L'interruption volontaire de grossesse chez la mineure

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'interruption volontaire de grossesse chez la mineure"

Transcription

1 L'interruption volontaire de grossesse chez la mineure

2 Les lois 1975 Loi autorisant l'ivg pour 5 ans dite loi Veil 1979 Prolongation définitive de l'autorisation 1982 Loi Roudy pour le remboursement 2001 Loi Aubry prolongement des délais jusqu'à 14 SA et suppression de l'autorisation parentale pour les mineures.

3

4 L' IVG en Europe

5 Les statistiques IVG par an en France métropolitaine (2007 DRESS) Dont 6% de mineures 10.5 IVG pour 1000 femmes en Pays de Loire (moyenne nationale 14,7) plus de la moitié des femmes ayant eu recours à l'ivg utilisaient des contraceptifs théoriquement efficaces

6

7

8

9

10 Organisation de l'ivg en Vendée Seulement en établissements publics 5 sites (La Roche sur Yon, Challans, Les Sables d'olonne,luçon et Fontenay le Comte)+quelques médecins libéraux Financement par l'etat et organisme sociaux (Assurance maladie,mutuelles étudiantes)

11 Le centre de La Roche Sur Yon 5 médecins généralistes 1 infirmière 1secrétaire à 75% 1 aide soignante 1conseillère conjugale 1 psychologue (3 ½ journées par semaine) Sous la responsabilité du Chef de service de gynecologie obstétrique (Dr Damey)

12

13

14 La première visite Acceuil de la patiente: rassurer déculpabiliser expliquer Remise du dossier guide santé.gouv.fr ; interruption de grossesse Cs médicale ex gyneco Echo de datation explication des techniques Délai de réflexion

15

16 La première visite Acceuil de la patiente: rassurer déculpabiliser expliquer Remise du dossier guide santé.gouv.fr ; interruption de grossesse Cs médicale ex gyneco Echo de datation explication des techniques Cs sociale obligatoire pour la mineure Choix d'un représentant majeur obligatoire pour la mineure personne majeure de son choix Délai de réflexion 7 jours Ramené à 48h si urgence

17 Les Tarifs IVG médicamenteuse 257,91 (191,74 si réalisée en ville dans 1 cab med) IVG par aspiration sous AL (-12h d'hospitalisation):306,14 IVG par aspiration sous AG (-12h d'hospitalisation): 383,32

18 La méthode médicamenteuse Jusqu'à 7 SA À domicile ou au centre Mifepristone Demande écrite de l'ivg Misoprostol CI mifepristone asthme, grossesse arrêtée, GEU CI misoprostol atcd CV,tabac Risques et complications Expulsion entre 4 et 36h Visite de contrôle contraception

19 La méthode par aspiration Jusqu'à 14 SA AG ou AL Cs anesthésie si AG et/ou > 13 SA Mifepristone 48h avant Doxycycline 100mg*2 Ketoprofene 150 mg +/- Misoprostol

20

21

22 La méthode par aspiration Jusqu'à 14 SA AG ou AL Cs anesthésie si AG et/ou > 13 SA Mifepristone 48h avant Doxycycline 100mg*2 Ketoprofene 150 mg +/- Misoprolol +/- Kalinox Vérification du résultat Sortie accompagnée Visite de contrôle Complications immédiates Complications secondaires

23 Conclusions Déculpabiliser Dialoguer Délai dépassé

24 La contraception chez la jeune fille

25 Les lois 1956:Création du mouvement français pour le planning familial 1967 Loi Neuwirth: autorise la contraception sur prescription médicale avec autorisation parentale pour les mineures mais interdit toute propagande antinataliste 1973 création du conseil supérieur de l'information sexuelle, de la régulation des naissances et de l'éducation famililale 1975 Loi Veil: sur l'ivg, remboursement de la contraception 1981 première campagne nationale de promotion de la contraception 1998 introduction dans le cursus scolaire d'une information sur la sexualité et la contraception 2001: accès anonyme et gratuit à la contraception d'urgence pour toutes les mineures, délivrance par les infirmières scolaires autorisée

26 Les CPEF Ils assurent des consultations de contraception, des actions individuelles et collectives de prévention portant sur la sexualité et l éducation familiale, des entretiens préalables à l interruption volontaire de grossesse et des entretiens relatifs à la régulation des naissances dans les suites d une interruption volontaire de grossesse. Ils organisent en outre des séances de préparation à la vie de couple et à la fonction parentale, et des entretiens de conseil conjugal. Les centres de planification ou d éducation familiale délivrent à titre gratuit des médicaments ou objets contraceptifs aux mineurs désirant garder le secret ainsi qu aux personnes ne bénéficiant pas de prestations maladie, assurées par un régime légal ou réglementaire.

27

28 Les statistiques Âge moyen du 1 er rapport sexuel 17 ans 80% des jeunes ayant eu leur 1er RS entre 2000 et 2005 ont utilisé un préservatif

29

30 Les idées reçues «Une femme n est fécondable que le 14ème jour du cycle» «On ne peut pas poser de stérilet à une femme nullipare» 34 % des jeunes de ans interviewés pensent que la pilule peut rendre stérile

31 Les différents moyens de contraception La pilule: Oestro progestative ou Progestative

32 Les différents moyens de contraception La pilule: OP ou P L'implant

33 Les différents moyens de contraception La pilule: OP ou P L'implant Le patch L'anneau vaginal

34 Les différents moyens de contraception La pilule: OP ou P L'implant Le patch L'anneau vaginal Le DIU cuivre ou progestérone

35 Les différents moyens de contraception La pilule: OP ou P L'implant Le patch L'anneau vaginal Le préservatif masculin Le préservatif féminin Le DIU cuivre ou progestérone

36 Les différents moyens de contraception La pilule: OP ou P L'implant Le patch L'anneau vaginal Le DIU cuivre ou progestérone Le préservatif masculin Le préservatif féminin La cape vaginale ou le diaphragme Les spermicides

37 Choix de la méthode Une méthode contraceptive efficace est une méthode que l'on choisit.

38 Choix de la méthode Une méthode contraceptive efficace est une méthode que l'on choisit. Start & go

39 Choix de la méthode Une méthode contraceptive efficace est une méthode que l'on choisit. Start & go Pas d'examen gyneco systématique

40 Les oublis Pilule OP - 12h + 12 h: règle des 7 jours Pilule progestative simple règle des 7 jours Oubli de préservatif contraception d'urgence (dépistage IST) Test de grossesse au moindre doute jours après

41 La contraception d'urgence

42 100% des jeunes filles de 15 à 19 ans disent connaitre la contraception d'urgence, seuls 15 % des ans connaissant la contraception d urgence savent qu il est possible de l utiliser jusqu à 72h après un rapport non protégé. Délivrance gratuite et sans ordonnance pour les mineures dans les pharmacies, dans les CPEF, par l'infirmière scolaire.

43 L'accès à la contraception Anonyme et gratuit dans les CPEF Accès des CPEF Financement pérenne Professionnels

44 L'accès à la contraception Anonyme et gratuit dans les CPEF Sur prescription médicale Quid de la confidentialité vis à vis des parents Rôle du MT (souvent celui des parents)

45 L'accès à la contraception Anonyme et gratuit dans les CPEF Sur prescription médicale «Pass contraception» En expérimentation en Ile de France et Poitou-Charentes Toucher les jeunes filles qui ne vont pas dans les CPEF

46 L'accès à la contraception Anonyme et gratuit dans les CPEF Sur prescription médicale «Pass contraception» Intérêt de la promotion de la contraception sous toutes ses formes Où et comment se la procurer Promotion ciblée et diffusée par TOUS les professionnels concernés

47 ADRESSES et BIBLIO Association française de contraception: La contraception d'urgence:www,piluledulendemain.com HAS: Les interruptions volontaires de grossesses en 2007 (DRESS) INPES Association nationale des centres d'interuption de grossese et de contraception: Réseau ville-hopital pour l'orthogénie: L'association des sages femmes orthogéniques: Le mouvement pour le planning famililal: Info contraception et IVG n vert régional: Fil santé jeune (anonyme et gratuit 7j/7 jusquà minuit) 2 blogs interessants:

La mienne est. La mienne est. en comprimés

La mienne est. La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est remboursée La mienne est en

Plus en détail

P.S.E. 1 ère situation d évaluation

P.S.E. 1 ère situation d évaluation Lycée X Ville Session 201 P.S.E. 1 ère situation d évaluation Première Bac Professionnel Spécialité du diplôme Académie de Nancy-Metz Durée : 55 minutes NOM :. Prénom :. NOTE : / 18 NOTE : / 09 FOLIO :

Plus en détail

LA CONTRACEPTION SUR L INFORMATION REÇUE EN

LA CONTRACEPTION SUR L INFORMATION REÇUE EN LA CONTRACEPTION 1 SATISFACTION DES PATENTES SUR L INFORMATION REÇUE EN POST PARTUM INTRODUCTION Contexte : 2 Élargissement des compétences de SF (contraception & gynécologie de prévention) (1) Rôle dans

Plus en détail

Protocole. [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit.

Protocole. [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit. Protocole [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit. 1. 2. Descriptif du dispositif Le contexte... p. 4 Les objectifs... p. 5 Les bénéficiaires... p. 5 Le chéquier et les coupons... p.

Plus en détail

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS 2015 UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS FRANCE Membre Fondateur du FSF FSF 91 boulevard de Sébastopol 75002 Paris CONSTATS Ces dernières années de nouvelles méthodes contraceptives sont apparues.

Plus en détail

ETUDE DE MARCHE : LA CONTRACEPTION

ETUDE DE MARCHE : LA CONTRACEPTION ETUDE DE MARCHE : LA CONTRACEPTION INTRODUCTION Autrefois, l'avortement était prohibé par l'apanage des familles nombreuses et par l'influence de l'église qui classaient la contraception au rang de délit.

Plus en détail

La mienne est. en comprimés

La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est La mienne sans ordonnance dure 3 ans La mienne n est La mienne est pas contraignante hebdomadaire La mienne est

Plus en détail

Interruption volontaire de grossesse

Interruption volontaire de grossesse Interruption volontaire de grossesse Dossier - guide La loi - les principales dispositions Avant l IVG : les démarches à entreprendre L interruption de la grossesse La contraception après une IVG Sommaire

Plus en détail

Les prérogatives du mineur sur sa santé

Les prérogatives du mineur sur sa santé 5e Rencontres médico-juridico-sociales autour de l enfant Protection de l enfance et santé Les prérogatives du mineur sur sa santé Claire Quennesson - Doctorante CERFAP Introduction Mineur Personne âgée

Plus en détail

Sage-Femme et IVG médicamenteuse : quelles perspective?

Sage-Femme et IVG médicamenteuse : quelles perspective? Sage-Femme et IVG médicamenteuse : quelles perspective? 22 mars 2013 Évolution du nombre d'ivg et des naissances En 2010, 802 200 naissances vivantes en métropole, et 26 IVG pour 100 naissances, avec

Plus en détail

Bien vivre sa vie sexuelle

Bien vivre sa vie sexuelle LIVRET D INFORMATION Bien vivre Bien vivre sa vie sexuelle sa vie sexuelle Livret d information CRIJ Franche-Comté 27 rue de la République à Besançon 03 81 21 16 16 - www.jeunes-fc.com 2 Bien vivre sa

Plus en détail

Interruption volontaire de grossesse

Interruption volontaire de grossesse Interruption volontaire de grossesse Dossier - guide La loi - les principales dispositions Avant l IVG : les démarches à entreprendre L interruption de la grossesse La contraception après une IVG Agence

Plus en détail

La contraception, c'est mutuel-le.

La contraception, c'est mutuel-le. Et si on changeait un peu?? = La contraception, c'est mutuel-le. En partenariat avec : Préservatif féminin Patch Implant Stérilet Préservatif masculin Anneau Information, remboursement : contactez la LMDE

Plus en détail

État des lieux des pratiques contraceptives et des freins à l accès et au choix d une contraception adaptée

État des lieux des pratiques contraceptives et des freins à l accès et au choix d une contraception adaptée Document de synthèse État des lieux des pratiques contraceptives et des freins à l accès et au choix d une contraception adaptée Avril 2013 Introduction État des lieux des pratiques contraceptives Freins

Plus en détail

Interruption volontaire de grossesse

Interruption volontaire de grossesse Interruption volontaire de grossesse Dossier - guide La loi - les principales dispositions Avant l IVG : les démarches à entreprendre L interruption de la grossesse La contraception après une IVG Direction

Plus en détail

Information, remboursement : contactez la LMDE. En partenariat avec : www.lmde.com

Information, remboursement : contactez la LMDE. En partenariat avec : www.lmde.com Information, remboursement : contactez la LMDE En partenariat avec : www.lmde.com Le mot du président Le libre accès à la contraception a été vécu, par de nombreuses générations, comme une libération :

Plus en détail

Un Pass santé contraception. pour les jeunes francilien-ne-s

Un Pass santé contraception. pour les jeunes francilien-ne-s Un Pass santé contraception pour les jeunes francilien-ne-s Mardi 26 avril 2011 Lycée Elisa Lemonnier Contacts Presse Emmanuel Georges-Picot 01.53.85.57.33 emmanuel.georges-picot@iledefrance.fr Véronique

Plus en détail

La contraception. Les moyens de contraception pour les femmes 6. Et les hommes? 14

La contraception. Les moyens de contraception pour les femmes 6. Et les hommes? 14 La contraception La contraception SE PROTEGER D UNE GROSSESSE 5 Les moyens de contraception pour les femmes 6 La pilule 6 Le stérilet 8 L implant 9 L anneau vaginal 10 Le patch 11 L injection 12 Le préservatif

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

_GUIDE À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ_

_GUIDE À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ_ _GUIDE À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ_ INTRODUCTION L accès à la contraception, sans autorisation parentale, est un droit pour les mineur(e)s. Néanmoins, dans la réalité, les jeunes ayant besoin

Plus en détail

Prenez-la en l'associant à un geste quotidien, tous les matins ou tous les soirs par exemple :

Prenez-la en l'associant à un geste quotidien, tous les matins ou tous les soirs par exemple : J'ai oublié de prendre ma pilule, qu'est-ce que je dois faire? Le délai au-delà duquel il existe un risque de grossesse dépend du type de pilule que vous prenez. Afin de le connaître, reportez-vous à la

Plus en détail

region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA

region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page2

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE D ÉVALUATION DE LA LOI DU 3 AVRIL 1990 RELATIVE À L INTERRUPTION DE GROSSESSE (Loi du 13 août 1990)

COMMISSION NATIONALE D ÉVALUATION DE LA LOI DU 3 AVRIL 1990 RELATIVE À L INTERRUPTION DE GROSSESSE (Loi du 13 août 1990) COMMISSION NATIONALE D ÉVALUATION DE LA LOI DU 3 AVRIL 1990 RELATIVE À L INTERRUPTION DE GROSSESSE (Loi du 13 août 1990) RAPPORT À L ATTENTION DU PARLEMENT 1 janvier 2008 31 décembre 2009 Août 2010 TABLE

Plus en détail

Contraception, espacement des naissances. IFMT-H.Barennes.Sémin Mère- Enfant 2004

Contraception, espacement des naissances. IFMT-H.Barennes.Sémin Mère- Enfant 2004 Contraception, espacement des naissances 1 Définition Eviter la conception d`un embryon Espacement des naissances =programmation des naissances = régulation des naissances Eviter une grossesse (G) non

Plus en détail

Méthodes de contraception de longue durée : du nouveau? Dr M. Jacot-Guillarmod Prangins, le 28.11.2013

Méthodes de contraception de longue durée : du nouveau? Dr M. Jacot-Guillarmod Prangins, le 28.11.2013 Méthodes de contraception de longue durée : du nouveau? Dr M. Jacot-Guillarmod Prangins, le 28.11.2013 Agenda Méthodes de longue durée «Pour et contre» Pour qui? Quoi de neuf? La contraception Longue durée

Plus en détail

Les interruptions volontaires de grossesse et la contraception d urgence en Auvergne

Les interruptions volontaires de grossesse et la contraception d urgence en Auvergne Magali Venzac, Sylvie Maquinghen, Professeur Yvonne Glanddier Observatoire régional de la santé d Auvergne Les interruptions volontaires de grossesse et la contraception d urgence en Auvergne Mars 2010

Plus en détail

Sommaire. Contacts presse. Coordinatrice Nationale Promotion de la Santé 01 44 18 37 87 01 44 18 37 87 06 89 18 24 47 06 63 58 77 09

Sommaire. Contacts presse. Coordinatrice Nationale Promotion de la Santé 01 44 18 37 87 01 44 18 37 87 06 89 18 24 47 06 63 58 77 09 Sommaire Communiqué de presse : Je t aime! Protégeons-nous......p.2 Les étudiants et la santé sexuelle..p.3 La Semaine Nationale des Relations Affectives en 2011....p.6 L'USEM et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

un guide fait par les jeunes, pour les jeunes contraception savoir en parler savoir ou aller

un guide fait par les jeunes, pour les jeunes contraception savoir en parler savoir ou aller Carte santé jeunes un guide fait par les jeunes, pour les jeunes contraception savoir en parler savoir ou aller un guide fait par les jeunes, pour les jeunes Myriem et Marie, pilotes du projet. «A travers

Plus en détail

Les IVG à Genève. Par Camille Buffle et Céline Paccolat. Tutrice: Dr. Samia Hurst

Les IVG à Genève. Par Camille Buffle et Céline Paccolat. Tutrice: Dr. Samia Hurst Les IVG à Genève Par Camille Buffle et Céline Paccolat Tutrice: Dr. Samia Hurst Listes des intervenants que nous avons rencontrés Dr. Samia Hurst, médecin et éthicienne, accessoirement tutrice responsable

Plus en détail

Les Contraceptions Oestro-progestatives

Les Contraceptions Oestro-progestatives Les Contraceptions Oestro-progestatives Les différents sortes de classements des OP Les pilules oestro progestatives se classent selon -Le progestatif permet de classer selon la génération on parle de

Plus en détail

Contraception. Conseiller et accompagner. Rôle du pharmacien. Informations et ressources pour le pharmacien

Contraception. Conseiller et accompagner. Rôle du pharmacien. Informations et ressources pour le pharmacien Contraception Conseiller et accompagner Rôle du pharmacien Informations et ressources pour le pharmacien avril 2015 Table des matières 1- La contraception régulière.. 3 Pilules contraceptives.... 8 Patch

Plus en détail

Santé sexuelle. Aimer et se protéger

Santé sexuelle. Aimer et se protéger Santé sexuelle Aimer et se protéger Une sexualité : du plaisir, de l amour en toute confiance Le début de la vie sexuelle est riche en émotions, en plaisir mais aussi souvent en questions, en incertitudes.

Plus en détail

Contraceptifs : Mode d action chimique

Contraceptifs : Mode d action chimique Pilule Modalité de mise en œuvre Un comprimé par jour à heure régulière Contraceptifs : Mode d action chimique > 99 % Voie orale, facile d utilisation Modification du mucus du Implant Inséré sous la peau

Plus en détail

Contraception après 40 ans

Contraception après 40 ans Contraception après 40 ans Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme. Recommandations pour la pratique clinique Décembre 2004. ANAES/AFSSAPS Un vaste choix contraceptif Contraception

Plus en détail

TeenSpeak. À propos de la santé sexuelle. La vérité vue par les ados

TeenSpeak. À propos de la santé sexuelle. La vérité vue par les ados TeenSpeak À propos de la santé sexuelle La vérité vue par les ados 2 Nous remercions tout spécialement l'équipe des animateurs de Bronx Teens Connection La santé sexuelle, c'est quoi? Tout un tas de choses.

Plus en détail

La place de la sage-femme dans la prise en charge de l IVG médicamenteuse

La place de la sage-femme dans la prise en charge de l IVG médicamenteuse Université François Rabelais UFR de Médecine École Régionale de Sages-Femmes TOURS La place de la sage-femme dans la prise en charge de l IVG médicamenteuse Enquête auprès des étudiants de la Région Grand-Ouest

Plus en détail

THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DOCTEUR EN MÉDECINE

THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DOCTEUR EN MÉDECINE 1 Année 2013 UNIVERSITÉ PARIS DIDEROT - PARIS 7 FACULTÉ DE MÉDECINE THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE PAR n LAPASSET (LAPASSET-HAFID) AURORE MAGALI PIERRETTE Née le 13 Janvier 1985, à

Plus en détail

LA CAISSE PRIMAIRE D ASSURANCE MALADIE (CPAM) COMMENT ÇA MARCHE?

LA CAISSE PRIMAIRE D ASSURANCE MALADIE (CPAM) COMMENT ÇA MARCHE? LA CAISSE PRIMAIRE D ASSURANCE MALADIE (CPAM) COMMENT ÇA MARCHE? La CPAM (sécurité sociale) permet d être remboursé entre 15 et 100% en fonction des soins donnés. Une mutuelle peut prendre en charge le

Plus en détail

Remerciements. Nous remercions pour leur relecture : Christine Canet et Stéphanie Rousseau de l ORS Île-de-France

Remerciements. Nous remercions pour leur relecture : Christine Canet et Stéphanie Rousseau de l ORS Île-de-France Remerciements Nous remercions pour leur contribution à la collecte des informations : Catherine Crenn-Hebert et l équipe de Périnat-ARS-Île-de-France Anne-Gaëlle Daniel à l ARS Île-de-France AnnickVilain

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

Ma contraception? I ME

Ma contraception? I ME Ma contraception? I ME Ma contraception? Ce guide : pour qui? Pourquoi?... 4 La contraception : un remboursement à tout âge!... 4 Pour les femmes La pilule : un moyen sur mesure... 5 Le stérilet : une

Plus en détail

CONVENTION. LA MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE D ILE DE FRANCE, située

CONVENTION. LA MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE D ILE DE FRANCE, située CONVENTION de financement et de partenariat entre les régimes d assurance maladie et le Département des Yvelines pour assurer la prise en charge, par l Assurance Maladie, des prestations réalisées par

Plus en détail

Contraception. Les recommandations HAS

Contraception. Les recommandations HAS Contraception Les recommandations HAS Recommandations HAS Recommandations pour la pratique clinique : stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme. ANAES, 7 décembre 2004 Laisser les personnes

Plus en détail

1 ère manche Questions fermées

1 ère manche Questions fermées Quiz VIH 2011 1 ère manche Questions fermées Crips Ile-de-France / Mise à jour : août 2015 Thème : Dépistage Un test VIH négatif indique toujours que la personne qui a fait le test n est pas contaminée

Plus en détail

Plan Local de Santé Publique

Plan Local de Santé Publique Plan Local de Santé Publique Martigues/Port-de-Bouc n 2 2010-2013 Axes et Objectifs prioritaires Atelier Santé Ville Martigues/Port-de-Bouc PLSP2 - Juin 2010 Axes prioritaires (Sont mentionnés en vert

Plus en détail

ESSURE : du Concept de Stérilisation à celui de Contraception Définitive Pr Patrice Lopes patrice.lopes@chu-nantes.fr

ESSURE : du Concept de Stérilisation à celui de Contraception Définitive Pr Patrice Lopes patrice.lopes@chu-nantes.fr ESSURE : du Concept de Stérilisation à celui de Contraception Définitive Pr Patrice Lopes patrice.lopes@chu-nantes.fr Conflit d intérêt : Journées de formation à la pose d Essure sans anesthésie parrainées

Plus en détail

DIPLOME D'ETAT DE SAGE-FEMME

DIPLOME D'ETAT DE SAGE-FEMME Université d'angers, École de Sages-femmes René ROUCHY DIPLOME D'ETAT DE SAGE-FEMME Première prescription de contraception chez les adolescentes : pratique des médecins généralistes et gynécologues des

Plus en détail

Consultation préconceptionnelle. Sérologie : toxoplasmose, rubéole Vaccin rubéole sous contraception Acide folique : 0,4mg

Consultation préconceptionnelle. Sérologie : toxoplasmose, rubéole Vaccin rubéole sous contraception Acide folique : 0,4mg LA GROSSESSE Consultation préconceptionnelle Sérologie : toxoplasmose, rubéole Vaccin rubéole sous contraception Acide folique : 0,4mg généralité La déclaration doit être effectuée avant la fin de la 14e

Plus en détail

Rôle infirmier au centre d orthogénie de l hôpital de Bicêtre

Rôle infirmier au centre d orthogénie de l hôpital de Bicêtre DIPL O M E IN T E RUNIV E RSI T A IR E D E R E G U L A T I O N D ES N A ISSA N C ES : Contraception, I V G, prévention des risques liés à la sexualité U F R Necker Cochin Port Royal Rôle infirmier au centre

Plus en détail

Table des matières. Le cadre légal p.05. L avortement, en pratique p.08

Table des matières. Le cadre légal p.05. L avortement, en pratique p.08 L AVORTEMENT Table des matières Avant-propos p.04 Le cadre légal p.05 La loi... p.05 Jusqu à quand un avortement peut-il se pratiquer?... p.06 Le rôle du médecin... p.06 A partir de quel âge peut-on avorter?...

Plus en détail

VIH : Parlons-en franchement!

VIH : Parlons-en franchement! VihCouv_vert(2011_02) 08/02/11 13:27 Page1 DESSINS PHILIPPE DELESTRE VIH : Parlons-en franchement! VIH : Parlons-en franchement! LE VIH C EST QUOI? Le VIH est un virus. C est le virus du Sida. VIH ÇA VEUT

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS XI FACULTÉ DE MÉDECINE PARIS SUD. Année : 2010. Thèse pour le Doctorat en médecine

UNIVERSITÉ PARIS XI FACULTÉ DE MÉDECINE PARIS SUD. Année : 2010. Thèse pour le Doctorat en médecine UNIVERSITÉ PARIS XI FACULTÉ DE MÉDECINE PARIS SUD Année : 2010 N : Thèse pour le Doctorat en médecine Présentée par Élodie BAUDRY Née le 16 juin 1981 à Enghien les Bains Les patientes sont-elles satisfaites

Plus en détail

Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de recours à la pilule du lendemain et 4 fois plus d IVG

Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de recours à la pilule du lendemain et 4 fois plus d IVG Dossier de presse 11 février 2014 Enquête santé / Vie étudiante / Chiffres clés La sexualité des étudiants en 2013 8 ème enquête nationale Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de

Plus en détail

INTRODUCTION. Les moyens de contraception ont fortement évolué au cours du temps. Pourquoi ai-je choisi de traiter des moyens de contraception?

INTRODUCTION. Les moyens de contraception ont fortement évolué au cours du temps. Pourquoi ai-je choisi de traiter des moyens de contraception? École de Sages-femmes de Besançon LES MOYENS DE CONTRACEPTION Natacha GHULAM Étudiante Sage-femme 1 ère Année Année 2007-2008 INTRODUCTION Les moyens de contraception ont fortement évolué au cours du temps.

Plus en détail

Avis sur «Priorité jeunesse : évolution de la carte Région pour la rentrée 2014-2015 et mise en place du Pass Région Santé»

Avis sur «Priorité jeunesse : évolution de la carte Région pour la rentrée 2014-2015 et mise en place du Pass Région Santé» Juin 2014 Avis sur «Priorité jeunesse : évolution de la carte Région pour la rentrée 2014-2015 et mise en place du Pass Région Santé» Résultat du vote : 73 POUR 1 ABSTENTION Rapporteur : M. Gérard GRANIER

Plus en détail

Les organismes de planification, de conseil et d éducation familiale : un bilan

Les organismes de planification, de conseil et d éducation familiale : un bilan Inspection générale des affaires sociales RM2011-088P Les organismes de planification, de conseil et d éducation familiale : un bilan RAPPORT Établi par Claire AUBIN Christine BRANCHU Jean-Luc VIEILLERIBIERE

Plus en détail

Accès à l'ivg dans les 8 cliniques et les 6 hôpitaux de Seine Saint-Denis

Accès à l'ivg dans les 8 cliniques et les 6 hôpitaux de Seine Saint-Denis Accès à l'ivg dans les 8 cliniques et les 6 hôpitaux de Seine Saint-Denis Enquête réalisée par le MFPF93 en mars 2014 Présentation générale de l'enquête Depuis la loi de 1975 autorisant l avortement en

Plus en détail

«Droit à disposer de son corps»

«Droit à disposer de son corps» CAHIER DES CHARGES Etudiant(e)s, Sexualité et Prévention Concours de création d outil pédagogique «Droit à disposer de son corps» PROJET : Mutualité Française Auvergne, la MGEN, la CPAM 63, le Service

Plus en détail

Pratiques et perceptions de la prise en charge de l IVG

Pratiques et perceptions de la prise en charge de l IVG Rapport d étude Rapport d étude Pratiques et perceptions de la prise en charge de l IVG à La Réunion Etude qualitative Financement GRSP de La Réunion Janvier 2010 Etude réalisée par Mélanie PERCHE chargée

Plus en détail

AMELIORER L ACCES A L IVG

AMELIORER L ACCES A L IVG Dossier de presse Vendredi 16 janvier 2015 AMELIORER L ACCES A L IVG Programme national d action Contacts presse : cab-ass-presse@sante.gouv.fr SOMMAIRE Éditorial 3 Introduction 4 Axe 1 - Mieux informer

Plus en détail

CONVENTION. Représentée par : Mr Thierry LEFEVRE, Directeur, Ci-après dénommée «la CPAM»

CONVENTION. Représentée par : Mr Thierry LEFEVRE, Directeur, Ci-après dénommée «la CPAM» CONVENTION Annexe Projet de financement et de partenariat entre la CAISSE d ASSURANCE MALADIE des DEUX-SEVRES et le DEPARTEMENT des DEUX SEVRES pour assurer la prise en charge, par l Assurance Maladie,

Plus en détail

Contraception de la femme VIH positive

Contraception de la femme VIH positive Contraception de la femme VIH positive COREVIH Alsace Commission Qualité des soins Qualité de la vie Jeanine OHL Novembre 2012 Eléments à considérer: 1. l épidémiologie En 2007, 33% des nouveaux cas en

Plus en détail

Santé des étudiants et précarité : éléments de contexte

Santé des étudiants et précarité : éléments de contexte Santé des étudiants et précarité : éléments de contexte Dossier de synthèse documentaire et bibliographique Réactualisation - novembre 2011 Marseille : 18, rue Stanislas Torrents 13006 Marseille Tél. :

Plus en détail

Module Soins Infirmiers en maternité et aux personnes atteintes d affections gynécologiques MODALITES

Module Soins Infirmiers en maternité et aux personnes atteintes d affections gynécologiques MODALITES INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS Promotion 2005/2008 1ère année 2005/2006 Module Soins Infirmiers en maternité et aux personnes atteintes d affections gynécologiques SITUATION MODULE Maternité

Plus en détail

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES Ont participé à la réalisation de ce document, l Association Nationale des Sages-femmes Cadres,

Plus en détail

étud Expat LMDE/CFE 2011-2012 études à l étranger (hors programme d échanges universitaires) www.lmde.com

étud Expat LMDE/CFE 2011-2012 études à l étranger (hors programme d échanges universitaires) www.lmde.com étud Expat LMDE/CFE 2011-2012 études à l étranger (hors programme d échanges universitaires) www.lmde.com étud Expat LMDE/CFE Vous avez décidé de poursuivre vos études à l étranger et vous vous inscrivez

Plus en détail

hôpital handicap Santé mutuelle aide médicale d urgence médecin de garde carte SIS maison médicale pharmacie planning familial

hôpital handicap Santé mutuelle aide médicale d urgence médecin de garde carte SIS maison médicale pharmacie planning familial carte SIS mutuelle aide médicale d urgence handicap planning familial maison médicale hôpital pharmacie médecin de garde Santé Je vis en Belgique. Ai-je droit aux soins de santé? En Belgique, tout le monde

Plus en détail

http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr

http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr http://portaildoc.univ-lyon1.fr Creative commons : Paternité - Pas d Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr UNIVERSITE CLAUDE BERNARD

Plus en détail

EPU.B. Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans

EPU.B. Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans EPU.B Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans Contraception de l adolescente - Age moyen des premiers rapports : 15 16 ans - 20 % des adolescentes ont déjà eu des rapports avant

Plus en détail

N oubliez pas de sauvegarder après avoir intégré ce fichier dans votre espace extranet!

N oubliez pas de sauvegarder après avoir intégré ce fichier dans votre espace extranet! FORMULAIRE PDF REMPLISSABLE POUR REPONSE PEDAGOGIQUE AAP 2015 DU Page 1 sur 14 Avant toute chose, rappelez ici : 1 - Le titre principal (anciennement titre long) de votre projet [90 caractères] Interruption

Plus en détail

Publication de l enquête santé USEM : Le lieu de vie a une influence sur les comportements sexualité/contraception des étudiants.

Publication de l enquête santé USEM : Le lieu de vie a une influence sur les comportements sexualité/contraception des étudiants. Communiqué de presse Paris, le 13 février 2012 Enquête santé / Sexualité / Contraception / Chiffres Clés Publication de l enquête santé USEM : Le lieu de vie a une influence sur les comportements sexualité/contraception

Plus en détail

Module 2 : 015 EXAMEN PRÉNUPTIAL

Module 2 : 015 EXAMEN PRÉNUPTIAL Module 2 : 015 EXAMEN PRÉNUPTIAL Validé par le Dr Bertel Intérêts de l examen prénuptial Obligatoire avant le mariage civil datant < 2 mois, il est divisé en 2 consultations : - Première consultation :

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves

TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves Réussite des élèves contribuer à améliorer la réussite des

Plus en détail

La Mutuelle Des Etudiants

La Mutuelle Des Etudiants 4ème Enquete sur la ^ Nationale Santé des Etudiants Etat de santé des étudiants en France Premiers résultats de l Enquete Nationale sur la Santé des Etudiants 2014 (ENSE4) La Mutuelle Des Etudiants www.lmde.com

Plus en détail

COMMISSION AES (Hors accident du travail)

COMMISSION AES (Hors accident du travail) COMMISSION AES (Hors accident du travail) COMPTE RENDU REUNION DU 9 FEVRIER 2010 ANIMATEURS SECRETAIRE DE SEANCE : Fabrice GUYARD Audrey BLATIER I. FORMATION PERSONNES REPRESENTANT DE : PRESENTES : Audrey

Plus en détail

Contraception Quelle est la méthode qui vous convient?

Contraception Quelle est la méthode qui vous convient? Contraception Quelle est la méthode qui vous convient? PRENEZ LE CONTRÔLE First Printing: 06.04 Prenez soin de vous, New York Table des matières Pourquoi utiliser un moyen de contraception?... 2 Méthodes

Plus en détail

L interruption volontaire de grossesse (28) Docteur Françoise VENDITTELLI Août 2002 (Mise à jour avril 2005)

L interruption volontaire de grossesse (28) Docteur Françoise VENDITTELLI Août 2002 (Mise à jour avril 2005) L interruption volontaire de grossesse (28) Docteur Françoise VENDITTELLI Août 2002 (Mise à jour avril 2005) Pré-Requis : Sémiologie gynécologique Résumé : L'interruption volontaire de grossesse (IVG)

Plus en détail

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6 Des soins après avortement : Amis des Jeunes Cartes à conseils 1-6 SAA: Avant l intervention Accueillir cordialement la cliente et la mettre à l aise Garantir la confidentialité et l intimité Prendre les

Plus en détail

et résultats Les interruptions volontaires de grossesse en 2012 N 884 juin 2014

et résultats Les interruptions volontaires de grossesse en 2012 N 884 juin 2014 ét udes et résultats N 884 juin 2014 Les interruptions volontaires de grossesse en 2012 En 2012, près de 219 200 interruptions volontaires de grossesse (IVG) ont été réalisées en France, dont 207 000 en

Plus en détail

NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE PEU A PEU

NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE PEU A PEU 1/ Résultats de l enquête sur la couverture vaccinale et l accès aux soins de santé des populations roms sur Bruxelles 2/ Quelques bonnes pratiques: «film» 3/ Piste pour la suite NOUS SOIGNONS CEUX QUE

Plus en détail

info ROACCUTANE Brochure d'information sur la contraception destinée aux patientes traitées par Roaccutane Roaccutane

info ROACCUTANE Brochure d'information sur la contraception destinée aux patientes traitées par Roaccutane Roaccutane Roaccutane isotrétinoïne Brochure d'information sur la contraception destinée aux patientes traitées par Roaccutane info ROACCUTANE RM SM MANAGEMENT Programme de prévention de la grossesse SOMMAIRE 3.

Plus en détail

Interruption Volontaire de Grossesse

Interruption Volontaire de Grossesse Les Unités d ORTHOGENIE de Martinique Et Présentent Interruption Volontaire de Grossesse en Martinique Répertoire destiné aux 1 professionnels 2 PREFACE En 35 ans de vie féconde, une femme sur deux, quelle

Plus en détail

Avis 6 novembre 2013. JAYDESS 13,5 mg, système de diffusion intra-utérin B/1 (CIP : 3400927419478) B/5 (CIP : 3400958507083)

Avis 6 novembre 2013. JAYDESS 13,5 mg, système de diffusion intra-utérin B/1 (CIP : 3400927419478) B/5 (CIP : 3400958507083) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 6 novembre 2013 JAYDESS 13,5 mg, système de diffusion intra-utérin B/1 (CIP : 3400927419478) B/5 (CIP : 3400958507083) Laboratoire BAYER SANTE DCI Code ATC (2013) Motif

Plus en détail

Recommandation pour la pratique clinique décembre 2004 (ANAES /AFFSSAPS/ INPES) Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme

Recommandation pour la pratique clinique décembre 2004 (ANAES /AFFSSAPS/ INPES) Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme Recommandation pour la pratique clinique décembre 2004 (ANAES /AFFSSAPS/ INPES) Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme Un (tout petit) peu de méthodologie Un comité d organisation

Plus en détail

PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS

PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS Positionnement en vue de la session spéciale des (22 septembre 2014) 2 1. FACE À UN AVENIR INCERTAIN, LES GOUVERNEMENTS DOIVENT SE REMOBILISER

Plus en détail

Fiche Action 6.D.6. ACTIV G (Fédération des Centres sociaux de la Nièvre)

Fiche Action 6.D.6. ACTIV G (Fédération des Centres sociaux de la Nièvre) Fiche Action 6.D.6 ACTIV G (Fédération des Centres sociaux de la Nièvre) Axe Schéma Régional de Prévention 3.1. LES ADOLESCENTS ET JEUNES ADULTES : Développement dès l enfance des capacités des adolescents

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire Qu est-ce qu une IST? p. 5 La blennorragie gonococcique p. 7 La chlamydiose p. 8 L hépatite B p. 9 L herpès génital p. 10 Les mycoplasmes et

Plus en détail

Nouveautés en contraception. Anne COGAN SOFOMEC 13/12/07

Nouveautés en contraception. Anne COGAN SOFOMEC 13/12/07 Nouveautés en contraception Anne COGAN SOFOMEC 13/12/07 Buts des progrès en contraception Améliorer le confort et la compliance des patientes Optimiser l efficacite Réduire le nombre d IVG PREVALENCE CONTRACEPTIVE

Plus en détail

AUTRES MOYENS DE CONTRACEPTION EN DEHORS DE LA PILULE. Docteur SAUTAI MAILLE. Le 12 Septembre 2013

AUTRES MOYENS DE CONTRACEPTION EN DEHORS DE LA PILULE. Docteur SAUTAI MAILLE. Le 12 Septembre 2013 AUTRES MOYENS DE CONTRACEPTION EN DEHORS DE LA PILULE Docteur SAUTAI MAILLE Le 12 Septembre 2013 IMPLANT : Nextplanon - Dispositif sous cutané d Etonorgestrel pour 3 ans : progestatif 2 e génération qui

Plus en détail

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique TELEMEDINOV la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique Présentation Michel RIOLI directeur du projet LA REGLEMENTATION

Plus en détail

IST et SIDA : s'informer pour se protéger!

IST et SIDA : s'informer pour se protéger! IST et SIDA : s'informer pour se protéger! Tous concernés! De quoi s agit-il? Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) sont des infections dues à des virus, des bactéries, des parasites ou des

Plus en détail

Prévention. Etat des lieux. des grossesses non désirées. dans trois départements. Collection «Les études du réseau des ORS»

Prévention. Etat des lieux. des grossesses non désirées. dans trois départements. Collection «Les études du réseau des ORS» F N O R S 62 boulevard Garibaldi 75015 PARIS Tél 01 56 58 52 40 - fax 01 56 58 52 41 Mail info@fnors.org ORS d Ile-de-France, de Picardie et de Rhône-Alpes Prévention des grossesses non désirées dans trois

Plus en détail

Les jeunes non mariés

Les jeunes non mariés Les jeunes non mariés et les grossesses non désirées Introduction Il est important de veiller à ce que les jeunes non mariés disposent d informations et de services de contraception. Les grossesses non

Plus en détail

Dans ce document tu trouveras des éléments pour faire le point sur la pilule, moyen de contraception simple et efficace.

Dans ce document tu trouveras des éléments pour faire le point sur la pilule, moyen de contraception simple et efficace. Dans ce document tu trouveras des éléments pour faire le point sur la pilule, moyen de contraception simple et efficace. La pilule, prise régulièrement, prévient d une grossesse non désirée mais ne protège

Plus en détail

Plan d actions "SANTE DES JEUNES, VIE AFFECTIVE ET SEXUELLE" COMMISSION DE COORDINATION DES POLITIQUES PUBLIQUES DE SANTE DANS LES DOMAINES DE LA

Plan d actions SANTE DES JEUNES, VIE AFFECTIVE ET SEXUELLE COMMISSION DE COORDINATION DES POLITIQUES PUBLIQUES DE SANTE DANS LES DOMAINES DE LA Plan d actions "SANTE DES JEUNES, VIE AFFECTIVE ET SEXUELLE" COMMISSION DE COORDINATION DES POLITIQUES PUBLIQUES DE SANTE DANS LES DOMAINES DE LA PREVENTION, DE LA SANTE SCOLAIRE, DE LA SANTE AU TRAVAIL

Plus en détail

Rapport de la Commission des pétitions chargée d étudier la pétition pour la défense du planning familial (unité de santé sexuelle HUG)

Rapport de la Commission des pétitions chargée d étudier la pétition pour la défense du planning familial (unité de santé sexuelle HUG) Secrétariat du Grand Conseil P 1846-A Date de dépôt : 11 juin 2013 Rapport de la Commission des pétitions chargée d étudier la pétition pour la défense du planning familial (unité de santé sexuelle HUG)

Plus en détail

La chirurgie ambulatoire

La chirurgie ambulatoire La chirurgie ambulatoire Dr Anne MOURREGOT 24/06/2011 Historiquement, la chirurgie est ambulatoire 1230: création de la faculté de Médecine de Montpellier: la chirurgie est pratiquée dans des boutiques

Plus en détail

3. Santé : accès aux soins, offre de soins et mortalité

3. Santé : accès aux soins, offre de soins et mortalité 3. Santé : accès aux soins, offre de soins et mortalité D après la définition de l Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la santé ne se réduit pas à l absence de maladie mais englobe «un état complet

Plus en détail

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C LA CMU-C EST VALABLE CHEZ TOUS LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ. En cas de refus de soins, contactez : votre organisme d assurance maladie ; le conseil départemental de l Ordre des médecins : www.conseil-national.medecin.fr

Plus en détail