La région urbaine de Marseille Aix-en-Provence

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La région urbaine de Marseille Aix-en-Provence"

Transcription

1 La région urbaine de Marseille Aix-en-Provence ESA, distribution Eurimage - Geosys, traitements GEOSYS et GEOMÉDITERRANÉE La région urbaine : un territoire polarisé par l emploi Bouches-du-Rhône Istres Salon-de- Provence Vaucluse Aix-en-Provence Alpes-de-Haute-Provence Partant de chaque commune, les flèches ont pour extrémité le centre de gravité des lieux de travail des habitants de la commune (cf. tome 1). Cette représentation synthétique de la mobilité domicile-travail dessine un vaste bassin d emploi et de vie tourné vers l agglomération de Marseille Aix-en-Provence : ce périmètre aujourd hui constitué de 139 communes et peuplé de près de 2 millions d habitants est l échelle choisie par cet atlas pour observer le fonctionnement de la métropole, son organisation, son peuplement, son activité, à travers la mobilité des résidents et des entreprises. Vitrolles Marignane Limite de la région urbaine Limite des départements km Martigues Mer Méditerranée Marseille Aubagne La Ciotat Var Agglomération de Marseille Aix-en-Provence Autres communes de l aire urbaine de Marseille Aix-en-Provence Autres communes de la RUM Indicateur de polarisation : 0,4-1 0,15-0,4 0,05-0,15 0-0,05 4 ATLAS DES MÉTROPOLITAINS Les habitants - Juillet 02

2 En ans, la population vivant dans le périmètre actuel de la région urbaine de Marseille Aix-en-Provence a augmenté de 28 %. Après l apport migratoire très important du début des années, suscité par le développement industriel, l attraction qui s exerce toujours est devenue moins intense. La population a vieilli, comme celle de la France, et s est redéployée à l intérieur du périmètre, quittant le pôle urbain pour sa périphérie où l on retrouve davantage de familles avec enfants. C est dans les zones les plus jeunes que la population a le plus vieilli. Dans la région urbaine, 16,7 % de la population a plus de 65 ans au tournant du siècle. La croissance du nombre de personnes âgées va se poursuivre à l horizon, avec l arrivée aux âges élevés des générations nombreuses du baby-boom. Bénéficiant de la baisse de la mortalité, ces générations resteront en vie plus longtemps et en meilleure santé. Le vieillissement va cependant entraîner une forte augmentation du nombre de personnes âgées dépendantes et poser le problème de leur prise en charge. SIGLES ET ABRÉVIATIONS DU CHAPITRE APA Allocation personnalisée d autonomie OMPHALE Outil méthodologique de projection des habitants, des actifs, des logements et des élèves RUM Région urbaine de Marseille Aix-en-Provence ATLAS DES MÉTROPOLITAINS Les habitants - Juillet 02 5

3 En ans, la population vivant dans le périmètre actuel de la région urbaine de Marseille Aix-en-Provence a augmenté de 28 %. La progression la plus forte a eu lieu au début des années en raison d un apport migratoire très important, suscité par le développement industriel. Ensuite, l excédent des arrivées sur les départs s est réduit, tandis que la population se redéployait à l intérieur du périmètre, quittant le pôle urbain pour sa périphérie. Ces deux phénomènes se sont amplifiés dans les années. Au cours des années, la croissance démographique a repris, avec moins de contraste entre les communes. En 1999, personnes habitent dans le périmètre de la région urbaine, soit de plus qu il y a 31 ans. Cette croissance de 28 % s est traduite par une forte augmentation de la densité moyenne, de 292 à 374 habitants au km 2 (2). Ce sont les communes qui appartiennent aujourd hui à l unité urbaine de Marseille Aix-en-Provence qui se sont le plus densifiées, excepté la ville de Marseille. Les communes de la couronne périurbaine, peu peuplées au départ, ont connu une augmentation plus faible de leur densité malgré le triplement de leur population. Ces communes, situées à la périphérie de l unité urbaine, ont bénéficié du mouvement de périurbanisation des années. Ce phénomène a contribué à ralentir la croissance démographique de l agglomération et explique la baisse de population de la commune de Marseille. En effet, si la croissance démographique de la région urbaine résulte d un apport de population venue de l extérieur et d un excédent des naissances sur les décès, de l ordre de naissances par an pour décès, la population de chaque commune dépend surtout des mouvements résidentiels à l intérieur du périmètre (cf. page 36). Au cours de ces trente années, ces phénomènes se sont parfois additionnés, parfois compensés : forte croissance démographique due à un apport migratoire important Au début des années, la croissance démographique dans le périmètre actuel de la région urbaine a été particulièrement vigoureuse, entraînée notamment par le développement industriel de la zone de Fos-sur-Mer. L apport migratoire a été prédominant, responsable de sept nouveaux habitants sur dix. La quasi-totalité des communes a connu une augmentation de population. Autour de l étang de Berre, la croissance dépasse 4 % l an, tandis qu elle se situe à 1,2 % dans le pôle urbain de Marseille Aix-en Provence : croissance plus faible et début de la périurbanisation Entre 1975 et 1982, le rythme de la croissance démographique ralentit de moitié, tout en gardant un niveau non négligeable de près de 0,9 % l an. L apport migratoire est divisé par deux, constituant encore 62 % de l augmentation de population, tandis que l excédent naturel est en baisse. A l intérieur de la région urbaine, on assiste à un redéploiement de la population. La population augmente fortement dans les communes périphériques, autour de l étang de Berre et à l est de la région urbaine, tandis que Marseille commence à se dépeupler. La périurbanisation est en marche : apport migratoire nul et poursuite de la périurbanisation Au cours des années, la croissance démographique dans la région urbaine diminue encore, pour n être plus que de 0,4 % l an (3). L apport migratoire extérieur est nul, les arrivées ne compensant plus les départs. Seul le solde naturel, excédent des naissances sur les décès, permet à la population de progresser. A l intérieur du périmètre, la périurbanisation se poursuit, surtout vers l est CROISSANCE DÉMOGRAPHIQUE DE LA RUM : TAUX DE VARIATION ANNUEL MOYEN (EN %) Variation totale 1,57 0,85 0,36 0,57 Variation due au solde migratoire 1,11 0,53-0,01 0,25 Variation due au solde naturel 0,47 0,32 0,38 0,32 Source : INSEE, Recensements de population EVOLUTION ET PROJECTION DE LA POPULATION (BASE EN 1968) de la région urbaine, tandis qu Aix-en-Provence, comme Marseille, enregistre plus de départs que d arrivées, mais à un moindre degré : reprise d une croissance démographique plus homogène Dans la période , la croissance démographique reprend dans la région urbaine, elle s approche globalement de 0,6 % l an. Elle est alors plus homogène sur l ensemble des communes et la population de Marseille se stabilise. L apport migratoire est à nouveau positif mais reste inférieur à l excédent naturel. La périurbanisation se poursuit, mais à un rythme moins soutenu. Horizon : entre et personnes différemment réparties selon les scénarios Source : INSEE, Recensements de population, projections de population - modèle Omphale 2 EVOLUTION DE LA DENSITÉ ENTRE 1968 ET 1999 Source : INSEE, Recensements de population Habitants supplémentaires au km 2 >8 de 4 à 8 de 1 à 4 de -1 à 1 <-1 Aix-en-Provence Marseille Scénario 1 Scénario 2 Couronne périurbaine Autres communes de la RUM RUM Pôle urbain de Marseille Aix-en-Provence Si l on envisage ce que pourrait être le niveau de population de la région urbaine à l horizon, il est nécessaire de faire des hypothèses sur les mouvements migratoires, la fécondité et la mortalité. Pour la mortalité, on a retenu l hypothèse d une progression tendancielle de l espérance de vie et pour la fécondité, le maintien des taux de fécondité mesurés en Pour les mouvements migratoires, qui sont l élément majeur des évolutions de population, deux scénarios peuvent être imaginés (1). Le premier reconduit les tendances migratoires enregistrées entre 19 et 1999, c est-à-dire que l excédent des arrivées sur les départs dans la région urbaine reste modéré et que la périurbanisation est ralentie. Dans cette hypothèse, la région urbaine compterait habitants en. Le second scénario prend en compte des mouvements sur plus longue période, en prolongeant les tendances migratoires relevées entre 1982 et Dans ce cas, le solde migratoire avec l extérieur de la région urbaine est faible, mais à l intérieur du périmètre la périurbanisation se poursuit. La RUM aurait alors habitants. Le niveau global de population atteint en n est donc pas très différent d un scénario à l autre, l écart n étant que de 2 %. En revanche, la localisation des habitants distingue les deux scénarios, et c est bien là l enjeu pour les années à venir. Dans le premier scénario, qui poursuit les tendances récentes, la population du pôle urbain de Marseille Aix-en- Provence continuerait d augmenter mais à un rythme assez faible (0,2 % l an). Dans la seconde hypothèse qui prolonge la périurbanisation, la population du pôle urbain, après une croissance faible, commencerait à diminuer à partir de. La croissance démographique de la couronne périurbaine serait donc plus vive dans ce second scénario. Pour les autres communes de la région urbaine, la population continuerait de croître dans les deux cas à un rythme semblable. Il s agit ici d hypothèses simples, dont le but n est pas de faire des prévisions mais d apporter un éclairage sur le rôle et l interaction des différents territoires dans la croissance démographique. 6 ATLAS DES MÉTROPOLITAINS Les habitants - Juillet 02

4 4 VARIATION ANNUELLE MOYENNE totale due au solde migratoire due au solde naturel >4% de 2 à 4 % de 0,3 à 2 % de -0,3 à 0,3 % de -1 à -0,3 % <-1% >4% de 2 à 4 % de 0,3 à 2 % de -0,3 à 0,3 % de -1 à -0,3 % <-1% > 0,6 % de 0,1 à 0,6 % de -0,1 à 0,1 % de -0,5 à -0,1 % < -0,5 % 5 LA POPULATION DE LA RÉGION URBAINE DE MARSEILLE AIX-EN-PROVENCE DE 1968 À 1999 Evolution de la population Taux de variation annuel (en %) Ensemble de la région urbaine ,57 0,85 0,36 0,57 Pôle urbain de Marseille-Aix-en-Provence ,23 0,36-0,14 0,29 Couronne périurbaine , 4,66 4,00 1,97 Autres communes de la RUM ,34 2,36 1,37 1,19 Marseille ,31-0,54-1, -0,03 Aix-en-Provence ,08 1,32 0,26 0,9 Source : INSEE, Recensements de population. Population sans doubles comptes sur les périmètres de 1999 ATLAS DES MÉTROPOLITAINS Les habitants - Juillet 02 7

5 La population de la région urbaine de Marseille Aixen-Provence, comme celle de la France, a vieilli. Plus âgée que dans les autres aires urbaines les plus peuplées, elle présente une structure par âge proche de celle de la France. Avec la poursuite de la périurbanisation, on retrouve davantage de familles avec enfants à la périphérie et de personnes seules, jeunes ou âgées, au centre. La croissance de la population de la région urbaine de Marseille Aix-en-Provence depuis 25 ans s est accompagnée d une modification de sa structure par âge. La pyramide des âges présente les mêmes «accidents» que celle de la France, reflets de l histoire et des tendances récentes en matière de fécondité et d espérance de vie (cf. encadré). Elle se creuse entre et 85 ans et entre 55 et ans ; à l inverse, les générations nombreuses nées après les deux guerres élargissent la pyramide entre et ans et entre 45 et 55 ans. Sous l effet de la baisse des naissances amorcée en 1974, la base de la pyramide se rétrécit, tandis qu avec l augmentation de l espérance de vie son sommet s élargit. 1 STRUCTURE PAR ÂGE DE LA POPULATION EN 1999 (EN %) Un profil par âge proche de celui de la France La pyramide des âges de la région urbaine ressemble davantage à celle de la France métropolitaine qu à celles des aires urbaines de taille comparable (2). Elles comptent toutes moins de personnes âgées de ans et plus. Dans le cas de l aire urbaine de Lille, et dans une moindre mesure de celle de Lyon, cette proportion plus faible de personnes âgées s accompagne d une proportion nettement plus élevée des jeunes de moins de ans. Le cas de Toulouse, autre aire urbaine du Sud, est un peu différent. La part des personnes de ans et plus y est moindre, tandis que celle des moins de ans est à peu près comparable. Ce sont les jeunes adultes qui font ici la différence. En effet, les personnes âgées de à 39 ans y sont surreprésentées : 33,1 % dans l aire urbaine de Toulouse contre 28,4 % dans celle de Marseille Aix-en-Provence et 28,1 % en France métropolitaine. Avec 31 % de jeunes adultes, les aires urbaines de Lille et Lyon se situent au-dessus de celle de Marseille Aix-en-Provence, sans atteindre le niveau de Toulouse. La hiérarchie entre les quatre aires urbaines, quant à la part des jeunes de moins de ans et des personnes de ans et plus, n a pas changé entre les deux derniers recensements. Tout au plus, un léger resserrement de l éventail apparaît pour la part des moins de ans. La région urbaine de Marseille Aix-en-Provence compte moins d hommes que de femmes âgés de 25 à 19 ans -39 ans -59 ans -74 ans 75 ans Population France métropolitaine 24,6 28,1 26,0 13,6 7, Région urbaine de Marseille Aix-en-Provence 24,1 28,1 26,4 13,6 7, Unité urbaine de Marseille Aix-en-Provence 23,7 28,7 25,9 13,6 8, Couronne périurbaine 25,4 25,3 29,5 13,3 6, Autres communes de la RUM 25,3 26,5 27,2 13,8 7, Source : INSEE, Recensement de la population de 1999 ans, dissymétrie qui n apparaît pas au niveau national. Ce «déficit» d hommes résulte principalement de phénomènes migratoires. A ces âges, les femmes arrivent en effet plus nombreuses que les hommes. La zone périurbaine attire les familles Alors que la région Provence-Alpes-Côte d Azur compte moins de jeunes de moins de ans que de personnes âgées de ans et plus, le rapport s inverse dans la région urbaine. Cette inversion est maximale dans la zone périurbaine, c est-à-dire dans les communes de la région urbaine situées au-delà de l agglomération. En effet, dans cette zone, une personne sur quatre a moins de ans alors qu une personne sur cinq a plus de ans. La structure de la population de la zone périurbaine se démarque de celle de l agglomération de Marseille Aix-en-Provence. Les moins de ans y sont plus nombreux tandis que leurs aînés jusqu à ans y sont proportionnellement moins nombreux. La surreprésentation de ces derniers dans l agglomération correspond à l arrivée de jeunes pour y poursuivre des études ou y trouver un premier emploi. En revanche, le renflement de la pyramide en dehors de l agglomération entre et ans et pour les moins de 15 ans s explique par l installation en zone périurbaine de familles composées de couples plutôt jeunes, souvent avec des enfants à charge. La proportion de couples, avec ou sans enfant à charge, est d ailleurs très supérieure dans la zone périurbaine, 65,9 % contre 52 % dans l agglomération de Marseille Aix-en-Provence. Les personnes seules et les familles monoparentales y sont, au contraire, proportionnellement moins nombreuses (cf. page ). Au sein de la région urbaine, certains territoires apparaissent plus jeunes que d autres (3). Situées autour de l étang de Berre, d Aix-en-Provence, et jusqu à Saint- Maximin-la-Sainte-Baume sur l axe de l autoroute A8, 28 communes ont un profil plutôt jeune, avec au moins un habitant sur trois âgé de moins de 25 ans, contre,8 % dans l ensemble la région urbaine (5). Au contraire, les personnes âgées de 65 ans et plus sont relativement plus nombreuses le long du littoral ou à la périphérie dans des zones encore rurales. Les personnes d âge actif (4) sont surreprésentées autour des principaux pôles de l armature urbaine, dans des communes à caractère résidentiel et dans les villes de l ouest de l étang de Berre. Au regard de l âge, Marseille et Aix-en-Provence s opposent : la présence d un nombre comparable d étudiants pèse davantage dans une ville six fois moins peuplée. Le secret des pyramides Une pyramide est la représentation par sexe et âge d une population. Par convention il s agit d un diagramme à barres horizontales représentant pour chaque âge à gauche le nombre d hommes et à droite celui des femmes. Elle permet l analyse de la situation démographique d un pays, d une région, d un territoire. En effet, la pyramide porte la trace des événements qui ont marqué les différentes générations et qui expliquent leur poids respectif dans la population d aujourd hui. On y retrouve les conséquences de faits historiques majeurs, l influence des guerres, des variations de la fécondité, des gains en espérance de vie, des mouvements de population à certains âges... Ainsi, par exemple, de nombreux départements en France présentent un creux dans leur pyramide entre 18 et 25 ans en raison des départs de jeunes vers les métropoles régionales pour poursuivre des études ou trouver un premier emploi. 2 COMPARAISON DE L AIRE URBAINE DE MARSEILLE AIX-EN-PROVENCE AVEC CELLES DE LYON, LILLE ET TOULOUSE Aire urbaine de Marseille Aix-en-Provence Aire urbaine de Lyon, Lille, Toulouse Lyon Lille Toulouse ATLAS DES MÉTROPOLITAINS Les habitants - Juillet 02

6 3 PART DES MOINS DE 25 ANS 4 PART DES 25 À 64 ANS < 29% de 29 à 31% de 31 à 33% > 33% < % de à 53% de 53 à 56% > 56% 5 PART DES 65 ANS ET PLUS 6 EVOLUTION DE LA RÉPARTITION PAR ÂGE DANS LA RUM 35% % % % 15% % 5% 0% 19 ans -39 ans -59 ans -74 ans 75ans < 12% de 12 à 17% de 17 à 22% > 22% 8 LES DIFFÉRENTS PÉRIMÈTRES EN 1999 Unité urbaine de Marseille Aix-en-Provence 7 Couronne périurbaine PYRAMIDES DES ÂGES DE LA RUM Autres communes de la RUM 9 COMPARAISON FRANCE - RUM EN RUM France Source : INSEE, Recensements de population ATLAS DES MÉTROPOLITAINS Les habitants - Juillet 02 9

7 La région urbaine de Marseille Aix-en-Provence compte 0 0 personnes âgées d au moins 65 ans, soit 16,7 % de l ensemble de la population. En vingt-cinq ans, la population a vieilli. Cette tendance va se poursuivre à l horizon, avec l arrivée aux âges élevés des générations nombreuses du baby-boom. Bénéficiant de la baisse de la mortalité, ces générations resteront en vie plus longtemps. Le vieillissement va accroître le nombre de personnes âgées dépendantes et rendre plus aigu le problème de leur prise en charge. En 1999, les personnes âgées d au moins 65 ans sont au nombre de 0 0, soit 16,7 % de l ensemble de la population. Parmi elles, 139 0, soit près d une sur deux, ont au moins 75 ans et représentent 7,8 % de la population habitants de la région urbaine, soit 2,3 % de la population, ont 85 ans ou plus. Les personnes âgées habitent essentiellement le pôle urbain, là où se concentre la population. A l intérieur du pôle, elles résident surtout dans le centre-ville, à proximité des équipements et des commerces. C est cependant dans les communes encore rurales du nord et du nord-est de la région urbaine, au pied du Luberon et dans le Haut et Moyen-Var, que leur poids relatif dans la population est le plus élevé. En nombre de personnes au km 2 (3), le quatrième âge (75 ans et plus) est surreprésenté sur le littoral à Carry-le-Rouet et de Marseille à Saint-Cyr-sur-Mer. Il l est aussi dans d autres petites communes de l intérieur, particulièrement bien équipées en maisons de retraite telles Lauris, Beaurecueil, Gréasque et Nans-les-Pins. Par contre, le quatrième âge est sous-représenté autour de l étang de Berre et d Aixen-Provence, là où réside une population plus jeune, active ou étudiante. L aire urbaine de Marseille Aix-en-Provence est plus âgée que celles de Toulouse, Lyon et surtout Lille, aires de taille comparable en France. Cependant, au sein de la région Provence-Alpes-Côte d Azur, l aire urbaine de Nice compte plus d un habitant sur cinq âgé de 65 ans et plus. Les 75 ans et plus y représentent 11,3 % de la population, les 85 ans et plus, 3,8 %. Le nombre et le poids des personnes âgées dans la population se renforcent 1 Comme ailleurs en France, la population de la région urbaine vieillit. Les personnes âgées de 65 ans et plus n étaient que en 19, soit 15,1 % de la population, et 215 en 1975, soit 13,8 % de la population. En vingt-cinq ans, l effectif des personnes âgées s est accru de % et leur poids relatif s est renforcé de près de trois points. De même, les plus de 75 ans représentaient 7 % de la population en 19 et 5,5 % en La croissance la plus forte entre 19 et 1999 revient aux 85 ans et plus, avec la baisse de la mortalité plus importante aux âges élevés et l allongement de la vie personnes âgées d au moins 85 ans en 19, 41 0 en 1999, leur part dans la population est passée de 1,7 à 2,3 %. En neuf ans, les effectifs des 65 ans et plus ont augmenté de 16,7 %, les 75 ans et plus de 16,5 %. La croissance des troisième et quatrième âges a été beaucoup plus soutenue que celle de la population dans son ensemble (+ 5,3 %). Le vieillissement est d abord celui de la population en place, puisque les personnes âgées qui ont quitté la région urbaine sont plus nombreuses que celles qui l ont rejointe. Les communes qui étaient les plus jeunes en 1982 font face à un vieillissement plus important depuis. Situées principalement autour de l étang de Berre, elles ont été les premières à avoir participé au desserrement de l agglomération marseillaise. Au contraire, les communes périphériques du nord et de l est, déjà âgées en 1982, connaissent un vieillissement beaucoup plus faible. Touchées plus tard par la périurbanisation, elles bénéficient d un solde migratoire positif. Aux âges élevés, les femmes sont davantage représentées Les femmes vivent en moyenne plus longtemps que les hommes. Elles ont une mortalité moindre et une espérance de vie à la naissance plus grande : 82,7 ans contre 75,2 ans pour les hommes. Ainsi, plus l âge s élève et plus la part des femmes est importante. Elles représentent 59 % des personnes âgées de 65 ans et plus, 63 % de celles âgées d au moins 75 ans et 71 % de celles d au moins 85 ans. Plus de quatre centenaires sur cinq sont des femmes. L immense majorité des personnes, même très âgées, vit à domicile : plus de neuf personnes sur dix au-delà de 75 ans. Par rapport à il y a 25 ans, elles vivent aujourd hui davantage en couple. Alors que 43 % de la population des ménages de 65 ans et plus vivaient en couple en 1975, ils sont désormais la moitié. La baisse de la mortalité et l allongement de l espérance de vie retardent l interruption de la vie en couple. Mais surtout, depuis une trentaine d années, on vit davantage seul, à tous les âges (1). Plus elles sont âgées, plus les personnes vivent seules chez elles. Alors que 13,3 % de l ensemble de la population vit seule, c est le cas de 31,8 % des 65 ans et plus, un tiers des 75 ans et plus. Au-delà de ans, près d une personne sur deux vit seule chez elle et, quatre fois sur cinq, cette personne est une femme. Ayant souvent épousé un homme plus âgé, elles sont plus souvent veuves. De plus, % des personnes âgées d au moins ans sont dépendantes. Bien que dépendante, plus d une sur deux vit seule chez elle. En appliquant les taux du département des Bouches-du-Rhône (cf. encadré) à la région urbaine, on peut estimer qu environ personnes y sont dépendantes, dont plus de trois sur cinq ont au moins 65 ans. En développement, les services d aide et de POPULATION DES MÉNAGES DE 65 ANS ET PLUS DANS LA RÉGION URBAINE SELON LE MODE DE COHABITATION population totale dont 65 ans et plus population totale dont 65 ans et plus Effectif Part des personnes seules (en %) 7,1 26,1 13,3 31,8 Part des ménages en couple (en %) 19,8 43,4,3 49,9 Part des autres ménages (en %) 73,1,5 66,4 18,3 Source : INSEE, Recensements de la Population, 1975 et 1999 soins à domicile viennent compléter le soutien de l entourage et facilitent le maintien chez eux des aînés, même lorsqu ils sont lourdement dépendants. Davantage de personnes âgées dépendantes à l horizon Au cours des prochaines années, la population va continuer de vieillir. En faisant l hypothèse de comportements migratoires semblables à ceux observés sur les vingt dernières années, l effectif des 65 ans et plus devrait atteindre en et en, soit une progression de 28 % en vingt ans (4). Les 75 ans et plus seront en et en. Les troisième et le quatrième âges représenteront un cinquième de la population de la région urbaine. En, les centenaires seront quatre fois plus nombreux qu en Cette croissance des 65 ans et plus sera due à l arrivée aux âges élevés des générations nombreuses nées entre 1946 et Les premières d entre elles, nées après-guerre, atteindront 65 ans à partir de. De plus, si la baisse de la mortalité se poursuit, ces générations resteront en vie plus longtemps. Pour les 75 ans et plus, l augmentation sera assez forte jusqu en. Elle ralentira ensuite avec l arrivée des classes moins nombreuses nées à la fin des années. A partir de 17, la croissance sera à nouveau soutenue avec le remplacement des classes creuses de par d autres plus nombreuses. En, les femmes resteront davantage représentées aux âges élevés : 62 % des 75 ans et plus et 77 % des centenaires. Le vieillissement va aussi entraîner un accroissement du nombre de personnes âgées dépendantes. Si les taux de dépendance par âge se maintiennent à leur niveau actuel, elles pourraient être en, dont âgées d au moins 65 ans, soit 27 % de plus en ans. Mais ceci n est qu une hypothèse. L amélioration des conditions de vie des personnes âgées, les progrès médicaux et une meilleure prévention font reculer l âge de la perte d autonomie. Les personnes âgées vivent de plus en plus longtemps en bonne santé. Le nombre de personnes âgées dépendantes va néanmoins augmenter et ces personnes vont vieillir. L offre de soins et les différents modes de prise en charge de ces personnes devront évoluer. Projections de population : un éclairage sur l avenir Disposer d estimations de population pour les années futures est nécessaire, en particulier pour définir les objectifs et les grandes orientations d actions des politiques d aménagement. Le modèle de projections démographiques de l'insee, Omphale (Outil méthodologique de projections des habitants, des actifs, des logements, des élèves), peut répondre à ce besoin. Le modèle Omphale fournit des projections de population jusqu à l horizon, en fonction d hypothèses sur les variables purement démographiques, pour tout territoire de plus de 000 habitants. Le modèle part de la population décrite par sexe et par âge en 1999, date du dernier recensement, et la fait vieillir année après année. Les décès et migrations (solde des entrées et sorties du territoire) annuels sont calculés en fonction des hypothèses retenues sur les comportements de chaque classe d'âge en termes de mortalité et de migrations. Les naissances dépendent de l hypothèse sur les taux de fécondité des femmes de 15 à 45 ans. Les projections démographiques ne sont donc ni des prédictions ni des prévisions. Elles donnent une idée de l évolution de la population en fonction de certaines hypothèses. C'est pourquoi la diffusion d'une projection doit toujours s'accompagner des hypothèses qui la fondent. ATLAS DES MÉTROPOLITAINS Les habitants - Juillet 02

8 2 EVOLUTION DE LA PART DES PERSONNES ÂGÉES DE 65 ANS ET PLUS ENTRE 1982 ET DENSITÉ DE PERSONNES ÂGÉES DE 75 ANS ET PLUS EN 1999 Lauris Salon-de- Provence Beaurecueil Saint-Cyrsur-Mer Plan-de- Cuques Gréasque Nansles-Pins Carry-le- Rouet Marseille Aubagne Cassis La Ciotat Source : INSEE, Recensements de la Population de 1982 et 1999 Évolution en points de la part des 65 ans et plus entre 1982 et 1999 >0,6 0,2 à 0,6 stable négatif Nombre de 75 ans et plus au km 2 : écart à la moyenne de la RUM > 3 0,5 à 3 autour de la moyenne - à -0,5 < - Les personnes dépendantes dans le département des Bouches-du-Rhône habitants des Bouches-du-Rhône déclarent être régulièrement aidés à domicile pour accomplir certaines tâches élémentaires. Deux fois sur trois la personne aidée est une femme. Parmi la population ayant des problèmes de santé, 26 % des femmes sont aidées contre 16 % des hommes. Dans le domaine de la mobilité, les incapacités peuvent toucher les actes essentiels comme se lever, se laver, s habiller ou sortir de son domicile. On peut estimer que, selon ce critère, personnes vivant à domicile sont dépendantes dans les Bouches-du-Rhône. Parmi elles, 3 0 sont «confinées au lit ou au fauteuil» et 25 0 nécessitent une aide quotidienne pour la toilette ou l habillage. Ces individus sont qualifiés de lourdement dépendants. Ils représentent 1,6 % de la population du département. De plus, autres personnes (1,4 % de la population) ont besoin d aide pour sortir de leur logement. Elles sont considérées comme modérément dépendantes. Plus on avance en âge et plus les déficiences s accompagnent d une dépendance : 9 % des septuagénaires, 26 % des octogénaires et 57 % des nonagénaires sont dépendants contre 3 % de la population, tous âges confondus. Deux tiers des personnes dépendantes, soit environ , ont plus de ans et sont potentiellement concernées par l APA, allocation personnalisée d autonomie, entrée en vigueur le 1 er janvier 02. Source : INSEE, enquête Handicaps, Incapacités, Dépendance, PROJECTION DE LA POPULATION TOTALE DE LA RUM Projection Projection 5 EFFECTIF ET PART DANS LA POPULATION DES COMMUNES EN 1999 Des personnes de 65 ans et plus Des personnes de 75 ans et plus Des personnes de 85 ans et plus Source : INSEE, Recensement de la population de point = personnes de 65 ans et plus Part des 65 ans et plus en % dans l'ensemble de la population (moyenne RUM=16,7 %) >24 16 à 24 8 à 16 0 à point = personnes de 75 ans et plus Part des 75 ans et plus en % dans l'ensemble de la population (moyenne RUM=7,8 %) >11,2 7,5 à 11,2 3,7 à 7,5 0 à 3, point = personnes de 85 ans et plus Part des 85 ans et plus en % dans l'ensemble de la population (moyenne RUM=2.3%) >3,3 2,2 à 3,3 1,1 à 2,2 0 à 1,1 NS Les tranches de ces 3 cartes ont été choisies proportionnelles à la part des différentes classes d'âge dans la RUM, de sorte que les cartes seraient identiques si dans chaque commune les personnes âgées se répartissaient de la même manière dans les 3 classes d'âge. On observe au contraire des différences qui traduisent une plus grande concentration des personnes très âgées dans certaines communes de la région urbaine (centre-villes et communes équipées d une maison de retraite). 83 ATLAS DES MÉTROPOLITAINS Les habitants - Juillet 02 11

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION Un niveau de fécondité élevé Le recul démographique du bassin havrais ne s explique pas par un manque de vitalité de sa démographie «naturelle». En effet,

Plus en détail

II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE

II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE A. DEMOGRAPHIE 1. Evolution démographique 1.1. Dynamisme démographique 1.2. Structure de la population 1.3. Structure des ménages 2. Hypothèses d'évolution

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Population et ménages

Population et ménages PRÉFÈTE DU CHER Direction départementale des Territoires Population et ménages 1/19 Une population vieillissante qui diminue depuis 1990 Repères (données INSEE-RP 2007 et 2012) Cher Centre -Val de Loire

Plus en détail

Objectifs d'insertion en emploi 2006-2017 Population autochtone, région du Québec Notes de lecture, calculs et résultats

Objectifs d'insertion en emploi 2006-2017 Population autochtone, région du Québec Notes de lecture, calculs et résultats Commission de développement des ressources humaines des Premières Nations du Québec (EDRHA de l'apnql) Collectif des services d'emploi et de formation de 29 communautés de Premières nations et de 4 centres

Plus en détail

Vieillissement du parc de logements et hausse du nombre de ménages stimulent la demande potentielle de logements à l horizon 2030

Vieillissement du parc de logements et hausse du nombre de ménages stimulent la demande potentielle de logements à l horizon 2030 Vieillissement du parc de logements et hausse du nombre de ménages stimulent la demande potentielle de logements à l horizon 2030 Elisabeth VILAIN, Véronique BRUNIAUX, Rémi CAPOT, Insee Olivier GAUCHET,

Plus en détail

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire

Tests de sensibilité des projections aux hypothèses démographiques et économiques : variantes de chômage et de solde migratoire CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 décembre 2014 à 14 h 30 «Actualisation des projections» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil Tests de sensibilité des projections

Plus en détail

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2)

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2) Les informations présentées dans ce document ont été regroupées par Paul Martel, coordonnateur régional dans le cadre du Plan d action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées

Plus en détail

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle N 18 Septembre 20 Les grandes aires urbaines d ACAL : la croissance démographique tirée par les couronnes des grands pôles La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS . - SITUATION DU LOGEMENT COMARAISON AVEC LA CROISSANCE DÉMOGRAHIQUE EVOLUTION DU ARC DE LOGEMENTS L analyse du parc de logements et de son évolution permet de connaître la manière dont celui-ci répond

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008

Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008 Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008 novembre 2009 Objectif : connaître les déplacements en 2008 Les objectifs du Plan de Déplacements

Plus en détail

!"# $ ( ' ) * + * + +, " #

!# $ ( ' ) * + * + +,  # Laurent NOWIK / Joseph LARMARANGE! : les taux sont toujours annuels et se calculent à partir de la population moyenne. " #!"# $ On utilise la formule suivante : Population (1/1/ t+1) Population (1/1/t)

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

pour l économie du Languedoc-Roussillon

pour l économie du Languedoc-Roussillon pour l économie du Languedoc-Roussillon N 8 - Octobre 2012 En Languedoc-Roussillon, + 27 300 âgées dépendantes en Sophie AUDRIC - INSEE, Céline VERGNE-RICHARD - Agence Régionale de Santé En, le Languedoc-Roussillon

Plus en détail

Les personnes âgées en Provence-Alpes-Côte d Azur :

Les personnes âgées en Provence-Alpes-Côte d Azur : Les personnes âgées en Provence-Alpes-Côte d Azur : éléments démographiques et épidémiologiques Synthèse co-produite avec : l Agence Régionale de l Hospitalisation La Caisse Régionale de l Assurance Maladie

Plus en détail

Niveau de vie des retraités selon la situation conjugale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Niveau de vie des retraités selon la situation conjugale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2015 à 9 h 30 «Structures familiales, transferts intergénérationnels, bien-être» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Ville de Rennes. Quartier «Gare» n 8

Ville de Rennes. Quartier «Gare» n 8 Ville de Rennes Quartier «Gare» n 8 Le quartier 8 : Gare est composé de 2 secteurs : le secteur Albert de Mun - Coutenceau Gaétan Hervé Jean Baptiste Barré Haut Quineleu et le secteur Margueritte Villeneuve

Plus en détail

Les communes de des quartiers aux profils

Les communes de des quartiers aux profils Les communes de des quartiers aux profils Les quartiers qui composent les cinq communes de l Ouest présentent des caractéristiques très contrastées : des zones denses d habitat social quasiment saturées,

Plus en détail

Appareil productif. Spécialisations. Un noyau urbain dynamique

Appareil productif. Spécialisations. Un noyau urbain dynamique Social Ménages-logements Démographie Infrastructures-déplacements Morphologie Spécialisations Si le secteur tertiaire, commerces et services, regroupe plus de 70% des emplois du département 31,la tradition

Plus en détail

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP P opulation Photo : Philippe Desmazes/AFP Près de 40 % des immigrés résidant en métropole vivent en Ile-de-France en 1999. Environ 15 % de la population francilienne est immigrée, c est une proportion

Plus en détail

Les besoins en logements des ménages

Les besoins en logements des ménages Conflans-Sainte-Honorine Mantes-la-Jolie Les Mureaux Observatoire Seine Aval Les besoins en logements des ménages de Seine Aval Poissy La Note n 3 Des ménages plus nombreux, des besoins en logements accrus

Plus en détail

les évolutions récentes

les évolutions récentes DE L ADEUS les évolutions récentes dans le BAS-RHIN : des territoires plus spécialisés et plus interdépendants 92 DéCEMBRE 2012 TRANSVERSAL Illustration : ADEUS, 2012 Depuis le milieu des années 1970,

Plus en détail

Profil sociodémographique

Profil sociodémographique Édition janvier 2013 Données sociodémographiques Population Âge Sexe Accroissement naturel Familles Ménages État matrimonial Langues Photo de la page couverture : Denis Labine Ce profil sociodémographique

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

Regards croisés Lyon-Marseille

Regards croisés Lyon-Marseille JEUDI 28 MAI 2015 Regards croisés Lyon-Marseille Deux territoires face aux tendances récentes REGARDS CROISÉS LYON-MARSEILLE Démographie Zoom sur les dynamiques démographiques des métropoles. Habitat Les

Plus en détail

Recensement de la population

Recensement de la population Recensement de la population Ménages et familles 1. Définition des concepts Un ménage Un ménage regroupe l ensemble des occupants d une résidence principale, qu ils aient ou non des liens de parenté. Un

Plus en détail

A u cours du dernier quart de

A u cours du dernier quart de n 91 - mars 2001 Les personnes âgées en Basse-Normandie 475 000 SENIORS À L HORIZON 2020 A u cours du dernier quart de siècle la population âgée basnormande (c est-à-dire les 60 ans et plus) a augmenté

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en 2008

L hôtellerie de tourisme en 2008 Ministère de l économie, des finances et de l emploi Direction du Tourisme N 2008 2 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Mars 2008 L hôtellerie de tourisme

Plus en détail

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010

Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 291 Février 212 Les conditions de logement des ménages à bas revenus en 21 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 21, le parc social loge

Plus en détail

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 MARCHÉ DE LA REVENTE ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES AU QUÉBEC Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 Ce texte reprend les faits saillants du rapport Perspectives

Plus en détail

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Revenu fiscal des Ménages dans les métropolitains Les risques A RETENIR Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement

Plus en détail

Les retraités non salariés agricoles

Les retraités non salariés agricoles Les retraités non salariés agricoles Patrick Le Bourhis et Céline Perraud* Au 1 er janvier 25, 1,9 million de personnes bénéficient d un avantage vieillesse auprès du régime des non-salariés agricoles,

Plus en détail

Le domaine de l électricité et de l électronique est composé de trois familles professionnelles

Le domaine de l électricité et de l électronique est composé de trois familles professionnelles ÉLECTRICITÉ, ÉLECTRONIQUE Le domaine de l électricité et de l électronique est composé de trois familles professionnelles définies selon le niveau de qualification des emplois. Ces trois familles ont connu

Plus en détail

Personnes âgées dépendantes : bâtir le scénario du libre choix

Personnes âgées dépendantes : bâtir le scénario du libre choix Personnes âgées dépendantes : bâtir le scénario du libre choix Présentation du second rapport de la mission «Prospective des équipements et services pour les personnes âgées dépendantes» D un rapport à

Plus en détail

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse Le nombre de mariages est en baisse tendancielle. Il passe de 2 236 en 196 à 1 714 en 211. Inversement, le nombre de divorces a augmenté fortement en passant de 13 en 196 à 1 27 en 211. Les mariages entre

Plus en détail

Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future. Thierry Eggerickx

Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future. Thierry Eggerickx Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future Thierry Eggerickx " 1. La définition des territoires ruraux en Wallonie 2. Diversité et évolution démographique récente

Plus en détail

territoire Portrait de La CAP, territoire de vie : population, logement, emploi DEMOGRAPHIE, LOGEMENT ET COMPOSITION SOCIALE

territoire Portrait de La CAP, territoire de vie : population, logement, emploi DEMOGRAPHIE, LOGEMENT ET COMPOSITION SOCIALE Portrait de territoire L AGGLOMERATION DANS LE GRAND OUEST DEMOGRAPHIE, LOGEMENT ET COMPOSITION SOCIALE DEVELOPPEMENT URBAIN ET MOBILITE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET EMPLOI CADRE DE VIE ET ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Partie II : les déplacements domicile-travail

Partie II : les déplacements domicile-travail Des distances de déplacement différentes selon le profil des actifs Au delà des logiques d accessibilité, les distances parcourues pour se rendre au travail se déclinent différemment selon le sexe, l âge,

Plus en détail

La dépendance des personnes âgées : une projection en 2040

La dépendance des personnes âgées : une projection en 2040 La dépendance des personnes âgées : une projection en 2040 Michel Duée, Cyril Rebillard* Le vieillissement de la population française conduira dans les années à venir à une augmentation du nombre de personnes

Plus en détail

Résumé. United Nations Department of Economic and Social Affairs/Population Division Living Arrangements of Older Persons Around the World

Résumé. United Nations Department of Economic and Social Affairs/Population Division Living Arrangements of Older Persons Around the World Résumé Dans le Plan d action de Madrid sur le vieillissement, 2002, 1 la deuxième Assemblée mondiale sur le vieillissement appelait à étudier les avantages et les inconvénients de diverses conditions de

Plus en détail

Une intensification des mobilités entre zones proches.

Une intensification des mobilités entre zones proches. Brique Observation partie 3 Une intensification des mobilités entre zones proches. Avril 2011 2 Sommaire : Des échanges migratoires intenses entre les territoires régionaux..4 Des mobilités domicile-travail

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux

Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux L'analyse des Besoins Sociaux (ABS) sur le territoire de la commune de la Bordeaux est une procédure annuelle qui doit permettre une appréhension globale des

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

PLATEAU MONT-ROYAL À LA LOUPE

PLATEAU MONT-ROYAL À LA LOUPE PLATEAU MONT-ROYAL À LA LOUPE PROFIL SOCIO-DÉMOGRAPHIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. CONTEXTE GÉNÉRAL : Situé

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national A. Les déplacements 1. La mobilité A - Contexte national Avec les enjeux liés à l'environnement et au changement climatique, les déplacements sont au cœur des préoccupations : indispensable à nos modes

Plus en détail

Espérance de vie à 60 ans et durée d assurance requise pour le taux plein. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Espérance de vie à 60 ans et durée d assurance requise pour le taux plein. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 24 mars 2010-9 h 30 «Espérance de vie, durée de cotisation et âges de départ à la retraite» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Enquête Migrations, Famille et Vieillissement, 2010

Enquête Migrations, Famille et Vieillissement, 2010 Enquête Migrations, Famille et Vieillissement, 2010 DOSSIER : Les solidarités intergénérationnelles à La Réunion Sommaire : A. LES AIDES REÇUES : L ENTRAIDE FAMILIALE EST IMPORTANTE SURTOUT POUR LES PLUS

Plus en détail

LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels

LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels Guillaume Marois Alain Bélanger Institut national de la recherche

Plus en détail

Le desserrement des emplois dans neuf aires urbaines entre 1997 et 2008

Le desserrement des emplois dans neuf aires urbaines entre 1997 et 2008 www.certu.fr Séminaire de l'observation Urbaine. 15 novembre 2011. Le desserrement des emplois dans neuf aires urbaines entre 1997 et 2008 Nicolas GILLIO et Geneviève ROCHE Ministère de l'écologie, de

Plus en détail

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal 1 LES CHANGEMENTS SOCIODÉMOGRAPHIQUES DE MONTRÉAL Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal Au cours des dernières décennies, la population montréalaise a subi d importantes transformations.

Plus en détail

Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale

Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale A la Conférence Internationale sur la Population et le Développement, tenue au Caire en 1994, 179 pays ont approuvé un Programme d action qui

Plus en détail

RMI. Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion

RMI. Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion Instauré par la loi du 1 er décembre 1988 renouvelée le 20 juillet 1992, le RMI (Revenu minimum d insertion) a un triple objectif : garantir un revenu minimum,

Plus en détail

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS . - SITUATION DU LOGEMENT COMARAISON AVEC LA CROISSANCE DÉMOGRAHIQUE EVOLUTION DU ARC DE LOGEMENTS L analyse du parc de logements et de son évolution permet de connaître la manière dont celui-ci répond

Plus en détail

UNE ESTIMATION DU PARC AUTOMOBILE À L AIDE DES DURÉES DE VIE DES VÉHICULES

UNE ESTIMATION DU PARC AUTOMOBILE À L AIDE DES DURÉES DE VIE DES VÉHICULES UNE ESTIMATION DU PARC AUTOMOBILE À L AIDE DES DURÉES DE VIE DES VÉHICULES François JEGER Le parc de véhicules automobiles en service vieillit de trois mois par an depuis 1993 : la durée de vie médiane

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse Le parc locatif privé en Loire-Atlantique en 2007 Logements - Occupants - Loyers Synthèse Sommaire Comparaisons nationales page 4 Les caractéristiques du parc locatif privé en Loire-Atlantique page 6 Les

Plus en détail

Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes. Mélanie Vanderschelden*

Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes. Mélanie Vanderschelden* Population, famille 1 Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes Mélanie Vanderschelden* Certaines professions sont nettement plus féminisées que d autres.

Plus en détail

LES MENAGES ACTIFS DE LA ZONE D EMPLOI DU GENEVOIS FRANÇAIS FACE AU TRAVAIL FRONTALIER

LES MENAGES ACTIFS DE LA ZONE D EMPLOI DU GENEVOIS FRANÇAIS FACE AU TRAVAIL FRONTALIER LES MENAGES ACTIFS DE LA ZONE D EMPLOI DU GENEVOIS FRANÇAIS FACE AU TRAVAIL FRONTALIER Dans la zone d emploi du Genevois français, un «ménage actif» sur deux est concerné par le travail frontalier. Les

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement QUÉBEC : 2013 2018 De façon générale, l investissement dans le secteur de la construction au Québec demeurera stable au cours des prochaines

Plus en détail

Le secteur informatique

Le secteur informatique Mai 2014 Le secteur informatique Service Etudes CCI Indre Le secteur informatique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR INFORMATIQUE EN FRANCE Etablissements

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

La construction de logements neufs. Communauté urbaine et aire urbaine de Nantes

La construction de logements neufs. Communauté urbaine et aire urbaine de Nantes La construction de logements neufs Communauté urbaine et aire urbaine de Nantes La construction neuve dans la Communauté urbaine de Nantes de janvier 2004 à décembre 2006 Plus de 12 000 logements construits

Plus en détail

ATELIER N 1 Scénarii de développement résidentiel

ATELIER N 1 Scénarii de développement résidentiel ATELIER N 1 Scénarii de développement résidentiel SOMMAIRE Rappel du diagnostic Les scenarii de développement Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3 Scénario 4 Les impacts en termes démographiques Les prérequis

Plus en détail

ENQUÊTE SUR L OCCUPATION

ENQUÊTE SUR L OCCUPATION ENQUÊTE SUR L OCCUPATION DU PARC SOCIAL EN RÉGION NORD-PAS-DE-CALAIS 15 octobre 2015 Le cadre réglementaire Une enquête triennale rendue obligatoire en 1996 Les renseignements doivent être transmis pour

Plus en détail

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale Le baromètre Dauphine-Crédit Foncier de l immobilier résidentiel Tendance globale N. 3 Juin 2011 Kevin Beaubrun-Diant, co-responsable de la chaire «Ville et Immobilier», Université Paris-Dauphine. Cette

Plus en détail

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009 L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ ADIL DE L ISERE 2 boulevard Maréchal Joffre 38000 GRENOBLE 04 76 53 37 30 Page 1 Une hausse de

Plus en détail

Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains

Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains Contexte Les communes littorales métropolitaines hébergent plus de 6 millions d habitants et ont

Plus en détail

L'offre de soins en dialyse

L'offre de soins en dialyse L'offre de soins en dialyse en Corse Remerciements à la coordination : M. BASTERI, J.C. DELAROZIERE, A.C. DURAND, G. IZAARYENE, S. PARRON Document préparé par Florian BAYER, Malthilde LASSALLE, Christian

Plus en détail

La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois

La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois Avril 2013 1. Carte d identité du territoire et chiffres-clefs Nombre d habitants SCOT (2012) : 139 345 Nombre de communes

Plus en détail

En 2011, 483 000 enfants de

En 2011, 483 000 enfants de Octobre 13 N 411 Une diversité des familles à, avec plus de foyers monoparentaux qu ailleurs et moins de familles Population A, 32 enfants de moins de 25 ans, soit 7 % des enfants parisiens, vivent dans

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques Projection de la population active du Québec de 2010 à 2030 en fonction de cinq hypothèses d'allongement de la vie active À la demande de la Commission nationale sur la participation

Plus en détail

FORMABREF. L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014

FORMABREF. L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 FORMABREF PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 La collection FORMABREF «Pratiques de formation» porte sur l effort de formation des entreprises

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais L artisanat de la région Nord - Pas de Calais CHIFFRES CLÉS 2013 Éditorial du Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de

Plus en détail

1. Données de cadrage

1. Données de cadrage 1. Données de cadrage Avant de détailler les indicateurs de précarité recueillis par sous thème, cette première partie présente les principales données démographiques sur La Réunion (population, densité,

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont ensuite stabilisés

Plus en détail

L ÉVOLUTION DE LA POPULATION DE PARIS

L ÉVOLUTION DE LA POPULATION DE PARIS 17, boulevard M O R L A N D - 75004 P ARIS T éléphone :0142712814- T élécopie :0142762405 L ÉVOLUTION DE LA POPULATION DE PARIS Analyse de la dynamique 1954-99 et perspectives 2000-2020 Novembre 2002 SOMMAIRE

Plus en détail

PROJECTIONTENDANCIELLE DE LA CONSOMMATION D ÉNERGIE DES LOGEMENTS

PROJECTIONTENDANCIELLE DE LA CONSOMMATION D ÉNERGIE DES LOGEMENTS PROJECTIONTENDANCIELLE DE LA CONSOMMATION D ÉNERGIE DES LOGEMENTS Maurice GIRAULT, François LECOUVEY 1 L étude présentée ici prolonge une analyse de l évolution passée de la consommation de chauffage du

Plus en détail

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM Etude basée sur l enquête «bilan social 2014 données 2013» M. Ejnès Rodolphe 113 rue Saint-Maur, 75011 Paris - Téléphone

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

TD de démographie Licence Sciences Sociales Année 2005-2006 - Semestre 2 Thématique : Fécondité - Famille

TD de démographie Licence Sciences Sociales Année 2005-2006 - Semestre 2 Thématique : Fécondité - Famille Exercice 1 : Evolution de la fécondité en France Fécondité selon l âge de la mère et le rang de naissance 1 Par lecture, déterminer et commenter les valeurs des points correspondant au groupe d âges 20-24

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

Le 1 er trimestre 2015 et les tendances récentes

Le 1 er trimestre 2015 et les tendances récentes Le 1 er trimestre 2015 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

Les tendances démographiques et migratoires dans les régions ultrapériphériques : quel impact sur leur cohésion économique, sociale et territoriale?

Les tendances démographiques et migratoires dans les régions ultrapériphériques : quel impact sur leur cohésion économique, sociale et territoriale? Les tendances démographiques et migratoires dans les régions ultrapériphériques : quel impact sur leur cohésion économique, sociale et territoriale? RAPPORT REUNION Claude-Valentin MARIE et Jean-Louis

Plus en détail

Note de présentation générale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Note de présentation générale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2009 à 9 h 30 «Préparation du rapport de janvier 2010 : Simulations de régimes en points et en comptes notionnels» Document N 1 Document

Plus en détail

WT21 Impact des évolutions démographiques

WT21 Impact des évolutions démographiques Session 1 La vision chinoise La taille de la population, un problème toujours aussi important : - dans l hypothèse de 2 enfants par femme, la population augmente, - objectif de la politique démographique

Plus en détail

La population des métropoles régionales

La population des métropoles régionales MAI 2015 / La population des métropoles régionales Cinq questions à enjeux concernant les métropoles régionales et leurs neuf millions d habitants PÔLE RESSOURCES & DONNÉES URBAINES La population des

Plus en détail

AIDES au LOGEMENT. Bénéficiaires des aides au logement

AIDES au LOGEMENT. Bénéficiaires des aides au logement Bénéficiaires des aides au logement Le dispositif d aide au logement comprend trois allocations principales : l APL (Aide personnalisée au logement), l ALF (Allocation de logement dite «à caractère familial»)

Plus en détail

Enquête ménages déplacements 2006 de l aire métropolitaine lyonnaise

Enquête ménages déplacements 2006 de l aire métropolitaine lyonnaise DOSSIER DE PRESSE Lundi 22 janvier 2007 Enquête ménages déplacements 2006 de l aire métropolitaine lyonnaise Premiers résultats et évolutions entre 1995 et 2006 sur le territoire du Grand Lyon L EMD en

Plus en détail

- mardi 23 octobre 2007 -

- mardi 23 octobre 2007 - DOSSIER DE PRESSE Premiers résultats et évolutions entre 1999 et 2007 sur l aire urbaine rennaise - mardi 23 octobre 2007 - Contacts Presse Rennes Métropole : Vincent Le Berre - Attaché de Presse Tél.

Plus en détail

L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires)

L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires) janvier 2013 L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires) Sommaire 1. Les résultats provisoires de 2012 2. Perspectives longues 3. L image globale de l année 2012 4. L année

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail