Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image?"

Transcription

1 TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 1 / 7 I- Perception des images. 1)- La perception. - Une image est destinée à être vue par l œil. La prise de vue, la transmission et la reconstitution d une image prennent en compte les caractéristiques de l œil. Expérience : observation d une image avec une loupe. Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image? Une image est constituée de points. Si elle est regardée à une distance suffisante, l œil ne peut distinguer la trame des points. L œil possède un pouvoir séparateur. Si l écart entre 2 points est inférieur à une minute d angle, l œil ne peut pas séparer les deux points. L image paraît uniforme. 2)- La persistance de l image rétinienne. - Schéma du montage : Déterminer la valeur minimale de la résistance R P du conducteur ohmique sachant que l intensité maximale que peut supporter la D.E.L est 20 ma (on donne : U max = 10 V et tension de seuil de la D.E.L U S = 2,2 V). Il faut que la tension aux bornes du conducteur ohmique U R = 7,8 V. En utilisant la loi d Ohm, on trouve : R P = 390. Réaliser le montage. Partir de la fréquence la plus basse et augmenter celle-ci. Quelle est la gamme de fréquence qui convient le mieux pour l expérience? Donner un ordre de grandeur de la durée de la persistance des impressions lumineuses. Pourrait-on faire une expérience semblable en utilisant une lampe à incandescence? La gamme de fréquence : 1 Hz, 0,1 s. La lampe à incandescence ne convient pas car le filament garde une certaine température. Remarque : les impressions lumineuses persistent sur la rétine pendant 0,1 s environ. Le cinéma mais à profit ce phénomène. Une image fixe est projetée pendant un temps très court, puis obturateur se ferme pendant que le film avance d une image. Cela se reproduit à raison de 24 images par seconde. Du fait de la persistance des impressions lumineuses sur la rétine, le cerveau mémorise une image en même temps que la suivante, ce qui donne l impression du mouvement. 3)- La perception des couleurs : Logiciel synthèse : synthèse additive. Quelles sont les couleurs fondamentales de la synthèse additive des couleurs? Représenter par un schéma la synthèse additive des couleurs. Conclusion. Indiquer les couleurs secondaires. Comment sont-elles obtenues? Remarque : les différentes couleurs sont reconstituées en superposant les couleurs primaires : rouge, vert et bleu (couleurs fondamentales de la synthèse additive utilisée en T.V). L œil procédant à la synthèse additive, les trois couleurs adaptées suffisent à la reconstitution d une couleur quelconque. Rose des couleurs : II- La photodiode. 1)- Caractéristique tension-intensité d une photodiode. - Schéma du montage :

2 TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 2 / 7 Calculer la valeur minimale de la résistance R P du conducteur ohmique pour que I max < 10 ma. On donne : U max = 10 V et U S = 0,6 V) R P # 1 k Réaliser le montage. Que visualise-t-on à la voie Y A de l oscilloscope? À la voie Y A de l oscilloscope? À la voie Y A de l oscilloscope : On visualise u AM = u D tension aux bornes de la photodiode. À la voie Y B de l oscilloscope : On visualise u BM = - u R tension aux bornes du conducteur ohmique. On veut visualiser i = f(u D ) : u D représente la tension aux bornes de la diode. Doit-on utiliser l oscilloscope en mode balayage ou en mode X Y? Régler l oscilloscope. Pour visualiser i = f(u D ), il faut utiliser l oscilloscope en mode X Y et appuyer sur la touche B pour visualiser la tension u R en Y et la tension u D en X. Comme u R = R.i, on visualise i = f(u D ) à une constante près. Donner les caractéristiques de i = f(u D ) dans l obscurité et en pleine lumière (on éclaire la photodiode avec une diode laser). Donner l allure des courbes obtenues. Conclusions. Dans l obscurité, la caractéristique de la photodiode est identique à celle d une diode ordinaire. En pleine lumière, elle conduit le courant en sens inverse. L intensité du courant inverse dépend de l éclairement. Si l éclairement augmente, l intensité du courant inverse augmente en valeur absolue. 2)- Intensité du courant inverse. - Schéma du montage : - L éclairement est mesuré à l aide d une cellule étalonnée (tension de 1 mv éclairement de 10 lux) - Tableau de valeurs : Éclairement E lux U R V 0 0,75 1,08 1,46 2,10 2,81 3,58 4,35 5,12 I A 0 7,5 10,8 14,6 21,0 28,1 35,8 43,5 51,2 Tracer I = f(e). Conclusion.

3 TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 3 / 7 I en A I = f(e) Equation : I # 7,25 x 10-7 E E en lux - Conséquence : une information lumineuse peut être convertie en un signal électrique grâce une photodiode. L intensité du courant dépend également de la longueur d onde de la lumière reçue. III- Principe de la télévision. 1)- Le tube cathodique. - Le tube cathodique comprend : une ampoule de verre dans laquelle règne le vide, 3 canons à électrons (télévision couleur) et des bobines de déflexions). 2)- Mise en évidence du balayage. a)- Observation avec une photodiode. - Manipulation 1 : - Montage 1 : Réaliser le montage 1 et placer le capteur (la photodiode) contre l écran du téléviseur. Observations. Schéma. Conclusion. - Manipulation 2 : Réaliser deux montages identiques et placer les deux capteurs (la photodiode) contre l écran du téléviseur sur une même verticale. Un capteur en haut de l écran et un capteur en bas de l écran. On relie un montage à la voie A de l oscilloscope et un montage à la voie B de l oscilloscope. Observations. Schéma. Conclusion. b)- Observation par induction électromagnétique. - Balayage de ligne : Montage :

4 TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 4 / 7 Le signal observé à la voie Y A, aux bornes du conducteur ohmique donne la dérivée par rapport au temps du champ magnétique crée par le courant qui circule dans les bobines de déflexion horizontale. La période du phénomène est de 64 s, ce qui correspond au balayage horizontal du faisceau d électrons. Pour retrouver la forme de la variation du courant dans les bobines, on intègre cette tension par rapport au temps grâce à un circuit R C. Le signal observé à la voie Y B représente les variations du courant, en conséquence les variations de B par rapport au temps dans les bobines de déflexion horizontale. On observe la courbe B(t), ceci à une constante près, en dents de scie. Cette courbe est quelque peu arrondie. Donner les caractéristiques du signal observé. Schéma. Conclusion. - Balayage de trame : Montage : idem Le signal observé à la voie Y A, aux bornes du conducteur ohmique donne la dérivée par rapport au temps du champ magnétique crée par le courant qui circule dans les bobines de déflexion verticale. La période du phénomène est de 20 ms, ce qui correspond au balayage vertical du faisceau d électrons. 3)- Principe du balayage de l oscilloscope. a)- Balayage horizontal. Mettre l oscilloscope en mode X Y. - Appliquer sur l entrée X ( Y A ) une tension en dents de scie à l aide d un G.B.F. (métrix bleu) - Partir d une valeur faible de la fréquence et augmenter la valeur. Observations et conclusion. Comment faire pour réduire la durée du retour? Il faut utiliser une tension u 1 en dents de scie dont on peut régler le rapport cyclique (rapport entre la durée de la phase ascendante et de la phase descendante. Il faut une rampe descendante très inclinée pour que le retour du spot lumineux soit pratiquement instantané. On utilise la fonction symétrie du G.B.F.

5 TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 5 / 7 Utiliser la fonction «symétrie du G.B.F et régler le rapport cyclique de la tension en dents de scie. On peut visualiser la tension en passant en mode balayage. Conclusion. Ce dispositif permet le balayage de droite à gauche et de haut en bas de l écran de l oscilloscope. b)- Tracé de plusieurs ligne. Oscilloscope en mode X Y. - Appliquer la tension u 1 de fréquence f 1 à la voie Y A (tension en dents de scie). f1 f1 - Appliquer la tension u 2 (tension en dents de scie) de fréquence f à f. Régler le rapport cyclique. - Modifier la fréquence de l un des générateurs Observations. 4)- Le système «625 lignes» La télévision, avec 25 images par seconde, formes de points successifs, utilise un balayage entrelacé de l image. - Les 625 lignes sont réparties en 2 trames : - La trame formée par les lignes impaires (1, 3, 5, ) (312 lignes) et la moitié de la ligne 625, - La trame formée par les lignes paires (2, 4, 6, ) (312 lignes) et la moitié de la ligne 0. - La trame impaire est transmise en 1 1 s, puis la trame paire en s. L image est décrite en 1 25 s. La fréquence est de 25 Hz. Déduire de ceci : la fréquence de balayage de ligne f ligne, la période de balayage de ligne T ligne, la période de trame T trame. f ligne = 25 x 625 = Hz : T ligne = 64 s : T trame. = 1 / 50 = 20 ms. - Déflexion horizontale en fonction du temps pour le balayage des lignes. - Déflexion verticale en fonction du temps pour le balayage de trame.

6 TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 6 / 7 Le balayage horizontal est très rapide alors que le balayage vertical est plus lent. 5)- Synthèse additive. - Montage 1 : moniteur THOMSON relié à une prise péritel. Expérience 1 : on ferme l interrupteur K 1 ( K 2 et K 3 étant ouverts), on ferme l interrupteur K 2 ( K 1 et K 3 étant ouverts), on ferme l interrupteur K 3 ( K 1 et K 2 étant ouverts), Conclusion : On ferme l interrupteur K 1 ( K 2 et K 3 étant ouverts) écran bleu : on ferme l interrupteur K 2 ( K 1 et K 3 étant ouverts) : écran vert : on ferme l interrupteur K 3 ( K 1 et K 2 étant ouverts) : écran rouge. Expérience 2 : on ferme K 1 et K 2 (K 3 est ouvert) ; on ferme K 1 et K 3 (K 2 est ouvert) ; on ferme K 3 et K 2 (K 1 est ouvert) ; on ferme K 1, K 2 et K 3. Conclusion. On ferme K 1 et K 2 (K 3 est ouvert) : bleu + vert => cyan : on ferme K 1 et K 3 (K 2 est ouvert) : bleu + rouge => magenta : on ferme K 3 et K 2 (K 1 est ouvert) : vert + jaune => jaune : on ferme K 1, K 2 et K 3 : bleu + vert + rouge => blanc.

7 TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 7 / 7 6)- Affichage des bandes verticales. - Montage : - Réglages : la fréquence de ligne est de 15,625 khz. Réglages : U m = 4 V. Utiliser la sortie TTL du GBF pour la synchronisation. Ajuster la fréquence sur f = f 1 = 15,625 khz. Choisir le signal carré. Expérience 1 : fermer K 3 et ajuster la fréquence f = f 1 = 15,625 khz. Faire varier f de telle sorte que f =2 f 1, puis 3 f 1, Recommencer avec K 1 et K 2. Observations. Expérience 2 : choisir f = 3 f 1,fermer K 1 et K 2, puis K 1 et K 3 et enfin K 3 et K 2. Observations. 7)- Affichage de bandes horizontales. - Montage : idem Expériences : : fermer K 3 et ajuster la fréquence f = f 1 = 50 Hz. Faire varier f de telle sorte que f =2 f 1, puis 3 f 1, Observations.

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Pendant tout le TP vous utiliserez la Fiche méthode de l oscilloscope OX 71 Livre Bordas, Collection ESPACE, 2008, p 183 I- FONCTIONNEMENT Mettre l appareil sous tension.

Plus en détail

Couleur des objets. Voici les spectres de quelques lumières obtenues grâce à des spots rouge, vert et bleu : Spot bleu Spot vert

Couleur des objets. Voici les spectres de quelques lumières obtenues grâce à des spots rouge, vert et bleu : Spot bleu Spot vert Séance n 2 Couleur des objets Une couleur spectrale correspond à une lumière dont le spectre ne présente qu une seule couleur. Il existe 6 couleurs spectrales : rouge, orangé, jaune, vert, bleu, violet.

Plus en détail

PROCEDURE DE MISE EN MARCHE DE L OSCILLOSCOPE METRIX OX 803B

PROCEDURE DE MISE EN MARCHE DE L OSCILLOSCOPE METRIX OX 803B 1 ) DESCRIPTION ET INITIALISATION D UN OSCILLOSCOPE Fiche Méthode PROCEDURE DE MISE EN MARCHE DE L OSCILLOSCOPE 1 METRIX OX 803B 9 15 4 7 6 2 14 5 8 17 3 12 11 10 16 13 Les boutons de 9 à 13 sont identiques

Plus en détail

L oscilloscope Cathodique

L oscilloscope Cathodique Modèle de compte-rendu de TP L oscilloscope Cathodique Ce document a été publié pour l unique but d aider les étudiants, il est donc strictement interdit de l utiliser intégralement en temps que compte-rendu

Plus en détail

TP 1 : sources électriques

TP 1 : sources électriques Objectif : étudier différents dipôles actifs linéaires ou non linéaires. Les mots générateur et source seront considérés comme des synonymes 1 Source dipolaire linéaire 1.1 Méthode de mesure de la demie-tension

Plus en détail

1/6 TP de physique n 1 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Terminale

1/6 TP de physique n 1 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Terminale 1/6 TP de physique n 1 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Terminale I. BUT - Utiliser un oscilloscope pour mesurer des fréquences et des tensions - Déterminer la fréquence d un émetteur à ultrasons (noté US)

Plus en détail

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Sous la direction : M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Préparation et élaboration : AMOR YOUSSEF Présentation et animation : MAHMOUD EL GAZAH MOHSEN BEN LAMINE AMOR YOUSSEF Année scolaire : 2007-2008 RECUEIL

Plus en détail

Nom : Prénom : MPI : L oscilloscope et le générateur de fonctions - 1 - RENCONTRE AVEC L OSCILLOSCOPE ET LE GENERATEUR DE FONCTIONS

Nom : Prénom : MPI : L oscilloscope et le générateur de fonctions - 1 - RENCONTRE AVEC L OSCILLOSCOPE ET LE GENERATEUR DE FONCTIONS Nom : Prénom : MPI : L oscilloscope et le générateur de fonctions - 1 - RENCONTRE AVEC L OSCILLOSCOPE ET LE GENERATEUR DE FONCTIONS I RENCONTRE AVEC L OSCILLOSCOPE : 1) Observation du signal : a) Dessiner

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène?

Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène? Chapitre 2 : LA COULEUR DES CORPS Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène? 1-) La lumière blanche.

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Chapitre 10 : Condensateur et circuit RC I. Notions de base en électricité : a) Courant électrique

Plus en détail

UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ----- I - CONSTITUTION ET FONCTIONNEMENT DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE

UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ----- I - CONSTITUTION ET FONCTIONNEMENT DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ----- Le but de cette étude est de familiariser l'étudiant avec l'utilisation d'un oscilloscope au travers de mesures de diverses grandeurs physiques : tensions,

Plus en détail

TENSION et COURANT ALTERNATIF

TENSION et COURANT ALTERNATIF Chapitre 2 TENSION et COURANT ALTERNATIF I/ Principe de fonctionnement d'un oscilloscope 1- Schéma Plaques de déviation horizontale et verticale Tube à vide Faisceau d'électrons B Cathode Anode + Spot

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

TP mesures électriques

TP mesures électriques TP0 : FAMILIARISATION AVEC L OSCILLOSCOPE On utilise l oscilloscope HAMEG HM 303-4 dont la face avant est donnée par la figure suivante : L explication de la fonction de chaque touche est donnée sur la

Plus en détail

Fiches Générateur Basses Fréquences

Fiches Générateur Basses Fréquences Fiches Générateur Basses Fréquences Note : Cet ensemble de fiches a été réalisé autour du Générateur de fonctions Centrad GF467AF. Il dispose d un grand nombre de fonctionnalités que l on peut retrouver

Plus en détail

Epreuve de Physique. Nom : N o : Série E1 ; février 2015 Classe : 3 eme Durée : 55 minutes

Epreuve de Physique. Nom : N o : Série E1 ; février 2015 Classe : 3 eme Durée : 55 minutes Nom : N o : Epreuve de Physique Série E1 ; février 2015 Classe : 3 eme Durée : 55 minutes L usage de la calculatrice scientifique est autorisé. Les figures de l exercice 1 et exercice 2 seront travaillées

Plus en détail

TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique.

TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique. TP n 9 : transmission d'un signal en bande de base à l'aide d'une fibre optique. But du TP : le but de ce neuvième TP de seconde année est l'étude d'une chaîne de transmission utilisant une fibre optique.

Plus en détail

TP 6 initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique

TP 6 initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique TP 6 initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique Objectifs : - Le but de cette manipulation est de connaître les fonctionnalités d un oscilloscope numérique Tektronix TDS (210 ou 1001B) bicourbe,

Plus en détail

Electricité 3QEM 1 CONTENU DES INTERROGATION ANNEE 2005-2006. Structure de la matière, atome, molécule, 1 ère partie

Electricité 3QEM 1 CONTENU DES INTERROGATION ANNEE 2005-2006. Structure de la matière, atome, molécule, 1 ère partie Electricité QEM CONTENU DES INTERROGATION ANNEE 00-00 IE 000 Structure de la matière, atome, molécule, ère partie 0% Caractérisez avec vos mots la molécule Donnez la composition chimique de l eau Pourquoi

Plus en détail

Notice de présentation et d'utilisation d'un ensemble d'appareils de mesure

Notice de présentation et d'utilisation d'un ensemble d'appareils de mesure Notice de présentation et d'utilisation d'un ensemble d'appareils de mesure A) ANALYSE FONCTIONNELLE DU SYSTEME I) Présentation de l organisation d une mesure. Une mesure se fait en 3 étapes successives.

Plus en détail

Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes

Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes Les ondes colorées de la lumière blanche La lumière est un rayonnement composé d ondes électromagnétiques qui se propagent dans le vide à la vitesse de 299

Plus en détail

avec τ = 1. A la fermeture du circuit, on visualise à l aide d un oscilloscope à mémoire la tension UBA

avec τ = 1. A la fermeture du circuit, on visualise à l aide d un oscilloscope à mémoire la tension UBA Classe: 4 ème ath.s. : 2015/2016 ycée de Cebbala Sidi Bouzid Prof : Barhoumi zzedine e dipôle xercice n 1: e circuit de la figure 1 comporte en série : un générateur de tension idéal de fém, un résistor

Plus en détail

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope.

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. Il existe deux types de courant, le courant continu et le courant alternatif. I) Courant alternatif : Observons une coupe transversale d une «dynamo» de vélo. Galet

Plus en détail

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits.

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits. Session de Juillet 2001 Durée 2 H Documents interdits. Exercice 1 : Oscillations forcées de dipôles électriques Lors d une séance de travaux pratiques, les élèves sont conduits à étudier les dipôles en

Plus en détail

TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique

TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique FOUGERAY P. ANNE J.F. TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique Objectifs : - Le but de cette manipulation est de connaître les fonctionnalités d un oscilloscope numérique bi courbe,

Plus en détail

TP0 Utlisations des appareils de mesures. Validations des pré requis de seconde professionnelle

TP0 Utlisations des appareils de mesures. Validations des pré requis de seconde professionnelle Validations des pré requis de seconde professionnelle Mesures des grandeurs caractéristiques de dipôles afin d évaluer leur bon fonctionnement Noms : Date : 3heures Observations : Objectifs : ce TP sur

Plus en détail

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche Les diodes électroluminescentes (DEL ou LED en anglais) sont de plus en plus utilisées pour l éclairage : affichages colorés, lampes de poche, éclairage

Plus en détail

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN)

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) 1/5 Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Objectifs : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique Mettre en

Plus en détail

Chapitre 2 : VISION ET COULEUR

Chapitre 2 : VISION ET COULEUR Chapitre 2 : VISION ET COULEUR Rappel : Un prisme ou un réseau permettent de décomposer la lumière. On obtient alors un spectre. Dans le cas de la lumière blanche, ce spectre est continu et constitué par

Plus en détail

Chapitre «Couleur des objets»

Chapitre «Couleur des objets» Lycée Joliot Curie à 7 PHYSIQUE - Chapitre II Classe de 1 ère S Chapitre «Couleur des objets» La sensation de couleur que nous avons en regardant un objet dépend de nombreux paramètres. Elle dépend, entre

Plus en détail

Etude d un afficheur à cristaux liquides (LCD : Liquid Crystal Display)

Etude d un afficheur à cristaux liquides (LCD : Liquid Crystal Display) Etude d un afficheur à cristaux liquides (LCD : Liquid Crystal Display) La partie A décrit la structure et le fonctionnement d une cellule LCD. La partie B décrit le dispositif d étude et les observations

Plus en détail

Mise en pratique : Etude de spectres

Mise en pratique : Etude de spectres Mise en pratique : Etude de spectres Introduction La nouvelle génération de spectromètre à détecteur CCD permet de réaliser n importe quel spectre en temps réel sur toute la gamme de longueur d onde. La

Plus en détail

Chap2 L oscilloscope.

Chap2 L oscilloscope. Chap2 L oscilloscope. Items Connaissances Acquis Fréquence d une tension périodique. Unité de la fréquence dans le Système international (SI). Relation entre la période et la fréquence. Valeur de la fréquence

Plus en détail

LA VISION DES COULEURS. Un prisme www.sjefs.net/ ~huldra/i/0006/. http://da.wikipedia.org/wiki/billede:prismer_med_forskellig_dispersion.

LA VISION DES COULEURS. Un prisme www.sjefs.net/ ~huldra/i/0006/. http://da.wikipedia.org/wiki/billede:prismer_med_forskellig_dispersion. LA VISION DES COULEURS La couleur d un objet dépend de la lumière qu il renvoie. 1) La décomposition de la lumière blanche : Un prisme www.sjefs.net/ ~huldra/i/0006/. http://da.wikipedia.org/wiki/billede:prismer_med_forskellig_dispersion.jpg

Plus en détail

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES n 3 p528 Le signal a est numérique : il n y a que deux valeurs possibles pour la tension. Le signal b n est pas numérique : il y a alternance entre des signaux divers

Plus en détail

Tension alternative sinusoïdale

Tension alternative sinusoïdale Tension alternative sinusoïdale http://www.bauchrie.sscc.edu.lb http://mazenhabib.webs.com 1 - L oscilloscope: premiers réglages. C est un appareil muni d un écran et qui permet de visualiser et de mesurer

Plus en détail

TP 2. Circuits réactifs

TP 2. Circuits réactifs TP 2. ircuits réactifs Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ASI à l UPM Octobre-décembre 2005 Lors de ce TP nous étudierons en pratique les phénomènes transitoires dans les circuits

Plus en détail

LES CIRCUITS ÉLECTRIQUES EN RÉGIME SINUSOÏDAL

LES CIRCUITS ÉLECTRIQUES EN RÉGIME SINUSOÏDAL LES CIRCUITS ÉLECTRIQUES EN RÉGIME SINUSOÏDAL Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome S'impliquer Suivre et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité

Plus en détail

MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS

MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS Chapitre 7 MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS I- MESURE DES TENSIONS : I-1- Généralités : Pour mesurer la tension UAB aux bornes d un récepteur, il faut brancher un voltmètre entre les points A et B (

Plus en détail

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique Fiche technique expérimentale 5 Notions sur l acquisition numérique D.Malka MPSI 2014-2015 Lycée Saint-Exupéry Ce bref guide traite de quelques éléments important sur l acquisition numérique des signaux

Plus en détail

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre TP fibres optiques Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 810 nm est puissante (50 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des yeux, vous

Plus en détail

Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS

Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS Compétence(s) requise(s) : Les sources de lumières, primaires et secondaires. La propagation rectiligne de la lumière et les faisceaux de lumière. Objectif(s)

Plus en détail

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 )

Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Epreuve d électronique de puissance F. Costa, G. Coquery (Durée 3h, calculatrice et documents autorisés 1 ) Présentation du sujet La recherche de miniaturisation est actuellement un domaine important dans

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES «Génie Électronique» Session 2012 Épreuve : PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 5 Dès que le sujet vous est

Plus en détail

MODULATION D AMPLITUDE

MODULATION D AMPLITUDE T.P-cours de Physique n 3 : MODULATION D AMPLITUDE Rappel sur le rôle de la modulation. L information que l on souhaite transmettre (parole, musique, ) est constituée de signaux qui ont des fréquences

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET A.1

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET A.1 TP A.1 Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET A.1 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5 - une

Plus en détail

Fiche descriptive de l activité

Fiche descriptive de l activité Fiche descriptive de l activité Titre : Caractéristiques électriques du panneau solaire Classe : Terminale STI 2D Durée : 1h30 Type d activité (expérimentale, documentaire, ) : activité expérimentale Contexte

Plus en détail

Conclusion : Les couleurs en informatique sont formées à l aide de trois couleurs primaires, deux synthèses, et des modèles pour les coder.

Conclusion : Les couleurs en informatique sont formées à l aide de trois couleurs primaires, deux synthèses, et des modèles pour les coder. Constat : les ordinateurs sont en couleur. Problème : comment forme-t-on les couleurs en informatique? Pixels : Hypothèse : on suppose que l on utilise un petit nombre de couleurs qui sont mélangées. Synthèse

Plus en détail

Visite guidée de l oscilloscope et du générateur de fonctions

Visite guidée de l oscilloscope et du générateur de fonctions Lab No 4 Montage : NfAp : 1 NfAp : Visite guidée de l oscilloscope et du générateur de fonctions Buts Apprendre à utiliser l oscilloscope pour observer et mesurer des grandeurs physiques reliées principalement

Plus en détail

( ) = < u > +Δu ( t )

( ) = < u > +Δu ( t ) TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI GBF, OSCILLOSCOPE ET MULTIMETRE : PRODUCTION, VISUALISATION ET MESURE DE SIGNAUX ELECTRIQUES OBJECTIFS Produire un signal électrique (une tension)

Plus en détail

Mode d emploi simplifié de CBL 2 et du logiciel d acquisition DataMin2

Mode d emploi simplifié de CBL 2 et du logiciel d acquisition DataMin2 Mode d emploi simplifié de CBL 2 et du logiciel d acquisition DataMin2 1. Connecter la calculatrice au CBL2 et un capteur de mesure CH1 Capteur de tension Interface d acquisition CBL 2 Câble de liaison

Plus en détail

Plan 1 LE CONCEPT 2 LE PRINCIPE 3 LA BASE DE TEMPS 4 LE DECLENCHEMENT 5 LA DÉVIATION VERTICALE 6 ENTREE AXE Z

Plan 1 LE CONCEPT 2 LE PRINCIPE 3 LA BASE DE TEMPS 4 LE DECLENCHEMENT 5 LA DÉVIATION VERTICALE 6 ENTREE AXE Z Plan 1 LE CONCEPT 2 LE PRINCIPE 3 LA BASE DE TEMPS 4 LE DECLENCHEMENT 5 LA DÉVIATION VERTICALE 6 ENTREE AXE Z 1 LE CONCEPT Cet instrument assure la fonction principale : Représentation temporelle d un

Plus en détail

Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé

Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé 3. Obtention de Lumières colorées xpliquons comment agissent les filtres 1. Je manipule Le matériel Spectroscope, écran blanc, lampes colorées. (6 lumières colorées rouge, verte, bleue jaune, cyan et magenta).

Plus en détail

Prise en main de l oscilloscope. TP1

Prise en main de l oscilloscope. TP1 1. UTILISATION D UN OSCILLOSCOPE POUR LA MESURE D UNE TENSION CONTINUE. 1.1. Repérage des groupes de fonction. Zone ➊ : Assure la fonction MISE EN SERVICE Zone➋ : Assure la fonction ENTREE DES TENSIONS

Plus en détail

L'apport de la physique au diagnostic médical

L'apport de la physique au diagnostic médical L'apport de la physique au diagnostic médical L'application des découvertes de la physique à l'exploration du corps humain fournit aux médecins des informations essentielles pour leurs diagnostics. Ils

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

TRANSPORT ET DISTRIBUTION DE L'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

TRANSPORT ET DISTRIBUTION DE L'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE TRANSPORT ET DISTRIBUTION DE L'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome, s'impliquer. Suivre, élaborer et réaliser un protocole expérimental

Plus en détail

Les sources de lumière.

Les sources de lumière. Les sources de lumière. 1. La lumière. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par leur longueur d onde et par l énergie

Plus en détail

Observer TP Ondes CELERITE DES ONDES SONORES

Observer TP Ondes CELERITE DES ONDES SONORES OBJECTIFS CELERITE DES ONDES SONORES Mesurer la célérité des ondes sonores dans l'air, à température ambiante. Utilisation d un oscilloscope en mode numérique Exploitation de l acquisition par régressif.

Plus en détail

Echantillonnage MP* 14/15

Echantillonnage MP* 14/15 Echantillonnage MP* 14/15 1. Principe de l oscilloscope numérique L oscilloscope numérique est principalement constitué d un amplificateur analogique (sur chaque voie), d un convertisseur analogique-numérique

Plus en détail

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29)

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) PRTIE 1 - OSERVER : OULEURS ET IMGES hapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) onnaissances : Phénomènes d absorption, de diffusion et de transmission. Savoir-faire : Utiliser les notions de couleur blanche

Plus en détail

Couleur, vision et image

Couleur, vision et image 2 novembre 2012 Couleur, vision et image Table des matières 1 Œil réel et œil réduit 2 2 Lentille mince convergente 2 3 Grandeurs caractéristiques d une lentille convergente 2 4 Construction de l image

Plus en détail

TP1 : Ombres et couleurs - Correction

TP1 : Ombres et couleurs - Correction TP1 : Ombres et couleurs - Correction I II II.1 Obtention de lumières colorées à partir de la lumière blanche Mélangeons les lumières colorées Expériences II.1.1 II.1.2 II.2 Utilisation de lumières rouge,

Plus en détail

VENTELEC RENOUVELER L AIR

VENTELEC RENOUVELER L AIR OBJECTIF Etudier l influence du Variateur de vitesse, sur le banc moto-ventilateur, en phase de démarrage et en régime établi (volet totalement OUVERT). Mettre en œuvre les mesureurs et leurs accessoires.

Plus en détail

I- SITUATION PROBLEME

I- SITUATION PROBLEME I- SITUATION PROLEME 1-Le flash classique d un appareil photo. Le flash augmente la luminosité pendant un court instant au moment où "l'obturateur" de l appareil photo s'ouvre. Le flash est alimentée par

Plus en détail

Expériences avec un oscilloscope numérique

Expériences avec un oscilloscope numérique Expériences avec un oscilloscope numérique Pratiques Expériences Certaines figures et textes sont tirés de l excellent DICTIONNAIRE de PHYSIQUE EXPERIMENTALE, tome4, L électricité, Jean-Marie Donnini,

Plus en détail

Oscilloscopes analogiques

Oscilloscopes analogiques «DIDASCOPE» 1 x 5 MHz Vitesse de balayage : de 500 ns à 500 ms/div. Sensibilité : de 50 mv à 5 V/div. Douilles de sécurité pour fiches bananes 4 mm Entrée modulation Z Livré avec logiciel didactique «DIDASCOPE»

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES ETUDE D UN TRAITEMENT DE SURFACE

LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES ETUDE D UN TRAITEMENT DE SURFACE TP. TET LYCEE TECHNIQUE PIERRE EMILE MARTIN - 18 026 BOURGES GENIE ELECTROTECHNIQUE Durée : 3 heures Tp relais statique 10-11 RELAIS STATIQUE S.T.I. Pré-requis : Laboratoire des systèmes Cours sur les

Plus en détail

7.1 Visualisation des signaux à l oscilloscope :

7.1 Visualisation des signaux à l oscilloscope : Jeanniard Sébastien Lemaître Guillaume TP n 5 : Etude du signal composite dans un téléviseur 7.1 Visualisation des signaux à l oscilloscope : 7.1.1 Observation du signal vidéo en niveau de gris : Nous

Plus en détail

Chapitre 3 : Mesure et Incertitude.

Chapitre 3 : Mesure et Incertitude. Chapitre 3 : Mesure et ncertitude. Le scientifique qui étudie un phénomène naturel se doit de faire des mesures. Cependant, lors du traitement de ses résultats ce pose à lui la question de la précision

Plus en détail

T.P. n 11. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 11. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe T.P. n 11 polytech-instrumentation.fr 0 825 563 563 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe Utilisation de l oscilloscope à mémoire numérique I. Introduction Avec un oscilloscope numérique, le signal étudié

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12

Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12 Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie SOUS - EPREUVE E12 TRAVAUX PRATIQUES SCIENTIFIQUES SUR SYSTÈME Durée 3 heures coefficient 2 Note

Plus en détail

LA BOBINE ET LE DIPOLE RL

LA BOBINE ET LE DIPOLE RL LA BOBINE ET LE DIPOLE RL Prérequis 1. Cocher les ou la bonne réponse Un champ magnétique peut être produit par : un aimant permanant; un corps isolant un corps aimanté un fil de cuivre un solénoïde parcourue

Plus en détail

Alarme et sécurité. Sous Epreuve E12. Travaux pratiques scientifiques sur systèmes

Alarme et sécurité. Sous Epreuve E12. Travaux pratiques scientifiques sur systèmes Alarme et sécurité Sous Epreuve E12 Travaux pratiques scientifiques sur systèmes 1 ACADEMIE DE REIMS Baccalauréat Professionnel Systèmes Electroniques Numériques C.C.F. de Mathématiques et Sciences Physiques

Plus en détail

Etude de signaux observés sur un oscilloscope

Etude de signaux observés sur un oscilloscope Etude de signaux observés sur un oscilloscope Exercice 1 : Signaux observés sur un oscilloscope Pour ces différents signaux, donner le nom du signal si cela est possible, noter sa période, hachurer au

Plus en détail

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT OBJECTIFS Savoir utiliser le multimètre pour mesurer des grandeurs électriques Obtenir expérimentalement

Plus en détail

Etude d un haut-parleur

Etude d un haut-parleur Etude d un haut-parleur Le haut-parleur électrodynamique, dont l invention remonte à plus de cent ans, n a pas évolué dans son principe. Il a été amélioré d année en année par l utilisation de nouvelles

Plus en détail

GEL 1002 Systèmes & mesures. Chapitre 5 :

GEL 1002 Systèmes & mesures. Chapitre 5 : Automne 2012 GEL 1002 Systèmes & mesures Chapitre 5 : Oscilloscopes Jérôme Cros 4 octobre 2012 Principe de fonctionnement d un tube cathodique pour un oscilloscope Y-Y : Plaques de déviation verticale

Plus en détail

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage

Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage PCSI - Stanislas - Electrocinétique - TP N 3 - Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Filtrage - Intégration - Redressement - Lissage Prenez en note tout élément pouvant figurer dans un compte-rendu

Plus en détail

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques IX. 1 L'appareil de mesure qui permet de mesurer la différence de potentiel entre deux points d'un circuit est un voltmètre, celui qui mesure le courant

Plus en détail

T.P. n 4. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 4. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe T.P. n 4 polytech-instrumentation.fr 0 825 563 563 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe Redressement d une tension I. Objectifs Redressement d une tension alternative par le moyen de diodes. Transformation

Plus en détail

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF PHYSQ 126: Circuits RLC 1 CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF 1 Introduction. Le but de cette expérience est d introduire le concept de courant alternatif (en anglais, Alternating Current ou AC) et d étudier

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE PSI* 24/01/14 Lycée P.Corneille tp_loi d_assistance_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

1) Prise en main de l'oscilloscope numérique et de sa fonction FFT.

1) Prise en main de l'oscilloscope numérique et de sa fonction FFT. TP n 8 : obtention des spectres de signaux usuels. But du TP : ce huitième TP de BTS SE a pour but l'étude de la manière d'obtenir le spectre d'un signal sinusoïdal et carré avec un rapport cyclique variable.

Plus en détail

TP - cours : LE MULTIMETRE

TP - cours : LE MULTIMETRE MP : TP-OU~1.DO - 1 - TP - cours : LE MULTMETRE ) Présentation et mise en garde Deux types d'appareil : - à aiguille (ou analogique), - numérique Rôle : le même appareil permet de mesurer plusieurs grandeurs

Plus en détail

TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE

TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE PRE-REQUIS SAVOIR : AOP en régime linéaire et non linéaire OBJECTIFS SAVOIR : Valider par le calcul et la mesure, les performances des fonctions

Plus en détail

F.Masin et P. Pirotte Travaux Pratiques de 1re Licence Sc. Physiques. Notions élémentaires de télévision.

F.Masin et P. Pirotte Travaux Pratiques de 1re Licence Sc. Physiques. Notions élémentaires de télévision. Notions élémentaires de télévision. 1 Au cinéma, le mouvement est décomposé en un grand nombre d'images fixes projetées successivement. La cadence de défilement de ces images est déterminée par la persistance

Plus en détail

Gestion de couleurs. Ou comment arriver à imprimer ce que j ai photographié

Gestion de couleurs. Ou comment arriver à imprimer ce que j ai photographié Gestion de couleurs Ou comment arriver à imprimer ce que j ai photographié Sommaire La gestion des couleurs? Pour quoi faire? La problématique Les questions qui se posent Les couleurs additives RVB et

Plus en détail

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7 TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique / 7 I- Matériel disponible. - Un banc d optique avec accessoires : Une lanterne avec la lettre «F», deux supports pour lentille, un porte écran, un miroir plan,

Plus en détail

Chapitre 1 La perception de la lumière et des couleurs par l'œil humain

Chapitre 1 La perception de la lumière et des couleurs par l'œil humain 1 1 9 9 7 7 2 2 Perception des couleurs par l œil humain................ 4 La température des couleurs et la balance des blancs.......... 4 La compensation de la lumière par l œil................ Le gamma..............................

Plus en détail

Télévision. Signal Vidéo Image

Télévision. Signal Vidéo Image Télévision Signal Vidéo Image Objectif, introduction Étude du signal vidéo Rappel : vision, sensation visuelle Signal de luminance Cinéma, projection des images Vidéo 50 Hz analyse et reconstruction de

Plus en détail

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège)

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Thème SANTE SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Acquis du collège : une tension alternative périodique (comme celle du secteur) est une tension qui se répète à l'identique

Plus en détail

Devoir de synthèse N 1 Décembre 2011

Devoir de synthèse N 1 Décembre 2011 Lycée Privé Alfarabi SFAX Devoir de synthèse N 1 Décembre 2011 2011 / 2012 Section : Sciences de l informatiques Coefficient : 3 EPREUVE : SCIENCES PHYSIQUES Durée : 3 heures M. Abdmouleh Nabil Le devoir

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

3- Mesurer l intensité du courant dans un circuit Faire le schéma du montage en utilisant les symboles normalisés.

3- Mesurer l intensité du courant dans un circuit Faire le schéma du montage en utilisant les symboles normalisés. 1 1 Connaître la grandeur et l unité de l intensité électrique. Faire un schéma d un circuit électrique et indiquer le sens du courant 1- Sens du courant et Nature du courant De nombreuses expériences

Plus en détail

Oscilloscope à mémoire, décharge dʼun condensateur

Oscilloscope à mémoire, décharge dʼun condensateur Thomas SICARD Aurélien DUMAINE Séance du 8 juin 00 Rapport de Travaux Pratiques Manipulation Oscilloscope à mémoire, décharge dʼun condensateur I. Exercice préparatoire On sait que En effet on a : T =

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES TP EII ExAO Page 1/6 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2 - une fiche

Plus en détail

TP N 01 : Redressement non commandé - Montage monophasé mono alternance

TP N 01 : Redressement non commandé - Montage monophasé mono alternance Université Djillali LIABES Sidi Bel-Abbes Faculté de sciences de l Ingénieur - Département d Electrotechnique - Licence ELM ETT Module Electronique de puissance TP N 01 : Redressement non commandé - Montage

Plus en détail

Effet Joule Livret de l élève

Effet Joule Livret de l élève Dossier de Physique Niveau 4 ème secondaire Effet Joule Livret de l élève Véronique BOUQUELLE Faculté des Sciences Diffusé par Scienceinfuse, Antenne de Formation et de Promotion du secteur Sciences et

Plus en détail