CONSULTATION SUR LE PROJET DE DEMENAGEMENT D UNE PARTIE DES ENTITES DES SERVICES CENTRAUX PARISIENS VERS LE NOUVEL IMMEUBLE DE VAL DE FONTENAY

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSULTATION SUR LE PROJET DE DEMENAGEMENT D UNE PARTIE DES ENTITES DES SERVICES CENTRAUX PARISIENS VERS LE NOUVEL IMMEUBLE DE VAL DE FONTENAY"

Transcription

1 Dossier transmis au Comité d Établissement des Services Centraux Parisiens le 15 avril 2015 CONSULTATION SUR LE PROJET DE DEMENAGEMENT D UNE PARTIE DES ENTITES DES SERVICES CENTRAUX PARISIENS VERS LE NOUVEL IMMEUBLE DE VAL DE FONTENAY 1

2 Sommaire 1. Motivation et description du projet... 4 a. La stratégie immobilière... 4 b. Le choix d une technopole... 4 c. Le programme Val de Fontenay Les entités concernées par le projet... 8 a. RESG... 9 i. Missions et organisation de RESG... 9 ii. Motivations pour RESG RESG/DIR RESG/INO RESG/TPS RESG/GTS RESG/BSC RESG/ACH RESG/IMM RESG/COM RESG/FIN DRHG/RES b. GBIS i. Missions et organisation de GBIS ii. Motivations pour GBIS ITEC OPER FIND CORI HUMN SAFE PRIV COOS c. SIOP i. Missions et organisation de SIOP ii. Motivations pour SIOP d. DRHG/MET/MOB i. Missions et organisation de DRHG/MET/MOB

3 ii. Motivations pour DRHG/MET/MOB Accompagnement social et communication aux salariés concernés Calendrier prévisionnel ANNEXES - ORGANIGRAMMES a. ORGANIGRAMME RESG b. ORGANIGRAMME GBIS c. ORGANIGRAMME SIOP

4 1. Motivation et description du projet a. La stratégie immobilière Depuis plus de 20 ans, Société Générale a décidé, concernant les Services centraux parisiens, d orienter sa stratégie immobilière en Ile de France autour de l axe que constitue la ligne A du RER, entre ses pôles Est (Val de Fontenay) et Ouest (La Défense). La politique générale du Groupe consiste à privilégier la location plutôt que la propriété, sauf pour ce qui concerne les immeubles stratégiques dont l achat nous assure la maîtrise de l actif, ce qui est l objectif pour les immeubles de La Défense ainsi que le nouvel immeuble de Val de Fontenay. Aujourd hui, postes de travail sont installés sur la Défense et sur Val de Fontenay. La volonté du Groupe est de renforcer sa présence sur le pôle Est : pour des raisons d équilibre global des implantations : le nombre de postes de travail en Ile de France est essentiellement concentré aujourd hui sur La Défense, ce qui pourrait poser un problème de résilience en cas d inaccessibilité des sites ; pour des raisons de coûts immobiliers : l immobilier constitue le troisième poste de dépense du Groupe. Le projet permettrait d allier la nécessité de rationaliser les coûts de fonctionnement et celle d offrir aux collaborateurs de bonnes conditions de travail. Ainsi, la différence de coût d un poste de travail entre La Défense et Val de Fontenay est estimée à HT. Les locaux libérés sur La Défense seraient les immeubles locatifs et, sur ce pôle, Société Générale se concentrerait sur les immeubles propriétaires. b. Le choix d une technopole La création d un nouvel ensemble immobilier serait l opportunité de prendre en compte l évolution de nos métiers et en particulier le développement du numérique. Dans cette optique, le choix directeur d occupation s est orienté autour du concept d une technopole, destinée à offrir aux différentes fonctions informatiques du Groupe et aux métiers avec lesquels ils travaillent en proximité, un cadre de travail adapté et performant. Cette technopole constituerait un ensemble commun et cohérent. L espace permettrait de créer des ponts et des liens entre tous les métiers de l informatique présents sur le site ainsi qu avec les métiers, dans un environnement connecté, modulable, propice au développement de modes de travail collaboratifs et innovants. La technopole offrirait des espaces de travail permettant de favoriser l intelligence collective et facilitant le confort et la concentration des occupants. Cette nouvelle configuration offrirait ainsi une réelle opportunité pour renforcer les interactions entre les entités de la filière IT présentes sur le site. L équipement en nouvelles technologies devrait permettre de renforcer l efficacité opérationnelle de ces équipes. 4

5 Répartition actuelle des ressources RBDF RESG GBIS 95% RBDF 29% IBFS GBIS DCPE DEVL DRHG RESG 73% 100% 100% 100% 100% 82% 100% 94% 5% RBDF 71% 18% 6% 27% RISQ SEGL COM Projection de la répartition des ressources RBDF RESG IBFS GBIS DCPE DEVL DRHG GBIS 75% RBDF 29% RESG 26% 100% 100% 100% 100% 82% 100% 94% 5% 20% RBDF 71% 18% 6% 74% RISQ SEGL COM 5

6 c. Le programme Val de Fontenay Société Générale est implantée à Val de Fontenay depuis 1992, site largement desservi par les transports : RER A et E, 6 lignes de bus, autoroute A86. Plusieurs projets de moyen terme attestent du potentiel de développement du site dans son ensemble : projets Tramway T1 et Grand Paris, prolongement du RER E jusqu à La Défense et de la ligne 1 du métro sur Val de Fontenay. Conçu comme un campus du XXI ème siècle, le bâtiment s inscrit dans une démarche environnementale et de développement durable ambitieux. Le bâtiment en cours de construction serait livré en avril 2016, pour un démarrage des emménagements sur le dernier trimestre Le coût de la construction, gérée par SOGEPROM, est de l ordre de 300 M HT, montant correspondant au niveau de coût actuel des surfaces comparables sur l Est parisien. Le gain économique estimé est de l ordre de 20M par an. L aménagement des espaces répond à 6 principes structurants : Accompagner l agilité des organisations. Les métiers IT fonctionnent depuis plusieurs années principalement en mode projet, demandant la mobilisation importante de différentes compétences pour mener à bien les projets. L espace ne doit plus être une contrainte mais un lieu permanent de convergence et d échanges. Les espaces de travail proposés seraient configurables pour répondre aux besoins particuliers des équipes et des projets. Les modes de travail se veulent plus agiles et plus collaboratifs. Encourager les pratiques et les valeurs d innovation. Les solutions mobiles et flexibles retenues (e-meeting, web conference, etc.) stimuleraient l innovation. Les espaces sont étudiés pour permettre de sortir du cadre et encourager la transversalité entre les métiers grâce à des espaces collaboratifs stimulants et témoin de la valeur «innovation». Attribuer et aménager les espaces de travail sur des critères fonctionnels. Les futurs espaces seraient aménagés avec une organisation liée aux métiers (par exemple, type projet, etc.). 6

7 Proposer un cadre privilégiant la qualité de vie au travail. La gamme des services aux occupants accessibles notamment dans les espaces collectifs de l entresol, permettrait de faciliter le quotidien des collaborateurs et de développer des rencontres et des échanges informels. Porter la marque et les valeurs du Groupe Société Générale. Le nouveau bâtiment a pour objectif de donner du sens et de cultiver la fierté d appartenance, et ce à travers l adoption de gestes d architecture forts et symboliques (un choix d une architecture horizontale, ouverte et végétale). Développer le rôle citoyen du Groupe Société Générale. La futur bâtiment sera économe en énergies (Bâtiment HQE et labellisé Leed). L objectif du programme est par ailleurs d ouvrir le bâtiment sur la ville en tant qu acteur local. 7

8 2. Les entités concernées par le projet 1 La liste des entités concernées ainsi que le nombre de salariés s établissent comme suit : Nombre de salariés des entités concernées au 28/02/2015 Nombre de salariés dont le déménagement est envisagé au T RESG GBIS SIOP DRHG 34 7 TOTAL Ce projet se ferait à effectif constant. Seraient également concernés environ salariés de sociétés de prestation, stagiaires, intérimaires et alternants. S agissant de la prestation de service : - ce projet ne devrait pas entraîner d évolution en termes de conditions de recours et de réalisation opérationnelle des prestations, sauf pour ce qui concerne précisément le lieu de leur réalisation ; - dans le cadre des renégociations annuelles des contrats de prestation de service, Société Générale prévoit l information des sociétés prestataires ainsi que l intégration de l évolution du lieu de réalisation des prestations concernées courant L ensemble des chiffres figurant ci-après résulte d un décompte le plus précis et rigoureux possible sur une base d effectif au 28 février 2015, par nature susceptible de variations limitées à la baisse ou à la hausse d ici à la mise en œuvre du projet. 8

9 a. RESG i. Missions et organisation de RESG RESG assure des missions de mise en cohérence grâce aux trois «filières Ressources» positionnées au sein de : La Direction de la Transformation, des Processus et des Systèmes d Information (RESG/TPS) pour la filière Processus & Système d Information ; La Direction des Achats Groupe (RESG/ACH) pour la filière Achat ; La Direction de l'immobilier Groupe (RESG/IMM) pour la filière Immobilier. RESG assure également des missions de production grâce à ses Centres de Services Partagés (CSP) : Deux CSP informatiques Groupe dédiés, aux Infrastructures (RESG/GTS), et aux applications mutualisées du Groupe et des filières (RESG/BSC) ; Un CSP achat positionné au sein de la Direction des Achats (RESG/ACH) ; Un CSP immobilier positionné au sein de la Direction Immobilier (RESG/IMM). Pour réaliser ses missions, RESG s appuie sur une Direction et plusieurs fonctions transversales : La Direction de RESG (RESG/DIR) et son Secrétariat Général Cabinet de la Direction (RESG/DIR/SEG) ; Les fonctions transversales : o La Direction de l Innovation (RESG/INO) ; o Trois départements supports : Finance (RESG/FIN), Communication (RESG/COM) et le département des Ressources Humaines dédié à RESG (DRHG/RES), rattaché fonctionnellement à RESG/DIR. ii. Motivations pour RESG La création à Val de Fontenay d une technopole serait une opportunité pour la Direction des Ressources et de l Innovation. La livraison du nouveau bâtiment à Val de Fontenay permettrait à RESG de co-construire avec SIOP et GBIS, à l est de Paris, une véritable technopole qui serait l incarnation de la transition numérique et de l entrée de Société Générale dans l ère du Digital. Cette implantation innovante regrouperait, dans un immeuble connecté, des équipes importantes de spécialistes et d experts informatiques dont les échanges seraient facilités et l efficacité ainsi renforcée (co-construction et défis de la transition numérique pour la Banque, notamment Big Data, Cloud, Réseaux et Sécurité). 9

10 Pôle ou Direction Nombre de salariés au 28/02/2015 Nombre de salariés dont le déménagement est envisagé au T Implantation géographique actuelle RESG/DIR 2 2 TOUR SG RESG/DIR/SEG TOUR SG RESG/INO TOUR SG RESG/TPS TOUR SG RESG/GTS/DIR 4 4 PACIFIC RESG/GTS/ATO KUPKA B RESG/GTS/EUS/APS LE CAP RESG/GTS/EUS/COO LE CAP RESG/GTS/EUS/DIR 3 3 LE CAP RESG/GTS/EUS/USU TOUR SG / LE CAP RESG/GTS/MKT/APS 13 5 PACIFIC RESG/GTS/MKT/CLD 7 7 KUPKA B RESG/GTS/MKT/COO 7 7 PACIFIC RESG/GTS/MKT/DBA 24 5 KUPKA B RESG/GTS/MKT/DIR 6 2 PACIFIC RESG/GTS/MKT/GAM PACIFIC RESG/GTS/MKT/MDM 31 9 PACIFIC RESG/GTS/MKT/OPM 14 5 PACIFIC RESG/GTS/MKT/SSB KUPKA B RESG/GTS/RET/API 4 4 LE CAP RESG/GTS/RET/CSC 2 2 LE CAP RESG/GTS/RET/OPM 1 1 KUPKA B RESG/GTS/STP/DIR 3 3 PACIFIC RESG/GTS/STP/ISP KUPKA B 10

11 RESG/GTS/STP/OSM KUPKA B RESG/GTS/STP/PRJ PACIFIC RESG/GTS/STP/SCP PACIFIC RESG/GTS/STP/TRM PACIFIC RESG/GTS/TFO/APS CB3 RESG/GTS/TFO/BCM 8 8 CB3 RESG/GTS/TFO/COO CB3 RESG/GTS/TFO/DCC CB3 RESG/GTS/TFO/DCS CB3 RESG/GTS/TFO/DIR 8 8 CB3 RESG/BSC/DIR 3 3 ADAMAS RESG/BSC/COO ADAMAS RESG/BSC/DCR ADAMAS RESG/BSC/FIN ADAMAS RESG/BSC/ISA ADAMAS RESG/BSC/IT ADAMAS RESG/BSC/RIS ADAMAS RESG/BSC/SMG ADAMAS RESG/ACH LE CAP RESG/IMM/DIR 5 5 ESPACE 21/7 RESG/IMM/COR ESPACE 21/7 RESG/IMM/FRA/DIR RESG/IMM/FRA/EXP ESPACE 21/7 / TOUR SG ESPACE 21/7 / TOUR SG RESG/IMM/FRA/GPI 8 8 ESPACE 21/7 RESG/IMM/FRA/PAT ESPACE 21/7 RESG/IMM/FRA/PER 3 3 ESPACE 21/7 RESG/IMM/FRA/PMT ESPACE 21/7 / TOUR SG 11

12 RESG/IMM/FRA/SEC 8 5 ESPACE 21/7 RESG/IMM/FRA/TEC ESPACE 21/7 RESG/COM TOUR SG RESG/FIN/DIR 6 6 TOUR SG RESG/FIN/CDG/DEF TOUR SG DRHG/RES TOUR SG / PACIFIC TOTAL RESG/DIR La Direction de RESG (RESG/DIR) assure le pilotage des missions confiées à RESG. RESG/DIR ainsi que RESG/DIR/SEG, qui assure les fonctions de Secrétariat Général de RESG et de Cabinet de RESG/DIR, seraient transférées en totalité dans le nouvel immeuble. 2. RESG/INO La Direction de l Innovation (RESG/INO) est en charge d animer la démarche Innovation du Groupe, fondée sur l ouverture, la coopération et le partenariat. En lien avec les Pôles Métiers, elle met en œuvre la stratégie Innovation du Groupe. Pour animer les différents réseaux de la communauté Innovation du Groupe et assurer le pilotage ainsi que la supervision des projets d Innovation, RESG/INO s implanterait dans le nouvel immeuble connecté, au cœur des savoir-faire informatiques et digitaux. Ainsi, RESG/INO transfèrerait la totalité de ses équipes de La Défense vers le nouvel immeuble de Val de Fontenay, ce dernier offrant également de très bonnes perspectives pour faciliter des expérimentations à plus grande échelle, avec les partenaires internes et externes de notre écosystème. 3. RESG/TPS La Direction de la Transformation, des Processus et des Systèmes d information (RESG/TPS) est en charge de promouvoir et de garantir la cohérence et l efficacité du modèle opérationnel du Groupe. A ce titre, elle assure la fonction de tête de filière Processus & Système d Information du Groupe qui regroupe les acteurs qui interviennent sur les SI, les processus et l architecture d entreprise. Pour poursuivre ses missions, au service de la 12

13 communauté «Système d information», les équipes de RESG/TPS seraient transférées en totalité dans le nouvel immeuble, soit : RESG/TPS/STP - Stratégie SI et projets, qui pilote la filière Systèmes d Information du Groupe ; RESG/TPS/BDP - Business data et processus, qui assure la cohérence de l architecture d entreprise et transversalement la qualité des données au sein du Groupe ; RESG/TPS/ISA - Architecture et sécurité SI, qui pilote la sécurité des SI du Groupe et fixe les standards ; RESG/TPS/ORG - SG Consulting, qui met en œuvre des prestations de conseil à la demande des Métiers bancaires, apporte ses savoir-faire en organisation et délivre ses missions, en France et à l international. 4. RESG/GTS La Direction des Infrastructures informatiques du Groupe Société Générale (RESG/GTS) assure le fonctionnement des matériels, logiciels et des centres de données qui hébergent l ensemble des applications informatiques et bureautiques de la Banque. RESG/GTS offre un ensemble de services de production et d infrastructures informatiques aux Pôles Métiers et aux Directions Centrales du Groupe. Dans la logique de poursuivre ses activités, au plus près de ses clients naturels (les DSI), RESG/GTS transfèrerait l ensemble de ses équipes actuellement logées à La Défense sur le nouvel immeuble de Val de Fontenay à l exception de : RESG/GTS/EUS - Services à l utilisateur final, dont une partie du support utilisateurs serait maintenue sur La Défense, à proximité des métiers restant sur La Défense. Il s agirait des services de support sur site pour le poste de travail ; RESG/GTS/MKT- Marché Amérique, Asie et Europe Ouest, dont les activités seraient réparties entre les sites de La Défense et de Val de Fontenay pour des raisons de cohérence avec la stratégie d ITEC qui prévoit également la répartition de ses activités sur les deux sites. A noter que les activités «Socle» (serveurs, stockage et Cloud) seraient transférées à Val de Fontenay ; RESG/GTS/IBF - Banque et services financiers internationaux, en relation directe avec IBFS, dont les activités «Siège» restent à La Défense. 5. RESG/BSC Le Centre de Solutions Groupe (RESG/BSC) met en œuvre les solutions informatiques mutualisées du Groupe utilisées par les filières métiers : la Finance, les 13

14 Risques, les Référentiels, les Usines Crédit et Monétique, les Ressources Humaines, les Achats, l immobilier et la filière SI. RESG/BSC intègre également dans son catalogue de solutions celles devenues nécessaires avec d une part, la transition numérique du Groupe et d autre part, les nouveaux usages des clients de la Banque. Ainsi, RESG/BSC transférerait ses équipes de La Défense vers le nouvel immeuble de Val de Fontenay, pour bénéficier plus directement de la proximité des spécialistes Transition numériques et Sécurité de la filière SI, à l exception des équipes en charge des projets stratégiques métiers de DEVL et RISQ, menés en proximité immédiate du client final, qui seraient maintenues sur La Défense. 6. RESG/ACH La Direction des Achats Groupe (RESG/ACH) a pour missions de définir et mettre en œuvre les politiques d achats et d opérer un Centre de Services Partagés (CSP) d approvisionnement en prestations intellectuelles informatiques. RESG/ACH transfèrerait une partie de ses équipes de La Défense vers le nouvel immeuble de Val de Fontenay : la direction de RESG/ACH ainsi que les équipes directement concernées par les activités de la technopole : les achats Informatiques et de prestations intellectuelles à caractère informatique (le CSP), ainsi que les fonctions de reporting les concernant. Les autres activités de RESG/ACH, en forte relation avec les métiers du Groupe localisés sur La Défense, y seraient maintenues. 7. RESG/IMM La Direction de l Immobilier d exploitation (RESG/IMM) pilote (hors agences des réseaux France) la performance immobilière du Groupe et le CSP immobilier France Logée dans la technopole du Groupe, la Direction de l Immobilier serait au plus près des nouveaux métiers, proches du digital et des nouveaux modes de travail (co-construction, Continuous delivery, expérimentations dans le digital). Ainsi placée, au cœur d un immeuble connecté, elle accompagnerait la transition numérique du Groupe, et les expériences en matière d innovation. En corollaire, elle ferait évoluer les aménagements des espaces de travail et des lieux de vie des collaborateurs avec pour objectif constant la qualité de vie au travail. Les équipes de RESG/IMM logées à La Défense seraient transférées dans le nouvel immeuble, à l exception des services et équipes suivants : Les équipes actuellement en charge des immeubles de La Défense, à savoir, l exploitation des tours Alicante et Chassagne (RESG/IMM/FRA/EXP/DEF1), l exploitation de l immeuble Basalte et de la tour Granite (RESG/IMM/FRA/EXP/DEF3) ; 14

15 L équipe du service Véhicules (RESG/IMM/FRA/PMT/VEH) ; La Restauration (RESG/IMM/FRA/PMT/RES) et la Reprographie (RESG/IMM/FRA/PMT/REP) ; Une partie du service Badge (RESG/IMM/FRA/PMT/BAD) et de la Sécurité/Sureté (RESG/IMM/FRA/SEC), ces services étant répartis entre les deux sites, La Défense et Val de Fontenay. 8. RESG/COM Le département Communication de RESG (RESG/COM) a pour mission de soutenir la stratégie de la Direction des Ressources et de l Innovation du Groupe. RESG/COM transfèrerait la totalité de son équipe de La Défense vers le nouvel immeuble de Val de Fontenay pour rester proche de la Direction et des métiers informatiques qu il sert. 9. RESG/FIN La Direction Financière de RESG (RESG/FIN) est composée d une Direction (FIN/DIR) et d une équipe de Contrôle De Gestion (RESG/FIN/CDG) qui accompagne les activités de : TPS, GTS, BSC, IMM, ACH et les fonctions centrales de RESG (DIR, INO et COM) RESG/FIN conserverait son modèle opérationnel qui est basé sur la proximité immédiate du métier qu il sert et transfèrerait ainsi la totalité de ses équipes basées à La Défense vers le nouvel immeuble de Val de Fontenay. 10. DRHG/RES Les fonctions Ressources Humaines de RESG (DRHG/RES) accompagnent RESG et ses métiers. Elles seraient transférées en totalité de La Défense vers le nouvel immeuble de Val de Fontenay, dans un souci de maintenir une grande proximité avec les lignes métiers. b. GBIS i. Missions et organisation de GBIS GBS assure des missions de fonctions supports aux lignes métiers de GBIS (MARK, GLFI, CORI, PRIV, LYXR, SGSS, MCIB). GBS est composé de : 15

16 La Direction Informatique (ITEC), en charge du développement, du suivi de la production, et de la maintenance des applications informatiques de GBIS ; La Direction Financière (FIND), qui a pour mandats de : 1. Piloter la stratégie financière et budgétaire de GBIS, ainsi que sa politique d investissement et de développement ; 2. Mesurer et analyser la profitabilité du portefeuille d activités (clients, métiers, géographies) ainsi que l utilisation de l ensemble des ressources (frais généraux, bilan, capital, liquidité, etc.) ; 3. Certifier les comptes de GBIS (qualité comptable, méthodes de valorisation, options d arrêtés ), quels que soient les centres de production, vis-à-vis de DEVL, des CAC, des régulateurs, etc. ; 4. Assurer le soutien nécessaire et le bon niveau d expertise sur les sujets de normes comptables, de fiscalité, de ressources rares et de règlementation. La direction des opérations (OPER), qui assure les missions suivantes: 1. Assurer le traitement administratif et financier des opérations de marché et de financement initiées par les lignes-métiers ; 2. Effectuer les contrôles de premier niveau conformément aux exigences réglementaires et mettre en place les moyens nécessaires à la sécurité du traitement des opérations. La Direction de la Sécurité des Opérations et de la Prévention de la Fraude (SAFE), rattachée au «Chief operating officer» - COO - de GBIS, qui constitue l entité de coordination de l ensemble de la filière risques opérationnels de GBIS. En ce sens, elle a la responsabilité d organiser et d animer le dispositif de gestion des risques opérationnels et de contrôle permanent du pôle. Les principales missions de SAFE sont les suivantes : 1. Développer et tenir à jour le cadre, les processus et les outils normatifs liés à la gestion des risques opérationnels au sein de GBIS ; 2. Aider les responsables à identifier et à réduire les risques opérationnels ; 3. Fournir à la direction du pôle un état de la situation transparent et cohérent des risques opérationnels au sein de GBIS ; 4. Sensibiliser les membres de l'organisation aux risques opérationnels et instaurer une solide culture dans ce domaine au sein de l'entreprise. Outre ces fonctions support : PRIV/FRA assure la direction opérationnelle de la Banque privée en France, co-entreprise créée par PRIV et BDDF pour gérer la clientèle fortunée de Société Générale en France. La gouvernance de cette co-entreprise est paritaire entre PRIV (GBIS) et BDDF (RBDF) ; CORI/CCG/KYC, sous l autorité du département de la Conformité, est en charge de l octroi des agréments «KYC» (Connaissance du Client) à l ensemble des clients GBIS hors PRIV et de leur revue périodique. Ces agréments attestent que les contreparties clientes de SG CIB (i.e. toute relation d affaire) sont acceptables 16

17 d une part au regard de la loi sur la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, et d autre part du point de vue du risque de réputation de la Banque au regard notamment des standards fixés par le Groupe dans les domaines environnemental et social. ii. Motivations pour GBIS Les activités de GBIS qui seraient transférées à Val de Fontenay sont majoritairement des activités informatiques (ITEC), dans le cadre de la logique de création d une technopole à l Est de Paris, ce qui permettrait de développer les interactions et synergies entre les différentes fonctions informatiques du Groupe. De plus, la volonté de créer un immeuble équipé des dernières avancées technologiques devrait permettre de renforcer l efficacité opérationnelle de ces équipes. Par ailleurs, la nécessité de conserver une forte proximité entre les équipes informatiques de GBIS, et les principaux partenaires de ces équipes, amène GBIS à souhaiter également transférer vers Val de Fontenay des équipes en provenance de OPER, FIND, SAFE et CORI. Ceci faciliterait les échanges au quotidien entre les activités informatiques et leurs principaux partenaires, sécurisant ainsi la qualité opérationnelle, et renforcerait la capacité à délivrer dans les délais prévus, et selon les jalons établis, les principaux projets et développements dont ces équipes ont la charge. Pôle ou Direction Nombre de salariés au 28/02/2015 Nombre de salariés dont le déménagement est envisagé au T Implantation géographique actuelle GBIS - FIND/COO ALICANTE / BASALTE / KUPKA B GBIS - FIND/FCN/FSC ALICANTE GBIS - FIND/FPA/GCS GBIS - FIND/FPA/SFP ALICANTE GBIS - FIND/FPC/CQP ALICANTE GBIS - FIND/MPC/MMC KUPKA B GBIS - OPER/OTC/DIR 4 2 CB3 / BASALTE GBIS - OPER/OTC/PMG 30 9 CB3 / BASALTE GBIS - OPER/OTC/STL CB3 17

18 GBIS - OPER/FIN/DIR 22 3 CB3 / ALICANTE GBIS - OPER/FIN/QTY CB3 GBIS - OPER/FIN/STR/CLO CB3 GBIS - OPER/FIN/STR/DMT CB3 GBIS - OPER/COR/PCR 12 8 CB3 GBIS - OPER/COR/TLP CB3 GBIS - OPER/FEE ALICANTE GBIS - OPER/QTY CB3 GBIS - OPER/REG/DIR 4 4 CB3 / ALICANTE GBIS - OPER/REG/PJT CB3 GBIS - OPER/REG/PRD CB3 GBIS - OPER/GPM CB3 GBIS - OPER/MGT/DIR 16 7 CB3 / ALICANTE GBIS - OPER/MGT/MSG 28 4 CB3 GBIS - OPER/MGT/SMP 16 6 CB3 GBIS - ITEC/DIR 3 1 GRANITE GBIS - ITEC/ARC GRANITE GBIS - ITEC/COO/CRM 13 8 GRANITE GBIS - ITEC/COO/DIR 4 4 GRANITE GBIS - ITEC/COO/PEM 5 5 GRANITE GBIS - ITEC/COO/PMO GRANITE / ALICANTE GBIS - ITEC/COO/SMS GRANITE GBIS - ITEC/COO/TUP GBIS - ITEC/CSY/COT 9 9 ALICANTE / GRANITE CB3 / PACIFIC OUEST GBIS - ITEC/CSY/SAT 5 5 CB3 GBIS - ITEC/CTT/CTY 42 7 GRANITE / BASALTE 18

19 GBIS - ITEC/CTT/GEF 83 4 GRANITE GBIS - ITEC/CTT/XAE 3 3 GRANITE GBIS - ITEC/CTT/DIR 13 1 GRANITE GBIS - ITEC/CTT/LYX 48 8 ALICANTE GBIS - ITEC/CTT/FIC 72 8 GRANITE GBIS - ITEC/CTT/RRC 43 6 ALICANTE / GRANITE / BASALTE GBIS - ITEC/DPR/CMP CB3 GBIS - ITEC/DPR/DIR 19 8 GRANITE GBIS - ITEC/DPR/NEW PACIFIC OUEST / BASALTE GBIS - ITEC/DPR/RAD CB3 GBIS - ITEC/DPR/SER CB3 GBIS - ITEC/FCC/LTL GRANITE GBIS - ITEC/FCC/OSD 22 3 GRANITE GBIS - ITEC/FCC/PRS 24 5 GBIS - ITEC/PRD/APS GRANITE / ALICANTE GRANITE / BASALTE / CB3 / KUPKA B / PACIFIC OUEST GBIS - ITEC/PRD/QPS GRANITE GBIS - ITEC/PRD/SMT GRANITE GBIS - ITEC/PRD/CRM 16 5 GRANITE GBIS - ITEC/PRD/DIR 5 1 GRANITE GBIS - ITEC/PRI/DIR 5 3 GRANITE GBIS - ITEC/PRI/DIS GRANITE / CB3 GBIS - ITEC/PRI/PIL 8 7 GRANITE GBIS - ITEC/RRF/APR PACIFIC OUEST GBIS - ITEC/RRF/CEQ PACIFIC OUEST GBIS - ITEC/RRF/CFI 37 8 PACIFIC OUEST 19

20 GBIS - ITEC/RRF/CRE GBIS - ITEC/RRF/DIR 6 6 CHASSAGNE / KUPKA B & BASALTE / ALICANTE GRANITE / PACIFIC OUEST / BASALTE GBIS - ITEC/RRF/FPA PACIFIC OUEST GBIS - ITEC/RRF/MID 26 5 CHASSAGNE GBIS - ITEC/RRF/MLR 31 8 GRANITE GBIS - ITEC/RRF/PNL GRANITE GBIS - ITEC/RRF/REF CB3 GBIS - SAFE/GRM/BCM 5 2 ALICANTE GBIS - SAFE/ITS/IAM 10 4 GBIS - SAFE/ITS/SRI 4 3 GBIS - SAFE/ITS/GST 9 4 GBIS - SAFE/ITS/OSM 10 5 GBIS - SAFE/ITS/APS 5 4 ALICANTE / GRANITE ALICANTE / GRANITE ALICANTE / GRANITE ALICANTE / GRANITE ALICANTE / GRANITE GBIS - SAFE/OPF 15 5 CB3 / ALICANTE GBIS - SAFE/FIB 8 2 ALICANTE GBIS - SAFE/DIR 8 2 ALICANTE GBIS - CORI/CCG/KYC ALICANTE GBIS - COOS/OFI/CRE 23 3 ALICANTE / HAUSSMANN GBIS - HUMN/CAR 65 9 ALICANTE GBIS - HUMN/HRS 52 3 ALICANTE GBIS - PRIV/FRA/BAN/BO HAUSSMANN GBIS - PRIV/FRA/BAN/FCT HAUSSMANN GBIS - PRIV/FRA/BAN/MO HAUSSMANN GBIS - PRIV/FRA/BAN/PAR/SUP HAUSSMANN GBIS - PRIV/FRA/BAN/SUP/MOF HAUSSMANN 20

21 GBIS - PRIV/FRA/BAN/PAR/DIR HAUSSMANN TOTAL ITEC Les activités ITEC qui seraient transférées à Val de Fontenay sont majoritairement celles alignées sur les activités de Back Office, sur le réglementaire, sur les référentiels et la comptabilité. Cela permettrait de favoriser la résilience de ces équipes tout en maintenant la stratégie de développement autour du Continuous Delivery. Par ailleurs, les activités de support de ces activités seraient également en accompagnement de ces mouvements. Cette nouvelle configuration permettrait l accompagnement de la transformation digitale, avec notamment une interaction plus marquée avec les autres entités de la filière IT présentes sur le site. ITEC/RRF - RISK, REFERENTIAL & FINANCE TECHNOLOGY : Les activités d ITEC/RRF qui seraient transférées à Val de Fontenay sont majoritairement celles alignées sur les activités relatives aux référentiels et à la comptabilité. Ceci permettrait de poursuivre les projets en Continuous delivery grâce à l interaction avec les partenaires business de FIND et de OPER. ITEC/DPR - DEAL PROCESSING TECHNOLOGY : Les activités d ITEC/DPR qui seraient transférées à Val de Fontenay sont majoritairement celles alignées sur les activités de Back Office et en lien avec réglementation. Ceci permettrait de poursuivre les projets en Continuous delivery avec l interaction des partenaires business de OPER et de SAFE. ITEC/FCC - FINANCING & CLIENT COVERAGE : Les activités d ITEC/FCC qui seraient transférées à Val de Fontenay sont majoritairement celles alignées sur les activités de Back Office et de Middle sur les financements structurés. Ceci permettrait de poursuivre les projets en Continuous delivery avec l interaction des partenaires business de OPER/FIN. De plus les activités de support alignées sur celles des développements seraient pour leur part en partie transférées. ITEC/CSY - CORPORATE TECHNOLOGY : Les activités d ITEC/CSY qui seraient transférées à Val de Fontenay sont majoritairement celles alignées sur les activités des applications pour SAFE et COO. L ensemble de ces activités serait transféré pour garder une unité des équipes concernées et pour maintenir une taille critique. 21

22 ITEC/ARC - ARCHITECTURE & IS STRATEGY -, ITEC/COO - CHIEF OPERATING OFFICE - et ITEC/PRD - PRODUCTION SERVICES : Les activités de ces entités d ITEC qui seraient transférées à Val de Fontenay sont majoritairement celles alignées sur les activités des unités d ITEC qui seraient transférées et notamment celles associées au Continuous delivery. ITEC/PRI - PRIVATE BANKING: Les activités d ITEC/PRI qui seraient transférées à Val de Fontenay sont majoritairement celles alignées sur les activités projets en cours, sachant qu une partie des équipes de ITEC/PRI est déjà implantée localement dans les sites de Luxembourg, Zurich, Londres ou Monaco. La technopole de Val de Fontenay permettrait d accentuer la démarche vers la transition digitale, pilier de la stratégie de PRIV vers ses clients. 2. OPER Les fonctions nécessitant le plus de proximité avec les activités Front office seraient maintenues à La Défense. Les services qui seraient transférés à Val de Fontenay correspondent à des fonctions : bénéficiant d une adhérence avec des équipes y figurant à la cible : OPER/OTC/STL (INTEREST RATES DRV) avec GTPS, OPER/GPM (OPER/TLP RLB MIDDLE OFFICE AND MONITORING) avec GTPS, OPER/COR/TPL (Mise en relation Client et Gestion des Référentiels) et OPER/COR/PCR (COOS EDM ORGANIZATION) avec CORI/CCG/KYC, OPER/QTY (Quality and Reconciliation) avec OPER/OTC (OVER THE COUNTER) et ITEC/DPR, OPER/REG/PJT (TLP REGULATORY REPORT) et OPER/REG/PRD (REG PRD DE REPORTINGS) avec ITEC/DPR ; permettant de maintenir sur un même site l ensemble des fonctions d une chaine : OPER/FIN/QTY (QUALITY & CONTROL), OPER/FIN/STR/CLO (Structured Finance : Closing) et OPER/FIN/STR/DMT (Structured Finance : Deal Management) ; permettant de créer une proximité métier sur les activités de paiement (settlement) : OPER/FEE (FEES MANAGEMENT) et OPER/OTC/STL avec GTPS ; de management ou de supports aux différentes fonctions transférés : OPER/OTC/DIR,OPER/FIN/DIR (FINANCING), OPER/REG/DIR (REGULATORY REPORT),OPER/MGT/DIR (MANAGEMENT), OPER/MGT/MSG (MANAGMENT SUPPORT UNIT), OPER/MGT/SMP (MGT STRAT MODELS AND PROJECTS). 22

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Nos métiers par activité Nos métiers de l informatique comprennent d une part un volet études et d autre part la gestion des infrastructures ; les fonctions

Plus en détail

2. Bank of America (US) Market capitalization - $195.9 billion Previous ranking - 2. Market capitalization - $176.7 billion Previous ranking - 3

2. Bank of America (US) Market capitalization - $195.9 billion Previous ranking - 2. Market capitalization - $176.7 billion Previous ranking - 3 Tables des matières 1 Métiers des banques et de CIB 2 Activités de Front Office Qu est que le trading (Thong NGUON Natixis CIB) Activités de Middle Office 3 Valorisation et explication de P&L (H.Hung NGUYEN

Plus en détail

VIE ET STAGE liés aux Risques

VIE ET STAGE liés aux Risques VIE ET STAGE liés aux Risques Stage Contrôle de gestion - H/F Référence: SGBTDGDEFIN15012015 Date de publication: 16-01-2015 Métier Finance d'entreprise / Comptabilité Activité Banque privée Type de contrat

Plus en détail

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE Finance, Contrôle des Organisations Cette spécialisation se fonde sur la nécessité de prendre des décisions et/ou d organiser les différents processus au cœur de

Plus en détail

Cabinet CAPTEO PRESENTATION GENERALE. Octobre 2012 CAPTEO 2012 1

Cabinet CAPTEO PRESENTATION GENERALE. Octobre 2012 CAPTEO 2012 1 Cabinet CAPTEO PRESENTATION GENERALE Octobre 2012 1 Identité du Cabinet CAPTEO Cabinet de Conseil en Stratégie, en Organisation et en Management exclusivement dédié à la Finance Notre expertise La Banque

Plus en détail

Les Métiers de la Banque

Les Métiers de la Banque PARTIE INTRODUCTIVE Les Métiers de la Banque Mai 2010 PARTIE INTRODUCTIVE Philippe GIORDAN Private Asset Management +352 4797 2791 06 18 93 88 67 philippe.giordan@kbl-bank.com Sommaire Introduction : la

Plus en détail

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI NOTRE EXPERTISE Dans un environnement complexe et exigeant, Beijaflore accompagne les DSI dans le pilotage et la transformation de la fonction SI afin

Plus en détail

Actions - Bonds - Devises - Vanilles(Options/Futures/Forward/Swaps/Spot) - Exotiques

Actions - Bonds - Devises - Vanilles(Options/Futures/Forward/Swaps/Spot) - Exotiques Wassila CHARKAOUI - 26 ans Support Front Office / Consultante Salle de marché Formation 2006-2010 Euromed Management ESC Marseille : Master of Science en Management Financier et Organisationnel Spécialisation

Plus en détail

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique» "Innovation, Valorisation et Protection du Patrimoine Numérique!" Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Plus en détail

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Optimind Winter respecte les meilleurs standards européens sur l ensemble des expertises associées à la chaîne des risques des organismes assureurs,

Plus en détail

Périmètre d Intervention. Notre Offre

Périmètre d Intervention. Notre Offre 5 Nos Références 4 Nos Valeurs 3 Périmètre d Intervention 1 2 Notre Offre 1 La société La Société Qui sommes nous? 20 ans d expérience - 4 ans d existence Management des Systèmes d information Performance

Plus en détail

La mise en œuvre de Centres de services -

La mise en œuvre de Centres de services - Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. La mise en œuvre de Centres de services - Retour d expérience Crédit Agricole Corporate and Investment Bank Julien KOKOCINSKI

Plus en détail

À VOS CÔTÉS LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG. Données chiffrées au 31/12/2012

À VOS CÔTÉS LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG. Données chiffrées au 31/12/2012 BGL BNP Paribas S.A. (50, avenue J.F. Kennedy L-2951 Luxembourg R.C.S. Luxembourg : B6481) Communication Mars 2013 LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG À VOS CÔTÉS 2013 Données chiffrées au 31/12/2012 Le

Plus en détail

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières)

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières) Gestion des Risques Nos métiers par activité La Gestion des Risques consiste principalement à maîtriser et à contrôler l ensemble des risques de Crédit Agricole CIB afin de minimiser le coût du risque

Plus en détail

GÉNÉRATEUR DE PERFORMANCE CONSEIL EN SYSTÈMES D INFORMATION

GÉNÉRATEUR DE PERFORMANCE CONSEIL EN SYSTÈMES D INFORMATION GÉNÉRATEUR DE PERFORMANCE CONSEIL EN SYSTÈMES D INFORMATION 15 30 50 80 100 IDENTITÉ LES CHIFFRES CLÉS 2006 2008 2010 CHIFFRE D AFFAIRES EN M 2011 2012 42 % 22 % Banque Finance Assurance Retraite Spécialiste

Plus en détail

Présentation de ACE. ACE : Amélioration Continue de l Efficacité. Technologies & Processus / Information Technology & Processes.

Présentation de ACE. ACE : Amélioration Continue de l Efficacité. Technologies & Processus / Information Technology & Processes. Présentation de ACE ACE : Amélioration Continue de l Efficacité Technologies & Processus / Information Technology & Processes Avril 2009 Une approche processus 85% des raisons pour lesquelles une organisation

Plus en détail

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة Phase 3 Planification de la solution retenue et stratégie de changement Elaboration du Schéma Directeur du Système d Information des agences urbaines 2013 Sommaire

Plus en détail

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN 7 OCTOBRE 2013 RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN CHAPITRE 1 UN MODÈLE DE BANQUE UNIVERSELLE ORIENTÉ CLIENT RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY UN ACTEUR BANCAIRE DE PREMIER PLAN 32 millions

Plus en détail

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL SOMMAIRE Édito... page 3 Axiwell Financial Services... Exemples de missions réalisées... Nos offres spécifiques... Risques / Conformité / Réglementaire...

Plus en détail

SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS

SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS VOUS ÊTES UN PARTICULIER FORTUNÉ ÉVOLUANT DANS UN ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL NOUS CONSTRUISONS POUR VOUS DES SOLUTIONS HAUT

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE S.A. Georges Pauget Autumn Conference Cheuvreux

CREDIT AGRICOLE S.A. Georges Pauget Autumn Conference Cheuvreux CREDIT AGRICOLE S.A. Georges Pauget Directeur général Autumn Conference Cheuvreux 24 Septembre 2008 1 2 Avertissement Cette présentation peut comporter des informations prospectives du Groupe, fournies

Plus en détail

Business Process Management

Business Process Management Alain Darmon Responsable Avant-Vente BPM, IBM 1 er mars 2011 Business Process Management Améliorez l agilité de l entreprise avec la gestion des processus métier Les processus sont partout! Ouverture de

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

EDITORIAL. Développez Vos Compétences, Anticipez L Avenir! Fatima Zahra ABBADI Executive Manager

EDITORIAL. Développez Vos Compétences, Anticipez L Avenir! Fatima Zahra ABBADI Executive Manager EDITORIAL Dans un contexte économique et géopolitique en transition, le Maroc se voit aujourd hui de plus en plus interpellé à relever des challenges tant nationaux qu internationaux avec des exigences

Plus en détail

MICROSOFT DYNAMICS CRM & O Val

MICROSOFT DYNAMICS CRM & O Val MICROSOFT DYNAMICS CRM & O Val O Val Operational Value JSI Groupe 2, rue Troyon 92310 Sèvres 1 AGENDA 1. QUI SOMMES-NOUS? 2. NOS OFFRES 3. UNE ORGANISATION COMMERCIALE DÉDIÉE À NOS CLIENTS 4. O VAL : OPERATIONAL

Plus en détail

La fonction achats dans le groupe BNP Paribas

La fonction achats dans le groupe BNP Paribas La fonction achats dans le groupe BNP Paribas Présentation destinée à des fournisseurs et partenaires Février 2014 Agenda 1. Le groupe BNP PARIBAS 2. L organisation achats 3. La stratégie par catégorie

Plus en détail

Sopra Group Carte de visite

Sopra Group Carte de visite Sopra Group Carte de visite La mise à jour des chiffres clés se fait après chaque publication Groupe Version à utiliser avec Office 2003 Laurent COUSSONNET Directeur T A L E N T E D T O G E T H E R Unissons

Plus en détail

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise.

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. IBM Global Services Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. Les services d infrastructure et d intégration IBM Pour une infrastructure informatique qui participe

Plus en détail

Welcome. un état d esprit

Welcome. un état d esprit * Bienvenue. Welcome * un état d esprit Plus qu un message de bienvenue, Welcome c est la promesse d ouverture que nous faisons à chaque collaborateur, dès son arrivée dans le Groupe et tout au long de

Plus en détail

Le marketing de la production au sein de la Société Générale

Le marketing de la production au sein de la Société Générale 27 Novembre - 8H30-14h00 - Pavillon Dauphine, Paris Le marketing de la production au sein de la Société Générale GTS, Global Technology Services Présentation de GTS GTS est crée en 2009: un projet stratégique

Plus en détail

Référentiel d'évaluation du système de contrôle interne auprès des établissements de crédit

Référentiel d'évaluation du système de contrôle interne auprès des établissements de crédit Annexe Circulaire _2009_19-1 du 8 mai 2009 Référentiel d'évaluation du système de contrôle interne auprès des établissements de crédit Champ d'application: Commissaires agréés. Réglementation de base Table

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2013 PRESENTATION SFAF

RESULTATS ANNUELS 2013 PRESENTATION SFAF RESULTATS ANNUELS 2013 PRESENTATION SFAF JEUDI 27 FEVRIER 2014 SOMMAIRE 01 - FAITS MARQUANTS 2013 02 RÉSULTATS ANNUELS 2013 03 PERSPECTIVES 1 LE GROUPE LINEDATA UN GROUPE MONDIAL 3 nouveaux bureaux en

Plus en détail

Le partenaire des directions financières

Le partenaire des directions financières Le partenaire des directions financières IFRS due diligences transaction services direction financière fast close reporting controlling évaluation externalisation CSP business plan consolidation Notre

Plus en détail

Présentation à l EIFR. 25 mars 2014

Présentation à l EIFR. 25 mars 2014 Présentation à l EIFR 25 mars 2014 1 Contexte BCBS 239 Les établissements font face depuis les cinq dernières années aux nombreux changements réglementaires visant à renforcer la résilience du secteur:

Plus en détail

Approche Méthodologique de la Gestion des vulnérabilités. Jean-Paul JOANANY - RSSI

Approche Méthodologique de la Gestion des vulnérabilités. Jean-Paul JOANANY - RSSI Approche Méthodologique de la Gestion des vulnérabilités Jean-Paul JOANANY - RSSI Generali un grand nom de l Assurance Le Groupe Generali Generali en France 60 pays 65 millions de clients 80.000 collaborateurs

Plus en détail

IT on demand & cloud professional services

IT on demand & cloud professional services IT on demand & cloud professional construisons ensemble l avenir de vos solutions informatiques les plus critiques IT on demand & cloud professional agréger un écosystème d applications et d infrastructures

Plus en détail

Copyright Agirc-Arrco Mars 2012. 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC)

Copyright Agirc-Arrco Mars 2012. 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC) 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC) SOMMAIRE (1/3) ENJEUX DE L INFORMATIQUE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE 1. Depuis quand un programme de convergence informatique

Plus en détail

Votre partenaire en gestion privée

Votre partenaire en gestion privée Votre partenaire en gestion privée Société Générale Private Banking 2 800 collaborateurs Une présence dans 22 pays 75,4 milliards d euros d actifs sous gestion, au 31 décembre 2009 Nos récompenses 2010

Plus en détail

BI2B est un cabinet de conseil expert en Corporate Performance Management QUI SOMMES-NOUS?

BI2B est un cabinet de conseil expert en Corporate Performance Management QUI SOMMES-NOUS? SOMMAIRE Qui sommes nous? page 3 Notre offre : Le CPM, Corporate Performance Management page 4 Business Planning & Forecasting page 5 Business Intelligence page 6 Business Process Management page 7 Nos

Plus en détail

BI CONSULTING. Présentation de l offre. Mai 2013. La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers

BI CONSULTING. Présentation de l offre. Mai 2013. La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers Présentation de l offre BI CONSULTING La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins des métiers Mai 2013 Valeur ajoutée 100% Banque Assurance 100% Systèmes de synthèse & de pilotage Des expertises

Plus en détail

3.2. RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (ARTICLE L. 225-37 DU CODE DE COMMERCE)

3.2. RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (ARTICLE L. 225-37 DU CODE DE COMMERCE) 3 3.2. RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (ARTICLE L. 225-37 DU CODE DE COMMERCE) Pour l élaboration du présent rapport, le Président a consulté le Vice-Président Exécutif, Directeur Financier

Plus en détail

Assistant Analyste sectoriel (H/F)

Assistant Analyste sectoriel (H/F) Assistant Analyste sectoriel (H/F) Group Risk Management (GRM) est la Fonction de gestion des Risques de BNP Paribas. Elle conseille la Direction Générale de la Banque en matière de politique de prise

Plus en détail

Le Collateral Management

Le Collateral Management Le Collateral Management Éclairage, par Harwell Management 1 Table des Matières Grises Collateral Management 2 GESTION DU COLLATERAL En quelques mots Collatéral : actif financier servant de garantie dans

Plus en détail

WBanque // Finance // Assurance //

WBanque // Finance // Assurance // WBanque // Finance // Assurance // Exclusively I.T - exclusively finance Le groupe Objectware accompagne efficacement et durablement les grands acteurs de la Finance. Il leur permet de faire évoluer leurs

Plus en détail

Plateforme Lyxor. Un accès simple et sécurisé à la gestion alternative

Plateforme Lyxor. Un accès simple et sécurisé à la gestion alternative Plateforme Lyxor Un accès simple et sécurisé à la gestion alternative Gestion alternative Une classe d actifs attractive Avec plus de 7,600 hedge funds à travers le monde (source HFR Industry Report Q4

Plus en détail

DSI Le pragmatisme ne tue pas l Architecture Claire Mayaux Pascal Pozzobon 23 septembre 2010

DSI Le pragmatisme ne tue pas l Architecture Claire Mayaux Pascal Pozzobon 23 septembre 2010 DSI Le pragmatisme ne tue pas l Architecture Claire Mayaux Pascal Pozzobon 23 septembre 2010 On fait quoi pour vous aujourd hui? 2 La transformation du SI (PMT 2010-2012) Séquoia 2009 2010 2011 2012 Mobilité

Plus en détail

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PRÉPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL AINSI QUE SUR LES PROCÉDURES DE CONTRÔLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

La naissance de BNP Paribas Rental Solutions. renforce l offre de location longue durée avec services

La naissance de BNP Paribas Rental Solutions. renforce l offre de location longue durée avec services t Puteaux, le 28 juin 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE La naissance de BNP Paribas Rental Solutions renforce l offre de location longue durée avec services de BNP Paribas La location avec service d équipements

Plus en détail

Partenaires. Public cible

Partenaires. Public cible Les mé tiers OPC Le Luxembourg est reconnu comme un centre d excellence pour la domiciliation et l administration de fonds d investissement. La croissance constante et l évolution de la sophistication

Plus en détail

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc.

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Du 17 au 28 Août 2015 Récapitulatif: Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Accord de partenariat entre la Bourse de Casablanca et London

Plus en détail

BIL Belgique À vos côtés, pour vous.

BIL Belgique À vos côtés, pour vous. FR banque privée BIL Belgique À vos côtés, pour vous. BELGIUM BIL Belgique À vos côtés, pour vous. Enseigne réputée et reconnue dans la plus pure tradition des banques privées internationales, BIL Belgique

Plus en détail

Evaluation des risques des CCPs vue des Clearing Members

Evaluation des risques des CCPs vue des Clearing Members Evaluation des risques des CCPs vue des Clearing Members Séminaire EIFR Lundi 30 mars 2015 Hubert de Kersaint-Gilly Head of Risks, BNP Paribas Securities Services 30 mars 2015 Agenda Introduction Evaluation

Plus en détail

Approche financière des projets informatiques Jean Yves Morin Directeur Général IBM France Financement

Approche financière des projets informatiques Jean Yves Morin Directeur Général IBM France Financement Approche financière des projets informatiques Jean Yves Morin Directeur Général IBM France Financement Code DSI 2009 Bâtissons une planète plus intelligente Un environnement L environnement changeant &

Plus en détail

UNIVERS SWIFTNET 19 mars 2007

UNIVERS SWIFTNET 19 mars 2007 UNIVERS SWIFTNET 19 mars 2007 Conclusion Jean-Luc Thérond Directeur Marketing et Développement CEDICAM Filiale Flux et Paiements du Groupe Crédit Agricole 1 Sommaire SEPA : calendrier et instruments SWIFTNET

Plus en détail

ITIL V3. Objectifs et principes-clés de la conception des services

ITIL V3. Objectifs et principes-clés de la conception des services ITIL V3 Objectifs et principes-clés de la conception des services Création : janvier 2008 Mise à jour : juillet 2011 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a

Plus en détail

Management des Systèmes d Information

Management des Systèmes d Information Spécialité Réseaux (RES) UE: Management des systèmes d'information [mnsi, NI303] M2IRT 2012 1 ère année Management des Systèmes d Information Unité 2 - Les principaux types de SI dans l entreprise Gilles

Plus en détail

SII / SIG. Chronique d un succès majeur pour SIG. Le Partenaire Technologique

SII / SIG. Chronique d un succès majeur pour SIG. Le Partenaire Technologique Le Partenaire Technologique SII / SIG Chronique d un succès majeur pour SIG Comment la mise en place d un outil novateur de gestion des infrastructures et des services a permis à SIG d améliorer la gestion

Plus en détail

Apsydia. Qu est ce que la Gestion d Actifs. Cabinet de Conseil et d Assistance à Maîtrise d Ouvrage. Une heure avec

Apsydia. Qu est ce que la Gestion d Actifs. Cabinet de Conseil et d Assistance à Maîtrise d Ouvrage. Une heure avec Apsydia Auteur : Philippe André Version : v1.0 24 février 2010 Cabinet de Conseil et d Assistance à Maîtrise d Ouvrage Une heure avec Qu est ce que la Gestion d Actifs Agenda Cartographie Générale Organisation

Plus en détail

Les activités numériques

Les activités numériques Les activités numériques Activités de l entreprise et activités numériques de l entreprise convergent de plus en plus au sein de la chaîne de valeur, c est-à-dire la manière avec laquelle une entreprise

Plus en détail

Une gestion conforme Solvabilité 2 pour permettre aux porteurs de risque de respecter les exigences relatives à la sous-traitance

Une gestion conforme Solvabilité 2 pour permettre aux porteurs de risque de respecter les exigences relatives à la sous-traitance Une gestion conforme Solvabilité 2 pour permettre aux porteurs de risque de respecter les exigences relatives à la sous-traitance PROGRAMME DE MISE EN CONFORMITE SOLVABILITE 2 Disposer d un délégataire

Plus en détail

L Univers SWIFTNet. Transformons l essai. Multiplexons les relations

L Univers SWIFTNet. Transformons l essai. Multiplexons les relations L Univers SWIFTNet Transformons l essai Multiplexons les relations High performance. Delivered. High performance. Delivered.* Globalisation de la communication bancaire Vincent.Lebeault Partner Accenture

Plus en détail

1/ Quelles sont les raisons qui peuvent conduire à la mise en place d un OMS?

1/ Quelles sont les raisons qui peuvent conduire à la mise en place d un OMS? Order Management System L Order Management System (OMS) d hier visait avant tout à automatiser les communications internes, en permettant au trader de collecter électroniquement les ordres et les instructions

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle Comment répondre aux nouveaux enjeux des DRH du 21 ème siècle? Besoin n 1 : innover et développer de nouveaux usages métier en décloisonnant les différents

Plus en détail

GT Architecture Technique d Entreprise. Le Métier d ATE : définitions, contributions, compétences, outils, dimensionnement.

GT Architecture Technique d Entreprise. Le Métier d ATE : définitions, contributions, compétences, outils, dimensionnement. GT Architecture Technique d Entreprise Le Métier d ATE : définitions, contributions, compétences, outils, dimensionnement. LE GT ATE du CRiP Se réunit depuis trois ans Ses membres : des Architectes Techniques

Plus en détail

La gestion des risques IT et l audit

La gestion des risques IT et l audit La gestion des risques IT et l audit 5èmé rencontre des experts auditeurs en sécurité de l information De l audit au management de la sécurité des systèmes d information 14 Février 2013 Qui sommes nous?

Plus en détail

Les offres de Xebia : Agilité, Big Data, Cloud, DevOps, Java & Friends, Mobilité et Web Oriented Architecture.

Les offres de Xebia : Agilité, Big Data, Cloud, DevOps, Java & Friends, Mobilité et Web Oriented Architecture. DevOps Xebia est un cabinet de conseil international spécialisé dans les technologies Big Data, Cloud et Web, les architectures Java et la mobilité dans des environnements agiles. Xebia se distingue par

Plus en détail

Présentation Commerciale SIYOU Conseil

Présentation Commerciale SIYOU Conseil Performance Management I Consulting I Technology Présentation Commerciale SIYOU Conseil Juin 2014 Siyou Conseil Tous droits réservés Pourquoi ce nom? Les entreprises cherchent souvent à cacher l étymologie

Plus en détail

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 Manuel Qualité Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 CIS Valley Manuel Qualité- MAQ_V08 page 1/16 Engagement

Plus en détail

l intermédiation actions les dérivés actions l asset management

l intermédiation actions les dérivés actions l asset management TALENTS F RST PROFIL du Groupe Créée en 1990, Exane est une entreprise d investissement spécialisée sur trois métiers : l i n t e r m é d i at i o n ac t i o n s, exercée sous la marque Exane BNP Paribas,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. presse@lexsi.com LEXSI.COM. tgraffeuil@oxygen-rp.com. Contacts presse : OXYGEN Tatiana GRAFFEUIL Audrey SLIWINSKI 01 41 11 37 89

DOSSIER DE PRESSE. presse@lexsi.com LEXSI.COM. tgraffeuil@oxygen-rp.com. Contacts presse : OXYGEN Tatiana GRAFFEUIL Audrey SLIWINSKI 01 41 11 37 89 DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : OXYGEN Tatiana GRAFFEUIL Audrey SLIWINSKI 01 41 11 37 89 tgraffeuil@oxygen-rp.com LEXSI Anne BIGEL presse@lexsi.com LEXSI.COM Sommaire INTRODUCTION 1 LEXSI, cabinet

Plus en détail

Planning Prévisionnel de Formations Inter-Entreprises «2015»

Planning Prévisionnel de Formations Inter-Entreprises «2015» Planning Prévisionnel de Formations Inter-Entreprises «2015» Inter Dates Mois Domaine Juillet Workshop - Bureautique: Word-Excel-Power Point 26 au 30 Juillet Informatique-Bureautique Les fondamentaux de

Plus en détail

LE PARTENARIAT SOCIETE GENERALE SECURITIES SERVICES CREDIT SUISSE ASSET MANAGEMENT : UNE ETUDE DE CAS

LE PARTENARIAT SOCIETE GENERALE SECURITIES SERVICES CREDIT SUISSE ASSET MANAGEMENT : UNE ETUDE DE CAS SECURITIES SERVICES LE PARTENARIAT SOCIETE GENERALE SECURITIES SERVICES CREDIT SUISSE ASSET MANAGEMENT : UNE ETUDE DE CAS Compte tenu des contraintes réglementaires grandissantes, de la complexité accrue

Plus en détail

Références des missions en Gestion des Risques

Références des missions en Gestion des Risques Références des missions en Gestion des Risques DIRECTION DES RISQUES Service Calculs, Modèles et Reporting Depuis janvier 2011, ALGOFI accompagne la Direction des Risques sur la maîtrise d ouvrage bancaire

Plus en détail

Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines

Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines La DRH fait face à de nouveaux défis Quelle stratégie adopter pour que toutes les filiales acceptent de mettre en place un outil groupe? Comment

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

LISTE DES ENTITES DU GROUPE BNP PARIBAS CERTIFIEES ISO 9001 Domaine d'activité

LISTE DES ENTITES DU GROUPE BNP PARIBAS CERTIFIEES ISO 9001 Domaine d'activité Société Entité LISTE DES ENTITES DU GROUPE BNP PARIBAS CERTIFIEES ISO 9001 Pays Domaine d'activité 1 Arius France Location avec services ISO 9001 Conception et réalisation de prestations de location et

Plus en détail

www.pwc.fr Risk Assurance & Advisory Services Pour un management des risques performant et «résilient»

www.pwc.fr Risk Assurance & Advisory Services Pour un management des risques performant et «résilient» www.pwc.fr Risk Assurance & Advisory Services Pour un management des risques performant et «résilient» C est sans surprise que dans la dernière enquête «CEO» de PwC, les dirigeants font état de leurs préoccupations

Plus en détail

Partner Business School

Partner Business School IBM Software France Bois Colombes, 2013 July the 10th Partner Business School From IBM Software Capabilities to Client Experience IBM Software France Raphael.Sanchez@fr.ibm.com 2013 IBM Corporation Notre

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

L apport d escm dans la mise en œuvre de Centres de Services Partagés (CSP) -

L apport d escm dans la mise en œuvre de Centres de Services Partagés (CSP) - Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. L apport d escm dans la mise en œuvre de Centres de Services Partagés (CSP) - Logica Business Consulting Benoît LEBOUCHER

Plus en détail

Optimisation de la gestion des risques opérationnels. EIFR 10 février 2015

Optimisation de la gestion des risques opérationnels. EIFR 10 février 2015 Optimisation de la gestion des risques opérationnels EIFR 10 février 2015 L ADN efront METIER TECHNOLOGIE Approche métier ERM/GRC CRM Gestion Alternative Approche Technologique Méthodologie Implémentation

Plus en détail

Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives. Equinox-Cognizant, tous droits réservés. 2014.

Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives. Equinox-Cognizant, tous droits réservés. 2014. Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives 2014 Contexte du BCBS 239 2 Une nouvelle exigence Les Principes aux fins de l agrégation des données sur les et de la notification des

Plus en détail

CONCEPT Family Office

CONCEPT Family Office Le produit CONCEPT, dans ses variantes : s'adresse: SFO (Single ) MFO (Multi-) Aux familles souhaitant organiser de manière autonome la gestion de leur patrimoine familial (variante "SFO" ) Aux prestataires

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

MAÎTRISEZ VOTRE PARC EN TOUTE LIBERTÉ!

MAÎTRISEZ VOTRE PARC EN TOUTE LIBERTÉ! MAÎTRISEZ VOTRE PARC EN TOUTE LIBERTÉ! UN EXPERT EN LOCATION ET GESTION D ÉQUIPEMENTS TECHNOLOGIQUES BNP Paribas Rental Solutions répond à vos besoins pour maîtriser votre parc d équipements technologiques

Plus en détail

tech days AMBIENT INTELLIGENCE

tech days AMBIENT INTELLIGENCE tech days 2015 AMBIENT INTELLIGENCE techdays.microsoft.fr techdays.microsoft.fr Time To Market Demande croissante des métiers de réduire le délai de mise sur le marché Immédiateté Ergonomie, rapidité et

Plus en détail

Service de la promotion économique. Comment optimiser sa trésorerie Février 2010

Service de la promotion économique. Comment optimiser sa trésorerie Février 2010 Service de la promotion économique Comment optimiser sa trésorerie Introduction Les potentiels, les raisons et la portée de l optimisation des fonds de roulement et de la trésorerie sont très souvent sous-estimés

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

Custom Events. IDC France. www.idc.com/france

Custom Events. IDC France. www.idc.com/france Custom Events IDC France www.idc.com/france Edito Aujourd hui, les acteurs de l IT doivent faire face à un processus de décision complexe : représentants métiers, Line of Business et DAF participent à

Plus en détail

Gestion budgétaire et financière

Gestion budgétaire et financière Élaboration et suivi de la programmation budgétaire Exécution budgétaire et comptable Aide au pilotage et contrôle financier externe Expertise financière et juridique Ministère de la Culture et de la Communication

Plus en détail

La Gouvernance IT en France : de nombreuses avancées, encore beaucoup à faire

La Gouvernance IT en France : de nombreuses avancées, encore beaucoup à faire La Gouvernance IT en France : de nombreuses avancées, encore beaucoup à faire IDC France, Conférence Gouvernance IT 6 Avril 2011 www.idc.fr Cyril Meunier IDC France Research & Consulting Manager Copyright

Plus en détail

Mieux connaître et gérer votre patrimoine immobilier avec SAP Real Estate Management

Mieux connaître et gérer votre patrimoine immobilier avec SAP Real Estate Management Mieux connaître et gérer votre patrimoine immobilier avec SAP Real Estate Management Agenda 1. Pourquoi un système d information pour la gestion immobilière? 2. Présentation de la solution SAP REM 3. Reporting

Plus en détail

la conformité LES PRINCIPES D ACTION

la conformité LES PRINCIPES D ACTION La fonction Conformité au sein de BNP Paribas La fonction Conformité a été créée en décembre 2004, en anticipation de nouvelles dispositions du règlement 97-02 sur le contrôle interne des établissements

Plus en détail

Site de repli et mitigation des risques opérationnels lors d'un déménagement

Site de repli et mitigation des risques opérationnels lors d'un déménagement Site de repli et mitigation des risques opérationnels lors d'un déménagement Anne Claire PAULET Responsable Risques Opérationnels GASELYS AGENDA PRÉSENTATION GASELYS LES RISQUES OPÉRATIONNELS CONTINUITÉ

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

Prestations d audit et de conseil 2015

Prestations d audit et de conseil 2015 M. Denis VIROLE Directeur des Services +33 (0) 6 11 37 47 56 denis.virole@ageris-group.com Mme Sandrine BEURTHE Responsable Administrative +33 (0) 3 87 62 06 00 sandrine.beurthe@ageris-group.com Prestations

Plus en détail