Quelle efficacité en 35 ans? Forum France Traumatisme Crânien. Évolution de la mortalité routière 03/12/2009. Les choix du CISR du 18/12/2002

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelle efficacité en 35 ans? Forum France Traumatisme Crânien. Évolution de la mortalité routière 03/12/2009. Les choix du CISR du 18/12/2002"

Transcription

1 Quelle efficacité en 35 ans? Forum France Traumatisme Crânien 9 juin 2006 Claude GOT Deux ruptures brutales ont été observées Elles ont toutes les deux été provoquées par des décisions politiques Juillet 1973 : limitations de vitesse (110 sur les routes à grande circulation, 100 sur le reste du réseau hors agglomération) et port obligatoire de la ceinture de sécurité hors agglomération Juillet 2002 : la politique de sécurité routière redevient une priorité, un ensemble de mesures rendent sa crédibilité à la politique de contrôles et de sanctions (développement des systèmes automatisés de contrôle). Évolution de la mortalité routière Mortalité en moyenne glissante tués Mortalité routière en France Limite de vitesse Ceinture obligatoire tuès les 12 mois précédents janv-95 juil-95 janv-96 juil-96 janv-97 juil-97 janv-98 mortalité routière juil-98 janv-99 juil-99 janv-00 juil-00 janv-01 juil-01 janv-02 juil-02 Novembre 2002 : annonce des décisions du CISR janv-03 juil-03 janv-0 juil-0 janv-05 juil-05 années années L efficacité observée au cours de la période récente mai 1997 mai 2002 : passage de 8008 à 7828 tués soit 180 tués en moins sur les routes (réduction moyenne de 3 tués par mois). mai 2002 mai 2006 : passage de 7828 à 895 tués soit 2933 tués en moins sur les routes (réduction moyenne de 61 tués par mois). Les choix du CISR du 18/12/2002 Automatiser les contrôles de vitesse Forfaitiser les sanctions pour éviter d encombrer les tribunaux Rendre le propriétaire du véhicule responsable Supprimer les indulgences, les permis blancs Créer le permis probatoire Aggraver les sanctions pour conduite sous l influence de l alcool ou l absence de port de la ceinture Création de sanctions pour conduite sous l influence de stupéfiants ou usage du téléphone portable en conduisant 1

2 L évolution de la gravité Contrairement a une idée souvent exprimée, la réduction de la mortalité observée depuis 33 ans ne s est pas accompagnée d une aggravation de la proportion d accidents graves avec des personnes survivant avec des séquelles importantes Entre 2001 et 200 le nombre de tués et de blessés graves se sont réduits dans une proportion identique (33%) Réduire la mortalité et réduire le handicap sont donc des objectifs utilisant des méthodes de prévention communes Comment réduire encore l insécurité routière par des mesures de prévention? Action sur l infrastructure Action sur le comportement de l usager Education et Formation Police + Justice Action sur le véhicule Actions sur l infrastructure Accident voiture 1 L objectif majeur est la réduction de l agressivité des obstacles verticaux (arbres, pylônes) Cet objectif peut être atteint sans faire disparaître les arbres des bords de route mais en les plantant au-delà d un fossé protecteur Accident voiture 2 Accident voiture 3 2

3 La différence entre la compréhension et l action adaptée L accident précédent mettait en évidence le danger des obstacles fixes rigides en bordure des chaussées, notamment les arbres Ce risque est identifié depuis des décennies, Des recommandations précises sont adressées aux responsables des infrastructures Ce qui n empêche pas de constater le développement de plantations en bordure des chaussées au lieu de les reporter au-delà des fossés arbre L action sur le véhicule La priorité est d accorder les performances des véhicules aux règles et non de faire des véhicules dont les performances sont totalement incohérentes avec les limites de vitesse réglementaires Il faut développer les limitations de vitesse à la construction, l usage des enregistreurs d événements et les régulations par satellite (système lavia) Proportion de véhicules pouvant atteindre ou dépasser une vitesse donnée (France) Vitesse maximale 80/ / / % 98% 1987 % 23% 73% % 32% 50% % 19% 7% 21% % 29% 33% 10% Plus de 150 Risque relatif de provoquer un dommage corporel chez des tiers Source : statistique des assurances 198 Les accidents liés à la vitesse existent en région parisienne ces 3 accidents ont tué 12 personnes à 5 et et + RR 3 5 3

4 Accident dans une zone limitée à 90 ayant provoqué la mort de trois personnes porsche Porsche roulant à environ 180 km/ dans une zone limitée à 90 Tentative de passage à droite pour ne pas heurter deux véhicules se dépassant normalement sur une deux fois deux voies Dérapage sur la piste cyclable et traversée du terre plein en coupant un réverbère Retombée sur un véhicule venant en face Porsche 2 Les représentations personnelles et sociales de la vitesse de circulation sont multiples Déterminants économiques Plaisir Volonté de puissance Accroître son rayon d action Risque d accidents? Attitude du groupe Contraintes juridiques Coût environnemental Prouver ses capacités «Économiser» du temps Valorisation médiatique et publicitaire L effectivité du système de contrôle et de sanction varie d un pays à l autre dans des proportions très importantes Poids et puissance F et A France 1 Danemark 100 Risque d exécution d une sanction pour un usager en infraction sur la vitesse avant l introduction des radars automatiques en France

5 Quels sont les partenaires et les facteurs possibles d évolution dans une telle situation Le groupe L usager Les experts Les médias Risque L économie Les éducateurs Les décideurs Les juges Une action toujours d actualité : l alcool au volant 1/3 des accidents mortels sont imputables à l alcool Il faut continuer d accroître le nombre de contrôles préventifs aux jours et aux heures les plus concernés Le retour à la conduite des conducteurs qui ont provoqué des accidents sous l influence de l alcool doit être beaucoup mieux encadré qu il ne l est actuellement. Conclusions : l attitude d une société face au risque sur les routes témoigne de ses choix entre des valeurs contradictoires L espoir : une meilleure maîtrise de la technique, ne pas laisser faire parce que c est possible mais parce que c est utile. Le respect de l être humain Le respect de notre environnement La poursuite de l automatisation des contrôles de la vitesse La crainte : Laisser fabriquer de l inutile dangereux parce qu on peut le faire et le vendre La prévalence de l intérêt économique à court terme. Le refus de prendre en compte l intérêt des générations futures La peur de contrarier les usagers par des méthodes de contrôles très rigoureuses Quel espoir? Le succès de la politique conduite depuis mai 2002 va au delà de tout ce qui était espéré par ceux qui ont une démarche active de lutte contre l insécurité routière, Il demeure très difficile de prévoir l évolution de la situation. Le Gouvernement peut accentuer son action, encouragé par les succès indiscutables et l accord social sur les méthodes utilisés et les résultats obtenus, il peut aussi se contenter de ce succès et ne pas souhaiter accroître la contrainte sur les comportements. Conclusions Il faut se mobiliser pour exercer une pression permanente sur les décideurs politiques : Associations de victimes, Experts de l accidentologie mais aussi du système de contrôle et de sanctions, Professionnels de la réadaptation et de la traumatologie. Le prochain objectif est d obtenir que les performances des véhicules soient en accord avec les règles concernant les limitations de vitesse. On ne peut assurer la sécurité avec des outils qui sont conçus pour faire des excès de vitesse. 5

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE ROUTIERE ACCIDENTOLOGIE Selon les statistiques de la prévention routière, 3645 personnes ont été tuées sur les routes en 2012 contre 3963 en 2011 L année 2012 marque le

Plus en détail

TEST D'ACCÈS AU DALF CO. SESSION DE JANVIER 2004. Sécurité routière : les Français amorcent un virage

TEST D'ACCÈS AU DALF CO. SESSION DE JANVIER 2004. Sécurité routière : les Français amorcent un virage TEST D'ACCÈS AU DALF CO. ÉPREUVE ÉCRITE 1 : COMPRÉHENSION ÉCRITE Lisez attentivement le document ci-dessous, puis répondez aux questions : Sécurité routière : les Français amorcent un virage Systématisation

Plus en détail

Découverte de l accident. Découverte de l accident

Découverte de l accident. Découverte de l accident Découverte de l accident 1 Découverte de l accident Découverte de l accident Pour vous, un accident de la route, c'est quoi? 2 Découverte de l accident Pour certain un accident c est : Un fait divers dans

Plus en détail

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Concours Gastounet Morbihan 2007 1 La vitesse : 1 er facteur d accident et de gravité? la preuve : Evolution en France de 1970

Plus en détail

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière Plan d action sécurité routière Table ronde contre l insécurité routière Objectif : combattre l insécurité routière durablement Vision Zéro Zéro mort Zéro blessé grave 2 Plan d action «sécurité routière»

Plus en détail

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions Pour connaître le nombre de points sur votre permis, connectez-vous sur le site : www.interieur.gouv.fr les principales infractions au code de la route et leurs sanctions En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr

Plus en détail

Conférence de presse. du 22 avril 2014

Conférence de presse. du 22 avril 2014 Conférence de presse du 22 avril 2014 Programme 1. Bilan des accidents de la route 2013 2. Lancement de la campagne de sensibilisation «Levez le pied!» 3. Présentation du guide «Passages pour piétons en

Plus en détail

L accidentalité dans l Orne en 2013

L accidentalité dans l Orne en 2013 08 juillet 2014 2009 2010 2011 2012 2013 provisoire Accidents 185 148 178 131 129 37 25 22 26 26 Blessés 228 186 272 180 152 L insécurité routière recule légèrement en 2013. Le nombre d accidents corporels

Plus en détail

Bilan des actions août 2015

Bilan des actions août 2015 Ministère de l Intérieur Le 13 août 2015 Sécurité routière : 26 mesures pour une nouvelle mobilisation Présentées le 26 janvier 2015 par Bernard CAZENEUVE, ministre de l Intérieur. Bilan des actions août

Plus en détail

2eme EDITION DE LA JOURNEE AFRICAINE DE LA SECURITE ROUTIERE LE MESSAGE DU GOUVERNEMENT

2eme EDITION DE LA JOURNEE AFRICAINE DE LA SECURITE ROUTIERE LE MESSAGE DU GOUVERNEMENT 2eme EDITION DE LA JOURNEE AFRICAINE DE LA SECURITE ROUTIERE LE MESSAGE DU GOUVERNEMENT Ivoiriens, Ivoiriennes cher Compatriotes, La Côte d Ivoire, à l instar des autres pays africains, célèbre ce dimanche

Plus en détail

Un cyclomoteur, c est quoi?

Un cyclomoteur, c est quoi? 21/01/2014 1 Un cyclomoteur, c est quoi? Un 2 roues dont la cylindrée est inférieure à 50 cm3 et la vitesse limitée par construction à45 km/h. Un 2 roues dont la puissance ne dépasse pas 4 kw* (véhicule

Plus en détail

MOTAC : Motorcycle accident causation, Belgique

MOTAC : Motorcycle accident causation, Belgique MOTAC : Motorcycle accident causation, Belgique Mathieu ROYNARD, IBSR Journées Scientifiques "Deux-roues motorisés" 15 et 16 octobre 2013, Lyon-Bron Groupe d Échanges et de Recherche de l'ifsttar (GERI)

Plus en détail

Le code de la route. Ce qui a changé. Délégation Santé Sécurité Service Maîtrise des Risques au Travail

Le code de la route. Ce qui a changé. Délégation Santé Sécurité Service Maîtrise des Risques au Travail Le code de la route Ce qui a changé MAJ octobre 2007 La vitesse, en agglomération, est toujours limitée à 50 Km/h Vrai 50 Faux 70 Le maire peut créer des zones à 30 et à 70 km/h 30 30 Le maire peut créer

Plus en détail

Janvier 2015 11 2 16 7

Janvier 2015 11 2 16 7 TABLEAU DE BORD DE LA SECURITE ROUTIERE DANS L YONNE - JANVIER Accidents Corporels Tués Blessés dont Hospitalisés Janvier 6 7 Janvier 4 6 6 Evolution Janvier / 4 YONNE - 4 % - 66,7 % % - 4,7 % Évolution

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE. Sommaire

SECURITE ROUTIERE. Sommaire SECURITE ROUTIERE Sommaire 1 BILAN DE L ACCIDENTOLOGIE 2 - ENGAGEMENT DES FORCES DE L ORDRE 3 LA PREVENTION ACCIDENTOLOGIE 30 tués (+2 par rapport à 2013) 119 accidents corporels 177 blessés dont 134 hospitalisés

Plus en détail

Quizz Sécurité Routière

Quizz Sécurité Routière Quizz Sécurité Routière Quizz Sécurité Routière 30 questions 20 secondes pour répondre Plusieurs réponses possibles Question N 1 Combien de personnes perdent la vie sur les routes de France chaque jour?

Plus en détail

I - AGIR EN PRIORITE CONTRE LES PRINCIPALES CAUSES DES DRAMES DE LA ROUTE

I - AGIR EN PRIORITE CONTRE LES PRINCIPALES CAUSES DES DRAMES DE LA ROUTE 11/2009 LUTTE CONTRE L INSECURITE ROUTIERE EN FRANCE PROPOSITIONS DE L ASSOCIATION PREVENTION ROUTIERE MESURES QUI DEVRAIENT ETRE PRISES A COURT ET MOYEN TERME POUR FAIRE BAISSER DE MANIERE SIGNIFICATIVE

Plus en détail

a) COMPARAISON des accidents, tués et blessés entre le mois de novembre 2010 et le mois de novembre 2011

a) COMPARAISON des accidents, tués et blessés entre le mois de novembre 2010 et le mois de novembre 2011 PREFET DES DEUX-SEVRES LA SECURITE ROUTIERE EN DEUX-SEVRES SYNTHESE GENERALE : Jeudi 14 décembre 2011 à 11 h - augmentation du nombre d accidents, de tués, de blessés et de blessés hospitalisés depuis

Plus en détail

Baromètre mensuel janvier 2015

Baromètre mensuel janvier 2015 SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES Meurthe-et-Moselle Observatoire Départemental de la Sécurité Routière Baromètre mensuel janvier 2015 www.meurthe-et-moselle.gouv.fr DONNÉES DÉPARTEMENTALES Bilan de

Plus en détail

Les conduites addictives

Les conduites addictives Les conduites addictives Depuis 2006, l alcool est le premier facteur d accidents au niveau national et est responsable de plus de 29 % des accidents mortels il est présent dans 9% des accidents corporels

Plus en détail

Bilan des accidents de la route 2013

Bilan des accidents de la route 2013 1. Accidents corporels et victimes - principales tendances Comparaison 2012 / 2013 2012 2013 Diff. en % Accidents corporels 1019 949-7 dont mortels 34 41 +21 Victimes tuées 34 45 +32 Blessés graves 339

Plus en détail

I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels

I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels Les informations qui suivent sont extraites des bilans établis par : la Gendarmerie Nationale, Groupement de Nouvelle-Calédonie, la Police Nationale,

Plus en détail

Maîtriser sa vitesse : Premier enjeu. de la Sécurité Routière

Maîtriser sa vitesse : Premier enjeu. de la Sécurité Routière Sécurité routière Maîtriser sa vitesse : Premier enjeu de la Sécurité Routière ETE 2003 Sécurité routière Sommaire Communiqué d actualité A l occasion du second chassé croisé de l été 2003, la Sécurité

Plus en détail

Bilan et évolution de l accidentologie en Creuse

Bilan et évolution de l accidentologie en Creuse Bilan et évolution de l accidentologie en Creuse mardi 9 décembre 0 Forum IDSR source Google (intervenants départementaux de sécurité routière) Observatoire Départemental de Sécurité Routière Direction

Plus en détail

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE PRÉFET DE LA LOIRE PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE Année 2015 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION...3 1. BILAN 2014...4 1.1. Accidentologie dans le département de la Loire

Plus en détail

Ce qu il faut savoir sur...

Ce qu il faut savoir sur... A Government Information Service Feature Juillet 2013 Ce qu il faut savoir sur...... LE PERMIS A POINTS Le système de permis à points (SPP) pour les permis de conduire est entré en vigueur le 10 mai 2013,

Plus en détail

La sécurité routière en France Bilan de l année 2004

La sécurité routière en France Bilan de l année 2004 Observatoire national interministériel de sécurité routière La sécurité routière en France Bilan de l année 2004 10 mai 2005 Jean CHAPELON, secrétaire général de l ONISR 0 La sécurité routière en France

Plus en détail

DOCUMENT GÉNÉRAL D ORIENTATION 2013/2017 CORSE-DU

DOCUMENT GÉNÉRAL D ORIENTATION 2013/2017 CORSE-DU DOCUMENT GÉNÉRAL D ORIENTATION 2013/2017 CORSE-DU DU-SUD Sommaire Le DGO... 4 Analyse de l accidentalité... 5 Localisation des accidents en Corse du Sud... 7 Enjeux de la sécurité routière pour 2013/2017...

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 7 février 2013 Plus vous roulez vite, plus les conséquences sont irréversibles La Sécurité routière lance samedi 9 février une nouvelle campagne pour sensibiliser les usagers

Plus en détail

Fiche 16 LES MOTARDS VUS PAR LES AUTRES

Fiche 16 LES MOTARDS VUS PAR LES AUTRES Fiche 16 LES MOTARDS VUS PAR LES AUTRES L image de motards o Parfois mal vus par population (imprudents) o Accélération violentes o Faufile entre voitures o Circule sur trottoirs, bande arrêt d urgence

Plus en détail

Dossier de Presse Présentation du bilan du

Dossier de Presse Présentation du bilan du Grand-Duché de Luxembourg Ministère des Transports Conférence de presse Dossier de Presse Présentation du bilan du Permis à points Présentation de la campagne de sensibilisation De Kick? Awer net op der

Plus en détail

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions les principales infractions au code de la route et leurs sanctions Les infractions liées à l alcoolémie CONTRAVENTION Conduite avec une alcoolémie égale ou supérieure à 0,5 et inférieure à 0,8 g/ l de

Plus en détail

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Direction des Services du Cabinet de la Préfecture Direction Départementale de l Équipement et de l Agriculture Aveyron P Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Bilan décembre

Plus en détail

Dossier de presse... Petit déjeuner - sécurité routière

Dossier de presse... Petit déjeuner - sécurité routière Dossier de presse... Petit déjeuner - sécurité routière Mercredi 1er juillet 2015 Bilan de l accidentologie en Saône-et-Loire Évolution des ATBH 2015/2014 pour la période du 1er janvier au 28 juin Période

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE CONFERENCE DE PRESSE CONJOINTE ETAT /GOUVERNEMENT - JEUDI 23 DECEMBRE 2010 -

SECURITE ROUTIERE CONFERENCE DE PRESSE CONJOINTE ETAT /GOUVERNEMENT - JEUDI 23 DECEMBRE 2010 - SECURITE ROUTIERE CONFERENCE DE PRESSE CONJOINTE ETAT /GOUVERNEMENT - JEUDI 23 DECEMBRE 2010 - DOSSIER DE PRESSE Les actions de la Nouvelle-Calédonie pour lutter contre l insécurité routière La lutte contre

Plus en détail

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 Hôtel de Roquelaure 18 juin 2008 Jean CHAPELON Secrétaire général de l Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR) La sécurité

Plus en détail

LA GESTION DE LA SECURITE ROUTIERE AU BENIN. Nestor VITODEGNI nesvito@yahoo.fr

LA GESTION DE LA SECURITE ROUTIERE AU BENIN. Nestor VITODEGNI nesvito@yahoo.fr LA GESTION DE LA SECURITE ROUTIERE AU BENIN Nestor VITODEGNI nesvito@yahoo.fr Pays de l Afrique de l Ouest limité par : l Océan Atlantique au sud le Nigeria à l Est le Togo à l Ouest le Niger au Nord Est

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Opération de contrôle «Les fautes de comportement au volant»

DOSSIER DE PRESSE. Opération de contrôle «Les fautes de comportement au volant» Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 5 septembre 2014 DOSSIER DE PRESSE Opération de contrôle «Les fautes de comportement au volant» Vendredi 5 septembre 2014

Plus en détail

Les accidents corporels de la route 2008-2012

Les accidents corporels de la route 2008-2012 Les accidents corporels de la route 2008-2012 Editorial Depuis 2002, la lutte contre l insécurité routière est une priorité du Gouvernement. Une forte mobilisation nationale et un programme d actions ambitieux

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Opération de contrôles routiers alternatifs à la sanction. Lundi 20 octobre 2014 à 15h00 Sur la RD 1120 dans le sens Naves - Tulle

DOSSIER DE PRESSE. Opération de contrôles routiers alternatifs à la sanction. Lundi 20 octobre 2014 à 15h00 Sur la RD 1120 dans le sens Naves - Tulle Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 2 octobre 24 DOSSIER DE PRESSE Opération de contrôles routiers alternatifs à la sanction Lundi 2 octobre 24 à 5h Sur la RD

Plus en détail

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions les principales infractions au code de la route et leurs sanctions Les infractions liées à l alcoolémie En 2009, 1 200 vies auraient pu être sauvées si tous les conducteurs avaient respecté la limite légale

Plus en détail

RÉSOLUTION N 99/4 SUR LA COMMUNICATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE [CM(99)16/FINAL]

RÉSOLUTION N 99/4 SUR LA COMMUNICATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE [CM(99)16/FINAL] RÉSOLUTION N 99/4 SUR LA COMMUNICATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE 1 RÉSOLUTION N 99/4 SUR LA COMMUNICATION EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE [CM(99)16/FINAL] Le Conseil des Ministres des Transports de la CEMT, réuni à Varsovie,

Plus en détail

Epidémiologie des accidents de la route au Togo BENISSAN A. SETODJI K. ABALO A. YAWOVI K. KOUSSOUGBO K. DOSSIM A.

Epidémiologie des accidents de la route au Togo BENISSAN A. SETODJI K. ABALO A. YAWOVI K. KOUSSOUGBO K. DOSSIM A. Epidémiologie des accidents de la route au Togo BENISSAN A. SETODJI K. ABALO A. YAWOVI K. KOUSSOUGBO K. DOSSIM A. INTRODUCTION Moyens de transport = élément clé de expansion économique; Certains effets

Plus en détail

DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE. Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO

DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE. Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE INTRODUCTION Les accidents de la circulation sont

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE -------------------------

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres DIRECTIVE N 14/2009/CM/UEMOA PORTANT INSTITUTION ET ORGANISATION D UN SYSTEME D INFORMATION SUR LES ACCIDENTS

Plus en détail

bilan routier 2012 Département de police de laval

bilan routier 2012 Département de police de laval bilan routier 2012 Département de police de laval 1 2 2012 : UN BILAN ROUTIER STABLE Le volume de la circulation routière est en constante croissance à Laval. Le Département de police de Laval est soucieux

Plus en détail

ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN SAVOIE

ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN SAVOIE ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN Une ambition : généraliser les procédures d analyse de tous les accidents corporels de la circulation. Une démarche effective

Plus en détail

Statistique de la circulation routière 2012

Statistique de la circulation routière 2012 Statistique de la circulation routière 2012 Département de la sécurité Police 28 février 2013-4 Statistique de la circulation routière 2012 Parc des véhicules v routiers à Genève Voitures de tourisme 219'766

Plus en détail

CARNET POUR ELEVES ET ACCOMPAGNATEURS. EN A.A.C et C.S. ETATS-UNIS CONDUITE 31200 TOULOUSE. Secourir Si vous n êtes pas secouriste, il faut éviter :

CARNET POUR ELEVES ET ACCOMPAGNATEURS. EN A.A.C et C.S. ETATS-UNIS CONDUITE 31200 TOULOUSE. Secourir Si vous n êtes pas secouriste, il faut éviter : CARNET POUR ELEVES ET ACCOMPAGNATEURS EN A.A.C et C.S. 15 : SAMU ou SMUR 17 : POLICE ou GENDAMERIE 18 : POMPIERS 112 : NUMERO UNIQUE A PARTIR D UN PORTABLE Secourir Si vous n êtes pas secouriste, il faut

Plus en détail

Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon

Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon Comment agir pour que les changements nécessaires s inscrivent dans la durée? 23 e Entretiens du Centre Jacques Cartier Au Québec: jeunes

Plus en détail

Le nombre de morts sur la route. en fonction des évolutions de la réglementation. Rapport adressé à AutoPlus. par la

Le nombre de morts sur la route. en fonction des évolutions de la réglementation. Rapport adressé à AutoPlus. par la Société de Calcul Mathématique, S. A. Algorithmes et Optimisation Le nombre de morts sur la route en fonction des évolutions de la réglementation Rapport adressé à AutoPlus par la Société de Calcul Mathématique

Plus en détail

La peur de la sanction, principale raison du changement de comportement des conducteurs La vitesse, un danger encore sous-estimé

La peur de la sanction, principale raison du changement de comportement des conducteurs La vitesse, un danger encore sous-estimé Filiale du COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 16 novembre 2009 La peur de la sanction, principale raison du changement de comportement des conducteurs La vitesse, un danger encore sous-estimé Alors que le

Plus en détail

Les «radars mobiles de nouvelle génération»

Les «radars mobiles de nouvelle génération» Les «radars mobiles de nouvelle génération» Pourquoi il est nécessaire de lutter contre les excès de L excès de provoque et aggrave les accidents. La excessive est une cause majeure de la mortalité routière,

Plus en détail

LES SERVICES DE L ETAT SE MOBILISENT POUR UN «ETE EN TOUTE TRANQUILLITE»

LES SERVICES DE L ETAT SE MOBILISENT POUR UN «ETE EN TOUTE TRANQUILLITE» LES SERVICES DE L ETAT SE MOBILISENT POUR UN «ETE EN TOUTE TRANQUILLITE» Vendredi 11 juillet 2014 Dossier de presse Contacts presse : Bureau de la communication interministérielle - 02.48.67.34.36 pref-communication@cher.gouv.fr

Plus en détail

Marion Maestracci Alain Boulanger

Marion Maestracci Alain Boulanger Marion Maestracci Alain Boulanger La marche des seniors en milieu urbain dense : le cas de Paris Les éléments à connaître afin de promouvoir et sécuriser la marche Direction de la Voirie et des Déplacements

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Présentation du radar mobile nouvelle génération

DOSSIER DE PRESSE. Présentation du radar mobile nouvelle génération Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 16 juin 01 DOSSIER DE PRESSE Présentation du radar mobile nouvelle génération Le jeudi 1 juin 01 à 15h0 à la gare d Aubazine

Plus en détail

Les défaillances du conducteur:

Les défaillances du conducteur: Les défaillances du conducteur: L accident est dû non pas à la fatalité mais dans 90 % des cas au conducteur luimême. Conduire demande une attention particulière afin de réagir efficacement. Cette attention

Plus en détail

Référence : code de la route articles R412-36 et R412-42

Référence : code de la route articles R412-36 et R412-42 1/ Lorsque nous marchons le long d une route avec un groupe d enfants, devons-nous le faire à gauche ou à droite de la chaussée? Quelles précautions particulières devons-nous prendre lors des déplacements

Plus en détail

G- Annexe. du plan. départemental. de contrôles routiers

G- Annexe. du plan. départemental. de contrôles routiers G- Annexe du plan départemental de contrôles routiers 2013 Annexe 1 : répartition des accidents mortels en Morbihan en 2012 Annexe 2 : répartition des accidents mortels en Morbihan sur la période 2008-2012

Plus en détail

L alcoolémie au volant (AAV) en Finlande. Paris 14 Septembre 2010 Matti Järvinen Liikenneturva

L alcoolémie au volant (AAV) en Finlande. Paris 14 Septembre 2010 Matti Järvinen Liikenneturva L alcoolémie au volant (AAV) en Finlande Paris 14 Septembre 2010 Matti Järvinen Liikenneturva Faits sur la Finlande 5,3 millions d habitants 2,5 millions de véhicules motorisés 300 morts sur la route 6,5

Plus en détail

Lyne Vézina. Directrice de la recherche et du développement en sécurité routière Société de l assurance automobile du Québec

Lyne Vézina. Directrice de la recherche et du développement en sécurité routière Société de l assurance automobile du Québec Lyne Vézina Directrice de la recherche et du développement en sécurité routière Société de l assurance automobile du Québec Colloque régional de traumatologie de la Mauricie et du Centre-du-Québec Trois-Rivières

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE le 7 mars 2013 à 11 h 00 Préfecture de l Hérault

DOSSIER DE PRESSE le 7 mars 2013 à 11 h 00 Préfecture de l Hérault PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE le 7 mars 2013 à 11 h 00 Préfecture de l Hérault SOMMAIRE 2012 : rappel de quelques chiffres clés 3 L accidentalité dans l Hérault depuis le 1 er janvier 2013 5 Plan

Plus en détail

LA SECURITE ROUTIERE LIVRE BLANC PRESENTE AU PREMIER MINISTRE. Pierre GIRAUDET, 1988 ETAT D AVANCEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE JANVIER 2002

LA SECURITE ROUTIERE LIVRE BLANC PRESENTE AU PREMIER MINISTRE. Pierre GIRAUDET, 1988 ETAT D AVANCEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE JANVIER 2002 08/07/02 LA SECURITE ROUTIERE LIVRE BLANC PRESENTE AU PREMIER MINISTRE Pierre GIRAUDET, 1988 ETAT D AVANCEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE JANVIER 2002 MESURES ET ORIENTATIONS PROPOSEES PAR LE LIVRE BLANC SUITES

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES RADARS EN FRANCE. Présenté par Transpoco

TOUT SAVOIR SUR LES RADARS EN FRANCE. Présenté par Transpoco TOUT SAVOIR SUR LES RADARS EN FRANCE Présenté par Transpoco Historique 1946 : Le premier radar français appelé «Mesta 100». 1974 à 1988 : le Mestra 206 est commercialisé jusqu en 1988 mais utilisé jusqu

Plus en détail

Les points. d inaptitude PERMIS DE CONDUIRE

Les points. d inaptitude PERMIS DE CONDUIRE Les points d inaptitude PERMIS DE CONDUIRE points En vue d améliorer la sécurité routière au Québec, la Société de l assurance automobile du Québec (SAAQ) applique depuis 17 un système de points d inaptitude.

Plus en détail

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute SECURITE ROUTIERE : QUELQUES ELEMENTS A RETENIR Pour réviser, vous pouvez vous entrainez sur le site : http://eduscol.education.fr/cid46889/preparation-auxepreuves-securite-routiere.html L ASSR est l attestation

Plus en détail

La prise en compte de la sécurité routière sur le chemin et aux abords des établissements scolaires

La prise en compte de la sécurité routière sur le chemin et aux abords des établissements scolaires La prise en compte de la sécurité routière sur le chemin et aux abords des établissements scolaires Présentation de la fiche «Savoirs de bases en sécurité routière» du CERTU Centre d'études Techniques

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. specimen factice

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. specimen factice RÉPUBLIQUE FRANÇAISE F le permis à specimen factice Qu est-ce que le permis à? Le permis de conduire est un certificat de capacités, obtenu après une formation et un examen, attestant qu une personne est

Plus en détail

Disparités régionales des accidents de la route

Disparités régionales des accidents de la route Disparités régionales des accidents de la route Présentation des mesures en Suisse romande Conférence de presse, 19 janvier 2010 Brigitte Buhmann, Directrice, bpa b.buhmann@bpa.ch www.bpa.ch Disparités

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/5 5 janvier 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

Le stage de récupération de points se déroule sur 2 journées consécutives de 7H30 chacune.

Le stage de récupération de points se déroule sur 2 journées consécutives de 7H30 chacune. Déroulement du stage Durée Le stage de récupération de points se déroule sur 2 journées consécutives de 7H30 chacune. Le respect des horaires est impératif. En cas de non-respect des horaires, le stagiaire

Plus en détail

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr www.permisdeconduire.gouv.fr

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr www.permisdeconduire.gouv.fr En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr www.permisdeconduire.gouv.fr Délégation à la sécurité et à la circulation routières Place des Degrés Tour Pascal B 92055 LA Défense Cedex Délégation à la sécurité

Plus en détail

Attention: nouvelle réglementation routière

Attention: nouvelle réglementation routière 12 Service public fédéral Mobilité et Transports www.mobilit.fgov.be E.R..: C. Van Den Meersschaut, Chaussée de Haecht 1405, 1130 Bruxelles D/2004/0779/10 Attention: nouvelle réglementation routière Infractions

Plus en détail

LA VITESSE. Quelques vérités bonnes à savoir

LA VITESSE. Quelques vérités bonnes à savoir LA VITESSE Quelques vérités bonnes à savoir Au fait, la vitesse est-elle vraiment dangereuse? L attitude des conducteurs, entre raison et déraison 90 50 Certains en doutent encore. D autres en acceptent

Plus en détail

Plan Pluriannuel Départemental de Sécurité Routière

Plan Pluriannuel Départemental de Sécurité Routière Plan Pluriannuel Départemental de Sécurité Routière Période 2012-2014 Direction Principale des Routes Sous Direction des Politiques de l Entretien et de la Sécurité Routière CG 77 - SDPESR -SCSR Service

Plus en détail

Conférence de presse du 12 mai 2015. Permis à points - Nouveau barème à partir du 1 er juin 2015

Conférence de presse du 12 mai 2015. Permis à points - Nouveau barème à partir du 1 er juin 2015 Conférence de presse du 12 mai 2015 Permis à points - Nouveau barème à partir du 1 er juin 2015 Nouveau barème du permis à points à partir du 1 er juin 2015 Contexte politique gouvernementale en matière

Plus en détail

Stratégie concernant la sécurité routière

Stratégie concernant la sécurité routière Stratégie concernant la sécurité routière Le contexte Objectif : arriver à un maximum de 420 morts sur nos routes en 2020. Au cours de la décennie écoulée, notre pays est parvenu à diminuer de 44% le nombre

Plus en détail

Recommandation de synthèse du CNSR au ministre de l Intérieur

Recommandation de synthèse du CNSR au ministre de l Intérieur Recommandation de synthèse du CNSR au ministre de l Intérieur Le ministre a saisi le CNSR afin de recueillir son avis sur les mesures visant à réduire la mortalité routière de moitié entre 2010 et 2020.

Plus en détail

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route L ASSR L'ASSR de premier niveau est obligatoire pour pouvoir conduire un cyclomoteur. Pour conduire un cyclomoteur, il faut en effet avoir quatorze ans et posséder le brevet de sécurité routière (BSR).

Plus en détail

PRESENTATION DU PERMIS A POINT

PRESENTATION DU PERMIS A POINT PRESENTATION DU PERMIS A POINT La validité du permis de conduire repose sur un système de points qui peuvent être perdus ou «récupérés». Le capital maximum de points est fixé à 12. Au moment de l'obtention,

Plus en détail

Sensibilisation à la Sécurité Routière

Sensibilisation à la Sécurité Routière 2 Sensibilisation à la Sécurité Routière 3 Historique Historique 1960-1972 : phase de détérioration (17.000 tués en 1972) 1979-1989 : phase de stabilisation (11.000 tués en 1989) 1989-2004 : de nombreuses

Plus en détail

Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey.

Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey. ETUDE DU CAS N 1 Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey. A un croisement, les deux occupants sont contrôlés par

Plus en détail

Pourquoi les zones 30?

Pourquoi les zones 30? Introduction de la Sommaire Pourquoi les zones 30? 3 Distance de freinage réduite 4 Réduction du bruit 5 Perte de temps minimale 5 Prescriptions du Ministère du Développement durable et des Infrastructures

Plus en détail

Guide du centre de ressources

Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Nous avons établi ce guide à l intention des enseignants qui souhaitent aborder les thèmes de la sécurité routière et de la mobilité durable

Plus en détail

Statistiques sur la sécurité routière et l indemnisation des dommages corporels

Statistiques sur la sécurité routière et l indemnisation des dommages corporels Statistiques sur la sécurité routière et l indemnisation des dommages corporels Laurent Carnis Chargé de Recherche IFSTTAR AME DEST Conseil National de l Information Statistique Ministère de l Economie

Plus en détail

ENCOURAGER ET DYNAMISER LE COVOITURAGE DANS VOS ENTREPRISES. Interrogations et freins à lever (yc questions de sécurité et responsabilités)

ENCOURAGER ET DYNAMISER LE COVOITURAGE DANS VOS ENTREPRISES. Interrogations et freins à lever (yc questions de sécurité et responsabilités) ENCOURAGER ET DYNAMISER LE COVOITURAGE DANS VOS ENTREPRISES Interrogations et freins à lever (yc questions de sécurité et responsabilités) Le co-voiturage : un mode de transport alternatif de forte notoriété

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 378 rectifié bis SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2007-2008 Annexe au procès-verbal de la séance du 10 juin 2008 PROPOSITION DE LOI tendant à assurer une plus grande équité dans notre politique de sécurité

Plus en détail

Ligue contre la Violence Routière

Ligue contre la Violence Routière Ligue contre la Violence Routière La Ligue contre la violence routière, notre confrère français, vient de lancer la voiture citoyenne. Elle tient compte aussi bien de la protection de l environnement que

Plus en détail

Le permis à points. Comment fonctionne le permis à points? R. Comment restituer votre capital de points? R BIZART

Le permis à points. Comment fonctionne le permis à points? R. Comment restituer votre capital de points? R BIZART 10 Le permis à points Comment fonctionne le permis à points? R Comment restituer votre capital de points? R Février 01 BIZART Le permis à points Comment fonctionne le permis à points? Le permis à points

Plus en détail

CHARTE DE PARTENARIAT ENTRE LA PREFECTURE DE L ESSONNE ET LE SYNDICAT DES TRAVAUX PUBLICS DE L ESSONNE EN MATIERE DE SÉCURITÉ ROUTIERE

CHARTE DE PARTENARIAT ENTRE LA PREFECTURE DE L ESSONNE ET LE SYNDICAT DES TRAVAUX PUBLICS DE L ESSONNE EN MATIERE DE SÉCURITÉ ROUTIERE CHARTE DE PARTENARIAT ENTRE LA PREFECTURE DE L ESSONNE ET LE SYNDICAT DES TRAVAUX PUBLICS DE L ESSONNE EN MATIERE DE SÉCURITÉ ROUTIERE conclue entre Monsieur le Préfet de L Essonne et Monsieur José RAMOS,

Plus en détail

NOTE INTRODUCTIVE AU PROJET DE LOI COMPLETANT ET MODIFIANT LA LOI NO 52-05 PORTANT SUR LE CODE DE LA ROUTE

NOTE INTRODUCTIVE AU PROJET DE LOI COMPLETANT ET MODIFIANT LA LOI NO 52-05 PORTANT SUR LE CODE DE LA ROUTE NOTE INTRODUCTIVE AU PROJET DE LOI COMPLETANT ET MODIFIANT LA LOI NO 52-05 PORTANT SUR LE CODE DE LA ROUTE Depuis son entrée en vigueur en Octobre 2010, le nouveau code de la route a permis la mise en

Plus en détail

Présenté par Constable Perry Madelon Road Safety Unit Traffic Branch

Présenté par Constable Perry Madelon Road Safety Unit Traffic Branch Présenté par Constable Perry Madelon Road Safety Unit Traffic Branch Qu est-ce que la distraction au volant? La distraction au volant s entend de tout ce qui détourne l attention accordée à la conduite.

Plus en détail

Correction détaillée ASSR2. Session 2011

Correction détaillée ASSR2. Session 2011 détaillée ASSR2 Epreuve principale Session 2011 Question 1 Piétons Rollers Dépasser un piéton C est bien sur le trottoir que le roller, qui est considéré comme un piéton, doit circuler. Mais, plus rapide

Plus en détail

Les grandes dates de la sécurité routière

Les grandes dates de la sécurité routière Les grandes dates de la sécurité routière 1893 Circulaire ministérielle du 14 août définissant le certificat de capacité valable pour la conduite des véhicules. 1899 Décret du 10 mars réglementant la circulation

Plus en détail

OVE - Identification des Situations de Travail au SESSAD Charléty (La Ravoire)

OVE - Identification des Situations de Travail au SESSAD Charléty (La Ravoire) Arrivée des jeunes Arrivée des jeunes avant celle du salarié 5 Inquiétude, stress, charge de responsabilité Activité physique et/ou éducative extérieure Accompagnement d'un jeune ou d un groupe de jeunes

Plus en détail

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx Projet d action de prévention routière À l attention de: Le aa/aa/ 2013 la société xxxxxx Comité du VAL D OISE CATALOGUE DES ACTIONS EN ENTREPRISE Association Prévention Routière (APR) Crée en 1949 loi

Plus en détail

Circulation, embouteillages, accidents le côté sombre des «30 glorieuses».

Circulation, embouteillages, accidents le côté sombre des «30 glorieuses». Circulation, embouteillages, accidents le côté sombre des «30 glorieuses». Dans les années 1960, la croissance économique et la hausse du pouvoir d achat permettent un accroissement spectaculaire du parc

Plus en détail

Accidents de la circulation

Accidents de la circulation Produit Statistique Accidents de la circulation Informations générales SPF Economie, PME, Classes moyennes et Energie Depuis le 1er juillet 1926, la Direction générale Statistique et Information économique

Plus en détail

CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES

CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES L UEL, en partenariat avec l Association d assurance accident et forte de la participation d acteurs nationaux, a lancé une nouvelle version de

Plus en détail

LA LÉGISLATION ROUTIÈRE

LA LÉGISLATION ROUTIÈRE LA LÉGISLATION ROUTIÈRE LES RÈGLES À APPLIQUER ET LEURS SANCTIONS ALCOOL CONTRAVENTION Conduite avec une alcoolémie comprise entre 0,5 et 0,8 g / litre de sang (0,25 et 0,4 mg/ litre d air expiré) Amende

Plus en détail