VOLUME 3. Table des matieres volume 3. Table of Contents. THEME 12. Services médicaux et contrôle du dopage 006. THEME 13. Sûreté et sécurité 022

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VOLUME 3. Table des matieres volume 3. Table of Contents. THEME 12. Services médicaux et contrôle du dopage 006. THEME 13. Sûreté et sécurité 022"

Transcription

1 Table des matieres volume 3 INTRODUCTION 002 THEME 12. Services médicaux et contrôle du dopage 006 THEME 13. Sûreté et sécurité 022 VOLUME 3 THEME 14. Hébergement 040 THEME 15. Transport 062 THEME 16. Technologie 104 THEME 17. Opérations des médias 1 CONCLUSION 132 Table of Contents volume 3 INTRODUCTION 002 THEME 12. Medical services and doping control 006 THEME 13. Safety and Security 022 THEME 14. Accommodation 040 THEME 15. Transport 062 THEME 16. Technology 104 THEME 17. Media operations 1 CONCLUSION 132 3

2 PLAN B / MAP B

3 VOLUME 3

4 Volume 3 Introduction Volume 3 Introduction P yeongchang 18 proposera à la famille olympique et Paralympique, aux spectateurs et aux médias un système de transport rapide, sûr et pratique, des logements confortables et une technologie de pointe, le tout dans un environnement sain et sûr. La Corée peut se targuer de posséder des structures médicales ultra modernes et des professionnels de la santé de la plus haute compétence. Tous les participants des Jeux Olympiques et Paralympiques d hiver de PyeongChang 18 bénéficieront gratuitement de services médicaux d une excellente qualité. La Corée respectera strictement le code mondial antidopage et les règles antidopage du CIO. Pour épauler les activités de lutte contre le dopage, PyeongChang 18 fournira les locaux et équipements les plus modernes et des effectifs compétents. Pour garantir la sécurité et l'ordre des Jeux d hiver, des mesures de sécurité strictes et systématiques seront appliquées à l intérieur et à la périphérie de PyeongChang. Le niveau élevé des systèmes de sécurité de la Corée a été démontré lors de la Coupe du monde 02 de la FIFA TM co-organisée par la Corée et le Japon ainsi que lors du sommet du G, en 10 ; la démonstration en sera de nouveau faite lors des Jeux Olympiques et des Jeux Paralympiques d'hiver de PyeongChang 18. PyeongChang et les villes accueillant les sites fourniront à la famille olympique des logements de haute qualité, mais à tarif raisonnable. Le nombre de chambres réservées pour les Jeux d hiver dépasse les prescriptions du CIO. Pour garantir la disponibilité d un large éventail de solutions d hébergement, PyeongChang coopérera avec des instances compétentes, comme l association coréenne du tourisme. Les services de transport respectueux de l environnement de PyeongChang auront pour priorité la ponctualité, la sécurité et la commodité, et ils serviront les objectifs de connectivité, fiabilité, durabilité et souplesse. La ligne ferroviaire à deux voies entre Wonju et Gangneung et l autoroute II de Yeongdong seront achevées en 17. La construction de routes supplémentaires pour relier les sites avance sans interruption. PyeongChang 18 réservera des voies olympiques, pendant la période des Jeux d hiver, afin de proposer à la famille olympique un système de transport parfaitement intégré. Tous les sites de compétitions et tous les sites autres de PyeongChang 18 seront dotés d une technologie de pointe apte à permettre une communication de chaque instant avec toutes les régions du monde. Cela contribuera à promouvoir le Mouvement olympique de façon large et à favoriser un sentiment affirmé d unité planétaire. Le COJOP fournira un appui total aux activités des médias en créant un environnement compact, pratique et à la pointe de la technologie, dans lequel les représentants des médias pourront, sans attendre, relater tous les moments exaltants et mémorables des Jeux d hiver dont ils seront les témoins. C est avec exaltation que PyeongChang 18 attend de fournir ses services exceptionnels à l ensemble des participants des Jeux Olympiques d hiver de 18 et de promouvoir l esprit olympique vers de Nouveaux Horizons, aux quatre coins du monde. PyeongChang 18 will provide the Olympic and Paralympic Family, spectators and the media with a fast, safe and convenient transport system, comfortable accommodations and cutting-edge technology in a healthy and safe environment. Korea boasts state-of-the-art medical facilities and world-class medical professionals. All participants of the 18 PyeongChang Olympic and Paralympic Winter Games will receive excellent medical services at no charge. Korea will strictly adhere to the World Anti-Doping Code and IOC Anti-Doping regulations. PyeongChang 18 will provide the latest facilities and equipment as well as a competent workforce to support anti-doping activities. Rigid and systematic security measures will be implemented in and around PyeongChang to ensure an orderly and safe Winter Games. The advanced level of Korea s security systems was proven at the 02 FIFA World Cup TM Korea/Japan and the 10 G Summit, and will be showcased once again at the 18 PyeongChang Olympic and Paralympic Winter Games. PyeongChang and the Venue Cities will provide reasonably priced, high-level accommodations for the Olympic Family. The number of rooms secured for the Winter Games surpasses IOC guidelines. PyeongChang will also collaborate with related bodies such as the Korea Tourism Association to ensure the availability of a wide range of accommodations. PyeongChang s eco-friendly transportation service is geared towards punctuality, safety and convenience and will meet the objectives of connectivity, reliability, flexibility and sustainability. The double-track railroad between Wonju and Gangneung and the Yeongdong Expressway II will be completed in 17. The construction of additional roads connecting venues is steadily progressing. PyeongChang 18 will designate Olympic lanes during the Winter Games period to realise a perfectly integrated transport system for the Olympic Family. All PyeongChang 18 competition and non-competition venues will be equipped with state-of-the-art technology allowing for constant communication to all regions of the world. This will help to promote the Olympic Movement on a large scale and foster a strong sense of global unity. POCOG will fully support the media in their efforts by providing a compact, convenient and technologically advanced environment in which they can swiftly report on all of the exciting and memorable moments of the Winter Games as they unfold. PyeongChang 18 looks excitedly forward to providing its outstanding services to all participants of the 18 Winter Games and to promoting the Olympic Spirit of New Horizons around the world

5 Table des matieres volume 3 Table of Contents volume 3 INTRODUCTION 002 THEME 12. Services médicaux et contrôle du dopage 006 THEME 13. Sûreté et sécurité 022 THEME 14. Hébergement 040 THEME 15. Transport 062 THEME 16. Technologie 104 THEME 17. Opérations des médias 1 CONCLUSION 132 INTRODUCTION 002 THEME 12. Medical services and doping control 006 THEME 13. Safety and Security 022 THEME 14. Accommodation 040 THEME 15. Transport 062 THEME 16. Technology 104 THEME 17. Media operations 1 CONCLUSION

6 XII. Services medicaux et controle du dopage XII. Medical Services and Doping Control 12 PyeongChang 18 constituera une célébration saine et festive des prouesses Services medicaux et controle du dopage exemplaires de l homme. Le COJOP recrutera des professionnels de la santé d une haute compétence et d une vaste expérience, afin de fournir aux athlètes, à la famille olympique, aux médias et aux spectateurs des services médicaux de pointe, lors des Jeux d hiver de 18. Tous les hôpitaux olympiques, polycliniques et antennes médicales seront dotés d un matériel médical ultramoderne pour prendre en charge leurs patients. Par sa compacité, le projet de PyeongChang pour les Jeux d hiver garantit que les trajets entre les sites de compétitions et les hôpitaux olympiques dureront moins de 30 minutes. Sur chaque site, des ambulances et des équipes expérimentées d assistance médicale d urgence seront prêtes à intervenir instantanément, dès le moindre besoin. La Corée est consciente de l importance de la lutte contre le dopage, lors des compétitions sportives, et est résolue à proposer des manifestations sportives où le dopage n a pas sa place. Le gouvernement national réaffirmera cet engagement à l occasion des Jeux d hiver de 18 en bâtissant le centre de contrôle du dopage à 30 minutes de la plupart des sites de compétitions. Cette initiative gouvernementale et la vaste expérience coréenne de la lutte contre le dopage garantiront que les Jeux Olympiques et les Jeux Paralympiques de 18 seront marqués par le fair-play et la transparence. Medical Services and Doping Control PyeongChang 18 will be a healthy and joyous celebration of exemplary human achievement. POCOG will recruit highly skilled and experienced medical professionals to provide world class medical services to athletes, the Olympic Family, media and spectators during the 18 Winter Games. All Olympic hospitals, polyclinics and medical stations will utilise the most advanced medical equipment in their care of patients. PyeongChang s compact Winter Games plan ensures a less than 30-minute travel time to Olympic hospitals from competition venues. Ambulances with experienced emergency medical teams will stand by at each venue, ready to respond immediately to any contingency. Korea fully recognises the importance of anti-doping control in sporting events, and is committed to achieving no doping in the sporting events it hosts. The National Government will reaffirm this commitment in the 18 Winter Games by building the Doping Control Centre, which will be located 30 minutes from most of the competition venues. This government effort combined with Korea s extensive anti-doping experience will ensure competitions at the 18 PyeongChang Olympic and Paralympic Games are fair and transparent

7 XII. Services medicaux et controle du dopage XII. Medical Services and Doping Control 12 SYSTEME DE SANTE 12-1 Système de santé de la province de Gangwon et de PyeongChang Le système de santé de la province de Gangwon et de PyeongChang notamment satisfait aux normes qualitatives et quantitatives les plus élevées. Les citoyens bénéficient de services médicaux de pointe prodigués par des professionnels de la santé soucieux de leur bienêtre et jouissant d une grande expérience dans toutes les spécialités médicales. La province de Gangwon, au sein de laquelle se trouve la ville de PyeongChang, se classe aux premiers rangs pour tous les principaux indices en matière de santé, comme le pourcentage du budget consacré aux dépenses sociales et de santé et le nombre par habitant de lits d hôpital et de professionnels formés. Soins de santé publics Le système de santé publique de la Corée est d une grande efficacité et permet de proposer des soins préventifs et des traitements à tous les citoyens du pays. Pour y contribuer, l ensemble de la province de Gangwon dispose de 500 médecins, infirmiers ou infirmières et 186 paramédicaux, en poste dans 244 établissements médicaux. Les autorités locales aident également à la création de centres médicaux spécialisés dans certaines affections et de centres de traumatologie à l intérieur des établissements médicaux privés de la province ; en outre elles contribuent à leur fonctionnement. Soins de santé privés Dans l ensemble de la province de Gangwon, les services de santé privés sont proposés par médecins, infirmiers et infirmières et 554 kinésithérapeutes. Les résidents locaux souffrant de troubles mineurs peuvent se rendre dans l une des 1 2 cliniques de soins primaires réparties dans la province ; ceux qui requièrent une attention plus spécialisée sont dirigés vers l un des 76 hôpitaux (dont 15 sont des hôpitaux généraux). Ces établissements disposent d un total de lits, utilisent la plus haute technologie pour leur matériel médical et bénéficient du concours d un personnel expert, un ensemble de moyens qui garantit des services de la plus haute qualité. Services médicaux d urgence Ensemble, les deux centres régionaux de médecine urgentiste et les dix centres locaux que possède la province de Gangwon disposent de 23 médecins urgentistes et de 670 techniciens urgentistes. Le centre d information médicale d urgence (CIMU) de la province de Gangwon, qui bénéficie en permanence de la présence de médecins urgentistes, assure une liaison efficace entre les patients, les équipes de secours et les hôpitaux, et garantit ainsi, à tout moment et en tout lieu, la fourniture de services d urgence adaptés et rapides. Services de médecine sportive Des spécialistes de la médecine sportive sont présents dans les centres médicaux de toutes les stations de ski de la province de Gangwon et y fournissent des soins médicaux de base. Ces centres et le centre médical d urgence pour les sports d hiver avec lequel ils sont reliés interviennent en s appuyant sur le système de surveillance des blessures liées à la pratique du ski installé dans l hôpital chrétien de Wonju (un des hôpitaux désignés pour les Jeux), ce qui leur permet de traiter chaque année environ 400 patients souffrant de lésions provoquées par le ski. En outre, le centre de médecine sportive de la faculté de médecine Wonju de l'université d'yonsei réalise actuellement une recherche sur la médecine des sports d hiver et la médecine de haute altitude Système de prise en charge des dépenses médicales en Corée La Corée fournit à ses citoyens un remarquable programme national d assurance santé. Les citoyens étrangers sont également autorisés à y adhérer à condition de satisfaire aux conditions stipulées dans la loi coréenne sur l assurance santé. Programme national d assurance santé Le gouvernement coréen a créé le programme national d assurance santé pour servir l ensemble des citoyens de la Corée. L assurance couvre les services médicaux de base, réduisant ainsi de façon significative les frais médicaux supportés par les individus. Seuls certains services médicaux spécialisés et facultatifs échappent au champ de cette assurance et doivent être payés séparément par leur bénéficiaire. Services médicaux pour les ressortissants étrangers Le service international de santé de la Corée garantit aux visiteurs et aux résidents étrangers des services médicaux de la plus haute qualité. Les visiteurs et les résidents étrangers qui satisfont aux conditions de l article 93 de la loi sur l assurance maladie sont autorisés à adhérer au programme national d assurance santé et bénéficient alors des mêmes avantages et prestations que les citoyens coréens (à la fin de 09, le nombre de visiteurs et résidents étrangers membres de ce programme était d environ ). Les ressortissants étrangers qui n adhèrent pas à ce programme reçoivent eux aussi des soins médicaux d excellente qualité, à un prix raisonnable. health system 12-1 Health Care System in Gangwon Province / PyeongChang The health care system in Gangwon Province and PyeongChang in particular meets the highest standards in terms of quality and quantity. Citizens enjoy advanced medical services from experienced and caring medical professionals in all areas of medicine. Gangwon Province, in which PyeongChang is located, has ranked high in major health indices in areas such as welfare spending as a percentage of the total budget, and per capita availability of hospital beds and skilled medical personnel. Public health care Korea s efficient public health care system provides preventative care and treatment for all Korean citizens. Five hundred doctors, 1,230 nurses and 186 paramedics are stationed in 244 medical facilities throughout Gangwon Province to assist in this effort. The local government also supports the establishment and operation of diseasespecific medical centres and trauma centres in private medical institutions located in the province. Private health care Private health care services are provided by 2,673 doctors, 3,348 nurses and 554 physical therapists throughout Gangwon Province. Local residents with minor afflictions may visit one of the 1,2 primary clinics located in the province, while those requiring more specialised attention are referred to 76 hospitals, which include 15 general hospitals. These hospitals offer a total of 6,700 beds, utilise the most advanced medical equipment, and employ expert medical personnel to ensure the highest quality service. Emergency medical services Twenty-three emergency physicians and 670 emergency medical technicians staff the two regional emergency medical centres and 10 local emergency medical centres in Gangwon Province. The Emergency Medical Information Centre (EMIC) in Gangwon Province, which is staffed with emergency physicians around the clock, effectively links patients, rescue squads, and hospitals, guaranteeing prompt and adequate emergency medical services wherever and whenever needed. Sports medicine services Sports medicine specialists work in the medical offices of all ski resorts in Gangwon Province providing primary medical services. These offices and the connected Winter Sports Emergency Medical Centre undertake their responsibilities based on the Ski Injury Surveillance System installed at Wonju Christian Hospital (a designated Olympic hospital), treating approximately 400 patients with skiing-related injuries annually. In addition, the Sports Medicine Centre at the Yonsei University Wonju College of Medicine is currently conducting research on winter sports and high-altitude medicine Medical Expense Management System in Korea Korea provides its citizens with an outstanding National Health Insurance Programme. Foreign nationals are also allowed to enrol in the National Health Insurance Programme provided they meet the conditions stipulated under the country s Health Insurance Law. National Health Insurance Programme The National Government established the National Health Insurance Programme for the benefit of all Korean citizens. The insurance covers basic medical services, thereby significantly lowering the medical costs borne by individuals. Only certain optional, specialised medical services are exempt from this insurance and are required to be paid separately by individuals. Medical service for foreign nationals The International Health Service of Korea guarantees international visitors and residents in the country receive top quality medical services. International visitors and residents who meet the conditions stipulated in Article 93 of the Health Insurance Law are eligible to enrol in Korea s National Health Insurance Programme, thereby enjoying benefits equal to those of Korean citizens (as of year-end 09, approximately 400,000 international visitors and residents were enrolled in the programme). Foreign nationals who choose not to enrol in the programme are still able to receive excellent medical care at a reasonable price

8 XII. Services medicaux et controle du dopage XII. Medical Services and Doping Control Hôpitaux et Hôpitaux universitaires 12-3 Hospitals and Teaching Hospitals Tableau Hôpitaux Table Hospitals Distance par rapport au village olympique (km) Départements par spécialité Equipement lourd Distance From Olympic Village (km) Departments by Specialty Heavy Equipment Hôpitaux Village olympique de la côte Village olympique d Alpensia Nombre de lits Traumatologie urgentiste Gastroentérologie Chirurgie Chirurgie vasculaire Urologie Proctologie Chirurgie de la femme Chirurgie thoracique Cardiologie Endocrinologie Neurologie Ophtalmologie Rhumatologie Pulmonologie Pédiatrie Obstétrique Hématologie Chirurgie orthopédique ORL Neurochirurgie Dermatologie Service d isolement pour contagieux Médecine sportive Labo. de recherche biomécanique Tomodensitométrie Imagerie par résonance magnétique Matériel de dialyse Pontages cardio-pulmonaires temporaires Médecine nucléaire Réanimation / respiration assistée Lithotriteur Salle d hémodynamique Hospital Coastal Olympic Village Alpensia Olympic Village Number of Beds Emergency / Traumatology Gastroenterology Surgery Vascular Surgery Urology Proctology Woman s Surgery Thoracic Surgery Cardiology Endocrinology Neurology Ophthalmology Rheumatology Pulmonology Pediatrics Obstetrics Hematology Orthopedic Surgery ENT Neurosurgery Dermatology Contamination Isolation Ward Sports medicine Biomechanical Research Lab Computed Tomography Magnetic Resonance Imaging Dialysis Equipment Temporary Cardiopulmonary Bypass Nuclear Medicine Pulmonary Reanimator Respirator Shockwave Lithotripter Hemodynamic Room Hôpital Dongin de Gangneung Gangneung Dongin Hospital Hôpital Donghae Dongin Donghae Dongin Hospital Centre médical de Gangneung, province de Gangwon Gangwon Province Gangneung Medical Centre Hôpital de Gangneung Corée Gangneung Korea Hospital Hôpital de Gangneung Hôpital de médecine du travail de Donghae Armed Forces Gangneung Hospital Hôpitaux Hôpital de médecine du travail de Donghae Hôpital Ana de Gangneung Hospitals Donghae Workers' Compensation Hospital Gangneung Ana Hospital Centre de santé de PyeongChang et hôpital du comté PyeongChang Health Centre & County Hospital Hôpital Hanmaeum Hanmaeum Hospital Hôpital Haeram Haeram Hospital Hôpital Joyang Joyang Hospital Hôpital Sungji Sungji Hospital Hôpital Su Su Hospital Total : Total number : 13 3,215 Tableau Hôpitaux universitaires Table Teaching Hospitals Distance par rapport au village olympique (km) Départements par spécialité Distance From Olympic Village (km) Departments by Specialty Hôpitaux Village olympique de la côte Village olympique d Alpensia Nombre de lits Traumatologie urgentiste Gastroentérologie Chirurgie Chirurgie vasculaire Urologie Proctologie Chirurgie de la femme Chirurgie thoracique Cardiologie Endocrinologie Neurologie Ophtalmologie Rhumatologie Pulmonologie Pédiatrie Obstétrique Hématologie Chirurgie orthopédique ORL Neurochirurgie Dermatologie Service d isolement pour contagieux Médecine sportive Labo. de recherche biomécanique Hospital Coastal Olympic Village Alpensia Olympic Village Number of Beds Emergency / Traumatology Gastroenterology Surgery Vascular Surgery Urology Proctology Woman s Surgery Thoracic Surgery Cardiology Endocrinology Neurology Ophthalmology Rheumatology Pulmonology Pediatrics Obstetrics Hematology Orthopedic Surgery ENT Neurosurgery Dermatology Contamination Isolation Ward Sports medicine Biomechanical Research Lab Hôpital Asan de Gangneung Gangneung Asan Hospital Hôpitaux universitaires Hôpital chrétien de Wonju, université d Yonsei Hôpital de médecine orientale de l université Sangji Teaching Hospitals Yonsei University Wonju Christian Hospital Sangji University Eastern Medicine Hospital Clinique dentaire de l université nationale Gangneung Wonju Gangneung-Wonju National University Dental Hospital Total : Total number : 4 1,

9 XII. Services medicaux et controle du dopage XII. Medical Services and Doping Control Système actuel d aide médicale d urgence La législation régissant les services médicaux d urgence prévoit le droit, pour tout individu en Corée, de bénéficier de services médicaux d urgence rapides et de qualité. Ressources des services médicaux d urgence En Corée, les services médicaux d urgence sont d une organisation poussée et d une efficacité élevée. Le pays dispose d un total de infirmiers urgentistes et de médecins urgentistes qui apportent leur savoir-faire médical à 16 centres régionaux de médecine urgentiste, 330 institutions médicales d urgence et 114 centres locaux de médecine urgentiste. Chaque centre régional d information médicale d urgence gère et diffuse des informations sur les services médicaux d urgence par le biais d un réseau constitué d établissements hospitaliers locaux, de 119 équipes d intervention d urgence et d hélicoptères d évacuation sanitaire. Procédures opérationnelles d urgence Une personne qui appelle le numéro spécial, le 119, est mise en relation avec le standard des pompiers qui est ouvert 24 heures sur 24. Le personnel hautement formé du centre d appel envoie immédiatement une équipe d urgentistes et une ambulance. Si une évacuation aérienne est nécessaire, le centre envoie un hélicoptère et des infirmiers urgentistes qui prodiguent des soins d urgence en cours de transfert vers l hôpital. Les patients sont normalement dirigés vers le service des urgences de l hôpital le plus proche, mais, en cas de besoin d un traitement spécialisé, ils peuvent être transportés vers un centre régional de médecine urgentiste ou une clinique spécialisée. En cours d évacuation, le bilan de l état physique du patient est transmis en temps réel à l hôpital par un système de télémesure, ce qui permet à un médecin hospitalier de guider l intervention des infirmiers urgentistes, s ils ont à administrer des soins avancés de réanimation avant l arrivée à l hôpital Services de premiers secours, de transport et d urgence Tous les services de premiers secours et d urgence des Jeux d hiver seront assurés sous la supervision et la responsabilité de l équipe des services de santé du COJOP. Il sera mis en place un CIMU spécialement réservé aux Jeux. En cas de besoin, le CIMU olympique, les centres régionaux de médecine urgentiste, les commissariats de police et les casernes de pompier fourniront des services coordonnés. Premiers secours Afin de veiller à la fourniture rapide des services de premiers secours à la famille olympique, à la famille paralympique et aux spectateurs, tous les sites de compétitions, les hôtels de la famille olympique / paralympique et les villages des médias seront dotés d antennes médicales disposant de médecins et infirmières expérimentés. Chaque village olympique disposera d une polyclinique offrant des soins médicaux soins ophtalmologiques et dentaires compris 24 heures sur 24. Les polycliniques auront un personnel médical expérimenté et un matériel à la pointe du progrès. Toutes les antennes médicales et les polycliniques des villages olympiques seront reliées aux hôpitaux olympiques par un système de télémesure qui permettra la communication en temps réel des données médicales du patient. Le système de télémesure facilitera l intervention précoce de médecins hautement spécialisés en vue d une prise en charge rapide. Transport médical Le CIMU olympique gèrera efficacement le transport des patients lors des Jeux Olympiques et des Jeux Paralympiques d hiver de PyeongChang en 18. Un parc de 40 ambulances réservées aux Jeux d hiver assurera une permanence dans chacune des antennes médicales des sites, dans les polycliniques des villages et dans les hôpitaux olympiques. En cas de besoin, 37 ambulances supplémentaires seront disponibles dans les centres médicaux d urgence de la province de Gangwon. Le transport aérien pourra bénéficier d une flottille pouvant atteindre 16 hélicoptères. La compacité du projet de PyeongChang 18 pour les Jeux d hiver permettra d atteindre avec certitude les hôpitaux olympiques depuis les sites olympiques en un maximum de 30 minutes par la route et de 15 minutes par les airs. Des techniciens urgentistes expérimentés accompagneront les patients pendant leur évacuation. Lorsqu un patient aura besoin d être transporté par hélicoptère, il sera accompagné pendant son trajet par un spécialiste urgentiste et deux techniciens urgentistes. Services médicaux d urgence Lors des Jeux d hiver de 18, des services médicaux d urgence seront assurés 24 heures sur 24 par deux centres régionaux de médecine urgentiste et 23 centres locaux de médecine urgentiste situés à l intérieur d un rayon de 10 km par rapport au pôle côtier (à 50 km du pôle d Alpensia). Le COJOP œuvrera en étroite collaboration avec le CIMU olympique afin de garantir une parfaite communication entre les centres urgentistes régionaux et locaux, les hôpitaux olympiques, les polycliniques des villages olympiques et les antennes médicales des sites. Des unités temporaires de soins chirurgicaux seront aménagées sur les sites où les risques de blessures graves sont élevés, afin de fournir des soins avancés de réanimation et de prise en charge des traumatismes. Des chirurgiens traumatologistes seront en poste dans ces unités Current Emergency Medical Services System Under the Law on Emergency Medical Services, every individual in Korea is guaranteed the right to prompt and quality emergency medical service. Emergency medical service resources Emergency medical service in Korea is highly organised and efficient. A total of 16,616 emergency medical technicians and 2,000 emergency medical doctors provide expert medical services in 16 regional emergency medical centres, 330 emergency medical institutions, and 114 local emergency medical centres. Each regional EMIC manages and disseminates information on emergency medical services through a network comprised of local hospitals, 119 rescue squads and emergency medical helicopters. Emergency operational procedures An emergency call to 119 connects the caller to the Fire Department Dispatcher Centre hotline, which is operated 24 hours a day. Highly trained hotline personnel immediately dispatch emergency medical technicians and an ambulance to the scene. When aerial transport is required, the centre sends out a helicopter and emergency medical technicians administer professional emergency care en route to the hospital. Rescued patients are normally transported to the emergency rooms of the nearest hospitals; those requiring specialised treatment are moved to regional emergency medical centres or specialised clinics. During transport, information on the physical condition of the patient is transmitted to the hospital in real time via the telemetry system, allowing a hospital doctor to direct emergency medical technicians in delivering advanced life support to the patient on the way to the hospital First Aid, Transport and Emergency Medical Services All first aid and emergency medical services for the Winter Games will be provided under the supervision and administration of the POCOG Health Service Team. A dedicated Olympic EMIC will be established. The Olympic EMIC, regional emergency medical centres, and local police and fire stations will deliver coordinated services, as needed. First aid To ensure the prompt dispensation of first aid services to the Olympic and Paralympic Family and spectators, all competition venues, the Olympic/Paralympic Family Hotels and the Media Villages will have medical stations staffed with experienced doctors and nurses. Olympic Villages will have polyclinics that will provide medical care 24 hours a day, including ophthalmology and dentistry. The polyclinics will employ experienced medical personnel and utilise state-of-the-art equipment. All medical stations and Olympic Village polyclinics will be connected with Olympic hospitals via the telemetry system, which enables real time sharing of health data. The telemetry system also facilitates the early participation of top specialists for rapid treatment. Medical transport The Olympic EMIC will efficiently manage the transport of patients during the 18 PyeongChang Olympic and Paralympic Winter Games. A fleet of 40 Winter Games-dedicated ambulances will be on standby at all venue medical stations, Olympic Village polyclinics and at the Olympic hospitals, and an additional 37 ambulances will be available at emergency medical centres in Gangwon Province. A maximum of 16 helicopters will be available for aerial transport. PyeongChang 18 s compact Winter Games plan ensures that Olympic hospitals are accessible within 30 minutes by land and 15 minutes by air from the Olympic site. Experienced emergency medical technicians will accompany patients during transport. In the event a patient requires helicopter transport, an emergency medical specialist and two emergency medical technicians will accompany the patient en route to the hospital. Emergency medical service Two regional emergency medical centres and 23 local emergency medical centres within 10 km of the Coastal Cluster (50 km from the Alpensia Cluster) will provide emergency medical services 24 hours a day during the 18 Winter Games. POCOG will work closely with the Olympic EMIC to ensure seamless communication among regional and local emergency medical centres, the Olympic hospitals, Olympic Village polyclinics, and venue medical centres. Temporary Surgical Care Units will be installed at venues with high potential for severe injury to provide advanced trauma life support. Trauma surgeons will be stationed at these units

10 XII. Services medicaux et controle du dopage XII. Medical Services and Doping Control Plans d évacuation et d assistance La Corée possède des systèmes nationaux solides et efficaces pour la préparation aux catastrophes et des experts hautement spécialisés pour faire face à toute catastrophe, naturelle ou humaine. Système d intervention d urgence en cas de catastrophe S appuyant sur la législation fondamentale relative à la gestion des catastrophes, le comité central d intervention en cas de catastrophe présidé par le ministre de l Administration publique élabore et gère les plans en matière de prévention des catastrophes et de limitation de leurs conséquences. Le comité d intervention en cas de catastrophe de la province de Gangwon, qui a à sa tête le chef des sapeurspompiers, s est vu attribuer la responsabilité de la gestion des catastrophes naturelles qui surviendraient dans la province. Système d intervention médicale en cas de catastrophe L équipe d intervention en cas de catastrophe (EIC) des centres régionaux de médecine urgentiste inclut l équipe d urgence médicale en cas de catastrophe (EUMC) et est dotée tout spécialement de véhicules de transport adaptés aux catastrophes. L EIC est en poste 24 heures sur 24, tout au long de l'année. Lors des catastrophes naturelles, le CIMU envoie rapidement l EUMC sur place en utilisant des moyens comme la messagerie texte (SMS). Les casernes de pompiers, les CIMU et les institutions médicales d urgence prennent part, plusieurs fois par an, à des exercices conjoints de préparation aux catastrophes. Ils ont déjà fait la preuve de leur savoir-faire lors d autres grandes manifestations sportives internationales organisées en Corée, comme la Coupe du monde co-organisée par la Corée et le Japon, en 02, et ils suivent une formation permanente en vue des futures manifestations prévues dans le pays comme les Championnats du monde d athlétisme 11 de l IAAF à Daegu et les Jeux asiatiques de 14, à Incheon. Préparation aux catastrophes naturelles Bien qu il soit rare que la Corée connaisse des catastrophes naturelles en hiver, tous les niveaux de responsabilité des départements assurant la gestion des catastrophes sont formés pour faire face à de telles éventualités. Les services météorologiques coréens utilisent la surveillance par satellite pour l alerte précoce en cas de danger hivernal. En cas de fortes chutes de neige, la société coréenne des autoroutes et l office des routes de la province de Gangwon se chargent du déneigement ; la société des aéroports et les autorités locales, quant à elles sont responsables du déneigement des aéroports. Préparation aux catastrophes humaines Le centre 119, le centre d envoi des secours de chaque caserne locale des pompier et le CIMU font usage de systèmes à la pointe du progrès afin de pouvoir transmettre rapidement et efficacement les rapports, de faire suivre les ordres, d envoyer des équipes médicales d urgence et d alerter les hôpitaux. En outre, le système d intercommunication entre les unités militaires, la Croix-Rouge et d autres organisations d urgence et d intervention en cas de catastrophe permet une réponse prompte, si les circonstances l exigent. La structure générale de commandement en cas de catastrophe esquissée ici est celle qu utiliseront les Jeux Olympiques et les Jeux Paralympiques d hiver de PyeongChang Réduction maximale des risques épidémiologiques Au cours de la décennie écoulée, la Corée n a connu aucune épidémie de maladies contagieuses majeures. Toutes les régions du pays sont exemptes de maladies épidémiques et il n y a eu aucun décès lié au SRAS ou à la grippe aviaire. En 06, en raison du rôle de leader que son institut de vaccination internationale a joué dans la recherche et la lutte contre la grippe aviaire, la Corée a été désignée par l OMS «pays d initiative de formation à la prévention de la grippe aviaire». Organisations nationales de prévention et de lutte contre les épidémies Pour assurer la prévention et la lutte contre les épidémies, le gouvernement national dispose du centre coréen de lutte contre les maladies, rattaché au ministère de la Santé et du bien-être. Le centre coréen se compose du centre de surveillance des maladies contagieuses et d intervention, du centre de prévention des maladies, de l institut national coréen de la santé et de la station nationale de quarantaine. Système de surveillance des maladies contagieuses Le système efficace de surveillance des maladies que la Corée a instauré permet au pays de contrôler rigoureusement les maladies contagieuses comme la grippe A (H1N1). Les données sur de telles maladies font l objet d une collecte hebdomadaire de la part des laboratoires d analyses médicales et des centres locaux de santé publique. Le centre coréen de lutte contre les maladies effectue ensuite une synthèse et une analyse des données, élabore des statistiques sur les maladies contagieuses et diffuse l information dans le public. Système de contrôle des maladies contagieuses sur les sites olympiques Actuellement, la province de Gangwon possède un total de 18 centres de santé publique et de 224 cliniques publiques qui œuvrent ensemble à la surveillance et à la maîtrise des épisodes épidémiques. PyeongChang, notamment, possède actuellement un centre de santé publique et 22 cliniques publiques. Si le système de surveillance des maladies détecte une épidémie, le centre coréen de lutte contre les maladies prend des mesures immédiates pour contenir la diffusion de la maladie tout en réalisant, dans le même temps, des enquêtes épidémiologiques. En outre, le centre national coréen coopère avec les autorités locales et envoie des experts sur le terrain pour déterminer et étudier la cause de l épidémie et prévenir sa réapparition Evacuation and Assistance Plans Korea possesses solid and efficient national preparedness systems and experienced disaster experts to handle any disaster situations, manmade or natural. Disaster administration response system The Central Disaster Response Committee presided over by the Minister of Public Administration and Security devises and manages plans on disaster prevention and damage control under the Basic Law on Disaster Management. The Disaster Response Committee of Gangwon Province headed by the Fire Service Headquarters has been designated as the body responsible for management of natural disasters in Gangwon Province Disaster medical response system The Disaster Response Team (DRT) in regional emergency medical centres includes the Disaster Medical Emergency Team (DMET) and is specially equipped with anti-disaster transport vehicles. The DRT is maintained 24 hours a day, year-round. During natural disasters, the EMIC swiftly dispatches the DMET through such means as text messaging (SMS). Fire stations, EMICs, and emergency medical institutions participate in joint drills for disaster preparation several times a year. They showcased their expertise in other major international sporting events held in the country like the 02 FIFA World Cup Korea/Japan, and are constantly in training for upcoming events in Korea such as the 11 Daegu IAAF World Championships and the 14 Incheon Asian Games. Natural disaster preparedness Although Korea rarely experiences natural disasters in the winter, disaster management departments are trained to handle such incidences in the event of their occurrence. The Korea Meteorological Administration utilises satellite surveillance to give early warning of winter hazards. During heavy snowfall, the Korea Expressway Corporation and the Road Administration Office of Gangwon Province are in charge of snow removal, while the Airports Corporation and local governments are responsible for airport-specific snow removal. Manmade disaster readiness The 119 Situation Room, the emergency dispatch centre in each local fire station, and the EMIC use state-of-the-art systems to quickly and seamlessly transmit situation reports, relay orders, dispatch emergency medical teams, and alert hospitals. Furthermore, the linked communication system between military units, the Red Cross, and other emergency and disaster-related organisations allows for swift responses to any disaster. The overall disaster command structure outlined here will be used for the PyeongChang 18 Olympic and Paralympic Winter Games Minimising Epidemiological Risks Korea has experienced no outbreaks of major communicable diseases over the last decade. All areas of Korea are safe zones with regard to epidemic diseases, and there have been no fatal instances of SARS or Avian Influenza (AI). The WHO selected Korea as an Avian Influenza Prevention Training Initiative Country in 06 due to the leading role the country s International Vaccine Institute (IVI) played in researching and combating AI. National organisations for epidemic prevention and control The National Government operates the Korea Centre for Disease Control (KCDC) under the Ministry of Health and Welfare to ensure the prevention and control of epidemics. The KCDC is comprised of the Centre for Communicable Disease Surveillance and Response, the Centre for Disease Prevention, the Korean National Institute of Health, and the National Quarantine Station. Communicable disease surveillance system Korea s effective disease surveillance system has allowed for stringent control of communicable diseases like H1N1. Data on such diseases are collected on a weekly basis via medical laboratories and local public health centres. The KCDC then synthesises and analyses the data, producing statistics on communicable diseases and distributing the information to the public. Communicable disease control system at Olympic site Gangwon Province currently has a total of 18 public health centres and 224 public health clinics that work together to monitor and control epidemic outbreaks. In PyeongChang in particular, one public health centre and 22 public health clinics are currently in operation. If the disease surveillance system detects an outbreak, the KCDC takes immediate action to curb the spread of the disease while simultaneously conducting epidemiological investigations. The KCDC also cooperates with local governments and deploys experts to ground zero in order to determine and investigate the cause of the outbreak and prevent recurrence

11 XII. Services medicaux et controle du dopage XII. Medical Services and Doping Control 12 SERVICES SANITAIRES SPECIFIQUES AUX JEUX 12-8 Investissements sanitaires Les autorités nationales et locales réactualisent tous les quatre ans leurs plans d investissement destinés à compléter les services de santé locaux. Au cours de la décennie à venir, la province de Gangwon prévoit d investir 138 milliards de dollars dans différents projets en relation avec les soins de santé. Parmi ceux-ci figurent la construction et la rénovation des établissements de soin, la fourniture d équipements médicaux supplémentaires aux zones rurales, l installation du service public de gestion de la santé par télémétrie, l agrandissement des établissements de médecine urgentiste, la création de nouveaux hôpitaux spécialisés et la modernisation des centres régionaux de santé publique. Sur ce budget total, une somme d environ 21,7 millions de dollars sera attribuée à Gangneung et Jeongseon, les villes abritant des sites. PyeongChang possède déjà un nombre suffisant d infrastructures médicales pour accueillir avec succès les Jeux d hiver ; toutefois, le nombre de lits des établissements publics sera accru au moment des Jeux Olympiques et des Jeux Paralympiques d hiver. Les investissements généraux pratiqués dans le système de santé national sont le reflet de la volonté du gouvernement d améliorer la qualité de vie du peuple de Corée Hôpitaux olympiques et paralympiques PyeongChang 18 désignera au service des athlètes, des FI, des CNO et du CIO les hôpitaux olympiques et paralympiques suivants : hôpital Asan de Gangneung (659 lits), hôpital Dongin de Gangneung (608 lits) et hôpital chrétien de Wonju (823 lits). L hôpital Asan de Gangneung est un hôpital coopératif de l université Ulsan qui propose des soins dans 24 domaines spécialisés, y compris la transplantation de tissu articulaire, les procédures interventionnelles cardiovasculaires et le diagnostic / traitement des troubles cardiaques. L hôpital Dongin de Gangneung offre 21 spécialités. Ces deux établissements sont situés à 10 minutes du pôle côtier et à minutes du pôle d Alpensia. L hôpital chrétien de Wonju, principal établissement hospitalier de la région, appartient à l université Yonsei et est situé dans la ville de Wonju, près de PyeongChang ; il propose des soins dans 29 spécialités différentes. Cet établissement gère également le centre médical pour les sports d hiver qui soigne près de 400 skieurs blessés chaque année. L hôpital chrétien de Wonju et l hôpital Asan de Gangneung disposent également d une clinique pour le traitement des lésions de la moelle épinière ainsi que d unités spécialisées de rééducation. Dans les hôpitaux olympiques, un certain nombre de lits sera réservé à l usage exclusif des patients olympiques. Le COJOP travaillera en étroite collaboration avec les hôpitaux olympiques pour veiller à la fourniture d un service parfait à la famille olympique. Des services de traduction seront disponibles dans chaque hôpital. Le tableau ci-dessous indique les distances et les durées de trajet entre les villages olympiques et les hôpitaux olympiques : Tableau 12-9 Hôpital Hôpital Asan de Gangneung Hôpital Dongin de Gangneung Hôpital chrétien de Wonju, université d Yonsei Nombre de lits Plan pour le personnel médical des Jeux d hiver Afin de garantir la fourniture systématique de services médicaux, le COJOP mettra en place le comité des services de santé qui bénéficiera de la participation active des organismes locaux pertinents, y compris l ordre des médecins de la province de Gangwon par le biais duquel sont composées les équipes médicales de la province. Actuellement, la province de Gangwon compte médecins, infirmières et infirmiers et 580 kinésithérapeutes en exercice. Les établissements affiliés aux trois principaux hôpitaux olympiques centre médical Asan, centre médical Yonsei et centre médical Samsung totalisent médecins en exercice. Tous les soins médicaux des Jeux d hiver seront prodigués par un personnel médical très bien formé et très expérimenté. La région métropolitaine de Séoul, d une population de 23 millions d habitants, constituera un réservoir riche de volontaires médicaux désireux de participer. Les principaux employés, y compris le responsable des services médicaux, seront rémunérés et leur recrutement interviendra quatre années avant les Jeux d hiver ; les volontaires spécialisés seront recrutés deux années avant les Jeux d hiver, afin de leur permettre d acquérir une expérience suffisante lors des entraînements et des épreuves tests Personnel médical des CNO Village olympique Distance Durée de trajet Alpensia 38 km min. de la côte 7 km 10 min. Alpensia 36 km 23 min. de la côte 2 km 5 min. Alpensia 95 km 55 min. de la côte 115 km 73 min. Les médecins d équipe des CNO ne seront soumis à aucune restriction pour la pratique de leur art et la prescription de médicaments en Corée, pendant les Jeux d hiver. game-specific health services 12-8 Health Care Investment National and local governments renew their investment plan for supplementing local public health care service every four years. Gangwon Province plans to invest USD 138 billion in various medicalrelated projects over the next decade. These include the construction and renovation of health facilities, the provision of additional medical equipment for rural areas, the installation of the public telemetry health management service, the expansion of emergency medical institutions, the establishment of additional specialised hospitals, and the enhancement of regional public medical centres. Of the total budget, approximately USD 21.7 million will be allotted to the Venue Cities, Gangneung and Jeongseon. While PyeongChang already has sufficient medical facilities to successfully host the Winter Games, additional beds will be added to public health institutions during the Olympic and Paralympic Winter Games. The overall national health care investment reflects the government s aim of continuing to improve quality of life for the people of Korea Olympic and Paralympic Hospitals PyeongChang 18 will designate Gangneung Asan Hospital (659 beds), Gangneung Dongin Hospital (608 beds), and Wonju Christian Hospital (823 beds) as Olympic and Paralympic hospitals to be used by athletes, IFs, NOCs/NPCs and the IOC/IPC. Gangneung Asan Hospital is an educational cooperative hospital of Ulsan University offering care in 24 specialised areas including joint transplants, cardiovascular interventional procedures, and cardiac disorder diagnosis and treatment. Gangneung Dongin Hospital specialises in 21 fields. These two hospitals are within 10 minutes from the Coastal Cluster and minutes from the Alpensia Cluster. Wonju Christian Hospital of Yonsei University, the principal hospital in the region, is located in the city of Wonju near PyeongChang, offering treatments in 29 specialised fields. The hospital also runs the Winter Sports Medical Centre that treats close to 400 patients for ski injuries each year. Wonju Christian Hospital and Gangneung Asan Hospital also operate spinal cord injury clinics and specialised rehabilitation units. A certain number of beds in Olympic hospitals will be reserved for Olympic use only. POCOG will work in close collaboration with Olym- pic hospitals to ensure a seamless process for the Olympic Family. Language translation services will be available at each hospital. The distances and travel times between the Olympic Villages and hospitals are shown in the table below. Table 12-9 Hospital Gangneung Asan Hospital Gangneung Dongin Hospital Yonsei University Wonju Christian Hospital Number of Beds Medical Personnel Plan for the Winter Games To ensure systematic medical services, POCOG will establish the Health Service Committee with the active participation of relevant local organisations, including the Gangwon Province Medical Doctors Association, through which medical service teams in Gangwon Province are formed. Currently 3,100 doctors, 3,700 nurses, and 580 physical therapists practice medicine in Gangwon Province A total of 4,000 doctors practice at Asan Medical Centre, Yonsei Medical Centre and Samsung Medical Centre, affiliate hospitals of the three main Olympic hospitals. Highly skilled and experienced medical personnel will carry out all medical care for the Winter Games. The Seoul Metropolitan Area, which has a population of 23 million, will be an abundant source of eager medical volunteers. Principal staff members including the chief medical officer will be hired as paid employees four years prior to the Winter Games, and medical specialist volunteers will be recruited two years prior to the Winter Games so that they may gain sufficient experience from training and test events NOC Medical Personnel Olympic Village Distance Travel Time Alpensia 38 km min. Coastal 7 km 10 min. Alpensia 36 km 23 min. Coastal 2 km 5 min. Alpensia 95 km 55 min. Coastal 115 km 73 min. There are no restrictions regarding NOC team doctors practising or prescribing medicine in Korea during the Winter Games. Physicians and other health professionals pre-registered with POCOG and accompanying NOCs will be allowed to provide medical care to their country's athletes, which will be stipulated in the Special Act. As was the case in previous international sporting events held in Korea, these doctors will be allowed to treat ailments, prescribe

12 XII. Services medicaux et controle du dopage XII. Medical Services and Doping Control 12 Au titre des dispositions de la loi spéciale de soutien aux Jeux Olympiques et aux Jeux Paralympiques d hiver de 18 (la «loi spéciale»), les médecins et autres professionnels de la santé préinscrits auprès du COJOP et accompagnant les CNO seront autorisés à fournir des soins aux athlètes de leur pays. Comme cela a été le cas lors des compétitions internationales passées, en Corée, ces médecins seront autorisés à traiter les affections, prescrire des médicaments et demander certaines procédures dans les polycliniques. Ils seront également autorisés à consulter les médecins des polycliniques et des hôpitaux olympiques et à coopérer avec ces confrères afin de garantir des services médicaux de la plus haute qualité à leur délégation. Les produits pharmaceutiques et le matériel médical utilisés par les CNO ne devront faire l objet d aucun permis spécial d importation et ne seront pas soumis à des droits ou prélèvements d importation. CONTROLE DU DOPAGE Accord avec l AMA Le gouvernement national coréen respecte fidèlement les dispositions de l Agence mondiale antidopage (AMA) à l occasion de toutes les activités sportives nationales ou internationales. De la création de l AMA, en 1999, à l année 05, la Corée a participé activement à l Agence en tant que membre de son conseil de fondation et elle a signé la déclaration de Copenhague contre le dopage dans le sport, du 5 mars 03. En février 07, la Corée a ratifié la Convention internationale de l'unesco contre le dopage dans le sport et, en avril 07, elle a amendé sa loi nationale de promotion du sport pour y introduire des règles antidopage Organisation nationale et législation antidopage La Corée a défini des lois strictes contre le dopage et créé sa propre agence nationale antidopage, afin de garantir l équité et la transparence de toutes les manifestations sportives organisées dans le pays. Agence coréenne antidopage Le gouvernement national a créé l agence coréenne antidopage en novembre 06. Depuis lors, l agence s acquitte systématiquement et activement de sa mission antidopage. En mars 07, l agence coréenne antidopage est devenue membre de l AMA et de l ANADO, l association des organisations nationales antidopage ; en septembre 09, elle a obtenu la certification ISO 9001 de la British Standards Institution (BSI). En raison de son rôle proactif dans la lutte contre le dopage, à l occasion d une évaluation par l AMA, en 08, l agence coréenne a été retenue parmi les 35 agences nationales antidopage qui respectent le code mondial antidopage. Parmi les actions entreprises par l agence coréenne figurent des programmes d éducation et de formation pour les athlètes et les entraîneurs, l administration de contrôles du dopage, la sensibilisation aux règles pertinentes de l'ama, l organisation de séminaires et symposiums de l'ama et de l'anado ou la simple participation à ces manifestations. Législation en matière de dopage Suite à l adoption de la Convention internationale de l'unesco contre le dopage dans le sport, en octobre 05, le gouvernement national a amendé la loi nationale de promotion du sport. La modification de la loi a été annoncée en avril 07. La loi a été complétée par les articles suivants : Article 15 : responsabilité de la nation d éduquer le public, de promulguer / adopter des mesures contre le dopage et de superviser les organisations sportives. Articles 18 et 22 : responsabilité des autorités nationales et locales d apporter un soutien financier aux organisations antidopage. Article 35 : création de l agence nationale antidopage de Corée qui sera responsable des activités nationales de lutte contre le dopage. Dans le strict respect du Standard international pour la protection des renseignements personnels, le Comité National Olympique coréen demandera au parquet d ouvrir une procédure pénale si une substance interdite relève de la catégorie des drogues toxicomanogènes au titre de la loi de lutte contre les drogues toxicomanogènes. Les autorités douanières ont également l obligation de poursuivre toute personne faisant l importation ou en possession d une drogue toxicomanogène Garantie confirmant que le Code mondial antidopage de l'ama et les Règles antidopage du CIO seront appliquées Le dossier de garanties comporte une garantie du ministre de la Culture, du tourisme et des sports confirmant que la Corée respectera le Code mondial antidopage de l'ama et les Règles antidopage du CIO lors des Jeux d hiver de 18 et que ces règles internationales prévaudront en cas de divergence par rapport à d autres règles et règlements antidopage. medicine, and order certain procedures in polyclinics. They will also be allowed to consult and cooperate with doctors in polyclinics and Olympic hospitals to ensure the highest quality medical services for their delegation. Neither separate import permits nor import duties or other levies will be imposed on pharmaceutical products or medical equipment used by NOCs. doping control Agreement with WADA The National Government faithfully complies with World Anti-Doping Agency (WADA) stipulations in all national and international sporting activities. Korea actively participated as a board member of WADA from its inception in 1999 until 05, and signed the WADA Copenhagen Declaration on Anti-Doping in Sport in March 03. In February 07, Korea ratified the UNESCO International Convention Against Doping in Sport and in April 07, amended the National Sports Promotion Act to include anti-doping policies National Anti-Doping Organisation and Legislation Korea has established strict laws against anti-doping and its own anti-doping agency to ensure fairness and transparency in all sporting events held in the country. Korea Anti-Doping Agency The National Government established the Korea Anti-Doping Agency (KADA) in November 06. Since then, KADA has been systematically and actively engaged in anti-doping activities. In March 07, KADA became a member of both WADA and the Association of National Anti-Doping Organisations (ANADO); it received ISO 9001 certification from the British Standards Institution (BSI) in September 09. KADA was chosen as one of 35 National Anti-Doping Organisations in compliance with World Anti-Doping Code (WADC) standards in a 08 evaluation of WADA, due to its proactive anti-doping efforts. Some of these efforts include providing education and training programmes for athletes and coaches, administering doping tests and informing on relevant WADC regulations, and hosting and participating in WADA and ANADO symposiums and seminars. Anti-doping legislation The National Government amended the National Sports Promotion Act following the adoption of the UNESCO International Convention Against Doping in October 05. The amendment was announced in April 07. The articles added are as follows: Article 15: The responsibility of the nation to educate, promulgate, and take measures for anti-doping, and to supervise sports organisations. Articles 18 and 22: The responsibility of the national and local governments to financially support anti-doping organisations. Article 35: The establishment of KADA, which will be in charge of national anti-doping activities. In strict compliance with the International Standard for the Protection of Privacy and Personal Information, the Korean Olympic Committee (KOC) will file a criminal complaint with the prosecutor if a prohibited substance falls within the class of addictive drugs under the Law on Control of Addictive Drugs. Customs authorities are also required to prosecute indivisuals importing or in possession of addictive drugs Guarantee to Comply with WADA Codes and the IOC s Anti-Doping Rules A guarantee from the Minister of Culture, Tourism and Sports confirming that Korea will comply with WADA Codes and the IOC's Anti- Doping Rules during the 18 Winter Games and that it will let these international rules prevail in the event that there is a discrepancy between them and other anti-doping rules or regulations is included in the Guarantee File

13 XII. Services medicaux et controle du dopage XII. Medical Services and Doping Control Laboratoire accrédité par l AMA Le tableau ci-dessous indique les distances et les durées de trajet entre les villages olympiques et les sites de compétitions : WADA-accredited Laboratory Table PyeongChang DCC Equipment Sample Equipment Number Le laboratoire du centre de contrôle du dopage de l'institut coréen des sciences et de la technologie, sis à Séoul, est un laboratoire national antidopage bénéficiant de l accréditation de l AMA. Ce centre s est parfaitement acquitté des contrôles du dopage à l occasion des Jeux Olympiques de Séoul en 1988 ; depuis lors, il bénéficie d un soutien et d un financement continus du gouvernement national, ce qui a fortement développé ses capacités. En 09, il a réalisé contrôles. Le COJOP installera le centre de contrôle du dopage de PyeongChang dans le pôle côtier. Le contrôle du dopage de PyeongChang sera doté de matériel de détection à la pointe du progrès et mis en place conformément au calendrier esquissé ci-dessous. Tableau Matériel de contrôle du dopage de PyeongChang Echantillon Matériel Nombre Tableau Villages olympiques LIEU Sites de compétition Village d Alpensia Village côtier Pôle d Alpensia Pôle côtier LIEU EPREUVE Biathlon, ski de fond, saut à ski, bobsleigh, luge, skeleton Ski alpin, épreuves techniques Curling, patinage artistique / short-track, hockey sur glace I Patinage de vitesse Hockey sur glace II Distance / duree de trajet 38 km / min. 6 km / 5 min. Distance / duree de trajet 37 km / 24 min. 40 km / 27 min. 6 km / 5 min. 0 3 km / 3 min. 10 km / 10 min. Jungbong Ski alpin de vitesse 76 km / 58 min. Bokwang Ski acrobatique, snowboard 77 km / 50 min. The Korea Institute of Science and Technology Doping Control Centre (KIST DCC) located in Seoul is a national anti-doping laboratory accredited by WADA. The centre successfully carried out doping tests during the 1988 Seoul Olympic Games, and since then has received continuous funding and support from the National Government, greatly increasing its capacities. The KIST DCC successfully performed 3,900 tests in 09. POCOG will establish the PyeongChang DCC in the Coastal Cluster. The PyeongChang DCC will be equipped with state-of-the-art drug detection equipment and set up according to the schedule outlined below. Urine Blood GC/MSD 6 LC/MS/MS (Triple Quadrupole) 4 HRMS 1 C-IR/MS 1 Electrophoresis System 1 Immulite 1 Sysmex 2 Luminometer 1 Flow Cytometer 1 Electrophoresis System 2 Schedule Facility set-up: 16 Lab accreditation: Year-end 16 Personnel training completion: Year-end 16 Analyses: 17 Urine Système GC/MSD 6 Système GC / MSD Chromatographie en phase liquide triple quadruple / spectrométrie de masse Spectrométrie de masse haute résolution 1 Analyseur CIRMS 1 Système d électrophorèse 1 4 The PyeongChang DCC will be staffed with specialists from KIST DCC and medical volunteers with experience in past international sporting events. POCOG will install doping stations for sample collection in both Olympic Villages and in all competition venues. Sang Testeur sur immulite 1 Machine Sysmex 2 Luminomètre 1 Cytomètre en flux 1 Système d électrophorèse 2 Samples collected from the Olympic Villages and competition venues will be promptly and safely transported to the PyeongChang DCC via specially designated vehicles, and all transport procedures will follow WADA rules and guidelines. PyeongChang DCC facilities will continue to operate as doping test centres after the close of the Winter Games, for use in future winter sporting events. Calendrier Mise en place du centre : 16 Accréditation du laboratoire : fin 16 Achèvement de la formation du personnel : fin 16 Analyses : 17 The distances and travel times between the Olympic Villages and the competition venues are shown in the table below. Table LOCATION DISTANCE/ TRAVEL TIME Le centre de contrôle du dopage de PyeongChang bénéficiera d un personnel spécialisé et de volontaires médicaux ayant l expérience de manifestations sportives internationales. Le COJOP installera des antennes de contrôle du dopage, pour la collecte des échantillons, dans les deux villages olympiques et sur tous les sites de compétitions. Les échantillons recueillis dans les deux villages olympiques et sur les sites de compétitions seront acheminés dans la plus grande sécurité et le plus rapidement possible vers le centre de contrôle du dopage de PyeongChang. Pour ce faire, des véhicules spécialement réservés seront utilisés et toutes les procédures de transport seront conformes aux règles et directives de l AMA. Les installations du centre de contrôle du dopage de PyeongChang conserveront leur fonction après les Jeux d hiver et serviront aux futures compétitions de sports d hiver. Olympic Villages Competition Venues LOCATION Alpensia Village Coastal Village Alpensia Cluster Coastal Cluster SPORTING EVENT Biathlon, Cross-Country, Ski Jump, Luge/Bobsleigh/Skeleton Alpine Technical Curling, Figure Skating/Short Track, Ice Hockey I Speed Skating Ice Hockey II 38 km / min. 6 km / 5 min. DISTANCE/ TRAVEL TIME 37 km / 24 min. 40 km / 27 min. 6 km / 5 min. 0.3 km / 3 min. 10 km / 10 min. Jungbong Alpine Speed 76 km / 58 min. Bokwang Freestyle, Snowboard 77 km / 50 min

14 XIII. SURETE ET securite XIII. SAFETY AND security 13 SURETE ET securite PyeongChang 18 sera une fête de l excellence sportive dans un environnement de sûreté et de sécurité. Le COJOP collaborera de façon étroite et dynamique avec les forces de sécurité coréennes et étrangères, afin d analyser avec rigueur, d évaluer et de prévenir tout risque et toute menace susceptibles de peser sur les Jeux d hiver. Pour conforter ces initiatives, le gouvernement coréen adoptera la loi spéciale qui établira le comité chargé des mesures de sécurité, que présidera le Premier ministre. Exerçant le rôle qui leur revient dans les domaines de la planification, de la coordination et de l application des mesures, toutes les organisations en relation avec la sécurité et la sûreté aux niveaux national et local participeront aux actions de sécurité définies par le comité pour les Jeux d hiver. PyeongChang a confiance dans son aptitude à offrir aux athlètes, aux spectateurs et à la famille olympique le niveau le plus élevé de sûreté et de sécurité, lors des Jeux d hiver de 18. SAFETY AND security PyeongChang 18 will be a celebration of sporting excellence in a safe and secure environment. POCOG will work in close and active collaboration with Korean and international security forces to rigorously analyse, assess and prevent any potential risks or threats that may occur during the Winter Games. To bolster these efforts, the National Government will enact the Special Act, under which the Security Measures Committee, chaired by the Prime Minister, will be established. All organisations related to security at the national and local levels will take part in the committee s security efforts for the Winter Games, fulfilling their roles in the areas of planning, coordination and enforcement. PyeongChang is confident in its ability to provide athletes, spectators and the Olympic Family with the highest level of safety and security during the 18 Winter Games

15 XIII. SURETE ET securite XIII. SAFETY AND security 13 ANALYSE DES RISQUES 13-1 Analyse des risques généraux L agence nationale de la police coréenne, le service national de renseignement, l agence nationale de gestion des urgences et d autres agences connexes ont réalisé des analyses scientifiques et objectives de plusieurs menaces auxquelles sont exposés les Jeux d hiver, en mettant l accent sur les facteurs de risque indiqués par le CIO. Le gouvernement coréen supervisera toutes les questions de sûreté et de sécurité conformément au modèle SARA (situation, analyse, réponse, appréciation). En ce qui concerne les sites de compétition, des évaluations des risques détaillées et concrètes seront effectuées sur la base de normes internationales et de pratiques exemplaires telles que l outil d évaluation des risques du département d Etat des Etats-Unis d Amérique et le Guide to Safety at Sports Grounds du ministère britannique de la Culture, des médias et du sport Incendie D après les services des sapeurs-pompiers de la province de Gangwon, aucun incendie majeur n a jamais été signalé à PyeongChang ou dans les environs. Les feux de forêt survenant principalement au printemps et en automne, le risque d incendie pendant les Jeux d hiver est donc très faible. Les services de pompiers de la province de Gangwon gèrent une organisation de pompiers volontaires qui permet à des associations de citoyens et à d autres organisations de participer à la prévention des feux de forêt. En cas de sinistre de ce type, des hélicoptères ainsi que d autres moyens techniques sont mobilisés en vue d une intervention rapide. La Corée peut s enorgueillir de posséder des effectifs de pompiers expérimentés ainsi que des systèmes modernes de prévention des catastrophes dans l ensemble de ses provinces ; elle gère également un programme de sécurité face au risque d incendies à l intention du grand public et des entreprises. Intrusion dans les installations olympiques Selon l agence nationale de la police coréenne, aucune intrusion dans les installations n a été signalée lors des grandes manifestations internationales qui se sont déroulées en Corée, dont les Jeux olympiques de Séoul 1988, la Coupe du Monde de football de la FIFA Corée/Japon 02 et le sommet du G à Séoul en 10. Pendant les Jeux d hiver, le COJOP mettra en place une équipe de sécurité composée d experts de la police, des forces armées, du service national de renseignement et de sociétés de sécurité privées. Cette équipe exploitera et gèrera un système de sécurité global et sophistiqué du point de vue technologique qui lui permettra de définir des zones de haute sécurité, d analyser plusieurs facteurs de risque et de contrôler les informations de nature stratégique. Désobéissance civile D après l agence nationale de la police coréenne, aucune des nombreuses manifestations sportives d envergure organisées en Corée n a été le théâtre de troubles civils. Plus de 90 % des Coréens soutiennent la candidature de PyeongChang à l organisation des risk analysis 13-1 Analysis on General Risks The Korean National Police Agency (KNPA), National Intelligence Service (NIS), National Emergency Management Agency (NEMA) and other related agencies have performed scientific and objective analyses on various threats to the Winter Games, with a focus on risk factors specified by the IOC. The National Government will oversee all safety and security issues in accordance with the Scanning, Analysis, Response and Assessment (SARA) model. For competition venues, detailed and practical risk assessments will be undertaken utilising international standards and best practices such as the Risk Assessment Tool of the US State Department and the Guide to Safety at Sports Grounds of the UK Department for Culture, Media and Sport. Fire Gangwon Provincial Fire Services reports that no large-scale fires have ever been reported in PyeongChang or its surrounding areas. Forest fires occur mostly in the spring and autumn, thus the risk of a forest fire during the Winter Games is very low. Gangwon Provincial Fire Services operates a Fire Services Volunteer Organisation through which civic groups and other organisations can participate in controlling forest fires. In the event of a forest fire, helicopters and other technical resources are mobilised for early action. Korea boasts experienced fire service personnel and advanced disaster prevention systems in all of its provinces. The nation also runs fire safety programmes for the public and businesses. Intrusion into Olympic Facilities According to the KNPA, no intrusions into facilities were reported during any of the major international events previously held in Korea, including the 1988 Seoul Olympic Games, the 02 FIFA World Cup Korea/Japan, and the 10 G Seoul Summit. POCOG will establish a Security Team for the Winter Games, consisting of experts from the police, Armed Forces, the NIS and private security companies. The team will implement and maintain a comprehensive and technologically advanced security system through which it will define high security areas, analyse various risk factors, and carry out strategic intelligence monitoring. Civil Disorder The KNPA reports that no cases of civil disorder were reported during the many large-scale international sporting events held in Korea. Over 90% of Koreans support PyeongChang s bid to host the 18 Winter Games, and there has been no resistance to PyeongChang s 024 0

16 XIII. SURETE ET securite XIII. SAFETY AND security 13 Jeux d hiver de 18, laquelle n a rencontré aucune opposition. Si la Corée garantit la liberté de réunion et de manifestation, elle impose cependant aux groupes désireux de tenir une assemblée de répondre à certaines exigences et d obtenir l autorisation préalable de la police. Les actions de groupes illégaux et violents ne sont en aucun cas tolérées. Pendant les Jeux en particulier, PyeongChang et les villes sites seront déclarées zones de sécurité et aucune action de groupe illégal ne sera autorisée. Criminalité La Corée possède l un des taux de criminalité les plus faibles et affiche le taux d arrestation le plus élevé parmi les pays de l OCDE. La province de Gangwon jouit d une grande stabilité et PyeongChang ainsi que Gangneung sont considérées comme deux des plus sûres villes de Corée. L utilisation des armes est strictement réglementée par la loi coréenne applicable aux armes à feux, aux épées et aux explosifs ; en outre, il convient de signaler que les villes qui ont organisé de grandes manifestations sportives internationales ont, en fait, vu leur taux de criminalité diminuer pendant la durée de ces manifestations. Risques techniques La Corée a montré son savoir-faire dans la lutte contre la cybercriminalité et la préservation de la confidentialité, de l intégrité et de la sécurité des systèmes d information lors des manifestations internationales qu elle a organisées par le passé. Jamais un risque ou acte de cybercriminalité n a été signalé lors de l une quelconque de ces manifestations. Selon le ministère de l Economie du savoir et l agence nationale de la police coréenne, la Corée est d ores et déjà dotée de systèmes modernes de sécurité et de chiffrement indispensables pour parer toute attaque lancée depuis l extérieur. La législation coréenne relative à la cybercriminalité est stricte et les experts en matière de cybersécurité de l agence nationale de la police coréenne, du ministère public et du service national de renseignement se consacrent résolument à la lutte contre la cybercriminalité. Pendant les Jeux d hiver, des enquêteurs expérimentés du ministère de l Economie du savoir ainsi que le centre national de sécurité informatique du service national de renseignement apporteront un soutien sans faille aux efforts qui seront déployés en matière de sûreté et de sécurité informatiques. Circulation routière Selon le ministère du Territoire, des transports et des affaires maritimes et l agence nationale de la police coréenne, les accidents de la route et le nombre de blessés baissent considérablement d année en année en Corée. Ces deux grands organismes gouvernementaux ont mis sur pied des centres chargés de contrôler la circulation sur les autoroutes et les routes nationales au moyen de caméras de vidéosurveillance. Ces centres s appuient sur un système de gestion en temps réel des accidents de la route pour assurer le rétablissement rapide de la circulation après un accident ainsi que la fluidité du trafic ; ils vérifient la sécurité et régulent la circulation dans les zones dangereuses comme les ponts et les tunnels. Des experts en poste dans ces centres sont chargés d établir une catégorisation des autoroutes, des routes nationales et des routes régionales ; ils ont recours à des équipements modernes de rétablissement de la circulation et de déblaiement en cas d accident. Les centres sont également chargés de dépêcher des véhicules d urgence et des équipes de secours sur les lieux d un accident. Catastrophes naturelles Les services de pompiers de la province de Gangwon signalent que des catastrophes naturelles, comme des typhons, des sécheresses et tempêtes de sable, sont susceptibles de frapper PyeongChang. Ces catastrophes surviennent la plupart du temps entre le printemps et l automne, il y a donc très peu de chances qu elles se produisent durant les Jeux d hiver. La neige ne suscite que peu d inquiétude, car aucun incident causé par la neige n a été déploré dans la région de PyeongChang au cours de ces dix dernières années. Le personnel de sécurité du centre de gestion des catastrophes intégré au service de pompiers de la province de Gangwon travaille toute l année, 24 heures sur 24, pour détecter tout risque de catastrophe naturelle et diffuse en permanence auprès des organisations concernées des bulletins météorologiques mis à jour dès lors qu une catastrophe est prévue. Le cas échéant, le centre de gestion des catastrophes restreint également la circulation, gère les informations relatives aux dégâts occasionnés en utilisant un système informatique de pointe, et informe rapidement le grand public de toute catastrophe au moyen d un système d alerte par radio, de la téléphonie mobile et du service DMB (Digital Multimedia Broadcasting). Autres catastrophes La circulation clandestine de matériaux dangereux ou radioactifs présente un risque très faible pour la sécurité à PyeongChang. L agence nationale de gestion des urgences signale qu il ne s est jamais produit le moindre accident grave dû à des matériaux chimiques, biologiques, radioactifs, nucléaires ou explosifs à PyeongChang et dans ses environs. Même si un tel accident a très peu de chances de survenir durant les Jeux d hiver, l agence nationale de la police coréenne et les forces armées coréennes sont extrêmement bien formées pour gérer ce type de sinistre. Ces deux organismes ont collaboré à l élaboration de mesures d évacuation systématique et emploient toutes deux des experts dans le maniement d appareils de détection de rayonnements. Terrorisme D après l agence nationale de la police coréenne, aucune attaque terroriste de quelque nature que ce soit n a été perpétrée en Corée. Le risque reste néanmoins préoccupant et, par conséquent, plusieurs agences contribuent en permanence à la lutte contre le terrorisme partout dans le pays. L agence nationale de la police coréenne et le service national de renseignement collectent sans cesse des informations sur des activités terroristes internationales ; elles recueillent et traitent également les données personnelles de tous les visiteurs qui entrent en Corée. En outre, des brigades, les forces commandos de l armée, les équipes UDT et SEAL de la marine, une équipe spéciale de reconnaissance de la marine et un corps chargé des missions spéciales mènent activement des opérations antiterroristes. Des unités spéciales de commando de la police chargées de la lutte contre le terrorisme sont également réparties dans le pays; elles ont veillé à ce qu aucun acte terroriste ne perturbe les manifestations internationales qui se sont déroulées en Corée et apporteront leur savoir-faire en matière de sécurité à l occasion des Jeux d hiver de 18. bid. Freedom of assembly and demonstration is guaranteed in Korea. However, groups must meet certain requirements to hold an assembly and obtain prior permission from the police. Illegal and violent group actions are not tolerated under any circumstances. During the Winter Games in particular, PyeongChang and the Venue Cities will be designated as special security zones and no illegal group actions will be permitted. Crime Korea has the one of the lowest crime rates and the highest arrest rate among OECD countries. Gangwon Province enjoys a high level of stability, and PyeongChang and Gangneung are considered two of Korea s safest cities. Weapon use in Korea is strictly controlled by the Control Act Against Firearms, Swords and Explosives. Cities in Korea that hosted major international sporting competitions actually experienced a decrease in crime rate during the events. Technological Risks Korea showed its expertise in preventing cyber attacks and maintaining the confidentiality, integrity and security of information systems in previous international events it has hosted: no cyber security risks or attacks were reported during any of the events. The Ministry of Economic Knowledge (MEK) and the KNPA report that Korea is already equipped with the advanced security and encryption systems needed to prevent external attacks. Korea also has strict cyber crime laws, and cyber security experts in the KNPA, the Public Prosecutor s Office and the NIS have been actively pursuing cyber crime prevention. During the Winter Games, skilled investigators of the MEK and the National Cyber Security Centre of the NIS will provide full-fledged support in cyber security and safety efforts. Traffic According to the Ministry of Land, Transport and Maritime Affairs (MLTM) and the KNPA, traffic accidents and injuries in Korea have been markedly decreasing every year. These two major governmental bodies have established traffic control centres to monitor major expressways and national roads via CCTV. The centres maintain rapid accident clearance and smooth traffic flow utilising a real time traffic accident management system. For dangerous areas like bridges and tunnels, the centres perform safety checks together with traffic control. Centre experts manage expressways, national roads, and regional roads in classifications and handle traffic accidents utilising advanced recovery and removal equipment. The centres are also responsible for dispatching emergency vehicles and crews to accident locations. Natural Catastrophes Gangwon Provincial Fire Services reports that natural disasters like typhoons, drought and yellow dust storms are possible in PyeongChang. However, these most commonly occur between spring and fall, making the possibility of their occurrence during the Winter Games very low. Snow damage is of only slight concern during Winter Games time, since for the past 10 years no case of snow-related damage has been reported in the PyeongChang area. Security personnel in the Disaster Centre of Gangwon Provincial Fire Services work 24 hours a day year-round monitoring natural disaster threats, sending continuously updated weather reports to related organisations whenever any disaster is forecast. The Disaster Centre also restricts traffic if required, manages damage information with an advanced computerised system, and informs the public of all disaster situations using the Radio Disaster Warning System (RDS) and text messaging (SMS). Other Catastrophes The covert movement of dangerous, radioactive materials poses a very small security threat in PyeongChang. NEMA reports that no serious chemical, biological, radioactive, nuclear, or explosives (CBRNE) accidents have ever been reported in PyeongChang and the vicinity. Although the risk of such accidents during the Winter Games is very low, the KNPA and the Korean Armed Forces are highly trained to deal with such matters in the event of their occurrence. The two organisations have worked together to devise systematic evacuation measures, and both employ experts in the use of radiation detection and identification devices. Terrorism The KNPA reports that there have been no terrorist attacks of any kind in Korea. However, the risk of terrorism remains a serious one, and as such, counter-terrorism efforts are consistently being undertaken throughout the nation by a variety of agencies. The KNPA and NIS continually gather information on international terrorist activities. They also collect and manage the personal information of all international visitors entering Korea. Additionally, in Korea, brigades, Army Commando Forces, UDT and Navy SEALs, a Marine Corps Special Reconnaissance Team and a Special Mission Corps actively pursue counter-terrorism activities. Special Police Commando Units dealing with terrorism also exist across the country. These units ensured no terrorist incidences at past international events held in Korea, and will provide their security expertise for the 18 Winter Games. Major Traffic Accidents According to the Gangwon Provincial Police Agency, total traffic accident deaths in PyeongChang and Gangneung numbered 16 and 21, respectively, in 09. Among them, there were no traffic accidents in tunnels. These cities generally experience few major traffic accidents. The PyeongChang Police Station, the PyeongChang Education Office, the Yeongwol Fire Station and community police officers have been working diligently to prevent traffic accidents by improving accident-prone areas, examining the traffic safety management of transportation companies, and educating citizens on traffic safety. When major traffic accidents occur on highways, traffic accident response centres evacuate the injured, control traffic and maintain order in the accident area in collaboration with police and fire stations

17 XIII. SURETE ET securite XIII. SAFETY AND security 13 Accidents graves de la circulation D après les services de police de la province de Gangwon, le nombre des personnes tuées dans des accidents de la circulation à PyeongChang et à Gangneung s est élevé à 16 et 21, respectivement, pendant l année 09. Ces deux villes connaissent en général peu d accidents graves. Le poste de police de PyeongChang, le bureau de formation de PyeongChang, la caserne de pompiers d' Yeongwol et les agents de police de proximité travaillent activement pour prévenir les accidents de la route, en améliorant la sécurité dans les zones sujettes aux accidents, en examinant la manière dont les sociétés de transport gèrent la sécurité sur les routes et en formant les citoyens à la sécurité routière. En cas d accidents graves sur autoroute, les centres d intervention chargés des accidents de la circulation procèdent à l évacuation des blessés, régulent la circulation et assurent le maintien de l ordre sur les lieux de l accident, en collaboration avec la police et les pompiers Groupes de militants extrémistes et analyse des risques de terrorisme Le gouvernement coréen a mis en place le comité anti-terroriste, présidé par le Premier ministre et composé des ministres concernés par la sécurité ; ce comité est chargé d élaborer des mesures de lutte contre le terrorisme. Le comité du groupe de travail anti-terroriste, composé de fonctionnaires de direction issus de chaque ministère, a pour mission d examiner les politiques et d assurer une coordination avec d autres agences concernées en matière de terrorisme. Selon les analyses de renseignements menées par le comité antiterroriste, aucun groupe politique, religieux, ethnique radical ou terroriste n a jamais été signalé en Corée. Le Premier ministre veillera à ce que toute menace terroriste pesant sur les Jeux d hiver soit vigoureusement écartée, en étroite collaboration avec le centre anti-terroriste de l agence nationale de la police coréenne, le service national de renseignement et les forces armées coréennes. Le COJOP œuvrera de concert avec les agences de renseignement nationales et internationales, telles que le service national de renseignement, le ministère de la Justice, Interpol, la CIA et le FBI pour déceler rapidement tout complot et activité terroristes. En outre, le gouvernement coréen augmentera les mesures de sécurité et de surveillance pour lutter contre l immigration illégale en Corée pendant les Jeux d hiver et resserrera les contrôles de sécurité à l égard des personnes entrant en Corée par voie aérienne et maritime. Le gouvernement coréen renforcera la sûreté et la sécurité dans les grands bâtiments nationaux et dans les installations publiques durant les Jeux d hiver au moyen de forces spéciales formées aux missions anti-terroristes. Un système de sécurité intégré reliant les unités spéciales des commandos de la police, les unités de combat de la police, des agents de police infiltrés, les forces armées, le service national de renseignement et des sociétés de sécurité privées permettra de garantir totalement la sûreté et la sécurité sur le site olympique. Organismes charges de la securite Organismes publics et privés Afin de garantir une sûreté et une sécurité maximales durant les Jeux d hiver de 18, il sera fait appel au personnel de sécurité des organismes publics et privés suivants : Agence nationale de la police coréenne Agence nationale de la police maritime coréenne Service national de renseignement Agence nationale de gestion des urgences Ministère de la Défense nationale Ministère de la Justice Service coréen des douanes Ministère de la Santé et des affaires sociales Agence de police de la province de Gangwon Bureau de la construction et de la prévention des catastrophes de la province de Gangwon Consultants privés dans le domaine de la sécurité Sociétés de sécurité privées Responsabilités spécifiques en matière de sécurité Si PyeongChang est choisie en tant que ville hôte des Jeux d hiver de 18, le gouvernement coréen adoptera la loi spéciale, en vertu de laquelle sera établi le comité chargé des mesures de sécurité, présidé par le Premier ministre et composé du service national de renseignement, du ministre de l Administration publique et de la sécurité et du ministre de la Défense nationale. L équipe de sécurité du COJOP notifiera les règlements et les exigences du CIO à ce comité, qui sera chargé de veiller à ce que les organismes concernés les respectent dans leurs activités de planification, de coordination et de contrôle. La liste des organisations membres du comité chargé des mesures de sécurité ainsi que la description de leurs tâches figurent au tableau Radical Activist Groups and Terrorism Risk Analysis The National Government established the Counter-Terrorism Committee, headed by the Prime Minister and joined by security and safety-related ministries, for instituting national counter-terrorism measures. The Counter-Terrorism Working Group Committee, joined by director-level public servants of each ministry, is in charge of reviewing policies and establishing coordination with other relevant agencies on matters involving terrorism. According to intelligence analyses conducted by the Counter- Terrorism Committee, no radical political, religious, or ethnic activist or terrorist groups exist in Korea, and no terrorist activities have ever been detected. The Prime Minister, in close collaboration with the Counter-Terrorism Centre of the KNPA, the NIS, and the Korean Armed Forces, will ensure any threat of terrorist activity during the Winter Games is aggressively thwarted. POCOG will work collaboratively with national and international intelligence agencies such as the NIS, the Ministry of Justice (MOJ), Interpol, the CIA and the FBI for early detection of terrorist plots and activities. In addition, the National Government will reinforce security and intelligence activities against illegal immigrants in Korea during the Winter Games, and strengthen security screening on individuals entering the country through international airports and harbours. The National Government will reinforce the safety and security of major national buildings and public facilities during the Winter Games using Special Forces trained for counter-terrorist missions. An integrated security system connecting Special Police Commando Units, Combat Police Units, undercover police officers, Armed Forces, the NIS and private security companies will be utilised to ensure overall safety and security at the Olympic site. Security Organisations Public and Private Organisations Security personnel from the following public and private organisations will be deployed during the 18 Winter Games to ensure maximum safety and security. Korean National Police Agency (KNPA) Korean National Maritime Police Agency (KNMPA) National Intelligence Service (NIS) National Emergency Management Agency (NEMA) Ministry of National Defence (MND) Ministry of Justice (MOJ) Korea Customs Service (KCS) Ministry of Health and Welfare (MOHW) Gangwon Provincial Police Agency Gangwon Provincial Construction and Disaster Prevention Bureau Private security consultants Private security companies Specific Security Responsibilities The Special Act will be legislated by the National Government should PyeongChang be designated as the 18 Host City. The Security Measures Committee headed by the Prime Minister and joined by the NIS, the Ministry of Public Administration and Security (MOPAS), and the Ministry of National Defence (MND) will be established under the Special Act. POCOG s Security Team will provide the committee with IOC regulations and requirements, and the committee will be responsible for ensuring they are satisfied as well as for planning, coordinating and controlling tasks related to the relevant organisations. The organisations participating in the Security Measures Committee and their roles are summarised in table

18 XIII. SURETE ET securite XIII. SAFETY AND security 13 Tableau Table Organismes du gouvernement coréen Responsabilités 1. National Government Organisations Responsibilities Agence nationale de la police coréenne Maintien de l ordre public, surveillance des installations olympiques, participation aux activités anti-terroristes, service de protection rapprochée Korean National Police Agency (KNPA) Maintaining public order, guarding Olympic facilities, participating in counter-terrorism activities, carrying out duties as bodyguards Agence nationale de la police maritime coréenne Maintien de l ordre en mer Korean National Maritime Police Agency (KNMPA) Maintaining maritime order Service national de renseignement Collecte d informations dans le pays et à l extérieur, soutien aux activités anti-terroristes National Intelligence Service (NIS) Gathering information inside and outside the country, supporting counter-terrorism activities Agence nationale de gestion des urgences Analyse des risques de catastrophe et préparation des mesures d urgence National Emergency Management Agency (NEMA) Analysing the probability of disaster and preparing emergency countermeasures Ministère de la Défense nationale Gestion des forces armées et contribution à leur préparation en cas d attaques terroristes et dans les situations d urgence Ministry of National Defence (MND) Operating and assisting Armed Forces in preparation for terrorist attacks and emergencies Ministère de la Justice Service coréen des douanes Ministère de la Santé et des affaires sociales Mise en œuvre de mesures destinées à contrôler le passage des frontières nationales Détection d objets dangereux aux frontières du pays Aide médicale et sauvetage d urgence en cas d accidents majeurs 2. Organismes du gouvernement local Responsabilités Agence de police de Gangwon Prévention de la criminalité, des accidents de la route et des actes de désobéissance civile dans la province de Gangwon Ministry of Justice (MOJ) Implementing countermeasures to manage entry into and departure from the country National Customs Service (NCS) Detecting dangerous articles entering into and departing from the country Ministry of Health and Welfare (MOHW) Providing medical support and emergency rescue in case of major accidents 2. Local Government Organisations Responsibilities Gangwon Police Agency Controlling crime, traffic and civil disorder in Gangwon Province Bureau de la construction et de la prévention des catastrophes de Gangwon Surveillance des catastrophes naturelles et élaboration de mesures d urgence Gangwon Construction and Disaster Prevention Bureau Monitoring natural disasters and formulating emergency measures 3. Organismes privés Responsabilités 3. Private Organisations Responsibilities Consultants privés dans le domaine de la sécurité Conseils en matière d installations, de personnel de sécurité et d opérations Private security consultants Consulting on facilities, security personnel and operations Sociétés de sécurité privées Recrutement, formation et gestion du personnel de sécurité, mise à disposition d équipement modernes de sécurité Private security companies Recruiting, training and managing security personnel, providing advanced security equipment Entière participation des organismes de sécurité Tous les organismes clés dans le domaine de la sécurité contribueront à assurer la sûreté et la sécurité des Jeux Olympiques et des Jeux Paralympiques d hiver de PyeongChang Rôle des services de renseignement Le service national de renseignement est la principale organisation chargée de collecter et d analyser des informations d ordre international et national en matière de sécurité. Si PyeongChang est choisie comme ville hôte, le directeur de ce service et le commissaire général de l agence nationale de la police coréenne rejoindront le comité chargé des mesures de sécurité et apporteront une contribution active. Pour les Jeux d hiver, ces deux organismes renforceront également leurs activités dans le domaine du renseignement, en étroite collaboration avec Interpol et les organismes de renseignement étrangers Full Participation of Security Organisations All key security-related organisations will participate in efforts to ensure the security and safety of the 18 PyeongChang Olympic and Paralympic Winter Games Involvement of Intelligence Services The National Intelligence Service (NIS) is the central organisation in charge of gathering and analysing international and domestic intelligence related to national security. If PyeongChang is selected as the Host City, the director of the NIS and the commissioner general of the KNPA will join the Security Measures Committee and actively participate in its security efforts. These two intelligence organisations will also reinforce their intelligence activities for the Winter Games through close collaboration with Interpol and foreign intelligence organisations

19 XIII. SURETE ET securite XIII. SAFETY AND security Equipe de sécurité du COJOP 13-6 Organigramme 13-5 POCOG Security Team 13-6 Organisation Chart Le COJOP mettra en place une équipe de sécurité qui sera composée d effectifs clés issus d organismes de sécurité, parmi lesquels l agence nationale de la police coréenne, le service national de renseignement, l agence nationale de gestion des urgences et les forces armées coréennes. L équipe de sécurité veillera à l efficacité de la communication entre le COJOP et le centre de contrôle de la sécurité dans le cadre de la procédure décisionnelle générale de ce dernier en matière de sûreté et de sécurité. L équipe de sécurité sera mise sur pied dès que PyeongChang aura été choisie comme ville hôte et restera en place jusqu à la fin des Jeux d hiver de 18. Le groupe chargé des mesures de sécurité (présidé par le commissaire général de l agence nationale de la police coréenne), organe exécutif du comité chargé des mesures de sécurité, élaborera des projets de mesures de sécurité approfondis et conduira, dirigera et coordonnera des activités liées à la sécurité dans chaque zone. Les figures et illustrent l organisation des phases de planification et de mise en œuvre du plan de sécurité du COJOP : POCOG will establish a Security Team consisting of key personnel from security organisations including the KNPA, NIS, NEMA and the Korean Armed Forces. The Security Team will ensure effective communication between POCOG and the Security Control Centre (SCC) in the SCC s overall decision-making process on safety and security. The Security Team will be established immediately following PyeongChang s designation as the Host City, and remain intact until the completion of the 18 Winter Games. The responsibilities of the Security Team are as follows: The Security Measures Group (headed by the commissioner general of the KNPA), the executive organ of the Security Measures Committee, will establish comprehensive plans for security measures, and perform, guide and coordinate security activities in each area. Figure and show the organisation of the planning and implementing phases of POCOG's security plan. L'équipe de sécurité assumera les responsabilités suivantes : 1. Communiquer la position du COJOP sur les opérations générales de sécurité menées par le centre de contrôle de la sécurité 2. Coordonner les opérations entre le COJOP et d autres organismes de sécurité 3. Conclure et exécuter des contrats avec des sociétés de sécurité privées 4. Contribuer à l efficacité de la communication entre le COJOP et le bureau principal chargé des mesures de sécurité 5. Fournir des conseils sur les principes de sécurité à prendre en compte dans la construction des nouvelles installations olympiques 1. Communicate POCOG s position on general security-related operations carried out by the SCC 2. Coordinate operations between POCOG and other security-related organisations 3. Conclude and manage contracts with private security companies 4. Facilitate effective communication between POCOG and the Security Measures Headquarters 5. Consult on security design principles to be included in newly built Olympic facilities Figure Phase de planification (11 à 16) Fig Planning Phase (11-16) Comité chargé des mesures de sécurité (président : Premier ministre) COJOP Security Measures Committee (Chairman: Prime Minister) POCOG Centre de contrôle de la sécurité (responsable : commissaire général de l agence nationale de la police coréenne) COJOP, équipe de sécurité Security Control Centre (Head: Commissioner General of the KNPA) POCOG Security Team Planification des mesures de sécurité Planification des effectifs à mobiliser Planification de l équipement à mobiliser Planification de la sécurité des installations Coordination de la coopération avec les organismes externes Planning security measures Planning personnel mobilisation Planning equipment mobilisation Planning facilities security Facilitating cooperation with external organisations

20 XIII. SURETE ET securite XIII. SAFETY AND security 13 Figure Phase de mise en œuvre (17 à 18) Fig Implementing Phase (17-18) Comité chargé des mesures de sécurité (président: Premier ministre) COJOP Security Measures Committee (Chairman: Prime Minister) POCOG Centre de contrôle de la sécurité (responsable: commissaire général de l agence nationale de la police coréenne) COJOP, équipe de sécurité Security Control Centre (Head: Commissioner General of the KNPA) POCOG Security Team Service de planification Service de gestion de la sécurité Service des agents de sécurité Service d assistance technique Service d intervention anti-terroriste Service de protection rapprochée (gardes du corps) Service d appui militaire Planning Dept. Security Management Dept. Security Guard Dept. Technical Assistance Dept. Counter-Terrorism Response Dept. Personal Security Service (Bodyguard) Dept. Military Support Dept. RESSOURCES HUMAINES 13-7 Effectifs de la police et du service de sécurité Le tableau ci-dessous indique les effectifs de la police et du service de sécurité à PyeongChang, à Gangneung et dans la province de Gangwon Rôle des forces armées Les forces armées coréennes contribueront à la lutte contre le terrorisme, collecteront des renseignements et déploieront des contingents dans les zones clés ; elles mettront en œuvre des mesures de sécurité dans l espace aérien national et dans les eaux territoriales. human resources 13-7 Police and Emergency Service Personnel The table below shows the number of police and emergency service personnel in PyeongChang, Gangneung and Gangwon Province Involvement of Armed Forces The Korean Armed Forces will assist in counter-terrorism efforts, gather intelligence and deploy Special Forces in key areas, and implement security measures for territorial air space and waters. Tableau 13-7 Table 13-7 PyeongChang Police 0 Personnel d urgence 163 PyeongChang Police 0 Emergency Personnel 163 Gangneung Police 480 Personnel d urgence 170 Gangneung Police 480 Emergency Personnel 170 Province de Gangwon Police 40 Personnel d urgence Gangwon Province Police 5,540 Emergency Personnel 1,

FÉDÉRATION INTERNATIONALE DE NATATION Diving

FÉDÉRATION INTERNATIONALE DE NATATION Diving QUALIFICATION SYSTEM - 2 ND SUMMER YOUTH OLYMPIC GAMES - NANJING 2014 FÉDÉRATION INTERNATIONALE DE NATATION Diving A. Events (5) MEN S EVENTS (2) WOMEN S EVENTS (2) MIXED EVENTS (2) 3m individual springboard

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT I. BASIC DATA Organization Legal Name: Conservation International Madagascar Project Title (as stated in the grant agreement): Knowledge Management: Information & Monitoring.

Plus en détail

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE PURPOSE The Audit Committee (the Committee), assists the Board of Trustees to fulfill its oversight responsibilities to the Crown, as shareholder, for the following

Plus en détail

Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations

Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations Règlement sur les ordonnances alimentaires et les dispositions alimentaires (banques

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS

EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS JET SERVICES GROUP vous propose la solution MANAJETS destinée aux opérateurs

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

IMPORTANT NOTICE FOR THE SUBMISSION OF FEE-FOR-SERVICE CLAIMS TO NEW BRUNSWICK MEDICARE

IMPORTANT NOTICE FOR THE SUBMISSION OF FEE-FOR-SERVICE CLAIMS TO NEW BRUNSWICK MEDICARE IMPORTANT NOTICE FOR THE SUBMISSION OF FEE-FOR-SERVICE CLAIMS TO NEW BRUNSWICK MEDICARE Please ensure that two original Medicare Claims Submission Agreements are signed, witnessed, dated and mailed to

Plus en détail

Loi sur la Semaine nationale du don de sang. National Blood Donor Week Act CODIFICATION CONSOLIDATION. S.C. 2008, c. 4 L.C. 2008, ch.

Loi sur la Semaine nationale du don de sang. National Blood Donor Week Act CODIFICATION CONSOLIDATION. S.C. 2008, c. 4 L.C. 2008, ch. CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION National Blood Donor Week Act Loi sur la Semaine nationale du don de sang S.C. 2008, c. 4 L.C. 2008, ch. 4 Current to June 9, 2015 À jour au 9 juin 2015 Published by the

Plus en détail

Guide pour déposer une demande de certificat d autorisation pour établir une société professionnelle de la santé

Guide pour déposer une demande de certificat d autorisation pour établir une société professionnelle de la santé Guide pour déposer une demande de certificat d autorisation pour établir une société professionnelle de la santé Il est conseillé aux membres de l OHDO de consulter des professionnels financiers et juridiques

Plus en détail

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001 LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre

Plus en détail

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite www.dcs-eg.com DCS TELECOM SAE is an Egyptian based Information Technology System Integrator company specializes in tailored solutions and integrated advanced systems, while also excelling at consulting

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

AMENDMENT TO BILL 32 AMENDEMENT AU PROJET DE LOI 32

AMENDMENT TO BILL 32 AMENDEMENT AU PROJET DE LOI 32 THAT the proposed clause 6(1), as set out in Clause 6(1) of the Bill, be replaced with the following: Trustee to respond promptly 6(1) A trustee shall respond to a request as promptly as required in the

Plus en détail

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION First Nations Assessment Inspection Regulations Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations SOR/2007-242 DORS/2007-242 Current to September

Plus en détail

de stabilisation financière

de stabilisation financière CHAPTER 108 CHAPITRE 108 Fiscal Stabilization Fund Act Loi sur le Fonds de stabilisation financière Table of Contents 1 Definitions eligible securities valeurs admissibles Fund Fonds Minister ministre

Plus en détail

AIDE FINANCIÈRE POUR ATHLÈTES FINANCIAL ASSISTANCE FOR ATHLETES

AIDE FINANCIÈRE POUR ATHLÈTES FINANCIAL ASSISTANCE FOR ATHLETES AIDE FINANCIÈRE POUR ATHLÈTES FINANCIAL ASSISTANCE FOR ATHLETES FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE / APPLICATION FORM Espace réservé pour l utilisation de la fondation This space reserved for foundation use

Plus en détail

Institut d Acclimatation et de Management interculturels Institute of Intercultural Management and Acclimatisation

Institut d Acclimatation et de Management interculturels Institute of Intercultural Management and Acclimatisation Institut d Acclimatation et de Management interculturels Institute of Intercultural Management and Acclimatisation www.terresneuves.com Institut d Acclimatation et de Management interculturels Dans un

Plus en détail

PROJET DE LOI 15 BILL 15. 1st Session, 56th 58th Legislature New Brunswick 63-6456 Elizabeth II, II, 2014-2015 2007

PROJET DE LOI 15 BILL 15. 1st Session, 56th 58th Legislature New Brunswick 63-6456 Elizabeth II, II, 2014-2015 2007 1st Session, 56th 58th Legislature New Brunswick 63-6456 Elizabeth II, II, 2014-2015 2007 1 re session, 56 58 e législature Nouveau-Brunswick 63-6456 Elizabeth II, II, 2014-2015 2007 BILL 15 PROJET DE

Plus en détail

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Interest Rate for Customs Purposes Regulations Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes SOR/86-1121 DORS/86-1121 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août

Plus en détail

accidents and repairs:

accidents and repairs: accidents and repairs: putting the pieces together accidents et réparations : réunir le tout nobody can repair your Toyota like Toyota Unfortunately, accidents do happen. And the best way to restore your

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE:

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE: 8. Tripartite internship agreement La présente convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles le stagiaire ci-après nommé sera accueilli dans l entreprise. This contract defines the

Plus en détail

Cartographie et SIG en Santé Publique. Cartographie et SIG en Santé Publique July 4, 2011

Cartographie et SIG en Santé Publique. Cartographie et SIG en Santé Publique July 4, 2011 Cartographie et SIG en Santé Publique 1 Mandat de l'oms "La possession du meilleur état de santé qu'il est capable d'atteindre constitue l'un des droits fondamentaux de tout être humain" Constitution de

Plus en détail

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership:

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: Supporting policy dialogue on national health policies, strategies and plans and universal coverage Year 2 Report Jan. 2013 - - Dec. 2013 [Version

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

Campus Biotech. Colliers International Suisse Romande SA

Campus Biotech. Colliers International Suisse Romande SA Campus Biotech Introduction L Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, l Université de Genève, M. Hansjörg Wyss, la Fondation Wyss et la famille Bertarelli ont uni leurs forces pour offrir à la Suisse

Plus en détail

Name of document. Audit Report on the CORTE Quality System: confirmation of the certification (October 2011) Prepared by.

Name of document. Audit Report on the CORTE Quality System: confirmation of the certification (October 2011) Prepared by. AUDIT REPORT ON THE CORTE QUALITY SYSTEM: CONFIRMATION OF THE CERTIFICATION (OCTOBER 2011) Name of document Prepared by Audit Report on the CORTE Quality System: confirmation of the certification (October

Plus en détail

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees For Immediate Release October 10, 2014 Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees The Senate Standing Committee on Banking, Trade, and Commerce resumed hearings

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Information aux medias Saint-Denis, France, 17 janvier 2013 L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Des revenus liés au Cloud estimés à près d un milliard d euros d ici 2015

Plus en détail

GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012

GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012 GLOBAL FORUM London, October 24 & 25, 2012-1 - Content REDUCING FLARING AND DEVELOPMENT OF GAS IN THE REPUBLIC OF CONGO REDUCTION DU TORCHAGE ET VALORISATION DU GAZ EN REPUBLIQUE DU CONGO - 2 - Content

Plus en détail

LCBO PN-6113-LCBO Beeton/New Tecumseth Times @ 2C (3.313) x 106ag

LCBO PN-6113-LCBO Beeton/New Tecumseth Times @ 2C (3.313) x 106ag STORE IN BEETON, RFP# 2014-110 BEETON retailers in Beeton. The Liquor Control Board of Ontario () is seeking a responsible, customer-focused retailer to operate an Agency store in Beeton. To qualify, the

Plus en détail

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description Super Range 71 Model SR71-15 SR71-A SR71-C SR71-E SR71-X SR71-USB Product Description 802.11a/n, Mini PCI, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, Mini PCI, 3x3 MIMO 802.11a/b/g/n, CardBus, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, PCI

Plus en détail

PROJET DE LOI. An Act to Amend the Employment Standards Act. Loi modifiant la Loi sur les normes d emploi

PROJET DE LOI. An Act to Amend the Employment Standards Act. Loi modifiant la Loi sur les normes d emploi 2nd Session, 57th Legislature New Brunswick 60-61 Elizabeth II, 2011-2012 2 e session, 57 e législature Nouveau-Brunswick 60-61 Elizabeth II, 2011-2012 BILL PROJET DE LOI 7 7 An Act to Amend the Employment

Plus en détail

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM INSTITUT MARITIME DE PREVENTION For improvement in health and security at work Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM Maritime fishing Shellfish-farming Sea transport 2005 Le pilier social

Plus en détail

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you.

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. General information 120426_CCD_EN_FR Dear Partner, The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. To assist navigation

Plus en détail

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate.

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate. Stéphane Lefebvre CAE s Chief Financial Officer CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate Montreal, Canada, February 27, 2014 Monsieur le ministre Lebel, Mesdames et messieurs,

Plus en détail

LOI SUR L AMÉNAGEMENT RÉGIONAL AREA DEVELOPMENT ACT DÉCRET 1980/257 LOI SUR L'AMÉNAGEMENT RÉGIONAL O.I.C. 1980/257 AREA DEVELOPMENT ACT

LOI SUR L AMÉNAGEMENT RÉGIONAL AREA DEVELOPMENT ACT DÉCRET 1980/257 LOI SUR L'AMÉNAGEMENT RÉGIONAL O.I.C. 1980/257 AREA DEVELOPMENT ACT Pursuant to the provisions of the Area Development Act, the Commissioner in Executive Council is pleased to and doth hereby order as follows: 1. The annexed regulations for the orderly development of part

Plus en détail

PLAN DIRECTEUR DES PARCS, MILIEUX NATURELS ET ESPACES VERTS PARKS, NATURAL HABITATS AND GREEN SPACES MASTER PLAN

PLAN DIRECTEUR DES PARCS, MILIEUX NATURELS ET ESPACES VERTS PARKS, NATURAL HABITATS AND GREEN SPACES MASTER PLAN PLAN DIRECTEUR DES PARCS, MILIEUX NATURELS ET ESPACES VERTS PARKS, NATURAL HABITATS AND GREEN SPACES MASTER PLAN Présentation publique du jeudi 10 septembre, 2009 Public presentation of Thursday, September

Plus en détail

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION Ficep Group Company MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION KEEP ADVANCING " Reach your expectations " ABOUT US For 25 years, Steel Projects has developed software for the steel fabrication industry.

Plus en détail

LOI SUR LE RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DE LA FONCTION PUBLIQUE PUBLIC SERVICE GROUP INSURANCE BENEFIT PLAN ACT

LOI SUR LE RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DE LA FONCTION PUBLIQUE PUBLIC SERVICE GROUP INSURANCE BENEFIT PLAN ACT PUBLIC SERVICE GROUP INSURANCE BENEFIT PLAN ACT LOI SUR LE RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DE LA FONCTION PUBLIQUE Application of this Act 1(1) This Act applies to the following (a) persons employed by the

Plus en détail

Emergency Management Act. Loi sur la gestion des urgences CODIFICATION CONSOLIDATION. S.C. 2007, c. 15 L.C. 2007, ch. 15. À jour au 4 août 2015

Emergency Management Act. Loi sur la gestion des urgences CODIFICATION CONSOLIDATION. S.C. 2007, c. 15 L.C. 2007, ch. 15. À jour au 4 août 2015 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Emergency Management Act Loi sur la gestion des urgences S.C. 2007, c. 15 L.C. 2007, ch. 15 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août 2015 Last amended on August 3, 2007

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

TABLE DES MATIERES A OBJET PROCEDURE DE CONNEXION

TABLE DES MATIERES A OBJET PROCEDURE DE CONNEXION 1 12 rue Denis Papin 37300 JOUE LES TOURS Tel: 02.47.68.34.00 Fax: 02.47.68.35.48 www.herve consultants.net contacts@herve consultants.net TABLE DES MATIERES A Objet...1 B Les équipements et pré-requis...2

Plus en détail

SC 27/WG 5 Normes Privacy

SC 27/WG 5 Normes Privacy SC 27/WG 5 Normes Privacy Club 27001 Toulousain 12/12/2014 Lionel VODZISLAWSKY Chief Information Officer l.vodzislawsky@celtipharm.com PRE-CTPM 141212-Club27001 Toulouse normes WG5_LV L organisation de

Plus en détail

Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum. Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot.

Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum. Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot. Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot.Mu Date: Jeudi 12 Avril 2012 L heure: 9h15 Venue: Conference Room,

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

Control your dog with your Smartphone. USER MANUAL www.pet-remote.com

Control your dog with your Smartphone. USER MANUAL www.pet-remote.com Control your dog with your Smartphone USER MANUAL www.pet-remote.com Pet-Remote Pet Training Pet-Remote offers a new and easy way to communicate with your dog! With the push of a single button on your

Plus en détail

Public Trustee Services / Services du curateur public Application for Adult Services / Demande pour services aux adultes

Public Trustee Services / Services du curateur public Application for Adult Services / Demande pour services aux adultes Print Form Public Trustee Services / Services du curateur public For Public Trustee Services office use only / À l usage du bureau des Services du curateur public seulement Case accepted / YES/OUI NO/NON

Plus en détail

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES)

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 1 Project Information Title: Project Number: SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 Year: 2008 Project Type: Status:

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Website: https://dce.yorku.ca/crhn/ Submission information: 11th Annual Canadian Risk and Hazards Network Symposium

Plus en détail

Instructions for Completing Allergan s Natrelle Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form

Instructions for Completing Allergan s Natrelle Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form Instructions for Completing s Natrelle Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form Please read the instructions below and complete ONE of the attached forms in either English or French. IMPORTANT:

Plus en détail

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on ONTARIO Court File Number at (Name of court) Court office address Applicant(s) (In most cases, the applicant will be a children s aid society.) Full legal name & address for service street & number, municipality,

Plus en détail

AUTORISATION PARENTALE SAISON 2012-2013

AUTORISATION PARENTALE SAISON 2012-2013 AUTORISATION PARENTALE SAISON 2012-2013 Je soussigné(e)., père, mère, tuteur légal, de... Autorise les membres responsables de l encadrement à appeler tout médecin responsable, le cas échéant, à faire

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD. Dispositifs à semiconducteurs Dispositifs discrets. Semiconductor devices Discrete devices

NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD. Dispositifs à semiconducteurs Dispositifs discrets. Semiconductor devices Discrete devices NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD CEI IEC 747-6-3 QC 750113 Première édition First edition 1993-11 Dispositifs à semiconducteurs Dispositifs discrets Partie 6: Thyristors Section trois Spécification

Plus en détail

Railway Operating Certificate Regulations. Règlement sur les certificats d exploitation de chemin de fer CODIFICATION CONSOLIDATION

Railway Operating Certificate Regulations. Règlement sur les certificats d exploitation de chemin de fer CODIFICATION CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Railway Operating Certificate Regulations Règlement sur les certificats d exploitation de chemin de fer SOR/2014-258 DORS/2014-258 Current to September 10, 2015 À jour

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5 RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS General Rules for Manner of Service Notices of Application and Other Documents 5.01 (1) A notice of application or other document may be served personally, or by an alternative

Plus en détail

THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012

THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012 THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012 We, the participants, assembled in Ouagadougou, Burkina Faso, from 5-7 March 2012, for the meeting

Plus en détail

Instructions for Completing Allergan s NATRELLE TM Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form

Instructions for Completing Allergan s NATRELLE TM Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form Instructions for Completing Allergan s NATRELLE TM Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form Please read the instructions below and complete ONE of the attached forms in either English or

Plus en détail

Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire

Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire 28/3/2011 ANNEXE 6 (Source: Electrabel) Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire Si nous vendons une bande d énergie nucléaire à certains clients, que nous garantissons

Plus en détail

Calculation of Interest Regulations. Règlement sur le calcul des intérêts CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to August 4, 2015 À jour au 4 août 2015

Calculation of Interest Regulations. Règlement sur le calcul des intérêts CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to August 4, 2015 À jour au 4 août 2015 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Calculation of Interest Regulations Règlement sur le calcul des intérêts SOR/87-631 DORS/87-631 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août 2015 Published by the Minister

Plus en détail

Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel. Call Centres Telemarketing Sales Regulation

Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel. Call Centres Telemarketing Sales Regulation THE CONSUMER PROTECTION ACT (C.C.S.M. c. C200) Call Centres Telemarketing Sales Regulation LOI SUR LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR (c. C200 de la C.P.L.M.) Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel

Plus en détail

Stakeholder Feedback Form January 2013 Recirculation

Stakeholder Feedback Form January 2013 Recirculation 071 Stakeholder Feedback Fm January 2013 Recirculation A. How to Submit Your Comments 1. 2. 3. EMAIL: submissions@collegeofpsychotherapists.on.ca OR FAX: (416) 874-4079 OR MAIL: Consultations Transitional

Plus en détail

C H A P T E R 4 C H A P I T R E 4. (Assented to June 16, 2011) (Date de sanction : 16 juin 2011)

C H A P T E R 4 C H A P I T R E 4. (Assented to June 16, 2011) (Date de sanction : 16 juin 2011) C H A P T E R 4 C H A P I T R E 4 THE PRESCRIPTION DRUGS COST ASSISTANCE AMENDMENT ACT (PRESCRIPTION DRUG MONITORING AND MISCELLANEOUS AMENDMENTS) LOI MODIFIANT LA LOI SUR L'AIDE À L'ACHAT DE MÉDICAMENTS

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

Préparation / Industrialisation. Manufacturing Engineering/ On-site Industrialisation. Qualité, contrôle et inspection. On-site quality and Inspection

Préparation / Industrialisation. Manufacturing Engineering/ On-site Industrialisation. Qualité, contrôle et inspection. On-site quality and Inspection AAA travaille dans le secteur aéronautique sur l'industrialisation, l'ingénierie de fabrication, la production, les activités d'inspection des appareils et la formation, sur appareil, sous-ensemble ou

Plus en détail

Statement of the European Council of Medical Orders on telemedicine

Statement of the European Council of Medical Orders on telemedicine Statement of the European Council of Medical Orders on telemedicine The CEOM statement on telemedicine was formally adopted by its participating organisations during the CEOM plenary meeting held in Bari

Plus en détail

ORDONNANCE XG-C568-09-2011. RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application;

ORDONNANCE XG-C568-09-2011. RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application; DEVANT l Office, le 23 juin 2011. ORDONNANCE XG-C568-09-2011 RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application; RELATIVEMENT À une demande présentée

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

LOI SUR LE PROGRAMME DE TRAVAUX COMPENSATOIRES L.R.T.N.-O. 1988, ch. F-5. FINE OPTION ACT R.S.N.W.T. 1988,c.F-5

LOI SUR LE PROGRAMME DE TRAVAUX COMPENSATOIRES L.R.T.N.-O. 1988, ch. F-5. FINE OPTION ACT R.S.N.W.T. 1988,c.F-5 FINE OPTION ACT R.S.N.W.T. 1988,c.F-5 LOI SUR LE PROGRAMME DE TRAVAUX COMPENSATOIRES L.R.T.N.-O. 1988, ch. F-5 INCLUDING AMENDMENTS MADE BY S.N.W.T. 1997,c.3 S.N.W.T. 2003,c.31 In force April 1, 2004;

Plus en détail

Société de Banque et d Expansion

Société de Banque et d Expansion Société de Banque et d Expansion INTERNET BANKING DEMO AND USER GUIDE FOR YOUR ACCOUNTS AT NETSBE.FR FINDING YOUR WAY AROUND WWW.NETSBE.FR www.netsbe.fr INTERNET BANKING DEMO AND USER GUIDE FOR YOUR ACCOUNTS

Plus en détail

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 134712-LLP-2007-HU-LEONARDO-LMP 1 Information sur le projet iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE TYPE STANDART TRAINING CONTRACT

CONVENTION DE STAGE TYPE STANDART TRAINING CONTRACT CONVENTION DE STAGE TYPE STANDART TRAINING CONTRACT La présente convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles le stagiaire ci-après nommé sera accueilli dans l entreprise. This contract

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

Formulaire d inscription pour l été 2014 Merci de remplir un formulaire par enfant

Formulaire d inscription pour l été 2014 Merci de remplir un formulaire par enfant Formulaire d inscription pour l été 2014 Merci de remplir un formulaire par enfant Langue choisie: Anglais Français Niveau estimé: Débutant Intermédiaire Avancé Je désire inscrire mon enfant en immersion

Plus en détail

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données Parmi les fonctions les plus demandées par nos utilisateurs, la navigation au clavier et la possibilité de disposer de champs supplémentaires arrivent aux

Plus en détail

Bill 204 Projet de loi 204

Bill 204 Projet de loi 204 3RD SESSION, 37TH LEGISLATURE, ONTARIO 51 ELIZABETH II, 2002 3 e SESSION, 37 e LÉGISLATURE, ONTARIO 51 ELIZABETH II, 2002 Bill 204 Projet de loi 204 An Act to amend the Ontario Energy Board Act, 1998 to

Plus en détail

Please complete Part I of this application form and submit it to the Department of the Environment at the address or fax number provided below.

Please complete Part I of this application form and submit it to the Department of the Environment at the address or fax number provided below. Requesting Approval of a Source Air Quality Regulation - Clean Air Act Water Quality Regulation - Clean Environment Act Used Oil Regulation - Clean Environment Act d agrément pour une source Règlement

Plus en détail

Resident Canadian (Insurance Companies) Regulations. Règlement sur les résidents canadiens (sociétés d assurances) CONSOLIDATION CODIFICATION

Resident Canadian (Insurance Companies) Regulations. Règlement sur les résidents canadiens (sociétés d assurances) CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Resident Canadian (Insurance Companies) Regulations Règlement sur les résidents canadiens (sociétés d assurances) SOR/92-284 DORS/92-284 Current to August 4, 2015 À jour

Plus en détail

22/09/2014 sur la base de 55,03 euros par action

22/09/2014 sur la base de 55,03 euros par action CORPORATE EVENT NOTICE: Amortissement d'orane Reprise de cotation PUBLICIS GROUPE S.A. PLACE: Paris AVIS N : PAR_20140902_06559_EUR DATE: 02/09/2014 MARCHE: EURONEXT PARIS Amortissement en titres et en

Plus en détail

POLICY: FREE MILK PROGRAM CODE: CS-4

POLICY: FREE MILK PROGRAM CODE: CS-4 POLICY: FREE MILK PROGRAM CODE: CS-4 Origin: Authority: Reference(s): Community Services Department Cafeteria Services and Nutrition Education Division Resolution #86-02-26-15B.1 POLICY STATEMENT All elementary

Plus en détail

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PRIVÉ

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PRIVÉ OUVRIR UN COMPTE CLIENT PRIVÉ LISTE DE VERIFICATION Pour éviter tous retards dans le traitement de votre application pour l ouverture d un compte avec Oxford Markets ( OM, l Entreprise ) Veuillez suivre

Plus en détail

France with an OIB. Updated January 2014

France with an OIB. Updated January 2014 France with an OIB Updated January 2014 The French system May appear complicated Not too expensive Good opportunities if you look carefully 2 European harmonisation of higher education - LMD system Licence

Plus en détail

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION vice Direction des Partenariats Internationaux Pôle Mobilités Prrogrramme de bourrses Intterrnattiionalles en Mastterr (MIEM) Intterrnattiionall Mastterr Schollarrshiip Prrogrramme Sorrbonne Parriis Ciitté

Plus en détail

SmartTWOMC/TM Guide de commande Ordering Guide

SmartTWOMC/TM Guide de commande Ordering Guide SmartTWOMC/TM Guide de commande Ordering Guide Table des matières Liste des produits............................... 4 Configurations murales........................... 6 Configurations sur poteau.........................

Plus en détail

Consultants en coûts - Cost Consultants

Consultants en coûts - Cost Consultants Respecter l échéancier et le budget est-ce possible? On time, on budget is it possible? May, 2010 Consultants en coûts - Cost Consultants Boulletin/Newsletter Volume 8 Mai ( May),2010 1 866 694 6494 info@emangepro.com

Plus en détail

INTRODUCTION INTRODUCTION

INTRODUCTION INTRODUCTION Volume 3 INTRODUCTION INTRODUCTION Beijing 2022 proposera aux différentes catégories clientèle s Jeux s services niveau mondial pour les volets la sécurité, s soins santé, l hébergement, du transport et

Plus en détail

Filed December 22, 2000

Filed December 22, 2000 NEW BRUNSWICK REGULATION 2000-64 under the SPECIAL PAYMENT TO CERTAIN DEPENDENT SPOUSES OF DECEASED WORKERS ACT (O.C. 2000-604) Regulation Outline Filed December 22, 2000 Citation..........................................

Plus en détail

Bill 201 Projet de loi 201

Bill 201 Projet de loi 201 1ST SESSION, 39TH LEGISLATURE, ONTARIO 58 ELIZABETH II, 2009 1 re SESSION, 39 e LÉGISLATURE, ONTARIO 58 ELIZABETH II, 2009 Bill 201 Projet de loi 201 (Chapter 20 Statutes of Ontario, 2009) (Chapitre 20

Plus en détail