MEDICAMENTS ET CHUTES. 1. Chutes. 2. Médicaments. 3. Prévention. 4. Alternatives thérapeutiques.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MEDICAMENTS ET CHUTES. 1. Chutes. 2. Médicaments. 3. Prévention. 4. Alternatives thérapeutiques."

Transcription

1 MEDICAMENTS ET CHUTES 1. Chutes. 2. Médicaments. 3. Prévention. 4. Alternatives thérapeutiques. 1

2 MEDICAMENTS ET CHUTES 1. Chutes. 2

3 Définition. Définition OMS: Action de tomber ou de glisser au sol indépendamment de sa volonté Conséquence de la modification du reflexe de posture 3

4 Reflexe de posture. Afférences sensorielles Intégration Système nerveux central Vigilance Stimuli visuels et proprioceptifs. Réponse motrice Tonus et motricité musculaire Contrôle postural 4

5 Type de chute. Sans perte de connaissance Causes mécaniques Perte de l équilibre Précédée d un malaise ou perte de connaissance Chute = événement traumatisant pour la personne âgée 5

6 Chiffres clés. 30% des + de 65 ans 50% des + de 80 ans 50% de récidives décès / an En institution l incidence des chutes est très élevée : 1.5 chute/lit/an 6

7 Chiffres clés. Décès (9600) Hospitalisations ( ) Importance des chutes et de leurs conséquences annuelles chez les personnes âgées. Blessures nécessitant un recours médical ( ) Coût médical : 1.34 milliard d euros Personnes âgées chuteuses (3 millions) 7

8 Conséquences. Immédiates: Traumatismes mineurs: Douleur, contusions, hématomes sous cutanés, excoriations de l épiderme Traumatismes modérés: Tassement ou fractures vertébrales Traumatismes sévères: Fractures fémorales, hématomes cérébraux, traumas crâniens Les chutes entraînent fractures du col fémoral / an 8

9 Conséquences. Secondaires: Escarres Complications thromboemboliques Hypothermie, déshydratation Rhabdomyolise En cas de séjour prolongé au sol > 1h, 50% de décès dans les 12 mois 9

10 Conséquences. Psychomotrices et sociales: Chute Repli sur soi/isolement Diminution autonomie 20 à 30% des PA ayant été victimes d une chute subissent une dégradation partielle ou totale de leur autonomie. Réduction sorties Diminution estime de soi Anxiété, peur 10

11 Conséquences. 11

12 Causes. Facteurs de risque intrinsèques Facteurs de risque comportementaux Facteurs de risque extrinsèques 12

13 Causes. Facteurs extrinsèques ou environnementaux: Mobilier: fauteuil, lit trop haut ou trop bas Obstacles au sol: tapis, fils électriques Conditions locales dangereuses: mauvais éclairage, sol glissant 13

14 Causes. Facteurs intrinsèques et comportementaux: Vieillissement: Diminution force musculaire, troubles visuels, troubles auditifs Diminution mobilité, troubles de l équilibre Maladies neurologiques: Alzheimer, Parkinson (les démences doublent le risque de chute) 14

15 Causes. Facteurs intrinsèques et comportementaux: Vieillissement: Diminution force musculaire, troubles visuels, troubles auditifs Diminution mobilité, troubles de l équilibre Maladies neurologiques: Alzheimer, Parkinson Comportement: Prise de risque, peur de tomber Prise de médicaments: automédication, prise de médicaments > 4/jour, prise de psychotropes, d antihypertenseurs 15

16 MEDICAMENTS ET CHUTES 2. Médicaments. 16

17 Consommation. 17

18 Consommation. 18

19 Classes à risques. Les psychotropes: Antidépresseurs Benzodiazépines anxiolytiques et hypnotiques Neuroleptiques Les psychotropes multiplient par 3 le risque de chute 19

20 Classes à risques. Les psychotropes: Antidépresseurs Benzodiazépines anxiolytiques et hypnotiques Neuroleptiques Les psychotropes multiplient par 3 le risque de chute Les médicaments cardiovasculaires: antihypertenseurs 20

21 Classes à risques. Association entre médicaments et chutes chez les personnes âgées 21

22 Psychotropes. Antidépresseurs: Troubles de l équilibre Hypotension orthostatique 22

23 Psychotropes. Vigilance et proprioception Commande centrale antidépresseurs Réponse motrice Contrôle postural 23

24 Psychotropes. Anxiolytiques: Somnolence Diminution de la vigilance Hypotonie musculaire Perte de reflexe 24

25 Psychotropes. Vigilance et proprioception Commande centrale anxiolytiques anxiolytiques Réponse motrice anxiolytiques Contrôle postural 25

26 Psychotropes. Hypnotiques: Somnolence Baisse de la vigilance Vertiges, trouble de l équilibre Faiblesse musculaire 26

27 Psychotropes. Vigilance et proprioception Commande centrale hypnotiques Réponse motrice hypnotiques Contrôle postural 27

28 Psychotropes. Neuroleptiques: Effet sédatif, trouble de la vigilance Hypotension orthostatique Troubles neurologiques: raideur de la marche, difficulté à effectuer certains mouvements 28

29 Psychotropes. Vigilance et proprioception Commande centrale neuroleptiques neuroleptiques Réponse motrice Contrôle postural 29

30 Antihypertenseurs. 30

31 Antihypertenseurs. Diurétiques(furosemide, indapamide,spironolactone ) IEC(lisinopril,ramipril,perindopril ) Inhibiteurs calciques Beta-bloquants Anti-hypertenseurs d action centrale(rilmenidine,..) Alpha-1-bloquants (Uradipil ) Risque de chute+++ 31

32 Antihypertenseurs. Diurétiques(furosemide, indapamide, spironolactone ) Déshydratation Hypovolémie Risque de chute par hypotension orthostatique 32

33 Antihypertenseurs. Diurétiques(furosemide, indapamide, spironolactone ) Déshydratation Hypovolémie Risque de chute par hypotension orthostatique IEC(lisinopril, ramipril, perindopril ) Hypotension surtout en début de traitement 33

34 Antihypertenseurs. Antihypertenseurs d action centrale(rilmenidine ) Hypotension orthostatique Effet sédatif Somnolence 34

35 Antihypertenseurs. Antihypertenseurs d action centrale(rilmenidine ) Hypotension orthostatique Effet sédatif Somnolence Alpha-1-bloquants (Uradipil ) Hypotension orthostatique, fatigue, vertiges Somnolence, troubles visuels 35

36 Autres médicaments cardiovasculaires. Antiarythmiques(amiodarone, dérivés de la quinidine, flecaine ) Hypotension orthostatique, vertiges Somnolence (flecaine) Digitaliques(digoxine, hemigoxine) Mauvaise adaptation tensionnelle posturale Dérivés nitrés 36

37 Autres médicaments. Hypoglycémiants oraux Malaises hypoglycémiques Aminosides Altération du reflexe de posture par une action centrale Analgésiques et AINS Action sur le SNC 37

38 MEDICAMENTS ET CHUTES 3.Prévention. 38

39 Prévention. Rôle pharmaceutique : analyse ordonnance Conseil, information et proposition au personnel médical et soignant Informer et/ou éduquer le patient sur le risque de chute Enseignement du relevé du sol: Afin de limiter les conséquences d une récidive de chute 39

40 Prévention. 40

41 Prévention. Aménagement de l espace de vie Dépistage et évaluation des troubles de la marche et de l équilibre: «Timed Up and Go test» Test de Tinetti 41

42 Prévention. Amélioration ou entretien de l état général Exercice physique Alimentation équilibrée(règles hygiéno-diététiques/régime alimentaire) Soins des jambes et des pieds Surveillance de la vue Suivi des traitements médicaux et des effets secondaires des médicaments 42

43 Prévention. Améliorer les capacités d attention et d anticipation: Lecture Mots croisés Vitamine D et risque de chute: Vit D associée ou non à la prise de calcium Diminution taux de fracture et nombre de chute 43

44 Prévention. Se conformer aux recommandations de l HAS sur l»amélioration de la prescription des psychotropes chez les personnes âgées» Respect de la durée de prescription des psychotropes 44

45 Prévention. Durée maximale de prescription des médicaments classés comme anxiolytiques.. Durée de prescription DCI Spécialités 12 semaines Alprazolam XANAX Bromazepam Buspirone Clobazam Clorazepate dipotassique(dosage<20mg) Clotiazepam Diazepam Etifoxine Hydroxyzine Loflazepate d éthyle Lorazepam Nordazepam Oxazepam Prazepam LEXOMIL BUSPAR URBANYL TRANXENE VERATRAN VALIUM STRESAM ATARAX VICTAN TEMESTA NORDAZ SERESTA LYSANXIA 4 semaines Clorazepate dipotassique(dosage>20mg) TRANXENE 45

46 Prévention. Durée maximale de prescription des médicaments classés comme hypnotiques Durée de prescription DCI Spécialité 4 semaines Estazolam NUCTALON 2 semaines mais fractionnement sur 7 jours Loprazolam Lormétazépam Nitrazépam Temazépam Zopiclone Zolpidem Flunitrazépam HAVLANE NOCTAMIDE MOGADON NORMISON IMOVANE STILNOX ROHYPNOL 46

47 4. Alternatives non médicamenteuses. 47

48 Alternatives non médicamenteuses Objectif : réduire dans la mesure du possible la surmédicalisation(et notamment diminuer le recours aux psychotropes) La surmédicalisation est un risque réel pour la santé de la personne âgée Une alternative possible : le développement des techniques non médicamenteuses 48

49 Alternatives non médicamenteuses Stimulation des actes de la vie quotidienne: Mettre la table, faire son lit, entretien du linge.. Socio-thérapie: Sorties, jeux, rencontres intergénérationnelles Divers ateliers: chant, mémoire, culinaire Art thérapie Stimulation sensorielle : aromathérapie et Snoezelen 49

50 Alternatives non médicamenteuses Stimulation olfactive Chromatothérapie Balneothérapie 50

51 Merci de votre attention! 51

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : MMES ET MM les Directeurs 05/05/93 - des Caisses Primaires d'assurance Maladie - des Caisses

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Mmes et MM les Directeurs Date : des Caisses Primaires d'assurance Maladie 25/06/92 Mmes les Directeurs

Plus en détail

Les traitements médicamenteux. Le suivi de l insomnie. Traitement des insomnies. Réseau Morphée

Les traitements médicamenteux. Le suivi de l insomnie. Traitement des insomnies. Réseau Morphée Les traitements médicamenteux Réseau Morphée Le suivi de l insomnie Repérage Evaluation Mesure des effets -sur le patient -sur l entourage Recherche causes Traitement Traitement des insomnies Insomnies

Plus en détail

Estimation du nombre de consommateurs de médicaments psychotropes en France métropolitaine parmi les ans, en Consommateurs occasionnels

Estimation du nombre de consommateurs de médicaments psychotropes en France métropolitaine parmi les ans, en Consommateurs occasionnels Estimation du nombre de consommateurs de médicaments psychotropes en France métropolitaine parmi les 18-75 ans, en 2002 France = 1er consommateur mondial de psychotropes Consommateurs occasionnels 8,3

Plus en détail

12-Benzodiazépines et apparentés

12-Benzodiazépines et apparentés 12-Benzodiazépines et apparentés La première BZD, le chlordiazépoxide (LIBRIUM ) maintenant retiré, a été commercialisée en 1961 suivie en 1964 par le diazépam (VALIUM ) qui a longtemps été considéré comme

Plus en détail

somnifères et tranquillisants

somnifères et tranquillisants somnifères et tranquillisants Somnifères et tranquillisants La majorité des somnifères et tranquillisants prescrits au Luxembourg sont des benzodiazépines ou médicaments apparentés, comme les Z-drugs (cf.

Plus en détail

Observatoire des anxiolytiques et des hypnotiques

Observatoire des anxiolytiques et des hypnotiques Observatoire des anxiolytiques et des hypnotiques Le CODAGE Le CODAGE est un national de travail sur le codage des actes et des prestations de la caisse nationale du RSI. Créé en 1999, il a pour mission

Plus en détail

Livret Médicaments et Grossesse Psychiatrie

Livret Médicaments et Grossesse Psychiatrie Livret Médicaments et Grossesse Psychiatrie Version N 1 : Octobre 2005 Afssaps - 1 - Octobre 2005 Avertissement! Pour les substances suivies de la mention «en cours d évaluation», l expertise des données

Plus en détail

LES NEUROLEPTIQUES mise à jour janvier 2013

LES NEUROLEPTIQUES mise à jour janvier 2013 LES NEUROLEPTIQUES INDICATIONS : - Etats d agitation - Etats d agressivité - Etats psychotiques aigus (bouffées délirantes, schizophrénie aiguë) - Etats psychotiques chroniques (schizophrénie chronique,

Plus en détail

Perdre l équilibre = chuter

Perdre l équilibre = chuter Les chutes Perdre l équilibre = chuter Conséquences : - 2 millions de chutes par an - 1/3 des + de 65 ans concernés chaque année - 30% des chutes entrainent une hospitalisation - 40% entrainent une fracture

Plus en détail

CE Geffroy Pôle Autonomie, Neurologie et Prise en charge du Vieillissement Centre Hospitalier de BLOIS

CE Geffroy Pôle Autonomie, Neurologie et Prise en charge du Vieillissement Centre Hospitalier de BLOIS 14 ème journée plénière de l OMEDIT Centre Val de Loire CE Geffroy Pôle Autonomie, Neurologie et Prise en charge du Vieillissement Centre Hospitalier de BLOIS 21 molécules en 2012 21 molécules en 2012

Plus en détail

État des lieux de la consommation des benzodiazépines en France

État des lieux de la consommation des benzodiazépines en France Rapport État des lieux de la consommation des benzodiazépines en France Décembre 2013 ansm.sante.fr La rédaction de ce rapport a été coordonnée par Nathalie Richard. Ont participé à la rédaction : Cédric

Plus en détail

Livret Médicaments et Grossesse. Psychiatrie

Livret Médicaments et Grossesse. Psychiatrie Livret Médicaments et Grossesse Psychiatrie Version N 2 : Mai 2006 Avertissement Pour les substances suivies de la mention «en cours d évaluation», l expertise des données relatives à leur utilisation

Plus en détail

Classification des psychotropes et des neurotropes Anxiolytiques et hypnotiques

Classification des psychotropes et des neurotropes Anxiolytiques et hypnotiques Institut de psychomotricité cours de pharmacologie Classification des psychotropes et des neurotropes Anxiolytiques et hypnotiques Karin Martin-Latry Département de pharmacologie clinique Université Victor

Plus en détail

Améliorer les pratiques de prescription des anxiolytiques et hypnotiques. Pr F. Paille Nancy

Améliorer les pratiques de prescription des anxiolytiques et hypnotiques. Pr F. Paille Nancy Améliorer les pratiques de prescription des anxiolytiques et hypnotiques Pr F. Paille Nancy Pas de liens d intérêt pour ce thème Recommandations HAS Modalités d arrêt des benzodiazépines et médicaments

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX DE LA CONSOMMATION DEs BENZODIAZÉPINES EN FRANCE

ÉTAT DES LIEUX DE LA CONSOMMATION DEs BENZODIAZÉPINES EN FRANCE Rapport d expertise ÉTAT DES LIEUX DE LA CONSOMMATION DEs BENZODIAZÉPINES EN FRANCE Janvier 2012 Quelques chiffres 22 benzodiazépines ou apparentées sont commercialisées en France en 2011 ; 134 millions

Plus en détail

Dépendances et prison

Dépendances et prison GROUPE DE TRAVAIL «RESEAU DE PRISE EN CHARGE DES DEPENDANCES Dépendances et prison I Principe général «La personne détenue a droit à des soins équivalents à ceux dont bénéficie la population générale».

Plus en détail

Un danger vous guette Soyez vigilant

Un danger vous guette Soyez vigilant Un danger vous guette Soyez vigilant Vous prenez un sédatif-hypnotique Alprazolam (Xanax ) Chlorazépate Chlordiazépoxide Chlordiazépoxideamitriptyline Clidinium- Chlordiazépoxide Clobazam Clonazépam (Rivotril,

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DU RECOURS AUX MEDICAMENTS PSYCHOTROPES DANS LE NORD - PAS-DE-CALAIS EN 2011

CARTOGRAPHIE DU RECOURS AUX MEDICAMENTS PSYCHOTROPES DANS LE NORD - PAS-DE-CALAIS EN 2011 CARTOGRAPHIE DU RECOURS AUX MEDICAMENTS PSYCHOTROPES DANS LE NORD - PAS-DE-CALAIS EN 2011 Novembre 2013 Alina Amariei Laurent Plancke Chargés d études Fédération Régionale de Recherche en Santé Mentale

Plus en détail

Les hypnotiques Dr Nicolas MARIE Pharmacien IFSI CHGR 2014-2015

Les hypnotiques Dr Nicolas MARIE Pharmacien IFSI CHGR 2014-2015 Les hypnotiques Dr Nicolas MARIE Pharmacien IFSI CHGR 2014-2015 Plan DéfiniCon Les troubles du sommeil Benzodiazépines et apparentés AnChistaminique H1= alimémazine Mélatonine Autres (phytothérapie) RecommandaCons

Plus en détail

Malaises. Chutes du sujet âgé. Chutes. Malaise et chute? Attitude pratique. Evaluer les conséquences

Malaises. Chutes du sujet âgé. Chutes. Malaise et chute? Attitude pratique. Evaluer les conséquences Chutes du sujet âgé S. Moulias Unité de Court Séjour Gériatrique Hôpital Ambroise Paré Boulogne Billancourt Malaises indisposition ou incommodité générale vague et imprécise syncope lipothymie vertige

Plus en détail

Évaluation et prise en charge des personnes âgées faisant des chutes répétées

Évaluation et prise en charge des personnes âgées faisant des chutes répétées RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Évaluation et prise en charge des personnes âgées faisant des chutes répétées OUTIL D ÉVALUATION DES PRATIQUES Avril 2009 Avec le partenariat méthodologique et le concours

Plus en détail

Le recueil des informations a été effectué de juillet 2011 à décembre 2011.

Le recueil des informations a été effectué de juillet 2011 à décembre 2011. I. RESULTATS A. LA DUREE DU RECUEIL Le recueil des informations a été effectué de juillet 2011 à décembre 2011. B. LES MEDECINS PARTICIPANTS En décembre 2011, le GLAM a reçu 27 grilles sur les 2300 grilles

Plus en détail

LES ANXIOLYTIQUES (OU TRANQUILLISANTS)

LES ANXIOLYTIQUES (OU TRANQUILLISANTS) LES ANXIOLYTIQUES (OU TRANQUILLISANTS) Définition : Médicaments de l anxiété, de l hyperémotivité, et des situations de stress. Les plus utilisés sont les benzodiazépines qui ont 5 propriétés : - myorelaxantes,

Plus en détail

LA CHUTE DE LA PERSONNE AGEE. Vinciane PARDESSUS Hôpital gériatrique les Bateliers Service de médecine physique et de réadaptation CHRU Lille

LA CHUTE DE LA PERSONNE AGEE. Vinciane PARDESSUS Hôpital gériatrique les Bateliers Service de médecine physique et de réadaptation CHRU Lille LA CHUTE DE LA PERSONNE AGEE Vinciane PARDESSUS Hôpital gériatrique les Bateliers Service de médecine physique et de réadaptation CHRU Lille Signal d alarme : un événement à ne pas négliger Indicateur

Plus en détail

TROUBLES DU SOMMEIL INSOMNIE. Dr Hélène PEYRIERE Pharmacie Clinique 2017

TROUBLES DU SOMMEIL INSOMNIE. Dr Hélène PEYRIERE Pharmacie Clinique 2017 1 TROUBLES DU SOMMEIL INSOMNIE Dr Hélène PEYRIERE Pharmacie Clinique 2017 2 Quelques chiffres / Rapport ANSM 2017 La France se situe en Europe au 2ème rang de la consommation de benzodiazépines 117 millions

Plus en détail

Les psychotropes. Hypnotiques Neuroleptiques Anti-épileptiques

Les psychotropes. Hypnotiques Neuroleptiques Anti-épileptiques Les psychotropes Jacqueline Azay-Milhau : Anxiolytiques Hypnotiques Neuroleptiques Anti-épileptiques Catherine Oiry-Cuq: Antidépresseurs Classification des Psychotropes Définition des psychotropes (Delay,

Plus en détail

Dr Madani, Gériatre AM Carpentier, Cadre Supérieure de Santé DEMARCHE PROFESSIONNELLE DE PRISE EN CHARGE AU CH DENAIN

Dr Madani, Gériatre AM Carpentier, Cadre Supérieure de Santé DEMARCHE PROFESSIONNELLE DE PRISE EN CHARGE AU CH DENAIN Dr Madani, Gériatre AM Carpentier, Cadre Supérieure de Santé PREVENTION DES CHUTES CONDUITE A TENIR EN CAS DE CHUTE DEMARCHE PROFESSIONNELLE DE PRISE EN CHARGE AU CH DENAIN QUELQUES DONNÉES Les chutes

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 janvier 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 janvier 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 4 janvier 2006 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans par arrêté du 7 décembre 2000 (JO du 15 décembre 2000) NOCTAMIDE 1 mg, comprimé sécable

Plus en détail

PRÉVENTION DES CHUTES. Pour les personnes âgées vivants dans un CHSLD ou une USLD

PRÉVENTION DES CHUTES. Pour les personnes âgées vivants dans un CHSLD ou une USLD PRÉVENTION DES CHUTES Pour les personnes âgées vivants dans un CHSLD ou une USLD Il est nécessaire et possible de prévenir les chutes POURQUOI PRÉVENIR LES CHUTES? 40 % des admissions en centre d hébergement

Plus en détail

PERSONNE AGEE AUX URGENCES. Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN

PERSONNE AGEE AUX URGENCES. Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN PERSONNE AGEE AUX URGENCES Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN ET NON PAS URGENCES DE LA PERSONNE AGEE QUELQUES BANALITES TOUJOURS BONNES A PRECISER L âge n est pas une pathologie L âge de l

Plus en détail

Arrêt des benzodiazépines et médicaments apparentés chez la personne âgée

Arrêt des benzodiazépines et médicaments apparentés chez la personne âgée Arrêt des benzodiazépines et médicaments apparentés chez la personne âgée Le 15 Février 2011 Observatoire des Médicaments, des Dispositifs Médicaux et de l Innovation Thérapeutique Thierry Trenque Médecin

Plus en détail

État des lieux de la consommation des benzodiazépines en France

État des lieux de la consommation des benzodiazépines en France Rapport État des lieux de la consommation des benzodiazépines en France Décembre 2013 ansm.sante.fr La rédaction de ce rapport a été coordonnée par Nathalie Richard. Ont participé à la rédaction : Cédric

Plus en détail

Anxiolytiques et antidépresseurs dans les troubles anxieux

Anxiolytiques et antidépresseurs dans les troubles anxieux Anxiolytiques et antidépresseurs dans les troubles anxieux Dominique SERVANT Cours du DES de Psychiatrie Université de Lille II Introduction Peu de recommandations en France L arsenal thérapeutique reste

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 2 février 2005

AVIS DE LA COMMISSION. 2 février 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 2 février 2005 TRANXENE 20 mg, gélule Boîte de 28 TRANXENE 20 mg, gélule Boîte de 50 SANOFI SYNTHELABO FRANCE Clorazépate dipotassique

Plus en détail

Le sevrage des BenZoDiazépines prescrits dans les troubles du sommeil. Dr Schaff Jean-Luc Clinique du Sommeil et de la Vigilance Neurologie CHU Nancy

Le sevrage des BenZoDiazépines prescrits dans les troubles du sommeil. Dr Schaff Jean-Luc Clinique du Sommeil et de la Vigilance Neurologie CHU Nancy Le sevrage des BenZoDiazépines prescrits dans les troubles du sommeil Dr Schaff Jean-Luc Clinique du et de la Vigilance Neurologie CHU Nancy Le sommeil Pas UNE STRUCTURE du sommeil Un réseau neuronal responsable

Plus en détail

Prévenir les chutes pour retrouver et maintenir l autonomie

Prévenir les chutes pour retrouver et maintenir l autonomie Prévenir les chutes pour retrouver et maintenir l autonomie Asbl Educasanté Fédération Wallonie- Bruxelles martine.bantuelle @educasante.org Luxembourg, 23 novembre 2012 1 Priorité santé sur fond démographique

Plus en détail

Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer

Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer Pr. M Ceccaldi (Centre Mémoire de Ressources et de Recherche PACA Ouest, CHU Timone, APHM, Aix Marseille Université, Marseille) Dr. G Retali (Centre Mémoire de Ressources

Plus en détail

Photocomposition NORD COMPO 03.20.41.40.30 MALADIES MÉDICAMENTS

Photocomposition NORD COMPO 03.20.41.40.30 MALADIES MÉDICAMENTS Psychiatrie SOMMAIRE MALADIES MÉDICAMENTS Trouble anxiété généralisée (névrose Anxiolytiques (1) benzodiazépines à d angoisse) (1)... 1898 demi-vie longue (1)... 1919 Trouble anxiété généralisée (névrose

Plus en détail

THESE POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE (arrêté du 17 juillet 1987)

THESE POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE (arrêté du 17 juillet 1987) Université de POITIERS Faculté de Médecine et de Pharmacie 2014 Thèse n THESE POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE (arrêté du 17 juillet 1987) présentée et soutenue publiquement le 28 novembre

Plus en détail

BENZODIAZEPINES ANGES OU DÉMONS? Sylvie Royant-Parola

BENZODIAZEPINES ANGES OU DÉMONS? Sylvie Royant-Parola BENZODIAZEPINES ANGES OU DÉMONS? Sylvie Royant-Parola Découvertes par hasard Chlordiazépoxide (Librium*) synthétisé en 1957 par Léo Sternbach Diazepam synthétisé en 1959 Oxazépam synthétisé en 1961 par

Plus en détail

État des lieux de la consommation des benzodiazépines en France

État des lieux de la consommation des benzodiazépines en France Rapport État des lieux de la consommation des benzodiazépines en France Avril 2017 ansm.sante.fr La rédaction de ce rapport a été coordonnée par Nathalie Richard Ont participé à la rédaction : Anne Benard

Plus en détail

ÉQUILIBRE ET PRÉVENTION DES CHUTES

ÉQUILIBRE ET PRÉVENTION DES CHUTES ÉQUILIBRE ET PRÉVENTION DES CHUTES Équilibre et prévention des chutes Les effets des chutes : un cercle vicieux pour les seniors La peur de la chute entraîne : Un refus de sortir, qui altère les «relations

Plus en détail

DU MOUVEMENT CONTRE LES CHUTES, QUELLE PRISE EN CHARGE EN EHPAD? Expérience chiffrée sur les ateliers équilibre, marche et gym douce

DU MOUVEMENT CONTRE LES CHUTES, QUELLE PRISE EN CHARGE EN EHPAD? Expérience chiffrée sur les ateliers équilibre, marche et gym douce DU MOUVEMENT CONTRE LES CHUTES, QUELLE PRISE EN CHARGE EN EHPAD? Expérience chiffrée sur les ateliers équilibre, marche et gym douce EPMS EBREUIL - VAL de SIOULE EHPAD - UPHV - FOYER de VIE 14, rue des

Plus en détail

PRISE EN CHARGE KINÉSITHÉRAPIQUE EN GÉRIATRIE Y V E S A N A N I M A S T E R E N K I N É S I T H É R A P I E E T R É A D A P TAT I O N

PRISE EN CHARGE KINÉSITHÉRAPIQUE EN GÉRIATRIE Y V E S A N A N I M A S T E R E N K I N É S I T H É R A P I E E T R É A D A P TAT I O N PRISE EN CHARGE KINÉSITHÉRAPIQUE EN GÉRIATRIE 1 EQUILIBRE DU PATIENT ÂGÉ ET PRÉVENTION DES CHUTES Y V E S A N A N I M A S T E R E N K I N É S I T H É R A P I E E T R É A D A P TAT I O N ÉQUILIBRE DU PATIENT

Plus en détail

ATELIER DU MEDICAMENT

ATELIER DU MEDICAMENT ATELIER DU MEDICAMENT SESSION 2 Antidépresseurs Anxiolytiques - Hypnotiques Normothymiques Dr Jean-louis Longuefosse & Dr Géraldine Liguori Pharmacie CH Colson 01/07/2014 Table des matières I - Les antidépresseurs...

Plus en détail

La chute chez les personnes de 65 ans et plus. Document à l usage des médecins généralistes

La chute chez les personnes de 65 ans et plus. Document à l usage des médecins généralistes La chute chez les personnes de 65 ans et plus Document à l usage des médecins généralistes 1. Les personnes âgées, un public prioritaire En Belgique, comme dans de nombreux pays industrialisés, on observe

Plus en détail

PHARMACOLOGIE DES ANXIOLYTIQUES ET HYPNOTIQUES. MC Verdier, service de Pharmacologie DFGSM2, UE 20 Système Neurosensoriel

PHARMACOLOGIE DES ANXIOLYTIQUES ET HYPNOTIQUES. MC Verdier, service de Pharmacologie DFGSM2, UE 20 Système Neurosensoriel 1 PHARMACOLOGIE DES ANXIOLYTIQUES ET HYPNOTIQUES MC Verdier, service de Pharmacologie DFGSM2, UE 20 Système Neurosensoriel 2016-2017 L anxiété en très bref 2 Ressentie par tout individu +/- symptômes neurovégétatifs

Plus en détail

LA CHUTE CHEZ LA PERSONNE AGEE 1 Pr. Pierre Pfitzenmeyer Tableaux et plan en fin de chapitre I/ INTRODUCTION :

LA CHUTE CHEZ LA PERSONNE AGEE 1 Pr. Pierre Pfitzenmeyer Tableaux et plan en fin de chapitre I/ INTRODUCTION : LA CHUTE CHEZ LA PERSONNE AGEE 1 Pr. Pierre Pfitzenmeyer Tableaux et plan en fin de chapitre I/ INTRODUCTION : -Les chutes du sujet âgé représentent tant par leur fréquence que par leur gravité, un problème

Plus en détail

Livret Médicaments et Grossesse. Psychiatrie. Version N 3 : octobre 2007

Livret Médicaments et Grossesse. Psychiatrie. Version N 3 : octobre 2007 Livret Médicaments et Grossesse Psychiatrie Version N 3 : octobre 2007 1 AVERTISSEMENT Pour les substances suivies de la mention «en cours d évaluation», l expertise des données relatives à leur utilisation

Plus en détail

Benzodiazépines et apparentées et mortalité cardiovasculaire dans la cohorte E3N

Benzodiazépines et apparentées et mortalité cardiovasculaire dans la cohorte E3N 7 ème colloque de pharmaco-épidémiologie Paris, 11 juin 2015 Benzodiazépines et apparentées et mortalité cardiovasculaire dans la cohorte E3N A. Fournier, G. Gusto, F. Clavel-Chapelon, MC. Boutron-Ruault,

Plus en détail

Anxiolytiques et hypnotiques. M. Polosan Département de Psychiatrie CHU GRENOBLE

Anxiolytiques et hypnotiques. M. Polosan Département de Psychiatrie CHU GRENOBLE Anxiolytiques et hypnotiques M. Polosan Département de Psychiatrie CHU GRENOBLE Prévalence des troubles anxieux dans la population générale Anxiété généralisée 4-7% Attaque de panique 3% Agoraphobie 3%

Plus en détail

PREVENTION DES CHUTES CHEZ LES PERSONNES AGEES. CLIC du Bergeracois

PREVENTION DES CHUTES CHEZ LES PERSONNES AGEES. CLIC du Bergeracois PREVENTION DES CHUTES CHEZ LES PERSONNES AGEES Définition: Une chute est le fait de tomber par inadvertance sur le sol avec ou sans perte de conscience. (autre que paralysie,épilepsie,alcool,poussée).

Plus en détail

ADDICTION AUX MEDICAMENTS

ADDICTION AUX MEDICAMENTS ADDICTION AUX MEDICAMENTS Christel Chalmendrier, Pharmacien CHS du Jura ADIJA - Novembre 2011 1 PHARMACODEPENDANCE Ensemble de phénomènes comportementaux, cognitifs et physiologiques, d'intensité variable,

Plus en détail

Prévention des chutes des personnes âgée à Domicile

Prévention des chutes des personnes âgée à Domicile Prévention des chutes des personnes âgée à Domicile Dr D. Mengue Semaine bleue 2013 «CODERPA 89» États des lieux plan Quelques chiffres intéressants Les engagements publics pour prévenir la chute chez

Plus en détail

Les chutes des personnes âgées : un enjeu majeur de santé publique

Les chutes des personnes âgées : un enjeu majeur de santé publique Accidents de la vie quotidienne : surveillance et prévention Les chutes des personnes âgées : un enjeu majeur de santé publique Gaëlle PÉDRONO Chargée d études scientifiques Julie BODARD, Laure CARCAILLON,

Plus en détail

Les Migraines et les céphalées. Dr G.Hinzelin Migraines et Céphalées Migraines et Céphalées La migraine représente entre 5 à 18% de la population française selon le sexe et en fonction des études. Est

Plus en détail

DOCUMENTATION CLINIQUE D UNE CHUTE D UN PATIENT

DOCUMENTATION CLINIQUE D UNE CHUTE D UN PATIENT Jacques Butel - Nadiat Donnat - Jeanne Forestier - Céliane Héliot - Anne Claire Rae Forum prévention des chutes 2010 DOCUMENTATION CLINIQUE D UNE CHUTE D UN PATIENT 1 Recueil données Formulaire de signalement

Plus en détail

Prise en charge psychoéducative pour sevrage de benzodiazépines en cure thermale (et enquête auprès de

Prise en charge psychoéducative pour sevrage de benzodiazépines en cure thermale (et enquête auprès de Prise en charge psychoéducative pour sevrage de benzodiazépines en cure thermale (et enquête auprès de médecins généralistes) O. Dubois, R. Salamon, Adélaide Doussau, S. Maurice-Tison To cite this version:

Plus en détail

FORUM EHPAD PREVENTION DES CHUTES 2013. Définition de la chute

FORUM EHPAD PREVENTION DES CHUTES 2013. Définition de la chute FORUM EHPAD PREVENTION DES CHUTES 2013 Définition de la chute 1 Plan Une chuteuse.. 1 ère partie: PEC initiale du chuteur: Place du soignant Place du gériatre Place de kinésithérapeute 2ème partie : Prévention

Plus en détail

Traumatismes Crâniens Recommandations générales

Traumatismes Crâniens Recommandations générales Traumatismes Crâniens Recommandations générales Cf. conférence de consensus SRLF (Tours. 1990). En Général 1 Tout traumatisme crânien doit être classé selon son risque évolutif d'après les groupes de Masters.

Plus en détail

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE REMALDO Equipe de rééducation-hlsom Octobre 2011 ETUDE DE CAS: MONSIEUR F DESCRIPTION M F est âgé de 80 ans, il est entouré par sa famille, diagnostic posé

Plus en détail

Rôles et Limites des UCC

Rôles et Limites des UCC Rôles et Limites des UCC Lille - Journée Mondiale Alzheimer 2015 Dr Jean ROCHE CHRU de Lille jean.roche@chru-lille.fr Origine des troubles du comportement dans les M.A.M.A. Facteurs Psychologiques Facteurs

Plus en détail

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours Grossesse et HTA J Potin Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours HTA et grossesse Pathologie fréquente : 2 à 5 % des grossesses (2 à 3 % des multipares, 4 à 8 % des primipares)

Plus en détail

Causes de l incontinence urinaire

Causes de l incontinence urinaire Causes de l incontinence urinaire Transitoire - fonctionnelles (alitement pour cause médicale, non repérage des toilettes) - infection urinaire - fécalome ; - confusion ; - iatrogènies (diurétiques, sédatifs,.).

Plus en détail

La Codéine? Parlons-en INFORMER

La Codéine? Parlons-en INFORMER La Codéine? Parlons-en INFORMER Qu est-ce que la codéine? La Codéine, ou méthylmorphine, est l'un des alcaloïdes contenus dans le pavot (papaverum somniferum). La codéine est un antalgique puissant (de

Plus en détail

Prévention des accidents de la vie courante chez la personne âgée

Prévention des accidents de la vie courante chez la personne âgée Prévention des accidents de la vie courante chez la personne âgée aménagements, conseils, aides-techniques Fanny DOURTHE Gestionnaire de cas Ergothérapeute Conseil Général de l'yonne Sommaire Accidents

Plus en détail

RENCONTRES - RISQUES ROUTIERS

RENCONTRES - RISQUES ROUTIERS RENCONTRES - RISQUES ROUTIERS En partenariat avec l Automobile Club et l Automobile Club Prévention Mardi 28 septembre et jeudi 30 septembre Mardi 5 octobre et jeudi 7 octobre LES RISQUES ROUTIERS Santé

Plus en détail

Traitements médicamenteux. Dr Jean Christophe MOUTERDE

Traitements médicamenteux. Dr Jean Christophe MOUTERDE Traitements médicamenteux Dr Jean Christophe MOUTERDE 1. Traitement étiologique De la maladie sous jacente Des facteurs déclenchants De la douleur chronique De la dépression De l anxiété 2. Traitement

Plus en détail

Isabelle MAURIN (Cadre de santé au Centre Léon Bérard, Lyon)

Isabelle MAURIN (Cadre de santé au Centre Léon Bérard, Lyon) Isabelle MAURIN (Cadre de santé au Centre Léon Bérard, Lyon) Le cancer du sein Risque estimé de développer un cancer du sein selon l âge Age 30 ans 40 ans 50 ans 60 ans 70 ans 80 ans Risque estimé 1/2212

Plus en détail

TROUBLES DU SOMMEIL INSOMNIE. Dr Hélène PEYRIERE Pharmacie Clinique 2016

TROUBLES DU SOMMEIL INSOMNIE. Dr Hélène PEYRIERE Pharmacie Clinique 2016 1 TROUBLES DU SOMMEIL INSOMNIE Dr Hélène PEYRIERE Pharmacie Clinique 2016 2 Quelques chiffres / Rapport ANSM 2013 22 benzodiazépines ou apparentées commercialisées en France en 2012; En 2012, 11,5 millions

Plus en détail

Le 29 août À: L association canadienne des pharmaciens d hôpitaux et aux pharmaciens d hôpitaux

Le 29 août À: L association canadienne des pharmaciens d hôpitaux et aux pharmaciens d hôpitaux Santé Canada Health Canada Direction générale, Santé environnementale et sécurité des consommateurs Indice d adresse: #3503D Ottawa (Ontario) K1A 1B9 Le 29 août 2000 00-102842-814 Document d information

Plus en détail

PSYCHOTROPES CHEZ LES 65 ANS ET PLUS : UNE MAJORITÉ DE PRESCRIPTIONS INAPPROPRIÉES

PSYCHOTROPES CHEZ LES 65 ANS ET PLUS : UNE MAJORITÉ DE PRESCRIPTIONS INAPPROPRIÉES PSYCHOTROPES CHEZ LES 65 ANS ET PLUS : UNE MAJORITÉ DE PRESCRIPTIONS INAPPROPRIÉES O. Semoun, C. Sevilla-Dedieu Fondation d entreprise MGEN pour la santé publique 1 Contexte En France, consommation de

Plus en détail

Politique de juste prescription pour le sujet âgé

Politique de juste prescription pour le sujet âgé Politique de juste prescription pour le sujet âgé Groupe de réflexion du CHU sur la juste prescription chez le sujet âgé Pr M. Andrejak, Dr M. Belhout, Dr B. Marquant, Dr V. Gras Dr I. DEFOUILLOY Lors

Plus en détail

Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson. Comprendre la maladie de Parkinson

Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson. Comprendre la maladie de Parkinson Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson Comprendre la maladie de Parkinson La maladie de Parkinson se définit classiquement par des troubles moteurs. Néanmoins, de nombreux autres symptômes,

Plus en détail

Chutes sujet âgé. Intervention Gestionnaires de cas 13 janvier 2015 Dr Catherine Coat/Couturier

Chutes sujet âgé. Intervention Gestionnaires de cas 13 janvier 2015 Dr Catherine Coat/Couturier Chutes sujet âgé Intervention Gestionnaires de cas 13 janvier 2015 Dr Catherine Coat/Couturier CHUTE -Définitions La chute est définie comme le fait de se retrouver involontairement sur le sol ou dans

Plus en détail

Les psychotropes chez la personne âgée. (Limoges)

Les psychotropes chez la personne âgée. (Limoges) Les psychotropes chez la personne âgée Jean-Pierre CLÉMENT (Limoges) Du bon maniement des psychotropes chez les sujets âgés.médicaments les plus utilisés après s les médicamentsm cardio- vasculaires.mais

Plus en détail

Problèmes posés par la consommation des benzodiazépines chez les personnes âgées : focus sur la mémoire

Problèmes posés par la consommation des benzodiazépines chez les personnes âgées : focus sur la mémoire Problèmes posés par la consommation des benzodiazépines chez les personnes âgées : focus sur la mémoire Marie Leroy To cite this version: Marie Leroy. Problèmes posés par la consommation des benzodiazépines

Plus en détail

Prescription médicamenteuse du sujet âgé hospitalisé

Prescription médicamenteuse du sujet âgé hospitalisé Evaluation des Pratiques Professionnelles au Centre Hospitalier de Vienne Prescription médicamenteuse du sujet âgé hospitalisé CH Lucien Hussel, Vienne Aurélia Brutel, interne en pharmacie Dr Derharoutunian

Plus en détail

Vous êtes à risque. Vous prenez un sédatif-hypnotique

Vous êtes à risque. Vous prenez un sédatif-hypnotique Vous êtes à risque Vous prenez un sédatif-hypnotique Alprazolam (Xanax ) Chlorazépate Chlordiazépoxideamitriptyline Clidinium- Chlordiazépoxide Clobazam Clonazépam (Rivotril, Klonopin ) Diazépam (Valium

Plus en détail

«L insomnie est signe d anxiété.»

«L insomnie est signe d anxiété.» «L insomnie est signe d anxiété.» Ni pavot, ni mandragore Ni aucun sirop de sommeil au monde Ne te rendront jamais ce sommeil délicieux Que tu possédais hier. Shakespeare, Othello, 1604 N est-ce pas l

Plus en détail

Troubles anxieux du sujet âgé

Troubles anxieux du sujet âgé Troubles anxieux du sujet âgé Dr P.JAULIN Unité de psychiatrie sujet âgé Nantes Conflit d intérêt: aucun Qu est ce que l anxiété? Peur sans objet Anxiété/angoisse Part subjective Équation de Salkovskis:

Plus en détail

LES PRISES EN CHARGE ALTERNATIVES AUX NEUROLEPTIQUES DANS LA MALADIE D ALZHEIMER

LES PRISES EN CHARGE ALTERNATIVES AUX NEUROLEPTIQUES DANS LA MALADIE D ALZHEIMER LES PRISES EN CHARGE ALTERNATIVES AUX NEUROLEPTIQUES DANS LA MALADIE D ALZHEIMER Journée ARS «Qualité et efficience dans la prise en charge des personnes âgées et handicapées» 08/11/2012 PRÉSENTATION DE

Plus en détail

MEDICAMENTS ET SYSTEME NERVEUX CENTRAL ALLAITEMENT

MEDICAMENTS ET SYSTEME NERVEUX CENTRAL ALLAITEMENT MEDICAMENTS ET SYSTEME NERVEUX CENTRAL ALLAITEMENT MAI 2004 DR FRANCOISE BAVOUX DR C FRANCOUAL TABLEAU IV 1 MEDICAMENTS DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL ADULTE METABOLISME ET ORGANES CIBLES 1 CLASSE THERAPEUTIQUE

Plus en détail

TROUBLE D ANXIÉTÉ GÉNÉRALISÉE NÉVROSE D'ANGOISSE

TROUBLE D ANXIÉTÉ GÉNÉRALISÉE NÉVROSE D'ANGOISSE TROUBLE D ANXIÉTÉ GÉNÉRALISÉE NÉVROSE D'ANGOISSE - Définition- Évolution et complication- Principes de traitement- Benzodiazépines (BZD)- Alternatives thérapeutiques- Traitement psychologique Définition

Plus en détail

Thérapeutiques de la maladie d Alzheimer Place des médicaments anti-alzheimer Traitement des symptômes comportements et psychologiques de la démence (SCPD) Traitement non médicamenteux Le futur Pierre

Plus en détail

Polymédication (in)évitable?

Polymédication (in)évitable? Polymédication (in)évitable? Prof Olivier Bugnon Pharmacie de la PMU Ecole de Pharmacie Genève-Lausanne Jeudi de la PMU interdisciplinaire «Ensemble, évitons l évitable» 18.06.2015 Etude sur 1 751 841

Plus en détail

Cahier 2 du n 3034 du 31 mai 2014 - Ne peut être vendu séparément CAHIER COORDONNÉ PAR ALEXANDRA BLANC ET FLORENCE BONTEMPS, PHARMACIENNES

Cahier 2 du n 3034 du 31 mai 2014 - Ne peut être vendu séparément CAHIER COORDONNÉ PAR ALEXANDRA BLANC ET FLORENCE BONTEMPS, PHARMACIENNES N 209 Formation Cahier 2 du n 3034 du 31 mai 2014 - Ne peut être vendu séparément IATROGÉNIE ANXIOLYTIQUES ET HYPNOTIQUES 14 cas pratiques AU SOMMAIRE EFFETS INDÉSIRABLES 2 w Un concours très stressant

Plus en détail

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Introduction L anxiété fait partie du registre émotionnel normal de l être humain Le caractère pathologique doit être évalué à partir de critères diagnostiques aussi

Plus en détail

La déshydratation. Eau est indispensable à la vie, est le principal constituant de notre organisme

La déshydratation. Eau est indispensable à la vie, est le principal constituant de notre organisme La déshydratation 1. définition Perte excessive de la teneur en eau de l organisme Déficit du volume liquidien par déséquilibre du bilan hydrosodé 2. mécanismes et causes a. mécanisme Eau est indispensable

Plus en détail

Prescriptions inappropriées chez la personne âgée de plus de 75 ans hospitalisée

Prescriptions inappropriées chez la personne âgée de plus de 75 ans hospitalisée Prescriptions inappropriées chez la personne âgée de plus de 75 ans hospitalisée Comité de soins du PIRG du nord-ouest Journée de printemps de la Société Gérontologique de Normandie Caen, 23 mai 2014 Plus

Plus en détail

CHAPITRE XI : TROUBLES DE LA MARCHE ET DE L EQUILIBRE. CHUTES CHEZ LE SUJET AGE

CHAPITRE XI : TROUBLES DE LA MARCHE ET DE L EQUILIBRE. CHUTES CHEZ LE SUJET AGE CHAPITRE XI : TROUBLES DE LA MARCHE ET DE L EQUILIBRE. CHUTES CHEZ LE SUJET AGE I- Sémiologie des troubles de la marche A- Anamnèse B- Analyse catégorielle C- Analyse sémiologique II- Epidémiologie des

Plus en détail

Yasmina GIEROK-BAHI Kinésithérapeute CHRU Lille Hôpital Gériatrique Les Bateliers

Yasmina GIEROK-BAHI Kinésithérapeute CHRU Lille Hôpital Gériatrique Les Bateliers Kinésithérapie en Gériatrie Yasmina GIEROK-BAHI Kinésithérapeute CHRU Lille Hôpital Gériatrique Les Bateliers Pathologies fréquentes en rééducation Chutes ( traumatismes,fractures,régression psychomotrice)

Plus en détail

Les PSYCHOTROPES. avec AMM chez l ENFANT

Les PSYCHOTROPES. avec AMM chez l ENFANT Les PSYCHOTROPES avec AMM chez l ENFANT SOMMAIRE Spécificités des médicaments chez l enfant... 3 Règles de prescription... 4 Les Hypnotiques... 5 Les Anxiolytiques... 6 Les Antidépresseurs... 8 Les Antipsychotiques

Plus en détail

Les troubles du sommeil

Les troubles du sommeil La nuit La nuit réveille les angoisses, et les besoins de chacun diffèrent : silence ou bruit rassurant ; lumière ou obscurité La nuit, le personnel est peu nombreux et non soumis à la vigilance collective

Plus en détail

Hôpitaux pour personnes âgées en France

Hôpitaux pour personnes âgées en France Hôpitaux pour personnes âgées en France Evelyne GAUSSENS Directrice générale Hôpital Gériatrique «Les Magnolias» Ballainvilliers,Île de France, France Relever le «défi du vieillissement», c est avant tout

Plus en détail

Migraine et Abus de Médicaments

Migraine et Abus de Médicaments Migraine et Abus de Médicaments Approches diagnostiques et thérapeutiques des Céphalées Chroniques Quotidiennes Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

Thérapeutiques des troubles anxieux & des troubles du sommeil

Thérapeutiques des troubles anxieux & des troubles du sommeil Thérapeutiques des troubles anxieux & des troubles du sommeil Cours très verrouillé sur le point de vue de la thérapeutique. Ce sont des choses verrouillées car on ne veut pas que de nouvelles thérapeutiques

Plus en détail

USAGE RATIONNEL DES BENZODIAZEPINES

USAGE RATIONNEL DES BENZODIAZEPINES 10 2002 frans 10-10-2002 10:13 Pagina 1 USAGE RATIONNEL DES BENZODIAZEPINES Dans l insomnie, il convient d abord d en rechercher la cause, et de la prendre en charge dans la mesure du possible. En deuxième

Plus en détail

Hypnotiques. Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année Année universitaire Caractéristiques d un hypnotique idéal

Hypnotiques. Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année Année universitaire Caractéristiques d un hypnotique idéal Hypnotiques Magalie BAUDRANT-BOGA Pharmacien Hospitalier Contractuel Pôles Digidune et Pharmacie, CHU Grenoble Equipe ThEMAS, TIMC/IMAG, UMR CNRS 5525 Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année

Plus en détail