générale du Succès en Ligne. Livret de travail

Stratégie Générale du Succès en Ligne. Livret de travail Stratégie Générale du Succès en Ligne Livret de travail Par Dushan Jancik Remarque : Ce livret est un outil de travail utilisé dans les coachings en stratégie Internet proposés par Dushan Jancik. Vous

Plus en détail

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Inspiré de «The 90 Day Game Plan» d Eric Worre www.leblogdumlmpro.com - Tous droits réservés - Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout

Plus en détail

POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET?

POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET? 61 POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET? L école de Pinay est connectée depuis deux ans et demi à l Internet. Cela laisse suffisamment de recul pour une réflexion sur cette pratique. Il convient pour

Plus en détail

DES SALARIéS ENGAGéS ET AUTONOMES

DES SALARIéS ENGAGéS ET AUTONOMES DES SALARIéS ENGAGéS ET AUTONOMES Enquête KGWI 2012 - - Des Attirer salariés et fidéliser engagés les et autonomes meilleurs talents Fidélité ou opportunités? Une décision cruciale pour les salariés Les

Plus en détail

LE PETIT GUIDE POUR RÉDIGER DES ARTICLES DE QUALITÉ

LE PETIT GUIDE POUR RÉDIGER DES ARTICLES DE QUALITÉ LE PETIT GUIDE POUR RÉDIGER DES ARTICLES DE QUALITÉ PAR YANNICK MÉRIGUET - 2015 TABLE DES MATIÈRES LES REMARQUES GÉNÉRALES 2 LES TYPES D ARTICLES 2 LES STRUCTURES D UN ARTICLE QUI MARCHE 3 EXEMPLES PRATIQUES

Plus en détail

RECRUTER RECR EN 2012

RECRUTER RECR EN 2012 À L AGENDA Recruter en 2012 Comment valoriser son entreprise auprès des candidats? Utiliser les bons outils pour séduire un candidat Devenir un meilleur recruteur et développer une approche client RH RECRUTER

Plus en détail

Retenir les meilleurs talents

Retenir les meilleurs talents Adecco Finance Focus Retenir les meilleurs talents Lundi matin, 9 h Vous vous réjouissez de commencer une nouvelle semaine de travail productif. Vous êtes en pleine forme. Alors que vous entamez votre

Plus en détail

Quick recrute et a besoin de vous!

Quick recrute et a besoin de vous! Communiqué de presse Octobre 2011 Quick recrute et a besoin de vous! Quick France recrute actuellement + de 2000 postes dans toute la France. Intégrer Quick, c est un gage de possibilité d évolution de

Plus en détail

Evolution ou révolution dans les métiers des Achats et de la Supply Chain?

Evolution ou révolution dans les métiers des Achats et de la Supply Chain? Evolution ou révolution dans les métiers des Achats et de la Supply Chain? La 11ème conférence annuelle de l'aca a été un succès grâce à l'implication de tous les intervenants: merci à tous! Cette année,

Plus en détail

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions :

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions : L entretien annuel d évaluation : mode d emploi De quoi parlons-nous? Après avoir montré que l évaluation est un acte de management chargé d enjeux pour l ensemble des acteurs de l entreprise (cf. Fiche

Plus en détail

Les talents en France Tendances 2014. À quoi pensent les professionnels

Les talents en France Tendances 2014. À quoi pensent les professionnels Les talents en France Tendances 2014 À quoi pensent les professionnels Introduction Pour les professionnels qui souhaitent un changement de carrière, la période que nous traversons en France est intéressante.

Plus en détail

Paroles «d anciens» des écoles européennes

Paroles «d anciens» des écoles européennes 1) Présentation : Prénom, nom, nationalité(s), école/université fréquentée actuellement. Lauriane T., Belge, étudie à l Université de Strasbourg (La Psychologie). 2) L (les) école(s) européenne(s) que

Plus en détail

Etude QUALITATIVE auprès des dirigeants

Etude QUALITATIVE auprès des dirigeants Etude QUALITATIVE auprès des dirigeants et QUANTITATIVE auprès des salariés La crise? Une opportunité et un rendez vous manqué! «AVANT»: DES ENTREPRISES DÉJÀ EN MOUVEMENT PERMANENT Mondialisation Financiarisation

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

- 1 - Si vous avez des questions : Email : internet.assistantdebutant@gmail.com

- 1 - Si vous avez des questions : Email : internet.assistantdebutant@gmail.com - 1 - S ENTRAIDER POUR GAGNER DE L ARGENT GRACE A L INTERNET - 2 - SOMMAIRE Introduction 4 ETAPE1..6 ETAPE2...7 Paypal.7 Payza..11 ETAPE3..12 Buxto...12 Neobux 18 Clixsence 23 Goldenclix..26 Silverclix.28

Plus en détail

Étude 2014 sur la motivation dans les organisations en France

Étude 2014 sur la motivation dans les organisations en France Étude 2014 sur la motivation dans les organisations en France Synthèse questionnaire : Ce questionnaire a été administré au deuxième trimestre 2014 auprès d'un échantillon représentatif de 110 personnes

Plus en détail

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin Apprendre, oui... mais à ma manière Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin La motivation scolaire prend son origine dans les perceptions qu un étudiant a de lui-même, et celui-ci doit jouer

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012

Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012 Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012 La dernière étude de Lightspeed Research décrypte comment les Français suivent et participent

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014

Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014 Principaux enjeux des directeurs financiers en 2014 Cela n a rien de nouveau : depuis longtemps, vous cherchez à améliorer les performances de l entreprise en collectant des données, en les recoupant et

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

OFFICIERE DE MARINE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» ENTRETIEN AVEC VALÉRIE, OFFICIÈRE DE MARINE DANS UNE COMPAGNIE DE NAVIGATION MARITIME À MARSEILLE

OFFICIERE DE MARINE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» ENTRETIEN AVEC VALÉRIE, OFFICIÈRE DE MARINE DANS UNE COMPAGNIE DE NAVIGATION MARITIME À MARSEILLE Dossier n 12 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» OFFICIERE DE MARINE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués ENTRETIEN AVEC VALÉRIE, OFFICIÈRE DE MARINE DANS UNE COMPAGNIE DE NAVIGATION

Plus en détail

Guerre Froide des Talents. Etude démographique : catégories d employés

Guerre Froide des Talents. Etude démographique : catégories d employés Guerre Froide des Talents Etude démographique : catégories d employés Une enquête commandée par StepStone a permis de distinguer cinq catégories d employés, chacune ayant des motivations qui pourraient

Plus en détail

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE?

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? Hugo Broudeur 2010/2011 2ieme année Télécom SudParis SOMMAIRE Introduction... 3 A) Des réseaux sociaux pour tout le monde... 4 1)

Plus en détail

«Le Leadership en Suisse»

«Le Leadership en Suisse» «Le Leadership en Suisse» Table des matières «Le Leadership en Suisse» Une étude sur les valeurs, les devoirs et l efficacité de la direction 03 04 05 06 07 08 09 11 12 13 14 «Le Leadership en Suisse»

Plus en détail

Test Francophone de Langue Française (TFLF)

Test Francophone de Langue Française (TFLF) Test Francophone de Langue Française (TFLF) Certificat de compétences linguistiques Institut Supérieur des Langues Vivantes (ISLV) Université de Liège Livret du candidat : Niveau B1 du Cadre européen commun

Plus en détail

Créer un Profil de l apprenant

Créer un Profil de l apprenant Créer un Profil de l apprenant Notes à l enseignant... 5 Outil n o 1 : Profil de l apprenant... 7 Outil n o 2 : Exemple de table des matières du Profil de l apprenant... 8 Outil n o 3 : Cher enseignant

Plus en détail

Français Authentique Pack 2

Français Authentique Pack 2 Guide : Comment utiliser le pack 2 Discussions Authentiques Cher(e) ami(e), Merci d avoir acheté le pack 2 Discussions Authentiques. C est une bonne décision et vous ne le regretterez pas. Je mets à votre

Plus en détail

Chapitre 1. Pourquoi des études de management

Chapitre 1. Pourquoi des études de management Chapitre 1. Pourquoi des études de management Les formations en management ont le vent en poupe. Le nombre de candidats aux concours est de plus en plus important et la concurrence fait rage. Les raisons

Plus en détail

Guide sur la marque employeur. Comment se bâtir une marque employeur forte et recruter les meilleurs talents

Guide sur la marque employeur. Comment se bâtir une marque employeur forte et recruter les meilleurs talents Guide sur la marque employeur Comment se bâtir une marque employeur forte et recruter les meilleurs talents Table des matières Introduction... 3 Comprendre les candidats d aujourd hui... 4 Développer votre

Plus en détail

Bibliothèque Esparron en livres. www.esparron-en-livres.com

Bibliothèque Esparron en livres. www.esparron-en-livres.com Les réseaux sociaux Chapitre 1 : Les réseaux sociaux Chapitre 2 : 14 moyens pour être plus visible sur Facebook Chapitre 3 : Comment créer un compte Facebook Chapitre 4 : Statistiques en France Les réseaux

Plus en détail

La pédagogie de projet : un exemple d expérience réussie

La pédagogie de projet : un exemple d expérience réussie Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2008 Hors-Thèmes La pédagogie de projet : un exemple d expérience réussie Thomas LAPEN Centre Franco-Japonais Alliance Française d Osaka tlapen?yahoo.fr Au sein de la

Plus en détail

Dossier de presse Holimeet

Dossier de presse Holimeet Dossier de presse Holimeet Mardi 9 juin 2015 holimeet@gmail.com holimeet.fr Table des matières Communiqué Présentation de Holimeet 3 4-5 Le concept Holimeet, dans la mouvance du tribalisme planétaire La

Plus en détail

Facebook : Attention aux images!

Facebook : Attention aux images! Facebook : Attention aux images! Petit guide pratique destiné aux parents Par Jacques Henno, spécialiste des nouvelles technologies * Bien utilisé, Facebook constitue un fabuleux outil de communication.

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

Académie du Personal Branding Mercredi 4 juin 2014. Réussir sa carrière grâce au Personal Branding

Académie du Personal Branding Mercredi 4 juin 2014. Réussir sa carrière grâce au Personal Branding Réussir sa carrière grâce au Personal Branding Par Olivier Zara Consultant en management et médias sociaux Olivier Zara Consultant en management & médias sociaux Intelligence collective comme outil de

Plus en détail

Liturgie pour enfants

Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Semaine québécoise des familles du 11 au 18 mai 2014 Nous vous proposons deux liturgies de la Parole selon les textes des Évangiles du dimanche choisi. On évoquera

Plus en détail

Climat social 2015 : 1 salarié sur 4 dit avoir déjà subi un problème psychologique grave ou été victime de harcèlement moral au cours de sa carrière

Climat social 2015 : 1 salarié sur 4 dit avoir déjà subi un problème psychologique grave ou été victime de harcèlement moral au cours de sa carrière Communiqué de presse Issy-les-Moulineaux, 22 octobre 2015 Baromètre Cegos «Climat social et qualité de vie au travail» Climat social 2015 : 1 salarié sur 4 dit avoir déjà subi un problème psychologique

Plus en détail

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP.

DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. DIRIGEZ MIEUX. AMÉLIOREZ VOTRE COACHING AUPRÈS DES LEADERS. INSTAUREZ UNE MEILLEURE CULTURE DE LEADERSHIP. MOBILIS PERFORMA PRÉSENTE LE PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN, UNE FORMATION ÉLABORÉE

Plus en détail

FONDATION FONDATION TRAVAIL-UNIVERSITÉ

FONDATION FONDATION TRAVAIL-UNIVERSITÉ NOTES NOTES ÉDUCATION ÉDUCATION PERMANENTE PERMANENTE N N 18 2011-05 OCTOBRE 2005 JUIN 2011 ASSOCIATION ASSOCIATION POUR POUR UNE UNE FONDATION FONDATION TRAVAIL-UNIVERSITÉ CHAUSSÉE DE HAECHT, 579 B-1031

Plus en détail

SUPPORT AUX CONJOINTS(ES)

SUPPORT AUX CONJOINTS(ES) 1 SUPPORT AUX CONJOINTS(ES) EXPATRIÉS(ES) DÉVELOPPÉ EN PARTENARIAT AVEC Animation et présentation par : Céline Chabée, Formateur et coach certifiée RENCONTRE 2 Le point sur la rencontre 2: 3 SOMMAIRE 1.

Plus en détail

Entretiens sur les moyens de communication pour tout combiner. Mikaël Mayorgas

Entretiens sur les moyens de communication pour tout combiner. Mikaël Mayorgas Entretiens sur les moyens de communication pour tout combiner Mikaël Mayorgas L entretien Difficile de diriger l entretien en prenant des notes : Tendance à orienter l entretien pour structurer Moins de

Plus en détail

Principles Impératif Juillet 2009. Les principes de gestion et de «leadership» chez Nestlé

Principles Impératif Juillet 2009. Les principes de gestion et de «leadership» chez Nestlé Principles Impératif Juillet 2009 Les principes de gestion et de «leadership» chez Nestlé Principles Impératif Juillet 2009 Fonction émettrice Département des Ressources humaines Auteur/département émetteur

Plus en détail

GUIDE DU RECRUTEMENT

GUIDE DU RECRUTEMENT GUIDE DU RECRUTEMENT Les étapes clés : A) CLARIFIER VOTRE BESOIN DE RECRUTEMENT B) REDIGER ET COMMUNIQUER VOTRE OFFRE D EMPLOI C) SELECTIONNER LES CANDIDATURES RECUES D) REUSSIR L ENTRETIEN DE RECRUTEMENT

Plus en détail

Jeu des 7 situations managériales.

Jeu des 7 situations managériales. Team building Jeu des 7 situations managériales. RECRUTER PILOTER ET PARLER POUR ÊTRE COMPRIS FORMER COACHER RESOUDRE, GERER LES CONFLITS DELEGUER et DEVELOPPER L'AUTONOMIE PAR DES MICRO-PROJETS CONDUIRE

Plus en détail

INTRODUCTION. Master Management des Ressources Humaines de l IAE de Toulouse Page 1

INTRODUCTION. Master Management des Ressources Humaines de l IAE de Toulouse Page 1 LES FICHES OUTILS RESSOURCES HUMAINES L évaluation 360 Feed-back INTRODUCTION Aujourd hui les ressources humaines sont considérées par les entreprises comme un capital. La notion de «capital humain» illustre

Plus en détail

Projet Personnel et Professionnel.

Projet Personnel et Professionnel. IUT INFORMATION COMMUNICATION Projet Personnel et Professionnel. Interview d Alexandra Schwartzbrod Astou-Maryème YAO 17/12/2012 LE METIER DE JOURNALISTE. «Une école extraordinaire» Alexandra Schwartzbrod

Plus en détail

BTS (brevet de technicien supérieur) DUT (diplôme universitaire de technologie) Filière santé (médecine, pharmacie, sage-femme, dentaire)

BTS (brevet de technicien supérieur) DUT (diplôme universitaire de technologie) Filière santé (médecine, pharmacie, sage-femme, dentaire) Un BTS ou un DUT, une prépa ou une université, ou bien une école spécialisée? Choisir son orientation après le bac n'est pas toujours facile. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous proposons quelques

Plus en détail

UTILISER LES LANGUES POUR APPRENDRE, APPRENDRE EN UTILISANT LES LANGUES

UTILISER LES LANGUES POUR APPRENDRE, APPRENDRE EN UTILISANT LES LANGUES UTILISER LES LANGUES POUR APPRENDRE, APPRENDRE EN UTILISANT LES LANGUES Patricia Bertaux L avenir est entre nos mains : à nous de lui donner la forme que nous voulons. 2 L EMILE présenté aux parents et

Plus en détail

Les seniors et les réseaux sociaux. Rapport d étude. www.lh2.fr

Les seniors et les réseaux sociaux. Rapport d étude. www.lh2.fr Les seniors et les réseaux sociaux Anne-Laure GALLAY Directrice de clientèle Département Opinion Institutionnel 01 55 33 20 90 anne-laure.gallay@lh2.fr Rapport d étude Domitille HERMITE Chef de groupe

Plus en détail

«Qu est-ce qui fait courir les gens aisés?» Aspirations, valeurs et styles de vie Etude HSBC Premier / CSA

«Qu est-ce qui fait courir les gens aisés?» Aspirations, valeurs et styles de vie Etude HSBC Premier / CSA «Qu est-ce qui fait courir les gens aisés?» Aspirations, valeurs et styles de vie Etude HSBC Premier / CSA Une enquête online auprès de 507 Françaises et Français détenant plus de 75000 euros d avoirs

Plus en détail

Comment le digital redéfinit les frontières de la communication interne et externe en entreprise? LES DERNIÈRES TROUVAILLES EN MATIÈRE DE TRANSFORMATION DIGITALE Quel est le quotient intellectuel digital

Plus en détail

Le climat social en France dans les entreprises privées et les administrations

Le climat social en France dans les entreprises privées et les administrations L Observatoire Cegos présente : Le climat social en France dans les entreprises privées et les administrations Une grande enquête menée auprès des salariés du secteur privé, des agents de la fonction publique

Plus en détail

«Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH».

«Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH». Compte Rendu Café RH Dauphine du 7 avril 2014 «Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH». Ce compte rendu vise à faire une synthèse des différents points abordés

Plus en détail

PARTICULIERS. Offres de services de formation et d accompagnement

PARTICULIERS. Offres de services de formation et d accompagnement PARTICULIERS ET SALARIÉS À TITRE INDIVIDUEL Offres de services de formation et d accompagnement spécialisé en relations et ressources humaines www.executive-ressource.com LES FORMATIONS PERSONNALISÉES

Plus en détail

Tablette tactile : la nouvelle nounou?

Tablette tactile : la nouvelle nounou? Observatoire Orange - Terrafemina Tablette tactile : la nouvelle nounou? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 13 ème vague d un baromètre

Plus en détail

NOTRE PROJET ÉDUCATIF

NOTRE PROJET ÉDUCATIF NOTRE PROJET ÉDUCATIF HISTORIQUE Fondée en 1983 notre École entreprendra en septembre 2013 sa trentième (30 e ) année académique. Bien que nous ayons acquis beaucoup de connaissances et d expériences au

Plus en détail

Facebook : Attention aux images!

Facebook : Attention aux images! Facebook : Attention aux images! Petit guide pratique destiné aux parents Par Jacques Henno, spécialiste des nouvelles technologies * Bien utilisé, Facebook constitue un fabuleux outil de communication.

Plus en détail

Réseaux sociaux et recrutement : Quand, Pourquoi, Comment? présentation : Patrick Debray tél 079 212 27 80 info@dmd.ch

Réseaux sociaux et recrutement : Quand, Pourquoi, Comment? présentation : Patrick Debray tél 079 212 27 80 info@dmd.ch Réseaux sociaux et recrutement : Quand, Pourquoi, Comment? présentation : Patrick Debray tél 079 212 27 80 info@dmd.ch Les réseaux sociaux 2003 leur apparition 2010 leur essor quelques chiffres Réseaux

Plus en détail

regards sur les métiers des industries pharmaceutiques, cosmétiques & parfums

regards sur les métiers des industries pharmaceutiques, cosmétiques & parfums regards sur les métiers des industries pharmaceutiques, cosmétiques & parfums good to know you* Le centre expert des industries pharmaceutiques, cosmétiques & parfums, étudie les tendances de ces deux

Plus en détail

La simplicité de se lancer en affaires

La simplicité de se lancer en affaires La simplicité de se lancer en affaires Mon but en écrivant ce livre est de vous démontrer que si vous avez la volonté de vous lancer en affaires, c est facile d y parvenir. Se lancer en affaires C est

Plus en détail

«Smart City», les services à l usager au bout des doigts!

«Smart City», les services à l usager au bout des doigts! White paper 9 : Smart Cities «Smart City», les services à l usager au bout des doigts! Emmanuel Jaunart Emmanuel Jaunart commença sa carrière dans le domaine des télécommunications. En 1995, il rejoint

Plus en détail

Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE)

Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE) Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE) Tu viens d être confié(e) au Conseil général, au service de l Aide Sociale à l Enfance, et tu dois te poser

Plus en détail

Faire son bilan de compétences, mettre à plat ses objectifs professionnels

Faire son bilan de compétences, mettre à plat ses objectifs professionnels Fiche 1 Faire son bilan de compétences, mettre à plat ses objectifs professionnels Bien dans ses baskets ou besoin d air? Non, entrer dans l enseignement ce n est pas entrer en religion! Votre dévouement

Plus en détail