THE SEPARATION OF A TRACER FOR THE RADIOCHEM1CAL ANALYSIS OF RADIUM 226.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "THE SEPARATION OF A TRACER FOR THE RADIOCHEM1CAL ANALYSIS OF RADIUM 226."

Transcription

1 CEA-R BUTAYE Michel ISOLEMENT D'UN TRACEUR POUR L'ANALYSE RAJDIOCHIMIQUE DU RADIUM Sommaire.- Ce rapport décrit une méthode d'isolement du Ra à partir d'un minerai d'uranium et son utilisation pour l'analyse du Ra Commissariat à l'energie Atomique - France CEA-R BUTA YE Michel THE SEPARATION OF A TRACER FOR THE RADIOCHEM1CAL ANALYSIS OF RADIUM 226. Summary.- This report describes a radiochemical method of separation of ^^Ra from an uranium ore and its use for the analysis of ^^^Ra P- Commissariat à l'energie Atomique - France

2

3 PREMIER MINISTRE C E A -R 2419 COMMISSARIAT A L'ÉNERGIE ATOMIQUE ISOLEMENT D'UN TRACEUR POUR L'ANALYSE RADIOCHIMIQUE DU RADIUM 226 par Michel BUTAYE Rapport C E A - R 2419 CENTRE D ' E T U D E S NUCLÉAIRES DE SACLAY

4

5

6 - Rapport CE.A. n ISOLEMENT D'UN TRACEUR POUR L'ANALYSE RADIOCHIMIQUE DU RADIUM 226 par Michel BUTAYE - Mars

7 ISOLEMENT D'UN TRACEUR POUR L'ANALYSE RADIOCHIMIQUE DU RADIUM 226 I. INTRODUCTION Les analyses radioohimiques portent dans la majorité des cas sur des traces d'un isotope. Il est alors nécessaire d'utiliser un entraîneur ou un traceur. Dans le cas de l'analyse du Ra, comme il n'existe pas d'isotope inactif du radium, deux solutions se présentent : soit faire parallèlement à l'analyse principale une analyse identique portant sur une quantité bien déterminée de 22 Ra; les traitements chimiques étant les mêmesj les rendements seront très sensiblement les mêmes dans les deux cas et l'on pourra ainsi en tirer le rendement chimique de l'analyse. soit ne faire l'analyse que sur l'échantillon à étudier, mais en ajoutant au départ une quantité connue d'un isotope de radium convenablement choisi. L'objet de ce rapport est de décrire une méthode d'isolement du 22?Ra et son application à l'analyse du 22 Ra. II. CHOIX DU TRACEUR Une fois l'analyse terminée le produit final est déposé sur une plaque de platine de façon à former une source aussi mince que possible (en utilisant la méthode T.E.G.). Comme la source est soumise à une spectrographie a, l'isotope traceur choisi devra avoir une énergie a différente de celle du Ra ainsi que les descendants de ce traceur si ceux ci ont une période suffisamment courte pour se mettre rapidement en équilibre radioactif. Il faut de plus que le traceur ait une vie assez longue compatible avec la durée de l'analyse. Ceci nous a conduit à choisir le Radium 223 descendant du

8

9 - 2 - III. PRINCIPE DE L'ISOLEMENT DU RADIUM 223 Le radium 223 se trouve dans l'uranium naturel mélangé aux autres descendants et en particulier au radium 226. Une méthode d'isolement, à partir du minerai, ne peut donc pas convenir, car elle donnerait un mélange de radium 226 et du radium 223. Il faut donc séparer les deux familles radioactives, celle du ^V (qui contient 226 Ra) et celle du 235 U (qui contient 22^Ha.) à une génération précédant celle du radium. Remarquons que les deux familles radioactives (fig. 1 ) ont des représentants dans toutes les cases du tableau périodique de Mendeleev (du radium à l'uranium) ; il n'y a qu'une exception pour la case 89, celle de l'actinium, où seule la famille du 235 U est représentée par le 227 Ac. Par conséquent en isolant l'actinium 227, nous nous serons débarrasés de tous les éléments de la famille de l'uranium 238, et en attendant un certain temps de croissance, il se sera formé une quantité suffisante de J Ra nécessaire aux analyses du 226 Ra. L'isolement présentera donc deux phases : isolement de l'actinium 227 temps d'attente pour laisser se former les descendants de l'actinium 227. O07 IV. ISOLEMENT DE L'ACTINIUM 227 (voir schéma) La méthode d'isolement exposée ici est une application directe de la méthode décrite par Ying Mao Chen (voir bibliographie). Nous partons d'un minerai d'uranium naturel qui comprend outre l'uranium de la silice, du fer, des alcalins et alcalino terreux et de nombreuses impuretés minérales. On commence par faire une attaque alcaline par le peroxyde de sodium ; le produit obtenu est repris par cie l'acide chlorhydrique et nous faisons plusieurs éva porations à sec pour insolubiliser la silice. Cette silice est ensuite éliminée par attaque fluorhydrique. La solution obtenue est soumise à un barbotage d'ammoniac, afin de précipiter les hydroxydes. Après filtration et lavage le précipité d'hydroxydes contient l'ac tinium qui a copréciplté. Les hydroxydes sont dissous dans de l'acide chlorhydrique concentré et la solution ainsi obtenue est passée sur une colonne de résine anionlque dowex 1 x 4 en forme C1H. Dans ces conditions, l'uranium, le protactinium et le fer restent fixés sur la colonne alors que le thorium, l'actinium, le radium et quelques autres impuretés traversent la colonne. La liqueur ayant traversé la colonne est évaporée à sec et mise en milieu C1H, 1 M + acide oxalique 5 pour cent, puis passée sur une colonne de résine cationique Dowex 50 x 4. Dans ces conditions, le thorium n'est pas fixé sur la résine.

10 l ^» Après lavage à l'acide chlorhydrique 1 M pour éliminer l'acide oxalique qui a permis le départ du thorium, les autres éléments fixés sont élues successivement en augmentant la concentration de l'acide chlorhydrique éluant. Avec C1H 2 M à 3 M, les impuretés minérales s'éluent et l'actinium sort vers C1H 4 à 5 M. En fait pour obtenir une bonne séparation radium actinium, il faut faire une élution très lente avec augmentation progressive de la normalité en C1H. V. ISOLEMENT DU 223 Ra Après trois mois, l'équilibre est réalisé à 95 pour cent (fig. 2) et l'on se trouve en présence d'une solution contenant actinium, thorium et radium. Pour simplifier les études de spectrométrie, il est nécessaire d'utiliser une solution de radium 223, contenant le minimum de contaminants. Dans ce but, nous avons essayé d'éliminer l'actinium 227 et le thorium 227, antécédents du radium 223. Deux procédés sont possibles : extraction par solvant ou échange d'ions. a) Extraction par solvant L'actinium et le thorium sont extraits d'une solution nitrique par une solution de thenoyltrifluoracetone (T.T.A.) 0,5 M dans le xylène. Seuls le radium et une partie de ses descendants restent en phase aqueuse. En pratique, cette séparation annoncée comme très simple dans la littérature, s'est révélée assez délicate à effectuer. Dans le domaine des ph supérieurs à 7, la T.T.A. forme, avec la phase aqueuse, des émulsions très difficiles à briser. De plus, si au cours de l'extraction le ph s'abaisse vers 6, l'actinium 227 reste en grande partie en phase aqueuse. Il est donc indispensable de tamponner la phase aqueuse de départ à ph 7 et d'utiliser une solution extractante équilibrée à ce ph. Nous préférons utiliser l'échange d'ions. b) Echange d'ions Sur résine DOWEX 50 en milieu nitrique 2 N, les ions Ac^ et Th sont seuls fixés. Les ions divalents (Ra en particulier) sont éliminés par lavage avec de l'acide nitrique 2 N. En utilisant un volume de lavage égal à 6 fois celui de la colonne, nous avons éliminé de celle ci le radium et ses descendants. Mais l'actinium et le thorium fixés sur la colonne continuent par désintégration à produire du radium que l'on peut encore recueillir par lavage à l'acide nitrique 2 N. Cette colonne est utilisée ainsi de façon régulière et permet une préparation immédiate de traceur radium 223 entièrement décontaminé en actinium 227 et thorium 227.

11 - 4 - VI. CONCLUSION La partie la plus difficile de cet isolement est la préparation d'une quantité importante d'actinium 227 complètement débarrassée des produits de la famille de l'uranium 238 ; en effet, ce travail fait, le stockage de l'actinium sur une colonne d'où l'on extrait le radium au fur et à mesure des besoins est d'un emploi facile. Il existe la possibilité de se procurer directement auprès de fournisseurs de radioisotopes de l'actinium 227 ce qui, évidemment simplifie le problème. Le radium 223 obtenu est utilisé comme traceur du radium 226 et permet d'en effectuer des analyses avec la même précision que celle obtenue d'une façon générale avec la méthode des traceurs. BIBLIOGRAPHIE YING-MAO CHEN et CHIU Journal of the Chlnese Chemical Society Sept II* 6, 1, HAGEMANN Journal of American Chemical Society 1950, 72, 768 M HAGEMANN et ANDREWS National Nuclear Energy Séries Me Graw Hill New-York, 1954, 14.A, Madame CLARENCE Rapport interne Manuscrit reçu le 3 février 1964

12 V 2S o U V ir <!(,?? f. IO'OJII V 2 S.ni» 91 Pot (i- P* d-.s.o 90 TW P" rti ri, 4:6,0 H» rq ' 83 t-» A (20 OM 8? Fr -r 21 K.W 86 Igjtvfl i

13 to I lo <to?o 80 loo IZo jours

14 N

GRAVIMETRIE + NO. 1 - Principe de la gravimétrie. a - Quelques exemples. b - Facteurs influençant la solubilité

GRAVIMETRIE + NO. 1 - Principe de la gravimétrie. a - Quelques exemples. b - Facteurs influençant la solubilité GRAVIMETRIE 1 - Principe de la gravimétrie Cette méthode d analyse quantitative a pour but d obtenir une séparation quantitative (c'est-àdire totale) d'un cation ou d'un anion (en solution aqueuse) par

Plus en détail

TS Physique Histoire de noyaux Exercice résolu

TS Physique Histoire de noyaux Exercice résolu P a g e 1 TS Physique Exercice résolu Enoncé Remarque : les deux premières parties sont indépendantes. A. Première partie : temps de demi-vie Le thorium 23 Th est utilisé dans la datation des coraux et

Plus en détail

CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE

CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE I - PRINCIPE La chromatographie est une méthode physique de séparation de mélanges en leurs constituants; elle est basée sur les différences d affinité des substances à

Plus en détail

Acides et bases. Acides et bases Page 1 sur 6

Acides et bases. Acides et bases Page 1 sur 6 Acides et bases Acides et bases Page 1 sur 6 Introduction Sont réputés acides et bases au sens des règles de sécurité en vigueur en Suisse, les solides ou liquides qui ont une réaction acide ou alcaline

Plus en détail

Lignes directrices sur les principes méthodologiques pour l'analyse des métaux

Lignes directrices sur les principes méthodologiques pour l'analyse des métaux PROGRAMME D'ACCRÉDITATION DES LABORATOIRES D'ANALYSE Lignes directrices sur les principes méthodologiques pour l'analyse des métaux DR-12-MÉT Direction de l'accréditation et des relations externes Date

Plus en détail

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons Les définitions d acidité et de basicité ont beaucoup évoluées depuis leur apparition. Aujourd hui, on retient deux définitions valables. Celle donnée

Plus en détail

Expérience # 7 Identification des composés d un mélange

Expérience # 7 Identification des composés d un mélange Expérience # 7 1. But Le but de l expérience consiste à isoler chacun des composés d un mélange par les techniques de purification connues, à prouver la pureté de chacun et à déterminer la nature des composés

Plus en détail

PARTIE 1 : DETERMINATION DE LA DURETE DE L HEPAR

PARTIE 1 : DETERMINATION DE LA DURETE DE L HEPAR TP 11 : RESINES ECHANGEUSES D IONS OU COMMENT ADOUCIR L EAU? Objectif : Déterminer la composition d une eau par titrage complexométrique. Utiliser une résine échangeuse d ions. PARTIE 1 : DETERMINATION

Plus en détail

Dureté de l eau et son traitement

Dureté de l eau et son traitement I - Introduction : Dureté de l eau et son traitement L eau bien que sans danger n est pas chimiquement pure. Après son évaporation, il reste des sels minéraux dont certains rendent l eau dure. Ces sels

Plus en détail

ANALYSES PHYSICO-CHIMIQUES

ANALYSES PHYSICO-CHIMIQUES Alain DODI - Laboratoire d Analyses Radiochimiques et Chimiques 31 JANVIER 2013 Rencontre CEA Industrie pour l innovation et le transfert de technologie Instrumentation 30 JANVIER 2013 Mesure Caractérisation

Plus en détail

- Note CE. A. DETERMINATION RADIOCHIMIQUE DU 210P< par CLARENCE. ïiiuiii S\._^^!_J^^.^. **1 ÎOMMISSAMA BIBLIOTHÈQUE G. E. N.

- Note CE. A. DETERMINATION RADIOCHIMIQUE DU 210P< par CLARENCE. ïiiuiii S\._^^!_J^^.^. **1 ÎOMMISSAMA BIBLIOTHÈQUE G. E. N. - Note CE. A. n 436 R- DETERMINATION RADIOCHIMIQUE DU 210P< par J. CLARENCE ïiiuiii S\._^^!_J^^.^. **1 ÎOMMISSAMA BIBLIOTHÈQUE G. E. N. SACLAY 1963 -.' DETERMINATION RADIOCHIMIQUE DU 2 Po par J. CLARENCE

Plus en détail

C5 Synthè sès èn chimiè organiquè

C5 Synthè sès èn chimiè organiquè Synthè sès èn chimiè organiquè Une synthèse chimique est un enchaînement de réactions chimiques mis en œuvre pour l obtention d un ou plusieurs produits finaux. Ce processus en chimie va permettre de créer

Plus en détail

«Une eau, trois possibilités!»

«Une eau, trois possibilités!» «Une eau, trois possibilités!» Edith ANTONOT (edith.antonot@ac-nancy-metz.fr) Cette séance de travaux pratiques a été réalisée avec des étudiants de BTS chimie première année en décembre 2013. Elle fait

Plus en détail

Calcul du ph d'une solution aqueuse

Calcul du ph d'une solution aqueuse Calcul du ph d'une solution aqueuse 1. Inventaire non exhaustif des acides et bases Acides Halogénures d'hydrogène HX : acides fluorhydrique HF faible, chlohydrique HCl, bromhydrique HBr, et iodhydrique

Plus en détail

Les méthodes de séparation basées sur l extraction

Les méthodes de séparation basées sur l extraction Les méthodes de séparation basées sur l extraction L extraction liquide - liquide C est l extraction d un soluté S d un solvant A par un solvant B non miscible au premier. Deux paramètres sont importants

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009 DETERMINATION DE LA CAPACITE D'UNE PREPARATION ENZYMATIQUE A COUPER LES CHAINES PECTIQUES PAR LA MESURE DE LA VISCOSITE (OIV-Oeno 351-2009) 1. PRINCIPE On se propose ici de mesurer la quantité d'enzyme

Plus en détail

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 13-ACT EXP Effets thermiques des réactions acido-basique - solution tampon et ph des milieux biologiques

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 13-ACT EXP Effets thermiques des réactions acido-basique - solution tampon et ph des milieux biologiques Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 13-ACT EXP Effets thermiques des réactions acido-basique - solution tampon et ph des milieux biologiques CORRIGE Objectifs : Mettre en évidence l'influence des

Plus en détail

Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments

Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments 1 2 Sommaire 1. Inspection visuelle (p.4) 2. Tests de réactions colorées (p.7) 2.1. Préparation d un comprime pour un test de réaction colorée (p.10)

Plus en détail

DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine

DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine Selon la légende, le café fut remarqué pour la première fois quelques 850 ans avant notre è r e : u n b e r g e r d u Y é m e n n o t a

Plus en détail

Stratégies de synthèse organique

Stratégies de synthèse organique Chimie rganique Stratégies de synthèse organique La synthèse organique est une discipline dans laquelle de nombreux paramètres sont à prendre en compte afin d obtenir des produits purs avec de bons rendements,

Plus en détail

Récupération de l'uranium à partir des minerais uranifères

Récupération de l'uranium à partir des minerais uranifères - Récupération de l'uranium à partir des minerais uranifères par D.C. Seidel* Le développement de l'industrie de l'extraction de l'uranium et du traitement du minerai d'uranium a un caractère exceptionnel.

Plus en détail

BTS CHIMISTE Session 2015 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE. - Pratique expérimentale -

BTS CHIMISTE Session 2015 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE. - Pratique expérimentale - BTS CHIMISTE Session 2015 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE Durée : 6 heures Coef. : 7 Poste n : SUJET n 1 - Pratique expérimentale - DOSAGES D UNE EAU MINÉRALE D HÉPAR Fiche de choix (à rendre avec la copie)

Plus en détail

Travaux Pratiques de Chimie Organique

Travaux Pratiques de Chimie Organique Préparation du savon I. INTRODUCTION a) Composition d un corps gras : Les corps gras sont des composés naturels d origine végétale ou animale, appelés lipides. Ils sont essentiellement constitués de triglycérides,

Plus en détail

Manipulation des acides nucléiques

Manipulation des acides nucléiques Manipulation des acides nucléiques (voir chapitre 6 du Voet et Voet) - les acides nucléiques forment des polymères : ADN et ARN - ils sont composés de 4 nucléotides: A, C, G et T pour l ADN A, C, G et

Plus en détail

Rôle de la préparation de surface

Rôle de la préparation de surface Rôle de la préparation de surface Le but de la préparation de surface de l acier est de la rendre compatible avec l opération d émaillage Elimination des résidus contaminants présents à la surface de la

Plus en détail

TP III. Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse

TP III. Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse CHAMPREDONDE Renaud DAUNIS Mélanie TP III Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse Module de géochimie Responsable : J.-L. DANDURAND SOMMAIRE INTRODUCTION I / Etude théorique

Plus en détail

Traité instituant la CEEA - Annexe IV: Listes des biens et produits relevant des dispositions du chapitre 9 (Rome, 25 mars 1957)

Traité instituant la CEEA - Annexe IV: Listes des biens et produits relevant des dispositions du chapitre 9 (Rome, 25 mars 1957) Traité instituant la CEEA - Annexe IV: Listes des biens et produits relevant des dispositions du chapitre 9 (Rome, 25 mars 1957) Légende: Signé le 25 mars 1957 à Rome par les représentants de la République

Plus en détail

PREPARATION DE LA BENZOCAINE

PREPARATION DE LA BENZOCAINE GBVS(2) 7 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE Durée: 6 heures Coef: 7 SUJET N 2 Toutes les calculatrices de poche, y compris les calculatrices programmables et alphanumériques, dont la surface de hase ne dépasse

Plus en détail

DST de sciences physiques

DST de sciences physiques Terminales S DST de sciences physiques (5 pages) Exercice n 1 (7 points) Acide et base faible Toutes les solutions aqueuses sont à 25 C. 1. On dispose d'une solution S a d'acide éthanoïque CH 3 COOH de

Plus en détail

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2 PARTIE 3 : Réactions chimiques et milieux biologiques TP 15 La chimie des facteurs cinétiques OBJECTIFS : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mettre en évidence quelques paramètres influençant

Plus en détail

Principe de la séparation sur une résine échangeuse d ions

Principe de la séparation sur une résine échangeuse d ions Principe de la séparation sur une résine échangeuse d ions La réaction d échange entre la résine et le mélange à séparer dépend de l affinité relative de la résine pour le contre ion qu elle porte et pour

Plus en détail

Génétique kits. Kit de précipitation de l ADN. Réf : 117 029. Français p 1. Version : 8003

Génétique kits. Kit de précipitation de l ADN. Réf : 117 029. Français p 1. Version : 8003 kits Français p 1 Kit de précipitation de l ADN Version : 8003 1 Composition Quantité nécessaire pour 25 tests. - 25 ml de solution d ADN (de saumon) à 1mg/mL (tampon Tris-HCI 0,010 M, ph 8,0 en présence

Plus en détail

Dépôt. Mécanismes. Fiche détaillée Niveau (A partir de la 1ère)

Dépôt. Mécanismes. Fiche détaillée Niveau (A partir de la 1ère) Dépôt Mécanismes Fiche détaillée Niveau (A partir de la 1ère) I. Introduction Les mécanismes de dépôt comprennent à la fois les phénomènes qui se font par l'intermédiaire des précipitations, ou dépôt humide,

Plus en détail

CHIMIE Durée 3 h coefficient 4

CHIMIE Durée 3 h coefficient 4 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE -- SESSION 2003 SÉRIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE SPÉCIALITÉ : CHIMIE DE LABORATOIRE ET DE PROCÉDÉS INDUSTRIELS Épreuve : PHYSIQUE CHIMIE CHIMIE Durée 3 h coefficient

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = =

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = = 1) Chlorure de cuivre Le chlorure de cuivre (II) est un composé ionique constitué d'ions chlorure Cl - et d'ions cuivre (II) Cu 2+. Donner la formule statistique de ce composé. Écrire l'équation de sa

Plus en détail

ÉLECTROPHORÈSE. , sur un ion avec une charge q dans un champ électrique d intensité, E, est: F électrique. = qe

ÉLECTROPHORÈSE. , sur un ion avec une charge q dans un champ électrique d intensité, E, est: F électrique. = qe ÉLECTROPHORÈSE A. Théorie -l électrophorèse, la migration d un ion dans un champ électrique, est utilisée dans les séparations analytiques des molécules biologiques - selon les lois de l électrostatique,

Plus en détail

DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. PLASSERAUD 84, rue d'amsterdam, F-75009 Paris (FR)

DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. PLASSERAUD 84, rue d'amsterdam, F-75009 Paris (FR) Patentamt JEuropâisches European Patent Office @ Numéro de publication: 0 1 1 0 7 5 4 Office européen des brevets ^ ^ DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 83402133.9 Int. Cl.3: C 07 C 103/183, C

Plus en détail

Fiche de révisions sur les acides et les bases

Fiche de révisions sur les acides et les bases Fiche de révisions sur les s et les s A Définitions : : espèce chimique capable de libérer un (ou plusieurs proton (s. : espèce chimique capable de capter un (ou plusieurs proton (s. Attention! Dans une

Plus en détail

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette.

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette. 2 nde : Sciences et laboratoires (SL) Activité : Etude qualitative d une eau minérale Objectif : Comparer les résultats expérimentaux observés avec les valeurs données sur les étiquettes de quelques eaux

Plus en détail

Examen Méthodes spectroscopiques 2

Examen Méthodes spectroscopiques 2 16 décembre 2010 Examen Méthodes spectroscopiques 2 Durée 2 h Calculatrice et tables spectroscopiques (fournies en début d année) autorisées Exercice 1 (3 pts 10min) Il est possible de doser simultanément

Plus en détail

Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique.

Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique. FICHE 14 Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique. I. Stratégie à employer lors d une synthèse On veut synthétiser un composé au laboratoire. On doit donc imaginer les différentes étapes

Plus en détail

Les terpènes sont des hydrocarbures dérivés de l isoprène C 5 H 8 et de formule générale (C 5 H 8 )n.

Les terpènes sont des hydrocarbures dérivés de l isoprène C 5 H 8 et de formule générale (C 5 H 8 )n. Les terpènes sont des hydrocarbures dérivés de l isoprène C 5 H 8 et de formule générale (C 5 H 8 )n. Très présents dans le monde végétal, ils peuvent être extraits du bois en particulier des conifères

Plus en détail

Collège des Saints-Cœurs Examen 2- Avril 2012 Classes : TSM, TSV Durée : 90 min.

Collège des Saints-Cœurs Examen 2- Avril 2012 Classes : TSM, TSV Durée : 90 min. Collège des Saints-Cœurs Examen 2- Avril 2012 Sioufi Classes : TSM, TSV Durée : 90 min. Chimie Attention! L usage d une calculatrice NN PRGRAMMABLE est autorisé La présentation est de rigueur L épreuve

Plus en détail

1 Contrôle au laboratoire de la pasteurisation du lait

1 Contrôle au laboratoire de la pasteurisation du lait Exploitation d informations scientifiques et présentation d un travail de synthèse Durée : 1,5 h (préparation 1 h et soutenance orale 30 minutes) 1 Etude de la fabrication du Saint-Nectaire Les différentes

Plus en détail

K W = [H 3 O + ] [OH - ] = 10-14 = K a K b à 25 C. [H 3 O + ] = [OH - ] = 10-7 M Solution neutre. [H 3 O + ] > [OH - ] Solution acide

K W = [H 3 O + ] [OH - ] = 10-14 = K a K b à 25 C. [H 3 O + ] = [OH - ] = 10-7 M Solution neutre. [H 3 O + ] > [OH - ] Solution acide La constante d autoprotolyse de l eau, K W, est égale au produit de K a par K b pour un couple acide/base donné : En passant en échelle logarithmique, on voit donc que la somme du pk a et du pk b d un

Plus en détail

inventeur: Mardiguian, Jean Sarkis 3, Villa Christine F-94310 La Varenne-St-Hilaire(FR)

inventeur: Mardiguian, Jean Sarkis 3, Villa Christine F-94310 La Varenne-St-Hilaire(FR) Patentamt JEuropiisches 0111 European Patent Office Numéro de publication: 0 133 078 Office européen des brevets A1 DEMANDE DE BREVET EUROPEEN @ Numéro de dépôt: 84401407.6 Int. Cl.4: C 08 B 37/10 @ Date

Plus en détail

D après vous, à qui pourraient appartenir ce(s) sang(s)? Comment pourrait-on le(s) identifier?

D après vous, à qui pourraient appartenir ce(s) sang(s)? Comment pourrait-on le(s) identifier? TP Etude du sang Sur la scène de crime, nous avons retrouvé différents échantillons de sang (sur la victime, à côté d elle, sur la lame de scie, dans des tubes à essai). On se propose de déterminer la

Plus en détail

DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (7î) Demandeur: Blanc, Bernard Chemin de Champagne, 18 CH-1025 Saint-Sulpiee(CH) (g) Etats contractants désignés:

DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (7î) Demandeur: Blanc, Bernard Chemin de Champagne, 18 CH-1025 Saint-Sulpiee(CH) (g) Etats contractants désignés: Europâisches Patentamt European Patent Office (J) Numéro de publication: 0 003 855 Office européen des brevets A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN @ Numéro de dépôt: 79200064.8 @ Int. Cl.2: A 61 K 7/16

Plus en détail

Chapitre 2. Réactions acido-basiques

Chapitre 2. Réactions acido-basiques Chapitre 2. Réactions acido-basiques Exemples de réactions acido- basiques : o Le contrôle de l acidité du sang par l organisme est basé sur des réactions acido- basiques ( toute variation peut provoquer

Plus en détail

Jouve, 18, rue St-Denis, 75001 Paris, France

Jouve, 18, rue St-Denis, 75001 Paris, France Patentamt JEuropâisches European Patent Office (n) Numéro de publication : Office européen des brevets 0 026 1 3 2 B1 FASCICULE DE BREVET EUROPÉEN Date de publication du fascicule du brevet : (g) Int.

Plus en détail

Injections alcalinisantes

Injections alcalinisantes Injections alcalinisantes Des solutions d'hydrogénocarbonate de sodium ou de lactate de sodium sont utilisées en injection par les médecins pour leurs propriétés alcalinisantes (traitement de l'excès d'acidité)

Plus en détail

Chapitre II: La solubilité.

Chapitre II: La solubilité. Chapitre II: La solubilité. 1. Aspect qualitatif de la solubilité: 1.1 Notion de solubilité-saturation: Pour tout soluté mis en solution dans un volume défini de solvant, il existe à une température donnée

Plus en détail

CHAPITRE 5 Dosages par précipitation

CHAPITRE 5 Dosages par précipitation CHAPITRE 5 Dosages par précipitation I- Introduction Une réaction formant un précipité peut être utilisée comme réaction de dosage, à condition qu elle soit : totale, le précipité doit être pratiquement

Plus en détail

Equilibres acido-basiques

Equilibres acido-basiques Equilibres acido-basiques I. Définitions A. Couple acide base D après la définition de Brönsted et Lowry (192), Un acide est toute espèce susceptible de libérer un proton. Une base est toute espèce susceptible

Plus en détail

Rapport C.E.A. n 2236 UTILISATION D'UN COMPTEUR PROPORTIONNEL A GRANDE SURFACE POUR LA MESURE DES FAIBLES ACTIVITES. par. P. AMARDEIL et R.

Rapport C.E.A. n 2236 UTILISATION D'UN COMPTEUR PROPORTIONNEL A GRANDE SURFACE POUR LA MESURE DES FAIBLES ACTIVITES. par. P. AMARDEIL et R. PREMIER MINISTRE COMMISSARIAT A L'ÉNERGIE ATOMIQUE UTILISATION D'UN COMPTEUR PROPORTIONNEL A GRANDE SURFACE POUR LA MESURE DES FAIBLES ACTIVITES par P. AMARDEIL et R. GONNARD Rapport C.E.A. n 2236 C E

Plus en détail

TP 7: Titrage de solutions commerciales - Correction

TP 7: Titrage de solutions commerciales - Correction TP 7: Titrage de solutions commerciales - Correction Objectifs: le but de ce TP et de mettre en œuvre les méthodes de détermination du point équivalent d'un dosage vues précédemment. Ainsi on pourra remonter

Plus en détail

29- EXTRACTION DES ACIDE HUMIQUES ET FULVIQUES DOSAGE DU CARBONE PAR ROCK-EVAL OU CHN (PHASE

29- EXTRACTION DES ACIDE HUMIQUES ET FULVIQUES DOSAGE DU CARBONE PAR ROCK-EVAL OU CHN (PHASE 29- EXTRACTION DES ACIDE HUMIQUES ET FULVIQUES DOSAGE DU CARBONE PAR ROCK-EVAL OU CHN (PHASE SOLIDE) I- Principe Cette méthode a été adaptée d après Eric Lichtfouse (comm. Pers.) pour un traitement des

Plus en détail

Problème No 1 (85 points)

Problème No 1 (85 points) FACULTÉ DES SCIENCES DÉPARTEMENT DE CHIMIE CHM 302 Techniques de chimie organique et inorganique Chargés de cours: Jasmin Douville et Dana Winter Date: Jeudi 27 novembre 2008 Locaux: D7-2018, D7-2023 Heure:

Plus en détail

Suivi d une réaction lente par chromatographie

Suivi d une réaction lente par chromatographie TS Activité Chapitre 8 Cinétique chimique Suivi d une réaction lente par chromatographie Objectifs : Analyser un protocole expérimental de synthèse chimique Analyser un chromatogramme pour mettre en évidence

Plus en détail

Synthèse et propriétés des savons.

Synthèse et propriétés des savons. Synthèse et propriétés des savons. Objectifs: Réaliser la synthèse d'un savon mise en évidence de quelques propriétés des savons. I Introduction: 1. Présentation des savons: a) Composition des savons.

Plus en détail

I. Protocole d une synthèse

I. Protocole d une synthèse Chap. C4 Stratégie de la synthèse organique I. Protocole d une synthèse 1- Espèces chimiques mises en jeu Un protocole décrit les espèces chimiques (réactifs, solvant et catalyseur) à introduire et leurs

Plus en détail

C71 - TP 2 CHIMIE MINERALE REACTIONS DE COMPLEXATION

C71 - TP 2 CHIMIE MINERALE REACTIONS DE COMPLEXATION 71 - TP HIMIE MINERALE REATIONS DE OMPLEXATION Le but de ce TP est de doser les cations (ions magnésium et calcium contenus dans l'eau du robinet et dans une eau minérale. Dans un premier temps, nous allons

Plus en détail

RADIOPROTECTION ET NATUREL RENFORCE - A L G A D E -

RADIOPROTECTION ET NATUREL RENFORCE - A L G A D E - RADIOPROTECTION ET NATUREL RENFORCE Sylvain BERNHARD - A L G A D E - Les expositions professionnelles liées à la radioactivité naturelle Le contexte réglementaire Titre VII de la Directive 96/29/Euratom

Plus en détail

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE 1. Objet Méthode pour l extraction des éléments en traces présents dans les sols (y compris les sédiments), les matières

Plus en détail

PARTIE B : TRANSFORMATIONS NUCLEAIRES

PARTIE B : TRANSFORMATIONS NUCLEAIRES PARTIE B : TRANSFORMATIONS NUCLEAIRES (1) Chapitre 4 : Radioactivité, décroissance radioactive Pré requis : La structure de l atome et de son noyau vue en nde et en 1 ère S (composition, ordre de grandeur

Plus en détail

Exercice I: Préparation du savon (6 points)

Exercice I: Préparation du savon (6 points) Année scolaire : 10/11 Classes : SV Matière : Chimie Cette épreuve est constituée de trois exercices. Elle comporte quatre pages numérotées de 1 à 4. L usage d une calculatrice non programmable est autorisé.

Plus en détail

2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2. Thème 2. Utilisation des ressources naturelles. L eau

2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2. Thème 2. Utilisation des ressources naturelles. L eau 2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2 Thème 2 Utilisation des ressources naturelles L eau Problématique générale: Des millions d hommes, dans les pays défavorisés, meurent encore chaque année pour avoir

Plus en détail

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX T ale S Introduction : Une réaction nucléaire est Une réaction nucléaire provoquée est L'unité de masse atomique est une unité permettant de manipuler aisément

Plus en détail

Séparation Qualitative c/e L'or Et D u. Pla+ine D'/\vee l'/ak5enie,l'/lnlifnûi/ie + L'Ft4in

Séparation Qualitative c/e L'or Et D u. Pla+ine D'/\vee l'/ak5enie,l'/lnlifnûi/ie + L'Ft4in L, L. De Koni'ncK Séparation Qualitative c/e L'or Et D u Pla+ine D'/\vee l'/ak5enie,l'/lnlifnûi/ie + L'Ft4in TN 769.K6 llparatlor QUALITATIVE DE L'OR ET DU PL4TIXE ïïkuc L'ARSEIVIG, L'AimMOmE ET LtrAM,

Plus en détail

insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques

insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques Dominique Robin Ricardo Stouvenel Frédéric Jaquenod Gilles Triscone Martina Zsely-Schaffter Des

Plus en détail

STOCKAGE au LABORATOIRE

STOCKAGE au LABORATOIRE STOCKAGE au LABORATOIRE - Local bien ventilé (mécaniquement ou naturellement) - 4 armoires spécifiques facilement accessibles : pour les acides (ventilée et anticorrosion) pour les bases pour les composés

Plus en détail

Niveau 2 de THEME : L UNIVERS L UNIVERS. Physique Chimie CONSERVATION DES ELEMENTS CHIMIQUES. Programme : BO n 4 du 29 avril 2010

Niveau 2 de THEME : L UNIVERS L UNIVERS. Physique Chimie CONSERVATION DES ELEMENTS CHIMIQUES. Programme : BO n 4 du 29 avril 2010 Document du professeur 1/5 Niveau 2 de THEME : L UNIVERS Physique Chimie CONSERVATION DES ELEMENTS CHIMIQUES Programme : BO n 4 du 29 avril 2010 L UNIVERS NOTIONS ET CONTENUS COMPÉTENCES ATTENDUES LES

Plus en détail

Réglementation des installations classées et activités nucléaires

Réglementation des installations classées et activités nucléaires Réglementation des installations classées et activités nucléaires Direction Générale de la Prévention des Risques Mission Sûreté Nucléaire et Radioprotection Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement

Plus en détail

Changement de réactif pour la formation d un ester

Changement de réactif pour la formation d un ester HAPITRE 11 NTRÔLE DE L ÉVLUTIN DES SYSTÈMES HIMIQUES hangement de réactif pour la formation d un ester 1. Pourquoi changer de réactif? Les réactions d estérification et hydrolyse sont lentes, inverses

Plus en détail

I- Spectres UV-visible

I- Spectres UV-visible Objectif : Comprendre comment l étude de spectre donne des informations sur les composés chimiques. I- Spectres UV-visible 1. Activité 1 p 88 Matériel : B : un spectrophotomètre et ses cuves ; une solution

Plus en détail

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Acides et Bases en solution aqueuse Acides Exercice 1 Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Exercice 2 L acide nitrique est un acide fort. On dissout dans un

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE Santé environnementale MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Direction générale de la santé Sous-direction «prévention des risques liés à l environnement

Plus en détail

LC 19 Colorants : extraction, synthèse, identification. Niveau TS Spécialité

LC 19 Colorants : extraction, synthèse, identification. Niveau TS Spécialité LC 19 Colorants : extraction, synthèse, identification. Niveau TS Spécialité Binôme 14 : Geoffroy Aubry, Moussa Dicko Leçon présentée par Moussa Dicko le lundi 17 décembre 2007 corrigée par Thérèse Zobiri

Plus en détail

DETERMINATION DE LA CAPACITE D'ECHANGE DES SOLS AU MOYEN DU RADIO-STRONTIUM

DETERMINATION DE LA CAPACITE D'ECHANGE DES SOLS AU MOYEN DU RADIO-STRONTIUM CEA-R 2543 - GRAUBY André, SAAS Arsène DETERMINATION DE LA CAPACITE D'ECHANGE DES SOLS AU MOYEN DU RADIO-STRONTIUM Sommaire. - Pour améliorer la technique et surtout réduire le temps de manipulation que

Plus en détail

Genève, le 25.02.2009 Conductimétrie Groupe 9 Laboratoire du 18-20.02.2009 CONDUCTIMETRIE 1. RESUME

Genève, le 25.02.2009 Conductimétrie Groupe 9 Laboratoire du 18-20.02.2009 CONDUCTIMETRIE 1. RESUME Emilie Chappuis Bsc1 chappue1@etu.unige.ch CONDUCTIMETRIE 1. RESUME Coralie Fournier Bsc1 fournic@etu.unige.ch 1.1 Étalonnage de la cellule de conductivité Conductance G :.765 ms = 7.65 1-4 S Conductivité

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session 2012 PHYSIQUE-CHIMIE Série S Enseignement de Spécialité Durée de l épreuve : 3 heures 30 Coefficient : 8 L usage des calculatrices est autorisé. Ce sujet ne nécessite pas de

Plus en détail

TP 9 : SEPARATION OU COMMENT ISOLER DES PRODUITS A L ISSUE D UNE SYNTHESE?

TP 9 : SEPARATION OU COMMENT ISOLER DES PRODUITS A L ISSUE D UNE SYNTHESE? TP 9 : SEPARATIN U CMMENT ISLER DES PRDUITS A L ISSUE D UNE SYNTHESE? bjectif : Le but de ce TP est d appliquer les notions acquises sur les forces moléculaires aux phénomènes de solubilité et de miscibilité

Plus en détail

Plasmid DNA purification

Plasmid DNA purification Plasmid DNA purification Excerpt from user manual - Français - NucleoBond Xtra NucleoBond Xtra NucleoBond Xtra Plus NucleoBond Xtra Plus January 2013 / Rev. 11 Plasmid DNA purification Français Introduction

Plus en détail

Mécanisme A N + E sur acides carboxyliques et groupes dérivés

Mécanisme A N + E sur acides carboxyliques et groupes dérivés Chimie organique 3 : Mécanisme A E sur acides carboxyliques et groupes dérivés Exercices d entraînement 1. Décarboxylation (*) 1. Quelles fonctions chimiques contient la molécule A dessinée ci-dessous?

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA DURETE D UNE EAU? COMMENT PEUT-ON LA MESURER?

QU EST-CE QUE LA DURETE D UNE EAU? COMMENT PEUT-ON LA MESURER? Nom :.. Coéquipier :.. QU EST-CE QUE LA DURETE D UNE EAU? CMMENT PEUT-N LA MESURER? bjectif : n se propose d étudier la dureté d une eau. n étudiera une eau minérale (Evian ou Vittel ou Contrexéville)

Plus en détail

EXAMEN D'ADMISSION EN 2 ème

EXAMEN D'ADMISSION EN 2 ème REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Enseignement secondaire II Direction générale Collège de Genève EXAMEN D'ADMISSION EN 2 ème ANNÉE Nom :...

Plus en détail

Ne stocker que les produits nécessaires aux manipulations prévues au programme. travail en flux tendu

Ne stocker que les produits nécessaires aux manipulations prévues au programme. travail en flux tendu Ne stocker que les produits nécessaires aux manipulations prévues au programme Faire le tri et éliminer les produits non utilisés Local spécifique Stocker les produits dangereux dans un local spécifique

Plus en détail

CHIMIE ORGANIQUE OUTIL POUR LA BIOTECHNOLOGIE TRAVAUX PRATIQUES DE CHIMIE ORGANIQUE

CHIMIE ORGANIQUE OUTIL POUR LA BIOTECHNOLOGIE TRAVAUX PRATIQUES DE CHIMIE ORGANIQUE L3 BE Biotechnologie et TACB CHIMIE ORGAIQUE OUTIL POUR LA BIOTECHOLOGIE TRAVAUX PRATIQUES DE CHIMIE ORGAIQUE 2014-2015 Avertissement Avant toute manipulation, se renseigner sur les pictogrammes et conseils

Plus en détail

Rapport de TP Phytochimie : Chromatographie en Phase Gazeuse (CPG)

Rapport de TP Phytochimie : Chromatographie en Phase Gazeuse (CPG) Rapport de TP Phytochimie : Chromatographie en Phase Gazeuse (CPG) Di Pascoli Thomas Mouton Julia (M S2 VRV) I) Introduction L eugénol (ou 4-allyl-2-méthoxyphénol) est une molécule naturelle trouvée en

Plus en détail

V- Purification des Protéines

V- Purification des Protéines V- Purification des Protéines = séparation des autres constituants de la cellule Protéine assez enrichie pour que tout contaminant puisse être tenu comme valeur négligeable : «raisonnement pure» Plusieurs

Plus en détail

Analyse des PBDE dans les biotes marins

Analyse des PBDE dans les biotes marins Analyse des PBDE dans les biotes marins Références de la méthode La méthode qui suit est dérivée de la publication suivante Norme française et/ou européenne dont est tirée la méthode Niveau de validation

Plus en détail

I) Approche documentaire : notion de mécanisme d une réaction

I) Approche documentaire : notion de mécanisme d une réaction A faire pour la rentrée de toussaint ( en vous groupant à deux si vous voulez) I) Approche documentaire : notion de mécanisme d une réaction n cherche dans un premier temps à identifier quel mécanisme

Plus en détail

Equilibre solide-liquide des systèmes binaires

Equilibre solide-liquide des systèmes binaires Equilibre solide-liquide des systèmes binaires I. Introduction La matière présente généralement trois états: solide, liquide et gazeux. Les phases et les structures sous lesquelles peuvent exister les

Plus en détail

Composés perfluorés PFCs Méthode d analyse dans les biotes

Composés perfluorés PFCs Méthode d analyse dans les biotes Composés perfluorés PFCs Méthode d analyse dans les biotes Références de la méthode La méthode qui suit est dérivée de la publication suivante Fernandez-Sanjuan M., Meyer J., Damasio J., Faria M., Barata

Plus en détail

PC Brizeux TP N 1 - Correction Altmayer- Henzien 2015-2016

PC Brizeux TP N 1 - Correction Altmayer- Henzien 2015-2016 Correction TP N1 I. Etalonnage d'une solution de soude Q1. Si la solution de soude n'est pas fraîchement préparée, du dioxyde de carbone de l'air peut se dissoudre dedans puis réagir avec la soude par

Plus en détail

ph-métrie première partie

ph-métrie première partie TP 02 de chimie ph-métrie première partie Ce TP est consacré aux titrages. Les indicateurs colorés seront abordés dans un autre TP consacré aux acides et bases. Lire le paragraphe 1 avant de vous présenter

Plus en détail

Obtention d un métal par hydrométallurgie 2 : Courbes intensité-potentiel

Obtention d un métal par hydrométallurgie 2 : Courbes intensité-potentiel Matériaux 3 : Obtention d un métal par hydrométallurgie 2 : Courbes intensité-potentiel Conseils et Erreurs trop fréquentes Attention au signe d une surtension : elle est positive pour une oxydation (sur

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012)

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) 1. OBJET, ORIGINE ET DOMAINE D APPLICATION Le sucre de raisin est obtenu exclusivement à partir du

Plus en détail

Mesure de la conductivité des eaux

Mesure de la conductivité des eaux Mesure de la conductivité des eaux La conductivité est utilisée pour la détermination de quantité de matière dans une solution (nombre de moles dissoutes par litre). Les applications industrielles de mesure

Plus en détail