Chute et Syndrome Post-chute: Comprendre et Accompagner Le point de vue du psychologue

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chute et Syndrome Post-chute: Comprendre et Accompagner Le point de vue du psychologue"

Transcription

1 Chute et Syndrome Post-chute: Comprendre et Accompagner Le point de vue du psychologue Maud Loubeyre, Psychologue Hôpital de Jour Patients Chuteurs SSR du CH Bois Guillaume Jessica Bouak, Psychologue EHPAD Saint-Michel Evreux 1

2 Quel sens donner à la chute? Évènement brutal lié à un facteur précis = chute fortuite Facteurs de risques ou facteurs précipitants (domaine médical et environnemental) Mais aussi chute = évènement dont la signification peut être sociale et psychologique Chute = acte manqué (reflet d un conflit intrapsychique) Fragilité, mal-être psychologique = facteur de risque important 2

3 Pistes d interprétations psychologiques 5 types de chutes (Cerisier, 1989) - La chute suicide - La chute stress - La chute appel - La chute refus - La chute symbole Pas un évènement banal Quelques points de repère, mais inscription de la chute dans une histoire = accompagnement adapté 3

4 Conséquences psychologiques de la chute Chute = rupture, bouleverse l équilibre = assimilée à une perte «une de plus, une de trop» (Messy, 1997) Douleur morale = peut accompagner ou suivre la douleur physique Sentiment d insécurité, perte de contrôle Prise de conscience douloureuse Perturbation de l image du corps Sentiment de honte et baisse d estime de soi L appréhension de l entourage Facteurs contribuant au développement d un syndrome post-chute 4

5 Le syndrome post-chute Composantes physique et psychique 5

6 Le syndrome post-chute: composante psychologique Etat de Stress Post- Traumatique Syndrome postchute 6

7 Le syndrome post-chute: composante psychologique Événement traumatique menace de mort ou de l intégrité physique peur intense, sentiment d impuissance Peur de mourir seul à terre sentiment de perte du contrôle de soi donc peur des conséquences évt. T constamment revécu souvenirs envahissants rêves répétitifs agit comme si le T allait se reproduire (flash back, hallucinations), hypervigilance. chute revécue flashs de la chute envahissants cauchemars sentiment que va tomber à tout moment => limite les déplacements angoisse devant le lieux de la chute, et la situation de marche 7

8 Le syndrome post-chute: composante psychologique Évitement des stimulus associés au traumatisme émoussement de la réactivité générale évitement de la pensée, activités, lieux T sentiment de dégagement d autrui restriction des affects sentiment d avenir bouché activation neurovégétative Trouble du sommeil irritabilité, colère difficultés de concentration hypervigilance risque d attaque de panique Fuite de tout ce qui est en rapport à la chute: Lieux, marche s occupe l esprit sentiment d être seule, Peu de réactions affectives /autres sentiment va bientôt mourir, désespoir face à l avenir Activation neurovégétative Idem risque d attaque de panique dans certaines situations 8

9 Le syndrome post-chute: composante psychologique Risque d évoluer vers une dépression secondaire si pas soigné car restriction des activités par fuite du risque de chute car ruminations d idées noires : «je ne fais plus donc je n ai plus de valeur» «quoi que je fasse, rien ne changera» Voir vers un état de régression psychomotrice avec dépendance sévère. 9

10 Outils d évaluation de la composante psy 10

11 Le syndrome post-chute: Outils d évaluation psy EVA de la peur de chuter Demander au patient de positionner le curseur d une réglette cotée de 0 à 10 au niveau qu il pense correspondre le mieux à sapeurdechuter. De Rogalski Landrot & al.,

12 Le syndrome post-chute: Outils d évaluation psy Echelle révisée d impact d événement stressant (IES) (d après M. Horowitz et al) 12

13 Mais Non spécifique à: - population âgée - contexte de chute 13

14 Soutien psychologique du patient âgé chuteur 14

15 Les apports de la psychologie clinique Espace contenant et sécurisant pour verbaliser cette expérience traumatique Appropriation, mise en sens Mise à distance Derrière chaque chute = une personne et une histoire 15

16 Les apports de la psychologie cognitive et comportementale (J.Cottraux) Repérer les stresseurs, et fixations éventuelles Événement T / aujourd hui Repérer s il existe des attaques de paniques, une anticipation anxieuse, des flashs (technique d arrêt de la pensée) Mise à jour des pensées automatiques et travail sur les schémas cognitifs ex: je marche je meurs Pensées alternatives 16

17 Schéma de l anxiété évitement Ouf, j ai évité le pire! Situation anxiogène renforce Ça s empire, Pensée: je vais tomber et mourir Centration sur les signes physiques Accélération du rythme Respiratoire Émotion : peur, angoisse

18 La relaxation chez le sujet âgé chuteur 18

19 Techniques de Relaxation Régulation ventilatoire Contrôle du rythme et de l amplitude ventilatoire pour réguler l hyperventilation Relaxation de Jacobson apprentissage de modalités de fonctionnement neuro-musculaire principe de«contraction-relâchement» Relaxation de Schultz «training autogène» d inspiration psychologique suggestions de sensations de pesanteur, de chaleur, de rythme cardiaque et respiratoire, pensée concentrée sur l expérience physique = détente mentale

20 Etudechezlesujetâgé Fromage&al.,2001 Acquisitions«généralisables» car utilisées dans d autres situations Augmentation de l autonomie et capacité de choix Nouvelles relations sociales entre les membres du groupe Levée de symptômes(humeur, sommeil, appétit, constipation ) Changements au niveau somatique, émotionnel et social Etude chez le sujet âgé chuteur Fromage& al., 2003 Groupe patients: Peur de chuter et Anxiété liée à la marche Equilibre /= Groupe témoins: Peur de tomber et Anxiété liée à la marche ou =

21 Le photolangage : moyen de médiation 21

22 Le photolangage: Matériel & Déroulement Technique qui facilite la communication grâce à l utilisation de photos Séanceen2temps: 1. Mise en place : une question élaborée par les soignants, est posée aux membres du groupe, à laquelle ils doivent répondre à l aide d une photo que chacun aura choisie. 2. Mise en commun : échange libre à partir des photos sélectionnées par le patient lui-même. Référence:"Photo, groupe et soin psychique" par Claudine Vaucheret,

23 Le photolangage & Syndrome post-chute Travail selon une progression propre à chaque groupe Aborde les thèmes suivants: qu estcequej attendsdecegroupe? qu est ce que l équilibre pour moi? qu est-ce qui me soutient aujourd hui? qu estcequevieillirpourmoi? mais aussi: le bilan de vie, l image du corps, la place de la famille, les représentations de l avenir 23

24 Etude chez le sujet âgé chuteur Perrot&al.,2005 Intérêt du photolangage comme support pour un groupe thérapeutique: Objectifdesemettreàl écoutedespatientsquichutent. Groupe = lieu de réétayage: réceptacle du vécu, des émotions Groupe ->regaindeconfianceensoi. De Rogalski Landrot& al., 2007

25 Une prise en charge pluridisciplinaire Une expérience en EHPAD Prise en charge psychologue / psychomotricienne, en lien également avec la kinésithérapeute et l ensemble des intervenants Une expérience en Hôpital de Jour SSR Séance de relaxation en individuel avant situation de rééducation jugée comme anxiogène par le patient: travail du relevé du sol (ergothérapeute) / travail de marche en extérieur, descente des marches d escalier(kinésithérapeute) Séance de relaxation collective en fin de PEC groupe équilibre Travail ergothérapeute/ kinésithérapeute 25

26 Conclusion 26

27 Merci de votre attention Références: Cerisier, M. (1989). Rapport personnes âgées, vieillissement et chute. Paris: AVA. Fromage, B. & al. (2003). Réhabilitation du sujet chuteur. L année gérontologique , 1, Fromage, B. & al. (2001). Groupe de relaxation avec des personnes âgées en institution. Champ Psychosomatique. 2001, n 24, Vaucheret, C. (2000). «Photo, groupe et soin psychique» Perrot, C. & al. (2005). Prise en charge psychologique des patients «chuteurs». NPG. avril Masson. De Rogalski Landrot, M., & al. (2007). La prise en charge de la peur de tomber apporte-t-elle un bénéfice au patient âgé chuteur vivant en milieu communautaire? A propos d une étude pilote de 15 cas. Psychol Neuro Psychiatr Vieil. septembre 2007;5(3):

LES TECHNIQUES DE PREPARATION MENTALE:

LES TECHNIQUES DE PREPARATION MENTALE: LES TECHNIQUES DE PREPARATION MENTALE: I) LES TECHNIQUES DE RELAXATION: le training autogène de Schultz et la relaxation progressive de Jacobson. Toutes les deux s appuient sur la régulation tonique musculaire

Plus en détail

Réparation juridique du dommage corporel : données propres à la psychiatrie. Pr Senon Faculté de Médecine Université de Poitiers

Réparation juridique du dommage corporel : données propres à la psychiatrie. Pr Senon Faculté de Médecine Université de Poitiers Réparation juridique du dommage corporel : données propres à la psychiatrie Pr Senon Faculté de Médecine Université de Poitiers Problèmes posés en psychiatrie Le PTSD : une clinique encore mal connue La

Plus en détail

Troubles psychiques et travail

Troubles psychiques et travail Troubles psychiques et travail Dr Dominique PHAM Médecin-chef SDIS 29 ANXIETE DEPRESSION STRESS ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE BURNOUT RISQUES PSYCHOSOIAUX ANXIETE DEPRESSION STRESS ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE

Plus en détail

UNE BOÎTE À OUTILS POUR FAIRE FACE À LA DEPRESSION

UNE BOÎTE À OUTILS POUR FAIRE FACE À LA DEPRESSION UNE BOÎTE À OUTILS POUR FAIRE FACE À LA DEPRESSION PRÉSENTATION: M. KOFFI AGBEMADON, INTERVENANT EN RELATION D AIDE M. LAURENT QUINT, INTERVENANT EN RELATION D AIDE CONFÉRENCE DU 14 JUIN 2011 1 PLAN 1.

Plus en détail

R. BARAKA B. Griene Consultation Douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger

R. BARAKA B. Griene Consultation Douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger R. BARAKA B. Griene Consultation Douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger «si c est au plan physique que l on ressent la douleur, c est le psychisme qui la supporte». François BOUREAU Quelques définitions

Plus en détail

LE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE

LE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE LE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE Comment faire appel à un psychologue? Demande du patient Orientation par un professionnel A quel moment de la prise en charge peut-on le solliciter? A tout moment de la maladie

Plus en détail

La Fondation des maladies mentales

La Fondation des maladies mentales La Fondation des maladies mentales Fondée en 1980 par Dr Yves Lamontagne, psychiatre Mission: la prévention des maladies mentales Programmes de sensibilisation et de prévention Pour les jeunes des écoles

Plus en détail

PLAN. 1. Introduction. 2. Clinique des troubles anxieux. 3. Evaluation clinique. 4. Traitement

PLAN. 1. Introduction. 2. Clinique des troubles anxieux. 3. Evaluation clinique. 4. Traitement LES TROUBLES ANXIEUX CHEZ L ENFANT ET L ADOLESCENT DR PAULE GARROS PLAN 1. Introduction 2. Clinique des troubles anxieux 3. Evaluation clinique 4. Traitement 1. INTRODUCTION 1.1. Points de repère 1.2.

Plus en détail

Stress des soignants et Douleur de l'enfant

Stress des soignants et Douleur de l'enfant 5e rencontre francophone Suisse et France voisine de la douleur chez l enfant Stress des soignants et Douleur de l'enfant Céline ROUSSEAU-SALVADOR Psychomotricienne - Psychologue Clinicienne Service d

Plus en détail

Gestion du stress et de l anxiété par les TCC. Dr Dominique SERVANT dominique.servant@chru-lille.fr Unité stress et anxiété CHRU de Lille

Gestion du stress et de l anxiété par les TCC. Dr Dominique SERVANT dominique.servant@chru-lille.fr Unité stress et anxiété CHRU de Lille Gestion du stress et de l anxiété par les TCC Dr Dominique SERVANT dominique.servant@chru-lille.fr Unité stress et anxiété CHRU de Lille Rappel sur les bases du modèle cognitif du stress Définitions du

Plus en détail

Mise en garde 418 523-1502

Mise en garde 418 523-1502 Mise en garde Afin de compléter ce questionnaire, nous te recommandons d être accompagné d un adulte afin de pouvoir valider certaines informations. Sinon, nous t invitons à contacter les intervenants

Plus en détail

L aide aux aidants. Psychologue clinicienne. Capacité de gériatrie mars 2009

L aide aux aidants. Psychologue clinicienne. Capacité de gériatrie mars 2009 L aide aux aidants Aude Comberieu Psychologue clinicienne Hôpital Émile Roux Capacité de gériatrie mars 2009 Définition L aidant naturel L aidant non professionnel L aidant familial «L aidant familial

Plus en détail

Référence : Henri Piéron, Vocabulaire de psychologie, PUF. 1979. LES TROUBLES ANXIEUX

Référence : Henri Piéron, Vocabulaire de psychologie, PUF. 1979. LES TROUBLES ANXIEUX 1 Anxiété : «Malaise à la fois physique caractérisé par une crainte diffuse, un sentiment d insécurité, de malheur imminent. On réserve plutôt le nom d angoisse aux sensations physiques qui accompagnent

Plus en détail

Troubles post-traumatiques du personnel consécutifs à un stress extrême : le double meurtre de PAU

Troubles post-traumatiques du personnel consécutifs à un stress extrême : le double meurtre de PAU Troubles post-traumatiques du personnel consécutifs à un stress extrême : le double meurtre de PAU CHS de PAU nuit du 17 / 18 Décembre 2004 Dépistage et prise en charge par le médecin du travail Dr J.

Plus en détail

TROUBLES ANXIEUX. Filipe Galvão interne DES psychiatrie

TROUBLES ANXIEUX. Filipe Galvão interne DES psychiatrie TROUBLES ANXIEUX Filipe Galvão interne DES psychiatrie PLAN Historique du concept de trouble anxieux Attaque de panique - Trouble panique Trouble anxieux généralisé Les troubles phobiques : Agoraphobie

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Démarche et objectifs Une démarche de santé publique à l initiative de la Direction générale de la Santé

Plus en détail

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE REMALDO Equipe de rééducation-hlsom Octobre 2011 ETUDE DE CAS: MONSIEUR F DESCRIPTION M F est âgé de 80 ans, il est entouré par sa famille, diagnostic posé

Plus en détail

Risques psychosociaux: regards croisés

Risques psychosociaux: regards croisés Risques psychosociaux: regards croisés Dr Danzin Psychiatre - PH hôpital Charcot (Plaisir) - Attachée à la consultation «souffrance et travail» du service de Pathologie Professionnelle de l hôpital Raymond

Plus en détail

APPROCHES PSYCHOTHERAPEUTIQUES DU PATIENT DOULOUREUX CHRONIQUE

APPROCHES PSYCHOTHERAPEUTIQUES DU PATIENT DOULOUREUX CHRONIQUE APPROCHES PSYCHOTHERAPEUTIQUES DU PATIENT DOULOUREUX CHRONIQUE GENERALITES Douleur chronique = douleur qui évolue depuis plus de 6 Mois. Douleur «maladie» qui évolue par elle même Douleur «traumatisme»:

Plus en détail

Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles

Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles Les annonces en cancérologie : Dimensions psychologiques et relationnelles St Malo 5 février 2010 Audrey Lesieur Psychologue Le dispositif d annonce Plan Cancer 2005 ( Mesure 40) Apporter une information

Plus en détail

Les Troubles Psychiatriques Majeurs. Mimi Israël M.D. Avril, 2007

Les Troubles Psychiatriques Majeurs. Mimi Israël M.D. Avril, 2007 Les Troubles Psychiatriques Majeurs Mimi Israël M.D. Avril, 2007 Objectif D apprendre à reconnaître certains troubles de santé mentale et de toxicomanie dans un contexte de concomitance. Qu est-ce qu un

Plus en détail

Intérêt de la Thérapie Comportementale et Cognitive dans la prise en charge thérapeutique du PTSD

Intérêt de la Thérapie Comportementale et Cognitive dans la prise en charge thérapeutique du PTSD Intérêt de la Thérapie Comportementale et Cognitive dans la prise en charge thérapeutique du PTSD F.OLIVIER P. LAMY Journée Scientifique «La recherche en psychiatrie : Etat de stress posttraumatique» ALBI

Plus en détail

La douleur chez l enfant

La douleur chez l enfant La douleur chez l enfant M.M. Landru Hôpital A. Chenevier, Service d Odontologie du Pr. B. Gogly Définition de la douleur expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à un dommage tissulaire

Plus en détail

Syndrome post chute. Un stress post traumatique. Groupe de travail des psychologues en gériatre Valérie dartinet Chalmey

Syndrome post chute. Un stress post traumatique. Groupe de travail des psychologues en gériatre Valérie dartinet Chalmey Syndrome post chute Un stress post traumatique Groupe de travail des psychologues en gériatre Valérie dartinet Chalmey Syndrome post chute après une chute où station au sol prolongé accumulation de plusieurs

Plus en détail

Comment prévenir le syndrome du Burn-out?

Comment prévenir le syndrome du Burn-out? Comment prévenir le syndrome du Burn-out? 1 Qui suis-je? Je suis analyste transactionnel certifié, formateur et superviseur spécialisé en prévention et gestion des risques psychosociaux. Ma mission : «Etre

Plus en détail

Les Angoisses du normal au pathologique. Dr Cyrille Guillaumont Chef de Pôle de Psychiatrie Adulte Centre Hospitalier Philippe Pinel Amiens

Les Angoisses du normal au pathologique. Dr Cyrille Guillaumont Chef de Pôle de Psychiatrie Adulte Centre Hospitalier Philippe Pinel Amiens Les Angoisses du normal au pathologique Dr Cyrille Guillaumont Chef de Pôle de Psychiatrie Adulte Centre Hospitalier Philippe Pinel Amiens Quelques éléments de définition Stress : Anxiété : Angoisse :

Plus en détail

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Introduction L anxiété fait partie du registre émotionnel normal de l être humain Le caractère pathologique doit être évalué à partir de critères diagnostiques aussi

Plus en détail

11/ Syndromes névrotiques et syndromes anxieux

11/ Syndromes névrotiques et syndromes anxieux SEMESTRE 2 UE 2.6.S2 Processus psychopathologiques 11/ Syndromes névrotiques et syndromes anxieux Névrose et anxiété La névrose est une perturbation de l ensemble de la personnalité plus marquée au niveau

Plus en détail

PRISE EN CHARGE TCC DES TROUBLES PANIQUE

PRISE EN CHARGE TCC DES TROUBLES PANIQUE PRISE EN CHARGE TCC DES TROUBLES PANIQUE Dr Christine MIRABEL SARRON CMME Service du Professeur GUELFI Université Paris V 100 rue de la Santé 75674 PARIS cedex 14 S.KIELT@ch-sainte-anne.fr C. MIRABEL SARRON

Plus en détail

Outil de détection précoce du burnout

Outil de détection précoce du burnout Outil de détection précoce du burnout Guide d utilisation Objectif de l outil L objectif principal de cet outil est d apporter une aide aux professionnels de la santé pour déceler les signes avant-coureurs

Plus en détail

TROUBLES PSYCHOLOGIQUES

TROUBLES PSYCHOLOGIQUES TROUBLES PSYCHOLOGIQUES DANS LA SEP Pr Michèle Montreuil Professeur de psychologie Université Paris 8 La dépression, l anxiété et la labilité émotionnelle ne sont pas rares Dans la sclérose en plaques,

Plus en détail

Partie 1: La relation psyche-soma. Illustrations de la place des interactions corps-esprit

Partie 1: La relation psyche-soma. Illustrations de la place des interactions corps-esprit Partie 1: La relation psyche-soma Illustrations de la place des interactions corps-esprit A. L APPROCHE PSYCHOSOMATIQUE 1. Origines de l approche psychosomatique Le terme psychosomatique est développé

Plus en détail

Expérimenter pour prévenir les risques! HES-SO Valais S Alberti & E Pitarelli

Expérimenter pour prévenir les risques! HES-SO Valais S Alberti & E Pitarelli Expérimenter pour prévenir les risques! HES-SO Valais S Alberti & E Pitarelli La conscience du soi corps pour éduquer Expériences en HEDS Prendre soin de soi et techniques d autoprotection COMMENT : Sentir

Plus en détail

Carrefour des pratiques sur les agressions sexuelles et la violence conjugale

Carrefour des pratiques sur les agressions sexuelles et la violence conjugale Formations de l Hêtre Carrefour des pratiques sur les agressions sexuelles et la violence conjugale Le syndrome de stress post-traumatique Conférence préparée et animée par Evelyne Donnini, psychologue

Plus en détail

LES PSYCHOTHÉRAPIES. Filipe Galvão

LES PSYCHOTHÉRAPIES. Filipe Galvão LES PSYCHOTHÉRAPIES Filipe Galvão PLAN Introduction / définitions Psychothérapie de soutien Thérapies comportementales et cognitives Psychanalyse Hypnose Thérapies à médiation corporelle Thérapies collectives

Plus en détail

Les souffrances psychiques et les comportements inhabituels

Les souffrances psychiques et les comportements inhabituels Premiers secours en équipe Les souffrances psychiques et les comportements inhabituels Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados A la fin de cette partie vous serez capable : de prendre

Plus en détail

ETAT DE STRESS AIGU ETAT DE STRESS POST TRAUMATIQUE: IFSI Nice Emmanuel Mulin, emulin@orange.fr

ETAT DE STRESS AIGU ETAT DE STRESS POST TRAUMATIQUE: IFSI Nice Emmanuel Mulin, emulin@orange.fr ETAT DE STRESS AIGU ETAT DE STRESS POST TRAUMATIQUE: IFSI Nice Emmanuel Mulin, emulin@orange.fr Plan: Définition Etat de stress aigu Etat de stress post traumatique Evolution Complications Traitement Trouble

Plus en détail

Psychothérapie de l'insomnie: programme de traitement

Psychothérapie de l'insomnie: programme de traitement Psychothérapie de l'insomnie: programme de traitement Corinne Tihon Ivanyi, Psychologue FSP Thérapie cognitivo-comportementale EMDR Plan Objectifs du traitement Thérapie cognitive et comportementale Déroulement

Plus en détail

Les balafrés du corps Comment se reconstruire? Exemple du cancer du sein

Les balafrés du corps Comment se reconstruire? Exemple du cancer du sein Les balafrés du corps Comment se reconstruire? Exemple du cancer du sein Dr Reich Michel Équipe de Psycho-Oncologie Centre Oscar Lambret (Lille) Congrès AFSOS, Paris 17 septembre 2010 Introduction Dans

Plus en détail

Douleur, souffrance, démence et fin de vie

Douleur, souffrance, démence et fin de vie Douleur, souffrance, démence et fin de vie Qu est ce que la douleur? Différence entre douleur et souffrance La souffrance serait morale et la douleur physique La douleur serait locale et la souffrance

Plus en détail

L HYPNOSE DANS LE TRAITEMENT DE LA DOULEUR :

L HYPNOSE DANS LE TRAITEMENT DE LA DOULEUR : L HYPNOSE DANS LE TRAITEMENT DE LA DOULEUR : UNE (RE) NOUVEAUTE THERAPEUTIQUE? Dr Patrick Assoune Consultation Douleur Hôpital Tenon Paris Faculté le 24/01/2006 1 1-14 Et l Hypnose!! Après s un long parcours

Plus en détail

Atelier La gestion de l anxiété

Atelier La gestion de l anxiété Atelier La gestion de l anxiété Trucs et Astuces Annie Fratarcangeli, éducatrice spécialisée Mireille St-Pierre, parent Différence entre la peur et l anxiété La peur est une réaction normale face à un

Plus en détail

Formation. Des cours Croix-Rouge vaudoise pour les proches aidants

Formation. Des cours Croix-Rouge vaudoise pour les proches aidants Formation Des cours Croix-Rouge vaudoise pour les proches aidants A qui s adressent ces formations? Cours de sensibilisation Ces cours s adressent à vous, proches aidants, qui consacrez temps et énergie

Plus en détail

Les troubles anxieux

Les troubles anxieux Plan Les troubles anxieux I. Généralités II. Attaque de panique III. Trouble panique : 2. Facteurs de risque : 3. Selon la classification DSM4 : IV. TAG = trouble d anxiété généralisé V. Agoraphobie 2.

Plus en détail

Maîtrise mentale et comportementale

Maîtrise mentale et comportementale Maîtrise mentale et comportementale Conception et animation Fabrice De Ré Formation, coaching Maîtrise mentale et comportementale +33 (0) 618 951 340 - contact@aikievolutis.com Formation pour les métiers

Plus en détail

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES 327 Allaitement maternel inefficace (00104) 327 Allaitement maternel interrompu (00105) 328 Motivation à améliorer l allaitement maternel (00106) 329 Tension dans l exercice

Plus en détail

Unité de guidance infantile. Consultation multidisciplinaire du psycho-développement. Evaluer, diagnostiquer et traiter l enfant

Unité de guidance infantile. Consultation multidisciplinaire du psycho-développement. Evaluer, diagnostiquer et traiter l enfant Unité de guidance infantile Consultation multidisciplinaire du psycho-développement Evaluer, diagnostiquer et traiter l enfant Pour qui? En âge préscolaire La consultation multidisciplinaire du psycho-développement

Plus en détail

LE STRESS COMME CAUSE D ABSENTEISME

LE STRESS COMME CAUSE D ABSENTEISME 1 LE STRESS COMME CAUSE D ABSENTEISME Dr. Jean-Pol PIRONET chef du service Qualité Médicale Medex 2 Dr. Hans Selye (1907-1982) Syndrome de stress ou S.G.A. (Syndrome général d adaptation) Le stress de

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS EN INSTITUTION. Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS EN INSTITUTION. Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution Les souffrances des adolescents sont réelles et conséquentes, dans une période du développement de la personne, empreinte de bouleversements.

Plus en détail

Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress. Dr N. Lafay

Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress. Dr N. Lafay Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress Dr N. Lafay Introduction Stress = événements de vie Stress, bases physiologiques Événements de vie, bases épidémiologiques Adaptation du sujet à une

Plus en détail

ACOUPHENES. Comprendre la souffrance du patient Répondre à son questionnement. Dr RENAUD PICARD Service ORL-Audiophonologie C.H.U.

ACOUPHENES. Comprendre la souffrance du patient Répondre à son questionnement. Dr RENAUD PICARD Service ORL-Audiophonologie C.H.U. ACOUPHENES Comprendre la souffrance du patient Répondre à son questionnement Dr RENAUD PICARD Service ORL-Audiophonologie C.H.U. Besançon Prise en charge (PEC) souvent multidisciplinaire. ORL, MG, audioprothésiste,

Plus en détail

TROUBLES ANXIEUX CHEZ L ENFANTS

TROUBLES ANXIEUX CHEZ L ENFANTS TROUBLES ANXIEUX CHEZ L ENFANTS N. DELTORT Novembre 2015 Introduction Anxiété de séparation Phobie spécifique Phobie sociale TOC Anxiété généralisée SOMMAIRE Anxiété : affect pénible associé à une attitude

Plus en détail

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale

Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale 19 Relation soignant-soigné au cœur de la psychologie médicale RENCONTRE, TRANSFERT ET CONTRE-TRANSFERT La notion de transfert découle des travaux de la psychanalyse (S. Freud) où ont été décrits des mouvements

Plus en détail

LA GESTION DU STRESS SON STRESS LORSQU ON ON EST DE JEUNES ADULTES?

LA GESTION DU STRESS SON STRESS LORSQU ON ON EST DE JEUNES ADULTES? LA GESTION DU STRESS COMMENT GÉRER G SON STRESS LORSQU ON ON EST DE JEUNES ADULTES? LE STRESS C EST C QUOI? Le stress, c'est l'ensemble des r de l'organisme (positives ou négatives) à une demande d. Plus

Plus en détail

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile Conseils Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile www.douglas.qc.ca Le retour Le retour Votre proche a eu des gestes ou des propos agressifs. Vous êtes inquiet pour lui et

Plus en détail

Stages : Ateliers pratiques

Stages : Ateliers pratiques Stages : Ateliers pratiques ***** Pour nous contacter ou pour vous inscrire : Tel : 06 68 65 20 20 ou mail : dforcari@gmail.com Stages Automne/Hiver 2015/2016 1 - Savoir se relaxer, s entraîner au lâcher-prise

Plus en détail

Psychologie médicale

Psychologie médicale Psychologie médicale Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Définition de la psychologie médicale...1 2 Les modèles de la relation médecin patient... 2 3 Réactions du malade face à

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE

QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE Nom : # Dossier : Date : QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE Dans le questionnaire suivant, nous nous intéressons à votre propre vision de votre condition actuelle,

Plus en détail

L hypnose et ses applications : notamment en Médecine Générale

L hypnose et ses applications : notamment en Médecine Générale L hypnose et ses applications : notamment en Médecine Générale 25 Juin 2013 Dr Idrissa N DIAYE Dr Isabelle STIMEC Dr Elise LELARGE docteur.ndiaye@gmail.com i.stimec@citi44.com e.lelarge@citi44.com Plan

Plus en détail

AMÉNAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PRIVATIF ET COMMUN DES PERSONNES ATTEINTES DE MAMA. Apports de la psychologie environnementale

AMÉNAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PRIVATIF ET COMMUN DES PERSONNES ATTEINTES DE MAMA. Apports de la psychologie environnementale AMÉNAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PRIVATIF ET COMMUN DES PERSONNES ATTEINTES DE MAMA Apports de la psychologie environnementale LA PSYCHOLOGIE ENVIRONNEMENTALE Naissance dans les années 60 aux USA Réflexions

Plus en détail

Education thérapeutique des aidants informels de patients atteints d une maladie d Alzheimer ou maladie apparentée.

Education thérapeutique des aidants informels de patients atteints d une maladie d Alzheimer ou maladie apparentée. Education thérapeutique des aidants informels de patients atteints d une maladie d Alzheimer ou maladie apparentée. L e r é s e a u d e s a n t é Symbiose : Léna Po u l a i n, P i e r r e Pitsaer, F r

Plus en détail

Vous avez peur de l avion mais de quel trouble anxieux souffrez-vous exactement?

Vous avez peur de l avion mais de quel trouble anxieux souffrez-vous exactement? Vous avez peur de l avion mais de quel trouble anxieux souffrez-vous exactement?, psychothérapeute (EMDR, hypnose, thérapie brève) Vice-présidente de l association EMDR-Belgique Ecole Belge d Hypnose et

Plus en détail

Les domaines de compétences

Les domaines de compétences ACCOMPAGNEMENT ET AIDE individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Associer aux actes essentiels de la vie quotidienne des moments d échange privilégiés. Veiller au respect du rythme

Plus en détail

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON Enquête qualitative par entretiens semi-structurés auprès de 8 femmes primipares F DUMEL, S BILLOT-HADANA

Plus en détail

Guylaine Bellerose, psychologue, GBellerose@cegep-fxg.qc.ca Frédérick Dionne, psychologue, FDionne@cegep-fxg.qc.ca

Guylaine Bellerose, psychologue, GBellerose@cegep-fxg.qc.ca Frédérick Dionne, psychologue, FDionne@cegep-fxg.qc.ca Guylaine Bellerose, psychologue, GBellerose@cegep-fxg.qc.ca Frédérick Dionne, psychologue, FDionne@cegep-fxg.qc.ca Remerciements Département de soins infirmiers - Guylaine Paquin et Francine Vincent Département

Plus en détail

Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide

Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide Soutenir et Accompagner une Personne Âgée qui Parle de la Mort et du Suicide Journée Régionale sur le Suicide et les Aînés de Laval Jeudi 6 Février 2014 Atelier de Sensibilisation offert en partenariat

Plus en détail

Maîtrise mentale et comportementale Centre pénitentiaire

Maîtrise mentale et comportementale Centre pénitentiaire Maîtrise mentale et comportementale Centre pénitentiaire Formation pour les centres pénitentiaires Après 20 ans d exercice dans les métiers de sécurité, également formé aux techniques de communication,

Plus en détail

lorsqu un deuil, un divorce ou une maladie bouleverse votre vie

lorsqu un deuil, un divorce ou une maladie bouleverse votre vie lorsqu un deuil, un divorce ou une maladie bouleverse votre vie Lors d un deuil, d une séparation ou d un divorce, À tout âge, perdre une personne que l on aime est un choc. Pour les enfants, la mort d

Plus en détail

FARAP 2011 SAINT-ETIENNE

FARAP 2011 SAINT-ETIENNE Qu attendre d une consultation de gérontopsychiatrie? FARAP 2011 SAINT-ETIENNE Dr Dorey JM CHS le Vinatier, BRON Pôle EST (Pr d Amato) Gérontopsychiatrie: définition Discipline médicale qui s intéresse:

Plus en détail

Patricia Garel. Patricia Garel. Plan et objectifs

Patricia Garel. Patricia Garel. Plan et objectifs Plan et objectifs Synthèse de la conférence CAO2010 (l imparfait au présent) Les trois grandes raisons pour lesquelles un enfant semble ne pas apprendre De qui parle-t-on: Quelques histoires Que peut apporter

Plus en détail

Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail. La prévention des Risques psychosociaux au CHUV

Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail. La prévention des Risques psychosociaux au CHUV Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail La prévention des Risques psychosociaux au CHUV Objectifs 1. Définition des risques psychosociaux 2. La prévention des risques psychosociaux

Plus en détail

Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne

Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Référentiel Fonction / Activités fonctions Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Accompagnement dans la relation à l environnement / Maintien de la vie

Plus en détail

Des cours pour aider sans s épuiser

Des cours pour aider sans s épuiser Proches aidants FORUM SOCIAL DE LA COTE 2014 Des cours pour aider sans s épuiser Mme N. Droz & M. Vernaz - 6 Septembre 2014 Des cours accessibles pour tous La Croix-Rouge vaudoise accompagne les Proches

Plus en détail

Prise en charge du patient souffrant d obésité au Centre de Prévention et Réadaptation Cardiovasculaire Léopold Bellan

Prise en charge du patient souffrant d obésité au Centre de Prévention et Réadaptation Cardiovasculaire Léopold Bellan Prise en charge du patient souffrant d obésité au Centre de Prévention et Réadaptation Cardiovasculaire Léopold Bellan MME BOUERI RANA, PSYCHOLOGUE - PSYCHOTHÉRAPEUTE DR COURTALHAC, MÉDECIN Parcours du

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA PERCEPTION DE LA MALADIE (IPQ-R) (Moss-Morris et coll. 2002, v.f. : Nebal Al Anbar, Roland Dardennes & Kelley Kaye 2005)

QUESTIONNAIRE SUR LA PERCEPTION DE LA MALADIE (IPQ-R) (Moss-Morris et coll. 2002, v.f. : Nebal Al Anbar, Roland Dardennes & Kelley Kaye 2005) QUESTIONNAIRE SUR LA PERCEPTION DE LA MALADIE (IPQ-R) (Moss-Morris et coll. 2002, v.f. : Nebal Al Anbar, Roland Dardennes & Kelley Kaye 2005) Nom : Date : VOTRE VISION DE LA MALADIE DE VOTRE ENFANT Ci-dessous

Plus en détail

LES NÉVROSES. Dr BLAISE Emilie Chef de clinique-assistante des hôpitaux au CHU de DIJON

LES NÉVROSES. Dr BLAISE Emilie Chef de clinique-assistante des hôpitaux au CHU de DIJON LES NÉVROSES Dr BLAISE Emilie Chef de clinique-assistante des hôpitaux au CHU de DIJON PLAN Historique Définition Etiopathogénie Névrose d angoisse: attaque de panique, trouble panique, anxiété généralisée

Plus en détail

Ces enfants ont des besoins spécifiques

Ces enfants ont des besoins spécifiques L Enfant Qui? Par Adoptons-Nous association neuchâteloise de familles adoptantes Les enfants adoptés sont des enfants comme les autres. C est leur histoire qui fait d eux des enfants ayant des besoins

Plus en détail

Phobies: IFSI Nice 2008. Emmanuel Mulin

Phobies: IFSI Nice 2008. Emmanuel Mulin Phobies: IFSI Nice 2008 Emmanuel Mulin PLAN: I. Définition II. Formes cliniques II.a agoraphobie II.b phobies sociales II.c phobies spécifiques VI. Evolution VII. Complications VIII. Traitement Définition:

Plus en détail

MÉMO SANTÉ ARTISANS ET STRESS AU TRAVAIL CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP

MÉMO SANTÉ ARTISANS ET STRESS AU TRAVAIL CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP MÉMO SANTÉ CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP ARTISANS ET STRESS AU TRAVAIL Souvent qualifié de «mal du siècle», le stress touche toutes les catégories de travailleurs, et notamment

Plus en détail

ATELIER 2: Les «bénéfices psychologiques» de l ETP: psychothérapie, thérapie cognitivocomportementale. quels équilibres?

ATELIER 2: Les «bénéfices psychologiques» de l ETP: psychothérapie, thérapie cognitivocomportementale. quels équilibres? 12èmes Journées Régionales d échanges en Education du Patient EDUCATION DU PATIENT : «Entre bénéfices possibles et attendus.vers de nouveaux équilibres» jeudi 29 et vendredi 30 novembre 2012 ATELIER 2:

Plus en détail

Enjeux psychologiques de la greffe pour le donneur et le receveur

Enjeux psychologiques de la greffe pour le donneur et le receveur Enjeux psychologiques de la greffe pour le donneur et le receveur Jessica FRIPPIAT Psychologue clinicienne Service d Hémato-oncologie Unité de Psychologie Hôpital Universitaire des enfants Reine Fabiola

Plus en détail

BURN OUT Il comporte trois dimensions : un épuisement émotionnel une tendance à dépersonnaliser ses patients

BURN OUT Il comporte trois dimensions : un épuisement émotionnel une tendance à dépersonnaliser ses patients BURN OUT Le burn out est un syndrome touchant les personnes impliquées auprès d'autrui et tout particulièrement dans une relation de soin. Il comporte trois dimensions : un épuisement émotionnel qui se

Plus en détail

Comment engager une personne durablement dans une activité physique

Comment engager une personne durablement dans une activité physique Comment engager une personne durablement dans une activité physique Christine LE SCANFF «PSYCHOLOGIE DES PRATIQUES PHYSIQUES» Université Paris-Sud 11, UFR STAPS OBJECTIFS Quels sont les modèles théoriques

Plus en détail

Djea SARAVANE, MSc, MD

Djea SARAVANE, MSc, MD SOINS PALLIATIFS EN PSYCHIATRIE, au-delà des préjugés LYON, 9 Octobre 2013 Djea SARAVANE, MSc, MD Chef de Service-Directeur de l Enseignement Membre Associé CHUS Sherbrooke-Canada CENTRE REGIONAL DOULEUR

Plus en détail

STRATÉGIES D ADAPTATION AU STRESS

STRATÉGIES D ADAPTATION AU STRESS Ce module offre une palette des possibles en terme d adaptation/ajustement aux situations stressantes sur le court et le long terme. Les enseignants se placent du point de vue de la prévention et de l

Plus en détail

La psychologie scientifique au service de l humain

La psychologie scientifique au service de l humain THERAPIES COGNITIVO COMPORTEMENTALES La psychologie scientifique au service de l humain Ces techniques interviennent à 3 niveaux COMPORTEMENT -COGNITIF- EMOTIONNEL Environnement Comportement Cognition

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT Fiche descriptive d un programme d éducation thérapeutique à l auto-sondage intermittent Thème du programme: l amélioration et la conservation de son

Plus en détail

Résidence MBV Les FIGUERES -Capendu-

Résidence MBV Les FIGUERES -Capendu- Résidence MBV Les FIGUERES -Capendu- Accompagnement de fin de vie: un travail d équipe Fin de vie en EHPAD Quel que soit le lieu de la «toute fin de vie» et du décès des résidents d Ehpad, l accompagnement

Plus en détail

Djea SARAVANE, MSc, MD

Djea SARAVANE, MSc, MD Douleur et Schizophrénie: Comment évaluer? Réseau Douleur Basse Normandie, 15 Octobre 2013 Djea SARAVANE, MSc, MD Chef de Service-Directeur de l Enseignement Membre Associé CHUS Sherbrooke-Canada CENTRE

Plus en détail

LA LOMBALGIE CHRONIQUE INVALIDANTE

LA LOMBALGIE CHRONIQUE INVALIDANTE LA LOMBALGIE CHRONIQUE INVALIDANTE DE LOURDES CONSÉQUENCES ÉCONOMIQUES : 6 millions de CS par an 1,4 milliards d euros de coûts directs et 5-10 fois plus de coûts indirects Coût de la prise en charge de

Plus en détail

Les troubles anxieux. Stéphane Dubé, Ph.D., neuropsychologue. Institut Universitaire en Santé Mentale Douglas 8 novembre 2011

Les troubles anxieux. Stéphane Dubé, Ph.D., neuropsychologue. Institut Universitaire en Santé Mentale Douglas 8 novembre 2011 Les troubles anxieux Stéphane Dubé, Ph.D., neuropsychologue Institut Universitaire en Santé Mentale Douglas 8 novembre 2011 Peur, Préoccupation, Anxiété un équilibre vacillant Plusieurs facteurs jouent

Plus en détail

Prévention du stress posttraumatique. Comment réagir après un évènement traumatisant

Prévention du stress posttraumatique. Comment réagir après un évènement traumatisant Prévention du stress posttraumatique Comment réagir après un évènement traumatisant Lindsy Werrebrouck Psychologue Conseiller en prévention psychosociale Mensura Programme Traumatisme Incident critique

Plus en détail

Denise STRUBEL, gériatre Cécile CAPPAÏ, IDE Pôle de gérontologie CHU Nîmes

Denise STRUBEL, gériatre Cécile CAPPAÏ, IDE Pôle de gérontologie CHU Nîmes Pourquoi proposer une ET aux aidants de malades Alzheimer? Denise STRUBEL, gériatre Cécile CAPPAÏ, IDE Pôle de gérontologie CHU Nîmes Introduction : la maladie d Alzheimer (MA) La maladie d Alzheimer est

Plus en détail

Expertis. Étude Stress. Stress. sur le Éléments statistiques. Dr Brigitte Lanusse-Cazalé. Production : Le Laussat.

Expertis. Étude Stress. Stress. sur le Éléments statistiques. Dr Brigitte Lanusse-Cazalé. Production : Le Laussat. Expertis Étude Stress Stress sur le Éléments statistiques Dr Brigitte Lanusse-Cazalé Production : Le Laussat. Les réactions au stress Les phases de stress + le stress dure, + le capital d adaptation s

Plus en détail

HYPNOANALGESIE en ONCO- HEMATOLOGIE PEDIATRIQUE. Journée de réseau Jeudi 27 novembre 2008 Aurélie, Anne-Sophie, Cécile, Marie-Anne

HYPNOANALGESIE en ONCO- HEMATOLOGIE PEDIATRIQUE. Journée de réseau Jeudi 27 novembre 2008 Aurélie, Anne-Sophie, Cécile, Marie-Anne HYPNOANALGESIE en ONCO- HEMATOLOGIE PEDIATRIQUE Journée de réseau Jeudi 27 novembre 2008 Aurélie, Anne-Sophie, Cécile, Marie-Anne L hypnose Ericksonienne Focalisation de l attention Mise dans un état de

Plus en détail

Habitat & Vieillissement

Habitat & Vieillissement Habitat & Vieillissement Comprendre & Communiquer Une expérience à partager Grenoble 6 Février 2014 Joëlle BRAIVE Orange Healthcare Santé & Autonomie Orange, acteur historique du lien entre les personnes

Plus en détail

LA MALADIE D ALZHEIMER

LA MALADIE D ALZHEIMER LA MALADIE D ALZHEIMER Définition Maladie du cerveau Affection neurodégénérative Entraîne une détérioration progressive et définitive des cellules nerveuses Retentissement sur la vie quotidienne des malades

Plus en détail

L impact psychologique du cancer du sein. RENY Justine, psychologue clinicienne

L impact psychologique du cancer du sein. RENY Justine, psychologue clinicienne L impact psychologique du cancer du sein RENY Justine, psychologue clinicienne Groupe de parole : hôpital de Dreux Groupe ouvert à tous les patients en cours de traitement et/ou en rémission Un mardi par

Plus en détail

Résultats d enquête. L épuisement professionnel (Burn Out Syndrom) Qu en pensez-vous? Vous sentez-vous concerné? En partenariat avec

Résultats d enquête. L épuisement professionnel (Burn Out Syndrom) Qu en pensez-vous? Vous sentez-vous concerné? En partenariat avec Résultats d enquête Dr Régis MOURIES, Président En partenariat avec L épuisement professionnel (Burn Out Syndrom) Qu en pensez-vous? Vous sentez-vous concerné? Conférence de Presse du 25/11/14 Philippe

Plus en détail

Stress et burnout au travail : identifier, prévenir, guérir

Stress et burnout au travail : identifier, prévenir, guérir Élisabeth GREBOT Stress et burnout au travail : identifier, prévenir, guérir Groupe Eyrolles, 2008 ISBN : 978-2-212-54014-7 Sommaire Introduction... 1 Partie 1 D où vient le stress? Chapitre 1 Le stress

Plus en détail