Examen de Génomique et Protéomique Fonctionnelle M2 BBSG (Mastères Recherche et Pro) 2 février 2006 Durée 3h. Partie1. Génomique fonctionnelle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Examen de Génomique et Protéomique Fonctionnelle M2 BBSG (Mastères Recherche et Pro) 2 février 2006 Durée 3h. Partie1. Génomique fonctionnelle"

Transcription

1 Examen de Génomique et Protéomique Fonctionnelle M2 BBSG (Mastères Recherche et Pro) 2 février 2006 Durée 3h L examen comporte deux parties, l une axée sur la génomique fonctionnelle et l autre sur la protéomique fonctionnelle, chacune notée sur 10 points. Les réponses à chacune des deux parties devront être rédigées sur DEUX FEUILLES séparées. Ces deux parties s appuient chacune sur un article récent pour lequel nous vous présentons des extraits de l article et posons des questions correspondantes. Ces questions font appel à vos capacités de raisonnement et à des notions qui ont été vues en cours. Elles sont en principe indépendantes les unes des autres. Partie1. Génomique fonctionnelle Les résultats présentés ici (feuilles suivantes) sont extraits d un article publié récemment (Sugino et al Nature Neuroscience 9(1) :99107). 1) Quel est le but de l étude? (1 point) 2) Analyse des résultats. L étude a été réalisée sur des cerveaux de souris. Douze populations neuronales ont été isolées (Table1). Les expériences de microarrays ont été réalisées avec trois réplicats par population neuronale. Les données d expression ont été traitées et normalisées avec les logiciels MAS et dchip. Les gènes présentant des différences d expression ont été identifiés (ANOVA ou analyse de variance, template matching et test t) et sélectionnés pour l étude de classification. La distance euclidienne a été utilisée pour évaluer la similarité du profil d expression entre deux échantillons. Vous expliquerez les résultats sur lesquels les auteurs s appuient pour affirmer : - l existence de profils d expression spécifiques pour chacune des 12 populations neuronales. (Partie 1 ; Fig 2 et Fig 9) (1,5 points) - l appartenance des gènes caractéristiques de ces profils à des classes fonctionnelles surreprésentées. (Partie 2; Fig 5) (1,5 points) - une surreprésentation de paralogues dans le set de gènes présentant des différences d expression. (Partie 3 ; Fig 6 et Fig 8) (1,5 points) - la possibilité de classer objectivement les populations neuronales sur une base moléculaire. (Partie 4 ; Fig 2, Fig 6 et Fig 9) (1,5 points) 3) La lignée de souris consanguine XZQ/HeJ est déficiente au niveau de la synthèse du neuromédiateur GABA tandisque la lignée de souris consanguine C57BL6/J ne l est pas. Vous avez le projet de cartographier le ou les gènes contrôlant la production du neuromédiateur GABA. Proposez et justifiez une approche pour atteindre ce but. (3 points)

2 Partie 2. Protéomique fonctionnelle Le sujet est tiré d un article très récent, sous presse dans la revue Nature («Proteome survey reveals modularity of the yeast cell machinery», AC Gavin et al.). Les auteurs ont utilisé la technique de «Tandem affinity Purification» couplée à la spectrométrie de masse (TAP-MS ou TAP-TAG) sur les 6466 ORFs annotés du génome de la levure Saccharomyces cerevisiae. Ils ont obtenu 1993 protéines de fusion différentes dont 88% ont, une fois purifiées et utilisées, permis d identifier au moins un partenaire par TAP-tag. Au total, 2760 protéines différentes ont été isolées, une ou plusieurs fois dans l ensemble des expériences. 1) Alors qu il y a plus de 6000 protéines chez la levure, moins de 50% d entre elles ont pu être observées dans les différents complexes isolés. Donner, en les commentant, quelques raisons qui permettent d expliquer ce résultat a priori décevant (1 point). 2) Afin de présenter et analyser les résultats expérimentaux obtenus sur les complexes protéiques, les auteurs introduisent les concepts d «isoformes» de complexe, de «core complex», de «module» et d «attachment». a. En vous basant sur la figure 1 ci-dessous, expliquez de façon simple ce que recouvre chacun de ces 4 termes (Dans la figure, chaque bille colorée représente une protéine et le numéro à l intérieur est un identifiant arbitraire). (2 points). b. Les auteurs purifient 5488 isoformes de 491 complexes qui, au total contiennent 2760 protéines différentes, chaque «core» pouvant contenir de 1 à 23 protéines différentes. Dans 48 complexes, ils identifient 87 modules mutuellement exclusifs. Quelles conclusions tirez-vous sur la «façon» dont les protéines se regroupent dans les complexes? comment la cellule arrive t elle à réaliser un très grand nombre de fonctions spécifiques (plusieurs milliers) en fonction du temps ou des conditions du mileu avec seulement 491 types de complexes (1 point)? Pour répondre aux questions 3a et 3b vous pouvez aussi vous appuyer sur une analyse de la figure 3 (page suivante) qui présente des exemples concrets de complexes, cores et modules.

3 3) La figure 3, panneaux e, f, g et h (page suivante) présente des comptages et pourcentages concernant les protéines trouvées dans les différents constituants des complexes : e) variation observée dans l abondance relative des protéines des différents constituants, f) pourcentage de co-localisation des protéines, g) pourcentage de similarité de fonction cellulaire des protéines, h) pourcentage de conservation phylogénétique. Les nombres à l extrémité des barres donnent le comptage exact des observations correspondantes. a. Commentez dans la figure 3e les variations d abondance relative dans les «core», les «attachments» et les «modules» et en quoi ces variations sont en accord avec le modèle proposé en 4 types de composants (0,5 points) b. Pour les «core», les «attachments» et les «modules» commentez et comparer les pourcentages obtenus dans les figures 3f, 3g, 3h (1,5 points)

4 4) Afin d établir les modèles définis dans la question 2, les auteurs ont utilisé un «indice de socio-affinité» dont le but est de décrire, pour toute paire de protéines (i,j) la vraisemblance d interaction qu ont ces deux protéines. Cet indice, A(i,j), défini cidessous, est basé sur les données brutes de purification et intègre deux modèles d interaction dans un complexe appellés «spoke» et «matrix». Le modèle «spoke» (ou modèle roue de vélo) représente, pour un complexe donné, toutes les interactions comme étant centrées sur une seule protéine. Le modèle «matrix» imagine pour un ensemble de protéines dans un complexe, que chaque protéine peut interagir avec toutes les autres. a. Si deux protéines ont tendance à être retrouvées souvent ensemble dans des purifications, auront-elles un indice plus élevé, moins elevé ou identique par rapport à

5 deux protéines jamais retrouvées ensemble (0,5 points)? b. Que pouvez-vous dire de l index de socio-affinité A de deux protéines présentes dans un même module par rapport à deux protéines «non-modules» retrouvées dans un même «attachment». Justifiez vos réponses pour a et b (0,5 points) 5) Question générale Le Tap-tag, utilisé dans l article, est une méthode à partir de laquelle on peut étudier des interactions protéine-protéine. a. Citer deux autres méthodes qui permettent d étudier expérimentalement les interactions protéine-protéine. Expliciter brièvement leur principe (quelques phrases) (1 point) b. Un chercheur possède, pour un même organisme (la levure) d une part des données issues de Tap-tag (par exemple le détail des données brièvement présentées dans la question 2) et d autre part plusieurs milliers d interactions provenant d un crible double-hybride. Que pouvez-vous dire sur ce que représentent ces données dans chacun des cas. Que peut-on attendre de la comparaison de ces données (2 points)?

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

Sélection Internationale ENS Ulm 2012, Biologie cellulaire

Sélection Internationale ENS Ulm 2012, Biologie cellulaire Sélection Internationale ENS Ulm 2012, Biologie cellulaire S'il vous plaît lisez l'ensemble du sujet avant de commencer. Les questions 1-8 et 12-14 sont des questions de biologie générale. Dans les questions

Plus en détail

PNV 2009. Travaux dirigés n 1

PNV 2009. Travaux dirigés n 1 PNV 2009 Travaux dirigés n 1 Le maintien du statut hydrique est une contrainte majeure pour la croissance et le développement des plantes terrestres. Ces organismes peuvent en particulier être soumis à

Plus en détail

SCIFINDER VERSION WEB MANUEL D UTILISATION SIMPLIFIÉ BIBLIOTHEQUE DES SCIENCES ET TECHNIQUES. Bibliothèques de l ULB

SCIFINDER VERSION WEB MANUEL D UTILISATION SIMPLIFIÉ BIBLIOTHEQUE DES SCIENCES ET TECHNIQUES. Bibliothèques de l ULB SCIFINDER VERSION WEB MANUEL D UTILISATION SIMPLIFIÉ BIBLIOTHEQUE DES SCIENCES ET TECHNIQUES Bibliothèques de l ULB Bibliothèque des Sciences et Techniques BST Campus du Solbosch Bâtiment D Avenue Depage,

Plus en détail

MEGA System Oriented IT Architecture. Guide d utilisation

MEGA System Oriented IT Architecture. Guide d utilisation MEGA System Oriented IT Architecture Guide d utilisation MEGA 2009 SP5 R7 2ème édition (août 2012) Les informations contenues dans ce document pourront faire l objet de modifications sans préavis et ne

Plus en détail

Etude du transcriptome et du protéome en Neurooncologie

Etude du transcriptome et du protéome en Neurooncologie Etude du transcriptome et du protéome en Neurooncologie Principes, aspects pratiques, applications cliniques François Ducray Neurologie Mazarin, Unité Inserm U711 Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Etude

Plus en détail

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture.

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture. Un livre toujours Thèmes Cinéma, littérature, musique, théâtre. Concept Dans «Un livre toujours», comme dans «Un livre un jour», Olivier Barrot présente un livre, en 3 minutes seulement, pour donner aux

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU FORUM RESEAU AQUITAINE DECHETS

GUIDE D UTILISATION DU FORUM RESEAU AQUITAINE DECHETS GUIDE D UTILISATION DU FORUM RESEAU AQUITAINE DECHETS LES FONCTIONNALITES DU FORUM Une fois connecté sur le forum du Réseau Aquitaine Déchets, vous avez accès au menu ci-contre qui se situe sur la gauche

Plus en détail

Initiation à la recherche documentaire

Initiation à la recherche documentaire Initiation à la recherche documentaire 1 Objectifs Cette séance est destinée à reprendre les principes de la démarche documentaire pour construire un parcours pertinent en terme de méthodologie et de résultats

Plus en détail

LOGICIEL version pro Nouvelle version 2.0

LOGICIEL version pro Nouvelle version 2.0 LOGICIEL version pro Nouvelle version 2.0 Présentation : Avec le logiciel CHEVALENOR vous aurez l outil indispensable pour analyser et pour bien gérer vos mises sur les pronostiques quinté+ du site http://www.lechevalenor.fr/.

Plus en détail

Comparaison entre un groupe expérimental et un groupe témoin (Corrigé) /30

Comparaison entre un groupe expérimental et un groupe témoin (Corrigé) /30 Comparaison entre un groupe expérimental et un groupe témoin (Corrigé) /30 I1 Connaissances préalables : Buts spécifiques : Outils nécessaires: Consignes générales : Test t de comparaison de moyennes pour

Plus en détail

VITESSE ET ACCÉLÉRATION D'UN VÉHICULE

VITESSE ET ACCÉLÉRATION D'UN VÉHICULE VITESSE ET ACCÉLÉRATION D'UN VÉHICULE Capacité(s) contextualisée(s) mise(s) en jeu durant l'activité : Mesurer des vitesses et des accélérations. Ecrire et appliquer la relation entre distance parcourue

Plus en détail

Examen Méthodes spectroscopiques 2

Examen Méthodes spectroscopiques 2 16 décembre 2010 Examen Méthodes spectroscopiques 2 Durée 2 h Calculatrice et tables spectroscopiques (fournies en début d année) autorisées Exercice 1 (3 pts 10min) Il est possible de doser simultanément

Plus en détail

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques IMMUNOLOGIE La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T Informations scientifiques L infection par le VIH entraîne des réactions immunitaires de l organisme qui se traduisent par la production

Plus en détail

CAPTURE DES MAILS PROFESSIONNELS

CAPTURE DES MAILS PROFESSIONNELS CAPTURE DES MAILS PROFESSIONNELS 2 Téléchargement 3 Installation 8 Prise en main rapide 11 Lancement Recherche 14 Gestion des fichiers 15 Recherche des adresses mails 16 Importation d un fichier d adresses

Plus en détail

Comment expliquer nos ressemblances et nos différences?

Comment expliquer nos ressemblances et nos différences? Chez l espèce humaine, comme chez toute espèce, il existe des ressemblances et des différences entre les individus, y compris à l intérieur d une même famille. Comment expliquer nos ressemblances et nos

Plus en détail

COMPARAISON GRAHPIQUE DE DEUX VALEURS AVEC INCERTITUDE

COMPARAISON GRAHPIQUE DE DEUX VALEURS AVEC INCERTITUDE COMPARAISON GRAHPIQUE DE DEUX VALEURS AVEC INCERTITUDE Le but d une expérience de laboratoire est souvent de vérifier un résultat théorique à l aide d un montage. Puisqu il est impossible (sinon très rare)

Plus en détail

Rédiger un rapport technique

Rédiger un rapport technique Rédiger un rapport technique Prof. N. Fatemi Plan Introduction Présentation écrite Programmation du travail Rédaction Conseils génériques Références 2 Introduction Objectifs du cours Savoir étudier un

Plus en détail

STRUCTURE DE L ORDINATEUR

STRUCTURE DE L ORDINATEUR Présentation : Un ordinateur est composé de différents éléments. Pour bien utiliser votre ordinateur, il est important de bien les comprendre. Pour comprendre comment fonctionne un ordinateur, il faut

Plus en détail

Analyse in silico de génomes, protéomes et transcriptomes. «Génomique comparative» V.2012.1. Protocole TD

Analyse in silico de génomes, protéomes et transcriptomes. «Génomique comparative» V.2012.1. Protocole TD Magistère Biotechnologies Analyse in silico de génomes, protéomes et transcriptomes «Génomique comparative» V.2012.1 Protocole TD Notes : Scripts et données sur : http://rna.igmors.u-psud.fr/gautheret/cours/analinsilico

Plus en détail

Sommaire. 1 ) Qu'est ce que WordPress. 2 ) Pourquoi WordPress. 3 ) Les sites statiques et les sites dynamiques. 4 ) Les parties de WordPress

Sommaire. 1 ) Qu'est ce que WordPress. 2 ) Pourquoi WordPress. 3 ) Les sites statiques et les sites dynamiques. 4 ) Les parties de WordPress Sommaire 1 ) Qu'est ce que WordPress 2 ) Pourquoi WordPress 3 ) Les sites statiques et les sites dynamiques 4 ) Les parties de WordPress 5 ) Les éléments de WordPress 6 ) Les avantages 1 ) Qu'est ce que

Plus en détail

Manuel utilisateur du site www.cg-corsedusud.fr. 1. L Interface Typo 3 (version 4.4.x)

Manuel utilisateur du site www.cg-corsedusud.fr. 1. L Interface Typo 3 (version 4.4.x) Manuel utilisateur du site www.cg-corsedusud.fr 1. L Interface Typo 3 (version 4.4.x) Version 1 Le contenu de ces pages est relatif à TYPO3, CMS/Framework sous licence GNU/GPL disponible sur www.typo3.com

Plus en détail

L essentiel sur les tests statistiques

L essentiel sur les tests statistiques L essentiel sur les tests statistiques 21 septembre 2014 2 Chapitre 1 Tests statistiques Nous considérerons deux exemples au long de ce chapitre. Abondance en C, G : On considère une séquence d ADN et

Plus en détail

Enigma M3 Crack (Version 1.0)

Enigma M3 Crack (Version 1.0) Enigma M3 Crack (Version 1.0) EnigmaM3Crack est un programme gratuit destiné à déchiffrer les messages codés par la légendaire machine Enigma utilisée par les armées allemandes durant la seconde guerre

Plus en détail

Activité 1 : échantillonnage

Activité 1 : échantillonnage Activité échantillonnage, intervalle de fluctuation, prise de décision (à partir d un même thème) Les trois activités qui suivent s inspirent du document «ressources pour la classe de première générale

Plus en détail

CHAPITRE 2. Les variables

CHAPITRE 2. Les variables CHAPITRE 2 Les variables 1. La nature des variables Définition 2.1 (Variable). Une variable est une caractéristique étudiée pour une population donnée. Le sexe, la couleur préférée, le nombre de téléviseurs

Plus en détail

Mathématique en arts - La visite sans guide 9 e -12 e année

Mathématique en arts - La visite sans guide 9 e -12 e année Mathématique en arts - La visite sans guide 9 e -12 e année 1. Tandis que vous parcourez ce splendide musée de notre capitale nationale, vous ne savez peut-être pas qu Ottawa est la quatrième des plus

Plus en détail

Les probabilités. Chapitre 18. Tester ses connaissances

Les probabilités. Chapitre 18. Tester ses connaissances Chapitre 18 Les probabilités OBJECTIFS DU CHAPITRE Calculer la probabilité d événements Tester ses connaissances 1. Expériences aléatoires Voici trois expériences : - Expérience (1) : on lance une pièce

Plus en détail

1 les caractères des êtres humains.

1 les caractères des êtres humains. Quelques rappels des classes précédentes ACTIVITÉ livre pages 8 et 9 : apprendre le bilan de la page 9 Les êtres vivants sont répartis en espèces. Chaque être vivant est formé de cellules. schéma d une

Plus en détail

MODULE DISTILLATION. Physique de la distillation. Séparation industrielle. Guide TP «séparation industrielle»

MODULE DISTILLATION. Physique de la distillation. Séparation industrielle. Guide TP «séparation industrielle» MODULE DISTILLATION Séparation industrielle Guide TP 1 / 11 Guide TP SOMMAIRE Objectifs de la séance et travail à effectuer 3 page Utilisation du simulateur 3 Fiche 1 Collecte des données 5 Fiche 2 Exploitation

Plus en détail

MODULE REACTEUR. Chimie industrielle. Bilan thermique. Chauffer, refroidir. Guide TP «étude du chauffage et du refroidissement d un réacteur»

MODULE REACTEUR. Chimie industrielle. Bilan thermique. Chauffer, refroidir. Guide TP «étude du chauffage et du refroidissement d un réacteur» MODULE REACTEUR Chauffer, refroidir Guide TP «étude du chauffage et du refroidissement d un réacteur» 1 / 31 Guide TP «étude du chauffage et du refroidissement d un réacteur» SOMMAIRE Objectifs de la séance

Plus en détail

LibreOffice Découvrir le tableur Calc (5)

LibreOffice Découvrir le tableur Calc (5) LibreOffice Découvrir le tableur Calc (5) Objectif opérationnel Introduction aux tableaux croisés dynamiques Un tableau croisé dynamique (appelé Pilote de données ou TCD dans libre Office) est un tableau

Plus en détail

MODE D EMPLOI DU CD ROM

MODE D EMPLOI DU CD ROM MODE D EMPLOI DU CD ROM Ce CD Rom est conçu sous la forme d un site Web, sauf que les pages ont été débarrassées de leurs boutons habituels, leurs barres d outils et de titre. Vous pourrez ainsi bénéficier

Plus en détail

Épreuve de mathématiques Terminale ES 200 minutes

Épreuve de mathématiques Terminale ES 200 minutes Examen 2 Épreuve de mathématiques Terminale ES 200 minutes L usage de la calculatrice programmable est autorisé. La bonne présentation de la copie est de rigueur. Cet examen comporte 7 pages et 5 exercices.

Plus en détail

Bases de la programmation orientée objet en Java

Bases de la programmation orientée objet en Java Bases de la programmation orientée objet en Java Jean-Baptiste Vioix (jean-baptiste.vioix@iut-dijon.u-bourgogne.fr) IUT de Dijon-Auxerre - LE2I http://jb.vioix.free.fr 1-33 Avant propos Difficultés...

Plus en détail

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE Mardi 26 juin 2012 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 4h

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE Mardi 26 juin 2012 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 4h Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE Mardi 26 juin 2012 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 4h A. P. M. E. P. Le problème se compose de 4 parties. La dernière page sera à rendre avec

Plus en détail

----------------------------------------------------------------------------

---------------------------------------------------------------------------- Tutoriel LE RUBAN INSERTION / Tableau croisé dynamique PRESENTATION Le Tableau Croisé Dynamique (TCD ou rapport) est un outil pour analyser vos bases de données. Il est dynamique car toute modification

Plus en détail

Ce TD se déroule sur 3 heures : vous devez donc consacrer environ 1 heure pour chacune des phases.

Ce TD se déroule sur 3 heures : vous devez donc consacrer environ 1 heure pour chacune des phases. TD Analyse de données pour l évaluation de l exposition Octobre 2014 1 Contexte et objectif du TD Pour réaliser une évaluation de l exposition d une population à un contaminant chimique, plusieurs sources

Plus en détail

SPHINX Logiciel de dépouillement d enquêtes

SPHINX Logiciel de dépouillement d enquêtes SPHINX Logiciel de dépouillement d enquêtes sphinx50frversion4.doc 1 Les trois stades du SPHINX sont ceux que comporte habituellement toute enquête d opinion: Elaboration du questionnaire (fiche outil

Plus en détail

Projet informatique «Voyageur de commerce» Résolution approchée par algorithme génétique du problème du voyageur de commerce

Projet informatique «Voyageur de commerce» Résolution approchée par algorithme génétique du problème du voyageur de commerce Année 2007-2008 Projet informatique «Voyageur de commerce» Résolution approchée par algorithme génétique du problème du voyageur de commerce B. Monsuez Projet informatique «Voyageur de commerce» Résolution

Plus en détail

Ressources pour le lycée technologique

Ressources pour le lycée technologique éduscol Enseignement de mathématiques Classe de première STMG Ressources pour le lycée technologique Dérivation : Approximation affine et applications aux évolutions successives Contexte pédagogique Objectifs

Plus en détail

BAC BLANC 2015 PHYSIQUE-CHIMIE

BAC BLANC 2015 PHYSIQUE-CHIMIE BAC BLANC 2015 PHYSIQUE-CHIMIE DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 h 30 L usage d'une calculatrice EST autorisé Ce sujet comporte trois exercices (l exercice de spécialité figurant sur une feuille séparée). Chaque

Plus en détail

Enquête sur les investissements dans l industrie

Enquête sur les investissements dans l industrie Note Méthodologique Dernière mise à jour : 30-08-2010 Enquête sur les investissements dans l industrie Avertissement : depuis mai 2010, les résultats de l enquête trimestrielle sur les investissements

Plus en détail

Activité FlowCode. Il DECIDE : toute la logique simple (et, ou, comparaison, test de valeur)

Activité FlowCode. Il DECIDE : toute la logique simple (et, ou, comparaison, test de valeur) Activité FlowCode I. Objectif Découvrir les éléments simples d une structure programmée. Simuler un programme de MicroContrôleur. II. Présentation du Microcontrôleur Microcontrôleur PIC 16F84 1. Qu est-ce

Plus en détail

écriture RESPECTER LES PRINCIPES DE LA REDACTION SCIENTIFIQUE MEDICALE PERMET D ECRIRE DE FACON

écriture RESPECTER LES PRINCIPES DE LA REDACTION SCIENTIFIQUE MEDICALE PERMET D ECRIRE DE FACON 1/8 écriture ECRIRE POUR ETRE LU RESPECTER LES PRINCIPES DE LA REDACTION SCIENTIFIQUE MEDICALE PERMET D ECRIRE DE FACON RIGOUREUSE, CLAIRE, CONCISE Références: Hugier M and coll. La rédaction médicale

Plus en détail

Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique

Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique Fiche professeur - 4 e Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : L activité interne du globe Connaissances

Plus en détail

Le manuel de Nepomuk-WebMiner. Jörg Ehrichs Traduction française : Xavier Besnard

Le manuel de Nepomuk-WebMiner. Jörg Ehrichs Traduction française : Xavier Besnard Jörg Ehrichs Traduction française : Xavier Besnard 2 Table des matières 1 Introduction 5 2 Intégration avec Dolphin 6 3 Boîte de dialogue de l extracteur 7 4 Service 9 5 Configuration 10 5.1 Moteur de

Plus en détail

DOCUMENTATION UTILISATEUR INTERNET

DOCUMENTATION UTILISATEUR INTERNET DOCUMENTATION UTILISATEUR INTERNET Sommaire Description générale... 2 Login... 4 Mot de passe oublié... 6 Première visite... 7 Etape 1 : Inscription... 7 Etape 2 : Identification... 9 Etape 3 : Enregistrement

Plus en détail

Analyse des Médias. - Guide -

Analyse des Médias. - Guide - 1 Analyse des Médias - Guide - Analyse comparative de la couverture d un événement dans la presse internationale : La guerre (imminente) en Iraq (mars 2003) Peter Stockinger Séminaire de Maîtrise en Communication

Plus en détail

Influence du nombre de réplicats dans une analyse différentielle de données RNAseq

Influence du nombre de réplicats dans une analyse différentielle de données RNAseq Influence du nombre de réplicats dans une analyse différentielle de données RNAseq Statisticiens: Sophie Lamarre Steve Van Ginkel Sébastien Déjean - Magali San Cristobal Matthieu Vignes Biologistes: Stéphane

Plus en détail

Durée de l'épreuve: 3 heures. (Pas de documents autorisés) Sujet 1 (8 points). Pathologies des cils et des flagelles, et kinésines.

Durée de l'épreuve: 3 heures. (Pas de documents autorisés) Sujet 1 (8 points). Pathologies des cils et des flagelles, et kinésines. Université de la Méditerranée Année universitaire 2002-2003 Faculté des Sciences de Luminy Département de Biologie Maîtrise de Biologie Cellulaire Module optionnel "Dynamique Cellulaire" Première session

Plus en détail

Lire un rapport d analyse de Compilatio Logiciel anti-plagiat *

Lire un rapport d analyse de Compilatio Logiciel anti-plagiat * Lire un rapport d analyse de Compilatio Logiciel anti-plagiat * 1. Compilatio : définition et usages Compilatio est un outil en ligne permettant d analyser les travaux rendus par les étudiants (master,

Plus en détail

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE MATHÉMATIQUES EN STS M A T H S S T S Animation académique Taverny lundi 24 mars 2014 et Savigny sur Orge vendredi 28 mars 2014 PREMIERS REPÈRES Les programmes de STS ont été

Plus en détail

Message d information et mise en contexte :

Message d information et mise en contexte : Programme d'amélioration continue de la formation en génie SONDAGE ÉTUDIANT Dans le cadre de l implantation des qualités requises des diplômées et diplômés Message d information et mise en contexte : Le

Plus en détail

Université Pierre et Marie Curie Master BMC Immunotechnologie. Module Immunothérapie Cellulaire et Génique Bertrand Bellier / François Lemoine

Université Pierre et Marie Curie Master BMC Immunotechnologie. Module Immunothérapie Cellulaire et Génique Bertrand Bellier / François Lemoine Université Pierre et Marie Curie Master BMC Immunotechnologie Module Immunothérapie Cellulaire et Génique Bertrand Bellier / François Lemoine Examen Janvier 2008 Introduction (à lire attentivement) L actualité

Plus en détail

CI 1 : Etude des systèmes pluritechniques et multiphysiques Initiation à l Ingénierie Système

CI 1 : Etude des systèmes pluritechniques et multiphysiques Initiation à l Ingénierie Système Support CI 1 : Etude des systèmes pluritechniques et multiphysiques Initiation à l Ingénierie Système Objectifs Analyser : À partir d un système et de sa documentation technique,l étudiant doit être capable

Plus en détail

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques C est Niveau la représentation 4 ème 2. Document du professeur 1/6 Physique Chimie LES ATOMES POUR COMPRENDRE LA TRANSFORMATION CHIMIQUE Programme Cette séance expérimentale illustre la partie de programme

Plus en détail

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES?

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? Classe : 4 ème durée : 50 minutes la situation-problème Tu viens de découvrir les manifestations et les conséquences d un séisme, mais tu ne sais pas

Plus en détail

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Page : 17/ 77 III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Le choix d un couple donneur-accepteur dépend de la technique utilisée (FRET, TR- FRET, BRET, etc.) et des molécules disponibles pour ces

Plus en détail

Module 2: Fonctions de base Navigation & Édition

Module 2: Fonctions de base Navigation & Édition Module 2: Fonctions de base Navigation & Édition 2.0 Introduction Dans le module 1, le Tableau de bord Excel donnait une description des divers composants de l interface d Excel. Le module 2 explique les

Plus en détail

Eléments de correction du Bac Blanc n 2 de Mathématiquesdu Lundi 8 Avril2013. Calculatrice autorisée - Aucun document n'est autorisé.

Eléments de correction du Bac Blanc n 2 de Mathématiquesdu Lundi 8 Avril2013. Calculatrice autorisée - Aucun document n'est autorisé. TES Spé Maths Eléments de correction du Bac Blanc n 2 de Mathématiquesdu Lundi 8 Avril2013 Calculatrice autorisée - Aucun document n'est autorisé. Vous apporterez un grand soin à la présentation et à la

Plus en détail

Tout au long de ces cours nous allons tenter de développer et canaliser le sens artistique que vous possédez déjà.

Tout au long de ces cours nous allons tenter de développer et canaliser le sens artistique que vous possédez déjà. IMAGINATION SENSIBILITE CURIOSITE RIGUEUR LOGIQUE GESTION Sont les principales qualités d un décorateur d intérieur. Tout au long de ces cours nous allons tenter de développer et canaliser le sens artistique

Plus en détail

Guide d utilisation des gabarits au format Photoshop

Guide d utilisation des gabarits au format Photoshop Guide d utilisation des gabarits au format Photoshop Préambule Version du 21/03/14 Note: Ce guide est exclusivement réalisé pour le logiciel photoshop, si vous travaillez avec un autre logiciel type: Illustrator,

Plus en détail

La recherche d'information sur Internet

La recherche d'information sur Internet La recherche d'information sur Internet Compétence du socle : Je sais utiliser les fonctions principales d'un outil de recherche sur le Web (moteur de recherche, annuaire...) CDI du collège Léon Cazeneuve

Plus en détail

Le cas «BOURSE» annexe

Le cas «BOURSE» annexe Le cas «BOURSE» Le cas BOURSE sera réalisé en liaison avec les fiches ressources n 1 à n 5. Objectifs pédagogiques : - se familiariser en douceur avec les manipulations de base (utilisation des icônes,

Plus en détail

Analyse de deux séquences d apprentissage 1

Analyse de deux séquences d apprentissage 1 hs.c om Ce fichier, corrigé du fichier D22, aborde le vaste domaine du traitement de l information, de la gestion de données et des représentations couramment utilisées. Nous vous proposons deux séquences

Plus en détail

Fiche descriptive : Statistique descriptive avec Sinequanon

Fiche descriptive : Statistique descriptive avec Sinequanon Fiche descriptive : Statistique descriptive avec Sinequanon Public concerné : Enseignants de tous niveau désirant découvrir des possibilités du logiciel Objectif : Proposer une approche du logiciel pour

Plus en détail

CH VI) Fractions. - Le cercle ci dessous est partagé en 4, hachurer 1 des 4 parties. - Le cercle suivant est partagé en 8, hachurer 2 des 8 parties.

CH VI) Fractions. - Le cercle ci dessous est partagé en 4, hachurer 1 des 4 parties. - Le cercle suivant est partagé en 8, hachurer 2 des 8 parties. CH VI) Fractions I) Représentation dune fraction : Le cercle ci dessous est partagé en, hachurer 1 des parties. On écrit 1 du cercle est hachuré. Le cercle suivant est partagé en, hachurer des parties.

Plus en détail

Le cas «BOURSE» annexe

Le cas «BOURSE» annexe Le cas «BOURSE» Le cas BOURSE sera réalisé en liaison avec les fiches ressources n 1 à n 5. Objectifs pédagogiques : - se familiariser en douceur avec les manipulations de base (utilisation des icônes,

Plus en détail

Introduction à Wix. Version 1.0. http://www.wix.com 01/10/2015. Thomas Soumagne

Introduction à Wix. Version 1.0. http://www.wix.com 01/10/2015. Thomas Soumagne Introduction à Wix Version 1.0 http://www.wix.com 01/10/2015 Thomas Soumagne Table des matières Ecran accueil... 3 Créer un site... 3 Modifier un site... 4 Le menu principal... 5 Ajouter une page... 6

Plus en détail

Le portfolio numérique Tutoriel de prise en main

Le portfolio numérique Tutoriel de prise en main Ecole Supérieure du Professorat et de l Education Lille Nord de France Le portfolio numérique Ce document est destiné aux étudiants accompagnés lors de leur formation. Le tutoriel permet de réaliser un

Plus en détail

Chapitre 3 : conserver ou transmettre l information génétique.

Chapitre 3 : conserver ou transmettre l information génétique. Chapitre 3 : conserver ou transmettre l information génétique. Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

Saisie de données. Dans ce chapitre

Saisie de données. Dans ce chapitre 3 Saisie de données Dans ce chapitre Éditer et mettre en forme les cellules........................ 32 Copier et déplacer les cellules............................ 38 Remplir les cellules avec des séries

Plus en détail

Ateliers de formation Internet. Statistiques de site

Ateliers de formation Internet. Statistiques de site Ateliers de formation Internet Statistiques de site Suivre et analyser les performances Objectif de ce module : donner les clés de l analyse de trafic de base pour faire évoluer son site en accord avec

Plus en détail

ANIMER UNE COMMUNAUTÉ CONSTRUCTION21

ANIMER UNE COMMUNAUTÉ CONSTRUCTION21 ANIMER UNE COMMUNAUTÉ CONSTRUCTION21 Les communautés en ligne sont des espaces d échange, de veille et de partage documentaire. En créant une communauté sur un sujet précis, vous vous posez en expert de

Plus en détail

Chapitre 3 - Recherche de titres

Chapitre 3 - Recherche de titres Chapitre 3 - Recherche de titres Table des matières Chapitre 3 - Recherche de titres... 3.1 Mode de recherche des titres par symbole ou nom de compagnie... 3.2 Trouver un titre en tapant la 1 ère lettre

Plus en détail

Analyse de la variance à deux facteurs

Analyse de la variance à deux facteurs 1 1 IRMA, Université Louis Pasteur Strasbourg, France Master 1 Psychologie du développement 06-10-2008 Contexte Nous nous proposons d analyser l influence du temps et de trois espèces ligneuses d arbre

Plus en détail

Identification de l innovation d un produit d un point de vue «Energie»

Identification de l innovation d un produit d un point de vue «Energie» NOM : CLASSE : GROUPE: Activités : Notions : Identifier les innovations principales du produit Brevet, normes. Matériels et dossiers: Base de données TpWorks CIT_guitare, guitare elipse, accordeur KORG,

Plus en détail

Vous revisiterez tous les nombres rencontrés au collège, en commençant par les nombres entiers pour finir par les nombres réels.

Vous revisiterez tous les nombres rencontrés au collège, en commençant par les nombres entiers pour finir par les nombres réels. Cette partie est consacrée aux nombres. Vous revisiterez tous les nombres rencontrés au collège, en commençant par les nombres entiers pour finir par les nombres réels. L aperçu historique vous permettra

Plus en détail

PhytoActéa vous répond

PhytoActéa vous répond PhytoActéa vous répond Comment utiliser le gestionnaire d activité (BONS DE COMMANDES)? Conserver vos Bons de commandes ne suffit pas pour gérer votre activité. Combien ai-je fais de commandes clients,

Plus en détail

GUIDE Word (version débutante) Version 2013

GUIDE Word (version débutante) Version 2013 Table des matières GUIDE Word (version débutante) Version 2013 1. Créer un nouveau document Word... 2 2. Modifier un document Word... 2 3 La fenêtre Word.... 2 4. Les rubans... 3 5. Enregistrer du texte...

Plus en détail

Fiche de synthèse : entreprises et ménages

Fiche de synthèse : entreprises et ménages Fiche de synthèse : entreprises et ménages Producteurs et consommateurs Les agents économiques sont classés dans les comptes nationaux en fonction de leur rôle dans le processus de création, de répartition

Plus en détail

Comment consolider des données

Comment consolider des données Comment consolider des données Version 0.02 du 18.11.2004 Réalisé avec : OOo 1.1.3 Plate-forme / Os : Toutes Distribué par le projet fr.openoffice.org Sommaire 1 Introduction...3 2 Création des données...4

Plus en détail

GRANDEURS ET MESURE ET RESOLUTION DE PROBLEME. Enseigner la notion de contenance et celle de sa mesure par la résolution de problème CYCLE 2

GRANDEURS ET MESURE ET RESOLUTION DE PROBLEME. Enseigner la notion de contenance et celle de sa mesure par la résolution de problème CYCLE 2 GRANDEURS ET MESURE ET RESOLUTION DE PROBLEME Enseigner la notion de contenance et celle de sa mesure par la résolution de problème CYCLE 2 Compétence : Apprendre et comparer les unités usuelles de longueur

Plus en détail

Guide de conception d une épreuve écrite sous la forme d un questionnaire à choix multiples

Guide de conception d une épreuve écrite sous la forme d un questionnaire à choix multiples Guide de conception d une épreuve écrite sous la forme d un questionnaire à choix multiples Aspects pratiques Aspects pédagogiques Conseils de conception 1 Introduction Terminologie spécifique à l IEP

Plus en détail

Classer-Indexer-Partager avec Diigo

Classer-Indexer-Partager avec Diigo Classer-Indexer-Partager avec Diigo Tutoriel 1. Diigo, qu est ce que c est? 2. Créer son propre compte Diigo 3. Réaliser un marque-page 4. Surligner et annoter un extrait de texte 5. Se créer son propre

Plus en détail

Ce mode d emploi vous présente le fonctionnement de la plateforme et vous indique comment profiter pleinement de tous les services proposés.

Ce mode d emploi vous présente le fonctionnement de la plateforme et vous indique comment profiter pleinement de tous les services proposés. Le site Je crée en Rhône-Alpes propose des services numériques gratuits destinés aux créateurs d entreprise mais aussi à ceux qui les accompagnent au quotidien. Ce mode d emploi vous présente le fonctionnement

Plus en détail

Site internet : Configurateur N 8 Mise à jour le 20/06/2012

Site internet : Configurateur N 8 Mise à jour le 20/06/2012 POURQUOI UTILISER LA FONCTION «CONFIGURATEUR»? Une solution ludique et interactive pour visualiser le rendu du couple flacon / accessoire compatible La fonction «Configurateur» vous permet en quelques

Plus en détail

Guide d utilisateur. Votre meilleur atout pour prévenir le plagiat sur Internet. le logiciel anti plagiat plébiscité par l enseignement supérieur

Guide d utilisateur. Votre meilleur atout pour prévenir le plagiat sur Internet. le logiciel anti plagiat plébiscité par l enseignement supérieur 2009-2010 Votre meilleur atout pour prévenir le plagiat sur Internet le logiciel anti plagiat plébiscité Guide d utilisateur 2009-2010 SOMMAIRE 1 Prise en main de Compilatio.net : p3 1. Identifiez vous

Plus en détail

Outil pour l attribution des notes

Outil pour l attribution des notes Outil pour l attribution des notes Gilbert Babin A- Contexte Le présent document décrit le mode d utilisation d un outil développé avec Microsoft Excel permettant l analyse et l attribution des notes finales.

Plus en détail

Dispositif S 3 Aide à l'enseignement et autoformation aux méthodes Statistiques des Sciences Sociales

Dispositif S 3 Aide à l'enseignement et autoformation aux méthodes Statistiques des Sciences Sociales Aide à l'enseignement et autoformation aux méthodes Statistiques des Sciences Sociales Olivier Martin & Eric Dagiral CERLIS, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité /1/ Les constats Les constats

Plus en détail

STRESSI Calcul de Structures & Informatique

STRESSI Calcul de Structures & Informatique STRESSI Calcul de Structures & Informatique Bureaux : 6 Rue Joachim du Bellay 78590 NOISY LE ROI Standard: 01.30.56.74.34 Mobile 06.50.302.403 Email : info@stressi.fr DEMONSTRATION ARIANE BOIS Introduction

Plus en détail

GÉRER LES ATTRIBUTS GRAPHIQUES DANS LES MURS

GÉRER LES ATTRIBUTS GRAPHIQUES DANS LES MURS GÉRER LES ATTRIBUTS GRAPHIQUES DANS LES MURS ASTUCE DU MOIS Introduction Vous avez sûrement été confronté(e) à la question suivante : comment dois-je m y prendre pour associer des attributs graphiques

Plus en détail

Introduction à Expression Web 2

Introduction à Expression Web 2 Introduction à Expression Web 2 Définitions Expression Web 2 est l éditeur HTML de Microsoft qui répond aux standard dew3c. Lorsque vous démarrez le logiciel Expression Web 2, vous avez le choix de créer

Plus en détail

Le début de ce(s) traitement(s) consiste à developper un plan de traitement avec des objectifs de traitement clairement définis.

Le début de ce(s) traitement(s) consiste à developper un plan de traitement avec des objectifs de traitement clairement définis. Article 7 : spécifications de la participation au projet pilote 1. Objectifs Une équipe mobile sera créée. Cette équipe sera créée par une collaboration entre une ou plusieurs initiatives de coordination

Plus en détail

Spécificité du CMS SPIP pour le site Natixis Assurances

Spécificité du CMS SPIP pour le site Natixis Assurances Spécificité du CMS SPIP pour le site Natixis Assurances Les mots-clés : Nous nous servons des mots clés pour relier des articles ou rubriques à des éléments du site. Nous avons créé 3 groupes de mots-clés

Plus en détail

Calcul de valeurs globales dans ArtemiS SUITE

Calcul de valeurs globales dans ArtemiS SUITE 09/14 dans ArtemiS SUITE Dans certains cas, il peut être utile de ramener les résultats d analyse à une valeur globale, donc, par exemple, de réduire une évolution de niveau en fonction du temps à une

Plus en détail

A PROPOS DES TABLES DE NOMBRES AU HASARD

A PROPOS DES TABLES DE NOMBRES AU HASARD A PROPOS DES TABLES DE NOMBRES AU HASARD Dans les bulletins n 3 et n 5, nous avons publié dans le courrier des lecteurs deux exemples de séances de travaux dirigés durant lesquelles les étudiants devaient

Plus en détail

PLAN DE LEÇON TITRE : Qu est-ce que le crédit? Résultats d apprentissage de la littératie financière. Attentes et contenus d apprentissage

PLAN DE LEÇON TITRE : Qu est-ce que le crédit? Résultats d apprentissage de la littératie financière. Attentes et contenus d apprentissage 70 minutes Résultats d apprentissage de la littératie financière À la fin de la leçon, les élèves pourront : expliquer l objectif du crédit; analyser le rôle et l importance du crédit en ce qui concerne

Plus en détail

Interprétation d une analyse de variance avec mesures répétées

Interprétation d une analyse de variance avec mesures répétées Approche quantitative Interprétation d une analyse de variance avec mesures répétées «Les faits sont têtus. Il est plus facile de s arranger avec les statistiques.» Mark Twain L objectif de ce document

Plus en détail