Coût des fourrages du sol à l auge

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Coût des fourrages du sol à l auge"

Transcription

1 Coût des fourrages du sol à l auge

2 Plan de l intervention Introduction Méthode de calcul Résultats et repères sur quelques cultures fourragères : - Maïs - Luzerne - Mélanges céréaliers Conclusion

3 Introduction Une approche complémentaire pour optimiser les coûts

4 Structuration du coût alimentaire 3 à 5 3 à 5 Minéraux + divers Lait veaux Concentrés achetés ou cédés Vaches 65 à 80 % Coût/UGB lait (250 à 350 ) 40 à 60 Achat fourrages Génisses 20 à 35 % 25 à 35 Coût surface fourragère 80 à 120 /1 000 l. Engrais. Semences. Traitements. Divers. Récoltes Coût/ha SFP (200 à 250 ) Dans le cout alimentaire : Les fourrages = 1/3 du coût alim

5 Structuration du cout de production La production, la récolte et la distribution de fourrage représente plus du ¼ du cout de production complet (1/3 hors rémunération)

6 L approche coût des fourrages Permet d affiner l analyse : les postes de charges opérationnelles «classiques» du coût fourrager : Engrais, semences, traitement, récolte (travaux tiers) Mais aussi sur les postes mécanisation : implantation, conduite, récolte, distribution. Objectifs : - analyse globale à l échelle de l exploitation => coût moyen de l herbe / coût moyen du maïs - objectiver des décisions d évolution du système fourrager => comparaison interculture (RGH / TV vs Luzerne) - dégager des marges de progrès => comparaison intra culture (ITK simplifié, réduction intrants)

7 Méthodes Une approche par modélisation des itinéraires culturaux

8 Méthode de calcul Coût de production de la culture fourragère : / ha / an => rdt TMS / ha => / tms Postes intégrés Mécanisation implantation, conduite, récolte Intrants de la culture Coût de stockage Amortissement + entretien silo, hangar de stockage Coût de distribution Amortissement + entretien Matériel de distribution Matériel de traction Coût du foncier

9 Méthode de calcul Pour le matériel de traction : Puissance du tracteur en (ch) x coefficient Coefficient : fuel + entretien matériel + amortissement 0,15 / ch / h => tracteur 100 ch = 15 / h Pour les outils : Barème coût du matériel agricole (BCMA) + Prix de revient des matériels en CUMA

10 Méthode de calcul Pour la distribution : Amortissement du matériel de distribution : amortissement sur 7 ans avec une valeur résiduelle du matériel de 20 % Si le matériel paille 20% de l'amortissement est attribué au paillage + Entretien du matériel du distribution : Entretien / H Godet déssileur 0,6 Déssileuse classique 0,6 Déssileuse pailleuse 1,1 Déssileuse recycleuse 2 Remorque distributrice 0,4 Mélangeuse mono vis verticale " Bol " 0,8 Mélangeuse à 1 ou 2 vis horizontale 1 Mélangeuse à pales 0,8 Coût entretien horaire x nb heures utilisées + Cout de la traction (+ traction chargement)

11 Résultats et repères

12 Coût mécanisation implantation En / ha Maïs MCPI Luzerne (4 ans) Epandage 25 / ha Déchaumage 15 / ha (2)15 / ha 15 / ha Labour 35 / ha 35 / ha Reprise labour 15 / ha 15 / ha Semis 30 / ha 40 / ha 30 / ha Roulage / ha Total 125 /ha 70 / ha 105 / ha / an / ha 125 / ha / an 70 / ha / an 30 / ha / an Rdt 12 tms / ha 9 tms / ha 10 tms / ha Cout / tms 11 / tms 8 / tms 3 / tms Temps 3 h 30 2 h 00 3 h 00

13 Coût mécanisation implantation Impact des techniques culturales simplifiés sur les frais d implantation maïs : ITK Mars Avril Coût / ha Temps Labour TCS 1 TCS 2 Enfouissement Effluents Covercrop Ou Labour Chisel Néodéchaumeur Combiné herse + semoir 4 rgs Combiné herse + semoir 4 rgs Combiné herse + semoir 4 rgs h h h 50 TCS 3 Chisel Néodéchaumeur Easydrill 50 1 h 25

14 Coûts des intrants : Maïs MCPI Luzerne Semences 130 à 160 /ha 60 à 120 /ha* 180 à 220 / ha 50 / ha / an Engrais 18 U d N 46 U de P (+ 60 U d N) 60 à 100 / ha 30 à 50 U d N 20 à 30 / ha 45 U de P 150 de K 500 U de CaO 180 / ha Traitement 60 à 100 / ha - 25 / ha / an Total 250 à 350 / ha 80 à 150 / ha 360 à 400 / ha Rdt 11 à 14 tms / ha 8 à 11 tms / ha 8 à 12 tms / ha Coût intrant 25 / tms 10 à 15 / tms 35 à 45 / tms * : semences fermières

15 Coûts mécanisation conduite : Désherbage Outil Temps Traction (80 ch) 24 m trainé (6 / ha) Engrais 24 m (1 t) (4 / ha) Total 20 min 4 / ha 10 / ha 15 min 3 / ha 7 / ha

16 Coût de récolte : Maïs MCPI Ensilage 140 / ha 110 /ha Transport 35 / ha 25 / ha Tassage silo 10 / ha 10 / ha Bâche 20 / ha 15 / ha Total 205 / ha 160 / ha

17 Coût de récolte de l herbe : Ex de la luzerne : 1ère coupe 4.5 t MS / ha récoltée en : Mode récolte Ensilage Enrubannage Foin Chaîne de récolte Fauche : 35 Ensilage : 85 Transport : 35 confection silo : 10 Fauche : 35 Fanage : 8 Andainage :10 Pressage : 50 Enrubannage : 70 Transport : 25 Fauche : 35 2 Fanages :16 Andainage : 10 Pressage : 45 Filet : 12 Transport : 25 Coûts / ha 165 / ha 195 / ha 145 / ha Coût / t MS 38 (53 ) / t MS* 45 / t MS 33 / t MS Temps travail 2 h 10 / ha 3 h 00 / ha 3 h 10 / ha * : utilisation de conservateur + 15 / tms

18 Coût de production des fourrages Exemples du coût de production des fourrages (en /ha) :

19 Coût de distribution : Ex pour une exploitation lait + cultures : L; 115 ha 58 VL : 84 UGB 4,1 tms / UGB de stock distribué : 345 tms de distribuées / an Matériel Caractéristiques Prix Godet désileur Désileuse pailleuse Mélange bol 2,5 m3 + télesco. 100 ch Temps utilisation H / an Cout total Amort. + entr. + traction h = m ch h = m ch + 80 ch chargeur h 120 h = 8070 Coût / tms 15 / tms 14 / tms 23 / tms Variabilité importante en fonction des temps d utilisation Poids important du matériel de traction

20 Deux exemples du coût du sol à l auge : Coût luzerne rendu auge en /tms (total : 120 /tms) Coût maïs rendu auge en / tms (total : 100 / tms) Foncier; 10 stockage ; 24 Distrib ; 16 Méca implant; 2 Méca récolte; 47 Foncier; 10 Distrib; 25 Méca implant; 15 Méca récolte ; 16 Intrans ; 42 stockage ; 4 Intrans ; 31 Facteurs de variation important : Rendement : cohérence entre niveau d intrants et le rendement Mécanisation : implantation pour les cultures annuelles, récolte pour l herbe

21 Eléments sur le temps de travail : Cette approche permet de calculer le temps de travail

22 Conclusion

23 Limites et perspectives Pas de prise en compte de la valeur alimentaire du fourrage or coût de complémentation différent : Cout en / tms => coût de l UF et coût au kg de PDI Peu de repères de coût des fourrages du sol à l auge construits => création d un référentiel fourrage : méthode + repères Nécessité de prise de recul pour prendre en compte des éléments de cohérence de système fourrager rotation, potentiel de sol, diversité des ressources fourragères

24 Conclusion Outil de diagnostic intéressant pour identifier des marges de progrès précises description fine de l itinéraire technique Approche permettant d analyser les postes de mécanisation En approche globale : permet de réfléchir sur la part d herbe / maïs dans le système Outil à mobiliser dans les démarches d évolution du système fourrager (ex : Augmenter l autonomie protéique par la voie fourrage)

25 Discussion

Conventions de calcul pour la réalisation des cas types en agriculture biologique

Conventions de calcul pour la réalisation des cas types en agriculture biologique Conventions de calcul pour la réalisation des cas types en agriculture biologique Conjoncture retenue pour la construction des cas-types Prix de la viande bovine Conjoncture 1 er trimestre 2012 Prix des

Plus en détail

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Jean-François GARNIER ARVALIS Institut du Végétal D après un travail de Pierre Emilien ROUGER JOURNEE TECHNIQUE GRANDES CULTURES BIOLOGIQUES

Plus en détail

Systèmes bovins laitiers en Poitou-Charentes

Systèmes bovins laitiers en Poitou-Charentes R E F E R E N C E S Systèmes bovins laitiers en Poitou-Charentes Avril 2008 Les cas-types... mode d emploi R E F E R E N C E S Vous avez dit cas-type? Un cas-type est une exploitation représentative d'un

Plus en détail

Variabilité des coûts de production dans les élevages laitiers

Variabilité des coûts de production dans les élevages laitiers Variabilité des coûts de production dans les élevages laitiers Prix d équilibre? Coût de production? Prix de revient? Des méthodes différentes d analyse Le prix d équilibre Celui qui permet d équilibrer

Plus en détail

Des indicateurs pour analyser les résultats de l'exploitation caprine

Des indicateurs pour analyser les résultats de l'exploitation caprine Des indicateurs pour analyser les résultats de l'exploitation caprine (Article paru dans L égide n 23, juin 2001) L exploitation caprine est un tout. Sa réussite dépend essentiellement de la cohérence

Plus en détail

En zones herbagères, un système spécialisé lait, tout herbe

En zones herbagères, un système spécialisé lait, tout herbe Cas type HL 1 En zones herbagères, un système spécialisé lait, tout herbe Rouen Évreux Amiens Beauvais Arras Lille Laon Culture à faible densité d'élevage Herbagère à forte densité d'élevage Mixte à moyenne

Plus en détail

Quel système pour maximiser les résultats r économiques des exploitations d élevage allaitant ou laitier? Opt INRA

Quel système pour maximiser les résultats r économiques des exploitations d élevage allaitant ou laitier? Opt INRA Quel système pour maximiser les résultats r économiques des exploitations d élevage allaitant ou laitier? Opt INRA outil d aide à la décision par programmation linéaire Veysset P., Lherm M., Bébin D. Opt'INRA

Plus en détail

De la fauche au stockage : évaluer le coût d une chaîne de récolte de l herbe

De la fauche au stockage : évaluer le coût d une chaîne de récolte de l herbe De la fauche au stockage : évaluer le coût d une chaîne de récolte de l herbe P. Lépée Pour réduire les coûts de production ou avant d investir dans des équipements de récolte, il est nécessaire de pouvoir

Plus en détail

COUT DES FOURRAGES DANS LES ELEVAGES LAITIERS DE RHONE-ALPES

COUT DES FOURRAGES DANS LES ELEVAGES LAITIERS DE RHONE-ALPES COUT DES FOURRAGES DANS LES ELEVAGES LAITIERS DE RHONE-ALPES De la production jusqu à la gueule de l animal OBJECTIFS DE L ETUDE De nombreuses questions se posent sur la place nécessaire de l ensilage

Plus en détail

Coûts des fourrages 2007 Prairies, maïs ensilage et céréale à paille

Coûts des fourrages 2007 Prairies, maïs ensilage et céréale à paille Coûts des fourrages 2007 Prairies, maïs ensilage et céréale à paille Publication des réseaux d'élevage Rosace lait Centre et Allier Edition du 15 sept. 2008 Chambres d'agriculture- CAIAC- Institut de l'elevage

Plus en détail

Comparaison Robot Salle de traite

Comparaison Robot Salle de traite Comparaison Robot Salle de traite Résultats technico-économiques (présentation similaire aux fiches repères du Réseau Bovins Lait) issus des 114 suivis coûts de production réalisés par les Chambres d agriculture

Plus en détail

ATOUTS ET CONTRAINTES PAR RAPPORT AU CAHIER DES CHARGES DE L AB Filière Bovins Lait

ATOUTS ET CONTRAINTES PAR RAPPORT AU CAHIER DES CHARGES DE L AB Filière Bovins Lait LE SOL forts Sol sensible à l érosion Part du parcellaire labourable faible Accès limité ou difficile aux parcelles pâturées Peu d engrais organiques (effluents d élevage) disponibles sur l exploitation

Plus en détail

Réussir ses récoltes de luzerne

Réussir ses récoltes de luzerne Réussir ses récoltes de luzerne Travaux 2012-2013 LUZFIL Dans le cadre du Projet régional LUZFIL* financé par : Partenaires : TERRENA, ARVALIS Institut du végétal, IDELE, Chambres d agricultures 44, 49,53

Plus en détail

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS CLBV AQMP02 CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS 2 UMO sur 39 ha avec 200 chèvres produisant 160 000 litres de lait et engraissement de 40 génisses Ce système se rencontre principalement dans

Plus en détail

TCS, strip-till et semis direct

TCS, strip-till et semis direct Témoignage dethierry Lesvigne Polyculture Elevage Bovin Lait La Bernaudie 24 480 ALLES- SUR-DORDOGNE Depuis 2008, Thierry Lesvigne a choisi repenser l ensemble de son système agronomique et a arrêté définitivement

Plus en détail

Projet SYSTEMES : Des références actualisées en élevage AB sur le Massif Central (dont l Auvergne)

Projet SYSTEMES : Des références actualisées en élevage AB sur le Massif Central (dont l Auvergne) Projet SYSTEMES : Des références actualisées en élevage AB sur le Massif Central (dont l Auvergne) Les références technicoéconomiques : une nécessité Besoin exprimé par les acteurs de terrain Pour mieux

Plus en détail

En Ségala tarnais, un système Veaux d Aveyron diversifié grandes cultures

En Ségala tarnais, un système Veaux d Aveyron diversifié grandes cultures 2005-2006 701.2 En Ségala tarnais, un système Veaux d Aveyron diversifié grandes cultures Midi-Pyrénées 58 vaches Limousines 70 UGB 75 ha de SAU 2 UMO 1,3 UGB/ha SFP Ventes 8 vaches finies 16 veaux d Aveyron

Plus en détail

ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie

ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie Capacité d adaptation des systèmes en Agriculture Biologique aux épisodes de sécheresse AUTONOMIE ALIMENTAIRE Maître d œuvre : Chambres d Agriculture

Plus en détail

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées Système plantes sarclées Caractéristiques Variantes de ce système Production de viande (vaches allaitantes ou bœufs sur 10ha d herbe) 1,3 unité de main d œuvre : 1 chef d exploitation et 1 salarié occasionnel

Plus en détail

Utilisation des légumineuses à graines

Utilisation des légumineuses à graines Colloque Utilisation des légumineuses dans les systèmes de production animale JL Peyraud, JY Dourmad, M Lessire, F Médale, C Peyronnet Les légumineuses pour des systèmes agricoles et alimentaires durables

Plus en détail

Un expérience pluridisciplinaire de l intensification écologique en Agriculture Familiale

Un expérience pluridisciplinaire de l intensification écologique en Agriculture Familiale Le développement du semis-direct sous couverture végétale pour les agriculteurs des exploitations familiales des biomes Cerrados (2005-2009) et Amazonia (2008-2013) Un expérience pluridisciplinaire de

Plus en détail

Freins et leviers aux conversions à l agriculture biologique en Grandes cultures

Freins et leviers aux conversions à l agriculture biologique en Grandes cultures Freins et leviers aux conversions à l agriculture biologique en Grandes cultures Etude d un cas type ROSACE 1 Travail réalisé par Richard d Humières, élève AgroParisTech, stagiaire au Pôle économie et

Plus en détail

L intérêt technico-économique. avec simulations à l'appui

L intérêt technico-économique. avec simulations à l'appui L intérêt technico-économique Titre de du l'engraissement diaporama des mâles avec simulations à l'appui Christèle PINEAU Institut de l'elevage Christele.Pineau@idele.fr Matthieu COUFFIGNAL ARVALIS, Institut

Plus en détail

Figure 1 : Evolution du nombre d adhérents à la SICA Révia

Figure 1 : Evolution du nombre d adhérents à la SICA Révia 300 250 Figure 1 : Evolution du nombre d adhérents à la SICA Révia 244 246 247 248 200 150 100 50 176 91 85 116 128 126 124 123 120 130 118 0 1995 2000 2001 2002 2003 total engraisseurs naisseurs Source

Plus en détail

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Romain LEGERE- Arvalis(station de la Jaillière Collaboration Bruno Couilleau-CA44 (Ferme de Derval) Techniques agronomiques innovantes

Plus en détail

Calcul de la marge brute en production laitière

Calcul de la marge brute en production laitière Mode d emploi : Calcul de la marge brute en production laitière Calculez la marge brute en production laitière sur votre exploitation et comparez-la avec celle d autres exploitations du même type. Utilisation

Plus en détail

La rénovation des prairies

La rénovation des prairies La rénovation des prairies Jérôme WIDAR, Sébastien CREMER, David KNODEN et Pierre LUXEN. - 1 - 3.5. Rénovation après dégâts de sangliers La rénovation d une prairie ayant subi des dégâts de sangliers est

Plus en détail

Par Yves Chagnon, agr., MBA

Par Yves Chagnon, agr., MBA Par Yves Chagnon, agr., MBA Février 2014 1 2 PLAN DE LA PRÉSENTATION Prix des terres Rentabilité des terres Évolution des marges Impacts de la volatilité des prix Situations concrètes Alternatives pour

Plus en détail

Une exploitation avec litres de lait sur 71 hectares de SAU

Une exploitation avec litres de lait sur 71 hectares de SAU Une exploitation avec 250 000 litres de lait sur 71 hectares de SAU 2 Un système laitier spécialisé herbager - Autour de 4 000 litres de lait par ha de SFP Quota inférieur à 300 000 litres de lait Assolement

Plus en détail

Production de la biomasse végétale

Production de la biomasse végétale 4 Production de la biomasse végétale Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation, de l'agriculture

Plus en détail

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal GUIDE PRATIQUE DE L'ÉLEVEUR Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal avril 2011 BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE SOMMAIRE Paroles d éleveurs 4 Quelle place donner à l herbe Le choix d un système fourrager 8

Plus en détail

COÛT DE PRODUCTION DU LAIT

COÛT DE PRODUCTION DU LAIT RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION THÉMA COÛT DE PRODUCTION DU LAIT Des repères pour la gestion de mon atelier en Nord-Pas-de-Calais-Picardie Le coût de production du lait est

Plus en détail

Exploitation individuelle 1.5 UMO. Système bovin viande. Vaches allaitantes Limousine. Système spécialisé en Veaux d'aveyron et du Ségala

Exploitation individuelle 1.5 UMO. Système bovin viande. Vaches allaitantes Limousine. Système spécialisé en Veaux d'aveyron et du Ségala Cas-type 71.1 Système spécialisé en Veaux d'aveyron et du Ségala En Ségala, la forte densité des exploitations et l'accés difficile et coûteux au foncier concourent au Conjoncture : 21 développement de

Plus en détail

4 Cas Concrets en lait bio par les Réseaux d élevage de Bretagne

4 Cas Concrets en lait bio par les Réseaux d élevage de Bretagne Action n 1 4 Cas Concrets en lait bio par les Réseaux d élevage de Bretagne Maître d œuvre : Chambres d agriculture de Bretagne Durée du programme : 6 ème année sur les 6 ans du programme (2008-2014) Contexte

Plus en détail

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010 Les essentiels du Réseau agriculture durable RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010 Réseau d information comptable agricole du Ministère de l Agriculture,

Plus en détail

Diagnostic AUTONOMIE ALIMENTAIRE de l élevage caprin.

Diagnostic AUTONOMIE ALIMENTAIRE de l élevage caprin. Diagnostic AUTONOMIE ALIMENTAIRE de l élevage caprin. Ce document présente une méthode de conseil pour les éleveurs et conseillers caprins désireu de travailler sur la thématique de l autonomie alimentaire.

Plus en détail

Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône

Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône Photo : M Benmergui L agriculture biologique sur le territoire 14 exploitations en AB, 1.66% des exploitations 758 ha soit 1.5%

Plus en détail

Revenu et coûts de production des exploitations du réseau Sud-Ouest en 2012

Revenu et coûts de production des exploitations du réseau Sud-Ouest en 2012 Revenu et coûts de production des exploitations du réseau Sud-Ouest en 2012 Benoît RÉMOND CA 40 TYPOLOGIE des exploitations suivies CARACTERISTIQUES générales : - main d œuvre - surfaces PRODUITS : - reproduction

Plus en détail

Références CER France Chèvres laitières 2012 Réalisées par Charline Lochou en BTS ASCE au Lycée agricole de Coulounieix-Chamiers

Références CER France Chèvres laitières 2012 Réalisées par Charline Lochou en BTS ASCE au Lycée agricole de Coulounieix-Chamiers Références CER France Chèvres laitières 2012 Réalisées par Charline Lochou en BTS ASCE au Lycée agricole de Coulounieix-Chamiers EXPLOITATIONS CLASSES PAR ORDRE DE CHARGEMENT CROISSANT S.A.U. 37.50 50.80

Plus en détail

Consommation d énergie en bâtiments d élevage laitier

Consommation d énergie en bâtiments d élevage laitier Consommation d énergie en bâtiments d élevage laitier Consommation d énergie en bâtiments d élevage laitier 1. Les consommations d énergie Energie globale Energie directe en bâtiment 2. Les économies possibles

Plus en détail

Consommation d énergie en bâtiments d élevage laitier

Consommation d énergie en bâtiments d élevage laitier Consommation d énergie en bâtiments d élevage laitier Consommation d énergie en bâtiments d élevage laitier 1. Les consommations d énergie Energie globale Energie directe en bâtiment 2. Les économies possibles

Plus en détail

Tech Infos Grandes Cultures Bio

Tech Infos Grandes Cultures Bio Tech Infos Grandes Cultures Bio N 9 / janvier 2015 Evaluer les systèmes en grandes cultures biologiques Résultats de 4 années d essais à La Saussaye L ESSAI EN BREF Afin d évaluer la faisabilité technique,

Plus en détail

Programme RotAB. Connaître, caractériser et évaluer les rotations en systèmes de grandes cultures biologiques

Programme RotAB. Connaître, caractériser et évaluer les rotations en systèmes de grandes cultures biologiques Programme RotAB Connaître, caractériser et évaluer les rotations en systèmes de grandes cultures biologiques Rotations en grandes cultures biologiques sans élevage 8 fermes-types, 11 rotations Repères

Plus en détail

Sommaire. Système sec 60 ha double actif. Système sec 100 ha fort potentiel. Système sec 150 ha fort potentiel. Système sec 150 ha moyen potentiel

Sommaire. Système sec 60 ha double actif. Système sec 100 ha fort potentiel. Système sec 150 ha fort potentiel. Système sec 150 ha moyen potentiel Sommaire Système sec 60 ha double actif Système sec 100 ha fort potentiel Système sec 150 ha fort potentiel Système sec 150 ha moyen potentiel Système sec 200 ha moyen potentiel Edition 2015 : campagne

Plus en détail

Maîtrise de l énergie, GES et qualité de l air. Bilan et perspectives

Maîtrise de l énergie, GES et qualité de l air. Bilan et perspectives Maîtrise de l énergie, GES et qualité de l air Bilan et perspectives Les missions Sensibilisation, communication, formation Acquisition de références Olivier THIERCY Conseillers en maîtrise de l énergie

Plus en détail

Référentiel économique des Réseaux d Élevage de l Est

Référentiel économique des Réseaux d Élevage de l Est Alsace Lorraine Champagne-Ardenne Référentiel économique des Réseaux d Élevage de l Est ANNEE 2014 SOMMAIRE 1 Références générales à l ensemble de l exploitation p 2 2 Références pour la filière bovins

Plus en détail

Fourrages et production de protéines

Fourrages et production de protéines A. Devouard (Prolea) Fourrages et production de protéines Huyghe C. Direction Scientifique Agriculture INRA - Paris En hommage à Jean-Claude Simon Pourquoi se préoccuper de protéines? Alimentation animale

Plus en détail

Roger Asmar, agr., MBA

Roger Asmar, agr., MBA Roger Asmar, agr., MBA Ousama Bensslimane, agr. Directeur COGENOR Introduction. Efficacité et rentabilité. Seuil de rentabilité. Les dépenses Investissement et rentabilité. Les pièges. Des outils. Rentabilité

Plus en détail

ÉVOLUTION DES PRIX, DES PRODUITS ET DES INTRANTS DE 2005 À 2010

ÉVOLUTION DES PRIX, DES PRODUITS ET DES INTRANTS DE 2005 À 2010 ÉVOLUTION DES PRIX, DES PRODUITS ET DES INTRANTS DE 2005 À 2010 Ces références de prix sont issues des réseaux d élevages bovins lait, bovins viande et ovins viande et servent de support aux actualisations

Plus en détail

Analyses de groupe Exploitations laitières en Agriculture Biologique Résultats année d exercice 2008 / 2009

Analyses de groupe Exploitations laitières en Agriculture Biologique Résultats année d exercice 2008 / 2009 Analyses de groupe Exploitations laitières en Agriculture Biologique Résultats année d exercice 2008 / 2009 Cette étude a été réalisée dans le cadre du projet transfrontalier «Améliorer les performances

Plus en détail

Traject ires. Références Techniques Grandes Cultures. Travail sans labour. Quels éléments clés de réussite? Quels résultats économiques?

Traject ires. Références Techniques Grandes Cultures. Travail sans labour. Quels éléments clés de réussite? Quels résultats économiques? Traject ires Références Techniques Grandes Cultures Travail sans labour Quels éléments clés de réussite? Quels résultats économiques? Juin 29 Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon Trajectoires

Plus en détail

COÛT DE LA DISTRIBUTION DE L ALIMENTATION EN ÉLEVAGE CAPRIN

COÛT DE LA DISTRIBUTION DE L ALIMENTATION EN ÉLEVAGE CAPRIN RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION THÉMA COÛT DE LA DISTRIBUTION DE L ALIMENTATION EN ÉLEVAGE CAPRIN POITOU-CHARENTES,VENDEE, MAINE ET LOIRE ET BRETAGNE Vendée, Maine et Loire

Plus en détail

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système Pommes de terre et légumes.

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système Pommes de terre et légumes. Système Pommes de terre et légumes. Caractéristiques Variantes de ce système : Il existe près de 150 exploitations de moins de 100 ha qui produisent de la pomme de terre, essentiellement pour une vente

Plus en détail

Cette épreuve comprend deux parties notées chacune sur 10 points.

Cette épreuve comprend deux parties notées chacune sur 10 points. EPREUVE N 2 EPREUVE D ECONOMIE (Coefficient : 1 - Durée : 4 heures) ------------------------------ L usage de la calculatrice est autorisé. RAPPEL : Au cours de l épreuve, la calculatrice est autorisée

Plus en détail

«Performance et production de protéines à la ferme»

«Performance et production de protéines à la ferme» Témoignage d une approche AEI en production laitière : «Performance et production de protéines à la ferme» Philippe Cadoret Gaec De Trémelin 8 UTH associé à Camors (56) Membre des réseaux Triskalia Agrosol

Plus en détail

ETUDE BOVINS LAIT 2007

ETUDE BOVINS LAIT 2007 EXPLOITATIONS CLASSES PAR ORDRE DE CHARGEMENT CROISSANT S.A.U. 92.97 91.66 84.89 S.F.P. 68.20 62.61 46.47 Ha. Mais ens / Ha. S.F.P. 19% 26% 32% U.G.B. 55.91 82.09 92.60 Nombre de vaches 44 58 64 U.G.B.

Plus en détail

Merci de retourner ce document complété par courrier, fax ou mail (Joindre un plan de situation des bâtiments)

Merci de retourner ce document complété par courrier, fax ou mail (Joindre un plan de situation des bâtiments) 15, rue Gustave Eiffel, ZI Jarny-Giraumont 54800 JARNY Votre référence / Intervenant: N : Diagnostic MENAO N : Notre référence / Intervenant: M. / Mme : M. / Mme : Téléphone : Téléphone : 03 82 20 39 70

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Implantation du maïs: quelles innovations pour quels bénéfices? R. LEGERE Arvalis Institut du Végétal Programme Les différents itinéraires techniques d implantation Focus sur les itinéraires très simplifiés:

Plus en détail

LUTTE CONTRE LES POLLUTIONS DIFFUSES SUR LE BASSIN VERSANT DE LA COISE : MISE EN PLACE DE 2 OUTILS AU GAEC DU MANIPAN

LUTTE CONTRE LES POLLUTIONS DIFFUSES SUR LE BASSIN VERSANT DE LA COISE : MISE EN PLACE DE 2 OUTILS AU GAEC DU MANIPAN LUTTE CONTRE LES POLLUTIONS 1 DIFFUSES SUR LE BASSIN VERSANT DE LA COISE : MISE EN PLACE DE 2 OUTILS AU GAEC DU MANIPAN MARC THIZY JUSTINE LAGREVOL Journée ARRA Eau et Agriculture 5 Novembre 2013 Le Bassin

Plus en détail

Journée technique GC AB Essai système de culture

Journée technique GC AB Essai système de culture Journée technique GC AB Essai système de culture Contexte Contexte V. Salou 2011 2012 2013 2014 Constat : la production de céréales et de protéagineux bio est déficitaire de 30% en Bretagne Conception

Plus en détail

LES FERMES LAITIÈRES BIOLOGIQUES BAS-NORMANDES : DES SYSTÈMES TRÈS DIVERSIFIÉS. 39 fermes enquêtées Zoom sur 11 fermes Focus séchoir

LES FERMES LAITIÈRES BIOLOGIQUES BAS-NORMANDES : DES SYSTÈMES TRÈS DIVERSIFIÉS. 39 fermes enquêtées Zoom sur 11 fermes Focus séchoir Les fermes bio bas-normandes enquêtées montrent qu elles sont efficaces et qu elles génèrent de la richesse. LES FERMES LAITIÈRES BIOLOGIQUES BAS-NORMANDES : DES SYSTÈMES TRÈS DIVERSIFIÉS CAMPAGNE 2-22

Plus en détail

Trajectoires laitières

Trajectoires laitières Trajectoires laitières Yannick PECHUZAL Lot Conseil Elevage 13 mars 2014 Cantal 2100 producteurs de lait 1000 élevages mixtes 420 ML 5 AOP fromagères Filière Collecte : 360 Ml 60% SODIAAL et assimilés

Plus en détail

Exploitation 9 : Système allaitant en agriculture biologique

Exploitation 9 : Système allaitant en agriculture biologique Exploitation 9 : Système allaitant en agriculture biologique Carte de visite : 1 personne + 1 salarié 1/3 temps 85 ha 47 PMTVA (60 vaches nourrices) Signe particulier : Système naisseur en plein air. Des

Plus en détail

Références systèmes Bovins Lait des réseaux d'élevage d'auvergne et Lozère

Références systèmes Bovins Lait des réseaux d'élevage d'auvergne et Lozère Chambres d'agriculture 15-43-48-63 Institut de l'elevage. Références systèmes Bovins Lait des réseaux d'élevage d'auvergne et Lozère Cas-types laitiers Actualisation 2011 édition: 9 mai 2012 Version Cantal

Plus en détail

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB + 1,5 t MS/ha sur 3 essais Y compris sur sols profonds Rendement annuel (T MS/ha) 11 9 8 7 6 5 4 3 4,2 5,7 8,4,1 3,8 5,2 Essai 1 Essai 2 Essai

Plus en détail

LE DESHERBAGE THERMIQUE

LE DESHERBAGE THERMIQUE Repères technico-économiques Le désherbage thermique est une spécificité des systèmes biologiques qui trouve sa place dans des systèmes légumiers. Elle représente un coût important pour l exploitation

Plus en détail

Évaluation de la performance de récolte de foin en vrac

Évaluation de la performance de récolte de foin en vrac Évaluation de la performance de récolte de foin en vrac Ferme Hengil, St-Hilarion Ferme Brawer, Victoriaville Jocelyn Marceau ing. Collaborateurs: Thomas Braeuchi, Steve Tremblay, Alain Fournier agr. MAPAQ,

Plus en détail

BL6 actualisation 2012 Système. Système spécialisé herbager, race mixte, séchage en grange AOC Laguiole - Coop. Jeune Montagne

BL6 actualisation 2012 Système. Système spécialisé herbager, race mixte, séchage en grange AOC Laguiole - Coop. Jeune Montagne Système BL6 Système spécialisé herbager, race mixte, séchage en grange AOC Laguiole - Coop. Jeune Montagne Localisation Exploitation individuelle 1,5 UMO Aubrac et zones limitrophes 152767 litres produits

Plus en détail

Description d un système de production

Description d un système de production Edition 2013 : campagne 2011 et conjoncture 2012 Description d un système de production Les systèmes de production décrits dans ce dossier sont présentés de manière identique sous forme de cas types. Chaque

Plus en détail

Les Fermobioscopies d Agrobio 35

Les Fermobioscopies d Agrobio 35 Redon GAEC de la Porte Saint-Lazare Montfort sur Meu Production laitière Séchage en grange 2013 L HISTORIQUE 1989 1994 Janvier 1999 Janvier 2001 2003 2010 Création du GAEC entre Pierre-Yves et Daniel Denis

Plus en détail

Conventions de calcul pour la réalisation des cas-types

Conventions de calcul pour la réalisation des cas-types Conventions de calcul pour la réalisation des cas-types Conjoncture retenue pour la construction des cas-types Prix de la viande bovine Conjoncture 2005 Prix des produits de cultures Conjoncture 2005 Prix

Plus en détail

CONNAÎTRE SON COÛT DE PRODUCTION ET LE FAIRE BAISSER

CONNAÎTRE SON COÛT DE PRODUCTION ET LE FAIRE BAISSER RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION THÉMA CONNAÎTRE SON COÛT DE PRODUCTION ET LE FAIRE BAISSER Face à une conjoncture incertaine, les exploitations bovins viande ont besoin de

Plus en détail

Vers quelle gestion de l exploitation laitière dans un contexte de variabilité des prix?

Vers quelle gestion de l exploitation laitière dans un contexte de variabilité des prix? jmseronie@50.cerfrance.fr Vers quelle gestion de l exploitation laitière dans un contexte de variabilité des prix? Jean-Marie Séronie Responsable Veille Economique du réseau CER FRANCE Directeur Général

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

AUTONOMIE ALIMENTAIRE : CEREALES OU HERBE?

AUTONOMIE ALIMENTAIRE : CEREALES OU HERBE? AUTONOMIE ALIMENTAIRE : CEREALES OU HERBE? réforme de la PAC comparaisons des rapports céréales/surface fourragère Bernadette Vignaud - Chambre d Agriculture de l Allier Jean-Marie Mouchard EDE du Puy-de

Plus en détail

Système Polyculture Elevage à dominante élevage (SPE)

Système Polyculture Elevage à dominante élevage (SPE) Réunion d information sur les mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) Système Polyculture Elevage à dominante élevage (SPE) Mise à jour 9 juin 2015 Adage 35 02,99,77,09,56 www.adage35.org

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

FICHE 6 : LES LEVIERS POUR OPTIMISER LE COÛT DE PRODUCTION

FICHE 6 : LES LEVIERS POUR OPTIMISER LE COÛT DE PRODUCTION RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION THÉMA REPÈRES SUR LE POSTE Il comprend : FICHE 6 : LES LEVIERS POUR OPTIMISER LE COÛT DE PRODUCTION Les bâtiment et équipements d élevage

Plus en détail

Impacts de l introduction de luzerne en système laitier

Impacts de l introduction de luzerne en système laitier Impacts de l introduction de luzerne en système laitier Coût de production : Souvent plus important que les autres fourrages Travail : Entre 11 et 15 heures de travail/ha/an par ha Intrants Récolte en

Plus en détail

EXPLOITATIONS BOVINS LAIT DE NORD-PICARDIE

EXPLOITATIONS BOVINS LAIT DE NORD-PICARDIE EXPLOITATIONS BOVINS LAIT DE NORD-PICARDIE Repères techniques et économiques 2011/2012 Ces documents présentent les résultats de 52 exploitations laitières suivies dans le cadre des Réseaux d Elevage de

Plus en détail

1 000 ** 4 000 4 000 30 000,00

1 000 ** 4 000 4 000 30 000,00 PVE 2014 Investissements matériels éligibles Zonage Enjeux Tout département Enjeux "ressource en eau" En démarche PAT Roucarié* Enjeux phytosanitaires fertilisation et érosion Hors PAT et en ZEP Taux d'aide

Plus en détail

Implanter du maïs sans labourer

Implanter du maïs sans labourer Journées techniques sans labour 10 et 11 juin 2009 à Fruges et Thiant Implanter du maïs sans labourer clés de la réussite : levée, enracinement résultats d essais, approche économique Projet cofinancé

Plus en détail

Calcul de la marge brute en production laitière

Calcul de la marge brute en production laitière Mode d emploi : Calcul de la marge brute en production laitière Calculez la marge brute en production laitière sur votre exploitation et comparez-la avec celle d autres exploitations du même type. Utilisation

Plus en détail

Résultats Fermes de références Bovins Lait. Bovins Lait. Pyrénées-Atlantiques et des Landes. Comptabilité

Résultats Fermes de références Bovins Lait. Bovins Lait. Pyrénées-Atlantiques et des Landes. Comptabilité Résultats Départements des Fermes Pyrénées-Atlantiques de références et des Landes Bovins Lait 1. Pyrénées-Atlantiques et des Landes Comptabilité 2015-2016 Chambre d Agriculture des Pyrénées-Atlantiques

Plus en détail

CALCULER LE COÛT DE PRODUCTION EN ÉLEVAGE OVIN VIANDE

CALCULER LE COÛT DE PRODUCTION EN ÉLEVAGE OVIN VIANDE RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION THÉMA CALCULER LE COÛT DE PRODUCTION EN ÉLEVAGE OVIN VIANDE Méthode nationale développée par l Institut de l Elevage dans le cadre des Réseaux

Plus en détail

Résultats Fermes de références Bovins Lait. Bovins Lait. Pyrénées-Atlantiques et des Landes. Comptabilité

Résultats Fermes de références Bovins Lait. Bovins Lait. Pyrénées-Atlantiques et des Landes. Comptabilité Résultats Départements des Fermes Pyrénées-Atlantiques de références et des Landes Bovins Lait 1. Pyrénées-Atlantiques et des Landes Comptabilité 2014-2015 Chambre d Agriculture des Pyrénées-Atlantiques

Plus en détail

AGRI-STRUCTURES. Fabrication et commercialisation de matériel agricole. www.agristructures.fr

AGRI-STRUCTURES. Fabrication et commercialisation de matériel agricole. www.agristructures.fr AGRI-STRUCTURES Fabrication et commercialisation de matériel agricole FABRICATION FRANÇAISE SEMOIR SEMFLEX EVO SEMOIR SEMFLEX EVO Pour technique simplifiée ou traditionnelle Aptitudes à travailler en conditions

Plus en détail

Journée d information Capacités de stockage des effluents d élevage Pré-Dexel et DeXeL

Journée d information Capacités de stockage des effluents d élevage Pré-Dexel et DeXeL Journée d information Capacités de stockage des effluents d élevage Pré-Dexel et DeXeL Le dimensionnement des ouvrages de stockage Règles de base au dimensionnement Les effectifs LE NBRE D ANIMAUX < AU

Plus en détail

Suivi de mes p@rcelles. Personnalisation des produits phytosanitaires. Personnalisation matériel et main d oeuvre

Suivi de mes p@rcelles. Personnalisation des produits phytosanitaires. Personnalisation matériel et main d oeuvre La Lettre n 4- janvier 2011 Au sommaire : suivi de mes p@rcelles, personnalisation produits phytosanitaires, personnalisation matériel et main d œuvre, gestion des stocks, marge semi directe. Suivi de

Plus en détail

«FAVORISER ET SÉCURISER L ÉMERGENCE DE BONNES PRATIQUES AGRICOLES POUR PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU»

«FAVORISER ET SÉCURISER L ÉMERGENCE DE BONNES PRATIQUES AGRICOLES POUR PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU» «FAVORISER ET SÉCURISER L ÉMERGENCE DE BONNES PRATIQUES AGRICOLES POUR PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU» ETUDE SUR LA GESTION DU RISQUE EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE Etude réalisée par PERI G et CERFRANCE juin

Plus en détail

Conventions de calcul pour la réalisation des cas-types

Conventions de calcul pour la réalisation des cas-types Conventions de calcul pour la réalisation des cas-types Conjoncture retenue pour la construction des cas-types Prix de la viande bovine Conjoncture 2007 Prix des produits de cultures Conjoncture 2007 Lait

Plus en détail

ANNEXE : Liste détaillée des investissements éligibles dans le cadre du PCAE

ANNEXE : Liste détaillée des investissements éligibles dans le cadre du PCAE ENJEUX : PERFORMANCE DE L'ATELIER PRODUCTION ANIMALE Mise aux normes dans nouvelles zones vulnérables Gestion des effluents couverture de fosses, transferts des effluents, fosse, fumière Aménagement général

Plus en détail

Systèmes de cultures économes et/ou biologiques Repères sur les coûts en intrants et en mécanisation

Systèmes de cultures économes et/ou biologiques Repères sur les coûts en intrants et en mécanisation Systèmes de cultures économes et/ou biologiques Repères 2011-2012 sur les coûts en intrants et en mécanisation avec le soutien de www.inpactpc.org 1. Les coûts : intrants 2 1. les prix : blé, orges 3 Les

Plus en détail

PERFORMANCES ÉCONOMIQUES DES ÉLEVAGES BOVINS EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE ET INDICATEURS D ANALYSE

PERFORMANCES ÉCONOMIQUES DES ÉLEVAGES BOVINS EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE ET INDICATEURS D ANALYSE PERFORMANCES ÉCONOMIQUES DES ÉLEVAGES BOVINS EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE ET INDICATEURS D ANALYSE Programme Performances économiques des élevages bovins viande. Julien Belvèze Institut de l Elevage Evolution

Plus en détail

EXPLOITATIONS BOVINS LAIT DE NORD-PICARDIE

EXPLOITATIONS BOVINS LAIT DE NORD-PICARDIE EXPLOITATIONS BOVINS LAIT DE NORD-PICARDIE Repères techniques et économiques 2010/2011 Ces documents présentent les résultats d une cinquantaine d exploitations laitières suivies dans le cadre des Réseaux

Plus en détail

Aide à la conception de systèmes de production innovants à l'échelle de l'exploitation agricole Cas des exploitations de polyculture-élevage

Aide à la conception de systèmes de production innovants à l'échelle de l'exploitation agricole Cas des exploitations de polyculture-élevage Aide à la conception de systèmes de production innovants à l'échelle de l'exploitation agricole Cas des exploitations de polyculture-élevage P.-Y. Le Gal, Cirad, Umr Innovation, Montpellier N. Andrieu,

Plus en détail

Rapport de stage Bac Pro CGEA Systèmes d élevage

Rapport de stage Bac Pro CGEA Systèmes d élevage Rapport de stage Bac Pro CGEA Systèmes d élevage Diagnostics de l exploitation Dans cette partie, vous devez réaliser un diagnostic, c est-à-dire que vous devez expliquer ce qui est bien et ce qui ne l

Plus en détail

REFERENTIEL BOVIN LAIT ILE DE LA REUNION

REFERENTIEL BOVIN LAIT ILE DE LA REUNION REFERENTIEL BOVIN LAIT ILE DE LA REUNION Réseau de fermes de Références Conjoncture 2011 Sous l égide de l ODEADOM, du Ministère de l Agriculture et de l Outre-mer, le projet «Réseaux de Références» a

Plus en détail

Résultats Fermes de références Bovins Lait Département des Pyrénées Atlantiques. Comptabilité

Résultats Fermes de références Bovins Lait Département des Pyrénées Atlantiques. Comptabilité Résultats Fermes de références Bovins Lait Département des Pyrénées Atlantiques Comptabilité 2013-2014 1. Marge brute de l atelier lait Moyenne 25% plus faibles inférieurs à 8 25% meilleurs supérieurs

Plus en détail

Chambre d Agriculture des Vosges. Autoproduire des protéines sur mon exploitation, Un pas vers plus d autonomie

Chambre d Agriculture des Vosges. Autoproduire des protéines sur mon exploitation, Un pas vers plus d autonomie Chambre d Agriculture des Vosges Autoproduire des protéines sur mon exploitation, Un pas vers plus d autonomie Autoproduire des protéines sur mon exploitation, Un pas vers plus d autonomie Une culture

Plus en détail