III RESULTATS LE LONG DU TRACE PREFERENTIEL DE LA LIGNE 2

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "III RESULTATS LE LONG DU TRACE PREFERENTIEL DE LA LIGNE 2"

Transcription

1 FUTURE LIGNE 2 DE TRAMWAY DE L'AGGLOMERATION DE MONTPELLIER Etat initial des principaux traceurs de la pollution liée au trafic routier Résumé Rédacteur : AFM Date : 29/1/3 pages I CONTEXTE Etude réalisée le long du tracé préférentiel de la ligne 2 de tramway de Montpellier, ainsi que près d'axes où sa mise en service est susceptible d'entraîner une modification significative du trafic routier (dans la continuité de l'étude de l'impact constaté de la ligne 1 de tramway) La mise en service de la ligne 2 nécessite la construction d'un centre de maintenance spécifique, avenue de la Castelle, près du dépôt actuel des autobus. La législation spécifique aux installations classées réclamait qu'un état initial de la qualité de l'air soit réalisé aux alentours de ce site. Partenariat entre TAM et AIR Languedoc-Roussillon pour réaliser un état des lieux en 22, c'est-à-dire avant la réalisation de cette ligne 2 et du centre de maintenance associé Zone d'étude : voir la carte jointe. II MOYENS DE MESURE Echantillonneurs passifs pendant deux mois d'été et deux mois d'hiver (voir carte jointe) pour estimer des concentrations moyennes annuelles du dioxyde d'azote (NO 2, 8 sites) et du benzène (22 sites), deux polluants principalement traceurs de la pollution d'origine automobile. Modélisation de la qualité de l'air à l'échelle de la rue avec le logiciel STREET sur 2 tronçons concernés par la ligne 2 ; test de 3 scenarii (année 21 ; année 27 avec et sans la ligne 2) pour polluants (NO 2, benzène, SO 2, CO et particules en suspension PM1). Etude réalisée simultanément avec les états initiaux de la qualité de l'air avant la mise en service du boulevard urbain "Castelnau Le Crès" et de la déviation Est entre la RN113 et la future A7. Etude ne préjugeant pas de la part des émissions de la zone d'étude dans la formation d'ozone (O 3 ) au niveau régional : toute l'agglomération de Montpellier est affectée par la pollution d'origine photochimique. III RESULTATS LE LONG DU TRACE PREFERENTIEL DE LA LIGNE / Répartition moyenne annuelle du dioxyde d'azote (NO 2 ) Norme annuelle Concentrations maximales (lieu) Valeur limite 22 6 µg/m 3 37 µg/m 3 (au plus près de l'avenue de la Justice de Castelnau et de la Objectif de qualité 4 µg/m 3 place Rondelet : sites trafic) 33 µg/m 3 (boulevard de Strasbourg et rue de Poséidon : sites trafic) La valeur limite est respectée sur l'ensemble du tracé de la ligne 2. Par contre, si l'on tient compte de l'incertitude de la mesure, il y a un risque de dépassement de l'objectif de qualité sur les 4 axes mentionnés dans le tableau ci-dessus. Le long de son tracé, la ligne 2 traversera des zones actuellement très peu polluées par les polluants directement issus de la circulation automobile (zone limitrophe entre Castelnau-le Lez et le Crès, Mas 1/

2 FUTURE LIGNE 2 DE TRAMWAY DE L'AGGLOMERATION DE MONTPELLIER Etat initial des principaux traceurs de la pollution liée au trafic routier Résumé Rédacteur : AFM Date : 29/1/3 pages d'astre ) et d'autres plus influencées par le trafic (Beaux-Arts, quartier de la gare SNCF, quartier Rondelet -Clémenceau ). La carte jointe présente les teneurs moyennes en NO 2 le long de la ligne 1 et de la future ligne 2, hors proximité des grands axes. Les concentrations de NO 2 les plus élevées (qui respectent néanmoins la valeur limite actuelle) sont mesurées en centre-ville et diminuent lorsque l'on s'éloigne du centre. Cela est dû à l'intensité du trafic et à la configuration plus ou moins "ouverte" du milieu : en centre- ville, il y a à la fois davantage de circulation, toute la journée, et des configurations de rues plus étroites, où la pollution reste "contenue". 3 2 / Répartition moyenne annuelle du benzène Pour le benzène, aucun site de mesure de la zone d'étude ne risque de dépasser la valeur limite. Par contre, l'objectif de qualité annuel a de fortes probabilités d'être dépassé sur une quinzaine de sites de mesure. Cela concerne aussi bien des sites en proximité de la future ligne 2 qu'ailleurs. III RESULTATS SUR DES AXES PERPENDICULAIRES A LA LIGNE 2 Variations de concentrations de polluants de part et d'autre de 4 grands axes particulièrement concernés par la mise en service de la ligne 2 de tramway, afin de visualiser l'influence immédiate de chacun de ces axes sur son voisinage proche : RN113 à Castelnau le Lez, Avenue de la Justice de Castelnau, Avenue de Nîmes au niveau du quartier des Beaux-Arts, Boulevard de Strasbourg. Concentrations en NO 2 autour de la RN113 à Castelnau-le-Lez - Moyenne annuelle 4 Objectif de qualité : 4 µg/m 3 RN113 3 rue du Mas de Rocher 2 1 rue Dorgelès -1 Sud Distance en mètres à la RN Nord NO2 en µg/m 3 NO 2 en µg/m 3 Sud Concentrations en NO 2 autour de l'avenue de la Justice de Castelnau - Moyenne annuelle 4 Objectif de qualité : 4 µg/m 3 3 r de Montasinos 2 2 r de l'hirondelle 1 av de la Roqueturière Distance en mètres à l'av. de la Justice Nord 2/

3 NO 2 en µg/m 3 Concentrations en NO 2 autour de l'avenue de Nîmes (quartier des Beaux-arts) - Moyenne annuelle 4 Objectif de qualité : 4 µg/m place des Beaux-Arts Ouest Distance en mètres à l'av. de Nîmes Est NO 2 en µg/m 3 Concentrations en NO 2 autour du boulevard de Strasbourg - Moyenne annuelle 4 Objectif de qualité : 4 µg/m rue du Cimetière 2 Protestant 1 rue du Pont de Lattes Sud Distance en mètres au bld de Strasbourg Nord Pour certains axes : diminution rapide des concentrations de polluants d'origine automobile dans les premières dizaines de mètres. Pour d'autres axes, qui traversent des quartiers où les rues adjacentes sont le siège d'un trafic relativement important et/ou dont la configuration n'est pas favorable à la dispersion des polluants (quartiers des Beaux-Arts, quartier au Sud de la gare SNCF), la pollution reste homogène, même loin de ces principaux axes. Lorsque la ligne 2 de tramway sera en service sur ces axes et que le trafic routier y aura diminué, il conviendra de vérifier si ces axes restent une source significative d'émissions de NO 2 et de benzène ou si, au contraire, ce sont d'autres axes dont la contribution à la pollution automobile devient majoritaire (exemple : rue de Montasinos par rapport à l'avenue de la Justice de Castelnau). IV RESULTATS EN NO 2 PRES DU FUTUR CENTRE DE MAINTENANCE Sur les 4 axes étudiés (rue de Cholet, rue de la Castelle, avenue Pavelet et rue Trotsky), la valeur limite de 22 est respectée. NO 2 annuel en µg/m Risque de dépassement de la valeur limite annuelle pour le NO 2 autour du futur centre de maintenance de la ligne 2 Moyenne annuelle Moyenne annuelle avec l'incertitude Valeur limite annuelle 22 : 6 µg/m 3 Valeur limite annuelle 21 : 4 µg/m 3 1 Rue de Cholet Rue de la Castelle Avenue Pavelet Rue Trotsky V CONTRASTES SAISONNIERS Pour les deux traceurs de la pollution d'origine automobile étudiés (NO 2 et benzène), les concentrations sont, pour l'ensemble des sites, plus élevées en hiver qu'en été. Ceci s'explique principalement par le fait qu'en été, en raison des vacances scolaires, le trafic diminue, compte-tenu de la baisse des déplacements "domiciletravail" et "domicile-école" majoritaires dans la zone d'étude. VI SIMULATIONS DE QUELQUES AXES EN 21 ET 27 3/

4 L'évolution des conditions d émissions des véhicules et le renouvellement du parc automobile engendreront une baisse des divers polluants émis dans l'atmosphère. Il en résultera une certaine diminution des teneurs de ces polluants dans l'air ambiant entre les années 21 et 27, indépendamment de la mise en place de la ligne 2. Comparaison des deux scenarii étudiés pour l'année 27 avec et sans la ligne 2 NO 2 La mise en service de la ligne 2 n'a pas d'influence ou une influence légèrement favorable sur les teneurs en NO 2 sur la quasi-totalité des axes étudiés. Le long du tracé préférentiel, elle entraîne une légère diminution des teneurs en NO 2 ; cette diminution n'est cependant significative que sur 6 tronçons. Néanmoins, malgré cette baisse, il subsistera, le long du tracé, des axes sur lesquels l'objectif de qualité pour le NO 2 ne sera toujours pas respecté. Elle induit une très légère augmentation des teneurs en NO 2 sur seulement 3 axes, qui sont tous en dehors du tracé préférentiel (quelques tronçons de la rue Becquerel et de l'avenue de Saint- Lazare). Benzène La mise en service de la ligne 2 fait diminuer les teneurs sur tous les axes étudiés (que ce soit, ou non, le long du tracé préférentiel), hormis la rue Becquerel dans le quartier du Millénaire, où le trafic augmentera dans une très grande proportion 1 avec la mise en service de la ligne 2 et de la déviation Est. Les concentrations de benzène du boulevard du Jeu de Paume et de la rue Délicieux (rue étroite bordée de bâtiments élevés, très empruntée par les véhicules venant du centre-ville et se rendant dans les quartiers Beaux-Arts, Boutonnet et Aiguelongue) dépassent encore la valeur limite en 27, avec ou sans la ligne 2. PM1 pas de différence significative entre les deux scenarii l'ensemble des valeurs réglementaires françaises est respecté quel que soit le scénario SO 2 pas de différence significative entre les deux scenarii l'ensemble des valeurs réglementaires françaises est respecté quel que soit le scénario CO pas de différence significative entre les deux scenarii avec la ligne 2, un axe de moins dépasse la valeur de référence allemande (pas de valeur annuelle en France) VII PERSPECTIVES Les mesures réalisées sur le terrain ne constituent évidemment qu'un état initial et ne préjugent aucunement de l'impact de la ligne 2 sur la qualité de l'air ambiant. Compte tenu du renouvellement du parc automobile et des diminutions espérées des émissions de chaque véhicule entre 21 et 27, on attend des diminutions des concentrations de polluants dans l'air ambiant sur cette période à Montpellier, que la ligne 2 soit ou non mise en place. On a comparé, avec un logiciel de simulation à l'échelle de la rue, les teneurs en polluants sur 2 tronçons de voirie pour l'année 27 avec et sans la mise en service de la ligne 2 : il y a globalement peu de différence significative entre les deux scenarii. S'il y a bien une diminution en polluants le long du tracé préférentiel, ces réductions sont de faible amplitude. En dehors du tracé de la ligne, on s'attend à des augmentations là encore, de très faible ampleur de benzène et de NO 2 sur certains axes sur lesquels on observera un phénomène de report de trafic (quelques tronçons de l'avenue Villeneuve d'angoulême et de l'avenue de Maurin, la rue Becquerel). Après la mise en service de la ligne 2, une nouvelle étude de la qualité de l'air pourrait être réalisée sur les mêmes sites qu'en 22, à savoir tant le long de son tracé que sur les axes dont l'intensité du trafic sera profondément modifiée après l'ouverture de cette ligne. Par exemple, il conviendra de vérifier si des axes 1 + % par rapport à 21. Il s'agit de la plus forte augmentation relative sur toute la ville. 4/

5 empruntés par la ligne 2 restent une source significative d'émissions de NO 2 et de benzène ou si, au contraire, ce sont d'autres axes dont la contribution à la pollution automobile devient majoritaire. Cela permettrait d'apprécier au mieux l'influence globale des importantes modifications de trafic de la zone montpelliéraine sur les polluants traceurs de la pollution automobile dans l'air ambiant. /

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014»

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Projet d ensemble commercial Ametzondo Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Remarques : Aucune émission ne sera prise en compte sur le parking pour un fonctionnement dominical.

Plus en détail

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France Quelle qualité de l air au volant? ---------------------------- Les automobilistes sont nettement plus exposés à la pollution atmosphérique que les piétons, même à proximité des grands axes. Tel est le

Plus en détail

EVALUATION DE L'EXPOSITION DES CITADINS AUX POLLUANTS D'ORIGINE AUTOMOBILE AU COURS DE LEURS DEPLACEMENTS DANS L'AGGLOMERATION PARISIENNE

EVALUATION DE L'EXPOSITION DES CITADINS AUX POLLUANTS D'ORIGINE AUTOMOBILE AU COURS DE LEURS DEPLACEMENTS DANS L'AGGLOMERATION PARISIENNE EVALUATION DE L'EXPOSITION DES CITADINS AUX POLLUANTS D'ORIGINE AUTOMOBILE AU COURS DE LEURS DEPLACEMENTS DANS L'AGGLOMERATION PARISIENNE Annie COURSIMAULT, Claudie DELAUNAY, Ghislaine GOUPIL Laboratoire

Plus en détail

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg Simulation état 2006 Avec le soutien de la Communauté Urbaine de Strasbourg Strasbourg Communauté Urbaine ASPA

Plus en détail

CARACTÉRISATION DE LA QUALITÉ DE L'AIR À PROXIMITÉ DES VOIES À GRANDE CIRCULATION

CARACTÉRISATION DE LA QUALITÉ DE L'AIR À PROXIMITÉ DES VOIES À GRANDE CIRCULATION CARACTÉRISATION DE LA QUALITÉ DE L'AIR À PROXIMITÉ DES VOIES À GRANDE CIRCULATION Modélisation de la pollution atmosphérique à proximité des axes routiers les plus importants d Île-de-France : croisement

Plus en détail

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Surveillance de la qualité de l air en région Limousin Mise en oeuvre et gestion des dispositifs techniques adaptés

Plus en détail

LIAISON A50 A57 TRAVERSEE

LIAISON A50 A57 TRAVERSEE LIAISON A5 A57 TRAVERSEE SOUTERRAINE DE TOULON SECOND TUBE (SUD) ANALYSE DES DONNEES DE QUALITE DE L AIR NOVEMBRE 27 A JANVIER 28 TOULON OUEST, PUITS MARCHAND, TOULON EST Liaison A5 A57 Traversée souterraine

Plus en détail

Pollution de l air : astreinte journalière qui pourrait aller jusqu à 785 000 par jour

Pollution de l air : astreinte journalière qui pourrait aller jusqu à 785 000 par jour Communiqué de presse ECOFORUM 31 janvier 2011 Pollution de l air : astreinte journalière qui pourrait aller jusqu à 785 000 par jour Avec près de 385 000 morts anticipés par an en Europe et près de 42

Plus en détail

CARTOGRAPHIE FINE DES NIVEAUX DE DIOXYDE D AZOTE DANS LE COEUR DENSE DE L AGGLOMÉRATION PARISIENNE. Janvier 2012

CARTOGRAPHIE FINE DES NIVEAUX DE DIOXYDE D AZOTE DANS LE COEUR DENSE DE L AGGLOMÉRATION PARISIENNE. Janvier 2012 CARTOGRAPHIE FINE DES NIVEAUX DE DIOXYDE D AZOTE DANS LE COEUR DENSE DE L AGGLOMÉRATION PARISIENNE Janvier 2012 AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l Air en Ile-de-France Cartographie fine des niveaux

Plus en détail

Situation, trafic et emploi

Situation, trafic et emploi Situation, trafic et emploi Situation MONTPELLIER - MÉDITERRANNÉE L'aéroport de Montpellier Méditerranée est situé sur la commune de Mauguio, à 10 km de Montpellier, 30 de Sète, 50 de Nîmes et 70 de Béziers.

Plus en détail

Airparif Services. Formations professionnelles 2015. Surveillance de la qualité de l'air en Île-de-France

Airparif Services. Formations professionnelles 2015. Surveillance de la qualité de l'air en Île-de-France Services Formations professionnelles 2015 Surveillance de la qualité de l'air en Île-de-France Catalogue de formations professionnelles 2015 a une longue expérience de sensibilisation et de formation tant

Plus en détail

QAbil QUALITÉ DE L AIR. Production de bilan cartographique de la qualité de l air dans la région de l étang de Berre. Études spécifiques

QAbil QUALITÉ DE L AIR. Production de bilan cartographique de la qualité de l air dans la région de l étang de Berre. Études spécifiques QUALITÉ DE L AIR Études spécifiques QAbil Production de bilan cartographique de la qualité de l air dans la région de l étang de Berre - 1 - AIRFOBEP QAbil QAbil Production de bilan cartographique de la

Plus en détail

LUTTE CONTRE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET PROMOTION DES VEHICULES PROPRES AU BENIN

LUTTE CONTRE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET PROMOTION DES VEHICULES PROPRES AU BENIN LUTTE CONTRE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET PROMOTION DES VEHICULES PROPRES AU BENIN Présenté par M. Wabi MARCOS Coordonnateur Sous Programme Lutte Contre la Pollution Atmosphère INTRODUCTION PLAN DE PRESENTATION

Plus en détail

PROJET AIRCITY PRINCIPAUX RESULTATS A CE JOUR

PROJET AIRCITY PRINCIPAUX RESULTATS A CE JOUR PROJET AIRCITY PRINCIPAUX RESULTATS A CE JOUR PREDIM 21 novembre, 2013 Objectif du projet AIRCITY Le Projet AIRCITY visait à développer un prototype de simulation 3D à haute résolution de la qualité de

Plus en détail

Résumé non technique. Tableaux d estimation

Résumé non technique. Tableaux d estimation Résumé non technique Tableaux d estimation 4 Chapitre 1 Introduction 5 E n application de la directive européenne 2002/49/CE, et de ses retranscriptions en droit français (décret 2006-361 du 24 mars 2006

Plus en détail

Déplaçons-nous autrement!

Déplaçons-nous autrement! Déplaçons-nous autrement! Pffff!!! Encore une heure pour rentrer du boulot! Nos habitudes Un quoi? Nous, on a mis en place un «PDE»! Plan de Déplacements Entreprise! On s est organisé pour covoiturer,

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

Exposition de la Population aux Polluants atmosphériques en Europe Projet PEOPLE à Bruxelles

Exposition de la Population aux Polluants atmosphériques en Europe Projet PEOPLE à Bruxelles Exposition de la Population aux Polluants atmosphériques en Europe Projet PEOPLE à Bruxelles Description du projet Parmi les activités liées à la santé qui sont menées à l Unité d Emissions et de Santé

Plus en détail

MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE. Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville

MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE. Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville Monographie rédigée par Camille MARTINET et Julien ALLAIRE sur la base de

Plus en détail

1 VOLET MOBILITÉ - TRANSPORTS. Synthèse du volet Mobilité Transports

1 VOLET MOBILITÉ - TRANSPORTS. Synthèse du volet Mobilité Transports 1 VOLET MOBILITÉ - TRANSPORTS Synthèse du volet Mobilité Transports 2 VOLET MOBILITÉ - TRANSPORTS I / Contexte général en matière de mobilité et de transports... 3 A. Une population française et régionale

Plus en détail

Le Scanner 3D Dynamique

Le Scanner 3D Dynamique Le Scanner 3D Dynamique Présentation & Références 2015 Page 1 / 9 1. Présentation Techniques Topo, est une société de Géomètres Experts créée en 1964 comptant aujourd hui près de 120 collaborateurs répartis

Plus en détail

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure?

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Plan : 1. Qu est ce que l atmosphère terrestre? 2. De quoi est constitué l air qui nous entoure? 3. Qu est ce que le dioxygène? a. Le dioxygène dans la

Plus en détail

Actualité AIRP RIF. A Paris à vélo... airparif a 30 ans. N 32 - février 2009

Actualité AIRP RIF. A Paris à vélo... airparif a 30 ans. N 32 - février 2009 w w w. a i r p a r i f. a s s o. f r AIRP RIF N 32 - février 2009 Actualité S U R V E I L L A N C E D E L A Q U A L I T É D E L A I R E N I L E - D E - F R A N C E Méthode de mesure Un vélo équipé de capteurs

Plus en détail

ESPACES Bureaux, Activités & Commerces

ESPACES Bureaux, Activités & Commerces Montpellier et sa région 2015 ESPACES Bureaux, Activités & Commerces DTZ Montpellier 04 67 22 50 00 contact@dtz-montpellier.com Retrouvez toutes nos offres sur http://montpellier.dtz-immo.fr/ www.dtzimmo.fr

Plus en détail

RAPPORT D ÉTUDE 25/06/2010 N -DRC -09-104235-03943A-

RAPPORT D ÉTUDE 25/06/2010 N -DRC -09-104235-03943A- RAPPORT D ÉTUDE 25/06/2010 N -DRC -09-104235-03943A- Impact local des stations-service sur les concentrations de benzène dans l environnement (air intérieur et extérieur) Etude exploratoire sur deux sites

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROJET DE BUDGET 2014

PRÉSENTATION DU PROJET DE BUDGET 2014 PRÉSENTATION DU PROJET DE BUDGET 2014 Onex, le 8 octobre 2013 de budget 2005 2014 Quelques éléments-clés du budget 2014 (par rapport au budget 2013) Les charges de personnel diminuent de 1,32 % par rapport

Plus en détail

TechniSim Consultants 2 rue Saint Théodore 69003 Lyon Tél : 04 72 33 91 67 Email : technisim@wanadoo.fr

TechniSim Consultants 2 rue Saint Théodore 69003 Lyon Tél : 04 72 33 91 67 Email : technisim@wanadoo.fr Réf. : 090 510 082A V1 Valbonne Sophia Antipolis TechniSim Consultants 2 rue Saint Théodore 69003 Lyon Tél : 04 72 33 91 67 Email : technisim@wanadoo.fr Zone d Aménagement Concertée (ZAC) des Clausonnes

Plus en détail

Comment ferons-nous demain?

Comment ferons-nous demain? (La place) de la voiture dans notre ville Plus de voitures moins de places Comment ferons-nous demain? (Exprimez) vos idées! Rendez-vous à la CUS, dans votre mairie de quartier et sur www.strasbourg.fr

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque

Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour modifier Le télétravail, les styles du texte du masque un outil du management de la mobilité? Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième niveau

Plus en détail

Cartes stratégiques de bruit Résumé non technique

Cartes stratégiques de bruit Résumé non technique Cartes stratégiques de bruit Résumé non technique CA. Les Lacs de l'essonne - CSB - Résumé non technique 03 11 2014-1/19 Sommaire I. Contexte réglementaire autour de l élaboration des cartes de bruit stratégiques...3

Plus en détail

Séminaire LCSQA "Épisodes de pollution et mesures d urgence"

Séminaire LCSQA Épisodes de pollution et mesures d urgence Séminaire LCSQA "Épisodes de pollution et mesures d urgence" Jeudi 22 mai 2014 Messages sanitaires Marie FIORI (chargée du dossier Qualité de l air extérieur) Sous-direction de la Prévention des risques

Plus en détail

COMMENTAiRES/ DECISIONS SUITE A DONNER SOURCE. Note du collectif d associations de consommateurs sur le format d affichage

COMMENTAiRES/ DECISIONS SUITE A DONNER SOURCE. Note du collectif d associations de consommateurs sur le format d affichage Plate-forme d'échanges Date : 2011-06-10 Assistante: Lydia GIPTEAU Ligne directe : + 33 (0)1 41 62 84 20 Lydia.gipteau@afnor.org Affichage environnemental des produits grande consommation Numéro du document:

Plus en détail

Compte rendu des utilisations du calculateur TITAN au LACy

Compte rendu des utilisations du calculateur TITAN au LACy Le Laboratoire de l Atmosphère et des Cyclones (LACy) UMR (8105) Université de la Réunion CNRS Météo France 15 avenue René Cassin, 97715 Saint Denis messag.,cedex 9 Compte rendu des utilisations du calculateur

Plus en détail

I. SITUATION ACTUELLE

I. SITUATION ACTUELLE DOSSIER SUR LES TRANSPORTS EN COMMUN I. SITUATION ACTUELLE Le réseau actuel de transports collectifs (offre de service et fréquentation) La zone d influence de la RD7 entre la porte de Sèvres et le Pont

Plus en détail

Un réseau Bus à Haut Niveau de Service pour GRAND POITIERS. 1 ère Tranche. Bilan de concertation préalable

Un réseau Bus à Haut Niveau de Service pour GRAND POITIERS. 1 ère Tranche. Bilan de concertation préalable Un réseau Bus à Haut Niveau de Service pour GRAND POITIERS 1 ère Tranche Bilan de concertation préalable 1 er au 31 octobre 2011 A l issue d une réflexion sur l évolution du réseau de transport urbain,

Plus en détail

Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité

Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité Le cas de Montréal Marc Blanchet - Ville de Montréal Directeur direction des transports Préparé par : Service des infrastructures,

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

L information économique pour comprendre et décider. Bruno BOUTERIN CCI de Montpellier Direction Action Territoriale et Etudes Economiques

L information économique pour comprendre et décider. Bruno BOUTERIN CCI de Montpellier Direction Action Territoriale et Etudes Economiques L information économique pour comprendre et décider Bruno BOUTERIN CCI de Montpellier Direction Action Territoriale et Etudes Economiques S informer et mesurer le potentiel d un territoire pour décider

Plus en détail

PLAN DE MOBILITÉ OU PLAN DE DÉPLACEMENTS

PLAN DE MOBILITÉ OU PLAN DE DÉPLACEMENTS VILLE DURABLE ET TRANSPORT FICHE 5 AIR CLIMAT ÉNERGIE PLAN DE MOBILITÉ OU PLAN DE DÉPLACEMENTS DE QUOI S AGIT-IL? Un plan de mobilité ou plan de déplacements est un outil de management de la mobilité.

Plus en détail

ÉVALUATION PROSPECTIVE DES ÉMISSIONS ET DES CONCENTRATIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES À L HORIZON 2020 EN ÎLE-DE-FRANCE - GAIN SUR LES ÉMISSIONS EN

ÉVALUATION PROSPECTIVE DES ÉMISSIONS ET DES CONCENTRATIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES À L HORIZON 2020 EN ÎLE-DE-FRANCE - GAIN SUR LES ÉMISSIONS EN ÉVALUATION PROSPECTIVE DES ÉMISSIONS ET DES CONCENTRATIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES À L HORIZON 2020 EN ÎLE-DE-FRANCE - GAIN SUR LES ÉMISSIONS EN 2015 Révision du Plan de Protection de l Atmosphère

Plus en détail

Synthèse de l étude ADEME "2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile"

Synthèse de l étude ADEME 2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile mai 2007 Synthèse de l étude ADEME "2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile" Contexte de l étude La mise en application de la nouvelle étape réglementaire Euro3

Plus en détail

"ÉMISSIONS TRADING" ET CONTROLE DES REJETS DE POLLUANTS ATMOSPHERIQUES ISSUES DE CENTRALES THERMIQUES * SYNTHESE

ÉMISSIONS TRADING ET CONTROLE DES REJETS DE POLLUANTS ATMOSPHERIQUES ISSUES DE CENTRALES THERMIQUES * SYNTHESE "ÉMISSIONS TRADING" ET CONTROLE DES REJETS DE POLLUANTS ATMOSPHERIQUES ISSUES DE CENTRALES THERMIQUES * SYNTHESE Afin de faire face aux dégâts engendrés ces dernières années par les polluants "acides",

Plus en détail

L ' E N V I R O N N E M E N T À T R A V E R S L A S I M U L A T I O N N U M É R I Q U E : D E L ' I N G É N I E R I E D U B Â T I M E N T

L ' E N V I R O N N E M E N T À T R A V E R S L A S I M U L A T I O N N U M É R I Q U E : D E L ' I N G É N I E R I E D U B Â T I M E N T L ' E N V I R O N N E M E N T À T R A V E R S L A S I M U L A T I O N N U M É R I Q U E : U N E N O U V E L L E P R A T I Q U E D E L ' I N G É N I E R I E D U B Â T I M E N T Pour les bâtiments et à l'échelle

Plus en détail

Tableau 1 Routes nouvelles ou modifiées : les infrastructures concernées

Tableau 1 Routes nouvelles ou modifiées : les infrastructures concernées Codes l'environnement Décret 95-22 du 9 janvier relatif à la limitation du bruit des aménagements et transports terrestres mai relatif au bruit des 97-110 du 12 relative à la prise en compte du bruit dans

Plus en détail

FR0003943. 2. IMPACT DOSIMETRIQUE DES TACHES DE CONTAMINATION 2.1. Introduction

FR0003943. 2. IMPACT DOSIMETRIQUE DES TACHES DE CONTAMINATION 2.1. Introduction EVALUATIONS DOSIMETRIQUES RELATIVES AUX CONTAMINATIONS DES TRANSPORTS DE COMBUSTIBLES IRRADIES. M. Juanola*, A. Despres*, B. Laurent** Institut de Protection et de Sûreté Nucléaire. Département de Protection

Plus en détail

BILAN PSQA ANNEES 2010 ET 2011

BILAN PSQA ANNEES 2010 ET 2011 18/06/2012 QUALITAIR CORSE BILAN PSQA ANNEES 2010 ET 2011 Bilan PSQA 2010-2015 version 2012 Savelli Page blanche TABLE DES MATIERES Introduction... 1 1 Composition et financement de l association... 2

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. confort = équilibre entre l'homme et l'ambiance

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. confort = équilibre entre l'homme et l'ambiance TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technologie des installations frigorifiques

Plus en détail

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI

Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Bilan d'émissions de gaz à effet de serre SNI Direction du patrimoine Le 12/12/2014 SNI - 125 avenue de Lodève - CS 70007-34074 Montpellier Cedex 3 Tél. : 04 67 75 96 40 - www.groupesni.fr Siège social

Plus en détail

Réchauffons-nous efficacement! N utilisons plus les cheminées ouvertes!

Réchauffons-nous efficacement! N utilisons plus les cheminées ouvertes! Réchauffons-nous efficacement! N utilisons plus les cheminées ouvertes! Ha! Une bonne flambée pour se réchauffer! Nos habitudes Oui! Mais avec un foyer performant ou labellisé Flamme Verte 5 étoiles! On

Plus en détail

DETERMINATION DU BESOIN CALORIFIQUE ANNUEL

DETERMINATION DU BESOIN CALORIFIQUE ANNUEL DETERMINATION DU BESOIN CALORIFIQUE ANNUEL ) Les degrés jour unifiés : Les degrés jour unifiés ou DJU permettent de réaliser des estimations de consommation d'énergie thermique pour le chauffage d un bâtiment

Plus en détail

CAMPAGNE DE MESURES DU DIOXYDE D'AZOTE

CAMPAGNE DE MESURES DU DIOXYDE D'AZOTE CAMPAGNE DE MESURES DU DIOXYDE D'AZOTE DANS L'AGGLOMERATION POINTOISE DANS LE CADRE DE LA MISE EN PLACE D UN PLAN DE DEPLACEMENT URBAIN GWAD'AIR Association Agréée de Surveillance de la Qualité de l'air

Plus en détail

Évaluation des émissions de GES liés au transport routier en Aquitaine

Évaluation des émissions de GES liés au transport routier en Aquitaine Évaluation des émissions de GES liés au transport routier en Aquitaine AIRAQ / ORECCA, CEREMA / DTerSO Rafaël BUNALES, AIRAQ / ORECCA Marie GADRAT, CEREMA / DTerSO Sommaire Organisation mise en place Description

Plus en détail

Les projets de transports collectifs dans les quartiers de Saint-Maur Créteil et du Vieux Saint-Maur

Les projets de transports collectifs dans les quartiers de Saint-Maur Créteil et du Vieux Saint-Maur Ville de Saint-Maur-des-Fossés Les projets de transports collectifs dans les quartiers de Saint-Maur Créteil et du Vieux Saint-Maur (métro Grand Paris Express, bus Est-TVM) Réunion publique du 23 septembre

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

Impact sanitaire de la pollution atmosphérique en Rhône-Alpes

Impact sanitaire de la pollution atmosphérique en Rhône-Alpes Impact sanitaire de la pollution atmosphérique en Rhône-Alpes Jean-Marc YVON Cellule de l InVS en Région Rhône-Alpes 9 décembre 2014 1 Quelles sont les sources de données disponibles en région Rhône-Alpes?

Plus en détail

Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès

Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès Andre Douaud Ancien Directeur Technique Constructeurs Français Automobiles CCFA À Rabat, Avril 21 Moteurs et Carburants

Plus en détail

de l air pour nos enfants!

de l air pour nos enfants! B u l l e t i n d e l O Q A I n 1 Crèches et lieux d enseignement : de l air pour nos enfants! Le programme de l OQAI «Lieux de vie fréquentés par les enfants» a débuté en 2006. Une première phase de recueil

Plus en détail

PREAMBULE. ETUDE D IMPACT PIECE 7 - Partie 1 Résumé non technique de l étude d impact. Les objectifs : Présentation :

PREAMBULE. ETUDE D IMPACT PIECE 7 - Partie 1 Résumé non technique de l étude d impact. Les objectifs : Présentation : PREAMBULE Présentation : L étude d impact développée ci-après concerne la création d une ligne de tramway entre Villejuif Louis Aragon et Athis-Mons (centre commercial). Le tronçon Athis-Mons Juvisy-sur-Orge,

Plus en détail

Chapitre 4 : les stocks

Chapitre 4 : les stocks Chapitre 4 : les stocks Stocks et actifs Une entreprise achète généralement des biens pour les utiliser dans son processus de production, ce sont les matières premières et les fournitures, elle peut également

Plus en détail

CPCU Chaufferie de Vaugirard 25 rue Georges Pitard 75015 PARIS. À l attention de Madame JOYCE-ERMOLLI RAPPORT DE VÉRIFICATION

CPCU Chaufferie de Vaugirard 25 rue Georges Pitard 75015 PARIS. À l attention de Madame JOYCE-ERMOLLI RAPPORT DE VÉRIFICATION CPCU Chaufferie de Vaugirard 25 rue Georges Pitard 75015 PARIS À l attention de Madame JOYCE-ERMOLLI RAPPORT DE VÉRIFICATION NIVEAUX SONORES ÉMIS DANS L ENVIRONNEMENT EN RÉFÉRENCE À L ARRÊTÉ DU 23 JANVIER

Plus en détail

www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris

www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris 1 2 Avec des solutions françaises et une expertise mondiale dans le domaine du transport, Thales se positionne comme un acteur clé

Plus en détail

Dossier de presse. Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville

Dossier de presse. Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Dossier de presse Chronopost, pionnière de la livraison propre en centre ville Avril 2007 SOMMAIRE I. La problématique du Transport de Marchandises en Ville (TMV) II. Une démarche pionnière dès 1999 avec

Plus en détail

la climatisation automobile

la climatisation automobile Un équipement en question : la climatisation automobile LES TRANSPORTS la climatisation en question La climatisation automobile, grand luxe il y a encore peu de temps, devient presque banale pour tous

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

Bilan d'émissions de GES

Bilan d'émissions de GES 1. Description de la personne morale concernée Raison sociale : Code NAF : Code SIREN : Adresse : Nespresso France 1, Boulevard Pasteur 75015 PARIS Bilan d'émissions de GES Nespresso France SA Nombre de

Plus en détail

Table des matières. LIMAIR - Rapport de mesures et d'analyses

Table des matières. LIMAIR - Rapport de mesures et d'analyses Site : Atelier de réparation des véhicules de la ville de Limoges Localisation : commune de Limoges Date : du 18 au 26 juillet 2012 Paramètres étudiés : Benzène et dioxyde d'azote NO 2 ETD/2012/10 Table

Plus en détail

DOSSIER : L OZONE SOUS TOUTES SES COUTURES

DOSSIER : L OZONE SOUS TOUTES SES COUTURES DOSSIER : L OZONE SOUS TOUTES SES COUTURES Avec le soleil et la chaleur de l été, c est aussi les épisodes de pollution à l ozone qui reviennent. Le dossier ci-dessous propose de répondre aux 12 questions

Plus en détail

Rapport d'expertise. Réalisé pour le compte de la DRIRE Ile-de-France. par :

Rapport d'expertise. Réalisé pour le compte de la DRIRE Ile-de-France. par : Rapport d'expertise CARTOGRAPHIE DES NIVEAUX DE BENZENE EN ILE-DE-FRANCE & EVALUATION DE L'EXPOSITION POTENTIELLE DE LA POPULATION FRANCILIENNE A LA POLLUTION PAR LE BENZENE Réalisé pour le compte de la

Plus en détail

APPLICATION DU SCN A L'EVALUATION DES REVENUS NON DECLARES DES MENAGES

APPLICATION DU SCN A L'EVALUATION DES REVENUS NON DECLARES DES MENAGES 4 mars 1996 FRANCAIS Original : RUSSE COMMISSION DE STATISTIQUE et COMMISSION ECONOMIQUE POUR L'EUROPE CONFERENCE DES STATISTICIENS EUROPEENS OFFICE STATISTIQUE DES COMMUNAUTES EUROPEENNES (EUROSTAT) ORGANISATION

Plus en détail

Ligne 067 000 de Lunéville à Saint-Dié-des- Vosges

Ligne 067 000 de Lunéville à Saint-Dié-des- Vosges Ligne 067 000 de Lunéville à Saint-Dié-des- Vosges CONVENTION DE FINANCEMENT DES ETUDES AVANT-PROJET/PROJET DE LIBERATION D EMPRISES FERROVIAIRES EN GARE DE SAINT-DIE-DES-VOSGES CDF n 1400179 SPIRE n 402

Plus en détail

ET VOUS COMMENT. 900 000 déplacements VOUS DÉPLACEZ-VOUS? FAITES LE TEST TOUS LES JOURS DANS LA COMMUNAUTÉ URBAINE

ET VOUS COMMENT. 900 000 déplacements VOUS DÉPLACEZ-VOUS? FAITES LE TEST TOUS LES JOURS DANS LA COMMUNAUTÉ URBAINE 900 000 déplacements TOUS LES JOURS DANS LA COMMUNAUTÉ URBAINE ET VOUS COMMENT VOUS DÉPLACEZ-VOUS? FAITES LE TEST CITOYEN DE SA VILLE ET DE SA PLANÈTE évaluez vos comportements Question 1 : pour vous rendre

Plus en détail

Résumé non technique de l étude d impact

Résumé non technique de l étude d impact de l étude d impact 2 2.1 Contexte environnant 2.1.1 Faune et flore La proximité de zones artificialisées, d infrastructures routières majeures et l exploitation antérieures des terres agricoles qui constituent

Plus en détail

Un système bonus-malus à valeur cible pour mieux protéger le climat

Un système bonus-malus à valeur cible pour mieux protéger le climat Étude sur un système de crédits d'émissions négociables pour les voitures neuves Un système bonus-malus à valeur cible pour mieux protéger le climat Les émissions de CO 2 des voitures neuves se maintiennent

Plus en détail

Synthèse SYNTHESE - 1 - DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT. Service du climat et de l efficacité énergétique

Synthèse SYNTHESE - 1 - DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT. Service du climat et de l efficacité énergétique DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT Service du climat et de l efficacité énergétique Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique Synthèse SYNTHESE Prise en compte de l'élévation

Plus en détail

Modèles transport-urbanisme Fiches synthétiques SIMBAD. Modèle de dynamique urbaine désagrégé

Modèles transport-urbanisme Fiches synthétiques SIMBAD. Modèle de dynamique urbaine désagrégé Modèles transport-urbanisme Fiches synthétiques SIMBAD Identité du modèle : Nature Voyageurs / Marchandises Sur quoi porte le modèle d'urbanisme? Modes de transports Modèle agrégé/désagrégé? Modèle d'occupation

Plus en détail

Pièce H - Évaluation socio-économique. HÉvaluation. Pièce. socio-économique DOSSIER D ENQUÊTE PUBLIQUE - TRAMWAY T1 BOBIGNY - VAL DE FONTENAY

Pièce H - Évaluation socio-économique. HÉvaluation. Pièce. socio-économique DOSSIER D ENQUÊTE PUBLIQUE - TRAMWAY T1 BOBIGNY - VAL DE FONTENAY Pièce H - Évaluation socio-économique Pièce HÉvaluation socio-économique DOSSIER D ENQUÊTE PUBLIQUE - TRAMWAY T1 BOBIGNY - VAL DE FONTENAY Sommaire de la Pièce H 1. Service rendu par le projet : populations

Plus en détail

FAVORISER LES DEPLACEMENTS ET LES TRANSPORTS LES MOINS POLLUANTS EXEMPLES, PROJETS, PROSPECTIVES

FAVORISER LES DEPLACEMENTS ET LES TRANSPORTS LES MOINS POLLUANTS EXEMPLES, PROJETS, PROSPECTIVES L EXEMPLE DE LA VILLE DE FRIBOURG ET DU QUARTIER VAUBAN EN ALLEMAGNE Responsables de 40 % des émissions de CO 2,, les transports routiers ont un impact non négligeable sur le réchauffement planétaire,

Plus en détail

CONCEPTION D UN MONITORING DES QUARTIERS COUVRANT L ENSEMBLE DU TERRITOIRE DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE

CONCEPTION D UN MONITORING DES QUARTIERS COUVRANT L ENSEMBLE DU TERRITOIRE DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE CONCEPTION D UN MONITORING DES QUARTIERS COUVRANT L ENSEMBLE DU TERRITOIRE DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE UITWERKING VAN EEN WIJKMONITORING DIE HET HELE GRONDGEBIED VAN HET BRUSSELS HOOFDSTEDELIJK

Plus en détail

Observation des modalités et performances d'accès à Internet

Observation des modalités et performances d'accès à Internet Observation des modalités et performances d'accès à Internet Avant-propos La base de cette étude est constituée par les informations collectées par l'outil Cloud Observer d'iplabel (chargement des différents

Plus en détail

Annexe D-301 : Planologie stratégique

Annexe D-301 : Planologie stratégique C719 E.I. CU + CE Jardins de la Chasse Page - 1 - Annexe D-301 : Planologie stratégique Le Plan de Déplacement de la Région de Bruxelles-Capitale IRIS 2 (Stratec 2001 2006) La politique de transport et

Plus en détail

L IMPACT DE LA MUTUALISATION SUR LES RESSOURCES HUMAINES

L IMPACT DE LA MUTUALISATION SUR LES RESSOURCES HUMAINES ANNEXES L ISTE DES ANNEXES ANNEXE I : ANNEXE II : ANNEXE III : ANNEXE IV : ÉVOLUTION DES DEPENSES DES COMMUNES ET DES EPCI DE 2006 A 2013 OUTILS JURIDIQUES DE MUTUALISATION A DISPOSITION DES ACTEURS LOCAUX

Plus en détail

Plan d éducation au développement durable. Eduquer à la mobilité. Propositions de trois partenaires

Plan d éducation au développement durable. Eduquer à la mobilité. Propositions de trois partenaires Plan d éducation au développement durable Eduquer à la mobilité Propositions de trois partenaires Cadre de l action Développer l éco-citoyenneté dans la mise en œuvre des politiques publiques Plan d éducation

Plus en détail

ANNEXE XXIII. Maladies en relation avec la pollution atmosphérique

ANNEXE XXIII. Maladies en relation avec la pollution atmosphérique ANNEXE XXIII Maladies en relation avec la pollution atmosphérique Maladies respiratoires 1. Asthme Cette maladie, à composante génétique, est influencée par l'environnement. Le terrain allergique, génétiquement

Plus en détail

EXPOSITION DES AUTOMOBILISTES FRANCILIENS À LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE LIÉE AU TRAFIC ROUTIER. Octobre 2009

EXPOSITION DES AUTOMOBILISTES FRANCILIENS À LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE LIÉE AU TRAFIC ROUTIER. Octobre 2009 EXPOSITION DES AUTOMOBILISTES FRANCILIENS À LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE LIÉE AU TRAFIC ROUTIER Octobre 2009 Surveillance de la Qualité de l Air en Île-de-France EXPOSITION DES AUTOMOBILISTES FRANCILIENS

Plus en détail

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Bilan GES Entreprise Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 Juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (ENE) Restitution pour

Plus en détail

Date 16/09/2013 Révision 00 Rem. Début

Date 16/09/2013 Révision 00 Rem. Début Page 1 sur 8 Date 16/09/2013 Révision 00 Rem. Début Flux d'émissions Projets de dragage BeNeLux (sans avantage) Projets de dragage hors BeNeLux (outside boundery) Bureaux Bergen-op-Zoom (outside boundery)

Plus en détail

1 EVALUATION DES OFFRES ET NEGOCIATIONS

1 EVALUATION DES OFFRES ET NEGOCIATIONS CERN LIBRARIES, GENEVA CM-P00090679 1 EXTRAIT DU REGLEMENT INTERNE APPLIQUE PAR L'ADMINISTRATION DANS L'ATTRIBUTION DES MARCHES DU CERN 1 EVALUATION DES OFFRES ET NEGOCIATIONS 1.0 Ouverture et évaluation

Plus en détail

Test électoral 2014 de la RTBF

Test électoral 2014 de la RTBF ÉLECTIONS 2014 Test électoral 2014 de la RTBF L AVIS DES PRINCIPAUX PARTIS FRANCOPHONES EN MATIÈRE DE MOBILITÉ NIVEAU FÉDÉRAL Les voitures de société doivent être taxées plus fortement Il s agit avant

Plus en détail

Se déplacer dans Paris depuis le Courtyard Paris Neuilly

Se déplacer dans Paris depuis le Courtyard Paris Neuilly Se déplacer dans Paris depuis le Courtyard Paris Neuilly Courtyard by Marriott Paris Neuilly 58 Boulevard Victor Hugo 92200 FRANCE www.marriott.com/parcy Sommaire *Merci de noter que tous les tarifs indiqués

Plus en détail

LE TRIPLE VITRAGE AVANTAGES

LE TRIPLE VITRAGE AVANTAGES ET LE TRIPLE VITRAGE AVANTAGES ET CONTRAINTES SOMMAIRE Caractéristiques des Triples vitrages p.3 Comparatif entre Doubles et Triples vitrages p.4 Bilan p.5 Conclusion p.6 Annexe 1 p.7 Méthodes Industrielles

Plus en détail

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE DRUMMONDVILLE Le contenu de ce rapport a été rédigé et produit pour une utilisation par tous les services municipaux. Le Commissariat au commerce a colligé les données relatives au développement économique

Plus en détail

Un milieu de vie à définir > imaginer

Un milieu de vie à définir > imaginer Programme particulier d urbanisme Secteur Henri-Bourassa Ouest Un milieu de vie à définir > imaginer > intégrer > partager > créer Cahier du participant ateliers de réflexion mai 2013 Introduction Le Plan

Plus en détail

Agen coeur battant. vu par Vélocité en Agenais

Agen coeur battant. vu par Vélocité en Agenais Agen coeur battant vu par Vélocité en Agenais Rappel des objectifs du projet Assurer la prospérité du centre ville 1) Renforcer l attractivité et l accessibilité du centre ville a) Renforcer l offre commerciale

Plus en détail

RP3 VERS QUELLE GOUVERNANCE DES TRANSPORTS MÉTROPOLITAINS?

RP3 VERS QUELLE GOUVERNANCE DES TRANSPORTS MÉTROPOLITAINS? RP3 VERS QUELLE GOUVERNANCE DES TRANSPORTS MÉTROPOLITAINS? Organisateur CENTRE D ÉTUDES SUR LES RÉSEAUX, LES TRANSPORTS, L URBANISME ET LES CONSTRUCTIONS PUBLIQUES (CERTU) Coordinateur Thierry GOUIN, Chargé

Plus en détail

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Article R. 122-3 du code de l environnement N 14734*02 Ministère chargé de l'environnement Ce formulaire n est pas applicable

Plus en détail

Juillet 2012 LE STATIONNEMENT DANS L AGGLOMÉRATION CAEN LA MER

Juillet 2012 LE STATIONNEMENT DANS L AGGLOMÉRATION CAEN LA MER Juillet 2012 LE STATIONNEMENT DANS L AGGLOMÉRATION CAEN LA MER SOMMAIRE Introduction... 3 La possession de voitures... 4 L usage de la voiture... 5 L opinion sur le stationnement... 6 Le stationnement

Plus en détail

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière L'impact des biocarburants sur l'effet de serre Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 9, Numéro 5, 296-8, Septembre - Octobre 2002, La filière Auteur(s) : Etienne POITRAT, ADEME (Agence de l'environnement

Plus en détail

Lettre d actualité de l urbanisme

Lettre d actualité de l urbanisme n 3 Février 2010 Lettre d actualité de l urbanisme de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Calvados 1- ACTUALITÉ DES DÉCISIONS DU CONSEIL D'ÉTAT Décision du conseil d'etat (CE) n

Plus en détail

Campagne mobile de mesure des polluants atmosphériques

Campagne mobile de mesure des polluants atmosphériques Association pour la mesure de la pollution atmosphérique de l Auvergne Campagne mobile de mesure des polluants atmosphériques Centre d Enfouissement Technique de Clermont-Ferrand A t mo Auvergne 21 Allée

Plus en détail