Coût de production et prix d intérêt blé dur/blé tendre

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Coût de production et prix d intérêt blé dur/blé tendre"

Transcription

1 Coût de production et prix d intérêt blé dur/blé tendre

2 Zoom sur les campagnes 2011/2012 et 2012/2013 Données issues des groupes marges brutes Chambre d agriculture d Eure-et-Loir en zone traditionnelle du blé dur

3 Charges opérationnelles en blé tendre et en blé dur ( /ha) en 2011/ u N 33 u P 18 u K Différence de 70 /ha 181 u N 28 u P 9 u K Assurance Autres phytos (régulateur, insecticide, adjuvants) Fongicide Herbicide Semences Engrais minéraux 0 Source : CA28 BLE DUR BLE TENDRE

4 Source : CA28 Charges opérationnelles en blé tendre et en blé dur ( /ha) en 2012/ u N 30 u P 8 u K BLE DUR Différence de 78 /ha 191 u N 25 u P 9 u K BLE TENDRE Assurance Autres phytos (régulateur, insecticide, adjuvants) Fongicide Herbicide Semences Engrais minéraux

5 Marges brutes en blé tendre et en blé dur ( /ha) en 2011/ ,6 q/ha * 28,5 /q BLE DUR Marge brute : 1147 /ha 81,5 q/ha * 23 /q Faible rendement en blé dur : marge brute à l avantage du blé tendre BLE TENDRE Marge brute : 1426 /ha Produit Charges Source : CA28

6 Marges brutes en blé tendre et en blé dur ( /ha) en 2012/ ,9 q/ha * 24,7 /q Source : CA BLE DUR Marge brute : 1230 /ha 83,3 q/ha 548 * 16,8 /q 1399 Niveaux de rendement en blé dur et tendre «normaux» : marge brute à l avantage du blé dur dans un contexte d écart de prix élevé en 2013 BLE TENDRE Marge brute : 929 /ha 470 Produit Charges

7 Calcul du prix d intérêt du blé dur

8 rendement (q/ha) Evolution des rendements en blé tendre et blé dur en Eure et Loir Blé dur / Blé tendre : Moyenne 5 ans : 11 q/ha de moins Moyenne 10 ans : 12 q/ha de moins Blé tendre Blé dur Source : SCEES

9 Prix d intérêt entre le blé dur et le blé tendre Blé tendre Blé dur Prix de Ch OP Niveau de rendement pour obtenir une marge brute équivalente de Vente ( /t) ( /ha) N 1 : Charges opérationnelles différence Comité technique blé dur Centre Ile-de-France entre les - 2 janvier cultures 2014 de 75 /ha N 2 : A marge brute équivalente, recherche du différentiel de 12 q/ha de rendement

10 Prix d intérêt entre le blé dur et le blé tendre Blé tendre Blé dur Prix de Ch OP Niveau de rendement pour obtenir une marge brute équivalente de Vente ( /t) ( /ha) N 3 : recherche du prix du blé dur pour 3 hypothèses de prix du blé tendre et 3 niveaux de charges opérationnelles N 1 : Charges opérationnelle s différence de N 2 : A marge brute équivalente, recherche du différentiel de 12 q/ha de rendement Comité 75 /ha technique blé dur Centre Ile-de-France entre les - 2 janvier cultures 2014

11 Prix d intérêt entre le blé dur et le blé tendre Blé tendre +35 /t Blé dur Prix de Ch OP Vente ( /t) ( /ha) /t Niveau de rendement pour obtenir une marge brute équivalente de Pour obtenir une marge brute identique, un écart de prix de 35 à 45 /t est nécessaire à condition de respecter les normes de qualité et sans prise en compte de l irrigation

12 Écart de prix entre blé dur et blé tendre panifiable départ Beauce (euros/t)

13 Écart de prix entre blé dur et blé tendre panifiable départ Beauce (euros/t) Blé dur / Blé tendre : 12 q/ha de moins 75 /ha d intrants en plus prix d intérêt : + 35 à 45 /t Sans prise en compte des risques : - gel - qualité - irrigation

14 Écart de prix entre blé dur et blé tendre panifiable départ Beauce (euros/t) Blé dur / Blé tendre : 12 q/ha de moins 75 /ha d intrants en plus prix d intérêt : + 35 à 45 /t Sans prise en compte des risques : - gel - qualité - irrigation

15 Écart de prix entre blé dur et blé tendre panifiable départ Beauce (euros/t) Blé dur / Blé tendre : 12 q/ha de moins 75 /ha d intrants en plus prix d intérêt : + 35 à 45 /t Sur les dernières années, l écart est quasiment toujours Sans prise en compte des risques : - gel - qualité - irrigation dépassé

21 janvier à Ouzouer le Marché (41) 28 janvier à Charost (18) Intérêt économique de la culture du blé dur Beauce Berry

21 janvier à Ouzouer le Marché (41) 28 janvier à Charost (18) Intérêt économique de la culture du blé dur Beauce Berry 21 janvier à Ouzouer le Marché (41) 28 janvier à Charost (18) Intérêt économique de la culture du blé dur Beauce Berry Comité Technique Blé Dur Centre - Ile de France Comité technique blé dur Centre Ile-de-France

Plus en détail

«Outil d aide à la décision» Rendements Equivalents Bio / conventionnel

«Outil d aide à la décision» Rendements Equivalents Bio / conventionnel Journée e technique Grandes Cultures biologiques ITAB / Arvalis-Institut du Végétal «Outil d aide à la décision» «outil à palabres» Rendements Equivalents Bio / conventionnel Journée technique Grandes

Plus en détail

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Passer du conventionnel à l économe en 3 ans Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Contexte & Système d exploitation CONTEXTE Localisation Climat Beauce. Au sud de l Eure-et-Loir.

Plus en détail

Comparaison Robot Salle de traite

Comparaison Robot Salle de traite Comparaison Robot Salle de traite Résultats technico-économiques (présentation similaire aux fiches repères du Réseau Bovins Lait) issus des 114 suivis coûts de production réalisés par les Chambres d agriculture

Plus en détail

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Jean-François GARNIER ARVALIS Institut du Végétal D après un travail de Pierre Emilien ROUGER JOURNEE TECHNIQUE GRANDES CULTURES BIOLOGIQUES

Plus en détail

DEPHY JURA 2010/2011/2012/2013/2014/2015

DEPHY JURA 2010/2011/2012/2013/2014/2015 DEPHY JURA 2010/2011/2012/2013/2014/2015 Action pilotée par le Ministère chargé de l'agriculture avec l'appui financier de l'office National de l'eau et des Milieux Aquatiques, par les crédits issus de

Plus en détail

N novembre pages BLE TENDRE d HIVER Comparaison d Itinéraires Techniques : synthèse 2003 à 2006

N novembre pages BLE TENDRE d HIVER Comparaison d Itinéraires Techniques : synthèse 2003 à 2006 Info.pl@ine N 127 3 novembre 2006 6 pages BLE TENDRE d HIVER Comparaison d Itinéraires Techniques : synthèse 2003 à 2006 STRATEGIE AGRONOMIQUE Réseau de parcelles «Comparaisons d Itinéraires Techniques»

Plus en détail

Résultats technico-économiques grandes cultures Campagne 2010

Résultats technico-économiques grandes cultures Campagne 2010 Résultats technico-économiques grandes cultures Campagne 2010 DONNES GENERALES Surface enquêtée Nombre de parcelles blé dur blé tendre colza orge sorgho sec tournesol maïs irrigué pois en sec chanvre soja

Plus en détail

Tournesol. Moyenne. Les 4 Saisons

Tournesol. Moyenne. Les 4 Saisons La sécheresse de l été 2012 n a pas eu raison de la culture de tournesol. Les résultats économiques sont toujours en progression, malgré un rendement moyen décevant. 26 exploitations 163 hectares 6,3 ha/expl.

Plus en détail

Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône

Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône Photo : M Benmergui L agriculture biologique sur le territoire 14 exploitations en AB, 1.66% des exploitations 758 ha soit 1.5%

Plus en détail

N septembre pages BLE TENDRE d HIVER Résultats des Essais 2007 Comparaison Variétés Itinéraires Intégrés

N septembre pages BLE TENDRE d HIVER Résultats des Essais 2007 Comparaison Variétés Itinéraires Intégrés Info.pl@ine N 177-12 septembre 7-6 pages BLE TENDRE d HIVER Résultats des Essais 7 Comparaison Itinéraires Intégrés STRATEGIE AGRONOMIQUE RESULTATS des ESSAIS 7 COMPARAISON VARIETES ITINERAIRES INTEGRES

Plus en détail

ENJEUX ÉNERGIE GAZ À EFFET DE SERRE EN VITICULTURE CLIMAGRI PACA

ENJEUX ÉNERGIE GAZ À EFFET DE SERRE EN VITICULTURE CLIMAGRI PACA ENJEUX ÉNERGIE GAZ À EFFET DE SERRE EN VITICULTURE CLIMAGRI PACA Journée technique viti oeno AREDVI Avignon le 17 février 2015 Le ClimAgri PACA en bref Qui? La Région PACA Quoi? Démarche ClimAgri Par qui?

Plus en détail

Description d un système de production

Description d un système de production Edition 2013 : campagne 2011 et conjoncture 2012 Description d un système de production Les systèmes de production décrits dans ce dossier sont présentés de manière identique sous forme de cas types. Chaque

Plus en détail

TYPOLOGIES DES ITINÉRAIRES TECHNIQUES. Mieux connaître la diversité pour repérer les marges de progrès à explorer

TYPOLOGIES DES ITINÉRAIRES TECHNIQUES. Mieux connaître la diversité pour repérer les marges de progrès à explorer TYPOLOGIES DES ITINÉRAIRES TECHNIQUES Mieux connaître la diversité pour repérer les marges de progrès à explorer Laurence GUICHARD / Raymond REAU / Aurélie SCHMIDT Séance Académie d Agriculture, novembre

Plus en détail

M1 IHBV Tronc Commun EC 4.3. Usages et pratiques agricoles (F. Di Pietro)

M1 IHBV Tronc Commun EC 4.3. Usages et pratiques agricoles (F. Di Pietro) M1 IHBV Tronc Commun EC 4.3 Usages et pratiques agricoles (F. Di Pietro) L agriculture, une pression particulière sur les Zones Humides IFEN (1998) Agriculture et environnement: les indicateurs, Lavoisier

Plus en détail

Calcul de la marge brute de la culture du miscanthus

Calcul de la marge brute de la culture du miscanthus Calcul de la marge brute de la culture du miscanthus Table des matières Table des matières... 1 Table des figures... 1 1. Introduction... 2 1.1. Actualisation des données... 2 1.2. Calcul de la marge brute

Plus en détail

L'échantillon représente 29 parcelles pour 135 ha, répartis sur 4 départements (Ariège, Haute- Garonne, Gers et Tarn & Garonne).

L'échantillon représente 29 parcelles pour 135 ha, répartis sur 4 départements (Ariège, Haute- Garonne, Gers et Tarn & Garonne). LE SOJA L'échantillon représente 29 parcelles pour 135 ha, répartis sur 4 départements (Ariège, Haute- Garonne, Gers et Tarn & Garonne). Principaux résultats : Rendement Charges opérationnelles Marge brute

Plus en détail

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Prévoir la fertilisation en sortie d hiver à l échelle de l exploitation Charlotte Glachant, Claude Aubert, Chambre d

Plus en détail

Colza d hiver «associé» : technique et intérêts. Vincent Trotin CA17

Colza d hiver «associé» : technique et intérêts. Vincent Trotin CA17 Colza d hiver «associé» : technique et intérêts Vincent Trotin CA17 Le colza associé : une technique innovante pour réduire engrais et phytos Principe : semis simultané du colza d hiver + couvert gélif

Plus en détail

Références technicoéconomiques. en systèmes de grandes cultures. Résultats 2009

Références technicoéconomiques. en systèmes de grandes cultures. Résultats 2009 Références technicoéconomiques en systèmes de grandes cultures Résultats 2009 SEPTEMBRE 2011 Références technico-économiques en systèmes de grandes cultures Résultats 2009 Septembre 2011 La réalisation

Plus en détail

La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage

La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage Filière blé panifiable Bio 6 Juin 2012 Matthieu BLIN Minoterie BLIN Jean-Pierre GAUME Agriculteur (53) Charlotte

Plus en détail

Annexe 10 : Données économiques utilisées pour le calcul des marges partielles conventionnelles et biologiques.

Annexe 10 : Données économiques utilisées pour le calcul des marges partielles conventionnelles et biologiques. Annexe 10 : Données économiques utilisées pour le calcul des marges partielles conventionnelles et biologiques. Agriculture Agriculture conventionnelle Agriculture biologique Bas Moyen Elevé Bas Moyen

Plus en détail

Evaluer les systèmes en grandes cultures biologiques Résultats de 4 années d essais à La Saussaye

Evaluer les systèmes en grandes cultures biologiques Résultats de 4 années d essais à La Saussaye Evaluer les systèmes en grandes cultures biologiques Résultats de 4 années d essais à La Saussaye janvier 2015 L ESSAI EN BREF Afin d évaluer la faisabilité technique, économique, environnementale et sociale

Plus en détail

Lire l heure en anglais. Quand il y a plus de 30 minutes, on utilise «to» et non «past».

Lire l heure en anglais. Quand il y a plus de 30 minutes, on utilise «to» et non «past». Quand il y a plus de minutes, on utilise et non. Il est 8 heures 48 8 9 8 eures 48 = eures moins Il est 6 heures 35 6 eures 35 = eures moins Quand il y a plus de minutes, on utilise et non. Il est 10 heures

Plus en détail

Références technicoéconomiques. de grandes cultures

Références technicoéconomiques. de grandes cultures Références technicoéconomiques en systèmes de grandes cultures Résultats 2005 Étude réalisée avec le concours financier du Conseil Régional de Midi-Pyrénées et du CasDAR Décembre 2006 CRA Midi-Pyrénées

Plus en détail

Produire de l orge d hiver à bas niveaux d intrants

Produire de l orge d hiver à bas niveaux d intrants Produire de l orge d hiver à bas niveaux d intrants octobre 2009 L orge d hiver présente moins de références technico-économiques sur la production à bas niveaux d intrants que le blé. De part sa place

Plus en détail

Relance de la culture de luzerne en Poitou-Charentes en lien avec le développement de la méthanisation

Relance de la culture de luzerne en Poitou-Charentes en lien avec le développement de la méthanisation Relance de la culture de luzerne en Poitou-Charentes en lien avec le développement de la méthanisation - Groupe de travail Etude de la rentabilité des systèmes de culture intégrant de la luzerne Synthèse

Plus en détail

Sommaire. Système sec 60 ha double actif. Système sec 100 ha fort potentiel. Système sec 150 ha fort potentiel. Système sec 150 ha moyen potentiel

Sommaire. Système sec 60 ha double actif. Système sec 100 ha fort potentiel. Système sec 150 ha fort potentiel. Système sec 150 ha moyen potentiel Sommaire Système sec 60 ha double actif Système sec 100 ha fort potentiel Système sec 150 ha fort potentiel Système sec 150 ha moyen potentiel Système sec 200 ha moyen potentiel Edition 2015 : campagne

Plus en détail

Tech Infos Grandes Cultures Bio

Tech Infos Grandes Cultures Bio Tech Infos Grandes Cultures Bio N 9 / janvier 2015 Evaluer les systèmes en grandes cultures biologiques Résultats de 4 années d essais à La Saussaye L ESSAI EN BREF Afin d évaluer la faisabilité technique,

Plus en détail

Bilan Carbone des interventions viticoles

Bilan Carbone des interventions viticoles Chambre d agriculture de Vaucluse Bilan Carbone des interventions viticoles Silvère DEVEZE Chambre d Agriculture de Vaucluse Tél : 04.90.23.65.65 fax : 04.90.23.65.40 email : accueil@vaucluse.chambagri.fr

Plus en détail

L autoguidage diminue-t-il vraiment la consommation de carburant?

L autoguidage diminue-t-il vraiment la consommation de carburant? L autoguidage diminue-t-il vraiment la consommation de carburant? Lorsqu un producteur achète un système d autoguidage, on lui fait souvent valoir des économies de carburant et une plus grande précision

Plus en détail

PEC Programme d'evaluation des Crédits Programme de Formation

PEC Programme d'evaluation des Crédits Programme de Formation PEC Programme d'evaluation des Crédits Programme de Formation PEC Programme d'evaluation des Crédits POUR L évaluation des risques des crédits agricoles. Sur la base de paramètres qualitatifs, agronomiques

Plus en détail

Résultats technico-économiques en grandes cultures biologiques en zone Centre Synthèse de la récolte 2007

Résultats technico-économiques en grandes cultures biologiques en zone Centre Synthèse de la récolte 2007 Journée technique Grandes cultures biologiques ITAB/Arvalis Institut du végétal 23 mars 2009 - Paris Résultats technico-économiques en grandes cultures biologiques en zone Centre Synthèse de la récolte

Plus en détail

AGIR 1248 INRA/INPT & UE

AGIR 1248 INRA/INPT & UE Conception et évaluation expérimentale de prototypes de systèmes de culture à très bas niveaux d intrants Application en systèmes pluvial et irrigué du SO Eric Justes, Didier Raffaillac, Grégory Véricel,

Plus en détail

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena)

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena) Mise en œuvre des outils L. VARVOUX (Terrena) Témoignage de Laurent Varvoux Service Agronomie Terrena Responsable relations Sol - Cultures Fertilisation Outils d Aide à la Décision Couverts végétaux Membre

Plus en détail

L'échantillon représente 46 parcelles pour 251 ha, répartis sur 4 départements (Ariège, Haute- Garonne, Gers et Tarn & Garonne).

L'échantillon représente 46 parcelles pour 251 ha, répartis sur 4 départements (Ariège, Haute- Garonne, Gers et Tarn & Garonne). LE SORGHO L'échantillon représente 46 parcelles pour 251 ha, répartis sur 4 départements (Ariège, Haute- Garonne, Gers et Tarn & Garonne). Principaux résultats : Rendement Charges opérationnelles Marge

Plus en détail

La marge brute est couramment

La marge brute est couramment 6 ÉCONOMIE Rentabilité des protéagineux dans la rotation Quelle valeur économique pour l effet du précédent? «Un en tête d assolement, c est bon pour préserver le potentiel de mes terres. Mais la marge

Plus en détail

Rapport de stage Bac Pro CGEA Systèmes d élevage

Rapport de stage Bac Pro CGEA Systèmes d élevage Rapport de stage Bac Pro CGEA Systèmes d élevage Diagnostics de l exploitation Dans cette partie, vous devez réaliser un diagnostic, c est-à-dire que vous devez expliquer ce qui est bien et ce qui ne l

Plus en détail

Journée Diversité végétale et nouvelles technologies au service de l agroécologie

Journée Diversité végétale et nouvelles technologies au service de l agroécologie Journée Diversité végétale et nouvelles technologies au service de l agroécologie MicMac-design, une plateforme de prototypes de systèmes de cultures agroécologiques : quelques résultats marquants, en

Plus en détail

Performances économiques (mais pas uniquement) des systèmes en AB

Performances économiques (mais pas uniquement) des systèmes en AB Performances économiques (mais pas uniquement) des systèmes en AB François Massuard CERFRANCE Anne Laure Toupet - ARVALIS Christophe Vivier Chambre d Agriculture de l Yonne Gérard Michaut - Agriculteur

Plus en détail

Colza et plantes compagnes - Loiré

Colza et plantes compagnes - Loiré Contexte / objectifs Enjeux L implantation de légumineuses (pois, féverole, lentilles ) comme «plantes de services» dans les parcelles apparait comme une solution intéressante et pertinente pour réduire

Plus en détail

Evaluation multicritère de 4 exploitations du réseau MAET La Gimone (QUALISOL)

Evaluation multicritère de 4 exploitations du réseau MAET La Gimone (QUALISOL) Evaluation multicritère de 4 exploitations du réseau MAET La Gimone (QUALISOL) Objectifs - Connaître la faisabilité de réduction des herbicides pour une exploitation - Evaluer les impacts de ce changement

Plus en détail

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées Système plantes sarclées Caractéristiques Variantes de ce système Production de viande (vaches allaitantes ou bœufs sur 10ha d herbe) 1,3 unité de main d œuvre : 1 chef d exploitation et 1 salarié occasionnel

Plus en détail

Conduite culturale du blé - Valanjou

Conduite culturale du blé - Valanjou Conduite culturale du blé Valanjou 215216 Contexte / objectifs Enjeux L activité agricole s exerce désormais dans un contexte économique, social et environnemental dont les évolutions pèsent sur les choix

Plus en détail

BLE TENDRE D HIVER : FERTILISATION AZOTEE DE PRINTEMPS

BLE TENDRE D HIVER : FERTILISATION AZOTEE DE PRINTEMPS BLE TENDRE D HIVER : FERTILIATION AZOTEE DE PRINTEMP Bilan des campagnes 2003, 2004 et 2005 Techniquement, l agriculteur dispose de deux leviers pour accroître le produit dégagé par une culture de blé

Plus en détail

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Romain LEGERE- Arvalis(station de la Jaillière Collaboration Bruno Couilleau-CA44 (Ferme de Derval) Techniques agronomiques innovantes

Plus en détail

TRITICALE BIO RESULTATS ECONOMIQUES 2009

TRITICALE BIO RESULTATS ECONOMIQUES 2009 TRITICALE BIO RESULTATS ECONOMIQUES 29 MARGE BRUTE ( /HA) La colonne «Mini» correspond au minimum de chaque thématique en ligne. Par exemple la charge de semis à 1 /ha n a pas été obtenue avec le rendement

Plus en détail

Protection intégrée du blé. Une stratégie gagnante

Protection intégrée du blé. Une stratégie gagnante Protection du blé Une stratégie gagnante Protection du blé L attente de la société pour une agriculture plus respectueuse de l environnement est très forte, elle est à l origine de programmes comme Ecophyto

Plus en détail

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010 Les essentiels du Réseau agriculture durable RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010 Réseau d information comptable agricole du Ministère de l Agriculture,

Plus en détail

Agriculture biologique suisse : Statistiques

Agriculture biologique suisse : Statistiques Agriculture biologique suisse : Statistiques % bio 2013 édition juin2014 Josy Taramarcaz AGRIDEA Disponible sur : www.agridrea.ch Nombre d exploitations et surfaces Bio en Suisse (exploitation touchant

Plus en détail

Freins et leviers aux conversions à l agriculture biologique en Grandes cultures

Freins et leviers aux conversions à l agriculture biologique en Grandes cultures Freins et leviers aux conversions à l agriculture biologique en Grandes cultures Etude d un cas type ROSACE 1 Travail réalisé par Richard d Humières, élève AgroParisTech, stagiaire au Pôle économie et

Plus en détail

Groupe fermes DEPHY 67. Bilan après 5 ans de travail

Groupe fermes DEPHY 67. Bilan après 5 ans de travail Groupe fermes DEPHY 67 Bilan après 5 ans de travail Colloque DEPHY Alsace Alsace 23 février 23 février 2016 2016 1 Situation: La plupart des exploitations se situent dans un rayon de 30km autour de Strasbourg

Plus en détail

PREMIERS RESULTATS DE L ANALYSE DES DONNEES DU CONSEIL DE GESTION A L EXPLOITATION FAMILIALE (CGEF) SUR MARADI

PREMIERS RESULTATS DE L ANALYSE DES DONNEES DU CONSEIL DE GESTION A L EXPLOITATION FAMILIALE (CGEF) SUR MARADI REPUBLIQUE DU NIGER CHAMBRE REGIONALE D AGRICULTURE DE MARADI Tel: (227) 20 41 01 38 / Email: cramaradi@yahoo.fr Etablissement public à caractère professionnel créé par la Loi 2000/15 du 21 Août 2000 PREMIERS

Plus en détail

LIGNE DE BASE : En grandes cultures et en cultures légumières, la pratique de référence est un désherbage

LIGNE DE BASE : En grandes cultures et en cultures légumières, la pratique de référence est un désherbage PHYTO_02 - ABSENCE DE TRAITEMENT HERBICIDE OBJECTIFS : Cet engagement vise à supprimer l utilisation de traitements herbicides de synthèse. 1. Il suppose, pour ce faire, la mise en place d une stratégie

Plus en détail

La filière noisette : un développement des surfaces est encore possible d après Unicoque.

La filière noisette : un développement des surfaces est encore possible d après Unicoque. La filière noisette : un développement des surfaces est encore possible d après Unicoque. Cette action de diffusion est cofinancée par l Union européenne avec les Fonds Européen Agricole pour le Développement

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE Allonger sa rotation - Pourquoi? Comment?

FICHE TECHNIQUE Allonger sa rotation - Pourquoi? Comment? Concevoir des SYSTEMES de PRODUCTION INNOVANTS et DURABLES FICHE TECHNIQUE Allonger sa rotation - Pourquoi? Comment? Rotation classique des systèmes céréaliers lorrains : rotation triennale fondée sur

Plus en détail

Coûts des pratiques viticoles dans le Sud-Ouest en fonction de la typologie de production. Damien AMELINE, CER France Midi-Pyrénées

Coûts des pratiques viticoles dans le Sud-Ouest en fonction de la typologie de production. Damien AMELINE, CER France Midi-Pyrénées Coûts des pratiques viticoles dans le Sud-Ouest en fonction de la typologie de production Damien AMELINE, CER France Midi-Pyrénées 10 Damien décembre Ameline 2010 (CER France Toulouse Midi-Pyrénées) Compétitivité

Plus en détail

Itinéraires techniques du blé tendre dans cinq départements du Grand Bassin Parisien 1995/2010

Itinéraires techniques du blé tendre dans cinq départements du Grand Bassin Parisien 1995/2010 ÉDITION octobre 2012 Itinéraires techniques du blé tendre dans cinq départements du Grand Bassin Parisien / LES ÉTUDES DE État des lieux en et historique de à D epuis, FranceAgriMer mène une enquête annuelle

Plus en détail

Sélection de variétés rustiques de blé tendre : vers des variétés mieux adaptées à la demande de l AB? Bernard Rolland INRA UMR APBV Rennes Le Rheu

Sélection de variétés rustiques de blé tendre : vers des variétés mieux adaptées à la demande de l AB? Bernard Rolland INRA UMR APBV Rennes Le Rheu Sélection de variétés rustiques de blé tendre : vers des variétés mieux adaptées à la demande de l AB? Bernard Rolland INRA UMR APBV Rennes Le Rheu Les productions végétales françaises campagne 2006-2007

Plus en détail

Réduire le recours aux engrais azotés de synthèse: Quel potentiel et quel impact sur les émissions de N 2 O à l échelle France?

Réduire le recours aux engrais azotés de synthèse: Quel potentiel et quel impact sur les émissions de N 2 O à l échelle France? Réduire le recours aux engrais azotés de synthèse: Quel potentiel et quel impact sur les émissions de N 2 O à l échelle France? S. Recous, M-H. Jeuffroy, C. Hénault, L. Bamière INRA, UMR FARE, UMR Agronomie,

Plus en détail

Réforme de la PAC et marché?

Réforme de la PAC et marché? Réforme de la PAC et marché? Deux idées à retenir Henri TARDIEU CACG 1 Nos réflexions ont pour fondement les résultats d une étude : «Analyse prospective de l économie irriguée en Midi-Pyrénées avec l

Plus en détail

Systèmes bovins laitiers en Poitou-Charentes

Systèmes bovins laitiers en Poitou-Charentes R E F E R E N C E S Systèmes bovins laitiers en Poitou-Charentes Avril 2008 Les cas-types... mode d emploi R E F E R E N C E S Vous avez dit cas-type? Un cas-type est une exploitation représentative d'un

Plus en détail

Rentabilité des cultures céréalières en Région wallonne durant la période et perspectives. par

Rentabilité des cultures céréalières en Région wallonne durant la période et perspectives. par Rentabilité des cultures céréalières en Région wallonne durant la période 24-26 et perspectives par N. Delille (1), M. Gheysen (1), L. Vanorlé (2), J.M. Bouquiaux (2) et P. Burny (3) 1. Introduction Le

Plus en détail

La marge brute calculée

La marge brute calculée 4 Prise en compte des effets précédents dans la rentabilité des cultures Pour gagner plus avec du colza, placez-le après un pois! Dans les calculs économiques, on calcule souvent la marge brute d une culture,

Plus en détail

Séminaire José Rey 4 JUILLET 2011

Séminaire José Rey 4 JUILLET 2011 Séminaire José Rey 4 JUILLET 2011 La stagnation des rendements et de la productivité des inputs variables dans les grandes cultures en France entre 1980 et 2008 Comparaison avec les Etats-Unis L hypothèse

Plus en détail

Maintenir le revenu des céréaliers et diminuer leur contribution au réchauffement climatique : Deux objectifs conciliables? Étude de cas dans l Eure

Maintenir le revenu des céréaliers et diminuer leur contribution au réchauffement climatique : Deux objectifs conciliables? Étude de cas dans l Eure Maintenir le revenu des céréaliers et diminuer leur contribution au réchauffement climatique : Deux objectifs conciliables? Étude de cas dans l Eure PERRIN O. ; MERLE F. Contexte sociétal et économique

Plus en détail

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent!

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Les essais présentés dans ce document font état des références actuellement disponibles sur les systèmes économes en intrants

Plus en détail

Fiche Technique. Filière Maraichage. Pomme de terre. Septembre 2008

Fiche Technique. Filière Maraichage. Pomme de terre. Septembre 2008 Fiche Technique Production Développée en Languedoc-Roussillon Filière Maraichage Septembre 2008 Pomme de terre Rédigée par : Nicolas MANSOURI Chambre d Agriculture du Roussillon Potentiel des marchés Production

Plus en détail

PRODUIRE DU BLE INTEGRE

PRODUIRE DU BLE INTEGRE PRODUIRE DU BLE INTEGRE I) La production intégrée L objectif de l agriculture intégrée est de produire de façon économiquement viable des produits de bonne qualité et plus respectueux de l environnement.

Plus en détail

L'échantillon représente 304 parcelles pour ha, répartis sur cinq départements.

L'échantillon représente 304 parcelles pour ha, répartis sur cinq départements. LE MAÏS IRRIGUÉ L'échantillon représente 304 parcelles pour 2 328 ha, répartis sur cinq départements. Principaux résultats : Rendement Charges opérationnelles Marge brute Moyenne pondérée 104 630 1 472

Plus en détail

Semences certifiées de céréales CAMPAGNE ESPECES HIVER

Semences certifiées de céréales CAMPAGNE ESPECES HIVER Semences certifiées de céréales CAMPAGNE 013-014 ESPECES HIVER Echangeons sur des sujets d actualités qui vous concernent Semences de Sommaire 1 3 4 Certification 013/014 Point sur la commercialisation

Plus en détail

Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies ( POECB ) 2002-2004. Synthèse des résultats

Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies ( POECB ) 2002-2004. Synthèse des résultats Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies ( POECB ) 2002-2004 Synthèse des résultats Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies Présentation

Plus en détail

FEVEROLE BIO RESULTATS ECONOMIQUES 2009

FEVEROLE BIO RESULTATS ECONOMIQUES 2009 FEVEROLE BIO RESULTATS ECONOMIQUES 29 CALCUL DE LA MARGE BRUTE ( /HA) Moyenne Mini Maxi q/ha 16 7 28 Prix de vente /q 3 2 3 Aides couplées /ha 132 Total vente /ha 486 216 84 Semis /ha 89 3 163 Récolte

Plus en détail

Comptabilité AGROPLUS

Comptabilité AGROPLUS Comptabilité AGROPLUS Bouclement analytique (ou bouclement de gestion) Version du 11.09.2015 Introduction La tenue d'une comptabilité poursuit 2 buts principaux: - Répondre aux exigences fiscales; - Fournir

Plus en détail

Fiche Technique. Septembre 2008

Fiche Technique. Septembre 2008 Fiche Technique Production Développée en Languedoc-Roussillon Filière Oléo-Protéagineux Soja Septembre 2008 Rédigée par : Christophe BONNEMORT Chambre d Agriculture de l Aude Potentiel des marchés Production

Plus en détail

République du Niger. Croix-Rouge Nigérienne

République du Niger. Croix-Rouge Nigérienne République du Niger Croix-Rouge Nigérienne Thème présenté: La promotion des cultures maraîchères à travers des petits périmètres irrigués collectifs féminins ou mixtes Yayé Mounkaïla Coordonnateur Sécurité

Plus en détail

CONSOMMATION D ÉNERGIE DES EXPLOITATIONS OVINES ALLAITANTES DU SUD OUEST

CONSOMMATION D ÉNERGIE DES EXPLOITATIONS OVINES ALLAITANTES DU SUD OUEST CONSOMMATION D ÉNERGIE DES EXPLOITATIONS OVINES ALLAITANTES DU SUD OUEST Références 2010 Réseaux d Élevage Ovins Allaitants Aquitaine et Midi Pyrénées Face à l épuisement progressif des réserves d énergies

Plus en détail

Analyse compara.ve transfrontalière des coûts de produc.on des légumes bio

Analyse compara.ve transfrontalière des coûts de produc.on des légumes bio Dépasser les frontières : projet après projet Der Oberrhein wächst zusammen : mit jedem Projekt Analyse compara.ve transfrontalière des coûts de produc.on des légumes bio Forum de clôture 04 Décembre 2014

Plus en détail

Itinéraire technique et respect de l environnement

Itinéraire technique et respect de l environnement SAS Chalumeau Earl CHALUMEAU & CIE Itinéraire technique et respect de l environnement Contraintes environnementales : sol, eau, biodiversité, en lien avec les machines agricoles. Démarche de l exploitation

Plus en détail

Recommandations pour finir la campagne 2012

Recommandations pour finir la campagne 2012 La Lettre n 17 10 Juillet 2012 Voici quelques informations pour vous aider à clôturer la campagne 2012 et à bien débuter la campagne 2013 : vérifications sur le cahier d épandage, saisie de la récolte,

Plus en détail

Banque de données régionale ovine en région Lorraine

Banque de données régionale ovine en région Lorraine Banque de données régionale ovine en région Lorraine Lorraine SYNTHÈSE 2014 DES APPUIS TECHNIQUES OVINS VIANDE REPRISE DE LA PROGRESSION DES RÉSULTATS ÉCONOMIQUES En 2014, l amélioration technique conjuguée

Plus en détail

1. Données générales et itinéraire technique suivi

1. Données générales et itinéraire technique suivi Résultat d essai n 356 Campagne 2009-2010 Le CETA de MONTCUQ et Francis GELIS A.OBJECTIFS Tester l impact de différents itinéraires techniques de semis, couplés à différents programmes herbicides afin

Plus en détail

Le pois et son effet précédent : économies d intrants et gain de rendement sur blé et colza

Le pois et son effet précédent : économies d intrants et gain de rendement sur blé et colza Le pois et son effet précédent : économies d intrants et gain de rendement sur blé et colza Pole5_Ext n6 Moins d apport azoté nécessaire Le pois et la féverole : parmi les meilleurs précédents du blé et

Plus en détail

L'échantillon représente 357 parcelles pour ha, répartis sur les 5 départements.

L'échantillon représente 357 parcelles pour ha, répartis sur les 5 départements. LE BLÉ DUR L'échantillon représente 357 parcelles pour 2 694 ha, répartis sur les 5 départements. Principaux résultats : Rendement Charges opérationnelles Marge brute Moyenne pondérée 42 385 981 1er quintile

Plus en détail

Grangeneuve 23 décembre 2011 4. Oléagineux : pool de production et actualités

Grangeneuve 23 décembre 2011 4. Oléagineux : pool de production et actualités Contenu 1. La FSPC en bref Actualités du marché céréalier 2. Céréales panifiables Marché, protection à la frontière et actualités 3. Matières fourragères Marché, protection à la frontière et actualités

Plus en détail

Les sources statistiques sur les produits phytopharmaceutiques PPP (production,

Les sources statistiques sur les produits phytopharmaceutiques PPP (production, Les sources statistiques sur les produits phytopharmaceutiques PPP (production, ( utilisations ventes, 1. L accroissement des demandes d information 2. Les données statistiques existantes 3. L avenir proche

Plus en détail

Liste des Tableaux Tableau

Liste des Tableaux Tableau Liste des Tableaux Tableau 1 Dynamique entrepreneuriale des acteurs d un système privé de 37 distribution d engrais dans le processus de marché 2 Relations entre fonctions/flux de marketing, contraintes

Plus en détail

Rotation et Assolement

Rotation et Assolement Cas type grandes cultures biologiques TERRES E GROIES SUPERFICIEES SANS UZERNE entille Blé 16,5% Rotation et Assolement Tournesol Blé MAIN d oeuvre 1uth Avoine Pois SAU 1ha SO Terres de groies superficielles

Plus en détail

Rotation et Assolement

Rotation et Assolement Cas type grandes cultures biologiques TERRES E GROIES SUPERFICIEES AEC UZERNE Orge de printemps Rotation et Assolement MAIN d oeuvre uth Pois de printemps Tournesol Triticale SAU ha SO Terres de groies

Plus en détail

Liens entre évolution du rendement et évolution des systèmes de culture en France

Liens entre évolution du rendement et évolution des systèmes de culture en France Liens entre évolution du rendement et évolution des systèmes de culture en France ESPERA : Etude de la Stagnation des Performances et des Rendements Agronomiques Marie-Hélène Jeuffroy, INRA UMR Agronomie

Plus en détail

Conférence Débat. Paris, 19 Octobre 2007. 19 octobre 2007

Conférence Débat. Paris, 19 Octobre 2007. 19 octobre 2007 Conférence Débat Production agricole, commerce et environnement: le cas de l Etat du Mato Grosso au Brésil Entre booms et crises : vers un système soja viable? Patricio Méndez del Villar & Geert van Vliet

Plus en détail

AGRO-SAÔNE METEO. Numéro septembre 2016

AGRO-SAÔNE METEO. Numéro septembre 2016 AGRO-SAÔNE Numéro 26 13 septembre 2016 Retrouvez tous les numéros du bulletin AGRO-SAONE et consultez également les Bulletins régionaux BSV Grandes Cultures et Infobio sur www.franche-comte.chambagri.fr

Plus en détail

Action Régionale sur les systèmes de cultures innovants

Action Régionale sur les systèmes de cultures innovants Action Régionale sur les systèmes de cultures innovants Réduire l'utilisation des produits phytosanitaires en Pays de la Loire Expérimentation St Fort Action systèmes de cultures innovants Précédemment

Plus en détail

Rhône-Alpes. Chiffres-clés 2009/10 Perspectives 2010/11

Rhône-Alpes. Chiffres-clés 2009/10 Perspectives 2010/11 > Chiffres-clés Alsace Aquitaine Auvergne Basse & Haute Normandie Bourgogne - Franche-Comté Bretagne Centre Champagne-Ardenne Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord - Pas-de-Calais

Plus en détail

Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020

Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020 Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020 Cette note a pour objet de définir les animaux et les surfaces pris

Plus en détail

Figure 1 : Evolution du nombre d adhérents à la SICA Révia

Figure 1 : Evolution du nombre d adhérents à la SICA Révia 300 250 Figure 1 : Evolution du nombre d adhérents à la SICA Révia 244 246 247 248 200 150 100 50 176 91 85 116 128 126 124 123 120 130 118 0 1995 2000 2001 2002 2003 total engraisseurs naisseurs Source

Plus en détail

Des indicateurs pour analyser les résultats de l'exploitation caprine

Des indicateurs pour analyser les résultats de l'exploitation caprine Des indicateurs pour analyser les résultats de l'exploitation caprine (Article paru dans L égide n 23, juin 2001) L exploitation caprine est un tout. Sa réussite dépend essentiellement de la cohérence

Plus en détail

FUCOPRI. Séminaire «Filières Céréalières Ouaga 23 25 novembre 2010. III. Place du riz dans la sécurité alimentaire

FUCOPRI. Séminaire «Filières Céréalières Ouaga 23 25 novembre 2010. III. Place du riz dans la sécurité alimentaire FUCOPRI M. Ayouba HASSANE, Directeur Séminaire «Filières Céréalières Ouaga 23 25 novembre 2010 I. Présentation de la FUCOPRI II. Présentation très rapide de la zone de production rizicole III. Place du

Plus en détail

Valeur ajoutée de la modélisation en agriculture dans la chaine de transformation céréalière

Valeur ajoutée de la modélisation en agriculture dans la chaine de transformation céréalière Valeur ajoutée de la modélisation en agriculture dans la chaine de transformation céréalière Philippe Lehrmann, PhD Axéréal Axéréal: structuration en Business Units Groupe coopératif agro-industriel, leader

Plus en détail

Utilisation des produits phytosanitaires et biocides CAHIER D ENREGISTREMENTS

Utilisation des produits phytosanitaires et biocides CAHIER D ENREGISTREMENTS Utilisation des produits phytosanitaires et biocides CAHIER D ENREGISTREMENTS Au titre de la conditionnalité, la bonne utilisation des produits phytosanitaires est contrôlée. Deux règlements et directives

Plus en détail