La théorie des jeux. Les jeux séquentiels. Les jeux simultanés. Les jeux répétés. Simon Porcher 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La théorie des jeux. Les jeux séquentiels. Les jeux simultanés. Les jeux répétés. Simon Porcher 1"

Transcription

1 La théorie des jeux Les jeux séquentiels Les jeux simultanés Les jeux répétés 1

2 La théorie des jeux Les jeux séquentiels Les jeux simultanés Les jeux répétés 2

3 Les jeux séquentiels Théorie des jeux Opposition entre n joueurs qui ont le choix entre n stratégies Le croisement des stratégies donne un équilibre Les joueurs sont rationnels, i.e. ils cherchent à maximiser leur profit Les joueurs comprennent le jeu et savent que l autre joueur comprend le jeu qui sait également que vous comprenez etc. 3

4 Les jeux séquentiels La guerre des chocolats Parc Astérix tarifie 1 million d euros pour un emplacement Si Mars prend l emplacement, ses profits augmentent de 0,8 million, ceux de Kinder baissent de 0,1 million Si Kinder prend l emplacement, ses profits augmentent de 1,2 million, ceux de Mars baissent de 0,5 million Si personne ne prend l emplacement, rien ne se passe 4

5 Les jeux séquentiels Arbre de probabilité Mars Emplacement Pas d emplacement Kinder Status quo Emplacement Pas d emplacement Mars Kinder -0,2 million -0,5 million 0-0,1 million +0,2 million 0 5

6 Les jeux séquentiels Raisonnement à rebours Supposons que les joueurs raisonnent à partir des situations finales et remontent l arbre pour faire leurs décisions Kinder choisit toujours d avoir l emplacement si Mars ne le prend pas en premier lieu Mars choisit de ne rien faire car il sait que Kinder prendrait l emplacement le cas échéant 6

7 Les jeux séquentiels Arbre de probabilité Mars Placement Pas de placement Kinder Status quo Placement Pas de Placement Mars Kinder -0,2 million -0,5 million 0-0,1 million +0,2 million 0 7

8 Les jeux séquentiels Fixation des prix A Elevé Faible B Elevé Faible Elevé Faible A B 8m 0m 10m 5m 8m 10m 0m 5m 8

9 Les jeux séquentiels Fixation des prix B jouera toujours prix faible, donc A jouera également faible A Elevé Faible B Elevé Faible Elevé Faible A B 8m 0m 10m 5m 8m 10m 0m 5m 9

10 Les jeux séquentiels Equilibre de Nash Equilibre stable des jeux Peut-être sous-optimal (globalement moins efficace que la coordination des joueurs) 10

11 Les jeux séquentiels Equilibre de Nash (entrée d AF sur le marché américain) AF Pas d entrée Entrée AA status quo Guerre des prix Pas de guerre AF AA

12 Les jeux séquentiels Equilibre de Nash (entrée d AF sur le marché américain) AF Pas d entrée Entrée AA status quo Guerre des prix Pas de guerre AF AA

13 Les jeux séquentiels Supposons maintenant qu il y ait un contrat entre AA et Delta qui suppose une pénalité pour AA si elle ne fait pas de guerre des prix suite à l entrée d AF 13

14 Les jeux séquentiels Equilibre de Nash (entrée d AF sur le marché américain) AF Pas d entrée Entrée AA status quo Guerre des prix Pas de guerre AF AA =

15 La théorie des jeux Les jeux séquentiels Les jeux simultanés Les jeux répétés 15

16 Les jeux simultanés Guerre des dentifrices Colgate et sensodyne se partagent le marché équitablement (10 millions d euros au total) Chaque entreprise pense à lancer une campagne publicitaire coûtant 2,5 millions Aucun effet sur les ventes totales Accroît la part de marché de l entreprise à 80% seulement si l autre entreprise ne fait pas de publicité 16

17 Les jeux simultanés Guerre des dentifrices Deux joueurs (C et S) Deux actions (publicité ou non) Règle différente : ils prennent leurs décisions en simultané 4 solutions Publicité * 2 : chacun a 5-2,5=2,5m Pas de publicité: chacun a 5m Seulement un fait de la publicité: le gagnant a 8-2,5=5,5 et le perdant a 2m 17

18 Sensodyne Les jeux simultanés Colgate Publicité Pas de publicité Publicité (2,5 ; 2,5) (5,5 ; 2) Pas de publicité (2 ; 5,5) (5 ; 5) 18

19 Sensodyne Les jeux simultanés Colgate Publicité Pas de publicité Publicité (2,5 ; 2,5) (5,5 ; 2) Pas de publicité (2 ; 5,5) (5 ; 5) 19

20 Sensodyne Les jeux simultanés Colgate Publicité Pas de publicité Publicité (2,5 ; 2,5) (5,5 ; 2) Pas de publicité (2 ; 5,5) (5 ; 5) 20

21 Les jeux simultanés Cette situation sous-optimale s appelle le dilemme du prisonnier Si les joueurs se coordonnaient, ils choisiraient une solution radicalement différente Si on revenait à nos questions de stratégie, on dirait que les entreprises ont intérêt à s entendre/à se cartelliser La concurrence n est pas forcément la meilleure solution! 21

22 Les jeux simultanés Comment atteindre la coopération? Engagement Repasser à un jeu séquentiel Adapter la stratégie à l autre entreprise Engagement à éviter la guerre des prix (le consommateur dénoncer l entreprise qui vend moins cher) Les jeux répétés Jeux finis (coopération jusqu à la dernière période) Jeux infinis (coopération ou guerre peut être infinie) 22

23 La théorie des jeux Les jeux séquentiels Les jeux simultanés Les jeux répétés 23

24 Les jeux répétés Le cartel des diamants (jeux répétés à l infini) Soit deux pays (Afrique du Sud et Australie) contrôlant le marché des diamants Chaque pays pourrait satisfaire seul la demande sur le marché Chaque mois de janvier, les pays fixent le prix de vente Le jeu est répété chaque année, avec une probabilité p de continuer l année prochaine 24

25 Les jeux répétés Actions possibles Chaque pays tarifie au prix de monopole Le marché est partagé équitablement Le profit total est de 50 millions Un pays tarifie moins cher Le pays remporte tout le marché Son profit est de 49 millions Les deux pays tarifient moins cher Concurrence féroce Le profit total est 0 25

26 Australie Les jeux répétés Afrique du Sud Prix de monopole Prix bas Prix de monopole (25 ; 25) (0 ; 49) Prix bas (49 ; 0) (0 ; 0) 26

27 Les jeux répétés Engagement Les pays s accordent pour tarifer au prix de monopole Si un des deux pays change le prix une année, l autre le punit en tarifant au prix bas pendant toutes les périodes futures Cela permet-il la coopération? 27

28 Les jeux répétés Pour chaque pays Cette année Année n+1 Reste du temps Coopération cette année Déviation cette année Les paiements dépendent de la continuité du jeu (avec probabilité p) 28

29 Les jeux répétés Pour chaque pays Paiements attendus Coopération cette année 25 x (1/(1-p)) Déviation cette année 49 29

30 Les jeux répétés Pour chaque pays Paiements attendus Coopération cette année 25 x (1/(1-p)) Déviation cette année 49 Si p=0,5 la coopération (=50) est supérieure à la déviation! Dépend de la préférence LT vs CT 30

31 Les jeux répétés Il s agit d un modèle très simple Il est possible de prendre en compte le taux d intérêt (qui raccourcit la coopération qui est coûteuse à entretenir) Il est possible de rajouter des règles de déviation (punition pour cinq ans par exemple) qui changeront également le choix coopération vs. déviation 31

32 La théorie des jeux L innovation en théorie des jeux 32

33 Innovation Innovation Rendements importants Risque de pertes des coûts irrécouvrables (si pas de succès, si une autre entreprise est plus rapide) Soit deux entreprises (A et B) qui s engagent dans la recherche d un remède à l asthme (10 millions d investissements) avec une probabilité p de trouver une innovation Les profits sont de 24 millions si une seule entreprise est sur le marché et de 10 millions si les deux entreprises vont sur le marché 33

34 Innovation Les profits sont de 24 millions si une seule entreprise est sur le marché et de 10 millions si les deux entreprises vont sur le marché Si une seule entreprise cherche, son profit est 24 x p 10 Si deux entreprises cherchent, le profit attendu est désormais 24p(1-p) + 10 p² -10 L entreprise a une probabilité (1-p) d être seule sur le marché et une probabilité p d être en duopole avec l autre entreprise 34

35 Entreprise A Innovation Entreprise B Pas de R&D R&D Pas de R&D (0 ; 0) (0 ; 24p-10) R&D (24p-10 ; 0) (24p(1-p) + 10p² - 10 ; 24p(1-p) + 10p² - 10) 35

36 Entreprise A Innovation Si p = 0,25 Entreprise B Pas de R&D R&D Pas de R&D (0 ; 0) (0 ; -4) R&D (-4 ; 0) (-4,875 ; - 4,875) 36

37 Entreprise A Innovation Si p = 0,5 Entreprise B Pas de R&D R&D Pas de R&D (0 ; 0) (0 ; 2) R&D (2 ; 0) (-1,5; - 1,5) 37

38 Entreprise A Innovation Si p = 0,75 Entreprise B Pas de R&D R&D Pas de R&D (0 ; 0) (0 ; 8) R&D (8 ; 0) (0,125; 0,125) 38

39 Innovation Plus la probabilité de réussite de l innovation est élevée, plus les entreprises vont choisir l innovation! Quand le niveau de probabilité est intermédiaire, une seule entreprise innove et inonde le marché (pré-emption) 39

40 Innovation Les incitations à l innovation 100 consommateurs veulent acheter une moto 60 peuvent payer jusqu à 5000 euros 40 peuvent payer jusqu à 4000 euros Avec la technologie actuelle, le coût de production est de 3000 euros Supposons qu il y ait une nouvelle innovation qui permette de diminuer le coût de production à 2000 euros 40

41 Innovation L entreprise qui dépense le plus dans l innovation obtient l innovation Elle a donc un brevet Elle bénéficie de la position de premier entrant sur le marché Marché concurrentiel (situation 1) sur lequel 10 entreprises produisent et vendent des motos Elles ont toutes la même technologie (coût = 3000 euros) Chaque entreprise fixe un prix égal au coût de production Chaque entreprise fait un profit nul 41

42 Innovation Le coût de production total est donc de 2000 euros si l entreprise innove 3000 euros sinon Une entreprise qui innove peut donc fixer un prix à 2999 euros Tous les consommateurs vont préférer le même produit à 2999 euros plutôt qu à 3000 euros L entreprise va donc faire un profit de 100 x 999 = Toutes les autres entreprises ne vendent rien et font un profit égal à 0 La valeur de l innovation est donc =

43 Innovation Soit un monopole (situation 2) qui a un coût de production de 3000 euros et qui fixe le prix à 5000 euros 60 consommateurs veulent acheter une moto Le profit est donc de 60 x ( ) = Le monopole fixe le prix à 4000 euros 100 consommateurs achètent la moto Le profit est de 100 x ( ) =

44 Innovation Soit un monopole (situation 2) qui a un coût de production de 3000 euros et qui fixe le prix à 5000 euros 60 consommateurs veulent acheter une moto Le profit est donc de 60 x ( ) = Le monopole fixe le prix à 4000 euros 100 consommateurs achètent la moto Le profit est de 100 x ( ) = Monopole choisit cette situation 44

45 Innovation Après innovation, le monopole a un coût de production de 2000 euros et fixe le prix à 5000 euros 60 consommateurs veulent acheter une moto Le profit est donc de 60 x ( ) = Le monopole fixe le prix à 4000 euros 100 consommateurs achètent la moto Le profit est de 100 x ( ) =

46 Innovation Après innovation, le monopole a un coût de production de 2000 euros et fixe le prix à 5000 euros 60 consommateurs veulent acheter une moto Le profit est donc de 60 x ( ) = Le monopole fixe le prix à 4000 euros 100 consommateurs achètent la moto Le profit est de 100 x ( ) = Monopole choisit cette situation 46

47 Innovation Pour le monopole, l innovation a une valeur de = euros. En concurrence, l innovation avait une valeur de euros Le monopole a toujours moins intérêt à innover car il a des profits de pré-innovation plus importants. 47

48 Innovation Considérons une situation de monopole avec la menace d un entrant (situation 3) L entrant reste en dehors du marché Le coût de production est de 2000 euros avec innovation Si p = 5000 alors le profit est de Si p = 4000 alors le profit est de

49 Innovation Si l entrant entre effectivement sur le marché car le monopole n a pas innové Ils se mettent d accord sur un prix de 4000 euros Ils se partagent la moitié du marché (50 consommateurs chacun) Les coûts de production sont de 3000 euros pour le monopoleur mais de 2000 euros pour le nouvel entrant Les profits du monopole sont 50 x ( ) = Les profits de l entrant sont 50 x ( ) =

50 Innovation Valeur de l innovation pour le monopole Profits sans innovation : Profits avec innovation : Valeur de l innovation pour le nouvel entrant Profits sans innovation : 0 Profits avec innovation :

51 Innovation Valeur de l innovation Pour l entreprise marché concurrentiel : Pour le monopole : Pour le monopole avec menace d entrée : Pour le nouvel entrant : Il y a donc un compromis entre l effet d efficience (plus d innovation par le monopole) ou l effet de remplacement (plus d innovation par les nouveaux entrants). 51

52 Innovation Valeur de l innovation Pour l entreprise marché concurrentiel : Pour le monopole : Pour le monopole avec menace d entrée : Pour le nouvel entrant : Il y a donc un compromis entre l effet d efficience (plus d innovation par le monopole) ou l effet de remplacement (plus d innovation par les nouveaux entrants). 52

53 Innovation Voir la rente schumpéterienne Destruction créatrice 2/3 des gains de productivité aux US sont liés à la destruction créatrice Moins d 1/3 en Europe Cf. cours sur la performance 53

L oligopole ESCP 2012 2103

L oligopole ESCP 2012 2103 Structures de marché L oligopole Anne Yvrande Billon ESCP 2012 2103 1 Plan du cours (2/2) 1. Introduction : qu est ce qu un oligopole? 2. L oligopole de Cournot 3. Le «paradoxe de Bertrand» 4. Le modèle

Plus en détail

5) Extension : Équilibre de Cournot Nash en information incomplète. . 2 T y 2 2 ) B. > (a 2 ) H. k y

5) Extension : Équilibre de Cournot Nash en information incomplète. . 2 T y 2 2 ) B. > (a 2 ) H. k y 5) Extension : Équilibre de Cournot Nash en information incomplète Supposons désormais que la firme 2 connaît avec perfection la fonction de coût de la firme, mais que celle - ci en revanche est imparfaitement

Plus en détail

L oligopole ESCP 2012 2103

L oligopole ESCP 2012 2103 Structures de marché L oligopole Anne Yvrande Billon ESCP 2012 2103 1 Plan du cours (1/2) 1. Introduction : qu est ce qu un oligopole? 2. L oligopole de Cournot 3. Le «paradoxe de Bertrand» 2 1. Introduction

Plus en détail

Exercices en économie industrielle couvrant les séances 2-3-4 (B.Caillaud)

Exercices en économie industrielle couvrant les séances 2-3-4 (B.Caillaud) Concurrence et Marches Ecole Nationale des Ponts et Chaussees Exercices en économie industrielle couvrant les séances 2-3-4 (B.Caillaud) 1. Monopole et tarification de pointe. Une entreprise en situation

Plus en détail

Chapitre 13 Le monopole

Chapitre 13 Le monopole Chapitre 13 Le monopole 1. Qu est-ce que le monopole? 2. La production et le prix du monopoleur non discriminant 3. La concurrence parfaite et le monopole non discriminant : une comparaison 4. Le monopole

Plus en détail

Economie publique Licence 2, semestre 2 Année 2010-2011. TD 4 : Asymétries d information

Economie publique Licence 2, semestre 2 Année 2010-2011. TD 4 : Asymétries d information Université de Cergy-Pontoise Licence d économie et de Gestion Parcours : Economie et finance, Economie et mathématiques. Economie publique Licence 2, semestre 2 Année 2010-2011 TD 4 : Asymétries d information

Plus en détail

Introduction à la Microéconomie Corrigé de l interrogation récapitulative du 17 décembre 2014

Introduction à la Microéconomie Corrigé de l interrogation récapitulative du 17 décembre 2014 Introduction à la Microéconomie Corrigé de l interrogation récapitulative du 17 décembre 2014 Question 1: Maxime, un consommateur rationnel, reçoit 1900 euros en t1 et 1210 euros en t2. Sa fonction d utilité

Plus en détail

Joueur B Pierre Feuille Ciseaux Pierre (0,0) (-1,1) (1,-1) Feuille (1,-1) (0,0) (-1,1) Ciseaux (-1,1) (1,-1) (0.0)

Joueur B Pierre Feuille Ciseaux Pierre (0,0) (-1,1) (1,-1) Feuille (1,-1) (0,0) (-1,1) Ciseaux (-1,1) (1,-1) (0.0) CORRECTION D EXAMEN CONTROLE CONTINU n 1 Question de cours Question 1 : Les équilibres de Cournot et de Stackelberg sont des équilibres de situation de duopole sur un marché non coopératif d un bien homogène.

Plus en détail

Reputation, Prix Limite et Prédation

Reputation, Prix Limite et Prédation Reputation, Prix Limite et Prédation Economie Industrielle Laurent Linnemer Thibaud Vergé Laboratoire d Economie Industrielle (CREST-INSEE) 13 et 20 janvier 2009 Linnemer - Vergé (CREST-LEI) Reputation,

Plus en détail

1 Questionnaire à choix multiples

1 Questionnaire à choix multiples EXAMEN FINAL mercredi 19 janvier 2011, Durée h00 Pierre Fleckinger Une attention particulière doit être portée à la rédaction et à l explication des calculs faits. Utiliser un feuillet simple pour le QCM

Plus en détail

Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites

Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites Introduction Comment expliquer l ensemble des échanges observés dans un cadre théorique cohérent? Pourquoi chercher un cadre théorique englobant?

Plus en détail

Simulation centrée individus

Simulation centrée individus Simulation centrée individus Théorie des jeux Bruno BEAUFILS Université de Lille Année 4/5 Ce document est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les

Plus en détail

Connaissances en fonctionnement des marchés et en organisation industrielle

Connaissances en fonctionnement des marchés et en organisation industrielle Connaissances en fonctionnement des marchés et en organisation industrielle Licence Professionnelle MAN Par MESSE Pierre-Jean Contact: Pierre-Jean.Messe@univ-lemans.fr A quoi sert l économie industrielle?

Plus en détail

Concurrence et marchés. Cours SEGF - ENPC 2004. Barrières à l entrée

Concurrence et marchés. Cours SEGF - ENPC 2004. Barrières à l entrée Concurrence et marchés Cours SEGF - ENPC 2004 Barrières à l entrée PLAN Barrières à l entrée définitions et oligopole naturel dissuasion / accomodation à l entrée: modèle de Stackelberg en quantités Stackelberg

Plus en détail

EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012

EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012 EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012 Tous les documents et les calculatrices sont interdits. PARTIE 1 : QUESTIONS DE COURS Précisez la ou les

Plus en détail

MODÉLISATION DES STRATÉGIES DES ACTEURS DU MARCHÉ DE L ASSURANCE DIRECTE

MODÉLISATION DES STRATÉGIES DES ACTEURS DU MARCHÉ DE L ASSURANCE DIRECTE MODÉLISATION DES STRATÉGIES DES ACTEURS DU MARCHÉ DE L ASSURANCE DIRECTE Thèse CIFRE en collaboration avec DIRECT ASSURANCE Claire Mouminoux Directeur de thèse: Stéphane Loisel Co-directeur: Christophe

Plus en détail

Environnement économique de l entreprise. Séance 3. Simon Porcher porcher.iae@univ-paris1.fr

Environnement économique de l entreprise. Séance 3. Simon Porcher porcher.iae@univ-paris1.fr Environnement économique de l entreprise Séance 3 Simon Porcher porcher.iae@univ-paris1.fr Objectifs de la séance Monopole Revenu marginal Maximisation du profit du monopole Surplus social Surplus et concurrence

Plus en détail

Introduction aux Principes d Economie

Introduction aux Principes d Economie Université de Rennes 1 Année 2000-2001 Examen AES 1 ère année Introduction aux Principes d Economie Session de septembre Thierry PENARD (Durée : 2 heures) Correction Exercice 1 : Le marché des téléphones

Plus en détail

Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS

Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS 1) Rappels sur le monopole i) Hypothèses et notations Définition : Une entreprise est en position de monopole si elle est seule à fournir le marché d un bien pour lequel

Plus en détail

EXERCICES DE. (version 2.0 du 28.02.2010)

EXERCICES DE. (version 2.0 du 28.02.2010) EXERCICES DE THÉORIE DES JEUX (DÉCISION) (version 2.0 du 28.02.2010) EXERCICE 1. Niveau : Gymnase (lycée) Auteur : V. Isoz (isozv@hotmail.com) Mots-clés : Critères décisionnels classiques Enoncé : Un marchand

Plus en détail

Cours 9 Théorie de l oligopole (2 è partie) Duopole répété

Cours 9 Théorie de l oligopole (2 è partie) Duopole répété Cours 9 Théorie de l oligopole (2 è partie) Duopole répété PLAN 1. Équilibre de Nash parfait 2. Dilemme du prisonnier répété à l infini 3. Historique de l OPEP 4. Jeu infini: Application au cas de l OPEP

Plus en détail

Exercice I. On considère un monopole sur un marché caractérisé par les données suivantes:

Exercice I. On considère un monopole sur un marché caractérisé par les données suivantes: TD n 7 OLIGOPOLE, STRATEGIES CONCURRENTIELLES ET THEORIE DES JEUX. Lecture obligatoire: Pindyck et Rubinfeld Chapitre pp. 493-56 et Chapitre 3 pp. 535-57 Exercice I. On considère un monopole sur un marché

Plus en détail

Chapitre 5. Le monopole

Chapitre 5. Le monopole Chapitre 5. Le monopole 5.1. Présentation. Une entreprise est dite en situation de monopole lorsqu elle est l unique offreur sur le marché d un bien, si le nombre de demandeurs sur le marché est grand

Plus en détail

Jeux-Langages-Logique Jeux extensifs, jeux stratégiques

Jeux-Langages-Logique Jeux extensifs, jeux stratégiques Université de Bordeaux Master Informatique, 2015/2016 Jeux extensifs, à information complète Jeux-Langages-Logique Jeux extensifs, jeux stratégiques Exercice 2.1 Th. de Von Neumann Soit un graphe orienté

Plus en détail

INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ

INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ Question 1 : Soit la firme A dont vous possédez des actions. Sachant que l élasticité de la demande pour le produit

Plus en détail

La voiture électrique : un rêve écologique?

La voiture électrique : un rêve écologique? uestion 1 (4 points) La voiture électrique : un rêve écologique?.. Les conclusions de la dernière étude du cabinet Oliver Wyman sur les perspectives du marché de l'électromobilité en 2025 contrastent violemment

Plus en détail

Economie Monétaire et Financière

Economie Monétaire et Financière Economie Monétaire et Financière Jézabel Couppey- Soubeyran et Bruno Tinel Université Paris 1 Panthéon- Sorbonne Licence 2 ème année. Dossier de TD n 3 : Taux d intérêt Partie I : Capitalisation et actualisation

Plus en détail

Dérivés Financiers Contrats à terme

Dérivés Financiers Contrats à terme Dérivés Financiers Contrats à terme Mécanique des marchés à terme 1) Supposons que vous prenez une position courte sur un contrat à terme, pour vendre de l argent en juillet à 10,20 par once, sur le New

Plus en détail

Les options classiques

Les options classiques Les options classiques Les options classiques Options sur futures court terme et long terme Mécanismes et Utilisations Valorisation Sensibilités Options sur marché OTC CAP/FLOOR Swaptions Options sur obligations

Plus en détail

Economie de l incertain et de l information Partie 2 : Asymétrie de l information Chapitre 4 : Sélection adverse et théorie du signal

Economie de l incertain et de l information Partie 2 : Asymétrie de l information Chapitre 4 : Sélection adverse et théorie du signal Economie de l incertain et de l information Partie 2 : Asymétrie de l information Chapitre 4 : Sélection adverse et théorie du signal Olivier Bos olivier.bos@u-paris2.fr Introduction Importance de l information

Plus en détail

Attribution des permis de pollution par enchères. Michel Mougeot Florence Naegelen

Attribution des permis de pollution par enchères. Michel Mougeot Florence Naegelen Attribution des permis de pollution par enchères Michel Mougeot Florence Naegelen Bien que les économistes aient toujours recommandé les enchères, elles sont peu utilisées en pratique pour l attribution

Plus en détail

Thème 11 : production et coûts

Thème 11 : production et coûts Thème 11 : production et coûts A) Vrai ou faux 1) Le profit économique est généralement plus élevé que le profit comptable. ) Les coûts économiques correspondent à la somme des coûts comptables et des

Plus en détail

Exercices de TD : Commerce international

Exercices de TD : Commerce international Exercices de TD : Commerce international 1 Balance des paiements Exercice 1.1 : Soit : BC : la balance courante, S p : l épargne privée, I : l investissement, G : les dépenses publiques et T : les impôts.

Plus en détail

THEORIE FINANCIERE (GEST-S301) EXAMEN - Formulaire A Janvier 2013

THEORIE FINANCIERE (GEST-S301) EXAMEN - Formulaire A Janvier 2013 NOM: THEORIE FINANCIERE (GEST-S301) EXAMEN - Formulaire A Janvier 2013 PRENOM: MATRICULE : 1. La durée de l examen est de 3 heures. 2. Répondez clairement aux questions dans les espaces prévus à cet effet.

Plus en détail

Economie Industrielle 05

Economie Industrielle 05 Economie Industrielle 05 La publicité Marc Bourreau Telecom ParisTech Marc Bourreau (TPT) Cours 05 : La publicité 1 / 26 Plan du cours 1 Les notions de publicité informative et persuasive. 2 Des exemples

Plus en détail

THEORIE DES JEUX : Introduction. Fabien Prieur (UM1, INRA) Premier semestre L3, 5 septembre 2013

THEORIE DES JEUX : Introduction. Fabien Prieur (UM1, INRA) Premier semestre L3, 5 septembre 2013 THEORIE DES JEUX : Introduction Premier semestre L3, 5 septembre 2013 Propos liminaires Organisation du cours 20h de CM + 15h de TD CM : Séances de 2 heures le mercredi Evaluation (pondération) : Un contrôle

Plus en détail

Dérivés Financiers Options

Dérivés Financiers Options Stratégies à base d options Dérivés Financiers Options 1) Supposons que vous vendiez un put avec un prix d exercice de 40 et une date d expiration dans 3 mois. Le prix actuel de l action est 41 et le contrat

Plus en détail

aolfq=ab=i^=`lk`roobk`b

aolfq=ab=i^=`lk`roobk`b aolfq=ab=i^=`lk`roobk`b ABUS DE POSITION DOMINANTE : AMENDE RECORD Stéphanie Yavordios Juin 2009 Dans le prolongement de la publication, en février dernier, de son guide d orientation sur les priorités

Plus en détail

chaque entreprise choisi un prix p. Le prix le plus bas attire les clients. Les entreprises maximisent leur profit q

chaque entreprise choisi un prix p. Le prix le plus bas attire les clients. Les entreprises maximisent leur profit q 5. e modèle de Bertrand En 1883, Joseph Bertrand a critiqué le modèle de Cournot en disant qu en pratique les firmes ne choisissent pas les quantités, mais les prix. Il propose le modèle alternatif: Etant

Plus en détail

La planification financière

La planification financière Chapitre 7 La planification financière Introduction Analyser, classer et sélectionner des projets d investissement en s assurant de leur capacité à créer de la valeur pour l entreprise. Planification financière

Plus en détail

Chapitre 1: Introduction à la science économique. Objectif: Définir l économique

Chapitre 1: Introduction à la science économique. Objectif: Définir l économique Chapitre 1: Introduction à la science économique 1 Objectif: Définir l économique Tous les problèmes économiques proviennent du fait qu il y a rareté : nos besoins excèdent les ressources dont nous disposons

Plus en détail

Terminale S-SI Probabilités conditionnelles

Terminale S-SI Probabilités conditionnelles robabilités conditionnelles Table des matières 1 Introduction 2 2 Définitions 2 3 Formule des probabilités totales 3 4 Indépendance et principe du produit 5 5 Exercices 5 1 1 Introduction Lorsque 7 élèves

Plus en détail

Asymétries d information

Asymétries d information cours Asymétries d information Département Économie HEC Automne 2015 cours Asymétrie d information Il est des contextes où des agents économiques en position de contracter ne disposent pas de la même information

Plus en détail

Les options classiques

Les options classiques Les options classiques des options sur contrat : 1) Spéculation : Les options sur contrat est un remarquable instrument de spéculation permettant de spéculer sur la hausse ou la baisse du prix du contrat

Plus en détail

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 11 avril 2014 Marie-Pierre Fleury

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 11 avril 2014 Marie-Pierre Fleury Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 11 avril 2014 Marie-Pierre Fleury Introduction Devises Taux d intérêt Immobilier Obligations Actions Fonds de placement Emprunts

Plus en détail

Chapitre 14 Cours à terme et futures. Plan

Chapitre 14 Cours à terme et futures. Plan hapitre 14 ours à terme et futures Plan Différences entre contrat à terme et contrat de future Fonction économique des marchés de futures Rôle des spéculateurs Futures de matières premières Relation entre

Plus en détail

Gillig Philippe Faculté des Sciences sociales

Gillig Philippe Faculté des Sciences sociales SO00DM24 Approches socio-économiques de la croissance TD 7 : Décrypter les liens entre productivité et rentabilité (d après J-P Piriou, Nouveau manuel de SES, éd. La découverte) Objectifs du TD : 1) analyser

Plus en détail

QCM d autoévaluation

QCM d autoévaluation QCM d autoévaluation Concernant les techniques d analyse stratégique Philippe Massol Vous devez pouvoir répondre à toutes les questions de ce QCM pour pouvoir considérer que vous êtes à l aise avec les

Plus en détail

CHAPITRE 5. Stratégies Mixtes

CHAPITRE 5. Stratégies Mixtes CHAPITRE 5 Stratégies Mixtes Un des problèmes inhérents au concept d équilibre de Nash en stratégies pures est que pour certains jeux, de tels équilibres n existent pas. P.ex.le jeu de Pierre, Papier,

Plus en détail

MICROECONOMIE - 2 ème année de Sciences-Economiques Chapitre IV - Les défaillances du marché

MICROECONOMIE - 2 ème année de Sciences-Economiques Chapitre IV - Les défaillances du marché MICROECONOMIE - 2 ème année de Sciences-Economiques Chapitre IV - Les défaillances du marché SUPPLEMENT - Rappels essentiels La concurrence pure et parfaite (les agents sont price-takers). Elle se rencontre

Plus en détail

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 27 mars 2015 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 27 mars 2015 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 27 mars 2015 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair Introduction Devises Taux d intérêt Immobilier Obligations Actions Fonds de

Plus en détail

La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises?

La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises? La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises? L industrie du transport aérien est connue pour la volatilité du prix des billets. Ce phénomène peut rendre

Plus en détail

UPEC AEI - Licence 3 Administration publique Socio-Economie des mutations contemporaines (8) D. Glaymann - 2010-2011 1

UPEC AEI - Licence 3 Administration publique Socio-Economie des mutations contemporaines (8) D. Glaymann - 2010-2011 1 8. Les grande étapes du dilemme protectionnisme/ libre-échange Le contenu et la comptabilisation des échanges internationaux Les argumentaires favorables au protectionnisme et au libre-échange L évolution

Plus en détail

Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées

Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées Les Swaps 1 Définition Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées 2 Définitions Il y a deux types de swaps de taux : Les swaps de taux

Plus en détail

Chapitre 10 L organisation de la production

Chapitre 10 L organisation de la production Chapitre 10 L organisation de la production 1. L entreprise et ses problèmes économiques 2. L efficacité technique et l efficacité économique 3. L information et l organisation 4. Les marchés et l environnement

Plus en détail

Les coûts de production

Les coûts de production Les coûts de production Chapitre 1 Faculté des sciences économiques et de gestion Le sens de la concurrence Un marché parfaitement concurrentiel a les caractéristiques suivantes: Un grand nombre d!offreurs

Plus en détail

Chapitre 6. Les critères de choix d investissement

Chapitre 6. Les critères de choix d investissement Chapitre 6 Les critères de choix d investissement La VAN : rappel définition Un projet ne doit être mis en œuvre que si sa valeur actuelle nette ou VAN, définie comme la somme actualisée des flux futurs

Plus en détail

10 contrats pour votre prochain Projet Logiciel Agile

10 contrats pour votre prochain Projet Logiciel Agile 10 contrats pour votre prochain Projet Logiciel Agile Auteur : Peter Stevens Son article du 29 avril 2009 : http://agilesoftwaredevelopment.com/blog/peterstev/10-agile-contracts Son blog : http://www.scrum-breakfast.com/

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

Apprentissage par renforcement (1a/3)

Apprentissage par renforcement (1a/3) Apprentissage par renforcement (1a/3) Bruno Bouzy 23 septembre 2014 Ce document est le chapitre «Apprentissage par renforcement» du cours d apprentissage automatique donné aux étudiants de Master MI, parcours

Plus en détail

UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce

UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce Année Universitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Année Etudes Supérieures Commerciales & Sciences Comptables DECISIONS FINANCIERES Note de cours N 2

Plus en détail

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM LIVRE BLANC L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM Une situation optimale pour la force de vente et pour le marketing LIVRE BLANC OPTIMISATION DU MARKETING 2 A PROPOS Au cours des dernières années,

Plus en détail

Jeux sous forme normale

Jeux sous forme normale CHAPITRE 4 Jeux sous forme normale Dans les problèmes de décision, nous avons relié les choix qui pouvaient être faits par un agent avec les utilités qu il pouvait en dériver. L idée qu un agent rationnel

Plus en détail

Chapitre 2-CHOIX ET ECHANGE

Chapitre 2-CHOIX ET ECHANGE Chapitre 2-CHOIX ET ECHANGE sensibiliser Citer de situations où la ressource est rare, les contraintes possibles :! Un espace limité pour ranger ses vêtements, un temps restreint dans la journée pour faire

Plus en détail

Microéconomie 2 Le Comportement de l Entreprise

Microéconomie 2 Le Comportement de l Entreprise Microéconomie 2 Le Comportement de l Entreprise 1 ) Sur un marché en concurrence monopolistique, le monopole a) S'explique par l'existence de barrières à l'entrée. b) Est une situation de marché dans laquelle

Plus en détail

Economie Industrielle 09

Economie Industrielle 09 Economie Industrielle 09 Economie de l innovation et de la propriété intellectuelle 1 1 Doctorant Département SES Télécom ParisTech La place de l innovation dans les économies développées L innovation

Plus en détail

CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR. A - Propriétés et détermination du choix optimal

CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR. A - Propriétés et détermination du choix optimal III CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR A - Propriétés et détermination du choix optimal La demande du consommateur sur la droite de budget Résolution graphique Règle (d or) pour déterminer la demande quand

Plus en détail

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1 L offre et la Chapitre 1 Contenu du chapitre 1. La du marché 2. L offre du marché 3. L équilibre du marché 4. Application: magnétoscope vs lecteur DVD 2 La notion de Demande 1. La du marché Prix C DEMANDE

Plus en détail

Choisir une politique de prix

Choisir une politique de prix Questions abordées Chapter 6 Choisir une politique de prix Comment les consommateurs analysent-ils et évaluent-ils les prix? Comment fixer un prix de vente pour un nouveau produit? Quand prendre l initiative

Plus en détail

Routage dans Internet et théorie des jeux. Chahinez Hamlaoui chah@prism.uvsq.fr

Routage dans Internet et théorie des jeux. Chahinez Hamlaoui chah@prism.uvsq.fr Routage dans Internet et théorie des jeux Chahinez Hamlaoui chah@prismuvsqfr Contexte et motivation Les réseaux de l'interdomaine Réseaux interconnectant les réseaux des opérateurs Internet Modèle de communication

Plus en détail

CENTRAL MARKET. 1. Matériel. Pour 3 à 5 joueurs, à partir de 8 ans, 45 minutes. 78 cartes : 50 cartes produits, (1 de chaque couleur)

CENTRAL MARKET. 1. Matériel. Pour 3 à 5 joueurs, à partir de 8 ans, 45 minutes. 78 cartes : 50 cartes produits, (1 de chaque couleur) CENTRAL MARKET Pour 3 à 5 joueurs, à partir de 8 ans, 45 minutes 1. Matériel 78 cartes : 50 cartes produits, 15 cartes action, 5 cartes revenu (1 de chaque couleur) 5 cartes rappel de couleur (1 de chaque

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Pourquoi choisir la solution publicitaire Google AdWords?

Pourquoi choisir la solution publicitaire Google AdWords? Pourquoi choisir la solution publicitaire Google AdWords? À chaque instant, partout dans le monde, professionnels et internautes utilisent des mots-clés sur Google pour se trouver les uns les autres. Et

Plus en détail

LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER

LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER Ce guide va vous proposer deux manières de profiter des jeux «Prêts à Parier» disponibles sur le site Promoturf. Ces pronostics sont le résultat d une amélioration majeure

Plus en détail

Economie de l information

Economie de l information 1 Introduction Economie de l information Les méthodes de la microéconomie peuvent être appliquées à tout problème particulier de la vie économique De nombreuses études sont consacrées à des marchés ou

Plus en détail

Jeux sous forme extensive (Jeux dynamiques)

Jeux sous forme extensive (Jeux dynamiques) (Jeux dynamiques) Plan du chapitre ( juillet 008) / éfinitions, exemples et équivalences Arbres de jeux, information et mémoire tratégies et réduction en forme normale Équilibre de Nash parfait en sous-jeux

Plus en détail

Doctorat en économique. Examen de synthèse en Théorie micro-économique 8 août 2011. Durée : 4 heures exactement

Doctorat en économique. Examen de synthèse en Théorie micro-économique 8 août 2011. Durée : 4 heures exactement Département d économie agroalimentaire et des sciences de la consommation Département d économique Université Laval NOM: Doctorat en économique Examen de synthèse en Théorie micro-économique 8 août 211

Plus en détail

macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault

macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault Chapitre 2. L équilibre macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault 1 Introduction 2 3 Réponse donnée par le modèle IS/LM: Cadre considéré comme Keynésien 4 1. Le

Plus en détail

Economie de l incertain et de l information Partie 2 : Asymétrie de l information Chapitre 4 : Sélection adverse et théorie du signal

Economie de l incertain et de l information Partie 2 : Asymétrie de l information Chapitre 4 : Sélection adverse et théorie du signal Economie de l incertain et de l information Partie 2 : Asymétrie de l information Chapitre 4 : Sélection adverse et théorie du signal Olivier Bos olivier.bos@u-paris2.fr Introduction Importance de l information

Plus en détail

L équilibre Macro-Economique

L équilibre Macro-Economique L équilibre Macro-Economique Jean-Pierre Damon, octobre 1985. La position de départ des théoriciens est la situation d équilibre qui permet à la totalité de la production d être soit consommée, soit utilisée

Plus en détail

Transactions de l agriculteur 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500. l agriculteur

Transactions de l agriculteur 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500. l agriculteur Chapitre 11, assurance et diversification Réponses aux Questions et problèmes 1. Transactions de 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500 62 500 payés à 0 62 500 payés

Plus en détail

15. Une théorie macroéconomique de l économie

15. Une théorie macroéconomique de l économie 15. Une théorie macroéconomique de l économie S = I + INE Epargne nationale, investissement et investissement net à l étranger en % du PIB aux Etats-Unis Année S I INE 1960 19,4 18,7 0,7 1970 18,4 18,1

Plus en détail

Chapitre 9. La théorie du choix du consommateur

Chapitre 9. La théorie du choix du consommateur Chapitre 9 La théorie du choix du consommateur Le consommateur Comment sont prises les décisions de consommation? La théorie économique propose un modèle Le consommateur a un comportement maximisateur

Plus en détail

chaînes de monopole : intégration, externalités et contraintes verticales

chaînes de monopole : intégration, externalités et contraintes verticales II. RELATIONS VERTICALES ENTRE FIRMES (2 ème partie) II.1 chaînes de monopole : intégration, externalités et contraintes verticales A Hypothèse : coûts de production nuls B1 B2 Demande globale : elle dépend

Plus en détail

Principaux résultats

Principaux résultats Principaux résultats Le rapport préparé pour la réunion de l OCDE au niveau des ministres de 2001 et intitulé «La nouvelle économie : mythe ou réalité?» concluait que les technologies de l information

Plus en détail

Niveau de production croissant

Niveau de production croissant En effet, la fonction de production définit : l ensemble de production l ensemble des paniers de facteurs qui permettent de produire un niveau donné de bien. Cette fonction permet de définir des courbes

Plus en détail

Historique de la qualité totale

Historique de la qualité totale Avant-propos Cet ouvrage est concentré sur les méthodes pour diminuer la non-qualité interne d une entreprise. Dans de nombreuses entreprises, le personnel ne voit pas l importance de bien faire du premier

Plus en détail

LE PERP retraite et protection

LE PERP retraite et protection LE PERP retraite et protection Benoit Rama http://www.imaf.fr Le PERP (Plan d Épargne Retraite Populaire) est une mesure d encouragement à la préparation de la retraite destinée aux salariés. Il copie

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Assurance maladie publique et «Opting out» - Réflexions théoriques

Assurance maladie publique et «Opting out» - Réflexions théoriques Assurance maladie publique et «Opting out» - Réflexions théoriques Carine Franc CREGAS INSERM - U 537 Une définition de «l opting out» «to opt out» : choisir de ne pas participer ; [hopital, school] choisir

Plus en détail

Examen du réseau d'électricité. de la Nouvelle-Écosse Résumé

Examen du réseau d'électricité. de la Nouvelle-Écosse Résumé Examen du réseau d'électricité de la Nouvelle-Écosse Résumé Examen du réseau d'électricité de la Nouvelle-Écosse Résumé RÉSUMÉ À l automne 2013, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a adopté la loi

Plus en détail

ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE. Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial Comparaison de plusieurs politiques commerciales

ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE. Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial Comparaison de plusieurs politiques commerciales ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE La notion de prix de vente Les objectifs financiers Les objectifs commerciaux Les remises et rabais Exercice et corrigé Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial

Plus en détail

EN RÉSUMÉ. Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées

EN RÉSUMÉ. Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées Ottawa, le 7 janvier 2014 MÉMORANDUM D13-3-13 EN RÉSUMÉ Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées Les modifications supplémentaires liées à la

Plus en détail

Chapitre V. B.- Le marché des changes. Aspects financiers du CI. Remy K. Katshingu

Chapitre V. B.- Le marché des changes. Aspects financiers du CI. Remy K. Katshingu Chapitre V Aspects financiers du CI B.- Le marché des changes Remy K. Katshingu 1 Plan de cette section 1. Définitions Taux de change Le marché des changes (définition + caractéristiques) 2. Détermination

Plus en détail

LE PRIX DE CESSION INTERNE

LE PRIX DE CESSION INTERNE LE PRIX DE CESSION INTERNE Introductio n Intérêt du sujet Le système du prix de cessions interne mesure les résultats économiques dégagés de chaque centres de responsabilité PROBLÉMATIQUE : Quel est le

Plus en détail

Micro-économie approfondie Chapitre 2 : Rappels d économie industrielle : le monopole 1

Micro-économie approfondie Chapitre 2 : Rappels d économie industrielle : le monopole 1 Micro-économie approfondie Chapitre 2 : Rappels d économie industrielle : le monopole 1 Olivier Bos olivier.bos@u-paris2.fr 11.1 1 Bibliographie : Belflamme et Peitz 2.2.2, 2.2.3, 8.1, 8.2, 9.1, 9.2, 10.1,

Plus en détail

LES BASES DU MARKETING Lecteur universitaire Adriana BUZDUGAN

LES BASES DU MARKETING Lecteur universitaire Adriana BUZDUGAN LES BASES DU MARKETING Lecteur universitaire Adriana BUZDUGAN DÉFINITION l'ensemble des moyens dont dispose une entreprise pour vendre ses produits à ses clients d'une manière rentable LA CONCEPTION TRADITIONNELLE

Plus en détail

Louer son téléphone mobile à petit prix, c est possible avec le ZERØ FORFAIT et

Louer son téléphone mobile à petit prix, c est possible avec le ZERØ FORFAIT et Communiqué de presse Le 16 juin 2011 TELEPHONIE MOBILE Louer son téléphone mobile à petit prix, c est possible avec le ZERØ FORFAIT et Après avoir été le 1 er opérateur de téléphonie mobile sans engagement,

Plus en détail

STRATEGIES MARKETING. Licence 3 2010-2011. S7 : politique de prix

STRATEGIES MARKETING. Licence 3 2010-2011. S7 : politique de prix STRATEGIES MARKETING Licence 3 2010-2011 S7 : politique de prix Professeur : Alain Debenedetti Alain.debenedetti@univ-mlv.fr Qu est-ce qu un prix? Introduction somme d argent coûts non monétaires Introduction

Plus en détail