RÉSULTATS ANNUELS 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉSULTATS ANNUELS 2012"

Transcription

1 RÉSULTATS ANNUELS 2012

2 AVERTISSEMENT Les informations figurant dans ce document n'ont fait l'objet d'aucune vérification indépendante. Aucune déclaration ou garantie, expresse ou tacite, n'est donnée quant au caractère exact, exhaustif ou adéquat des informations ou avis exprimés ci-après. Ni la Société, ni ses actionnaires, ni leurs conseils ou représentants, ni aucune autre personne n accepte une quelconque responsabilité dans l utilisation du présent document ou de son contenu, ou plus généralement afférente au dit document. Le présent document ne constitue ni une offre de vente ni une invitation à souscrire ou à acheter des valeurs mobilières, et ne peut servir de support, ni être utilisé dans le cadre d une quelconque offre ou invitation ou autre contrat ou engagement dans aucun pays. Les données, hypothèses et estimations sur lesquelles la Société a pu raisonnablement se fonder pour déterminer ces objectifs sont susceptibles d évoluer ou d être modifiées en raison des incertitudes liées notamment à l environnement économique, financier et concurrentiel. En outre, il ne peut pas être exclu que certains risques décrits au chapitre 4 du document de référence déposé auprès de l AMF sous le numéro D en date du 18 avril 2012 puissent avoir un impact sur la capacité de la société à réaliser ses objectifs. La Société ne donne aucune garantie sur la réalisation des objectifs et ne s engage pas à publier ou communiquer d éventuels rectificatifs ou mises à jour de ces éléments. Aucune assurance ne peut être donnée quant à la pertinence, l exhaustivité ou l exactitude des informations ou opinions contenues dans cette présentation. PAGE 2

3 CHIFFRES CLEFS

4 CHIFFRES CLÉS M Chiffre d affaires Résultat opérationnel courant dont impact de la cession Citéa - 10,2 dont charges Nexity Demain (15) (9) Résultat opérationnel récurrent (hors impact de la cession de Citéa, et charges Nexity Demain) marge 7,6% 7,7% Résultat net part du groupe Résultat net récurrent part du groupe (hors impact de la cession de Citéa, impôts non récurrents, goodwill et MEQ Eurosic) PAGE 4

5 CHIFFRES CLÉS CARNET DE COMMANDES DU GROUPE (Mds, 31 Déc. 2012) TRÉSORERIE DU GROUPE 16 mois d activité 3,3 3,1 Immobilier d entreprise 2012 Cash Flow libre 118 M Trésorerie nette (1) 322 M +4% Immobilier résidentiel Lignes de crédit corporate disponibles et non tirées (2) 470 M (1) Trésorerie moins dettes financières (2) Dont 185M de lignes de crédit corporate annulées en janvier 2013 suite à l émission obligataire de 200M PAGE 5

6 ACTIVITÉ COMMERCIALE

7 RÉSIDENTIEL : PERSPECTIVES 2013 MESURES DE SOUTIEN Objectif gouvernemental de mises en chantier par an Nouveau dispositif Duflot (investisseur particulier) Révision du PTZ+ (primo-accédants) Nouvelles mesures attendues pour favoriser le retour des investisseurs institutionnels DÉMOGRAPHIE Croissance du nombre de ménages, natalité élevée mouvements démographiques vers grands centres urbains TAUX D EMPRUNT Niveaux historiquement bas : facteur de soutien CRÉDIT IMMOBILIER Pas de credit crunch, mais resserrement des conditions d octroi pour les ménages les plus modestes SENTIMENT IMMOBILIER (+) placement «sécurisant», protection pour la retraite (-) inquiétude : climat économique, progression du chômage (-) confusion avec la baisse des prix annoncée dans les médias pour l ancien NIVEAU DES PRIX Niveau maximum de solvabilité des ménages atteint Peu de marge de manoeuvre sans réduction des prix des fonciers IMMOBILIER RÉSIDENTIEL PAGE 7

8 MISES EN CHANTIER DE LOGEMENTS PROMOTEURS, LOGEMENT SOCIAL, MAISONS INDIVIDUELLES (en milliers d unités) % ~500 Constructions sur bâtiments existants % Constructions neuves e Objectif MT du gouvernement IMMOBILIER RÉSIDENTIEL Source: Commissariat Général au Développement Durable estimations 2013 : M.Mouillart (Janvier 2013) PAGE 8

9 MARCHÉ DU LOGEMENT NEUF RÉSERVATIONS DE LOGEMENTS NEUFS DES PROMOTEURS (en unités) Nombre de réservations Moyenne 1985/2012(e) : ~80.000(e) ~ (e) (e) 2013 (e) IMMOBILIER RÉSIDENTIEL Sources : Commissariat Général au Développement Durable, et estimation Nexity pour 2012 et 2013 PAGE 9

10 TAUX DE CRÉDIT IMMOBILIER TAUX DE CRÉDIT IMMOBILIER (tous marchés, hors assurance, fin de période) 4,6% 5,1% 4,1% 3,8% 3,9% 3,8% 3,6% 3,9% 3,9% 3,9% 3,8% 3,6% 3,4% 3,2% 3,4% 3,3% T4 03 T4 04 T4 05 T4 06 T4 07 T4 08 T4 09 T4 10 T1 11 T2 11 T3 11 T4 11 T1 12 T2 12 T3 12 T4 12 Taux fixe moyen sur 20 ans en janvier 2013 : 3,30% hors assurance contre 4,26% en décembre 2011 (1) IMMOBILIER RÉSIDENTIEL Source: Observatoire Crédit Logement (1) Source: Meilleur Taux, dossier «bon», 4 janvier 2013 PAGE 10

11 RÉSERVATIONS FY 2012 VOLUME (en unités) VALEUR (en m, TTC) % Terrains à bâtir International % % -18% Logements (France) FY 10 FY 11 FY 12 FY 10 FY 11 FY 12 > Marché estimé en baisse de 28% en 2012 par la FPI (Fédération des Promoteurs Immobiliers) IMMOBILIER RÉSIDENTIEL PAGE 11

12 PARTS DE MARCHÉ 2012 PARTS DE MARCHÉ DE NEXITY 9M 2012 ÉVOLUTION DE LA PART DE MARCHÉ DE NEXITY >12,5%(e) 15,9% 21,9% 9,0% 7,4% 8,4% 8,6% 9,2% 10,2% 11,1% 10,3% 7,6% 6,1% (e) 2012 : part de marché estimée supérieure à 12,5% (sur la base d un marché estimé à logements neufs) IMMOBILIER RÉSIDENTIEL Sources : Commissariat Général au Développement Durable, et estimation Nexity pour 2012 PAGE 12

13 LANCEMENTS COMMERCIAUX DE LOGEMENTS NOMBRE DE LANCEMENTS COMMERCIAUX DE LOGEMENTS (France, hors Iselection, en unités) % T T T T1 FY 10 FY 11 FY 12 Nombre de programmes lancés IMMOBILIER RÉSIDENTIEL PAGE 13

14 ÉVOLUTION DU MIX CLIENT STRUCTURE DES RÉSERVATIONS DE LOGEMENTS PAR TYPE DE CLIENTS (hors international, en unités) % % % Bailleurs professionnels 59% 48% -32% 37% Investisseurs individuels 6% 7% -22% 6% Autres accédants 17% 19% +1% 21% Primo-accédants FY 10 FY 11 FY 12 IMMOBILIER RÉSIDENTIEL PAGE 14

15 ÉVOLUTION DES PRIX CLIENTS NEXITY (en, hors Iselection, International, et ventes en bloc) Ile-de-France IdF hors Paris Régions FY 2011 FY 2012 Var. Prix moyen TTC au m ,3% Surface moyenne / logement (en m 2 ) 58,8 56,8-3,4% dont France hors Paris (en m 2 ) 58,7 56,8-3,2% Prix moyen TTC / logement (en K ) 226,4 213,6-5,7% dont France hors Paris (en K ) 217,4 210,3-3,3% IMMOBILIER RÉSIDENTIEL PAGE 15

16 POTENTIEL D ACTIVITÉ POTENTIEL D ACTIVITÉ LOGEMENT ET LOTS DE TERRAINS À BÂTIR* ,3 années d activité Lotissement ,5 années d activité Province Logement Ile de France 31 déc déc déc *Offre commerciale actuelle + offre potentielle non commercialisée sur terrains acquis + potentiel sous IMMOBILIER RÉSIDENTIEL promesse foncière non lancé PAGE 16

17 STRATÉGIE IMMOBILIER RÉSIDENTIEL Objectif de croissance de nos parts de marché Maintien d une base de clientèle diversifiée et d une gamme de produits élargie (accession, résidences seniors, résidences étudiantes ) avec un développement prioritaire dans les grandes zones urbaines Développement des ventes en bloc (bailleurs sociaux et autres ) Connaissance fine des marchés locaux pour proposer le meilleur pricing Développement de produits innovants : nouveaux procédés constructifs (Nexity Access Design), garanties uniques (garantie revente, première mise en location) Synergies avec les activités de Services (offre de management des résidences gérées, garanties spécifiques, CRM ) et de régénération urbaine (Villes & Projets) Priorité maintenue aux marges : renégociation des fonciers, économies liées à la nouvelle organisation centralisée de certains achats Levier concurrentiel procuré par notre situation financière solide (financement, garanties d achèvement). Ouverture à l association avec des promoteurs locaux IMMOBILIER RÉSIDENTIEL PAGE 17

18 MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT ENGAGEMENTS EN IMMOBILIER D ENTREPRISE EN FRANCE (en Md ) 27,0 9,5 12,5 7,6 11,7 15,9 1,8 2,8 3,6 7,7 15,8 1,8-10% 4,2 3,3 5,4 14, T1 T2 T3 T4 FY T1 T2 T3 T4 FY IMMOBILIER D ENTREPRISE Source : CBRE PAGE 18

19 OFFRE DISPONIBLE BUREAUX : AGENDA DES LIVRAISONS* (IDF en millions de m 2 ) PART DU NEUF DANS L OFFRE DISPONIBLE** (France en millions de m 2 ) 4 1,0 0,8 3 0,6 2 Ancien 0,4 Disponible 0,2 0,00 En cours de commercialisation Livré % Neuf ou restructuré T T 2012 IMMOBILIER D ENTREPRISE *Source : Deloitte, Paris Crane Survey Winter 2012 **Source : Jones Lang Lasalle : Pulse "Perspectives entreprises T3 2012" PAGE 19

20 RENDEMENTS ET LOYERS ÉVOLUTION DES TAUX DE RENDEMENT 8% ÉVOLUTION DES LOYERS (Loyers moyens pondérés en HT HC/m 2 /an, facial, tendance par rapport au 1 er janvier 2012) Neuf / restructuré / rénové Etat d usage 6% Paris Centre Ouest = 4% 4.25% Paris Sud = Paris Nord Est % 2.06% La Défense % rendements "prime" bureaux QCA OAT TEC 10 Euribor 3 mois Croissant Ouest ère couronne ème couronne Total Ile-de- France = IMMOBILIER D ENTREPRISE Source: CBRE PAGE 20

21 MARCHÉ LOCATIF DEMANDE PLACÉE EN ÎLE-DE-FRANCE (en millions de m 2 ) 2,7 2,4 2,5-3% 2,4 2,1 1, IMMOBILIER D ENTREPRISE Source: CBRE PAGE 21

22 IMMOBILIER D ENTREPRISE : COMMANDES NOUVELLES ET BACKLOG COMMANDES NOUVELLES (en M ) x2 350 BACKLOG (en M ) FY 2012 Objectif CA 2012 Prises de commande 2012 Travaux supplémentaires & autres IMMOBILIER D ENTREPRISE PAGE 22

23 STRATÉGIE IMMOBILIER D ENTREPRISE Objectif : croissance de notre part de marché Association en amont avec des utilisateurs «grands comptes» pour sécuriser la commercialisation auprès des investisseurs Devenir la référence du marché pour les opérations complexes Nouvelle offre de rénovation innovante HQE pour les bureaux obsolètes Innovations techniques (garanties de charges) et offre de produits adaptés aux nouveaux besoins des utilisateur (workshops) Extension de la gamme de produits standardisés et compétitifs pour poursuivre le développement en régions (Ywood, parcs d affaires ) Renforcement de la prospection foncière, synergies avec l activité de co-investissement. Mobilisation du portefeuille de fonciers stratégiques du Groupe (potentiel Villes & Projets, options) IMMOBILIER D ENTREPRISE PAGE 23

24 SERVICES IMMOBILIERS : ACTIVITÉ 2012 ACTIVITÉ COMMERCIALE RÉSIDENTIEL (en nombre de lots) ACTIVITÉ COMMERCIALE IMMOBILIER D ENTREPRISE (en millions de m²) 1,7 11,6 Syndic % % 5,7 4,2 Gestion locative % % portefeuille La Française AM ventes nettes > Cession de l activité d administration de biens en Allemagne (environ 10M de CA / an) > Baisse du portefeuille de lots en gestion aux particuliers de 5,1% (yc effet de la cession de l activité en Allemagne). Hors effets de périmètre, l attrition du portefeuille s est limitée à 2,9% > Immobilier d entreprise : impact de l intégration du portefeuille issu du rapprochement avec La Française AM > Hervé Denize (Directeur Général Délégué du Groupe), nommé Président des Services Immobiliers dans la perspective d accélérer le plan de progression de la profitabilité de ces activités SERVICES ET RÉSEAUX PAGE 24

25 STRATÉGIE SERVICES Services (Particuliers) : - Renforcer la qualité de service et transformer l image (refonte des agences, mise en place d un call-center, nouveau CRM, espace privé client sur le web ) - Relancer le développement et la conquête de mandats par le lancement de nouveaux produits : nouveau mandat syndic «tout compris», forfait gérance «1 par jour» - Développement des ventes croisées (e.g. mandat de gestion associé à la nouvelle offre de «première mise en location») - Développement de la gestion de résidences senior et étudiant - Poursuite de la croissance externe ciblée - Poursuite de l amélioration de la profitabilité Services (Entreprises et Institutionnels) : - Taille critique atteinte grâce au rapprochement avec La Française AM dans le property management et la transaction depuis fin Refonte du système informatique (Property management) et conquête commerciale SERVICES ET RÉSEAUX PAGE 25

26 RÉSEAUX : ISELECTION RÉSERVATIONS (en unités) % CHIFFRE D AFFAIRES (en M ) % Opérateur 823 Commercialisateur FY 10 FY 11 FY 12 FY 10 FY 11 FY 12 > Baisse des réservations en phase avec la baisse du segment de l investissement locatif (-44% selon la FPI) > Impact rapide dans le chiffre d affaires dans la mesure où l intégralité du CA relatif à une vente est constatée à la signature de l acte notarié correspondant SERVICES ET RÉSEAUX PAGE 26

27 TRANSACTIONS SUR LE MARCHÉ DE L ANCIEN NOMBRE DE TRANSACTIONS SUR LE MARCHÉ DE L ANCIEN (en milliers d unités) ~-25%(e) ~650 Estimations pour 2013 : >~600k (Guy Hoquet) >600 à 655k (FNAIM) e SERVICES ET RÉSEAUX Source : Notaires, Note de conjoncture immobilière, octobre 2012 PAGE 27

28 RÉSEAUX : FRANCHISES NOMBRE D AGENCES (en unités) Guy Hoquet Century 21 Dec 2011 Dec Volume des compromis pour les deux réseaux : > -12% sur un an en 2012 (dans un marché estimé en baisse de 25%) SERVICES ET RÉSEAUX PAGE 28

29 RÉGÉNÉRATION URBAINE : VILLES & PROJETS Ermont Eaubonne * m² Île-de-France Boulogne * m 2 Asnières * m² Lyon Marseilles St Priest * m 2 St-Ouen * m² > ~ m2 en portefeuille au 31 Décembre 2012 > CA généré : 307m en 2012, en hausse de 60% sur un an Marseille Docks Libres * m² * Approximativement et hors surfaces déjà commercialisées PAGE 29

30 RÉSULTATS

31 CHIFFRE D AFFAIRES FY 2012 (en M ) +8,8 % FY 2011 Immobilier résidentiel Immobilier d entreprise Services et Réseaux Autres activités FY 2012 PAGE 31

32 CHIFFRE D AFFAIRES FY 2012 DES SERVICES ET RÉSEAUX (en M ) Effets périmètre = +40m -6,0 % FY 2011 Résidences gérées CITEA cédées au T2 11 et cession Allemagne en 2012 Acquisition d Icade Résidences Services au 01/04/2012 Apports La Française AM au 31/12/2011 Services Immobiliers Réseaux FY 2012 PAGE 32

33 RÉSULTAT OPÉRATIONNEL FY 2012 MARGE OPÉRATIONNELLE (en %) RÉSULTAT OPÉRATIONNEL (en M ) 9,6% (10,0%)* 200 7,1% (7,8%)* Services et Réseaux Immobilier d Entreprise 4,9% (3,3%)* 5,8% (8,1%)* 172 Immobilier Résidentiel Groupe -27 FY 2012 Autres 215m de résultat opérationnel (hors charges «Nexity Demain»), soit une marge opérationnelle courante de 7,6% *Marge opérationnelle FY 2011 PAGE 33

34 ÉVOLUTION DE LA MARGE OPÉRATIONNELLE COURANTE DE L IMMOBILIER RÉSIDENTIEL MARGE OPÉRATIONNELLE COURANTE PAR SEMESTRE (%) 15 13,1% 10 8,2% 7,2% 9,5% 10,5% 9,3% 9,8% 5 6,2% 8,1% 8,5% 0 S S S S S S S S S S PAGE 34

35 RÉSULTATS 2012 (en M ) FY 2012 FY 2011 Chiffre d affaires 2.831, ,9 Résultat opérationnel courant 200,4 202,4 marge 7,1% 7,8% dont impact de la cession Citéa - 10,2* dont charges Nexity Demain (15,0) (9,1) Résultat opérationnel récurrent (hors impact de la cession de Citéa, et charges Nexity Demain) 215,4 201,3 marge 7,6% 7,7% Résultat financier (4,5) (7,5) Impôt société (75,4) (72,8) Impôt société non récurrent (18,8) - Résultat courant après IS 101,7 122,1 Variation de valeur des goodwills (55,0) (88,9) Résultat MEQ Eurosic - 21,7 Autres résultats MEQ et minoritaires (4,9) (0,8) Résultat net part du groupe 41,8 54,2 Résultat net récurrent part du groupe (hors impact de la cession de Citéa, impôts non récurrents, goodwill et MEQ Eurosic) 115,6 114,7 *dont 3,5M d impôt PAGE 35

36 BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2012 (en M ) Goodwill Autres actifs Capitaux propres (yc. Intérêts minoritaires) BFR Trésorerie nette (1) Provisions ACTIF PASSIF (1) Trésorerie moins dettes financières PAGE 36

37 ÉVOLUTION DU BESOIN EN FOND DE ROULEMENT (en M ) Autres Immobilier Résidentiel >Taux moyen de précommercialisation de 74% au démarrage des chantiers Immobilier Résidentiel Immobilier d Entreprise Services -14 & Réseaux Immobilier d Entreprise >Absorption partielle du BFR négatif (doit devenir positif) Déc.2010 Juin 2011 Déc.2011 Juin 2012 Déc PAGE 37

38 GOODWILL (en M ) Réseaux Services Immobilier d entreprise Immobilier résidentiel Déc Acquisitions, cessions et ajustements Variations de valeur Déc PAGE 38

39 ÉVOLUTION DE LA TRÉSORERIE TRÉSORERIE NETTE (en M ) -14M Déc Cash Flow libre Dividende 2011 Croissance externe* Autres Déc *prix d acquisition trésorerie acquise PAGE 39

40 TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE FY 2012 (en M ) Capacité d autofinancement après coût du financement et impôts FY 2012 FY Variation du BFR d exploitation (54) 14 Variation du BFR d impôts, impôts différés et autres Flux liés aux investissements opérationnels (19) (11) Cash flow libre Dividendes reçus des sociétés mises en équivalence 3 12 Produit de cession de la participation dans Eurosic Flux de trésorerie liés aux opérations d investissements financiers (17) (36) Dividende payé (106) (314) Flux de trésorerie liés aux opérations de financement (6) (185) Variation de trésorerie (8) (165) PAGE 40

41 LIGNES DE CRÉDIT BANCAIRE CRÉDITS BANCAIRES AU 31 DÉCEMBRE 2012 (en M ) Utilisés Autorisés Crédits non affectés Résidentiel ,0 Crédit Corporate Holding ,0 Options de vente 2,4 2,4 Crédit sur acquisition d administrateurs de biens 2,9 2,9 Total lignes de crédit Corporate 5,4 475,4 Crédits affectés aux opérations 132,8 504,1 Total lignes de crédit 138,1 979,4 Juste-valeur des instruments financiers 13,3 Autres dettes et autres créances financières 11,7 Endettement financier brut 163,1 Trésorerie (485,0) Endettement financier net (321,9) Lignes de crédit Corporate disponibles non tirées : 470 M au 31 décembre 2012, dont 185 M de crédit corporate, annulé en janvier 2013 suite à l émission obligataire de 200 M PAGE 41

42 ÉMISSION OBLIGATAIRE (JANVIER 2013) Émission le 24 janvier 2013 de 200 M d obligations portant intérêt au taux annuel de 3,749% pour un remboursement in fine à 6 ans (décembre 2018). Émission placée auprès d investisseurs institutionnels français. Prospectus avec visa de l AMF. Obligations admises aux négociations sur Euronext Paris. Annulation de la ligne de trésorerie corporate de 185 M (échéance décembre 2014), non tirée, à la suite de cette émission. Restructuration du financement long terme de la société : - anticipation d une diversification des sources de financement dans un contexte de deleveraging bancaire - à des conditions de marché attractives - permettant d augmenter la maturité du financement du Groupe, plus adaptée aux cycles de production de ses métiers PAGE 42

43 PERSPECTIVES

44 BACKLOG (en M, hors TVA, Isélection, et y compris International) 16 MOIS D ACTIVITÉ DE PROMOTION Immobilier d entreprise Immobilier résidentiel déc.04 déc.05 déc.06 déc.07 déc.08 déc.09 déc.10 déc.11 déc.12 PAGE 44

45 DIVIDENDE DIVIDENDE PAR ACTION (en par action) 4,0 1,6 1,9 2,0 1,5 1,6 2,0 2,0 2,0 1,0 Payé en : (Mai) 2011 (Sept) * Exceptionnel Proposition d un dividende de 2 par action à l Assemblée Générale des actionnaires du 23 mai 2013 *sous réserve de l accord de l Assemblée Générale des Actionnaires PAGE 45

46 PERSPECTIVES 2013 Immobilier résidentiel : maintien de la part de marché dans un marché attendu entre et logements neufs Immobilier d entreprise : objectif de 350 millions d euros de prises de commandes Chiffre d affaires consolidé 2013 attendu supérieur à 2,6 milliards d euros Objectif de résultat opérationnel courant supérieur à 180 millions d euros Proposition de distribution d un dividende de 2 euros par action au titre de Sur la base de ses perspectives, la société pourra envisager de proposer à ses actionnaires la reconduction d un dividende de 2 euros par action l année prochaine. PAGE 46

47 FOCUS IMMOBILIER RÉSIDENTIEL

48 AVANTAGES CONCURRENTIELS (1/2) UNE BASE DE CLIENTÈLE DIVERSIFIÉE (France, yc Iselection, en unités et en %) UNE GAMME ÉLARGIE DE PRODUITS (France, hors Iselection, en %) 44% 43% 12% 27% 37% 36% Accédants Investisseurs individuels bailleurs professionnels 2% 3% 4% 7% 11% Autres résidences gérées Résidences étudiants Résidences seniors DES IMPLANTATIONS CONCENTRÉES SUR LES GRANDES ZONES URBAINES 95% 78% Résidencesclassiques IMMOBILIER RÉSIDENTIEL PAGE 48

49 AVANTAGES CONCURRENTIELS (2/2) Une expertise marketing Génération de prospects : savoir-faire et forte réactivité en matière de stratégie push sur le Web, campagnes d information et publicitaires nouveau CRM commun à tous les métiers du Groupe Centre de relations clientèle (call-center) internalisé Formation des vendeurs (école de vente interne) Réseaux de distribution internes dédiés Savoir-faire en matière de lancements événementiels (opérations «one-shot») Une offre originale Sourcing de foncier efficace (équipes internes, lotissement, Villes & Projets ) Production orientée depuis plusieurs années vers davantage de T2 et T3 compacts (cf. composition des ménages en France), développement de studios dans les nouveaux programmes (Duflot) Procédés de construction innovants (Nexity Access Design) Garanties spécifiques (garanties revente, première location ) en vertu de synergies uniques avec l activité de Services Offre interne de gestion de résidences (étudiants, seniors) Primauté à la marge Système de bonus des managers : résultat + développement commercial + satisfaction client Renégociation des prix de foncier Economies liées à la centralisation de certains postes d achats Une situation financière solide Financement sécurisé (277 M de lignes de crédits autorisées sur des opérations spécifiques et 285 M de ligne corporate logement non tirée à fin 2012 ) Enveloppe de 840 M de pré-autorisations de GFA et de cautions IMMOBILIER RÉSIDENTIEL PAGE 49

50 DÉVELOPPER LE LOGEMENT SOCIAL ET FAVORISER L ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ VENTES AUX OPÉRATEURS SOCIAUX (en unités et en % des réservations totales de logements neufs) Dès 2005, Nexity a fait le choix stratégique de s engager en faveur du logement social et intermédiaire et de l accession sociale à la propriété % % % % % % % 2012 Ce choix implique la mise en place d une direction dédiée à la coordination des compétences nécessaires afin de pouvoir répondre aux besoins des acteurs du logement social en matière d aménagement urbain, de cohésion sociale et de développement durable Nexity favorise le recours aux prêts locatifs social et intermédiaire, au PTZ+ et aux autres prêts d accession sociale en adoptant un accompagnement des clients dans leurs démarches de financement IMMOBILIER RÉSIDENTIEL PAGE 50

51 CONSTRUIRE DANS LES ZONES ANRU VENTES EN SECTEUR TVA À 7% (en % des réservations totales de logements neufs) 6% 10% 10% 16% 16% 16% 17% Nexity accompagne les collectivités locales dans la rénovation des quartiers faisant l objet d une convention avec l ANRU. Cette convention permet aux accédants d acheter un logement avec une TVA réduite de 7% au lieu de 19,6%. Ainsi, en 2012, les primo-accédants ont représenté 63%* des clients particuliers en secteur TVA réduite (zone ANRU et périmètre 500m autour). A l échelle nationale, ils ne sont que 35%*. 31,5%* des ventes aux primo-accédants ont été réalisées en secteur TVA réduite IMMOBILIER RÉSIDENTIEL *Hors isélection PAGE 51

52 INNOVER DANS LA CONCEPTION POUR PRODUIRE DES BÂTIMENTS À DES COÛTS OPTIMISÉS Création d une direction «Innovation et partenariats» dont une des missions principales est d ouvrir l accès au logement aux jeunes actifs ayant des revenus modestes Premières études : «Nexity Access Design,» gamme de logements collectifs BBC à coûts optimisés, avec les objectifs suivants : Des délais de construction maîtrisés et raccourcis de 6 à 8 mois Une réduction du bilan carbone divisée par 2 par rapport à des construction béton Un chantier propre avec moins de déchets produits Un prix de 10% à 15% inférieur au marché 1 er étage en cours de montage Murs montés Ces performances sont rendues possibles par une ingénierie immobilière différente et par la combinaison innovante de bois et d acier qui permet de traiter avec précision les processus de réalisation Opération pilote à Brest (40 logements) Environ 300 réservations attendues en 2013 Nexity Access Design Brest (29) IMMOBILIER RÉSIDENTIEL PAGE 52

53 Les Français et le logement Baromètre Ipsos pour Nexity Janvier 2013 Contacts: Brice TEINTURIER / Tél : / Mail : Fabienne SIMON / Tél : / Mail : Sarah DUHAUTOIS / Tél : / Mail : 2012 Ipsos. All rights reserved. Contains Ipsos' Confidential and Proprietary information and may not be disclosed or reproduced without the prior written consent of Ipsos.

54 Méthodologie de l enquête ÉCHANTILLON L enquête a été réalisée auprès de 958 Français constituant un échantillon national représentatif de la population âgée de 18 ans et plus. L échantillon a été construit selon la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de famille, et stratification par région et catégorie d agglomération). Echantillon interrogé par téléphone DATE DE TERRAIN Les interviews ont été réalisées les puis 28 janvier Comme pour toute enquête quantitative, cette étude présente des résultats soumis aux marges d'erreur inhérentes aux lois statistiques. Ce rapport a été élaboré dans le respect de la norme internationale ISO «Etudes de marché, études sociales et d opinion» 54

55 Sommaire 1 Un diagnostic toujours sombre sur la situation du logement en France, mais qui s améliore légèrement 2 Le logement : un coût toujours plus important pour les Français, qui font face à des difficultés aux visages multiples 3 Une perception clivée des objectifs gouvernementaux de construction et une attente de volontarisme de la part de l Etat 4 Des Français qui ne croient guère en une amélioration durable de la situation et qui témoignent d une confiance faible dans le gouvernement 5 Zoom sur le chauffage et la performance énergétique du logement Nexity Baromètre du logement Janvier

56 1 Un diagnostic toujours sombre sur la situation du logement en France, mais qui s améliore légèrement 56

57 Si 3/4 des Français jugent difficile de trouver un logement aujourd hui en France, cette perception est en baisse Aujourd hui, en France, avez vous le sentiment qu il est très difficile, assez facile, assez difficile ou très difficile de trouver un logement? Base : ensemble En % en France Locataires (42%) dont locataires HLM (51%) Franciliens (45%) Revenu <2000 (43%) ST Difficile 75% ST Facile 21% Rappel ST Difficile Nexity Baromètre du logement Janvier

58 La perception s améliore surtout pour la recherche d un logement en location et celle d un logement social Et plus précisément, avez vous le sentiment qu il est très facile, plutôt facile, plutôt difficile ou très difficile de trouver? Base : ensemble En % Sous Total Facile Sous Total Difficile ST Difficile ST Difficile Evolution janv. Evolution janv. 2013/sept /sept = Nexity Baromètre du logement Janvier

59 Locataires et Franciliens portent les jugements les plus sombres Et plus précisément, avez vous le sentiment qu il est très facile, plutôt facile, plutôt difficile ou très difficile de trouver? Base : ensemble En % Jugé très difficile, surtout par : Un logement social (44%) Les Franciliens (53%) Un logement en location (24%) Les locataires (30%) dont locataires HLM (37%) Les Franciliens (34%) Un logement en accession àla propriété (24%) Les locataires (30%) dont les locataires HLM (33%) Nexity Baromètre du logement Janvier

60 2 Le logement : un coût toujours plus important pour les Français, qui font face àdes difficultés aux visages multiples 60

61 Des prix de l immobilier qui, selon les Français, vont augmenter dans les 6 prochains mois dans le neuf, et un peu moins dans l ancien A votre avis, le prix des logements va t il beaucoup augmenter, un peu augmenter, un peu baisser, beaucoup baisser dans les 6 mois àvenir? Base : ensemble En % Beaucoup augmenter Un peu augmenter Un peu baisser Beaucoup baisser Ne vont pas changer Ne se prononce pas A L ACHAT Sous Total Augmenter Sous Total Baisser A LA LOCATION Sous Total Augmenter Sous Total Baisser / Evolution 2011/2012 Nexity Baromètre du logement Janvier

62 Mais un pronostic moins sombre qu en septembre A votre avis, le prix àl achat des logements va t il beaucoup augmenter, un peu augmenter, un peu baisser, beaucoup baisser dans les 6 mois àvenir? Base : ensemble En % A L ACHAT ST Augmenter Evolution janv. Evolution janv. 2013/sept. 2013/sept A LA LOCATION ST Augmenter Evolution janv. Evolution janv. 2013/sept. 2013/sept = 5 Nexity Baromètre du logement Janvier

Résultats annuels 2014 23 janvier 2015

Résultats annuels 2014 23 janvier 2015 Sommaire Points clés Résultats financiers 2014 Marché et perspectives 2 Points clés Résultats 2014 en ligne avec les objectifs annoncés «chiffre d affaires sensiblement comparable à celui de 2013 et marge

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact DOSSIER DE PRESSE Dispositif d aide à l investissement locatif Paris, le 30 décembre 2012 Contact Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue de Varenne, 75007 Paris

Plus en détail

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr Avertissement - Facteurs de risques Lorsque vous investissez dans une SCPI de type «Scellier

Plus en détail

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale

Conjuguez immobilier d entreprise et démarche environnementale L anticipation des nouvelles normes environnementales Lors de la constitution d un patrimoine immobilier à travers la création d une nouvelle SCPI, PERIAL Asset Management s efforcera de prendre en compte

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014 Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 214 Gwenaëlle FEGAR Direction des Statistiques monétaires et financières Service d Analyse des financements nationaux Après une forte progression

Plus en détail

POLITIQUE DU LOGEMENT :

POLITIQUE DU LOGEMENT : POLITIQUE DU LOGEMENT : ET LES INVESTISSEURS INSTITUTIONNELS? Par le pôle Logement de Terra Nova Le 7 mai 2013 Pour construire 500 000 logements par an, les mesures gouvernementales déjà prises doivent

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

(Bâtiment Basse Consommation)

(Bâtiment Basse Consommation) PREMELY Habitat 3 BBC (Bâtiment Basse Consommation) SCPI DE TYPE «SCELLIER BBC» Prorogation de la commercialisation jusqu au 20 décembre 2012. La période de souscription de PREMELY Habitat 3 BBC, prévue

Plus en détail

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013 Réunions patrimoniales Janvier Loi de Finances pour 2013 et 3 ème Loi de finances Rectificative pour 2012 Le présent document vous est transmis à titre personnel, il a été réalisé sur la base de l environnement

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

PremeLY Habitat 3 BBC

PremeLY Habitat 3 BBC PremeLY Habitat 3 BBC (Bâtiment Basse Consommation) SCPI DE TYPE «SCELLIER BBC» souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2011 La clôture de la période de souscription pourra intervenir par anticipation

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS 2011 Solides résultats 2011 et accroissement du patrimoine Paris, le 15 février 2012 Résultats 2011 o Progression de +14% du cash-flow courant par action à 2,14 o

Plus en détail

Durée d investissement recommandée de 8 ans. Lorsque vous investissez dans une SCPI, vous devez tenir compte des éléments et risques suivants :

Durée d investissement recommandée de 8 ans. Lorsque vous investissez dans une SCPI, vous devez tenir compte des éléments et risques suivants : SCPI Rivoli Avenir Patrimoine investir INDIRECTEMENT dans l immobilier d entreprise et bénéficier de revenus potentiels réguliers Durée d investissement recommandée de 8 ans AVERTISSEMENT Lorsque vous

Plus en détail

Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier

Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier Pierre Avenir 3 Société Civile de Placement Immobilier Communication à caractère promotionnel BNP Paribas REIM, société de gestion de portefeuille, lance une nouvelle SCPI Scellier, «label BBC» : Pierre

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable.

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable. SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Durée d investissement recommandée de 8 ans.

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

AGENCE IMMOBILIÈRE SOMMAIRE

AGENCE IMMOBILIÈRE SOMMAIRE AGENCE IMMOBILIÈRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'AGENCE IMMOBILIÈRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'AGENCE IMMOBILIÈRE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'AGENCE IMMOBILIÈRE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'AGENCE IMMOBILIÈRE...

Plus en détail

Le Prêt Social de Location Accession PSLA

Le Prêt Social de Location Accession PSLA Le Prêt Social de Location Accession PSLA LES OBJECTIFS Favoriser l accession sociale à la propriété Faciliter le parcours résidentiel Permettre aux ménages à revenus modestes de devenir propriétaires

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

ADMINISTRATEUR DE BIENS

ADMINISTRATEUR DE BIENS ADMINISTRATEUR DE BIENS SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'ADMINISTRATEUR DE BIENS... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'ADMINISTRATEUR DE BIENS... 5 L'ACTIVITÉ DE L'ADMINISTRATEUR DE BIENS... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE

Plus en détail

SCPI Corum Convictions

SCPI Corum Convictions L investissement indirect dans l immobilier via une SCPI SCPI Corum Convictions Société Civile de Placement Immobilier SCPI Corum Convictions La SCPI : un placement immobilier indirect La Société Civile

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

RÉSULTATS SEMESTRIELS 2014. 24 septembre 2014

RÉSULTATS SEMESTRIELS 2014. 24 septembre 2014 RÉSULTATS SEMESTRIELS 2014 24 septembre 2014 UN 1 ER SEMESTRE SOLIDE Marché de l immobilier toujours en baisse avec une forte pression sur les prix Chiffre d affaires en croissance : 58,4 M ( + 4,2%) Réorganisation

Plus en détail

Investissez indirectement dans l immobi

Investissez indirectement dans l immobi SCPI PRIMO 1 Investissez indirectement dans l immobi PRIMO 1 a pour objectif de constituer un patrimoine immobilier résidentiel, permettant l accès aux avantages fiscaux du nouveau dispositif Scellier.

Plus en détail

68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr

68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr 68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr 1 REUNION DU 19 NOVEMBRE 2012 SOMMAIRE Loi de Finances rectificative 2012 Loi de Financement de la Sécurité

Plus en détail

Société Civile de Placement Immobilier classique diversifiée à capital fixe. En ouverture de capital du 17 février 2015 au 30 septembre 2015 CILOGER

Société Civile de Placement Immobilier classique diversifiée à capital fixe. En ouverture de capital du 17 février 2015 au 30 septembre 2015 CILOGER Société Civile de Placement Immobilier classique diversifiée à capital fixe En ouverture de capital du 17 février 2015 au 30 septembre 2015 CILOGER ! Du 17 février 2015 au 30 septembre 2015, ATOUT PIERRE

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

Assemblée Générale Mixte 7 juin 2012. Immeuble NOVA La Garenne-Colombes (92)

Assemblée Générale Mixte 7 juin 2012. Immeuble NOVA La Garenne-Colombes (92) Assemblée Générale Mixte 7 juin 2012 Immeuble NOVA La Garenne-Colombes (92) LIMITATION DE RESPONSABILITE Déclaration prospective (Safe Harbour) Cette présentation comprend des considérations prospectives

Plus en détail

Guide Prêt Locatif Social (PLS)

Guide Prêt Locatif Social (PLS) Investir dans un logement destiné à la location. Qu est-ceque c est? Le prêt locatif social (PLS) s adresse à tout investisseur qui achète un logement pour le louer. Le PLS est destiné à financer des appartements

Plus en détail

Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES. Réduisez vos impôts

Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES. Réduisez vos impôts Guide LOI PINEL NOUVEAUX AVANTAGES Réduisez vos impôts ÉDITO La loi Pinel enfin dévoilée! La loi Pinel est un dispositif fiscal en faveur de l investissement locatif. Elle vous permet de réduire vos impôts

Plus en détail

POINT D INFORMATION SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT AU 13 DECEMBRE 2012

POINT D INFORMATION SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT AU 13 DECEMBRE 2012 POINT D INFORMATION SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT AU 13 DECEMBRE 2012 Philippe BOUCHARDEAU Nelly ARGOUD Adjoint de direction Adil 26 Stagiaire Elève avocate Adil 26 1 Rappels sur L ADIL 26 Les trois missions

Plus en détail

URBAN VITALIM SCPI «PINEL»

URBAN VITALIM SCPI «PINEL» URBAN VITALIM La note d information prévue par le Code Monétaire et Financier a obtenu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-06 en date du 12/05/2015. Elle peut être obtenue gratuitement

Plus en détail

Allianz Pierre. Avec vous de A à Z. SCPI investie majoritairement en bureaux. www.allianz.fr

Allianz Pierre. Avec vous de A à Z. SCPI investie majoritairement en bureaux. www.allianz.fr Allianz Pierre SCPI investie majoritairement en bureaux. www.allianz.fr Avec vous de A à Z Pourquoi investir dans la SCPI Allianz Pierre? Vous cherchez à diversifier votre patrimoine et vous constituer

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville La note d information de la SCPI URBAN PATRIMOINE 2 a reçu le visa de l AMF n 11-37 en date du 18/10/2011 ; elle peut être obtenue gratuitement auprès de la Société de Gestion par demande adressée à :

Plus en détail

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Valorisez votre patrimoine avec de l immobilier d entreprise de qualité en investissant dans la SCPI Edissimmo - Durée recommandée : 8 ans Augmentation de capital ouverte

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

SCPI GEMMEO COMMERCE. L immobilier de commerce français en portefeuille

SCPI GEMMEO COMMERCE. L immobilier de commerce français en portefeuille SCPI GEMMEO COMMERCE L immobilier de commerce français en portefeuille AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après «SCPI»), vous devez tenir

Plus en détail

Prêt Social de Location Accession PSLA. Marché Immobilier Social. Dernière mise à jour Mars 2013. Document réservé exclusivement aux Professionnels

Prêt Social de Location Accession PSLA. Marché Immobilier Social. Dernière mise à jour Mars 2013. Document réservé exclusivement aux Professionnels Prêt Social de Location Accession PSLA Marché Immobilier Social Dernière mise à jour Mars 2013 Document réservé exclusivement aux Professionnels Tout savoir sur le Prêt Social Location Accession Les principes

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville SCPI «Scellier BBC Intermédiaire*» L immobilier en centre ville Mise à jour - 31 janvier 2012 *Le dispositif fiscal «Scellier BBC Intermédiaire» offre au souscripteur une réduction d impôt en contrepartie

Plus en détail

Le Prêt Social de Location Accession

Le Prêt Social de Location Accession Le Prêt Social de Location Accession PSLA Un dispositif innovant qui permet de financer le bailleur & le futur locataire accédant 22 septembre 2011 Le Crédit Foncier à votre service 9- LE CREDIT FONCIER

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

PIERRE PLUS CILOGER. Société Civile de Placement Immobilier classique diversifiée à capital variable. Immobilier d entreprise

PIERRE PLUS CILOGER. Société Civile de Placement Immobilier classique diversifiée à capital variable. Immobilier d entreprise PIERRE PLUS Société Civile de Placement Immobilier classique diversifiée à capital variable Immobilier d entreprise CILOGER ! Avertissement L investissement en parts de la SCPI PIERRE PLUS présente les

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Fiscalité de l immobilier Plusieurs niveaux de fiscalité (investissement

Plus en détail

URBAN VITALIM SCPI «PINEL»

URBAN VITALIM SCPI «PINEL» URBAN VITALIM La note d information prévue par le Code Monétaire et Financier a obtenu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-06 en date du 12/05/2015. Elle peut être obtenue gratuitement

Plus en détail

SCPI Rivoli Avenir Patrimoine

SCPI Rivoli Avenir Patrimoine SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Durée d investissement recommandée de 8 ans.

Plus en détail

Un holding d'investissement dans les PME

Un holding d'investissement dans les PME Un holding d'investissement dans les PME La Financière Viveris Diversifier Optimiser Capitaliser L objet de la Financière Viveris est de prendre des participations dans les petites et moyennes entreprises

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR COMMUNIQUE DE PRESSE - Mercredi 1 er octobre 2014 OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR Présidée depuis mars 2014 par Jean- Michel LAVEDRINE,

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2014 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2013

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2014 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2013 Les principales dispositions de la loi de finances pour publiée au Journal officiel le 30 décembre 2013 IMPÔT SUR LE REVENU Barème CGI. art.197 Décote CGI. art. 197 Barème non revalorisé en 2012 et 2013

Plus en détail

Création de la 1 ère foncière française cotée spécialisée dans les Retail Parks Jeudi 6 décembre 2012

Création de la 1 ère foncière française cotée spécialisée dans les Retail Parks Jeudi 6 décembre 2012 Rapprochement Patrimoine & Commerce et Foncière Sepric Création de la 1 ère foncière française cotée spécialisée dans les Retail Parks Jeudi 6 décembre 2012 Disclaimer Le présent document (la «Présentation»)

Plus en détail

Actualité fiscale. Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent.

Actualité fiscale. Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent. LAZARD FRÈRES GESTION SAS 25, rue de Courcelles 75008 Paris Stéphane JACQUIN Karine LECOCQ Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent. Octobre

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros EXTRAITS DU N 47 NOVEMBRE 2011 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 A apprécier Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros Vers

Plus en détail

Investir indirectement dans l immobilier d entreprise et bénéficier de revenus potentiels réguliers

Investir indirectement dans l immobilier d entreprise et bénéficier de revenus potentiels réguliers SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Particuliers Investir indirectement dans l immobilier d entreprise et bénéficier de revenus potentiels réguliers Durée d investissement recommandée de 8 ans AVERTISSEMENT

Plus en détail

SCPI Amundi DEFI Foncier

SCPI Amundi DEFI Foncier SCPI Amundi DEFI Foncier SCPI de Déficit Foncier à capital fixe Souscription ouverte jusqu au 16 décembre 2015 - Pour bénéficier du dispositif fiscal de déficit foncier en 2014, souscription jusqu au 16

Plus en détail

DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 2011

DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 2011 AT A GLANCE LES BUREAUX EN ÎLE-DE-FRANCE JANVIER 212 DYNAMIQUE DES TRANSACTIONS DE TRÈS GRANDES SURFACES EN 211 Avec 2 442 m² placés en 211 contre 2 149 m² en 21, le marché des bureaux franciliens connaît

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Salon Faire Construire sa Maison Vendredi 14 septembre 2012

DOSSIER DE PRESSE Salon Faire Construire sa Maison Vendredi 14 septembre 2012 DOSSIER DE PRESSE Salon Faire Construire sa Maison Vendredi 14 septembre 2012 Contact presse Isabelle Muller 06 73 79 49 34 1 Sommaire Les tendances du marché de la maison individuelle - La crise s aggrave,

Plus en détail

Présentation de la loi de finances pour 2013 et rappels des dispositifs des lois de finances rectificatives pour 2012

Présentation de la loi de finances pour 2013 et rappels des dispositifs des lois de finances rectificatives pour 2012 Présentation de la loi de finances pour 2013 et rappels des dispositifs des lois de finances rectificatives pour 2012 Présentation par l Ordre des avocats de Narbonne 1 Partie 1 : La fiscalité des particuliers

Plus en détail

L année immobilière 2014

L année immobilière 2014 www. creditfoncier. com L année immobilière 2014 vue par le Crédit Foncier MARS 2015 synthèse Lors de sa traditionnelle conférence annuelle Les Marchés Immobiliers le 5 février 2015, le Crédit Foncier

Plus en détail

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine. La durée de placement

Plus en détail

Les Français et le chauffage. Résultats de l étude menée

Les Français et le chauffage. Résultats de l étude menée Les Français et le chauffage Résultats de l étude menée par IPSOS pour Via sèva Méthodologie et échantillon METHODOLOGIE : Cette étude a été réalisée en adhoc online, auprès d un échantillon issu de l

Plus en détail

Les principales dispositions du projet de loi de finances pour 2014 adopté en première lecture à l Assemblée nationale du 19 novembre 2013

Les principales dispositions du projet de loi de finances pour 2014 adopté en première lecture à l Assemblée nationale du 19 novembre 2013 Les principales dispositions du projet de loi de finances pour adopté en première lecture à l Assemblée nationale du 19 novembre 2013 IMPÔT SUR LE REVENU Barème CGI. art.197 Décote CGI. art. 197 Barème

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

CBo Territoria annonce son transfert sur le marché réglementé de NYSE Euronext Paris

CBo Territoria annonce son transfert sur le marché réglementé de NYSE Euronext Paris Communiqué de presse Sainte-Marie, le 16 décembre 2011, 11h30 Aménageur - Promoteur - Foncière CBo Territoria annonce son transfert sur le marché réglementé de NYSE Euronext Paris «Les résultats et la

Plus en détail

Les SCPI Fiscales URBAN PREMIUM DEFICIT FONCIER: URBAN PIERRE MALRAUX: URBAN VALEUR SCELLIER RENOVE INTERMEDIAIRE: URBAN PATRIMOINE 2

Les SCPI Fiscales URBAN PREMIUM DEFICIT FONCIER: URBAN PIERRE MALRAUX: URBAN VALEUR SCELLIER RENOVE INTERMEDIAIRE: URBAN PATRIMOINE 2 ( Les SCPI Fiscales ) URBAN PREMIUM DEFICIT FONCIER: URBAN PIERRE MALRAUX: URBAN VALEUR SCELLIER RENOVE INTERMEDIAIRE: URBAN PATRIMOINE 2 INTRODUCTION Par leurs multiples avantages, les SCPI, tant fiscales

Plus en détail

Reximmo Patrimoine 2

Reximmo Patrimoine 2 G E S T I O N D E P A T R I M O I N E Reximmo Patrimoine 2 SCPI DE TYPE «MALRAUX» Un investissement indirect dans de l immobilier ancien au cœur des villes historiques Souscription ouverte jusqu au 20

Plus en détail

Le scandale de l immobilier d entreprise dans un contexte de crise du logement

Le scandale de l immobilier d entreprise dans un contexte de crise du logement Le scandale de l immobilier d entreprise dans un contexte de crise du logement Décembre 2012 Introduction Alors que, consciente des problèmes graves de logement et d hébergement auquel est confronté notre

Plus en détail

COMMENT REDUIRE SON IMPOT SUR LE REVENU?

COMMENT REDUIRE SON IMPOT SUR LE REVENU? COMMENT REDUIRE SON IMPOT SUR LE REVENU? 24 novembre 2009 1 PLAN DE L INTERVENTION Introduction 1 ère partie : La Loi Scellier 2 ème partie : La Loi Girardin Industriel 3 ème partie : La souscription au

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement 2011 (point 3)

Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement 2011 (point 3) Observatoire UFF / IFOP de la clientèle patrimoniale Perception du risque et comportement d investissement (point 3) 12 octobre 2010 Pourquoi un Observatoire UFF-IFOP de la Clientèle Patrimoniale? Parce

Plus en détail

Valorisez votre patrimoine avec de l immobilier d entreprise de grande qualité, en investissant dans la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine

Valorisez votre patrimoine avec de l immobilier d entreprise de grande qualité, en investissant dans la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Particuliers Valorisez votre patrimoine avec de l immobilier d entreprise de grande qualité, en investissant dans la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Durée d investissement recommandée

Plus en détail

Principaux éléments des comptes 2004 IFRS. Comptes annuels 2004 IFRS Relations Investisseurs 1

Principaux éléments des comptes 2004 IFRS. Comptes annuels 2004 IFRS Relations Investisseurs 1 Principaux éléments des comptes 2004 IFRS 1 Avertissement Veolia Environnement est une société cotée au NYSE et à Euronext Paris et le présent document contient des «déclarations prospectives» (forward-looking

Plus en détail

L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014

L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014 L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014 SOMMAIRE Comportement de l immobilier belge Qui sommes-nous? Structure et méthodologie L investissement immobilier en

Plus en détail

LE PARADOXE DUFLOT. ATELIER PRESSE Daniel Znaty Directeur immobilier

LE PARADOXE DUFLOT. ATELIER PRESSE Daniel Znaty Directeur immobilier LE PARADOXE DUFLOT Un dispositif incitatif, une perception négative des Français patrimoniaux, un décollage lent des résultats au rendez-vous pour l UFF ATELIER PRESSE Daniel Znaty Directeur immobilier

Plus en détail

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN 7 OCTOBRE 2013 RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN CHAPITRE 1 UN MODÈLE DE BANQUE UNIVERSELLE ORIENTÉ CLIENT RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY UN ACTEUR BANCAIRE DE PREMIER PLAN 32 millions

Plus en détail

GROUPE FLO GROUPE FLO

GROUPE FLO GROUPE FLO GROUPE FLO Le 28 juillet 2011 1 Faits marquants du 1 er semestre 2011 Poursuite de la progression de l activité Progression de + 5,3 % du total des ventes sous enseignes, à 289,6 M Progression de + 1,6

Plus en détail

TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE

TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 8 LES POINTS DE VIGILEANCE DES TRAVAUX DE PLOMBERIE...

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Panorama de la gestion de patrimoine» 4 ème partie : L investissement immobilier Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Plusieurs niveaux

Plus en détail

Les SCPI. François Longin 1 www.longin.fr

Les SCPI. François Longin 1 www.longin.fr Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire i «L investissement t immobilier» Les SCPI François Longin 1 www.longin.fr Généralités sur les SCPI SCPI Borloo Plan Processus d investissement (sélection

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 3 JUILLET 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 3 JUILLET 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 3 JUILLET 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER AU 1 er SEMESTRE 2014 «Réalité et pragmatisme» Avec la participation de A CONJONCTURE ÉCONOMIQUE Jean-François BUET, Président FNAIM ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Sèvres, le 28 avril 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Sèvres, le 28 avril 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Sèvres, le 28 avril 2015 Progression de la croissance Internet à +4,1%, chiffre d affaires consolidé en légère baisse et renforcement des partenariats avec les grands acteurs du web

Plus en détail

LE GUIDE LOI PINEL 2015 OU COMMENT SE CONSTITUER UN PATRIMOINE IMMOBILIER À MOINDRE EFFORT

LE GUIDE LOI PINEL 2015 OU COMMENT SE CONSTITUER UN PATRIMOINE IMMOBILIER À MOINDRE EFFORT LE GUIDE LOI PINEL 2015 OU COMMENT SE CONSTITUER UN PATRIMOINE IMMOBILIER À MOINDRE EFFORT L investissement Pinel, un Investissement immobilier Le site est édité par un groupement de conseillers en gestion

Plus en détail

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 - Mesures concernant le patrimoine - Mesures concernant l assurance vie - Zoom sur quelques dispositions du Projet de Loi de Finances

Plus en détail

Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011. Loi de finances pour 2011

Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011. Loi de finances pour 2011 Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011 Loi de finances pour 2011 La loi de finances pour 2011 ne bouleverse pas notre fiscalité. Les principales dispositions sont relatives

Plus en détail

Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21%

Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21% Communiqué de presse Saint-Denis, le 12 mai 2015 Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21% Leader sur le marché de

Plus en détail

SCPI Laffitte Pierre. Investissez dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine

SCPI Laffitte Pierre. Investissez dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine SCPI Laffitte Pierre Investissez dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine CONJONCTURE Immobilier d entreprise* Avec près de 12 milliards d euros investis, le marché de l investissement

Plus en détail

Guide Pratique. bien s informer avant d investir. Plus avantageux que la loi Duflot : jusqu à 12 ans sans impôt!

Guide Pratique. bien s informer avant d investir. Plus avantageux que la loi Duflot : jusqu à 12 ans sans impôt! Guide Pratique Loi PINEL 2014 bien s informer avant d investir Plus avantageux que la loi Duflot : jusqu à 12 ans sans impôt! Le guide de la loi Pinel 2014 La-loi-pinel.com vous offre un guide complet

Plus en détail

Edissimmo. Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise avec la SCPI Edissimmo

Edissimmo. Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise avec la SCPI Edissimmo Edissimmo SCPI Immobilier d Entreprise classique diversifiée à capital variable Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise avec la SCPI Edissimmo Comporte

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2014 stable à 5,7 M

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2014 stable à 5,7 M Communiqué de presse Paris, le 6 mai 2014, 8h00 Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2014 stable à 5,7 M Cession de 3 immeubles sur le trimestre pour 17 M net vendeur et acquisition en avril d un immeuble

Plus en détail

Pourquoi faire le choix de construire sa maison?

Pourquoi faire le choix de construire sa maison? GUIDE PRATIQUE : CONSTRUIRE SA MAISON Pourquoi faire le choix de construire sa maison? Construire, ou faire construire son habitation sur un terrain que l on a soi-même choisi ne se fait pas par hasard.

Plus en détail

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008 Résultats Semestriels 2008 Paris, le 1er octobre 2008 ALTEN ALTEN reste fortement positionné sur l Ingénierie et le Conseil en Technologie (ICT), ALTEN réalise des projets de conception et d études pour

Plus en détail

L immobilier au service de l épargne

L immobilier au service de l épargne Corporate au service de l épargne La performance durable au service de l épargne 14 15 Dans un marché de l immobilier d entreprise particulièrement concurrentiel, la construction d un patrimoine de qualité

Plus en détail

OBSERVATOIRE FPI DU LOGEMENT NEUF

OBSERVATOIRE FPI DU LOGEMENT NEUF OBSERVATOIRE FPI DU LOGEMENT NEUF REDRESSEMENT DES VENTES AU 4EME TRIMESTRE 2014 : LA RELANCE EST A NOTRE PORTÉE MERCREDI 11 FEVRIER 2015, 9 HEURES Palais Brongniart PARIS CONTACTS PRESSE Franck Thiébaux

Plus en détail

Montage et Financement d une acquisition

Montage et Financement d une acquisition Montage et Financement d une acquisition Philippe GALLEGO Chargé d affaire au centre d affaire du CIC de Meaux Animateur : Jean-Baptiste DREVET-DUPRE CCI Seine et Marne Conseiller en reprise et transmission

Plus en détail