amis de verbier 6ème édition avril 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "amis de verbier 6ème édition avril 2014"

Transcription

1 amis de verbier 6ème édition avril 2014 N oubliez pas de visiter votre Site Internet Bienvenue à la 6ème lettre d information des Amis de Verbier Welcome to the 6th Newsletter of the Amis de Verbier RAPPEL / REMINDER Changement de l exercice comptable des Amis de Verbier Alteration of the fiscal year of the Friends of Verbier L assemblée générale du 5 août 2013, qui s est tenue au Hameau de Verbier, a accepté un nouvel exercice comptable - à savoir fin de l exercice à la fin de chaque année civile, soit au 31 décembre. Par conséquent, la cotisation sera exceptionnellement calculée pour cette période transitoire ( au ): Individuel : CHF 40.- ; Couple : CHF 60.- ; Personne morale : CHF150.- Dès le 1er janvier 2016, la cotisation sera facturée à nouveau annuellement par année civile. The General Assembly of August 5th 2013 that took place at Le Hameau, Verbier, approved changing the fiscal year of the association to 1 of January to 31 of December. Following this decision, an exceptional transitory membership fee structure for will be calculated as follows: 1st of May 2014 to 31st December 2015, such as: CHF 40.- for one person; CHF 60.- for a couple CHF for a corporate or business sponsor. Starting 1st January 2016, the membership will be invoiced annually (January 1 to December 31 for each civil year). MERCI DE VOUS INSCRIRE à tous les événements THANKS TO REGISTER for all events Anne Gachoud ( ) ou lesamisdeverbier

2 programme estival 2014 MERCI DE VOUS INSCRIRE POUR TOUTES LES ACTIVITES Anne Gachoud ( ) THANKS TO REGISTER FOR ALL ACTIVITIES ou Activités journalières estivales / Daily activities Tous les jours à partir du 10 juillet de 16h00 à 19h00 Bridge au Club de Bridge, 1er étage du Chalet Montfleury (entrée à droite du chalet) - Renseignements et inscriptions : Geneviève Destrem ( ) The bridge club welcomes new members at all levels, call for details Conférences & autres activités / Conferences & other activities Mercredi 16 juillet à 18h00 Lecture in English at the Solmaï 51 Jeudi 17 juillet à 17h00 Cocktail Mercredi 23 juillet à 11h00 Musée des Chiens (Visite libre & Déjeuner à 12h00) Fondation Gianadda - 14h00 (Conférence & Visite) Lecture by Mrs. Harriett Tuckey: «Everest: The First Ascent The Untold Story of Griffith Pugh, the Man Who Made it Possible» -Reservations before July 13 mandatory: Conférence en anglais de Mme Harriett Tuckey. Inscription obligatoire auprès d Anne Gachoud jusqu au 13 juillet - suivie d un Cocktail John et Martine Dean renouvellent leur invitation au cocktail qu ils donneront ce jour là pour les Amis de Verbier (annulation en cas de pluie) Chalet Crettaz-Cô - situé en aval de l arrêt du bus Crettaz-Cô en face de May Taxi (sans inscription) Cocktail at John & Martin Dean Visite du Musée des Chiens à Martigny (entrée: adulte CHF 11.- / Senior CHF 9.-) Déjeuner-Buffet au Musée des Chiens (12h00 précises) à payer sur place par chaque participant. Visite de l exposition Renoir à la Fondation P. Gianadda, précédée d une conférence de Mme Antoinette de Wolff (CHF 5,. pour la conférence à payer à Anne Gachoud / entrée à régler à la Caisse de la Fondation) - Inscription obligatoire auprès d Anne Gachoud jusqu au 20 juillet Visit and lunch at the St-Bernard Dog s Museum in Martigny followed by the conference and visit of the Renoir Exhibition at the Fondation P. Gianadda Lundi 4 août à 17h00 Assemblée Générale des ADV au Hameau de Verbier Assemblée générale des Amis de Verbier (convocation ci-jointe) au Hameau de Verbier suivie du verre de l amitié offert par l Office du Tourisme de Verbier General Assembly and cocktail at Le Hameau de Verbier Mercredi 6 août à 10h00 à Martigny Promenade Archéologique (à pied dans la ville de Martigny) Au cœur de la ville romaine de Martigny - visite guidée par Mme Antoinette de Wolff (gratuit pour la promenade) RV à 10h00 précises au parking de la Fondation P. Gianadda A 12h30 précises un petit train nous emmènera tous au Château de la Bâtiaz (CHF 10.- pp pour le train aller-retour) - (RV àl Hôtel de Ville de Martigny pour tous y compris ceux qui n auront pas fait la promenade archéologique) 13h00 raclette dans la Taverne du Château (environ CHF 32.- vins et café non compris) Inscription obligatoire auprès d Anne Gachoud jusqu au 3 août Archeological visit of roman vestiges in Martigny - raclette at the Château Bâtiaz Samedi 9 août à 18h au Solmaï 51 Conférence au Solmaï 51 Mardi 12 août à 10h30 précises à l Office du Tourisme de Sion Promenade dans les vignes Conférence de Mme Anne-Marie Daeninck: «Verbier Festival 2013 et Académie Opéra vus par une photographe amateur amie du Festival de Verbier.» Presentation by Mrs. Anne-Marie Daeninck about the Verbier Festival 2013 Académie et Opéra Promenade dans les vignes et sur le Bisse de Clavau Un repas (3 plats & 5 vins) pris dans 3 sites magnifiques du vignoble en terrasses. Lieu de RV: Office du Tourisme de Sion - Place de la Planta 2 Parcours: Accueil à l Office du Tourisme CHF 89.- pp tout compris Inscription obligatoire auprès d Anne Gachoud jusqu au 8 août Unique experience on the wine route: a walk along the Bisse of Clavau and a meal (3 courses and 5 wines) on the terraces of 3 different magnificent vineyards Pour les activités ponctuelles mentionnées ci-dessus, l Association ne peut être tenue responsable, en cas d accident qui interviendrait lors d une de ces activités. The Association cannot be held responsible for accidents happening during the activities mentioned above.

3 Eté Summer 2014 SITE INTERNET DES AMIS : Vous y trouverez toutes les informations et nouvelles utiles concernant autant l organisation que les activités de l association (statuts, procès-verbaux, nouvelles de Verbier, de la région et de la Suisse pouvant vous intéresser, la «Lettre d information» éditée régulièrement et transmise uniquement par courrier électronique, etc.). Vous pouvez également utiliser le site pour vous inscrire à toutes les activités. You can find all Amis documents on our web site including application forms and Library opening hours. COTISATIONS 2014/2015 Nous vous rappelons que la cotisation 2014/2015 est due dès le 1er mai Merci de vérifier auprès de votre banque si le versement a bien été effectué. Pour les nouveaux membres qui se sont inscrits depuis le mois de mars 2014,votre paiement couvrira la période 2014/15. Please, check with your bank that the payment has been made. Use the enclosed information if you pay by ebanking. If you became a new member since March 2014, your payment will be considered for the period 2014/2015. Pour le paiement des cotisations / For the payment of your membership fee E-banking : Banque Cantonale du Valais CH-1951 Sion No Clearing : 765 IBAN : CH U BIC/SWIFT : BCVSCH2LXXX Pour paiement à La Poste ou Yellownet (if paying by Swiss Post or Yellownet) No CCP : IBAN : CH BIC : POFICHBEXXX WIFI MAINTENANT DISPONIBLE A LA BIBLIOTHEQUE POUR LES AMIS DE VERBIER WIFI IS NOW AVAILABLE AT THE LIBRARY FOR THE FRIENDS OF VERBIER REPERTOIRE Il peut être consulté à la Bibliothèque et au Club de Bridge. Merci de corriger les erreurs et de compléter les n de téléphone & adresse . Nous vous rappelons que le répertoire est strictement privé. Il ne doit pas être donné à une personne non-membre ou être utilisé comme listing pour une opération caritative, publicitaire ou lucrative. A directory of members, with phone numbers, is available at Chalet Montfleury. Please note that this information is confidential and not to be used in any way for commercial purposes. BIBLIOTHEQUE Heures d ouverture: Lundi - Vendredi: 16h00-18h00 Samedi: 10h00-12h00 Opening time Library: Monday - Friday: 16h00-18h00 Saturday: 10h00-12h00 Votre Comité / Your Committee André Gorgemans, président Antoinette de Wolff, vice-présidente Eliane Gachet, trésorière Anne Gachoud, secrétaire ( ) Janine Burrus, présidente d honneur John Dean, président d honneur Doug Sager, bibliothècaire Christian Cloché, membre Jean-Marc Ribet, membre Tim Watkins, membre RAPPEL / REMINDER Nous avons instauré un nouveau système de communication moderne et convivial avec les membres des ADV. Nous vous demandons avec insistance de bien vouloir communiquer (pour ceux qui ne l ont pas encore fait) vos adresses ou modifications de vos coordonnées à Anne Gachoud Since we have instituted a new system of communication with the members (by ), could you please make sure to send your details (or any change) to Anne Gachoud at anne. Thanks in advance. Nous vous en remercions. Internet: / Chalet Monfleury - Rte de Verbier Verbier - tel. +41(0)

4 16 juillet 2014 Lecture (in English) by Mrs. Harriett Tuckey «Everest: The First Ascent The Untold Story of Griffith Pugh, the Man Who Made it Possible» 1953 British Mount Everest expedition The 1953 British Mount Everest expedition was the ninth British mountaineering expedition to attempt the first ascent of Mount Everest, and the first confirmed to succeed. Led by Colonel John Hunt, it was organized and financed by the Joint Himalayan Committee. News of the expedition s success on 29 May 1953 reached London in time to be released on the morning of Queen Elizabeth II s coronation, 2 June. The expedition participants were selected for their mountaineering qualifications and also for their expertise in providing a number of other necessary skills and support services. While most were from the United Kingdom itself, they were also drawn from other countries of the British Empire and Commonwealth of Nations.[34] The leader, Hunt, had been born in India. The Expedition participants : John Hunt, Expedition leader and mountaineer, British Army Colonel Charles Evans, Deputy expedition leader and mountaineer, Physician George Band, Mountaineer, Graduate in geology Tom Bourdillon, Mountaineer, Physicist Alfred Gregory, Mountaineer, Director of travel agency Wilfrid Noyce, Mountaineer, Schoolmaster and author Griffith Pugh, Doctor and mountaineer, Physiologist Tom Stobart, Cameraman and mountaineer, Cameraman Michael Ward, Expedition doctor and mountaineer, Physician Michael Westmacott, Mountaineer, Statistician Charles Wylie, Organizing secretary and mountaineer, Soldier Edmund Hillary, Mountaineer, Apiarist George Lowe, Mountaineer, Schoolmaster Tenzing Norgay, Mountaineer and guide Sherpa Annullu, Mountaineer and guide La conférence a lieu au Solmaï 51, Immeuble Valentine & Victoria, rte de Verbier Station 51, Verbier à 18.00h The conference is taking place at Solmaï 51, Immeuble Valentine & Victoria, rte de Verbier Station 51, Verbier h INSCRIPTION OBLIGATOIRE REGISTRATION MANDATORY Anne Gachoud ( ) ou

5 Just a little foretaste... programme. He attended closely to matters of hygiene and diet; he redesigned the high-altitude boots, the tents, the down clothing, the mountain stoves and the airbeds. At every stage, the Everest climbers benefitted from his findings on heat loss, the mechanical needs of the body at high altitude and the physiological and even psychological effects of discomfort. This book, as the subtitle explains, makes a bold claim: Griffith Pugh was the unsung hero of the 1953 ascent of Everest, his achievements neglected and nearly lost to posterity. Harriet Tuckey is Pugh s daughter, so this assertion might be little more than a kindly attempt to revive her father s flagging reputation. Yet, Pugh was clearly no ordinary father, and Tuckey s advocacy on his behalf is correspondingly unusual. She casts her father as a uniquely talented, turbulent man, truly great, difficult, bad-tempered, rather cruel and totally selfish. Many pioneers are Janus-faced in this way those fervent, half-mad, ambitious men and sometimes women who scale mountains, chart the uncharted and meanwhile terrorise or abandon their families. Tuckey describes her account in deliberately analogous terms, as a personal Everest : a voyage of discovery of a daughter provoked to find out about the father she hardly knew and, in so doing, attempt to banish for ever a ghost of past trouble and resentment. At 43, Pugh was the oldest member of the 1953 Everest team. A former soldier and world-class skier, he had graduated to a career as a scientist, working at the Medical Research Council s Division of Physiology. Tuckey quotes Michael Ward, Everest 1953 doctor: There had been 11 previous expeditions to Mount Everest, many of which had excellent leaders, highly skilled climbers and brilliant logistics and they failed. Mindful of previous deficiencies, Pugh advocated new oxygen and fluid-intake regimes and a detailed acclimatisation It is generally known that expeditions succeed or fail at such levels, and Roland Huntford s The Last Place on Earth, about Scott and Amundsen s race to the South Pole, makes this point about polar exploration. Amundsen was transfixed by details, and, in extreme conditions, details support or condemn you. Like Huntford, Tuckey suggests that the British exploring establishment at the time looked down, at least officially, on such calibrations, regarding them as unheroic and uninteresting to the public. After Edmund Hillary and Tenzing Norgay gained the summit, the Everest team returned to inevitable media delirium. Tuckey accuses the leader, John Hunt, of pedaling an old-fashioned grit and determination myth, at the expense of science, and of Pugh. Hunt s The Ascent of Everest, was a rousing tale of heroism and derring-do, informed by his belief that the potency of the Everest conquest s romantic heroism would be damaged if too much attention was given to the role played by science. Equally, the award-winning film based on Tom Stobart s footage, The Conquest of Everest, depicts Hunt as a tall, straight-backed man the very model of the heroic leader, with Griffith Pugh caricatured for the purposes of comic relief as the mad scientist, belittled, his work passed over without mention. All this is well argued and meticulously researched. Remorseless at first about her father s personal failings, come to bury Caesar not to praise him, Tuckey deftly converts her tale into an encomium: Now I am no longer angry. The pleasure of recording his unusual life has banished the last vestige of umbrage from his daughter s unforgiving heart. The result is a vibrant, hard-hitting and very moving book, and a fascinating addition to the Everest story. Source: The Spectator magazine, dated 1 June 2013

6 Le 23 juillet 2014 Musée & Chiens du St-Bernard Visite et déjeuner Déjeuner à 12h00 précises sur place Si vous désirez visiter le Musée avant le repas compter environ 1h. Conférence de Mme Antoinette de Wolff à 14h00 suivie de la visite de l exposition Fondation P. Gianadda Exposition Renoir 20 juin au 23 novembre 2014 La Fondation Pierre Gianadda présentera en été 2014 l exposition Renoir qui soulignera en particulier la lumière intimiste qui baigne son oeuvre. Outre des toiles des musées européens, suisses et français, seront exposées des peintures moins connues du grand public, provenant de collections privées. Certaines de ces œuvres seront visibles pour la première fois depuis des décennies. Vous trouverez tous les détails de cette journée sur le programme en page 2 INSCRIPTION OBLIGATOIRE REGISTRATION MANDATORY Anne Gachoud ( ) ou

7 Le 4 août 2014 / 4 August 2014 Assemblée Générale des Amis de Verbier General Assembly of the Friends of Verbier Chers Membres, Nous avons le plaisir de vous convoquer à l assemblée générale des Amis de Verbier qui aura lieu le lundi 4 août 2014, à heures, dans la salle de conférence du Hameau, suivie de la conférence de CONVOCATION Monsieur Pascal Couchepin Président de la Confédération Helvétique en 2003 et 2008 Conseiller Fédéral de 1998 à 2009 L ordre du jour suit et aucune autre convocation ne sera envoyée. Les comptes pour l exercice 2013/2014 seront disponibles à la bibliothèque de Verbier à partir du 11 juillet 2014 et seront également présentés à l assemblée le 4 août. Nous espérons que vous viendrez nombreux à cette assemblée et à cette conférence, à l issue desquelles nous partagerons le verre de l amitié, offert par l Office du Tourisme de Verbier. ORDRE DU JOUR 17h00 - Salle de Conférence du Hameau de Verbier 1. Nomination des scrutateurs. 2. Rapport du Président. 3. Approbation du procès-verbal de l Assemblée Générale du 5 août Approbation de l ordre du jour de la présente assemblée. 5. Présentation et approbation des comptes de l exercice du au par Madame Eliane Gachet. 6. Rapport de l organe de contrôle par Monsieur Charles Teicher et décharge au comité. 7. Renouvellement des mandats d André Gorgemans, d Eliane Gachet, d Antoinette de Wolff, de Doug Sager et d Anne Gachoud. 8. Présentation et nomination d un nouveau membre du comité. 9. Présentation et approbation du budget pour l année 2014/ Rapport sur les activités de la bibliothèque. 11. Présentation de Monsieur Joël Sciboz, directeur de l Office du Tourisme de Verbier. 12. Divers. André Gorgemans Président Anne Gachoud Secrétaire INSCRIPTION SOUHAITEE REGISTRATION RECOMMENDED Anne Gachoud ( ) ou

8 4 August 2014 / 4 août 2014 General Assembly of the Friends of Verbier Assemblée Générale des Amis de Verbier 5.00 p.m. at the Conference room -Le Hameau de Verbier Dear Members, We have the pleasure to invite you to participate at the General Assembly meeting of the Friends of Verbier which will be taking place on monday August 4th at 5.00 p.m. in Le Hameau in Verbier. The meeting will be followed by a conference by CONVOCATION Mr Pascal Couchepin President of the Swiss Confederation in 2003 and 2008 Member of the Swiss Federal Council from 1998 to 2009 No other agenda will be provided. The accounts will be available for inspection at the Library from July 11th and will be presented at the General Assembly meeting. We hope to see you all at the General Assembly meeting. A cocktail sponsored by the Verbier Tourist Office will follow the meeting and the conference. AGENDA 1. Nomination of examiners. 2. President s report by André Gorgemans. 3. Approval of the minutes from the previous AGM August 5th, Approval of the agenda for the present AGM. 5. Presentation for approval of the accounts from to by Eliane Gachet. 6. Report of the examiners by Charles Teicher. 7. Reelection of André Gorgemans, Antoinette de Wolff, Doug Sager and Anne Gachoud 8. Presentation and nomination of a new member of the committee. 9. Presentation for approval of the budget for 2014/ Report on the library by Doug Sager. 11. Presentation of Mr Joël Sciboz, director of the Tourist Office of Verbier. 12. Any other topics. André Gorgemans President Anne Gachoud Secretary INSCRIPTION SOUHAITEE REGISTRATION RECOMMENDED Anne Gachoud ( ) ou

9 Petit rappel : Qui est Pascal Couchepin? Pascal Roger Couchepin est né le 5 avril 1942 à Martigny. Il est un homme politique suisse membre du Parti libéral-radical. Élu conseiller fédéral en 1998, il occupe par deux fois le poste de président de la Confédération suisse, en 2003 et Tout comme son père, Pascal Couchepin a étudié le droit à l université de Lausanne, où il obtient une licence en 1966 et passe le brevet d avocat en 1968 avant de prendre la tête d une étude à Martigny. La même année, il est élu pour la première fois au Conseil communal (exécutif) de Martigny ; il est réélu régulièrement et devient vice-président de la ville en 1976 puis président entre 1984 et En 1979, il est élu au Conseil national ; il préside de 1989 à 1996 le groupe parlementaire radical-démocratique de l Assemblée fédérale ainsi que la commission de la science et de la recherche. Couchepin est alors membre de plusieurs conseils d administration (TSA Telecom SA et Elektrowatt Holding). En outre, il préside l Association suisse de la sclérose en plaques, tout en étant actif au sein de plusieurs organisations en faveur des handicapés. Le 11 mars 1998, il est élu par l Assemblée fédérale au Conseil fédéral. Au cours de son mandat au gouvernement qui débute le 1er avril 1998, il dirige successivement le Département fédéral de l économie de 1998 à 2002, puis, de 2003 à 2009, le Département fédéral de l intérieur. Il occupe également le poste de président de la Confédération suisse durant les années 2003 et 2008, après avoir été viceprésident durant les années 2002 et En tant que chef du Département fédéral de l économie, il a représenté la Suisse à l Organisation mondiale du commerce et a occupé les fonctions de gouverneur à la Banque mondiale et à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement. Il est par ailleurs l une des rares personnalités suisses à participer en 2005 au groupe Bilderberg. À la tête du Département fédéral de l Intérieur, il plaide pour une élévation progressive de l âge de la retraite dès 2015 afin de compenser l évolution démographique. Le 12 juin 2009, Pascal Couchepin présente sa démission du Conseil fédéral pour le 31 octobre de la même année5. Il est fait Officier de la Légion d honneur le 19 novembre «A l annonce du départ de M. Pascal Couchepin, le PLR s est dit fier d avoir été représenté au Conseil fédéral par un magistrat doté «des plus hautes compétences professionnelles et politiques, d un profond sens de l Etat et d une hauteur de vue remarquable». Le parti remercie «chaleureusement» son conseiller fédéral démissionnaire pour son «engagement inlassable au service du pays». (source : rts)

10 Le 6 août 2014 Promenade archéologique à Martigny Visite guidée de la ville romaine par Mme Antoinette de Wolff A l époque romaine déjà, Martigny était connue comme centre de commerce important. Décrite par Jules César comme le lieu d une défaite de ses troupes en 57 av. J-C., la ville fut forum impérial sous l empire de Claude et devint par la suite capitale des Alpes Pénones sous le nom de Claudi Vallensium. Un peu d histoire Martigny entre dans l Histoire en hiver av. J.-C. César, dans la Guerre des Gaules, décrit la bataille dont le bourg gaulois qu il nomme Octodurus fut le théâtre et qui opposa une légion commandée par Servius Galba et les habitants de la région, les Veragri, aidés par les Seduni du Valais central. Selon le grand général, les Romains restèrent maîtres du terrain; après avoir incendié le bourg indigène, partagé en deux par une rivière, la Dranse, ils durent cependant se retirer pour aller hiverner dans le pays des Allobroges, déjà soumis à leur autorité. César justifie son intervention par le fait que les marchands qui empruntaient le col du Gd St-Bernard étaient soumis à de graves dangers et devaient payer de lourds péages. Mais les raisons stratégiques l emportaient certainement: César voulait contrôler la voie la plus directe entre l Italie et la Grande-Bretagne, la Gaule du Nord et les pays rhénans. Après le départ des Romains, le vicus gaulois fut reconstruit. L intégration du Valais à l Empire se produisit un peu plus tard, vers 15 av. J.-C. En relation avec la conquête de la Grande-Bretagne qu il entreprit au début de son règne, l empereur Claude I (41-54 apr. J.-C.) créa au pied du col du Gd St-Bernard, à l écart d Octodurus (dont l emplacement exact nous est encore inconnu), une ville nouvelle nommée Forum Claudii Vallensium (marché de Claude des Valaisans). Cette agglomération devint alors la capitale de la Vallis Poenina (le Valais), province souvent réunie à la Tarentaise, sur le versant occidental du col du Pt St-Bernard, sous l autorité d un même gouverneur impérial résidant aussi bien à Aime (Forum Claudii Ceutronum), qu à Martigny. Relais routier et marché important sur la route du col, siège des autorités valaisannes et de l administration impériale, la ville, de modestes dimensions, fut florissante jusqu au IVe s. Aucun fait saillant, si ce n est le passage (et non pas le stationnement) de troupes et de soldats, notamment en 69 apr. J.-C., ne jalonne son histoire. Son abandon, dès la fin du IVe s., eut certainement plusieurs causes: déclin économique, insécurité des routes, menaces d incursions «barbares «, absence de remparts... Dans un premier temps, le centre de l activité religieuse, mais aussi politique et économique, se déplaça apparemment autour de l actuelle église paroissiale où s était développé un premier sanctuaire chrétien; ce dernier fut rapidement transformé en une cathédrale, celle, probablement, du premier évêque connu du Valais, saint Théodore, qui en 381 signa les Actes du Concile d Aquilée en tant qu episcopus octodorensis. Avant 585, ce siège épiscopal fut transféré à Sion, position centrale à l échelle de la vallée et aisément défendable, alors que Forum Claudii Vallensium, capitale du Valais romain à l échelle de la route internationale du col du Gd St- Bernard, avait toujours été une agglomération ouverte. Martigny la romaine La découverte en 1975 d un secteur des thermes publics de l insula 2, comprenant notamment un grand hypocauste (J), une salle de chauffe (F) et des latrines (L), amena la Commune à renoncer à construire à cet emplacement le nouveau local des pompiers projeté. Le terrain fut alors acquis par la Confédération, en même temps que l ancien stade contigu, sous lequel se situe le forum de la ville antique. La poursuite de fouilles limitées permit de mettre en évidence la rue de la Basilique, large de 14 à 15 mètres, sous laquelle courrait un impressionnant égout voûté ainsi que des locaux privés, destinés à des activités commerciale ou à l habitat (1 à 8, M à T). A long terme, il est prévu de mettre en valeur tout le centre de la ville romaine. INSCRIPTION OBLIGATOIRE REGISTRATION MANDATORY Anne Gachoud ( ) ou

11 Le 6 août 2014 Promenade archéologique à Martigny Quelques sites que nous visiterons pendant cette balade (suite) Un sanctuaire consacré au dieu d origine orientale Mithra: le Mitraeum Non loin du téménos, également en périphérie méridionale de la ville romaine, un mithraeum fut édifié vraisemblablement à la fin du IIe s. de notre ère. Il a été découvert en 1993 à l occasion de la construction d un immeuble et a pu être conservé dans son soussol, à la place des caves projetées. Le mithraeum a des dimensions de l ordre de 23,36 m sur 8,95 m et devait avoir une apparence austère car ses façades n étaient apparemment percées d aucune fenêtre. Il se composait d un hall d entrée (A) presque carré auquel on accédait par une porte latérale. On y trouvait des foyers sur lesquels on cuisait des aliments. Une sacristie, l apparatorium (B), était réservée dans un de ses angles. Du hall, on accédait dans le saint des saints du sanctuaire, le spelaeum (C) en descendant trois marches. Cette salle, longue de 14,40m était bordée de deux banquettes (d) sur lesquelles s allongeaient obliquement les initiés pour participer notamment à des repas sacramentels. Au fond du spelaeum se trouvait un podium (e) précédé de quelques marches sur lequel étaient disposés des autels à offrandes consacrés par des personnages importants de la cité. Le tout était dominé par l image de la tauroctonie, représentation rituelle, toujours la même, figurant le dieu Soleil invincible Mithra tuant le taureau blanc en lui enfonçant un poignard au défaut de l épaule. s. Les nombreux objets votifs découverts (plus de 2000 monnaies, des fragments de cristal de roche, des récipients en terre cuite, etc.) et les constats archéologiques indiquent que le mithraeum, édifié vraisemblablement entre 150 et 200 apr. J.-C., fut détruit en deux phases par les premiers chrétiens dès le début du Ve siècle. A Martigny, fait exceptionnel, cette tauroctonie était composée d éléments en bronze disparates. Les nombreux objets votifs découverts (plus de 2000 monnaies, des fragments de cristal de roche, des récipients en terre cuite, etc.) et les constats archéologiques indiquent que le mithraeum, édifié vraisemblablement entre 150 et 200 apr. J.-C., fut détruit en deux phases par les premiers chrétiens dès le début du Ve siècle. Le Tepidarium Dans l Antiquité romaine, le tepidarium était la partie des thermes où l on prenait des bains tièdes. Les archéologues connaissent depuis 1974 l existence des thermes de Martigny, et en particulier de son tepidarium, découvert puis réenfoui après la construction de la rue du Forum, devant le parking de la Fondation Pierre Gianadda. Depuis 2011, les vestiges du tepidarium sont mis en valeur, abrités et reliés symboliquement à la Fondation par une colonnade et un plan d eau. Le tepidarium de Martigny a la particularité d être très bien conservé. On repère facilement le système de chauffage. Le bassin lui-même est étonnamment bien conservé. À l intérieur du pavillon, les visiteurs découvrent le récit de la bataille d Octodure par Jules César. Cette bataille a opposé les troupes romaines aux Véragres et aux Sédunes en 57 avant J.-C. Des copies de bustes de Jules César et de l empereur Claude donnent vie à cette évocation. Le buste de César est la reproduction d une tête en marbre découverte en 2007 dans le Rhône à Arles. La tête de l empereur Claude est celle mise au jour dans le théâtre antique de Vaison-la-Romaine, ville jumelée à Martigny. Devant le pavillon, l emplacement des murs principaux des thermes est indiqué par des bandes de pavés de couleur anthracite. Situé au centre des vestiges archéologiques de Martigny, proche à la fois de l Amphithéâtre, de la Domus Minerva, du Mithraeum ou encore du musée gallo-romain conservé dans la Fondation Pierre Gianadda, le tepidarium témoigne d une ville antique bien équipée et à la vie sociale riche..

12 Quelques sites que nous visiterons pendant cette balade L Amphithéâtre Romain Les traces de ce monument antique sont les seules à être demeurées toujours visibles au cours des siècles. Fouillé dès la fin du XIXe siècle, ce n est qu en 1978, après son acquisition par la confédération suisse, que sa restauration complète fut entreprise. Ses structures et ses dimensions sont relativement modestes (75.50 x m), mais elle témoignent néanmoins de l important essor de la ville romaine d Octodure, Forum Claudii Vallensium. Actuellement, cette enceinte permet d accueillir différents spectacles (concerts, combats de vaches, etc.) avec une capacité de plus de 5000 spectateurs. Aujourd hui, il est toujours utilisé pour le combat de reines de la Foire du Valais en automne, ou le cinéma «Open Air» de Martigny en été Le Téménos Cet ensemble comprend le plus ancien monument découvert à ce jour à Martigny, un temple indigène de la fin de l époque gauloise. Il est constitué d un soubassement en pierres sèches de 16m sur 12,85 sur lequel était édifiée une cella, le saint des saints du sanctuaire, en maçonnerie légère, de 7,60 m sur 6,60. A env. 20 m au sud et à env. 40 m au nord du temple, on a repéré deux podiums parallèles, en pierres sèches également, larges de 5 m, d orientation différente; ils matérialisaient peut-être les limites d un vaste enclos sacré préromain. Monnaies gauloises et fibules témoignent de la fréquentation des lieux dès le milieu du Ier s. av. J.-C. en tout cas. A l époque de la fondation de Forum Claudii Vallensium, un siècle après, le temple fut intégré dans un vaste enclos sacré, un téménos, de 83,80 sur plus de 135m, délimité pas des murs. Les podiums furent alors abandonnés. Ce téménos était bipartite; il comprenait au nord-ouest une area sacra, avec le temple indigène et probablement d autres édifices sacrés et au sud-est, une sorte de «caravansérail «. Ce dernier s ouvrait sur la voie du col du Gd St-Bernard par un portique double monumental donnant accès à une vaste cour intérieure autour de laquelle étaient articulées 3 ailes: des entrepôts, des salles de réception et de détente, avec des installations thermales et vraisemblablement un corps de logis (Ga). Les voyageurs et les pèlerins pouvaient donc y déposer leurs marchandises, s y restaurer et s y délasser avant d aller honorer les divinités qui régnaient sur le sanctuaire. L origine de ces dernières est assurément indigène même si le seul dieu attesté par une inscription est Mercure; il s agit indubitablement d un dieu gaulois, peut-être Lug ou Teutatès, assimilé au dieu du commerce romain par l effet de l interpretatio romana. Le sanctuaire continue d être assidûment fréquenté, jusqu à la fin du IVe s.: les dons votifs de monnaies ne cesseront qu alors. Pendant cette période, on aménagea devant le temple indigène, orienté au nord-est, une cour bordée de portiques et édifia un petit édicule. La cella fut reconstruite en maçonnerie, mais décentrée du côté sud-ouest par rapport au soubassement et à la cella originale. C est probablement aux chrétiens que l on doit la destruction et l abandon du téménos. Résidence d un notable : La Domus du génie domestique Cette domus doit son nom à une statuette qu on y a découverte en Elle présente, sur un peu plus de 600 m2, toutes les parties constituantes d une demeure d une famille en vue dans la cité. Construite au début du IIe siècle de notre ère, elle jouissait d une situation privilégiée au centre de la ville, face au forum. Elle est articulée de part et d autre d un péristyle, jardin d agrément entouré de portiques. L aile NW, bordée d un portique le long de la rue Principale, comprend l entrée que prolonge un couloir, un local de service avec un bassin et un foyer (praefurnium) pour chauffer la salle chaude des bains privés. A ces derniers appartenait également un frigidarium, avec une petite baignoire, précédé d un vestiaire. L aile SE abritait la salle à manger, le triclinium, ouverte sur le péristyle par une large baie. Une chambre la jouxtait au NE. Au SW, un couloir conduisant au verger et au potager la séparait des latrines et de la cuisine. Source: Office du Tourisme Martigny & Administration Ville de Martigny

13 Le 6 août 2014 à 12h30 à l Hôtel de Ville de Martigny Baladeur depuis l Hôtel de Ville au Château de la Bâtiaz Raclette au Château de la Bâtiaz Traces de fortifications antérieures au XIIIe siècle. Vers 1270, sous l évêque de Sion Henri de Rarogne, construction de la tour maîtresse et de l enceinte. Son architecture particulière place cet édifice tout comme les fortifications de Saillon et la tour de Saxon, à l avant-garde de leur temps avec les châteaux savoyards - en particulier vaudois - et ceux de Pays de Galles. Incendié en 1475 et en 1518, puis abandonné définitivement. La ruine a fait l objet de deux campagnes d entretien au cours du XXe siècle. L Association pour l aménagement et le développement du site historique de la Bâtiaz est ouverte à toutes les personnes qui s intéressent au Moyen Âge et qui ont à cœur le développement du site historique de La Bâtiaz. Créée en 1996, son but fût de mettre en valeur le site de la Bâtiaz pour parvenir à une exploitation annuelle viable du château. Ses idées originales trouvèrent un écho favorable auprès du Canton du Valais, le propriétaire de la bâtisse, et de la Commune de Martigny. Ainsi, depuis 2000, une taverne accueille les voyageurs, et propose de mai à octobre une restauration d époque typique. INSCRIPTION OBLIGATOIRE REGISTRATION MANDATORY Anne Gachoud ( ) ou

14 Château de la Bâtiaz La forteresse D où vient ce nom de Bâtiaz? Tout simplement du mot latin «bastida», qui signifie endroit fortifié ou forteresse. Le château est une forteresse entièrement conçue dans un but militaire. Il était fait pour surveiller la région et soutenir des sièges. Mais l édifice, ramassé sur lui-même, ne laisse que peu de commodité pour le logement. Non loin du château, sur une éminence où passe la route du vignoble, il y avait la potence. Aux premières années du XVIème siècle, le lieu était encore connu sous le nom de «Vieilles Forches». A quelques mètres de l enceinte, devant le front occidental, on distingue les traces d un fossé. On avait commencé à le creuser dans le roc, mais les moyens ont dû manquer pour le terminer. L entrée de la forteresse, disposée au-dessus des falaises de la Dranse, était accessible par une rampe en maçonnerie. La position de la porte, dans un angle rentrant, facilitait sa défense. Les fenêtres sont rares et presque toutes destinées à la seule défense. L intérieur du château Le bâtiment central : L ancien sous-sol servait d entrepôt; il est actuellement aménagé en taverne médiévale. A l époque, cette pièce était vaguement éclairée par des soupiraux à profil coudé. A l étage, on trouvait la seule grande salle du château, probablement celle des audiences. On y voit des fenêtres très étroites, ainsi que des orifices d aération savamment profilés. Le dernier étage de la tour semicirculaire sud, en partie ouverte sur la grande salle, aurait servi de chapelle. Les bâtiments nord : Les bâtiments situés au nord sont remarquables par leurs meurtrières à vaste embrasure. On distingue encore les vestiges d une cheminée et d un escalier aménagé dans l épaisseur du mur. A l étage, la défense était complétée par deux énormes constructions saillantes dont la base servait de latrines. Dans la pièce annexe, on voit aussi la grande citerne en partie creusée dans le rocher et couverte d une voûte. Elle servait à récolter l eau de pluie. Le donjon : La grande tour qui domine l ensemble servait à la fois de poste d observation et d ultime refuge. Facile à défendre, sa porte fortifiée se trouve à plus de huit mètres au-dessus du sol. De là, les étages supérieurs sont accessibles par des escaliers aménagés à Source: Un peu d histoire... l intérieur des murs. Presque au sommet de la tour, les bâtisseurs créèrent des ouvertures utiles à la mise en place d un montecharge destiné à emmagasiner les provisions. L orientation des ouvertures destinées au tir complète habilement les moyens de défense de l enceinte. L étage supérieur du donjon est une salle voûtée. La toiture primitive conique en maçonnerie, entourée d un chemin de ronde, n a laissé que peu de traces évocatrices. Un peu de légende Sous les fondations de la grande tour, les fouilles archéologiques ont permis de trouver les vestiges d un édifice quadrangulaire dont la maçonnerie remonterait au XIe siècle. Mais la construction du château que vous avez sous les yeux débute au début du XIIIe siècle. Le maître d œuvre en est certainement l évêque de Sion, Landrit de Mont. Le château, qui surveillait toute la vallée du Rhône et le débouché du Val d Entremont, était le bastion le plus avancé des terres épiscopales, c est-à-dire du Valais. La Maison de Savoie voyait d un mauvais œil cette forteresse qui leur barrait les routes conduisant en Italie. En 1259, le château fut donc assiégé par le Comte Pierre II de Savoie. De 1259 à 1268, le château devint propriété du Comte qui poursuivit l œuvre entreprise par l évêque de Sion. C est durant cette période que la construction de l enceinte et de la tour centrale a dû commencer. En 1268, avec le traité de paix conclu entre la Maison de Savoie et l Evêché de Sion, le château redevint la propriété de Pierre d Oron, évêque de Sion, qui chargea son châtelain Rodolphe Mistralis de le terminer. C est à ce même Pierre d Oron que l on attribue la construction du donjon. La Bâtiaz demeura le centre féodal de Martigny pour le compte de l Evêque de Sion jusqu au milieu du XIVe siècle. Les Comtes de Savoie récupérèrent la forteresse en A cette époque, les Valaisans et les Savoyards se livraient à des luttes acharnées au travers des guerres de Bourgogne. Après la bataille de la Planta du 13 novembre 1475, les Haut-Valaisans se jetèrent sur le Bas- Valais et brûlèrent tous les châteaux sur leur passage, y compris celui de la Bâtiaz. Son importance militaire poussa l évêque Jost de Silenen à le restaurer. Le château passa quelques années de tranquillité sous la garde de Pierre Schiner, frère de Mathieu, le cardinal. Ce dernier était alors en lutte avec Georges Supersaxo qui s en empara et l incendia à nouveau en Seule la tour maîtresse servit encore longtemps de poste de surveillance et de signal. Depuis ces temps obscurs, la Bastide resta longtemps inoccupée, jusqu au jour où une association Accès: A pied 10 depuis le pied de la colline. Attention: La route qui mène au château est interdite de circulation à tout véhicule ne possédant pas une autorisation délivrée par la police municipale de Martigny.

15 Le 9 août 2014 à 18h00 au Solmaï 51 Présentation par Mme Anne-Marie Daeninck «Verbier Festival 2013 et Académie Opéra vus par un photographe amateur amie du Festival de Verbier.» Un petit avan-goût: quelques photos d Anne-Marie La conférence a lieu au Solmaï 51, Immeuble Valentine & Victoria, rte de Verbier Station 51, Verbier à 18.00hThe conference is taking place at Solmaï 51, Immeuble Valentine & Victoria, rte de Verbier Station 51, Verbier h INSCRIPTION OBLIGATOIRE REGISTRATION MANDATORY Anne Gachoud ( ) ou

16 Le 12 août 2014 à 10h30 à Sion Randonnée sur le Bisse de Clavau Expérience unique sur le chemin du vignoble valaisan Les bisses sont des témoins importants de la culture valaisanne. Aménagés dès le XIIIe siècle pour irriguer prairies et vignobles, ces petits canaux sont longés par des sentiers doucement inclinés qui ravissent les randonneurs. Le Bisse de Clavau: Sion - Molignon - Signèse - Saint-Léonard prend sa source dans la vallée de la Lienne, sur la commune d Ayent qui abrite le tout nouveau musée valaisan des bisses. INSCRIPTION OBLIGATOIRE REGISTRATION MANDATORY Anne Gachoud ( ) ou

17 Le 12 août 2014 à 10h30 à Sion Randonnée sur le Bisse de Clavau Le programme Le Bisse de Clavau, construit en 1450, surplombe la plaine du Rhône entre St. Léonard et Sion. En le parcourant on découvre de magnifiques vues panoramiques sur les Alpes et la plaine ainsi que les fameuses et spectaculaires vignes en terrasses typiques du vignoble valaisan. Longueur totale: environ 8km Altitude: entre 700 et 550m Difficulté: magnifique promenade de basse altitude. Pas de difficulté particulière si ce n est le passage d un tunnel non éclairé d une cinquantaine de mètres. Munissezvous d une lampe de poche.

18 Quelques souvenirs des activités des ADV Hiver

19

20 Quelques nouveautés à la Bibliothèque DVD Enfants BD pour les jeunes Nouveautés DVD

Fiche d Inscription / Entry Form

Fiche d Inscription / Entry Form Fiche d Inscription / Entry Form (A renvoyer avant le 15 octobre 2014 Deadline octobrer 15th 2014) Film Institutionnel / Corporate Film Film Marketing Produit / Marketing Product film Film Communication

Plus en détail

La domus de Vieux. Maquette à construire. Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie

La domus de Vieux. Maquette à construire. Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie Maquette à construire La domus de Vieux Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie 2005 Service Départemental d Archéologie du Calvados, édition 2005. Présentation de la domus de Vieux

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

ENGLISH WEDNESDAY SCHOOL ENTRY TEST ENROLMENT FORM 2015-2016

ENGLISH WEDNESDAY SCHOOL ENTRY TEST ENROLMENT FORM 2015-2016 CHECKLIST FOR APPLICATIONS Please read the following instructions carefully as we will not be able to deal with incomplete applications. Please check that you have included all items. You need to send

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past!

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! > Le passé composé le passé composé C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! «Je suis vieux maintenant, et ma femme est vieille aussi. Nous n'avons pas eu d'enfants.

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

MELTING POTES, LA SECTION INTERNATIONALE DU BELLASSO (Association étudiante de lʼensaparis-belleville) PRESENTE :

MELTING POTES, LA SECTION INTERNATIONALE DU BELLASSO (Association étudiante de lʼensaparis-belleville) PRESENTE : MELTING POTES, LA SECTION INTERNATIONALE DU BELLASSO (Association étudiante de lʼensaparis-belleville) PRESENTE : Housing system est un service gratuit, qui vous propose de vous mettre en relation avec

Plus en détail

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on ONTARIO Court File Number at (Name of court) Court office address Applicant(s) (In most cases, the applicant will be a children s aid society.) Full legal name & address for service street & number, municipality,

Plus en détail

Dates and deadlines 2013 2014

Dates and deadlines 2013 2014 (Version française à la page 3) Dates and deadlines 2013 2014 The following are proposed dates and deadlines for the annual renewal cycle. Clubs in BC and Alberta, please note: you may have deadlines preceding

Plus en détail

FÉDÉRATION INTERNATIONALE DE NATATION Diving

FÉDÉRATION INTERNATIONALE DE NATATION Diving QUALIFICATION SYSTEM - 2 ND SUMMER YOUTH OLYMPIC GAMES - NANJING 2014 FÉDÉRATION INTERNATIONALE DE NATATION Diving A. Events (5) MEN S EVENTS (2) WOMEN S EVENTS (2) MIXED EVENTS (2) 3m individual springboard

Plus en détail

Francoise Lee. www.photoniquequebec.ca

Francoise Lee. www.photoniquequebec.ca Francoise Lee De: Francoise Lee [francoiselee@photoniquequebec.ca] Envoyé: 2008 年 11 月 17 日 星 期 一 14:39 À: 'Liste_RPQ' Objet: Bulletin #46 du RPQ /QPN Newsletter #46 No. 46 novembre 2008 No. 46 November

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail

Report to the Executive Committee

Report to the Executive Committee Report to the Executive Committee Seniors Project Toronto-Paris (May and October 2009) Forty four low income seniors will participate in this project in 2009. Twenty two Toronto seniors will go to Paris

Plus en détail

APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire

APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire This application form may be submitted by email at candidater.peass@egerabat.com or sent by mail to the

Plus en détail

INDIVIDUALS AND LEGAL ENTITIES: If the dividends have not been paid yet, you may be eligible for the simplified procedure.

INDIVIDUALS AND LEGAL ENTITIES: If the dividends have not been paid yet, you may be eligible for the simplified procedure. Recipient s name 5001-EN For use by the foreign tax authority CALCULATION OF WITHHOLDING TAX ON DIVIDENDS Attachment to Form 5000 12816*01 INDIVIDUALS AND LEGAL ENTITIES: If the dividends have not been

Plus en détail

CORPORATION DU VILLAGE DE / OF THE VILLAGE OF CASSELMAN

CORPORATION DU VILLAGE DE / OF THE VILLAGE OF CASSELMAN CORPORATION DU VILLAGE DE / OF THE VILLAGE OF CASSELMAN PROCÈS VERBAL RÉUNION EXTRAORDINAIRE Le jeudi, 8 mars 2012 à 19h15 Hôtel de Ville 751, rue St-Jean Casselman, ON K0A 1M0 1. APPEL À L ORDRE : La

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

6 e GRAND PRIX INTERNATIONAL DE PHOTOGRAPHIE DE VEVEY

6 e GRAND PRIX INTERNATIONAL DE PHOTOGRAPHIE DE VEVEY 1/6 6 e GRAND PRIX INTERNATIONAL DE PHOTOGRAPHIE DE VEVEY Pour réaliser un projet photographique en moins d une année Délai de dépôt du descriptif d un projet inédit au 30 septembre 2007 Délibération du

Plus en détail

Please kindly find below a synoptic table showing the various ways of transport from Mahe to La Digue, with a stop over on Praslin:

Please kindly find below a synoptic table showing the various ways of transport from Mahe to La Digue, with a stop over on Praslin: Travel information: Island? Please kindly find below a synoptic table showing the various ways of transport from Mahe to La Digue, with a stop over on Praslin: From Mahé to Praslin From Praslin to La Digue

Plus en détail

No. 48900 * Argentina and Uruguay

No. 48900 * Argentina and Uruguay No. 48900 * Argentina and Uruguay Agreement signed by the Presidents of the Argentine Republic and of the Eastern Republic of Uruguay for the joint monitoring of the BOTNIA UPM PULL plant and all the industrial

Plus en détail

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Masters de Mathématiques à l'université Lille 1 Mathématiques Ingénierie Mathématique Mathématiques et Finances Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Mathématiques appliquées

Plus en détail

THE JOHN LYON SCHOOL. MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011

THE JOHN LYON SCHOOL. MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011 THE JOHN LYON SCHOOL MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011 Section 1: Reading (20 mins) Section 2: Writing (25 mins) Important: Answer all the questions on the question paper

Plus en détail

Comment installer PicturesToExe?

Comment installer PicturesToExe? Comment installer PicturesToExe? Téléchargement Le logiciel PicturesToExe est disponible sur le site www.wnsoft.com Dans le paragraphe PicturesToExe, cliquez sur le bouton Une fenêtre s ouvre et propose

Plus en détail

Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations

Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations Règlement sur les ordonnances alimentaires et les dispositions alimentaires (banques

Plus en détail

STATUS VIS-Av -VIS THE HOST STATE OF A DIPLOMATIC ENVOY TO THE UNITED NATIONS (COMMONWEALTH OF DOMINICA v. SWITZERLAND)

STATUS VIS-Av -VIS THE HOST STATE OF A DIPLOMATIC ENVOY TO THE UNITED NATIONS (COMMONWEALTH OF DOMINICA v. SWITZERLAND) 9 JUNE 2006 ORDER STATUS VIS-Av -VIS THE HOST STATE OF A DIPLOMATIC ENVOY TO THE UNITED NATIONS (COMMONWEALTH OF DOMINICA v. SWITZERLAND) STATUT VIS-Av-VIS DE L ÉTAT HÔTE D UN ENVOYÉ DIPLOMA- TIQUE AUPRÈS

Plus en détail

English version ***La version française suit***

English version ***La version française suit*** 1 of 5 4/26/2013 4:26 PM Subject: CRA/ARC- Reminder - Tuesday, April 30, 2013 is the deadline to file your 2012 income tax and benefit return and pay any / Rappel - Vous avez jusqu'au 30 avril 2013 pour

Plus en détail

Module Title: French 4

Module Title: French 4 CORK INSTITUTE OF TECHNOLOGY INSTITIÚID TEICNEOLAÍOCHTA CHORCAÍ Semester 2 Examinations 2010 Module Title: French 4 Module Code: LANG 6020 School: Business Programme Title: Bachelor of Business Stage 2

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

PHOTO ROYAUME DE BELGIQUE /KINDOM OF BELGIUM /KONINKRIJK BELGIE. Données personnelles / personal data

PHOTO ROYAUME DE BELGIQUE /KINDOM OF BELGIUM /KONINKRIJK BELGIE. Données personnelles / personal data 1 ROYAUME DE BELGIQUE /KINDOM OF BELGIUM /KONINKRIJK BELGIE Service Public Fédéral Affaires Etrangères, Commerce et Coopération au développement Federal Public Service Foreign Affairs, External Trade and

Plus en détail

Venez tourner aux Gobelins

Venez tourner aux Gobelins enez ourner ux obelins Le site du Mobilier national se compose de deux ensembles architecturaux distincts, disposés de chaque côté de la rue Berbier-du-Mets dont le tracé suit celui de la Bièvre recouverte

Plus en détail

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION First Nations Assessment Inspection Regulations Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations SOR/2007-242 DORS/2007-242 Current to September

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

AIDE FINANCIÈRE POUR ATHLÈTES FINANCIAL ASSISTANCE FOR ATHLETES

AIDE FINANCIÈRE POUR ATHLÈTES FINANCIAL ASSISTANCE FOR ATHLETES AIDE FINANCIÈRE POUR ATHLÈTES FINANCIAL ASSISTANCE FOR ATHLETES FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE / APPLICATION FORM Espace réservé pour l utilisation de la fondation This space reserved for foundation use

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

I. COORDONNÉES PERSONNELLES / PERSONAL DATA

I. COORDONNÉES PERSONNELLES / PERSONAL DATA DOSSIER DE CANDIDATUREAPPLICATION FORM 2012 Please tick the admission session of your choice FévrierFebruary SeptembreSeptember MASTER OF ART (Mention the subject) MASTER OF SCIENCE (Mention the subject)

Plus en détail

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION vice Direction des Partenariats Internationaux Pôle Mobilités Prrogrramme de bourrses Intterrnattiionalles en Mastterr (MIEM) Intterrnattiionall Mastterr Schollarrshiip Prrogrramme Sorrbonne Parriis Ciitté

Plus en détail

How to Deposit into Your PlayOLG Account

How to Deposit into Your PlayOLG Account How to Deposit into Your PlayOLG Account Option 1: Deposit with INTERAC Online Option 2: Deposit with a credit card Le texte français suit l'anglais. When you want to purchase lottery products or play

Plus en détail

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 20 L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 21 Besançon : des défenses façonnées par un méandre dominé > 21 27 La citadelle Historique La position stratégique

Plus en détail

Formulaire d inscription pour l été 2014 Merci de remplir un formulaire par enfant

Formulaire d inscription pour l été 2014 Merci de remplir un formulaire par enfant Formulaire d inscription pour l été 2014 Merci de remplir un formulaire par enfant Langue choisie: Anglais Français Niveau estimé: Débutant Intermédiaire Avancé Je désire inscrire mon enfant en immersion

Plus en détail

Resolution proposed by the website working group. Available in: English - Français

Resolution proposed by the website working group. Available in: English - Français Resolution proposed by the website working group Available in: English - Français EN Proposers: 31 st International Conference of Data Protection and Privacy Commissioners Madrid, Spain 4 6 November 2009

Plus en détail

DISTRICT 5 (COCHRANE-TEMISKAMING) RTO/ERO MINUTES / PROCÈS-VERBAL

DISTRICT 5 (COCHRANE-TEMISKAMING) RTO/ERO MINUTES / PROCÈS-VERBAL DISTRICT 5 (COCHRANE-TEMISKAMING) RTO/ERO MINUTES / PROCÈS-VERBAL Executive meeting / Réunion d exécutif 10h00 Feb. 5, 2014 / 5 fév. 2014 CSCDGR (896, promenade Riverside) 1. Call to order / Appel à l

Plus en détail

de stabilisation financière

de stabilisation financière CHAPTER 108 CHAPITRE 108 Fiscal Stabilization Fund Act Loi sur le Fonds de stabilisation financière Table of Contents 1 Definitions eligible securities valeurs admissibles Fund Fonds Minister ministre

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE APPLICATION FORM

DOSSIER DE CANDIDATURE APPLICATION FORM DOSSIER DE CANDIDATURE APPLICATION FORM BACHELOR EN MANAGEMENT INTERNATIONAL EM NORMANDIE N D INSCRIPTION (Réservé à l EM NORMANDIE) (to be filled by EM NORMMANDIE) CHOISISSEZ UNE SEULE OPTION / CHOOSE

Plus en détail

SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM

SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE Note: If there is insufficient space to answer a question, please attach additional

Plus en détail

Notice Technique / Technical Manual

Notice Technique / Technical Manual Contrôle d accès Access control Encodeur USB Mifare ENCOD-USB-AI Notice Technique / Technical Manual SOMMAIRE p.2/10 Sommaire Remerciements... 3 Informations et recommandations... 4 Caractéristiques techniques...

Plus en détail

How to Login to Career Page

How to Login to Career Page How to Login to Career Page BASF Canada July 2013 To view this instruction manual in French, please scroll down to page 16 1 Job Postings How to Login/Create your Profile/Sign Up for Job Posting Notifications

Plus en détail

Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride. Coordonnées

Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride. Coordonnées Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride Mission commerciale Du 29 septembre au 2 octobre 2015 Veuillez remplir un formulaire par participant Coordonnées

Plus en détail

UNIVERSITE DE YAOUNDE II

UNIVERSITE DE YAOUNDE II UNIVERSITE DE YAOUNDE II The UNIVERSITY OF YAOUNDE II INSTITUT DES RELATIONS INTERNATIONALES DU CAMEROUN INTERNATIONAL RELATIONS INSTITUTE OF CAMEROON B.P. 1637 YAOUNDE -CAMEROUN Tél. 22 31 03 05 Fax (237)

Plus en détail

France with an OIB. Updated January 2014

France with an OIB. Updated January 2014 France with an OIB Updated January 2014 The French system May appear complicated Not too expensive Good opportunities if you look carefully 2 European harmonisation of higher education - LMD system Licence

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

Pour utiliser ce formulaire, vous devez préalablement. Une fois ces fonctions activées, vous pourrez

Pour utiliser ce formulaire, vous devez préalablement. Une fois ces fonctions activées, vous pourrez I AT T E N T I O N I Département Monétique Pour utiliser ce formulaire, vous devez préalablement autoriser Acrobat à activer (Dear Madam, les Mister) fonctions javascript embarquées. Madame, Mademoiselle,

Plus en détail

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate.

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate. Stéphane Lefebvre CAE s Chief Financial Officer CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate Montreal, Canada, February 27, 2014 Monsieur le ministre Lebel, Mesdames et messieurs,

Plus en détail

THE FRENCH EXPERIENCE 1

THE FRENCH EXPERIENCE 1 Euro Worksheet 1 Euro quiz Here s a quiz to help you get used to euro prices in France. Choose a or b to complete each item. 1 Le prix d une baguette de pain est de: a 0,66 euros. b 6,60 euros. 2 Une chambre

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS. IMport

CHIFFRES CLÉS. IMport 2014 CHIFFRES CLÉS IMport La presse étrangère Magazines : des lancements réussis En volume, le marché des magazines étrangers a reculé de 7 % en 2014 par rapport à 2013, mais l augmentation moyenne de

Plus en détail

L EMPIRE ROMAIN. étude de cas : Lucius Aponius Cherea habitant de Narbo Martius au II siècle. Fabienne Rouffia - collège V.

L EMPIRE ROMAIN. étude de cas : Lucius Aponius Cherea habitant de Narbo Martius au II siècle. Fabienne Rouffia - collège V. L EMPIRE ROMAIN étude de cas : Lucius Aponius Cherea habitant de Narbo Martius au II siècle Détail du piédestal de la statue d Aponius Cherea (II siècle) musée archéologique de Narbonne Source : Service

Plus en détail

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5 RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS General Rules for Manner of Service Notices of Application and Other Documents 5.01 (1) A notice of application or other document may be served personally, or by an alternative

Plus en détail

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns. 1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.! Marie t invite au théâtre?!! Oui, elle m invite au théâtre.! Elle te parle au téléphone?!! Oui, elle me parle au téléphone.! Le prof vous regarde?!!!

Plus en détail

Credit Note and Debit Note Information (GST/ HST) Regulations

Credit Note and Debit Note Information (GST/ HST) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Credit Note and Debit Note Information (GST/ HST) Regulations Règlement sur les renseignements à inclure dans les notes de crédit et les notes de débit (TPS/ TVH) SOR/91-44

Plus en détail

VOTRE NOTICE D ACCUEIL- YOUR INFORMATION LEAFLET

VOTRE NOTICE D ACCUEIL- YOUR INFORMATION LEAFLET CAMPUS FRAN S E P T E M B R E 2 0 1 5 / S E P T E M B E R 2 0 1 5 S E P T E M B R E 2 0 1 6 / S E P T E M B E R 2 0 1 6 VOTRE NOTICE D ACCUEIL- YOUR LEAFLET BIENVENUE WELCOME Campus France, chargé de vous

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

FCM 2015 ANNUAL CONFERENCE AND TRADE SHOW Terms and Conditions for Delegates and Companions Shaw Convention Centre, Edmonton, AB June 5 8, 2015

FCM 2015 ANNUAL CONFERENCE AND TRADE SHOW Terms and Conditions for Delegates and Companions Shaw Convention Centre, Edmonton, AB June 5 8, 2015 FCM 2015 ANNUAL CONFERENCE AND TRADE SHOW Terms and Conditions for Delegates and Companions Shaw Convention Centre, Edmonton, AB June 5 8, 2015 Early-bird registration Early-bird registration ends April

Plus en détail

Rencontre de L Amitié IPA - RHONE ALPES Du 27 Juillet Au 2 Août 2015 7 JOURS / 6 NUITS

Rencontre de L Amitié IPA - RHONE ALPES Du 27 Juillet Au 2 Août 2015 7 JOURS / 6 NUITS 06 85 53 32 06 INTERNATIONAL POLICE ASSOCIATION Section Française Fort de Charenton Rue Pierre Curie- 94706 MAISONS ALFORT Cedex Délégation du Rhône FLEURY Jean claude 10 rue Perrier Callet- 38460 St Romain

Plus en détail

affichage en français Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society

affichage en français Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society LIONS VILLAGE of Greater Edmonton Society affichage en français Informations sur l'employeur Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society Secteur d'activité de l'employeur *: Développement

Plus en détail

Accès au support technique produits et licences par le portail client MGL de M2Msoft.com. Version 2010. Manuel Utilisateur

Accès au support technique produits et licences par le portail client MGL de M2Msoft.com. Version 2010. Manuel Utilisateur Accès au support technique produits et licences par le portail client MGL de M2Msoft.com Version 2010 Manuel Utilisateur Access to M2Msoft customer support portal, mgl.m2msoft.com, 2010 release. User manual

Plus en détail

PARIS ORLY. Votre contact / Your contact: et / and:

PARIS ORLY. Votre contact / Your contact: et / and: GPS 2 22 21 E 48 44 20 N Votre contact / Your contact: et / and: Accueil : Téléphone de courtoisie Reception: Courtesy phonew Cabines téléphoniques publiques Public phone kiosks AÉROPORT DE TT CAR TRANSIT

Plus en détail

CECOP NEWS. CECOP is working at a better communication toward members, which is one of the priorities of the 2006 working plan.

CECOP NEWS. CECOP is working at a better communication toward members, which is one of the priorities of the 2006 working plan. 1 de 5 CECOP NEWS Nr 2006/00 - Tuesday 2 May 2006 Version française cliquer ici Edito New CECOP Website CECOP General Assembly Commission communication on social services of general interest SME Day Lobby

Plus en détail

Tex: The book of which I'm the author is an historical novel.

Tex: The book of which I'm the author is an historical novel. page: pror3 1. dont, où, lequel 2. ce dont, ce + preposition + quoi A relative pronoun introduces a clause that explains or describes a previously mentioned noun. In instances where the relative pronoun

Plus en détail

Confirmation du titulaire de la carte en cas de contestation de transaction(s) Cardholder s Certification of Disputed Transactions

Confirmation du titulaire de la carte en cas de contestation de transaction(s) Cardholder s Certification of Disputed Transactions Confirmation du titulaire de la carte en cas de contestation de transaction(s) Cardholder s Certification of Disputed Transactions Informations personnelles Nom/Prénom Name / Firstname Numéro de la carte

Plus en détail

Contents Windows 8.1... 2

Contents Windows 8.1... 2 Workaround: Installation of IRIS Devices on Windows 8 Contents Windows 8.1... 2 English Français Windows 8... 13 English Français Windows 8.1 1. English Before installing an I.R.I.S. Device, we need to

Plus en détail

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE 1 Objectifs de l étude Comprendre l impact des réseaux sociaux externes ( Facebook, LinkedIn,

Plus en détail

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr)

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) Doc.No. : EUM/OPS/TEN/13/706466 Issue : v3 Date : 7 May 2014 WBS : EUMETSAT Eumetsat-Allee 1, D-64295 Darmstadt, Germany Tel: +49 6151 807-7 Fax: +49

Plus en détail

ROYAUME DE BELGIQUE / KINGDOM OF BELGIUM / KONINKRIJK BELGIE

ROYAUME DE BELGIQUE / KINGDOM OF BELGIUM / KONINKRIJK BELGIE 1 ROYAUME DE BELGIQUE / KINGDOM OF BELGIUM / KONINKRIJK BELGIE Service Public Fédéral Affaires Etrangères, Commerce extérieur et Coopération au Développement Federal Public Service Foreign Affairs, External

Plus en détail

Instructions for Completing Allergan s NATRELLE TM Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form

Instructions for Completing Allergan s NATRELLE TM Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form Instructions for Completing Allergan s NATRELLE TM Silicone-Filled Breast Implant Device Registration Form Please read the instructions below and complete ONE of the attached forms in either English or

Plus en détail

MODERN LANGUAGES DEPARTMENT

MODERN LANGUAGES DEPARTMENT MODERN LANGUAGES DEPARTMENT Common Assessment Task 3 YEAR 9 Je m appelle Ma classe Mark 20 10 19 22 16 13 Total Effort Instructions For this extended piece of homework, you are going to learn and write

Plus en détail

Council Meeting_Sep15_2015 COUNCILLOR FUNDING REQUEST FISCAL SERVICES

Council Meeting_Sep15_2015 COUNCILLOR FUNDING REQUEST FISCAL SERVICES Council Meeting_Sep15_2015 COUNCILLOR FUNDING REQUEST FISCAL SERVICES Federation of Canadian Municipalities Standing Committee Authorization of Elected Official s Business Expense from Fiscal Services

Plus en détail

The assessment of professional/vocational skills Le bilan de compétences professionnelles

The assessment of professional/vocational skills Le bilan de compétences professionnelles The assessment of professional/vocational skills Le bilan de compétences professionnelles 03/06/13 WHAT? QUOI? Subject Sujet The assessment of professional/vocational skills (3 hours) Bilan de compétences

Plus en détail

EGYPTIAN WRESTLING FEDERATION INVITATION TO

EGYPTIAN WRESTLING FEDERATION INVITATION TO EGYPTIAN WRESTLING FEDERATION INVITATION TO THE 1ST "MEDITERRANEAN CHAMPIONSHIP" (GR/FS/FW) JUNIOR & CADET ALEXANDRIA (EGY), 18-21 APRIL 2013 Dear President, We have the pleasure to invite you to The 1st

Plus en détail

Demande d inscription

Demande d inscription Demande d inscription Section Viti-Vini "Films Techniques & d'entreprise" du Festival international de films sur la vigne et le vin Oenovidéo Madame, Monsieur, Vous envisagez de participer à la Section

Plus en détail

French Français. French Français. Position / Titre Telephone / Téléphone Email / Courriel. Name / Nom Address / Adresse Postal Code / Code postal

French Français. French Français. Position / Titre Telephone / Téléphone Email / Courriel. Name / Nom Address / Adresse Postal Code / Code postal Canadian Association of Nurses in Oncology Association canadienne des infirmières en oncologie CHAPTER FUNDING APPLICATION FORM FORMULAIRE DE DEMANDE DE FINANCEMENT DE SECTION Complete in typing and submit

Plus en détail

BILL 203 PROJET DE LOI 203

BILL 203 PROJET DE LOI 203 Bill 203 Private Member's Bill Projet de loi 203 Projet de loi d'un député 4 th Session, 40 th Legislature, Manitoba, 63 Elizabeth II, 2014 4 e session, 40 e législature, Manitoba, 63 Elizabeth II, 2014

Plus en détail

A provincial general election is underway. I am writing you to ask for your help to ensure that Ontarians who are homeless are able to participate.

A provincial general election is underway. I am writing you to ask for your help to ensure that Ontarians who are homeless are able to participate. Dear Administrator, A provincial general election is underway. I am writing you to ask for your help to ensure that Ontarians who are homeless are able to participate. Meeting the identification requirements

Plus en détail

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 WORKING DOCUMENT from : Presidency to : delegations No prev. doc.: 12621/08 PI 44 Subject : Revised draft

Plus en détail

Extension Program 2014-15 VACANCES SCOLAIRES Maternelles/Primaires et Collège/Lycées AMERICAN SCHOOL OF PARIS. Founded 1946. Text

Extension Program 2014-15 VACANCES SCOLAIRES Maternelles/Primaires et Collège/Lycées AMERICAN SCHOOL OF PARIS. Founded 1946. Text AMERICAN SCHOOL OF PARIS Extension Program 2014-15 Founded 1946 Text 1 Inscriptions et règlements doivent se faire en ligne via notre site internet. Votre choix d activité établi (pour le secondaire uniquement).

Plus en détail

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE PURPOSE The Audit Committee (the Committee), assists the Board of Trustees to fulfill its oversight responsibilities to the Crown, as shareholder, for the following

Plus en détail

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction.

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction. AccessLearn Community Group: Introductory Survey Introduction The W3C Accessible Online Learning Community Group (aka AccessLearn) is a place to discuss issues relating to accessibility and online learning,

Plus en détail

TABLE OF CONTENT / TABLE DES MATIERES

TABLE OF CONTENT / TABLE DES MATIERES TRRAACE : La Lettre Electronique de TRRAACE TRRAACE Electronic Newsletter N HS 26/02/ 2005 TOUTES LES RESSOURCES POUR LES RADIOS AFRICAINES ASSOCIATIVES COMMUNAUTAIRES ET EDUCATIVES TRACKING RESOURCES

Plus en détail

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan Document : Plan Qualité Spécifique du Projet Project Specific Quality Plan Référence Reference : QP-3130-Rev 01 Date Date : 12022008 Nombre de Pages Number of Pages : 6 Projet Project : JR 100 Rédacteur

Plus en détail

Miroir de presse. International Recruitment Forum 9-10 mars 2015

Miroir de presse. International Recruitment Forum 9-10 mars 2015 Miroir de presse International Recruitment Forum 9-10 mars 2015 Contenu 1. L Agefi, 9'510 ex., 02.03.2015 2. Market, online, 12.3.2015 3. Studyrama, online, 13.3.2015 4. Venture Magazine, online, 15.3.2015

Plus en détail

Tammy: Something exceptional happened today. I met somebody legendary. Tex: Qui as-tu rencontré? Tex: Who did you meet?

Tammy: Something exceptional happened today. I met somebody legendary. Tex: Qui as-tu rencontré? Tex: Who did you meet? page: pro10 1. quelqu'un, quelque chose 2. chacun vs. aucun 3. more indefinite pronouns A pronoun replaces a noun which has been mentioned or is obvious from context. An indefinite pronoun refers to people

Plus en détail

POLICY: FREE MILK PROGRAM CODE: CS-4

POLICY: FREE MILK PROGRAM CODE: CS-4 POLICY: FREE MILK PROGRAM CODE: CS-4 Origin: Authority: Reference(s): Community Services Department Cafeteria Services and Nutrition Education Division Resolution #86-02-26-15B.1 POLICY STATEMENT All elementary

Plus en détail

PARIS ROISSY CHARLES DE GAULLE

PARIS ROISSY CHARLES DE GAULLE GPS 2 34 1 E 49 0 46 N GPS* 2 56 56 E 49 0 12 N Votre contact / Your contact: et / and: Accueil : Cabines téléphoniques publiques Reception: Public telephone kiosks Navette Shuttle AÉROPORT DE TT CAR TRANSIT

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE PRESTATIONS LINGUISTIQUES DE L INSTITUT FRANÇAIS DE FINLANDE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE PRESTATIONS LINGUISTIQUES DE L INSTITUT FRANÇAIS DE FINLANDE CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE PRESTATIONS LINGUISTIQUES DE L INSTITUT FRANÇAIS DE FINLANDE Les présentes conditions générales sont applicables aux prestations linguistiques proposées par l Institut

Plus en détail

FĖDĖRATION CROATE D'ESCRIME Trg sportova 11, 10000 Zagreb Phone: +385 1 3099200 Fax: +385 1 3099201 E-mail: crofencing@hi.htnet.hr

FĖDĖRATION CROATE D'ESCRIME Trg sportova 11, 10000 Zagreb Phone: +385 1 3099200 Fax: +385 1 3099201 E-mail: crofencing@hi.htnet.hr FĖDĖRATION CROATE D'ESCRIME Trg sportova 11, 10000 Zagreb Phone: +385 1 3099200 Fax: +385 1 3099201 E-mail: crofencing@hi.htnet.hr A TOUTES LES FĖDĖRATIONS D'ESCRIME AFFILIES A LA F.I.E. Mesdames, Monsieurs,

Plus en détail

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite www.dcs-eg.com DCS TELECOM SAE is an Egyptian based Information Technology System Integrator company specializes in tailored solutions and integrated advanced systems, while also excelling at consulting

Plus en détail

ONTARIO Court File Number. Form 17E: Trial Management Conference Brief. Date of trial management conference. Name of party filing this brief

ONTARIO Court File Number. Form 17E: Trial Management Conference Brief. Date of trial management conference. Name of party filing this brief ONTARIO Court File Number at (Name of court) Court office address Form 17E: Trial Management Conference Brief Name of party filing this brief Date of trial management conference Applicant(s) Full legal

Plus en détail