TRAITÉ DE. G. Ripert/R. Roblot sous la direction de Michel Germain. TOME 2 Effets de commerce - Banque Contrats commerciaux Procédures collectives

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRAITÉ DE. G. Ripert/R. Roblot sous la direction de Michel Germain. TOME 2 Effets de commerce - Banque Contrats commerciaux Procédures collectives"

Transcription

1 L.G.DJ TRAITÉ DE DROIT COMMERCIAL G. Ripert/R. Roblot sous la direction de Michel Germain Philippe Delebecque Professeur à l'université Panthéon-Sorbonne (Paris I) Michel Germain Professeur à l'université Panthéon-Assas (Paris II) TOME 2 Effets de commerce - Banque Contrats commerciaux Procédures collectives 17 e édition

2 TABLE ANALYTIQUE DES MATIÈRES QUATRIÈME PARTIE EFFETS DE COMMERCE Généralités, n os CHAPITRE I. La lettre de change, n 1914 SECTION 1. Rôle et nature de la lettre de change, n Évolution du rôle de la lettre de change. n os Le droit de la lettre de change. n os Nature juridique de la lettre de change. A. Rapports juridiques entre les personnes intéressées, n os B. Explications proposées, n os SECTION 2. Création de la lettre de change, n Formes du titre, n os A. Le titre, n os B. Détermination des conditions de paiement, n os C. Lettre de change-relevé papier. n os Le tireur, n A. Consentement et capacité, n os B. Intérêt du tireur. n os Remise de la lettre au bénéficiaire. A. Désignation du bénéficiaire. n os B. Rapports juridiques entre le tireur et le bénéficiaire, n" La créance sur le tiré, n** A. La provision. n os B. Effets de complaisance. n Oi SECTION 3. Acceptation et aval. n Acceptation. n A. Présentation à l'acceptation. n' 1s B. Caractères et formes de l'acceptation, n"' C. Effets de l'acceptation. n " D. Refus d'acceptation. n os S 2. Aval. n s A. Conditions de fond. n m B. Conditions de forme. n os C. Effets de l'aval, n 1 " lu

3 1314 TABLE ANALYTIQUE DES MATIÈRES SECTION 4. Endossement, n os Formes et conditions de l'endossement. A. Formes de l'endossement, n os B. Conditions de l'endossement, n os Effets de l'endossement translatif, n A. Transmission des droits résultant du titre, n os B. Garantie solidaire des endosseurs, n os C. Inopposabilité des exceptions, n os Endossements non translatifs, n c A. Endossement à titre de procuration, n os B. Endossement pignoratif, n SECTION 5. Paiement et recours, n 2059 * 1. Paiement de la lettre de change, n A. L'échéance, n os B. Présentation au paiement, n os C. Mode de paiement, n os Protêt, n A. Nécessité du protêt, n os B. Formes et délais du protêt, n os Recours du change, n A. Ouverture des recours, n os B. Exercice du recours, n os Prescription, n os CHAPITRE II. Le billet à ordre. Le warrant Le billet au porteur, n 2110 SECTION 1. Le billet à ordre, n os SECTION 2. Le warrant, n os in SECTION 3. Les billets au porteur, n os CHAPITRE III. Le chèque SECTION 1. Règles générales, n os SECTION 2. Formes du titre 1. Chèque ordinaire, n os Chèques spéciaux. A. Chèque barré, n os B. Chèque certifié, n os C. Chèque circulaire et chèque de voyage, n os D. Chèque postal, n os SECTION 3. Émission et transmission du chèque 1. Les parties, n A. Le tireur. n os B. Le tiré, n os C. Le bénéficiaire, n os La provision, n os Transmission du chèque, n" StcriON 4. Paiement et recours, n Paiement. n os Défaut de paiement et recours, n os

4 TABLE ANALYTIQUE DES MATIÈRES 1315 CINQUIÈME PARTIE. BANQUES ET OPÉRATIONS DE BANQUE CHAPITRE I. La profession bancaire, n SECTION 1. Notions générales et historiques, n os SECTION 2. Structure du système bancaire, n os Organes de direction, de contrôle et de représentation des intérêts communs. n» Organismes non soumis au droit commun des établissements de crédit, n A. L'État banquier, n B. La Banque de France, n os C. La Caisse des dépôts et consignations, n Différentes catégories d'établissements de crédit, n A. Les banques, n os B. Les réseaux dotés d'organes centraux, n M C. Les sociétés financières, n os D. Les institutions financières spécialisées, n œ E. Les compagnies financières, n Auxiliaires des établissements de crédit, n os SECTION 3. Statut des établissements de crédit Conditions d'exercice de la profession, n M Réglementation de l'exploitation, n os Droit commun des opérations de banque, n os CHAPITRE II. Comptes de banque, n os SECTION 1. Règles générales sur les comptes de banque, n Tenue des comptes, n A. Ouverture du compte, n os B. Fonctionnement du compte, n œ C. Clôture du compte, n os Virement, n os A. Virement fait par un seul banquier, n os B. Virement par le concours de deux banques, n os SECTION 2. Le compte courant, n os La convention de compte courant. n x Remise en compte courant. n A. Caractère des remises, n os B. Effets de la remise en compte. n os Indivisibilité du compte courant. n A. Fusion des articles du compte. n os B. Effets de la position créditrice ou débitrice. n os Règlement du compte courant. n A. La créance du solde, n 0 ' B. Contre-passation des effets de commerce. n' ls CHAPITRE III. Opérations bancaires, n 2356 SECTION 1. Dépôts de fonds en banque A. Notions générales. n os B. Le contrat de dépôt, n œ C. Situation de la banque dépositaire, n* D. Dépôts d'épargne, n os MM) ^01

5 1316 TABLE ANALYTIQUE DES MATIÈRES SECTION 2. Opérations de crédit, n os Ouverture de crédit. A. Convention d'ouverture de crédit, n os B. Lettre de crédit, n os Les crédits à court terme. A. Avances, n os B. Escompte, n os C. Crédit de mobilisation des créances commerciales (CMCC), n os D. Affacturage (factoring), n os E. Crédit par signature, n os F. _ Mobilisation des crédits à court terme et des actifs bancaires, n os Les crédits à moyen et à long terme, n os Les crédits destinés au financement du commerce international, n os Cession et nantissement des créances professionnelles, n A. Les nouveaux modes de cession et de nantissement des créances professionnelles (ou assimilées), n os B. Mobilisation des crédits, n os Crédits à la consommation, n os Garanties des crédits bancaires, n A. Garanties personnelles, n os B. Garanties réelles, n os Titrisation des créances, n os Défaisance, n SECTION 3. Services bancaires, n Service de caisse des clients, n A. Avis de prélèvement, n os B. Titre universel ou interbancaire de paiement, n" s C. Carte de paiement, n os Services concernant la monnaie, n os Services concernant les effets de commerce, n os Services concernant les instruments financiers. A. Rôle des banques dans le placement des instruments financiers, n os B. Garde et gestion des instruments financiers, n os C. Opérations diverses pour le compte de la clientèle, n os Conseils financiers aux entreprises, n os Location de coffre-fort. n os SIXIÈME PARTIE. PRINCIPAUX CONTRATS COMMERCIAUX Généralités, n» Titre I. La vente commerciale. CHAPITRE I. - Règles générales de la vente, n» 2490 SECTION 1. Les éléments du contrat A. Consentement des parties, n os B. Objet de la vente, n œ C Prix, n s

6 TABLE ANALYTIQUE DES MATIÈRES 1317 SECTION 2. Formation du contrat Modes de conclusion, n os Modalités de la vente. A. Clauses concernant les parties, n os B. Clauses relatives à la détermination de l'objet, n C. Clauses relatives à la confirmation de l'une des parties, n os D. Clauses relatives au paiement du prix, n os Procédés réglementés par le droit interne, n os Procédés réglementés par le droit communautaire, n os SECTION 3. Exécution du contrat, n Obligations du vendeur, n os A. Obligation de délivrance, n os B. Obligation de garantie, n os C. Obligation de sécurité, n os l Obligations de l'acheteur, n os CHAPITRE II. Règles particulières à certaines ventes 590 SECTION 1. Ventes internationales 590 A. Élaboration d'une réglementation internationale uniforme, n os B. Convention de Vienne du 11 avril 1980, n os SECTION 2. Ventes maritimes, n os A. Ventes à l'arrivée, n os B. Vente caf, n œ C. Vente franco-bord ou fob, n os SECTION 3. Les marchés d'intérêt national, n Titre II. Le dépôt et le gage. SECTION 1. Le dépôt 1. Dépôt dans les magasins généraux. n os Dépôt de garde, n os Dépôt hôtelier, n os Consignation, n SECTION 2. Le gage, n os Gage sur meubles corporels avec transfert de la possession. n œ S 2. Gage sur meubles incorporels, n os Warrants. n os Gage du vendeur d'automobiles, n K Nantissement de l'outillage et du matériel d'équipement, n" Titre III. Mandat, commission et courtage. SECTION 1. Mandat commercial 1. Règles générales, n Agents commerciaux. n os Des diverses catégories d'agents. n" s SECTION 2. Commission, n os Règles générales. A. Caractères du contrat de commission. n os B. Exécution du contrat par le commissionnaire, n

7 1318 TABLE ANALYTIQUE DES MATIÈRES C. Situation du commettant, n os D. Privilège du commissionnaire, n os Des diverses entreprises de commission, n A. Commission de vente et achat, n os B. Commission en douane, n os SECTION 3. Courtage 1. Règles générales, n os Courtage réglementé, n os Courtage libre, n s Titre IV. Contrat de transport. GÉNÉRALITÉS, n s SECTION 1. Règles générales, n Transports de marchandises, n os Formation et preuve du contrat. A. Formation du contrat, n os B. Preuve du contrat, n os C. Droit sur les marchandises transportées, n os Exécution du contrat. A. Obligations du transporteur, n os B. Obligations de l'expéditeur, n os C. Contentieux, n os Responsabilité du transporteur. A. Règles légales. n os B. Règles conventionnelles, n<* C. Exercice de l'action en responsabilité, n" s D. Réparation du dommage, n os Transport de passagers, n os SECTION 2. Différents transports, n Transports par chemin de fer, n A. Textes applicables aux transports ferroviaires, n'" B. Conclusion du contrat, n os C. Exécution du transport. n os D. Transport des voyageurs et des bagages, n os Transports routiers. n os A. Transports de marchandises, n ob B. Transports de passagers, n os S 3. Transports fluviaux, n os Transports aériens, n m A. Transports de passagers, n os B. Transports de marchandises, n os Transport multimodal, n" s , Commission de transport. n s SIXIÈME PARTIE. PROCÉDURES COLLECTIVES DE REDRESSEMENT ET DE LIQUIDATION DES ENTREPRISES CHAPITRE PRÉLIMINAIRE. - Notions générales, n» ^ 80? SECTION 1. Histoire de la législation 1. Des origines au Code de commerce. n os Du Code de commerce aux réformes de 1967, n os

8 TABLE ANALYTIQUE DES MATIÈRES Les réformes de A. Les textes, n os B. Principales innovations, n os C. Appréciation critique, n os SECTION 2. Réglementation actuelle Les textes, n os Caractères généraux, n os A. Le redressement judiciaire, n os B. La liquidation judiciaire, n os SECTION 3. Future réforme, n Titre I. La prévention. Idée générale, n Groupements de prévention agréés, n os Procédure d'alerte, n A. Alerte déclenchée par les commissaires aux comptes, n os B. Alerte déclenchée par les actionnaires et les associés des sociétés à responsabilité limitée, n C. Alerte déclenchée par les institutions représentatives du personnel, n" D. Alerte déclenchée par le président du tribunal, n Mandat ad hoc, n Procédure de règlement amiable. A. Règlement amiable de la loi du 1 er mars 1984 (droit commun) n os B. Règlement amiable de l'exploitation agricole (L. 30 décembre 1988). n M Titre II. Déclaration du redressement ou de la liquidation judiciaire. CHAPITRE I. Conditions de fond, n 2847 SECTION 1. Qualité du débiteur, n Entreprises individuelles. n os Personnes morales de droit privé. A. Application du redressement ou de la liquidation judiciaire à toutes les personnes morales de droit privé. n os B. Situation des membres du groupe. n os C. Situation des dirigeants, n SECTION 2. Cas d'ouverture de la procédure, n " CHAPITRE II. Conditions de forme Compétence, n" s Saisine du tribunal. n A. Demande des créanciers. n" s B. Demande du débiteur. n<* C. Saisine d'office, n os D. Saisine par le procureur de la République. n E. Saisine au cas d'inexécution des engagements financiers conclus à I occasion d'un règlement amiable. n Information du tribunal. n os

9 1320 TABLE ANALYTIQUE DES MATIÈRES 4. Jugement d'ouverture de la procédure, n os A. Contenu, n os B. Publicité, n os C. Exécution. Voies de recours, n os Les procédures collectives en droit international, n os Titre III. Organisation de la procédure. SECTION 1. Les autorités judiciaires 1. Le tribunal. n A. Attributions, n os B. Procédure, n os Le juge commissaire, n os Le procureur de la République, n os SECTION 2. Les participants, n Le débiteur, n os L'administrateur, n os Le représentant des créanciers ou le liquidateur, n" s Les experts, n os Les institutions représentatives des salariés, n" s Les contrôleurs, n os Titre IV. Situation des créanciers et de l'entreprise. CHAPITRE I. Situation des créanciers antérieurs au jugement d'ouverture de la procédure, n w SECTION 1. Restrictions aux droits individuels des créanciers, n os Suspension des poursuites individuelles, n os Interdiction des inscriptions, n os A. Droits immobiliers, n os B. Droits mobiliers, n os Arrêt du cours des intérêts. n os SECTION 2. Absence d'organisation collective, n" s Disparition des prérogatives de la masse. n os Défense de l'intérêt des créanciers. n oi (X)l. SECTION 3. Vérification des créances, n" Déclaration des créances. A. Créanciers astreints à l'obligation de déclarer leurs créances, n os B. Montant de la déclaration, n os C. Formes et effets de la déclaration, n os *) 2. Vérification et admission, n o> Effets de l'admission, n 1 "

10 TABLE ANALYTIQUE DES MATIÈRES 1321 CHAPITRE II. Administration de l'entreprise, n 3026 SECTION 1. Mesures conservatoires, n os (X)5 1(X)5 SECTION 2 Restrictions aux pouvoirs du débiteur, n m SECTION 3. Continuation de l'activité, n Sort des contrats en cours d'exécution. n os A. Exercice de l'option, n os B. Conséquences de l'option, n os C. Réglementations particulières, n" s Sort des créances nées régulièrement après le jugement d'ouverture de la procédure, n os Location-gérance du fonds de commerce, n os Titre V. Situation des salariés. SECTION 1. Participation des représentants du personnel au déroulement de la procédure, n os SECTION 2. Régime des licenciements, n os SECTION 3. Traitement des créances résultant des contrats de travail, n SECTION 4. Assurance pour la garantie des salaires (AGS), n M Titre VI. Révision des droits invoqués sur le patrimoine du débiteur. CHAPITRE I. Nullité des actes de la période suspecte, n os SECTION 1. Nullités de droit, n œ A. Actes translatifs à titre gratuit. n os B. Contrats commutatifs déséquilibrés. n C. Paiement des dettes non échues, n os D. Paiement de dettes échues par des procédés anormaux. n os E. Dépôt et consignation judiciaires. n F. Sûreté réelle constituée pour la garantie d'une dette antérieure, n'" G. Mesures conservatoires. n (l79 SECTION 2. Nullités facultatives ' ~ 1. Conditions et effets de la nullité. n Actes qui peuvent être atteints par la nullité. n" s CHAPITRE II. Le régime des actions en revendication exercées contre le débiteur. n 3142 SECTION 1. Droit commun de la revendication, n oi SECTION 2. Restrictions aux droits du vendeur de meubles, n'" S Diversité des solutions. A. Protection du vendeur qui n'est pas encore dessaisi, n" B. Arrêt de la marchandise en cours de route. n œ C Effets de la mise en possession de l'acheteur. n'"315.v315.s. 2. Clause de réserve de propriété, n œ

11 1322 TABLE ANALYTIQUE DES MATIÈRES CHAPITRE III. Droits du conjoint, n A. Preuve des reprises, n os B. Révocation des libéralités et avantages matrimoniaux, n os C. Difficultés propres aux époux communs en biens n Titre VII. Préparation et réalisation du plan de redressement. CHAPITRE I. Préparation du plan de redressement, n SECTION 1. Période d'observation, n os SECTION 2. Règles générales, n os SECTION 3. Règles spéciales aux personnes morales, n œ CHAPITRE II. Régime général du plan, n os CHAPITRE III. Plan de continuation, n œ SECTION 1. Remodelage de l'entreprise, n os SECTION 2. Apurement du passif, n os SECTION 3. Inexécution des engagements, n w 3194 et CHAPITRE IV. Plan de cession, n œ SECTION 1. Organisation de la cession, n œ SECTION 2. Effets du plan de cession, n H 80 SECTION 3. Inexécution des engagements, n os 3206 et SECTION 4. Location-gérance, n œ Titre VIII. La liquidation judiciaire. Ouverture de la liquidation judiciaire, n œ CHAPITRE I. Le patrimoine du débiteur en état de liquidation judiciaire, n 3214 H 94 S 1. Immobilisation du patrimoine du débiteur, n os Conduite des opérations de la procédure, n CHAPITRE II. Réalisation de l'actif, n os CHAPITRE III. Apurement du passif, n SECTION 1. Règles générales Exercice des droits des créanciers, n os S 2. Répartition entre les créanciers. n os SECTION 2. Étendue et conditions d'exercice des principales sûretés, n 3241 S 1. Privilèges généraux. n A. Privilèges des salariés. n os B. Privilège des frais de justice, n C. Privilèges fiscaux. n" s D. Privilège de la sécurité sociale. n os

12 TABLE ANALYTIQUE DES MATIÈRES Sûretés spéciales, n A. Sûretés immobilières. n B. Gages et nantissements, n os C. Sûretés diverses, n os CHAPITRE IV. Clôture des opérations, n» Titre IX. Responsabilités et sanctions. SECTION 1. Sanctions patrimoniales encourues par les dirigeants sociaux, n os Contribution des dirigeants au paiement du passif de la personne morale, n os A. Conditions d'exercice de l'action, n os B. Règles de poursuite, n os C. Sanctions du défaut d'exécution de la condamnation, n os Déclaration des dirigeants en état de redressement ou de liquidation judiciaire, n os SECTION 2. Déchéance des droits civiques et professionnels, n Faillite personnelle, n A. Cas, n os B. Déroulement de l'instance, n os C. Effets, n os Interdiction de diriger ou contrôler une entreprise commerciale, artisanale ou agricole, ou une personne morale. n os SECTION 3. Sanctions pénales, n Banqueroute, n os Autres infractions, n œ Table alphabétique des matières 1301 Table analytique des matières 1313

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Jérôme THEETTEN Maître de Conférences Droit Privé Université de LILLE II TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Pages TITRE UN : LE TRAITEMENT ALLEGE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. Traitement non judiciaire des entreprises en difficulté

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. Traitement non judiciaire des entreprises en difficulté Présentation 3 Introduction Structures des procédures collectives 13 PARTIE 1 Traitement non judiciaire des entreprises en difficulté Chapitre 1 Information économique 21 1 Information des dirigeants 21

Plus en détail

SENEGAL CODE DES OBLIGATIONS CIVILES ET COMMERCIALES ANNOTE

SENEGAL CODE DES OBLIGATIONS CIVILES ET COMMERCIALES ANNOTE SENEGAL CODE DES OBLIGATIONS CIVILES ET COMMERCIALES ANNOTE TABLE DES MATIERES PARTIE GENERALE TITRE PRELIMINAIRE CHAPITRE I - Les diverses sortes d'obligations 23 CHAPITRE II - La preuve des obligations

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction au droit des contrats... 1 I. La notion d obligation... 1 A. Les caractères de l obligation... 1 B. Les sources des obligations... 2 C. La typologie des obligations...

Plus en détail

Avant-propos... 5. Objectifs... 7. Plan d ensemble... 9. PARTIE 1 Les fonctions de l entreprise. CHAPITRE 1 Gestion commerciale...

Avant-propos... 5. Objectifs... 7. Plan d ensemble... 9. PARTIE 1 Les fonctions de l entreprise. CHAPITRE 1 Gestion commerciale... Table des matières Avant-propos... 5 Objectifs... 7 Plan d ensemble... 9 PARTIE 1 Les fonctions de l entreprise CHAPITRE 1 Gestion commerciale... 13 1. Les pratiques du marché... 14 1.1 Introduction...

Plus en détail

Le redressement judiciaire

Le redressement judiciaire Le redressement judiciaire Aux termes de l article 631-1 du Code de Commerce, «Il est institué une procédure de redressement judiciaire ouverte à tout débiteur mentionné aux articles L. 631-2 ou L. 631-3

Plus en détail

Les sûretés. Table des matières

Les sûretés. Table des matières Table des matières Titre 1. Les sûretés réelles..................................... 229 Chapitre 1. Législation...................................... 229 Section 1. La vente d immeuble dans le contexte

Plus en détail

LA SOCIETE COMMERCIALE, UN PÔLE DE DÉVELOPPEMENT?

LA SOCIETE COMMERCIALE, UN PÔLE DE DÉVELOPPEMENT? Epiphane B. LA SOCIETE COMMERCIALE, UN PÔLE DE DÉVELOPPEMENT? Comprendre le droit commercial, outil de développement capitaliste Préface de Joseph DJOGBENOU Table des matières Chapitre I Les éléments-moteurs

Plus en détail

Demande d'ouverture de redressement judiciaire ou de liquidation judiciaire (et de rétablissement professionnel) (R. 631-1 du code de commerce)

Demande d'ouverture de redressement judiciaire ou de liquidation judiciaire (et de rétablissement professionnel) (R. 631-1 du code de commerce) Demande d'ouverture de redressement judiciaire ou de liquidation judiciaire (et de rétablissement professionnel) (R. 631-1 du code de commerce) Identification de la personne déposant la demande Nom de

Plus en détail

Partie III INSTRUMENTS DE PAIEMENT ET DE CREDITS Section 1 - Instruments de paiement

Partie III INSTRUMENTS DE PAIEMENT ET DE CREDITS Section 1 - Instruments de paiement Partie III INSTRUMENTS DE PAIEMENT ET DE CREDITS Section 1 - Instruments de paiement Sous section 1 Le chèque bancaire Fonctions Retrait Crédit Preuve Garantie Avantages et inconvénients Bénéficiaire Créancier

Plus en détail

La procédure de sauvegarde

La procédure de sauvegarde La procédure de sauvegarde La procédure de sauvegarde est une procédure préventive, dont l objet principal est la prévention et l anticipation de la cessation des paiements d une entreprise. Elle est ouverte

Plus en détail

Demande d'ouverture de sauvegarde

Demande d'ouverture de sauvegarde Demande d'ouverture de sauvegarde Identification de la personne déposant la demande Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Situation matrimoniale (en cas de mariage, préciser

Plus en détail

DROIT DES ENTREPRISES EN DIFFICULTES. 1. Fonctions des procédures collectives :

DROIT DES ENTREPRISES EN DIFFICULTES. 1. Fonctions des procédures collectives : DROIT DES ENTREPRISES EN DIFFICULTES 1. Fonctions des procédures collectives : 1) Quelles étaient les finalités traditionnelles des procédures collectives? En droit civil, lors de procédures collectives

Plus en détail

5 ème Journée de la Prévention. Conciliation/sauvegarde/redressement judiciaire : Une boîte à outils pour plusieurs acteurs

5 ème Journée de la Prévention. Conciliation/sauvegarde/redressement judiciaire : Une boîte à outils pour plusieurs acteurs 5 ème Journée de la Prévention Conciliation/sauvegarde/redressement judiciaire : Une boîte à outils pour plusieurs acteurs 12 novembre 2013 Table ronde animée par William Nahum Intervenants: Olivier Bafunno,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE Décret n o 2008-1484 du 22 décembre 2008 relatif aux actes de gestion du patrimoine des personnes placées en curatelle ou en tutelle,

Plus en détail

Formation 12. Lutter contre les impayés. Formation + modèle de contrat. Module 1 : LES OUTILS POUR CONNAITRE LA SOLVABILITE DES CLIENTS

Formation 12. Lutter contre les impayés. Formation + modèle de contrat. Module 1 : LES OUTILS POUR CONNAITRE LA SOLVABILITE DES CLIENTS Formation 12 Lutter contre les impayés. Formation + modèle de contrat. Module 1 : LES OUTILS POUR CONNAITRE LA SOLVABILITE DES CLIENTS A - LES OUTILS INTERNES DE L'ENTREPRISE 1 - Le service commercial

Plus en détail

Entreprises en difficultés

Entreprises en difficultés Entreprises en difficultés PROCEDURES COLLECTIVES Lois : Loi du 1 er mars 1984 Loi du 25 janvier 1985 Loi du 10 juin 1994 Les instruments de détection : - Le droit d alerte du commissaire aux comptes dans

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... 5 PRINCIPALES ABRÉVIATIONS... 7 BIBLIOGRAPHIE GÉNÉRALE... 11

TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... 5 PRINCIPALES ABRÉVIATIONS... 7 BIBLIOGRAPHIE GÉNÉRALE... 11 TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... 5 PRINCIPALES ABRÉVIATIONS... 7 BIBLIOGRAPHIE GÉNÉRALE... 11 PREMIÈRES VUES... 13 I. Mécanisme... 15 II. Rôle... 18 III. Évolution... 20 PREMIÈRE PARTIE SÛRETÉS PERSONNELLES

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 8 : La Gestion des Moyens de Paiement I)- Principe Généraux : 1)- Utilité des

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Arrêté du 9 juillet 2008 modifiant l arrêté du 20 décembre

Plus en détail

Eléments de droit commercial, social et civil dont la connaissance est nécessaire pour l'exercice de la profession:

Eléments de droit commercial, social et civil dont la connaissance est nécessaire pour l'exercice de la profession: VOYAGEURS Arrêté du 20 décembre 1993 relatif à la délivrance de l'attestation de capacité professionnelle permettant l'exercice de la profession de transporteur public de personnes ANNEXE I *********************************************************

Plus en détail

Introduction... 3. Partie 1 LES INSTRUMENTS DE PAIEMENT ET DE CRÉDIT... 5. Titre 1 Les instruments de crédit... 7. Chapitre 1 La lettre de change...

Introduction... 3. Partie 1 LES INSTRUMENTS DE PAIEMENT ET DE CRÉDIT... 5. Titre 1 Les instruments de crédit... 7. Chapitre 1 La lettre de change... Introduction... 3 Partie 1 LES INSTRUMENTS DE PAIEMENT ET DE CRÉDIT... 5 Titre 1 Les instruments de crédit... 7 Chapitre 1 La lettre de change...11 I. L émission de la lettre de change...12 1. Les conditions

Plus en détail

La lettre de change ou traite

La lettre de change ou traite 1 Le règlement Le règlement est l opération par laquelle un acheteur remet au vendeur, sous diverses formes, l équivalent de la marchandise reçue. L acheteur et le vendeur ont pris des accords au préalable

Plus en détail

Agir et réagir face aux entreprises en difficulté Les procédures collectives. Jeudi 6 novembre 2014 Auditorium CCI

Agir et réagir face aux entreprises en difficulté Les procédures collectives. Jeudi 6 novembre 2014 Auditorium CCI Agir et réagir face aux entreprises en difficulté Les procédures collectives Jeudi 6 novembre 2014 Auditorium CCI 2 PLAN Première partie: Généralités sur les procédures collectives Seconde partie: Exposé

Plus en détail

Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Domicile : Fonction du dirigeant : Assisté(e) ou représenté(e) 1 par :

Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms : Né(e) le à Nationalité : Domicile : Fonction du dirigeant : Assisté(e) ou représenté(e) 1 par : Demande d'ouverture de sauvegarde accélérée ou de sauvegarde financière accélérée (L. 628-1, R. 628-2, D. 628-3, R. 621-1 et le cas échéant L. 628-9 et R. 628-13 du code de commerce) Identification du

Plus en détail

LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation

LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation Cette loi (n 2005-845 du 26 Juillet 2005, publiée au Journal

Plus en détail

La continuité des entreprises dans la pratique

La continuité des entreprises dans la pratique La continuité des entreprises dans la pratique 1 Plan de la présentation Titre 1 : dispositions générales I. Échec du concordat judiciaire II. La prévention III. L'accord amiable (sans procédure) IV. La

Plus en détail

REDRESSEMENT ET LIQUIDATION JUDICIAIRES I. DEFINITION DE LA CESSATION DES PAIEMENTS

REDRESSEMENT ET LIQUIDATION JUDICIAIRES I. DEFINITION DE LA CESSATION DES PAIEMENTS REDRESSEMENT ET LIQUIDATION JUDICIAIRES 23/07/2012 Tout dirigeant d entreprise en état de cessation de paiement doit en principe dans les 45 jours déposer son bilan auprès de la Chambre Commerciale du

Plus en détail

Les outils juridiques du retournement d entreprise. Intervention ISEP - 9 mai 2012 -

Les outils juridiques du retournement d entreprise. Intervention ISEP - 9 mai 2012 - Intervention ISEP - 9 mai 2012 - Introduction I. Les interlocuteurs en cas de difficulté II. Les solutions traditionnelles hors tribunal III. Les solutions confidentielles sous l égide du tribunal IV.

Plus en détail

Voies d exécution. Leçon 1 : Dispositions générales sur les voies d exécution. Leçon 2 : Les titres et jugements exécutoires

Voies d exécution. Leçon 1 : Dispositions générales sur les voies d exécution. Leçon 2 : Les titres et jugements exécutoires Voies d exécution Auteur(s) : Marianne Dumeige-Istin et Patricia VANNIER Présentation(s) : Marianne Dumeige-Istin : Avocat - 20 ans de pratique professionnelle domaines de prédilection : droit des affaires,

Plus en détail

B) LA LETTRE DE CHANGE : «LA TRAITE»

B) LA LETTRE DE CHANGE : «LA TRAITE» A) NOTION D EFFET DE COMMERCE : 1) définition : L effet de commerce est un écrit destiné à constater ou à créer un engagement (représenté par une somme d argent) à d ordre commercial. Les effets de commerce

Plus en détail

T 4 Découvert... TMM+ 2. TMM+ 5 T4 bis Opérations de factoring... *. *... II FINANCEMENT A MOYEN TERME T 5 T5 bis

T 4 Découvert... TMM+ 2. TMM+ 5 T4 bis Opérations de factoring... *. *... II FINANCEMENT A MOYEN TERME T 5 T5 bis 09/10/2015 ANNEXE N 1 A LA CIRCULAIRE N 91 22 DU 17 DECEMBRE 1991 1 FORMULAIRE TYPE DU BAREME DES CONDITIONS DE BANQUE Banque : STUSID BANK I TAUX D'INTERET Barème applicable à compter du : 2015/2016 A

Plus en détail

OHADA Acte uniforme portant organisation des procédures collectives d apurement du passif

OHADA Acte uniforme portant organisation des procédures collectives d apurement du passif Acte uniforme portant organisation des procédures collectives d apurement du passif Acte adopté le 10 avril 1998 et paru au JO n 7 du 1 er juillet 1998 Index [NB - Les chiffres renvoient aux numéros des

Plus en détail

DROIT BANCAIRE. Institutions - Comptes - Operations Services. IltCC. 2 e edition. Libraire de la Cour de cassation 27, place Dauphine, 75001 Paris

DROIT BANCAIRE. Institutions - Comptes - Operations Services. IltCC. 2 e edition. Libraire de la Cour de cassation 27, place Dauphine, 75001 Paris Christian Gavaida Professeur de droit commercial et bancaire ä l'universite de Paris I Pantheon-Sorbonne Jean Stoufflet Professeur ä la Faculte de droit et de science politique de l'universite de Clermont-Ferrand

Plus en détail

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité.

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES Actif : (partie gauche d'un bilan) Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. Action : Titre de propriété d'une fraction

Plus en détail

REQUETE AUX FINS D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE CONCILIATION (Articles L. 611-6 et R. 611-22 du code de commerce)

REQUETE AUX FINS D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE CONCILIATION (Articles L. 611-6 et R. 611-22 du code de commerce) REQUETE AUX FINS D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE CONCILIATION (Articles L. 611-6 et R. 611-22 du code de commerce) Identification de la personne déposant la demande Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms

Plus en détail

COMMERCIAL ET SOCIÉTÉS Plan de classification. BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES (Voir aussi EFFETS DE COMMERCE, RESPONSABILITÉ et SÛRETÉS)

COMMERCIAL ET SOCIÉTÉS Plan de classification. BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES (Voir aussi EFFETS DE COMMERCE, RESPONSABILITÉ et SÛRETÉS) COMMERCIAL ET SOCIÉTÉS Plan de classification BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES (Voir aussi EFFETS DE COMMERCE, RESPONSABILITÉ et SÛRETÉS) COMMERCIAL (DROIT) (Voir aussi BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES,

Plus en détail

Droit des affaires et droit commercial

Droit des affaires et droit commercial DOMAINES D INTERVENTION Droit des affaires et droit commercial Droit bancaire et financier Droit immobilier et process industriel Recouvrement, sûreté et voies d exécution Droit du travail Droit des procédures

Plus en détail

Avant-propos... 5. Titre préliminaire De la publication, des effets et de l application des lois en général... 15

Avant-propos... 5. Titre préliminaire De la publication, des effets et de l application des lois en général... 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos...................................................................................... 5 I. CODES Code civil (extraits)...............................................................................

Plus en détail

DEMANDE D'OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE SAUVEGARDE

DEMANDE D'OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE SAUVEGARDE DEMANDE D'OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE SAUVEGARDE Votre dossier doit être déposé par vous-même au greffe, ou, par un avocat ou un mandataire muni d un pouvoir spécial nominatif. Un dossier reçu par voie

Plus en détail

Les sûretés. Table des matières

Les sûretés. Table des matières Table des matières Les sûretés Chapitre 1. Législation...................................... 18 Section 1. Les notifications fiscales et sociales..................... 18 Section 2. L insaisissabilité de

Plus en détail

Les garanties et leur sort dans les procédures collectives : cas de synthèse

Les garanties et leur sort dans les procédures collectives : cas de synthèse Les garanties et leur sort dans les procédures collectives : cas de synthèse I - La SAS PLASTICAUTO est une PME dont l activité industrielle se situe dans le secteur économique de la construction automobile.

Plus en détail

Procédures collectives

Procédures collectives Procédures collectives Les «sauvegardes» et les comités de créanciers ; Le sort des opérations locatives mobilières et immobilières; Rétablissement professionnel : quels impacts sur vos contrats? 1 1.

Plus en détail

ORDONNE : Article 1 er. Les livres 6 et 8 du code de commerce sont modifiés conformément aux articles 2 à 74 et 76 à 89.

ORDONNE : Article 1 er. Les livres 6 et 8 du code de commerce sont modifiés conformément aux articles 2 à 74 et 76 à 89. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de [ ] NOR : [ ] PROJET D ORDONNANCE n portant réforme de la prévention des difficultés des entreprises et des procédures collectives du LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, SUR

Plus en détail

Financement du projet : Les garanties sur les opérations de crédit

Financement du projet : Les garanties sur les opérations de crédit Financement du projet : Les garanties sur les opérations de crédit Pour être assurés du remboursement des crédits accordés, les prêteurs prennent des garanties, encore appelées «suretés». Les suretés sont

Plus en détail

Il est impératif de vous munir d'une pièce d'identité lors du dépôt de la demande au greffe.

Il est impératif de vous munir d'une pièce d'identité lors du dépôt de la demande au greffe. DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE REDRESSEMENT JUDICIAIRE ou DE LIQUIDATION JUDICIAIRE (anciennement dénommée «dépôt de bilan» ou «déclaration de cessation des paiements») Votre dossier doit être

Plus en détail

LA PROTECTION DU CREANCIER DANS LA PROCEDURE SIMPLIFIEE DE RECOUVREMENT DES CREANCES CIVILES ET COMMERCIALES. Droit de l OHADA & Pratiques européennes

LA PROTECTION DU CREANCIER DANS LA PROCEDURE SIMPLIFIEE DE RECOUVREMENT DES CREANCES CIVILES ET COMMERCIALES. Droit de l OHADA & Pratiques européennes LA PROTECTION DU CREANCIER DANS LA PROCEDURE SIMPLIFIEE DE RECOUVREMENT DES CREANCES CIVILES ET COMMERCIALES Droit de l OHADA & Pratiques européennes Résume de l ouvrage Apollinaire A. de SABA 2 ème EDITION

Plus en détail

TITRE I : TAUX D'INTERET

TITRE I : TAUX D'INTERET 1/8 TITRE I : TAUX D'INTERET I 1. TAUX DEBITEURS APPLICABLES AUX SECTEURS DONT LES TAUX D'INTERET SONT LIBRES. T 1. T 1.1 T 1.2 CATEGORIE DE CREDITS I11. Financement à court terme Es d's de transaction

Plus en détail

77, av. de la Toison d Or 1060 Bruxelles Tel 02 290 04 00 Fax 02 290 04 10 Info@vdelegal.be www.vdelegal.be

77, av. de la Toison d Or 1060 Bruxelles Tel 02 290 04 00 Fax 02 290 04 10 Info@vdelegal.be www.vdelegal.be 77, av. de la Toison d Or 1060 Bruxelles Tel 02 290 04 00 Fax 02 290 04 10 Info@vdelegal.be Continuité Des Entreprises Vue générale de la loi du 31 janvier 2009 (entrée en vigueur le 1 er avril 2009) Structure

Plus en détail

CONDITION DE BANQUE DE LA STUSID ANNEXE : Barème de la BCT Circulaire 91-22

CONDITION DE BANQUE DE LA STUSID ANNEXE : Barème de la BCT Circulaire 91-22 CONDITION DE BANQUE DE LA STUSID ANNEXE : Barème de la BCT Circulaire 91-22 Mise à jour le 14 avril 2008 TITRE I : TAUX D INTERET A- TAUX DÉBITEURS APPLICABLES AUX SECTEURS DONT LES TAUX D'INTÉRÊT SONT

Plus en détail

VERONE. Cependant les sûretés sont régies par le Code Civil et le Code de Commerce.

VERONE. Cependant les sûretés sont régies par le Code Civil et le Code de Commerce. Thème N 4 LES VOIES D EXECUTION VERONE Les voies d exécution sont régies en France par la loi du 9 juillet 1991 portant réforme des procédures civiles d exécution et du décret du 18 décembre 1992. Rares

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Introduction... 19

TABLE DES MATIÈRES. Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Introduction... 19 TABLE DES MATIÈRES Remerciements... 9 Préface... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Introduction... 19 PREMIÈRE PARTIE L IMPLICATION CONSACRÉE Titre I - L implication fondée sur

Plus en détail

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE A QUI INCOMBE LE RECOUVREMENT DES CHARGES? Le rôle du syndic : Le non-paiement des charges par un ou plusieurs copropriétaires oblige

Plus en détail

LA PRIME. Date FICHE N 10 : FICHE TECHNIQUE PROCEDURE DE SAUVEGARDE. contact : soutienpme@medef.fr

LA PRIME. Date FICHE N 10 : FICHE TECHNIQUE PROCEDURE DE SAUVEGARDE. contact : soutienpme@medef.fr Date 2009 FICHE N 10 : FICHE TECHNIQUE PROCEDURE DE SAUVEGARDE QU EST-CE QUE LA PROCEDURE DE SAUVEGARDE ET QUELS AVANTAGES POUR L ENTREPRISE EN DIFFICULTE? LA PRIME La procédure de sauvegarde est une procédure

Plus en détail

Déclaration de cessation des paiements d une société Demande d'ouverture de redressement judiciaire / liquidation judiciaire

Déclaration de cessation des paiements d une société Demande d'ouverture de redressement judiciaire / liquidation judiciaire Déclaration de cessation des paiements d une société Demande d'ouverture de redressement judiciaire / liquidation judiciaire Société : forme : Lieu du siège social : Numéro SIREN : Activité : Code APE/NAF

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES APPLICABLES A LA CLIENTELE DU CREDIT DU SENEGAL

CONDITIONS GENERALES APPLICABLES A LA CLIENTELE DU CREDIT DU SENEGAL 1. OPERATIONS DE CAISSE 101. MISE A DISPOSITION Mise à disposition à nos caisses, ou sommes à disposition non domiciliées, retirées en espèces ou transférées chez un confrère sur instruction du bénéficiaire.

Plus en détail

Vous rencontrez des difficultés économiques, sociales ou financières qui troublent le fonctionnement normal de votre entreprise.

Vous rencontrez des difficultés économiques, sociales ou financières qui troublent le fonctionnement normal de votre entreprise. GREFFE DU TRIBUNAL DE COMMERCE DE GRENOBLE Madame, Monsieur, Vous rencontrez des difficultés économiques, sociales ou financières qui troublent le fonctionnement normal de votre entreprise. Vous n'êtes

Plus en détail

Fiche pratique Les délais de prescription

Fiche pratique Les délais de prescription Fiche pratique Les délais de prescription La prescription désigne la durée au-delà de laquelle une action en justice, civile ou pénale, n est plus recevable. La prescription est un mode légal d acquisition

Plus en détail

Introduction : 2) s il y a cessation des paiements. I) Tant qu il n y a pas de cessation de paiement :

Introduction : 2) s il y a cessation des paiements. I) Tant qu il n y a pas de cessation de paiement : LE DIRIGEANT DE SOCIETE FACE AUX DIFFICULTES FINANCIERES DE L ENTREPRISE REUNION CFACI DU 12/10/2007 INSTITUT GOETHE PAR SERGE WORTHALTER, MEMBRE DE LA CFACI, AVOCAT AU BARREAU DE PARIS TEL 01 43 41 22

Plus en détail

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2005 ACTIF DEC 2005 DEC 2004 PASSIF DEC 2005 DEC 2004 Valeurs en caisse,banques centrales, Trésor public, Banques centrales, Trésor public, Servicesdes 197 427 113 253 Service des

Plus en détail

Ch. 4. Les risques et les garanties du commerce international!

Ch. 4. Les risques et les garanties du commerce international! Ch. 4. Les risques et les garanties du commerce international! Ch. 4. Les risques et les garanties du commerce international Introduction Garantie = assurance d être payé Difficulté accrue dans l ordre

Plus en détail

Le droit patrimonial des couples

Le droit patrimonial des couples Chroniques notariales vol. 54 Table des matières Le droit patrimonial des couples Chapitre I. Le régime matrimonial primaire.................... 206 Section 1. Devoir de secours entre époux (art. 213)...............

Plus en détail

Etaient présents Madame Souad El Kohen, Messieurs Driss Belmahi, Abdelaziz Benzakour et Omar Seghrouchni ;

Etaient présents Madame Souad El Kohen, Messieurs Driss Belmahi, Abdelaziz Benzakour et Omar Seghrouchni ; Délibération n 480-AU-2013 du 01/11/2013 portant modèle de demande d autorisation relative au traitement de données à caractère personnel mis en œuvre par des établissements de crédit et organismes assimilés

Plus en détail

Table des matières. 1. Paiement à la livraison ou acompte. 2. Quelques moyens de paiement. 1. Précautions générales

Table des matières. 1. Paiement à la livraison ou acompte. 2. Quelques moyens de paiement. 1. Précautions générales Table des matières Tables des matières Partie I : Demander un paiement comptant? 1. Paiement à la livraison ou acompte 1.1. PAS TOUJOURS POSSIBLE.................................... 2 1.2. DEMANDER UN

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 7 : La Relation Banque - Particuliers I)- Les Comptes et Les Placements Bancaires

Plus en détail

SECURISER & RECOUVRER SES CREANCES

SECURISER & RECOUVRER SES CREANCES SECURISER & RECOUVRER SES CREANCES SECURISER & RECOUVRER SES CREANCES EN AMONT: l anticipation S informer sur son client Contractualiser sa créance Garantir sa créance ENAVAL:laréactivité Eviter les prescriptions

Plus en détail

Préface 5 Liste des abréviations 18 Introduction 21

Préface 5 Liste des abréviations 18 Introduction 21 Préface 5 Liste des abréviations 18 Introduction 21 Section 1 : Premières vues sur le droit commercial... 21 I-L objet du droit commercial... 21 II - Polysémie du mot commerce... 22 Section 2 : Approche

Plus en détail

N Téléphone: n téléphone portable : Adresse électronique :...@...

N Téléphone: n téléphone portable : Adresse électronique :...@... Greffe du Tribunal de Commerce de SAINT NAZAIRE BP 274 44616 SAINT NAZAIRE CEDEX gtc.saint.nazaire@wanadoo.fr REDRESSEMENT JUDICIAIRE DECLARATION DE CESSATION DES PAIEMENTS DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE

Plus en détail

Plan du cours de Droit des Affaires

Plan du cours de Droit des Affaires Bibliothèque numérique ASSAS.NET www.assas.net Plan du cours de Droit des Affaires Licence 2 Droit Monsieur le Professeur BUREAU www.assas.net Remerciements ASSAS.NET souhaite remercier, très sincèrement,

Plus en détail

D)- un pouvoir spécial si le déclarant n'est pas le responsable légale de l'entreprise (Cf. modèle en annexe 7)

D)- un pouvoir spécial si le déclarant n'est pas le responsable légale de l'entreprise (Cf. modèle en annexe 7) DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE REDRESSEMENT JUDICIAIRE ou DE LIQUIDATION JUDICIAIRE (anciennement dénommée «dépôt de bilan» ou «déclaration de cessation des paiements») Votre dossier doit être

Plus en détail

Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté. 1 er juillet 2014

Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté. 1 er juillet 2014 Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté 1 er juillet 2014 Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté 2 S O M M A I R E PAGES Contexte 3 Rappel des différentes procédures existantes

Plus en détail

Entreprises en difficulté? «Procédures amiables et procédures collectives»

Entreprises en difficulté? «Procédures amiables et procédures collectives» Entreprises en difficulté? «Procédures amiables et procédures collectives» 1 Sommaire 1 2 3 4 5 Le Mandat Ad Hoc La Sauvegarde La Conciliation Le Redressement Judiciaire La Liquidation Judiciaire 2 Introduction

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE L ENTREPRISE INDIVIDUELLE

GUIDE PRATIQUE DE L ENTREPRISE INDIVIDUELLE PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et commissaire aux comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE L ENTREPRISE INDIVIDUELLE de l EURL, de la SASU, de la SELU Pour se mettre à son compte

Plus en détail

Le droit à l exécution du créancier

Le droit à l exécution du créancier Le droit à l exécution du créancier INTRODUCTION Le droit des voies d exécution, ou des procédures civiles d exécution, regroupe l ensemble des procédés légaux coercitifs auxquels un créancier peut avoir

Plus en détail

INDEX ANALYTIQUE. Abus, 1676 555

INDEX ANALYTIQUE. Abus, 1676 555 INDEX ANALYTIQUE Note explicative : Les chiffres en gras renvoient aux numéros d articles du Code civil du Québec. Les autres chiffres (7) renvoient aux numéros des paragraphes de la section Commentaire

Plus en détail

1 L entreprise individuelle traditionnelle

1 L entreprise individuelle traditionnelle 1 L entreprise individuelle traditionnelle Introduction L entreprise individuelle est la forme juridique à la fois la plus répandue en France et la plus fragile. Elle connaît un franc succès depuis la

Plus en détail

Chroniques notariales vol. 56. Table des matières

Chroniques notariales vol. 56. Table des matières Chroniques notariales vol. 56 Table des matières Chapitre I. Généralités..................................... 222 Section 1. Formalité de l enregistrement........................ 222 1. Obligation d enregistrement

Plus en détail

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles B I L A N A C T I F EXERCICE 2004 EXERCICE 2003 BRUT Amortissements NET NET et provisions (à déduire) ACTIF IMMOBILISE Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10

Plus en détail

LA PRIME. Date FICHE N 10 ACTUALISÉE : FICHE TECHNIQUE PROCÉDURE DE SAUVEGARDE

LA PRIME. Date FICHE N 10 ACTUALISÉE : FICHE TECHNIQUE PROCÉDURE DE SAUVEGARDE Date 2009 FICHE N 10 ACTUALISÉE : FICHE TECHNIQUE PROCÉDURE DE SAUVEGARDE QU EST-CE QUE LA PROCÉDURE DE SAUVEGARDE ET QUELS AVANTAGES POUR L ENTREPRISE EN DIFFICULTÉ? LA PRIME La procédure de sauvegarde

Plus en détail

D) Un pouvoir spécial si le déclarant n est pas le responsable légal de l entreprise (Cf. modèle en annexe 7)

D) Un pouvoir spécial si le déclarant n est pas le responsable légal de l entreprise (Cf. modèle en annexe 7) DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE REDRESSEMENT JUDICIAIRE ou de LIQUIDATION JUDICIAIRE (anciennement dénomée «dépôt de bilan» ou «déclaration de cessation des paiements») Votre dossier doit être déposé

Plus en détail

La faillite internationale

La faillite internationale François MELIN Maître de conférences à la Faculté de droit d'amiens La faillite internationale L.G.DJ SOMMAIRE INTRODUCTION 11 PREMIÈRE PARTIE LE DROIT FRANÇAIS DE LA FAILLITE INTERNATIONALE 17 TITRE 1

Plus en détail

Conditions de Banque Avril 2010

Conditions de Banque Avril 2010 I : Taux d'intérêt A. Taux débiteurs applicables aux secteurs dont les taux d intérêt sont libres I- Financement à court terme Catégories de crédit Taux en % L'An Min Max T.1 Escompte d'effets de transaction

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Ordonnance n o 2006-344 du 23 mars 2006 relative aux retraites professionnelles supplémentaires NOR

Plus en détail

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE 1 LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10. Capitaux propres 106. Réserves 107. Capital 108. Compte de l'exploitant

Plus en détail

I. Comptabilité générale

I. Comptabilité générale I. Comptabilité générale I.A. Documents de la comptabilité générale : Le bilan Le bilan est un document de synthèse qui récapitule à un moment donné le total des emplois et le total des ressources. Selon

Plus en détail

I. L EMISSION DU CHEQUE :

I. L EMISSION DU CHEQUE : LE CHEQUE I. L EMISSION DU CHEQUE : En tant qu instrument de paiement, le chèque obéit à des règles précises régissant son émission. Caractéristiques du chèque : C est un instrument de paiement à vue,

Plus en détail

Jusqu au 1 er janvier 2007, le Pacte civil de solidarité (PACS) est demeuré soumis aux inconvénients de la

Jusqu au 1 er janvier 2007, le Pacte civil de solidarité (PACS) est demeuré soumis aux inconvénients de la Promotion Réal du MASTER II DE DROIT NOTARIAL sous la direction de Philippe Delmas Saint-Hilaire Professeur à l Université Montesquieu Bordeaux IV Bordeaux, décembre 2011 LE STATUT DES BIENS DANS LES COUPLES

Plus en détail

Table des matières TABLE DES MATIÈRES. Introduction... 9 1- L historique... 9 2- Les lois fédérales... 9

Table des matières TABLE DES MATIÈRES. Introduction... 9 1- L historique... 9 2- Les lois fédérales... 9 Table des matières 1 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 9 1- L historique... 9 2- Les lois fédérales... 9 A- La Loi sur la faillite et l insolvabilité... 10 B- La Loi sur les arrangements avec les créanciers...

Plus en détail

Lexique financier. Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise.

Lexique financier. Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise. Lexique financier Actif Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise. Actif circulant Partie de l actif du bilan qui comprend des actifs temporaires induits par l

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES APPLICABLES A LA CLIENTELE DU CREDIT DU SENEGAL

CONDITIONS GENERALES APPLICABLES A LA CLIENTELE DU CREDIT DU SENEGAL 1. OPERATIONS DE CAISSE 101. MISE A DISPOSITION Mise à disposition à nos caisses, ou sommes à disposition non domiciliées, retirées en espèces ou transférées chez un confrère sur instruction du bénéficiaire.

Plus en détail

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section K Division 64

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section K Division 64 Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2 Section K Division 64 64 ACTIVITÉS DES SERVICES FINANCIERS, HORS ASSURANCE ET CAISSES DE RETRAITE Cette division comprend les activités de collecte et de redistribution

Plus en détail

VENTE DU FONDS DE COMMERCE

VENTE DU FONDS DE COMMERCE VENTE DU FONDS DE COMMERCE INTRODUCTION: Le fonds de commerce est par définition un bien meuble incorporel. Selon l'article 135 de l'acte Uniforme OHADA portant droit commercial général, c'est un ensemble

Plus en détail

Session de formation de Matadi sur le droit OHADA

Session de formation de Matadi sur le droit OHADA Session de formation de Matadi sur le droit OHADA I. Notions du fonds de commerce II. Contenu du fonds de commerce III. Les opérations portant sur le fonds de commerce 1. La location-gérance 2. La cession

Plus en détail

Dans ce cas, il existe différents moyens pour tenter d obtenir ce qui lui est dû.

Dans ce cas, il existe différents moyens pour tenter d obtenir ce qui lui est dû. LETTRE DE CHANGE 22/12/2014 La lettre de change ou «traite» est un titre par lequel une personne dénommée "tireur" donne l'ordre à une autre personne appelée "tiré" de payer une somme d'argent à une date

Plus en détail

IMPORTANT : Vous devrez joindre ce QCM complété à votre devoir écrit (cas pratique) CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS

IMPORTANT : Vous devrez joindre ce QCM complété à votre devoir écrit (cas pratique) CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS IMPORTANT : Vous devrez joindre ce QCM complété à votre devoir écrit (cas pratique) CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS CONCOURS INTERNE D ASSISTANT TECHNIQUE des 18 et 19 décembre 2006 Document n 2 8 pages

Plus en détail

DES MEUBLES INCORPORELS

DES MEUBLES INCORPORELS de meubles incorporels (aussi appelée saisie-arrêt) est une procédure au moyen de laquelle il est possible pour un créancier d appréhender les biens dématérialisés constituant le patrimoine de son débiteur

Plus en détail