GUIDE D'ASSEMBLAGE DE LA VILLE DE SAINT JOHN

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GUIDE D'ASSEMBLAGE DE LA VILLE DE SAINT JOHN"

Transcription

1 GUIDE D'ASSEMBLAGE DE LA VILLE DE SAINT JOHN

2 Guide d'assemblage de la Ce document décrit en détail les valeurs R de différents ensembles standard, lorsque calculées conformément aux méthodes établies dans le Code national du bâtiment du Canada. L'ordre des matériaux de l'ensemble n'est pas pertinent, car les calculs visant à établir la valeur R générale d'un ensemble ne tiennent compte que de la contribution de chaque matériau. Les calculs sont effectués de manière à réduire au minimum l'utilisation des matériaux. Les personnes qui souhaitent utiliser plus de matériaux d'isolation que ceux figurant dans la fiche signalétique n'ont pas à fournir de nouveaux calculs. La n'approuve pas et n'exige pas l'utilisation des ensembles décrits dans le présent document. Ces ensembles sont uniquement des variations d'ensembles types utilisés par les entrepreneurs locaux. Il est permis d'utiliser d'autres types d'ensembles ne figurant pas dans le présent document, à condition qu'on prouve qu'ils sont conformes au code. Les calculs réalisés dans la cadre de la rédaction du présent document reposent sur les méthodes décrites au paragraphe Les pourcentages d'ossature sont tirés du tableau A (1)A et les valeurs relatives aux matériaux d'isolation sont tirées du tableau A (1)D. Des valeurs RSI plus précises peuvent être obtenues auprès du fabricant de l'isolant retenu, et vous pouvez en tirer avantage en présentant les calculs relatifs à l'ensemble et les caractéristiques du fabricant indiquant que le produit a été mis à l'essai conformément à la norme ASTM C177 ou ASTM C518, à une température de 22 ±2 C. Veuillez noter que le présent document peut être modifié sans préavis. Veuillez consulter le site Web de la Ville pour la version la plus à jour. Le simple fait de choisir des ensembles figurant dans le présent guide ne garantit pas la conformité au Code de l'énergie. Vous devez également tenir compte d'autres dispositions du Code de l'énergie, notamment la continuité de l'isolant, au moment de choisir votre ensemble. Comme le montre l'image de gauche, la vue en section de gauche du bâtiment comporte un bris de continuité de l'isolant entre le mur du sous-sol et la zone des chevêtres de plancher. Dans la vue en section du bâtiment de droite, on peut voir que l'isolant dans cette zone est suffisant pour permettre la continuité

3 de l'isolant. La dernière page du présent document est un formulaire d'ensemble vide que vous pouvez utiliser si les matériaux que vous utilisez présentent des valeurs d'isolation supérieures à celles figurant dans le Code, ou si vous utilisez un ensemble pour lequel aucun calcul n'a été réalisé.

4 Index Les planchers exposés comprennent les planchers de garage en plus des planchers en porte-à-faux. Les ensembles de murs mitoyens séparant les espaces climatisés des espaces intérieurs non climatisés, comme les garages ou les porches fermés, sont présentés à partir de la page 30.

5 Mur hors sol Ensemble n CSJ-D01 Description : poteaux 2 x 6 à 16 po avec isolant intérieur en fibre de verre ou en cellulose. Isolant continu en polystyrène expansé de ½ po. Finition intérieure : plaque de plâtre de ½ po. Nota : Les ensembles fermés profitent d'une réduction de 0,16 de la valeur RSI exigée. Les ensembles visés comprennent notamment les porches fermés et les garages attenants. Les ensembles ventilés comme les combles et vides sanitaires ne sont pas admissibles à cette réduction. Couches présentées de l'intérieur à l'extérieur : Évolution et croissance 15, Market Square 10 e étage Saint John (Nouveau- Brunswick) E2L 1E8 Calcul relatif aux plans isothermes Couche 1. Film d'air intérieur Couche 2. Plaque de plâtre, épaisseur minimale de ½ po Couche 3. 2 X 6 à 16 po avec matelas en fibre de verre R20 Couche 4. Polystyrène expansé, épaisseur minimale de ½ po Couche 5. Film d'air extérieur Valeur RSI Valeur R Couche 1 0,12 0, Couche 2 0, , Couche 3 2, , Couche 4 0,3302 1, Couche 5 0,03 0, Total 2,91 16,5 *Les éléments sans valeur d'isolation ne figurent pas dans le présent document. Calcul des pertes de chaleur parallèles Pourcentage d'ossature 23 Pourcentage de cavité 77 Ossature RSI 1,18745 Cavité RSI 3,34 Total RSI 2, Valeur R nominale : R22 Valeur R réelle : R16,5 Valeur U réelle : 0,0606

6 Ensemble fermé Ensemble ventilé Valeur R requise avec VRC : R16,0 Valeur R requise avec VRC : R16,9 Valeur R requise sans VRC : R16,6 Valeur R requise sans VRC : R17,5 Nota : Quoiqu'on ait fait preuve de vigilance au moment de calculer la valeur R réelle relative aux ensembles ci-dessus, ces valeurs peuvent être erronées. Ainsi, cet ensemble ne doit être utilisé que pour présenter une demande de permis de construction à la aux fins de conformité aux éléments relatifs à l'efficacité énergétique figurant dans le Code. La présentation des éléments ci-dessus à d'autres autorités compétentes ou leur utilisation à titre de documents de construction sont effectuées à vos propres risques.

7 Mur hors sol Ensemble n CSJ-W01 Description : poteaux 2 x 6 à 16 po avec isolant intérieur en fibre de verre ou en cellulose. Revêtement OSB de 7/16 po et isolant continu en polystyrène expansé de ½ po. Revêtement extérieur : bardage de vinyle; intérieur : plaque de plâtre de ½ po. USAGE TYPE Mur extérieur Couches présentées de l'intérieur à l'extérieur : Évolution et croissance 15, Market Square 10 e étage Saint John (Nouveau- Brunswick) E2L 1E8 Calcul relatif aux plans isothermes Couche 1. Film d'air intérieur Couche 2. Plaque de plâtre, épaisseur minimale de ½ po Couche 3. 2 X 6 à 16 po avec matelas en fibre de verre R20 Couche 4. OSB, épaisseur minimale de 7/16 po Couche 5. Polystyrène expansé, épaisseur minimale de ½ po Couche 6. Bardage de vinyle non isolant Couche 7. Film d'air extérieur Valeur RSI Valeur R Couche 1 0,12 0, Couche 2 0, , Couche 3 2, , Couche 4 0, , Couche 5 0,3302 1, Couche 6 0,11 0, Couche 7 0,03 0, Total 3,13 17,8 *Les éléments sans valeur d'isolation ne figurent pas dans le présent document. Calcul des pertes de chaleur parallèles Pourcentage d'ossature 23 Pourcentage de cavité 77 Ossature RSI 1,18745 Cavité RSI 3,34 Total RSI 2, Valeur R nominale : R22 Valeur R réelle : R17,8 Valeur U réelle : 0,0562 Valeur R requise avec VRC : R16,9 Valeur R requise sans VRC : R17,5 Nota : Quoiqu'on ait fait preuve de vigilance au moment de calculer la valeur R réelle relative aux ensembles ci-dessus, ces valeurs peuvent être erronées. Ainsi, cet ensemble ne doit être utilisé que pour présenter une demande de permis de

8 construction à la aux fins de conformité aux éléments relatifs à l'efficacité énergétique figurant dans le Code. La présentation des éléments ci-dessus à d'autres autorités compétentes ou leur utilisation à titre de documents de construction sont effectuées à vos propres risques.

9 Ensemble de chevêtre Ensemble n CSJ-H01 Description : poutrelles en I à au moins 12 po avec isolant intérieur en fibre de verre. Revêtement OSB de 7/16 po et isolant continu en polystyrène expansé de ½ po. Revêtement extérieur avec bardage de vinyle. Couches présentées de l'intérieur à l'extérieur : Évolution et croissance 15, Market Square 10 e étage Saint John (Nouveau- Brunswick) E2L 1E8 Calcul relatif aux plans isothermes Couche 1. Film d'air intérieur Couche 2. Poutrelles en I à 12 po avec matelas en fibre de verre R20 Couche 3. Solive de bordure, 1 1/8 po minimum Couche 4. OSB, épaisseur minimale de 7/16 po Couche 5. Polystyrène expansé, épaisseur minimale de ½ po Couche 6. Bardage de vinyle non isolant Couche 7. Film d'air extérieur Valeur RSI Valeur R Couche 1 0,12 0, Couche 2 2, , Couche 3 0, , Couche 4 0, , Couche 5 0,3302 1, Couche 6 0,11 0, Couche 7 0,03 0, Total 3,68 20,9 *Les éléments sans valeur d'isolation ne figurent pas dans le présent document. Calcul des pertes de chaleur parallèles Pourcentage d'ossature 10,5 Pourcentage de cavité 89,5 Ossature RSI 1,18745 Cavité RSI 3,34 Total RSI 2, Valeur R nominale : R22,5 Valeur R réelle : R20,9 Valeur U réelle : 0,0478

10 Valeur R requise avec VRC : R16,9 Valeur R requise sans VRC : R17,5 Nota : Quoiqu'on ait fait preuve de vigilance au moment de calculer la valeur R réelle relative aux ensembles ci-dessus, ces valeurs peuvent être erronées. Ainsi, cet ensemble ne doit être utilisé que pour présenter une demande de permis de construction à la aux fins de conformité aux éléments relatifs à l'efficacité énergétique figurant dans le Code. La présentation des éléments ci-dessus à d'autres autorités compétentes ou leur utilisation à titre de documents de construction sont effectuées à vos propres risques. Ensemble de plafond cathédrale Ensemble n CSJ-C01 Description : plafond cathédrale avec fermes de 2 x 4 espacées à 24 po avec isolant soufflé en cellulose ou en fibre de verre de 7,5 po. Revêtement du plafond : plaque de plâtre de ½ po sur lattage. Évolution et croissance 15, Market Square 10 e étage Saint John (Nouveau- Brunswick) E2L 1E8 Couches présentées de l'intérieur à l'extérieur : Couche 1. Film d'air intérieur Couche 2. Plaque de plâtre, épaisseur minimale de ½ po Couche 3. Lattage Couche 4. Fermes de 2 X 4 à 24 po avec cellulose soufflée, épaisseur minimale de 7,5 po Couche 5. Film d'air extérieur Calcul relatif aux plans isothermes Valeur RSI Valeur R Couche 1 0,11 0, Couche 2 0, , Couche 3 0,1619 0,91945 Couche 4 4, ,53304 Couche 5 0,03 0,17035 Total 4,88 27,7 *Les éléments sans valeur d'isolation ne figurent pas dans le présent document. Calcul des pertes de chaleur parallèles Pourcentage d'ossature 7 Pourcentage de cavité 93 Ossature RSI 0,75565 Cavité RSI 2,2225 Total RSI 1,956629

11 Valeur R nominale : R27 Valeur R réelle : R27,7 Valeur U réelle : 0,0361 Valeur R requise avec VRC : R26,5 Valeur R requise sans VRC : R26,5 Nota : Quoiqu'on ait fait preuve de vigilance au moment de calculer la valeur R réelle relative aux ensembles ci-dessus, ces valeurs peuvent être erronées. Ainsi, cet ensemble ne doit être utilisé que pour présenter une demande de permis de construction à la aux fins de conformité aux éléments relatifs à l'efficacité énergétique figurant dans le Code. La présentation des éléments ci-dessus à d'autres autorités compétentes ou leur utilisation à titre de documents de construction sont effectuées à vos propres risques.

12 Ensemble sous le niveau du sol Ensemble n CSJ-B01 Description : mur en béton de 8 po avec isolant continu en polystyrène expansé de 1,5 po et poteaux 2 x 4 à 24 po avec isolant intérieur en fibre de verre ou en cellulose. Finition intérieure : plaque de plâtre de ½ po. USAGE TYPE Mur extérieur du sous-sol Couches présentées de l'intérieur à l'extérieur : Évolution et croissance 15, Market Square 10 e étage Saint John (Nouveau- Brunswick) E2L 1E8 Calcul relatif aux plans isothermes Couche 1. Film d'air intérieur Couche 2. Plaque de plâtre, épaisseur minimale de ½ po Couche 3. 2 X 4 à 24 po avec matelas en fibre de verre R12 Couche 4. Polystyrène expansé, épaisseur minimale de 1,5 po Couche 5. Béton, épaisseur minimale de 8 po Valeur RSI Valeur R Couche 1 0,12 0, Couche 2 0, , Couche 3 1, ,71707 Couche 4 0,9906 5, Couche 5 0, , Total 2,98 16,9 *Les éléments sans valeur d'isolation ne figurent pas dans le présent document. Calcul des pertes de chaleur parallèles Pourcentage d'ossature 13 Pourcentage de cavité 87 Ossature RSI 0,75565 Cavité RSI 2,11 Total RSI 1, Valeur R nominale : R18 Valeur R réelle : R16,9 Valeur U réelle : 0,0592

13 Valeur R requise avec VRC : R16,9 Valeur R requise sans VRC : R16,9 Nota : Quoiqu'on ait fait preuve de vigilance au moment de calculer la valeur R réelle relative aux ensembles ci-dessus, ces valeurs peuvent être erronées. Ainsi, cet ensemble ne doit être utilisé que pour présenter une demande de permis de construction à la aux fins de conformité aux éléments relatifs à l'efficacité énergétique figurant dans le Code. La présentation des éléments ci-dessus à d'autres autorités compétentes ou leur utilisation à titre de documents de construction sont effectuées à vos propres risques. Ensemble de dalle de sous-sol Ensemble n CSJ-S01 Description : dalle en béton de 3 po sur polystyrène extrudé de 2 po. Couches présentées de l'intérieur à l'extérieur : Évolution et croissance 15, Market Square 10 e étage Saint John (Nouveau- Brunswick) E2L 1E8 Calcul relatif aux plans isothermes Couche 1. Film d'air intérieur Couche 2. Dalle en béton, épaisseur minimale de 3 po Couche 3. Polystyrène extrudé, épaisseur minimale de 2 po Valeur RSI Valeur R Couche 1 0,16 0, Couche 2 0, , Couche 3 1,778 10,09595 Total 1,97 11,2 *Les éléments sans valeur d'isolation ne figurent pas dans le présent document. Valeur R nominale : R10 Valeur R réelle : R11,2 Valeur U réelle : 0,0893 Valeur R requise avec VRC : R11,1 Valeur R requise sans VRC : R11,1 Nota : Quoiqu'on ait fait preuve de vigilance au moment de calculer la valeur R réelle relative aux ensembles ci-dessus, ces valeurs peuvent être erronées. Ainsi, cet ensemble ne doit être utilisé que pour présenter une demande de permis de construction à la aux fins de conformité aux éléments relatifs à l'efficacité énergétique figurant dans le

14 Code. La présentation des éléments ci-dessus à d'autres autorités compétentes ou leur utilisation à titre de documents de construction sont effectuées à vos propres risques.

15 Ensemble de plancher exposé Ensemble n CSJ-E01 Description : plancher exposé avec poutrelles en I en bois à 16 po avec isolant intérieur en matelas de fibre de verre R31. Revêtement intérieur : OSB de 5/8 po; revêtement extérieur : sous-face en vinyle. Couches présentées de l'intérieur à l'extérieur : Évolution et croissance 15, Market Square 10 e étage Saint John (Nouveau- Brunswick) E2L 1E8 Calcul relatif aux plans isothermes Couche 1. Film d'air intérieur Couche 2. OSB : épaisseur minimale de 5/8 po Couche 3. Poutrelles en I à 16 po avec matelas en fibre de verre R31 Couche 4. Sous-face en vinyle Couche 5. Film d'air extérieur Valeur RSI Valeur R Couche 1 0,16 0, Couche 2 0, , Couche 3 4, ,25314 Couche 4 0,11 0, Couche 5 0,03 0, Total 5,26 29,9 *Les éléments sans valeur d'isolation ne figurent pas dans le présent document. Calcul des pertes de chaleur parallèles Pourcentage d'ossature 9 Pourcentage de cavité 91 Ossature RSI 2,159 Cavité RSI 5,46 Total RSI 4, Valeur R nominale : R31 Valeur R réelle : R29,9 Valeur U réelle : 0,0334 Valeur R requise avec VRC : R26,5 Valeur R requise sans VRC : R26,5 Nota : Quoiqu'on ait fait preuve de vigilance au moment de calculer la valeur R réelle relative aux ensembles ci-dessus, ces valeurs peuvent être erronées. Ainsi, cet ensemble ne doit être utilisé que pour présenter une demande de permis de construction à la aux fins de conformité aux éléments relatifs à l'efficacité énergétique figurant dans le Code. La présentation des éléments ci-dessus à d'autres autorités compétentes ou leur utilisation à titre de documents de construction sont effectuées à vos propres risques.

16 Ensemble non standard Instructions : dans le cas de tous les ensembles non standard, vous devez utiliser un formulaire semblable au formulaire suivant. Veuillez remplir le formulaire suivant et fournir tout renseignement supplémentaire comme les caractéristiques des produits dont les valeurs d'isolation diffèrent de celles figurant dans le tableau A (1)D. Les valeurs RSI doivent être calculées conformément à la norme ASTM C177 ou à la norme ASTM C518, à une température de 22 ±2 C. Évolution et croissance 15, Market Square 10 e étage Saint John (Nouveau- Brunswick) E2L 1E8 Matériau Épaisseur (mm) RSI/mm RSI Croquis Total : Calcul de la valeur RSI composée pour le pont thermique : % de l'aire de l'ossature : RSI de l'ossature : % de l'aire de la cavité : RSI de la cavité : 100 A = + B = = «A» = «B» = Valeur R nominale : Valeur R réelle : Valeur U réelle :

17 Description : poteaux 2 x 6 à 16 po avec isolant intérieur en fibre de verre ou en cellulose. Revêtement OSB de 7/16 po et isolant continu en polystyrène expansé de ½ po. Revêtement extérieur : bardage de vinyle; intérieur : plaque de plâtre de ½ po. Extrudé isolant vaporisé en mousse de polyuréthane de 2 lb Revêtement extérieur de bardage à ventilation arrière comme la maçonnerie ou le bois; revêtement intérieur : plaques de plâtre de 1/2 po. Poteaux 2 x 6 à 16 po avec isolant intérieur en matelas de fibre de verre. Description : mur de coffrage à béton isolé (CBI) composé d'un cœur de béton d'une épaisseur minimale de 4 po avec au moins 2,5 po de polystyrène expansé de chaque côté. Revêtement extérieur de bardage à ventilation arrière comme la maçonnerie ou le bois; revêtement intérieur : plaques de plâtre de 1/2 po.

Bulletin d'inspection des bâtiments

Bulletin d'inspection des bâtiments lletin d'inspection des bâtiments Adoption du Code national du bâtiment de 2010 et modifications connexes aux processus visant les exigences en matière d'efficacité énergétique Hiver 2015 lletin d'inspection

Plus en détail

ISOLATION EN MOUSSE DE POLYURÉTHANE PULVÉRISÉE POUR BÂTIMENT RÉSIDENTIEL WALLTITE. Présenté par Emile Loiselle INTERNAL 1 6/5/2008

ISOLATION EN MOUSSE DE POLYURÉTHANE PULVÉRISÉE POUR BÂTIMENT RÉSIDENTIEL WALLTITE. Présenté par Emile Loiselle INTERNAL 1 6/5/2008 ISOLATION EN MOUSSE DE POLYURÉTHANE PULVÉRISÉE POUR BÂTIMENT RÉSIDENTIEL WALLTITE Présenté par Emile Loiselle 6/5/2008 INTERNAL 1 Résumé Présentation de la mousse de polyuréthane pulvérisée Utilisations

Plus en détail

TP 2.1 RÉSISTANCE THERMIQUE

TP 2.1 RÉSISTANCE THERMIQUE BATACLAN TP 2.1 RÉSISTANCE THERMIQUE Pour Sabrina Dumoulin Charles Leblanc, Annie Trudel, Sébastien Dufour et Noémie Bouchard 22/02/2011 Table des matières Introduction... 3 Mur de fondation... 4 Dessin...

Plus en détail

Le Système d isolation ROSE d Owens Corning

Le Système d isolation ROSE d Owens Corning Le Système d isolation ROSE d Owens Corning Le Système d isolation ROSE d Owens Corning Plafonds cathédrale (si intégrés) Greniers / Plafonds plats Murs extérieurs Murs intérieurs Sous les planchers Murs

Plus en détail

3 Les évolutions du procédé constructif

3 Les évolutions du procédé constructif 3 Les évolutions du procédé constructif 3.1 Trame Nous avons fait évoluer la trame de 2,70 m x 5,40 m vers 3 m x 6 m pour faciliter la prise en compte des contraintes d accès des personnes à mobilité réduite.

Plus en détail

Devis général : Candiac

Devis général : Candiac Polydôme Construction 1366 Andy, St-Hubert, QC, J4T 1H2 (450) 443-0481 e-mail : info@polydomeconstruction.com Venez visiter notre site Web! : http://www.polydomeconstruction.com Devis général : Candiac

Plus en détail

Votre logement présente des fuites thermiques? DÉCOUVREZ COMMENT RÉPARER SIMPLEMENT LES DÉFAUTS D ISOLATION THERMIQUE DE VOTRE HABITAT!

Votre logement présente des fuites thermiques? DÉCOUVREZ COMMENT RÉPARER SIMPLEMENT LES DÉFAUTS D ISOLATION THERMIQUE DE VOTRE HABITAT! Votre logement présente des fuites thermiques? DÉCOUVREZ COMMENT RÉPARER SIMPLEMENT LES DÉFAUTS D ISOLATION THERMIQUE DE VOTRE HABITAT! MC03503-FR Découvrez comment réparer simplement les défauts d isolation

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Troisième édition Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4 Sommaire Sommaire Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat

Plus en détail

Façades. Cette fiche est à compléter avec l entreprise qui sera chargé de réaliser les travaux.

Façades. Cette fiche est à compléter avec l entreprise qui sera chargé de réaliser les travaux. Façades Enjeux : L isolation des murs est un moyen important de diminuer les consommations d énergie. Afin de garder l inertie des parois lourdes anciennes, il est plus pertinent d isoler les murs par

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat 14 Les performances thermiques des matériaux

Plus en détail

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur ossature bois extension Extension d'un groupe scolaire - WORMHOUT

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur ossature bois extension Extension d'un groupe scolaire - WORMHOUT Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur ossature bois extension Extension d'un groupe scolaire - WORMHOUT Page 1/7 Transfert d'humidité à travers les parois : Note de synthèse Paroi

Plus en détail

La thermique dans le bâtiment

La thermique dans le bâtiment La thermique dans le bâtiment I] Les modes de propagation de la chaleur : La conduction : La transmission de chaleur par conduction se fait à travers un ou plusieurs éléments en contact direct. Le flux

Plus en détail

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s)

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s) Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 12-007 Le 10 avril 2012 Réf. DER/HTO 2012-093-BB/LS CALCUL DES COEFFICIENTS DE TRANSMISSION SURFACIQUE UP ET DES COEFFICIENTS

Plus en détail

Veuillez remplir le tableau ci-dessous avec les détails de construction pour le projet.

Veuillez remplir le tableau ci-dessous avec les détails de construction pour le projet. Enveloppe du bâtiment DIRECTIVES Veuillez remplir le tableau ci-dessous avec les détails de construction pour le projet. Tableau 1 Indiquez chaque construction d'enveloppe de bâtiment distincte et indiquez

Plus en détail

Guide de clôtures de piscine

Guide de clôtures de piscine Guide de clôtures de piscine ottawa.ca/enceintesdepiscine Le présent guide vous aidera à obtenir un permis pour l enceinte qui entoure votre piscine (voir la définition plus bas). En vertu du Règlement

Plus en détail

R effectif = RSI 4,23 (R-24,0) R effectif = RSI 4,35 (R-24,7) R total = RSI 5,55 (R-31,5)

R effectif = RSI 4,23 (R-24,0) R effectif = RSI 4,35 (R-24,7) R total = RSI 5,55 (R-31,5) Couvrir les joints entre les setions de pare-vapeur vis-à-vis les montants ave un ruban adhésif approprié ou en appliquant un sellant entre les deux ouhes de pare-vapeur pour assurer l étanhéité L'isolant

Plus en détail

Emprisonnons la chaleur 7 L isolation des murs

Emprisonnons la chaleur 7 L isolation des murs Emprisonnons la chaleur 7 L isolation des murs 7.1 Isolant soufflé 7.2 Rénovation de l intérieur 7.3 Rénovation de l extérieur 7.4 Endroits divers : garages attenants et autres espaces 7.5 Ajouts et nouvelles

Plus en détail

Les blocs de maçonnerie en béton BELBLOCK et l isolation thermique la combinaison gagnante

Les blocs de maçonnerie en béton BELBLOCK et l isolation thermique la combinaison gagnante 2 La température intérieure constitue le premier paramètre du sentiment de confort dans un bâtiment. Pour maintenir, été comme hiver, une température agréable de manière économique, il est indispensable

Plus en détail

DESSINS D ARCHITECTURE

DESSINS D ARCHITECTURE Les dessins d architecture Page 1 DESSINS D ARCHITECTURE Objectifs : - Connaitre à partir d une application les différents plans réalisés dans le domaine de la construction, et plus particulièrement les

Plus en détail

Présentation...1 Avertissement...1

Présentation...1 Avertissement...1 TABLE DES MATIÈRES Présentation...1 Avertissement...1 ONGLET N o 1 Applications...2 Définitions...2-3 Exigences...5 Tableau A / indices par localité (sous 6000 degrés-jours)...7 Tableau B / indices par

Plus en détail

Concepts de réhabilitation par Schöck. Pour les constructions existantes.

Concepts de réhabilitation par Schöck. Pour les constructions existantes. Concepts de réhabilitation par Schöck. Pour les constructions existantes. Diminution des ponts thermiques au niveau des liaisons de balcons dans les bâtiments anciens. Avec le rupteur Schöck Isokorb. 2

Plus en détail

Produit Br eveté Hourdis Iso-Plat à sous-face bois Conditionnement Pose Découpe Tympan Pas de chute Coulage Sous-face Suspente standard Faux-Plafond

Produit Br eveté Hourdis Iso-Plat à sous-face bois Conditionnement Pose Découpe Tympan Pas de chute Coulage Sous-face Suspente standard Faux-Plafond Produit Breveté Hourdis Iso-Plat à sous-face bois Conditionnement Pose Découpe Tympan Pas de chute Coulage Sous-face Suspente standard Faux-Plafond Toiture-Terrasse Combles Sous-toiture Haut d étage Haut

Plus en détail

Efficacité énergétique des murs Impact des fuites d air sur la performance énergétique

Efficacité énergétique des murs Impact des fuites d air sur la performance énergétique De 2005 à 2010, a participé à un consortium de recherche formé d intervenants de l industrie de la mousse de polyuréthane pulvérisée (MPP) et de l Institut de recherche en construction du Conseil national

Plus en détail

CALCUL DES PERTES D'ÉNERGIE THERMIQUE À TRAVERS UN PONT THERMIQUE

CALCUL DES PERTES D'ÉNERGIE THERMIQUE À TRAVERS UN PONT THERMIQUE CALCUL DES PERTES D'ÉNERGIE THERMIQUE À TRAVERS UN PONT THERMIQUE Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : S'impliquer, être autonome. Utiliser et exploiter un logiciel de modélisation.

Plus en détail

Guide Pratique. Construction d une cheminée. 2 e ÉDITION. Âtres, appareils à foyer ouvert et inserts Conduits maçonnés et métalliques

Guide Pratique. Construction d une cheminée. 2 e ÉDITION. Âtres, appareils à foyer ouvert et inserts Conduits maçonnés et métalliques Guide Pratique Construction d une cheminée Âtres, appareils à foyer ouvert et inserts Conduits maçonnés et métalliques En application des normes NF DTU 24.1 et 24.2 2 e ÉDITION SOMMAIRE Définition de l

Plus en détail

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS.

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. FICHE CONSEIL N 9 CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. Ce document précise les dispositions constructives des cloisons et contre-cloisons en plaques

Plus en détail

LA MAISON BIOCLIMATIQUE Isolation thermique de la maison. NOM : Classe : Page 1/2

LA MAISON BIOCLIMATIQUE Isolation thermique de la maison. NOM : Classe : Page 1/2 S1 - S2 NOM : Classe : Page 1/2 1. Problème à résoudre Comment isoler efficacement la maison bioclimatique. 2. Connaitre les matériaux d'isolation En se connectant au site Leroymerlin.fr rubrique : construction

Plus en détail

DOSSIER DE VALIDATION DU LOGICIEL CONDUCTEÖ [S] 2D. version 3.0

DOSSIER DE VALIDATION DU LOGICIEL CONDUCTEÖ [S] 2D. version 3.0 DOSSIER DE VALIDATION DU LOGICIEL CONDUCTEÖ [S] 2D version 3.0 Déclaration de conformité... 4 Tests de validation de la norme EN 10211... 5 Cas n 1... 5 Cas n 2... 6 Tests de validation de la norme EN

Plus en détail

D ISOLATION DES MAISONS

D ISOLATION DES MAISONS S emmitoufler pour rester au chaud Pourquoi payer pour de l électricité dont vous n avez pas besoin? Lignes Directrices Table des Matières 1. PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2 2. APERÇU DU PROGRAMME 2 3. ADMISSIBILITÉ

Plus en détail

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES TOITS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Vérifiez l état du recouvrement de la toiture ainsi que de ses composantes structurales. Si ceux-ci

Plus en détail

ISOLER LES MURS ET LES PLANCHERS CONSEIL. Castorama

ISOLER LES MURS ET LES PLANCHERS CONSEIL. Castorama 90.09 ISOLER LES MURS ET LES PLANCHERS CONSEIL Castorama Memo page 2 L isolation des planchers page 3 L isolation des murs sains pages 4 & 5 L isolation des murs abîmés page 6 page 1/7 MEMO Ce mémo vous

Plus en détail

Programme Rénoclimat Clientèle gaz naturel

Programme Rénoclimat Clientèle gaz naturel Tableau des aides financières Rénovez efficacement, c est payant! Programme Rénoclimat Clientèle gaz naturel MAISONS UNIFAMILIALES 1, DUPLEX ET TRIPLEX QU EST-CE QUE LE PROGRAMME RÉNOCLIMAT? Rénoclimat

Plus en détail

DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS

DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS DESCRIPTION DES DOCUMENTS TECHNIQUES REQUIS Volet sur mesure - Nouveau bâtiment ÉnerCible Volume 1, numéro 1 Mars 2012 Liste des documents à transmettre Afin que nous puissions effectuer l analyse technique

Plus en détail

Isoler ses murs deux exemples

Isoler ses murs deux exemples L énergie la moins chère est celle non consommée ISOLATION TOITURE Plan de la présentation Isoler ses murs deux exemples Soirée d information 18 février 2014 Guides Énergie Neupré Le pourquoi. Mr Janssen,

Plus en détail

Le tableau suivant présente les frais d évaluation énergétique à payer par le participant selon le type d habitation.

Le tableau suivant présente les frais d évaluation énergétique à payer par le participant selon le type d habitation. CADRE NORMATIF VOLET AMÉLIORATION DE L ANNEXE 1 - AIDE FINANCIÈRE INDIRECTE Le Programme permet au participant d obtenir des services d évaluation énergétique de son habitation à des tarifs inférieurs

Plus en détail

LA GOÉLETTE SPÉCIFICATIONS DES FINIS INCLUS EXTÉRIEUR Garage simple avec clef, porte standard en acier isolée, 11 X 20 6 Entrée de garage en asphalte et trottoir en béton Aménagement paysagé complet Fini

Plus en détail

Rapport d évaluation d efficacité énergétique

Rapport d évaluation d efficacité énergétique Rapport d évaluation d efficacité énergétique 123, rue Principale Ottawa, Ontario K1Y 4X2 Numéro de dossier : 7701P00321 Année de construction : 2010 Date de l évaluation : 1 er février 2010 Nom du constructeur

Plus en détail

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS Michel Perrin Directeur opérationnel CNDB Un marché en pleine expansion Plus de 10 000 maisons et logements bois/an Une demande potentielle

Plus en détail

Des modules pour vos idées

Des modules pour vos idées Des modules pour vos idées Autres informations Nouvelle construction Nouvelle Pensée Les personnes qui désirent construire et vivre autrement sont plus en plus nombreuses. Elles aspirent à des solides

Plus en détail

Formulaire de Demande de Rénovation

Formulaire de Demande de Rénovation Formulaire de Demande de Rénovation Merci d'avoir choisi notre Service de Rénovations. Il nous fera plaisir de vous fournir une estimation des coûts de réalisation de votre plan de rénovation pour vous

Plus en détail

Parois à ossature bois et transferts de vapeur

Parois à ossature bois et transferts de vapeur Parois à ossature bois et transferts de vapeur Julien Lamoulie 28 novembre 2013 Un peu de physique L air a une capacité limitée à retenir la vapeur d eau la capacité maximale décroît considérablement à

Plus en détail

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Page 1/7 Transfert d'humidité à travers les parois : Note de synthèse Paroi Simulée Composition

Plus en détail

ÉTAPE 1 DÉCIDER À QUELLE UTILISATION LE SOUS-SOL SERA DESTINÉ GUIDE DE PROJET COMMENT PLANIFIER LA RÉNOVATION DU SOUS-SOL

ÉTAPE 1 DÉCIDER À QUELLE UTILISATION LE SOUS-SOL SERA DESTINÉ GUIDE DE PROJET COMMENT PLANIFIER LA RÉNOVATION DU SOUS-SOL GUIDE DE PROJET La rénovation de votre sous-sol est un projet de rénovation résidentielle intéressant car non seulement vous pouvez augmenter ainsi la valeur de votre maison, mais également profiter de

Plus en détail

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP.

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP. IDE A LA REDACTION D UN CCTP : Prescriptions particulières PLANCHERS BAS Allotissement SE 26/07/2013 REAMBULE Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme

Plus en détail

LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS. Après le 01/01/1948

LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS. Après le 01/01/1948 LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS Concerne les bâtiments terminés Après le 01/01/1948 Vendredi 24 avril 2009 ASTI 38950 St Martin le Vinoux a.s.t.i@orange.fr Gérard Maubleu le 20/04/2009

Plus en détail

PAE RW08/312 0 - RAPPORT COMPLEMENTAIRE. Récapitulatif investissements et primes / crédit d'impôt

PAE RW08/312 0 - RAPPORT COMPLEMENTAIRE. Récapitulatif investissements et primes / crédit d'impôt PAE RW08/312 0 - RAPPORT COMPLEMENTAIRE Récapitulatif investissements et primes / crédit d'impôt Auditeur PAE : Alain Xhonneux Demandeur : Téléphone : 081/85.69.52 Sommaire Généralités 2 1) L audit énergétique

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MASCOUCHE. Cette modification amendant le règlement de construction numéro 1088 par le règlement numéro 1088-1

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MASCOUCHE. Cette modification amendant le règlement de construction numéro 1088 par le règlement numéro 1088-1 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MASCOUCHE Cette modification amendant le règlement de construction numéro 1088 par le règlement numéro 1088-1 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MASCOUCHE RÈGLEMENT NUMÉRO 1088-1 MODIFIANT

Plus en détail

SYSTÈME HOMEGA DESCRIPTION

SYSTÈME HOMEGA DESCRIPTION DESCRIPTION Panneau isolant moulé avec fourrures de bois intégrées 4 pi x 8 pi 3 fourrures de bois intégrées aux 16 po centre à centre Chevauché de 1 1/2 po aux 4 côtés PRODUIT BREVETÉ UNIQUE SUR LE MARCHÉ

Plus en détail

Plaque FERMACELL vapor : épargner temps et argent

Plaque FERMACELL vapor : épargner temps et argent FERMACELL vapor : épargner temps et argent Economiser temps et argent grâce à La plaque FERMACELL vapor pour la construction à ossature bois L étanchéité de l enveloppe d un bâtiment revêt une signification

Plus en détail

Physique du Bâtiment Caractéristiques hygrothermiques

Physique du Bâtiment Caractéristiques hygrothermiques Risque de condensation superficielle et dans la masse Définitions > Point de rosée : Point à partir duquel la vapeur d'eau contenue dans l'air devient liquide. > Condensation dans la masse : Passage de

Plus en détail

L isolation des pavillons

L isolation des pavillons L isolation des pavillons Réalisé par Mathilde et Maxime 1 Que connaissez-vous comme type d isolation. Donnez une définition. Nous connaissons deux types d isolant : - les isolants thermiques - les isolants

Plus en détail

Applications... 2. Définitions... 5. Exigences générales... 7. Fenêtre à battant Fenêtre fixe Fenêtre à coulissement horizontal...

Applications... 2. Définitions... 5. Exigences générales... 7. Fenêtre à battant Fenêtre fixe Fenêtre à coulissement horizontal... TABLE DES MATIÈRES 1 2 3 4 5 6 7 Applications... 2 Définitions... 5 Exigences générales... 7 Calage... 11 Ancrage... 15 Exigences Calage et ancrage Fenêtre à battant Fenêtre fixe Fenêtre à coulissement

Plus en détail

IMPORTANT, LORS DU DÉPÔT DE LA PRÉSENTE DEMANDE VOUS DEVEZ VOUS ASSURER QUE :

IMPORTANT, LORS DU DÉPÔT DE LA PRÉSENTE DEMANDE VOUS DEVEZ VOUS ASSURER QUE : 1. Construction bâtiment principal; 2. Construction bâtiment accessoire; 3. Rénovation/Réparation; 4. Transformation/Agrandissement; 5. Permis ou certificat d autorisation autre(s) Municipalité de L Isle-aux-Coudres

Plus en détail

Construire une maison ou immeuble d appartements éconergétique

Construire une maison ou immeuble d appartements éconergétique Construire une maison ou immeuble d appartements éconergétique Les objectifs d'apprentissage : Quelles sont les caractéristiques d une bâtiment éconergétique; Comment les bâtiments éconergétiques sont

Plus en détail

DOUBLAGES DE MURS EN PLAQUES SUR OSSATURE INDEPENDANTE...

DOUBLAGES DE MURS EN PLAQUES SUR OSSATURE INDEPENDANTE... Référence : 11-14-00 PLATRERIE Page 10-1 PLATRERIE PRESCRIPTIONS PARTICULIERES 2 PRESTATIONS GÉNÉRALES À LA CHARGE DE L'ENTREPRISE... 2 ISOLATION... 2 ISOLATION DE PLAFOND PAR LAINE DE VERRE EN ROULEAU...

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.0 Exercices d application 12.0.1 Structuration du chapitre 12.0.2 Bâtiment «Emphytehome» à Genève Version 1.0 12.0.1 Structuration

Plus en détail

Enfin un mur Éco Écologique Économique

Enfin un mur Éco Écologique Économique En instance de brevet Enfin un mur Éco Écologique Économique Le mur HighTech 2 fabriqué par Ultratec apporte une amélioration considérable aux standards actuels de fabrication de l industrie. Excédant

Plus en détail

Rénovation thermique de combles perdus

Rénovation thermique de combles perdus Lorraine Energies Renouvelables 15, Rue de Voise 54 450 BLAMONT Des panneaux de laine de verre de 10 cm posés en 1982 n'assureraient plus une isolation très efficace (tassement, défauts d'étanchéité à

Plus en détail

Phase avant-projet : Performances thermiques d'une construction résidentielle à ossature légère en acier

Phase avant-projet : Performances thermiques d'une construction résidentielle à ossature légère en acier Phase avant-projet : Performances thermiques d'une construction résidentielle à Ce document décrit comment obtenir une performance thermique satisfaisante dans une construction légère en acier par l'application

Plus en détail

En passant, aujourd hui on ne parle que de conduction. Révision pour plusieurs mais on commence par la base.

En passant, aujourd hui on ne parle que de conduction. Révision pour plusieurs mais on commence par la base. En passant, aujourd hui on ne parle que de conduction. Révision pour plusieurs mais on commence par la base. Et plus le matériau est épais, plus la valeur augmente Conversion pour R: multiplier par 5.678

Plus en détail

LES COUPES VERTICALES

LES COUPES VERTICALES LES COUPES VERTICALES 1- GENERALITES : La coupe verticale est effectuée sur la totalité de la construction. Elle peut être droite ou brisée à plans parallèles. Le repérage de la coupe doit figurer sur

Plus en détail

Les toitures inclinées

Les toitures inclinées Les toitures inclinées 1. Introduction Les toitures inclinées sont aussi appelées : toitures sèches : c'est à dire qu'elles comportent un espace de ventilation toitures froides : c'est à dire qu'elles

Plus en détail

CCTP TÉLÉCHARGÉ Isolation thermique périmétrique des murs enterrés par système JACKODUR

CCTP TÉLÉCHARGÉ Isolation thermique périmétrique des murs enterrés par système JACKODUR CCTP TÉLÉCHARGÉ Isolation thermique périmétrique des murs enterrés par système JACKODUR Ici vous pouvez inscrire le Produit que vous avez sélectionné Produit choisit (*) : Epaisseur : (*) : voir les propriétés

Plus en détail

Guide du propriétaire pour la demande d un permis de construire un bâtiment accessoire

Guide du propriétaire pour la demande d un permis de construire un bâtiment accessoire Guide du propriétaire pour la demande d un permis de construire un bâtiment accessoire Le présent guide fournit aux propriétaires la liste des exigences requises pour présenter une demande de permis de

Plus en détail

Plateforme Maison Passive a.s.b.l.

Plateforme Maison Passive a.s.b.l. Plateforme Maison Passive a.s.b.l. M a r n y D i P i e t r a n t o n i o, I r A r c h i t e c t e 1 L i s o l a t i o n o v e r v i e w... P o u r q u o i i s o l e r? - Diminuer sa facture énergétique

Plus en détail

Accessibilité des balcons, loggias, terrasses Comparatif dalle Pleine/PLTA-Seacbois. Deux contraintes normatives et réglementaires

Accessibilité des balcons, loggias, terrasses Comparatif dalle Pleine/PLTA-Seacbois. Deux contraintes normatives et réglementaires Accessibilité des balcons, loggias, terrasses Comparatif dalle Pleine/PLTA-Seacbois Réglementation "Dans les bâtiments d'habitation collectifs, dont la construction fera l'objet d'une demande de permis

Plus en détail

Justification globale

Justification globale Logiciel Lesosai v.5.7 (build 356) Education (exp: 28.8.26) Logiciel appartenant à Cours de Nicolas Morel BFE/ENFK-Zert.-Nr.742 imprimé le: 26.6.28 16:2:26 page 1 de 29 Projet: La Méreune Emplacement du

Plus en détail

Comment améliorer les performances thermiques d une habitation?

Comment améliorer les performances thermiques d une habitation? thermiques d une habitation? E1-1/6 Le confort 1 Définissez en trois points le confort thermique : 2-1 Sur brouillon ou sur votre cahier d expérience, émettez vos hypothèses sur la maison de demain. Comment

Plus en détail

MUR DE FACADE EN BOIS. Module 2 Technologies courantes de construction bois

MUR DE FACADE EN BOIS. Module 2 Technologies courantes de construction bois MUR DE FACADE EN BOIS Module 2 Technologies courantes de construction bois Module 2 Technologies courantes de construction bois Murs à ossature légère Principes Matériaux Pré-dimensionnement Lisses

Plus en détail

La méthode la plus efficace pour économiser de l énergie. Plaque de sol isolante pour grenier FERMACELL. Conseil de pro :

La méthode la plus efficace pour économiser de l énergie. Plaque de sol isolante pour grenier FERMACELL. Conseil de pro : Conseil de pro : Plaque de sol isolante pour grenier FERMACELL Plaque de sol isolante La méthode la plus efficace pour économiser de l énergie Plaque de sol isolante pour grenier FERMACELL La Plaque isolante

Plus en détail

Plancher poutrelle précontrainte. La solution idéale pour votre maison.

Plancher poutrelle précontrainte. La solution idéale pour votre maison. Plancher poutrelle précontrainte La solution idéale pour votre maison. Le plancher poutrelle précontrainte : la solution idéale Choisir le plancher poutrelle précontrainte, c est choisir une solution industrielle

Plus en détail

DecoBox 36. Dalle décorative et isolante pour les sous-faces de planchers. Edition Novembre 2012

DecoBox 36. Dalle décorative et isolante pour les sous-faces de planchers. Edition Novembre 2012 DecoBox 36 Dalle décorative et isolante pour les sous-faces de planchers Edition Novembre 2012 DecoBox 36 Une solution simple et innovante pour Les 9 plus du système Valoriser votre habitation Economies

Plus en détail

Ensemble développons vos projets. Maisons Ossature Bois Extensions Bâtiments Agricoles, Industriels Energies nouvelles

Ensemble développons vos projets. Maisons Ossature Bois Extensions Bâtiments Agricoles, Industriels Energies nouvelles Ensemble développons vos projets Maisons Ossature Bois Extensions Bâtiments Agricoles, Industriels Energies nouvelles La Force d un Groupe Depuis 2007, Becokit développe son activité dans le but de répondre

Plus en détail

fermacell combiné avec un chauffage au sol Version juin 2013

fermacell combiné avec un chauffage au sol Version juin 2013 fermacell combiné avec un chauffage au sol Version juin 2013 2 Systèmes de chauffage au sol Le chauffage au sol est sans doute le type de chauffage le plus répandu de nos jours. Par rapport aux radiateurs,

Plus en détail

Matériaux de construction pour maisons éconergétiques et rénovations

Matériaux de construction pour maisons éconergétiques et rénovations Matériaux de construction pour maisons éconergétiques et rénovations Les objectifs d'apprentissage : Pour construire une maison éconergétique, il faut choisir de bons matériaux de construction et bien

Plus en détail

Efficacité Énergétique. Contenu de la présentation. Historique. Nouvelles exigences

Efficacité Énergétique. Contenu de la présentation. Historique. Nouvelles exigences Efficacité Énergétique CEBQ Montréal 29 novembre 2011 Contenu de la présentation Historique Principes d élaboration Consultation - représentation Réglementation Àvenir Questions Historique 1983 : Règlement

Plus en détail

CONSULTATION ISOLATION DE COMBLES

CONSULTATION ISOLATION DE COMBLES CONSULTATION ISOLATION DE COMBLES POUVOIR ADJUDICATEUR : Maître d Ouvrage : Ville d AUBIERE Place de l Hôtel de Ville 63170 AUBIERE OBJET DU MARCHÉ ET LIEU D EXÉCUTION : Travaux d'isolation des combles

Plus en détail

SARL Construction Dubois Descriptif 27/03/2008 C.C.T.P.

SARL Construction Dubois Descriptif 27/03/2008 C.C.T.P. SARL Construction Dubois 3, Rue de la Charpente 93100 Montreuil sous Bois Tél: 01.41.72.11.55 Fax: 01.41.72.11.50 construction.dubois@a-doc.com C.C.T.P. Affaire N : 123/20-2008 Opération : - Edité le :

Plus en détail

10 km d'avignon, à 500 m du Rhône. On peut considérer que j'ai le même climat qu'à Avignon

10 km d'avignon, à 500 m du Rhône. On peut considérer que j'ai le même climat qu'à Avignon Données Une villa de 140 m2, moyennement isolée 10 km d'avignon, à 500 m du Rhône. On peut considérer que j'ai le même climat qu'à Avignon Ma maison 100 m2 est de 1966. Montée sur vide sanitaire, le plancher

Plus en détail

ordic Houses présente

ordic Houses présente N ordic Houses présente Les Maisons et Chalets pour des générations Pourquoi une maison ossature bois La maison ossature bois est une méthode de construction d'avenir. En tenant compte des coûts et de

Plus en détail

Liaisons de dalles en porteà-faux avec d excellentes performances en matière d isolation thermique, d aptitude au service et de sécurité structurale.

Liaisons de dalles en porteà-faux avec d excellentes performances en matière d isolation thermique, d aptitude au service et de sécurité structurale. ASCHwAnden-QuALiTy SePTembre 2015 ARBO éléments d armature thermoisolants pour la liaison d éléments structuraux en béton armé Liaisons de dalles en porteà-faux avec d excellentes performances en matière

Plus en détail

Pour solives de plancher en I et ajourées :

Pour solives de plancher en I et ajourées : - Espae d'air 25 mm (1 po) expansé type II 38 mm (1,5 po) RSI 1,07 (R-6,1) - en bois d ingénierie - Isolant en natte de fibres minérales à faible densité 140 mm (5,5 po) RSI 3,34 (R-19,0) entre les solives

Plus en détail

Isolation en ouate de cellulose Descriptif sommaire et mise en oeuvre

Isolation en ouate de cellulose Descriptif sommaire et mise en oeuvre Isolation en ouate de cellulose Descriptif sommaire et mise en oeuvre Le présent descriptif concerne la mise en œuvre d une isolation thermique cellulosique par soufflage ouvert sur un plancher, ainsi

Plus en détail

BOSS135. Espaces modernes dans le vert. CASE PREFABBRICATE IN LEGNO

BOSS135. Espaces modernes dans le vert. CASE PREFABBRICATE IN LEGNO BOSS135 Espaces modernes dans le vert. CASE PREFABBRICATE IN LEGNO Développé en COLLABORATION avec Le SYSTÈME constructif L attention aux détails Timberkube est un innovant système de construction modulaire

Plus en détail

Thermique de l enveloppe et matériaux d isolation

Thermique de l enveloppe et matériaux d isolation JUMELAGE Eco-Construction Thermique de l enveloppe et matériaux d isolation CETE Mediterranée Nicolas Cabassud Bruno Cornen TUNIS 11-12 Mars 2013 Contexte Label BTuBC Résidentiel Tertiaire minimum requis:

Plus en détail

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie Isolation globale 1. Maîtriser la consommation d énergie Le confort et l éco-performance d une habitation sont fortement liés à son isolation. Celle-ci doit être homogène et adaptée aux caractéristiques

Plus en détail

NOUVEAUTÉ. Economiser efficacement l énergie. Plaque de sol FERMACELL R+C pour combles. Conseil de pro FERMACELL :

NOUVEAUTÉ. Economiser efficacement l énergie. Plaque de sol FERMACELL R+C pour combles. Conseil de pro FERMACELL : Conseil de pro FERMACELL : Plaque de sol FERMACELL R+C pour combles Economiser efficacement l énergie La nouvelle plaque de sol FERMACELL R+C pour combles répond à de hautes exigences d isolation thermique

Plus en détail

Analyse d une maison passive en terme d énergie primaire non renouvelable et d émissions de

Analyse d une maison passive en terme d énergie primaire non renouvelable et d émissions de 87 Analyse d une maison passive en terme d énergie primaire non renouvelable et d émissions de CO2. Olivier Henz FHW architectes C3 "Est-ce que l'efficacité énergétique d'une maison passive est suffisante

Plus en détail

Chapes et dalles sur plancher bois

Chapes et dalles sur plancher bois 4 ème Forum International Bois Construction 2014 Chapes et dalles sur plancher bois A. Onillon 1 Chapes et dalles sur plancher bois Arnaud Onillon Institut Technologique FCBA FR-Bordeaux 2 Chapes et dalles

Plus en détail

Construction d une cheminée. Guide Pratique. Foyers ouverts et fermés Conduits maçonnés et métalliques. En application des DTU 24.2.1 et 24.2.

Construction d une cheminée. Guide Pratique. Foyers ouverts et fermés Conduits maçonnés et métalliques. En application des DTU 24.2.1 et 24.2. Guide Pratique Construction d une cheminée Foyers ouverts et fermés Conduits maçonnés et métalliques En application des DTU 24.2.1 et 24.2.2 SOMMAIRE Définition de l installation..................................

Plus en détail

L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique

L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique Michel & christophe Branchu Groupe Eyrolles, 01 ISBN 978--1-1349- 1 Les Isoler son habitation est essentiel pour des questions économiques (réduction

Plus en détail

Projet de maison ossature bois isolation en paille et ouate de cellulose sur Commana SOMMAIRE

Projet de maison ossature bois isolation en paille et ouate de cellulose sur Commana SOMMAIRE Projet de maison ossature bois isolation en paille et ouate de cellulose sur Commana SOMMAIRE 1. Présentation... 2 2. Vues générales... 2 3. Vues de façade... 4 4. Plans... 6 5. Vues en coupe et détails

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

logements collectifs coupe horizontale ht/m'mur

logements collectifs coupe horizontale ht/m'mur logements collectifs Cette solution constructive se compose d'un mur à ossature bois intégrant un isolant, doublé d'une cloison Placostyl qui intégre également un isolant indépendant du mur bois. Exigences

Plus en détail

Carport Evolution 1 Voiture Adossant - 710470 -

Carport Evolution 1 Voiture Adossant - 710470 - Carport Evolution 1 Voiture Adossant - 710470-1 N O T I C E D E M O N T A G E du Carport Evolution 1 Voiture Adossant Après l ouverture du colis de votre Carport, n exposez pas les panneaux au rayonnement

Plus en détail

Construire une maison Ossature Bois

Construire une maison Ossature Bois Construire une maison Ossature Bois Pour nos maisons Ossature Bois, nous utilisons de l épicéa du Nord, dont les formats standards sont de 45 par 145 mm et 45 par 220 mm. L atout principal de la maison

Plus en détail

Composition du mur de Façade Mise en œuvre. 1. Avant les années 40 :

Composition du mur de Façade Mise en œuvre. 1. Avant les années 40 : Composition du mur de Façade Mise en œuvre 1. Avant les années 40 : Les murs de façade étaient constitués d éléments maçonnés en contact direct les uns avec les autre et recevaient un enduit extérieur

Plus en détail

Avis de résistance au feu pour un Avis Technique AVIS N CO

Avis de résistance au feu pour un Avis Technique AVIS N CO Avis de résistance au feu pour un Avis Technique AVIS N CO AVIS DE CHANTIER N CO. 2/39 Avis de Résistance au Feu pour un Avis Technique AVIS n CO4-1218 Entreprise KNAUF Avis de Résistance au feu : Procédé

Plus en détail

Directives d application isolation

Directives d application isolation 1. GÉNÉRALITÉS Le revêtement de façade et l isolation de façade sont normalement fournis par des producteurs différents. Les deu matériau ont des fonctionnalités clairement séparées. Pourtant ils doivent

Plus en détail

Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation

Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation CONSTRUCTION Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation RÉPERTOIRE Révision Jamais Réévaluation Non : NORMATIF : 07 21 23.06 Publication en de l'évaluation : 1997-12-08 Réévaluation cours

Plus en détail