Le tabagisme et les jeunes Champardennais

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le tabagisme et les jeunes Champardennais"

Transcription

1 Baromètre santé jeunes Le tabagisme et les jeunes Champardennais L enquête ESCAPAD montre que le tabac est la deuxième substance psychoactive ayant déjà été consommée par les jeunes de 17 ans (70,7 % contre 92,6% pour l alcool) en France métropolitaine. Ce document s attache à présenter les résultats de l enquête en lien avec le tabagisme chez les jeunes Champardennais (N=1 292) : fréquence de consommation, environnement fumeur et type de produits consommés. L âge de la première cigarette ainsi que les raisons ayant amené les jeunes à faire l expérience du tabac sont aussi abordés tout comme la durée de cet essai. La dépendance au tabac, la volonté des jeunes d arrêter de fumer et les moyens qu ils sont prêts à utiliser ont ainsi fait l objet de parties distinctes. Enfin, les opinions des jeunes Champardennais concernant le tabac et celles des non-fumeurs sont présentées. Par ailleurs, des comparaisons avec le niveau national et la Picardie, région frontalière, permettent de mieux situer la. De même, lorsque cela est possible 2, l évolution entre les résultats des Baromètres santé jeunes 2005 et est présentée. 1 Les drogues à 17 ans Résultats de l enquête ESCAPAD 2008, Tendances n 66, juin 2009, OFDT. Cette enquête déclarative consiste en un questionnaire proposé à l ensemble des jeunes présents lors d une journée d appel et de préparation à la défense (JAPD). 2 Le questionnaire ayant évolué entre 2005 et, seuls les indicateurs strictement comparables ont été inscrits dans le présent document. Synthèse Un peu plus d un tiers des jeunes Champardennais de 15 à 25 ans déclarent fumer (36,7 %) ne serait-ce que de temps en temps. Parmi eux, plus de sept sur dix fument tous les jours (70,8 %). Au total, 66,2 % des jeunes Champardennais interrogés ont déjà expérimenté le tabac au cours de leur vie. De plus, la moitié des jeunes ont consommé leur première cigarette avant l âge de 16 ans (58,9 %) et 23,2 % avant 14 ans. Parmi les fumeurs quotidiens, 61,0 % ont déjà essayé d arrêter de fumer. Au moment de l enquête, 48,3 % des jeunes fumeurs interrogés ont déclaré avoir envie d arrêter. Près de huit jeunes sur dix souhaitant arrêter au plus tard dans les 12 mois suivant l enquête envisageaient de le faire seul. Plus de six jeunes Champardennais sur dix (63,0 %) sont en désaccord total avec l idée que fumer permet d être plus à l aise au sein d un groupe. L expérimentation de la cigarette avant l âge de 16 ans est une pratique moins courante qu en 2005 chez les jeunes Champardennais (-8,2 points). Mais la part des fumeurs quotidiens ayant déjà essayé d arrêter de fumer s est réduite de 13,6 points dans le même temps. En, la proportion de fumeurs (occasionnels ou réguliers) en est inférieure à celle de la France métropolitaine (-4,2 points). Aucune différence majeure n est constatée en termes d expérimentation du tabac, d arrêt et d opinion sur les fumeurs, entre les jeunesses champardennaise, picarde et française. Introduction et synthèse Statut tabagique Expérimentation du tabac Consommation et type de produit Dépendance au tabac Arrêt du tabac Opinions sur le tabac et les fumeurs Méthodologie

2 2009 Baromètre santé nutrition Statut tabagique Le statut tabagique permet de catégoriser les fumeurs en fonction de la fréquence de consommation et/ou de la quantité consommée de tabac. Figure 1 : Statut tabagique (en %) selon l âge (N=1 291) En % ,3 12,2 38,7 36,0 35,3 26,5 27,0 26,2 Source : Enquête. Champ : jeunes résidents de âgés de 15 à 25 ans. Lecture : 25,3 % des jeunes Champardennais âgés de 15 à 16 ans sont des fumeurs réguliers (dont fumeurs quotidiens) ou occasionnels. 44, ans ans ans ans ans Fumeurs réguliers ou occasionnels Fumeurs quotidiens 34,1 36,7 % de fumeurs réguliers ou occasionnels. En, 36,7 % des jeunes interrogés (N=1 291) ont déclaré fumer ne serait-ce que de temps en temps, soit 474 individus. La consommation de tabac ne varie pas significativement selon le sexe. En revanche, elle varie avec l âge passant de 25,3 % de fumeurs (réguliers ou occasionnels) pour les jeunes de ans à 44,6 % pour les ans (fig.1). Parmi les fumeurs réguliers ou occasionnels, sept jeunes Champardennais sur dix (336 sur 474) ayant indiqué fumer, consomment quotidiennement. Les garçons sont plus concernés (76,5 %) que les filles (64,1 %). En outre, avec l âge, la proportion de jeunes fumant tous les jours s accroît, passant de 47,7 % pour les jeunes de ans à 68,6 % pour les ans et 76,5 % pour les ans. Parmi les jeunes Champardennais non-fumeurs interrogés 3 sur leur entourage, 61,5 % ont déclaré être entourés de non-fumeurs à leur domicile. Près d un quart des jeunes non-fumeurs (24,9 %) vivent avec un fumeur régulier (ou quotidien). Encadré 1 : Fumeurs réguliers ou occasionnels, fumeurs quotidiens Un fumeur quotidien (ou «régulier») est une personne qui déclare fumer tous les jours ou fumer au moins 1 cigarette par jour. Le fumeur occasionnel est quant à lui une personne qui fume moins d une cigarette par jour. Ainsi dans les graphique et texte ci-dessus, la catégorie «fumeurs réguliers ou occasionnels» comporte les «fumeurs quotidiens» et correspond donc à l ensemble des fumeurs. Évolution entre les Baromètres santé jeunes 2005 et Comparaisons avec la France et la Picardie 2 La proportion de fumeurs (réguliers ou occasionnels) en est proche de celle du de 2005 avec respectivement 36,7 % et 36,0 %. Les jeunes fumeurs sont légèrement moins nombreux à déclarer fumer tous les jours (70,8 % contre 72,7 % en 2005 écart non significatif). Sur l ensemble de la population interrogée, la part de fumeurs quotidiens reste identique entre les deux années (26,2 % en 2005 contre 26,0 % en ). Enfin, la part de non-fumeurs déclarant être entourés de non-fumeurs à leur domicile a aussi peu évolué depuis 2005 (61,5 % contre 62,9 % en 2005). Chez les non-fumeurs, la part de non-fumeurs vivant avec un fumeur régulier est passée de 21,2 % à 24,9 % de 2005 à (+3,7 points). Tableau 1 : Évolution et comparaisons du statut tabagique La part de jeunes fumant, ne serait-ce que de temps en temps (soit les fumeurs réguliers ou occasionnels), est significativement moins importante en qu en France (36,7 % contre 40,9 %). Aucune différence n est observée avec la Picardie (38,6 %). Le pourcentage de jeunes ayant indiqué fumer tous les jours (sur l ensemble des jeunes interrogés) est moins élevé en mais les différences ne sont pas statistiquement significatives (26,0 % contre 26,7 % en Picardie et 29,2 % en France). L entourage des jeunes Champardennais non-fumeurs est similaire au niveau national : 58,8 % des jeunes Français sont entourés de non-fumeurs (contre 61,5 %) et 25,3 % d entre eux vivent avec un fumeur régulier (ou quotidien) Picardie Part de fumeurs réguliers ou occasionnels* 36,0 % 36,7 % 38,6 % 40,9 % Part de fumeurs à consommation quotidienne* 26,2 % 26,0 % 26,7 % 29,2 % Part des jeunes non fumeurs vivant avec un fumeur régulier** 21,2 % 24,9 % nc 25,3 % En gras, niveau significativement différent d un point de vue statistique du niveau *N=1 292,. **Parmi les non-fumeurs, N=817,. Source : Enquête 2005 et (ORSCA), Enquête Picardie (OR2S), Enquête Baromètre santé France (INPES). France Ce qu il faut retenir Évolution sur la période en : aucune évolution significative n est constatée concernant le statut tabagique. Comparaisons, Picardie, France métropolitaine : la proportion des jeunes Champardennais fumeurs est nettement inférieure à celle des jeunes Français (-4,2 points). 3 Les questions relatives au projet d arrêter de fumer, aux raisons et aux moyens d arrêter, celles sur l entourage fumeur ainsi que les questions d opinion sur le tabac et les fumeurs ont été posées à personnes (1 201 pour l échantillon régional et 12 de l échantillon national).

3 Baromètre santé nutrition 2009 Expérimentation du tabac Cette partie décrit non seulement la part des jeunes Champardennais ayant déjà essayé de fumer mais aussi l âge auquel ils ont consommé leur première cigarette. En considérant les fumeurs actuels, les anciens fumeurs et ceux ayant déjà essayé au moins une fois dans leur vie, 66,2 % des jeunes Champardennais ont déjà consommé du tabac (N=1 292). En ce qui concerne les non-fumeurs (ainsi que les jeunes n ayant pas souhaité répondre à la question «Est-ce que vous fumez, ne serait-ce que de temps en temps?»), 46,6 % ont déclaré avoir déjà essayé de fumer (N=817). Parmi eux, 67,5 % (N=381) ont fumé «une ou deux fois pour essayer», 17,4 % «occasionnellement», 5,4 % «quotidiennement mais pendant moins de six mois» et 9,7 % «quotidiennement pendant au moins six mois». En outre, 82,8 % des jeunes Champardennais non-fumeurs de 15 à 16 ans ont déclaré avoir fumé une ou deux fois pour essayer et 22,3 % des jeunes non-fumeurs de ans ont déjà fumé quotidiennement pendant au moins six mois. La proportion de jeunes n ayant jamais fumé diminue avec l âge passant de 72,8 % pour les ans à 41,1 % pour les ans. Enfin, plus de la moitié des jeunes (N=852) ont consommé leur première cigarette avant l âge de 16 ans (58,9 %) (fig.2). Près d un tiers d entre eux (29,9 %) sont devenus des fumeurs réguliers avant cet âge et 26,7 % le sont devenus à 16 ans (N=373). Figure 2 : Age lors de la première cigarette (N=852) Avant 14 ans 14 ans 15 ans 16 ans 17 ans 18 ans Après 18 ans 4,1 7,5 En % Source : Enquête. Champ : 852 jeunes résidents de âgés de 15 à 25 ans ayant déjà essayé de fumer. 10,8 17,8 17,9 18,7 23, Évolution entre les Baromètres santé jeunes 2005 et Entre 2005 et, la proportion de non-fumeurs 4 ayant déjà essayé de fumer a diminué passant de 50,1 % à 46,6 %. La part des ans ayant fumé «juste pour essayer» a également baissé (-4,1 points; 67,5 % en ) tout comme le pourcentage de jeunes ayant fumé quotidiennement pendant au moins six mois qui passe de 12,0 % en 2005 à 9,2 % en. En, près de six jeunes sur dix ont déclaré avoir fumé leur première cigarette avant l âge de 16 ans (58,9 %) alors qu en 2005, ils étaient plus nombreux (67,1 %). Parmi eux, la proportion de fumeurs réguliers reste la même (29,9 % contre 29,4 % en 2005). Comparaisons avec la France et la Picardie L expérimentation du tabac par l ensemble des jeunes ne diffère pas significativement entre les trois territoires observés (66,2 % en, 68,8 % en Picardie et 70,2 % en France). De même, la part de non-fumeurs ayant déjà essayé de fumer ne connaît pas de variation significative (46,6 % en, 49,2 % en Picardie et 49,6 % en France). La proportion de ces jeunes ayant fumé «juste pour essayer» en (67,5 %) est similaire aux résultats obtenus en Picardie (66,0 %) et en France (66,2 %). Par ailleurs, comme en, plus de la moitié des jeunes fumeurs picards et français ont commencé à fumer avant l âge de 16 ans (59,9 % en Picardie et 63,2 % en France). La proportion de jeunes devenus des consommateurs réguliers avant l âge de 16 ans est un peu moins importante en (29,9 %) qu en Picardie (34,7 %) et que dans l hexagone (34,7 %). Tableau 2 : Évolution et comparaisons de l expérimentation du tabac 2005 Picardie Part des jeunes ayant déjà consommé du tabac* nc 66,2 % 68,8 % 70,2 % Part des jeunes fumeurs ayant consommé avant l âge de 16 ans** 67,1 % 58,9 % 59,9 % 63,2 % Part des consommateurs réguliers*** 29,4 % 29,9 % 34,7 % 34,7 % En gras, niveau significativement différent d un point de vue statistique du niveau *N=1 292,. **Parmi les jeunes ayant déjà consommé du tabac au cours de leur vies, N=855,. ***Parmi les jeunes ayant déjà consommé du tabac avant l âge de 16 ans, N=504,. Source : Enquête 2005 et (ORSCA), Enquête Picardie (OR2S), Enquête Baromètre santé France (INPES). France 3 Ce qu il faut retenir Évolution sur la période en : chute de l expérimentation de la cigarette avant l âge de 16 ans (-8,2 points). Comparaisons, Picardie, France métropolitaine : aucune différence autour de l expérimentation du tabac n est dégagée. 4 Ainsi que les jeunes n ayant pas souhaité répondre à la question «Est-ce que vous fumez, ne serait-ce que de temps en temps?».

4 2009 Baromètre santé nutrition Consommation et type de produit Si le fait de fumer renvoie généralement à la consommation effective de cigarettes, d autres produits sont également consommés. Les jeunes fumeurs, qu ils soient réguliers ou occasionnels (N=474), consomment principalement des cigarettes (pour 95,7 % d entre eux), du tabac à rouler (27,2 %), des cigarillos (6,8 %), des cigares (5,6 %), la pipe (1,6 %) (fig.3). Plus d un tiers des fumeurs (35,1 %) déclarent aussi fumer la «chicha» ou le «narguilé». Les proportions pour les différents produits consommés sont les mêmes pour les jeunes ayant expérimenté le tabac occasionnellement ou quotidiennement et ne fumant plus. Par ailleurs, le type de produit consommé varie selon la fréquence de consommation. Ainsi, si les consommateurs de cigarettes ou de tabac à rouler en fument tous les jours (respectivement pour 70,0 % et 68,1 % d entre eux), ceux fumant des cigarillos, la pipe ou la «chicha» le font une fois par mois (respectivement pour 43,2 %, 37,3 % et 45,6 % des jeunes consommateurs concernés). Seul le cigare connaît une fréquence de consommation plus faible, 46,5 % des consommateurs fumant le cigare une fois par an. En, le nombre moyen de cigarettes fumées par jour est de 7,1. Il est de 7,0 pour le tabac à rouler. La consommation de cigarettes est plus importante chez les jeunes de 21 à 25 ans avec 7,8 cigarettes par jour pour les ans et 8,0 pour les 21 à 22 ans contre 5,0 pour les ans. En revanche, les ans fument plus que les autres du tabac à rouler (8,2 cigarettes par jour). En % ,2 Figure 3 : Produits consommés (en %) selon le statut tabagique (N=474) 15,7 Tabac à rouler 95,7 90,5 6,8 4,1 5,6 2,3 1,6 1,7 39,3 35,1 Cigarettes Cigarillos Cigares Pipe Chicha ou narguilé Fumeurs Non fumeurs* *Non-fumeurs ayant déjà fumé de façon occasionnelle ou quotidienne. Source : Enquête. Champ : 474 jeunes résidents de âgés de 15 à 25 ans ayant déjà fumé de manière régulière ou occasionnelle. Évolution entre les Baromètres santé jeunes 2005 et En 2005, les jeunes Champardennais fumaient principalement des cigarettes (93,2 %), du tabac à rouler (29,8 %), des cigarillos (10,2 %), des cigares (8,4 %) et la pipe (1,2 %). La consommation de cigarillos, de cigares et du tabac à rouler a diminué entre les deux années étudiées (respectivement -3,4 points, -2,8 points et -2,6 points). Les cigarettes manufacturées sont, elles, consommées par un plus grand nombre (95,7 % en contre 93,2 % en 2005). Les variations de consommation selon le type de produit n ont pas évolué depuis 2005 : les cigarettes et le tabac à rouler sont plutôt consommés quotidiennement, les cigarillos et la pipe une fois par mois alors que le cigare est fumé une fois par an. Comparaisons avec la France et la Picardie Les jeunes fumeurs Champardennais consomment significativement plus de tabac à rouler que leurs homologues Picards (27,2 % contre 23,1 %). Leur consommation ne diffère pas du niveau national (29,3 %). En outre, il n existe aucune différence significative de consommation entre les trois zones étudiées en ce qui concerne les cigarettes (95,1 % en Picardie, 94,6 % en France), les cigarillos (6,0 % en Picardie, 4,9 % en France) et la pipe (2,2 % en Picardie, 1,0 % en France). En revanche, les jeunes fumeurs Champardennais fument plus le cigare que l ensemble des jeunes Français du même âge (5,6 % contre 4,4 %). Aucune différence significative par rapport à la Picardie (6,9 %) n apparaît. Enfin, la proportion de jeunes fumant la chicha ou le narguilé est significativement supérieure en (35,1 % contre 27,9 % en Picardie et 31,3 % en France). En outre, la fréquence de consommation de ces différents produits ne diffère pas entre les trois zones étudiées. Le nombre moyen de cigarettes fumées par jour par les jeunes Champardennais (7,1) est similaire à celui obtenu en Picardie (7,3) et en France (7,4). Pour le tabac à rouler, ce nombre (7,0) est supérieur à celui obtenu en France (6,6) mais inférieur à celui de la Picardie (7,5). 4 Tableau 3 : Évolution et comparaisons par type de produit consommé 2005 Picardie Part des jeunes fumeurs consommant principalement des cigarettes* 93,2 % 95,7 % 95,1 % 94,6 % Part des jeunes fumeurs consommant principalement du tabac à rouler* 29,8 % 27,2 % 23,1 % 29,3 % Part des jeunes fumeurs consommant la chicha ou le narguilé* nc 35,1 % 27,9 % 31,3 % En gras, niveau significativement différent d un point de vue statistique du niveau *Parmi les fumeurs, N=474,. Source : Enquête 2005 et (ORSCA), Enquête Picardie (OR2S), Enquête Baromètre santé France (INPES). France Ce qu il faut retenir Évolution sur la période en : augmentation de la consommation des cigarettes manufacturées (+2,5 points). Comparaisons, Picardie, France métropolitaine : proportion de jeunes fumeurs consommant la chicha ou le narguilé significativement supérieur en par rapport à la Picardie et au niveau national..

5 Baromètre santé nutrition 2009 Dépendance au tabac La consommation de tabac peut induire une dépendance; le mini test de Fagerström permet d évaluer les signes de dépendance tabagique notamment à travers le temps écoulé entre le réveil et la première cigarette. En, 13,1 % des jeunes fumeurs consomment leur première cigarette dans les cinq premières minutes suivant le réveil et 20,7 % entre 6 et 30 minutes (N=347). Le mini test de Fagerström «renseigne plus précisément sur certains signes de dépendance des fumeurs réguliers 5» en prenant en compte le délai entre le réveil et la première cigarette et les quantités fumées en moyenne chaque jour. Ainsi, 28,9 % des jeunes fumeurs présente une dépendance moyenne et 13,0 % une dépendance forte (N=292). Il n existe aucune différence significative selon le sexe et selon l âge pour la dépendance au tabac. Comparaisons avec la France et la Picardie La part de jeunes fumant leur première cigarette cinq minutes après le réveil ou entre 6 et 30 minutes après celui-ci ne diffère pas significativement dans les trois zones étudiées (15,1 % après cinq minutes et 20,2 % entre 6 et 30 minutes en Picardie ; 12,0 % et 23,4 % en France contre respectivement 13,1 % et 20,7 % en ). En ce qui concerne le mini test de Fagerström, la part de jeunes fumeurs présentant une dépendance forte est de 13,6 % en Picardie et 12,0 % en France contre 13,0 % en. La part de jeunes fumeurs ayant une dépendance moyenne au tabac est de 30,5 % en Picardie et 32,3 % au niveau national. Dépendants ou non au tabac, près de la moitié des jeunes Champardennais souhaitent arrêter de fumer. Arrêt du tabac Tentative d arrêt Parmi les fumeurs quotidiens, 61,0 % ont déjà essayé d arrêter de fumer (N=336). Au moment de l enquête, la dernière tentative d arrêt remonte à un an ou plus pour 56,0 % d entre eux, plusieurs mois pour 35,9 % et plusieurs semaines pour 7,1 %. En outre, parmi les anciens fumeurs ayant consommé du tabac quotidiennement pendant au moins six mois, 31,7 % avaient arrêté de fumer depuis plusieurs mois au moment de l enquête et 63,7 % depuis un an ou plus (N= 37). Aucune différence significative selon le sexe ou selon l âge n a pu être mise en évidence. Volonté d arrêt Parmi les jeunes interrogés 6, 48,3 % des fumeurs avaient envie d arrêter de fumer (N=438), principalement les filles (55,1 % contre 42,7 % pour les garçons). Le projet d arrêter de fumer était prévu dans le mois à venir pour 24,3 % des jeunes fumeurs, dans les six prochains mois pour 26,5 % des jeunes fumeurs, et dans les douze prochains mois pour 3,4 % d entre eux. Toutefois, 42,9 % n avaient pas de date précise pour ce projet. Les fumeurs ayant choisi d arrêter au plus tard dans les douze prochains mois (N=120) étaient 79,4 % à envisager de le faire seul et 20,6 % avec l aide d un médecin. De même, 57,1 % d entre eux envisagent d arrêter en réduisant progressivement leur consommation et 42,9 % de manière radicale. Les moyens les plus couramment envisagés pour arrêter de fumer étaient les patchs antitabac (25,7 %) et les gommes à mâcher (11,7 %) (fig.4). Cependant, une part non négligeable de jeunes pense n utiliser aucun artifice pour arrêter de fumer. Ainsi, 36,3 % ont indiqué qu ils souhaitaient arrêter sans aide extérieure, 10,7 % par leur seule volonté et 4,9 % simplement en arrêtant ou en réduisant leur consommation. Enfin, concernant la réponse «autres moyens», il s agit principalement du soutien des proches, de l aide d autres personnes (notamment les amis) ou encore de livres ou de jeux présentant une méthode d arrêt du tabac. Les raisons de santé sont le plus souvent évoquées pour justifier ce projet. Interrogés sur les raisons les ayant amenés à arrêter de fumer pendant au moins une semaine, les fumeurs ayant déjà arrêté de fumer ainsi que les anciens fumeurs ont indiqué comme principales raisons (N=222) : leur santé (52,1 %), le prix du tabac (39,6 %), une demande de leur entourage (26,0 %). En outre, 58,8 % ont déclaré que les publicités contre le tabac n ont pas du tout eu d influence sur leur décision d arrêter de fumer. Les filles sont significativement plus nombreuses à être influencées par ces publicités (34,8 % contre 18,1 % pour les garçons). Figure 4 : Moyens envisagés (en %) pour arrêter de fumer (N=120) dans les douze prochains mois Aucune aide extérieure Patch antitabac Gomme à mâcher La volonté Autres moyens Médicament sur ordonnance Psychothérapie ou soutien psychologique En arrêtant, en réduisant Autres traitements Cigarette électronique En pratiquant une activité sportive Homéopathie Acuponcture Ne plus acheter de cigarettes 1,2 1,1 3,3 2,7 2,6 Source : Enquête. Champ : 120 jeunes résidents de âgés de 15 à 25 ans souhaitant arrêter de fumer dans les douze prochains mois. 4,9 4,8 6,8 6,7 11,7 10,7 10,2 25,7 36, En % 5 Les différentes opinions sur le tabac et les fumeurs, que ce soit sur l augmentation des taxes sur le tabac, sur les relations fumeurs - non-fumeurs ou sur le statut social des fumeurs, sont partagées entre les jeunes Champardennais non-fumeurs et fumeurs. 5 Oddoux K, Peretti -Watel P, Baudier F. - Tabac : Baromètre Santé Guilbert PH, Baudier F, Gautier A. eds,cfes, Vanves:,77-118, Les questions relatives au projet d arrêter de fumer, aux raisons et aux moyens d arrêter, l entourage fumeur ainsi que les questions d opinion sur le tabac et les fumeurs ont été posées à 1213 individus (1201 pour l échantillon régional et 12 de l échantillon national).

6 2009 Baromètre santé nutrition Évolution entre les Baromètres santé jeunes 2005 et En 2005, 74,6 % des jeunes fumeurs (quotidiens) avaient déjà arrêté de fumer pendant au moins une semaine. Cette proportion est passée à 61,0 % en. La part des jeunes fumeurs souhaitant arrêter de fumer a également baissé, passant de 57,2 % à 48,3 % entre les deux années. Comparaisons avec la France et la Picardie La part de fumeurs quotidiens ayant déjà arrêté de fumer ne diffère pas dans les trois zones étudiées (61,0 % en, 60,8 % en Picardie et 59,2 % en France métropolitaine). La proportion de ans ayant envie d arrêter de fumer est relativement différente en France (41,8 %) et en (48,3 % - différence non significative). Tout comme en, la part de jeunes souhaitant arrêter de fumer dans les 12 mois suivant l enquête est faible au niveau national (4,8 %). Parmi ces jeunes, la majorité envisage d arrêter seuls (79,4 % en région et 82,5 % en France). Les moyens cités pour arrêter de fumer diffèrent légèrement entre la France et la (différence non significative). Ainsi, en France, l absence d aide extérieure arrive en tête avec 36,2 %, suivie des patchs antitabac (18,9 %), de la volonté (14,3 %) et du fait de réduire ou d arrêter sa consommation (10,8 %). Les gommes à mâcher ont été citées par seulement 7,4 % des jeunes interrogés au niveau national. Enfin, concernant les raisons ayant amené les jeunes à ne plus fumer, il n apparaît pas de différence significative entre la jeunesse champardennaise et leurs homologues français. Au niveau national, plus de la moitié des jeunes ont cité la santé (53,0 %), 39,6 % le prix et 27,3 % l entourage. De plus, 65,3 % des jeunes disent ne pas avoir été influencés par les publicités contre le tabac (contre 58,8 % en région - différence non significative). Tableau 3 : Évolution et comparaisons de l arrêt du tabac 2005 Picardie Part des fumeurs quotidiens ayant déjà essayé d arrêter de fumer* 74,6 % 61,0 % 60,8 % 59,2 % En gras, niveau significativement différent d un point de vue statistique du niveau. *Parmi les fumeurs quotidiens, N=336,. Source : Enquête 2005 et (ORSCA), Enquête Picardie (OR2S), Enquête Baromètre santé France (INPES). France Ce qu il faut retenir Évolution sur la période en : diminution importante des tentatives d arrêt de tabac (-13,6 points). Comparaisons, Picardie, France métropolitaine : aucune différence statistiquement significative n est constatée sur le souhait d arrêter de fumer. 6

7 Baromètre santé nutrition 2009 Opinions sur le tabac et les fumeurs Les avis des jeunes Champardennais sur neuf idées ou affirmations permettent d appréhender en partie les rapports fumeurs - non-fumeurs. Figure 5 : Avis sur la proposition «Il est justifié d augmenter les taxes sur le tabac» selon le sexe (N=1 212) Les jeunes Champardennais interrogés sur des opinions concernant le tabac (N=1 212) sont 63,0 % à ne pas être d accord avec l idée que fumer permet d être plus à l aise en groupe et 3,7 % à être tout à fait d accord. Aucune différence selon l âge et selon le sexe n a été mise en évidence pour cette proposition. Les jeunes non-fumeurs sont 72,3 % à ne pas être du tout d accord avec cette idée (contre 46,8 % des jeunes fumeurs). En outre, ce sont les jeunes fumeurs de 15 à 16 ans qui sont le plus d accord avec le fait que fumer permet d être plus à l aise en groupe (19,9 % contre 8,0 % pour l ensemble des fumeurs) ,4 22,7 25,0 31,4 16,0 19,8 36,3 24,4 Filles Garçons Les avis sont plus partagés concernant la proposition «Il est justifié d augmenter les taxes sur le tabac» (fig.5). Ainsi, 30,5 % des jeunes interrogés ne sont pas du tout d accord, 17,9 % plutôt pas d accord, 28,1 % plutôt d accord et 23,5 % tout à fait d accord. Les garçons sont plus nombreux à ne pas être du tout d accord avec cette proposition (36,3 % contre 24,4 % pour les filles). Les filles sont quant à elles «plutôt d accord» avec cette proposition (31,4 % contre 25,0 % pour les garçons). Par ailleurs, les jeunes fumeurs sont 54,6 % à ne pas être du tout d accord (contre 16,8 % pour les non-fumeurs). Dans le même temps, les non-fumeurs sont 31,8 % à être tout à fait d accord avec l idée d augmenter les taxes sur le tabac (contre 8,9 % pour les fumeurs). Aucune différence significative selon l âge n apparaît. Environ un jeune Champardennais sur dix se déclare tout à fait d accord avec la proposition «À l heure actuelle, on est moins bien accepté quand on est fumeur» (9,4 %); 20,0 % sont plutôt d accord (fig.6). Les jeunes de 21 à 22 ans sont les plus nombreux à être tout à fait d accord (13,4 %). À l inverse, ce sont les jeunes de 15 à 16 ans qui se montrent le plus en désaccord avec cette idée (41,9 % pas du tout d accord et 29,0 % plutôt pas d accord). Tout à fait d'accord Plutôt pas d'accord Plutôt d'accord Pas du tout d'accord Figure 6 : Avis sur la proposition «À l heure actuelle, on est moins bien accepté quand on est fumeur» selon l âge (N=1 212) ,0 9,3 22,1 19,9 29,0 31,8 16,4 37,4 29,4 41,9 39,0 40,0 41,0 16,2 23,9 37,5 28,1 Source : Enquête. Champ : jeunes résidents de âgés de 15 à 25 ans. 6,2 13,4 10,5 Tout à fait d'accord Plutôt pas d'accord Plutôt d'accord Pas du tout d'accord 7

8 2009 Baromètre santé nutrition Enfin, 32,9 % des jeunes Champardennais ne sont pas du tout d accord avec le fait qu «il existe une sorte de guerre entre fumeurs et non-fumeurs» et 27,4 % plutôt pas d accord. Les garçons sont plus nombreux à ne pas être d accord du tout (39,1 % contre 26,4 % pour les filles) (fig.7). Les filles sont, elles, 28,7 % à être «plutôt d accord» avec cette proposition (contre 22,2 % pour les garçons). En outre, près de quatre jeunes sur dix de 15 à 18 ans ne sont pas du tout d accord avec cette idée (41,0 % des ans et 40,0 % des ans) (fig.8). En revanche, les jeunes de 23 à 25 ans sont ceux qui accordent le plus de crédit à cette opinion : 16,8 % d entre eux ont répondu être tout à fait d accord et 32,9 % sont plutôt d accord. Figure 7 : Avis sur la proposition «il existe une sorte de guerre entre fumeurs et non-fumeurs» selon le sexe (N=1 212) Figure 8 : Avis sur la proposition «il existe une sorte de guerre entre fumeurs et non-fumeurs» selon l âge (N=1 212) 10 14,5 14, ,1 12,0 15,5 13,9 16, ,7 30,4 26,4 22,2 24,6 39, ,1 28,8 21,9 26,1 24,7 25,9 30,3 30,3 32,9 23,3 Filles Garçons 2 41,0 40,0 29,5 29,9 27,0 Tout à fait d'accord Plutôt pas d'accord Plutôt d'accord Pas du tout d'accord Source : Enquête. Champ : jeunes résidents de âgés de 15 à 25 ans. Tout à fait d'accord Plutôt pas d'accord Plutôt d'accord Pas du tout d'accord 8

9 Baromètre santé nutrition 2009 Figure 9 : Réponse à la question «Engageriez-vous une personne qui fume, pour s occuper de vos enfants?» selon l âge (N=1 212) Figure 10 : Réponse à la question «Pensez-vous que fumer est un échec personnel?» selon l âge (N=1 212) ,6 12,3 13,0 13,5 14,8 9,7 24,2 20,2 34,6 41,4 28,4 37,3 42,0 35,1 35,9 29,0 8,0 14,7 40,9 36, ,7 21,0 23,4 34,9 10,0 11,5 10,6 6,5 5,7 11,0 8,8 21,3 22,6 30,6 36,5 26,2 65,2 50,0 42,5 41,0 Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non, pas du tout Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non, pas du tout Source : Enquête. Champ : jeunes résidents de âgés de 15 à 25 ans. Concernant la garde éventuelle d enfants par une personne qui fume, les jeunes non-fumeurs sont plus d un tiers (277 sur 773) à ne pas vouloir du tout engager un fumeur et 36,8 % à être plutôt contre. Seuls 10,8 % des jeunes non-fumeurs interrogés seraient tout à fait d accord. Les jeunes Champardennais (fumeurs et non-fumeurs) de 23 à 25 ans et ceux de 15 à 16 ans sont ceux qui ont le plus répondu par la négative en cumulant les réponses «non pas du tout» et «non plutôt pas» avec respectivement 77,3 % et 76,6 % de réponses négatives (fig.9). Les jeunes de 17 à 18 ans sont ceux donnant le plus de réponses positives cumulées (36,5 % contre 27,4 % pour l ensemble des jeunes interrogés). Près des trois quarts des jeunes Champardennais non-fumeurs interrogés (578 sur 772) pensent que le fait de fumer n est pas un échec personnel. Plus l âge augmente, plus la proportion de jeunes (fumeurs et non-fumeurs) ayant répondu par la négative est importante passant de 58,3 % pour les ans à 87,8 % pour les ans (fig.10). Dans le même temps, les jeunes non-fumeurs de 15 à 16 ans sont ceux qui considèrent le plus le fait de fumer comme un échec individuel (41,7 % contre 25,1 % en moyenne). 9

10 2009 Baromètre santé nutrition Figure 11 : Réponse à la question «Accepteriez-vous d avoir un rendez-vous galant avec une personne qui fume?» selon l âge (N=1 212) Figure 12: Réponse à la question «Pensez-vous que les fumeurs sont un mauvais exemple pour la jeunesse?» selon l âge (N=1 212) ,9 32,6 27,7 47,6 31, ,7 28,4 22,7 16,1 21, ,5 25,4 27,2 32,0 22,8 27,8 29,5 24,2 24,3 23,4 18,8 17,4 17,3 11,1 6, ,0 35,6 45,0 36,8 44,5 30,3 26,2 15,7 15,2 19,5 12,8 11,9 12,8 20,6 17,2 Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non pas du tout Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non pas du tout Source : Enquête. Champ : jeunes résidents de âgés de 15 à 25 ans. À la question «Accepteriez-vous d avoir un rendez-vous galant avec une personne qui fume?», 32,9 % des jeunes Champardennais non-fumeurs ont répondu «oui, tout à fait» et 26,8 % «oui plutôt». Le fait d accepter un rendez-vous galant avec une personne qui fume varie selon l âge (fig.11). Ainsi, les jeunes de 21 à 22 ans sont les plus nombreux à accepter sans réserve un rendez-vous avec une personne qui fume (70,4 % de réponses positives : «oui, plutôt» et «oui, tout à fait»). A l inverse, les ans et les ans sont les plus nombreux à refuser un rendez-vous si la personne fume (respectivement 46,6 % et 46,9 % de réponses négatives : «non, pas du tout» et «non, plutôt pas»). Concernant le fait que les fumeurs puissent être un mauvais exemple pour la jeunesse, 24,6 % des jeunes Champardennais non-fumeurs se disent tout à fait d accord et 38,8 % plutôt d accord. Seuls 15,1 % d entre eux ne sont pas du tout d accord avec cette idée. Les classes d âge les plus jeunes sont celles qui font le plus le lien entre le fait d être fumeur et celui de donner le mauvais exemple (71,5 % des ans et 72,9 % des ans ont répondu oui contre 49,1 % des jeunes de 21 à 22 ans et 56,6 % des ans; fig.12). 10 Enfin, pour 38,8 % des jeunes Champardennais non-fumeurs interrogés, les fumeurs ne se soucient pas assez de la santé des personnes qui respirent leur fumée (réponses «pas du tout»). Ils ne sont que 5,2 % à être tout à fait d accord avec l idée que les fumeurs se préoccupent suffisamment de la santé des personnes qui respirent leur fumée. La proportion de jeunes donnant la réponse «non, pas du tout» varie peu selon l âge (allant de 35,2 % pour les ans à 40,4 % pour les ans; fig.13). En revanche, les jeunes non-fumeurs de 17 à 18 ans sont significativement plus nombreux à avoir répondu «oui, tout à fait» (11,7 % contre 5,2 % pour l ensemble des jeunes interrogés). Figure 13 : Réponse à la question «Pensez-vous que les fumeurs se soucient assez de la santé des personnes qui respirent leur fumée?» selon l âge (N=1 212) ,6 19,9 11,7 12,0 20,4 34,2 41,1 39,0 2,9 1,7 4,3 15,7 13,6 42,2 42,4 Pour plus des trois quart des jeunes (78,6 %), l État devrait consacrer au moins une partie des taxes prélevées sur les ventes d alcool et de tabac à la prévention. Cette proportion est de 71,7 % chez les jeunes fumeurs et de 82,5 % chez les non-fumeurs. En outre, les filles sont significativement plus nombreuses à se déclarer en faveur de l utilisation des taxes pour la prévention (82,8 % contre 74,7 % pour les garçons). 2 40,3 35,2 37,7 40,4 39,7 Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non pas du tout Source : Enquête. Champ : jeunes résidents de âgés de 15 à 25 ans.

11 Baromètre santé nutrition 2009 Évolution entre les Baromètres santé jeunes 2005 et En 2005, seule la première série d opinion avait été proposée aux jeunes Champardennais. Concernant la proposition «Fumer permet d être plus à l aise dans un groupe», en 2005, 59,8 % des jeunes avaient déclaré «ne pas être du tout d accord» et 7,6 % «tout à fait d accord». En, ils sont respectivement 63,0 % et 3,7 % dans ce cas. De plus, 49,9 % des jeunes fumeurs et 65,4 % des non-fumeurs n étaient «pas du tout d accord», en 2005, avec cette idée contre 46,8 % et 72,3 % en. La proportion de jeunes fumeurs «tout à fait d accord» avec le fait que fumer permet d être plus à l aise dans un groupe est relativement stable (8,8 % en 2005 et 8,0 % en ). Pour la deuxième proposition, à savoir : «Il est justifié d augmenter les taxes sur le tabac», les extrêmes ont le plus souvent été cités en 2005 (30,3 % étaient «tout à fait d accord» et 29,2 % «pas du tout d accord»). Les opinions sont plus mitigées en : la proportion de jeunes «tout à fait d accord» a diminué (23,5 % en ) alors qu un tiers des jeunes reste «pas du tout d accord». Globalement, les avis positifs sont passés de 49,4 % en 2005 à 51,6 % en. La répartition entre les jeunes fumeurs et non-fumeurs concernant cette affirmation n a pas changé en cinq ans. En revanche, les jugements sont plus marqués. Ainsi, les jeunes fumeurs étaient 50,8 % à «ne pas être du tout d accord» en 2005 (contre 16,9 % des jeunes non-fumeurs) contre 54,6 % en (contre 16,8 % pour les non-fumeurs). De même, 38,5 % des non-fumeurs étaient «tout à fait d accord» en 2005 (contre 16,0 % des fumeurs) alors qu en, ils sont 31,8 % (contre 8,9 % pour les fumeurs). En 2005 comme en, moins d un jeune Champardennais sur dix (9,5 % en 2005 et 9,4 % en ) se dit «tout à fait d accord» avec l idée selon laquelle «A l heure actuelle, on est moins bien accepté quand on est fumeur». Enfin, à propos de la dernière affirmation «Il existe une sorte de guerre entre fumeurs et non-fumeurs», la plupart des jeunes Champardennais ne sont «pas d accord», que ce soit en 2005 (60,9 %) ou en (60,3 %). Comparaisons avec la France Au niveau national, la majorité des jeunes âgés de 15 à 25 ans (60,4 %) n est «pas du tout d accord» avec la proposition indiquant que fumer permet d être plus à l aise dans un groupe, ce qui est relativement proche du résultat obtenu en région (63,0 %). De même, les jeunes non-fumeurs sont toujours plus nombreux à avoir cet avis (70,7 % contre 45,5 % des fumeurs en France ; 72,3 % contre 46,8 % en ). En France comme en, l idée qu il est justifié d augmenter les taxes sur le tabac est désapprouvée dans les mêmes proportions. Environ un tiers des jeunes n est «pas du tout d accord» (respectivement 32,0 % et 30,5 %) et un peu plus de 17,0 % sont «plutôt pas d accord» (respectivement 17,4 % et 17,9 %). Les avis concernant la proposition «À l heure actuelle, on est moins bien accepté quand on est fumeur» sont assez proches aux niveaux national et régional. En effet, 8,3 % des jeunes Français interrogés se disent «tout à fait d accord» avec cette idée et 17,8 % «plutôt d accord» (contre respectivement 9,4 % et 20,0 %). Pour ce qui est de la proposition faisant état d une guerre entre fumeurs et non-fumeurs, une grande partie des jeunes Français interrogés n est pas d accord (34,1 % «pas du tout» et 31,1 % «plutôt pas» contre respectivement 32,9 % et 27,4 % des jeunes Champardennais). Globalement, les jeunes Français interrogés n engageraient pas une personne qui fume pour s occuper de leurs enfants : 34,8 % «pas du tout» et 33,2 % «plutôt pas» (contre 35,8 % et 36,8 % en région). Pour trois quarts des jeunes Français (75,6 %) et des jeunes Champardennais (74,9 %), le fait de fumer n est pas un échec personnel. Plus de six jeunes Français sur dix accepteraient un rendez-vous avec une personne qui fume (37,0 % de réponses «oui, tout à fait» et 28,1 % de «oui, plutôt» contre respectivement 32,9 % et 26,8 % des jeunes Champardennais). Au niveau national, 58,7 % des jeunes estiment que les fumeurs sont un mauvais exemple pour la jeunesse (22,0 % de réponses «oui, tout à fait» et 36,7 % de «oui, plutôt») contre 63,4 % des jeunes Champardennais. Il n existe pas de différence entre le niveau national et le niveau régional concernant la question «Pensez-vous que les fumeurs se soucient assez de la santé des personnes qui respirent leur fumée» : les jeunes non-fumeurs sont 38,8 % à penser qu ils ne s en soucient pas assez en contre 40,0 % en France. Enfin, la part de jeunes considérant que l Etat devrait consacrer au moins une partie des taxes prélevées sur les ventes d alcool et de tabac à la prévention ne diffère pas entre la et la France métropolitaine (respectivement 78,6 % et 75,5 %). Toutefois, les jeunes non-fumeurs sont plus nombreux en région à être d accord avec cette idée (82,5 % contre 79,2 % en France). Tableau 4 : Évolution et comparaisons de l opinion sur le tabac et les fumeurs 2005 Part des jeunes en total désaccord avec l idée que fumer permet d être plus à l aise en groupe* 59,8 % 63,0 % 60,4 % Part des non-fumeurs estimant que les fumeurs sont un mauvais exemple** nc 63,4 % 58,7 % En gras, niveau significativement différent d un point de vue statistique du niveau. *N=1 213,. **Parmi les non-fumeurs, N=772,. Source : Enquête 2005 et (ORSCA), Enquête Baromètre santé France (INPES). France 11 Ce qu il faut retenir Évolution sur la période en : aucune différence significative sur le sentiment d intérêt social positif de la cigarette. Comparaisons, France métropolitaine : aucune différence significative entre les opinions n est dégagée.

12 2009 Baromètre santé nutrition 12 Méthodologie 1 L enquête du Baromètre santé a été reconduite en par l INPES (Institut National de Prévention et d Education pour la Santé). Cette enquête vise à mieux connaître les comportements des Français, leurs perceptions et leurs connaissances en matière de santé. Afin de mesurer l évolution depuis le précédent Baromètre en (2005), cette enquête a été réalisée auprès des jeunes Champardennais de 15 à 25 ans. Les thématiques étudiées pour la région sont la sexualité et la contraception, le tabac, l alcool, les drogues illicites, la santé mentale et le suicide, la conduite alimentaire, la perception de santé et le sentiment d information, la qualité de vie, les accidents, le recours à la téléphonie et à Internet pour la santé. Une fiche méthodologique et une fiche synthèse globale accompagnent cette série de publications. La méthodologie utilisée pour le niveau national a été mise en oeuvre de manière identique pour la région. L institut de sondage GFK ISL a réalisé à l aide du système CATI (Computer Assisted Telephone Interview) l enquête par entretien téléphonique d août à décembre pour le sur-échantillon champardennais (octobre 2009 à juillet pour l échantillon national). L échantillon régional se compose de personnes âgées de 15 à 25 ans (dont 91 venant de l enquête nationale). L échantillon national (hors ) se compose de jeunes. La pondération utilisée prend en compte le nombre de personnes éligibles au sein du ménage contacté ainsi que le nombre de lignes téléphoniques du foyer. Les données de l enquête en ont été redressées sur le sexe, l âge, la taille d agglomération ainsi que le département de résidence afin d être représentatif de la population régionale. Les tests de comparaison, réalisés essentiellement à partir de régressions logistiques, ont été effectués sur les données brutes (non pondérées) en ajustant sur le sexe et l âge afin de permettre la correction des «effets de structure» entre les populations comparées. Le seuil de significativité est fixé à 5 %. Ces tests ont été effectués selon leur pertinence. Les résultats donnés dans cette fiche pour la Picardie concernent une population de jeunes Picards âgés de 15 à 25 ans issus du sur-échantillon picard (enquête réalisée de mai à octobre ) ainsi que 129 jeunes issus de l enquête nationale. La pondération ne diffère pas de celle de l enquête nationale. 1 La méthodologie détaillée de l étude est développée dans la fiche thématique «Présentation et méthodologie de l enquête». Références bibliographiques [1] OFDT - Les drogues à 17 ans Résultats de l enquête ESCAPAD 2008, Tendances n 66, juin [2] Oddoux K, Peretti -Watel P, Baudier F. - Tabac : Baromètre santé Guilbert PH, Baudier F, Gautier A.eds,CFES, Vanves:,77-118, _ [3] INPES Baromètre santé 2005, Premiers résultats Baromètre santé, _ [4] ORSCA Le tabac et les jeunes Champardennais Baromètre santé jeunes 2005, oct _ [5] ORSCA Le tabac et les jeunes : Comparaisons nationales et interrégionales Baromètre Santé Jeunes 2005, oct html Les fiches thématiques du L extension régionale du Baromètre Santé Jeunes de a donné lieu à la publication d autres documents thématiques : «Sexualité, contraception», «Alcool», «Drogues illicites», «Santé mentale, suicide», «Conduite alimentaire», «Perception de la santé et sentiment d information», «Qualité de vie», «Accidents», «Téléphonie, Internet et santé». Une fiche méthodologique et une fiche synthèse globale accompagnent cette série de publications. Le recueil des données du sur-échantillon régional, l exploitation des résultats portant sur les jeunes Champardennais de 15 à 25 ans et les comparaisons avec la Picardie et le niveau national ont été fi nancés par l Agence Régionale de Santé de et par le Conseil Régional de. Ce document a été réalisé par : Karine Croenne et Julien Dubois-Pot (chargés d études) à l Observatoire Régional de la Santé de. 14 rue du Ruisselet REIMS Tél : fax : courriel : Caractéristiques CaCaractéristiques Caractéristiques des des des populations populations étudiées étudiées Sexe Âge Lieu de résidence Département Type de commune Type de ménage * pondérés à partir des données du recensement 2007 pondérés partir des données du recensement 2007 %* dans l échantillon, N =1 292 Garçons 51,5 Filles 48, ans 17, ans 19, ans 18, ans 18, ans 26,3 Ardennes 19,5 Aube 21,3 Marne 46,9 Haute-Marne 12,3 Commune rurale 31,1 < hab. 16,7 < hab. 18,7 < hab. 11,2 > hab. 23,3 Parents mariés ou non et enfant(s) 64,8 Activité Famille monoparentale 14,4 En couple 14,3 Seul ou autres 6,4 En emploi 25,0 Apprentis 4,6 Cursus scolaire ou universitaire 57,0 Chômeurs 11,5 Inactifs et autres situations 1,9

La perception de la santé et le sentiment d information chez les jeunes Champardennais

La perception de la santé et le sentiment d information chez les jeunes Champardennais Baromètre santé jeunes La perception de la santé et le sentiment d information chez les jeunes Champardennais La représentation de la maladie, des risques et de la santé de chacun, c est-à-dire de la perception

Plus en détail

La sexualité et la contraception chez les jeunes Champardennais

La sexualité et la contraception chez les jeunes Champardennais Baromètre santé jeunes La sexualité et la contraception chez les jeunes Champardennais Généralement, les premiers sentiments amoureux et l éveil de la sexualité apparaissent à l adolescence. Ce moment

Plus en détail

Les drogues illicites et les jeunes Champardennais

Les drogues illicites et les jeunes Champardennais Baromètre santé jeunes Les drogues illicites et les jeunes Champardennais Synthèse Les résultats de l enquête ESCAPAD de 8 1 montrent que le cannabis arrive troisième parmi les substances psychoactives

Plus en détail

Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes

Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes Résultats du Baromètre santé Inpes 2014 CONTACTS PRESSE Inpes : Vanessa Lemoine Tél : 01 49 33 22 42 Email : vanessa.lemoine@inpes.sante.fr

Plus en détail

Les de. Le comportement tabagique des jeunes en province de Luxembourg. Résultats de l Enquête Tabac 2015. Synthèse. Observatoire de la Santé

Les de. Le comportement tabagique des jeunes en province de Luxembourg. Résultats de l Enquête Tabac 2015. Synthèse. Observatoire de la Santé Les de E nquêtes Santé Le comportement tabagique des jeunes en province de Luxembourg Résultats de l Enquête Tabac 15 Synthèse Assuétudes Observatoire de la Santé Rue du Carmel, 1 B-9 MARLOIE Tél. : +3

Plus en détail

2013 Enquête sur la consommation de substances psychoactives en population générale Martinique 2011. Consommation de tabac

2013 Enquête sur la consommation de substances psychoactives en population générale Martinique 2011. Consommation de tabac 2013 Enquête sur la consommation de substances psychoactives en population générale Martinique 2011 Consommation de tabac Enquête sur la consommation de substances psychoactives en population générale

Plus en détail

Personnes âgées et accidents domestiques Rapport

Personnes âgées et accidents domestiques Rapport Personnes âgées et accidents domestiques Rapport Version n 1 Date : 27 Juillet 2011 De: Nadia AUZANNEAU A: Florent CHAPEL et Guillaume ALBERT OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01

Plus en détail

Bayer Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2. Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2

Bayer Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2. Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2 Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude 3 - Les principaux enseignements Page 2 1 La méthodologie Page 3 La méthodologie Etude

Plus en détail

Les enquêtes par quotas comme outil de surveillance Comparaison avec une enquête aléatoire transversale pour la mesure de la prévalence tabagique

Les enquêtes par quotas comme outil de surveillance Comparaison avec une enquête aléatoire transversale pour la mesure de la prévalence tabagique Les enquêtes par quotas comme outil de surveillance Comparaison avec une enquête aléatoire transversale pour la mesure de la prévalence tabagique Romain Guignard, Jean-Louis Wilquin, Jean-Baptiste Richard,

Plus en détail

Étude barométrique : «Les jeunes et leur cœur en 2012»

Étude barométrique : «Les jeunes et leur cœur en 2012» Étude barométrique : «Les jeunes et leur cœur en 2012» Comment évoluent les opinions et comportements des jeunes face au tabac? La Fédération Française de Cardiologie étudie ces questions via une enquête

Plus en détail

SANTE DES ETUDIANTS 2013. emevia - La santé des étudiants en 2013 1

SANTE DES ETUDIANTS 2013. emevia - La santé des étudiants en 2013 1 SANTE DES ETUDIANTS 2013 1 2 1. Contexte et objectifs Présentation d emevia et de ses missions Le premier réseau français de mutuelles étudiantes de proximité qui regroupe 10 mutuelles régionales Les mutuelles

Plus en détail

Baromètre Santé. Consommation de tabac, d alcool. Le Baromètre santé. Depuis la fin des années 90, en lien avec la

Baromètre Santé. Consommation de tabac, d alcool. Le Baromètre santé. Depuis la fin des années 90, en lien avec la Baromètre Santé 21 Enquête auprès des Auvergnats âgés de 1-8 ans Consommation de tabac, d alcool et de drogues illicites Le Baromètre santé a été réalisé pour la première fois au début des années 199 par

Plus en détail

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien»

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» Contacts Ipsos : Patrick KLEIN Tél : 01 41 98 97 20 e-mail : patrick.klein@ipsos.com Sonia BENCHIKER Tél : 01 41 98 95 08 e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» sonia.benchiker@ipsos.com Rapport

Plus en détail

La santé des étudiants en 2015 9 ème enquête nationale Une augmentation inquiétante de la consommation de substances addictives

La santé des étudiants en 2015 9 ème enquête nationale Une augmentation inquiétante de la consommation de substances addictives Communiqué de presse du 2 juillet 2015 Enquête santé / Vie étudiante / Chiffres clés/ Santé La santé des étudiants en 2015 9 ème enquête nationale Une augmentation inquiétante de la consommation de substances

Plus en détail

Etude Assurance emprunteur : connaissance de la réforme

Etude Assurance emprunteur : connaissance de la réforme Juin 2011 MACIF PRESENTATION DES RESULTATS N 23976 Elodie Van Cuyck Le Millénaire 2 35 rue de la Gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 Etude Assurance emprunteur : connaissance de

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

"L accès aux soins des étudiants en 2015"

L accès aux soins des étudiants en 2015 Dossier de Presse "L accès aux soins des étudiants en 2015" 9 ème Enquête Nationale 1999 2015 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 16 ans, à l écoute des étudiants 1 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

Observatoire Ireb 2014 «Les Français et l alcool» : Alcool au travail : un quart des actifs consomme occasionnellement

Observatoire Ireb 2014 «Les Français et l alcool» : Alcool au travail : un quart des actifs consomme occasionnellement Institut de Recherches Scientifiques sur les Boissons Observatoire Ireb 2014 «Les Français et l alcool» : Alcool au travail : un quart des actifs consomme occasionnellement Paris, le 9 septembre 2014 L

Plus en détail

"La santé des étudiants en 2013"

La santé des étudiants en 2013 1 Dossier de Presse "La santé des étudiants en 2013" 8 ème Enquête Nationale 1999 2013 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 14 ans, à l écoute des étudiants 2 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

Synthèse. Jeux d argent. Internet et jeux vidéo. Comparaison avec les apprentis

Synthèse. Jeux d argent. Internet et jeux vidéo. Comparaison avec les apprentis ENQUÊTE SUR LA PRATIQUE D INTERNET, DES JEUX VIDEO ET JEUX D ARGENT PAR DES COLLEGIENS PAS C AL E SCH AL B E T T E R, LIC.ES.SOC. C O L L AB O R AT R I C E S C I E N T I F I Q U E AD D I C T I O N VAL

Plus en détail

"L accès aux soins des étudiants en 2015"

L accès aux soins des étudiants en 2015 Dossier de Presse "L accès aux soins des étudiants en 2015" 9 ème Enquête Nationale 1999 2015 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 16 ans, à l écoute des étudiants 1 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

Les Français et le don d organes

Les Français et le don d organes Les Français et le don d organes Rapport Version n 2 Date : 8 Février 2011 De: Nadia AUZANNEAU et Stéphanie CHARDRON A: Jean-Pierre SCOTTI et Saran SIDIBE OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris.

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Juillet 2015 - Occurrence pour CCMO mutuelle Sommaire Contexte et méthodologie 3 1. Préparation

Plus en détail

Enquête. sur la prévalence tabagique chez les adolescents en province de Luxembourg. Cahier de bord n 2

Enquête. sur la prévalence tabagique chez les adolescents en province de Luxembourg. Cahier de bord n 2 Cahier de bord n 2 Enquête sur la prévalence tabagique chez les adolescents en province de Luxembourg Service Prévention-Santé Observatoire de la Santé de la Province de Luxembourg SOMMAIRE 1. CONTEXTE

Plus en détail

Les tendances alimentaires sous la loupe Une initiative de Coop réalisée avec le soutien technique de la Société Suisse de Nutrition

Les tendances alimentaires sous la loupe Une initiative de Coop réalisée avec le soutien technique de la Société Suisse de Nutrition Les tendances alimentaires sous la loupe Une initiative de Coop réalisée avec le soutien technique de la Société Suisse de Nutrition Sujet «Manger rapidement et sainement» juin 2009 Coop Thiersteinerallee

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Observatoire des politiques publiques : Les Français et les fonctions publiques Sondage Ifop pour Acteurs Publics Contact Ifop : Damien Philippot Directeur des Etudes Politiques Département Opinion et

Plus en détail

Les Français et les mesures anti-tabac annoncées par le gouvernement

Les Français et les mesures anti-tabac annoncées par le gouvernement Les Français et les mesures anti-tabac annoncées par le gouvernement Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 78

Plus en détail

Les fumeurs et l arrêt du tabac

Les fumeurs et l arrêt du tabac Mai 2013 Référence : n 111261 Contacts : Damien Philippot 01 45 84 14 44 damien.philippot@ifop.com Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude 3 - Les principaux enseignements Page 2 1 La

Plus en détail

COMPORTEMENT DES FUMEURS EN BELGIQUE 2014

COMPORTEMENT DES FUMEURS EN BELGIQUE 2014 COMPORTEMENT DES FUMEURS EN BELGIQUE 2014 Rapport adressé à la Fondation contre le Cancer GfK Belgium 2014 Comportement des fumeurs en Belgique 20 August 2014 1 Introduction : Contexte et objectifs Méthode

Plus en détail

Qu est-ce qu elle nous montre?

Qu est-ce qu elle nous montre? Qu est-ce qu elle nous montre? Description des répondants et résultats généraux Pour quoi faire une enquête sur la PrEP? En France, et contrairement aux Etats-Unis depuis juillet 2012, l utilisation d

Plus en détail

Les Français et la «multi- assurance»

Les Français et la «multi- assurance» Les Français et la «multi- assurance» Etude réalisée par pour Publiée le 7 décembre 2015 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 12 et 13 novembre

Plus en détail

CONSOMMATION DE TABAC CHEZ LES ADOLESCENTS : ÉTAT DES LIEUX

CONSOMMATION DE TABAC CHEZ LES ADOLESCENTS : ÉTAT DES LIEUX CONSOMMATION DE TABAC CHEZ LES ADOLESCENTS : ÉTAT DES LIEUX DONNÉES ÉPIDÉMIOLOGIQUES ISSUES DES ENQUÊTES : - HEALTH BEHAVIOUR IN SCHOOL-AGED CHILDREN -EUROPEAN SCHOOL SURVEY PROJECT ON ALCOHOL AND OTHER

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années

L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années Communiqué de presse Paris le 18 juin 2014 L intérêt des chefs d'entreprise pour l apprentissage reste fort mais tend à s effriter pour la première fois depuis des années Baromètre 2014 AGEFA- PME/Ifop

Plus en détail

Conduites addictives dans l Oise

Conduites addictives dans l Oise Baromètre santé Les 1-34 ans en 1 Conduites addictives dans l Oise La santé des jeunes constitue l une des priorités du conseil général de l Oise. En effet, 7 % des Isariens ont moins de ans, ce qui place

Plus en détail

Etude sur la mobilité locative

Etude sur la mobilité locative pour Etude sur la mobilité locative Septembre 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : PERL Echantillons : Echantillon de 502 actifs, locataires et éligibles au logement social,

Plus en détail

Conduites addictives : description et regards croisés

Conduites addictives : description et regards croisés ( santé jeunes Enquête réalisée dans le département de l (France) et la province du (Belgique) en 23-24 Conduites addictives : description et regards croisés Le tabac, l alcool et les drogues illicites

Plus en détail

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 L OSEIPE a pour objectif de mieux informer les jeunes avant qu ils ne s engagent dans une

Plus en détail

Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens

Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens INTRODUCTION Un statut actuel un peu flou Ce n est pas un médicament

Plus en détail

«Bien vieillir à domicile» Rapport pour l Observatoire de l intérêt général de LJ corporate Mars 2012

«Bien vieillir à domicile» Rapport pour l Observatoire de l intérêt général de LJ corporate Mars 2012 «Bien vieillir à domicile» Rapport pour l Observatoire de l intérêt général de LJ corporate Mars 2012 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 OpinionWay pour LJ CORP Dépendance

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014 Les Français et l économie Les journées de l économie 2014 Patrick Haas 13 novembre 2014 Rappel de la méthodologie Échantillon Mode de recueil Dates de terrain 959 individus âgés de 18 ans et plus Interviews

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 Baromètre annuel vague 7-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

Perceptions et opinions des Canadiens à l égard de la consommation de tabac et d alcool chez les femmes enceintes

Perceptions et opinions des Canadiens à l égard de la consommation de tabac et d alcool chez les femmes enceintes La consommation de tabac et d alcool chez les femmes enceintes au Canada CENTRE D EXCELLENCE POUR LE DÉVELOPPEMENT DES JEUNES ENFANTS RAPPORT D ÉTUDE OMNIBUS Perceptions et opinions des Canadiens à l égard

Plus en détail

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins Observatoire National de la santé des jeunes Accès aux droits et aux soins Données septembre 2012 «Observatoire santé UNHAJ - accès aux droits et aux soins» La santé des jeunes sous observationerreur!

Plus en détail

Note détaillée. Les Français face à la fumée de cigarette. Sondage Harris Interactive pour Les Droits des Non Fumeurs

Note détaillée. Les Français face à la fumée de cigarette. Sondage Harris Interactive pour Les Droits des Non Fumeurs Note détaillée Les Français face à la fumée de cigarette Sondage Harris Interactive pour Les Droits des Non Fumeurs Enquête réalisée en ligne du 7 au 9 décembre 2011. Echantillon de 1157 individus représentatifs

Plus en détail

Les Français et la chute de cheveux

Les Français et la chute de cheveux Les Français et la chute de cheveux Sondage Ifop pour Oxygen et Norgil Contacts Ifop : Romain Bendavid - Directeur de Clientèle Thomas Simon Chargé d Etudes Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

Le tabagisme en France Analyse de l enquête Baromètre santé 2010

Le tabagisme en France Analyse de l enquête Baromètre santé 2010 Le tabagisme en France Analyse de l enquête Baromètre santé 2010 Romain Guignard François Beck Jean-Baptiste Richard Département «Enquêtes et analyses statistiques», direction des affaires scientifiques,

Plus en détail

Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35

Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35 Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35 Méthodologie Ce Baromètre est mis en place par la Chambre Régionale de Commerce et d Industrie de Bourgogne,

Plus en détail

Les jeunes et le service civique

Les jeunes et le service civique Les jeunes et le service civique Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 78 94 90 00 Fax : 01 78 94 90 19 fmicheau@opinion-way.com

Plus en détail

Journée nationale de prévention

Journée nationale de prévention L institut BVA a fait le choix de ne procéder à aucun redressement pour redonner aux quotas croisés leur poids réel (Paris/ Province, taille des entreprises). Ces différentes options méthodologiques posent

Plus en détail

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises Etude sur les garanties et services : les attentes des et des entreprises Résultats du 10 ème Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP Méthodologie Deux enquêtes téléphoniques auprès

Plus en détail

Tabac. Ouvrons le dial O gue. Pour faire le point

Tabac. Ouvrons le dial O gue. Pour faire le point le dial O gue Tabac Pour faire le point Réalisation : Callichrome - Illustrations : R. Rublon - Illustration de couverture : A. Gingembre - Maquette couveture : O. Mayer Pour faire le point Votre médecin

Plus en détail

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 Ce document se veut une analyse succincte des indicateurs se rapportant à

Plus en détail

Étude sur les finances publiques du Québec

Étude sur les finances publiques du Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Étude sur les finances publiques du Québec Rapport de sondage Projet 13026-019 15 octobre 2010 www.legermarketing.com Présentation et méthodologie

Plus en détail

JEUNES ET TABAC Etat de la situation

JEUNES ET TABAC Etat de la situation JEUNES ET TABAC Etat de la situation Etat des lieux au 01.06.2015 1- A quel âge les jeunes commencent-ils à fumer? Différents facteurs et raisons peuvent amener les jeunes à commencer à fumer. Si les jeunes

Plus en détail

"La santé des étudiants en 2013"

La santé des étudiants en 2013 1 Dossier de Presse "La santé des étudiants en 2013" 8 ème Enquête Nationale 1999 2013 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 14 ans, à l écoute des étudiants 2 Sommaire Sommaire EmeVia et les mutuelles

Plus en détail

Quelle utilisation d Internet dans la recherche d informations santé?

Quelle utilisation d Internet dans la recherche d informations santé? Téléphone, Internet, réseaux sociaux : quelle efficacité en prévention santé? Quelle utilisation d Internet dans la recherche d informations santé? Jean-Baptiste Richard Chargé d études et de recherche

Plus en détail

en Mauricie et au Centre-du-Québec, ESCC cycle 1.1 (2000-2001)

en Mauricie et au Centre-du-Québec, ESCC cycle 1.1 (2000-2001) Analyse des données de santé mentale -, ESCC cycle 1.1 (2000-) Avant-propos Ce document traite des principaux résultats régionaux de l ESCC 1.1 portant sur la santé mentale. Les indicateurs présentés ici

Plus en détail

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque

Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Enquête 2013 sur les salaires des employés de banque Le salaire est une composante essentielle du contrat de travail. Dans les banques, les salaires sont en général négociés individuellement. Le fait de

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

Les comportements d achats de tabac des fumeurs précaires fréquentant les

Les comportements d achats de tabac des fumeurs précaires fréquentant les Les comportements d achats de tabac des fumeurs précaires fréquentant les CAARUD/CSAPA parisiens OFDT : Aurélie Lermenier Note n 2011-18, à l attention de Pierre Poloméni et des centres ayant participé

Plus en détail

Les Français et le transport partagé

Les Français et le transport partagé Les Français et le transport partagé Institut CSA pour Uber Novembre 2014 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 1000 personnes âgées de 18 ans et plus Constitution de l échantillon

Plus en détail

Enquête sur les comportements et représentations de l arrêt du tabagisme chez les jeunes de 16 à 19 ans dans cinq lycées de la région Rhône-Alpes

Enquête sur les comportements et représentations de l arrêt du tabagisme chez les jeunes de 16 à 19 ans dans cinq lycées de la région Rhône-Alpes CRAES-CRIPS 9, quai Jean Moulin Lyon 1 Tel 04 72 00 55 70 Fax 04 72 00 07 53 Email contact@craes-crips.org Web www.craes-crips.org Enquête sur les comportements et représentations de l arrêt du tabagisme

Plus en détail

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Sondage Ifop pour la FFSE Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Anne-Sophie Vautrey Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

Les consommations de produits psychoactifs à la fin de l adolescence en Nord Pas de Calais Exploitation régionale de l enquête ESCAPAD 2000/2001

Les consommations de produits psychoactifs à la fin de l adolescence en Nord Pas de Calais Exploitation régionale de l enquête ESCAPAD 2000/2001 Les consommations de produits psychoactifs à la fin de l adolescence en Nord Pas de Calais Exploitation régionale de l enquête ESCAPAD 2000/2001 Pôle Enquêtes en Population Générale François BECK, Stéphane

Plus en détail

Alcool, tabac et drogues illicites : Géographie des pratiques addictives en France

Alcool, tabac et drogues illicites : Géographie des pratiques addictives en France Alcool, tabac et drogues illicites : Géographie des pratiques addictives en France Analyses régionales du Baromètre santé Inpes 2010 Grandes tendances dans les DOM Dossier de presse Novembre 2013 Contacts

Plus en détail

EXTRAIT DU RAPPORT «ATLAS RÉGIONAL DES CONSOMMATIONS DE PRODUITS PSYCHOACTIFS DES JEUNES FRANÇAIS» EXPLOITATION RÉGIONALE

EXTRAIT DU RAPPORT «ATLAS RÉGIONAL DES CONSOMMATIONS DE PRODUITS PSYCHOACTIFS DES JEUNES FRANÇAIS» EXPLOITATION RÉGIONALE EXTRAIT DU RAPPORT Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Franche-Comté Haute-Normandie Île-de-France Languedoc-Roussillon Limousin Midi-Pyrénées Lorraine

Plus en détail

Les Français et la vue

Les Français et la vue pour Les Français et la vue Novembre 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : SNOF Echantillon : Echantillon de 1006 personnes, représentatif de la population française âgée

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jean-Bernard LAINÉ Co-Directeur du Pôle Banque Assurances Services Industrie / jean-bernard.laine@csa.eu / 01 44 94 59 43 Yves-Marie CANN Directeur d études au Pôle

Plus en détail

Observatoire de la Prévention

Observatoire de la Prévention Observatoire de la Prévention ETUDE QUANTITATIVE VAGUE 5 - OCTOBRE 2008 Résultats détaillés Novembre 2008 Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre 2008 1 Rappel important

Plus en détail

Baromètre CSA/Crédit agricole Les parents et l argent de poche des enfants

Baromètre CSA/Crédit agricole Les parents et l argent de poche des enfants Baromètre CSA/Crédit agricole Les parents et l argent de poche des enfants n 0900922 V3 Juillet 2009 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01

Plus en détail

Trois Franciliens sur quatre déclarent

Trois Franciliens sur quatre déclarent 37 Excès de consommation d alcool et tabac vont de pair En Ile-de-France, 14 % des personnes boivent tous les jours de l alcool. Un tiers des Franciliens peuvent être considérés comme des consommateurs

Plus en détail

Estimations 2014 des consommations de produits psychoactifs à 17 ans

Estimations 2014 des consommations de produits psychoactifs à 17 ans Estimations des consommations de produits psychoactifs à 17 ans Stanislas Spilka, Olivier Le Nézet et François Beck Note 2015-02 du 21 avril 2015 L enquête ESCAPAD Cette note présente les premières exploitations

Plus en détail

Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014

Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014 Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014 Aurélie Lermenier Mai 2014 Enquête ETINCEL-OFDT : premiers éléments sur l usage de la cigarette électronique en France w w w. o

Plus en détail

LES AUDIENCES COLLECTIVES DE RAPPEL A LA LOI EN MARTINIQUE Bilan 2001-2003

LES AUDIENCES COLLECTIVES DE RAPPEL A LA LOI EN MARTINIQUE Bilan 2001-2003 LES AUDIENCES COLLECTIVES DE RAPPEL A LA LOI EN MARTINIQUE Bilan 2001-2003 Décembre 2003 Immeuble Corniche 2 Centre Commercial de Bellevue Boulevard de La Marne 3 Etage 97200 Fortde-France Tet. : 05 96

Plus en détail

Les Français et la perception du respect de l interdiction de fumer dans les cafés, bars et restaurants...p.3

Les Français et la perception du respect de l interdiction de fumer dans les cafés, bars et restaurants...p.3 Perception des Français du respect de l interdiction de fumer dans les cafés et bars, et dans les restaurants, un an après son application Résultats de deux enquêtes Dossier de presse 7 janvier 2009 1

Plus en détail

Enquête sur la problématique du tabagisme auprès de la population fribourgeoise réalisée par l Institut de sondage M.I.S Trend en 2009 et 2012

Enquête sur la problématique du tabagisme auprès de la population fribourgeoise réalisée par l Institut de sondage M.I.S Trend en 2009 et 2012 Enquête sur la problématique du tabagisme auprès de la population fribourgeoise réalisée par l Institut de sondage M.I.S Trend en 2009 et 2012 Résumé des résultats mai 2013 Depuis 2009, le CIPRET Fribourg

Plus en détail

Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages

Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages Note Méthodologique Dernière mise à jour : 27-1-214 Enquête mensuelle de conjoncture auprès des ménages Présentation de l enquête L Insee réalise depuis janvier 1987 l enquête mensuelle de conjoncture

Plus en détail

1. Les comptes de dépôt et d épargne

1. Les comptes de dépôt et d épargne 1. Les comptes de dépôt et d épargne 1.1 Les comptes de dépôt 1.1.1 Le taux de possession d un compte de dépôt Le premier constat est celui d un accès important aux comptes de dépôt, quelle que soit la

Plus en détail

Le bac mis en examen. Une enquête Ipsos / CGI pour La MAIF, Le Monde et RTL

Le bac mis en examen. Une enquête Ipsos / CGI pour La MAIF, Le Monde et RTL Le bac mis en examen Une enquête Ipsos / CGI pour La MAIF, Le Monde et RTL Fiche technique Sondage Ipsos / CGI pour : La MAIF, Le Monde et RTL. Échantillons : 610 élèves de Première ou de Terminale, constituant

Plus en détail

La consommation de tabac de la population suisse entre 2001 et 2010

La consommation de tabac de la population suisse entre 2001 et 2010 Hans Krebs Kommunikation und Publikumsforschung Psychologisches Institut Sozial- und Gesundheitspsychologie La consommation de tabac de la population suisse entre 2001 et 2010 Résumé du rapport de recherche

Plus en détail

Le tableau de bord politique Paris Match - Ifop

Le tableau de bord politique Paris Match - Ifop Le tableau de bord politique Paris Match - Ifop Juillet 2008 LEVEE DE L EMBARGO LE LUNDI 7 JUILLET 2008 A 18H30 Parution dans Paris Match le mercredi 9 juillet 2008 Note méthodologique Étude réalisée par

Plus en détail

Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui?

Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui? pour Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui? Eric Giordano, Directeur Général Pôle Paiement Hi-media Yves-Marie Cann, Directeur d Etudes Ifop 22 octobre 2009 Section 1 : La méthodologie

Plus en détail

Les Français et le handicap visuel

Les Français et le handicap visuel Janvier 015 Enquête TNS Sofres pour la Fédération des Aveugles de France Rapport de résultats 48UA53 Rappel méthodologique Echantillon Enquête réalisée par téléphone auprès d un échantillon de 1005 personnes

Plus en détail

Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine. Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013

Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine. Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013 Enquête d opinion sur la conjoncture 2013 Aire urbaine Principaux résultats de l enquête réalisée par Médiamétrie du 3 au 7 juin 2013 1 Présentation de l enquête L'Observatoire de l'emploi de l'aire urbaine

Plus en détail

Baromètre Orange Terrafemina Vague 4 - L amour sur Internet

Baromètre Orange Terrafemina Vague 4 - L amour sur Internet Baromètre Orange Terrafemina Vague 4 - L amour sur Internet n 1001575 Novembre 2010 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél.

Plus en détail

Comment les Français se soignent-ils? Opinions, comportements et attitudes. Résultats d enquête. Décembre 2015

Comment les Français se soignent-ils? Opinions, comportements et attitudes. Résultats d enquête. Décembre 2015 Comment les Français se soignent-ils? Opinions, comportements et attitudes Résultats d enquête Mediaprism Tour Cristal 7 quai André Citroën 75 015 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.com Décembre

Plus en détail

Les accidents chez les jeunes Champardennais

Les accidents chez les jeunes Champardennais Baromètre santé jeunes Les accidents chez les jeunes Champardennais Le thème des accidents regroupe les accidents du travail, les accidents de la circulation, les accidents de la vie courante et les accidents

Plus en détail

JF N 18756 Contact IFOP : Jérôme Fourquet Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour

JF N 18756 Contact IFOP : Jérôme Fourquet Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour JF N 18756 Contact IFOP : Jérôme Fourquet Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les Français et les tatouages Résultats détaillés Juillet 2010 Sommaire Pages - 1 - La méthodologie... 1-2 -

Plus en détail

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* NOTE DETAILLEE Les Français, le tabac et la cigarette électronique Le Grand Public perçoit-il différemment ces deux produits? Etude Harris Interactive pour Fontem Ventures Enquête réalisée en ligne du

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

Le palmarès des villes attractives

Le palmarès des villes attractives La situation politique à Villefranche sur Mer - Novembre 2013 1 Le palmarès des villes attractives Institut CSA pour Guy Hoquet l Immobilier Avril 2015 Fiche technique Sondage exclusif Institut CSA / Guy

Plus en détail

Résumé du rapport détaillé sur la consommation de drogues SCDSEO 2009

Résumé du rapport détaillé sur la consommation de drogues SCDSEO 2009 Résumé du rapport détaillé sur la consommation de drogues Le Sondage sur la consommation de drogues et la santé des élèves de l Ontario (SCDSEO), réalisé par le Centre de toxicomanie et de santé mentale,

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

Image des infirmiers et des infirmières

Image des infirmiers et des infirmières Image des infirmiers et des infirmières Sondage réalisé par pour Publié le 12 mai 2015 dans le Parisien-Aujourd hui en France Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés

Plus en détail