MER ROUGE. Rapport annuel - Annual report

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MER ROUGE. Rapport annuel - Annual report"

Transcription

1 MER ROUGE Rapport annuel - Annual report 2013

2 Sommaire TABLE OF CONTENTS 1 Le mot du PDG de BOA GROUP Message from the CEO of BOA GROUP 2-3 Plus de 30 ans de croissance et d expansion Over 30 years of growth and expansion 4 Plus de 30 ans d expérience au service des clients Over 30 years of experience serving customers 5 Les engagements du Groupe The commitments of the Group 6 Produits et Services disponibles French only Rapport d Activité Activity Report 8-11 Le mot du Président Directeur Général Comments from the Chairman and MD 12 Faits marquants 2013 Highlights Chiffres-clés au 31/12/2013 Key figures on 31/12/ Engagements citoyens de la Banque French only 16 Conseil d Administration, Capital Board of Directors, Capital Rapport du Conseil d Administration Report by the Board of Directors Rapports des Commissaires aux Comptes Rapport Général French only Rapport Spécial French only Bilan et Compte de Résultat Balance sheet and Income statement Résolutions Resolutions Annexes French only MESSAGE FROM THE CEO OF BOA GROUP The BANK OF AFRICA Group s 2013 financial year was highlighted mainly by the following five objectives: continue its external growth, improve its operating structure, launch a vast plan to strengthen its risk control, expand its sales & marketing set up, continue to enhance its financial results. The BANK OF AFRICA Group s development was reflected in 2013 by the opening of a subsidiary in Togo. Meanwhile, the Group s institutionalisation continued with an expansion in its Central Departments at head office. With the same determination of more precision-based management, a major project for redefining Risk management was launched in synergy with the BMCE Bank Group, our majority shareholder. In the same light, a system of environmental and social management was set up in this same area. The restructuring of our sales & marketing organisation and the implementation of our business model were maintained and extended to our corporate clients and English-speaking subsidiaries. As for financial results, the progress made in 2012 continued in 2013, as seen in the following data. Customer deposits reached 3.4 billion euros, a 7.2% increase driven mainly by an increase in the number of accounts, which exceeded the 2 million mark in May Outstanding customer loans came to 2.5 billion euros, a 13.4% increase. Total assets rose by 9.7% to 4.8 billion euros at end Net Banking Income (NBI) improved by 10.2% to million euros. Consolidated net profit rose slightly, by 1% from 56.2 million euros in 2012 to 56.7 million euros, due to a large provision made on a file in a WAEMU BOA. Without this provision, net income rose by about 16%, thus reflecting the Group s dynamism. In 2014, we will maintain and strengthen our policy, which reconciles commercial development and structural reinforcement within the framework of our Three-Year Development Plan. The final objective is to reinforce our participation in financing national economies and to increase the involvement of African citizens in the economic and social life of their countries. I thank all our customers for their trust in us, the BANK OF AFRICA staff for their unfailing commitment, and our shareholders for their steadfast support, particularly our majority shareholder, BMCE Bank. Mohamed BENNANI BOA GROUP S.A. Chairman & CEO Tous droits réservés. / All rights reserved.

3 Le mot du PDG de BOA GROUP L exercice 2013 du Groupe BANK OF AFRICA est principalement caractérisé par cinq points : la poursuite de son développement externe, l amélioration de sa structure opérationnelle, le lancement d un vaste chantier visant à un meilleur contrôle de ses risques, le renforcement de son organisation commerciale, et des résultats toujours en hausse. Le développement du Groupe BANK OF AFRICA s est traduit en 2013 par l ouverture d une nouvelle banque au Togo. Parallèlement, l institutionnalisation du Groupe s est poursuivie, par le renforcement des Directions Centrales qui pilotent celui-ci. Avec la même volonté d un pilotage plus précis, un important chantier de redéfinition de la filière Risques a été lancé en synergie avec le Groupe BMCE Bank, notre actionnaire majoritaire de référence. Dans le même esprit, un système de gestion environnementale et sociale a été mis en place sur cette même filière. La restructuration de notre organisation commerciale et l implantation de notre «business model» ont été maintenus et élargis à notre clientèle entreprise et à nos filiales anglophones. En ce qui concerne les résultats financiers, la progression notée en 2012 a perduré en 2013, comme le montrent les données suivantes. Le volume des dépôts de clientèle atteint 3,4 milliards d euros, augmentant ainsi de 7,2 %, grâce notamment à une augmentation du nombre de comptes qui a permis de franchir la barre des 2 millions de comptes en mai L encours des créances sur la clientèle s élève à 2,5 milliards d euros, soit une hausse de 13,4 %. Le total bilan, avec 4,8 milliards d euros fin 2013, connait une évolution annuelle de 9,7 %. Le Produit Net Bancaire (PNB) croît de 10,2 % et atteint 320,6 millions d euros. Le résultat net consolidé s établit à 56,7 millions d euros contre 56,2 millions d euros en 2012, soit une hausse réduite à 1 %. Cette modeste évolution est due à une importante provision sur un seul dossier dans l'une des BOA de l'uemoa. Si l'on neutralise cette provision, le résultat net a augmenté d environ 16 %, traduisant ainsi plus fidèlement le dynamisme du Groupe. L année 2014 verra la poursuite et le renforcement de notre politique qui concilie développement et renforcement structurel comme commercial, régie par notre Plan Triennal de Développement , avec pour objectif final une participation toujours plus forte dans le financement des économies nationales et une intégration toujours plus concrète du citoyen africain dans la vie économique et sociale de son pays. Je remercie l ensemble des clients pour leur confiance, les équipes BANK OF AFRICA pour leur engagement constant, nos actionnaires pour leur soutien permanent, et en particulier notre actionnaire principal, BMCE Bank. Mohamed BENNANI Président Directeur Général de BOA GROUP S.A. Photo E.Legouhy Rapport annuel BANK OF AFRICA MER ROUGE 1

4 PLUS DE 30 ans de croissance et d expansion OVER 30 YEARS OF GROWTH AND EXPANSION RÉSEAU BANCAIRE* Banking network* 1983 BANK OF AFRICA MALI 15 Agences et 1 Centre d'affaires à Bamako. 10 Agences régionales et 20 Bureaux de proximité BANK OF AFRICA BÉNIN 22 Agences, 1 Centre d'affaires et 2 Guichets portuaires à Cotonou. 21 Agences régionales BANK OF AFRICA NIGER Créée en 1989 : NIGERIAN INTERNATIONAL BANK (NIB). Intégrée au Réseau BOA en Agences à Niamey. 8 Agences régionales BANK OF AFRICA CÔTE D IVOIRE Créée en 1980 : BANAFRIQUE. Intégrée au Réseau BOA en Agences et 1 Centre d'affaires à Abidjan. 8 Agences régionales et 1 Bureau de proximité BANK OF AFRICA BURKINA FASO 17 Agences et 1 Centre d'affaires à Ouagadougou. 14 Agences régionales BANK OF AFRICA MADAGASCAR Créée en 1989 : BANKIN NY TANTSAHA MPAMOKATRA (BTM) / Banque nationale pour le développement rural. Intégrée au Réseau BOA en Agences et 1 Centre d'affaires à Antananarivo. 59 Agences régionales BANK OF AFRICA SÉNÉGAL 18 Agences, 1 Centre d'affaires et 1 bureau WU à Dakar. 10 Agences régionales et 1 bureau WU en Région BANQUE DE L HABITAT DU BÉNIN 2 Agences à Cotonou BANK OF AFRICA KENYA Créée en 1981 : sous forme de succursale BANQUE INDOSUEZ > CRÉDIT AGRICOLE INDOSUEZ > CALYON. Intégrée au Réseau BOA, sous forme de filiale de droit kenyan, en Agences et 1 Centre d'affaires à Nairobi. 15 Agences régionales, 1 Centre d'affaires à Mombasa BANK OF AFRICA UGANDA Créée en 1985 : SEMBULE INVESTMENT BANK Ltd > ALLIED BANK. Intégrée au Réseau BOA en Agences à Kampala. 13 Agences régionales BANK OF AFRICA TANZANIA Créée en 1995 : EURAFRICAN BANK TANZANIA Ltd (EBT). Intégrée au Réseau BOA en Agences à Dar es Salaam. 9 Agences régionales BANQUE DE CRÉDIT DE BUJUMBURA Créée en 1909 à Bruxelles : BANQUE DU CONGO BELGE (BCB) : Agence BCB à Usumbura, Burundi. 25 juillet 1964 : BANQUE DE CRÉDIT DE BUJUMBURA (BCB). Intégrée au Réseau BOA en Agences, 1 Centre d'affaires et 5 Guichets à Bujumbura. 12 Agences et 1 Guichet en province BANK OF AFRICA RDC 7 Agences à Kinshasa. 1 Agence régionale BANK OF AFRICA MER ROUGE Créée en 1908 : BANQUE INDOSUEZ MER ROUGE (BIMR). Intégrée au Réseau BOA en Agences et 1 Guichet à Djibouti. 1 Bureau de représentation à Addis Abeba en Éthiopie BANK OF AFRICA GHANA Créée en 1999 : AMALBANK. Intégrée au Réseau BOA en Agences et 1 Centre d Affaires à Accra. 5 Agences régionales BANK OF AFRICA TOGO 3 Agences à Lomé. 2 Rapport annuel BANK OF AFRICA MER ROUGE

5 FILIALES* France Subsidiaries* 1997 ACTIBOURSE 2002 AÏSSA Siège social à Cotonou. 1 Bureau de liaison à Abidjan. 1 contact dans chaque BOA. Siège social à Cotonou AGORA 2004 ATTICA Siège social à Abidjan. Siège social à Abidjan BOA-ASSET MANAGEMENT Siège social à Abidjan BOA-FRANCE 4 Agences à Paris. 1 Agence à Marseille. Niger Burkina Faso Mali Sénégal Côte d Ivoire Ghana Togo Bénin RDC Djibouti & Addis Abeba Ouganda Kenya Burundi Tanzanie Madagascar AUTRES STRUCTURES* Other entities* 1999 FONDATION BANK OF AFRICA BANK OF AFRICA FOUNDATION Siège social à Bamako. Présente dans 11 pays du Groupe GIE GROUPE BOA BOA GROUP EIG Siège social à Paris. (*) Réseau BANK OF AFRICA au 31/3/2014. (*) BANK OF AFRICA Network at 31/3/2014. Créée en Intégrée au Réseau BOA Siège social Agence Agence régionale Centre d Affaires Bureau de proximité Bureau de liaison Guichet Guichet portuaire Présente dans 11 pays du Groupe. Created in Integrated into BOA Network Head Office Branch Regional Branch Business Centre Local Branch Liaison Office Counter Port Branch Presence in 11 countries where the Group operates. Rapport annuel BANK OF AFRICA MER ROUGE 3

6 PLUS DE 30 ans d expérience au service des clients OVER 30 YEARS OF EXPERIENCE SERVING CUSTOMERS Un réseau puissant* personnes au service de plus d un million de clients. Environ 430 sites d exploitation et de production dédiés, sur 17 pays. Un parc de Guichets Automatiques Bancaires et de Terminaux de Paiement Électronique, d environ 600 unités, en expansion continue. Près de comptes bancaires. Une offre étendue et diversifiée Une gamme complète de produits bancaires et financiers. Une offre attractive en matière de bancassurance. Des solutions adaptées à tous les problèmes de financement. Une ingénierie financière performante. Un partenaire banquier de référence, BMCE Bank, appartenant à un grand groupe financier marocain, FinanceCom. Des partenaires stratégiques, dont : PROPARCO, SOCIÉTÉ FINANCIÈRE INTERNATIONALE (SFI - GROUPE BANQUE MONDIALE), BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT (BOAD), SOCIÉTÉ FINANCIÈRE NÉERLANDAISE POUR LE DÉVELOPPEMENT (FMO), SOCIÉTÉ BELGE D INVESTISSEMENT POUR LES PAYS EN VOIE DE DÉVELOPPEMENT (BIO), et le fonds d investissement AUREOS. Une expérience africaine unique Un développement continu depuis plus de 30 ans. A strong network* 5,000 people at the service of more than one million customers. About 430 dedicated operating and service support offices in 17 countries. A continuously expanding base of Automated Teller Machines and Electronic Payment Terminals, numbering around 600. Close to 1,800,000 bank accounts. A wide and varied offer Full range of banking and financial services. An attractive range of bank insurance products. Tailored solutions for all financing issues. Successful financial engineering. A leading banking partner, BMCE Bank, which is part of FinanceCom, a major Moroccan financial group. Strategic partners, including: PROPARCO, INTERNATIONAL FINANCE CORPORATION (IFC - WORLD BANK GROUP), WEST AFRICAN DEVELOPMENT BANK (BOAD), NETHERLANDS DEVELOPMENT FINANCE COMPANY (FMO), BELGIUM INVESTMENT COMPANY FOR DEVELOPING COUNTRIES (BIO), and investment fund AUREOS. Unique experience in Africa Continuous development for over 30 years. 4 Rapport annuel BANK OF AFRICA MER ROUGE

7 Les engagements du Groupe THE COMMITMENTS OF THE GROUP qualité du service offert à la clientèle dynamisme et disponibilité des équipes solidité financière cohésion du réseau diversité des financements proposés expertise en ingénierie financière puissance des partenaires Quality of customer service Dynamic, accessible staff Financial solidity Cohesive network Wide range of financing solutions Expertise in financial engineering Strong partners Ca Groupe 2013* : 493,7 Millions d EUROS Group turnover 2013*: million Euros (*) Chiffres au 30/4/2014. (*) Figures at 30/4/2014. Rapport annuel BANK OF AFRICA MER ROUGE 5

8 Produits & services disponibles À LA BOA-MER ROUGE Comptes Compte Chèque Compte Devises Compte Élite Épargne Bons de Caisse Compte Épargne Dépôt à Terme Plan Épargne Ambition Services FinanciERS PAR Mobile B-Web Smart Monétique Carte VISA SELECT Carte VISA ELECTRON Univers Carte VISA ELECTRON Essentiel Carte LION Prêts Avance Avance Revolving Avance RAMADAN Découvert Autorisé (Automatique) Prêt Consommation Prêt Équipement Prêt Immobilier «Prêt Ma Maison» Prêt Personnel Prêt Première Installation Prêt Rechargeable Prêt Scolarité «Prêt Tous à l École» Prêt Véhicule «Prêt Ma Voiture» Transferts & change BOA Express Change Manuel Multimédia B-Web Pro B-Web Perso Entreprises Large choix de produits et services à destination des grandes entreprises, PME/PMI, associations, institutions et des professions libérales. 6 Rapport annuel BANK OF AFRICA MER ROUGE BANK OF AFRICA

9 Rapport d activité Activity Report Abdelali NADIFI Président Directeur Général Chairman and Managing Director Khalid MOUNTASSIR Directeur Général Adjoint Deputy Managing Director BOA Au 30/06/2014 / As at 30/06/2014 Rapport annuel BANK OF AFRICA MER ROUGE 7

10 Le mot du président Directeur Général COMMENTS FROM THE CHAIRMAN AND MANAGING DIRECTOR Le contexte mondial et local a été marqué par une légère amélioration de l activité économique sur l exercice Dans un environnement très concurrentiel caractérisé par la présence de 11 banques à Djibouti, la stratégie adoptée a commencé à donner de bons résultats et les ressources de la Banque ont évolué de millions de DJF entre fin 2012 et fin 2013, soit + 4,82 %, passant respectivement de millions de DJF à millions de DJF. Par ailleurs, les encours de crédit à la clientèle ont été en nette progression sur l année 2013, avec un volume de millions de DJF en fin d exercice Comparativement à l exercice 2012 ( millions de DJF à fin 2012), le taux de progression est de 11,64 % (1 829 millions de DJF en valeur absolue). Il en est de même pour les engagements hors bilan qui enregistrent au 31 décembre 2013 un total de millions de DJF contre millions de DJF au 31 décembre 2012, soit une évolution de 44,91 %. En revanche, les placements en trésorerie se sont accrus de millions de DJF entre 2012 et 2013 passant de millions de DJF à millions de DJF ; cette évolution a impacté positivement les résultats de la Banque. En termes de rentabilité, le bénéfice net de l exercice 2013 ressort à millions de DJF contre 748 millions de DJF pour 2012, ce qui représente une progression de 35,4 %. Les trois principales sources de PNB ont connu une évolution positive en 2013 : - la Marge Nette d Intérêt (MNI), boostée par l amélioration des taux de rendement de nos placements de trésorerie, progresse de 10 %. The global and local environment was highlighted by a slight improvement in economic activity in In a highly competitive environment featuring 11 banks in Djibouti, the Bank s strategy began to produce good results, and its resources expanded by 4.82% (DJF 2,768 million), from DJF 57,399 million at end-2012 to DJF 60,167 at end Meanwhile, outstanding customer loans rose sharply to a volume of DJF 17,539 million at the end of Compared to fiscal year 2012 (DJF 15,710 million at end-2012), the rate of increase was 11.64% (DJF 1,829 million in absolute value). Similarly, off-balance sheet commitments expanded by 44.91%, to a total of DJF 9,295 million at 31 December 2012 from DJF 6,414 million at 31 December However, cash investments expanded by DJF 4,465 million from DJF 44,237 million in 2012 to DJF 48,702 million in 2013, which had a positive impact on the Bank s results. In terms of profitability, net income rose by 35.4% in fiscal year 2013 to DJF 1,013 million from DJF 748 million in The three main sources of NBI improved in 2013: - the Net Interest Margin (NIM), boosted by improved returns on our cash investments, rose by 10%. In 2013, the Bank opted to diversify its investments at attractive rates, which led to a robust 38% 8 Rapport annuel BANK OF AFRICA MER ROUGE

11 En 2013, la Banque a opté pour la diversification de ses placements à des taux intéressants, ce qui a permis une nette augmentation des produits d intérêts sur opérations de trésorerie interbancaires de 38 % par rapport à La marge d intérêts sur les emplois nets de trésorerie contribue à cette augmentation de la MNI avec une progression de 38 %, alors que la marge d intérêts sur les opérations clientèle régresse de 4,53 %. - le volume des commissions nettes progresse quant à lui de 39,32 % en le résultat de change a, en revanche, régressé de 5,53 %. Les charges de fonctionnement ont été relativement bien maîtrisées avec une évolution de 9 %, leur volume ayant atteint millions de DJF en 2013 contre millions de DJF en L importance des investissements réalisés courant 2012 et 2013 notamment dans l outil informatique a eu un impact sur l évolution des dotations aux amortissements qui enregistrent à fin 2013 un montant de 183 millions de DJF contre 131 millions de DJF au 31 décembre L année 2013 a aussi été marquée par la réalisation d un important investissement consistant en la réhabilitation de la terrasse du Siège de la Banque pour un coût global de 45 millions de DJF. Le coût net du risque connaît quant à lui une baisse de 87 millions de DJF avec un niveau de 200 millions de DJF en 2013, contre 287 millions de DJF en Le résultat courant avant impôt reste néanmoins en forte hausse également, avec un montant de millions de DJF en 2013 contre millions de DJF en 2012, soit 29,7 %. increase in interest on interbank treasury operations vs The interest margin on net treasury investments boosted this increase in NIM, with a 38% increase, whereas the interest margin on customer transactions rose by 4.53%. - the volume of net commissions increased by 39.32% in however, the result on currency transactions declined by 5.53%. Operating expense were relatively under control, rising by 9% in volume, to DJF 1,756 million in 2013 from DJF 1,599 million in Extensive investments made in 2012 and 2013, particularly in information technology, had an impact on depreciation, which rose to DJF 183 million at end-2013 from DJF 131 million at 31 December was also highlighted by a major investment to renovate the terrace of the Bank s headquarters at a total cost of DJF 45 million. The net cost of risk shrank by DJF 87 million to DJF 200 million in 2013 from DJF 287 million in Pre-tax current profit nonetheless also surged by 29.7%, to DJF 1,318 million in 2013 from DJF 1,016 million in So the apparent increase in 2013 net income, 35.4%, is fundamentally greater and points to a satisfactory outlook for profitability in the future. Rapport annuel BANK OF AFRICA MER ROUGE 9

12 La hausse apparente du résultat net en 2013, soit 35,4 %, est donc fondamentalement plus importante et laisse augurer des perspectives de rentabilité satisfaisantes pour l avenir. Pour renforcer la structure financière de la Banque, il a été décidé par le Conseil d Administration de ne pas distribuer les bénéfices réalisés en 2013, et de les affecter en report à nouveau, ce qui témoigne du soutien fort et constant du Top Management de la Banque. Il ressort de ce qui précède qu après la période de transition, la stratégie adoptée a donné de bons résultats et l agressivité commerciale est au rendez vous. L adhésion du personnel à cette stratégie est le facteur clé de cette réussite. L effort fourni a été appréciable, et le personnel mérite d être félicité pour son effort durant l exercice Après avoir élaboré un diagnostic sur la situation de la Banque au sein du marché, un plan stratégique portant sur la période a été établi en fin d année 2012 et adopté par le Conseil d Administration. Au vu de la situation de la Banque à fin 2013, la ligne directrice de ce plan à 3 ans ne pouvait être que la relance commerciale, avec, en ligne de mire, deux objectifs principaux : - se positionner davantage sur le marché des particuliers, en tant que relais de croissance ; - renforcer notre leadership sur le marché Corporate. Pour cela, la Banque a prévu les principaux moyens suivants : - un développement du réseau d agences de proximité à Djibouti ville et proche périphérie dans un premier temps, avec une extension possible dans au moins deux villes de province dans un second temps; To enhance the Bank s financial structure, the Board of Directors decided not to pay out earnings generated in 2013 and to carry them over, which reflects the Bank s top management s strong and steadfast support. In light of the above, after the transition period, the Bank s strategy has produced good results, as has marketing aggressiveness. The Bank s personnel have taken this strategy on board and that has been the key to its success. The personnel deserves to be congratulated for the considerable effort it made during fiscal year After a diagnosis of the Bank s situation on its market, a strategic plan covering the period was established in late 2012 and adopted by the Board of Directors. In light of the Bank s situation at the end of 2013, the main guideline of this three-year plan was clearly a marketing push, with two main objectives: - to position itself more on the retail market as a new source of growth; - to enhance our leadership on the Corporate market. For this purpose, the Bank has planned the following: - the development of a network of branches in Djibouti City and its near suburbs at first, with an extension possible in at least two other cities at a later stage; - an expansion in the range of products offered to retail customers; 10 Rapport annuel BANK OF AFRICA MER ROUGE

13 - un enrichissement de la gamme de produits offerts à la clientèle de particuliers ; - la création d un véritable Centre d Affaires destiné exclusivement à la clientèle Corporate ; - des actions continues de formation, afin d améliorer le professionnalisme des équipes et la qualité du service offert à la clientèle. Cette relance commerciale devra, en outre, être accompagnée d une amélioration de la productivité et de la gestion des risques de crédit. Abdelali NADIFI Président Directeur Général - the creation of a true Business Centre meant exclusively for corporate clients; - ongoing training initiatives in order to enhance the teams professionalism and the quality of service offered to customers. This marketing push is also expected to come with an enhancement in productivity and management of credit risk. Abdelali NADIFI Chairman and Managing Director Rapport annuel BANK OF AFRICA MER ROUGE 11

14 Faits marquants 2013 HIGHLIGHTS 2013 AVRIL Lancement des produits B-Web Pro et B-Web Perso. APRIL Launch of B-Web Pro and B-Web Perso products. Mai Participation aux Rencontres BANK OF AFRICA 2013 pour les Cadres du Groupe à Dakar, au Sénégal. MAy Participation in the 2013 BANK OF AFRICA network management meetings, in Dakar, Senegal. SEPTEMBRE Ouverture de l Agence de Balbala à Djibouti, agence située au quartier Balbala à l ouest de la ville. SEPTEMBER Opening of the Balbala Branch, in Djibouti, in Balbala district, west of the capital. Octobre Participation aux Rencontres BANK OF AFRICA 2013 pour les Administrateurs du Groupe à Fès, au Maroc. OCTOBER Participation in the 2013 BANK OF AFRICA Directors meetings, in Fes, Morocco. Novembre Participation au Second Sommet de la Finance Islamique, organisé à Djibouti. Participation à l élaboration d un Computer Emergency Response Team (CERT), centre d'alerte et de réaction aux attaques informatiques à Djibouti. November Participation in the Second Summit on Islamic Finance, in Djibouti. Participation in setting up a Computer Emergency Response Team (CERT), which is an IT attack alert and reaction centre, in Djibouti. 12 Rapport annuel BANK OF AFRICA MER ROUGE BANK OF AFRICA

15 Chiffres clés au 31/12/2013 KEY FIGURES ON 31/12/2013 Activité / Activity Dépôts clientèle* Deposits* Créances clientèle* Loans* Résultat / Income Produit Net Bancaire* Net operating income* Charges de fonctionnement* Operating expenses* Résultat Brut d Exploitation* Gross operating profit* Résultat Net* Net income* Coefficient d Exploitation (%) Operating ratio (%) Total Bilan* / Total Assets* Mer Rouge Évolution de 2010 à 2013 Evolution from 2010 to 2013 Structure / Structure Fonds Propres après répartition* Shareholders equity after distribution* Fonds Propres / Total Bilan (%) Shareholders equity / Total assets (%) Effectif moyen pendant l exercice Average number of employees Total Dépôts* Total Deposits* Total Créances* Total Loans* (*) En millions de DJF - Le DJF bénéficie d'une parité fixe avec l'usd, à raison d'1 USD = 177,721 DJF. (*) In DJF millions - The DJF has a fixed exchange rate with the USD, at a rate of USD 1 = DJF La réunion plénière des Rencontres BANK OF AFRICA 2013 pour les Cadres du Groupe à Dakar, au Sénégal BANK OF AFRICA network management plenary meeting, in Dakar, Senegal. Mr BENNANI, PDG du Groupe BOA, s adressant aux Administrateurs lors de la réunion plénière, à Fès, au Maroc. Mr BENNANI, BOA Group CEO, speaking to Directors at plenary meeting, in Fes, Morocco Total Bilan* Total Assets* Résultat net* Net Income* Rapport annuel BANK OF AFRICA MER ROUGE 13

16 Engagements citoyens de la Banque Présente au cœur des événements, la BANK OF AFRICA MER ROUGE (BOA-MER ROUGE) a depuis longtemps démontré ses valeurs de banque citoyenne à travers différentes actions menées tout au long de l année. Social Participation aux festivités du 36 e Anniversaire de l Indépendance de Djibouti. Sponsoring du «IHF Trophy Continental 2013» organisé par la Fédération Djiboutienne de Handball. Sponsoring de l équipe de Basket BOA qui remporte la seconde place du podium lors du Championnat National 1 ère Division. La Fédération Djiboutienne de Handball au «IHF Trophy Continental 2013». 14 Rapport annuel BANK OF AFRICA MER ROUGE FDH

17 Sponsoring du Gala de charité organisé par le Lions Club de Djibouti, au Kempinski Palace. Sponsoring de la Soirée-Gala organisée par la Direction de la Promotion du Genre (MPFPFCP), à l occasion de la célébration de la Journée Internationale de la Femme le 8 mars Sponsoring du Gala de Charité organisé par le Rotary Club de Djibouti. Don à la fondation Diwan Az Zakat. La BOA MER ROUGE, dans le cadre d'un programme de soutien mis en place par la fondation DiwanAz-Zakat, parraine 20 orphelins. Sponsoring de la Soirée-Gala organisée par le Rotary Club de Djibouti Mer Rouge, pour le financement de l action «Aide aux Enfants malentendants de l'école d'ali-sabieh». Les Basketteurs BOA avec leur Coupe pour la seconde place du Championnat National, 1 ère Division. Don à l association «Vivre plus Fort» pour la célébration de la Journée Internationale des Personnes Handicapées. Les équipes Nationales Djiboutiennes lors du lancement du «IHF Trophy Continental 2013». FDH & Equipe de Basket BOA Rapport annuel BANK OF AFRICA MER ROUGE 15

18 Conseil d Administration & CAPITAL BOARD OF DIRECTORS & CAPITAL CONSEIL D ADMINISTRATION / BOARD OF DIRECTORS Au 21 février 2014, le Conseil d Administration, de 6 membres est composé comme suit : At 21 st February 2014, the Board of Directors comprised the following 6 members: Abdelali NADIFI, Président / Chairman Mohamed BENNANI BOA GROUP S.A., représentée par represented by Abderrazzak ZEBDANI Vincent de BROUWER Paul DERREUMAUX SOCIÉTÉ FINANCIÈRE NÉERLANDAISE POUR LE DÉVELOPPEMENT / NETHERLAND DEVELOPMENT COMPANY (FMO) représentée par /represented by Ben ZWINKELS CAPITAL 60 Au 21 février 2014, la composition du capital s établit comme suit : At 21 st February 2014, the Bank s capital was held as follows: % AFH-OCÉAN INDIEN 30 20% PROPARCO S.A % SOCIÉTÉ FINANCIÈRE NÉERLANDAISE POUR LE DÉVELOPPEMENT (FMO) NETHERLANDS DEVELOPMENT FINANCE COMPANY (FMO) 0 16 Rapport annuel BANK OF AFRICA MER ROUGE

19 Rapport du Conseil d Administration REPORT BY THE BOARD OF DIRECTORS Abdelali NADIFI Président du Conseil d Administration Chairman of the Board of Directors Chiffres clés de DJIBOUTI en DJIBOUTI KEY FIGURES Superficie (milliers de Km 2 ) 23 Area (thousand Km 2 ) Population (millions d habitants) 0.8 Population (million inhabitants) PIB (USD milliards) 1.4 GDP (USD billions) PIB/HAB (USD) GDP Per capita (USD) Nombre de banques 11 Number of banks Estimations au 31/12/2013 / As at 31/12/2013 BOA Rapport annuel BANK OF AFRICA MER ROUGE 17

20 Rapport du Conseil d Administration À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DU 24 AVRIL 2014 Le cadre économique & financier de l exercice 2013 Conjoncture internationale L économie mondiale connaît, depuis le tournant du siècle, des mutations profondes dans les modes de production et les structures des échanges ainsi que l émergence de nouveaux pôles de croissance au Sud. L essor rapide des puissances économiques telles que la Chine, l Inde et le Brésil, la persistance des difficultés financières et économiques des pays industrialisés, la révolution des modes d activité économique provoquée par les avancées technologiques ont fait entrer l humanité dans une nouvelle ère de mondialisation. Ce nouvel ordre présente à l Afrique des défis ainsi que des perspectives qui pourraient, si des politiques efficaces sont élaborées en conséquence, conduire à une transformation socioéconomique et politique profonde, propulsant le continent au rang de nouveau pôle de croissance mondiale. Pour l'année 2014, les premières informations conjoncturelles disponibles laissent attendre une amélioration de l'activité mondiale qui demeure encore fragile. La confiance des agents est en hausse. Aux États-Unis Aux États-Unis, ces améliorations proviennent de la résolution des principales questions budgétaires. En zone Euro En zone Euro, elles sont à mettre à l'actif de l'action combinée des États membres et des institutions européennes, notamment de la Banque Centrale Européenne (BCE). La stabilité des marchés financiers en 2013 a permis de relancer l économie mondiale. En effet, la Réserve Fédérale Américaine (FED) et la BCE se sont employées à baisser davantage les coûts d emprunt, facilitant dès lors le financement et la redynamisation de l activité économique mondiale. En perspective, les conditions financières devraient continuer de s assouplir au fur et à mesure que la croissance mondiale se redresse. La croissance mondiale La croissance mondiale repasse en dessous de la barre des 3 % cette année, une baisse de régime qui touche essentiellement les pays émergents. Le Produit Intérieur Brut (PIB) de la planète ne progressera que de 2,9 % en 2013 et de 3,6 % en 2014, ce qui signifie une moindre croissance de 0,3 et 0,2 point respectivement, par rapport aux prévisions déjà revues à la baisse en juillet dernier par le FMI. La croissance américaine est revue en baisse à 1,6 % cette année et 2,6 % l'an prochain, après 2,8 % en Ce sont les pays émergents et en développement qui subissent les plus fortes révisions baissières, de 0,5 % pour 2013 et de 0,4 % en La Chine affichera 7,6 % de croissance en 2013 et 7,3 % en 2014, très en deçà des 10 % de croissance enregistrés ces deux dernières décennies. L'Inde est créditée de 3,8 % de croissance cette année et de 5,1 % l'an prochain, en retrait, après une hausse du PIB de 6,3 % en À l inverse, les perspectives de l Europe reprennent un peu de couleurs, la zone Euro dans son ensemble 18 Rapport annuel BANK OF AFRICA MER ROUGE

Le Groupe BANK OF AFRICA

Le Groupe BANK OF AFRICA Le Groupe BANK OF AFRICA Une vision, une histoire, une stratégie Mars 2010 1 L origine La vision, dès 1982, d une banque panafricaine, accessible à tous, impliquée dans le développement économique, avec

Plus en détail

2. Emissions de garanties. 2. Guarantees. L encours moyen 2014 des engagements de cautions s établit à 238 M en baisse de 28% par rapport à 2013.

2. Emissions de garanties. 2. Guarantees. L encours moyen 2014 des engagements de cautions s établit à 238 M en baisse de 28% par rapport à 2013. 2. Emissions de garanties 2. Guarantees L encours moyen 2014 des engagements de cautions s établit à 238 M en baisse de 28% par rapport à 2013. Average outstanding guarantee in 2014 stood at 238 million,

Plus en détail

FinAfrique Research. Performances bancaires dans les zones CEMAC & UEMOA

FinAfrique Research. Performances bancaires dans les zones CEMAC & UEMOA FinAfrique Research Performances bancaires dans les zones CEMAC & UEMOA Octobre 2015 Dans ce document nous comparons la performance du secteur bancaire des zones CEMAC et UEMOA depuis 2006. Si la pénétration

Plus en détail

EURO ZONE: economic impact of the financial crisis

EURO ZONE: economic impact of the financial crisis 1 EURO ZONE: economic impact of the financial crisis Michel Aglietta Univ Paris West, Cepii and Groupama-am Euro zone and European Union: a generalized slump with a recovery starting in Q3 2009 2 Euro

Plus en détail

RÉSULTATS JUIN 2014 FORTE PROGRESSION DES INDICATEURS SEMESTRIELS RENCONTRE AVEC LES ANALYSTES ET LES MEDIAS LE 30 SEPTEMBRE 2014

RÉSULTATS JUIN 2014 FORTE PROGRESSION DES INDICATEURS SEMESTRIELS RENCONTRE AVEC LES ANALYSTES ET LES MEDIAS LE 30 SEPTEMBRE 2014 RÉSULTATS JUIN 2014 FORTE PROGRESSION DES INDICATEURS SEMESTRIELS RENCONTRE AVEC LES ANALYSTES ET LES MEDIAS LE 30 SEPTEMBRE 2014 SOMMAIRE MESSAGES CLES 3 PERFORMANCES CONSOLIDEES 9 DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE

Plus en détail

Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière

Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 février 2014 Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière Résultats au 31 décembre 2013 Produit net bancaire 4

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE PREMIER SEMESTRE 2014 LA BANQUE POSTALE. La Banque Postale poursuit sa dynamique de développement au service de tous ses clients

RESULTATS ET ACTIVITE PREMIER SEMESTRE 2014 LA BANQUE POSTALE. La Banque Postale poursuit sa dynamique de développement au service de tous ses clients COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 31 Juillet 2014 RESULTATS ET ACTIVITE PREMIER SEMESTRE 2014 LA BANQUE POSTALE La Banque Postale poursuit sa dynamique de développement au service de tous ses clients Forte

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises 27 mars 2008 Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises Résultat net part du groupe : 2 730 M Produit net bancaire : 10 568 M Coefficient

Plus en détail

Au coeur de l Afrique. Au coeur du développement BANK OF AFRICA MER ROUGE. Rapport annuel 2012 Annual report

Au coeur de l Afrique. Au coeur du développement BANK OF AFRICA MER ROUGE. Rapport annuel 2012 Annual report Downtown, Djibouti - Djibouti. July 6th 2025. 11:50:00 AM Au coeur du développement Au coeur de l Afrique Rapport annuel 2012 Annual report BANK OF AFRICA MER ROUGE Le Groupe BOA fête ses 30 ans BOA Group

Plus en détail

ETHIOPLUS Bulletin Mensuel de l Ambassade d Ethiopie en France DOSSIER SPECIAL SECTEUR BANCAIRE : Profits et rentabilité

ETHIOPLUS Bulletin Mensuel de l Ambassade d Ethiopie en France DOSSIER SPECIAL SECTEUR BANCAIRE : Profits et rentabilité ETHIOPLUS Bulletin Mensuel de l Ambassade d Ethiopie en France DOSSIER SPECIAL SECTEUR BANCAIRE : Profits et rentabilité Solidement capitalisé et porté par une économie dynamique, le secteur bancaire éthiopien

Plus en détail

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 3rd largest European postal operator by turnover The most diversified European postal operator with 3 business lines 2010 Turnover Mail 52%

Plus en détail

niger Rapport annuel - Annual report

niger Rapport annuel - Annual report niger Rapport annuel - Annual report 2013 Sommaire TABLE OF CONTENTS MESSAGE FROM THE CEO OF BOA GROUP 1 Le mot du PDG de BOA GROUP Message from the CEO of BOA GROUP 2-3 Plus de 30 ans de croissance et

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

Réussir en Afrique. Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique.

Réussir en Afrique. Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique. Réussir en Afrique Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique. 1 2 Le Cabinet CBI, dirigé par Ousmane H. Guedi vous accompagne dans votre conquête du marché africain,

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 1 er octobre 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX SOCIÉTÉS D ASSURANCE ET AUX FONDS DE PENSION DE LA ZONE EURO DEUXIÈME TRIMESTRE 2015 Au deuxième trimestre

Plus en détail

GROUPE BANK OF AFRICA. Photo couverture Miroslav - Fotolia.com

GROUPE BANK OF AFRICA. Photo couverture Miroslav - Fotolia.com GROUPE BANK OF AFRICA 2012 Photo couverture Miroslav - Fotolia.com Le réseau BANK OF AFRICA (au 30/10/2011) BANK OF AFRICA - BENIN 22 Agences à Cotonou. 18 Agences régionales. BANK OF AFRICA - BURKINA

Plus en détail

Arrondissement de Pierrefonds-Roxboro

Arrondissement de Pierrefonds-Roxboro DISCOURS DU BUDGET 2013 La démarche de réforme du financement des arrondissements entamée au début de cette année par monsieur Michael Applebaum président du comité exécutif de la Ville de Montréal et

Plus en détail

BANK OF AFRICA MER ROUGE

BANK OF AFRICA MER ROUGE BANK OF AFRICA MER ROUGE RAPPORT ANNUEL / ANNUAL REPORT 2011 Pour l essor de notre continent. Developing our continent. Sommaire Table of contents Banques et Filiales du Groupe 1 Group Banks and Subsidiaries

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007 Présentation des résultats 2006 15 mars 2007 Préambule Le intègre dans son périmètre la création de Natixis intervenue le 17 novembre. Les données financières présentées sont issues des comptes pro forma

Plus en détail

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL En dépit d un léger ralentissement de l activité en rapport principalement avec le renchérissement du pétrole et la survenue de catastrophes naturelles, la croissance

Plus en détail

ORIENTER LES TRANSFERTS DE FONDS DE LA DIASPORA DANS LES SECTEURS PRODUCTIFS : L EXPERIENCE DU SENEGAL

ORIENTER LES TRANSFERTS DE FONDS DE LA DIASPORA DANS LES SECTEURS PRODUCTIFS : L EXPERIENCE DU SENEGAL SINGLE YEAR EXPERT MEETING ON MAXIMIZING THE DEVELOPMENT IMPACT OF REMITTANCES Geneva, 14 15 February 2011 ORIENTER LES TRANSFERTS DE FONDS DE LA DIASPORA DANS LES SECTEURS PRODUCTIFS : L EXPERIENCE DU

Plus en détail

Carol A. LaRonde Courtier Immobilier Inc. & Laura Pittaro Courtier Immobilier Inc. RE/MAX Royal (Jordan) Inc. 450-458-7051

Carol A. LaRonde Courtier Immobilier Inc. & Laura Pittaro Courtier Immobilier Inc. RE/MAX Royal (Jordan) Inc. 450-458-7051 Chambre immobiliere du grand Montreal CIGGM Greater Montreal Real estate Board GMREB. REVUE DE PRESSE CIGM Les résultats publiés par la Société Canadienne D hypothèque et de logement dans son cadre d analyse

Plus en détail

6 mars 2015 GROUPE CREDIT COOPERATIF Activité soutenue et résultat net en hausse

6 mars 2015 GROUPE CREDIT COOPERATIF Activité soutenue et résultat net en hausse Communiqué de presse 6 mars 2015 GROUPE CREDIT COOPERATIF Activité soutenue et résultat net en hausse Le Groupe Crédit Coopératif a connu en 2014 une activité commerciale de bon niveau qui a permis d obtenir

Plus en détail

Réunion des analystes et conférence de presse Mars 2011

Réunion des analystes et conférence de presse Mars 2011 Réunion des analystes et conférence de presse Mars 2011 03/03/2011 1 Sommaire Année 2010: Efforts de développement tous azimuts Résultats et activité Décembre 2010 L action Attijari bank en bourse Rétrospective

Plus en détail

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon strategies Arab Hoballah, UNEP SUSTAINABLE AND COMPETITIVE HOTELS THROUGH ENERGY INNOVATION - NEZEH 2015 L'INNOVATION ÉNERGÉTIQUE AU SERVICE

Plus en détail

Dans ce numéro. Archives e-newsletter. Pour nous joindre. English to follow.

Dans ce numéro. Archives e-newsletter. Pour nous joindre. English to follow. English to follow. Dans ce numéro L OSBI présente les statistiques du deuxième trimestre L Ombudsman des services bancaires et d investissement (OSBI) présente aujourd hui les statistiques du deuxième

Plus en détail

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties

3C HAPITRE. 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties IEOM RAPPORT ANNUEL 2008 3C HAPITRE 56 Les actifs financiers des résidents 58 Les passifs financiers des résidents 62 La masse monétaire et ses contreparties 54 3 < L ÉVOLUTION MONÉTAIRE EN 2008 L ÉVOLUTION

Plus en détail

Une banque engagée et responsable

Une banque engagée et responsable Une banque engagée et responsable Chiffres clés juin 2014 www.bmci.ma C hiffres clés au 30 juin 2014 Un résultat avant impôt du premier semestre 2014 en progression par rapport au second semestre 2013

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Zurich, le 30 septembre 2008 Groupe CREALOGIX: e-business toujours réjouissant, difficultés maîtrisées dans les activités ERP, confiance dans le nouvel exercice Au cours de l exercice

Plus en détail

RÉSULTATS SEMESTRIELS

RÉSULTATS SEMESTRIELS RÉSULTATS SEMESTRIELS 7 octobre 2 Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 Chiffres clés Activité commerciale financiers Coût du risque Fonds propres Conclusion Annexe 3 Faits marquants Acquisition en décembre 2003 de Banque

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development. Bil.

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development. Bil. A usage officiel/for Official Use C(2006)34 C(2006)34 A usage officiel/for Official Use Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS. IMport

CHIFFRES CLÉS. IMport 2014 CHIFFRES CLÉS IMport La presse étrangère Magazines : des lancements réussis En volume, le marché des magazines étrangers a reculé de 7 % en 2014 par rapport à 2013, mais l augmentation moyenne de

Plus en détail

COMMENT LES BANQUES PRIMAIRES POURRAIENT FACILITER L ACCES DU SECTEUR PRIVE AU FINANCEMENT

COMMENT LES BANQUES PRIMAIRES POURRAIENT FACILITER L ACCES DU SECTEUR PRIVE AU FINANCEMENT COMMENT LES BANQUES PRIMAIRES POURRAIENT FACILITER L ACCES DU SECTEUR PRIVE AU FINANCEMENT Présenté par: Mme Vololomanitra RAKOTONDRALAMBO DIRECTEUR GENERAL ADJOINT DE LA BOA-MADAGASCAR 1 PARTIE I: RAPPEL

Plus en détail

Extraordinary Summit of Heads of State and Government on Maritime Security and Development for Africa

Extraordinary Summit of Heads of State and Government on Maritime Security and Development for Africa Session extraordinaire des Chefs d Etat et de gouvernement de l Union Africaine sur la sécurité maritime et le développement en Afrique Sous le Haut Patronage de S.E.M. Faure Essozimna Gnassingbé, Président

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Luxembourg, le 30 août 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Progression des revenus commerciaux La Banque

Plus en détail

Philippe Maystadt European Investment Bank President Visit of the ACP Committee of Ambassadors Luxembourg, July 22 2010

Philippe Maystadt European Investment Bank President Visit of the ACP Committee of Ambassadors Luxembourg, July 22 2010 Philippe Maystadt European Investment Bank President Visit of the ACP Committee of Ambassadors Luxembourg, July 22 2010 Monsieur le Président, Monsieur le Secrétaire Général, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

CM10-CIC Le groupe mutualiste poursuit son développement et confirme sa solidité financière

CM10-CIC Le groupe mutualiste poursuit son développement et confirme sa solidité financière CM10-CIC Le groupe mutualiste poursuit son développement et confirme sa solidité financière Le développement commercial s est poursuivi en 2011 avec, comme objectif concrétisé, le financement de l économie

Plus en détail

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière Plan Le bilan - présentation et signification des postes Structure en grandes masses - Le BFR Les ratios de structure

Plus en détail

Prescribed Deposits (Authorized Foreign Banks) Regulations. Règlement sur les dépôts (banques étrangères autorisées)

Prescribed Deposits (Authorized Foreign Banks) Regulations. Règlement sur les dépôts (banques étrangères autorisées) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Prescribed Deposits (Authorized Foreign Banks) Regulations Règlement sur les dépôts (banques étrangères autorisées) SOR/2000-53 DORS/2000-53 Current to January 25, 2016

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015

Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015 Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015 Secretariat-General L'examen annuel de la croissance 2015: Le programme de la Commission pour la croissance et l'emploi est fondé sur trois piliers

Plus en détail

In January 2012, the Indian authorities have decided to start exclusive negotiations with Dassault Aviation for the supply of 126 Rafale.

In January 2012, the Indian authorities have decided to start exclusive negotiations with Dassault Aviation for the supply of 126 Rafale. 2012 annual results 14 March 2013 2012 highlights Rafale selection by India In January 2012, the Indian authorities have decided to start exclusive negotiations with Dassault Aviation for the supply of

Plus en détail

MADAGASCAR. Rapport annuel - Annual report

MADAGASCAR. Rapport annuel - Annual report MADAGASCAR Rapport annuel - Annual report 2013 Sommaire TABLE OF CONTENTS 1 Le mot du PDG de BOA GROUP Message from the CEO of BOA GROUP 2-3 Plus de 30 ans de croissance et d expansion Over 30 years of

Plus en détail

State as a shareholder, corporate governance of SOEs

State as a shareholder, corporate governance of SOEs France : Etat-actionnaire, gouvernance des entreprises publiques State as a shareholder, corporate governance of SOEs Alain TURC, contrôleur général économique et financier Ministère de l économie, des

Plus en détail

Diplomatic Motor Vehicle Diversion Remission Order. Décret de remise pour affectation de véhicules automobiles à des fins diplomatiques

Diplomatic Motor Vehicle Diversion Remission Order. Décret de remise pour affectation de véhicules automobiles à des fins diplomatiques CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Diplomatic Motor Vehicle Diversion Remission Order Décret de remise pour affectation de véhicules automobiles à des fins diplomatiques SI/78-162 TR/78-162 Current to January

Plus en détail

Résultats annuels 2010

Résultats annuels 2010 Résultats annuels 2010 Une année charnière marquée par le succès de l offre bancaire * Plus value de dilution et dépréciation de goodwill 2009 / 2010 Croissance du produit net bancaire (PNB) : +2,0 % à

Plus en détail

SÉNÉGAL. Rapport annuel - Annual report

SÉNÉGAL. Rapport annuel - Annual report SÉNÉGAL Rapport annuel - Annual report 2013 Sommaire TABLE OF CONTENTS MESSAGE FROM THE CEO OF BOA GROUP 1 Le mot du PDG de BOA GROUP Message from the CEO of BOA GROUP 2-3 Plus de 30 ans de croissance

Plus en détail

Des résultats excellents au 1 er trimestre 2006

Des résultats excellents au 1 er trimestre 2006 Paris, le 17 mai 2006 Des résultats excellents au 1 er trimestre 2006 Résultat brut d exploitation : 1 502 millions d euros (+ 46,7 %) Résultat net part du groupe : 1 385 millions d euros (+ 53,0 %) Coefficient

Plus en détail

European Union Union Europeenne. African Union Union Africaine

European Union Union Europeenne. African Union Union Africaine European Union Union Europeenne African Union Union Africaine WHY LAUNCH a Virtual Campus in AFRICA? UNESCO and the African Union: In the response to the request from the African Union (AU) Heads of State

Plus en détail

Résultats du 1 er trimestre 2012

Résultats du 1 er trimestre 2012 Résultats du 1 er trimestre 2012 Bonne performance de l offre 100 % en ligne Poursuite de la conquête bancaire en France 17 000 nouveaux comptes courants 13 400 nouveaux comptes d épargne bancaire Forte

Plus en détail

40 LEA C1 - ANALYSE D EXPLOITATION (JANVIER 2005) cours de MRS FENNELLY ET DIOT

40 LEA C1 - ANALYSE D EXPLOITATION (JANVIER 2005) cours de MRS FENNELLY ET DIOT 40 LEA C1 - ANALYSE D EXPLOITATION (JANVIER 2005) cours de MRS FENNELLY ET DIOT FIRST PART Answer question 1 or question 2. Question 1 Simon Dillon commenced in business on 1 January 2004. He invested

Plus en détail

In this issue: Newsletter archive. How to reach us. Le français suit.

In this issue: Newsletter archive. How to reach us. Le français suit. Le français suit. The Ombudsman for Banking Services and Investments (OBSI) today released its complaint statistics for the first quarter of its 2011 fiscal year (November 1, 2010 to January 31, 2011).

Plus en détail

Communication Financière. 04 juin 2013

Communication Financière. 04 juin 2013 Communication Financière 04 juin 2013 1 Sommaire Présentation de l ATB Le groupe ATB ATB trente ans de croissance Stratégies, performances et fondamentaux de la décennie Performances de 2012 Axes de développements

Plus en détail

Addressing the implementation challenges of regional integration. Intégration régionale : comment répondre aux défis de mise en œuvre

Addressing the implementation challenges of regional integration. Intégration régionale : comment répondre aux défis de mise en œuvre Addressing the implementation challenges of regional integration Intégration régionale : comment répondre aux défis de mise en œuvre Intégration régionale: défis migratoires L intégration régionale est

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

LOI SUR LE FONDS DU PATRIMOINE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND ACT

LOI SUR LE FONDS DU PATRIMOINE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND ACT NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND ACT NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND REGULATIONS R-008-2013 AMENDED BY LOI SUR LE FONDS DU PATRIMOINE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST RÈGLEMENT SUR LE FONDS DU PATRIMOINE

Plus en détail

CIC Activité commerciale toujours en croissance

CIC Activité commerciale toujours en croissance Paris, le 26 juillet 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE CIC Activité commerciale toujours en croissance Résultats au 30 juin 2012(1) Résultats financiers - Produit net bancaire 2 228 M - Résultat brut d exploitation

Plus en détail

Souscrire à l'augmentation de capital de la STB -Investir l'avenir

Souscrire à l'augmentation de capital de la STB -Investir l'avenir Souscrire à l'augmentation de capital de la STB -Investir l'avenir Présentation de la STB : La Société Tunisienne de Banque, née au lendemain de l indépendance, la première banque du pays, a ouvert ses

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

+2% -3,4% +2,6% -0,9% chiffres clés +0,5% produit net bancaire consolidé 39,9 39,1 50,2 48,5 22,4 21,8 3,2 3,1. Dépôts de la clientèle* (en mmdh)

+2% -3,4% +2,6% -0,9% chiffres clés +0,5% produit net bancaire consolidé 39,9 39,1 50,2 48,5 22,4 21,8 3,2 3,1. Dépôts de la clientèle* (en mmdh) S ENGAGER À VOS CÔTÉS Chiffres clés www.bmci.ma chiffres clés AU 31 décembre En dépit d une conjoncture économique peu porteuse, le Groupe BMCI marque une bonne résistance de ses activités opérationnelles,

Plus en détail

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable Communiqué Rabat, le 22 février 2008 Résultats consolidés au 31 décembre 2007 Forte hausse des résultats consolidés en 2007 o Chiffre d affaires : +21,7% o Résultat opérationnel : +21,8% o Résultat net

Plus en détail

Attijariwafa bank - Wafasalaf

Attijariwafa bank - Wafasalaf L événement Wafasalaf : 20 ans au service du consommateur 3 Historique L accompagnement du développement 5 de la société de consommation Attijariwafa bank - Wafasalaf L appartenance au premier groupe bancaire

Plus en détail

GROUPE BANQUE POPULAIRE

GROUPE BANQUE POPULAIRE Paris, le 25 février 2005 GROUPE BANQUE POPULAIRE Résultats de l exercice 2004 FORT DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITÉ RÉSULTAT NET EN HAUSSE DE 24% AUGMENTATION DE 32% DU DIVIDENDE DE NATEXIS BANQUES POPULAIRES

Plus en détail

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 La rentabilité des établissements de crédit français a continué de progresser en 2000 et, malgré un infléchissement, s est

Plus en détail

L assurance française : le bilan de l année 2012

L assurance française : le bilan de l année 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 2 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance

Plus en détail

Le CIC en 2014 Vitalité du réseau commercial, solidité financière confirmée

Le CIC en 2014 Vitalité du réseau commercial, solidité financière confirmée Paris, le 26 février 2015 Le CIC en 2014 Vitalité du réseau commercial, solidité financière confirmée Résultats au 31 décembre 2014 Produit net bancaire 4 410 M Un PNB stable 1 (-0,8%) Résultat net comptable

Plus en détail

Loi sur la remise de certaines dettes liées à l aide publique au développement. Forgiveness of Certain Official Development Assistance Debts Act

Loi sur la remise de certaines dettes liées à l aide publique au développement. Forgiveness of Certain Official Development Assistance Debts Act CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Forgiveness of Certain Official Development Assistance Debts Act Loi sur la remise de certaines dettes liées à l aide publique au développement S.C. 1987, c. 27 L.C. 1987,

Plus en détail

Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**)

Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**) Paris, 17 juin 2015 Résultats annuels consolidés 2014-15 (avril 2014 mars 2015) Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**) Au 31 mars 2015, Rémy Cointreau

Plus en détail

INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES

INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES La Banque Centrale du Congo, Vu la Loi n 005/2002 du

Plus en détail

RETAIL BANKING SERVICES

RETAIL BANKING SERVICES LENDING SERVICES Interest rate Medium and Long term Investment Taux d intérêt Investissement à Moyen et Long Terme Between 14% and 16% Interest Rate Working Capital Taux d intérêt pour Fonds de Roulement

Plus en détail

BÉNIN BURKINA FASO BURUNDI CÔTE D IVOIRE DJIBOUTI ÉTHIOPIE GHANA KENYA MADAGASCAR MALI NIGER RDC SÉNÉGAL TANZANIE TOGO OUGANDA FRANCE

BÉNIN BURKINA FASO BURUNDI CÔTE D IVOIRE DJIBOUTI ÉTHIOPIE GHANA KENYA MADAGASCAR MALI NIGER RDC SÉNÉGAL TANZANIE TOGO OUGANDA FRANCE BÉNIN BURKINA FASO BURUNDI CÔTE D IVOIRE DJIBOUTI ÉTHIOPIE GHANA KENYA MADAGASCAR MALI NIGER RDC SÉNÉGAL TANZANIE TOGO OUGANDA FRANCE Rapport annuel - Annual report 2014 Sommaire Table of contents Présentation

Plus en détail

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40%

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40% COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 18 FEVRIER 2013 Résultats 2012. L UFF enregistre un résultat net consolidé de 15,2 M et une collecte nette de 49 M Une activité stable, grâce à une bonne adaptation de l

Plus en détail

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Intervention de Mohammed Laksaci Gouverneur de la Banque d Algérie 21 e Conférence des Gouverneurs

Plus en détail

TALKING POINTS THE CREATION OF THOUSANDS OF NEW JOBS IN THE SHEA INDUSTRY.

TALKING POINTS THE CREATION OF THOUSANDS OF NEW JOBS IN THE SHEA INDUSTRY. TALKING POINTS OPENING OF SHEA 2012: SHARED VALUE (INDUSTRY CONFERENCE) MARINA HOTEL, COTONOU, BENIN MERCREDI 25 AVRIL 2012 SINCE 2005, WEST AFRICA HAS SEEN TENS OF MILLIONS OF DOLLARS OF INVESTMENT AND

Plus en détail

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Symposium des Gouverneurs sur le thème «Inclusion financière

Plus en détail

Quebec Gross Revenue Insurance Program Conditional Remission Order. Décret de remise conditionnelle visant le Régime d assurancerevenu brut du Québec

Quebec Gross Revenue Insurance Program Conditional Remission Order. Décret de remise conditionnelle visant le Régime d assurancerevenu brut du Québec CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Quebec Gross Revenue Insurance Program Conditional Remission Order Décret de remise conditionnelle visant le Régime d assurancerevenu brut du Québec SI/2004-55 TR/2004-55

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail

Analyse Financière. A souscrire. INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme

Analyse Financière. A souscrire. INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme INTRODUCTION EN BOURSE Offre Publique à Prix Ferme Augmentation de capital et admission au marché principal de la cote de la bourse par Offre à Prix Ferme auprès du public de 1 million d actions nouvelles

Plus en détail

Canadian Worker Co-op Federation Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015

Canadian Worker Co-op Federation Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015 Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015 How can you improve your co-op s bottom line? Comment pouvez-vous améliorer le revenu net de votre coopérative? How can you raise

Plus en détail

LONDON NOTICE No. 3565

LONDON NOTICE No. 3565 EURONEXT DERIVATIVES MARKETS LONDON NOTICE No. 3565 ISSUE DATE: 15 February 2012 EFFECTIVE DATE: 12 March 2012 FTSE 100 INDEX FUTURES CONTRACT THREE MONTH EURO (EURIBOR) INTEREST RATE FUTURES CONTRACT

Plus en détail

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001 LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre

Plus en détail

Le Micro Insurance Network

Le Micro Insurance Network Le Micro Insurance Network Seul réseau international pour la microassurance 70 membres institutionnels et 25 membres individuels dans plus de 40 pays Plusieurs Groupes de travail sur des thématiques importantes

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2014 UN TREND HAUSSIER CONFIRMÉ RENCONTRE AVEC LES ANALYSTES ET LES MEDIAS LE LUNDI 23 MARS 2015

RÉSULTATS ANNUELS 2014 UN TREND HAUSSIER CONFIRMÉ RENCONTRE AVEC LES ANALYSTES ET LES MEDIAS LE LUNDI 23 MARS 2015 RÉSULTATS ANNUELS 2014 UN TREND HAUSSIER CONFIRMÉ RENCONTRE AVEC LES ANALYSTES ET LES MEDIAS LE LUNDI 23 MARS 2015 SOMMAIRE ENVIRONNEMENT MACRO ECONOMIQUE 3 SECTEUR BANCAIRE MAROCAIN 6 PRINCIPALES EVOLUTIONS

Plus en détail

Vendredi 28 mars 2014. Conférence de presse

Vendredi 28 mars 2014. Conférence de presse Vendredi 28 mars 2014 Conférence de presse Point sur 2013 et perspectives pour 2014 Le Crédit Agricole Alsace Vosges : une banque régionale de plein exercice en profonde transformation Page 2-28/03/2014

Plus en détail

Résultats Semestriels 2007. Réunion d information du 3 octobre 2007

Résultats Semestriels 2007. Réunion d information du 3 octobre 2007 Résultats Semestriels 2007 Réunion d information du 3 octobre 2007 1 S o m m a i r e efront, expert en solutions logicielles pour la finance Stratégie de développement Activité du 1 er semestre 2007 Perspectives

Plus en détail

Commercial Loan (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur les prêts commerciaux (sociétés de fiducie et de prêt)

Commercial Loan (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur les prêts commerciaux (sociétés de fiducie et de prêt) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Commercial Loan (Trust and Loan Companies) Regulations Règlement sur les prêts commerciaux (sociétés de fiducie et de prêt) SOR/92-349 DORS/92-349 Current to January 25,

Plus en détail

Les origines et les manifestations de la crise économique et financière. par Professeur Nadédjo BIGOU-LARE Université de Lomé

Les origines et les manifestations de la crise économique et financière. par Professeur Nadédjo BIGOU-LARE Université de Lomé Les origines et les manifestations de la crise économique et financière par Professeur Nadédjo BIGOU-LARE Université de Lomé Plan Introduction 1. Origines de la crise financière: les «subprimes» 2. Les

Plus en détail

ACCESS CP SIGNE UN 1ER CLOSING A 56 M POUR CIBLER LA PRIVATE DEBT

ACCESS CP SIGNE UN 1ER CLOSING A 56 M POUR CIBLER LA PRIVATE DEBT LEVÉES DE FONDS ACCESS CP SIGNE UN 1ER CLOSING A 56 M POUR CIBLER LA PRIVATE DEBT Par Xavier Demarle 08/10/2014 17:36 Le gérant veut porter à 150 M la collecte de son nouveau véhicule, dont la mission

Plus en détail

Présentation des résultats semestriels 2007

Présentation des résultats semestriels 2007 Présentation des résultats semestriels 2007 Faits marquants du premier semestre 2007 Henri de CASTRIES Président du Directoire Les résultats d AXA du 1 er semestre 2007 sont parfaitement en ligne avec

Plus en détail

CÔTE D IVOIRE BÉNIN BURKINA FASO BURUNDI DJIBOUTI ÉTHIOPIE GHANA KENYA MADAGASCAR MALI NIGER RDC SÉNÉGAL TANZANIE TOGO OUGANDA FRANCE

CÔTE D IVOIRE BÉNIN BURKINA FASO BURUNDI DJIBOUTI ÉTHIOPIE GHANA KENYA MADAGASCAR MALI NIGER RDC SÉNÉGAL TANZANIE TOGO OUGANDA FRANCE BÉNIN BURKINA FASO BURUNDI CÔTE D IVOIRE DJIBOUTI ÉTHIOPIE GHANA KENYA MADAGASCAR MALI NIGER RDC SÉNÉGAL TANZANIE TOGO OUGANDA FRANCE Rapport annuel - Annual report 2014 Sommaire Table of contents Présentation

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008 Résultats Semestriels 2008 Paris, le 1er octobre 2008 ALTEN ALTEN reste fortement positionné sur l Ingénierie et le Conseil en Technologie (ICT), ALTEN réalise des projets de conception et d études pour

Plus en détail

Aggregate Financial Exposure (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur le total des risques financiers (sociétés de fiducie et de prêt)

Aggregate Financial Exposure (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur le total des risques financiers (sociétés de fiducie et de prêt) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Aggregate Financial Exposure (Trust and Loan Companies) Regulations Règlement sur le total des risques financiers (sociétés de fiducie et de prêt) SOR/2001-365 DORS/2001-365

Plus en détail

Autres termes clés (Other key terms)

Autres termes clés (Other key terms) Autres termes clés (Other key terms) Norme Contrôle qualité des cabinets réalisant des missions d audit ou d examen d états financiers et d autres missions d assurance et de services connexes ( Quality

Plus en détail

RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 26 février 2014 RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une forte amélioration de son résultat

Plus en détail

Générale d Entreprises

Générale d Entreprises BÂTIMENT ET GENIE CIVIL CONSTRUIRE EST NOTRE METIER BUILDING IS OUR BUSINESS Générale d Entreprises Km 11, Route de Rufisque BP 8782 Dakar - SENEGAL Tél. : +221 33 839 83 83 Fax : +221 33 834 16 04 email

Plus en détail