DOULEUR ET CANCER. Dr Catherine. CIAIS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOULEUR ET CANCER. Dr Catherine. CIAIS"

Transcription

1 DOULEUR ET CANCER Dr Catherine. CIAIS IFSI le 2 février 2010

2 OBJECTIFS Savoir évaluer une douleur cancéreuse Connaître les différents types de douleur en cancérologie Mécanismes Étiologies Stratégies thérapeutiques générales Maniement des morphiniques

3 GENERALITES Incidence de la douleur Dépend du type et du stade du cancer Aux stades précoces : - 40 % des malades présentent une douleur Aux stades avancés : - 75 % des malades présentent une douleur

4 MECANISMES PHYSIOPATHOLGIQUES Douleurs nociceptives Douleurs neuropathiques

5 Tableau comparant les douleurs nociceptives et les douleurs neuropathiques DOULEUR NOCICEPTIVE NEUROGENE CAUSES Multiples (infection, traumatisme, tumeur,.) Membre fantôme, ZONA CARACTÈRES DE LA DOULEUR Description variée Brûlures, fourmillements, Décharges électriques DONNÉES D EXAMEN Pas de topographie neurologique Anomalie de l examen neurologique TRAITEMENT Les antalgiques classiques Peu sensibles aux antalgiques classiques

6 ETIOLOGIE DES DOULEURS CANCEREUSES liée au traitement 15 % 15 indépendante % du cancer 70 % liée au cancer

7 DOULEURS EN RAPPORT AVEC LA PROGRESSION TUMORALE Le plus souvent Douleurs permanentes, sourdes, intenses Douleurs d hypernociception +/- douleurs neuropathiques Fréquence des accès douloureux paroxystiques

8 DOULEURS EN RAPPORT AVEC LA PROGRESSION TUMORALE LES DOULEURS OSSEUSES Le plus souvent en rapport avec des métastases osseuses (secondaires d un cancer du sein, de prostate, de poumon) Localisation : souvent vertébrale Douleur inflammatoire : nocturne, insomniante, intense Risque fracturaire

9 DOULEURS EN RAPPORT AVEC LA PROGRESSION TUMORALE Douleurs viscérales, ex : pancréas Douleurs des enveloppes viscérales : plèvre, péritoine Douleurs des cancers ORL

10 DOULEURS EN RAPPORT AVEC LES TRAITEMENTS DU CANCER Chimiothérapie : ex : neuropathie périphérique Chirurgie : ex : post-mastectomie Radiothérapie : ex : en ORL TOUJOURS ETRE VIGILANT : NE PAS PASSER A COTE D UNE DOULEUR DE RECIDIVE

11 LES SOINS ET LES GESTES DOULOUREUX Fréquents en cancérologie Bien expliquer au patient Prévoir une procédure antalgique Laisser au traitement le temps d agir (selon le délai d efficacité) Evaluer l efficacité du traitement

12 STRATEGIES THERAPEUTIQUES GENERALES Analyser et évaluer la douleur Prescription par voie orale PRESCRIPTION SYSTEMATIQUE, à heures fixes Prévoir toujours en plus une prescription si besoin : PRESCRIPTION ANTICIPEE Bien informer le patient sur les objectifs, les délais d action, les effets secondaires

13 QUELS MEDICAMENTS CHOISIR? POUR LES DOULEURS D HYPERNOCICEPTIVITE LES 3 PALIERS DE L OMS Morphine par voie centrale ± adjuvant Morphine par voie parentérale Opiacés puissants par voie orale DOULEURS SEVERES Antalgiques périphériques ± adjuvan DOULEURS LEGERES DOULEURS MOYENNES ts Opiacés faibles ± AINS ± adjuvants

14 PALIER I Chef de file : PARACETAMOL 4g/24h - Aspirine : non utilisée en cancérologie car : toxicité gastrique effet sur la coagulation contre-indication avec certaines chimiothérapies

15 PALIER II Les opioïdes faibles : DEXTROPROPOXYPHENE +Paracétamol : Diantalvic, Propofan CODEINE + Paracétamol : - ex : Efferalgan Codeïné CODEINE + Paracétamol : TRAMADOL + Paracétamol : Ixprim - sans Paracétamol : Topalgic, Contramal TRAMADOL + Paracétamol : Ixprim

16 PALIER II DEXTROPROPOXYPHENE : peu d effets secondaires.va bientôt être supprimé du marché. DEXTROPROPOXYPHENE : peu d effets CODEINE et TRAMADOL : cf. effets secondaires des MORPHINIQUES à minima CODEINE et TRAMADOL : cf. effets

17 PALIER III Les OPIOIDES Forts Formes à LP Formes à LI MORPHINE SKENAN ACTISKENAN OXYCODONE OXYCONTIN OXYNORM FENDANYL DUROGESIC Patch ACTISKENAN ou OXYNORM

18 PALIER III Les OPIOIDES Forts Règles de prescription : Ordonnance sécurisée Prescription maximum de 28 jours Commencer à la dose la plus faible - ex : SKENAN 30 mg matin et soir à 12 heures d intervalle Réévaluer 48 h après Si insuffisant et bien supporté : de 30% Prescription systématique de laxatifs Bien informé le patient

19 PALIER III Les OPIOÏDES forts Voies alternatives à la voie orale ou transdermique Voies sous-cutanée ou IV : - ex : PCA «Patient Controlled Analgesia» morphine orale morphine s/c morphine IV 1 mg 1/2 mg 1/3 mg Ex : SKENAN 300 mg /24 h 150 mg/24 h 100 mg /24 h

20 PALIER III Les OPIOIDES Forts Effets indésirables : CONSTIPATION CONTANTE règles hygièno- diététique - Laxatifs systématiques NAUSEES, VOMISSEMENTS SOMNOLENCE, HALLUCINATIONS MYOCLONIES RETENTION URINAIRE DEPRESSION RESPIRATOIRE : rarissime en cancérologie

21 PALIER III Les OPIOIDES Forts TOLERANCE OU ACCOUTUMANCE L augmentation des doses correspond à une évolution tumorale DEPENDANCE PHYSIQUE : OUI syndrome de sevrage si arrêt brutal des morphiniques DEPENDANCE PSYCHIQUE : exceptionnelle chez le patient cancéreux douloureux

22 LES COANTALGIQUES Les corticoïdes : antioedémateux Les AINS : douleur de métastases osseuses Les BIPHOSPHONATES : - ex : ZOMETA, BANDRONATE pour les métastases osseuses

23 TRAITEMENT DES DOULEURS NEUROPATHIQUES Antiépileptique : - ex : NEURONTIN, LYRICA Antidépresseur : - ex : LAROXYL

24 LES TRAITEMENTS SPECIFIQUES DU CANCER Chimiothérapie Radiothérapie : - ex : douleurs de métastases osseuses Chirurgie

25 LE CONTEXTE DU PATIENT CANCEREUX Patient fragilisé Contexte de maladie grave, potentiellement mortelle Fréquemment : anxiété, dépression, colère LA DOULEUR EST A EVALUER EN PRENANT EN COMPTE LA GLOBALITE DE LA SITUATION

26 L APPROCHE DU PATIENT DOULOUREUX CANCEREUX C est une affaire d équipe : aide soignante, IDE, médecin, psychologue, assistante sociale, famille En cas de douleur rebelle, faire appel à une équipe spécialisée

27 CONCLUSION

28 La douleur du patient cancéreux : nombreux intervenants : Cohérence et communication Le repérage des douleurs doit être systématique Avant de traiter, analyser et évaluer la douleur La prévention des douleurs résultant des soins doit être systématique

29 La stratégie thérapeutique doit être bien expliquée au patient et à sa famille: rôle pédagogique de l infirmière essentiel La douleur cancéreuse est souvent capricieuse évaluer l efficacité et les effets secondaires des médicaments antalgiques

30 Le cancer, la douleur sont déstructurants pour le malade et sa famille Prendre le temps d écouter, d essayer de comprendre, de détecter l angoisse, de rassurer.

Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse

Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse S Lozano Hôpital Larrey 08 Octobre 2010 Les métastases osseuses Fréquentes 3 ème localisation (poumon, foie) 30 à 50% des patients 40% dans

Plus en détail

Ordonnance n 1. Ordonnance n 2. Ordonnance n 3. Ordonnance n 4. Ordonnance n 5. Ordonnance n 6. Ordonnance n 7. Ordonnance n 8.

Ordonnance n 1. Ordonnance n 2. Ordonnance n 3. Ordonnance n 4. Ordonnance n 5. Ordonnance n 6. Ordonnance n 7. Ordonnance n 8. SOMMAIRE Ordonnance n 1 Remplacer un traitement antalgique de palier 2 par un antalgique de palier 3 Ordonnance n 2 Interdoses lors d un traitement par sulfate de morphine à Libération Prolongée (LP) Ordonnance

Plus en détail

EVALUATION ET TRAITEMENT DE LA DOULEUR DU PATIENT EN CANCEROLOGIE Docteur C. CIAIS. ( Partie II )

EVALUATION ET TRAITEMENT DE LA DOULEUR DU PATIENT EN CANCEROLOGIE Docteur C. CIAIS. ( Partie II ) EVALUATION ET TRAITEMENT DE LA DOULEUR DU PATIENT EN CANCEROLOGIE Docteur C. CIAIS ( Partie II ) Quelques points pratiques. Pour adapter la posologie, on peut s'aider du nombre de prises d'inter-doses.

Plus en détail

Prescription de morphiniques chez le sujet âgé. Cas clinique

Prescription de morphiniques chez le sujet âgé. Cas clinique Prescription de morphiniques chez le sujet âgé Cas clinique Clinique 1 Me G. 71 ans. Mariée, 2 enfants Algies diffuses depuis l âge l de 14 ans. Début des douleurs par des cervicalgies et scapulalgies

Plus en détail

Prescription des Morphiniques

Prescription des Morphiniques Prescription des Morphiniques Dr Jean-Pierre CORBINAU - Lille Cet exposé se veut essentiellement pratique ayant pour objectif de faire passer 3 messages afin d apporter une aide dans la prescription de

Plus en détail

Les traitements médicamenteux utilisés en soins palliatifs : prise en charge de la douleur chez l enfant. Journée du réseau oncopédiatrique

Les traitements médicamenteux utilisés en soins palliatifs : prise en charge de la douleur chez l enfant. Journée du réseau oncopédiatrique Les traitements médicamenteux utilisés en soins palliatifs : prise en charge de la douleur chez l enfant Journée du réseau oncopédiatrique 17/09/2010 Introduction Démarche de soins palliatifs : substitue

Plus en détail

LES MÉDICAMENTS ANTALGIQUES

LES MÉDICAMENTS ANTALGIQUES LES MÉDICAMENTS ANTALGIQUES LES PALIERS DE L OMS L Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a établi une échelle des analgésiques selon l intensité de la douleur évaluée. L International Association for

Plus en détail

Claude Ecoffey Anesthésiste. Les obstacles aux opiacés

Claude Ecoffey Anesthésiste. Les obstacles aux opiacés cette image. Claude Ecoffey Anesthésiste QuickTime et un décompresseur Photo - JPEG sont requis pour visualiser Les obstacles aux opiacés Crainte liée au traitement (effets secondaires, accoutumance) Système

Plus en détail

Cas Clinique. Douleurs cancéreuses

Cas Clinique. Douleurs cancéreuses Cas Clinique Douleurs cancéreuses Monsieur Bernard D., âgé de 45 ans, a été admis dans le Centre d évaluation et de traitement de la douleur courant juillet 2000 en raison de douleurs intenses, d origine

Plus en détail

La morphine. Alternatives / associations

La morphine. Alternatives / associations Douleur et cancer La morphine Alternatives / associations Tous les droits d auteurs sont réservés à l Institut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est

Plus en détail

GUIDE DE PRESCRIPTION ET D UTILISATION DES ANTALGIQUES

GUIDE DE PRESCRIPTION ET D UTILISATION DES ANTALGIQUES GUIDE DE PRESCRIPTION ET D UTILISATION DES ANTALGIQUES PEC Douleur OPC011.00D1 Version 1 du 25.09.08 NOUVEAUTE DE LA VERSION 1 : Création OBJET : Ce guide est un document d information et d aide à : la

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN HAD

LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN HAD LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN HAD LES REGLES D OR 1. Demander au patient s il a mal et le croire 2. Ecouter sa réponse et respecter ses choix 3. Traiter si possible les causes de la douleur 4. Evaluer

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS et REFLEXION ETHIQUE

SOINS PALLIATIFS et REFLEXION ETHIQUE Saint Didier en Velay SOINS PALLIATIFS et REFLEXION ETHIQUE Dr Pascale VASSAL, Service de médecine palliative, CHU Saint Etienne Le 16 juin 2009 4 - PRISE en CHARGE de la DOULEUR A - Évaluation de la douleur

Plus en détail

Colloque médical du jeudi CHU Grenoble

Colloque médical du jeudi CHU Grenoble Questions de douleur et de refus de traitement pour un patient atteint de cancer métastatique Vignette clinique: prise en charge douleur Dr N. Béziaud aspects éthiques Pr G. Laval Colloque médical du jeudi

Plus en détail

Comment évaluer? Douleur aiguë? Douleur chronique? Douleur continue? Circonstances d apparition? Cotation de la douleur

Comment évaluer? Douleur aiguë? Douleur chronique? Douleur continue? Circonstances d apparition? Cotation de la douleur Comment évaluer? Douleur aiguë? Douleur chronique? TEMPS Douleur paroxystique? INTENSITE LOCALISATION TYPE Douleur continue? Circonstances d apparition? Cotation de la douleur Topographie de la ou des

Plus en détail

chez la personne âgée.

chez la personne âgée. PROMOTION DE L AMÉLIORATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES dans le cadre du programme MobiQual Prévenir, évaluer, Prendre en charge La douleur chez la Personne âgée FIche pratique utilisation des opioïdes

Plus en détail

La rotation des opioïdes

La rotation des opioïdes La rotation des opioïdes Prof. Omar BOUDEHANE - UNITE D EVALUATION ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR - Faculté de médecine & CHU Constantine Université «3» de Constantine 9 ème Congrés de la SAETD Université

Plus en détail

Le malade cancéreux douloureux à son domicile. Traitements symptomatiques. Antalgiques et co analgésiques

Le malade cancéreux douloureux à son domicile. Traitements symptomatiques. Antalgiques et co analgésiques Le malade cancéreux douloureux à son domicile Traitements symptomatiques Antalgiques et co analgésiques Généralités Le cancer est le plus souvent douloureux Aux stades précoces : douleur modérée à sévère

Plus en détail

LES ANTALGIQUES. Règles de prescription et de surveillance. Dr Pierre DELASSUS. Équipe Mobile Douleur et Soins Palliatifs CHU de Caen

LES ANTALGIQUES. Règles de prescription et de surveillance. Dr Pierre DELASSUS. Équipe Mobile Douleur et Soins Palliatifs CHU de Caen LES ANTALGIQUES Règles de prescription et de surveillance Dr Pierre DELASSUS Équipe Mobile Douleur et Soins Palliatifs CHU de Caen Règles de prescription des antalgiques 1. Chercher la cause de la douleur

Plus en détail

M.PARRAD DU/Capacité 24 janvier 2013. Douleur : évaluation, prise en charge

M.PARRAD DU/Capacité 24 janvier 2013. Douleur : évaluation, prise en charge M.PARRAD DU/Capacité 24 janvier 2013 Douleur : évaluation, prise en charge Définition douleur «Expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, liée à une lésion tissulaire présente ou potentielle ou

Plus en détail

Dr Pascale DINAN, Le 25 Février 2009.

Dr Pascale DINAN, Le 25 Février 2009. Dr Pascale DINAN, Le 25 Février 2009. Déclaration sur la promotion des droits des patients en Europe, OMS, 1994 : «Les patients ont le droit d être soulagés de la douleur, dans la mesure ou le permettent

Plus en détail

Analgésiques. ü Physiopathologie et classification

Analgésiques. ü Physiopathologie et classification ~ Réflexes ~ On n associe pas 2 antalgiques du même palier OMS. ~ On n associe pas 2 morphiniques. ~ Toujours prendre en charge la douleur +++ ü Physiopathologie et classification Il existe plusieurs types

Plus en détail

Vaincre la douleur est auj

Vaincre la douleur est auj Vaincre la douleur est auj La dose d antalgique prescrite par le médecin, ainsi que l'horaire de prise ne doivent pas être modifiés. L'action du traitement se faisant sur 24 heures, en modifier la dose

Plus en détail

Utilisation des traitements symptomatiques de la douleur du cancer en ambulatoire

Utilisation des traitements symptomatiques de la douleur du cancer en ambulatoire Utilisation des traitements symptomatiques de la douleur du cancer en ambulatoire! M. Luu*, M.T. Gatt Le cancérologue est souvent sollicité par les malades cancéreux pour le soulagement de leur douleur.

Plus en détail

Souffrance et douleur en fin de vie. Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J.

Souffrance et douleur en fin de vie. Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J. Souffrance et douleur en fin de vie Dr Sophie Pugliese Unité de Soins Palliatifs Consultation douleurs chroniques Hôpital J. Ducuing Toulouse Notion de souffrance totale Différentes douleurs Les traitements

Plus en détail

La PCA de Morphine pour la douleur du Cancer

La PCA de Morphine pour la douleur du Cancer La PCA de Morphine pour la douleur du Cancer Dr Luc Brun Unité d Evaluation et de Traitement de la Douleur CHT Nouméa l.brun@cht.nc Paliers de l OMS si échec Palier 1 Non opioïdes Douleurs légères à modérées

Plus en détail

CAPACITE DE GERIATRIE

CAPACITE DE GERIATRIE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHEZ LE SUJET AGE CAPACITE DE GERIATRIE 11.03.2009 Dr Françoise ESCOUROLLE-PELTIER Unité de Soins Palliatifs - Équipe Mobile Hôpital BRETONNEAU CONSEQUENCES DE LA PRISE EN CHARGE

Plus en détail

Aide mémoire. Traitements médicamenteux de la douleur nociceptive. Equipes ressources du département :

Aide mémoire. Traitements médicamenteux de la douleur nociceptive. Equipes ressources du département : Equipes ressources du département : Consultations d évaluation et de traitement de la douleur : CH Chartres : 02 37 30 38 13 consult-douleur@ch-chartres.fr CH Dreux : 02 37 51 50 63 Douleur aiguë : douleuraigue@ch-dreux.fr

Plus en détail

Stratégies thérapeutiques de la Douleur Chronique. D. BENMOUSSA Centre de Traitement de la Douleur département d Anesthésie Réanimation CPMC- Alger

Stratégies thérapeutiques de la Douleur Chronique. D. BENMOUSSA Centre de Traitement de la Douleur département d Anesthésie Réanimation CPMC- Alger Stratégies thérapeutiques de la Douleur Chronique D. BENMOUSSA Centre de Traitement de la Douleur département d Anesthésie Réanimation CPMC- Alger Le traitement de la douleur chronique Adapté Intensité

Plus en détail

DEFINITION DE LA DOULEUR

DEFINITION DE LA DOULEUR DEFINITION DE LA DOULEUR Selon l IASP International Association for the Study of Pain «La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, liée à une lésion tissulaire présente ou potentielle

Plus en détail

PRINCIPES GENERAUX Dr REVNIC, Unité de Soins Palliatifs, Hopital Jean Jaurès, Paris 19

PRINCIPES GENERAUX Dr REVNIC, Unité de Soins Palliatifs, Hopital Jean Jaurès, Paris 19 PRINCIPES GENERAUX Chercher la cause de la douleur Soulager une douleur aiguë avant qu elle ne se chronicise Débuter le traitement par la voie d administration la plus simple Différencier les douleurs

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHEZ LE SUJET AGE

TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHEZ LE SUJET AGE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHEZ LE SUJET AGE CAPACITE DE GERIATRIE 11.03.2009 Dr Françoise ESCOUROLLE-PELTIER Unité de Soins Palliatifs - Équipe Mobile Hôpital BRETONNEAU CONSEQUENCES DE LA PRISE EN CHARGE

Plus en détail

Prise en charge de la Douleur

Prise en charge de la Douleur Prise en charge de la Douleur Troisième soirée CAS CONCRETS 4 Décembre 2003 François CHRISTIANN Mme C., 45 ans... Conversion II-III Pose - Dépose de fentanyl TTS Cas n 1 (1) Mme C., 45 ans Néoplasie mammaire,

Plus en détail

Antalgiques / Généralités (I)

Antalgiques / Généralités (I) Antalgiques / Généralités (I) Antalgiques = Analgésiques Schéma : physiologie de la douleur 1 2 3 4 5 6 Antalgiques / Généralités (II) Types de douleurs : Douleurs non spécifiques >> Antalgiques classiques

Plus en détail

La Codéine? Parlons-en INFORMER

La Codéine? Parlons-en INFORMER La Codéine? Parlons-en INFORMER Qu est-ce que la codéine? La Codéine, ou méthylmorphine, est l'un des alcaloïdes contenus dans le pavot (papaverum somniferum). La codéine est un antalgique puissant (de

Plus en détail

GESTION DES EFFETS SECONDAIRES DES TRAITEMENTS OPIOÏDES. DU de Médecine palliative et d accompagnement Dr Sophie TOUSSAINT-MARTEL Février 2014

GESTION DES EFFETS SECONDAIRES DES TRAITEMENTS OPIOÏDES. DU de Médecine palliative et d accompagnement Dr Sophie TOUSSAINT-MARTEL Février 2014 GESTION DES EFFETS SECONDAIRES DES TRAITEMENTS OPIOÏDES DU de Médecine palliative et d accompagnement Dr Sophie TOUSSAINT-MARTEL Février 2014 Les opioïdes partagent tous globalement les mêmes effets indésirables.

Plus en détail

Soirée FMC GRASSE. Dr Casini Isabelle. Dr Fignon Laurent. Responsable TERDASP 06. Praticien Hospitalier 21/11/12

Soirée FMC GRASSE. Dr Casini Isabelle. Dr Fignon Laurent. Responsable TERDASP 06. Praticien Hospitalier 21/11/12 Soirée FMC GRASSE Dr Casini Isabelle Responsable TERDASP 06 Dr Fignon Laurent Praticien Hospitalier Alpes Maritimes Ouest BASSIN DE POPULATION: Total (62 communes) 556 000 habitants Plus de 75 ans 11.48%

Plus en détail

Fiche Information patient : les antalgiques par voie orale après un geste chirugical

Fiche Information patient : les antalgiques par voie orale après un geste chirugical 201 avenue d Alsace B.P. 20129 68003 COLMAR Cedex Fiche Information patient : les antalgiques par voie orale après un geste chirugical Réf : CLU/DIN/INF/012 Version : 3.0 Etat : Applicable Mise en application

Plus en détail

Utilisation pratique de la morphine en gériatrie. Dr JM BRISSEAU Médecine Aigue Gériatrique Consultant en Médecine Interne CHU de Nantes

Utilisation pratique de la morphine en gériatrie. Dr JM BRISSEAU Médecine Aigue Gériatrique Consultant en Médecine Interne CHU de Nantes Utilisation pratique de la morphine en gériatrie Dr JM BRISSEAU Médecine Aigue Gériatrique Consultant en Médecine Interne CHU de Nantes ACTUALITES THERAPEUTIQUES 7 Décembre 2013 Les opioïdes forts comprennent:

Plus en détail

GUIDE D AIDE A LA PRESCRIPTION DE MORPHINE PAR PCA

GUIDE D AIDE A LA PRESCRIPTION DE MORPHINE PAR PCA GUIDE D AIDE A LA PRESCRIPTION DE MORPHINE PAR PCA 1. INTRODUCTION. La PCA (patient controlled analgesia) est un système d'administration de morphine qui permet au patient de recevoir un débit continu

Plus en détail

Le traitement médicamenteux de la douleur en soins palliatifs

Le traitement médicamenteux de la douleur en soins palliatifs Certificat interuniversitaire de soins palliatifs Université Catholique de Louvain Le traitement médicamenteux de la douleur en soins palliatifs Dr. Vincent Vandenhaute Cliniques de l Europe, Bruxelles

Plus en détail

Principes thérapeutiques Familles Paliers Effets indésirables

Principes thérapeutiques Familles Paliers Effets indésirables DU de Soins Palliatifs et d Accompagnement Séminaire Evaluation et traitement de la douleur LES ANTALGIQUES ET LEUR UTISATION Principes thérapeutiques Familles Paliers Effets indésirables Service d accompagnement

Plus en détail

SOULAGER LES DOULEURS ÉVOLUTIVES INTENSES : UN SUJET D'ACTUALITÉ (*) Première partie : Considérations générales

SOULAGER LES DOULEURS ÉVOLUTIVES INTENSES : UN SUJET D'ACTUALITÉ (*) Première partie : Considérations générales 113 Bull. Soc. Pharm. Bordeaux, 1999, 138, 113-120 SOULAGER LES DOULEURS ÉVOLUTIVES INTENSES : UN SUJET D'ACTUALITÉ (*) Dr. Benoît BURUCOA (1) Première partie : Considérations générales Les douleurs liées

Plus en détail

Soins palliatifs. M.T Makhloufi

Soins palliatifs. M.T Makhloufi Cours GOLF-SAPP Alger 2008 Soins palliatifs La prise en charge de la douleur dans le cancer bronchique primitif M.T Makhloufi Clinique des Maladies Respiratoires CHU Mustapha Alger 1 Introduction. Cancer

Plus en détail

Prise en charge de la douleur

Prise en charge de la douleur Prise en charge de la douleur 1 Rappel des obligations La prise en charge de la douleur est une obligation légale. Loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits du malade et à la qualité du système

Plus en détail

Évaluation de la douleur

Évaluation de la douleur Douleurs aigues Cas clinique n 1 Madame B âgée de 45 ans vient aux urgences pour une douleur abdominale aigue flanc droit évoluant depuis 2H avec un épisode de vomissement. Pas de troubles urinaires. Antécédents:

Plus en détail

8. Les connaissances

8. Les connaissances 8. Les connaissances 1 - Titration et douleur nociceptive 2 - Table équianalgésie 3 - Rotation des opioïdes 4 - Douleur et toxicomanie 5 - Douleurs et états de manque Contact : clud@marseille.fnclcc.fr

Plus en détail

LA DOULEUR. PRINCIPES DE TRAITEMENT en SOINS PALLIATIFS

LA DOULEUR. PRINCIPES DE TRAITEMENT en SOINS PALLIATIFS LA DOULEUR PRINCIPES DE TRAITEMENT en SOINS PALLIATIFS Principes : Conserver le plus possible l autonomie du patient privilégier la voie orale Ne pas attendre la plainte prévenir : administration à horaires

Plus en détail

LA DOULEUR DU CANCER

LA DOULEUR DU CANCER LA DOULEUR DU CANCER Marie Claire BEPOIX et Michel DROUART Pôle SOINS DE SUPPORT Equipe Mobile d Accompagnement d et de Soins Palliatifs CH PONTARLIER Définitions La douleur est une expérience sensorielle

Plus en détail

Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD

Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD 1) Objet. Ce protocole a pour objet de décrire les modalités d utilisation des opioïdes injectables en PCA, en traitement symptomatique d une douleur,

Plus en détail

Information aux patients La morphine

Information aux patients La morphine Information aux patients La morphine Des réponses à vos questions La morphine, un antidouleur couramment utilisé, vous a été prescrite. Cette brochure vous informe sur son emploi, ses effets bénéfiques,

Plus en détail

DOULEURS NEUROPATHIQUES

DOULEURS NEUROPATHIQUES DOULEURS NEUROPATHIQUES Dr Colette PEYRARD UF Douleur / EMDSP BP 127 38209 Vienne @ FORGENI 2010 Document sous licence Creative Commons GENERALITES Pas de consensus Souvent réfractaires aux analgésiques

Plus en détail

La douleur due au Cancer. Dr Philippe Poulain Polyclinique de l Ormeau Tarbes ICR Toulouse

La douleur due au Cancer. Dr Philippe Poulain Polyclinique de l Ormeau Tarbes ICR Toulouse La douleur due au Cancer Dr Philippe Poulain Polyclinique de l Ormeau 65000 Tarbes ICR 31000 Toulouse Définition de la Douleur «Expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à un domage tissulaire

Plus en détail

APPROCHE DE LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR NEUROPATHIQUE EN MEDECINE GENERALE

APPROCHE DE LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR NEUROPATHIQUE EN MEDECINE GENERALE APPROCHE DE LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR NEUROPATHIQUE EN MEDECINE GENERALE Céline Poncin-Mattioda Président: Pr GEORGE Bernard Directeur: Pr HUAS Dominique INTRODUCTION La douleur est le motif de

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR CANCÉREUSE

PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR CANCÉREUSE Réseau Ville-Hôpital de Cancérologie du Val-de-Marne Ouest Guide pratique PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR CANCÉREUSE Guide pratique PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR CANCÉREUSE INTRODUCTION Ce guide pratique

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS : GUIDE D UTILISATION DES OPIACÉS

SOINS PALLIATIFS : GUIDE D UTILISATION DES OPIACÉS SOINS PALLIATIFS : GUIDE D UTILISATION DES OPIACÉS Présenté par : Dr Réal Villemure Département clinique de médecine générale Le 8 janvier 2002 SOINS PALLIATIFS : GUIDE D'UTILISATION DES OPIACÉS Ce que

Plus en détail

DEFINITION DE LA DOULEUR SELON L I.A.S.P.

DEFINITION DE LA DOULEUR SELON L I.A.S.P. DEFINITION DE LA DOULEUR SELON L I.A.S.P. «La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à des lésions tissulaires réelles ou possibles ou décrites comme si ces lésions

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHEZ LE SUJET AGE

TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHEZ LE SUJET AGE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHEZ LE SUJET AGE CAPACITE DE GERIATRIE 14.03.2007 Dr Françoise ESCOUROLLE-PELTIER Unité de Soins Palliatifs - Équipe Mobile Hôpital BRETONNEAU CONSEQUENCES DE LA PRISE EN CHARGE

Plus en détail

SPES / NEPALE. Date : Protocole validé et réactualisé le 13/12/2013 ETAPES PRELIMINAIRES A LA PRESCRIPTION

SPES / NEPALE. Date : Protocole validé et réactualisé le 13/12/2013 ETAPES PRELIMINAIRES A LA PRESCRIPTION RECOMMANDATION POUR LA PRESCRIPTION DE MORPHINE EN PERFUSION CONTINUE MODE PCA SPES / NEPALE Date : Protocole validé et réactualisé le 13/12/2013 N hésitez pas à utiliser les modèles d ordonnances, Pour

Plus en détail

Guide d utilisation des opioïdes forts

Guide d utilisation des opioïdes forts Guide d utilisation des opioïdes forts Dr R. Duclos coordinatrice du réseau douleur Sarthe responsable unité douleur CHG Le Mans expert des SOR douleur «la douleur que l on supporte le mieux? celle des

Plus en détail

PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA, hors traitement postopératoire

PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA, hors traitement postopératoire Comité de lutte contre la douleur PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA, hors traitement postopératoire Référence : CLUD 18 Version : 2 Date de diffusion Intranet : 23-10-2007 Objet Ce protocole

Plus en détail

Comment soulager la douleur?

Comment soulager la douleur? Comment soulager la douleur? Soulager la douleur avec des médicaments Soulager la douleur par les traitements du cancer 40 57 De nombreuses possibilités existent pour soulager la douleur : des médicaments

Plus en détail

LES ANTALGIQUES EN GERIATRIE

LES ANTALGIQUES EN GERIATRIE Définition de la douleur selon l IASP LES ANTALGIQUES EN GERIATRIE La douleur est une sensation désagréable et une expérience émotionnelle en lien à une lésion tissulaire présente ou potentielle ou décrite

Plus en détail

Cas clinique douleur aigue

Cas clinique douleur aigue Cas clinique douleur aigue Mr D. 60 ans Retraité, marié, 2 enfants. Ses antécédents comportent : - Lymphome avec autogreffe de moelle en mai 2007 21 février 2008, apparition éruptions avec douleurs intenses

Plus en détail

SOULAGEMENT DE LA DOULEUR POSTOPERATOIRE

SOULAGEMENT DE LA DOULEUR POSTOPERATOIRE SOULAGEMENT DE LA DOULEUR POSTOPERATOIRE Dr Claire Vulser-Cristofini UETD SAR HEGP DU Douleurs crânio-faciales 15-01-2007 Douleur postopératoire Obligatoire Prévisible La douleur postopératoire est : Très

Plus en détail

Les douleurs neuropathiques

Les douleurs neuropathiques Les douleurs neuropathiques Dr LALLIER Emmanuelle Hôpital Louis Pasteur DOLE 1 Thérapeutiques médicamenteuses (1) : les traitements locaux Cibles d actions : décharges ectopiques et sensibilisation des

Plus en détail

Les médicaments de la douleur. Nicolas MARIE Pharmacien IFSI CHGR UE «Pharmacologie et thérapeutiques» Année 2014-2015

Les médicaments de la douleur. Nicolas MARIE Pharmacien IFSI CHGR UE «Pharmacologie et thérapeutiques» Année 2014-2015 Les médicaments de la douleur Nicolas MARIE Pharmacien IFSI CHGR UE «Pharmacologie et thérapeutiques» Année 2014-2015 Plan 1. Définitions Rappels 2. Les médicaments du palier I 3. Les médicaments du palier

Plus en détail

L analgésie péridurale pour un retour à domicile!

L analgésie péridurale pour un retour à domicile! Vendée L analgésie péridurale pour un retour à domicile! Une expérience partagée Mr AGRES Hugues IADE RD 85925 La Roche sur Yon Journée IRD PL B, 28 janv. 2011- REZE Le patient, La famille, L équipe soignante

Plus en détail

Mésusage et addiction aux antalgiques opioïdes Point de vue de l addictologue Dr Philippe LACK Praticien Hospitalier CSAPA Hôpital Croix Rousse

Mésusage et addiction aux antalgiques opioïdes Point de vue de l addictologue Dr Philippe LACK Praticien Hospitalier CSAPA Hôpital Croix Rousse Mésusage et addiction aux antalgiques opioïdes Point de vue de l addictologue Dr Philippe LACK Praticien Hospitalier CSAPA Hôpital Croix Rousse 13/12/2013 Déclaration de conflits d intérêts Laboratoire

Plus en détail

«Docteur j ai encore mal, est ce normal?»

«Docteur j ai encore mal, est ce normal?» «Docteur j ai encore mal, est ce normal?» Journée de formation médicale en cancérologie. Angers 5 mars 2015 Dr Thierry Delorme Département anesthésie réanimation douleur (ICO- Paul Papin) Exemple clinique

Plus en détail

Stimulation médullaire et douleur neuropathique. Brochure d information destinée aux patients

Stimulation médullaire et douleur neuropathique. Brochure d information destinée aux patients Stimulation médullaire et douleur neuropathique Brochure d information destinée aux patients La douleur neuropathique et ses conséquences Cette brochure vous a été remise par votre médecin : Les différents

Plus en détail

Questions et réponses sur le cancer du sein Guide 10. Le traitement de la douleur persistante après un traitement contre un cancer du sein

Questions et réponses sur le cancer du sein Guide 10. Le traitement de la douleur persistante après un traitement contre un cancer du sein Questions et réponses sur le cancer du sein Guide 10. Le traitement de la douleur persistante après un traitement contre un cancer du sein J ai reçu un traitement contre le cancer du sein et je ressens

Plus en détail

La migraine : une maladie qui se traite

La migraine : une maladie qui se traite La migraine : une maladie qui se traite L évolution natuelle de la migraine Maladie fluctuante+++ Modification des symptômes avec l âge ++ : Moins de crises sévères Caractère pulsatile moins fréquent Plus

Plus en détail

TRAITEMENT DES DOULEURS NEUROPATHIQUES Nicolas Danziger Département de Neurophysiologie Clinique Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris

TRAITEMENT DES DOULEURS NEUROPATHIQUES Nicolas Danziger Département de Neurophysiologie Clinique Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris TRAITEMENT DES DOULEURS NEUROPATHIQUES Nicolas Danziger Département de Neurophysiologie Clinique Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris LES 3 ETAPES PREALABLES 1. S ASSURER QUE LA PLAINTE EST DOULOUREUSE

Plus en détail

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Dr Solène de Gaalon Service de neurologie- CHU Nantes Société française des migraines et céphalées Céphalées de tension

Plus en détail

Traitement de la douleur

Traitement de la douleur Traitement de la douleur La douleur n est pas une fatalité, elle se prévient et elle se traite. Céline Moch Interne en pharmacie Cours infirmier 17 octobre 2012 Quelques données épidémio La France : Mauvaise

Plus en détail

âgé Dr Edith Martins-Meune CH Nanterre

âgé Dr Edith Martins-Meune CH Nanterre Douleurs postopératoires chez le sujet âgé Dr Edith Martins-Meune CH Nanterre Douleur chez le PA: Principes généraux Obstacles diagnostiques, Obstacles d'ordre neuropsy, Obstacles thérapeutiques, Obstacles

Plus en détail

et Personne âgée Douleur Dr Marie-Guy Depuydt mg-depuydt@chru-lille.fr

et Personne âgée Douleur Dr Marie-Guy Depuydt mg-depuydt@chru-lille.fr Douleur et Personne âgée Dr Marie-Guy Depuydt mg-depuydt@chru-lille.fr Service de médecine interne et gériatrie Pr Dewailly Hôpital gériatrique les Bateliers Cas clinique : Madame Dubois âgée de 82 ans

Plus en détail

TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE LA DOULEUR CHEZ LE SUJET AGE

TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE LA DOULEUR CHEZ LE SUJET AGE TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE LA DOULEUR CHEZ LE SUJET AGE CAPACITE DE GERIATRIE Dr Françoise ESCOUROLLE-PELTIER USP EMD-SP Présidente CLUD-SP Hôpitaux Universitaires Paris Nord Val de Seine - Hôpital BRETONNEAU

Plus en détail

PROTOCOLE D ANALGESIE POSTOPERATOIRE CHEZ L ADULTE COMMUNICANT EN ORTHOPEDIE ET TRAUMATOLOGIE

PROTOCOLE D ANALGESIE POSTOPERATOIRE CHEZ L ADULTE COMMUNICANT EN ORTHOPEDIE ET TRAUMATOLOGIE Comité de lutte contre la douleur PROTOCOLE D ANALGESIE POSTOPERATOIRE CHEZ L ADULTE COMMUNICANT EN ORTHOPEDIE ET TRAUMATOLOGIE Référence : CLUD 31 Version : 1 Date de diffusion Intranet : 01/07/07 Objet

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR AIGUË

RECOMMANDATIONS POUR LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR AIGUË RECOMMANDATIONS POUR LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR AIGUË Ce fascicule tient à mettre à la disposition des médecins du CHV (ainsi que du personnel paramédical) une mise à jour D un rappel pharmacologique

Plus en détail

Toujours évaluer l observance du traitement. La mémoire de la douleur peut être plus dommageable que son expérience initiale.

Toujours évaluer l observance du traitement. La mémoire de la douleur peut être plus dommageable que son expérience initiale. La mémoire de la douleur peut être plus dommageable que son expérience initiale. Des mécanismes conservés à travers les âges permettent à de brefs stimuli nociceptifs de modifier de manière persistante

Plus en détail

PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES

PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PR-ULI-URG-PEC-N 108 Version n 1 Crée le 01-02-2011 DIFFUSION : Urgences site d Etampes OBJET ET DEFINITIONS Organiser et protocoliser

Plus en détail

Du bon usage des dispositifs transdermiques de fentanyl

Du bon usage des dispositifs transdermiques de fentanyl Du bon usage des dispositifs transdermiques de fentanyl Groupe de travail pluridisciplinaire SFAP - SFETD ARMARI-ALLA Corinne, Médecin pédiatre, Hôpital de Jour d Onco-Pédiatrie, CHU Grenoble BRUXELLE

Plus en détail

Nouveaux Antalgiques disponibles en 2010

Nouveaux Antalgiques disponibles en 2010 Nouveaux Antalgiques disponibles en 2010 Docteur Laurent FIGNON Soins de Support Service d Oncologie CHR Bon-Secours - 2010 Douleur et Cancer 320.000 nouveaux cas de Cancer par an (2005) 56% des patients

Plus en détail

La douleur en neurologie

La douleur en neurologie La douleur en neurologie Pr. Hamid Ouhabi Chef de pôle Neurologie-Neurophysiologie Hôpital Cheikh Khalifa, Casablanca 22 Mai 2016 DEFINITION : Définition de l IASP : International Association for Study

Plus en détail

Prise en charge de la douleur Instauration d un traitement antalgique Dr Stéphane Moreau

Prise en charge de la douleur Instauration d un traitement antalgique Dr Stéphane Moreau Prise en charge de la douleur Instauration d un traitement antalgique Dr Stéphane Moreau Service Hématologie Clinique et Thérapie Cellulaire CHRU Limoges Introduction DEFINITION «une expérience sensorielle

Plus en détail

Dr Gabriel ABITBOL Equipe Mobile Douleur et Soins palliatifs GH Paris Centre Cochin Broca Hotel Dieu APHP

Dr Gabriel ABITBOL Equipe Mobile Douleur et Soins palliatifs GH Paris Centre Cochin Broca Hotel Dieu APHP Que faire quand la morphine est mal tolérée? Journée de la filière gériatrique nord 92 Février 2016 Dr Gabriel ABITBOL Equipe Mobile Douleur et Soins palliatifs GH Paris Centre Cochin Broca Hotel Dieu

Plus en détail

Ictère et sténose duodénale au cours du cancer du pancréas

Ictère et sténose duodénale au cours du cancer du pancréas Ictère et sténose duodénale au cours du cancer du pancréas Situation du problème Survie médiane 11 mois - 80 % d obstruction biliaire - 20 % d obstruction duodénale Maire F,Am J Gastroenterol. 2006 Cancer

Plus en détail

METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS. Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin

METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS. Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Dr Marie-Ange Mouret-Reynier Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin QU EST CE QU UNE UNE METASTASE OSSEUSE? Foyer tumoral dans les structures osseuses Multiplication

Plus en détail

A. Définitions des paliers I, II et III. B. Douleur d intensité intermédiaire C. Douleur d intensité forte. C. Les anesthésiques locaux D.

A. Définitions des paliers I, II et III. B. Douleur d intensité intermédiaire C. Douleur d intensité forte. C. Les anesthésiques locaux D. TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DE LA DOULEUR A. Définitions des paliers I, II et III A. Douleur d intensité ité modérée é B. Douleur d intensité intermédiaire C. Douleur d intensité forte B. Autres traitements

Plus en détail

PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PERSONNES DÉPENDANTES AUX OPIACÉS

PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PERSONNES DÉPENDANTES AUX OPIACÉS PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PERSONNES DÉPENDANTES AUX OPIACÉS Constance Legroux (DCEM3) QUELQUES CHIFFRES 150 000 toxicomanes en France, dont moins de Diminution de la mortalité grâce à la mise sur le

Plus en détail

Prise en charge de la douleur aigue chez le patient sous Traitement de Substitution aux Opiacés Antalgiques et fonction rénale Antalgiques et

Prise en charge de la douleur aigue chez le patient sous Traitement de Substitution aux Opiacés Antalgiques et fonction rénale Antalgiques et Prise en charge de la douleur aigue chez le patient sous Traitement de Substitution aux Opiacés Antalgiques et fonction rénale Antalgiques et fonction hépatique Prise en charge de la douleur chez le malade

Plus en détail

MEDICAMENTS DE LA DOULEUR (de palier II et III)

MEDICAMENTS DE LA DOULEUR (de palier II et III) MEDICAMENTS DE LA DOULEUR (de palier II et III) UE Neurosensoriel-Pharmacologie Michel ANDREJAK 19/09/2013 L3 Antalgiques/Analgésiques Médicaments capables diminuer ou d abolir la perception des sensations

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 01 avril 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 01 avril 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 01 avril 2009 ABSTRAL 100 microgrammes, comprimé sublingual B/10 Code CIP : 391 042 9 B/30 Code CIP : 391 043 5 ABSTRAL 200 microgrammes, comprimé sublingual B/10 Code

Plus en détail

Tumeurs osseuses secondaires (154e) Professeur Jean-Philippe Vuillez Octobre 2003

Tumeurs osseuses secondaires (154e) Professeur Jean-Philippe Vuillez Octobre 2003 Pré-Requis : Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Tumeurs osseuses secondaires (154e) Professeur Jean-Philippe Vuillez Octobre 2003 Physiologie et histologie osseuses Cancérologie fondamentale

Plus en détail

Comment prévenir et soulager la douleur pendant un cancer?

Comment prévenir et soulager la douleur pendant un cancer? Recherche Comment prévenir et soulager pendant un cancer? GRAND PUBLIC Edition actualisée Novembre 2010 Comment prévenir et soulager pendant un cancer? SOMMAIRE Rédaction : > Docteur Françoise MAY-LEVIN

Plus en détail

Nouvelle classification des antalgiques. Pr Philippe BERTIN Universitéde Limoges

Nouvelle classification des antalgiques. Pr Philippe BERTIN Universitéde Limoges Nouvelle classification des antalgiques Pr Philippe BERTIN Universitéde Limoges Menu Un peu d histoire Nouvelle classification Pourquoi? Pour qui? Nouveau concept concernant les antalgiques Il y a peu

Plus en détail

Module 6 : 065 BASES NEUROPHYSIOLOGIQUES, ÉVALUATION D UNE DOULEUR AIGUË ET CHRONIQUE

Module 6 : 065 BASES NEUROPHYSIOLOGIQUES, ÉVALUATION D UNE DOULEUR AIGUË ET CHRONIQUE Module 6 : 065 BASES NEUROPHYSIOLOGIQUES, ÉVALUATION D UNE DOULEUR AIGUË ET CHRONIQUE Validé par le Dr Schinkel Dé nition - Une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, associée à un lésion

Plus en détail

Le patient Toxicomane substitué peut-il se permettre d avoir mal?

Le patient Toxicomane substitué peut-il se permettre d avoir mal? Le patient Toxicomane substitué peut-il se permettre d avoir mal? Ou la prise en charge de la douleur modérée à forte chez le patient substitué par buprénorphine ou méthadone 1 Alain HOUCHARD, USS CHU

Plus en détail