Luminaires à LED. Méthodologie de contrôle et d évaluation. Jean-François PHILIPPE Direction du marketing et du développement CITELUM Le 22/02/12

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Luminaires à LED. Méthodologie de contrôle et d évaluation. Jean-François PHILIPPE Direction du marketing et du développement CITELUM Le 22/02/12"

Transcription

1 Luminaires à LED Méthodologie de contrôle et d évaluation Jean-François PHILIPPE Direction du marketing et du développement CITELUM Le 22/02/12 Antoine KASSIS Direction du marketing et du développement CITELUM Le 22/02/12 LED

2 Introduction - Contexte Technologie Collectivité locale - Faible consommation énergétique, - Durée de vie importante, - Éclairage dynamique, Champs d applications - Etc? La technologie des Leds évolue vite, et offre des perspectives intéressantes pour l éclairage public. Pour autant une évaluation rigoureuse des luminaires à Leds est impérative LED

3 Introduction - Objectif Projet d éclairage routier - Normes - Contrat 1) Conformité aux performances contractuelles 2) Comparaison avec des luminaires conventionnels La méthodologie de contrôle et d évaluation fournit un cahier des charges bien précis pour l évaluation des luminaires à Leds LED

4 Introduction Auteurs Jean-Francois PHILIPPE Prof. Georges ZISSIS Laurent MASSOL LED

5 Contenu de la méthodologie technique économique L évaluation des luminaires à Leds doit être menée dans le cadre d une analyse technico-financière plus large, intégrant aussi la performance économique LED

6 6 champs d investigation 19 Critères Contenu de la méthodologie technique économique lumineuse IRC et température des couleurs Efficacité lumineuse de l alimentation Variation de puissance Fiabilité du système Immunité du système Résistance mécanique photométrique énergétique Fiabilité et durée de vie Optimisation de la maintenance Empreinte environnemental Offre commerciale Mode de réparation Mode de nettoyage Resserrage des connections Adaptabilité de l évolution des Leds Bilan carbone Recyclage «Retrofit» équipements existant Prix References Garantie LED Arrangement des luminaires

7 Contenu de la méthodologie photométrique technique énergétique Fiabilité et durée de vie LED

8 Contenu de la méthodologie photométrique lumineuse Test photométrique (C;γ) technique LED

9 Photométrie: illustration 1 Luminaire à Leds, 70,2 W, 5842 lm avec modélisation sur Dialux, pour une implantation à 8 m LED

10 Photométrie: illustration 2 Luminaire à Leds, 68 W, 5000 lm avec modélisation sur Dialux, pour une implantation à 6 m LED

11 Photométrie: illustration 3 Luminaire à Leds, 94 W, 5400 lm avec modélisation sur Dialux, pour une implantation à 6 m LED

12 Photométrie: illustration 4 Luminaire à Leds, 61,4 W, 4466 lm avec modélisation sur Dialux, pour une implantation à 8 m LED

13 Contenu de la méthodologie photométrique IRC et température des couleurs Test spectrométrique technique LED

14 spectrométrie: illustration 1 Expression de la température de couleur LED

15 Spectrométrie: illustration K x : 0,3262 y : 0,3457 Pic : 446nm Tube T8 LED 18W 2750K-6500K sous 230V Vérification de la température de couleur d un tube LED de 18W avec Un spectrophotomètre PR704 LED

16 Contenu de la méthodologie technique énergétique Efficacité lumineuse E = f(ve) Températures Contrôle des LED de l alimentation Régulation de tension / courant et fréquence Variation de puissance Qualification du Driver LED

17 Efficacité lumineuse: comportement variation de tension: planche 1 Mesures INFRATEK 104B Mesures FLUKE 41B Goniophoto mètre mesures jusqu'à 200 KHz mesures jusqu'à 15 KHz Tension (V) Courant (ma) Puissance active (W) Facteur de puissance Puissance apparente (VA) Courant (ma) Puissance active (W) Puissance apparente (VA) Facteur de puissance Intensité lumineuse ,0 72,82 0,989 73, ,00 73,20 0, ,2 76,20 0,937 80, ,00 80,80 0, ,5 75,93 0,892 84, ,00 84,64 0, ,1 76,15 0,823 91, ,00 92,00 0, ,4 76,22 0,776 97, ,00 97,79 0, LED

18 Efficacité lumineuse: comportement variation de tension: planche 2 Commentaires : Le courant est peu déformé par les harmoniques générées par l électronique du luminaire. La puissance utile reste stable quelque soit la valeur de la tension d alimentation, par contre la puissance consommée augmente avec la tension. Les pertes de puissance sont de 11% à la tension nominale de 230V et de 28% à 265V. A l inverse, elles sont presque nulles à 100V. LED

19 Efficacité lumineuse: comportement en température du luminaire Commentaires : Le transfert thermique se fait peu sur les parties gauches et droites, la partie centrale étant celle de la dissipation de la carte à LEDs. Ce manque de dissipation n est pas trop défavorable pour le fonctionnement des LEDs, puisque la coque aluminium directement en contact avec la carte LEDs ne dépasse pas 50 C (donc nous pouvons compter sur une température de jonction des LEDs inférieure à 70 C). LED

20 Analyse technologique: Qualité des Leds utilisées Mode de fonctionnement des composants Qualité des modules utilisés Comportement thermique de la carte Leds Qualité de l alimentation électrique Comportement après court circuit d une led Qualité thermique globale LED

21 Contenu de la méthodologie technique Fiabilité du système MTBF & MTTR Fiabilité et durée de vie Immunité du système Harmoniques, CEM Résistance mécanique Résistance aux chocs, vibrations et étanchéité, LED

22 Contenu de la méthodologie Optimisation de la maintenance économique Empreinte environnemental Offre commerciale LED

23 Contenu de la méthodologie Optimisation de la Maintenance Mode de réparation Mode de nettoyage Resserrage des connections économique Adaptabilité à l évolution des Leds LED

24 Contenu de la méthodologie économique Empreinte environnemental Bilan carbone Aptitude au recyclage LED

25 Contenu de la méthodologie économique Offre commerciale «Retrofit» des équipements existant Prix References Garantie Financement, Back to Back LED

26 Comment se procurer cette méthodologie? Merci d envoyer un courriel à l adresse suivante: LED

Les clefs pour réaliser les bons choix

Les clefs pour réaliser les bons choix Les clefs pour réaliser les bons choix Benjamin MONTEIL Responsable de LED-fr.net Ingénieur développement chez Sammode Membre actif de l AFE (Association Française de l Eclairage) Mon parcours 2004 Vision

Plus en détail

alura led LA LUMIÈRE VERTE

alura led LA LUMIÈRE VERTE LA LUMIÈRE VERTE Design : Michel Tortel ÉLÉGANCE INTEMPORELLE ET HAUTE PERFORMANCE CARACTÉRISTIQUES LUMINAIRE Etanchéité du bloc optique : IP 66 (*) Résistance aux chocs : IK 04 (**) (PMMA) IK 10 (**)

Plus en détail

Présentation de la Plateforme 08/09/2014

Présentation de la Plateforme 08/09/2014 Présentation de la Plateforme 08/09/2014 Historique Plateforme technologique nationale indépendante, moteur du développement de la filière industrielle française de l éclairage Initiée par le CEA-Leti

Plus en détail

be tween Un design épuré pour une colonne LED polyvalente et raffinée Caractéristiques - luminaire options

be tween Un design épuré pour une colonne LED polyvalente et raffinée Caractéristiques - luminaire options Design: Pearl Creative Caractéristiques - luminaire Etanchéité du bloc optique: IP 65 (*) Résistance aux chocs (verre): IK 08 (**) Tension nominale: 230V 50Hz Classe électrique: I ou II (*) Poids (module):

Plus en détail

LANTERNE VFL540 LED CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

LANTERNE VFL540 LED CARACTERISTIQUES TECHNIQUES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES IP66, étanche à l eau et à la poussière. Corps en fonte d aluminium injecté, dissipateur thermique intégré Traitement anti-corrosion titanium, visserie inox traitement PCS.

Plus en détail

Performances et évolution des technologies LED

Performances et évolution des technologies LED Performances et évolution des technologies LED Du composant à l application futur et perspectives Laurent MASSOL Expert AFE, président du centre régional Midi-Pyrénées de l AFE (Led Engineering Development)

Plus en détail

14.5'' (368mm) Courant typique à 120 V (A) Courant typique à 240 V (A)

14.5'' (368mm) Courant typique à 120 V (A) Courant typique à 240 V (A) EcoSwap Feuille de données techniques Pour luminaire sur fût 7'' (178mm) Pour luminaire suspendu 16.8'' (427mm) 14.5'' (368mm) EcoSwap est un engin DEL conçu spécialement pour les projets de conversion

Plus en détail

neos led 1 2 3 Road & Urban

neos led 1 2 3 Road & Urban neos led 1 2 3 Road & Urban la lumière verte neos led 4-12 m Console simple (petit modèle) Neos 1-2-3 Une gamme de luminaires alliant esthétique et efficacité Console simple (grand modèle) Neos 2-3 Console

Plus en détail

Laboratoire CEM SCLE SFE. L engagement pour une performance durable

Laboratoire CEM SCLE SFE. L engagement pour une performance durable Laboratoire CEM SCLE SFE L engagement pour une performance durable Un laboratoire d Expertise en Compatibilité Électromagnétique (CEM) accrédité COFRAC Depuis plus de 40 ans, SCLE SFE réalise des équipements

Plus en détail

1-10m BORA, UNE COLONNE DESIGN ET SÉCURISANTE. bora

1-10m BORA, UNE COLONNE DESIGN ET SÉCURISANTE. bora bora bora 1-10m BORA, UNE COLONNE DESIGN ET SÉCURISANTE Les bornes lumineuses Bora, déclinées en 4 tailles et équipées de LED intégrées dans une structure ajourée, constituent un mode d expression original.

Plus en détail

Lumi-M-Stick Réglette lumineuse asymétrique équipée de LED blanches.

Lumi-M-Stick Réglette lumineuse asymétrique équipée de LED blanches. 1 square La Bruyère 75009 Paris T: +33 (0)1 45 26 03 39 Courriel : info@absel.fr Skype : abselparis www.absel.fr Septembre 2008 EN STOCK! Lumi-M-Stick Réglette lumineuse asymétrique équipée de LED blanches.

Plus en détail

Laurent MASSOL Led Engineering Development

Laurent MASSOL Led Engineering Development RESUME Technologies des LED Performances des LEDs actuelles de l intégration de cette technologie de la technologie LED du marché des LEDs - applications en éclairage public Retour sur le Rapport de l

Plus en détail

Bruno LAFITTE Expert éclairage à l ADEME Service Bâtiment

Bruno LAFITTE Expert éclairage à l ADEME Service Bâtiment Bruno LAFITTE Expert éclairage à l ADEME Service Bâtiment Avis ADEME sur les LED Actions majeures de l ADEME sur l éclairage à LED PACTE LED CITADEL A.I.E. 4E - annex Les Avis de l ADEME L éclairage à

Plus en détail

EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE»

EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE» EXIGENCES DE PERFORMANCE PHOTOMETRIQUE «CADRE REGLEMENTAIRE» PRESENTATION 1 ASPECTS LEGISLATIF, REGLEMENTAIRE ET NORMATIF -Code Général des Collectivité Territoriale (CGCT) : -Article L2212-2 «L éclairage

Plus en détail

NORMES DE TRANSPORT CANADA SUR LES MODULES DE SIGNALISATION A DIODES ELECTROLUMINESCENTES (DEL) DE PASSAGES A NIVEAU RAIL-ROUTE NORMES

NORMES DE TRANSPORT CANADA SUR LES MODULES DE SIGNALISATION A DIODES ELECTROLUMINESCENTES (DEL) DE PASSAGES A NIVEAU RAIL-ROUTE NORMES NORMES DE TRANSPORT CANADA SUR LES MODULES DE SIGNALISATION A DIODES ELECTROLUMINESCENTES (DEL) DE PASSAGES A NIVEAU RAIL-ROUTE NORMES TC E-14 Norme approuvé le 10 octobre 2003 {R-14-2} TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Les Régulateurs de Contrôle de Charge pour Applications solaires Photovoltaïques

Les Régulateurs de Contrôle de Charge pour Applications solaires Photovoltaïques Centre de Développement des Energies Renouvelables Laboratoire Contrôle Qualité Direction de Développement et Planification Les Régulateurs de Contrôle de Charge pour Applications solaires Photovoltaïques

Plus en détail

Lampes LED. Eclairage LED vers un relamping facilité

Lampes LED. Eclairage LED vers un relamping facilité Lampes LED Eclairage LED vers un relamping facilité Lampes LED LAMPES LED ECLAIRAGE FUTUR PLUG & PLAY UN ÉCLAIRAGE TRÈS EFFICACE QUI RÉDUIT L'EMPRUNTE CARBONE DISPONIBLE EN DIFFÉRENTES TEMPÉRATURES DE

Plus en détail

Contiled. la lumière verte

Contiled. la lumière verte la lumière verte CARACTéRISTIqueS Luminaire Niveau d étanchéité : IP 66 LEDSafe (*) Résistance aux chocs (verre) : IK 08 (**) Tension nominale : 230V - 50Hz Classe électrique : II (*) Poids (complet) :

Plus en détail

Durée de vie Modularité Entretien du luminaire Recyclage

Durée de vie Modularité Entretien du luminaire Recyclage Thomas Blum Schréder Swiss SA Entretien des LEDs Contenue Durée de vie Modularité Entretien du luminaire Recyclage Durée de vie Durée de vie Définition de la durée de vie Il n y a pas de définition standard

Plus en détail

Un éclairage de sécurité sûr grâce aux LED

Un éclairage de sécurité sûr grâce aux LED K9 Un éclairage de sécurité sûr grâce aux LED La LED : une source lumineuse idéale pour l éclairage de sécurité. Compact La conception extrêmement compacte a été rendue possible grâce à l utilisation de

Plus en détail

Le LUX en mode économie d énergie

Le LUX en mode économie d énergie Séminaire Bâtiment Durable : Le LUX en mode économie d énergie 5 mars 2015 Bruxelles Environnement Panel technologique des systèmes d éclairage Jean-Michel DESWERT, Technology Manager - Lighting Laboratoire

Plus en détail

ENERGIE ELECTRIQUE - MESURES

ENERGIE ELECTRIQUE - MESURES Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE ELECTRIQUE - MESURES 1 ère STI2D CI8 : Mesures énergétiques TP EE ENERGIE ELECTRIQUE - MESURES INSTRUCTIONS PERMANENTES DE SÉCURITÉ

Plus en détail

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux Les architectes ont un rôle clé à jouer dans le développement des énergies renouvelables pour pouvoir utilement conseiller un maître d ouvrage vers la solution la plus adaptée. OBJECTIF Ce guide propose

Plus en détail

FORMATION ECLAIRAGE PUBLIC

FORMATION ECLAIRAGE PUBLIC FORMATION ECLAIRAGE PUBLIC DIR Centre Est Mâcon 22/10/07 1 La norme éclairage NF EN 13 201 Avant : Recommandations AFE : référence pour la profession Février 2005: Application de la norme Éclairage NF

Plus en détail

Eclairage Automobile: Les conséquences de l intégration de DELs blanches de puissance sur la stratégie des tests de fiabilité

Eclairage Automobile: Les conséquences de l intégration de DELs blanches de puissance sur la stratégie des tests de fiabilité Laboratoire d électronique et de technologie de l information Eclairage Automobile: Les conséquences de l intégration de DELs blanches de puissance sur la stratégie des tests de fiabilité Bertrand CHAMBION,

Plus en détail

gl2 DESCRIPTION OPTIONS AVANTAGES DIMENSIONS

gl2 DESCRIPTION OPTIONS AVANTAGES DIMENSIONS DESCRIPTION CARACTÉRISTIQUES LUMINAIRE Etanchéité: IP 66 (*) Résistance aux chocs (verre): IK 08 (**) Classe électrique: II Tension nominale: 230 V 50 Hz Poids: 10,5 kg (*) selon la norme IEC - EN 60598

Plus en détail

16/05/2012. 15 et 16 mai 2012. Introduction. Terminologies. Fonctionnement des DEL. Energy Star/ LM79-LM80 / TM 21. Comparaisons

16/05/2012. 15 et 16 mai 2012. Introduction. Terminologies. Fonctionnement des DEL. Energy Star/ LM79-LM80 / TM 21. Comparaisons 15 et 16 mai 2012 Technologie d éclairage à efficacité énergétique Josée Bacon Introduction Terminologies Fonctionnement des DEL Energy Star/ LM79-LM80 / TM 21 Comparaisons Nouvelles réglementations Questions

Plus en détail

QUASAR. La puissance LED en trois déclinaisons MADE IN ITALY. CHROME utilisable en intérieur seulement.

QUASAR. La puissance LED en trois déclinaisons MADE IN ITALY. CHROME utilisable en intérieur seulement. QUASAR La puissance LED en trois déclinaisons QUASAR 10 QUASAR 20 QUASAR 30 Design R. Fiorato, F. Paglairini Aujourd'hui, la gamme s'enrichie d'une version finition CHROME utilisable en intérieur seulement.

Plus en détail

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche Les diodes électroluminescentes (DEL ou LED en anglais) sont de plus en plus utilisées pour l éclairage : affichages colorés, lampes de poche, éclairage

Plus en détail

Maîtrise de la Demande d Electricité : Rénovation de l éclairage public des communes de moins de 2000 habitants

Maîtrise de la Demande d Electricité : Rénovation de l éclairage public des communes de moins de 2000 habitants Maîtrise de la Demande d Electricité : Rénovation de l éclairage public des communes de moins de 2000 habitants Cahier des charges de diagnostic énergétique 1 OBJET DU PRESENT DOCUMENT Le présent cahier

Plus en détail

préventive est le facteur essentiel pour optimiser la disponibilité d un parc d onduleurs

préventive est le facteur essentiel pour optimiser la disponibilité d un parc d onduleurs La maintenance préventive est le facteur essentiel pour optimiser la disponibilité d un parc d maintenance Descriptifs des prestations : Fabricant reconnu pour sa technicité, la société assure des prestations

Plus en détail

La gestion de l éclairage dans le bâtiment pour la performance

La gestion de l éclairage dans le bâtiment pour la performance La gestion de l éclairage dans le bâtiment pour la performance énergétique Hervé PLACKOWSKI 25 mars 2015 Molsheim La gestion de l éclairage c est la au là ou au lumière adaptée bon niveau il faut bon moment

Plus en détail

Eclairage à Leds et. développement durable

Eclairage à Leds et. développement durable Eclairage à Leds et développement durable Réalités et perspectives Bernard Duval Délégué Général Conférence ASPROM Vendredi 23 octobre 09 UIMM, 56 avenue de Wagram Paris Les LEDs et le développement durable

Plus en détail

Investissez dans les économies d énergie.

Investissez dans les économies d énergie. FICHE OUTIL MOTORISATION PERFORMANTE VENTILATEURS Investissez dans les économies d énergie. La variation électronique de vitesse sur ventilateurs. Vos installations comportent des ventilateurs entraînés

Plus en détail

Master TL-D Eco. Avec la solution Eco, faites plus que des économies!

Master TL-D Eco. Avec la solution Eco, faites plus que des économies! Master TL-D Eco Avec la solution Eco, faites plus que des économies! Améliorez l efficacité énergétique en changeant simplement vos tubes fluorescents. L unique tube fluorescent T8 (26 mm) qui permet de

Plus en détail

Fiche de données PRO ECO 960W 24V 40A

Fiche de données PRO ECO 960W 24V 40A Vous recherchez une alimentation électrique fiable disposant des fonctions de base. Avec PROeco, bénéficiez d'alimentations à découpage à prix bas avec un rendement élevé et des capacités de système étendues.

Plus en détail

Projecteurs LED haute puissance pour stands et expositions

Projecteurs LED haute puissance pour stands et expositions Projecteurs LED haute puissance pour stands et expositions touch. switch. light L innovation dans la technique d eclairage Très grande force d éclairage, construction extremement petite, aucun danger de

Plus en détail

Principes de la réglementation concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels

Principes de la réglementation concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels Principes de la réglementation concernant la performance énergétique des bâtiments fonctionnels Présentation du Ministère de l Economie et du Commerce extérieur Journée Construction Acier 2011 Luxembourg,

Plus en détail

Toshiba Lampes LED. Brochure 11/2014

Toshiba Lampes LED. Brochure 11/2014 Toshiba Lampes LED Brochure 11/2014 2 3 Qui d autre à part Toshiba? Lampes classiques Pourquoi les éclairages E-CORE LED sont-ils les favoris? L année dernière, des centaines de milliers de professionnels

Plus en détail

Etude sur une unité extérieure de climatisation

Etude sur une unité extérieure de climatisation Etude sur une unité extérieure de climatisation Analyse sur les économies d énergie Micro Genesis 3 mai 5 Juillet 2010 En collaboration avec: John A. Guidotti, Eng (Micro Genesis) Rapport préparé par:

Plus en détail

PUISSANCES FORFAITAIRES

PUISSANCES FORFAITAIRES PUISSANCES FORFAITAIRES Règles de prélèvement d'énergie électrique sans comptage de systèmes LED éclairage public raccordés sur le réseau du GRD et méthode de mesure de la puissance forfaitaire C4/15-05/2014

Plus en détail

l Efficacité énergétique dans l'habitation

l Efficacité énergétique dans l'habitation l Efficacité énergétique dans l'habitation AIDELEC / Lyon Building Technologies / Cps Page L Efficacité énergétique dans l'habitation 2 3 4 5 La Norme Efficacité Energétique EN NF 523 Les certifications

Plus en détail

L éclairage face à la RT 2012

L éclairage face à la RT 2012 L éclairage face à la RT 2012 Les enjeux de la réglementation thermique dans le bâtiment Bernard Duval Délégué général de l AFE Colloque REGENT Reims 23 février 2012 L éclairage face à la RT 2012 q Enjeux

Plus en détail

Contrat global performanciel d éclairage public

Contrat global performanciel d éclairage public Contrat global performanciel d éclairage public Mardi 27 janvier 2015 Assises de l'énergie, Bordeaux Stéphane Baly 1. Introduction Constat 2002: installations d éclairage public vétustes et surconsommatrices,

Plus en détail

RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR

RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR RÉFLECTEUR INDUSTRIEL FLUORESCENT POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR RÉFLECTEUR INDUSTRIEL POUR DES APPLICATIONS DE GRANDE HAUTEUR Les réflecteurs industriels intégrant des tubes fluorescents T5 sont

Plus en détail

ABB i-bus KNX Module météo, 4 voies, MRD WS/S 4.1.1.2, 2CDG110191R0011

ABB i-bus KNX Module météo, 4 voies, MRD WS/S 4.1.1.2, 2CDG110191R0011 Caractéristiques techniques 2CDC504088D0301 ABB i-bus KNX Description du produit L appareil sert à collecter des dónnées météo. Il est possible de raccorder quatre capteurs usuels à l appareil. Le raccordement

Plus en détail

De l audit au Commissionnement : Quelles spécificités pour les projets de GRE?

De l audit au Commissionnement : Quelles spécificités pour les projets de GRE? De l audit au Commissionnement : Quelles spécificités pour les projets de GRE? Myriam HUMBERT Cerema 1 L audit en général Objectif : construire un modèle thermique du bâtiment comme aide à la décision

Plus en détail

Programme de formation Quali PAC

Programme de formation Quali PAC Programme de formation Quali PAC Objectif du stage : Acquérir les bases permettant le dimensionnement, la conception et la mise en œuvre d installations de PAC qualitatives, dans une logique de développement

Plus en détail

Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel

Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel Comment optimiser les performances d un système de vision industriel avancées Utilisation de l éclairage 1. Éclairage pour le traitement

Plus en détail

Seminaire IBE 2012. LED + LENS LA TECHNIQUE DE LA LUMIERE POUR LES APPAREILS A LEDs

Seminaire IBE 2012. LED + LENS LA TECHNIQUE DE LA LUMIERE POUR LES APPAREILS A LEDs Seminaire IBE 2012 LED + LENS LA TECHNIQUE DE LA LUMIERE POUR LES APPAREILS A LEDs En éclairage général traditionnel (càd tube fluo + réflecteur), les concepts de base de la technique de la lumière sont

Plus en détail

DECLARATION DES PERFORMANCES N 1

DECLARATION DES PERFORMANCES N 1 DECLARATION DES PERFORMANCES N 1 Résistance mécanique C18 EN 1912 : 2012 + EN 338 :2009 DECLARATION DES PERFORMANCES N 2 Résistance mécanique C24 EN 1912 : 2012 + EN 338 :2009 DECLARATION DES PERFORMANCES

Plus en détail

Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie

Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie LYCÉE JULES VIETTE MONTBELIARD 1STI2D Système d Information et Numérique Etude de la communication entre la borne de recharge et le chargeur de batterie : vérification du fonctionnement Thème : Énergie

Plus en détail

L'apport de la simulation numérique 3D pour la CEM : méthodologie & perspectives. Benoît MARTIN Dept. Formation & Ingénierie be.martin@emitech.

L'apport de la simulation numérique 3D pour la CEM : méthodologie & perspectives. Benoît MARTIN Dept. Formation & Ingénierie be.martin@emitech. L'apport de la simulation numérique 3D pour la CEM : méthodologie & perspectives Benoît MARTIN Dept. Formation & Ingénierie be.martin@emitech.fr Cycle en V de développement d un produit Couts Délais Qualité

Plus en détail

Groupes de climatisation, ventilation et chauffage pour tramways, trains et métros

Groupes de climatisation, ventilation et chauffage pour tramways, trains et métros Groupes de climatisation, ventilation et chauffage pour tramways, trains et métros Performances garanties, grande fiabilité et faible coût de possession Climatisation pour les passagers Gamme complète

Plus en détail

Les avancées dans le domaine de l éclairage

Les avancées dans le domaine de l éclairage Les avancées dans le domaine de l éclairage Patrick Martineau, ing. 27 e congrès de l AQME 9 mai 2013 CONTENU DE LA PRÉSENTATION Avancées technologiques Survol des technologies Évolution des normes en

Plus en détail

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE THERMIQUE ENERGIE THERMIQUE

Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE THERMIQUE ENERGIE THERMIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable ENERGIE THERMIQUE 1 ère STI2D CI5 : Efficacité énergétique active TP1 EE ENERGIE THERMIQUE INSTRUCTIONS PERMANENTES DE SÉCURITÉ 1. Avant

Plus en détail

passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles.

passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles. passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles. Un service clé-en-main, un chauffage confortable et sûr. Un prix compétitif L option d un financement intégral. Un service de fourniture de

Plus en détail

Disjoncteurs miniatures UL-489 Série L9

Disjoncteurs miniatures UL-489 Série L9 Disjoncteurs miniatures UL-489 Série Disjoncteurs industriels pour protection des circuits de dérivation jusqu à 40 A Sprecher + Schuh offre une nouvelle gamme de disjoncteurs approuvés pour les applications

Plus en détail

Déclaration des performances (DoP) INSAFE01

Déclaration des performances (DoP) INSAFE01 Déclaration des performances (DoP) INSAFE01 N CE: 0333-CPD-292054 FR du 27/09/13 N DoP: CPD-292054 FR 1.Code d identification unique du produit type: INSAFE01 marque commerciale INSAFE 2. Numéro de type,

Plus en détail

UE MEMS TP 2 Dimensionnement d un capteur d accéleration et de son circuit de mesure

UE MEMS TP 2 Dimensionnement d un capteur d accéleration et de son circuit de mesure UE MEMS TP 2 Dimensionnement d un capteur d accéleration et de son circuit de mesure Dimitri Galayko 1 Introduction Ce TP représente la première partie du travail de conception d un système complet permettant

Plus en détail

E-CORE HIGH LUMEN TUBE FICHE TECHNIQUE 1 /5

E-CORE HIGH LUMEN TUBE FICHE TECHNIQUE 1 /5 FICHE TECHNIQUE 1 /5 E-CORE E-CORE High lumen tube est votre meilleur partenaire pour tous les projets de changement d éclairage dans les hauts plafonds. Grâce à sa puissance d éclairage élevée et à son

Plus en détail

Les LEDs dans l éclairage et la signalisation automobile

Les LEDs dans l éclairage et la signalisation automobile Les s dans l éclairage et la signalisation automobile Jean-Paul Charret Directeur Recherche & Développement Valeo Eclairage & Signalisation Benoit Reiss Responsable Projets Recherche Avancée Valeo Eclairage

Plus en détail

BEAUREGARD. BEAUREGARD existe en deux tailles et plusieurs optiques : Deux montages existant

BEAUREGARD. BEAUREGARD existe en deux tailles et plusieurs optiques : Deux montages existant Beauregard BEAUREGARD Deux montages existant Les luminaires BEAUREGARD enchantent depuis toujours l imaginaire urbain. Version portée Leur silhouette, familière et connue de tous, s impose comme la conclusion

Plus en détail

NIVEAU D ACQUISITION :

NIVEAU D ACQUISITION : CAPACITES : Fiche d Activité : 1/6 Nous voyons de plus en plus de maison dites «écologiques» ou «à énergie positive». Mais que signifient ces termes? Et pourquoi? I. Energie et consommation C est ce que

Plus en détail

SAUTER vialoq AVM 1000 Efficace. Solide. Simple d'utilisation.

SAUTER vialoq AVM 1000 Efficace. Solide. Simple d'utilisation. SAUTER vialoq AVM 1000 Efficace. Solide. Simple d'utilisation. Le servomoteur de vanne intelligent nouvelle génération. Je place la barre très haut. SAUTER vialoq AVM 1000 met en place la nouvelle norme

Plus en détail

OBJECTIFS DU RÉGULATEUR EJP

OBJECTIFS DU RÉGULATEUR EJP JP LE SAVIEZ-VOUS? La consommation d énergie dans le secteur domestique représente 1/3 de la consommation énergétique totale en France, avec des incidences majeures sur l environnement. Nos solutions répondent

Plus en détail

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Gamme L É N E R G I E E S T N O T R E A V E N I R, É C O N O M I S O N S - L A. * La culture du Meilleur Pour le chauffage et l eau chaude sanitaire des maisons

Plus en détail

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2)

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2) CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE Enseignement Maritime SESSION 2015 Concours : EXTERNE Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Mécanique du solide... 17 I. Introduction...17 II. Définitions...17 III. Energies...21 IV. Les lois de la mécanique...

TABLE DES MATIERES. Mécanique du solide... 17 I. Introduction...17 II. Définitions...17 III. Energies...21 IV. Les lois de la mécanique... Table des matières iii TABLE DES MATIERES RESUME DE COURS Grandeurs périodiques. Circuits linéaires en régime sinusoîdal... 3 I. Propriétés des grandeurs périodiques...3 II. Régime sinusoïdal...3 III.

Plus en détail

ENGAGEMENT ENVIRONNEMENTAL DE l ENSAT. Vers la certification ISO 14001

ENGAGEMENT ENVIRONNEMENTAL DE l ENSAT. Vers la certification ISO 14001 ENGAGEMENT ENVIRONNEMENTAL DE l ENSAT Vers la certification ISO 14001 20 NOVEMBRE 2013 Démarche ISO 14001 à l ENSAT Qu est ce que l ISO 14001? La norme iso14001 concerne le management environnemental.

Plus en détail

OTIS. Cargo l ascenseur de charge

OTIS. Cargo l ascenseur de charge OTIS Cargo l ascenseur de charge L ASCENSEUR DE CHARGE CARGO CONÇU POUR DURER Cargo est parfaitement adapté au transport vertical de tous les types de charge dans tous les domaines : Industries, entrepôts

Plus en détail

Sommaire. www.elektor.fr/nrjsol. Introduction...1. 1. Production électrique photovoltaïque

Sommaire. www.elektor.fr/nrjsol. Introduction...1. 1. Production électrique photovoltaïque Sommaire Introduction...............................................1 1. Production électrique photovoltaïque 1.1 Structures de base de puissance inférieure à 5 kw...............4 Structure retenue pour

Plus en détail

Tutorial : panne générique Plaque à induction SCHOLTES TI754 Auteur : Lézard Vert Date : 05/01/2006

Tutorial : panne générique Plaque à induction SCHOLTES TI754 Auteur : Lézard Vert Date : 05/01/2006 Tutorial : panne générique Plaque à induction SCHOLTES TI754 Auteur : Lézard Vert Date : 05/01/2006 Pour le forum http://forums.futura-sciences.com/ Notice Ce tutorial est réalisé afin de vous permettre

Plus en détail

DETECTEUR LINEAIRE Réf. : 330 105

DETECTEUR LINEAIRE Réf. : 330 105 DETECTEUR LINEAIRE Réf. : 330 105 Notice installateur Respectez la nature et la longueur des câbles. Respectez la polarité des raccordements. L installation doit respecter les exigences de la norme NF

Plus en détail

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 COLLECTIVITÉS Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 *Avançons en confiance Move Forward with Confidence* Faire de la maîtrise

Plus en détail

PRÉSENTATION. Grégory ANGUENOT sous la direction de M.PETRELLA IA IPR STI

PRÉSENTATION. Grégory ANGUENOT sous la direction de M.PETRELLA IA IPR STI PRÉSENTATION sous la direction de M.PETRELLA IA IPR STI Un bon éclairage est nécessaire pour créer des conditions visuelles optimums. En planifiant une installation d'éclairage un certain nombre de facteurs

Plus en détail

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Cyril BUTTAY CEGELY VALEO 30 novembre 2004 Cyril BUTTAY Contribution à la conception

Plus en détail

R4 relais industriels miniatures

R4 relais industriels miniatures 121 6 A / 250 V CA Caractéristiques contacts Nombre de contacts et configuration Matériaux de contact Tension nominale / max. de commutation Tension minimale de commutation Charge (capacité) nominale Intensité

Plus en détail

Économisez sur l énergie, pas sur le confort Économisez jusqu'à 40 % sur votre facture énergétique

Économisez sur l énergie, pas sur le confort Économisez jusqu'à 40 % sur votre facture énergétique Économisez sur l énergie, pas sur le confort Économisez jusqu'à 40 % sur votre facture énergétique 1 Answers for infrastructure. Siemens optimise la gestion énergétique de votre bâtiment Les bâtiments

Plus en détail

Contrôle de réseau triphasé

Contrôle de réseau triphasé Contrôle de réseau triphasé 0 Relais de contrôle de phase - Multifonctions Contrôle sur les réseaux triphasés : ordre de phase, absence de phase, déséquilibre (asymétrie), sous et surtension Gamme du produit

Plus en détail

Réussir dans la conversion aux DEL

Réussir dans la conversion aux DEL Réussir dans la conversion aux DEL HSBC MCEE 2015 Place Bonaventure, Montréal Mihai R. Pecingina, ing. Consultants DND, Président IDA Québec Jean-François Longchamps EALUX et membre d IDA Québec) Contenu:

Plus en détail

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel 1 Contexte énergétique Les engagements nationaux et européens 2050 : Facteur 4 réduction par 4 des émissions des GES (Gaz à Effet de Serre)

Plus en détail

TRITAN 365 DB. La reproduction de ce document n est autorisée que sous la forme de fac-similé photographique intégral.

TRITAN 365 DB. La reproduction de ce document n est autorisée que sous la forme de fac-similé photographique intégral. TRITAN 365 DB Phone +33 (0)130 808 182 - Fax. +33 (0)130 808 199 /15 rue des Frères Lumière - ZI des Ebisoires BP136-78374 PLAISIR Cedex www.babbco.fr Sommaire Mode d emploi 1/ DESCRIPTION ET APPLICATIONS

Plus en détail

Dossier technique «Eolienne et photovoltaïque». 1

Dossier technique «Eolienne et photovoltaïque». 1 Dossier technique «Eolienne et photovoltaïque». 1 SOMMAIRE CONSTITUANTS DE LA MAQUETTE 3 1 LE PRINCIPE : 3 1.1 LES POINTS A SAVOIR : 3 1.2 COMMENT CHOISIR LE MATERIEL ADAPTE A VOTRE BESOIN : 4 1.3 EXEMPLE

Plus en détail

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles Martina Kost Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles B4E 80 rue Voltaire BP 17 93121 La Courneuve cedex Joseph Irani www.b4e.fr Tél: 01.48.36.04.10 Fax: 01.48.36.08.65 Réduire

Plus en détail

Bouches de soufflage chauffantes ECO LA MARQUE DES PROS Chauffage par ventilation pour maisons passives.

Bouches de soufflage chauffantes ECO LA MARQUE DES PROS Chauffage par ventilation pour maisons passives. LA MARQUE DES PROS Bouches de soufflage chauffantes ECO Chauffage par ventilation pour maisons passives. Bouches de soufflage chauffantes ECO Chauffage par ventilation pour maisons passives La récupération

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE. N projet : Client : Responsable : JC Date : 09.09.2014

ETUDE COMPARATIVE. N projet : Client : Responsable : JC Date : 09.09.2014 ETUDE COMPARATIVE Client Responsable JC 09.09.2014 Conditions générales de réalisation de l étude d éclairement Le niveau d'éclairement moyen (visible ci après sur la page «Résumé des résultats) est à

Plus en détail

-500 V. Figure 1 Figure 2

-500 V. Figure 1 Figure 2 DIODE EN COMMUAION : CALCUL D UN RADIAEUR On considère le montage de la figure qui utilise un redresseur de puissance de type BYX 66-6 (voir annexe) dans un régime de commutation. La tension e (t) qui

Plus en détail

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE JORF n 0301 du 28 décembre 2007 texte n 5 ARRETE Arrêté du 21 septembre 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments neufs en France métropolitaine NOR: DEVU0763823A Le ministre

Plus en détail

Guide des Tubes Fluorescents

Guide des Tubes Fluorescents GE Lighting Guide des Tubes Fluorescents Le choix de l efficacité énergétique pour toute application Réglementations de l UE À compter du 13 avril 21, de nouvelles réglementations européennes seront applicables

Plus en détail

Assises Européennes du Bâtiment Basse Consommations. Frédéric ric FRUSTA. Président Directeur Général. ENERGIVIE 25 Juin 2010

Assises Européennes du Bâtiment Basse Consommations. Frédéric ric FRUSTA. Président Directeur Général. ENERGIVIE 25 Juin 2010 c1 Assises Européennes du Bâtiment Basse Consommations Frédéric ric FRUSTA Président Directeur Général ENERGIVIE 25 Juin 2010 Diapositive 1 c1 Merci de me fournir le texte complet de la page de titre cql;

Plus en détail

Centre Technique des Industries Mécaniques et Electriques - CETIME

Centre Technique des Industries Mécaniques et Electriques - CETIME Centre Technique des Industries Mécaniques et Electriques - CETIME ROLE DU CETIME DANS LA MISE EN ŒUVRE DE L ACAA TUNIS 15 Juin 2009 Hamadi TRIGUI Coordinateur PCE 1 Introduction Le CETIME : Ces prestations

Plus en détail

La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre.

La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre. Contexte / Objectifs La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre. A titre d exemple, pour compenser les émissions

Plus en détail

Bâtiment facteur 4 : Consommations de chauffage dans le parc résidentiel (étude de cas sur Grenoble)

Bâtiment facteur 4 : Consommations de chauffage dans le parc résidentiel (étude de cas sur Grenoble) logoenerdata_report.jpg Bâtiment facteur 4 : Consommations de chauffage dans le parc résidentiel (étude de cas sur Grenoble) 22 Juin 2012 Paris Brieuc Bougnoux (Enerdata) Quelle stratégie facteur 4 dans

Plus en détail

HBPS CAPTEUR DE PRESSION Pour la mesure analogique de la pression des frigorigènes

HBPS CAPTEUR DE PRESSION Pour la mesure analogique de la pression des frigorigènes Mode d emploi HBPS CAPTEUR DE PRESSION Pour la mesure analogique de la pression des frigorigènes Instruktionsmanual HBPS Pressure Sensor (001-FR) 1 / 6 Sommaire Consignes de sécurité... 3 Introduction...

Plus en détail

Catalogue solutions professionnelles

Catalogue solutions professionnelles 1 Produits Projecteurs LED Ampoules LED Dalles et tubes LED Bandes souples à LEDs Page 2-5 6-13 14-17 18-21 2 Projecteur extérieur à LEDs - sol ou façade - haut rendement Projecteur à LEDs haut rendement

Plus en détail

Les générateurs photovoltaïques

Les générateurs photovoltaïques Les générateurs photovoltaïques 1 Par Mr Valentini Philippe - enseignant en Génie Electrique Lycée Jean Prouvé - Nancy Objectifs : Mesurer la production d énergie électrique d un générateur photovoltaïque,

Plus en détail

QUINT-PS-100-240AC/12DC/10

QUINT-PS-100-240AC/12DC/10 Données de base QUINT-PS-100-240AC/12DC/10 Référence: 2938811 Alimentation monophasée à découpage primaire, sortie : 12 V DC / 10 A Caractéristiques commerciales EAN 4017918916374 Unité d'emballage 1 Quantité

Plus en détail

0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N

0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N Série 55 - Relais industriels 7-10 A Caractéristiques 55.12 55.13 55.14 Relais pour usage général avec 2, 3 ou 4 contacts Montage sur circuit imprimé 55.12-2 contacts 10 A 55.13-3 contacts 10 A 55.14-4

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail