NEPHROGRAMME ISOTOPIQUE EXPLORATION DE L HYPERTENSION RENO-VASCULAIRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NEPHROGRAMME ISOTOPIQUE EXPLORATION DE L HYPERTENSION RENO-VASCULAIRE"

Transcription

1 NEPHROGRAMME ISOTOPIQUE EXPLORATION DE L HYPERTENSION RENO-VASCULAIRE D r Eric OUHAYOUN Service de Médecine Nucléaire - P r J.P. Esquerré CHU Purpan Toulouse - France

2 Néphrogramme isotopique Principe : injection d'un traceur à élimination rénale préférentielle Acquisition d'images à cadence rapide pendant le transit du traceur dans les reins. Post traitement informatique avec quantification du transit dans des ROI (courbes de transit rénal) Analyse visuelle "qualitative" des cinés. Détermination de paramètres fonctionnels

3 Traceurs Les traceurs utilisés : MAG3, DTPA, OIH Peuvent être uniquement filtrés : DTPA ou traceur "glomérulaire", reflet du DFG Peuvent être filtrés et sécrétés par les tubules : MAG, OIH ou traceur "tubulaire", reflet du DPR effectif (dépend de la fraction de filtration).

4 Traceurs tubulaires Médecine Nucléaire - CHU Purpan - Tou

5 Les traceurs Glomérule afférente art efférente DTPA EDTA DTPA : filtration glomérulaire pure MAG 3 : filtration (faible) et surtout sécrétion tubulaire DMSA MAG3

6 Caractéristiques des traceurs Le MAG 3 est essentiellement sécrété par les tubules mais son taux d'extraction (45%) est le double de celui du DTPA => meilleures images si immaturité ou insuffisance rénale

7 Paramètres d acquisition Voie veineuse + entretien - hydratation Matrice 128*128, collimateur GP Injection du traceur en bolus Acquisition dynamique en 2 séries 3 mn à cadence rapide (2s) Environ 30 mn à cadence lente (10s)

8 Analyse visuelle Ciné qui permet de se faire une idée du remplissage et de la vidange ainsi que d'un éventuel bougé du patient. Images "somme" pour analyser l'homogénéité de captation, la présence de stase dans les bassinets, la visualisation d'uretères dilatés et pour tracer les ROI

9 Analyse visuelle de la séquence

10 NEPHROGRAMME normal Médecine Nucléaire - CHU Purpan - Tou

11 Paramètres fonctionnels Repartition G/D ou clairances, plusieurs méthodes de calcul disponibles. Temps de Pic (maximum) < 10 mn (2-3') % éliminé à 20 mn et à 31 mn Temps de transit moyen (par déconvolution ou analyse factorielle) : reflet de la "vitesse d'élimination" du traceur.

12 Néphrogramme normal temps de pic phase 1 : vasculaire (arrivée passive du traceur dans le rein phase 2 : captation (active) phase 3 : élimination (active et passive)

13 Néphrogramme normal fonction relative temps de pic reflet du temps de transit moyen

14 Rappels physiologiques Notion d'unité fonctionnelle : le néphron Notion de filtration glomérulaire Physiologie de la vascularisation glomérulaire : système rénine-angiotensine

15 L'hypertension réno-vasculaire Cause : ischémie rénale par sténose AR Origine de la sténose : fibrodysplasie (femme jeune) ou athérome Adaptation : mise en route du système rénine angiotensine pour maintenir la FG Conséquence : HTA ± sévère mais curable Evolution : "autonomisation" par ischémie chronique d'ou HTA rebelle et néphropathie

16 Artériographie : Fibrodysplasie

17 Physiopathologie HRV Pression filtration Pe Artère afférente Artère efférente Ps glomérule D.F.G tubule Etat normal Pf = Pe-Ps

18 HRV : sténose Artère rénale CHUTE Pf Diminution Pe Artère afférente Artère efférente Ps glomérule Chute D.F.G tubule Diminution diurèse

19 Système Rénine-Angiotensine

20 Compensation : SRA et HTA Pe basse Pf Ps vasoconstriction Artère afférente Artère efférente sténose glomérule Diminution diurèse D.F.G tubule HTA Activation du SRA Angiotensine II

21 L'hypertension réno-vasculaire (2) Seules env 5% des HTA sont d'origine rénale Chez le patient agé, possibilité de "cohabitation" d'une HTA essentielle et d'une sténose AR ( imputabilité? ) Traiter la sténose guérit l'hta si HRV Sinon, raisonner en terme de protection néphronique (éviter l'insuffisance rénale) => Méthode diagnostic pour prouver l'hrv

22 Le néphrogramme sous IEC Captopril = Inhibiteur de l'enzyme de Conversion de l'angiotensinogène (IEC) Diminue la vasoconstriction au niveau de l'artère efférente => chute de la pression de filtration glomérulaire => diminution du DFG Au niveau systémique : diminution de la PA

23 Etat normal Médecine Nucléaire - CHU Purpan - Tou

24 SAR compensée Médecine Nucléaire - CHU Purpan - Tou

25 SAR + IEC : test au captopril levée de la vasoconstriction par l'iec qui bloque la production d'angiotensine Chute du DFG d'ou retard de captation et d'éliminatio

26 Gradation du néphrogramme

27 Réalisation pratique (1) Timing : examen de base puis sous captopril si réalisation en 1 jour examen sous captopril en 1er : si positif, examen basal le lendemain Conditions d'hydratation maitrisées (10ml/kg PO 1 heure avant) Médications antihypertensives arrêtées (diurétiques et IEC, delai selon 1/2 vie)

28 Réalisation pratique (2) Arrêt du régime sans sel Prise de Captopril : 50 mg PO 1h avant Surveillance tensionnelle +++ Miction avant de commencer le néphrogramme qui est réalisé de manière classique (sans diurétiques) Traceur : DTPA ou MAG3 si insuffisance rénale

29 Résultats Normal : rénogrammes symétriques HRV : altération du rénogramme après captopril, le basal pouvant être normal ou altéré Les critères dépendent du traceur (DTPA : phase initiale, MAG3 : phase d'excrétion)

30 Test aux IEC : négatif Basal Post Captopril

31 Test aux IEC : positif (S.A.R. G) Basal Post Captopril

32 Aspect artériographique G

33 Test IEC + avec asymétrie basale Basal Post Captopril

34 Test IEC - avec asymétrie basale Basal Post Captopril

35 Performances diagnostiques d'après Prigent & coll

36 Arbre décisionnel Médecine Nucléaire - CHU Purpan - Tou

EXPLORATIONS RENALES

EXPLORATIONS RENALES EXLOTIO ELE TEHIQE IOTOIQE Dr Eric OHYO ervice de édecine ucléaire H - Toulouse appels physiologiques otion d'unité fonctionnelle : le néphron otion de filtration glomérulaire hysiologie de la vascularisation

Plus en détail

SYSTEME RENINE-ANGIOTENSINE (SRA) ET ANTAGONISTES DU SRA

SYSTEME RENINE-ANGIOTENSINE (SRA) ET ANTAGONISTES DU SRA SYSTEME RENINE-ANGIOTENSINE (SRA) ET ANTAGONISTES DU SRA 1. SYSTEME RENINE-ANGIOTENSINE (SRA) : RAPPEL PHYSIOLOGIQUE. Le système rénine-angiotensine (Figure 1), au même titre que le système sympathique,

Plus en détail

Les déterminants de la pression artérielle

Les déterminants de la pression artérielle Les déterminants de la pression artérielle Vendredi 30 novembre 2012 Emmanuelle Vidal-Petiot Explorations fonctionnelles rénales - Bichat Plan du cours Rappels sur la circulation Mesure de la pression

Plus en détail

Chapitre 7 : Circulation : Régulation de la pression artérielle. Professeur Christophe RIBUOT

Chapitre 7 : Circulation : Régulation de la pression artérielle. Professeur Christophe RIBUOT UEMPSfO - Physiologie Chapitre 7 : Circulation : Régulation de la pression artérielle Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

Equilibre sodique et régulation du volume du liquide extracellulaire

Equilibre sodique et régulation du volume du liquide extracellulaire UE MPSfO - Équilibre hydrique, électrolytique et acido-basique du milieu intérieur Chapitre 2 : Equilibre sodique et régulation du volume du liquide extracellulaire Professeur Diane GODIN-RIBUOT Année

Plus en détail

INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES

INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES QU EST-CE QUE LE MDRD? Il s agit d une formule permettant d estimer le débit de filtration glomérulaire et donc la fonction rénale La formule est la suivante :

Plus en détail

Professeur Patrick LEVY

Professeur Patrick LEVY Physiologie Chapitre 2 : Débit Sanguin Rénal et Filtration Glomérulaire Professeur Patrick LEVY MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Anatomie fonctionnelle

Plus en détail

La filtration glomérulaire et sa régulation

La filtration glomérulaire et sa régulation UE3-2 - Physiologie rénale Chapitre 4 : La filtration glomérulaire et sa régulation Professeur Diane GODIN-RIBUOT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

PLAN. Explorations fonctionnelles isotopiques du système urinaire. Rappels. Les 2 principaux rôles du rein DMSA MAG3. Anatomie du système urinaire

PLAN. Explorations fonctionnelles isotopiques du système urinaire. Rappels. Les 2 principaux rôles du rein DMSA MAG3. Anatomie du système urinaire Explorations fonctionnelles isotopiques du système urinaire PLAN DMSA MAG3 Rappels Anatomie du système urinaire Les 2 principaux rôles du rein REINS URETERES VESSIE URETRE 1 L unité fonctionnelle = Le

Plus en détail

Professeur Diane GODIN-RIBUOT

Professeur Diane GODIN-RIBUOT UE3-2 - Physiologie rénale Chapitre 5 : Mesure de la fonction rénale : la clairance rénale Professeur Diane GODIN-RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Néphropathie diabétique Qu est-ce qui fait souffrir le rein?: Comment ralentir la progression?

Néphropathie diabétique Qu est-ce qui fait souffrir le rein?: Comment ralentir la progression? Néphropathie diabétique Qu est-ce qui fait souffrir le rein?: Comment ralentir la progression? Dr. Etienne LARGER Hôtel Dieu de Paris UniversitéParis 5 et INSERM U 833 La néphropathie diabétique en chiffres.

Plus en détail

EXAMENS RADIOLOGIQUES

EXAMENS RADIOLOGIQUES Fixe : Uro.Nephro EXAMENS RADIOLOGIQUES La cystographie : o Examen permettant de visualiser la vessie au moyen d injection d un produit radio opaque soit : Par voie basse : cystographie rétrograde Par

Plus en détail

STENOSE D'ARTERE RENALE :

STENOSE D'ARTERE RENALE : STENOSE D'ARTERE RENALE : HISTOIRE NATURELLE DE LA PHYSIOPATHOLOGIE AU DIAGNOSTIC Professeur Jean-Marie KRZESINSKI Chef du service de Néphrologie, C.H.U. Sart Tilman 4000 Liège (Belgium) INTRODUCTION La

Plus en détail

Régulation de la pression artérielle. rielle. J.O. Fortrat. Régulation de la pression artérielle. étroite? Pourquoi une régulation

Régulation de la pression artérielle. rielle. J.O. Fortrat. Régulation de la pression artérielle. étroite? Pourquoi une régulation Plan généralg Régulation de la pression arté DC 1 Module cardio-vasculaire 2011/12 J.O. Fortrat Explorations Fonctionnelles Vasculaires CHU d'angers 1 1. Contexte 2. Établir la pression arté Régler la

Plus en détail

Développement et maintien des compétences infirmière en dialyse

Développement et maintien des compétences infirmière en dialyse Formation Développement et maintien des compétences infirmière en dialyse Durée : 42 Heures Contexte : Ces 15 dernières années 47 personnes ont bénéficiées d une formation «dialyse» soit à peine 30 % de

Plus en détail

La maladie rénovasculaire athéroscléreuse

La maladie rénovasculaire athéroscléreuse La maladie rénovasculaire athéroscléreuse Comment la dépister et la prévenir? Dominique Stephan, service d hypertension artérielle et des maladies vasculaires, CHRU Strasbourg Je n ai aucun conflit d intérêt

Plus en détail

Quand le montrer au néphrologue?

Quand le montrer au néphrologue? Le diabétique néphropathe n : Quand le montrer au néphrologue? Journée e ANCA Le Puy en Velay, 8 juin 2007 Pierre-Yves Benhamou, CHU Grenoble 1 Le diabétique néphropathe n : Quels sont les enjeux? En présence

Plus en détail

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé Document destiné aux professionnels de santé Agence relevant du ministère de la santé La maladie rénale chronique Un risque pour bon nombre de vos patients Clés pour la dépister et ralentir sa progression

Plus en détail

PHARMACOCINETIQUE. Elimination rénale des médicaments

PHARMACOCINETIQUE. Elimination rénale des médicaments PHARMACOCINETIQUE Elimination rénale des médicaments PK administration cible pharmacologique Elimination des médicaments Elimination directe par excrétion: - Rénale - Biliaire Elimination indirecte après

Plus en détail

HTA D ORIGINE RENALE

HTA D ORIGINE RENALE HTA D ORIGINE RENALE 1. Introduction : L hypertension artérielle est une pathologie fréquente le plus souvent essentielle, elle n est secondaire que dans 5 % des cas Quand elle est secondaire l origine

Plus en détail

HNF1 Les anomalies rénales chez l enfant

HNF1 Les anomalies rénales chez l enfant HNF1 Les anomalies rénales chez l enfant Tim Ulinski Service de Néphrologie Pédiatrique Armand -APHP & Université 6 Y1 Phénotype des anomalies de HNF1beta DIABETE - présentation clinique hétérogène - sécrétion

Plus en détail

FILTRATION GLOMERULAIRE DEBIT SANGUIN RENAL

FILTRATION GLOMERULAIRE DEBIT SANGUIN RENAL FILTRATION GLOMERULAIRE DEBIT SANGUIN RENAL Martin FLAMANT Service d explorations fonctionnelles - CHU Bichat, Paris FILTRATION GLOMERULAIRE... 1 DEBIT SANGUIN RENAL... 1 I. GENERALITES... 2 I.1. Anatomie

Plus en détail

INSUFFISANCE CARDIAQUE. École de sages-femmes L2 Dr Etienne SAVIN CHU Lariboisière 01 43 89 14 66

INSUFFISANCE CARDIAQUE. École de sages-femmes L2 Dr Etienne SAVIN CHU Lariboisière 01 43 89 14 66 INSUFFISANCE CARDIAQUE École de sages-femmes L2 Dr Etienne SAVIN CHU Lariboisière 01 43 89 14 66 I. DÉFINITION L'insuffisance cardiaque (IC) est l incapacité du coeur à assurer, dans les conditions normales,

Plus en détail

L Insuffisance rénale aiguë (IRA) anurique n est que la face visible de l iceberg,

L Insuffisance rénale aiguë (IRA) anurique n est que la face visible de l iceberg, Points essentiels L Insuffisance rénale aiguë (IRA) anurique n est que la face visible de l iceberg, l évaluation de la fonction rénale chez le nouveau-né reste très difficile et repose sur la clinique

Plus en détail

MEDECINE NUCLEAIRE ET PEDIATRIE POINT DE VUE RADIOPHARMACEUTIQUE. ROUY Jean-Christophe CH AGEN TAFANI Mathieu CHU TOULOUSE

MEDECINE NUCLEAIRE ET PEDIATRIE POINT DE VUE RADIOPHARMACEUTIQUE. ROUY Jean-Christophe CH AGEN TAFANI Mathieu CHU TOULOUSE MEDECINE NUCLEAIRE ET PEDIATRIE POINT DE VUE RADIOPHARMACEUTIQUE ROUY Jean-Christophe CH AGEN TAFANI Mathieu CHU TOULOUSE Elargissement des applications de la médecine nucléaire à la pédiatrie Evolution

Plus en détail

LA SCINTIGRAPHIE EN MEDECINE VETERINAIRE

LA SCINTIGRAPHIE EN MEDECINE VETERINAIRE Dr. Paul Barthez Médecine Nucléaire - Année 2002-03 D1 1 Année 2002-03 Unité pédagogique de Radiologie Imagerie Médicale D1 Bases Physiques et Techniques en Imagerie Médicale LA SCINTIGRAPHIE EN MEDECINE

Plus en détail

MEDECINE NUCLEAIRE EN UROLOGIE ET NEPHROLOGIE

MEDECINE NUCLEAIRE EN UROLOGIE ET NEPHROLOGIE 11/12/12 10h30 11h30 Pr Lebtahi RT : Chloé Achouche RL : Issam Belkhatir MEDECINE NUCLEAIRE EN UROLOGIE ET NEPHROLOGIE Plan : I. PRINCIPE II. IMAGERIE GAMMA CAMERA A. Scintigraphie Rénale : 2 types d examens

Plus en détail

A. Khoury (Besançon), J. Couvreur (Toulon)

A. Khoury (Besançon), J. Couvreur (Toulon) A. Khoury (Besançon), J. Couvreur (Toulon) Crush syndrome ou Sd des ensevelis ou Sd de Bywaters : Syndrome de compression traumatique : Définitions Rhabdomyolyse: Lyse musculaire, de cause physique ou

Plus en détail

PROTECTION RENALE ET ADMINISTRATION DE PRODUITS DE CONTRASTE. Nathalie Tescher Clara Vosgien IDE ICPS Massy

PROTECTION RENALE ET ADMINISTRATION DE PRODUITS DE CONTRASTE. Nathalie Tescher Clara Vosgien IDE ICPS Massy PROTECTION RENALE ET ADMINISTRATION DE PRODUITS DE CONTRASTE Nathalie Tescher Clara Vosgien IDE ICPS Massy DEFINITION INSUFISANCE RENALE : Diminution progressive rapide du pouvoir de filtration des reins

Plus en détail

Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis

Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis Stenting and Medical Therapy for Atherosclerotic Renal-Artery Stenosis Ce que l on sait déjà Néphropathie vasculaire évoluant sur le mode chronique 2 types de sténoses de l artère rénale: SAAR (90%) et

Plus en détail

Fixe : Urologie / néphrologie RAPPELS ANATOMIQUES. I/- Anatomie des voies urinaires basses et la physiologie de l excrétion urinaire.

Fixe : Urologie / néphrologie RAPPELS ANATOMIQUES. I/- Anatomie des voies urinaires basses et la physiologie de l excrétion urinaire. Fixe : Urologie / néphrologie RAPPELS ANATOMIQUES I/- Anatomie des voies urinaires basses et la physiologie de l excrétion urinaire. II/- Anatomie et physiologie des voies hautes (Rein) 1/- Anatomie :

Plus en détail

Le VIH et vos reins. Que dois-je savoir au sujet de mes reins? Où sont mes reins? Comment fonctionnent mes reins? Que font mes reins?

Le VIH et vos reins. Que dois-je savoir au sujet de mes reins? Où sont mes reins? Comment fonctionnent mes reins? Que font mes reins? Le VIH et vos reins Le VIH et vos reins Que dois-je savoir au sujet de mes reins? Le VIH peut affecter vos reins et peut parfois causer une maladie rénale. Certains médicaments peuvent être dangereux pour

Plus en détail

EPREUVE DE DOSSIERS partie numéro 1

EPREUVE DE DOSSIERS partie numéro 1 www.projetbecool.fr.nf D02 EPREUVE DE DOSSIERS partie numéro 1 DOSSIER N 2 ENONCE Un homme de 65 ans consulte pour une baisse brutale de la vision de l'œil droit lors d'une quinte de toux en relation avec

Plus en détail

Mlle FERREIRA Marie Bât 24, 4 ième étage. Cours : Physiologie des grandes fonctions Système rénal

Mlle FERREIRA Marie Bât 24, 4 ième étage. Cours : Physiologie des grandes fonctions Système rénal Mlle FERREIRA Marie Bât 24, 4 ième étage Cours : Physiologie des grandes fonctions Système rénal PHYSIOLOGIE DES GRANDES FONCTIONS SYSTEME RENAL I - Fonctions rénales. II - Structure de l appareil urinaire

Plus en détail

Administration unique par voie IV et sous la forme d'un bolus du principe actif. Analyse des données urinaires du principe actif

Administration unique par voie IV et sous la forme d'un bolus du principe actif. Analyse des données urinaires du principe actif Diplôme Universitaire de Pharmacocinétique de Toulouse *** Année 2007 *** Le modèle monocompartimental : Administration unique par voie IV et sous la forme d'un bolus du principe actif Analyse des données

Plus en détail

HYPERTENSION ARTERIELLE ET GROSSESSE MC AUMONT. 1) L HTA représente la première cause de morbidité et de mortalité périnatales.

HYPERTENSION ARTERIELLE ET GROSSESSE MC AUMONT. 1) L HTA représente la première cause de morbidité et de mortalité périnatales. HYPERTENSION ARTERIELLE ET GROSSESSE MC AUMONT POINTS IMPORTANTS. 1) L HTA représente la première cause de morbidité et de mortalité périnatales. 2) Physiologiquement, la pression artérielle baisse au

Plus en détail

Physiologie / Régulation de la tension artérielle

Physiologie / Régulation de la tension artérielle Physiologie / Régulation de la tension artérielle Vincent LAFAY Sce Cardiologie / Hôpital Nord Sce Médecine du Sport / Hôpital Salvator MARSEILLE Définitions Régime pulsatile Max: pression systolique :

Plus en détail

Sténose de l artère rénale : Diagnostic au quotidien O. Rouvière Service d imagerie Urinaire et Vasculaire Hôpital E. Herriot - Lyon 7 ème Séminaire de Formation Médicale Continue de la Société de Néphrologie

Plus en détail

Débit sanguin rénal, filtration glomérulaire et leur régulation

Débit sanguin rénal, filtration glomérulaire et leur régulation Débit sanguin rénal, filtration glomérulaire et leur régulation Références : Pr Jean-Jacques Mercadier Précis de Physiologie Médicale, Guyton & Hall, PICCIN Atlas de poche de Physiologie, S. Silbernagl

Plus en détail

UEF4: Physiologie grandes fonctions

UEF4: Physiologie grandes fonctions UEF4: Physiologie grandes fonctions LE SYSTEME URINAIRE Aurélien Pichon I. Introduction Système urinaire : - deux reins - vessie - urêtre Les fonctions des reins : - filtration du sang, régulation de la

Plus en détail

Physiologie rénale Marianne Zeller

Physiologie rénale Marianne Zeller UE 2.2 Cycles de la vie et grandes fonctions Physiologie rénale Marianne Zeller Physiologie rénale 1. Anatomie fonctionnelle 2. Physiologie rénale Filtration glomérulaire Processus tubulaires Urine et

Plus en détail

RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C. DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE et SURVEILLANCE DE L INSUFFISANCE RENALE

RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C. DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE et SURVEILLANCE DE L INSUFFISANCE RENALE RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE et SURVEILLANCE DE L INSUFFISANCE RENALE Objectifs 1-Citer deux éléments qui peuvent interférer dans le dosage de la créatininémie

Plus en détail

Physiologie rénale Marianne Zeller

Physiologie rénale Marianne Zeller UE 2.2 Cycles de la vie et grandes fonctions Physiologie rénale Marianne Zeller Physiologie rénale 1. Anatomie fonctionnelle 2. Physiologie rénale Filtration glomérulaire Processus tubulaires Urine et

Plus en détail

NÉPHROPATHIES DIABÉTIQUES

NÉPHROPATHIES DIABÉTIQUES CHAPITRE 11 NÉPHROPATHIES DIABÉTIQUES OBJECTIFS Connaître l épidémiologie de la néphropathie diabétique. Connaître et savoir diagnostiquer les différents stades de la néphropathie diabétique. Argumenter

Plus en détail

DEBIT SANGUIN RENAL ET FILTRATION GLOMERULAIRE

DEBIT SANGUIN RENAL ET FILTRATION GLOMERULAIRE Uro-Néphrologie : cours numéro 1 Professeur MERCADIER Jeudi 13 novembre à 8h30 Ronéotypeur : WOJCIESZKO Vincent DEBIT SANGUIN RENAL ET FILTRATION GLOMERULAIRE PLAN 1- Principales fonctions des reins...

Plus en détail

14/03/2011. Rein du sujet âgé. 11 mars 2011

14/03/2011. Rein du sujet âgé. 11 mars 2011 Rein du sujet âgé 11 mars 2011 1 2 3 Rôles du rein Elimination des déchets(proteines ) Equilibre acide-base Equilibre hydroélectrolique Homéostasie phosphocalcique Régulation de l hématopoïèse Régulation

Plus en détail

Faut il dilater les sténoses artérielles rénales?

Faut il dilater les sténoses artérielles rénales? Faut il dilater les sténoses artérielles rénales? M.BOUZIDI,M.BENMAMAR,N.MORO, Y.BACHAOUI,L.BOUZIANE M.N.BOUAYED E.H.U.Oran 2015 Causes de l HTA réno-vasculaire et de certaines IRC Les Sténoses athéromateuses:70%

Plus en détail

Néphropathie de contraste

Néphropathie de contraste SOINS ET SURVEILLANCE des usagers à risque de Néphropathie de contraste Formation en ligne pour les infirmières Mai 2014 (mise à jour août 2014) Présentation élaborée par: Carole Darsigny, chef intérimaire

Plus en détail

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours Grossesse et HTA J Potin Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours HTA et grossesse Pathologie fréquente : 2 à 5 % des grossesses (2 à 3 % des multipares, 4 à 8 % des primipares)

Plus en détail

Néphropathies Vasculaires (134) Professeur Philippe ZAOUI, Docteur Bénédicte JANBON, Docteur Frédéric THONY Mai 2003

Néphropathies Vasculaires (134) Professeur Philippe ZAOUI, Docteur Bénédicte JANBON, Docteur Frédéric THONY Mai 2003 Néphropathies Vasculaires (134) Professeur Philippe ZAOUI, Docteur Bénédicte JANBON, Docteur Frédéric THONY Mai 2003 Pré-Requis : Module Appareil Urinaire DCEM1 Résumé : Les reins, régulateurs de l homéostasie

Plus en détail

Système urinaire. Le corps humain et vieillissement II Esteban Gonzalez

Système urinaire. Le corps humain et vieillissement II Esteban Gonzalez Système urinaire Le corps humain et vieillissement II Esteban Gonzalez Le système excréteur (SE) Excréter action de séparer (excrétion) Action par laquelle les déchets de l organismes sont rejetés dehors.

Plus en détail

Analyse du DFG (débit de filtration glomérulaire)

Analyse du DFG (débit de filtration glomérulaire) Analyse du DFG (débit de filtration glomérulaire) Avertissement Ces renseignements ont été préparés par L Hôpital d Ottawa et ne visent pas à remplacer les conseils d un fournisseur de soins de santé qualifié.

Plus en détail

Evaluation n 2 du 11 janvier Cycles de la vie : Appareils cardiovasculaire, lymphatique et rénal

Evaluation n 2 du 11 janvier Cycles de la vie : Appareils cardiovasculaire, lymphatique et rénal NOM :. Prénom :.. Evaluation n 2 du 11 janvier 2012 Cycles de la vie : Appareils cardiovasculaire, lymphatique et rénal 1. Donner les deux types de circulations sanguines et leurs rôles respectifs : 2.

Plus en détail

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique

S o m m a i r e 1. Sémiologie 2. Thérapeutique Sommaire 1. Sémiologie... 1 Auscultation cardiaque... 1 Foyers d auscultation cardiaque... 1 Bruits du cœur... 1 Souffles fonctionnels... 2 Souffles organiques... 2 Souffle cardiaque chez l enfant... 3

Plus en détail

AVIS D EXPERT. Injection de Produits de Contraste et Insuffisance Rénale

AVIS D EXPERT. Injection de Produits de Contraste et Insuffisance Rénale AVIS D EXPERT Injection de Produits de Contraste et Insuffisance La survenue d une insuffisance rénale aiguë (IRA) au détours d une injection de produit de contraste iodé peut avoir un pronostic néfaste.

Plus en détail

Insuffisance rénale aigue. Dr. L.Albano

Insuffisance rénale aigue. Dr. L.Albano Insuffisance rénale aigue Dr. L.Albano Insuffisance rénale aiguë (IRA) Définitions Physiopathologie: IRA obstructive IRA fonctionnelle IRA organique Clinique Complications Diagnostic Principes de traitement

Plus en détail

Estimation du DFG en pratique quotidienne

Estimation du DFG en pratique quotidienne Estimation du DFG en pratique quotidienne Créatinine : traceur pas idéal, filtrée par le glomérule, partiellement sécrétée par le tubule proximal Concentration plasmatique dépend élimination rénale débit

Plus en détail

Item 17 : Principales complications de la grossesse HyperTension Artérielle (HTA) gravidique (Évaluations)

Item 17 : Principales complications de la grossesse HyperTension Artérielle (HTA) gravidique (Évaluations) Item 17 : Principales complications de la grossesse HyperTension Artérielle (HTA) gravidique (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document

Plus en détail

Etude de la réserve vasculaire cérébrale par 3D pseudocontinuous. chez des patients porteurs de sténoses artérielles symptomatiques

Etude de la réserve vasculaire cérébrale par 3D pseudocontinuous. chez des patients porteurs de sténoses artérielles symptomatiques Etude de la réserve vasculaire cérébrale par 3D pseudocontinuous Arterial Spin Labeling chez des patients porteurs de sténoses artérielles symptomatiques M Tisserand (1,3), S Foscolo (1,3), E Schmitt (1),

Plus en détail

Sténoses athéroscléreuses de l artère rénale

Sténoses athéroscléreuses de l artère rénale Sténoses athéroscléreuses de l artère rénale Prise en charge thérapeutique Le point de vue du néphrologue Dr Régnier le Coz Néphrologie Centre hospitalier de Meaux Que fait le Néphrologue? Sur la sténose

Plus en détail

Marqueurs de l atteinte rénale, classification de l IRC, conduite à tenir devant une ascension de la créatininémie

Marqueurs de l atteinte rénale, classification de l IRC, conduite à tenir devant une ascension de la créatininémie Marqueurs de l atteinte rénale, classification de l IRC, conduite à tenir devant une ascension de la créatininémie Dr Marc Bauwens Service de néphrologiehémodialysetransplantation rénale CHU Poitiers DIU

Plus en détail

Rein et athérome: sténose athéromateuse

Rein et athérome: sténose athéromateuse Rein et athérome: sténose athéromateuse Jean-Michel Halimi, Tours Poitiers, 23 janvier 2009 DIU HTA Sténose athéromateuse de l artère rénale Epidémiologie Prévalence HTA Réno-vasculaire Ex: chirurgie de

Plus en détail

ESTIMATION DE LA FONCTION RENALE PAR LA FORMULE DU MDRD SIMPLIFIE AU CHU DE RENNES MDRD PRATIQUE

ESTIMATION DE LA FONCTION RENALE PAR LA FORMULE DU MDRD SIMPLIFIE AU CHU DE RENNES MDRD PRATIQUE ESTIMATION DE LA FONCTION RENALE PAR LA FORMULE DU MDRD SIMPLIFIE AU CHU DE RENNES MDRD PRATIQUE EVOLUTION D UNE NEPHROPATHIE 100 % 50 % Néphrons résiduels DFG Créatinine plasmatique 10 ml/min Début néphropathie

Plus en détail

EPU95 Montmorency Urologie et Néphrologie Mise à jour du 13 Mai 2007*

EPU95 Montmorency Urologie et Néphrologie Mise à jour du 13 Mai 2007* EPU95 Montmorency Urologie et Néphrologie Mise à jour du 13 Mai 2007* LE RISQUE RENAL EN PRATIQUE COURANTE Docteur JJ. Montsenty Chef du service de Néphrologie-Dialyse du CH de Pontoise Vice-Président

Plus en détail

MÉTHODES DIAGNOSTIQUES DE STÉNOSE DE L ARTÈRE RÉNALE

MÉTHODES DIAGNOSTIQUES DE STÉNOSE DE L ARTÈRE RÉNALE MÉTHODES DIAGNOSTIQUES DE STÉNOSE DE L ARTÈRE RÉNALE Mai 2004 Service Évaluation Technologique - 1 - Pour recevoir la liste des publications de l Anaes, il vous suffit d envoyer vos coordonnées à l adresse

Plus en détail

3 questions ont été annulées dans la notation finale : 11, 17 et 30.

3 questions ont été annulées dans la notation finale : 11, 17 et 30. Tutorat de physiologie : cycle 3 Corrections du questionnaire de tutorat du groupe 4, lundi 8 mars 2010. 3 questions ont été annulées dans la notation finale : 11, 17 et 30. N 1. B = faux; il élimine les

Plus en détail

Le système Rénine Angiotensine Aldostérone. Pharmacologie des inhibiteurs de l enzyme de conversion et des

Le système Rénine Angiotensine Aldostérone. Pharmacologie des inhibiteurs de l enzyme de conversion et des Le système Rénine Angiotensine Aldostérone Pharmacologie des inhibiteurs de l enzyme de conversion et des antagonistes t des récepteurs de l angiotensine gote e Antoine Pariente Département de pharmacologie

Plus en détail

Evaluation des Tendances

Evaluation des Tendances Etude Clinique Bilan de fin d étude, août 2002 1 Evaluation clinique du système de télémédecine DIATELIC chez les patients traités par dialyse péritonéale à domicile Pierre-Yves Durand Evaluation des Tendances

Plus en détail

Imagerie et obstruction urinaire

Imagerie et obstruction urinaire Imagerie et obstruction urinaire -produits de contraste iodés hydrosolubles -radiations ionisantes D. REGENT -ni produits de contraste, ni radiations ionisantes jusqu'à la fin du 20 ème siècle l'urographie

Plus en détail

Clairance de la créatinine basse

Clairance de la créatinine basse Clairance de la créatinine basse Conduite à tenir 17 Janvier 2015 XII ème Rencontre des Amicales de Paris Dr. X. Belenfant Réseau de Néphrologie en Ile de France Service de néphrologie CH Montreuil Clairance

Plus en détail

Cas clinique. Physiologie rénale. Antonia Pérez-Martin. UFR de Médecine Montpellier-Nîmes. Organisation générale. Rôles du rein PCEM 2

Cas clinique. Physiologie rénale. Antonia Pérez-Martin. UFR de Médecine Montpellier-Nîmes. Organisation générale. Rôles du rein PCEM 2 Université Montpellier I FACULTÉ de MÉDECINE Montpellier - Nîmes Cas clinique Physiologie rénale Un patient consulte pour une fatigue progressivement croissante. Il s inquiète également d une perte de

Plus en détail

Structurer le dossier médical des diabétiques. Module FMC à distance ANCRED N 1

Structurer le dossier médical des diabétiques. Module FMC à distance ANCRED N 1 Structurer le dossier médical des diabétiques Module FMC à distance ANCRED N 1 1 Objectifs du module (1) Savoir analyser, et (2) Classer selon leur gravité dans le dossier médical, les informations collectées

Plus en détail

Physiopathologie de l insuffisance rénale. Dr Benlaribi

Physiopathologie de l insuffisance rénale. Dr Benlaribi Physiopathologie de l insuffisance rénale Dr Benlaribi I. Rappel physiologique Rôle du Rein Élimination des déchets azotés: urée, créatinine, acide urique Régulation du bilan hydro-électrolytique et acidobasique:

Plus en détail

I/ Les oedèmes d'origine rénale = syndrome clinique de l'hyper hydratation extra cellulaire, avec bilan sodé positif (excès d'eau et de sel).

I/ Les oedèmes d'origine rénale = syndrome clinique de l'hyper hydratation extra cellulaire, avec bilan sodé positif (excès d'eau et de sel). LES OEDEMES I/ Les oedèmes d'origine rénale = syndrome clinique de l'hyper hydratation extra cellulaire, avec bilan sodé positif (excès d'eau et de sel). = infiltration séreuse d'eau et de sodium, dans

Plus en détail

Fiche de préparation et de mise en place de la morphine. voies injectables

Fiche de préparation et de mise en place de la morphine. voies injectables Comité de lutte contre la douleur Fiche de préparation et de mise en place de la morphine par voie injectable Référence : CLUD 14 Version : 2 Date de diffusion Intranet : 23-10-2007 Références réglementaires

Plus en détail

Prévenir et gérer les alarmes en épuration extra-rénale

Prévenir et gérer les alarmes en épuration extra-rénale Prévenir et gérer les alarmes en épuration extra-rénale Dr Christophe Ridel et Jean-Marc Dorget Urgences néphrologiques et transplantation rénale Fresenius Medical Care Hôpital Tenon Impossible d'afficher

Plus en détail

Hypertension artérielle chez l insuffisant rénal

Hypertension artérielle chez l insuffisant rénal Hypertension artérielle chez l insuffisant rénal Dr F. Debelle Service de Néphrologie - Dialyse Clinique Louis Caty Baudour Baudour 15 mars 2012 HTA et maladie rénale chronique Présent dans 80 à 85% des

Plus en détail

Analyse de la fonction rénale séparée et de l'excrétion urinaire par IRM Application au Syndrome de la jonction pyélourétérale

Analyse de la fonction rénale séparée et de l'excrétion urinaire par IRM Application au Syndrome de la jonction pyélourétérale Analyse de la fonction rénale séparée et de l'excrétion urinaire par IRM Application au Syndrome de la jonction pyélourétérale C LEFORT (1), JN DACHER (2) (1) PARIS - FRANCE, (2) ROUEN - FRANCE Sommaire

Plus en détail

Xavier HUMBERT Journée inter-régionale de recherche G4 Rouen 24 janvier 2015

Xavier HUMBERT Journée inter-régionale de recherche G4 Rouen 24 janvier 2015 Xavier HUMBERT Journée inter-régionale de recherche G4 Rouen 24 janvier 2015 Néphropaties Hypertension artérielle IEC Insuffisance cardiaque Prescriptions 2010 128 millions Mahmoudpour et al., 2013 Poole

Plus en détail

EVALUATION NORMATIVE S3

EVALUATION NORMATIVE S3 Date: dimanche 10 novembre 2013 Benjamin Beaugé PROCESSUS OBSTRUCTIF 2.8 EVALUATION NORMATIVE S3 Question 1: Expliquer le mécanisme physiopathologique de l embolie pulmonaire. /1 Question 2: Expliquer

Plus en détail

Maladies rénales. Informations et conseils

Maladies rénales. Informations et conseils Ministère de la Santé et des Solidarités Informations et conseils Maladies rénales Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec la carte de soins.il contient des informations sur

Plus en détail

INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE. Stade du traitement conservateur

INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE. Stade du traitement conservateur - 1 - INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE Stade du traitement conservateur 1 LE PROBLEME DE SANTE : Sur les 2 ou 3 millions de néphrons, la perte d'au moins 2/3 d'entre eux est nécessaire pour entraîner une

Plus en détail

Physiopathologie de HTA. Faculté de médecine de Mostaganem Dr F.BOUFAS

Physiopathologie de HTA. Faculté de médecine de Mostaganem Dr F.BOUFAS Physiopathologie de HTA Faculté de médecine de Mostaganem Dr F.BOUFAS plan I. Rappel physiologique II. L hypertension artérielle (HTA) 1. Définition et classification 2. La pathogenèse générale III. Formes

Plus en détail

Schéma sur le glomérule rénale 20 items et lieu de réabsorption de l'eau et du sel

Schéma sur le glomérule rénale 20 items et lieu de réabsorption de l'eau et du sel QUESTIONS UROLOGIE Schéma sur le glomérule rénale 20 items et lieu de réabsorption de l'eau et du sel 4/ vous prenez en charge un patient insuffisant Rénal porteur d'une FAV Quels sont les éléments de

Plus en détail

Les médicaments du système rénine-angiotensine

Les médicaments du système rénine-angiotensine PHARMACOLOGIE 1 Médicaments du système rénine angiotensine La conversion d angiotensine I en angiotensine II est si rapide que la réponse pharmacodynamique de ces deux peptides n est pas distinguable.

Plus en détail

Adaptation posologique des médicaments à la fonction rénale

Adaptation posologique des médicaments à la fonction rénale Adaptation posologique des médicaments à la fonction rénale I. Insuffisance rénale... 1 II. Pourquoi adapter la posologie en cas d insuffisance rénale?... 2 III. Comment adapter la posologie en cas d Insuffisance

Plus en détail

Maladies rénales d'origine vasculaire

Maladies rénales d'origine vasculaire 20/04/2016 16-17h CHABASSE Paula D1 CR : BOUACHBA Amine RVU AGM Pr Burtey 8 pages Plan RVU AGM Maladies rénales d'origine vasculaire Maladies rénales d'origine vasculaire A. Les néphropathies vasculaires

Plus en détail

INSUFFISANCE RENALE CHEZ LA PERSONNE ÂGEE

INSUFFISANCE RENALE CHEZ LA PERSONNE ÂGEE INSUFFISANCE RENALE CHEZ LA PERSONNE ÂGEE 19/05/08 1 Note d introduction Cet exposé n a pas pour but d être exhaustif But: dégager quelques notions qui paraissent importantes pour notre pratique en médecine

Plus en détail

Insuffisance rénale aiguë (IRA)

Insuffisance rénale aiguë (IRA) AU PROGRAMME Insuffisance rénale aiguë (IRA) Processus dégénératif Classiquement, on distingue l insuffisance rénale aiguë (IRA) de l insuffisance rénale chronique (IRC). L IRA, contrairement à l IRC,

Plus en détail

Les maladies rénovasculaires. Dr Michel Vallée MD PhD MSc (épi.) Professeur agrégé de clinique Université de Montréal Néphrologue, HMR Membre du PECH

Les maladies rénovasculaires. Dr Michel Vallée MD PhD MSc (épi.) Professeur agrégé de clinique Université de Montréal Néphrologue, HMR Membre du PECH Les maladies rénovasculaires Dr Michel Vallée MD PhD MSc (épi.) Professeur agrégé de clinique Université de Montréal Néphrologue, HMR Membre du PECH Consultant Conférencier Servier, Merck, Abbott, Sanofi,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 25 mai 2011 EDICIS 2 mg, trousse pour préparation radiopharmaceutique Trousse pour la préparation injectable de 99m Tc éthylènedicystéine - CIP : 578 176 9 LABORATOIRE

Plus en détail

Introduction W ZLe service d hémodialyse à l hôpital civil de Charleroi (infirmière en chef Mme Lothier)

Introduction W ZLe service d hémodialyse à l hôpital civil de Charleroi (infirmière en chef Mme Lothier) Introduction ZLe service d hémodialyse à l hôpital civil de Charleroi (infirmière en chef Mme Lothier) Nombres de postes : 24 Nombres de patients chroniques : 96 ZLe service d hémodialyse à l hôpital André

Plus en détail

VIEILLISSEMENT DU REIN ET DE L APPAREIL URINAIRE

VIEILLISSEMENT DU REIN ET DE L APPAREIL URINAIRE VIEILLISSEMENT DU REIN ET DE L APPAREIL URINAIRE Module de Gérontologie Fondamentale Ou «le sujet âgé est un insuffisant rénal qui s ignore et que l on (y compris les médecins) ignore» mais il existe de

Plus en détail

Hypertension artérielle et diabète. Dr.N.LANASRI Service de médecine interne Hopital de AIN-TAYA Pr.A.BIAD

Hypertension artérielle et diabète. Dr.N.LANASRI Service de médecine interne Hopital de AIN-TAYA Pr.A.BIAD Hypertension artérielle et diabète Dr.N.LANASRI Service de médecine interne Hopital de AIN-TAYA Pr.A.BIAD DEFINITION - EPIDEMIOLOGIE Diabète 2: glycémie 7 mmol/l 1,26 g/l HTA: 140/90 mm Hg ANAES 140/80

Plus en détail

PHYSIOLOGIE RENALE. Guedjati MR

PHYSIOLOGIE RENALE. Guedjati MR PHYSIOLOGIE RENALE Guedjati MR Les objectifs 1. Identifier le mécanisme de la sécrétion tubulaire 2. Schématiser les courbes des transferts tubulaires du PAH 3. Identifier le rôle du PAH dans la mesure

Plus en détail

Informations et conseils

Informations et conseils MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Informations et conseils www.nephronaute.org Carte Néphronaute Mieux vivre avec une insuffisance rénale Nephronaute Card Coping better with renal failure

Plus en détail

XVII- DIABETE DU SUJET AGE

XVII- DIABETE DU SUJET AGE XVII- DIABETE DU SUJET AGE Du fait du vieillissement de la population et de la progression de l obésité, le nombre de diabétiques âgés ne cesse d augmenter. La prise en charge du diabète dans la population

Plus en détail

Présentation d un logiciel d analyse fonctionnelle en uro-irm

Présentation d un logiciel d analyse fonctionnelle en uro-irm Présentation d un logiciel d analyse fonctionnelle en uro-irm PH Vivier, M. Dolores, P. Zhang, P. Vannoorenberghe, I. Gardin, J.N. Dacher LITIS EA 4108 Faculté de Médecine et de Pharmacie de Rouen Service

Plus en détail

Attention aux médicaments!

Attention aux médicaments! Enoncé Attention aux médicaments! Vous recevez en consultation, sur demande de son médecin traitant, monsieur H âgé de 82 ans accompagné de son épouse, pour bilan gériatrique. Le patient est inquiet car

Plus en détail

Le bilan chez l hypertendu. Le bilan standard Le bilan étiologique

Le bilan chez l hypertendu. Le bilan standard Le bilan étiologique Le bilan chez l hypertendu Le bilan standard Le bilan étiologique 1 Trois étapes Dépistage anomalies métaboliques Évaluation atteinte organes cibles Cardiaque Rénale Recherche d une étiologie 2 Atteinte

Plus en détail